SlideShare une entreprise Scribd logo
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Barrages en remblaiBarrages en remblai
Mattmark, Valais, 120 m, 1967
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Barrages en remblais (digues)Barrages en remblais (digues)
Barrages en terreBarrages en terreBarrages en terre
Barrages en terre homogèneBarrages en terre homogène
Barrages en terre zonéeBarrages en terre zonée
à noyau d ’argileà noyau d ’argile
à masque amont
(béton ou bitume)
à masque amont
(béton ou bitume)
à membrage interne
(béton bitumineux)
à membrage interne
(béton bitumineux)
Barrages en remblaisBarrages en remblaisBarrages en remblais
Barrage en enrochementBarrage en enrochementBarrage en enrochement
à noyau d ’argileà noyau d ’argile
à masque amont
(béton ou bitume)
à masque amont
(béton ou bitume)
à écran interne d’étanchéité
(membrane, béton bitumineaux)
à écran interne d’étanchéité
(membrane, béton bitumineaux)
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
HistoriqueHistorique
Digues en terre comme:
ouvrage de protection le long des rivières
barrage d'accumulation
Parmi les plus anciens ouvrages de
génie civil dans l'histoire de l'homme
Réalisations il y a plus de 2000 ans
en Inde
au Sri Lanka
à Yemen
en Chine
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Sri Lanka - grandes retenues cinghalaisesSri Lanka - grandes retenues cinghalaises
surface de l'île: 66'000 km2
seulement un quart de l'île au sud-ouest reçoit des
précipitations suffisantes, voire même abondantes; cette
partie est très montagneuse et se prête moins bien à
l'agriculture
le reste de l'île reçoit des précipitations moyennes
annuelles de 2 m, ce qui constitue une quantité
considérable, mais ces précipitations sont concentrées
sur la période de décembre à février (mousson)
la couverture végétale des terrains meubles et du rocher
cristallin est très mince et sa capacité de rétention de
l'eau est limitée
La réponse à ce problème consiste en la construction de
retenues annuelles permettant d'accumuler l'eau pour
l'irrigation
Conditions hydrologiques en Sri Lanka
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Sri Lanka - grandes retenues cinghalaisesSri Lanka - grandes retenues cinghalaises
En 554 avant J.C., le conquérant indo-européen,
prince Vijaya de Bengale, établit la dynastie
cinghalaise des rois du Sri Lanka
début d'une activité intense dans la construction de
barrages (croissance démographie de la population
indigène)
construction d'une des premières retenues Panda
Wewa (= retenue), près de la ville de Chilaw (370
avant J.C)
volume retenu 9 mio m3
longueur du couronnement 2.6 km (suivant la
topographie du terrain)
hauteur 7 m
largeur du couronnement 2.4 km
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Sri Lanka - grandes retenues cinghalaisesSri Lanka - grandes retenues cinghalaises
But des retenues:
Approvisionnement en eau de la
capitale Anurâdhâpura (pendant
1000 ans) et des villes de Vavuniya
et Polonnâruwa (y compris zones
rurales autour de ces villes)
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Tissawewa, Sri Lanka, 300 BC
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Nuwara, Sri Lanka, 80 BC
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Sri Lanka - grandes retenues cinghalaisesSri Lanka - grandes retenues cinghalaises
Détails constructifs
Barrages en remblai homogène avec
pentes amont et aval faibles
protection par pavage contre les vagues
évacuateurs de crues combinés avec des
dépressions rocheuses
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Sri Lanka - grandes retenues cinghalaisesSri Lanka - grandes retenues cinghalaises
Evacuateurs de crues (murs submersibles) Tour de prise d'eau
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Histoire
Développement dans la technique de construction des digues (dimensionnement)
Histoire
Développement dans la technique de construction des digues (dimensionnement)
B. Bassel (1907)
largeur de base min. pour mobiliser le frottement (Facteur de sécurité: 10)
Fellinius (1926)
méthode de calcul pour la stabilité de pentes basée sur des cercles de glissement
von Terzaghi (1926)
principe de la mécanique des sols, effet de la pression interstitielle (concept des
contraintes effectives)
Proctor R. (1933)
teneur en eau optimum pour le compactage, pentes min. de 1:2 à 1:4
Janbu et Bishop (1954/55)
méthodes analytiques pour le calcul de la stabilité des digues
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Histoire - Méthode de calcul graphique de Fellinius (1926)Histoire - Méthode de calcul graphique de Fellinius (1926)
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
GénéralitésGénéralités
Pourcentage de digues réalisées par rapport au nombre total de
barrages
Hauteur dépassant
15 m 100 m
Monde 80..85 % 45 %
Suisse 37 % 8 %
Hauteur maximale sur fondations
Monde Nurek
(Tadjikistan)
(1980) 300 m
Suisse G scheneralp (1960) 155 m
Mattmark (1967) 120 m
Marmorera (1956) 91 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
GénéralitésGénéralités
Pourcentage
de digues
réalisées
plus hautes
que 100 m
par rapport
aux barrages
en béton
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Goescheneralp, Uri, 155 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Goescheneralp, Uri, 155 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Göscheneralp, Kt. Uri, 155 mGöscheneralp, Kt. Uri, 155 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Göscheneralp, Kt. Uri, 155 mGöscheneralp, Kt. Uri, 155 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Göscheneralp, Kt. Uri, 155 mGöscheneralp, Kt. Uri, 155 m
Goescheneralp, Uri, 155 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Goescheneralp, Uri, 155 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Goescheneralp, Uri, 155 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Goescheneralp, Uri, 155 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Mattmark, Valais, , 120 m, 1967
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Mattmark, Valais, 120 m, 1967Mattmark, Valais, 120 m, 1967
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Mattmark, Valais, 120 m, 1967Mattmark, Valais, 120 m, 1967
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Mattmark, Valais, , 120 m, 1967
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Mattmark, Valais, , 120 m, 1967
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types Mattmark, Valais, , 120 m, 1967
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Mattmark, Valais, 120 m, 1967Mattmark, Valais, 120 m, 1967
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Marmorera, Grison, 91 m, 1954
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Tarbela, Pakistan, 143 m, 142 Mio. m3, 1968 - 1976
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types Tarbela, Pakistan, 143 m, 1976
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types Tarbela, Pakistan, 143 m, 1976
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Tarbela, Pakistan, 143 m, 1976
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Tarbela, Pakistan, 143 m, 1976
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types Tarbela, Pakistan, 143 m, 1976
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Tarbela, Pakistan, 143 m, 1976
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Rétrospective sur
l’évolution de la hauteur maximale des barrages
Rétrospective sur
l’évolution de la hauteur maximale des barrages
Nurek300
Chicoasén261
Mica242
Oroville230
Bennet183
CoppertonIII177
Trinity164
Swift156
AndersonRanch139
MudMountain130
SanGabriel123
SaltSprings96
DixRiver87
Stillwater82
SanLeandro47(1892)
Hoover221
Mauvoisin237
Chambon136
Owyhee127
Diablo119
Schräh112
Arrowrock107
BuffaloBill99
NewCroton91
Cheeseman72
Kurit64(1850)
Vajont262
Grande-Dixenc
Barrages en béton
Digues
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Nurek, Tadschikistan, 300 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Critères de choix pour les sitesCritères de choix pour les sites
Avantages des digues par rapport aux barrages
en béton
géologie et topographie moins déterminantes
installations et équipements moins sophistiqués
peu susceptible aux tassements et aux séismes
Topographie
forme de la vallée
géologie
matériaux de remblais
Géologie
réservoir
site
matériaux
Fondation
rocher ou matériaux
meubles
Comportement des digues
construction
consolidation
variations du plan d'eau
Ouvrages annexes
dérivation provisoire
vidange de fond
prise d'eau
évacuateur de crues
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Alicura, Argentine
Critères de choix de sites - TopographieCritères de choix de sites - Topographie
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Alicura, Argentine, 130 m, 1987, 13 Mio. m3
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Critères de choix de sites - TopographieCritères de choix de sites - Topographie
Chercher un angle β
~ 90
Profiter dÕun resserrement de
la vallˇe LÕemplacement lÕextrˇmitˇ
aval dÕun resserrement ˇviter
viter les falaises, les
surplombs
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Critères de choix de sites - TopographieCritères de choix de sites - Topographie
Attention aux vallˇes
ˇpigˇnˇtiques
Eperon naturel mince
Attention dÕutiliser un ˇ peron naturel mince pentes
raides, seulement si la forme est garantie par la
qualitˇ du rocher.
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Critères de choix de sites - TopographieCritères de choix de sites - Topographie
Excavation
Fissures
ev.
Eviter un changement brusque de la pente de lÕappui !
Coupes transversales
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Critères de choix de sites - TopographieCritères de choix de sites - Topographie
Coupes transversales
Eviter des appuis subverticaux et surtout des surplombs !
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Critères de choix de sites - TopographieCritères de choix de sites - Topographie
Coupes longitudinales
Gradins
Appuis
Une fondation inclinée vers l’amont est préférable
Si la fondation est inclinée vers l’aval, des gradins
sont indispensables
Eviter que la prolongation du parement tombe
dans le vide
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Critères de choix pour les sitesCritères de choix pour les sites
Avantages des digues par rapport aux barrages
en béton
géologie et topographie moins déterminantes
installations et équipements moins sophistiqués
peu susceptible aux tassements et aux séismes
Topographie
forme de la vallée
géologie
matériaux de remblais
Géologie
réservoir
site
matériaux
Fondation
rocher ou matériaux
meubles
Comportement des digues
construction
consolidation
variations du plan d'eau
Ouvrages annexes
dérivation provisoire
vidange de fond
prise d'eau
évacuateur de crues
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Critères de choix de sites - GéologieCritères de choix de sites - Géologie
Les précautions à prendre et les investigations à effectuer pour un barrage en
remblai sont équivalentes à celles qu’on prendrait pour un barrage en béton,
même si les exigences concernant la qualité du sous-sol sont moins
prononcées
Lorsque la géologie n’est pas favorable à la réalisation d’un ouvrage en béton, le
barrage en remblai peut constituer une alternative. Dans ce cas (géologie
médiocre), les connaissances approfondies de la géologie sont indispensables
pour garantir la faisabilité d’un barrage en remblai.
La construction nécessite d’importants volumes de matériaux de remblai.
La prospection détaillée de toute la région entourant un site, accompagnée
d’une étude géotechnique, est indispensable.
L’étude de faisabilité est le fruit du travail conjoint de l’ingénieur et du géologue.
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Reconnaissances géologiquesReconnaissances géologiques
Réservoir
étanchéité du réservoir
stabilité des rives
transport / apport de matériaux
solides
Site
étanchéité des appuis
stabilité des appuis
stabilité des excavations à la surface
et en souterrain
écoulements souterraines
degré et profondeur d'altération
superficielle
Matériaux
(collaboration avec un ingénieur
géotéchnicien)
inventaire des matériaux
meubles exploitables
volume approximatif de
matériaux meubles
disponible pour la
construction
nature et volume de
roches de carrière
(éventuellement)
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Karkeh, Iran, 127 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Atatürk, Turquie, 184 m, 1990
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
QuickTime™ et un
décompresseur TIFF (non compressé)
sont requis pour visionner cette image.
Atatürk, Turquie, 184 m, 1990
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Critères de choix pour les sitesCritères de choix pour les sites
Avantages des digues par rapport aux barrages
en béton
géologie et topographie moins déterminantes
installations et équipements moins sophistiqués
peu susceptible aux tassements et aux séismes
Topographie
forme de la vallée
géologie
matériaux de remblais
Géologie
réservoir
site
matériaux
Fondation
rocher ou matériaux
meubles
Comportement des digues
construction
consolidation
variations du plan d'eau
Ouvrages annexes
dérivation provisoire
vidange de fond
prise d'eau
évacuateur de crues
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Influence de la condition de la fondation sur le choix des diguesInfluence de la condition de la fondation sur le choix des digues
Il y a peu d'ouvrages de génie civil comme les digues où l'inter-
dépendance entre l'ouvrage et sa fondation est tellement évidente.
Les conditions de réalisation des fondations ont une influence
prépondérante sur:
la forme et la profondeur de l'excavation
la disposition et les dimensions des éléments d'étanchéité
les pentes amont et aval de la digue (stabilité)
les déformations futures
l'eau de filtration (percolation à travers l'ouvrage)
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Influence de la condition de la fondation sur le choix des diguesInfluence de la condition de la fondation sur le choix des digues
b a b ou c
Noyau mince
Ecran dÕˇtanchˇitˇ
bonne roche
, c, ˇlevˇs
permˇabilitˇ faible
roche mˇd iocre
et faible
c = 0
Noyau large
b a b ou c dd
Injections
Fondation sur rocher
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Influence de la condition de la fondation sur le choix des diguesInfluence de la condition de la fondation sur le choix des digues
Fondation sur matériaux meubles et perméables
Noyau inclinˇ
b b ou ca
Matˇriaux meubles
Sous-sol peu compressible et injectable
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Influence de la condition de la fondation sur le choix des diguesInfluence de la condition de la fondation sur le choix des digues
Fondation sur matériaux meubles et perméables
Noyau profond
b a b ou c dd a
Sous-sol compressible avec difficulté de traitement
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Influence de la condition de la fondation sur le choix des diguesInfluence de la condition de la fondation sur le choix des digues
Fondation sur matériaux meubles et perméables
Noyau combiné avec un tapis amont
Tapis
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Influence de la
condition de la
fondation sur le
choix des digues
Influence de la
condition de la
fondation sur le
choix des digues
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Caractéristiques des fondationsCaractéristiques des fondations
Sous-sol rocheux
failles traversant la fondation
(actives ou non)
orientation et nature des
discontinuités
(fissuration et stratification)
nappe phréatique
perméabilité (pertes d'eau)
comportement à long terme sous
l'effet d'une percolation
(érosion interne ou dissolution)
déformabilité et résistance au
cisaillement dans différentes
directions
Terrain meuble
déformabilité et résistance au
cisaillement des différentes couches
perméabilité horizontale et verticale
des différents matériaux
nature de l'hétérogénéité du sol
(couches, lentilles)
teneur en eau
nappe phréatique
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Critères de choix pour les sitesCritères de choix pour les sites
Avantages des digues par rapport aux barrages
en béton
géologie et topographie moins déterminantes
installations et équipements moins sophistiqués
peu susceptible aux tassements et aux séismes
Topographie
forme de la vallée
géologie
matériaux de remblais
Géologie
réservoir
site
matériaux
Fondation
rocher ou matériaux
meubles
Comportement des digues
construction
consolidation
variations du plan d'eau
Ouvrages annexes
dérivation provisoire
vidange de fond
prise d'eau
évacuateur de crues
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Influence du comportement des digues sur le choix de leurs sitesInfluence du comportement des digues sur le choix de leurs sites
Construction: importants tassements verticaux à court terme, dus à
l'augmentation du poids
déformations latérales dues à la compression verticale
anticipation par compactage et compensation par de nouvelles
couches de remblais
Consolidation: tassement à long terme (plusieurs années après la fin de
construction)
compensation par surélévation initiale de la digue
incurver vers l'amont l'axe des digues (vallées relativement étroites)
Variation du premier remplissage du réservoir crée des tassements dus à
niveau d'eau: la charge d'eau et à l'immersion du corps d'appui
déformation horizontale due à la poussée de l'eau
Trois phases principales:
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Influence du comportement des digues sur le choix de leurs sitesInfluence du comportement des digues sur le choix de leurs sites
E,i
pi
i = f (pi, E, )
a) Phase de construction :
Les matériaux sont mis en place par couches successives. On observe immédiatement :
des tassements verticaux importants dus à l’augmentation du poids ;
des déformations latérales dues à la compression verticale.
Les tassements sont compensés au fur et à mesure par les nouvelles couches de
remblai, sauf sur les parements. La surface initiale doit tenir compte de cet effet. Ces
déformations peuvent être influencées par le compactage ==> nécessaire pour éviter
le cisaillement interne des matériaux.
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Influence du comportement des digues sur le choix de leurs sitesInfluence du comportement des digues sur le choix de leurs sites
Surˇlˇvation
b) Phase de consolidation :
Elle commence dès la mise en place, mais s’achève des années après la fin de la
construction. Consolidation si les matériaux sont peu perméables (k < 10-6 m/s).
Pour compenser les tassements dus à la consolidation, une surélévation du
couronnement par rapport à la côte théorique est donc indispensable.
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Influence du comportement des digues sur le choix de leurs sitesInfluence du comportement des digues sur le choix de leurs sites
d = f (H, A, P, E, F, S)
HŹ:hauteur
AŹ:disposition de lÕaxe
PŹ:profil
EŹ:propriˇ tˇ s des remblais
FŹ:forme de la vallˇ e
SŹ:sous-sol
d
E
aval
amont
Flancs de la vallˇ e
c) Phase d’exploitation avec variation du niveau d’eau :
Le premier remplissage du réservoir crée des tassements dus à la charge de l’eau et, lorsque
l’étanchéité est constituée par un noyau central, à l’immersion du corps d’appui amont.
La poussée de l’eau du réservoir provoque également une déformation horizontale du barrage
au niveau du couronnement.
Ces déformations se répètent, mais d’une manière beaucoup moins prononcés, à chaque
remplissage du lac car les déformations plastiques se produisent surtout pendant le premier
remplissage.
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Influence des ouvrages annexes sur le choix des sites des diguesInfluence des ouvrages annexes sur le choix des sites des digues
Ouvrages annexes: dérivation provisoire
vidange de fond
prise d'eau
évacuateur de crues
Ouvrages annexes sont des constructions en béton, sensibles aux
tassements différentiels.
En règle générale, les ouvrages en béton sont placés de préférence
en dehors des remblais. (exception: galeries traversant la digue à sa base).
Les ouvrages annexes sont déterminants pour le choix des sites des
barrages en remblai et en enrochements.
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Randenigala, Sri Lanka
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Barrage de
Randenigala en Sri
Lanka avec ces
ouvrages annexes
Barrage de
Randenigala en Sri
Lanka avec ces
ouvrages annexes
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Alicura, Argentine, 130 m, 1987, 13 Mio. m3
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Alicura, Argentine, 130 m, 1987, 13 Mio. m3
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Alicura, Argentine, 130 m, 1987, 13 Mio. m3
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Alicura, Argentine, 130 m, 1987, 13 Mio. m3
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Alicura, Argentine, 130 m, 1987, 13 Mio. m3
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Karkeh, Iran, 127 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Karkeh, Iran, 127 m
QuickTime™ et un
décompresseur codec YUV420
sont requis pour visionner cette image.
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Karkeh, Iran
H = 127 m
V = 32 Mio. m3
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Karkeh, Iran
H = 127 m
V = 32 Mio. M3
Canal de dérivation
intégré dans la
fondation
QuickTime™ et un
décompresseur codec YUV420
sont requis pour visionner cette image.
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Combinaison des galeries avec la fondation des diguesCombinaison des galeries avec la fondation des digues
éviter la fissuration des galeries due aux tassements en les plaçant
directement sur le rocher (des fuites d'eau dans les galeries en charge
peuvent provoquer l'érosion interne de la digue)
la section à travers de la galerie ne doit pas présenter de brusques
changements des pentes ni des parois verticales en contact avec le noyau
(compactage soigneux devient difficile)
l'emplacement en tranchée dans le rocher est plus favorable que
l'emplacement à la surface
la surface du béton constitue un chemin de percolation préférentiel
traitement de surface avec bitume afin de réduire le frottement pendant
le compactage
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Combinaison
des galeries
avec la fondation
des digues
Combinaison
des galeries
avec la fondation
des digues
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Combinaison des galeries avec la fondation des diguesCombinaison des galeries avec la fondation des digues
Conduite en charge blindˇ e
Conduite noyˇ e
dans le bˇ ton
remblai
Vo˛ te de protection
Conduite dans une galerie de
protection (contr™lable, pas de
risque de flambage, dˇ formations
moins dangereuse, etc. )
remblai
Intégration d’une conduite longitudinale dans un barrage en remblai
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
Combinaison des galeries avec la fondation des diguesCombinaison des galeries avec la fondation des digues
Emplacement sur la fondation Emplacement en tranchˇ e
prˇ fˇ rable
ev. injections de
consolidation
injection de consolidation
(indispensable sous noyau)
1
~10
prˇ fˇ rable
Intégration d’une
conduite
longitudinale
dans un barrage
en remblai
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
El Makhazine, Maroc, 100 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
El Makhazine, Maroc, 100 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
El Makhazine, Maroc, 100 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Généralités - Choix des types
El Makhazine, Maroc, 100 m

Contenu connexe

Tendances

Cours hydraulique aep pour btp v1
Cours hydraulique aep pour btp v1Cours hydraulique aep pour btp v1
Cours hydraulique aep pour btp v1
yacine iskounen
 
PFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdf
PFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdfPFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdf
PFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdf
EriciousRekles
 
Chap 6 c barrages en remblais
Chap 6 c barrages en remblaisChap 6 c barrages en remblais
Chap 6 c barrages en remblais
Souhila Benkaci
 
Assainissement 02
Assainissement 02Assainissement 02
Assainissement 02
Sami Sahli
 
Cours d'exploitation des mines à ciel ouvert
Cours d'exploitation des mines à ciel ouvertCours d'exploitation des mines à ciel ouvert
Cours d'exploitation des mines à ciel ouvert
Jeremie ilunga
 
Renforcement par chemisage en beton
Renforcement par chemisage en beton Renforcement par chemisage en beton
Renforcement par chemisage en beton
ILYES MHAMMEDIA
 
Chap 4 a barragesvoûtes
Chap 4 a barragesvoûtesChap 4 a barragesvoûtes
Chap 4 a barragesvoûtes
Souhila Benkaci
 
Les barrages
Les barragesLes barrages
Les barrages
Benslimanemahmoud
 
60032791 dimensionnement-des-dalots-et-buses
60032791 dimensionnement-des-dalots-et-buses60032791 dimensionnement-des-dalots-et-buses
60032791 dimensionnement-des-dalots-et-buses
reefreef
 
Adduction en Eau Potable
Adduction en Eau PotableAdduction en Eau Potable
Adduction en Eau Potable
Roland Yonaba
 
Cours_BARRAGES_TECHNICIENS SUPERIEURS TRAVAUX PUBLICS.pdf
Cours_BARRAGES_TECHNICIENS SUPERIEURS TRAVAUX PUBLICS.pdfCours_BARRAGES_TECHNICIENS SUPERIEURS TRAVAUX PUBLICS.pdf
Cours_BARRAGES_TECHNICIENS SUPERIEURS TRAVAUX PUBLICS.pdf
GBETAGO
 
Rapport de stage_lafarge-holcim
Rapport de stage_lafarge-holcimRapport de stage_lafarge-holcim
Rapport de stage_lafarge-holcim
Sabrine Aghbal
 
Conception d’un code de calcul pour le dimensionnement des stations d’épurati...
Conception d’un code de calcul pour le dimensionnement des stations d’épurati...Conception d’un code de calcul pour le dimensionnement des stations d’épurati...
Conception d’un code de calcul pour le dimensionnement des stations d’épurati...
sofyannsofyann
 
Cours sur les ponts en génie civil : télécharger : http://bit.ly/2RkxKJ4
Cours sur les ponts en génie civil : télécharger : http://bit.ly/2RkxKJ4Cours sur les ponts en génie civil : télécharger : http://bit.ly/2RkxKJ4
Cours sur les ponts en génie civil : télécharger : http://bit.ly/2RkxKJ4
Hani sami joga
 
Traitement de l'eau.ppt
Traitement de l'eau.pptTraitement de l'eau.ppt
Traitement de l'eau.ppt
amine100226
 
1 principes - oa courants - sur cintres - a l'avancement
1   principes - oa courants - sur cintres - a l'avancement1   principes - oa courants - sur cintres - a l'avancement
1 principes - oa courants - sur cintres - a l'avancement
HASSEN HAMMAMI
 

Tendances (20)

Cours hydraulique aep pour btp v1
Cours hydraulique aep pour btp v1Cours hydraulique aep pour btp v1
Cours hydraulique aep pour btp v1
 
Béton 01
Béton 01Béton 01
Béton 01
 
Chap 1 b generalites
Chap 1 b generalitesChap 1 b generalites
Chap 1 b generalites
 
Chap 2 a barrages poids
Chap 2 a barrages poidsChap 2 a barrages poids
Chap 2 a barrages poids
 
PFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdf
PFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdfPFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdf
PFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdf
 
Chap 6 c barrages en remblais
Chap 6 c barrages en remblaisChap 6 c barrages en remblais
Chap 6 c barrages en remblais
 
Cours de beton_precontraint_
Cours de beton_precontraint_Cours de beton_precontraint_
Cours de beton_precontraint_
 
Assainissement 02
Assainissement 02Assainissement 02
Assainissement 02
 
Cours d'exploitation des mines à ciel ouvert
Cours d'exploitation des mines à ciel ouvertCours d'exploitation des mines à ciel ouvert
Cours d'exploitation des mines à ciel ouvert
 
Renforcement par chemisage en beton
Renforcement par chemisage en beton Renforcement par chemisage en beton
Renforcement par chemisage en beton
 
Chap 4 a barragesvoûtes
Chap 4 a barragesvoûtesChap 4 a barragesvoûtes
Chap 4 a barragesvoûtes
 
Les barrages
Les barragesLes barrages
Les barrages
 
60032791 dimensionnement-des-dalots-et-buses
60032791 dimensionnement-des-dalots-et-buses60032791 dimensionnement-des-dalots-et-buses
60032791 dimensionnement-des-dalots-et-buses
 
Adduction en Eau Potable
Adduction en Eau PotableAdduction en Eau Potable
Adduction en Eau Potable
 
Cours_BARRAGES_TECHNICIENS SUPERIEURS TRAVAUX PUBLICS.pdf
Cours_BARRAGES_TECHNICIENS SUPERIEURS TRAVAUX PUBLICS.pdfCours_BARRAGES_TECHNICIENS SUPERIEURS TRAVAUX PUBLICS.pdf
Cours_BARRAGES_TECHNICIENS SUPERIEURS TRAVAUX PUBLICS.pdf
 
Rapport de stage_lafarge-holcim
Rapport de stage_lafarge-holcimRapport de stage_lafarge-holcim
Rapport de stage_lafarge-holcim
 
Conception d’un code de calcul pour le dimensionnement des stations d’épurati...
Conception d’un code de calcul pour le dimensionnement des stations d’épurati...Conception d’un code de calcul pour le dimensionnement des stations d’épurati...
Conception d’un code de calcul pour le dimensionnement des stations d’épurati...
 
Cours sur les ponts en génie civil : télécharger : http://bit.ly/2RkxKJ4
Cours sur les ponts en génie civil : télécharger : http://bit.ly/2RkxKJ4Cours sur les ponts en génie civil : télécharger : http://bit.ly/2RkxKJ4
Cours sur les ponts en génie civil : télécharger : http://bit.ly/2RkxKJ4
 
Traitement de l'eau.ppt
Traitement de l'eau.pptTraitement de l'eau.ppt
Traitement de l'eau.ppt
 
1 principes - oa courants - sur cintres - a l'avancement
1   principes - oa courants - sur cintres - a l'avancement1   principes - oa courants - sur cintres - a l'avancement
1 principes - oa courants - sur cintres - a l'avancement
 

En vedette

Chap 4 b barragesvoûtes
Chap 4 b barragesvoûtesChap 4 b barragesvoûtes
Chap 4 b barragesvoûtes
Souhila Benkaci
 
Initiation arcgis10 v3-libre
Initiation arcgis10 v3-libreInitiation arcgis10 v3-libre
Initiation arcgis10 v3-libre
Souhila Benkaci
 
Inspection d&rsquo;infrastructures portuaire (ponts et barrages) Le premier d...
Inspection d&rsquo;infrastructures portuaire (ponts et barrages) Le premier d...Inspection d&rsquo;infrastructures portuaire (ponts et barrages) Le premier d...
Inspection d&rsquo;infrastructures portuaire (ponts et barrages) Le premier d...
VisionGÉOMATIQUE2012
 
Cosmétique & environnement
Cosmétique & environnementCosmétique & environnement
Cosmétique & environnement
Charlène Alves
 
Port casablanca
Port casablancaPort casablanca
Port casablanca
EMajdouline Manal
 
Calcul Stabilite Des Barrages
Calcul Stabilite Des BarragesCalcul Stabilite Des Barrages
Calcul Stabilite Des Barrages
guest4a5dea
 
Boufarik
BoufarikBoufarik
Boufarik
Sami Sahli
 
Synthèse Sur La Cosmétique Bio
Synthèse Sur La Cosmétique BioSynthèse Sur La Cosmétique Bio
Synthèse Sur La Cosmétique Bio
Laurent_Hanout
 
Ben Ouirane - Le Bio En CosméTique
Ben Ouirane - Le Bio En CosméTiqueBen Ouirane - Le Bio En CosméTique
Ben Ouirane - Le Bio En CosméTique
Envagrotech
 
Exemple de projet de recherche : Granulés biodégradables pour la libération c...
Exemple de projet de recherche : Granulés biodégradables pour la libération c...Exemple de projet de recherche : Granulés biodégradables pour la libération c...
Exemple de projet de recherche : Granulés biodégradables pour la libération c...
Rencontres Qalimediterranée
 
The speed of light
The speed of lightThe speed of light
The speed of light
Souhila Benkaci
 
Entrée de la ville de boufarik
Entrée de la ville de boufarikEntrée de la ville de boufarik
Entrée de la ville de boufarik
Sami Sahli
 
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarik
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarikAnalyse urbaine-de-la-ville-de-boufarik
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarik
Sami Sahli
 

En vedette (18)

Chap 4 b barragesvoûtes
Chap 4 b barragesvoûtesChap 4 b barragesvoûtes
Chap 4 b barragesvoûtes
 
Chap 5 surveillance
Chap 5 surveillanceChap 5 surveillance
Chap 5 surveillance
 
Chap 1 a generalites
Chap 1 a generalitesChap 1 a generalites
Chap 1 a generalites
 
Ouvrages hydrauliques
Ouvrages hydrauliquesOuvrages hydrauliques
Ouvrages hydrauliques
 
Raster
RasterRaster
Raster
 
Initiation arcgis10 v3-libre
Initiation arcgis10 v3-libreInitiation arcgis10 v3-libre
Initiation arcgis10 v3-libre
 
Inspection d&rsquo;infrastructures portuaire (ponts et barrages) Le premier d...
Inspection d&rsquo;infrastructures portuaire (ponts et barrages) Le premier d...Inspection d&rsquo;infrastructures portuaire (ponts et barrages) Le premier d...
Inspection d&rsquo;infrastructures portuaire (ponts et barrages) Le premier d...
 
حصن المسلم
حصن المسلمحصن المسلم
حصن المسلم
 
Cosmétique & environnement
Cosmétique & environnementCosmétique & environnement
Cosmétique & environnement
 
Port casablanca
Port casablancaPort casablanca
Port casablanca
 
Calcul Stabilite Des Barrages
Calcul Stabilite Des BarragesCalcul Stabilite Des Barrages
Calcul Stabilite Des Barrages
 
Boufarik
BoufarikBoufarik
Boufarik
 
Synthèse Sur La Cosmétique Bio
Synthèse Sur La Cosmétique BioSynthèse Sur La Cosmétique Bio
Synthèse Sur La Cosmétique Bio
 
Ben Ouirane - Le Bio En CosméTique
Ben Ouirane - Le Bio En CosméTiqueBen Ouirane - Le Bio En CosméTique
Ben Ouirane - Le Bio En CosméTique
 
Exemple de projet de recherche : Granulés biodégradables pour la libération c...
Exemple de projet de recherche : Granulés biodégradables pour la libération c...Exemple de projet de recherche : Granulés biodégradables pour la libération c...
Exemple de projet de recherche : Granulés biodégradables pour la libération c...
 
The speed of light
The speed of lightThe speed of light
The speed of light
 
Entrée de la ville de boufarik
Entrée de la ville de boufarikEntrée de la ville de boufarik
Entrée de la ville de boufarik
 
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarik
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarikAnalyse urbaine-de-la-ville-de-boufarik
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarik
 

Similaire à Chap 6 a barrages en remblais

AC_Chap 6 2 1a4.pdf
AC_Chap 6 2 1a4.pdfAC_Chap 6 2 1a4.pdf
AC_Chap 6 2 1a4.pdf
AhmedOuamane2
 
Assises EnR Table ronde 6 jean-yves ausseur - antea - bouchage d'un forage
Assises EnR Table ronde 6   jean-yves ausseur - antea - bouchage d'un forageAssises EnR Table ronde 6   jean-yves ausseur - antea - bouchage d'un forage
Assises EnR Table ronde 6 jean-yves ausseur - antea - bouchage d'un forage
MGUEROUT
 
Expose Deuxieme Pont Sur Le Rhone A Valence
Expose Deuxieme Pont Sur Le Rhone A ValenceExpose Deuxieme Pont Sur Le Rhone A Valence
Expose Deuxieme Pont Sur Le Rhone A Valence
jexpoz
 
Services urbains 10.10.2012
Services urbains 10.10.2012Services urbains 10.10.2012
Services urbains 10.10.2012
Mahamasina
 
Barrages ouvrages-souterrains
Barrages ouvrages-souterrainsBarrages ouvrages-souterrains
Barrages ouvrages-souterrains
Anas Tounsi
 
Congres francais de mecanique 2009 pecker-teyssandier
Congres francais de mecanique   2009 pecker-teyssandierCongres francais de mecanique   2009 pecker-teyssandier
Congres francais de mecanique 2009 pecker-teyssandier
gefyra-rion
 
Cours barrages procedes-generaux-de-construction
Cours barrages procedes-generaux-de-constructionCours barrages procedes-generaux-de-construction
Cours barrages procedes-generaux-de-construction
HassanDamoumat1
 
GRENIER CULTURE PREAVIS DE PLANIFICATION 2011
GRENIER CULTURE PREAVIS DE PLANIFICATION 2011GRENIER CULTURE PREAVIS DE PLANIFICATION 2011
GRENIER CULTURE PREAVIS DE PLANIFICATION 2011
Antoine Wasserfallen
 
Barrage Anti Inondation
Barrage Anti InondationBarrage Anti Inondation
Barrage Anti Inondation
Anth
 
BATIMAG_1412_Bombardier[1]
BATIMAG_1412_Bombardier[1]BATIMAG_1412_Bombardier[1]
BATIMAG_1412_Bombardier[1]
Danilo Marra
 
La construction en pierre
La construction en  pierre La construction en  pierre
La construction en pierre
Abdelbasset and partners
 
Conctruction D'Un Pont à Valence
Conctruction D'Un Pont à  ValenceConctruction D'Un Pont à  Valence
Conctruction D'Un Pont à Valence
jexpoz
 
Conctruction D'Un Pont à Valence
Conctruction D'Un Pont à  ValenceConctruction D'Un Pont à  Valence
Conctruction D'Un Pont à Valence
jexpoz
 
Dap tha dan (thailan)
Dap tha dan (thailan)Dap tha dan (thailan)
Dap tha dan (thailan)
ssuserf32483
 
Pont de Saint-Nazaire : la fin d’un chantier exceptionnel au-dessus de la Loire
Pont de Saint-Nazaire : la fin d’un chantier exceptionnel au-dessus de la LoirePont de Saint-Nazaire : la fin d’un chantier exceptionnel au-dessus de la Loire
Pont de Saint-Nazaire : la fin d’un chantier exceptionnel au-dessus de la Loire
Département Loire-Atlantique
 
Plomberie sanitaire aep gaz
Plomberie sanitaire aep gazPlomberie sanitaire aep gaz
Plomberie sanitaire aep gaz
Sami Sahli
 
Stuctures autoportantes expose amar
Stuctures autoportantes expose amarStuctures autoportantes expose amar
Stuctures autoportantes expose amar
Hiba Architecte
 

Similaire à Chap 6 a barrages en remblais (19)

AC_Chap 6 2 1a4.pdf
AC_Chap 6 2 1a4.pdfAC_Chap 6 2 1a4.pdf
AC_Chap 6 2 1a4.pdf
 
Assises EnR Table ronde 6 jean-yves ausseur - antea - bouchage d'un forage
Assises EnR Table ronde 6   jean-yves ausseur - antea - bouchage d'un forageAssises EnR Table ronde 6   jean-yves ausseur - antea - bouchage d'un forage
Assises EnR Table ronde 6 jean-yves ausseur - antea - bouchage d'un forage
 
Expose Deuxieme Pont Sur Le Rhone A Valence
Expose Deuxieme Pont Sur Le Rhone A ValenceExpose Deuxieme Pont Sur Le Rhone A Valence
Expose Deuxieme Pont Sur Le Rhone A Valence
 
Services urbains 10.10.2012
Services urbains 10.10.2012Services urbains 10.10.2012
Services urbains 10.10.2012
 
Barrages ouvrages-souterrains
Barrages ouvrages-souterrainsBarrages ouvrages-souterrains
Barrages ouvrages-souterrains
 
Congres francais de mecanique 2009 pecker-teyssandier
Congres francais de mecanique   2009 pecker-teyssandierCongres francais de mecanique   2009 pecker-teyssandier
Congres francais de mecanique 2009 pecker-teyssandier
 
Décadence et renaissance d'un viaducer
Décadence et renaissance d'un viaducerDécadence et renaissance d'un viaducer
Décadence et renaissance d'un viaducer
 
Cours barrages procedes-generaux-de-construction
Cours barrages procedes-generaux-de-constructionCours barrages procedes-generaux-de-construction
Cours barrages procedes-generaux-de-construction
 
GRENIER CULTURE PREAVIS DE PLANIFICATION 2011
GRENIER CULTURE PREAVIS DE PLANIFICATION 2011GRENIER CULTURE PREAVIS DE PLANIFICATION 2011
GRENIER CULTURE PREAVIS DE PLANIFICATION 2011
 
Barrage Anti Inondation
Barrage Anti InondationBarrage Anti Inondation
Barrage Anti Inondation
 
BATIMAG_1412_Bombardier[1]
BATIMAG_1412_Bombardier[1]BATIMAG_1412_Bombardier[1]
BATIMAG_1412_Bombardier[1]
 
La construction en pierre
La construction en  pierre La construction en  pierre
La construction en pierre
 
Conctruction D'Un Pont à Valence
Conctruction D'Un Pont à  ValenceConctruction D'Un Pont à  Valence
Conctruction D'Un Pont à Valence
 
Conctruction D'Un Pont à Valence
Conctruction D'Un Pont à  ValenceConctruction D'Un Pont à  Valence
Conctruction D'Un Pont à Valence
 
Dap tha dan (thailan)
Dap tha dan (thailan)Dap tha dan (thailan)
Dap tha dan (thailan)
 
303868 malpasset inedit
303868 malpasset inedit303868 malpasset inedit
303868 malpasset inedit
 
Pont de Saint-Nazaire : la fin d’un chantier exceptionnel au-dessus de la Loire
Pont de Saint-Nazaire : la fin d’un chantier exceptionnel au-dessus de la LoirePont de Saint-Nazaire : la fin d’un chantier exceptionnel au-dessus de la Loire
Pont de Saint-Nazaire : la fin d’un chantier exceptionnel au-dessus de la Loire
 
Plomberie sanitaire aep gaz
Plomberie sanitaire aep gazPlomberie sanitaire aep gaz
Plomberie sanitaire aep gaz
 
Stuctures autoportantes expose amar
Stuctures autoportantes expose amarStuctures autoportantes expose amar
Stuctures autoportantes expose amar
 

Plus de Souhila Benkaci

Hydraulique des cours d'eau
Hydraulique des cours d'eauHydraulique des cours d'eau
Hydraulique des cours d'eau
Souhila Benkaci
 
Risques hydrologiques et aménagement du territoire
Risques hydrologiques et aménagement du territoireRisques hydrologiques et aménagement du territoire
Risques hydrologiques et aménagement du territoire
Souhila Benkaci
 
Guide des solutions d 'assainissement
Guide des solutions d 'assainissementGuide des solutions d 'assainissement
Guide des solutions d 'assainissement
Souhila Benkaci
 
Cours modelisation calage2010
Cours modelisation calage2010Cours modelisation calage2010
Cours modelisation calage2010
Souhila Benkaci
 
Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013
Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013
Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013
Souhila Benkaci
 
Eléments d'hydrologie de surface
Eléments d'hydrologie  de surfaceEléments d'hydrologie  de surface
Eléments d'hydrologie de surface
Souhila Benkaci
 
Fiches d'aide à Mapinfo
Fiches d'aide à MapinfoFiches d'aide à Mapinfo
Fiches d'aide à Mapinfo
Souhila Benkaci
 

Plus de Souhila Benkaci (16)

Introduction aux sig
Introduction aux sigIntroduction aux sig
Introduction aux sig
 
Hydraulique des cours d'eau
Hydraulique des cours d'eauHydraulique des cours d'eau
Hydraulique des cours d'eau
 
Risques hydrologiques et aménagement du territoire
Risques hydrologiques et aménagement du territoireRisques hydrologiques et aménagement du territoire
Risques hydrologiques et aménagement du territoire
 
Guide des solutions d 'assainissement
Guide des solutions d 'assainissementGuide des solutions d 'assainissement
Guide des solutions d 'assainissement
 
Hdr jose vazquez
Hdr jose vazquezHdr jose vazquez
Hdr jose vazquez
 
Cours modelisation calage2010
Cours modelisation calage2010Cours modelisation calage2010
Cours modelisation calage2010
 
Td hsl 2012
Td hsl 2012Td hsl 2012
Td hsl 2012
 
أفكار من ذهب
أفكار من ذهبأفكار من ذهب
أفكار من ذهب
 
Prophet mohammad
Prophet mohammadProphet mohammad
Prophet mohammad
 
E salat
E salatE salat
E salat
 
Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013
Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013
Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013
 
Hdr jose vazquez
Hdr jose vazquezHdr jose vazquez
Hdr jose vazquez
 
Covadis dmpc numérique
Covadis   dmpc numériqueCovadis   dmpc numérique
Covadis dmpc numérique
 
Eléments d'hydrologie de surface
Eléments d'hydrologie  de surfaceEléments d'hydrologie  de surface
Eléments d'hydrologie de surface
 
Fiches d'aide à Mapinfo
Fiches d'aide à MapinfoFiches d'aide à Mapinfo
Fiches d'aide à Mapinfo
 
Chapitre 1
Chapitre 1Chapitre 1
Chapitre 1
 

Chap 6 a barrages en remblais

  • 1. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Barrages en remblaiBarrages en remblai Mattmark, Valais, 120 m, 1967
  • 2. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Barrages en remblais (digues)Barrages en remblais (digues) Barrages en terreBarrages en terreBarrages en terre Barrages en terre homogèneBarrages en terre homogène Barrages en terre zonéeBarrages en terre zonée à noyau d ’argileà noyau d ’argile à masque amont (béton ou bitume) à masque amont (béton ou bitume) à membrage interne (béton bitumineux) à membrage interne (béton bitumineux) Barrages en remblaisBarrages en remblaisBarrages en remblais Barrage en enrochementBarrage en enrochementBarrage en enrochement à noyau d ’argileà noyau d ’argile à masque amont (béton ou bitume) à masque amont (béton ou bitume) à écran interne d’étanchéité (membrane, béton bitumineaux) à écran interne d’étanchéité (membrane, béton bitumineaux)
  • 3. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types HistoriqueHistorique Digues en terre comme: ouvrage de protection le long des rivières barrage d'accumulation Parmi les plus anciens ouvrages de génie civil dans l'histoire de l'homme Réalisations il y a plus de 2000 ans en Inde au Sri Lanka à Yemen en Chine
  • 4. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Sri Lanka - grandes retenues cinghalaisesSri Lanka - grandes retenues cinghalaises surface de l'île: 66'000 km2 seulement un quart de l'île au sud-ouest reçoit des précipitations suffisantes, voire même abondantes; cette partie est très montagneuse et se prête moins bien à l'agriculture le reste de l'île reçoit des précipitations moyennes annuelles de 2 m, ce qui constitue une quantité considérable, mais ces précipitations sont concentrées sur la période de décembre à février (mousson) la couverture végétale des terrains meubles et du rocher cristallin est très mince et sa capacité de rétention de l'eau est limitée La réponse à ce problème consiste en la construction de retenues annuelles permettant d'accumuler l'eau pour l'irrigation Conditions hydrologiques en Sri Lanka
  • 5. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Sri Lanka - grandes retenues cinghalaisesSri Lanka - grandes retenues cinghalaises En 554 avant J.C., le conquérant indo-européen, prince Vijaya de Bengale, établit la dynastie cinghalaise des rois du Sri Lanka début d'une activité intense dans la construction de barrages (croissance démographie de la population indigène) construction d'une des premières retenues Panda Wewa (= retenue), près de la ville de Chilaw (370 avant J.C) volume retenu 9 mio m3 longueur du couronnement 2.6 km (suivant la topographie du terrain) hauteur 7 m largeur du couronnement 2.4 km
  • 6. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Sri Lanka - grandes retenues cinghalaisesSri Lanka - grandes retenues cinghalaises But des retenues: Approvisionnement en eau de la capitale Anurâdhâpura (pendant 1000 ans) et des villes de Vavuniya et Polonnâruwa (y compris zones rurales autour de ces villes)
  • 7. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Tissawewa, Sri Lanka, 300 BC
  • 8. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Nuwara, Sri Lanka, 80 BC
  • 9. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Sri Lanka - grandes retenues cinghalaisesSri Lanka - grandes retenues cinghalaises Détails constructifs Barrages en remblai homogène avec pentes amont et aval faibles protection par pavage contre les vagues évacuateurs de crues combinés avec des dépressions rocheuses
  • 10. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Sri Lanka - grandes retenues cinghalaisesSri Lanka - grandes retenues cinghalaises Evacuateurs de crues (murs submersibles) Tour de prise d'eau
  • 11. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Histoire Développement dans la technique de construction des digues (dimensionnement) Histoire Développement dans la technique de construction des digues (dimensionnement) B. Bassel (1907) largeur de base min. pour mobiliser le frottement (Facteur de sécurité: 10) Fellinius (1926) méthode de calcul pour la stabilité de pentes basée sur des cercles de glissement von Terzaghi (1926) principe de la mécanique des sols, effet de la pression interstitielle (concept des contraintes effectives) Proctor R. (1933) teneur en eau optimum pour le compactage, pentes min. de 1:2 à 1:4 Janbu et Bishop (1954/55) méthodes analytiques pour le calcul de la stabilité des digues
  • 12. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Histoire - Méthode de calcul graphique de Fellinius (1926)Histoire - Méthode de calcul graphique de Fellinius (1926)
  • 13. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types GénéralitésGénéralités Pourcentage de digues réalisées par rapport au nombre total de barrages Hauteur dépassant 15 m 100 m Monde 80..85 % 45 % Suisse 37 % 8 % Hauteur maximale sur fondations Monde Nurek (Tadjikistan) (1980) 300 m Suisse G scheneralp (1960) 155 m Mattmark (1967) 120 m Marmorera (1956) 91 m
  • 14. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types GénéralitésGénéralités Pourcentage de digues réalisées plus hautes que 100 m par rapport aux barrages en béton
  • 15. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Goescheneralp, Uri, 155 m
  • 16. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Goescheneralp, Uri, 155 m
  • 17. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Göscheneralp, Kt. Uri, 155 mGöscheneralp, Kt. Uri, 155 m
  • 18. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Göscheneralp, Kt. Uri, 155 mGöscheneralp, Kt. Uri, 155 m
  • 19. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Göscheneralp, Kt. Uri, 155 mGöscheneralp, Kt. Uri, 155 m Goescheneralp, Uri, 155 m
  • 20. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Goescheneralp, Uri, 155 m
  • 21. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Goescheneralp, Uri, 155 m
  • 22. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Goescheneralp, Uri, 155 m
  • 23. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Mattmark, Valais, , 120 m, 1967
  • 24. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Mattmark, Valais, 120 m, 1967Mattmark, Valais, 120 m, 1967
  • 25. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Mattmark, Valais, 120 m, 1967Mattmark, Valais, 120 m, 1967
  • 26. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Mattmark, Valais, , 120 m, 1967
  • 27. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Mattmark, Valais, , 120 m, 1967
  • 28. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Mattmark, Valais, , 120 m, 1967
  • 29. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Mattmark, Valais, 120 m, 1967Mattmark, Valais, 120 m, 1967
  • 30. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Marmorera, Grison, 91 m, 1954
  • 31. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Tarbela, Pakistan, 143 m, 142 Mio. m3, 1968 - 1976
  • 32. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Tarbela, Pakistan, 143 m, 1976
  • 33. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Tarbela, Pakistan, 143 m, 1976
  • 34. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Tarbela, Pakistan, 143 m, 1976
  • 35. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Tarbela, Pakistan, 143 m, 1976
  • 36. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Tarbela, Pakistan, 143 m, 1976
  • 37. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Tarbela, Pakistan, 143 m, 1976
  • 38. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Rétrospective sur l’évolution de la hauteur maximale des barrages Rétrospective sur l’évolution de la hauteur maximale des barrages Nurek300 Chicoasén261 Mica242 Oroville230 Bennet183 CoppertonIII177 Trinity164 Swift156 AndersonRanch139 MudMountain130 SanGabriel123 SaltSprings96 DixRiver87 Stillwater82 SanLeandro47(1892) Hoover221 Mauvoisin237 Chambon136 Owyhee127 Diablo119 Schräh112 Arrowrock107 BuffaloBill99 NewCroton91 Cheeseman72 Kurit64(1850) Vajont262 Grande-Dixenc Barrages en béton Digues
  • 39. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Nurek, Tadschikistan, 300 m
  • 40. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Critères de choix pour les sitesCritères de choix pour les sites Avantages des digues par rapport aux barrages en béton géologie et topographie moins déterminantes installations et équipements moins sophistiqués peu susceptible aux tassements et aux séismes Topographie forme de la vallée géologie matériaux de remblais Géologie réservoir site matériaux Fondation rocher ou matériaux meubles Comportement des digues construction consolidation variations du plan d'eau Ouvrages annexes dérivation provisoire vidange de fond prise d'eau évacuateur de crues
  • 41. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types
  • 42. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Alicura, Argentine Critères de choix de sites - TopographieCritères de choix de sites - Topographie
  • 43. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Alicura, Argentine, 130 m, 1987, 13 Mio. m3
  • 44. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Critères de choix de sites - TopographieCritères de choix de sites - Topographie Chercher un angle β ~ 90 Profiter dÕun resserrement de la vallˇe LÕemplacement lÕextrˇmitˇ aval dÕun resserrement ˇviter viter les falaises, les surplombs
  • 45. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Critères de choix de sites - TopographieCritères de choix de sites - Topographie Attention aux vallˇes ˇpigˇnˇtiques Eperon naturel mince Attention dÕutiliser un ˇ peron naturel mince pentes raides, seulement si la forme est garantie par la qualitˇ du rocher.
  • 46. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Critères de choix de sites - TopographieCritères de choix de sites - Topographie Excavation Fissures ev. Eviter un changement brusque de la pente de lÕappui ! Coupes transversales
  • 47. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Critères de choix de sites - TopographieCritères de choix de sites - Topographie Coupes transversales Eviter des appuis subverticaux et surtout des surplombs !
  • 48. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Critères de choix de sites - TopographieCritères de choix de sites - Topographie Coupes longitudinales Gradins Appuis Une fondation inclinée vers l’amont est préférable Si la fondation est inclinée vers l’aval, des gradins sont indispensables Eviter que la prolongation du parement tombe dans le vide
  • 49. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Critères de choix pour les sitesCritères de choix pour les sites Avantages des digues par rapport aux barrages en béton géologie et topographie moins déterminantes installations et équipements moins sophistiqués peu susceptible aux tassements et aux séismes Topographie forme de la vallée géologie matériaux de remblais Géologie réservoir site matériaux Fondation rocher ou matériaux meubles Comportement des digues construction consolidation variations du plan d'eau Ouvrages annexes dérivation provisoire vidange de fond prise d'eau évacuateur de crues
  • 50. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Critères de choix de sites - GéologieCritères de choix de sites - Géologie Les précautions à prendre et les investigations à effectuer pour un barrage en remblai sont équivalentes à celles qu’on prendrait pour un barrage en béton, même si les exigences concernant la qualité du sous-sol sont moins prononcées Lorsque la géologie n’est pas favorable à la réalisation d’un ouvrage en béton, le barrage en remblai peut constituer une alternative. Dans ce cas (géologie médiocre), les connaissances approfondies de la géologie sont indispensables pour garantir la faisabilité d’un barrage en remblai. La construction nécessite d’importants volumes de matériaux de remblai. La prospection détaillée de toute la région entourant un site, accompagnée d’une étude géotechnique, est indispensable. L’étude de faisabilité est le fruit du travail conjoint de l’ingénieur et du géologue.
  • 51. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Reconnaissances géologiquesReconnaissances géologiques Réservoir étanchéité du réservoir stabilité des rives transport / apport de matériaux solides Site étanchéité des appuis stabilité des appuis stabilité des excavations à la surface et en souterrain écoulements souterraines degré et profondeur d'altération superficielle Matériaux (collaboration avec un ingénieur géotéchnicien) inventaire des matériaux meubles exploitables volume approximatif de matériaux meubles disponible pour la construction nature et volume de roches de carrière (éventuellement)
  • 52. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Karkeh, Iran, 127 m
  • 53. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Atatürk, Turquie, 184 m, 1990
  • 54. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types QuickTime™ et un décompresseur TIFF (non compressé) sont requis pour visionner cette image. Atatürk, Turquie, 184 m, 1990
  • 55. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Critères de choix pour les sitesCritères de choix pour les sites Avantages des digues par rapport aux barrages en béton géologie et topographie moins déterminantes installations et équipements moins sophistiqués peu susceptible aux tassements et aux séismes Topographie forme de la vallée géologie matériaux de remblais Géologie réservoir site matériaux Fondation rocher ou matériaux meubles Comportement des digues construction consolidation variations du plan d'eau Ouvrages annexes dérivation provisoire vidange de fond prise d'eau évacuateur de crues
  • 56. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Influence de la condition de la fondation sur le choix des diguesInfluence de la condition de la fondation sur le choix des digues Il y a peu d'ouvrages de génie civil comme les digues où l'inter- dépendance entre l'ouvrage et sa fondation est tellement évidente. Les conditions de réalisation des fondations ont une influence prépondérante sur: la forme et la profondeur de l'excavation la disposition et les dimensions des éléments d'étanchéité les pentes amont et aval de la digue (stabilité) les déformations futures l'eau de filtration (percolation à travers l'ouvrage)
  • 57. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Influence de la condition de la fondation sur le choix des diguesInfluence de la condition de la fondation sur le choix des digues b a b ou c Noyau mince Ecran dÕˇtanchˇitˇ bonne roche , c, ˇlevˇs permˇabilitˇ faible roche mˇd iocre et faible c = 0 Noyau large b a b ou c dd Injections Fondation sur rocher
  • 58. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Influence de la condition de la fondation sur le choix des diguesInfluence de la condition de la fondation sur le choix des digues Fondation sur matériaux meubles et perméables Noyau inclinˇ b b ou ca Matˇriaux meubles Sous-sol peu compressible et injectable
  • 59. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Influence de la condition de la fondation sur le choix des diguesInfluence de la condition de la fondation sur le choix des digues Fondation sur matériaux meubles et perméables Noyau profond b a b ou c dd a Sous-sol compressible avec difficulté de traitement
  • 60. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Influence de la condition de la fondation sur le choix des diguesInfluence de la condition de la fondation sur le choix des digues Fondation sur matériaux meubles et perméables Noyau combiné avec un tapis amont Tapis
  • 61. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Influence de la condition de la fondation sur le choix des digues Influence de la condition de la fondation sur le choix des digues
  • 62. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Caractéristiques des fondationsCaractéristiques des fondations Sous-sol rocheux failles traversant la fondation (actives ou non) orientation et nature des discontinuités (fissuration et stratification) nappe phréatique perméabilité (pertes d'eau) comportement à long terme sous l'effet d'une percolation (érosion interne ou dissolution) déformabilité et résistance au cisaillement dans différentes directions Terrain meuble déformabilité et résistance au cisaillement des différentes couches perméabilité horizontale et verticale des différents matériaux nature de l'hétérogénéité du sol (couches, lentilles) teneur en eau nappe phréatique
  • 63. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Critères de choix pour les sitesCritères de choix pour les sites Avantages des digues par rapport aux barrages en béton géologie et topographie moins déterminantes installations et équipements moins sophistiqués peu susceptible aux tassements et aux séismes Topographie forme de la vallée géologie matériaux de remblais Géologie réservoir site matériaux Fondation rocher ou matériaux meubles Comportement des digues construction consolidation variations du plan d'eau Ouvrages annexes dérivation provisoire vidange de fond prise d'eau évacuateur de crues
  • 64. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Influence du comportement des digues sur le choix de leurs sitesInfluence du comportement des digues sur le choix de leurs sites Construction: importants tassements verticaux à court terme, dus à l'augmentation du poids déformations latérales dues à la compression verticale anticipation par compactage et compensation par de nouvelles couches de remblais Consolidation: tassement à long terme (plusieurs années après la fin de construction) compensation par surélévation initiale de la digue incurver vers l'amont l'axe des digues (vallées relativement étroites) Variation du premier remplissage du réservoir crée des tassements dus à niveau d'eau: la charge d'eau et à l'immersion du corps d'appui déformation horizontale due à la poussée de l'eau Trois phases principales:
  • 65. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Influence du comportement des digues sur le choix de leurs sitesInfluence du comportement des digues sur le choix de leurs sites E,i pi i = f (pi, E, ) a) Phase de construction : Les matériaux sont mis en place par couches successives. On observe immédiatement : des tassements verticaux importants dus à l’augmentation du poids ; des déformations latérales dues à la compression verticale. Les tassements sont compensés au fur et à mesure par les nouvelles couches de remblai, sauf sur les parements. La surface initiale doit tenir compte de cet effet. Ces déformations peuvent être influencées par le compactage ==> nécessaire pour éviter le cisaillement interne des matériaux.
  • 66. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Influence du comportement des digues sur le choix de leurs sitesInfluence du comportement des digues sur le choix de leurs sites Surˇlˇvation b) Phase de consolidation : Elle commence dès la mise en place, mais s’achève des années après la fin de la construction. Consolidation si les matériaux sont peu perméables (k < 10-6 m/s). Pour compenser les tassements dus à la consolidation, une surélévation du couronnement par rapport à la côte théorique est donc indispensable.
  • 67. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Influence du comportement des digues sur le choix de leurs sitesInfluence du comportement des digues sur le choix de leurs sites d = f (H, A, P, E, F, S) HŹ:hauteur AŹ:disposition de lÕaxe PŹ:profil EŹ:propriˇ tˇ s des remblais FŹ:forme de la vallˇ e SŹ:sous-sol d E aval amont Flancs de la vallˇ e c) Phase d’exploitation avec variation du niveau d’eau : Le premier remplissage du réservoir crée des tassements dus à la charge de l’eau et, lorsque l’étanchéité est constituée par un noyau central, à l’immersion du corps d’appui amont. La poussée de l’eau du réservoir provoque également une déformation horizontale du barrage au niveau du couronnement. Ces déformations se répètent, mais d’une manière beaucoup moins prononcés, à chaque remplissage du lac car les déformations plastiques se produisent surtout pendant le premier remplissage.
  • 68. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Influence des ouvrages annexes sur le choix des sites des diguesInfluence des ouvrages annexes sur le choix des sites des digues Ouvrages annexes: dérivation provisoire vidange de fond prise d'eau évacuateur de crues Ouvrages annexes sont des constructions en béton, sensibles aux tassements différentiels. En règle générale, les ouvrages en béton sont placés de préférence en dehors des remblais. (exception: galeries traversant la digue à sa base). Les ouvrages annexes sont déterminants pour le choix des sites des barrages en remblai et en enrochements.
  • 69. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Randenigala, Sri Lanka
  • 70. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Barrage de Randenigala en Sri Lanka avec ces ouvrages annexes Barrage de Randenigala en Sri Lanka avec ces ouvrages annexes
  • 71. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Alicura, Argentine, 130 m, 1987, 13 Mio. m3
  • 72. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Alicura, Argentine, 130 m, 1987, 13 Mio. m3
  • 73. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Alicura, Argentine, 130 m, 1987, 13 Mio. m3
  • 74. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Alicura, Argentine, 130 m, 1987, 13 Mio. m3
  • 75. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Alicura, Argentine, 130 m, 1987, 13 Mio. m3
  • 76. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Karkeh, Iran, 127 m
  • 77. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Karkeh, Iran, 127 m QuickTime™ et un décompresseur codec YUV420 sont requis pour visionner cette image.
  • 78. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Karkeh, Iran H = 127 m V = 32 Mio. m3
  • 79. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Karkeh, Iran H = 127 m V = 32 Mio. M3 Canal de dérivation intégré dans la fondation QuickTime™ et un décompresseur codec YUV420 sont requis pour visionner cette image.
  • 80. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Combinaison des galeries avec la fondation des diguesCombinaison des galeries avec la fondation des digues éviter la fissuration des galeries due aux tassements en les plaçant directement sur le rocher (des fuites d'eau dans les galeries en charge peuvent provoquer l'érosion interne de la digue) la section à travers de la galerie ne doit pas présenter de brusques changements des pentes ni des parois verticales en contact avec le noyau (compactage soigneux devient difficile) l'emplacement en tranchée dans le rocher est plus favorable que l'emplacement à la surface la surface du béton constitue un chemin de percolation préférentiel traitement de surface avec bitume afin de réduire le frottement pendant le compactage
  • 81. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Combinaison des galeries avec la fondation des digues Combinaison des galeries avec la fondation des digues
  • 82. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Combinaison des galeries avec la fondation des diguesCombinaison des galeries avec la fondation des digues Conduite en charge blindˇ e Conduite noyˇ e dans le bˇ ton remblai Vo˛ te de protection Conduite dans une galerie de protection (contr™lable, pas de risque de flambage, dˇ formations moins dangereuse, etc. ) remblai Intégration d’une conduite longitudinale dans un barrage en remblai
  • 83. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types Combinaison des galeries avec la fondation des diguesCombinaison des galeries avec la fondation des digues Emplacement sur la fondation Emplacement en tranchˇ e prˇ fˇ rable ev. injections de consolidation injection de consolidation (indispensable sous noyau) 1 ~10 prˇ fˇ rable Intégration d’une conduite longitudinale dans un barrage en remblai
  • 84. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types El Makhazine, Maroc, 100 m
  • 85. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types El Makhazine, Maroc, 100 m
  • 86. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types El Makhazine, Maroc, 100 m
  • 87. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Généralités - Choix des types El Makhazine, Maroc, 100 m