SlideShare une entreprise Scribd logo
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Barrages en remblais (digues)Barrages en remblais (digues)
Barrages en terreBarrages en terreBarrages en terre
Barrages en terre homogèneBarrages en terre homogène
Barrages en terre zonéeBarrages en terre zonée
à noyau d ’argileà noyau d ’argile
à masque amont
(béton ou bitume)
à masque amont
(béton ou bitume)
à membrage interne
(béton bitumineux)
à membrage interne
(béton bitumineux)
Barrages en remblaisBarrages en remblaisBarrages en remblais
Barrage en enrochementBarrage en enrochementBarrage en enrochement
à noyau d ’argileà noyau d ’argile
à masque amont
(béton ou bitume)
à masque amont
(béton ou bitume)
à écran interne d’étanchéité
(membrane, béton bitumineaux)
à écran interne d’étanchéité
(membrane, béton bitumineaux)
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Types de digues - éléments d’étanchéité et de drainageTypes de digues - éléments d’étanchéité et de drainage
Barrage en béton:
• résiste à la poussée de l’eau et
étanche la vallée au droit du barrage
Barrages en remblai:
• ce double rôle du matériau meuble n’est pas du tout évident, voire
impossible.
• un élément étanche (noyau, membrane, masque) est indispensable qui
se distingue bien, en qualité et quantité, des éléments garantissant
la résistance à la poussée de l’eau, on parle des corps d’appui.
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Types de digues - éléments d’étanchéitéTypes de digues - éléments d’étanchéité
Noyau minceNoyau mince Noyau largeNoyau large
(à l'extrême: digue homogène)
Noyau inclinéNoyau incliné
Membrage d'étanchéité centraleMembrage d'étanchéité centrale
(mélange d'agrégats avec
bitumes, bentonite, ciment)
Masque amontMasque amont
(béton, asphalte,
feuilles synthétiques)
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Types de digues - éléments d’étanchéité et de drainageTypes de digues - éléments d’étanchéité et de drainage
Corps aval très perméableCorps aval très perméable Couche drainanteCouche drainante
Drainage du corps avalDrainage du corps aval
(év. drainage partiel du
pied aval)
Galerie avec foragesGalerie avec forages
de drainagede drainage
Cheminée et tapis drainantCheminée et tapis drainant
dans digue homogènedans digue homogène
Galerie de drainageGalerie de drainage
dans la fondation de la diguedans la fondation de la digue
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Digues homogènesDigues homogènes
hauteurs faibles
H < 15 m
matériaux uniformes relativement
étanches (pas remblai zoné)
k < 10-5 m/s
protection de surface avec rip-rap
drainage du pied aval
exécution simple, souvent utilisée comme
batardeau d’une dérivation
(H < 30 m)
Digues en déchets miniers
Digues de protection (avalanches, chutes
de blocs)
Digues en matériaux dragués 8sable de
mer)
Digues en remblayage hydraulique
1 Cheminée et tapis drainant
2 Protection amont (rip-rap)
3 Matériau homogène
1
2
3
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Digue homogène (Ludington, USA)Digue homogène (Ludington, USA)
La plus haute:
du monde de la Suisse
Nom: Medeo (Kazakhstan) Aucune
Hauteur: 144 m
Volume du remblai: 8.5 ·103m3
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Digues à noyau central en terreDigues à noyau central en terre
type le plus répandu
gradient à travers le noyau < 3 (L >H/3)
matériau du noyau
limons argileux (k=10-8 m/s)
moraines (k = 10-5 à 10-6 m/s)
zones de drainage et de transition très
importantes!
excellent compactage du noyau est
nécessaire
fondation sur des alluvions possible (en
augmentant l’épaisseur du noyau; gradient
< 2)
1 Noyau
2 Filtre
3 Zones de transition
4 Corps d'appui
5 Protection de surface (rip-rap)
2
14
35
4
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Digue à noyau (Göscheneralp, Suisse)Digue à noyau (Göscheneralp, Suisse)
La plus haute:
du monde de la Suisse
Nom: Nurek (Tadjikistan) Goescheneralp
Hauteur: 300 m 155 m
Volume du remblai: 58 ·103m3 9.3 ·103m3
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Digues à noyau central en terreDigues à noyau central en terre
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
El Makhazine, Maroc, 100 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
El Makhazine, Maroc, 100 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux El Makhazine, Maroc, 100 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
El Makhazine, Maroc, 100 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Göscheneralp, Uri, 155 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Göscheneralp, Uri, 155 mGöscheneralp, Uri, 155 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Göscheneralp, Uri, 155 mGöscheneralp, Uri, 155 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Göscheneralp, Uri, 155 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Göscheneralp, Uri, 155 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Grand Maison, France
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Grand Maison, France
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Polyphyton, Grèce, 100 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Digue de Polyphyton, Grèce, 100 mDigue de Polyphyton, Grèce, 100 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Digues à noyau inclinéDigues à noyau incliné
Avantages
noyau comprimé par la poussée de
l’eau
remblais séparé du noyau et corps
d’appui (périodes de pluie, remblais
du corps d’appui seulement)
surélévation future de la digue plus
facile
Inconvénients
surfaces de glissement possibles sont
situées dans le noyau
(pente du parement amont est
conditionnée par les propriétés
mécaniques du matériau du noyau)
1 Noyau
2 Zone de transition
3 Corps d'appui
4 Protection de surface
1
2
3
4
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Mattmark, Valais, 120 m, 1967
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Mattmark, Valais, 120 m, 1967Mattmark, Valais, 120 m, 1967
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Mattmark, Valais, 120 m, 1967Mattmark, Valais, 120 m, 1967
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Mattmark, Valais, 120 m, 1967Mattmark, Valais, 120 m, 1967
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Digues à membranes centralesDigues à membranes centrales
Finstertal,
Tyrol,
Autriche,
149 m,
1980
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Digues à membranes centralesDigues à membranes centrales
noyau bitumineux réalisable jusqu’à
env. 100 m
paroi moulée à sec, très peu flexible
gradients très élevés à la base:
injections très importantes!
épaisseur du noyau bitumineux
emin = 0.5 m,
épaisseur de la paroi moulée à sec
emin = 0.8 m
construction d’un noyau bitumineux
seulement par des entreprises
spécialisées
Noyau bitumineux (H < 150 m)Noyau bitumineux (H < 150 m)
1 Noyau
2 Zone de transition
3 Galerie d'injection
120
e
H
≤
H
3
1 ⋅
H
3
2 ⋅2
1
3
5
4 2
b b
Eb ≅ En
5
4 Noyau: mélange de b, de
bentonite et de ciment
(év. paroi en béton)
5 Protection de surface
Paroi moulée à sec ( H < 50 m)Paroi moulée à sec ( H < 50 m)
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Finstertal,Tyrol, Autriche,
149 m, 1980
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux Digues à membranes
centrales
Digues à membranes
centrales
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Finstertal,Tyrol, Autriche,
149 m, 1980
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Finstertal,Tyrol, Autriche,
149 m, 1980
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Finstertal,Tyrol, Autriche,
149 m, 1980
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Digues à
membranes
centrales
Finstertal,Tyrol,
Autriche,
149 m, 1980
Digues à
membranes
centrales
Finstertal,Tyrol,
Autriche,
149 m, 1980
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Saddle Dam, Trois Gorges, Chine
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Saddle Dam, Trois Gorges, Chine
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Saddle Dam, Trois Gorges, Chine
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Saddle Dam, Trois Gorges, Chine
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
2
3 4
n
1
1 5
Digues à masque amont (CFRD - Concrete Faced Rockfill Dam)Digues à masque amont (CFRD - Concrete Faced Rockfill Dam)
Type de digue avec le plus petit volume
de remblais
masque en bitume
nmax = 1.70 - 1.75 pour des raisons
d’exécution
pour H > 30 m,
hauteur maximale ≈ 75 m
masque en béton
n = 1.35 - 1.40
pour sous-sol avec roche compétente
d ≈ 35 à 45 cm
(souvent d = 0.3m + 0.003 H en [m])
armature 0.3 - 0.4%
gradients très élevés à la base, injections
très importantes
1 Plinthe (Lmin> 3 m + H/15)
2 Masque amont d'épaisseur d
3 Zone de transition avec granulométrie fine
4 Corps d'appui
5 Fondation sur roche indispensable
300
H
d ≅
Lmin
k2 k3k1
k1 < k2 < k3
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Digue à masque amont (Foz do Areia, Brésil)Digue à masque amont (Foz do Areia, Brésil)
La plus haute:
du monde (1980) de la Suisse
Nom: Foz do Areia Godey
(Brésil)
Hauteur: 160 m 35 m
Volume du remblai: 13 ·103m3 0.3 ·103m3
Aguamilpa, Mexique
H = 187 m, 1993
En construction:
Nam Ngum 3, Laos
H = 220 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Digues à
masque amont
(CFRD -
Concrete Faced
Rockfill Dam)
Digues à
masque amont
(CFRD -
Concrete Faced
Rockfill Dam)
QuickTime™ et un
décompresseur TIFF (LZW)
sont requis pour visionner cette image.
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Digues à
masque amont
(CFRD -
Concrete Faced
Rockfill Dam)
Digues à
masque amont
(CFRD -
Concrete Faced
Rockfill Dam)
QuickTime™ et un
décompresseur TIFF (LZW)
sont requis pour visionner cette image.
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Grand Maison, Verney, France
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Digues à masque amont (CFRD - Concrete Faced Rockfill Dam)
New Spicer Meadow, USA, 70 m
Digues à masque amont (CFRD - Concrete Faced Rockfill Dam)
New Spicer Meadow, USA, 70 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
New Spicer Meadow, USA, 70 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
New Spicer Meadow, USA, 70 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
New Spicer Meadow, USA, 70 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
New Spicer Meadow, USA, 70 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériauxNew Spicer Meadow, USA, 70 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
New Spicer Meadow, USA, 70 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Barrage d’Ohra, Thüringen, Allemagne
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Digue à masque amont (Foz do Areia, Brésil)Digue à masque amont (Foz do Areia, Brésil)
La plus haute:
du monde (1980) de la Suisse
Nom: Foz do Areia Godey
(Brésil)
Hauteur: 160 m 35 m
Volume du remblai: 13 ·103m3 0.3 ·103m3
Aguamilpa, Mexique
H = 187 m, 1993
En construction:
Nam Ngum 3, Laos
H = 220 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Barrage en remblai avec masque amont en bitumeBarrage en remblai avec masque amont en bitume
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Barrage en remblai avec masque amont en bitumeBarrage en remblai avec masque amont en bitume
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Digues à masque amont - avantages par rapport aux digues à
noyau central
Digues à masque amont - avantages par rapport aux digues à
noyau central
A) Le corps d'appui est situé hors de l'eau (pas d'altération sous l'effet
de l'eau, pas de changement des pressions interstitielles dues à la
variation du niveau de la retenue).
B) La poussée de l'eau est plus favorable et augmente la composante
verticale qui agit sur la semelle de la fondation augmentation de
la résistance au glissement.
C) Le corps d'appui n'est pas soumis aux filtrations pentes des
parements plus raides.
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Matériaux de construction IMatériaux de construction I
Exigences
sur la qualité
non organique
non altérable
extraction, transport et mise en
place possible
compactage possible
résistance au cisaillement φ' et c'
élevée
disponibilité, proximité du site
économie
Cohésion
filtres et corps d'appui:
- matériau non cohésif
noyau:
- matériau cohésif (CL),
k < 10-7 m/s
- év. matériau morainique:
forte teneur en fines
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Matériaux de construction IIMatériaux de construction II
Granulométrie Critères de filtre (Terzaghi - Peck)
D15,filtre > 5 D15,noyau
D15,filtre < 5 D85,noyau
D50,filtre < 25 D50,noyau
A noyau: teneur en argile > 5 %
B corps d'appui:
dmax = 2/3 hauteur de couche
granulométrie étendue:
autocolmatage
risque de liquéfaction
A B
100 %
0 %
2µ 0.06 2 60 mm
1 noyau
2 filtre
1
100 %
0 %
2µ 0.06 2 60 mm
15 %
50 %
85 % 2
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Matériaux de construction IIIMatériaux de construction III
Matériaux cohésifs
teneur en eau:
critère prépondérant pour:
l'exploitation de la zone d'emprunt
la mise en place sur la digue
le compactage
la résistance au cisaillement
la consolidation (tassements)
Courbes de Proctor
Teneur en eau exigée
%..21ww opt +=
%..21ww opt −=
H3
1
H3
2
dessication de surface à éviter !
w [%]
dγ
m
optd.γ
optd.γ
optwm
optw
100 %90 %
1 courbe de saturation 100%
2 courbe de Proctor standard
3 courbe de Proctor modifiée
1
3
2
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Essai ProctorEssai Proctor
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Essai ProctorEssai Proctor
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Mise en place des matériauxMise en place des matériaux
Matériaux cohésifs
noyau
épaisseur de couche 25 à 30 cm
contrôle très rigoureux de la teneur en eau
moyens
rouleau à pneu (6 à 8 t, 4 à 6 passes)
rouleau vibrant (8 à 10 t)
Matériaux non cohésifs
filtres, transitions, corps d'appui,
rip-rap
épaisseur de couche
filtres env. 0.60 m
alluvions, éboulis 0.90 à 1.20 m
enrochements de carrière …1.50 m
arrosage pour favoriser le compactage
moyens
rouleaux vibrants
selon essais préalables
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Mise en place des matériauxMise en place des matériaux
Matériaux cohésifs
noyau
épaisseur de couche 25 à 30 cm
contrôle très rigoureux de la teneur en eau
moyens
rouleau à pneu (6 à 8 t, 4 à 6 passes)
rouleau vibrant (8 à 10 t)
Matériaux non cohésifs
filtres, transitions, corps d'appui,
rip-rap
épaisseur de couche
filtres env. 0.60 m
alluvions, éboulis 0.90 à 1.20 m
enrochements de carrière …1.50 m
arrosage pour favoriser le compactage
moyens
rouleaux vibrants
selon essais préalables
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Mise en place des matériauxMise en place des matériaux
Matériaux cohésifs
noyau
épaisseur de couche: 25 à 30 cm
Rouleau
25 Š 30 cm (40 cm)
Grains grossiers
sans contact!
Moyens de compactage:
- rouleau à pneu (6 à 8 t, 4 à 6 passes)
- rouleau vibrant (8 à 10 t)
pour réduire les pressions interstitielles:
- le rouleau à (grille et) disques
- le rouleau à pieds de mouton
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Pressions interstitielles dans le noyau due au compactagePressions interstitielles dans le noyau due au compactage
25 %
30 %
40 %
- k > 5·10-7 cm/s Pas de dissipation pendant la construction
- k > 5·10-6 cm/s Dissipation partielle
- k > 5·10-5 cm/s Dissipation considérable
- k > 10-5 cm/s Dissipation complète
Pression interstitielles en
fonction de la pression du
poids des matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Compactage des matériaux non-cohésifsCompactage des matériaux non-cohésifs
Des matériaux non-cohésifs sont utilisés pour la
construction des
filtres
zones de transition
corps d’appui
drainage
rip-rap
épaisseurs typiques de couches:
d’environ 60 cm pour les filtres,
entre 90 cm et 1.20 m pour les matériaux
alluvionnés et les éboulis (selon la perméabilité),
d’environ 1.50 m pour les enrochements de
carrière.
diamètre maximum des grains est égal à ¾ de l’épaisseur
des couches pour les corps d’appui.
compactage à l’aide de rouleaux vibrants; type est choisi
selon les essais préalables; poids 8 – 10 t.
Arrosage pendant le compactage
Critère de contrôle: densité relative
avec indice des vides:
n: vides en [%]
Contacts
(<5% de la surface)
D =
emax − e
emax − emin
70% en %[ ]
e =
n
1− n
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Contrôles pendant la constructionContrôles pendant la construction
Contrôles après la mise en place des matériaux
1. γd poids spécifique apparent sec
2. w [%] teneur en eau dans le noyau
3. u pressions interstitielles dans le noyau
4. jauges de déformation horizontale
5. mesures de tassement vertical
Avec 1) et 2) on contrôle le compactage pendant la mise en place
Nombre des essais
début des travaux : un échantillon/contrôle tous les 500 m3
après à tous les 2000 m3
Volumes par jour (grandeur typique) = 25’000 m3
==> 50 essais aux échantillons dans le laboratoire du chantier par jour
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Comportement après la constructionComportement après la construction
Tassements et consolidation
tassement dû à l'augmentation du poids pendant le remblayage
(déformation instantanée)
valeurs typiques (pour une hauteur de 30 m)
graviers et sables 0.9 - 1.4 % (de la hauteur totale)
limons sableux 1.3 - 2.1 %
graviers et sables argileux 1.9 - 3.3 %
limons argileux 2.8 - 4.2 %
consolidation après la construction due à la diminution des pressions
interstitielles (déformation à long terme)
valeur typique 1% de la hauteur totale
(compensation par la surélévation du couronnement)
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Comportement après la constructionComportement après la construction
Tassements: Modèle simpliste
H
z
δr
l
ε =
σ
E
⋅l
δr =
1
Er
z ⋅(H − z)γ
δr =
γ
Er
(H ⋅ z − z2
)
rmax
z
r
z = 0 ; r = 0
z = H ; r = 0
z = H ; rmax =
4
2
H
Er
⋅
γ
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Comportement après la constructionComportement après la construction
Consolidation:
Modèle simpliste
H
z
dz
H-z
∫ ⎟⎟
⎠
⎞
⎜⎜
⎝
⎛
−−
γ
=−
γ
=δ
z
0
2
cc
c
2
z
zH
E
dz)zH(
E
z
δc
z = 0Ź;δc = 0
z = HŹ;δc =
H
2
H
E
2
c
⋅
γ
δc
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Comportement après la constructionComportement après la construction
Exemple de la digue
Göscheneralp (H = 155 m)
Tassement Consolidation
Corps d'appui amont
(coupe V)
γ = 22.9 kN/m3
Module de déformation
selon les courbes
théoriques ajustées
Er = 82 MN/m2
Ec = 232 MN/m2
δr δc
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Comportement après la constructionComportement après la construction
Exemple de la digue
Göscheneralp (H = 155 m)
Tassement Consolidation
Corps d'appui aval
(coupe VI)
γ = 22.9 kN/m3
Module de déformation
selon les courbes
théoriques ajustées
Er = 66 MN/m2
Ec = 323 MN/m2
δr
δc
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Comportement après la constructionComportement après la construction
Exemple de la digue
Göscheneralp (H = 155 m)
Noyau
(coupe II)
γ = 22.5 kN/m3
Module de déformation
selon les courbes
théoriques ajustées
Er = 207 MN/m2
Ec = 303 MN/m2
Tassement Consolidation
δr δc
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Comportement après
la construction
Tassements
Comportement après
la construction
Tassements
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Comportement après la constructionComportement après la construction
Conditions à lac plein
présence de l'eau
changement des contraintes
effectives (à l'amont de l'élément
étanche)
poussée de l'eau sur l'ouvrage
filtration à travers la digue et sa
fondation
changement de la résistance à la
compression (au compactage)
disparition de la cohésion dans
les zones avec matériaux
cohésifs saturés
FiltrationFiltration
Poussée de l'eauPoussée de l'eau
ImmersionImmersion
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Comportement après la constructionComportement après la construction
Filtration
Influence primordiale sur la stabilité.
Depuis 1900, les accidents les plus graves (38%) étaient causés par l'érosion
interne ou le renard, survenus suite à la filtration.
Règles à respecter pour éviter l'érosion interne
choix judicieux des matériaux
respect des critères de filtre entre les différentes zones de la digue et au
contact avec le sous-sol
traitement correct des zones de contact avec le sous-sol et avec les
ouvrages en béton
traitement approprié du sous-sol par injection et / ou drainage
mise en place et compactage des matériaux selon les règles de l'art
débit
distribution des pressions interstitielles
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Comportement après la construction
Comparaison entre une digue avec un noyau central et avec une
masque amont
Comportement après la construction
Comparaison entre une digue avec un noyau central et avec une
masque amont
meilleure qualitˇ
Noyau central Masque amont
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Pressions interstitielles - Digue de GöscheneralpPressions interstitielles - Digue de Göscheneralp
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Comportement après la constructionComportement après la construction
Exploitation de la retenue
le noyau et sa partie amont sont particulièrement concernés par les variations
du niveau d'eau
dans les matériaux peu perméables le niveau d'eau interstitielle n'arrive pas à
suivre celui du lac
la stabilité est mise en danger
pour éviter des niveaux d'eau élevés dans le corps amont des digues, on y place
de préférence des matériaux très perméables
kr: perméabilité du remblai
ka: vitesse d'abaissement
10
k
k
a
r
≥
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en remblai
Types et matériaux
Comportement après la constructionComportement après la construction
Exploitation de la retenue 10
k
k
a
r
≥
abaissement
couche drainante
surface libre de lÕeau
kr : permˇabilitˇ du remblai
ka : vitesse dÕabaissement
(1 m/jour → 10-5
m/s)

Contenu connexe

Tendances

Chap 6 a barrages en remblais
Chap 6 a barrages en remblaisChap 6 a barrages en remblais
Chap 6 a barrages en remblaisSouhila Benkaci
 
Mecanique sol (1)
Mecanique sol (1)Mecanique sol (1)
Mecanique sol (1)
offpt
 
Chap 6 c barrages en remblais
Chap 6 c barrages en remblaisChap 6 c barrages en remblais
Chap 6 c barrages en remblaisSouhila Benkaci
 
Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....
Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....
Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....
Hani sami joga
 
Cours_BARRAGES_TECHNICIENS SUPERIEURS TRAVAUX PUBLICS.pdf
Cours_BARRAGES_TECHNICIENS SUPERIEURS TRAVAUX PUBLICS.pdfCours_BARRAGES_TECHNICIENS SUPERIEURS TRAVAUX PUBLICS.pdf
Cours_BARRAGES_TECHNICIENS SUPERIEURS TRAVAUX PUBLICS.pdf
GBETAGO
 
Hydrologie Des Bassins
Hydrologie Des BassinsHydrologie Des Bassins
Hydrologie Des Bassins
OURAHOU Mohamed
 
137021322 ch-4-les-ouvrages-de-soutenement
137021322 ch-4-les-ouvrages-de-soutenement137021322 ch-4-les-ouvrages-de-soutenement
137021322 ch-4-les-ouvrages-de-soutenement
riad taftaf
 
Matériaux de chaussée
Matériaux de chausséeMatériaux de chaussée
Matériaux de chaussée
adel213
 
projet fin d'etude : ouvrage d'art
projet fin d'etude : ouvrage d'artprojet fin d'etude : ouvrage d'art
projet fin d'etude : ouvrage d'art
Mohamed Elhedi Ben Saad
 
Technologie des ponts
Technologie des pontsTechnologie des ponts
Technologie des ponts
HASSEN HAMMAMI
 
Cours sur les ponts en génie civil : télécharger : http://bit.ly/2RkxKJ4
Cours sur les ponts en génie civil : télécharger : http://bit.ly/2RkxKJ4Cours sur les ponts en génie civil : télécharger : http://bit.ly/2RkxKJ4
Cours sur les ponts en génie civil : télécharger : http://bit.ly/2RkxKJ4
Hani sami joga
 
Murs de soutenements
Murs de soutenementsMurs de soutenements
Murs de soutenementsSami Sahli
 
Rapport geotechnique apd
Rapport geotechnique apdRapport geotechnique apd
Rapport geotechnique apdOmar Guemira
 
rapport de stage génie civil géotechnique
rapport de stage génie civil géotechnique rapport de stage génie civil géotechnique
rapport de stage génie civil géotechnique
Ahmed Touati
 
Chap 4 b barragesvoûtes
Chap 4 b barragesvoûtesChap 4 b barragesvoûtes
Chap 4 b barragesvoûtesSouhila Benkaci
 
Dimensionnement Ouvrages Du Reseau
Dimensionnement Ouvrages Du ReseauDimensionnement Ouvrages Du Reseau
Dimensionnement Ouvrages Du Reseauguest4a5dea
 

Tendances (20)

Chap 6 a barrages en remblais
Chap 6 a barrages en remblaisChap 6 a barrages en remblais
Chap 6 a barrages en remblais
 
Chap 2 a barrages poids
Chap 2 a barrages poidsChap 2 a barrages poids
Chap 2 a barrages poids
 
Mecanique sol (1)
Mecanique sol (1)Mecanique sol (1)
Mecanique sol (1)
 
Chap 6 c barrages en remblais
Chap 6 c barrages en remblaisChap 6 c barrages en remblais
Chap 6 c barrages en remblais
 
Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....
Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....
Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....
 
Cours_BARRAGES_TECHNICIENS SUPERIEURS TRAVAUX PUBLICS.pdf
Cours_BARRAGES_TECHNICIENS SUPERIEURS TRAVAUX PUBLICS.pdfCours_BARRAGES_TECHNICIENS SUPERIEURS TRAVAUX PUBLICS.pdf
Cours_BARRAGES_TECHNICIENS SUPERIEURS TRAVAUX PUBLICS.pdf
 
Hydrologie Des Bassins
Hydrologie Des BassinsHydrologie Des Bassins
Hydrologie Des Bassins
 
Chap 1 a generalites
Chap 1 a generalitesChap 1 a generalites
Chap 1 a generalites
 
137021322 ch-4-les-ouvrages-de-soutenement
137021322 ch-4-les-ouvrages-de-soutenement137021322 ch-4-les-ouvrages-de-soutenement
137021322 ch-4-les-ouvrages-de-soutenement
 
cours-mecanique-sols-1
cours-mecanique-sols-1cours-mecanique-sols-1
cours-mecanique-sols-1
 
Matériaux de chaussée
Matériaux de chausséeMatériaux de chaussée
Matériaux de chaussée
 
Ouvrages hydrauliques
Ouvrages hydrauliquesOuvrages hydrauliques
Ouvrages hydrauliques
 
projet fin d'etude : ouvrage d'art
projet fin d'etude : ouvrage d'artprojet fin d'etude : ouvrage d'art
projet fin d'etude : ouvrage d'art
 
Technologie des ponts
Technologie des pontsTechnologie des ponts
Technologie des ponts
 
Cours sur les ponts en génie civil : télécharger : http://bit.ly/2RkxKJ4
Cours sur les ponts en génie civil : télécharger : http://bit.ly/2RkxKJ4Cours sur les ponts en génie civil : télécharger : http://bit.ly/2RkxKJ4
Cours sur les ponts en génie civil : télécharger : http://bit.ly/2RkxKJ4
 
Murs de soutenements
Murs de soutenementsMurs de soutenements
Murs de soutenements
 
Rapport geotechnique apd
Rapport geotechnique apdRapport geotechnique apd
Rapport geotechnique apd
 
rapport de stage génie civil géotechnique
rapport de stage génie civil géotechnique rapport de stage génie civil géotechnique
rapport de stage génie civil géotechnique
 
Chap 4 b barragesvoûtes
Chap 4 b barragesvoûtesChap 4 b barragesvoûtes
Chap 4 b barragesvoûtes
 
Dimensionnement Ouvrages Du Reseau
Dimensionnement Ouvrages Du ReseauDimensionnement Ouvrages Du Reseau
Dimensionnement Ouvrages Du Reseau
 

En vedette

E-transformation de l'accompagnement des seniors
E-transformation de l'accompagnement des seniorsE-transformation de l'accompagnement des seniors
E-transformation de l'accompagnement des seniors
Marie Poli
 
Le droit du e learning
Le droit du e learningLe droit du e learning
Le droit du e learning
Les Journées du E-learning
 
Le droit du e learning
Le droit du e learningLe droit du e learning
Le droit du e learning
Lyon3 University - Jean Moulin
 
Internet en points de vente : mobiles, tablettes ou autres écrans connectés
Internet en points de vente : mobiles, tablettes ou autres écrans connectésInternet en points de vente : mobiles, tablettes ou autres écrans connectés
Internet en points de vente : mobiles, tablettes ou autres écrans connectés
Improveeze
 
E-Transformation du Secteur du Quantified Self
E-Transformation du Secteur du Quantified SelfE-Transformation du Secteur du Quantified Self
E-Transformation du Secteur du Quantified Self
Lisa Hoch
 
Optimiser votre Time to Market avec Acquia Site Factory
Optimiser votre Time to Market avec Acquia Site FactoryOptimiser votre Time to Market avec Acquia Site Factory
Optimiser votre Time to Market avec Acquia Site Factory
Cyril Reinhard
 
E-segmentation des internautes - Microsoft Advertising - Juin 2013
E-segmentation des internautes - Microsoft Advertising - Juin 2013E-segmentation des internautes - Microsoft Advertising - Juin 2013
E-segmentation des internautes - Microsoft Advertising - Juin 2013
Romain Fonnier
 
Les objets connectés : qui sont-ils et comment vivre avec eux ?
Les objets connectés : qui sont-ils et comment vivre avec eux ?Les objets connectés : qui sont-ils et comment vivre avec eux ?
Les objets connectés : qui sont-ils et comment vivre avec eux ?
Vincent Touati Tomas
 
E-tourisme
E-tourismeE-tourisme
E-tourisme
treize articles
 
E reputation & pinterest
E reputation & pinterestE reputation & pinterest
E reputation & pinterest
Vanksen
 
Les Reseaux de Distribution Publique MT Dans le Monde
Les Reseaux de Distribution Publique MT Dans le MondeLes Reseaux de Distribution Publique MT Dans le Monde
Les Reseaux de Distribution Publique MT Dans le Monde
National School of Applied Sciences
 
Dopez votre présence en ligne grâce aux Médias Sociaux
Dopez votre présence en ligne grâce aux Médias SociauxDopez votre présence en ligne grâce aux Médias Sociaux
Dopez votre présence en ligne grâce aux Médias Sociaux
Kinoa
 
Weshalb E-Mail Optimierung der größte Umsatzhebel im E-Commerce ist
Weshalb E-Mail Optimierung der größte Umsatzhebel im E-Commerce istWeshalb E-Mail Optimierung der größte Umsatzhebel im E-Commerce ist
Weshalb E-Mail Optimierung der größte Umsatzhebel im E-Commerce ist
Return Path
 
[Data day] Etude sur la data
[Data day] Etude sur la data[Data day] Etude sur la data
[Data day] Etude sur la dataFrenchWeb.fr
 
EMA Email Archive Appliance
EMA Email Archive ApplianceEMA Email Archive Appliance
EMA Email Archive Appliance
netlogix
 
Marke vs Handel: Kanalkonflikte im E-Commerce
Marke vs Handel: Kanalkonflikte im E-CommerceMarke vs Handel: Kanalkonflikte im E-Commerce
Marke vs Handel: Kanalkonflikte im E-Commerce
Matthias Schrader
 
Lilypad arduino y textiles intel1
Lilypad arduino y textiles intel1Lilypad arduino y textiles intel1
Lilypad arduino y textiles intel1
FRANCESCA MEREU
 
Créer une campagne d'e-mailing efficace
Créer une campagne d'e-mailing efficaceCréer une campagne d'e-mailing efficace
Créer une campagne d'e-mailing efficace
43 Degrés
 
E-learning En 2030
E-learning En 2030E-learning En 2030
E-learning En 2030
Dina Kassas
 
Santé connectée : émergence de nouveaux usages en santé
Santé connectée : émergence de nouveaux usages en santéSanté connectée : émergence de nouveaux usages en santé
Santé connectée : émergence de nouveaux usages en santé
Rémy TESTON
 

En vedette (20)

E-transformation de l'accompagnement des seniors
E-transformation de l'accompagnement des seniorsE-transformation de l'accompagnement des seniors
E-transformation de l'accompagnement des seniors
 
Le droit du e learning
Le droit du e learningLe droit du e learning
Le droit du e learning
 
Le droit du e learning
Le droit du e learningLe droit du e learning
Le droit du e learning
 
Internet en points de vente : mobiles, tablettes ou autres écrans connectés
Internet en points de vente : mobiles, tablettes ou autres écrans connectésInternet en points de vente : mobiles, tablettes ou autres écrans connectés
Internet en points de vente : mobiles, tablettes ou autres écrans connectés
 
E-Transformation du Secteur du Quantified Self
E-Transformation du Secteur du Quantified SelfE-Transformation du Secteur du Quantified Self
E-Transformation du Secteur du Quantified Self
 
Optimiser votre Time to Market avec Acquia Site Factory
Optimiser votre Time to Market avec Acquia Site FactoryOptimiser votre Time to Market avec Acquia Site Factory
Optimiser votre Time to Market avec Acquia Site Factory
 
E-segmentation des internautes - Microsoft Advertising - Juin 2013
E-segmentation des internautes - Microsoft Advertising - Juin 2013E-segmentation des internautes - Microsoft Advertising - Juin 2013
E-segmentation des internautes - Microsoft Advertising - Juin 2013
 
Les objets connectés : qui sont-ils et comment vivre avec eux ?
Les objets connectés : qui sont-ils et comment vivre avec eux ?Les objets connectés : qui sont-ils et comment vivre avec eux ?
Les objets connectés : qui sont-ils et comment vivre avec eux ?
 
E-tourisme
E-tourismeE-tourisme
E-tourisme
 
E reputation & pinterest
E reputation & pinterestE reputation & pinterest
E reputation & pinterest
 
Les Reseaux de Distribution Publique MT Dans le Monde
Les Reseaux de Distribution Publique MT Dans le MondeLes Reseaux de Distribution Publique MT Dans le Monde
Les Reseaux de Distribution Publique MT Dans le Monde
 
Dopez votre présence en ligne grâce aux Médias Sociaux
Dopez votre présence en ligne grâce aux Médias SociauxDopez votre présence en ligne grâce aux Médias Sociaux
Dopez votre présence en ligne grâce aux Médias Sociaux
 
Weshalb E-Mail Optimierung der größte Umsatzhebel im E-Commerce ist
Weshalb E-Mail Optimierung der größte Umsatzhebel im E-Commerce istWeshalb E-Mail Optimierung der größte Umsatzhebel im E-Commerce ist
Weshalb E-Mail Optimierung der größte Umsatzhebel im E-Commerce ist
 
[Data day] Etude sur la data
[Data day] Etude sur la data[Data day] Etude sur la data
[Data day] Etude sur la data
 
EMA Email Archive Appliance
EMA Email Archive ApplianceEMA Email Archive Appliance
EMA Email Archive Appliance
 
Marke vs Handel: Kanalkonflikte im E-Commerce
Marke vs Handel: Kanalkonflikte im E-CommerceMarke vs Handel: Kanalkonflikte im E-Commerce
Marke vs Handel: Kanalkonflikte im E-Commerce
 
Lilypad arduino y textiles intel1
Lilypad arduino y textiles intel1Lilypad arduino y textiles intel1
Lilypad arduino y textiles intel1
 
Créer une campagne d'e-mailing efficace
Créer une campagne d'e-mailing efficaceCréer une campagne d'e-mailing efficace
Créer une campagne d'e-mailing efficace
 
E-learning En 2030
E-learning En 2030E-learning En 2030
E-learning En 2030
 
Santé connectée : émergence de nouveaux usages en santé
Santé connectée : émergence de nouveaux usages en santéSanté connectée : émergence de nouveaux usages en santé
Santé connectée : émergence de nouveaux usages en santé
 

Similaire à Chap 6 b barrages en remblais

AC_Chap 6 2 1a4.pdf
AC_Chap 6 2 1a4.pdfAC_Chap 6 2 1a4.pdf
AC_Chap 6 2 1a4.pdf
AhmedOuamane2
 
Conctruction D'Un Pont à Valence
Conctruction D'Un Pont à  ValenceConctruction D'Un Pont à  Valence
Conctruction D'Un Pont à Valence
jexpoz
 
Conctruction D'Un Pont à Valence
Conctruction D'Un Pont à  ValenceConctruction D'Un Pont à  Valence
Conctruction D'Un Pont à Valence
jexpoz
 
Expose Deuxieme Pont Sur Le Rhone A Valence
Expose Deuxieme Pont Sur Le Rhone A ValenceExpose Deuxieme Pont Sur Le Rhone A Valence
Expose Deuxieme Pont Sur Le Rhone A Valence
jexpoz
 
Services urbains 10.10.2012
Services urbains 10.10.2012Services urbains 10.10.2012
Services urbains 10.10.2012Mahamasina
 
Technique d'obturation
Technique d'obturationTechnique d'obturation
Technique d'obturation
Abdeldjalil Gadra
 
Section MP
Section MPSection MP
Section MP
Odul25
 
Barrages ouvrages-souterrains
Barrages ouvrages-souterrainsBarrages ouvrages-souterrains
Barrages ouvrages-souterrainsAnas Tounsi
 

Similaire à Chap 6 b barrages en remblais (10)

AC_Chap 6 2 1a4.pdf
AC_Chap 6 2 1a4.pdfAC_Chap 6 2 1a4.pdf
AC_Chap 6 2 1a4.pdf
 
Chap 5 surveillance
Chap 5 surveillanceChap 5 surveillance
Chap 5 surveillance
 
Conctruction D'Un Pont à Valence
Conctruction D'Un Pont à  ValenceConctruction D'Un Pont à  Valence
Conctruction D'Un Pont à Valence
 
Conctruction D'Un Pont à Valence
Conctruction D'Un Pont à  ValenceConctruction D'Un Pont à  Valence
Conctruction D'Un Pont à Valence
 
Expose Deuxieme Pont Sur Le Rhone A Valence
Expose Deuxieme Pont Sur Le Rhone A ValenceExpose Deuxieme Pont Sur Le Rhone A Valence
Expose Deuxieme Pont Sur Le Rhone A Valence
 
Services urbains 10.10.2012
Services urbains 10.10.2012Services urbains 10.10.2012
Services urbains 10.10.2012
 
Technique d'obturation
Technique d'obturationTechnique d'obturation
Technique d'obturation
 
Décadence et renaissance d'un viaducer
Décadence et renaissance d'un viaducerDécadence et renaissance d'un viaducer
Décadence et renaissance d'un viaducer
 
Section MP
Section MPSection MP
Section MP
 
Barrages ouvrages-souterrains
Barrages ouvrages-souterrainsBarrages ouvrages-souterrains
Barrages ouvrages-souterrains
 

Plus de Souhila Benkaci

Initiation arcgis10 v3-libre
Initiation arcgis10 v3-libreInitiation arcgis10 v3-libre
Initiation arcgis10 v3-libre
Souhila Benkaci
 
Hydraulique des cours d'eau
Hydraulique des cours d'eauHydraulique des cours d'eau
Hydraulique des cours d'eauSouhila Benkaci
 
Risques hydrologiques et aménagement du territoire
Risques hydrologiques et aménagement du territoireRisques hydrologiques et aménagement du territoire
Risques hydrologiques et aménagement du territoireSouhila Benkaci
 
Guide des solutions d 'assainissement
Guide des solutions d 'assainissementGuide des solutions d 'assainissement
Guide des solutions d 'assainissementSouhila Benkaci
 
Cours modelisation calage2010
Cours modelisation calage2010Cours modelisation calage2010
Cours modelisation calage2010Souhila Benkaci
 
The speed of light
The speed of lightThe speed of light
The speed of light
Souhila Benkaci
 
Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013
Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013
Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013Souhila Benkaci
 
Eléments d'hydrologie de surface
Eléments d'hydrologie  de surfaceEléments d'hydrologie  de surface
Eléments d'hydrologie de surfaceSouhila Benkaci
 
Fiches d'aide à Mapinfo
Fiches d'aide à MapinfoFiches d'aide à Mapinfo
Fiches d'aide à MapinfoSouhila Benkaci
 

Plus de Souhila Benkaci (20)

Initiation arcgis10 v3-libre
Initiation arcgis10 v3-libreInitiation arcgis10 v3-libre
Initiation arcgis10 v3-libre
 
Raster
RasterRaster
Raster
 
Introduction aux sig
Introduction aux sigIntroduction aux sig
Introduction aux sig
 
Hydraulique des cours d'eau
Hydraulique des cours d'eauHydraulique des cours d'eau
Hydraulique des cours d'eau
 
Risques hydrologiques et aménagement du territoire
Risques hydrologiques et aménagement du territoireRisques hydrologiques et aménagement du territoire
Risques hydrologiques et aménagement du territoire
 
حصن المسلم
حصن المسلمحصن المسلم
حصن المسلم
 
Guide des solutions d 'assainissement
Guide des solutions d 'assainissementGuide des solutions d 'assainissement
Guide des solutions d 'assainissement
 
Hdr jose vazquez
Hdr jose vazquezHdr jose vazquez
Hdr jose vazquez
 
Cours modelisation calage2010
Cours modelisation calage2010Cours modelisation calage2010
Cours modelisation calage2010
 
Td hsl 2012
Td hsl 2012Td hsl 2012
Td hsl 2012
 
أفكار من ذهب
أفكار من ذهبأفكار من ذهب
أفكار من ذهب
 
The speed of light
The speed of lightThe speed of light
The speed of light
 
Prophet mohammad
Prophet mohammadProphet mohammad
Prophet mohammad
 
Barrages.
Barrages.Barrages.
Barrages.
 
E salat
E salatE salat
E salat
 
Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013
Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013
Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013
 
Hdr jose vazquez
Hdr jose vazquezHdr jose vazquez
Hdr jose vazquez
 
Covadis dmpc numérique
Covadis   dmpc numériqueCovadis   dmpc numérique
Covadis dmpc numérique
 
Eléments d'hydrologie de surface
Eléments d'hydrologie  de surfaceEléments d'hydrologie  de surface
Eléments d'hydrologie de surface
 
Fiches d'aide à Mapinfo
Fiches d'aide à MapinfoFiches d'aide à Mapinfo
Fiches d'aide à Mapinfo
 

Chap 6 b barrages en remblais

  • 1. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Barrages en remblais (digues)Barrages en remblais (digues) Barrages en terreBarrages en terreBarrages en terre Barrages en terre homogèneBarrages en terre homogène Barrages en terre zonéeBarrages en terre zonée à noyau d ’argileà noyau d ’argile à masque amont (béton ou bitume) à masque amont (béton ou bitume) à membrage interne (béton bitumineux) à membrage interne (béton bitumineux) Barrages en remblaisBarrages en remblaisBarrages en remblais Barrage en enrochementBarrage en enrochementBarrage en enrochement à noyau d ’argileà noyau d ’argile à masque amont (béton ou bitume) à masque amont (béton ou bitume) à écran interne d’étanchéité (membrane, béton bitumineaux) à écran interne d’étanchéité (membrane, béton bitumineaux)
  • 2. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Types de digues - éléments d’étanchéité et de drainageTypes de digues - éléments d’étanchéité et de drainage Barrage en béton: • résiste à la poussée de l’eau et étanche la vallée au droit du barrage Barrages en remblai: • ce double rôle du matériau meuble n’est pas du tout évident, voire impossible. • un élément étanche (noyau, membrane, masque) est indispensable qui se distingue bien, en qualité et quantité, des éléments garantissant la résistance à la poussée de l’eau, on parle des corps d’appui.
  • 3. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Types de digues - éléments d’étanchéitéTypes de digues - éléments d’étanchéité Noyau minceNoyau mince Noyau largeNoyau large (à l'extrême: digue homogène) Noyau inclinéNoyau incliné Membrage d'étanchéité centraleMembrage d'étanchéité centrale (mélange d'agrégats avec bitumes, bentonite, ciment) Masque amontMasque amont (béton, asphalte, feuilles synthétiques)
  • 4. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Types de digues - éléments d’étanchéité et de drainageTypes de digues - éléments d’étanchéité et de drainage Corps aval très perméableCorps aval très perméable Couche drainanteCouche drainante Drainage du corps avalDrainage du corps aval (év. drainage partiel du pied aval) Galerie avec foragesGalerie avec forages de drainagede drainage Cheminée et tapis drainantCheminée et tapis drainant dans digue homogènedans digue homogène Galerie de drainageGalerie de drainage dans la fondation de la diguedans la fondation de la digue
  • 5. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Digues homogènesDigues homogènes hauteurs faibles H < 15 m matériaux uniformes relativement étanches (pas remblai zoné) k < 10-5 m/s protection de surface avec rip-rap drainage du pied aval exécution simple, souvent utilisée comme batardeau d’une dérivation (H < 30 m) Digues en déchets miniers Digues de protection (avalanches, chutes de blocs) Digues en matériaux dragués 8sable de mer) Digues en remblayage hydraulique 1 Cheminée et tapis drainant 2 Protection amont (rip-rap) 3 Matériau homogène 1 2 3
  • 6. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Digue homogène (Ludington, USA)Digue homogène (Ludington, USA) La plus haute: du monde de la Suisse Nom: Medeo (Kazakhstan) Aucune Hauteur: 144 m Volume du remblai: 8.5 ·103m3
  • 7. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux
  • 8. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux
  • 9. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Digues à noyau central en terreDigues à noyau central en terre type le plus répandu gradient à travers le noyau < 3 (L >H/3) matériau du noyau limons argileux (k=10-8 m/s) moraines (k = 10-5 à 10-6 m/s) zones de drainage et de transition très importantes! excellent compactage du noyau est nécessaire fondation sur des alluvions possible (en augmentant l’épaisseur du noyau; gradient < 2) 1 Noyau 2 Filtre 3 Zones de transition 4 Corps d'appui 5 Protection de surface (rip-rap) 2 14 35 4
  • 10. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Digue à noyau (Göscheneralp, Suisse)Digue à noyau (Göscheneralp, Suisse) La plus haute: du monde de la Suisse Nom: Nurek (Tadjikistan) Goescheneralp Hauteur: 300 m 155 m Volume du remblai: 58 ·103m3 9.3 ·103m3
  • 11. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Digues à noyau central en terreDigues à noyau central en terre
  • 12. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux
  • 13. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux El Makhazine, Maroc, 100 m
  • 14. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux El Makhazine, Maroc, 100 m
  • 15. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux El Makhazine, Maroc, 100 m
  • 16. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux El Makhazine, Maroc, 100 m
  • 17. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Göscheneralp, Uri, 155 m
  • 18. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Göscheneralp, Uri, 155 mGöscheneralp, Uri, 155 m
  • 19. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Göscheneralp, Uri, 155 mGöscheneralp, Uri, 155 m
  • 20. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Göscheneralp, Uri, 155 m
  • 21. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Göscheneralp, Uri, 155 m
  • 22. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Grand Maison, France
  • 23. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Grand Maison, France
  • 24. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Polyphyton, Grèce, 100 m
  • 25. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Digue de Polyphyton, Grèce, 100 mDigue de Polyphyton, Grèce, 100 m
  • 26. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux
  • 27. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Digues à noyau inclinéDigues à noyau incliné Avantages noyau comprimé par la poussée de l’eau remblais séparé du noyau et corps d’appui (périodes de pluie, remblais du corps d’appui seulement) surélévation future de la digue plus facile Inconvénients surfaces de glissement possibles sont situées dans le noyau (pente du parement amont est conditionnée par les propriétés mécaniques du matériau du noyau) 1 Noyau 2 Zone de transition 3 Corps d'appui 4 Protection de surface 1 2 3 4
  • 28. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Mattmark, Valais, 120 m, 1967
  • 29. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Mattmark, Valais, 120 m, 1967Mattmark, Valais, 120 m, 1967
  • 30. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Mattmark, Valais, 120 m, 1967Mattmark, Valais, 120 m, 1967
  • 31. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Mattmark, Valais, 120 m, 1967Mattmark, Valais, 120 m, 1967
  • 32. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Digues à membranes centralesDigues à membranes centrales Finstertal, Tyrol, Autriche, 149 m, 1980
  • 33. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Digues à membranes centralesDigues à membranes centrales noyau bitumineux réalisable jusqu’à env. 100 m paroi moulée à sec, très peu flexible gradients très élevés à la base: injections très importantes! épaisseur du noyau bitumineux emin = 0.5 m, épaisseur de la paroi moulée à sec emin = 0.8 m construction d’un noyau bitumineux seulement par des entreprises spécialisées Noyau bitumineux (H < 150 m)Noyau bitumineux (H < 150 m) 1 Noyau 2 Zone de transition 3 Galerie d'injection 120 e H ≤ H 3 1 ⋅ H 3 2 ⋅2 1 3 5 4 2 b b Eb ≅ En 5 4 Noyau: mélange de b, de bentonite et de ciment (év. paroi en béton) 5 Protection de surface Paroi moulée à sec ( H < 50 m)Paroi moulée à sec ( H < 50 m)
  • 34. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Finstertal,Tyrol, Autriche, 149 m, 1980
  • 35. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Digues à membranes centrales Digues à membranes centrales
  • 36. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Finstertal,Tyrol, Autriche, 149 m, 1980
  • 37. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Finstertal,Tyrol, Autriche, 149 m, 1980
  • 38. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Finstertal,Tyrol, Autriche, 149 m, 1980
  • 39. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Digues à membranes centrales Finstertal,Tyrol, Autriche, 149 m, 1980 Digues à membranes centrales Finstertal,Tyrol, Autriche, 149 m, 1980
  • 40. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Saddle Dam, Trois Gorges, Chine
  • 41. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Saddle Dam, Trois Gorges, Chine
  • 42. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Saddle Dam, Trois Gorges, Chine
  • 43. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Saddle Dam, Trois Gorges, Chine
  • 44. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux
  • 45. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux 2 3 4 n 1 1 5 Digues à masque amont (CFRD - Concrete Faced Rockfill Dam)Digues à masque amont (CFRD - Concrete Faced Rockfill Dam) Type de digue avec le plus petit volume de remblais masque en bitume nmax = 1.70 - 1.75 pour des raisons d’exécution pour H > 30 m, hauteur maximale ≈ 75 m masque en béton n = 1.35 - 1.40 pour sous-sol avec roche compétente d ≈ 35 à 45 cm (souvent d = 0.3m + 0.003 H en [m]) armature 0.3 - 0.4% gradients très élevés à la base, injections très importantes 1 Plinthe (Lmin> 3 m + H/15) 2 Masque amont d'épaisseur d 3 Zone de transition avec granulométrie fine 4 Corps d'appui 5 Fondation sur roche indispensable 300 H d ≅ Lmin k2 k3k1 k1 < k2 < k3
  • 46. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Digue à masque amont (Foz do Areia, Brésil)Digue à masque amont (Foz do Areia, Brésil) La plus haute: du monde (1980) de la Suisse Nom: Foz do Areia Godey (Brésil) Hauteur: 160 m 35 m Volume du remblai: 13 ·103m3 0.3 ·103m3 Aguamilpa, Mexique H = 187 m, 1993 En construction: Nam Ngum 3, Laos H = 220 m
  • 47. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux
  • 48. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Digues à masque amont (CFRD - Concrete Faced Rockfill Dam) Digues à masque amont (CFRD - Concrete Faced Rockfill Dam) QuickTime™ et un décompresseur TIFF (LZW) sont requis pour visionner cette image.
  • 49. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Digues à masque amont (CFRD - Concrete Faced Rockfill Dam) Digues à masque amont (CFRD - Concrete Faced Rockfill Dam) QuickTime™ et un décompresseur TIFF (LZW) sont requis pour visionner cette image.
  • 50. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Grand Maison, Verney, France
  • 51. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Digues à masque amont (CFRD - Concrete Faced Rockfill Dam) New Spicer Meadow, USA, 70 m Digues à masque amont (CFRD - Concrete Faced Rockfill Dam) New Spicer Meadow, USA, 70 m
  • 52. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux New Spicer Meadow, USA, 70 m
  • 53. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux New Spicer Meadow, USA, 70 m
  • 54. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux New Spicer Meadow, USA, 70 m
  • 55. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux New Spicer Meadow, USA, 70 m
  • 56. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériauxNew Spicer Meadow, USA, 70 m
  • 57. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux New Spicer Meadow, USA, 70 m
  • 58. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Barrage d’Ohra, Thüringen, Allemagne
  • 59. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Digue à masque amont (Foz do Areia, Brésil)Digue à masque amont (Foz do Areia, Brésil) La plus haute: du monde (1980) de la Suisse Nom: Foz do Areia Godey (Brésil) Hauteur: 160 m 35 m Volume du remblai: 13 ·103m3 0.3 ·103m3 Aguamilpa, Mexique H = 187 m, 1993 En construction: Nam Ngum 3, Laos H = 220 m
  • 60. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Barrage en remblai avec masque amont en bitumeBarrage en remblai avec masque amont en bitume
  • 61. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Barrage en remblai avec masque amont en bitumeBarrage en remblai avec masque amont en bitume
  • 62. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux
  • 63. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux
  • 64. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux
  • 65. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux
  • 66. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux
  • 67. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Digues à masque amont - avantages par rapport aux digues à noyau central Digues à masque amont - avantages par rapport aux digues à noyau central A) Le corps d'appui est situé hors de l'eau (pas d'altération sous l'effet de l'eau, pas de changement des pressions interstitielles dues à la variation du niveau de la retenue). B) La poussée de l'eau est plus favorable et augmente la composante verticale qui agit sur la semelle de la fondation augmentation de la résistance au glissement. C) Le corps d'appui n'est pas soumis aux filtrations pentes des parements plus raides.
  • 68. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Matériaux de construction IMatériaux de construction I Exigences sur la qualité non organique non altérable extraction, transport et mise en place possible compactage possible résistance au cisaillement φ' et c' élevée disponibilité, proximité du site économie Cohésion filtres et corps d'appui: - matériau non cohésif noyau: - matériau cohésif (CL), k < 10-7 m/s - év. matériau morainique: forte teneur en fines
  • 69. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Matériaux de construction IIMatériaux de construction II Granulométrie Critères de filtre (Terzaghi - Peck) D15,filtre > 5 D15,noyau D15,filtre < 5 D85,noyau D50,filtre < 25 D50,noyau A noyau: teneur en argile > 5 % B corps d'appui: dmax = 2/3 hauteur de couche granulométrie étendue: autocolmatage risque de liquéfaction A B 100 % 0 % 2µ 0.06 2 60 mm 1 noyau 2 filtre 1 100 % 0 % 2µ 0.06 2 60 mm 15 % 50 % 85 % 2
  • 70. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Matériaux de construction IIIMatériaux de construction III Matériaux cohésifs teneur en eau: critère prépondérant pour: l'exploitation de la zone d'emprunt la mise en place sur la digue le compactage la résistance au cisaillement la consolidation (tassements) Courbes de Proctor Teneur en eau exigée %..21ww opt += %..21ww opt −= H3 1 H3 2 dessication de surface à éviter ! w [%] dγ m optd.γ optd.γ optwm optw 100 %90 % 1 courbe de saturation 100% 2 courbe de Proctor standard 3 courbe de Proctor modifiée 1 3 2
  • 71. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Essai ProctorEssai Proctor
  • 72. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Essai ProctorEssai Proctor
  • 73. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Mise en place des matériauxMise en place des matériaux Matériaux cohésifs noyau épaisseur de couche 25 à 30 cm contrôle très rigoureux de la teneur en eau moyens rouleau à pneu (6 à 8 t, 4 à 6 passes) rouleau vibrant (8 à 10 t) Matériaux non cohésifs filtres, transitions, corps d'appui, rip-rap épaisseur de couche filtres env. 0.60 m alluvions, éboulis 0.90 à 1.20 m enrochements de carrière …1.50 m arrosage pour favoriser le compactage moyens rouleaux vibrants selon essais préalables
  • 74. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Mise en place des matériauxMise en place des matériaux Matériaux cohésifs noyau épaisseur de couche 25 à 30 cm contrôle très rigoureux de la teneur en eau moyens rouleau à pneu (6 à 8 t, 4 à 6 passes) rouleau vibrant (8 à 10 t) Matériaux non cohésifs filtres, transitions, corps d'appui, rip-rap épaisseur de couche filtres env. 0.60 m alluvions, éboulis 0.90 à 1.20 m enrochements de carrière …1.50 m arrosage pour favoriser le compactage moyens rouleaux vibrants selon essais préalables
  • 75. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Mise en place des matériauxMise en place des matériaux Matériaux cohésifs noyau épaisseur de couche: 25 à 30 cm Rouleau 25 Š 30 cm (40 cm) Grains grossiers sans contact! Moyens de compactage: - rouleau à pneu (6 à 8 t, 4 à 6 passes) - rouleau vibrant (8 à 10 t) pour réduire les pressions interstitielles: - le rouleau à (grille et) disques - le rouleau à pieds de mouton
  • 76. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux
  • 77. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux
  • 78. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux
  • 79. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux
  • 80. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux
  • 81. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux
  • 82. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux
  • 83. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux
  • 84. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Pressions interstitielles dans le noyau due au compactagePressions interstitielles dans le noyau due au compactage 25 % 30 % 40 % - k > 5·10-7 cm/s Pas de dissipation pendant la construction - k > 5·10-6 cm/s Dissipation partielle - k > 5·10-5 cm/s Dissipation considérable - k > 10-5 cm/s Dissipation complète Pression interstitielles en fonction de la pression du poids des matériaux
  • 85. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Compactage des matériaux non-cohésifsCompactage des matériaux non-cohésifs Des matériaux non-cohésifs sont utilisés pour la construction des filtres zones de transition corps d’appui drainage rip-rap épaisseurs typiques de couches: d’environ 60 cm pour les filtres, entre 90 cm et 1.20 m pour les matériaux alluvionnés et les éboulis (selon la perméabilité), d’environ 1.50 m pour les enrochements de carrière. diamètre maximum des grains est égal à ¾ de l’épaisseur des couches pour les corps d’appui. compactage à l’aide de rouleaux vibrants; type est choisi selon les essais préalables; poids 8 – 10 t. Arrosage pendant le compactage Critère de contrôle: densité relative avec indice des vides: n: vides en [%] Contacts (<5% de la surface) D = emax − e emax − emin 70% en %[ ] e = n 1− n
  • 86. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux
  • 87. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Contrôles pendant la constructionContrôles pendant la construction Contrôles après la mise en place des matériaux 1. γd poids spécifique apparent sec 2. w [%] teneur en eau dans le noyau 3. u pressions interstitielles dans le noyau 4. jauges de déformation horizontale 5. mesures de tassement vertical Avec 1) et 2) on contrôle le compactage pendant la mise en place Nombre des essais début des travaux : un échantillon/contrôle tous les 500 m3 après à tous les 2000 m3 Volumes par jour (grandeur typique) = 25’000 m3 ==> 50 essais aux échantillons dans le laboratoire du chantier par jour
  • 88. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Comportement après la constructionComportement après la construction Tassements et consolidation tassement dû à l'augmentation du poids pendant le remblayage (déformation instantanée) valeurs typiques (pour une hauteur de 30 m) graviers et sables 0.9 - 1.4 % (de la hauteur totale) limons sableux 1.3 - 2.1 % graviers et sables argileux 1.9 - 3.3 % limons argileux 2.8 - 4.2 % consolidation après la construction due à la diminution des pressions interstitielles (déformation à long terme) valeur typique 1% de la hauteur totale (compensation par la surélévation du couronnement)
  • 89. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Comportement après la constructionComportement après la construction Tassements: Modèle simpliste H z δr l ε = σ E ⋅l δr = 1 Er z ⋅(H − z)γ δr = γ Er (H ⋅ z − z2 ) rmax z r z = 0 ; r = 0 z = H ; r = 0 z = H ; rmax = 4 2 H Er ⋅ γ
  • 90. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Comportement après la constructionComportement après la construction Consolidation: Modèle simpliste H z dz H-z ∫ ⎟⎟ ⎠ ⎞ ⎜⎜ ⎝ ⎛ −− γ =− γ =δ z 0 2 cc c 2 z zH E dz)zH( E z δc z = 0Ź;δc = 0 z = HŹ;δc = H 2 H E 2 c ⋅ γ δc
  • 91. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Comportement après la constructionComportement après la construction Exemple de la digue Göscheneralp (H = 155 m) Tassement Consolidation Corps d'appui amont (coupe V) γ = 22.9 kN/m3 Module de déformation selon les courbes théoriques ajustées Er = 82 MN/m2 Ec = 232 MN/m2 δr δc
  • 92. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Comportement après la constructionComportement après la construction Exemple de la digue Göscheneralp (H = 155 m) Tassement Consolidation Corps d'appui aval (coupe VI) γ = 22.9 kN/m3 Module de déformation selon les courbes théoriques ajustées Er = 66 MN/m2 Ec = 323 MN/m2 δr δc
  • 93. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Comportement après la constructionComportement après la construction Exemple de la digue Göscheneralp (H = 155 m) Noyau (coupe II) γ = 22.5 kN/m3 Module de déformation selon les courbes théoriques ajustées Er = 207 MN/m2 Ec = 303 MN/m2 Tassement Consolidation δr δc
  • 94. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Comportement après la construction Tassements Comportement après la construction Tassements
  • 95. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux
  • 96. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux
  • 97. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux
  • 98. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Comportement après la constructionComportement après la construction Conditions à lac plein présence de l'eau changement des contraintes effectives (à l'amont de l'élément étanche) poussée de l'eau sur l'ouvrage filtration à travers la digue et sa fondation changement de la résistance à la compression (au compactage) disparition de la cohésion dans les zones avec matériaux cohésifs saturés FiltrationFiltration Poussée de l'eauPoussée de l'eau ImmersionImmersion
  • 99. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Comportement après la constructionComportement après la construction Filtration Influence primordiale sur la stabilité. Depuis 1900, les accidents les plus graves (38%) étaient causés par l'érosion interne ou le renard, survenus suite à la filtration. Règles à respecter pour éviter l'érosion interne choix judicieux des matériaux respect des critères de filtre entre les différentes zones de la digue et au contact avec le sous-sol traitement correct des zones de contact avec le sous-sol et avec les ouvrages en béton traitement approprié du sous-sol par injection et / ou drainage mise en place et compactage des matériaux selon les règles de l'art débit distribution des pressions interstitielles
  • 100. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Comportement après la construction Comparaison entre une digue avec un noyau central et avec une masque amont Comportement après la construction Comparaison entre une digue avec un noyau central et avec une masque amont meilleure qualitˇ Noyau central Masque amont
  • 101. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Pressions interstitielles - Digue de GöscheneralpPressions interstitielles - Digue de Göscheneralp
  • 102. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Comportement après la constructionComportement après la construction Exploitation de la retenue le noyau et sa partie amont sont particulièrement concernés par les variations du niveau d'eau dans les matériaux peu perméables le niveau d'eau interstitielle n'arrive pas à suivre celui du lac la stabilité est mise en danger pour éviter des niveaux d'eau élevés dans le corps amont des digues, on y place de préférence des matériaux très perméables kr: perméabilité du remblai ka: vitesse d'abaissement 10 k k a r ≥
  • 103. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en remblai Types et matériaux Comportement après la constructionComportement après la construction Exploitation de la retenue 10 k k a r ≥ abaissement couche drainante surface libre de lÕeau kr : permˇabilitˇ du remblai ka : vitesse dÕabaissement (1 m/jour → 10-5 m/s)