SlideShare une entreprise Scribd logo
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
UNIVERSITE MENTOURI DE CONSTANTINE
FACULTE DE MEDECINE
DEPARTEMENT DE CHIRURGIE DENTAIRE
SERVICE DE PARODONTOLOGIE
Cours de 2ème
année
LE CEMENT
Présenté par:
Dr I. LEBEZE
Dr M. NEZZAL
Année Universitaire 2007-2008
Le cément
Sommaire
INTRODUCTION
1°.DEFINITION
2°.RAPPEL SUR LA CEMENTOGENESE
3°.ANATOMIE
4°.HISTOLOGIE ET COMPOSTION
4°.1.Histologie
4°.1.1.Cément acellulaire
4°.1.2.Cément cellulaire
4°.2.Composition
4°.2.1. Fraction minérale
4°.2.2.Fraction organique
5°.PHYSIOLOGIE
5°.1.Rôle d’ancrage
5°.2.Rôle de protection
5°.3.Rôle de réparation
5°.4.Rôle de compensation
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE
INTRODUCTION
2
Le cément
Lors de l’extraction d’une dent, la racine apparaît recouverte d’une
couche qui fait corps avec elle et qui, à première vue, semble faire partie
intégrante de l’organe dentaire. Cette couche est appelée : CEMENT
1°. DEFINITIONS
 Le parodonte est un ensemble des tissus qui entourent et
soutiennent la dent. Il comprend : la gencive, le desmodonte, l'os
alvéolaire, et le cément; donc le cément est considéré comme un élément
du parodonte (cf. Figure 1).
 Le cément est un tissu conjonctif calcifié qui entoure la racine en
recouvrant la dentine radiculaire en une couche mince.
2°. RAPPEL SUR LA CEMENTOGENESE
Dès le début de la dentinogenèse, la gaine de Hertwig se fragmente
laissant des espaces, colonisés par des cellules mésenchymateuses non
différenciées issues de la couche interne du sac folliculaire. Elles
deviennent successivement des précémentoblastes puis cémentoblastes, et
élaborent la matrice cémentaire appelée « cémentoïde ou précément ».
Cette matrice est formée essentiellement de fines fibrilles de collagène
disposées à la surface dentinaire. La minéralisation de la matrice
intervient progressivement par dépôt de cristaux d’hydroxyapatite,
donnant naissance au cément. Au départ, la cémentogenèse est lente, ce
qui permet aux cémentoblastes de reculer du front de minéralisation. Les
premières couches déposées sont généralement acellulaires, mais avec la
rapidité de la cémentogenèse, les cémentoblastes sont encerclés par le
cément néoformé. Ce qui donne le cément cellulaire.
3°. ANATOMIE
- Le cément se situe entre la dentine radiculaire et le desmodonte
- Il est de couleur jaune clair, plus claire que celle de la dentine, mais plus
foncée que celle de l’émail et son manque de translucidité et de brillance
permet de le différencier de l’émail.
- Son épaisseur varie avec l’âge et selon sa localisation sur la racine
dentaire. Dans la zone cervicale, elle est de 30 à 50 microns. Elle
augmente graduellement en épaisseur vers la région apicale où elle
mesure parfois 180 à 200 microns (cf. Figure 2).
3
Le cément
- La jonction émail-cément (ou jonction amélo-cémentaire) : Elle est très
variable, elle présente trois types : (cf. Figure 3).
1. Le cément recouvre légèrement l’émail dans 60% des cas;
2. Le cément et l’émail sont jointifs dans 30% des cas ;
3. Absence de contact (il existe un espace entre l’émail et le
cément) dans 10% des cas.
- La dureté du cément de l’adulte est inférieure à celle de la dentine.
- Il est perméable.
4°. HISTOLOGIE ET COMPOSITION
4°.1. Histologie
Histologiquement, on distingue deux types de céments : l’un est cellulaire
(primaire) et l’autre est acellulaire (secondaire).
4°.1.1. Cément acellulaire (primaire) : Le cément
acellulaire est souvent trouvé au niveau de deux tiers coronaires de la
surface radiculaire.
Le cément acellulaire est caractérisé par la proportion importante de
fibres extrinsèques ligamentaires qui y sont incluses dans sa matrice sous
forme de fibres de Sharpey orientées perpendiculairement à la surface
radiculaire. Ces fibres sont minéralisées constituent la quasi-totalité de la
masse du cément acellulaire (cf. Figure 4). .
Il existe un autre type de cément acellulaire mais afibrillaire (cément
acellulaire afibrillaire). Il se dépose en « tâches » isolées sur l’émail et
le long de la jonction amélo-cémentaire. Il consiste en une matrice
minéralisée dépourvue de fibres de collagène et de cellules (cf. Figure 5).
L’absence de fibrilles de collagène indique que ce cément n’a aucune
fonction d’attache.
4°.1.2. Cément cellulaire (secondaire) : Il recouvre le
cément acellulaire ou la dentine au niveau du tiers apical de la surface
radiculaire, ainsi qu’au niveau des surfaces inter-radiculaires des dents
pluri-radiculées. Le cément acellulaire peut être interposé entre deux
couches de cément cellulaire (cf. Figure 6).
Il contient :
- Des cellules appelées « cémentocytes » : Ce sont des ex-cellules
cémentoblastes, incluses au cours de la cémentogenèse dans des lacunes
4
Le cément
intracémentaires ou cémentoplastes. Ces cémentoplastes communiquent
entre eux par un système de petits canaux (canalicules).
- Des fibres intrinsèques produites par les cémentoblastes. Ces fibres sont
fréquemment parallèles à la surface radiculaire.
4°.2.Composition
Comme tout tissu minéralisé, le cément est composé d’une matrice
organique et d’une fraction minérale. Mais de tous les tissus minéralisés,
c’est le seul qui contient le moins de sels minéraux.
4°.2.1. Fraction minérale : Elle est principalement
composée de phosphate, de calcium sous la forme de cristaux
d’hydroxyapatite de petites tailles (50%), et de l’eau (12%)
4°.2.2. Fraction organique : Elle contient beaucoup de
collagène et, dans un degré moindre, des glycoprotéines et des
protéoglycanes.
A la différence de l’os alvéolaire, le cément radiculaire ne
contient ni vaisseaux sanguins ou lymphatiques ni innervation.
5°. PHYSIOLOGIE
Le cément est caractérisé par une apposition continue tout le long de la
vie, indépendamment de la vitalité pulpaire de telle sorte que l’épaisseur
du cément augmente progressivement au cours du vieillissement.
5°.1. Rôle d’ancrage : Le cément, au moyen des fibres de
Sharpey, procure l’ancrage de la dent. Les fibres de Sharpey se trouvent
aussi au niveau de la corticale interne de l’os alvéolaire et par
l’intermédiaire de fibres desmodontales, l’ancrage de la dent se trouve
ainsi réalisé.
5°.2. Rôle de protection : Le cément joue un rôle dans la
protection de la dentine. Les phénomènes d’hyperesthésie du collet
apparaissent, lorsque la dentine n’est plus protégée par le cément.
5
Le cément
5°.3. Rôle de réparation : Le cément entre aussi en jeu dans le
processus de réparation de certaines lésions radiculaires grâce à une
apposition cémentaire continue.
5°.4. Rôle de compensation : Les dents continuent leur
éruption afin de compenser la perte de substance dentaire par usure
occlusale et incisive. Au cours de cette éruption, la partie de la racine qui
demeure dans l’alvéole diminue, affaiblissant ainsi le soutien des dents.
Ce phénomène est compensé par dépôt continu de cément qui se produit
sur la surface radiculaire, en plus grande quantité dans la zone des apex et
des furcations, pour but d’allonger la racine
CONCLUSION
Le cément est certainement le tissu le moins minéralisé, le tissu qui n’est
pas vascularisé, ni innervé, le tissu qui ne subit aucun remodelage ni
résorption physiologique mais, c’est un tissu qui est caractérisé par une
croissance continue en épaisseur, par dépôt de couches successives tout le
long de la vie de la dent, qu’elle soit pulpée ou non.
6
Le cément
7
Gencive
Desmodonte
Cément
Os alvéolaire
Figure 1 : Les différents constituants du parodonte
L’épaisseur du cément au niveau
cervical est de 30 à 50 microns
L’épaisseur du cément au niveau
apical est de 180 à 200 microns
Figure 2 : L’épaisseur du cément varie selon sa localisation sur la racine,
elle augmente graduellement vers la région apicale.
Le cément
8
A BB
Ba
Ca
Figure 3 : Rapports cément/émail observés en microscope optique.
A : L’émail et le cément ne sont jointifs.
B : Le cément et l’émail sont jointifs.
C : Le cément recouvre une partie de l’émail.
E : Email. cé : Cément.
Cé
Cé
Cé
Cé
E E E
1
2
Cément acellulaire afibrillaire
Cément acellulaire
Cément cellulaire
1’
2
Le cément
9
Le cément acellulaire afibrillaire se
dépose sous forme de tâches sur l’émail
et au niveau de la jonction amélo-
cémentaire
1’
Fibre de Sharpey
Fibroblaste
Vaisseau sanguin
Cément acellulaire
1
Figure 4 : Cément acellulaire
Figure 5 : Cément acellulaire afibrillaire
2
Figure 6 : Cément cellulaire
Cémentocyte
Cément cellulaire
Fibre de Sharpey
Dent
Desmodonte
Desmodonte
Le cément
BIBLIOGRAPHIE
[1]. BERCY P : Le parodonte sain et ses modifications histopathologiques, dans
BERCY P. TENENBAUM H : La parodontologie du diagnostic à la pratique. Edition
De Boeck université, Bruxelles ; 2000 : 13-21.
[2]. BORGHETTI A; MONNET-CORTI V : La chirurgie plastique parodontale.
Edition CDP, Paris ; 2000 : 23-27.
[3]. CHARON J ; MOUTON C : La parodontie médicale. Edition CDP, Paris ; 2004 :
29- 41.
[4]. CLERGEAU-GURITHAULT S : Le cément : Encycl. Méd. Chir. (Elsevier,
Paris), Stomatologie, 22-007-C-10, 1983 : 20p.
[5]. FALABREGUES R : Embryologie du parodonte dans FOUREL J; MICHEAL J;
BENHAIM L; MAJANADIE N; BONFIL J-J; FALABERGUES R; HARTMANN F :
Les dix questions de parodontologie. Edition Julien Prélat, Paris ; 1972 : 33- 43.
[6]. FONZI I; GARBEROGOLIO R ; ZEOSI C : Anatomie microscopique de la dent
et du parodonte. Edition Piccino, Italie ; 1994 : 132-165.
[7]. FOUREL J; FALABREGUES R : La parodontologie pratique. Edition Julien
Prélat, Paris ; 1978 : 24-25.
[8]. GLICKMAN I : La parodontologie clinique. Edition Julien Prélat, Paris ; 1974 :
57-69.
[9]. KAQUELLER. JC ; DECOMBAS. M ; LEMAY O : Structure bucco-dentaire au
microscope électronique à balayage. Edition Masson ; 1989 ; Paris : 75 -124.
[10]. KATCHBURIAN E ; ARANA-CHAVEZ V ; MATTOUT P : Les différents
tissus parodontaux, dans MATTOUT P et MATTOUT C : Les thérapeutiques
parodontales et implantaires. Edition Quintessence International, Paris; 2003 : 28-10.
[11]. KORBENDAU JM ; GUYOMARD F : Chirurgie parodontale orthodontiques.
Edition CDP, Paris ; 1998 : 1- 7.
[12]. LINDHE J ; KARRING T : Anatomie du parodonte dans LINDHE J Manuel de
parodontologie clinique. Edition CDP, Paris ; 1988 : 1- 45.
[13]. PAWLAK EA; HOAG PH.M : Manuel de parodontologie. Edition Masson,
Paris ; 1988 :1-16.
[14]. RAMFJORD SH; ASH MM jr : Parodontologie et parodontie, aspects
théoriques et pratiques. Edition Masson, Paris ; 1993 : 17-21.
[15]. SUKIBOSHI T ; SCHMELZEISEN H : Traitements des traumatismes
dentaires. Edition Quintessence International, Paris; 2002 : 9-10.
[16]. WOLF HF ; AEDITH M ; RATEITSCHARK H : Parodontologie. Edition
Masson, Paris ; 2005 : 7 – 20.
  
10
a
b
a
C
a
ec
a
ir
a

Contenu connexe

Tendances

Lesion interradiculaires
Lesion interradiculairesLesion interradiculaires
Lesion interradiculaires
Abdeldjalil Gadra
 
Thérapeutiques des atteintes pulpaires
Thérapeutiques des atteintes pulpairesThérapeutiques des atteintes pulpaires
Thérapeutiques des atteintes pulpaires
Abdeldjalil Gadra
 
Notions et moyens de collage
Notions et moyens de collageNotions et moyens de collage
Notions et moyens de collage
Abdeldjalil Gadra
 
Anesthésie en odonto_stomatologie (HELA)
Anesthésie en odonto_stomatologie (HELA)Anesthésie en odonto_stomatologie (HELA)
Anesthésie en odonto_stomatologie (HELA)
HELA med_dentaire
 
Livre parodontologie-li onblanc lionblanc.pdf
Livre parodontologie-li onblanc lionblanc.pdfLivre parodontologie-li onblanc lionblanc.pdf
Livre parodontologie-li onblanc lionblanc.pdf
abdelkrim khedim
 
Les amalgames dentaires
Les amalgames dentairesLes amalgames dentaires
Les amalgames dentaires
Abdeldjalil Gadra
 
Indices et mensurations
Indices et mensurationsIndices et mensurations
Indices et mensurations
Abdeldjalil Gadra
 
Crochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassisCrochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassis
Abdeldjalil Gadra
 
Contention
ContentionContention
Contention
Abdeldjalil Gadra
 
6 classification des maladies parodontales
6  classification des maladies parodontales6  classification des maladies parodontales
6 classification des maladies parodontales
Abdeldjalil Gadra
 
Innervation et-vascularisation-de-lorgane-dentaire
Innervation et-vascularisation-de-lorgane-dentaireInnervation et-vascularisation-de-lorgane-dentaire
Innervation et-vascularisation-de-lorgane-dentaire
Zakaria Haroun
 
la relation paro- endo
la relation paro- endo la relation paro- endo
la relation paro- endo
Abdeldjalil Gadra
 
Les couronnes céramométalliques 2
Les couronnes céramométalliques 2Les couronnes céramométalliques 2
Les couronnes céramométalliques 2
Abdeldjalil Gadra
 
Traitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe final copie
Traitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe   final copieTraitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe   final copie
Traitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe final copie
Abdeldjalil Gadra
 
Colloque la carie dentaire
Colloque la carie dentaireColloque la carie dentaire
Colloque la carie dentaire
Abdeldjalil Gadra
 
Grands principe des_preparations
Grands principe des_preparationsGrands principe des_preparations
Grands principe des_preparations
Abdeldjalil Gadra
 
Paro odf
Paro odfParo odf
Prothese elements du chassis
Prothese elements du chassisProthese elements du chassis
Prothese elements du chassis
Abdeldjalil Gadra
 

Tendances (20)

Lesion interradiculaires
Lesion interradiculairesLesion interradiculaires
Lesion interradiculaires
 
6 la poche parodontale
6   la poche parodontale6   la poche parodontale
6 la poche parodontale
 
Thérapeutiques des atteintes pulpaires
Thérapeutiques des atteintes pulpairesThérapeutiques des atteintes pulpaires
Thérapeutiques des atteintes pulpaires
 
Les adhésifs
Les adhésifsLes adhésifs
Les adhésifs
 
Notions et moyens de collage
Notions et moyens de collageNotions et moyens de collage
Notions et moyens de collage
 
Anesthésie en odonto_stomatologie (HELA)
Anesthésie en odonto_stomatologie (HELA)Anesthésie en odonto_stomatologie (HELA)
Anesthésie en odonto_stomatologie (HELA)
 
Livre parodontologie-li onblanc lionblanc.pdf
Livre parodontologie-li onblanc lionblanc.pdfLivre parodontologie-li onblanc lionblanc.pdf
Livre parodontologie-li onblanc lionblanc.pdf
 
Les amalgames dentaires
Les amalgames dentairesLes amalgames dentaires
Les amalgames dentaires
 
Indices et mensurations
Indices et mensurationsIndices et mensurations
Indices et mensurations
 
Crochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassisCrochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassis
 
Contention
ContentionContention
Contention
 
6 classification des maladies parodontales
6  classification des maladies parodontales6  classification des maladies parodontales
6 classification des maladies parodontales
 
Innervation et-vascularisation-de-lorgane-dentaire
Innervation et-vascularisation-de-lorgane-dentaireInnervation et-vascularisation-de-lorgane-dentaire
Innervation et-vascularisation-de-lorgane-dentaire
 
la relation paro- endo
la relation paro- endo la relation paro- endo
la relation paro- endo
 
Les couronnes céramométalliques 2
Les couronnes céramométalliques 2Les couronnes céramométalliques 2
Les couronnes céramométalliques 2
 
Traitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe final copie
Traitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe   final copieTraitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe   final copie
Traitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe final copie
 
Colloque la carie dentaire
Colloque la carie dentaireColloque la carie dentaire
Colloque la carie dentaire
 
Grands principe des_preparations
Grands principe des_preparationsGrands principe des_preparations
Grands principe des_preparations
 
Paro odf
Paro odfParo odf
Paro odf
 
Prothese elements du chassis
Prothese elements du chassisProthese elements du chassis
Prothese elements du chassis
 

Similaire à Cours cement

2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
HamedBelhaj
 
2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
HamedBelhaj
 
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et final
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et finalLe traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et final
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et final
Oral Surgeon
 
Cours développement de l'organe dentaire
Cours développement de l'organe dentaireCours développement de l'organe dentaire
Cours développement de l'organe dentaire
ssuser402aa2
 
Apexogénèse et apexification
Apexogénèse et apexificationApexogénèse et apexification
Apexogénèse et apexification
Oral Surgeon
 
6. formes de destruction des tissus
6. formes de destruction des tissus6. formes de destruction des tissus
6. formes de destruction des tissus
Abdeldjalil Gadra
 
5. formation de la jonction gingivo dentaire
5. formation de la jonction  gingivo dentaire 5. formation de la jonction  gingivo dentaire
5. formation de la jonction gingivo dentaire
ssuser402aa2
 
7. Le tartre.pdf
7. Le tartre.pdf7. Le tartre.pdf
7. Le tartre.pdf
HamedBelhaj
 
7. Le tartre.pdf
7. Le tartre.pdf7. Le tartre.pdf
7. Le tartre.pdf
HamedBelhaj
 
1. Généralités sur le parodonte et la parodontologie.pdf
1. Généralités sur le parodonte et la parodontologie.pdf1. Généralités sur le parodonte et la parodontologie.pdf
1. Généralités sur le parodonte et la parodontologie.pdf
HamedBelhaj
 
1. Généralités sur le parodonte et la parodontologie.pdf
1. Généralités sur le parodonte et la parodontologie.pdf1. Généralités sur le parodonte et la parodontologie.pdf
1. Généralités sur le parodonte et la parodontologie.pdf
HamedBelhaj
 
Amélogénèse dr haddadi
Amélogénèse  dr haddadiAmélogénèse  dr haddadi
Amélogénèse dr haddadi
Zakaria Haroun
 
1 colloque embryologie de la dent.dr haroun
1 colloque embryologie de la dent.dr  haroun1 colloque embryologie de la dent.dr  haroun
1 colloque embryologie de la dent.dr haroun
Zakaria Haroun
 
Vocabulaire d'odontologie
Vocabulaire d'odontologieVocabulaire d'odontologie
Vocabulaire d'odontologie
António Braz dos Santos
 
Lexique odontologie
Lexique odontologieLexique odontologie
Lexique odontologie
fati guzel
 
Deplacements dentaires
Deplacements dentairesDeplacements dentaires
Deplacements dentaires
Äsør ŘoSą
 
Les reconstitutions complexes
Les reconstitutions complexesLes reconstitutions complexes
Les reconstitutions complexes
ResidanatDentaire
 

Similaire à Cours cement (20)

2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
 
2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
 
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et final
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et finalLe traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et final
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et final
 
Cours développement de l'organe dentaire
Cours développement de l'organe dentaireCours développement de l'organe dentaire
Cours développement de l'organe dentaire
 
5 permeabilité
5 permeabilité5 permeabilité
5 permeabilité
 
Apexogénèse et apexification
Apexogénèse et apexificationApexogénèse et apexification
Apexogénèse et apexification
 
6. formes de destruction des tissus
6. formes de destruction des tissus6. formes de destruction des tissus
6. formes de destruction des tissus
 
5. formation de la jonction gingivo dentaire
5. formation de la jonction  gingivo dentaire 5. formation de la jonction  gingivo dentaire
5. formation de la jonction gingivo dentaire
 
Biofilm
BiofilmBiofilm
Biofilm
 
7. Le tartre.pdf
7. Le tartre.pdf7. Le tartre.pdf
7. Le tartre.pdf
 
7. Le tartre.pdf
7. Le tartre.pdf7. Le tartre.pdf
7. Le tartre.pdf
 
1. Généralités sur le parodonte et la parodontologie.pdf
1. Généralités sur le parodonte et la parodontologie.pdf1. Généralités sur le parodonte et la parodontologie.pdf
1. Généralités sur le parodonte et la parodontologie.pdf
 
1. Généralités sur le parodonte et la parodontologie.pdf
1. Généralités sur le parodonte et la parodontologie.pdf1. Généralités sur le parodonte et la parodontologie.pdf
1. Généralités sur le parodonte et la parodontologie.pdf
 
Amélogénèse dr haddadi
Amélogénèse  dr haddadiAmélogénèse  dr haddadi
Amélogénèse dr haddadi
 
1 colloque embryologie de la dent.dr haroun
1 colloque embryologie de la dent.dr  haroun1 colloque embryologie de la dent.dr  haroun
1 colloque embryologie de la dent.dr haroun
 
Vocabulaire d'odontologie
Vocabulaire d'odontologieVocabulaire d'odontologie
Vocabulaire d'odontologie
 
Lexique odontologie
Lexique odontologieLexique odontologie
Lexique odontologie
 
Deplacements dentaires
Deplacements dentairesDeplacements dentaires
Deplacements dentaires
 
Oce4
Oce4Oce4
Oce4
 
Les reconstitutions complexes
Les reconstitutions complexesLes reconstitutions complexes
Les reconstitutions complexes
 

Plus de Abdeldjalil Gadra

3 classification des maladies parodontales
3   classification des maladies parodontales3   classification des maladies parodontales
3 classification des maladies parodontales
Abdeldjalil Gadra
 
Croissance cranio faciale
Croissance cranio facialeCroissance cranio faciale
Croissance cranio faciale
Abdeldjalil Gadra
 
L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.
Abdeldjalil Gadra
 
Le diagnostic des anomalies basales
Le diagnostic des anomalies basalesLe diagnostic des anomalies basales
Le diagnostic des anomalies basales
Abdeldjalil Gadra
 
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_p
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_pChoix adhesifs et_lampes_a_photo_p
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_p
Abdeldjalil Gadra
 
Instrumentation en medecine dentaire
Instrumentation en medecine dentaireInstrumentation en medecine dentaire
Instrumentation en medecine dentaire
Abdeldjalil Gadra
 
Protections dentino pulpaires
Protections dentino pulpairesProtections dentino pulpaires
Protections dentino pulpaires
Abdeldjalil Gadra
 
La%20porcelaine%20dentaire
La%20porcelaine%20dentaireLa%20porcelaine%20dentaire
La%20porcelaine%20dentaire
Abdeldjalil Gadra
 

Plus de Abdeldjalil Gadra (20)

Asepsie
AsepsieAsepsie
Asepsie
 
5 les parodontolyses
5   les parodontolyses5   les parodontolyses
5 les parodontolyses
 
3 classification des maladies parodontales
3   classification des maladies parodontales3   classification des maladies parodontales
3 classification des maladies parodontales
 
Terminologie en o
Terminologie en oTerminologie en o
Terminologie en o
 
Croissance cranio faciale
Croissance cranio facialeCroissance cranio faciale
Croissance cranio faciale
 
Mesure de la d
Mesure de la dMesure de la d
Mesure de la d
 
L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.
 
L'examen clinique en odf
L'examen clinique en odfL'examen clinique en odf
L'examen clinique en odf
 
Le diagnostic des anomalies basales
Le diagnostic des anomalies basalesLe diagnostic des anomalies basales
Le diagnostic des anomalies basales
 
Indices et mensurations
Indices et mensurationsIndices et mensurations
Indices et mensurations
 
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_p
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_pChoix adhesifs et_lampes_a_photo_p
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_p
 
Anatomie du maxillaire
Anatomie du maxillaireAnatomie du maxillaire
Anatomie du maxillaire
 
Instrumentation en medecine dentaire
Instrumentation en medecine dentaireInstrumentation en medecine dentaire
Instrumentation en medecine dentaire
 
Protections dentino pulpaires
Protections dentino pulpairesProtections dentino pulpaires
Protections dentino pulpaires
 
Biofilm dentaire
Biofilm dentaireBiofilm dentaire
Biofilm dentaire
 
Anesthesie locale
Anesthesie locale Anesthesie locale
Anesthesie locale
 
Anomalies dentaires[1]
Anomalies dentaires[1]Anomalies dentaires[1]
Anomalies dentaires[1]
 
les hydrocolloides
les hydrocolloides les hydrocolloides
les hydrocolloides
 
La%20porcelaine%20dentaire
La%20porcelaine%20dentaireLa%20porcelaine%20dentaire
La%20porcelaine%20dentaire
 
Cires dentaire
Cires dentaire Cires dentaire
Cires dentaire
 

Cours cement

  • 1. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE UNIVERSITE MENTOURI DE CONSTANTINE FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE CHIRURGIE DENTAIRE SERVICE DE PARODONTOLOGIE Cours de 2ème année LE CEMENT Présenté par: Dr I. LEBEZE Dr M. NEZZAL Année Universitaire 2007-2008
  • 2. Le cément Sommaire INTRODUCTION 1°.DEFINITION 2°.RAPPEL SUR LA CEMENTOGENESE 3°.ANATOMIE 4°.HISTOLOGIE ET COMPOSTION 4°.1.Histologie 4°.1.1.Cément acellulaire 4°.1.2.Cément cellulaire 4°.2.Composition 4°.2.1. Fraction minérale 4°.2.2.Fraction organique 5°.PHYSIOLOGIE 5°.1.Rôle d’ancrage 5°.2.Rôle de protection 5°.3.Rôle de réparation 5°.4.Rôle de compensation CONCLUSION BIBLIOGRAPHIE INTRODUCTION 2
  • 3. Le cément Lors de l’extraction d’une dent, la racine apparaît recouverte d’une couche qui fait corps avec elle et qui, à première vue, semble faire partie intégrante de l’organe dentaire. Cette couche est appelée : CEMENT 1°. DEFINITIONS  Le parodonte est un ensemble des tissus qui entourent et soutiennent la dent. Il comprend : la gencive, le desmodonte, l'os alvéolaire, et le cément; donc le cément est considéré comme un élément du parodonte (cf. Figure 1).  Le cément est un tissu conjonctif calcifié qui entoure la racine en recouvrant la dentine radiculaire en une couche mince. 2°. RAPPEL SUR LA CEMENTOGENESE Dès le début de la dentinogenèse, la gaine de Hertwig se fragmente laissant des espaces, colonisés par des cellules mésenchymateuses non différenciées issues de la couche interne du sac folliculaire. Elles deviennent successivement des précémentoblastes puis cémentoblastes, et élaborent la matrice cémentaire appelée « cémentoïde ou précément ». Cette matrice est formée essentiellement de fines fibrilles de collagène disposées à la surface dentinaire. La minéralisation de la matrice intervient progressivement par dépôt de cristaux d’hydroxyapatite, donnant naissance au cément. Au départ, la cémentogenèse est lente, ce qui permet aux cémentoblastes de reculer du front de minéralisation. Les premières couches déposées sont généralement acellulaires, mais avec la rapidité de la cémentogenèse, les cémentoblastes sont encerclés par le cément néoformé. Ce qui donne le cément cellulaire. 3°. ANATOMIE - Le cément se situe entre la dentine radiculaire et le desmodonte - Il est de couleur jaune clair, plus claire que celle de la dentine, mais plus foncée que celle de l’émail et son manque de translucidité et de brillance permet de le différencier de l’émail. - Son épaisseur varie avec l’âge et selon sa localisation sur la racine dentaire. Dans la zone cervicale, elle est de 30 à 50 microns. Elle augmente graduellement en épaisseur vers la région apicale où elle mesure parfois 180 à 200 microns (cf. Figure 2). 3
  • 4. Le cément - La jonction émail-cément (ou jonction amélo-cémentaire) : Elle est très variable, elle présente trois types : (cf. Figure 3). 1. Le cément recouvre légèrement l’émail dans 60% des cas; 2. Le cément et l’émail sont jointifs dans 30% des cas ; 3. Absence de contact (il existe un espace entre l’émail et le cément) dans 10% des cas. - La dureté du cément de l’adulte est inférieure à celle de la dentine. - Il est perméable. 4°. HISTOLOGIE ET COMPOSITION 4°.1. Histologie Histologiquement, on distingue deux types de céments : l’un est cellulaire (primaire) et l’autre est acellulaire (secondaire). 4°.1.1. Cément acellulaire (primaire) : Le cément acellulaire est souvent trouvé au niveau de deux tiers coronaires de la surface radiculaire. Le cément acellulaire est caractérisé par la proportion importante de fibres extrinsèques ligamentaires qui y sont incluses dans sa matrice sous forme de fibres de Sharpey orientées perpendiculairement à la surface radiculaire. Ces fibres sont minéralisées constituent la quasi-totalité de la masse du cément acellulaire (cf. Figure 4). . Il existe un autre type de cément acellulaire mais afibrillaire (cément acellulaire afibrillaire). Il se dépose en « tâches » isolées sur l’émail et le long de la jonction amélo-cémentaire. Il consiste en une matrice minéralisée dépourvue de fibres de collagène et de cellules (cf. Figure 5). L’absence de fibrilles de collagène indique que ce cément n’a aucune fonction d’attache. 4°.1.2. Cément cellulaire (secondaire) : Il recouvre le cément acellulaire ou la dentine au niveau du tiers apical de la surface radiculaire, ainsi qu’au niveau des surfaces inter-radiculaires des dents pluri-radiculées. Le cément acellulaire peut être interposé entre deux couches de cément cellulaire (cf. Figure 6). Il contient : - Des cellules appelées « cémentocytes » : Ce sont des ex-cellules cémentoblastes, incluses au cours de la cémentogenèse dans des lacunes 4
  • 5. Le cément intracémentaires ou cémentoplastes. Ces cémentoplastes communiquent entre eux par un système de petits canaux (canalicules). - Des fibres intrinsèques produites par les cémentoblastes. Ces fibres sont fréquemment parallèles à la surface radiculaire. 4°.2.Composition Comme tout tissu minéralisé, le cément est composé d’une matrice organique et d’une fraction minérale. Mais de tous les tissus minéralisés, c’est le seul qui contient le moins de sels minéraux. 4°.2.1. Fraction minérale : Elle est principalement composée de phosphate, de calcium sous la forme de cristaux d’hydroxyapatite de petites tailles (50%), et de l’eau (12%) 4°.2.2. Fraction organique : Elle contient beaucoup de collagène et, dans un degré moindre, des glycoprotéines et des protéoglycanes. A la différence de l’os alvéolaire, le cément radiculaire ne contient ni vaisseaux sanguins ou lymphatiques ni innervation. 5°. PHYSIOLOGIE Le cément est caractérisé par une apposition continue tout le long de la vie, indépendamment de la vitalité pulpaire de telle sorte que l’épaisseur du cément augmente progressivement au cours du vieillissement. 5°.1. Rôle d’ancrage : Le cément, au moyen des fibres de Sharpey, procure l’ancrage de la dent. Les fibres de Sharpey se trouvent aussi au niveau de la corticale interne de l’os alvéolaire et par l’intermédiaire de fibres desmodontales, l’ancrage de la dent se trouve ainsi réalisé. 5°.2. Rôle de protection : Le cément joue un rôle dans la protection de la dentine. Les phénomènes d’hyperesthésie du collet apparaissent, lorsque la dentine n’est plus protégée par le cément. 5
  • 6. Le cément 5°.3. Rôle de réparation : Le cément entre aussi en jeu dans le processus de réparation de certaines lésions radiculaires grâce à une apposition cémentaire continue. 5°.4. Rôle de compensation : Les dents continuent leur éruption afin de compenser la perte de substance dentaire par usure occlusale et incisive. Au cours de cette éruption, la partie de la racine qui demeure dans l’alvéole diminue, affaiblissant ainsi le soutien des dents. Ce phénomène est compensé par dépôt continu de cément qui se produit sur la surface radiculaire, en plus grande quantité dans la zone des apex et des furcations, pour but d’allonger la racine CONCLUSION Le cément est certainement le tissu le moins minéralisé, le tissu qui n’est pas vascularisé, ni innervé, le tissu qui ne subit aucun remodelage ni résorption physiologique mais, c’est un tissu qui est caractérisé par une croissance continue en épaisseur, par dépôt de couches successives tout le long de la vie de la dent, qu’elle soit pulpée ou non. 6
  • 7. Le cément 7 Gencive Desmodonte Cément Os alvéolaire Figure 1 : Les différents constituants du parodonte L’épaisseur du cément au niveau cervical est de 30 à 50 microns L’épaisseur du cément au niveau apical est de 180 à 200 microns Figure 2 : L’épaisseur du cément varie selon sa localisation sur la racine, elle augmente graduellement vers la région apicale.
  • 8. Le cément 8 A BB Ba Ca Figure 3 : Rapports cément/émail observés en microscope optique. A : L’émail et le cément ne sont jointifs. B : Le cément et l’émail sont jointifs. C : Le cément recouvre une partie de l’émail. E : Email. cé : Cément. Cé Cé Cé Cé E E E 1 2 Cément acellulaire afibrillaire Cément acellulaire Cément cellulaire 1’ 2
  • 9. Le cément 9 Le cément acellulaire afibrillaire se dépose sous forme de tâches sur l’émail et au niveau de la jonction amélo- cémentaire 1’ Fibre de Sharpey Fibroblaste Vaisseau sanguin Cément acellulaire 1 Figure 4 : Cément acellulaire Figure 5 : Cément acellulaire afibrillaire 2 Figure 6 : Cément cellulaire Cémentocyte Cément cellulaire Fibre de Sharpey Dent Desmodonte Desmodonte
  • 10. Le cément BIBLIOGRAPHIE [1]. BERCY P : Le parodonte sain et ses modifications histopathologiques, dans BERCY P. TENENBAUM H : La parodontologie du diagnostic à la pratique. Edition De Boeck université, Bruxelles ; 2000 : 13-21. [2]. BORGHETTI A; MONNET-CORTI V : La chirurgie plastique parodontale. Edition CDP, Paris ; 2000 : 23-27. [3]. CHARON J ; MOUTON C : La parodontie médicale. Edition CDP, Paris ; 2004 : 29- 41. [4]. CLERGEAU-GURITHAULT S : Le cément : Encycl. Méd. Chir. (Elsevier, Paris), Stomatologie, 22-007-C-10, 1983 : 20p. [5]. FALABREGUES R : Embryologie du parodonte dans FOUREL J; MICHEAL J; BENHAIM L; MAJANADIE N; BONFIL J-J; FALABERGUES R; HARTMANN F : Les dix questions de parodontologie. Edition Julien Prélat, Paris ; 1972 : 33- 43. [6]. FONZI I; GARBEROGOLIO R ; ZEOSI C : Anatomie microscopique de la dent et du parodonte. Edition Piccino, Italie ; 1994 : 132-165. [7]. FOUREL J; FALABREGUES R : La parodontologie pratique. Edition Julien Prélat, Paris ; 1978 : 24-25. [8]. GLICKMAN I : La parodontologie clinique. Edition Julien Prélat, Paris ; 1974 : 57-69. [9]. KAQUELLER. JC ; DECOMBAS. M ; LEMAY O : Structure bucco-dentaire au microscope électronique à balayage. Edition Masson ; 1989 ; Paris : 75 -124. [10]. KATCHBURIAN E ; ARANA-CHAVEZ V ; MATTOUT P : Les différents tissus parodontaux, dans MATTOUT P et MATTOUT C : Les thérapeutiques parodontales et implantaires. Edition Quintessence International, Paris; 2003 : 28-10. [11]. KORBENDAU JM ; GUYOMARD F : Chirurgie parodontale orthodontiques. Edition CDP, Paris ; 1998 : 1- 7. [12]. LINDHE J ; KARRING T : Anatomie du parodonte dans LINDHE J Manuel de parodontologie clinique. Edition CDP, Paris ; 1988 : 1- 45. [13]. PAWLAK EA; HOAG PH.M : Manuel de parodontologie. Edition Masson, Paris ; 1988 :1-16. [14]. RAMFJORD SH; ASH MM jr : Parodontologie et parodontie, aspects théoriques et pratiques. Edition Masson, Paris ; 1993 : 17-21. [15]. SUKIBOSHI T ; SCHMELZEISEN H : Traitements des traumatismes dentaires. Edition Quintessence International, Paris; 2002 : 9-10. [16]. WOLF HF ; AEDITH M ; RATEITSCHARK H : Parodontologie. Edition Masson, Paris ; 2005 : 7 – 20.    10 a b a C a ec a ir a