SlideShare une entreprise Scribd logo
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Méthodes de calculMéthodes de calcul
Emosson, 1974
Essais statique sur
modèle (ISMES,
Bergamo)
H = 180 m
Lc= 526 m
Volume du béton
1.1 Mio m3
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Formule du tube, membraneFormule du tube, membrane
Ra Rm Ri
d
p
N
N
: contrainte uniforme
pm : pression uniforme de lÕeau lÕaxe
de lÕarc:
m
a
m R
R
pp ⋅=
Ra : rayon extˇr ieur
Ri : rayon intˇ rieur
Rm : rayon moyen de lÕarc( lÕaxe)
d : ˇpa isseur de lÕarc (constante)
δ : dˇp lacement radial
EB : module dÕˇlasticitˇ du bˇton
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Interaction arcs-murs - Méthode des ajustementsInteraction arcs-murs - Méthode des ajustements
Remplacement du barrage par un système d'ajustements
Modèle simplifié pour le calcul préliminaire
3 arcs: distance au couronnement: , ,
1 console
7
H0⋅
7
H2⋅
7
H4⋅
Arc 1
Arc 2
Arc 3
Console1
Console2
Console3
Console4
Rocher sain
(excavation)
Surface du terrain
H
y
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Interaction arcs-murs - Méthode des ajustementsInteraction arcs-murs - Méthode des ajustements
Modèle simplifié pour le calcul préliminaire
3 arcs: distance au couronnement: , ,
1 console
7
H0⋅
7
H2⋅
7
H4⋅
h
y
C1
A1
A2
A3
7
H2
y2
⋅
=∆⋅
7
H2
y2
⋅
=∆⋅
7
H3
y3
⋅
=∆⋅
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Interaction arcs-murs - Méthode des ajustementsInteraction arcs-murs - Méthode des ajustements
h
C1
A1
A2
A3
Hauteur max.
Axe de symˇ trie de
lÕarc de
couronnement
Emplacement de la console pour une vallée asymétrique
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Interaction arcs-murs - Méthode des ajustementsInteraction arcs-murs - Méthode des ajustements
Répartition de la poussée de l'eau entre arcs et consolesRépartition de la poussée de l'eau entre arcs et consoles
ygppp ECA ⋅⋅ρ==+1A1 pp −=
3p3Ap
2Ap 2p
arcs
répartition
parabolique
(hypothèse)
consoles
( ) 11AE pp1p +=
( ) 22AE pp2p +=
( ) 33AE pp3p +=
pE(i) Poussée de l'eau (au niveau i)
pAi Charge sur l'arc i
Charge sur la console (inconnue)ip
= 0!
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Interaction arcs-murs - Méthode des ajustementsInteraction arcs-murs - Méthode des ajustements
δA1 = δC1
δA2 = δC2
δA3 = δC3
Compatibilité des déformationsCompatibilité des déformations
ω
δr
δt
b = 1 m
δr
h = 1 m
d
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Interaction arcs-murs - Méthode des ajustementsInteraction arcs-murs - Méthode des ajustements
Déformation de l'arcDéformation de l'arc
R: rayon moyen de l'arc à l'axe
dA: épaisseur de l'arc
EB: module d'élasticité du béton
ER: module d'élasticité du rocher de
fondation
β: valeur d'encastrement ⎟⎟
⎠
⎞
⎜⎜
⎝
⎛
φ=β
R
B
A E
E
d
R
2fct ,,
BA
2
A
A
Ed
Rp
⋅
⋅
β=δ
y = 0 avec
y = 2 ∆y avec
y = 4 ∆y avec
B1
2
11A
11A
Ed
Rp
⋅
⋅
β=δ
B2
2
22A
22A
Ed
Rp
⋅
⋅
β=δ
B3
2
33A
33A
Ed
Rp
⋅
⋅
β=δ
11A pp −=
( ) 2E2A p2pp −=
( ) 3E3A p3pp −=
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Interaction arcs-murs - Méthode des ajustementsInteraction arcs-murs - Méthode des ajustements
p(y) = p1 +
−3⋅ p1 + 4 ⋅ p2 − p3
4
⋅
y
∆y
+
p1 − 2 ⋅ p2 + p3
8
⋅
y2
∆y2
Hypothèse d’une répartition parabolique de la charge
>>> approximation par développement Fourrier):
p = f (y)
Q(y) = p1 ⋅ y +
−3⋅ p1 + 4 ⋅ p2 − p3
8
⋅
y2
∆y
+
p1 − 2 ⋅ p2 + p3
24
⋅
y3
∆y2
M(y) =
p1 ⋅ y2
2
+
−3⋅ p1 + 4 ⋅ p2 − p3
24
⋅
y3
∆y
+
p1 − 2 ⋅ p2 + p3
96
⋅
y4
∆y2
M(y) = Q(y)∫ ⋅ dy
Q(y) = p(y)⋅ y
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Interaction arcs-murs - Méthode des ajustementsInteraction arcs-murs - Méthode des ajustements
Déformation de la consoleDéformation de la console
δC =
M ⋅ ′M
E ⋅ J
∆y +∑
Q ⋅ ′Q
G ⋅ F'
∆y +δ*
∑
( )yhRR −α+δ=δ*
R
R3
RR
R2
R
E
QC
dE
MC ⋅
+
⋅
⋅
=δ
RR
R2
2
RR
R1
R
dE
QC
dE
MC
⋅
⋅
+
⋅
⋅
=α
pour
C1 = 5.2
C2 = 0.8
C3 = 0.4
02
E
E
R
B
.=
selon Vogt
Principe des travaux virtuels
y = 0
y = h
y = 0
y = h
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Interaction arcs-murs - Méthode des ajustementsInteraction arcs-murs - Méthode des ajustements
Point d'intersection 1
y = 0 δA1
= δC1
Point d'intersection 2
y = 2 ∆y δA2
= δC2
Point d'intersection 3
y = 4 ∆y δA3
= δC3
Charge inconnue sur la console
Compatibilité des déformations radiales
Charge inconnue sur la console
Compatibilité des déformations radiales
( )2p
d
R
pap
d
R
apa E
2
2
2
23232
2
2
22
22121 ⋅⋅β=⋅+⋅⎟⎟
⎠
⎞
⎜⎜
⎝
⎛ ⋅β
++⋅
( )3p
d
R
p
d
R
apapa E
3
2
3
33
3
2
33
33232131 ⋅⋅β=⋅⎟⎟
⎠
⎞
⎜⎜
⎝
⎛ ⋅β
++⋅+⋅
0papap
d
R
a 3132121
1
2
11
11 =⋅+⋅+⋅⎟⎟
⎠
⎞
⎜⎜
⎝
⎛ ⋅β
+
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Contraintes au pied de la consoleContraintes au pied de la console
Lac plein
P1
P4
P3
P5
P6
P7
P2
P8
P9
P = Σ Pi
Centre de
gravité de la
console
Lac vide
P
MP
2
d
2
d
eR
σv av
σv am
P
MP
2
d
2
d
eR
σv av
σv am
ME
2
P
amv
d
M6
d
P ⋅
+=σ .
2
P
avv
d
M6
d
P ⋅
−=σ .
2
R
avamv
d
eP6
d
P ⋅⋅
±=σ ,.
P
MM
e EP
R
−
= R
PE
P
( )yp
Q(y) = p(y)⋅ y M(y) = Q(y)∫ ⋅ dy
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
1 Le comportement de la structure est fortement non-
linéaire et non-élastique.
2 L’interaction eau-structure doit être considérée du fait de
la compressibilité de l’eau.
3 L’interaction sol-structure est important du point de vue
de la dissipation d’énergie.
1 Le comportement de la structure est fortement non-
linéaire et non-élastique.
2 L’interaction eau-structure doit être considérée du fait de
la compressibilité de l’eau.
3 L’interaction sol-structure est important du point de vue
de la dissipation d’énergie.
Comportement réel d’un barrageComportement réel d’un barrage
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Modélisation d'un barrage-voûte
par la méthode des éléments finis
Modélisation d'un barrage-voûte
par la méthode des éléments finis
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Modélisation d'un barrage-voûte
par la méthode des éléments finis
Modélisation d'un barrage-voûte
par la méthode des éléments finis
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Modélisation d'un barrage-voûte pour l'analyse dynamique
en considérant l'interaction avec le reservoir
Modélisation d'un barrage-voûte pour l'analyse dynamique
en considérant l'interaction avec le reservoir
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Fréquences propres d'un barrage-voûte
(à lac vide)
Fréquences propres d'un barrage-voûte
(à lac vide)
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Modélisation non-linéaire d'un barrage-voûte
par la méthode des éléments finis
Modélisation non-linéaire d'un barrage-voûte
par la méthode des éléments finis
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Déformation d'un barrage-voûte
en considérant des effets non-linéaires
Déformation d'un barrage-voûte
en considérant des effets non-linéaires
Présence des
joints de
construction et
accélération
vers l'aval
Présence des
joints de
construction et
accélération
vers l'aval
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Déformation d'un barrage-voûte
en considérant des effets non-linéaires
Déformation d'un barrage-voûte
en considérant des effets non-linéaires
Présence des
joints de
construction et
accélération
vers l'amont
Présence des
joints de
construction et
accélération
vers l'amont
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Récent:
1994 - 2002
Valpelline, 31 mars 1996
Magnitude: 4.2
Mauvoisin: à 13 km
de l’épicentre
Magnitude de 3 ou plus
Déformation d'un barrage-voûte
lors d’un tremblement de terre
Déformation d'un barrage-voûte
lors d’un tremblement de terre
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes Séisme de Valpelline, 31 mars 1996Séisme de Valpelline, 31 mars 1996
Vidéo des mouvements
observés au barrage
de Mauvoisin:
Enregistrés en 11 points
Amplification d’environ
3’000 fois
QuickTime™ et un
décompresseur Cinepak
sont requis pour visionner cette image.
QuickTime™ et un
décompresseur Cinepak
sont requis pour visionner cette image.
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
QuickTime™ et un
décompresseur Cinepak
sont requis pour visionner cette image.
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
QuickTime™ et un
décompresseur Cinepak
sont requis pour visionner cette image.
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Effet de la températureEffet de la température
QuickTime™ et un
décompresseur TIFF (non compressé)
sont requis pour visionner cette image.
QuickTime™ et un
décompresseur TIFF (non compressé)
sont requis pour visionner cette image.
Barrage de Torogh
(Algérie)
Températures extérieures
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Effet de la température - Barrage de MauvoisinEffet de la température - Barrage de Mauvoisin
Eté
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Effet de la température - Barrage de MauvoisinEffet de la température - Barrage de Mauvoisin
Automne
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Effet de la température dans un arc libreEffet de la température dans un arc libre
∆T
r
d
∆T
Variation uniforme de température
Variation linéaire de température
Déformation du rayon
0
rTr
T
TT
=σ
⋅β⋅∆±=∆
βT: coefficient de dilatation thermique
du béton (≈ 10-5/oC)
pour échauffement
pour refroidissement-
+
Rotation de la section
0r
ET
W
M
Ed
6
T
M
12
d
J;
EJ
M
d
2
1
T
T
TT
2
T
3
T
=∆
⋅∆⋅β±=±=σ
⋅⋅β⋅
∆
=⇒
==
β⋅∆
=ω∆
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Effet de la température dans un arc encastréEffet de la température dans un arc encastré
Variation uniforme de température
Arc ne peut pas se déformer aux naissances
Force hyperstatique
k: facteur de forme qui dépend de l'encastrement de l'arc
(élancement de l'arc) encastrement parfait:
2φ: ouverture de l'arc
Variation linéaire de température
variation linéaire ne change pas la longueur de l'arc (∆rT = 0)
Comportement comme celui de l'arc libre
2
2
1 CC
1
k
+λ
=
d
Rm
=λ
θ−
θ
θ
=
⎟
⎠
⎞
⎜
⎝
⎛
θ
θ
−θ+
θ
θ
=
cos
sin
2
C
sin2
cos
sin
6C
2
1
ETTT ⋅∆⋅β±=σ
kdET)T(N TH ⋅⋅⋅β⋅∆±=∆
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Contraintes admissiblesContraintes admissibles
Barrage-poids
La répartition des contraintes
verticales ne peut pas être influencée
par la forme de la section (triangle).
La contrainte de compression la plus
élevée (resp. la plus petite) se
présente toujours:
- au pied amont (resp. aval) à lac vide
- au pied aval (resp. amont) à lac plein
Des tractions pour les cas de charge
normaux sont inadmissibles parce que
les fissures ont la tendance à
s'aggraver.
La répartition des contraintes (dans les
consoles et arcs) dépend de la forme de
la coque.
L'optimisation de la géométrie de l'ouvrage
vise à obtenir des contraintes de
compression sur tout l'ouvrage.
Les fissures ne sont pas causées par les
forces extérieures, mais par les efforts
hyperstatiques.
La fissuration diminue la rigidité de la
coque et par conséquent les moments
d'encastrement. Les tractions diminuent
(mais les compressions augmentent).
La résistance à la traction des zones
tendues n'est pas nécessaire pour
équilibrer les forces extérieures.
Barrage-voûte
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Zones tendues et comprimées dans un barrage-voûte
Définition de la voûte et de la console active
Zones tendues et comprimées dans un barrage-voûte
Définition de la voûte et de la console active
R: Résultante sans torsion
R*: Résultante avec torsion
Courbe/ligne
des pressions
Courbe/ligne
des pressions
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Réduction de la voûte active par la fissurationRéduction de la voûte active par la fissuration
Création d'une fissure et aggravation des contraintes de compression
d
e
N
N
−
σ
N
fissure
a
3a
2
, 6
d
eN
d
N ⋅⋅
±=
−+
σ
eda −= 2
a
N
⋅=
+
3
2σ
)32(3
2
ada
d
−⋅
=+
+
σ
σ
Voûte active de compression
d
e
N
d
e
N
N
−
σ
N
−
σ
N
fissure
a
3a
N
fissure
a
3a
2
, 6
d
eN
d
N ⋅⋅
±=
−+
σ
eda −= 2
a
N
⋅=
+
3
2σ
)32(3
2
ada
d
−⋅
=+
+
σ
σ
Voûte active de compression
+
σ
position de la ligne de pression
+
σ
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
L'influence importante des forces tranchantesL'influence importante des forces tranchantes
Fissures stables
et instables dans
un barrage-voûte
en fonction des
efforts normaux
et tranchants
Fissures stables
et instables dans
un barrage-voûte
en fonction des
efforts normaux
et tranchants
Forces normales
Forcestranchantes
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Kölnbrein, Autriche, 200 m, 1977
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Barrage de
Kölnbrein en
Autriche
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Coefficient d’élancement du barrage de KölnbreinCoefficient d’élancement du barrage de Kölnbrein
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Barrage de Kölnbrein en AutricheBarrage de Kölnbrein en Autriche
QuickTime™ et un
décompresseur TIFF (non compressé)
sont requis pour visionner cette image.
QuickTime™ et un
décompresseur TIFF (non compressé)
sont requis pour visionner cette image.
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Barrage de Kölnbrein en AutricheBarrage de Kölnbrein en Autriche
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Barrage de Kölnbrein en Autriche: AssainissementBarrage de Kölnbrein en Autriche: Assainissement
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Barrage de Kölnbrein en Autriche: AssainissementBarrage de Kölnbrein en Autriche: Assainissement
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Joint périphérique pour éviter des contraintes de tension
près de la fondation (Pulvino)
Joint périphérique pour éviter des contraintes de tension
près de la fondation (Pulvino)
Exemple du barrage
Osiglietta en Italie
Exemple du barrage
Osiglietta en Italie
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Joint périphérique
pour éviter des
contraintes de
tension
près de la fondation
(Pulvino)
Ridracoli, Italie,
103.5 m, 1982
Joint périphérique
pour éviter des
contraintes de
tension
près de la fondation
(Pulvino)
Ridracoli, Italie,
103.5 m, 1982
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
"Pulvino" - Détails constructifs"Pulvino" - Détails constructifs
1. Peripheral joint
2. Water stops
3. Periphal gallery
4. Pulvino
5. Pulvino galleries
6. Steel bars reinforcement
1. Peripheral joint
2. Water stops
3. Periphal gallery
4. Pulvino
5. Pulvino galleries
6. Steel bars reinforcement
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Etanchéité du joint périphérique
(Pulvino)
Etanchéité du joint périphérique
(Pulvino)
Stabilité pendant la
construction
Stabilité pendant la
construction
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Galeries et puitsGaleries et puits
But et utilisation
réfrigération du béton pendant la construction
injections ultérieures des joints de construction (clavage)
mesure des sous-pressions (galerie de pied le long de la fondation)
mesure des infiltrations et évacuations des eaux infiltrées
accès aux appareils et instruments de surveillance (pendules, cellules de
pression, extensomètres, piézomètres, manomètres, nivellement de précision)
interventions futures dans le sol (injections et drainages) en cas d'un
comportement anormal
installation des ascenseurs (puits)
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Galeries et puitsGaleries et puits
Ecartements typiques
entre les galeries horizontales 20 à 30 m
entre les puits verticaux 50 à 80 m
puits prolongés 20 à 30 m au minimum dans le rocher
galeries également prolongées dans le rocher
dimensions
galeries: largeur minimum de 1.5 m, hauteur minimum de 2.1 m
(passage des petites foreuses!)
puits: φ 0.4 m (inaccessible) à φ 0.8 m (accessible par échelle)
écartement minimum du parement amont des galeries et puits: profondeur au-dessous du niveau
d'eau: 50 m min. 3.5 m
100 m 4.0 m
150 m 5.0 m
200 m 6.0 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Auscultation - Galeries et puits à l'intérieur d'un barrageAuscultation - Galeries et puits à l'intérieur d'un barrage
1
1
1 1
1
1
1
2
23
3 3 3
4
4
4
4
4
4
4
4
4
4
4
4
5
4
4
4
4
5
5
4
4
4
6
6
6
6
6
6
6
7 777
8
8
8
8
8
8
8
8
8
8
8
8
8
8
8
9
9
9
9
9
10
10
10
11
11
11
11
11
11
12
12
12
13
13
13
13
13
14
14
15
1. Appui des pendules
2. Poids des pendules
3. Flotteur
4. Station de lectures optiques
5. Station d'enregistrements automatiques
1. Appui des pendules
2. Poids des pendules
3. Flotteur
4. Station de lectures optiques
5. Station d'enregistrements automatiques
6. Nivellement de précision
7. Station d'observations topographiques
8. Groupe de thermomètres
9. Cellule de pression
10. Piézomètre
6. Nivellement de précision
7. Station d'observations topographiques
8. Groupe de thermomètres
9. Cellule de pression
10. Piézomètre
11. Manomètre
12. Venturi (mesures de débit)
13. Extensomètre
14. Accélérographe à fortes secousses
15. Dilatomètre à résistance électrique
11. Manomètre
12. Venturi (mesures de débit)
13. Extensomètre
14. Accélérographe à fortes secousses
15. Dilatomètre à résistance électrique
Barrage d'EmossonBarrage d'Emosson
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Fissuration due à l'excavation d'une galerie de sondage
Barrage de Zeuzier
Fissuration due à l'excavation d'une galerie de sondage
Barrage de Zeuzier
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Traitement et injection des jointsTraitement et injection des joints
Montage des dispositifs d'injection
1. Tubes à manchettes, montages en étoile
2. Clapets, montage en série
Montage des dispositifs d'injection
1. Tubes à manchettes, montages en étoile
2. Clapets, montage en série
Tube à manchettes
1. Tube métallique rectiligne
2. Manchette en caoutchouc, bridée
3. Manchette en caoutchouc, butée par deux manchons vissés au
tube
4. Fixation du tube é manchettes dans une rainure ad hoc
ménagée dans la face du premier plot bétonné (bride scellée
dans le béton au moyen d'un pistolet à clous)
Tube à manchettes
1. Tube métallique rectiligne
2. Manchette en caoutchouc, bridée
3. Manchette en caoutchouc, butée par deux manchons vissés au
tube
4. Fixation du tube é manchettes dans une rainure ad hoc
ménagée dans la face du premier plot bétonné (bride scellée
dans le béton au moyen d'un pistolet à clous)
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Traitement et injection des jointsTraitement et injection des joints
Arrêt de joint en caoutchouc synthétique
(Chlorure de polyvinile)
Longueur:
• 30..35 cm: contre la pression de l'eau
• 25..30 cm: autres usages
Arrêt de joint en caoutchouc synthétique
(Chlorure de polyvinile)
Longueur:
• 30..35 cm: contre la pression de l'eau
• 25..30 cm: autres usages
Clapet d'injection
1. Tube métallique Ø 1", avec bifurcation
2. Bouchon en caoutchouc
3. Frette en métal flexible
4. Languette destinée à produire un tourbillon
lors du lavage du tuyau
Clapet d'injection
1. Tube métallique Ø 1", avec bifurcation
2. Bouchon en caoutchouc
3. Frette en métal flexible
4. Languette destinée à produire un tourbillon
lors du lavage du tuyau
Clapet d'injection
1. Tube métallique Ø 1", avec bifurcation
2. Bouchon en caoutchouc
3. Frette en métal flexible
4. Languette destinée à produire un tourbillon
lors du lavage du tuyau
Clapet d'injection
1. Tube métallique Ø 1", avec bifurcation
2. Bouchon en caoutchouc
3. Frette en métal flexible
4. Languette destinée à produire un tourbillon
lors du lavage du tuyau
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Traitement des fondationsTraitement des fondations
Injection du rocher de fondation
But: remplir les vides / fissures par du coulis de ciment afin d'étancher et de
consolider les roches fissurées
Autres objectifs
dernière reconnaissance du sous-sol
réduction du débit de percolation à travers la fondation
réduction des sous-pressions
(seulement possible en combinaison avec des forages de drainage)
réduction de la déformabilité du rocher
(surtout déformations différentielles)
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Traitement des fondationsTraitement des fondations
Injection du rocher de fondation
Critères:
unité de mesure: Lugeon = 1 l/min./m sous pression d'injection de 10 bar
Procédure: remontant ou descendant
Dimension d'un voile d'étanchéité
réduire la perméabilité à 1 - 2 Lugeon jusqu'à une profondeur de 50 m
profondeur minimum 1/3 à 1 fois la hauteur du barrage, au minimum 50 m
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Injection du rocher de fondationInjection du rocher de fondation
Injection du rocher par passes descendantes
1. Forage d'une passe de 5 m
2. On injecte cette 1ère passe (au besoin sous très
faible pression) pour former un "chapeau", puis on
fore les 5 m suivants
3. On injecte la 2e passe, puis on fore les 5 m suivants
Injection du rocher par passes descendantes
1. Forage d'une passe de 5 m
2. On injecte cette 1ère passe (au besoin sous très
faible pression) pour former un "chapeau", puis on
fore les 5 m suivants
3. On injecte la 2e passe, puis on fore les 5 m suivants
Injection du rocher par passes remontantes
1. Forage du trou
2. Obturateur, dont les parois flexibles sont poussées
contre celles du forage par la pression intérieure
3. Injection de la 1ère passe inférieure
4. Injection de la passe suivante, etc.
Injection du rocher par passes remontantes
1. Forage du trou
2. Obturateur, dont les parois flexibles sont poussées
contre celles du forage par la pression intérieure
3. Injection de la 1ère passe inférieure
4. Injection de la passe suivante, etc.
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Voile d'injectionVoile d'injection
Barrage de Oymapinar
1. Barrage auxiliaire
2. Galeries d'injection
3. Galeries de dérivation
4. Forages d'injection
5. Intersection du voile
d'injection avec les schistes
6. Limite du voile d'injection
Barrage de Oymapinar
1. Barrage auxiliaire
2. Galeries d'injection
3. Galeries de dérivation
4. Forages d'injection
5. Intersection du voile
d'injection avec les schistes
6. Limite du voile d'injection
ÉC OLE POLY TEC HNIQUE
FÉDÉRALE D E LAUSANNE
Laboratoire de Constructions Hydrauliques
Barrages en béton
Barrages - voûtes
Voile d'injectionVoile d'injection
Barrage d'El Cajón
A. Partie en calcaires G. Galeries d'injection
B. Partie dans les volcanites P. Plans du voile
Barrage d'El Cajón
A. Partie en calcaires G. Galeries d'injection
B. Partie dans les volcanites P. Plans du voile

Contenu connexe

Tendances

Ctn504 cours 5
Ctn504 cours 5Ctn504 cours 5
Ctn504 cours 5
Mounir Derfouf
 
PFE Genie civil
PFE Genie civil PFE Genie civil
PFE Genie civil
GhasstonMrad
 
Chapitre 2 hydraulique
Chapitre 2 hydrauliqueChapitre 2 hydraulique
Chapitre 2 hydraulique
abdelkrim abdellaoui
 
PFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdf
PFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdfPFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdf
PFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdf
EriciousRekles
 
Etude d'un tablier de pont mixte ferroviaire [A TELECHARGER]
Etude d'un tablier de pont mixte ferroviaire [A TELECHARGER]Etude d'un tablier de pont mixte ferroviaire [A TELECHARGER]
Etude d'un tablier de pont mixte ferroviaire [A TELECHARGER]
Moussa Alain K. GLELE
 
Béton précontraint. cours et exercices, yazid bechar
Béton précontraint. cours et exercices, yazid becharBéton précontraint. cours et exercices, yazid bechar
Béton précontraint. cours et exercices, yazid bechar
PATRICK M.
 
137021322 ch-4-les-ouvrages-de-soutenement
137021322 ch-4-les-ouvrages-de-soutenement137021322 ch-4-les-ouvrages-de-soutenement
137021322 ch-4-les-ouvrages-de-soutenement
riad taftaf
 
Cubature et mouvement des terres
Cubature et mouvement des terresCubature et mouvement des terres
Cubature et mouvement des terres
Adel Nehaoua
 
Calcul Stabilite Des Barrages
Calcul Stabilite Des BarragesCalcul Stabilite Des Barrages
Calcul Stabilite Des Barrages
OURAHOU Mohamed
 
Etude de voirie et d'assainissement du lotissement Beni Amir à Fkih Ben Saleh
Etude de voirie et d'assainissement du lotissement Beni Amir à Fkih Ben SalehEtude de voirie et d'assainissement du lotissement Beni Amir à Fkih Ben Saleh
Etude de voirie et d'assainissement du lotissement Beni Amir à Fkih Ben Saleh
hydrolicien
 
methodes-de-calcul-de-radiers
methodes-de-calcul-de-radiersmethodes-de-calcul-de-radiers
methodes-de-calcul-de-radiers
Anas Tijani Modar
 
Charpente métallique
Charpente métallique Charpente métallique
Charpente métallique
Sami Sahli
 
chapitre 3: Pont mixtes bipoutre
chapitre 3: Pont mixtes bipoutrechapitre 3: Pont mixtes bipoutre
chapitre 3: Pont mixtes bipoutre
Adel Nehaoua
 
Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....
Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....
Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....
Hani sami joga
 
Mon mémoire de fin d'étude(2012-2013)
Mon mémoire de fin d'étude(2012-2013)Mon mémoire de fin d'étude(2012-2013)
Mon mémoire de fin d'étude(2012-2013)
David Sar
 
OUVRAGE RDM 2020.pdf
OUVRAGE RDM 2020.pdfOUVRAGE RDM 2020.pdf
OUVRAGE RDM 2020.pdf
GeorgesEponon
 

Tendances (20)

Barrages.
Barrages.Barrages.
Barrages.
 
Ctn504 cours 5
Ctn504 cours 5Ctn504 cours 5
Ctn504 cours 5
 
PFE Genie civil
PFE Genie civil PFE Genie civil
PFE Genie civil
 
Chapitre 2 hydraulique
Chapitre 2 hydrauliqueChapitre 2 hydraulique
Chapitre 2 hydraulique
 
PFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdf
PFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdfPFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdf
PFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdf
 
Etude d'un tablier de pont mixte ferroviaire [A TELECHARGER]
Etude d'un tablier de pont mixte ferroviaire [A TELECHARGER]Etude d'un tablier de pont mixte ferroviaire [A TELECHARGER]
Etude d'un tablier de pont mixte ferroviaire [A TELECHARGER]
 
Béton précontraint. cours et exercices, yazid bechar
Béton précontraint. cours et exercices, yazid becharBéton précontraint. cours et exercices, yazid bechar
Béton précontraint. cours et exercices, yazid bechar
 
Cours de beton_precontraint_
Cours de beton_precontraint_Cours de beton_precontraint_
Cours de beton_precontraint_
 
137021322 ch-4-les-ouvrages-de-soutenement
137021322 ch-4-les-ouvrages-de-soutenement137021322 ch-4-les-ouvrages-de-soutenement
137021322 ch-4-les-ouvrages-de-soutenement
 
Cubature et mouvement des terres
Cubature et mouvement des terresCubature et mouvement des terres
Cubature et mouvement des terres
 
cours-plaques
cours-plaquescours-plaques
cours-plaques
 
Calcul Stabilite Des Barrages
Calcul Stabilite Des BarragesCalcul Stabilite Des Barrages
Calcul Stabilite Des Barrages
 
Etude de voirie et d'assainissement du lotissement Beni Amir à Fkih Ben Saleh
Etude de voirie et d'assainissement du lotissement Beni Amir à Fkih Ben SalehEtude de voirie et d'assainissement du lotissement Beni Amir à Fkih Ben Saleh
Etude de voirie et d'assainissement du lotissement Beni Amir à Fkih Ben Saleh
 
methodes-de-calcul-de-radiers
methodes-de-calcul-de-radiersmethodes-de-calcul-de-radiers
methodes-de-calcul-de-radiers
 
Charpente métallique
Charpente métallique Charpente métallique
Charpente métallique
 
Chap 1 a generalites
Chap 1 a generalitesChap 1 a generalites
Chap 1 a generalites
 
chapitre 3: Pont mixtes bipoutre
chapitre 3: Pont mixtes bipoutrechapitre 3: Pont mixtes bipoutre
chapitre 3: Pont mixtes bipoutre
 
Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....
Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....
Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....
 
Mon mémoire de fin d'étude(2012-2013)
Mon mémoire de fin d'étude(2012-2013)Mon mémoire de fin d'étude(2012-2013)
Mon mémoire de fin d'étude(2012-2013)
 
OUVRAGE RDM 2020.pdf
OUVRAGE RDM 2020.pdfOUVRAGE RDM 2020.pdf
OUVRAGE RDM 2020.pdf
 

En vedette

Chap 6 a barrages en remblais
Chap 6 a barrages en remblaisChap 6 a barrages en remblais
Chap 6 a barrages en remblais
Souhila Benkaci
 
Chap 6 c barrages en remblais
Chap 6 c barrages en remblaisChap 6 c barrages en remblais
Chap 6 c barrages en remblais
Souhila Benkaci
 
Chap 6 b barrages en remblais
Chap 6 b barrages en remblaisChap 6 b barrages en remblais
Chap 6 b barrages en remblais
Souhila Benkaci
 
Eléments d'hydrologie de surface
Eléments d'hydrologie  de surfaceEléments d'hydrologie  de surface
Eléments d'hydrologie de surface
Souhila Benkaci
 
Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013
Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013
Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013
Souhila Benkaci
 
Cours modelisation calage2010
Cours modelisation calage2010Cours modelisation calage2010
Cours modelisation calage2010
Souhila Benkaci
 
Initiation arcgis10 v3-libre
Initiation arcgis10 v3-libreInitiation arcgis10 v3-libre
Initiation arcgis10 v3-libre
Souhila Benkaci
 
Inspection d’infrastructures portuaire (ponts et barrages) Le premier d...
Inspection d’infrastructures portuaire (ponts et barrages) Le premier d...Inspection d’infrastructures portuaire (ponts et barrages) Le premier d...
Inspection d’infrastructures portuaire (ponts et barrages) Le premier d...
VisionGÉOMATIQUE2012
 
Port casablanca
Port casablancaPort casablanca
Port casablanca
EMajdouline Manal
 
The speed of light
The speed of lightThe speed of light
The speed of light
Souhila Benkaci
 
Beton Des Barrages 1
Beton Des Barrages 1Beton Des Barrages 1
Beton Des Barrages 1
OURAHOU Mohamed
 
Dimensionnement Des Ouvarges De Derivation
Dimensionnement Des Ouvarges De DerivationDimensionnement Des Ouvarges De Derivation
Dimensionnement Des Ouvarges De Derivation
OURAHOU Mohamed
 

En vedette (18)

Chap 5 surveillance
Chap 5 surveillanceChap 5 surveillance
Chap 5 surveillance
 
Chap 6 a barrages en remblais
Chap 6 a barrages en remblaisChap 6 a barrages en remblais
Chap 6 a barrages en remblais
 
Chap 6 c barrages en remblais
Chap 6 c barrages en remblaisChap 6 c barrages en remblais
Chap 6 c barrages en remblais
 
Chap 6 b barrages en remblais
Chap 6 b barrages en remblaisChap 6 b barrages en remblais
Chap 6 b barrages en remblais
 
Hdr jose vazquez
Hdr jose vazquezHdr jose vazquez
Hdr jose vazquez
 
Eléments d'hydrologie de surface
Eléments d'hydrologie  de surfaceEléments d'hydrologie  de surface
Eléments d'hydrologie de surface
 
Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013
Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013
Hydrologie et hydraulique urbaine en réseau d'assainissement 2013
 
Covadis dmpc numérique
Covadis   dmpc numériqueCovadis   dmpc numérique
Covadis dmpc numérique
 
Raster
RasterRaster
Raster
 
Cours modelisation calage2010
Cours modelisation calage2010Cours modelisation calage2010
Cours modelisation calage2010
 
Initiation arcgis10 v3-libre
Initiation arcgis10 v3-libreInitiation arcgis10 v3-libre
Initiation arcgis10 v3-libre
 
Inspection d’infrastructures portuaire (ponts et barrages) Le premier d...
Inspection d’infrastructures portuaire (ponts et barrages) Le premier d...Inspection d’infrastructures portuaire (ponts et barrages) Le premier d...
Inspection d’infrastructures portuaire (ponts et barrages) Le premier d...
 
حصن المسلم
حصن المسلمحصن المسلم
حصن المسلم
 
Port casablanca
Port casablancaPort casablanca
Port casablanca
 
The speed of light
The speed of lightThe speed of light
The speed of light
 
أفكار من ذهب
أفكار من ذهبأفكار من ذهب
أفكار من ذهب
 
Beton Des Barrages 1
Beton Des Barrages 1Beton Des Barrages 1
Beton Des Barrages 1
 
Dimensionnement Des Ouvarges De Derivation
Dimensionnement Des Ouvarges De DerivationDimensionnement Des Ouvarges De Derivation
Dimensionnement Des Ouvarges De Derivation
 

Similaire à Chap 4 b barragesvoûtes

AC_Chap 6 2 1a4.pdf
AC_Chap 6 2 1a4.pdfAC_Chap 6 2 1a4.pdf
AC_Chap 6 2 1a4.pdf
AhmedOuamane2
 
Dalles 04. méthodes des lignes de rupture
Dalles 04. méthodes des lignes de ruptureDalles 04. méthodes des lignes de rupture
Dalles 04. méthodes des lignes de rupture
Sami Sahli
 
Dalles 03. elasticité
Dalles 03. elasticitéDalles 03. elasticité
Dalles 03. elasticité
Sami Sahli
 
Dalles 05. poinçonnement
Dalles 05. poinçonnementDalles 05. poinçonnement
Dalles 05. poinçonnement
Sami Sahli
 
Dalles 02. elasticité
Dalles 02. elasticitéDalles 02. elasticité
Dalles 02. elasticité
Sami Sahli
 
assainissement pluviale et basin versant
assainissement pluviale et basin versantassainissement pluviale et basin versant
assainissement pluviale et basin versant
LaurhsAkpo
 
projet fin d'etude : ouvrage d'art
projet fin d'etude : ouvrage d'artprojet fin d'etude : ouvrage d'art
projet fin d'etude : ouvrage d'art
Mohamed Elhedi Ben Saad
 
Dimensionnement ouvrages du reseau
Dimensionnement ouvrages du reseauDimensionnement ouvrages du reseau
Dimensionnement ouvrages du reseau
jumeaux
 
Ouvrageshydrauliques
OuvrageshydrauliquesOuvrageshydrauliques
Ouvrageshydrauliques
Algerie
 
Résistance d’un poteau en béton présentant un défaut de verticalité
Résistance d’un poteau en béton présentant un défaut de verticalitéRésistance d’un poteau en béton présentant un défaut de verticalité
Résistance d’un poteau en béton présentant un défaut de verticalité
Abdelkader SAFA
 
[Soutenance du PFE] Étude du flambement des poteaux selon l'EC2
[Soutenance du PFE] Étude du flambement des poteaux selon l'EC2[Soutenance du PFE] Étude du flambement des poteaux selon l'EC2
[Soutenance du PFE] Étude du flambement des poteaux selon l'EC2
PHAM Van Thuan
 
15 optimisation d'une structure
15 optimisation d'une structure15 optimisation d'une structure
15 optimisation d'une structure
richardpleau
 
l'essai pressiométrique menard.ppt
l'essai pressiométrique menard.pptl'essai pressiométrique menard.ppt
l'essai pressiométrique menard.ppt
rotoqa
 
Mécanique des-sols2
Mécanique des-sols2Mécanique des-sols2
Mécanique des-sols2
abdelkrim abdellaoui
 
27_11_2013_techniques_electrochimiques_de_protection_guy_tache_cefracor.pdf
27_11_2013_techniques_electrochimiques_de_protection_guy_tache_cefracor.pdf27_11_2013_techniques_electrochimiques_de_protection_guy_tache_cefracor.pdf
27_11_2013_techniques_electrochimiques_de_protection_guy_tache_cefracor.pdf
SergeRINAUDO1
 
Dimensionnement Ouvrages Du Reseau
Dimensionnement Ouvrages Du ReseauDimensionnement Ouvrages Du Reseau
Dimensionnement Ouvrages Du Reseau
guest7e4ef6
 
Dimensionnement Ouvrages Du Reseau
Dimensionnement Ouvrages Du ReseauDimensionnement Ouvrages Du Reseau
Dimensionnement Ouvrages Du Reseau
guest4a5dea
 
Dimensionnement ouvrages du reseau
Dimensionnement ouvrages du reseauDimensionnement ouvrages du reseau
Dimensionnement ouvrages du reseau
OURAHOU Mohamed
 

Similaire à Chap 4 b barragesvoûtes (20)

AC_Chap 6 2 1a4.pdf
AC_Chap 6 2 1a4.pdfAC_Chap 6 2 1a4.pdf
AC_Chap 6 2 1a4.pdf
 
Dalles 04. méthodes des lignes de rupture
Dalles 04. méthodes des lignes de ruptureDalles 04. méthodes des lignes de rupture
Dalles 04. méthodes des lignes de rupture
 
Dalles 03. elasticité
Dalles 03. elasticitéDalles 03. elasticité
Dalles 03. elasticité
 
Dalles 05. poinçonnement
Dalles 05. poinçonnementDalles 05. poinçonnement
Dalles 05. poinçonnement
 
Dalles 02. elasticité
Dalles 02. elasticitéDalles 02. elasticité
Dalles 02. elasticité
 
assainissement pluviale et basin versant
assainissement pluviale et basin versantassainissement pluviale et basin versant
assainissement pluviale et basin versant
 
projet fin d'etude : ouvrage d'art
projet fin d'etude : ouvrage d'artprojet fin d'etude : ouvrage d'art
projet fin d'etude : ouvrage d'art
 
Dimensionnement ouvrages du reseau
Dimensionnement ouvrages du reseauDimensionnement ouvrages du reseau
Dimensionnement ouvrages du reseau
 
Ouvrageshydrauliques
OuvrageshydrauliquesOuvrageshydrauliques
Ouvrageshydrauliques
 
Résistance d’un poteau en béton présentant un défaut de verticalité
Résistance d’un poteau en béton présentant un défaut de verticalitéRésistance d’un poteau en béton présentant un défaut de verticalité
Résistance d’un poteau en béton présentant un défaut de verticalité
 
[Soutenance du PFE] Étude du flambement des poteaux selon l'EC2
[Soutenance du PFE] Étude du flambement des poteaux selon l'EC2[Soutenance du PFE] Étude du flambement des poteaux selon l'EC2
[Soutenance du PFE] Étude du flambement des poteaux selon l'EC2
 
Doc travail 3
Doc travail 3Doc travail 3
Doc travail 3
 
15 optimisation d'une structure
15 optimisation d'une structure15 optimisation d'une structure
15 optimisation d'une structure
 
l'essai pressiométrique menard.ppt
l'essai pressiométrique menard.pptl'essai pressiométrique menard.ppt
l'essai pressiométrique menard.ppt
 
Mécanique des-sols2
Mécanique des-sols2Mécanique des-sols2
Mécanique des-sols2
 
JNGG
JNGGJNGG
JNGG
 
27_11_2013_techniques_electrochimiques_de_protection_guy_tache_cefracor.pdf
27_11_2013_techniques_electrochimiques_de_protection_guy_tache_cefracor.pdf27_11_2013_techniques_electrochimiques_de_protection_guy_tache_cefracor.pdf
27_11_2013_techniques_electrochimiques_de_protection_guy_tache_cefracor.pdf
 
Dimensionnement Ouvrages Du Reseau
Dimensionnement Ouvrages Du ReseauDimensionnement Ouvrages Du Reseau
Dimensionnement Ouvrages Du Reseau
 
Dimensionnement Ouvrages Du Reseau
Dimensionnement Ouvrages Du ReseauDimensionnement Ouvrages Du Reseau
Dimensionnement Ouvrages Du Reseau
 
Dimensionnement ouvrages du reseau
Dimensionnement ouvrages du reseauDimensionnement ouvrages du reseau
Dimensionnement ouvrages du reseau
 

Plus de Souhila Benkaci

Hydraulique des cours d'eau
Hydraulique des cours d'eauHydraulique des cours d'eau
Hydraulique des cours d'eau
Souhila Benkaci
 
Risques hydrologiques et aménagement du territoire
Risques hydrologiques et aménagement du territoireRisques hydrologiques et aménagement du territoire
Risques hydrologiques et aménagement du territoire
Souhila Benkaci
 
Guide des solutions d 'assainissement
Guide des solutions d 'assainissementGuide des solutions d 'assainissement
Guide des solutions d 'assainissement
Souhila Benkaci
 
Fiches d'aide à Mapinfo
Fiches d'aide à MapinfoFiches d'aide à Mapinfo
Fiches d'aide à Mapinfo
Souhila Benkaci
 

Plus de Souhila Benkaci (10)

Introduction aux sig
Introduction aux sigIntroduction aux sig
Introduction aux sig
 
Hydraulique des cours d'eau
Hydraulique des cours d'eauHydraulique des cours d'eau
Hydraulique des cours d'eau
 
Risques hydrologiques et aménagement du territoire
Risques hydrologiques et aménagement du territoireRisques hydrologiques et aménagement du territoire
Risques hydrologiques et aménagement du territoire
 
Guide des solutions d 'assainissement
Guide des solutions d 'assainissementGuide des solutions d 'assainissement
Guide des solutions d 'assainissement
 
Hdr jose vazquez
Hdr jose vazquezHdr jose vazquez
Hdr jose vazquez
 
Td hsl 2012
Td hsl 2012Td hsl 2012
Td hsl 2012
 
Prophet mohammad
Prophet mohammadProphet mohammad
Prophet mohammad
 
E salat
E salatE salat
E salat
 
Fiches d'aide à Mapinfo
Fiches d'aide à MapinfoFiches d'aide à Mapinfo
Fiches d'aide à Mapinfo
 
Chapitre 1
Chapitre 1Chapitre 1
Chapitre 1
 

Chap 4 b barragesvoûtes

  • 1. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Méthodes de calculMéthodes de calcul Emosson, 1974 Essais statique sur modèle (ISMES, Bergamo) H = 180 m Lc= 526 m Volume du béton 1.1 Mio m3
  • 2. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Formule du tube, membraneFormule du tube, membrane Ra Rm Ri d p N N : contrainte uniforme pm : pression uniforme de lÕeau lÕaxe de lÕarc: m a m R R pp ⋅= Ra : rayon extˇr ieur Ri : rayon intˇ rieur Rm : rayon moyen de lÕarc( lÕaxe) d : ˇpa isseur de lÕarc (constante) δ : dˇp lacement radial EB : module dÕˇlasticitˇ du bˇton
  • 3. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Interaction arcs-murs - Méthode des ajustementsInteraction arcs-murs - Méthode des ajustements Remplacement du barrage par un système d'ajustements Modèle simplifié pour le calcul préliminaire 3 arcs: distance au couronnement: , , 1 console 7 H0⋅ 7 H2⋅ 7 H4⋅ Arc 1 Arc 2 Arc 3 Console1 Console2 Console3 Console4 Rocher sain (excavation) Surface du terrain H y
  • 4. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Interaction arcs-murs - Méthode des ajustementsInteraction arcs-murs - Méthode des ajustements Modèle simplifié pour le calcul préliminaire 3 arcs: distance au couronnement: , , 1 console 7 H0⋅ 7 H2⋅ 7 H4⋅ h y C1 A1 A2 A3 7 H2 y2 ⋅ =∆⋅ 7 H2 y2 ⋅ =∆⋅ 7 H3 y3 ⋅ =∆⋅
  • 5. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Interaction arcs-murs - Méthode des ajustementsInteraction arcs-murs - Méthode des ajustements h C1 A1 A2 A3 Hauteur max. Axe de symˇ trie de lÕarc de couronnement Emplacement de la console pour une vallée asymétrique
  • 6. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Interaction arcs-murs - Méthode des ajustementsInteraction arcs-murs - Méthode des ajustements Répartition de la poussée de l'eau entre arcs et consolesRépartition de la poussée de l'eau entre arcs et consoles ygppp ECA ⋅⋅ρ==+1A1 pp −= 3p3Ap 2Ap 2p arcs répartition parabolique (hypothèse) consoles ( ) 11AE pp1p += ( ) 22AE pp2p += ( ) 33AE pp3p += pE(i) Poussée de l'eau (au niveau i) pAi Charge sur l'arc i Charge sur la console (inconnue)ip = 0!
  • 7. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Interaction arcs-murs - Méthode des ajustementsInteraction arcs-murs - Méthode des ajustements δA1 = δC1 δA2 = δC2 δA3 = δC3 Compatibilité des déformationsCompatibilité des déformations ω δr δt b = 1 m δr h = 1 m d
  • 8. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Interaction arcs-murs - Méthode des ajustementsInteraction arcs-murs - Méthode des ajustements Déformation de l'arcDéformation de l'arc R: rayon moyen de l'arc à l'axe dA: épaisseur de l'arc EB: module d'élasticité du béton ER: module d'élasticité du rocher de fondation β: valeur d'encastrement ⎟⎟ ⎠ ⎞ ⎜⎜ ⎝ ⎛ φ=β R B A E E d R 2fct ,, BA 2 A A Ed Rp ⋅ ⋅ β=δ y = 0 avec y = 2 ∆y avec y = 4 ∆y avec B1 2 11A 11A Ed Rp ⋅ ⋅ β=δ B2 2 22A 22A Ed Rp ⋅ ⋅ β=δ B3 2 33A 33A Ed Rp ⋅ ⋅ β=δ 11A pp −= ( ) 2E2A p2pp −= ( ) 3E3A p3pp −=
  • 9. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Interaction arcs-murs - Méthode des ajustementsInteraction arcs-murs - Méthode des ajustements p(y) = p1 + −3⋅ p1 + 4 ⋅ p2 − p3 4 ⋅ y ∆y + p1 − 2 ⋅ p2 + p3 8 ⋅ y2 ∆y2 Hypothèse d’une répartition parabolique de la charge >>> approximation par développement Fourrier): p = f (y) Q(y) = p1 ⋅ y + −3⋅ p1 + 4 ⋅ p2 − p3 8 ⋅ y2 ∆y + p1 − 2 ⋅ p2 + p3 24 ⋅ y3 ∆y2 M(y) = p1 ⋅ y2 2 + −3⋅ p1 + 4 ⋅ p2 − p3 24 ⋅ y3 ∆y + p1 − 2 ⋅ p2 + p3 96 ⋅ y4 ∆y2 M(y) = Q(y)∫ ⋅ dy Q(y) = p(y)⋅ y
  • 10. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Interaction arcs-murs - Méthode des ajustementsInteraction arcs-murs - Méthode des ajustements Déformation de la consoleDéformation de la console δC = M ⋅ ′M E ⋅ J ∆y +∑ Q ⋅ ′Q G ⋅ F' ∆y +δ* ∑ ( )yhRR −α+δ=δ* R R3 RR R2 R E QC dE MC ⋅ + ⋅ ⋅ =δ RR R2 2 RR R1 R dE QC dE MC ⋅ ⋅ + ⋅ ⋅ =α pour C1 = 5.2 C2 = 0.8 C3 = 0.4 02 E E R B .= selon Vogt Principe des travaux virtuels y = 0 y = h y = 0 y = h
  • 11. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Interaction arcs-murs - Méthode des ajustementsInteraction arcs-murs - Méthode des ajustements Point d'intersection 1 y = 0 δA1 = δC1 Point d'intersection 2 y = 2 ∆y δA2 = δC2 Point d'intersection 3 y = 4 ∆y δA3 = δC3 Charge inconnue sur la console Compatibilité des déformations radiales Charge inconnue sur la console Compatibilité des déformations radiales ( )2p d R pap d R apa E 2 2 2 23232 2 2 22 22121 ⋅⋅β=⋅+⋅⎟⎟ ⎠ ⎞ ⎜⎜ ⎝ ⎛ ⋅β ++⋅ ( )3p d R p d R apapa E 3 2 3 33 3 2 33 33232131 ⋅⋅β=⋅⎟⎟ ⎠ ⎞ ⎜⎜ ⎝ ⎛ ⋅β ++⋅+⋅ 0papap d R a 3132121 1 2 11 11 =⋅+⋅+⋅⎟⎟ ⎠ ⎞ ⎜⎜ ⎝ ⎛ ⋅β +
  • 12. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Contraintes au pied de la consoleContraintes au pied de la console Lac plein P1 P4 P3 P5 P6 P7 P2 P8 P9 P = Σ Pi Centre de gravité de la console Lac vide P MP 2 d 2 d eR σv av σv am P MP 2 d 2 d eR σv av σv am ME 2 P amv d M6 d P ⋅ +=σ . 2 P avv d M6 d P ⋅ −=σ . 2 R avamv d eP6 d P ⋅⋅ ±=σ ,. P MM e EP R − = R PE P ( )yp Q(y) = p(y)⋅ y M(y) = Q(y)∫ ⋅ dy
  • 13. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes 1 Le comportement de la structure est fortement non- linéaire et non-élastique. 2 L’interaction eau-structure doit être considérée du fait de la compressibilité de l’eau. 3 L’interaction sol-structure est important du point de vue de la dissipation d’énergie. 1 Le comportement de la structure est fortement non- linéaire et non-élastique. 2 L’interaction eau-structure doit être considérée du fait de la compressibilité de l’eau. 3 L’interaction sol-structure est important du point de vue de la dissipation d’énergie. Comportement réel d’un barrageComportement réel d’un barrage
  • 14. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Modélisation d'un barrage-voûte par la méthode des éléments finis Modélisation d'un barrage-voûte par la méthode des éléments finis
  • 15. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Modélisation d'un barrage-voûte par la méthode des éléments finis Modélisation d'un barrage-voûte par la méthode des éléments finis
  • 16. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Modélisation d'un barrage-voûte pour l'analyse dynamique en considérant l'interaction avec le reservoir Modélisation d'un barrage-voûte pour l'analyse dynamique en considérant l'interaction avec le reservoir
  • 17. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Fréquences propres d'un barrage-voûte (à lac vide) Fréquences propres d'un barrage-voûte (à lac vide)
  • 18. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Modélisation non-linéaire d'un barrage-voûte par la méthode des éléments finis Modélisation non-linéaire d'un barrage-voûte par la méthode des éléments finis
  • 19. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Déformation d'un barrage-voûte en considérant des effets non-linéaires Déformation d'un barrage-voûte en considérant des effets non-linéaires Présence des joints de construction et accélération vers l'aval Présence des joints de construction et accélération vers l'aval
  • 20. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Déformation d'un barrage-voûte en considérant des effets non-linéaires Déformation d'un barrage-voûte en considérant des effets non-linéaires Présence des joints de construction et accélération vers l'amont Présence des joints de construction et accélération vers l'amont
  • 21. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Récent: 1994 - 2002 Valpelline, 31 mars 1996 Magnitude: 4.2 Mauvoisin: à 13 km de l’épicentre Magnitude de 3 ou plus Déformation d'un barrage-voûte lors d’un tremblement de terre Déformation d'un barrage-voûte lors d’un tremblement de terre
  • 22. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Séisme de Valpelline, 31 mars 1996Séisme de Valpelline, 31 mars 1996 Vidéo des mouvements observés au barrage de Mauvoisin: Enregistrés en 11 points Amplification d’environ 3’000 fois QuickTime™ et un décompresseur Cinepak sont requis pour visionner cette image. QuickTime™ et un décompresseur Cinepak sont requis pour visionner cette image.
  • 23. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes QuickTime™ et un décompresseur Cinepak sont requis pour visionner cette image.
  • 24. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes QuickTime™ et un décompresseur Cinepak sont requis pour visionner cette image.
  • 25. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Effet de la températureEffet de la température QuickTime™ et un décompresseur TIFF (non compressé) sont requis pour visionner cette image. QuickTime™ et un décompresseur TIFF (non compressé) sont requis pour visionner cette image. Barrage de Torogh (Algérie) Températures extérieures
  • 26. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Effet de la température - Barrage de MauvoisinEffet de la température - Barrage de Mauvoisin Eté
  • 27. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Effet de la température - Barrage de MauvoisinEffet de la température - Barrage de Mauvoisin Automne
  • 28. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Effet de la température dans un arc libreEffet de la température dans un arc libre ∆T r d ∆T Variation uniforme de température Variation linéaire de température Déformation du rayon 0 rTr T TT =σ ⋅β⋅∆±=∆ βT: coefficient de dilatation thermique du béton (≈ 10-5/oC) pour échauffement pour refroidissement- + Rotation de la section 0r ET W M Ed 6 T M 12 d J; EJ M d 2 1 T T TT 2 T 3 T =∆ ⋅∆⋅β±=±=σ ⋅⋅β⋅ ∆ =⇒ == β⋅∆ =ω∆
  • 29. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Effet de la température dans un arc encastréEffet de la température dans un arc encastré Variation uniforme de température Arc ne peut pas se déformer aux naissances Force hyperstatique k: facteur de forme qui dépend de l'encastrement de l'arc (élancement de l'arc) encastrement parfait: 2φ: ouverture de l'arc Variation linéaire de température variation linéaire ne change pas la longueur de l'arc (∆rT = 0) Comportement comme celui de l'arc libre 2 2 1 CC 1 k +λ = d Rm =λ θ− θ θ = ⎟ ⎠ ⎞ ⎜ ⎝ ⎛ θ θ −θ+ θ θ = cos sin 2 C sin2 cos sin 6C 2 1 ETTT ⋅∆⋅β±=σ kdET)T(N TH ⋅⋅⋅β⋅∆±=∆
  • 30. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Contraintes admissiblesContraintes admissibles Barrage-poids La répartition des contraintes verticales ne peut pas être influencée par la forme de la section (triangle). La contrainte de compression la plus élevée (resp. la plus petite) se présente toujours: - au pied amont (resp. aval) à lac vide - au pied aval (resp. amont) à lac plein Des tractions pour les cas de charge normaux sont inadmissibles parce que les fissures ont la tendance à s'aggraver. La répartition des contraintes (dans les consoles et arcs) dépend de la forme de la coque. L'optimisation de la géométrie de l'ouvrage vise à obtenir des contraintes de compression sur tout l'ouvrage. Les fissures ne sont pas causées par les forces extérieures, mais par les efforts hyperstatiques. La fissuration diminue la rigidité de la coque et par conséquent les moments d'encastrement. Les tractions diminuent (mais les compressions augmentent). La résistance à la traction des zones tendues n'est pas nécessaire pour équilibrer les forces extérieures. Barrage-voûte
  • 31. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Zones tendues et comprimées dans un barrage-voûte Définition de la voûte et de la console active Zones tendues et comprimées dans un barrage-voûte Définition de la voûte et de la console active R: Résultante sans torsion R*: Résultante avec torsion Courbe/ligne des pressions Courbe/ligne des pressions
  • 32. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Réduction de la voûte active par la fissurationRéduction de la voûte active par la fissuration Création d'une fissure et aggravation des contraintes de compression d e N N − σ N fissure a 3a 2 , 6 d eN d N ⋅⋅ ±= −+ σ eda −= 2 a N ⋅= + 3 2σ )32(3 2 ada d −⋅ =+ + σ σ Voûte active de compression d e N d e N N − σ N − σ N fissure a 3a N fissure a 3a 2 , 6 d eN d N ⋅⋅ ±= −+ σ eda −= 2 a N ⋅= + 3 2σ )32(3 2 ada d −⋅ =+ + σ σ Voûte active de compression + σ position de la ligne de pression + σ
  • 33. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes L'influence importante des forces tranchantesL'influence importante des forces tranchantes Fissures stables et instables dans un barrage-voûte en fonction des efforts normaux et tranchants Fissures stables et instables dans un barrage-voûte en fonction des efforts normaux et tranchants Forces normales Forcestranchantes
  • 34. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Kölnbrein, Autriche, 200 m, 1977
  • 35. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Barrage de Kölnbrein en Autriche
  • 36. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Coefficient d’élancement du barrage de KölnbreinCoefficient d’élancement du barrage de Kölnbrein
  • 37. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Barrage de Kölnbrein en AutricheBarrage de Kölnbrein en Autriche QuickTime™ et un décompresseur TIFF (non compressé) sont requis pour visionner cette image. QuickTime™ et un décompresseur TIFF (non compressé) sont requis pour visionner cette image.
  • 38. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Barrage de Kölnbrein en AutricheBarrage de Kölnbrein en Autriche
  • 39. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Barrage de Kölnbrein en Autriche: AssainissementBarrage de Kölnbrein en Autriche: Assainissement
  • 40. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Barrage de Kölnbrein en Autriche: AssainissementBarrage de Kölnbrein en Autriche: Assainissement
  • 41. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Joint périphérique pour éviter des contraintes de tension près de la fondation (Pulvino) Joint périphérique pour éviter des contraintes de tension près de la fondation (Pulvino) Exemple du barrage Osiglietta en Italie Exemple du barrage Osiglietta en Italie
  • 42. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Joint périphérique pour éviter des contraintes de tension près de la fondation (Pulvino) Ridracoli, Italie, 103.5 m, 1982 Joint périphérique pour éviter des contraintes de tension près de la fondation (Pulvino) Ridracoli, Italie, 103.5 m, 1982
  • 43. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes "Pulvino" - Détails constructifs"Pulvino" - Détails constructifs 1. Peripheral joint 2. Water stops 3. Periphal gallery 4. Pulvino 5. Pulvino galleries 6. Steel bars reinforcement 1. Peripheral joint 2. Water stops 3. Periphal gallery 4. Pulvino 5. Pulvino galleries 6. Steel bars reinforcement
  • 44. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Etanchéité du joint périphérique (Pulvino) Etanchéité du joint périphérique (Pulvino) Stabilité pendant la construction Stabilité pendant la construction
  • 45. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Galeries et puitsGaleries et puits But et utilisation réfrigération du béton pendant la construction injections ultérieures des joints de construction (clavage) mesure des sous-pressions (galerie de pied le long de la fondation) mesure des infiltrations et évacuations des eaux infiltrées accès aux appareils et instruments de surveillance (pendules, cellules de pression, extensomètres, piézomètres, manomètres, nivellement de précision) interventions futures dans le sol (injections et drainages) en cas d'un comportement anormal installation des ascenseurs (puits)
  • 46. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Galeries et puitsGaleries et puits Ecartements typiques entre les galeries horizontales 20 à 30 m entre les puits verticaux 50 à 80 m puits prolongés 20 à 30 m au minimum dans le rocher galeries également prolongées dans le rocher dimensions galeries: largeur minimum de 1.5 m, hauteur minimum de 2.1 m (passage des petites foreuses!) puits: φ 0.4 m (inaccessible) à φ 0.8 m (accessible par échelle) écartement minimum du parement amont des galeries et puits: profondeur au-dessous du niveau d'eau: 50 m min. 3.5 m 100 m 4.0 m 150 m 5.0 m 200 m 6.0 m
  • 47. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Auscultation - Galeries et puits à l'intérieur d'un barrageAuscultation - Galeries et puits à l'intérieur d'un barrage 1 1 1 1 1 1 1 2 23 3 3 3 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4 5 4 4 4 4 5 5 4 4 4 6 6 6 6 6 6 6 7 777 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 9 9 9 9 9 10 10 10 11 11 11 11 11 11 12 12 12 13 13 13 13 13 14 14 15 1. Appui des pendules 2. Poids des pendules 3. Flotteur 4. Station de lectures optiques 5. Station d'enregistrements automatiques 1. Appui des pendules 2. Poids des pendules 3. Flotteur 4. Station de lectures optiques 5. Station d'enregistrements automatiques 6. Nivellement de précision 7. Station d'observations topographiques 8. Groupe de thermomètres 9. Cellule de pression 10. Piézomètre 6. Nivellement de précision 7. Station d'observations topographiques 8. Groupe de thermomètres 9. Cellule de pression 10. Piézomètre 11. Manomètre 12. Venturi (mesures de débit) 13. Extensomètre 14. Accélérographe à fortes secousses 15. Dilatomètre à résistance électrique 11. Manomètre 12. Venturi (mesures de débit) 13. Extensomètre 14. Accélérographe à fortes secousses 15. Dilatomètre à résistance électrique Barrage d'EmossonBarrage d'Emosson
  • 48. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Fissuration due à l'excavation d'une galerie de sondage Barrage de Zeuzier Fissuration due à l'excavation d'une galerie de sondage Barrage de Zeuzier
  • 49. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Traitement et injection des jointsTraitement et injection des joints Montage des dispositifs d'injection 1. Tubes à manchettes, montages en étoile 2. Clapets, montage en série Montage des dispositifs d'injection 1. Tubes à manchettes, montages en étoile 2. Clapets, montage en série Tube à manchettes 1. Tube métallique rectiligne 2. Manchette en caoutchouc, bridée 3. Manchette en caoutchouc, butée par deux manchons vissés au tube 4. Fixation du tube é manchettes dans une rainure ad hoc ménagée dans la face du premier plot bétonné (bride scellée dans le béton au moyen d'un pistolet à clous) Tube à manchettes 1. Tube métallique rectiligne 2. Manchette en caoutchouc, bridée 3. Manchette en caoutchouc, butée par deux manchons vissés au tube 4. Fixation du tube é manchettes dans une rainure ad hoc ménagée dans la face du premier plot bétonné (bride scellée dans le béton au moyen d'un pistolet à clous)
  • 50. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Traitement et injection des jointsTraitement et injection des joints Arrêt de joint en caoutchouc synthétique (Chlorure de polyvinile) Longueur: • 30..35 cm: contre la pression de l'eau • 25..30 cm: autres usages Arrêt de joint en caoutchouc synthétique (Chlorure de polyvinile) Longueur: • 30..35 cm: contre la pression de l'eau • 25..30 cm: autres usages Clapet d'injection 1. Tube métallique Ø 1", avec bifurcation 2. Bouchon en caoutchouc 3. Frette en métal flexible 4. Languette destinée à produire un tourbillon lors du lavage du tuyau Clapet d'injection 1. Tube métallique Ø 1", avec bifurcation 2. Bouchon en caoutchouc 3. Frette en métal flexible 4. Languette destinée à produire un tourbillon lors du lavage du tuyau Clapet d'injection 1. Tube métallique Ø 1", avec bifurcation 2. Bouchon en caoutchouc 3. Frette en métal flexible 4. Languette destinée à produire un tourbillon lors du lavage du tuyau Clapet d'injection 1. Tube métallique Ø 1", avec bifurcation 2. Bouchon en caoutchouc 3. Frette en métal flexible 4. Languette destinée à produire un tourbillon lors du lavage du tuyau
  • 51. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Traitement des fondationsTraitement des fondations Injection du rocher de fondation But: remplir les vides / fissures par du coulis de ciment afin d'étancher et de consolider les roches fissurées Autres objectifs dernière reconnaissance du sous-sol réduction du débit de percolation à travers la fondation réduction des sous-pressions (seulement possible en combinaison avec des forages de drainage) réduction de la déformabilité du rocher (surtout déformations différentielles)
  • 52. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Traitement des fondationsTraitement des fondations Injection du rocher de fondation Critères: unité de mesure: Lugeon = 1 l/min./m sous pression d'injection de 10 bar Procédure: remontant ou descendant Dimension d'un voile d'étanchéité réduire la perméabilité à 1 - 2 Lugeon jusqu'à une profondeur de 50 m profondeur minimum 1/3 à 1 fois la hauteur du barrage, au minimum 50 m
  • 53. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Injection du rocher de fondationInjection du rocher de fondation Injection du rocher par passes descendantes 1. Forage d'une passe de 5 m 2. On injecte cette 1ère passe (au besoin sous très faible pression) pour former un "chapeau", puis on fore les 5 m suivants 3. On injecte la 2e passe, puis on fore les 5 m suivants Injection du rocher par passes descendantes 1. Forage d'une passe de 5 m 2. On injecte cette 1ère passe (au besoin sous très faible pression) pour former un "chapeau", puis on fore les 5 m suivants 3. On injecte la 2e passe, puis on fore les 5 m suivants Injection du rocher par passes remontantes 1. Forage du trou 2. Obturateur, dont les parois flexibles sont poussées contre celles du forage par la pression intérieure 3. Injection de la 1ère passe inférieure 4. Injection de la passe suivante, etc. Injection du rocher par passes remontantes 1. Forage du trou 2. Obturateur, dont les parois flexibles sont poussées contre celles du forage par la pression intérieure 3. Injection de la 1ère passe inférieure 4. Injection de la passe suivante, etc.
  • 54. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Voile d'injectionVoile d'injection Barrage de Oymapinar 1. Barrage auxiliaire 2. Galeries d'injection 3. Galeries de dérivation 4. Forages d'injection 5. Intersection du voile d'injection avec les schistes 6. Limite du voile d'injection Barrage de Oymapinar 1. Barrage auxiliaire 2. Galeries d'injection 3. Galeries de dérivation 4. Forages d'injection 5. Intersection du voile d'injection avec les schistes 6. Limite du voile d'injection
  • 55. ÉC OLE POLY TEC HNIQUE FÉDÉRALE D E LAUSANNE Laboratoire de Constructions Hydrauliques Barrages en béton Barrages - voûtes Voile d'injectionVoile d'injection Barrage d'El Cajón A. Partie en calcaires G. Galeries d'injection B. Partie dans les volcanites P. Plans du voile Barrage d'El Cajón A. Partie en calcaires G. Galeries d'injection B. Partie dans les volcanites P. Plans du voile