SlideShare une entreprise Scribd logo
Ce blog
Lien
Cours et Polycopie
Ce blog
Lien
Cours et Polycopie
5 - Les parodontolyses
Plan du document:
I. Définition
II. Parodontite chronique
1. Définition
2. Etude clinique
1. Signes fonctionnels
1. Prurit
2. Douleurs
3. Une mobilité dentaire
4. Halitose
2. Signes gingivaux
3. Signes dentaires
4. Signes radiologiques
3. Complications de la parodontite chronique
1. Locales
2. Régionales
3. Générales
4. Traitement de la parodontite chronique
III. Parodontites agressives
1. Les caractères communs entre les parodontites localisées et généralisées
2. Parodontites agressives localisées
3. Parodontites agressives généralisées
4. Le traitement
IV. Manifestations parodontales du trauma occlusal
1. Définition
2. Signes cliniques
1. Sur un parodonte sain
2. En présence d'une parodontite
3. Signes radiologiques
V. Parodontose
VI. Conclusion
I Définition
Rappelons que parmi les parodontopathies, nous observons:
• Les gingivopathies où seule la gencive est atteinte.
• Les parodontolyses où l'atteinte est plus profonde; gencive, os alvéolaire,
desmodonte et cément sont touchés par le processus destructeur.
• La frontière théorique des fibres "supracrestales" constitue la ligne de démarcation
entre les gingivopathies et les parodontolyses.
II Parodontite chronique
(ou parodontite chronique de l'adulte ou parodontite chronique habituelle)
II.A. Définition
C'est une atteinte inflammatoire du parodonte, qui évolue sur un mode chronique et
qui est la plus courante des parodontites.
Actuellement on parle de parodontite chronique de l'adulte puisqu'elle peut apparaître
à n'importe quel âge; Cependant, sa fréquence et sa sévérité augmentent avec l'âge;
elle peut affecter un nombre variable de dents et à des taux variables de progression.
Pour parler de parodontite, il faut:
• Que les fibres supracrestales soient détruites,
• Que l'os alvéolaire soit atteint,
• Que l'attache épithéliales ait migré en direction apicale, c'est-à-dire qu'il y'ait une
perte d'attache (sous forme de poche parodontale ou de récession gingivale).
II.B. Etude clinique
On observe deux formes:
• La parodontite chronique simple où l'action des bactéries est seule responsable.
• La parodontite chronique complexe où cette action bactérienne se combine avec un
trauma occlusal.
En fait, ces 2 formes sont souvent associées sur une même arcade.
Le tableau clinique est pratiquement identique, cependant certains signes cliniques
sont plus particuliers à la forme complexe (nous le soulignerons au passage).
II.B.a. Signes fonctionnels
1 Prurit
Prurit gingival dû à la congestion gingivale ; en fait c'est un signe de la gingivite,
toute la symptomatologie de la gingivite existe au cours de la parodontite, car il y'a
une gingivite concomitante.
2 Douleurs
• Des douleurs plus ou moins sourdes, liées au tassement alimentaire,
• Douleurs d'origine dentaire liées à la récession gingivale lorsqu'elle existe,
• Douleurs d'origine pulpaire (pulpite à rétro dans le cas de poches très profondes),
• Douleurs liées à la présence d'un abcès parodontal qui peut être:
- Parulique ou muqueux: en cas de parodontite simple en général, ou
- Intra-osseux: en cas de parodontite complexe, ici le drainage de l'abcès est souvent
très difficile.
• Douleurs liées à la mobilité dentaire.
3 Une mobilité dentaire
? niveau osseux égal, la mobilité est plus importante dans la parodontite complexe que
dans la forme simple.
On observe différents types de mobilité dentaire. Selon Lindhe:
• Degré 1: mobilité de la couronne dentaire inférieure à 1mm dans le plan horizontal.
• Degré 2: mobilité de la couronne supérieure à 1mm dans le plan horizontal.
• Degré 3: mobilité horizontale et verticale.
Au point de vue pronostic, la mobilité dentaire présente un intérêt certain.
Par contre, elle est toujours un mauvais élément de diagnostic.
4 Halitose
Sensation de mauvaise haleine ou halitose liée au contenu de la poche où on peut
trouver:
• Des débris alimentaires,
• Des bactéries,
• Des enzymes,
• Des cellules épithéliales desquamées,
• Des cellules de défense de l'organisme,
• Du fluide gingival,
• Du pus.
II.B.b. Signes gingivaux
Les signes de la gingivite sont retrouvés lors d'une parodontite puisque la parodontite
est la complication de la gingivite.
Le rebord marginal de la gencive peut être:
• ?paissi, formant une sorte de bourrelet fibreux. On parle de "feston de Mac Call".
• Irrégulier, sous forme de crevasse. On parle de "fente ou fissure de Stillman".
La réaction gingivale au cours de la parodontite peut se faire soit:
• Sous forme de retrait en doigt de gant constituant "la poche parodontale", la
récession est alors invisible.
Sous forme de retrait de toute l'épaisseur gingivale, aboutissant à une récession
gingivale visible.
Dans les 2 cas nous notons une "perte d'attache".
Notons qu'une poche parodontale peut être en continuité avec une récession gingivale.
II.B.c. Signes dentaires
• La plaque bactérienne recouvre les tissus durs, les tissus mous, le tartre sus et sous
gingival,
• La mobilité dentaire (signalée dans les signes fonctionnels),
• Les migrations sont retrouvées plus fréquemment dans la parodontite complexe que
dans la simple (notion de migration et malpositions dentaires: faire la différence).
Les migrations dentaires favorisent la rétention de la plaque bactérienne et peuvent
perturber l'équilibre occlusal.
II.B.d. Signes radiologiques
• Dans la parodontite simple
• Le sommet du septum est rongé par le processus destructeur. La lyse est horizontale.
• La lamina dura est intacte du coté desmodontal.
• Dans la parodontite complexe
• La lyse est verticale; des images en cuvette ou en escaliers ont été décrites.
• La destruction de la lamina dura est plus importante.
II.C. Complications de la parodontite chronique
II.C.a. Locales
Les abcès et les troubles pulpaires peuvent être considérés comme des complications
de la parodontite chronique.
II.C.b. Régionales
La parodontite peut diffuser ses germes au voisinage et entraîner l'apparition d'une
stomatite, cellulite, adénite, sinusite ou ostéite; ce qui est relativement rare.
Par contre les migrations dentaires et l'édentation, si elle n'est pas compensée,
entraînent souvent un déséquilibre occlusal qui peut avoir une répercussion articulaire
(ATM) ou neuromusculaire, comme une dysfonction de l'appareil manducateur.
II.C.c. Générales
On a tendance à les sous estimer mais il faut savoir que le contenu de la poche
parodontale peut être responsable d'infections à distance (abcès du cerveau par
exemple)
II.D. Traitement de la parodontite chronique
Après une phase initiale indispensable, qui consiste en une motivation à l'hygiène
rigoureuse suivie d'un détartrage-polissage, un curetage parodontal se fera soit à
l'aveugle, soit à ciel ouvert, selon la profondeur des poches parodontales. (Cours de
4ème année).
III Parodontites agressives
Il existe 2 formes de parodontites agressives; la localisée, et la généralisée.
III.A. Les caractères communs entre les parodontites localisées et généralisées
• Bon état général du patient,
• La destruction osseuse est rapide,
• Caractère familial de l'atteinte,
• Quantité de plaque bactérienne non proportionnelle à la sévérité de la destruction
tissulaire,
• Des taux élevés d'actinobacillus actinomycétemcomitans,
• Des anomalies de la phagocytose.
III.B. Parodontites agressives localisées
• Le début se situe autour de la puberté,
• La réponse sérique anticorps vis-à-vis des agents infectieux est augmentée,
• L'atteinte est localisée aux premières molaires et aux incisives avec perte d'attache
interproximale au niveau d'au moins 2 dents dont 1 molaire et n'impliquant pas plus
de 2 dents autres que les 1ères molaires et les incisives.
III.C. Parodontites agressives généralisées
- Nature épisodique de la destruction,
- Atteinte généralisée, touchant au moins 3 dents permanentes autres que les 1ères
molaires et incisives.
- La réponse anticorps est faible,
III.D. Le traitement
Les expériences thérapeutiques qui ont été faites ont toutes montré une grande
efficacité lorsqu'une antibiothérapie ciblée était couplée au traitement local.
On entend par le traitement local la phase de détartrage, curetage ou opérations à
lambeau.
IV Manifestations parodontales du trauma occlusal
IV.A. Définition
Le trauma occlusal est la lésion parodontale en rapport avec des forces nocives (cours
de 4ème année)
IV.B. Signes cliniques
IV.B.a. Sur un parodonte sain
• Augmentation de la mobilité dentaire,
• ? la percussion on perçoit un son voilé,
• Récessions gingivales.
IV.B.b. En présence d'une parodontite
Sous l'effet du trauma occlusal, une parodontite simple (lyse horizontale) se
transformera en parodontite complexe (lyse vertical).
IV.C. Signes radiologiques
• Altération de la lamina dura,
• ?largissement de l'espace desmodontal,
• Rhizalyses.
V Parodontose
C'est une atteinte parodontale de nature dégénérative, ce processus involutif (qui
frappe l'ensemble du parodonte) est souvent attribué à une atrophie sénile.
Mais on peut retrouver cette parodontolyse non inflammatoire chez des sujets jeunes
et l'étiologie est inconnue.
VI Conclusion
La majorité des parodontoses sont de nature inflammatoires (parodontites).
Le traitement dépend de la forme clinique, néanmoins, la prévention ou le dépistage
précoce reste la meilleure arme

Contenu connexe

Tendances

La couronne à incrustation vestibulaire (civ) 3
La couronne à incrustation vestibulaire (civ) 3La couronne à incrustation vestibulaire (civ) 3
La couronne à incrustation vestibulaire (civ) 3
Abdeldjalil Gadra
 
Crochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassisCrochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassis
Abdeldjalil Gadra
 
3 classification des maladies parodontales
3   classification des maladies parodontales3   classification des maladies parodontales
3 classification des maladies parodontales
Abdeldjalil Gadra
 
Téléradiographie
TéléradiographieTéléradiographie
Téléradiographie
Abdeldjalil Gadra
 
Activateur de classe ii
Activateur de classe iiActivateur de classe ii
Activateur de classe ii
mohammed sadek
 
L'examen clinique en odf
L'examen clinique en odfL'examen clinique en odf
L'examen clinique en odf
Abdeldjalil Gadra
 
interventions à lambeaux
interventions à lambeauxinterventions à lambeaux
interventions à lambeaux
Dr.Oudainia Mounira
 
La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]
La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]
La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]
Abdeldjalil Gadra
 
Examen exobuccal en parodontologie
Examen exobuccal en parodontologieExamen exobuccal en parodontologie
Examen exobuccal en parodontologie
Mounir ZAGHEZ
 
Montage des dents en ppma
Montage des dents en ppmaMontage des dents en ppma
Montage des dents en ppma
Abdeldjalil Gadra
 
1 generalites chirurgie parodontale
1  generalites chirurgie parodontale1  generalites chirurgie parodontale
1 generalites chirurgie parodontale
Abdeldjalil Gadra
 
La place de la langue en odf
La place de la langue en odf   La place de la langue en odf
La place de la langue en odf
Abdeldjalil Gadra
 
L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.
Abdeldjalil Gadra
 
Enregistrement de la relation centree et transfert du modele mandibulaire sur...
Enregistrement de la relation centree et transfert du modele mandibulaire sur...Enregistrement de la relation centree et transfert du modele mandibulaire sur...
Enregistrement de la relation centree et transfert du modele mandibulaire sur...
Abdeldjalil Gadra
 
obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude
Abdeldjalil Gadra
 
Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète
Abdeldjalil Gadra
 
Thérapeutiques dentinaires
Thérapeutiques dentinairesThérapeutiques dentinaires
Thérapeutiques dentinaires
Abdeldjalil Gadra
 
Mobilite
MobiliteMobilite
Les concepts actuels de préparation
Les concepts actuels de préparationLes concepts actuels de préparation
Les concepts actuels de préparation
Abdeldjalil Gadra
 
Traitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe final copie
Traitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe   final copieTraitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe   final copie
Traitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe final copie
Abdeldjalil Gadra
 

Tendances (20)

La couronne à incrustation vestibulaire (civ) 3
La couronne à incrustation vestibulaire (civ) 3La couronne à incrustation vestibulaire (civ) 3
La couronne à incrustation vestibulaire (civ) 3
 
Crochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassisCrochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassis
 
3 classification des maladies parodontales
3   classification des maladies parodontales3   classification des maladies parodontales
3 classification des maladies parodontales
 
Téléradiographie
TéléradiographieTéléradiographie
Téléradiographie
 
Activateur de classe ii
Activateur de classe iiActivateur de classe ii
Activateur de classe ii
 
L'examen clinique en odf
L'examen clinique en odfL'examen clinique en odf
L'examen clinique en odf
 
interventions à lambeaux
interventions à lambeauxinterventions à lambeaux
interventions à lambeaux
 
La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]
La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]
La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]
 
Examen exobuccal en parodontologie
Examen exobuccal en parodontologieExamen exobuccal en parodontologie
Examen exobuccal en parodontologie
 
Montage des dents en ppma
Montage des dents en ppmaMontage des dents en ppma
Montage des dents en ppma
 
1 generalites chirurgie parodontale
1  generalites chirurgie parodontale1  generalites chirurgie parodontale
1 generalites chirurgie parodontale
 
La place de la langue en odf
La place de la langue en odf   La place de la langue en odf
La place de la langue en odf
 
L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.
 
Enregistrement de la relation centree et transfert du modele mandibulaire sur...
Enregistrement de la relation centree et transfert du modele mandibulaire sur...Enregistrement de la relation centree et transfert du modele mandibulaire sur...
Enregistrement de la relation centree et transfert du modele mandibulaire sur...
 
obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude
 
Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète
 
Thérapeutiques dentinaires
Thérapeutiques dentinairesThérapeutiques dentinaires
Thérapeutiques dentinaires
 
Mobilite
MobiliteMobilite
Mobilite
 
Les concepts actuels de préparation
Les concepts actuels de préparationLes concepts actuels de préparation
Les concepts actuels de préparation
 
Traitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe final copie
Traitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe   final copieTraitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe   final copie
Traitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe final copie
 

Similaire à 5 les parodontolyses

conduite a tenir devant un malade atteint de GUN et/ou PUN
conduite a tenir devant un malade atteint de GUN et/ou PUNconduite a tenir devant un malade atteint de GUN et/ou PUN
conduite a tenir devant un malade atteint de GUN et/ou PUN
DR. ZERAIBI N
 
6. formes de destruction des tissus
6. formes de destruction des tissus6. formes de destruction des tissus
6. formes de destruction des tissus
Abdeldjalil Gadra
 
Classifications en parodontologie
Classifications en parodontologieClassifications en parodontologie
Classifications en parodontologie
amel belhocine
 
1.nosologie des maladies parodontales-1.pdf
1.nosologie des maladies parodontales-1.pdf1.nosologie des maladies parodontales-1.pdf
1.nosologie des maladies parodontales-1.pdf
GedeonNoteNsangou
 
la relation paro- endo
la relation paro- endo la relation paro- endo
la relation paro- endo
Abdeldjalil Gadra
 
7. gingivites induites par la plaque
7. gingivites induites par la plaque7. gingivites induites par la plaque
7. gingivites induites par la plaque
Abdeldjalil Gadra
 
www.leblogdentaire.com
www.leblogdentaire.comwww.leblogdentaire.com
www.leblogdentaire.com
mohammed sadek
 
1 les facteurs de risque locaux
1 les facteurs de risque locaux1 les facteurs de risque locaux
1 les facteurs de risque locaux
Abdeldjalil Gadra
 
Abces parodontal
Abces parodontalAbces parodontal
Abces parodontal
amel belhocine
 
Parodontite _ causes, symptômes et traitement
Parodontite _ causes, symptômes et traitement  Parodontite _ causes, symptômes et traitement
Parodontite _ causes, symptômes et traitement
dentiste lac pro
 
Lesions vesiculeuses bulleuses
Lesions vesiculeuses bulleuses Lesions vesiculeuses bulleuses
Lesions vesiculeuses bulleuses
GanadOr Hermana
 
Lesions vesiculeuses bulleuses
Lesions vesiculeuses bulleuses Lesions vesiculeuses bulleuses
Lesions vesiculeuses bulleuses
GanadOr Hermana
 
2019_Recession Cours_17_avril_LEA_VF partie 2__PPT's.pptx
2019_Recession Cours_17_avril_LEA_VF partie 2__PPT's.pptx2019_Recession Cours_17_avril_LEA_VF partie 2__PPT's.pptx
2019_Recession Cours_17_avril_LEA_VF partie 2__PPT's.pptx
AdemKey
 
Cellulite
CelluliteCellulite
Cellulite
Mede Space
 
Relation Pathologique Oeil Dent
Relation Pathologique Oeil DentRelation Pathologique Oeil Dent
Relation Pathologique Oeil Dent
Mede Space
 
Exposé sur le Parodonte profond en parodontologie
Exposé sur le Parodonte profond en parodontologieExposé sur le Parodonte profond en parodontologie
Exposé sur le Parodonte profond en parodontologie
lindaderbal59
 
4 la reaction de l’hote dans la maladie parodontale
4 la reaction de l’hote dans  la  maladie  parodontale4 la reaction de l’hote dans  la  maladie  parodontale
4 la reaction de l’hote dans la maladie parodontale
Abdeldjalil Gadra
 
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et final
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et finalLe traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et final
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et final
Oral Surgeon
 
Medicina felina stomatologie - pathologie des félins
Medicina felina   stomatologie - pathologie des félinsMedicina felina   stomatologie - pathologie des félins
Medicina felina stomatologie - pathologie des félins
Guillaume Michigan
 

Similaire à 5 les parodontolyses (20)

conduite a tenir devant un malade atteint de GUN et/ou PUN
conduite a tenir devant un malade atteint de GUN et/ou PUNconduite a tenir devant un malade atteint de GUN et/ou PUN
conduite a tenir devant un malade atteint de GUN et/ou PUN
 
6. formes de destruction des tissus
6. formes de destruction des tissus6. formes de destruction des tissus
6. formes de destruction des tissus
 
Classifications en parodontologie
Classifications en parodontologieClassifications en parodontologie
Classifications en parodontologie
 
1.nosologie des maladies parodontales-1.pdf
1.nosologie des maladies parodontales-1.pdf1.nosologie des maladies parodontales-1.pdf
1.nosologie des maladies parodontales-1.pdf
 
la relation paro- endo
la relation paro- endo la relation paro- endo
la relation paro- endo
 
7. gingivites induites par la plaque
7. gingivites induites par la plaque7. gingivites induites par la plaque
7. gingivites induites par la plaque
 
www.leblogdentaire.com
www.leblogdentaire.comwww.leblogdentaire.com
www.leblogdentaire.com
 
1 les facteurs de risque locaux
1 les facteurs de risque locaux1 les facteurs de risque locaux
1 les facteurs de risque locaux
 
Abces parodontal
Abces parodontalAbces parodontal
Abces parodontal
 
Parodontite _ causes, symptômes et traitement
Parodontite _ causes, symptômes et traitement  Parodontite _ causes, symptômes et traitement
Parodontite _ causes, symptômes et traitement
 
Lesions vesiculeuses bulleuses
Lesions vesiculeuses bulleuses Lesions vesiculeuses bulleuses
Lesions vesiculeuses bulleuses
 
Lesions vesiculeuses bulleuses
Lesions vesiculeuses bulleuses Lesions vesiculeuses bulleuses
Lesions vesiculeuses bulleuses
 
2019_Recession Cours_17_avril_LEA_VF partie 2__PPT's.pptx
2019_Recession Cours_17_avril_LEA_VF partie 2__PPT's.pptx2019_Recession Cours_17_avril_LEA_VF partie 2__PPT's.pptx
2019_Recession Cours_17_avril_LEA_VF partie 2__PPT's.pptx
 
Cellulite
CelluliteCellulite
Cellulite
 
Relation Pathologique Oeil Dent
Relation Pathologique Oeil DentRelation Pathologique Oeil Dent
Relation Pathologique Oeil Dent
 
Exposé sur le Parodonte profond en parodontologie
Exposé sur le Parodonte profond en parodontologieExposé sur le Parodonte profond en parodontologie
Exposé sur le Parodonte profond en parodontologie
 
4 la reaction de l’hote dans la maladie parodontale
4 la reaction de l’hote dans  la  maladie  parodontale4 la reaction de l’hote dans  la  maladie  parodontale
4 la reaction de l’hote dans la maladie parodontale
 
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et final
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et finalLe traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et final
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et final
 
Medicina felina stomatologie - pathologie des félins
Medicina felina   stomatologie - pathologie des félinsMedicina felina   stomatologie - pathologie des félins
Medicina felina stomatologie - pathologie des félins
 
Biofilm
BiofilmBiofilm
Biofilm
 

Plus de Abdeldjalil Gadra

Croissance cranio faciale
Croissance cranio facialeCroissance cranio faciale
Croissance cranio faciale
Abdeldjalil Gadra
 
L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.
Abdeldjalil Gadra
 
Le diagnostic des anomalies basales
Le diagnostic des anomalies basalesLe diagnostic des anomalies basales
Le diagnostic des anomalies basales
Abdeldjalil Gadra
 
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_p
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_pChoix adhesifs et_lampes_a_photo_p
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_p
Abdeldjalil Gadra
 
Instrumentation en medecine dentaire
Instrumentation en medecine dentaireInstrumentation en medecine dentaire
Instrumentation en medecine dentaire
Abdeldjalil Gadra
 
Protections dentino pulpaires
Protections dentino pulpairesProtections dentino pulpaires
Protections dentino pulpaires
Abdeldjalil Gadra
 
La%20porcelaine%20dentaire
La%20porcelaine%20dentaireLa%20porcelaine%20dentaire
La%20porcelaine%20dentaire
Abdeldjalil Gadra
 

Plus de Abdeldjalil Gadra (20)

Asepsie
AsepsieAsepsie
Asepsie
 
Terminologie en o
Terminologie en oTerminologie en o
Terminologie en o
 
Croissance cranio faciale
Croissance cranio facialeCroissance cranio faciale
Croissance cranio faciale
 
Mesure de la d
Mesure de la dMesure de la d
Mesure de la d
 
L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.
 
L'examen clinique en odf
L'examen clinique en odfL'examen clinique en odf
L'examen clinique en odf
 
Le diagnostic des anomalies basales
Le diagnostic des anomalies basalesLe diagnostic des anomalies basales
Le diagnostic des anomalies basales
 
Indices et mensurations
Indices et mensurationsIndices et mensurations
Indices et mensurations
 
la Gencive
la Gencivela Gencive
la Gencive
 
Cours desmodonte
Cours desmodonteCours desmodonte
Cours desmodonte
 
Cours cement
Cours cementCours cement
Cours cement
 
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_p
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_pChoix adhesifs et_lampes_a_photo_p
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_p
 
Anatomie du maxillaire
Anatomie du maxillaireAnatomie du maxillaire
Anatomie du maxillaire
 
Instrumentation en medecine dentaire
Instrumentation en medecine dentaireInstrumentation en medecine dentaire
Instrumentation en medecine dentaire
 
Protections dentino pulpaires
Protections dentino pulpairesProtections dentino pulpaires
Protections dentino pulpaires
 
Biofilm dentaire
Biofilm dentaireBiofilm dentaire
Biofilm dentaire
 
Anesthesie locale
Anesthesie locale Anesthesie locale
Anesthesie locale
 
Anomalies dentaires[1]
Anomalies dentaires[1]Anomalies dentaires[1]
Anomalies dentaires[1]
 
les hydrocolloides
les hydrocolloides les hydrocolloides
les hydrocolloides
 
La%20porcelaine%20dentaire
La%20porcelaine%20dentaireLa%20porcelaine%20dentaire
La%20porcelaine%20dentaire
 

5 les parodontolyses

  • 1. Ce blog Lien Cours et Polycopie Ce blog Lien Cours et Polycopie 5 - Les parodontolyses Plan du document: I. Définition II. Parodontite chronique 1. Définition 2. Etude clinique 1. Signes fonctionnels 1. Prurit 2. Douleurs 3. Une mobilité dentaire 4. Halitose 2. Signes gingivaux 3. Signes dentaires 4. Signes radiologiques 3. Complications de la parodontite chronique 1. Locales 2. Régionales 3. Générales 4. Traitement de la parodontite chronique III. Parodontites agressives 1. Les caractères communs entre les parodontites localisées et généralisées 2. Parodontites agressives localisées 3. Parodontites agressives généralisées 4. Le traitement IV. Manifestations parodontales du trauma occlusal 1. Définition 2. Signes cliniques 1. Sur un parodonte sain 2. En présence d'une parodontite 3. Signes radiologiques
  • 2. V. Parodontose VI. Conclusion I Définition Rappelons que parmi les parodontopathies, nous observons: • Les gingivopathies où seule la gencive est atteinte. • Les parodontolyses où l'atteinte est plus profonde; gencive, os alvéolaire, desmodonte et cément sont touchés par le processus destructeur. • La frontière théorique des fibres "supracrestales" constitue la ligne de démarcation entre les gingivopathies et les parodontolyses. II Parodontite chronique (ou parodontite chronique de l'adulte ou parodontite chronique habituelle) II.A. Définition C'est une atteinte inflammatoire du parodonte, qui évolue sur un mode chronique et qui est la plus courante des parodontites. Actuellement on parle de parodontite chronique de l'adulte puisqu'elle peut apparaître à n'importe quel âge; Cependant, sa fréquence et sa sévérité augmentent avec l'âge; elle peut affecter un nombre variable de dents et à des taux variables de progression. Pour parler de parodontite, il faut: • Que les fibres supracrestales soient détruites, • Que l'os alvéolaire soit atteint, • Que l'attache épithéliales ait migré en direction apicale, c'est-à-dire qu'il y'ait une perte d'attache (sous forme de poche parodontale ou de récession gingivale). II.B. Etude clinique On observe deux formes: • La parodontite chronique simple où l'action des bactéries est seule responsable. • La parodontite chronique complexe où cette action bactérienne se combine avec un trauma occlusal. En fait, ces 2 formes sont souvent associées sur une même arcade. Le tableau clinique est pratiquement identique, cependant certains signes cliniques sont plus particuliers à la forme complexe (nous le soulignerons au passage). II.B.a. Signes fonctionnels
  • 3. 1 Prurit Prurit gingival dû à la congestion gingivale ; en fait c'est un signe de la gingivite, toute la symptomatologie de la gingivite existe au cours de la parodontite, car il y'a une gingivite concomitante. 2 Douleurs • Des douleurs plus ou moins sourdes, liées au tassement alimentaire, • Douleurs d'origine dentaire liées à la récession gingivale lorsqu'elle existe, • Douleurs d'origine pulpaire (pulpite à rétro dans le cas de poches très profondes), • Douleurs liées à la présence d'un abcès parodontal qui peut être: - Parulique ou muqueux: en cas de parodontite simple en général, ou - Intra-osseux: en cas de parodontite complexe, ici le drainage de l'abcès est souvent très difficile. • Douleurs liées à la mobilité dentaire. 3 Une mobilité dentaire ? niveau osseux égal, la mobilité est plus importante dans la parodontite complexe que dans la forme simple. On observe différents types de mobilité dentaire. Selon Lindhe: • Degré 1: mobilité de la couronne dentaire inférieure à 1mm dans le plan horizontal. • Degré 2: mobilité de la couronne supérieure à 1mm dans le plan horizontal. • Degré 3: mobilité horizontale et verticale. Au point de vue pronostic, la mobilité dentaire présente un intérêt certain. Par contre, elle est toujours un mauvais élément de diagnostic. 4 Halitose Sensation de mauvaise haleine ou halitose liée au contenu de la poche où on peut trouver: • Des débris alimentaires, • Des bactéries, • Des enzymes, • Des cellules épithéliales desquamées, • Des cellules de défense de l'organisme, • Du fluide gingival, • Du pus. II.B.b. Signes gingivaux
  • 4. Les signes de la gingivite sont retrouvés lors d'une parodontite puisque la parodontite est la complication de la gingivite. Le rebord marginal de la gencive peut être: • ?paissi, formant une sorte de bourrelet fibreux. On parle de "feston de Mac Call". • Irrégulier, sous forme de crevasse. On parle de "fente ou fissure de Stillman". La réaction gingivale au cours de la parodontite peut se faire soit: • Sous forme de retrait en doigt de gant constituant "la poche parodontale", la récession est alors invisible. Sous forme de retrait de toute l'épaisseur gingivale, aboutissant à une récession gingivale visible. Dans les 2 cas nous notons une "perte d'attache". Notons qu'une poche parodontale peut être en continuité avec une récession gingivale. II.B.c. Signes dentaires • La plaque bactérienne recouvre les tissus durs, les tissus mous, le tartre sus et sous gingival, • La mobilité dentaire (signalée dans les signes fonctionnels), • Les migrations sont retrouvées plus fréquemment dans la parodontite complexe que dans la simple (notion de migration et malpositions dentaires: faire la différence). Les migrations dentaires favorisent la rétention de la plaque bactérienne et peuvent perturber l'équilibre occlusal. II.B.d. Signes radiologiques • Dans la parodontite simple • Le sommet du septum est rongé par le processus destructeur. La lyse est horizontale. • La lamina dura est intacte du coté desmodontal. • Dans la parodontite complexe • La lyse est verticale; des images en cuvette ou en escaliers ont été décrites. • La destruction de la lamina dura est plus importante. II.C. Complications de la parodontite chronique II.C.a. Locales Les abcès et les troubles pulpaires peuvent être considérés comme des complications de la parodontite chronique.
  • 5. II.C.b. Régionales La parodontite peut diffuser ses germes au voisinage et entraîner l'apparition d'une stomatite, cellulite, adénite, sinusite ou ostéite; ce qui est relativement rare. Par contre les migrations dentaires et l'édentation, si elle n'est pas compensée, entraînent souvent un déséquilibre occlusal qui peut avoir une répercussion articulaire (ATM) ou neuromusculaire, comme une dysfonction de l'appareil manducateur. II.C.c. Générales On a tendance à les sous estimer mais il faut savoir que le contenu de la poche parodontale peut être responsable d'infections à distance (abcès du cerveau par exemple) II.D. Traitement de la parodontite chronique Après une phase initiale indispensable, qui consiste en une motivation à l'hygiène rigoureuse suivie d'un détartrage-polissage, un curetage parodontal se fera soit à l'aveugle, soit à ciel ouvert, selon la profondeur des poches parodontales. (Cours de 4ème année). III Parodontites agressives Il existe 2 formes de parodontites agressives; la localisée, et la généralisée. III.A. Les caractères communs entre les parodontites localisées et généralisées • Bon état général du patient, • La destruction osseuse est rapide, • Caractère familial de l'atteinte, • Quantité de plaque bactérienne non proportionnelle à la sévérité de la destruction tissulaire, • Des taux élevés d'actinobacillus actinomycétemcomitans, • Des anomalies de la phagocytose. III.B. Parodontites agressives localisées
  • 6. • Le début se situe autour de la puberté, • La réponse sérique anticorps vis-à-vis des agents infectieux est augmentée, • L'atteinte est localisée aux premières molaires et aux incisives avec perte d'attache interproximale au niveau d'au moins 2 dents dont 1 molaire et n'impliquant pas plus de 2 dents autres que les 1ères molaires et les incisives. III.C. Parodontites agressives généralisées - Nature épisodique de la destruction, - Atteinte généralisée, touchant au moins 3 dents permanentes autres que les 1ères molaires et incisives. - La réponse anticorps est faible, III.D. Le traitement Les expériences thérapeutiques qui ont été faites ont toutes montré une grande efficacité lorsqu'une antibiothérapie ciblée était couplée au traitement local. On entend par le traitement local la phase de détartrage, curetage ou opérations à lambeau. IV Manifestations parodontales du trauma occlusal IV.A. Définition Le trauma occlusal est la lésion parodontale en rapport avec des forces nocives (cours de 4ème année) IV.B. Signes cliniques IV.B.a. Sur un parodonte sain • Augmentation de la mobilité dentaire, • ? la percussion on perçoit un son voilé, • Récessions gingivales. IV.B.b. En présence d'une parodontite
  • 7. Sous l'effet du trauma occlusal, une parodontite simple (lyse horizontale) se transformera en parodontite complexe (lyse vertical). IV.C. Signes radiologiques • Altération de la lamina dura, • ?largissement de l'espace desmodontal, • Rhizalyses. V Parodontose C'est une atteinte parodontale de nature dégénérative, ce processus involutif (qui frappe l'ensemble du parodonte) est souvent attribué à une atrophie sénile. Mais on peut retrouver cette parodontolyse non inflammatoire chez des sujets jeunes et l'étiologie est inconnue. VI Conclusion La majorité des parodontoses sont de nature inflammatoires (parodontites). Le traitement dépend de la forme clinique, néanmoins, la prévention ou le dépistage précoce reste la meilleure arme