SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  24
II. Les éléments constitutifs du
châssis
Un châssis métallique, qu’il soit maxillaire ou
mandibulaire, est toujours composé des mêmes
éléments architecturaux:
• 1. une poutre
maîtresse (ou grand
connecteur ou
armature)
• 2. des selles (ou
appuis muqueux)
• 3. des taquets
occlusaux directs
(crochets) et indirects
• 4. des connexions
• 5. des moyens de
liaison
• Un châssis est la
somme de nombreux
composants assemblés.
• Il est coulé en une
seule pièce.
• Il est donc
fondamental
d’harmoniser tous les
composants afin de
réaliser un ensemble
fonctionnel s’intégrant
biologiquement à
l’appareil manducateur.
1. Le grand connecteur
• C’est l’armature de la
prothèse à laquelle sont
reliés tous les autres
composants.
• Il doit satisfaire à 3
impératifs:
- la rigidité,
- le respect des tissus
ostéo-muqueux
- le confort du patient.
<< Il est possible de
concevoir un grand nombre
de formes : c’est le choix
du GC qui personnalise le
tracé.
a. Le choix du grand connecteur maxillaire
La décision d’adopter un type de connecteur particulier est
basée sur:
 des exigences fonctionnelles:
. relier les différentes selles
. participer à la sustentation
(cas d’édentements de grande étendue ou en
présence de dents au support parodontal affaibli)
 des contraintes anatomiques (torus)
 l’aptitude à remplir les critères importants de rigidité,
d’hygiène et de confort pour le patient
La plaque large
• Décolletée
• Limite antérieure : ligne
reliant les appuis
occlusaux les + antérieurs
• Limite postérieure: à la
jonction palais dur/palais
mou
• Participe à la sustentation
du fait de sa surface de
contact étendue avec la
voûte palatine
• Choisie en priorité,
surtout lorsqu’un appui
dento-ostéo-muqueux est
recherché.
La plaque étroite
• Décolletée
• Peu volumineuse, forme bien
tolérée par les patients
• Légèrement épaissie en son
centre pour assurer la
rigidité
• Doit être strictement
réservée aux édentements
encastrés, pour lesquels un
appui uniquement dentaire
est requis.CONTRE-INDICATION
La plaque à recouvrement complet
• La partie antérieure repose
sur le cingulum des dents
restantes : fortement
déconseillé
• Le bord postérieur est de 1
à 3 mm en avant de la
limite distale du palais dur.
• Possibilité de réaliser un
joint postérieur comme en
prothèse totale
• Réservée aux édentements
de grande étendue
justifiant un large appui
ostéo-muqueux mais doit
rester décolletée
La plaque en U
• En raison de son manque de
rigidité, cette forme
d’armature doit être
utilisée le moins souvent
possible.
• La flexibilité de la plaque
entraîne des mouvements de
rotation et translation
horizontales.
• Inflammation chronique
fréquente
• Indiquée en présence d’un
torus inopérable s’étendant
jusqu’à la limite palais
dur/palais mou.
La double entretoise
• Le contour externe est
conforme aux critères de
la plaque large
(décolletage, extensions
ant et post)
• L’évidemment central
ménage :
- 1 entretoise antérieure
large (8 à 10mm) de
faible épaisseur
- 1 entretoise postérieure
plus étroite (5 à 6 mm) et
plus épaisse (2 mm) pour
assurer la rigidité.
- Indiquée pour les classes
III
b. Le choix du grand connecteur
mandibulaire
• A la mandibule, les possibilités de tracés
sont limitées par la présence de la langue
et par l’exiguïté de la surface exploitable
(crêtes et trigones rétromolaires).
• C’est l’observation clinique de la région
rétro-incisive mandibulaire qui guide le
choix thérapeutique.
1. Les éléments antomo-physiologiques à
considérer
 La distance séparant
les collets des dents
résiduelles de la LRM
 La forme et la position
de l’insertion du frein
de la langue
 La forme et
l’orientation du versant
lingual rétro-incisif
 La présence éventuelle
de tori sublinguaux
a. Evaluation clinique de la hauteur de l’espace
rétro-incisif
• Mesure de la
profondeur du sillon
gingivo-dentaire
• Report de cette mesure
sur le modèle d’étude
• Le bord supérieur du
grand connecteur doit
être distant d’au moins
2 mm du fond du sillon
gingivo-dentaire.
• Mesure de la distance collet
- frein de la langue
• Appréciation clinique de
cette région, dent par dent
avec une sonde parodontale,
alors que le patient mobilise
sa langue à droite et à
gauche.
• Report de cette mesure sur
le modèle d’étude
(matérialisation de la
situation du frein de la
langue)
• Idéalement, la hauteur
disponible de la région
rétro-incisive avoisine le
centimètre.
• La différence entre les
deux mesures cliniques
nous donne la hauteur
disponible pour placer
le grand connecteur,
(généralement une barre
linguale de 4 mm de
haut).
• Matérialisation sur le
modèle d’étude :
- Frein de la langue (noir)
- Fond du sulcus (rouge)
- Gabarit de la barre
linguale (traits bleus)
b. Importance de la forme et de l’orientation du
versant lingual rétro-incisif
• L’orientation du versant
détermine l’espacement du
connecteur.
- versant vertical : 0,5 mm
d’espacement
- versant incliné d’avant en
arrière : espacement > à
0,5 mm
- versant incliné d’arrière en
avant : espacement > à 0,5
mm
(création d’une zone de
contre-dépouille à gérer au
moment du choix de l’axe
d’insertion)
2. Les différents types de grands
connecteurs mandibulaires
• a. La barre linguale
• b. L’association barre linguale / barre
cingulo-coronaire
• c. Le bandeau lingual
• d. Le bandeau cingulo-coronaire
a. La barre linguale
• Le connecteur de choix
• Systématiquement
espacée (pas de rôle de
sustentation)
• Assure la rigidité du
châssis
• Ne doit pas être plus
longue que l’équivalent
de 9 cuspides
• section semi-piriforme,
la partie plate faisant
face aux structures
ostéo-muqueuses
• hauteur de 4 mm
b. BL + barre corono-cingulaire
• Prend appui sur les dents
antérieures et se loge dans
les préparations coronaires
(sustentation)
• Rigide, consolidée par des
potences qui la relient
systématiquement à la BL
.
c. Le bandeau lingual
• Réunion des barres linguale
et corono-cingulaire.
• Hauteur déterminée par
- ligne tracée au dessus du
cingulum des antérieures
- ligne située à 1 mm au-
dessus du plancher et du
frein de la langue
 Rigidité assurée en
épaississant la partie basse
en goutte d’eau
 Inconvénient majeur :
recouvrement de la gencive
marginale
 Indication: hauteur de
plancher insuffisante
d. Le bandeau cingulo-coronaire
• Recouvre les faces linguales
des incisives et canines
• Intimement plaqué sur
l’émail des dents
(sustentation et
stabilisation)
• Hauteur dépendante de la
surface coronaire disponible
• Préparations coronaires
indispensables (épaisseur de
1,7 à 2 mm)
• Couplé avec des taquets
occlusaux directs et
indirects
II.2. Les selles
• Recouvrent et
englobent les crêtes
édentées
• Recouvrent
intégralement les
tubérosités
• Supportent les dents
prothétiques et la
fausse gencive
• Principe de conception
des selles : assurer le
recouvrement le plus
large possible.
a. Choix du matériau en contact avec les crêtes
• La surface de la selle en
contact avec la muqueuse
peut être réalisée :
• En résine: le matériau est
retenu sur le châssis par
une grille réalisée à
distance de la surface
muqueuse ( possibilités de
modifications et de
rebasages).
• En métal : peu fréquent,
solution intéressante
ménageant un espace plus
important pour les dents
prothétiques.
b. Les différents selles
• Grille rigide à maille
plus ou moins large
(selles grillagées, selles
festonnées)
• Toujours espacée des
surfaces d’appui pour
ménager une épaisseur
suffisante de résine
• Epaississement de
l’armature à la jonction
avec les grilles qui
détermine une ligne
d’arrêt de la résine.

Contenu connexe

Tendances

Les liaisons selles- chassis
Les liaisons selles- chassis Les liaisons selles- chassis
Les liaisons selles- chassis Abdeldjalil Gadra
 
Realisation du chassis au laboratoire
Realisation du chassis au laboratoireRealisation du chassis au laboratoire
Realisation du chassis au laboratoireAbdeldjalil Gadra
 
Les attachements prothétique
Les attachements prothétique Les attachements prothétique
Les attachements prothétique Abdeldjalil Gadra
 
Parallelisme et retention en prothèse fixée
Parallelisme et retention en prothèse fixéeParallelisme et retention en prothèse fixée
Parallelisme et retention en prothèse fixéeAbdeldjalil Gadra
 
Therapeutique orthopedique
Therapeutique orthopediqueTherapeutique orthopedique
Therapeutique orthopediquefati guzel
 
La prothèse partielle en résine
La prothèse partielle en résineLa prothèse partielle en résine
La prothèse partielle en résineBougandoura Mehdi
 
Grands principe des_preparations
Grands principe des_preparationsGrands principe des_preparations
Grands principe des_preparationsAbdeldjalil Gadra
 
Traitement endodontique
Traitement endodontiqueTraitement endodontique
Traitement endodontiqueSaoussene Hs
 
Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2Abdeldjalil Gadra
 
Plan de traitement en prothèse partiel adjointe
Plan de traitement en prothèse partiel adjointe Plan de traitement en prothèse partiel adjointe
Plan de traitement en prothèse partiel adjointe Abdeldjalil Gadra
 
traitements des édentements classe 5 et 6 de kA
traitements des édentements classe 5 et 6 de kAtraitements des édentements classe 5 et 6 de kA
traitements des édentements classe 5 et 6 de kAAbdeldjalil Gadra
 
Diagnostic de l'edenté partiel1 2-3
Diagnostic de l'edenté partiel1 2-3Diagnostic de l'edenté partiel1 2-3
Diagnostic de l'edenté partiel1 2-3Abdeldjalil Gadra
 
Traitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe final copie
Traitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe   final copieTraitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe   final copie
Traitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe final copieAbdeldjalil Gadra
 
Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète Abdeldjalil Gadra
 

Tendances (20)

Les liaisons selles- chassis
Les liaisons selles- chassis Les liaisons selles- chassis
Les liaisons selles- chassis
 
Realisation du chassis au laboratoire
Realisation du chassis au laboratoireRealisation du chassis au laboratoire
Realisation du chassis au laboratoire
 
Montage des dents en ppma
Montage des dents en ppmaMontage des dents en ppma
Montage des dents en ppma
 
Les attachements prothétique
Les attachements prothétique Les attachements prothétique
Les attachements prothétique
 
Parallelisme et retention en prothèse fixée
Parallelisme et retention en prothèse fixéeParallelisme et retention en prothèse fixée
Parallelisme et retention en prothèse fixée
 
Therapeutique orthopedique
Therapeutique orthopediqueTherapeutique orthopedique
Therapeutique orthopedique
 
La prothèse partielle en résine
La prothèse partielle en résineLa prothèse partielle en résine
La prothèse partielle en résine
 
Prothese trace du chassis
Prothese trace du  chassisProthese trace du  chassis
Prothese trace du chassis
 
Grands principe des_preparations
Grands principe des_preparationsGrands principe des_preparations
Grands principe des_preparations
 
Contention
ContentionContention
Contention
 
Les differentes conception
Les differentes conception Les differentes conception
Les differentes conception
 
Traitement endodontique
Traitement endodontiqueTraitement endodontique
Traitement endodontique
 
Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2
 
Les indices biologiques
Les indices  biologiquesLes indices  biologiques
Les indices biologiques
 
Prothese pap resine
Prothese pap resineProthese pap resine
Prothese pap resine
 
Plan de traitement en prothèse partiel adjointe
Plan de traitement en prothèse partiel adjointe Plan de traitement en prothèse partiel adjointe
Plan de traitement en prothèse partiel adjointe
 
traitements des édentements classe 5 et 6 de kA
traitements des édentements classe 5 et 6 de kAtraitements des édentements classe 5 et 6 de kA
traitements des édentements classe 5 et 6 de kA
 
Diagnostic de l'edenté partiel1 2-3
Diagnostic de l'edenté partiel1 2-3Diagnostic de l'edenté partiel1 2-3
Diagnostic de l'edenté partiel1 2-3
 
Traitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe final copie
Traitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe   final copieTraitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe   final copie
Traitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe final copie
 
Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète
 

Similaire à Prothese elements du chassis

les indices biologiques.pdf
les indices biologiques.pdfles indices biologiques.pdf
les indices biologiques.pdfSeifEddine29
 
268464949 endodontie-cours-2
268464949 endodontie-cours-2268464949 endodontie-cours-2
268464949 endodontie-cours-2mii va
 
chirurgie-osseuse-soustractive.pptx
chirurgie-osseuse-soustractive.pptxchirurgie-osseuse-soustractive.pptx
chirurgie-osseuse-soustractive.pptxAyoub163291
 
obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude Abdeldjalil Gadra
 
Forme de préparations pour prothèse scellée et collée.pptx
Forme de préparations pour prothèse scellée et collée.pptxForme de préparations pour prothèse scellée et collée.pptx
Forme de préparations pour prothèse scellée et collée.pptxamineiguid
 
Coiffe Pédodontique Préformée.
Coiffe Pédodontique Préformée.Coiffe Pédodontique Préformée.
Coiffe Pédodontique Préformée.ADELLL
 
les minivis en odf
les minivis en odf les minivis en odf
les minivis en odf obip06
 
dépose prothétique format étudiant.pdf
dépose prothétique format étudiant.pdfdépose prothétique format étudiant.pdf
dépose prothétique format étudiant.pdfsimox05mh
 
Etude au paralléliseur.pptx
Etude au paralléliseur.pptxEtude au paralléliseur.pptx
Etude au paralléliseur.pptxahmedsouidi
 
La Contention orthodontique
La Contention orthodontiqueLa Contention orthodontique
La Contention orthodontiqueADELLL
 
Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2Abdeldjalil Gadra
 
268464941 endodontie-cours-1
268464941 endodontie-cours-1268464941 endodontie-cours-1
268464941 endodontie-cours-1mii va
 
Cour de l'amenagement tissulaire implantologie
Cour de l'amenagement tissulaire implantologieCour de l'amenagement tissulaire implantologie
Cour de l'amenagement tissulaire implantologieazertyazerty46
 
restauration corono radiculaire .pptx
restauration corono radiculaire .pptxrestauration corono radiculaire .pptx
restauration corono radiculaire .pptxPauljr10
 
L'occlusion en prothèse totale amovible : POP-DVO-RC
L'occlusion en prothèse totale amovible : POP-DVO-RC L'occlusion en prothèse totale amovible : POP-DVO-RC
L'occlusion en prothèse totale amovible : POP-DVO-RC ChouroukOmari
 

Similaire à Prothese elements du chassis (20)

La couronne coulée 2
La couronne coulée 2La couronne coulée 2
La couronne coulée 2
 
les indices biologiques.pdf
les indices biologiques.pdfles indices biologiques.pdf
les indices biologiques.pdf
 
268464949 endodontie-cours-2
268464949 endodontie-cours-2268464949 endodontie-cours-2
268464949 endodontie-cours-2
 
chirurgie-osseuse-soustractive.pptx
chirurgie-osseuse-soustractive.pptxchirurgie-osseuse-soustractive.pptx
chirurgie-osseuse-soustractive.pptx
 
obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude
 
Forme de préparations pour prothèse scellée et collée.pptx
Forme de préparations pour prothèse scellée et collée.pptxForme de préparations pour prothèse scellée et collée.pptx
Forme de préparations pour prothèse scellée et collée.pptx
 
Coiffe Pédodontique Préformée.
Coiffe Pédodontique Préformée.Coiffe Pédodontique Préformée.
Coiffe Pédodontique Préformée.
 
les minivis en odf
les minivis en odf les minivis en odf
les minivis en odf
 
dépose prothétique format étudiant.pdf
dépose prothétique format étudiant.pdfdépose prothétique format étudiant.pdf
dépose prothétique format étudiant.pdf
 
La couronne jacket
La couronne jacket La couronne jacket
La couronne jacket
 
Etude au paralléliseur.pptx
Etude au paralléliseur.pptxEtude au paralléliseur.pptx
Etude au paralléliseur.pptx
 
( 2) introduction a la ppa
( 2) introduction a la ppa( 2) introduction a la ppa
( 2) introduction a la ppa
 
La Contention orthodontique
La Contention orthodontiqueLa Contention orthodontique
La Contention orthodontique
 
Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2
 
Les empreintes en PPMA
Les empreintes en PPMA Les empreintes en PPMA
Les empreintes en PPMA
 
268464941 endodontie-cours-1
268464941 endodontie-cours-1268464941 endodontie-cours-1
268464941 endodontie-cours-1
 
Trt chirurgical
Trt chirurgical Trt chirurgical
Trt chirurgical
 
Cour de l'amenagement tissulaire implantologie
Cour de l'amenagement tissulaire implantologieCour de l'amenagement tissulaire implantologie
Cour de l'amenagement tissulaire implantologie
 
restauration corono radiculaire .pptx
restauration corono radiculaire .pptxrestauration corono radiculaire .pptx
restauration corono radiculaire .pptx
 
L'occlusion en prothèse totale amovible : POP-DVO-RC
L'occlusion en prothèse totale amovible : POP-DVO-RC L'occlusion en prothèse totale amovible : POP-DVO-RC
L'occlusion en prothèse totale amovible : POP-DVO-RC
 

Plus de Abdeldjalil Gadra (20)

Asepsie
AsepsieAsepsie
Asepsie
 
6 la poche parodontale
6   la poche parodontale6   la poche parodontale
6 la poche parodontale
 
5 les parodontolyses
5   les parodontolyses5   les parodontolyses
5 les parodontolyses
 
3 classification des maladies parodontales
3   classification des maladies parodontales3   classification des maladies parodontales
3 classification des maladies parodontales
 
Terminologie en o
Terminologie en oTerminologie en o
Terminologie en o
 
Croissance cranio faciale
Croissance cranio facialeCroissance cranio faciale
Croissance cranio faciale
 
Mesure de la d
Mesure de la dMesure de la d
Mesure de la d
 
L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.
 
L'examen clinique en odf
L'examen clinique en odfL'examen clinique en odf
L'examen clinique en odf
 
Le diagnostic des anomalies basales
Le diagnostic des anomalies basalesLe diagnostic des anomalies basales
Le diagnostic des anomalies basales
 
Indices et mensurations
Indices et mensurationsIndices et mensurations
Indices et mensurations
 
la Gencive
la Gencivela Gencive
la Gencive
 
Cours desmodonte
Cours desmodonteCours desmodonte
Cours desmodonte
 
Cours cement
Cours cementCours cement
Cours cement
 
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_p
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_pChoix adhesifs et_lampes_a_photo_p
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_p
 
Anatomie du maxillaire
Anatomie du maxillaireAnatomie du maxillaire
Anatomie du maxillaire
 
Instrumentation en medecine dentaire
Instrumentation en medecine dentaireInstrumentation en medecine dentaire
Instrumentation en medecine dentaire
 
Protections dentino pulpaires
Protections dentino pulpairesProtections dentino pulpaires
Protections dentino pulpaires
 
Biofilm dentaire
Biofilm dentaireBiofilm dentaire
Biofilm dentaire
 
Anesthesie locale
Anesthesie locale Anesthesie locale
Anesthesie locale
 

Prothese elements du chassis

  • 1. II. Les éléments constitutifs du châssis
  • 2. Un châssis métallique, qu’il soit maxillaire ou mandibulaire, est toujours composé des mêmes éléments architecturaux: • 1. une poutre maîtresse (ou grand connecteur ou armature) • 2. des selles (ou appuis muqueux) • 3. des taquets occlusaux directs (crochets) et indirects • 4. des connexions • 5. des moyens de liaison
  • 3. • Un châssis est la somme de nombreux composants assemblés. • Il est coulé en une seule pièce. • Il est donc fondamental d’harmoniser tous les composants afin de réaliser un ensemble fonctionnel s’intégrant biologiquement à l’appareil manducateur.
  • 4. 1. Le grand connecteur • C’est l’armature de la prothèse à laquelle sont reliés tous les autres composants. • Il doit satisfaire à 3 impératifs: - la rigidité, - le respect des tissus ostéo-muqueux - le confort du patient. << Il est possible de concevoir un grand nombre de formes : c’est le choix du GC qui personnalise le tracé.
  • 5. a. Le choix du grand connecteur maxillaire La décision d’adopter un type de connecteur particulier est basée sur:  des exigences fonctionnelles: . relier les différentes selles . participer à la sustentation (cas d’édentements de grande étendue ou en présence de dents au support parodontal affaibli)  des contraintes anatomiques (torus)  l’aptitude à remplir les critères importants de rigidité, d’hygiène et de confort pour le patient
  • 6. La plaque large • Décolletée • Limite antérieure : ligne reliant les appuis occlusaux les + antérieurs • Limite postérieure: à la jonction palais dur/palais mou • Participe à la sustentation du fait de sa surface de contact étendue avec la voûte palatine • Choisie en priorité, surtout lorsqu’un appui dento-ostéo-muqueux est recherché.
  • 7. La plaque étroite • Décolletée • Peu volumineuse, forme bien tolérée par les patients • Légèrement épaissie en son centre pour assurer la rigidité • Doit être strictement réservée aux édentements encastrés, pour lesquels un appui uniquement dentaire est requis.CONTRE-INDICATION
  • 8. La plaque à recouvrement complet • La partie antérieure repose sur le cingulum des dents restantes : fortement déconseillé • Le bord postérieur est de 1 à 3 mm en avant de la limite distale du palais dur. • Possibilité de réaliser un joint postérieur comme en prothèse totale • Réservée aux édentements de grande étendue justifiant un large appui ostéo-muqueux mais doit rester décolletée
  • 9. La plaque en U • En raison de son manque de rigidité, cette forme d’armature doit être utilisée le moins souvent possible. • La flexibilité de la plaque entraîne des mouvements de rotation et translation horizontales. • Inflammation chronique fréquente • Indiquée en présence d’un torus inopérable s’étendant jusqu’à la limite palais dur/palais mou.
  • 10. La double entretoise • Le contour externe est conforme aux critères de la plaque large (décolletage, extensions ant et post) • L’évidemment central ménage : - 1 entretoise antérieure large (8 à 10mm) de faible épaisseur - 1 entretoise postérieure plus étroite (5 à 6 mm) et plus épaisse (2 mm) pour assurer la rigidité. - Indiquée pour les classes III
  • 11. b. Le choix du grand connecteur mandibulaire • A la mandibule, les possibilités de tracés sont limitées par la présence de la langue et par l’exiguïté de la surface exploitable (crêtes et trigones rétromolaires). • C’est l’observation clinique de la région rétro-incisive mandibulaire qui guide le choix thérapeutique.
  • 12. 1. Les éléments antomo-physiologiques à considérer  La distance séparant les collets des dents résiduelles de la LRM  La forme et la position de l’insertion du frein de la langue  La forme et l’orientation du versant lingual rétro-incisif  La présence éventuelle de tori sublinguaux
  • 13. a. Evaluation clinique de la hauteur de l’espace rétro-incisif • Mesure de la profondeur du sillon gingivo-dentaire • Report de cette mesure sur le modèle d’étude • Le bord supérieur du grand connecteur doit être distant d’au moins 2 mm du fond du sillon gingivo-dentaire.
  • 14. • Mesure de la distance collet - frein de la langue • Appréciation clinique de cette région, dent par dent avec une sonde parodontale, alors que le patient mobilise sa langue à droite et à gauche. • Report de cette mesure sur le modèle d’étude (matérialisation de la situation du frein de la langue) • Idéalement, la hauteur disponible de la région rétro-incisive avoisine le centimètre.
  • 15. • La différence entre les deux mesures cliniques nous donne la hauteur disponible pour placer le grand connecteur, (généralement une barre linguale de 4 mm de haut). • Matérialisation sur le modèle d’étude : - Frein de la langue (noir) - Fond du sulcus (rouge) - Gabarit de la barre linguale (traits bleus)
  • 16. b. Importance de la forme et de l’orientation du versant lingual rétro-incisif • L’orientation du versant détermine l’espacement du connecteur. - versant vertical : 0,5 mm d’espacement - versant incliné d’avant en arrière : espacement > à 0,5 mm - versant incliné d’arrière en avant : espacement > à 0,5 mm (création d’une zone de contre-dépouille à gérer au moment du choix de l’axe d’insertion)
  • 17. 2. Les différents types de grands connecteurs mandibulaires • a. La barre linguale • b. L’association barre linguale / barre cingulo-coronaire • c. Le bandeau lingual • d. Le bandeau cingulo-coronaire
  • 18. a. La barre linguale • Le connecteur de choix • Systématiquement espacée (pas de rôle de sustentation) • Assure la rigidité du châssis • Ne doit pas être plus longue que l’équivalent de 9 cuspides • section semi-piriforme, la partie plate faisant face aux structures ostéo-muqueuses • hauteur de 4 mm
  • 19. b. BL + barre corono-cingulaire • Prend appui sur les dents antérieures et se loge dans les préparations coronaires (sustentation) • Rigide, consolidée par des potences qui la relient systématiquement à la BL .
  • 20. c. Le bandeau lingual • Réunion des barres linguale et corono-cingulaire. • Hauteur déterminée par - ligne tracée au dessus du cingulum des antérieures - ligne située à 1 mm au- dessus du plancher et du frein de la langue  Rigidité assurée en épaississant la partie basse en goutte d’eau  Inconvénient majeur : recouvrement de la gencive marginale  Indication: hauteur de plancher insuffisante
  • 21. d. Le bandeau cingulo-coronaire • Recouvre les faces linguales des incisives et canines • Intimement plaqué sur l’émail des dents (sustentation et stabilisation) • Hauteur dépendante de la surface coronaire disponible • Préparations coronaires indispensables (épaisseur de 1,7 à 2 mm) • Couplé avec des taquets occlusaux directs et indirects
  • 22. II.2. Les selles • Recouvrent et englobent les crêtes édentées • Recouvrent intégralement les tubérosités • Supportent les dents prothétiques et la fausse gencive • Principe de conception des selles : assurer le recouvrement le plus large possible.
  • 23. a. Choix du matériau en contact avec les crêtes • La surface de la selle en contact avec la muqueuse peut être réalisée : • En résine: le matériau est retenu sur le châssis par une grille réalisée à distance de la surface muqueuse ( possibilités de modifications et de rebasages). • En métal : peu fréquent, solution intéressante ménageant un espace plus important pour les dents prothétiques.
  • 24. b. Les différents selles • Grille rigide à maille plus ou moins large (selles grillagées, selles festonnées) • Toujours espacée des surfaces d’appui pour ménager une épaisseur suffisante de résine • Epaississement de l’armature à la jonction avec les grilles qui détermine une ligne d’arrêt de la résine.

Notes de l'éditeur

  1. Grand connecteur ou plaque ou armature ou poutre maîtresse Il existe une différence fondamentale entre plaque maxillaire et mandibulaire: Armature ajustée au maxillaire et qui participe donc à la sustentation Armature espacée à la mandibule