SlideShare une entreprise Scribd logo
1/ Introduction :
Apres l’essayagedu châssis en boucheet l’enregistrement de la relation
intermaxillaire ; on passeau montage des dents sur articulateur semi
adaptable.
Le montage est la phasedu travail de laboratoire qui consiste à rétablir des
maquettes en cire portantdes dents artificielles préfigurantla future
prothèse.
Le montage doit permettre l’élocution, la mastication, la stabilité
prothétique et le rétablissement de l’esthétique.
2/ choix des dents antérieurs:
Le choix des dents en PPA répond aux mêmes principes qu’en PAC
concernantla nature du matériau, la teinte, la forme et les dimensions.
Toutefois, la présencedes dents sur les arcades fournitréférences
précieuses pour orienter le choix.
2.1/ Choix du matériau
Dents enrésine Dents enporcelaine
Indication
 Denture antagoniste
fortement abrasée
 Denture antagoniste
artificielle
 Pathologie de l’ ATM
 Crète flottante
 Musculature puissante
pouvant entrainer une
abrasionrapide des
dents enrésine
 Denture naturelle
antagoniste non
abrasée et dont le
parodonte est sain
Avantage
 bonne résistanceà
l’abrasionet à la
traction
 liaisonchimique
avec les selles en
résine
 ne font pas de
bruit
 prix raisonnable
 facile à meuler et à
polir
 apparence peut être
parfaite
 pas de changement
de teinte
 résistance à
l’abrasion
 bonne adhésionavec
la résine de base
(liaisonmécanique)
 démontage possible
par chauffage
Inconvenant
 abrasionet perte
de forme
 colorationet
modificationde
teinte avec le
temps
 manque de
translucidité
 peu tranchante
 difficile àmeuler et à
polir
 fragilité
 prix onéreux
 font de bruit au
contact des
antagonistes
2.2/Choix de la teinte ;la forme et de la dimension :
Les règles utilises en PACs’appliquent en PAP avec l’avantage de posséder
des référencés données par les dents restantes.
 la teinte
Le choix sefait en fonction de :
A : L’age
Plus le patient est âgé plus la teinte est saturée, moins brillante et moins
translucide
B : Sexe
Les sontplus claires chez les femmes que chez les hommes
C : Couleur de la peau
Pour une peau claire on choisira des dents blanches ou grises, et pour
une peau mate on choisira des dents jaunes
D : Personnalité
Plus la personnalitéde notre patient est vigoureuseplus les seront
saturées et pigmentées
 la forme
La forme est sélectionnée pour s’harmoniser avec :
- la morphologie du visage
- le profil
- le sexe
- l’âge
a : LA morphologie du visage
Ilexiste une simultatude entre la forme du visage et celle de I C sup
B : Le profil
Pour un profil rectiligne ; les dents serontplates et pour un profil
convexe les dents serontbombées
C : Le sexe
Pour les hommes les dents présentent un des bords proximaux
anguleux ; tandisque pour les femmes les bords proximauxarrondis.
C : L’age
Plus le patient est agé plus le bord libre des dents sera abrasé(épais)
 la dimension
Le choix sefait en fonction de :
 l’enregistrement fixé les bourles d’occlusion
 l’espace existant entre les crêtes
 la largeur des crêtes
3/ Montage des dents antérieur :
3.1 Règles individuelles du montage dans le cas d’uneclasse1d’ANGLE :
Le montage doit rétablir l’ésthétique, la symétrieet assurer la phonation :
 Pout les dents antéro-supérieur les critères esthétiques prédominent
le montage des dents maxillaires ant doit soutenir la lèvre sup.
 pour les dents antero-inférieures, elles devront être montées dans
l'aire de sustentation d'ACKERMAN qui est l'espace délimité par
le sommet de la crête ant et le versant vestibulaire de cette crête.
L'orientationdes dents prothétiques antérieures :
Elle est résumée dans le tableau suivant :
3.2/Cas particulier de montage :
- Devantune rétrognatie mandibulaireles impératifs du montage restent
les mêmes seul l’overjetsera accentue
- Si on à une prognathie inf le montage ant se fera en bout à bout
3.3/:Contrôle du montage sur Articulateur semi adaptable :
Le contrôle du montage des dents ant se fera au cours :
- Des mvt de latéralité D et G qui doivent sefaire sans blocage
- De la propulsion qui doit s’effectueaisément
3.4/Finition des cires:
- La finition intéressesurtoutla sculpturede la faussegencive, la
présencedes dents restantes et leurs parodontes impliquent une
sculptureet une finition de surfaceprenanten compte
l’environnement des tissus mous. La finition doit pratiquement être
effective dés le stade de l’essaifonctionnel et esthétique du montage
sur cire.
3.5/ Définition du montage ajuste:
Ilconcerne uniquement le bloc antéro-superieur ,pour des raisons
esthétiques ,les dents seront directement ajustées sur la crête de façon à ce
que le patient en souriant, il découvresa vrai gencive ;aussisiles dents sont
parfaitement ajustées, la prothèse sera moins remarquée.
3.6/Les problèmes rencontrés lors du montage des dents ant :
A/ l’espace disponible ne correspond pas à la sommedes diamètres MD
des dents sélectionnées :
 Si l’espace prothétique est plus grand, il convient de ménager des
espaces
 Si l’espace prothétique est plus petit, les solutions seront :
- TRT orthodentique(prévuelors de l’étude préprothétique)
- Coronoplastieproximale des dents bordantl’édentement
- Animation du montage par un léger chevauchement des dents
prothétiques
- Parfois on opte pour la réduction du NB des dents à remplacer
B/ Hauteur réduite
Dans le cas par exemple ou la DVO est correcte et l’espace entre la te
antéro-sup et le bord libre entre I et C inf est réduit les solutions seront :
- Coronoplastiedes I et C inf est un remodelage chirurgicalede la crête
sup , mais ils sontsouventinsuffisants pour augmenter l’espace
vertical, donc une fracturede la résine des selles est à craindre
- Les contre-plaques ou le métal de la plaque base seprolonge pour
former les faces palatines des dents prothétiques, puis des facettes V
en matériaux cosmétiques serontscellées sur ces contre plaques
NB / ces contre plaques présentent un inconvenantesthétique et des
difficultés pour le réglage du guide ant
4/ Choix des dents postérieurs :
La présencedes dents naturelles guidera le praticien dans le choix des
dents artificielles.
 Pour les selles encastrées
Les dimensions sontchoisies en fonction du volume disponible en
hauteur et dans le sens MD et VL
 Pour les selles en extensions :
afin que la pression sur la crête ne soit pas trop importante et pour éviter
tout basculement post de la selle , les dimensions des dents prothétiques
sontréduites , c’est ce que schématise la formule 3HMd’ACKERMAN
M=pression médiane
La résultante des forcede mastication doit s’exercer au centre de la
selle la partie distale ne supportepas de dents pour cela on à :
Héteronombre: le NB des dents prothétiques n’estpas identique à celui
des dents absentes, en particulier on ne remplace on ne remplace jamais
les 3 éme M .
Héteromorphie : la forme des dents prothétiques n’estpas identique à celui
des dents absentes, car les diamètres MD et VL sontvolontairement réduits
Héteroposition : la des dents prothétiques n’est pas obligatoirement
conformeàl’anatomie, parfois la 2éme M est remplacée par une PM pour
permettre de réduirela pression sur la région post .
5/ Montage des dents postérieurs :
5.1/ Les règles générales du montage des dents post
Quelque soit le schéma occlusal choisi, le montage doit respecter les
principes suivantes :
 air de pounde
A la mandibule les PM et M doivent sesituer dans cette aire qui est
compriseentre la FM de la C et la FL du trigone rétro-molairet’une partet
d’autre partentre la FD de la C et la FV du trigone rétro-couplage;
Autrement il yà échec immédiat de la prothèse, car une position trop L des
dents empiète sur l’espace nécessaireà la langue d’où l’instabilité de la
prothèse, ainsi une position trop V des dents risquede traumatiser les
structures
 symétrie
La stabilité de la prothèsedépend d’une répartition harmonieusedes
charges occlusales aussibien en position centré qu’excentrée, cette
stabilité nécessite une situation absolument symétriquedes PM et M
 ICM
En ICM: les cuspides P sup doivent se stabiliser dans leurs zones de
réception antagoniste
: les sillon inter cuspidiens déterminent une droite dans le plan
sagittal
 plan d’occlusion
il faut que le POP soità mi-distanceinter alvéolaire, situe trop haut il va
refouler le bol alimentaire et la langue occupera une position haute ce qui
provoquera la déstabilisation de la prothèse
 la formule d’ACKARMAN:3 HM
5.2/Les règles individuelles dumontage des dents post
 1ere
PM sup
S S elle est verticale et perpendiculaire au POP
S H ses 2 cuspides touchent le POP
 2eme PM sup
Même orientation que la 1er
PM
 1ere M sup
S S la FO est inclinée en arrièreet vers le haut en formantun angle
de 6° avec le POP
S H seule la cuspide MP est en contact avec le POP
 2eme M sup
S S la FO est montée dans le prolongement de la FO de la 1ere M
sup
S H aucune cuspiden’entre en contact avec le POP mais la cuspideP
est la plus proche
 1ere M inf
C’est la dent clé du montage
Sa cuspideMV entre en contact avec le versantMde la cuspide MV
de la 1ere
Msup et le versantD de la cuspideV de la 2eme PM sup
S H le surplomb entre la 1ere
Msup et la 1ereM inf est de 1mm
S S LA 1ereM inf est placée :
En avant de la 1ereM sup d’1/2 cuspide = CL 1 d’Angle
En avant de la 1ereM sup de plus d’1/2 cuspide = CL 2 d’Angle
En bout à bout ou en arrière de la 1ere M sup = CL 3 d’Angle
 2eme M inf
Elle est en contact avec la 2eme M SUP ; incliné de bas en haut et
d’arrièreen avant et ne doit pas empiéter sur le trigone rétromolaire
 2eme PM inf
Son grand axe est perpendiculaire au POP
Sa cuspideV est située entre les 2 cuspides V des 2 PMsup
 1ere PM inf
Si l’espace est suffisantelle sera monter entre la C et 2eme PM ;si
non on meule les FP de la 1ere PM, dans le cas extrême il faut la
supprimer
5.3:Contrôle du montage des dents post sur articulateur semi adaptable :
- Contrôle du MVTde latéralité
Du cote T :
- On débloque la sphèrecondylienne du cote N T et on bloque celle du
cote T, en libère ainsile MVT de latéralité pour obtenir une
latérotrusion de 4mm
- Dans le cas d’une occlusion bilatérale équilibrée ou occlusion avec
fonction groupe, on réajusteles dents de façon à obtenir des
contacts entre les dents sup et inf
Du cote N T :
- On débloque la sphèrecondylienne du cote et on bloque celle du
cote N Tà sa position de base
- Ds le cas d’une occlusion bilatérale équilibrée , on réajusteles dents
pour obtenir un contacte entre les dents antagonistes
- Ds le cas d’une occlusion avec fonction groupe ou avec protection C ;
aucun contacte doit exister avec les dents antagonistes
- Contrôle duMVT de protrusion :
- débloque la sphèrecondylienne et on fait une protrusion de 4mmen
reculant le membre sup de l’articulateur
- occlusion bilatérale équilibrée = contact dentaires simultanés ant et post
- occlusion avec fonction groupeou avec protection C = pas de contact
dentaires post
6/ Essaifonctionnel des maquettes du montage :
Avantde passer à la polymérisation , Le contrôle du montage en bouche est
indispensable:
 contrôle de l’esthétique
les dents ant doivent assurer un soutien harmonieuxde la lèvre sup ;une
incisive dans une position trop antérieure, projette la lèvre en avant de la
gouttière philtrale.
 contrôle phonitique
lors de la prononciation des phonèmes FE-VE , la lèvre inf doit toucher le
bord libre de I sup
si la DV est correcte, l’espace libre d’inocclusion est rechercheau cours
de la prononciation des sifflantes (S-SIX)
 contrôle de la stabilité
Aucun mvt de basculen’est tolère à l’expérience d’une pression au
niveau des surfaces occlusales des dents prothétiques
 control de l’occlusion
On doit retrouver les contactes dentaires suivantle concept occlusal
choisi.
PLAN
1/ Introduction :
2/ choix des dents antérieurs:
2.1/Choix du matériau
2.2/Choix de la teinte ;laforme et de la dimension :
3/ Montage des dents antérieur :
3.1 Règles individuelles du montage dans le cas d’une classe1d’ANGLE :
3.2/Cas particulier de montage :
3.3/:Contrôle du montage sur Articulateur semi adaptable :
3.4/Finition des cires:
3.5/Définition du montage ajuste :
3.6/Les problèmes rencontrés lors du montage des dents ant :
4/ Choix des dents postérieurs :
5/ Montage des dents postérieurs :
5.1/Les règles générales du montage des dents post
5.2/Les règles individuelles dumontage des dents post
5.3:Contrôle du montage des dents post sur articulateur semi
adaptable :
6/ Essaifonctionnel des maquettes du montage :

Contenu connexe

Tendances

Les differentes conception
Les differentes conception Les differentes conception
Les differentes conception
Abdeldjalil Gadra
 
les indices biologiques.pdf
les indices biologiques.pdfles indices biologiques.pdf
les indices biologiques.pdf
SeifEddine29
 
Thérapeutiques dentinaires
Thérapeutiques dentinairesThérapeutiques dentinaires
Thérapeutiques dentinaires
Abdeldjalil Gadra
 
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totale
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totaleResorption alveolaire et montage des dents en prothese totale
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totaledrjamel
 
Realisation du chassis au laboratoire
Realisation du chassis au laboratoireRealisation du chassis au laboratoire
Realisation du chassis au laboratoire
Abdeldjalil Gadra
 
La dimension verticale en prothèse totale
La dimension verticale en prothèse totale La dimension verticale en prothèse totale
La dimension verticale en prothèse totale
Abdeldjalil Gadra
 
Therapeutique orthopedique
Therapeutique orthopediqueTherapeutique orthopedique
Therapeutique orthopedique
fati guzel
 
Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète
Abdeldjalil Gadra
 
Les liaisons selles- chassis
Les liaisons selles- chassis Les liaisons selles- chassis
Les liaisons selles- chassis
Abdeldjalil Gadra
 
L'examen clinique en odf
L'examen clinique en odfL'examen clinique en odf
L'examen clinique en odf
Abdeldjalil Gadra
 
Mise en moufle cuisson et finition
Mise en moufle cuisson et finitionMise en moufle cuisson et finition
Mise en moufle cuisson et finition
Abdeldjalil Gadra
 
Parallelisme et retention en prothèse fixée
Parallelisme et retention en prothèse fixéeParallelisme et retention en prothèse fixée
Parallelisme et retention en prothèse fixée
Abdeldjalil Gadra
 
Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2
Abdeldjalil Gadra
 
Lesion interradiculaires
Lesion interradiculairesLesion interradiculaires
Lesion interradiculaires
Abdeldjalil Gadra
 
Preparation mecanisée
Preparation mecaniséePreparation mecanisée
Preparation mecanisée
Abdeldjalil Gadra
 
La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]
La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]
La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]
Abdeldjalil Gadra
 
3. croissance des tissus mous
3. croissance des tissus mous3. croissance des tissus mous
3. croissance des tissus mous
ssuser402aa2
 
Téléradiographie
TéléradiographieTéléradiographie
Téléradiographie
Abdeldjalil Gadra
 
Traitement endodontique : cavité d’accès
Traitement endodontique : cavité d’accèsTraitement endodontique : cavité d’accès
Traitement endodontique : cavité d’accès
Oussama Dahili
 

Tendances (20)

Les differentes conception
Les differentes conception Les differentes conception
Les differentes conception
 
les indices biologiques.pdf
les indices biologiques.pdfles indices biologiques.pdf
les indices biologiques.pdf
 
Les indices biologiques
Les indices  biologiquesLes indices  biologiques
Les indices biologiques
 
Thérapeutiques dentinaires
Thérapeutiques dentinairesThérapeutiques dentinaires
Thérapeutiques dentinaires
 
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totale
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totaleResorption alveolaire et montage des dents en prothese totale
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totale
 
Realisation du chassis au laboratoire
Realisation du chassis au laboratoireRealisation du chassis au laboratoire
Realisation du chassis au laboratoire
 
La dimension verticale en prothèse totale
La dimension verticale en prothèse totale La dimension verticale en prothèse totale
La dimension verticale en prothèse totale
 
Therapeutique orthopedique
Therapeutique orthopediqueTherapeutique orthopedique
Therapeutique orthopedique
 
Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète
 
Les liaisons selles- chassis
Les liaisons selles- chassis Les liaisons selles- chassis
Les liaisons selles- chassis
 
L'examen clinique en odf
L'examen clinique en odfL'examen clinique en odf
L'examen clinique en odf
 
Mise en moufle cuisson et finition
Mise en moufle cuisson et finitionMise en moufle cuisson et finition
Mise en moufle cuisson et finition
 
Parallelisme et retention en prothèse fixée
Parallelisme et retention en prothèse fixéeParallelisme et retention en prothèse fixée
Parallelisme et retention en prothèse fixée
 
Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2
 
Lesion interradiculaires
Lesion interradiculairesLesion interradiculaires
Lesion interradiculaires
 
Preparation mecanisée
Preparation mecaniséePreparation mecanisée
Preparation mecanisée
 
La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]
La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]
La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]
 
3. croissance des tissus mous
3. croissance des tissus mous3. croissance des tissus mous
3. croissance des tissus mous
 
Téléradiographie
TéléradiographieTéléradiographie
Téléradiographie
 
Traitement endodontique : cavité d’accès
Traitement endodontique : cavité d’accèsTraitement endodontique : cavité d’accès
Traitement endodontique : cavité d’accès
 

Similaire à Montage des dents en prothèse adjointe partiel

Cours prothèse dentaire bac professionnel
Cours prothèse dentaire bac professionnelCours prothèse dentaire bac professionnel
Cours prothèse dentaire bac professionnel
Formation prothèse dentaire
 
Cours prothèse-dentaire-formation
Cours prothèse-dentaire-formationCours prothèse-dentaire-formation
Cours prothèse-dentaire-formation
DentalScript
 
Coiffe Pédodontique Préformée.
Coiffe Pédodontique Préformée.Coiffe Pédodontique Préformée.
Coiffe Pédodontique Préformée.
ADELLL
 
Traitement endodontique
Traitement endodontiqueTraitement endodontique
Traitement endodontique
Saoussene Hs
 
Orthodontie adulte
Orthodontie adulteOrthodontie adulte
Orthodontie adulte
Jean-Marc Retrouvey
 
Forme de préparations pour prothèse scellée et collée.pptx
Forme de préparations pour prothèse scellée et collée.pptxForme de préparations pour prothèse scellée et collée.pptx
Forme de préparations pour prothèse scellée et collée.pptx
amineiguid
 
184-dysharmomie demto maxillaire -DDM-dental crowding -orthodontics-orthodont...
184-dysharmomie demto maxillaire -DDM-dental crowding -orthodontics-orthodont...184-dysharmomie demto maxillaire -DDM-dental crowding -orthodontics-orthodont...
184-dysharmomie demto maxillaire -DDM-dental crowding -orthodontics-orthodont...
OLIVIER OUSSAMA SANDID 2010
 
Paro prothese
Paro protheseParo prothese
Paro prothese
Abdeldjalil Gadra
 
( 2) introduction a la ppa
( 2) introduction a la ppa( 2) introduction a la ppa
( 2) introduction a la ppa
Abdeldjalil Gadra
 
chirurgie-osseuse-soustractive.pptx
chirurgie-osseuse-soustractive.pptxchirurgie-osseuse-soustractive.pptx
chirurgie-osseuse-soustractive.pptx
Ayoub163291
 
obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude
Abdeldjalil Gadra
 
Article dans Clinic - Avril 2018
Article dans Clinic - Avril 2018Article dans Clinic - Avril 2018
Article dans Clinic - Avril 2018
Julien Cachet
 
Article paru dans la revue Clinic d'avril 2018
Article paru dans la revue Clinic d'avril 2018 Article paru dans la revue Clinic d'avril 2018
Article paru dans la revue Clinic d'avril 2018
Delphine Imberton
 
183-la provocation des séquences d'éruption-Guidance of eruption.pdf
183-la provocation des séquences d'éruption-Guidance of eruption.pdf183-la provocation des séquences d'éruption-Guidance of eruption.pdf
183-la provocation des séquences d'éruption-Guidance of eruption.pdf
OLIVIER OUSSAMA SANDID 2010
 
Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2
Abdeldjalil Gadra
 
dépose prothétique format étudiant.pdf
dépose prothétique format étudiant.pdfdépose prothétique format étudiant.pdf
dépose prothétique format étudiant.pdf
simox05mh
 
La couronne coulée 2
La couronne coulée 2La couronne coulée 2
La couronne coulée 2
Abdeldjalil Gadra
 

Similaire à Montage des dents en prothèse adjointe partiel (20)

Cours prothèse dentaire bac professionnel
Cours prothèse dentaire bac professionnelCours prothèse dentaire bac professionnel
Cours prothèse dentaire bac professionnel
 
Cours prothèse-dentaire-formation
Cours prothèse-dentaire-formationCours prothèse-dentaire-formation
Cours prothèse-dentaire-formation
 
Coiffe Pédodontique Préformée.
Coiffe Pédodontique Préformée.Coiffe Pédodontique Préformée.
Coiffe Pédodontique Préformée.
 
Ppma et parodonte .
Ppma et parodonte .Ppma et parodonte .
Ppma et parodonte .
 
Traitement endodontique
Traitement endodontiqueTraitement endodontique
Traitement endodontique
 
Orthodontie adulte
Orthodontie adulteOrthodontie adulte
Orthodontie adulte
 
Forme de préparations pour prothèse scellée et collée.pptx
Forme de préparations pour prothèse scellée et collée.pptxForme de préparations pour prothèse scellée et collée.pptx
Forme de préparations pour prothèse scellée et collée.pptx
 
La couronne jacket
La couronne jacket La couronne jacket
La couronne jacket
 
184-dysharmomie demto maxillaire -DDM-dental crowding -orthodontics-orthodont...
184-dysharmomie demto maxillaire -DDM-dental crowding -orthodontics-orthodont...184-dysharmomie demto maxillaire -DDM-dental crowding -orthodontics-orthodont...
184-dysharmomie demto maxillaire -DDM-dental crowding -orthodontics-orthodont...
 
Paro prothese
Paro protheseParo prothese
Paro prothese
 
( 2) introduction a la ppa
( 2) introduction a la ppa( 2) introduction a la ppa
( 2) introduction a la ppa
 
L'examen clinique en odf
L'examen clinique en odfL'examen clinique en odf
L'examen clinique en odf
 
chirurgie-osseuse-soustractive.pptx
chirurgie-osseuse-soustractive.pptxchirurgie-osseuse-soustractive.pptx
chirurgie-osseuse-soustractive.pptx
 
obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude
 
Article dans Clinic - Avril 2018
Article dans Clinic - Avril 2018Article dans Clinic - Avril 2018
Article dans Clinic - Avril 2018
 
Article paru dans la revue Clinic d'avril 2018
Article paru dans la revue Clinic d'avril 2018 Article paru dans la revue Clinic d'avril 2018
Article paru dans la revue Clinic d'avril 2018
 
183-la provocation des séquences d'éruption-Guidance of eruption.pdf
183-la provocation des séquences d'éruption-Guidance of eruption.pdf183-la provocation des séquences d'éruption-Guidance of eruption.pdf
183-la provocation des séquences d'éruption-Guidance of eruption.pdf
 
Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2
 
dépose prothétique format étudiant.pdf
dépose prothétique format étudiant.pdfdépose prothétique format étudiant.pdf
dépose prothétique format étudiant.pdf
 
La couronne coulée 2
La couronne coulée 2La couronne coulée 2
La couronne coulée 2
 

Plus de Abdeldjalil Gadra

3 classification des maladies parodontales
3   classification des maladies parodontales3   classification des maladies parodontales
3 classification des maladies parodontales
Abdeldjalil Gadra
 
Croissance cranio faciale
Croissance cranio facialeCroissance cranio faciale
Croissance cranio faciale
Abdeldjalil Gadra
 
L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.
Abdeldjalil Gadra
 
Le diagnostic des anomalies basales
Le diagnostic des anomalies basalesLe diagnostic des anomalies basales
Le diagnostic des anomalies basales
Abdeldjalil Gadra
 
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_p
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_pChoix adhesifs et_lampes_a_photo_p
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_p
Abdeldjalil Gadra
 
Instrumentation en medecine dentaire
Instrumentation en medecine dentaireInstrumentation en medecine dentaire
Instrumentation en medecine dentaire
Abdeldjalil Gadra
 
Protections dentino pulpaires
Protections dentino pulpairesProtections dentino pulpaires
Protections dentino pulpaires
Abdeldjalil Gadra
 

Plus de Abdeldjalil Gadra (20)

Asepsie
AsepsieAsepsie
Asepsie
 
6 la poche parodontale
6   la poche parodontale6   la poche parodontale
6 la poche parodontale
 
5 les parodontolyses
5   les parodontolyses5   les parodontolyses
5 les parodontolyses
 
3 classification des maladies parodontales
3   classification des maladies parodontales3   classification des maladies parodontales
3 classification des maladies parodontales
 
Terminologie en o
Terminologie en oTerminologie en o
Terminologie en o
 
Croissance cranio faciale
Croissance cranio facialeCroissance cranio faciale
Croissance cranio faciale
 
Mesure de la d
Mesure de la dMesure de la d
Mesure de la d
 
L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.
 
Le diagnostic des anomalies basales
Le diagnostic des anomalies basalesLe diagnostic des anomalies basales
Le diagnostic des anomalies basales
 
Indices et mensurations
Indices et mensurationsIndices et mensurations
Indices et mensurations
 
la Gencive
la Gencivela Gencive
la Gencive
 
Cours desmodonte
Cours desmodonteCours desmodonte
Cours desmodonte
 
Cours cement
Cours cementCours cement
Cours cement
 
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_p
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_pChoix adhesifs et_lampes_a_photo_p
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_p
 
Anatomie du maxillaire
Anatomie du maxillaireAnatomie du maxillaire
Anatomie du maxillaire
 
Instrumentation en medecine dentaire
Instrumentation en medecine dentaireInstrumentation en medecine dentaire
Instrumentation en medecine dentaire
 
Protections dentino pulpaires
Protections dentino pulpairesProtections dentino pulpaires
Protections dentino pulpaires
 
Biofilm dentaire
Biofilm dentaireBiofilm dentaire
Biofilm dentaire
 
Anesthesie locale
Anesthesie locale Anesthesie locale
Anesthesie locale
 
Anomalies dentaires[1]
Anomalies dentaires[1]Anomalies dentaires[1]
Anomalies dentaires[1]
 

Montage des dents en prothèse adjointe partiel

  • 1. 1/ Introduction : Apres l’essayagedu châssis en boucheet l’enregistrement de la relation intermaxillaire ; on passeau montage des dents sur articulateur semi adaptable. Le montage est la phasedu travail de laboratoire qui consiste à rétablir des maquettes en cire portantdes dents artificielles préfigurantla future prothèse. Le montage doit permettre l’élocution, la mastication, la stabilité prothétique et le rétablissement de l’esthétique. 2/ choix des dents antérieurs: Le choix des dents en PPA répond aux mêmes principes qu’en PAC concernantla nature du matériau, la teinte, la forme et les dimensions. Toutefois, la présencedes dents sur les arcades fournitréférences précieuses pour orienter le choix. 2.1/ Choix du matériau Dents enrésine Dents enporcelaine Indication  Denture antagoniste fortement abrasée  Denture antagoniste artificielle  Pathologie de l’ ATM  Crète flottante  Musculature puissante pouvant entrainer une abrasionrapide des dents enrésine  Denture naturelle antagoniste non abrasée et dont le parodonte est sain
  • 2. Avantage  bonne résistanceà l’abrasionet à la traction  liaisonchimique avec les selles en résine  ne font pas de bruit  prix raisonnable  facile à meuler et à polir  apparence peut être parfaite  pas de changement de teinte  résistance à l’abrasion  bonne adhésionavec la résine de base (liaisonmécanique)  démontage possible par chauffage Inconvenant  abrasionet perte de forme  colorationet modificationde teinte avec le temps  manque de translucidité  peu tranchante  difficile àmeuler et à polir  fragilité  prix onéreux  font de bruit au contact des antagonistes 2.2/Choix de la teinte ;la forme et de la dimension : Les règles utilises en PACs’appliquent en PAP avec l’avantage de posséder des référencés données par les dents restantes.  la teinte Le choix sefait en fonction de : A : L’age
  • 3. Plus le patient est âgé plus la teinte est saturée, moins brillante et moins translucide B : Sexe Les sontplus claires chez les femmes que chez les hommes C : Couleur de la peau Pour une peau claire on choisira des dents blanches ou grises, et pour une peau mate on choisira des dents jaunes D : Personnalité Plus la personnalitéde notre patient est vigoureuseplus les seront saturées et pigmentées  la forme La forme est sélectionnée pour s’harmoniser avec : - la morphologie du visage - le profil - le sexe - l’âge a : LA morphologie du visage Ilexiste une simultatude entre la forme du visage et celle de I C sup
  • 4. B : Le profil Pour un profil rectiligne ; les dents serontplates et pour un profil convexe les dents serontbombées C : Le sexe Pour les hommes les dents présentent un des bords proximaux anguleux ; tandisque pour les femmes les bords proximauxarrondis. C : L’age Plus le patient est agé plus le bord libre des dents sera abrasé(épais)  la dimension Le choix sefait en fonction de :  l’enregistrement fixé les bourles d’occlusion  l’espace existant entre les crêtes
  • 5.  la largeur des crêtes 3/ Montage des dents antérieur : 3.1 Règles individuelles du montage dans le cas d’uneclasse1d’ANGLE : Le montage doit rétablir l’ésthétique, la symétrieet assurer la phonation :  Pout les dents antéro-supérieur les critères esthétiques prédominent le montage des dents maxillaires ant doit soutenir la lèvre sup.  pour les dents antero-inférieures, elles devront être montées dans l'aire de sustentation d'ACKERMAN qui est l'espace délimité par le sommet de la crête ant et le versant vestibulaire de cette crête. L'orientationdes dents prothétiques antérieures : Elle est résumée dans le tableau suivant :
  • 6. 3.2/Cas particulier de montage : - Devantune rétrognatie mandibulaireles impératifs du montage restent les mêmes seul l’overjetsera accentue - Si on à une prognathie inf le montage ant se fera en bout à bout 3.3/:Contrôle du montage sur Articulateur semi adaptable : Le contrôle du montage des dents ant se fera au cours : - Des mvt de latéralité D et G qui doivent sefaire sans blocage - De la propulsion qui doit s’effectueaisément 3.4/Finition des cires: - La finition intéressesurtoutla sculpturede la faussegencive, la présencedes dents restantes et leurs parodontes impliquent une sculptureet une finition de surfaceprenanten compte l’environnement des tissus mous. La finition doit pratiquement être effective dés le stade de l’essaifonctionnel et esthétique du montage sur cire. 3.5/ Définition du montage ajuste:
  • 7. Ilconcerne uniquement le bloc antéro-superieur ,pour des raisons esthétiques ,les dents seront directement ajustées sur la crête de façon à ce que le patient en souriant, il découvresa vrai gencive ;aussisiles dents sont parfaitement ajustées, la prothèse sera moins remarquée. 3.6/Les problèmes rencontrés lors du montage des dents ant : A/ l’espace disponible ne correspond pas à la sommedes diamètres MD des dents sélectionnées :  Si l’espace prothétique est plus grand, il convient de ménager des espaces  Si l’espace prothétique est plus petit, les solutions seront : - TRT orthodentique(prévuelors de l’étude préprothétique) - Coronoplastieproximale des dents bordantl’édentement - Animation du montage par un léger chevauchement des dents prothétiques - Parfois on opte pour la réduction du NB des dents à remplacer B/ Hauteur réduite Dans le cas par exemple ou la DVO est correcte et l’espace entre la te antéro-sup et le bord libre entre I et C inf est réduit les solutions seront :
  • 8. - Coronoplastiedes I et C inf est un remodelage chirurgicalede la crête sup , mais ils sontsouventinsuffisants pour augmenter l’espace vertical, donc une fracturede la résine des selles est à craindre - Les contre-plaques ou le métal de la plaque base seprolonge pour former les faces palatines des dents prothétiques, puis des facettes V en matériaux cosmétiques serontscellées sur ces contre plaques NB / ces contre plaques présentent un inconvenantesthétique et des difficultés pour le réglage du guide ant 4/ Choix des dents postérieurs : La présencedes dents naturelles guidera le praticien dans le choix des dents artificielles.  Pour les selles encastrées
  • 9. Les dimensions sontchoisies en fonction du volume disponible en hauteur et dans le sens MD et VL  Pour les selles en extensions : afin que la pression sur la crête ne soit pas trop importante et pour éviter tout basculement post de la selle , les dimensions des dents prothétiques sontréduites , c’est ce que schématise la formule 3HMd’ACKERMAN M=pression médiane La résultante des forcede mastication doit s’exercer au centre de la selle la partie distale ne supportepas de dents pour cela on à : Héteronombre: le NB des dents prothétiques n’estpas identique à celui des dents absentes, en particulier on ne remplace on ne remplace jamais les 3 éme M . Héteromorphie : la forme des dents prothétiques n’estpas identique à celui des dents absentes, car les diamètres MD et VL sontvolontairement réduits Héteroposition : la des dents prothétiques n’est pas obligatoirement conformeàl’anatomie, parfois la 2éme M est remplacée par une PM pour permettre de réduirela pression sur la région post . 5/ Montage des dents postérieurs : 5.1/ Les règles générales du montage des dents post
  • 10. Quelque soit le schéma occlusal choisi, le montage doit respecter les principes suivantes :  air de pounde A la mandibule les PM et M doivent sesituer dans cette aire qui est compriseentre la FM de la C et la FL du trigone rétro-molairet’une partet d’autre partentre la FD de la C et la FV du trigone rétro-couplage; Autrement il yà échec immédiat de la prothèse, car une position trop L des dents empiète sur l’espace nécessaireà la langue d’où l’instabilité de la prothèse, ainsi une position trop V des dents risquede traumatiser les structures  symétrie La stabilité de la prothèsedépend d’une répartition harmonieusedes charges occlusales aussibien en position centré qu’excentrée, cette stabilité nécessite une situation absolument symétriquedes PM et M  ICM En ICM: les cuspides P sup doivent se stabiliser dans leurs zones de réception antagoniste : les sillon inter cuspidiens déterminent une droite dans le plan sagittal
  • 11.  plan d’occlusion il faut que le POP soità mi-distanceinter alvéolaire, situe trop haut il va refouler le bol alimentaire et la langue occupera une position haute ce qui provoquera la déstabilisation de la prothèse  la formule d’ACKARMAN:3 HM 5.2/Les règles individuelles dumontage des dents post  1ere PM sup S S elle est verticale et perpendiculaire au POP S H ses 2 cuspides touchent le POP  2eme PM sup Même orientation que la 1er PM  1ere M sup S S la FO est inclinée en arrièreet vers le haut en formantun angle de 6° avec le POP S H seule la cuspide MP est en contact avec le POP  2eme M sup S S la FO est montée dans le prolongement de la FO de la 1ere M sup S H aucune cuspiden’entre en contact avec le POP mais la cuspideP est la plus proche  1ere M inf C’est la dent clé du montage Sa cuspideMV entre en contact avec le versantMde la cuspide MV de la 1ere Msup et le versantD de la cuspideV de la 2eme PM sup S H le surplomb entre la 1ere Msup et la 1ereM inf est de 1mm
  • 12. S S LA 1ereM inf est placée : En avant de la 1ereM sup d’1/2 cuspide = CL 1 d’Angle En avant de la 1ereM sup de plus d’1/2 cuspide = CL 2 d’Angle En bout à bout ou en arrière de la 1ere M sup = CL 3 d’Angle  2eme M inf Elle est en contact avec la 2eme M SUP ; incliné de bas en haut et d’arrièreen avant et ne doit pas empiéter sur le trigone rétromolaire  2eme PM inf Son grand axe est perpendiculaire au POP Sa cuspideV est située entre les 2 cuspides V des 2 PMsup  1ere PM inf Si l’espace est suffisantelle sera monter entre la C et 2eme PM ;si non on meule les FP de la 1ere PM, dans le cas extrême il faut la supprimer 5.3:Contrôle du montage des dents post sur articulateur semi adaptable : - Contrôle du MVTde latéralité Du cote T : - On débloque la sphèrecondylienne du cote N T et on bloque celle du cote T, en libère ainsile MVT de latéralité pour obtenir une latérotrusion de 4mm - Dans le cas d’une occlusion bilatérale équilibrée ou occlusion avec fonction groupe, on réajusteles dents de façon à obtenir des contacts entre les dents sup et inf Du cote N T : - On débloque la sphèrecondylienne du cote et on bloque celle du cote N Tà sa position de base - Ds le cas d’une occlusion bilatérale équilibrée , on réajusteles dents pour obtenir un contacte entre les dents antagonistes
  • 13. - Ds le cas d’une occlusion avec fonction groupe ou avec protection C ; aucun contacte doit exister avec les dents antagonistes - Contrôle duMVT de protrusion : - débloque la sphèrecondylienne et on fait une protrusion de 4mmen reculant le membre sup de l’articulateur - occlusion bilatérale équilibrée = contact dentaires simultanés ant et post - occlusion avec fonction groupeou avec protection C = pas de contact dentaires post 6/ Essaifonctionnel des maquettes du montage : Avantde passer à la polymérisation , Le contrôle du montage en bouche est indispensable:  contrôle de l’esthétique les dents ant doivent assurer un soutien harmonieuxde la lèvre sup ;une incisive dans une position trop antérieure, projette la lèvre en avant de la gouttière philtrale.  contrôle phonitique lors de la prononciation des phonèmes FE-VE , la lèvre inf doit toucher le bord libre de I sup si la DV est correcte, l’espace libre d’inocclusion est rechercheau cours de la prononciation des sifflantes (S-SIX)  contrôle de la stabilité Aucun mvt de basculen’est tolère à l’expérience d’une pression au niveau des surfaces occlusales des dents prothétiques  control de l’occlusion On doit retrouver les contactes dentaires suivantle concept occlusal choisi.
  • 14.
  • 15. PLAN 1/ Introduction : 2/ choix des dents antérieurs: 2.1/Choix du matériau 2.2/Choix de la teinte ;laforme et de la dimension : 3/ Montage des dents antérieur : 3.1 Règles individuelles du montage dans le cas d’une classe1d’ANGLE : 3.2/Cas particulier de montage : 3.3/:Contrôle du montage sur Articulateur semi adaptable : 3.4/Finition des cires: 3.5/Définition du montage ajuste : 3.6/Les problèmes rencontrés lors du montage des dents ant : 4/ Choix des dents postérieurs : 5/ Montage des dents postérieurs : 5.1/Les règles générales du montage des dents post 5.2/Les règles individuelles dumontage des dents post 5.3:Contrôle du montage des dents post sur articulateur semi adaptable : 6/ Essaifonctionnel des maquettes du montage :