SlideShare une entreprise Scribd logo
Le théâtre masqué se dévoile   La kermesse lao attire la foule   De la prévention routière dans les collèges   Du beau monde aux Foulées de Bussy
        pages 6 & 7                      page 8                                   page 15                                  page 20




      Bussy
                                 LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATIONS - JUIN 2009
                                  E MAGAZINE MUNICIPAL D INFORMATIONS    UIN                                   n°112



                               Saint-Georges




           Liaisons douces:
  Bussy montre l’exemple
4

10 Dossier

14 Vie municipale

19 Sport

24 Pratique
    Vie de la cité
                                         Sommaire - Edito                                                                                  3



                                                             Un peu d’espoir
                                                                         ien évidemment, la crise économique

            4. Les instruments anciens en auditions
            5. Résonances expose
            5. Le jumelage anglais a 10 ans
            6 & 7. Carte blanche à Barraca Suivre
                                                             B           continue à nous frapper de plein
                                                                         fouet. Je ne compte plus les opéra-
                                                             tions d’activités annulées, les dépôts de bilan
            8. 9e kermesse du Wat Velouvanaram               de certains de nos partenaires majeurs ou
            9. Un nettoyage malheureusement peu suivi        encore les réductions manifestes des effectifs et
                                                             des investisseurs qui travaillent pour Bussy
                                                             Saint-Georges. Il n’est que de voir les
                                                             bureaux inoccupés autour de
                                                             la gare RER pour com-
                                                             prendre l’ampleur de nos dif-
                                                             ficultés.
            10 à 13.                                         Plus la peine non plus d’in-
            Les liaisons douces privilégiées                 sister sur l’évident désistement des établissements de crédit, qui refu-
                                                             sent les emprunts pourtant indispensables dans une ville nouvelle en
                                                             pleine mutation.
                                                             Certains nous exhortent à diminuer le budget de la collectivité terri-
                                                             toriale. Mais comment le pourrions-nous sincèrement, alors que nos
            14. Des collectes pour la bonne cause
                                                             dépenses sont accaparées en réalité par les crèches, les écoles ou la sécu-
            15. Les 6es planchent sur la sécurité routière   rité, les services au quotidien que vous avez jugés vous-même indispen-
            16. RER A: du neuf à l’horizon                   sables à votre bien-être? Je ne veux pas supprimer ce qui fait le bonheur
            17. La ZAC Vinci accueille BBL Transports        des foyers buxangeorgiens.
                                                             Seule lueur d’optimisme: nous avons connu de 2008 à 2009 une crois-
                                                             sance exceptionnelle de notre taxe professionnelle. Avec près de 41 %
                                                             d’augmentation, j’y vois les fruits d’un travail acharné pour créer un
                                                             vrai bassin d’emploi sur notre territoire.
            19. Le sport en fête!
                                                             Cet apport de recettes suffira-t-il, cependant? J’en doute, quand je vois
            20. Du beau monde aux Foulées de Bussy…          la menace qui pèse sur cette rentrée fiscale indispensable à la survie des
            21. … et au cross des écoles                     communes de France.
            22. Taï-Chi et Kung-Fu font bon ménage           Faut-il pour autant baisser les bras? Ce serait nier plus d’une décen-
            23. La Double Détente dans le mille
                                                             nie de courage pour un Bussy différent, seule ville nouvelle résiden-
                                                             tielle tournée vers les parcs et jardins.
                                                             Bussy Saint-Georges croit encore, par ma voix et par la vôtre, à la pos-
                                                             sibilité que naisse, au cœur de Marne-la-Vallée, une agglomération
                                                             de taille moyenne où se mêlent urbanisation et nature.
            24. Courrier des lecteurs                        Le véritable enjeu n’est-il pas là? n
            25. Tribunes
            26. État civil
                                                                                                               Hugues RONDEAU
            27. Professions médicales
                                                                                                                       Votre Maire




                                                               Ecrire au Maire : mairie@bussy-saint-georges.fr
                                                             Consulter le site de la ville : www.ville-bussy-saint-georges.fr


                                     Bussy Saint-Georges         N° 112 - Juin 2009
4                                                                          Vie de la cité

           es 13 et 15 mai derniers, le Conservatoire

    L      Jean-Sébastien-Bach a donné une repré-
           sentation à l’église du village. La vaste salle
    résonnait des mélodies d’instruments anciens et
                                                                                                                                                                    å

    de chants envoûtants. Le public était venu très
    nombreux pour écouter des œuvres aussi diverses
    que variées. Les plus grands classiques, tels que la
    7e symphonie de Ludwig van Beethoven, ou
    encore Automne, d’Antonio Vivaldi, ont été revi-
    sités par les élèves du Conservatoire, qui ont
    démontré tous leurs progrès lors de cette année.
    Trombones, violons et autres instruments plus
    confidentiels ont aussi vibré des notes de Fly not
    so fast de John Ward et Somewhere out there de
    James Horner, des airs moins connus qui ont eux
    aussi séduit les spectateurs. Encore une fois, les
    jeunes générations étaient plus que jamais pré-
    sentes, tant dans la salle que sur scène. Nos appren-
    tis musiciens, concentrés sur leurs partitions,
    étaient en osmose avec des instruments anciens
    pour le moins insolites. Flûtes ténors, flûtes basses,
    violes de gambe et cor et guitares basses se
    côtoyaient pour créer des tonalités uniques et
    enchanteresses. Les spectateurs se sont laissés trans-            Les instruments anciens
    porter par l’orchestre harmonieux et ont quitté la
    salle enrichis de cette expérience unique. n                      sur le devant de la scène




                                                             é




       ç                                                     è                                                                                                      ê

    å Délaissant pour un soir sa grande Harmonie, José Vizinho a dirigé de main de maître l’Harmonie Juniors.
    ç Le son doux et mélancolique des cors a retenti dans l’église du village.
    é Ce concert était l’occasion d’écouter des instruments anciens que l’on ne connaît pas forcément, avec ici la flûte ténor et la flûte basse.
    è La viole de gambe, l’un des instruments phares de la musique baroque, avait été popularisée en son temps grâce au film d’Alain Corneau, « Tous les matins du monde ».
    ê Louis-Guy Changivy, le président de l’association ARPEGE, accompagnait les élèves à la guitare basse.



                                                         Bussy Saint-Georges                   N° 112 - Juin 2009
Vie de la cité                                                                                                      5



            Résonances, l’expo de la diversité
  å
                                                                                           Le renouveau printanier du mois d’avril a
                                                                                           apporté aux Buxangeorgiens verdure, soleil
                                                                                           et… art ! Sur le thème de la ville, l’atelier
                                                                                           arts plastiques de Résonances Art et Culture
                                                                                           a exposé ses œuvres à la médiathèque.
                                                                                                            arte Blanche aux           varié: nous venons tous d’horizons dif-

                                                                                           «C               artistes buxangeor-
                                                                                                            giens », c’était l’inti-
                                                                                           tulé de cette exposition. Et c’est un
                                                                                                                                       férents, avec nos idées, nos façons très
                                                                                                                                       différentes de réaliser un sujet. Cer-
                                                                                                                                       tains sont tournés vers l’expérimenta-
                                                                                           nom qui colle parfaitement à nos            tion de nouvelles techniques, d’autres
                                                                                           artistes en herbe qui ont gommé             ont déjà leur propre style, d’autres
                                                                                           leurs différences d’âge et d’origine        encore ont déjà l’intuition du rendu
                                                                                           pour se livrer à la création artistique.    sur toile et le modèle est dans leur tête.
                                                                                           Réunis autour de Katalin                    Nous avons également un regard dif-
                                                                                           BERECZKI, artiste peintre et pro-           férent les uns des autres sur telle ou telle
                                                                                           fesseur de l’atelier, ils ont créé des      œuvre et ce regard, complété par les
                                                                                           œuvres originales. Cette exposition         commentaires éventuels, peut nous
                                                                                           fut l’aboutissement de plusieurs            apporter une grande aide. En outre,
                                                                                           mois de travail, un travail de groupe       l’expérience de l’atelier m’a permis
                                                                                           qui puise sa force au cœur même de          d’avoir un autre regard sur les exposi-
                                                                                           sa diversité. Et, comme l’explique          tions de peinture de nos musées, elle a
                                                                                           l’une des artistes, la diversité est une    permis d’éveiller ma curiosité sans cesse
                                                                                           mine de créativité intarissable :           renouvelée ». Voici une belle leçon de
                                                                               ç
                                                                                           « L’appartenance à un groupe de tra-        vie… Qu’ajouter de plus ? Cette
                                                                                           vail en atelier, même si les sujets sont    exposition aura eu le mérite de
å Claude Louis, Adjoint au Maire chargé des Affaires culturelles, Katalin Bereczki         libres, est importante pour moi, et ce      mettre notre ville à l’honneur et, qui
   et André Aguerre, le nouveau président de l’association Résonances.                     pour plusieurs raisons. Tout d’abord,       sait, de donner à ses visiteurs l’envie
ç Des spectateurs, au premier rang desquels Dominique Bijard, Conseiller muni-             c’est un lieu d’émulation fantastique,      de prendre part à l’atelier arts plas-
   cipal, contemplent les œuvres de nos artistes buxangeorgiens.                           mais c’est aussi un apport culturel très    tiques de Résonances… n



                               Dix ans de jumelage franco-britannique

L
        e 1er mai 2009, sur l’invitation du comité de        d’un livre reprenant la charte du jumelage. La déléga-     Rendez-vous est d’ores et déjà pris à Bussy du
        jumelage de Radcliffe-on-Trent et du conseil muni-   tion française n’était pas en reste, puisque les deux      23 au 26 octobre pour célébrer comme il se doit
                                                             « chairmen » ont reçu des mains de Dominique Bijard        cet anniversaire avec nos amis britanniques.
        cipal local, Dominique Bijard, Conseiller muni-
cipal délégué aux Jumelages, Odile Bouyon,                   deux très belles plaques de verre symbolisant les 10 ans
présidente de l’ARH (Les Amis de Radcliffe-on-Trent,         d’une amitié jamais démentie. Odile Bouyon, Chris-
Holme-Pierrepont-and-Gamston), et Christiane Lecuyer,        tiane Lecuyer et Dominique Bijard avaient aussi
trésorière de l’association, se sont rendus dans notre       emmené dans leurs bagages un somptueux Brie de
ville jumelle afin de célébrer les 10 ans du jumelage.       Meaux, qui, arrosé de vins français de qualité, a fait
Un repas de gala, présidé par les deux « chairmen »          un certain effet auprès de nos hôtes anglais… n
(maires) des conseils paroissiaux, fut donné à l’occasion
de cet anniversaire. Nos amis britanniques avaient                                                            å
magnifiquement préparé les festivités: décoration de la
salle aux couleurs franco-britanniques, diaporama de
photos reprenant l’ensemble des échanges entre Bussy,                                                                      ç
Radcliffe-on-Trent et Holme-and-Pierrepont, quiz photo-
graphique permettant aux nombreux participants de                                                                       å Au menu des convives, un délicieux Brie de Meaux
reconnaître les lieux symboliques de la France, de l’An-                                                                   amené par les Buxangeorgiens.
gleterre et d’autres parties du monde. Un magnifique                                                                    ç Dominique Bijard est en de bonnes mains entre
gâteau avait également été confectionné, sous la forme                                                                     les maires de nos deux villes jumelles…


                                                         Bussy Saint-Georges                    N° 112 - Juin 2009
6                                                   Vie de la cité




                                                                                                           La rencontre des masques neutres.




    Jean-de-la-Fontaine et les Violennes
       à la découverte des masques
                                                                    e jeudi 28 mai, les élèves de       et se comporter tel un être nouveau,
    Le 28 mai, la joyeuse troupe Barraca Suivre
    a investi les écoles Jean-de-la-Fontaine et des          L      l’école primaire Jean-de-la-Fon-
                                                                    taine ont eu une drôle de sur-
                                                             prise. Dans le cadre de sa Carte
                                                                                                        dépourvu de toute personnalité. Le
                                                                                                        comédien ne doit émettre aucun son
                                                                                                        et va même jusqu’à cacher ses cheveux
    Violennes le temps d’une représentation. Les             Blanche, Barraca Suivre a présenté         sous un collant noir, afin de gommer
                                                             une séance de sensibilisation au jeu       toute caractéristique physique. Une
    comédiennes ont fait découvrir aux enfants               masqué. L’intervention de la compa-        des quatre actrices, Maud Imbert,
    le théâtre de jeu masqué lors d’une séance               gnie été dirigée par Khadija El Mahdi.
                                                             Formée par Christophe Patty (Maître
                                                                                                        enfile le masque et se livre à une
                                                                                                        séance de préparation intense. Kha-
    dédiée à l’expression corporelle et à l’exaltation       de masque au Conservatoire Natio-          dija lui demande d’exécuter une suite
                                                             nal de Paris), Khadija, accompagnée        d’actions (s’avancer, s’accroupir, se
    des sens. Les jours suivants, elles ont réitéré          de quatre comédiennes, est venue ini-      coucher…), qui vont l’aider à se repé-
    l’opération à la médiathèque de l’Europe                 tier les élèves aux pratiques théâtrales   rer dans l’espace et sur scène. Parallè-
                                                             autour de la construction de person-       lement à cela, elle travaille sa
    devant un public plus mûr: jeu masqué,                   nages masqués. Ils ont découvert l’im-     respiration (après chaque action, elle
                                                             portance de la respiration, du             prend une grande inspiration), son
    naissance de personnages et représentation de            mouvement, de l’équilibre… Les             équilibre et son attention (elle est à
    la pièce PACAMAMBO, de Wajdi                             enfants ont assisté à une séance de tra-   l’affût du moindre bruit). Tous ses
                                                             vail sur le masque neutre, un masque       gestes sont étudiés, elle exécute la
    MOUAWAD, ont ainsi charmé les nom-                       en cuir uniformisé: seules deux fentes     démonstration avec une extrême pré-
    breux spectateurs, fascinés par le jeu des               à l’emplacement des yeux laissent
                                                             entrevoir l’acteur qui le porte. Kha-
                                                                                                        cision. Les enfants, à la fois surpris et
                                                                                                        fascinés par cette pratique étrange,
    actrices. Nous avons quant à nous assisté à la           dija explique que, comme son nom           émettent des remarques très perti-
                                                             l’indique, ce masque n’a pas de senti-     nentes: « On dirait qu’elle n’est plus elle-
    démonstration donnée à l’école Jean-de-la-               ments, pas d’envies; la personne qui       même ! », « C’est comme si elle était
    Fontaine. Récit de ces moments inoubliables.             le met doit entrer dans cette logique      télécommandée! ». Une fillette lance,


                                       Bussy Saint-Georges             N° 112 - Juin 2009
Vie de la cité                                                                                            7


pleine d’entrain : « Qu’est-ce que
j’aurais aimé faire ça! ». La demande
est si spontanée que Khadija l’invite
sur scène et réitère l’exercice, ce qui
ne manque pas d’amuser ses petits
camarades. Après ce court inter-
lude, la troupe présente aux enfants
une autre catégorie de masques, les                                            å
masques d’expression. Pour maîtri-
ser parfaitement un personnage, la             des personnages sortis tout droit des
route est longue et sinueuse : un              comptes de fées. Cybèle, Frédé-
personnage masqué se construit en              rique et Maud se changent, nouent
cinq ans ! Il faut en effet que le             leur masque, puis entament un
comédien s’approprie entièrement               travail vocal grâce auquel elles vont                                                                                ç
son double jusqu’à ne former plus              poser la voix de leurs personnages.
qu’un. Khadija explique que le                 Les enfants assistent alors, émer-
choix de la matière du masque                  veillés, à la naissance d’un groupe
dépend de la personnalité que l’on             de masques peu communs sur une
souhaite lui donner: si le person-             musique douce. « La spécificité de
nage est rabougri, renfermé sur lui,           ce travail est l’improvisation,
le sculpteur va choisir un bois lourd,         conclut Khadija El Mahdi. Les per-
comme le chêne, par exemple.                   sonnages créés développent une dra-
Au contraire, si le personnage est fri-        maturgie qui leur est propre, et c’est
vole et joyeux, la matière sera plutôt         dans la rencontre avec d’autres per-
du peuplier ou du cuir. Elle présente          sonnages que se tissent des liens, des
ensuite chacun des masques: nom,               oppositions, des amours… Des his-
profession, caractère, histoire… tout          toires qui puisent dans la sensibilité                  é                                                            è
y passe. Les masques ont des carac-            et la créativité des acteurs. » n
téristiques physiques propres: grand
                                               å Avant de commencer la démonstration, Khadija présente le masque neutre aux enfants.
nez, traits marqués, moustaches,
                                               ç Cybèle et Frédérique se préparent: leurs partenaires cachent leurs cheveux sous un collant noir.
cheveux… tout est reproduit à la
                                               é Une fillette, étonnée par le jeu des comédiennes, essaye à son tour l’exercice.
perfection. Les enfants sont trans-
                                               è Après les masques neutres, c’est au tour des masques d’expressions de s’animer: Cybèle, Frédérique et Maud font naître
portés par la voix calme et posée de              sous les yeux ébahis des enfants Annette la confiseuse, Bernard le cordonnier ainsi que Rosalie, trois personnages aty-
la narratrice, et se retrouvent face à            piques et très attachants.



                                     Pacamambo revisité par Barraca Suivre
        a carte blanche à Barraca

L       Suivre comprenait également
        la lecture de Pacamambo, une
 œuvre de Wajdi Mouawad, auteur
 et metteur en scène associé au Festi-
 val d’Avignon 2009. « Ce choix de
 Wajdi Mouawad et de Pacamambo
 répondait à un objectif : réunir le
 public autour d’une parole scellée,                                                                                                                              ê
 confie Khadija El Mahdi. Le thème
 de la Mort est tabou dans notre               que la lecture de cette pièce a
 société. A partir d’un certain âge, on        déclenché dans leur famille, poursuit                                                 MÉDIATHÈQUE DE L’EUROPE
 ne voit plus de personnes âgées dans          la metteuse en scène de Barraca                                                   ê Le vendredi, la troupe se livre à une
 les rues. Le temps s’est accéléré et          Suivre. Pour nous, ces retours sont un                                             séance de lecture de la pièce PACA-
                                               succès. Car au-delà de l’acte théâ-                                                MAMBO.
 l’écoute des sages devient difficile.
 Cette pièce raconte l’histoire d’une          tral lui-même, c’est la manière dont le                                  ë        ë Le lendemain, les masques évoluent
                                                                                                                                   autour d’un cercle sous les instruc-
 transmission entre une grand-mère qui         spectacle continue de cheminer à tra-
                                                                                                                                   tions de Khadija.
 meurt et sa petite-fille qui refuse sa dis-   vers chaque spectateur qui garantit       les coulisses et les faces cachées du
 parition. Une maman et son fils, ainsi        la pertinence de notre action cultu-      jeu masqué, qui est pour nous un lieu
 qu’une grand-mère et son petit-fils sont      relle. Nous sommes heureux d’avoir        de recherche et de jeu sur ce qu’est
 venus nous faire part de l’échange            pu montrer lors de cette carte blanche    l’être humain. » n



                                                         Bussy Saint-Georges                  N° 112 - Juin 2009
8                                                             Vie de la cité




        Hugues Rondeau a chaleureusement
        accueilli le Prince Sauryavong SAVANG.




    La kermesse du Wat Velouvanaram fête sa 9e édition
             omme chaque année, la ker-                                                                   des règles religieuses, les bonzes enta-

    C        messe Wat Velouvanaram s’est
             installée Place de Verdun pour
    récolter des fonds destinés à la créa-
                                                                                                          ment leur repas. Lorsqu’ils ont ter-
                                                                                                          miné, les fidèles peuvent à leur tour se
                                                                                                          restaurer. La place de Verdun réson-
    tion du centre culturel laotien.                                                                      nait ainsi d’une bonne humeur géné-
    Le dimanche 7 juin, son Altesse, le                                                                   rale et communicative, tous les
    Prince Sauryavong SAVANG, accom-                                                                      participants circulant joyeusement sur
    pagné de son épouse la Princesse                                                                      la place : entre les stands de collecte
    Dalavan, ainsi que du maire Hugues                                                                    des dons, ceux des produits artisanaux
    Rondeau étaient présents à 10h pour                                                         å         et le stand de la famille royale, on ne
    la cérémonie religieuse. Vénérable,                                                                   savait plus où poser notre regard !
    fidèles, associations laotiennes et                                                                   Cependant, un stand attirait d’avan-
    buxangeorgiens de diverses origines                                                                   tage l’attention, celui où l’équipe de
    avaient également fait le déplacement                                                                 l’architecte présentait la maquette du
    pour assister aux prières suivies de la                                                               futur centre culturel. Les spécialistes se
    traditionnelle quête de bonze. Lors de                                                                tenaient à la disposition du public
    cette procession, les fidèles se mettent                                                              pour toutes questions ou renseigne-
    à genoux sur une natte et attendent la                                                                ment concernant le futur bâtiment. La
    file des bonzes. En silence, chacun                                                                   kermesse, riche d’animations telles
    leur tour, Ils déposent un peu de riz                                                                 que tombola, danses classiques, danses
    dans le bol à aumône des bonzes. Les                                                                  populaires sur des musique laotiennes,
    fidèles accomplissent avec joie cet acte                                                    ç         regorgeait de coloris vifs qui égayaient
    généreux, dont les bienfaits rejailli-                                                                le temps maussade de ce dimanche
    ront sur eux-mêmes et sur leurs                                                                       après midi. Malgré cela, les fidèles
    proches, en vie ou disparus. De leur                               å Après la prière, les moines se
                                                                        délectent des abondantes
                                                                                                          étaient au rendez-vous et ont large-
    côté, les bonzes méditent sur l’imper-                              offrandes des fidèles.            ment contribué à l’avancement du
    manence et sur le sens de ces                                      ç Un stand musical permettait      projet de centre culturel en achetant
    offrandes, qui symbolisent leurs abs-                                d’écouter quelques musiques      des spécialités laotiennes sur les stands.
    tinences matérielles, leur humilité et                               traditionnelles.                 Le produit de la vente sera entière-
    leur dépendance volontaire de la com-                              é Quant aux fins gourmets, ils     ment reversé à la pagode Velouvana-
    munauté des laïcs. Puis, après la béné-                       é      pouvaient déguster de nom-
                                                                         breux plats raffinés.
                                                                                                          ram pour l’achat et la construction de
    diction du déjeuner, dans le respect                                                                  leur centre. n


                                                 Bussy Saint-Georges       N° 112 - Juin 2009
Vie de la cité                                                                                        9


         Nettoyage de printemps
Un dimanche citoyen
       e dimanche 7 juin aura été

L      une journée marquée par
       trois évènements importants:
la fête des mères, les élections euro-
péennes et… le grand nettoyage de
printemps! Cette journée de pro-
preté, organisée par la Fondation
Tzu Chi, en partenariat avec la
municipalité, a réuni une cinquan-                                                              Les bénévoles se sont donnés rendez-vous devant la gare RER.
taine de bénévoles soucieux de l’en-                                                                                      ment l’absence de certains inscrits,
vironnement et de la propreté de         Une grande complicité unit Hugues                                                qui ont déserté la brigade de net-
leur ville. Ce geste civique est l’une   Rondeau et Michel Ching-long LU,                                                 toyage sans prévenir… Et aussi le
                                         Représentant du Bureau de Représen-
des missions de la Fondation, créée      tation de Taipei en France, qui connaît                                          faible taux de participation des
il y a quarante ans à Taiwan par le      désormais Bussy comme sa poche !                                                 Buxangeorgiens : une dizaine sur
Maître Bouddhiste Cheng Yen. Les         conservatoire, rues du centre-ville:                                             20000 habitants, avouez que c’est
membres de l’association se font un      tous les endroits susceptibles d’être                                            assez peu!
point d’honneur à respecter cette        souillés par l’indélicatesse de cer-      Hugues Rondeau, entouré des            Ce taux d’abstention record s’est
                                                                                   membres de la Fondation Tzu Chi et
tradition, et sont soutenus dans         tains hommes ont été passés au            de quelques Buxangeorgiens, a parti-   d’ailleurs également ressenti au
leur action par Hugues Rondeau,          peigne fin. Armés de leurs sacs pou-      cipé activement à cette matinée de     bureau de vote : plus de 50 %
                                                                                   nettoyage.
le Maire de Bussy. Ainsi, les            belles et de leurs pinces, ils for-                                              d’abstention aux élections euro-
« écolos » se sont retrouvés devant      maient un étrange cortège,                participants ont été conviés à un      péennes dans notre belle ville !
la gare RER à 9h précises pour           arpentant méthodiquement les              petit buffet aux Terrasses du golf,    A croire que la citoyenneté n’est pas
entamer un parcours bien étudié:         rues de Bussy.                            pour les remercier de leur aimable     une priorité absolue pour nos
abords du RER, parc urbain,              Après l’effort, le réconfort: tous les    participation. On regrette seule-      concitoyens buxangeorgiens… n




                                                                                   DONGFANG Tuqin
                                                                                   expose à Bussy
                                                                                   A
                                                                                               près avoir exposé ses toiles à la galerie parisienne Minsky
                                                                                               du 3 mai au 27 juin, l’artiste chinois DONGFANG Tuqin
                                                                                               sera à Bussy du 1er au 29 juillet à la médiathèque de l’Eu-
                                                                                   rope (salle Victor-Hugo) pour nous faire découvrir son univers unique.
                                                                                   Très célèbre en Chine, DONGFANG Tuqin a obtenu un grand succès
                                                                                   artistique, mais également dans les domaines de la poésie, de la phi-
                                                                                   losophie et du journalisme. Cela lui a valu d’être élu « une des dix per-
                                                                                   sonnalités artistiques » en Chine par l’UNESCO. Dès son enfance,
                                                                                   il apprend la calligraphie et commence à travailler, dans le milieu des
                                                                                   années quatre-vingt-dix, sur la technique du lavis, avant de se tourner
                                                                                   vers la peinture à l’huile. Il se distingue déjà par son style très person-
                                                                                   nel qui lui vaudra vite d’être remarqué des plus hautes personnalités
                                                                                   politiques, célébrités de la scène internationale, collectionneurs, musées
                                                                                   chinois et du monde entier. Dans les œuvres de Dongfang Tuqin, les
                                                                                   signes s’ajoutent, s’enlacent, se toisent, s’étirent et se confondent. Au
                                                                                   cœur d’un monde qui tourne désormais autour de l’immensité chinoise
                                                                                   tant humaine que géographique, son langage est codé et universel.
                                                                                   Exposant pour la première fois en Europe, il nous fait l’honneur de pré-
                                                                                   senter son travail à Bussy. Ne le manquez pas ! n

                                                                                   Exposition visible du 1er au 29 juillet en salle Victor-Hugo de la média-
                                                                                   thèque de l’Europe
                                                                                   Renseignements au service culturel au 0164662424



                                                   Bussy Saint-Georges                  N° 112 - Juin 2009
10                             Dossier



      Les liaisons douces à
     Bussy, c’est tout naturel!
                                   Trouver des modes de déplacement alternatifs à
                                   la voiture, alors que de nombreux déplacements
                                   se font sur de courtes distances (50 % des dépla-
                                   cements en ville font moins de 3 km), est la pré-
                                   occupation de nombreuses communes. Bussy
                                   n’échappe pas à cette règle d’or et bénéficie de nom-
                                   breux atouts pour favoriser ces déplacements
                                   doux. Respect de l’environnement, bonne santé
                                   des habitants et garantie d’un cadre de vie
                                   agréable sont ici plus qu’ailleurs privilégiés. Alors
                                   que l’été a enfin pointé le bout de son nez, nous
                                   vous proposons de faire un point complet sur ces
                                   fameuses liaisons douces.
                                             enjeu de la politique actuelle en faveur des liaisons ou circu-

                                   L’        lations douces (vélos, rollers, skateboards, poussettes, dépla-
                                             cements en faveur des personnes à mobilité réduite, marche
                                   à pied…) est clair : il s’agit de répondre à l’évolution considérable des
                                   besoins et des modes de déplacement en milieu urbain durant les der-
                                   nières années. Car ces aspirations collectives et individuelles très fortes
                                   ne peuvent être satisfaites sans une politique déterminée. Pour renon-
                                   cer à sa voiture, il faut se voir proposer d’autres modes de déplacement
                                   faciles, rapides, agréables et sécurisés, avec un réseau structuré, des
                                   tracés pertinents, des aménagements (revêtements, éclairage…) et une
                                   signalétique adaptée. Le développement des pistes cyclables, vélo-
                                   routes, voies vertes et voies piétonnes pour se rendre à son travail, à la
                                   gare, pour ses études, pour les loisirs ou pour la pratique du sport est
                                   donc très attendu.

                                   Un indéniable potentiel
                                   Le Schéma Directeur des Liaisons Douces pour l’ensemble de Marne-
                                   la-Vallée et le Plan de Déplacement des secteurs 3 et 4 de Marne-la-
                                   Vallée sont venus concrétiser les grandes orientations pour la Ville
                                   Nouvelle en la matière, avec les objectifs prioritaires suivants : définir
                                   des itinéraires adaptés, sécurisés, pour les déplacements utilitaires (tra-
                                   vail, études, courses…) ou de loisirs, avec le souci d’une continuité
                                   des liaisons douces entre les différentes communes du territoire.



             Bussy Saint-Georges       N° 112 - Juin 2009
Dossier                                                                                                   11


Cette préoccupation, Bussy Saint-Georges la fait sienne et possède                     sité assez forte de l’habitat, ou encore une population jeune et mobile.
même des atouts incontestables pour développer les liaisons douces.                    Aussi, la Ville de Bussy a décidé de lancer en 2008 une étude pour
Avec près de 20 000 habitants, à une trentaine de kilomètres de Paris,                 l’élaboration de son Schéma Directeur Communal des Liaisons
notre ville se caractérise en effet par des espaces publics ouverts                    Douces. C’est Claude Louis, Maire-adjoint délégué aux Affaires
importants, alliés à un environnement et un cadre de vie favorables                    culturelles et aux Transports, qui est en charge de ce projet. La pre-
à la marche à pied et au vélo.                                                         mière phase de l’étude est aujourd’hui achevée ; elle concerne le
A ce potentiel viennent s’ajouter d’autres atouts : une topographie                    diagnostic de la situation et l’analyse de l’existant et confirme que
plane favorisant les déplacements doux, une juxtaposition, mais aussi                  notre ville a tous les atouts pour développer des liaisons douces.
une contiguïté d’activités (commerces, habitat, emplois) dans un                       Les villes ayant fait de la prise en compte du piéton et du cycliste
faible périmètre, un pôle-gare central fortement attractif, où beau-                   un objectif prioritaire dans leurs aménagements offrent toutes un
coup de Buxangeorgiens se rendent déjà en vélo, de grandes emprises                    cadre de vie plus sûr, plus agréable, plus convivial pour tous.
de l’espace public facilitant les aménagements nécessaires, une den-                   C’est le pari gagnant de Bussy, tout naturellement… n


 Schéma Directeur Communal des Liaisons Douces: le mode d’emploi


L
           a Ville de Bussy Saint-Georges élabore
           actuellement son Schéma Directeur Com-
           munal des Liaisons Douces. Il existe déjà
 de larges contre-allées piétonnes sur ses principales
 artères qui représentent au total plus de 40 km.
 Des pistes cyclables sont également déjà tracées,
 notamment sur l’avenue du Général-de-Gaulle
 (4 km). Elles seront complétées par les aménage-
 ments prévus par l’EpaMarne sur de nombreux sec-
 teurs. Cependant, il demeure des problèmes de
 non-conformité et de sécurité pour les aménagements
 piétons, notamment pour les personnes à mobilité
 réduite: absence de bandes podotactiles aux car-
 refours, de potelets, de trottoirs surbaissés (…),
 ainsi que pour les aménagements cyclables.
 Après cette analyse technique indispensable sur
 les aménagements existants, il est apparu essentiel
 de connaître les habitudes, le ressenti et les attentes
 des habitants et de faire participer à la réflexion les
 associations sportives telles « Marne-et-Gondoire à       avec leurs enfants à vélos pour les accompagner         les réseaux des autres communes de Marne-et-
 vélo » et les associations de parents d’élèves.           à l’école, jeunes faisant leurs trajets                 Gondoire.
 Ainsi, en septembre 2008, une campagne de                 domicile/école/loisirs/centre-ville, grande acti-
 terrain dans le centre-ville et à proximité des prin-     vité les week-ends…), mais des risques importants       Maintenant, passer à l’action !
 cipaux pôles de la commune a permis de recen-             d’accidents, avec une priorité à donner dans un
 ser les avis de plus de 500 habitants.                    premier lieu aux tracés pour les développements         Après ce diagnostic partagé, l’étude entre mainte-
 Cette enquête fait ressortir les points suivants :        utilitaires, en privilégiant les liaisons Nord-Sud,     nant dans sa seconde phase : la définition des
 Ëdes habitants assurant leurs déplacements               avec une attention particulière aux déplacements        enjeux, les premières orientations du Schéma Direc-
      courts principalement à pied ou à vélo,              doux des jeunes.                                        teur futur et les modalités de réalisation des itinéraires.
 Ëun pôle d’attraction central : la gare,                 L’ensemble de ces analyses a permis d’étoffer le        En février 2009, une première série de propositions
 Ëdes attentes fortes pour mieux se déplacer à            bilan du diagnostic, en ciblant :                       d’aménagement a été présentée lors d’un comité
      vélo,                                                Ë problème de visibilité des aménagements,
                                                                 le                                                de pilotage rassemblant élus, associations de
 Ëdes attentes fortes en matière d’aménage-               Ë fort potentiel à développer pour les cycles,
                                                                 le                                                cyclistes (« Marne-et-Gondoire à vélo »), associations
      ment, de sécurité et de confort,                     Ëdes points forts à valoriser,                         de parents d’élèves et partenaires techniques.
 Ë une réelle possibilité de report de la voiture         Ële pôle gare à traiter en priorité,                   Le bureau d’études doit travailler à présent sur la
      vers les modes doux, en fonction des aména-          Ël’impérieuse nécessité d’un stationnement de          détermination précise des itinéraires, afin de propo-
      gements.                                                   qualité et en quantité sur les principaux pôles   ser d’ici septembre 2009 un schéma directeur cohé-
 Bussy étant une ville jeune, les associations de                de la ville : commerces, collèges, lycées…        rent. Ensuite, il sera défini un programme d’actions
 parents d’élèves ont confirmé ce diagnostic : une         Ël’absence de signalisation et de jalonnement          permettant de phaser les réalisations sur plusieurs
 culture vélo impressionnante par le trafic impor-               spécifiques modes doux,                           années. La première série de travaux de réalisation
 tant et sympathique qu’elle occasionne (mamans            Ëla nécessité de créer un réseau évolutif avec         devrait commencer au premier trimestre 2010. n




                                                       Bussy Saint-Georges                   N° 112 - Juin 2009
12                                                                              Dossier

                                                             TROIS QUESTIONS À CLAUDE LOUIS,
                                                             Maire-adjoint chargé des Affaires culturelles et des Transports
                                                             « Les liaisons douces? Une forte volonté municipale! »




     ¢ Pourquoi un Schéma Directeur
      Communal des Liaisons Douces
      pour Bussy Saint-Georges?
     ‚ Claude Louis Ce Schéma a pour but de
        mettre en cohérence, à l’échelle de notre com-
        mune, les orientations des 3 documents de pla-
        nification dans ce domaine : le Schéma
        Directeur des Liaisons Douces pour l’ensemble
        de Marne-la-Vallée (2 005), le Plan de Dépla-
        cement Communal (2 005) et le Plan de
        Déplacement des secteurs 3 et 4 de Marne-
        la-Vallée (2 008), concernant plus spécifique-
        ment Bussy, les communes voisines, et le
        secteur de Disney. Il correspond à une attente         tée et une urbanisation harmonieuse autour de        la Jonchère avec les villes de la communauté
        très importante de nos habitants et repose sur         la gare RER.                                         d’agglomération de Marne-et-Gondoire :
        une volonté forte de notre commune de s’en-                                                                 toutes les pistes cyclables arrivent à cet endroit,
        gager dans un aménagement structuré des liai-        ¢ Quels sont les projets                               et il manque quelques centaines de mètres de
        sons douces. Nous souhaitons, en effet, que           importants à mettre en œuvre?                         raccordement avec les pistes buxangeor-
        les déplacements, utilitaires ou de loisirs, puis-                                                          giennes…
        sent se développer selon ce mode.                    ‚ Claude Louis La qualité des aménage-                Enfin, l’opportunité de notre futur écoquartier
                                                               ments est fondamentale, je pense en particu-        du Sycomore (2 930 logements susceptibles
     ¢ Notre ville
                 possède de nom-                               lier au stationnement, insuffisant auprès de la     d’accueillir 10 000 habitants) nous pousse, en
                                                               gare et des commerces. Sur un plan plus géné-       travaillant sur leur schéma d’aménagement, à
      breux atouts dans ce domaine…
                                                               ral, le grand défi que nous avons à relever est     mener bien évidemment une étude sur tous les
     ‚ Claude Louis Outre la topographie de la                 celui du développement de nos pistes                modes de transports alternatifs à la voiture que
        ville très favorable (Bussy est située sur un pla-     cyclables, en continuité avec celles des autres     sont les liaisons douces et les transports en
        teau avec très peu de dénivelé), nous avons            communes de notre secteur. J’insisterai plus par-   commun. A ce sujet, je rappelle le projet de
        notamment une culture « vélo » déjà très implan-       ticulièrement sur le raccordement du bassin de      bus à grande fréquence sur le modèle de ceux
                                                                                                                   de la RATP.
                                                                                                                   Je conclurai sur un projet qui me tient à cœur,
                      Petit lexique de l’écomobilité !                                                             parce qu’il fait le lien entre mes deux missions,
                                                                                                                   les transports et les affaires culturelles : celui du
                                                                                                                   chemin patrimonial, boucle partant de la gare
      Ë VÉLOROUTES : itinéraires pour cyclistes de longue et moyenne distance, reliant les régions
                                                                                                                   et sillonnant les parties anciennes et nouvelles
      entre elles et traversant les agglomérations. Les véloroutes empruntent tous types de voies sécu-
                                                                                                                   de la commune. La réflexion sur les liaisons
      risées, dont les voies vertes.
                                                                                                                   douces nous donne là l’opportunité de créer
      Ë VOIES VERTES : aménagements en site propre (chemins de halage, berges, voies ferrées désaf-                un lien entre tous les quartiers de Bussy. Elle
      fectées, routes forestières, parc urbain…) réservés aux déplacements non motorisés. Elles sont               s’harmonise avec notre souhait de concilier son
      destinées à différents types d’usagers: piétons, cyclistes, rollers, joggers, personnes à mobilité           développement dynamique et son identité de
      réduite, dans le cadre du tourisme, des loisirs et des déplacements de la population locale. Elles           village grâce à des aménagements de qualité,
      doivent être jalonnées et sécurisées.                                                                        afin que nos habitants aiment leur ville et soient
                                                                                                                   heureux d’y vivre ! n



                                                         Bussy Saint-Georges                 N° 112 - Juin 2009
Dossier                        13



         Le Parc du Génitoy, pour le bonheur de la promenade…




               oilà près de deux ans qu’a débuté la seconde phase

V              des travaux d’aménagement du Parc du Génitoy.
               Sillonnant Bussy d’est en ouest, il correspond plei-
nement à sa vocation de parc urbain, faisant entrer la ville dans
le parc et le parc dans la ville par sa position centrale dans la
commune. Avec ses 45 ha entièrement dédiés à la nature et au
plein air, c’est un merveilleux lieu de nature en ville, apportant
calme, paix et détente. Il remplit tout aussi bien sa mission de
jardin public de proximité en semaine que d’espace naturel le
week-end, où viennent s’oxygéner les Buxangeorgiens, mais
aussi les habitants des communes voisines.
Le parc s’est embelli avec la transformation en bassin d’agré-
ment du lac de rétention existant (destiné à recevoir les eaux de
pluie et de ruissellement), situé à l’est de l’étang de l’Île Mysté-
rieuse. L’étang des Grives est plus allongé que son voisin, et soi-
gneusement entouré de plantations fleuries aux beaux jours. Par
ailleurs, la réalisation de la passerelle de franchissement du RER,
boulevard Thibault-de-Champagne, vient remarquablement
améliorer le réseau d’itinéraires pédestres, alternant la traver-
sée d’espaces fleuris, de bosquets, d’aires de jeux ou de repos.
Enfin, les deux voies vertes permettent aux cyclistes et aux pié-
tons de parcourir en toute tranquillité ce parc qui contribue plei-
nement à la belle image de notre ville.n



                                                 Bussy Saint-Georges         N° 112 - Juin 2009
14                                                                             Vie municipale

       La Police municipale accueille
     des stagiaires de la Police nationale




                                                                                                   Une collecte d’ordinateurs
                  ercredi 3 juin, Jean-            de police de Bussy, et ainsi mieux
                                                                                                     pour la bonne cause
     M            Claude Lamagnère, Pre-
                  mier Adjoint au Maire,
                                                   cerner leur quotidien. La signature
                                                   de cette convention est un nouveau

                                                                                                D
                                                                                                             ans le cadre de son projet      l’aide, de l’humanitaire et du social en
     était présent en salle Jean-Claude-           signe fort de la collaboration entre                      humanitaire avec le village     janvier, le Conseil Des Jeunes continue
     Steffen, en compagnie d’Alain                 Police nationale et Police municipale,                    de N’Guéniène au Séné-          son action et vous invite à déposer vos
     Dubourdieu, Chef de service de la             qui ne se dément pas. « Nous tra-            gal, les élus du Conseil Des Jeunes sol-     ordinateurs au Gymnase Maurice-
     Police municipale de Bussy, et du             vaillons main dans la main avec nos          licitent votre participation et font appel   Herzog, sur les horaires d’ouverture du
     Capitaine de Police Serge Delrieu,            collègues de la Police nationale, souli-     à votre générosité. En collaboration         gymnase.
     chef de l’Unité de Sécurité de Proxi-         gnait ainsi Alain Dubourdieu, et cette       avec l’association Bussy Solidarité Cap’     L’envoi des ordinateurs récoltés est prévu
     mité de Lagny-sur-Marne, pour                 collaboration est indispensable pour         Sud, les conseillers ont décidé de           en novembre prochain. Pour concrétiser
     signer une convention de stage entre          assurer la meilleure sécurité possible aux   lancer une collecte de matériels sco-        leur projet, les conseillers ont donc acti-
     la Ville de Bussy et le Commissariat          Buxangeorgiens. » « Depuis l’arrivée         laires et informatiques afin de les          vement besoin de votre aide ! Stylos,
     de Sécurité publique de Lagny. La             d’Alain Dubourdieu à la tête de la           envoyer au village et de soutenir l’ac-      trousses, cahiers, ordinateurs (en état de
     Police municipale a en effet accueilli        PM, cette collaboration entre nos effec-     cès à l’éducation des jeunes Sénéga-         marche), tous les dons seront utiles pour
     au début du mois de juin quatre sta-          tifs et ceux de la Police Nationale est      lais. Cette action a aussi pour but de       soutenir ce beau projet.n
     giaires gardiens de la paix, qui,             d’ailleurs au beau fixe », ajoute même       créer un échange culturel à long terme       Pour plus de renseignements, vous
     durant deux demi-journées pour                Olivier Martel, Maire-Adjoint à la           avec la création d’un blog par les           pouvez contacter Maud Viallet au
     chacun d’entre eux, ont pu décou-             Sécurité et à la Prévention, qui s’en        jeunes des deux villes. Cette collecte       01.64.66.68.18 ou par courriel à
     vrir les méthodes de travail des agents       félicite pour le bien de tous. n             continue ! Déjà présents au Forum de         culturel@bussy-saint-georges.fr

             L’association AIME77 organise
           une collecte de livres, jouets, jeux…                                                  Focus sur la communauté rurale
                                                                                                          de N’Guéniène
     P
                our l’ouverture de notre structure éducative pour enfants touchés par l’au-
                tisme, vos dons de jouets, de jeux, de livres et de tout autre matériel neuf
                ou d’occasion seront grandement appréciés. Sont les bienvenus tous               N’Guéniène est une communauté rurale composée de 23 villages et
     jouets éducatifs, jeux d’éveil, jeux d’imitation et d’imagination, puzzles, loisir créa-    administrée par un Conseil rural. Cette communauté de village est située à
     tif, jeux de plein air, jeux de construction, même un matériel incomplet ou partielle-      120 km au sud de Dakar. Plusieurs ethnies y coexistent. Les principales sont
     ment cassé, quelques perles, quelques pièces de lego… Ce seront en effet des                les Sérères, les Wolofs, les Toucouleurs et les Peules. Sa population est
     outils de travail indispensables pour nos psychologues, qui travailleront notamment         essentiellement agricole. Le mil, céréale locale, est destiné à la culture
     avec les enfants sur la communication, la cognition, la motricité, l’autonomie…             vivrière, tandis que l’arachide est essentiellement destinée à la vente.
     Merci à vous
                                                                                                 TOTAL DE LA POPULATION DE L’ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTÉ
     Contact: Mme Crespin: 0663092035                                                            RURALE DE N’GUÉNIÈNE

                                                                                                      Hommes                       Femmes                               TOTAL
     Passeports biométriques : des délais allongés
                                                                                                      10102                        10293                                20395
          Les demandes de passe-                      hausse par les services de la sous-

     L    ports biométriques étant
          très nombreuses actuelle-
     ment, le délai d’attente pour la
                                                      préfecture. Ils sont désormais de 5
                                                       semaines. Ces délais sont d’ailleurs
                                                        strictement indicatifs, et ils peu-
                                                                                                 Cette population totale compte 57 % de jeunes. Son taux de croissance
                                                                                                 démographique est de 3 % par an. Avec une superficie de 206 km2, elle
                                                                                                 compte une densité de 99hab/km2.
     délivrance des passeports bio-                      vent rapidement augmenter en            Sur une population scolarisable de 4898 individus, seuls 32,5 % de jeunes
     métriques, initialement fixés à               fonction de l’afflux des demandes,            accèdent à l’école. n
     une dizaine de jours, a été revue à la        précise la sous-préfecture. n


                                                              Bussy Saint-Georges                    N° 112 - Juin 2009
Vie municipale                                                                                                       15



  De la prévention
routière dans l’air…
Nicole Bezoulle, conseillère municipale déléguée
à la sécurité routière, s’était fixé un objectif: initier
les enfants à l’utilisation du vélo en ville, en appli-
quant les règles de sécurité. C’est chose faite aujour-
d’hui: avec l’aide de Jean-Marc Bort, chargé de
développement de la GMF Assurances, et de poli-                                     Les élèves écoutent attentivement les explications de Jean-Marc Bort, de la GMF.
ciers municipaux, toutes les classes de 6e ont pu
                                                                                    support papier et à l’écran. Les ques-        se partagent les tâches, David Vidal
bénéficier d’une formation fort bien menée.                                         tions sont lues à haute voix par Jean-        abordant plutôt les aspects législatifs et
         eux matinées par semaine, la    GMF Assurances (1er assureur des           Marc Bort et, le cas échéant, précisées.      Jean-Marc Bort le côté sécurité. Les

D        petite équipe dispense une
         leçon un peu particulière aux
élèves des collèges Anne-Frank,
                                         agents du service public), qui a prêté
                                         le matériel nécessaire à ces séances et
                                         a réalisé, en collaboration avec la
                                                                                    Après un court instant de réflexion, le
                                                                                    chargé de développement de la GMF
                                                                                    Assurances procède à un vote à main
                                                                                                                                  élèves sont très réceptifs et compren-
                                                                                                                                  nent les enjeux de cet exercice; ils quit-
                                                                                                                                  tent la salle avec plein de bons conseils
Jacques-Yves-Cousteau et Claude-         police municipale, un test de 10 ques-     levée. Les élèves sont réactifs et intéres-   en tête, prêts à délivrer la même leçon
Monet. En effet, il s’agit d’expliquer   tions sur le thème du vélo. Celui-ci est   sés, ils se prêtent tout de suite au jeu.     à leurs parents en rentrant de l’école…
aux collégiens leurs droits et devoirs   distribué aux élèves au début de           La réponse qui obtient la majorité des        Satisfaite de la réussite de ces modules,
quant à la pratique du vélo, à travers   chaque séance. Les questions sont          voix est validée à l’écran, et l’ordina-      Nicole Bezoulle prévoit à présent des
des questions ludiques. Ceci a été       également reprises dans une vidéo          teur donne la solution. David Vidal           séances de ce type à partir du CP ainsi
                                                                                                                                                                      ,
rendu possible grâce à Jean-Marc         projetée au tableau. Ainsi, les enfants    explique alors aux collégiens le pour-        que des interventions dans les lycées,
Bort, chargé de développement de la      peuvent suivre le test à la fois sur le    quoi du comment; les deux hommes              axées sur le thème des deux-roues. n

                                    Testez vos connaissances sur le vélo!
Connaissez-vous les règles à respecter lorsqu’on enfourche un vélo ? Tentez de répondre au questionnaire
ci-dessous, celui sur lequel ont planché les élèves de 6e, et mesurez votre taux de réussite page 26 !
1 - Un vélo doit-il obligatoirement être équipé d’éclairage avant                   6 - Pour un cycliste, qu’est-ce qu’un sas de sécurité?
    et arrière?                                                                     A. Une piste spécifique pour permettre aux cyclistes de circuler
A. OUI                                                                              B.Un espace aménagé avant les feux de signalisation et réservé aux cyclistes
B. NON                                                                              C. Une rue interdite à tous les véhicules à l’exception des cycles
2 - En moyenne, combien de vélos sont-ils volés chaque année en                     7 - Sur quelle(s) voie(s) doit se placer un cycliste qui aborde un
    France?                                                                             carrefour à sens giratoire pour emprunter la sortie de gauche?
A. 150000                                                                           A. Sur la voie de droite
B. 300000                                                                           B. Sur la voie de gauche
C. 400000                                                                           C. Sur l’une ou l’autre de ces voies
3 - Peut-on utiliser le mobilier urbain pour attacher sa bicyclette?                8 - Lorsque l’on est à vélo, de quelle manière est-il préférable de
A. OUI                                                                                  transporter ses paquets?
B. NON                                                                              A. Les sangler sur le porte-bagage
                                                                                    B. Les porter dans un sac, sur son dos
4 - Quel type d’amende encourt-on en circulant sur le trottoir à vélo?
                                                                                    C. Les sangler sur le guidon du vélo
A. Une amende de 2e classe
B. Une amende de 3e classe                                                          9 - A vélo, comment peut-on transporter un passager?
C. Une amende de 4e classe                                                          A. Sur le porte-bagage (« à califourchon »)
5 - Une infraction au Code de la route, commise à vélo, entraîne-t-                 B. Sur le cadre du vélo
    elle un retrait de points dès lors que la personne impliquée est                C. Sur un siège distinct et solidement fixé
    titulaire du permis de conduire?                                                                 10 - En présence de ce panneau, que doit faire le cycliste?
A. OUI                                                                                               A. Il doit emprunter la piste cyclable
B. NON                                                                                               B. Il peut continuer sur la chaussée
C. Cela dépend des infractions                                                                       C. Il a le choix entre la piste cyclable et la chaussée

                                                   Bussy Saint-Georges                    N° 112 - Juin 2009
16                                                                    Vie municipale

                                         Un projet de rénovation sérieux pour la ligne A
                                         Le RER A se paye une nouvelle beauté
                                                 h oui !

                                        E        Notre
                                                 b o n
                                         vieux RER A
                                         va se faire une
     petite fraîcheur. Et il en a bien besoin ! Les
     retards répétés et l’inconfort des rames agacent
     tous les voyageurs fréquentant régulièrement
     cette ligne. Mais quelles sont les causes de ces
     perturbations ? Tout d’abord, la ligne A est de
     loin la plus chargée du réseau: avec un million
     de voyageurs par jour ouvrable, cette ligne, l’une
     des plus denses du monde, est en effet proche de
     la saturation. Elle assure à elle seule plus d'un
     quart du trafic ferroviaire de la banlieue pari-
     sienne. Ainsi, le matériel a vieilli prématuré-
     ment, car l’accroissement de la population de
     ces dernières années n’était pas forcément prévu
     à un rythme aussi soutenu… Alors, pour redo-
     rer le blason de la ligne, quelques travaux de
     rénovation s’imposaient. Pour cela, les élus rive-
                                                           Scène traditionnelle vécue par de nombreux Buxangeorgiens tous les soirs de la semaine :
     rains du RER A, dont Claude Louis, qui siège          la cohue pour sortir de la gare !
     au Syndicat intercommunal de transports des
     secteurs 3 et 4 de Marne-la-Vallée, se sont           faveur de la ligne A (supporté à 2/3 par la RATP     même si elles ne règleront pas tous les pro-
     regroupés il y a quelques mois afin d’établir un      et à 1/3 par le STIF) avec le remplacement à         blèmes, loin s’en faut… « Alors que notre dépar-
     diagnostic et des propositions de solutions           partir de 2 011 de l’ensemble des trains circu-      tement représente en superficie 49 % de la région
     réunis dans le Livret-Blanc des Elus. Dans le but     lant sur cette ligne, la plus fréquentée au          Ile-de-France, aucun projet d’envergure n’est prévu
     de trouver rapidement des axes d’amélioration,        monde. Les nouveaux trains offriront 30 % de         dans les 10 prochaines années pour la Seine-et-
     ce collectif d’élus a récemment rencontré Pierre      capacité supplémentaire ainsi que des équipe-        Marne, s’alarme-t-il. Suite à nos demandes pres-
     Mongin, le président de la RATP, qui leur a           ments conséquents en matière de sécurité et de       santes depuis plusieurs années pour la réalisation
     confirmé la priorité donnée à la ligne A du RER       confort. La RATP s’est également engagée à           d’un second accès en gare de Bussy, la RATP avait
     par l’entreprise de transports francilienne.          mettre en place un dispositif d’information en       indiqué qu’il était envisageable de transformer la
                                                           direction des collectivités locales. En liaison et   sortie de secours existante en un second accès. Ce
                                                           en réseau avec les municipalités riveraines du       projet a été déclaré éligible au financement de la
     30 nouveaux trains déployés                           RER, l’état réel du trafic sera communiqué en        Région dans le cadre du GP3. Nous entendons
     à partir de 2011                                      direct aux usagers, par l’intermédiaire des          donc bien poursuivre notre démarche afin de
     Les élus se félicitent de la décision de la RATP      moyens de diffusion de ces collectivités, et         désengorger la station de Bussy », conclut Claude
     et du STIF (Syndicat des Transports d’Ile-de-         notamment de leurs sites internet. Pour Claude       Louis, prêt à en faire l’un de ses chevaux de
     France) d’engager un investissement record en         Louis, ces décisions vont dans le bon sens,          bataille dans les prochains mois…n


                                       LA LIGNE A EN QUELQUES CHIFFRES
        +20 % de trafic en 10 ans (1 997 à 2007) sur l’en-                                           2008 : 175 journées « millionnaires »,
        semble de la ligne                                                                           avec 1,1 m de voyages quotidiens en moyenne
        +36 % de trafic annuel sur la branche de Marne-                                              300 millions de voyages en 2008
        la-Vallée entre 1997 et 2006
                                                                                                     EVOLUTION 2 007 À 2008
        21 décembre 2001 : pour la première fois, le RER                                             DES ENTRANTS EN GARE DE BUSSY :
        A enregistre une fréquentation journalière supé-                                             Janvier à juin 2007 : 6 699
        rieure au million de voyageurs                                                               Janvier à juin 2008 : 7 311
        2006 : 140 journées « millionnaires »                                                        Septembre à décembre 2007 : 6 981
                                                                                                     Septembre à décembre 2008 : 7605



                                                       Bussy Saint-Georges                 N° 112 - Juin 2009
Vie municipale                                                                                                       17




 BBL, une nouvelle dynamique pour l’emploi
        ondé en 1997 par Kaci Kebaïli, le groupe

F       BBL (Balkans Bosphore Logistique) a pour
        cœur de métier le transport de marchan-
dises. Il assure l’acheminement complet des four-
nitures grâce à de solides réseaux de transport
routier, ferroviaire, maritime et aérien. Le groupe




                                                       tage professionnel non négligeable, en plus d’of-           recruter une dizaine de personnes supplémentaires
                                                       frir un large panel de services: « C’est une ville          d’ici la fin de l’année. Ils sont aujourd’hui déjà six
                                                       animée, aérée et dotée de grands espaces verts. Elle est    à avoir rejoint l’entreprise, dont deux Buxangeor-
      Kaci Kebaïli, fondateur du groupe BBL            vraiment très agréable, et je suis très heureux de m’être   giens. « Si nous recrutons des candidats qui habitent
                                                       établi ici », déclare le gérant. Depuis le 4 mai der-       très loin, ça n’apporte rien de bon, ni pour eux, ni pour
s’est fortement développé au cours des dernières       nier, le bâtiment accueille l’agence principale de          nous, nous confie Thomas Levy, responsable mar-
années et possède aujourd’hui 6 agences en             la société. Pour l’entreprise, cela permet ainsi de         keting et communication de l’entreprise. L’idéal
France et 5 à l’étranger. Afin d’offrir un socle       centraliser les fonctions de décision, mais aussi de        serait d’embaucher des personnes demeurant à Bussy
solide au développement de l’entreprise, le nou-       réorganiser ses activités. Les nouveaux bureaux             ou dans ses environs », ajoute-t-il. Les secteurs
veau siège social du groupe s’est implanté il y a      hébergent toutes les fonctions support du groupe            concernés sont le commerce (un commercial, un
quelques semaines sur la commune de Bussy. Ce          telles que le marketing, l’informatique, la comp-           assistant commercial ainsi que des exploitants) et
choix n’est pas le fruit du hasard, mais d’une déci-   tabilité et le juridique, ainsi que l’activité de trans-    le transport (chauffeurs et caristes). Si vous êtes
sion mûrement réfléchie. Tout d’abord, Kaci            port d’œuvres d’art.                                        intéressés, n’hésitez donc pas à les contacter. n
Kebaïli souhaitait acquérir un terrain, et les
grands espaces à la périphérie de notre ville per-                                                                 BBL Transports
mettaient cela. De plus, Bussy jouit d’une excel-
                                                       Une politique d’embauche                                    Parc Léonard-de-Vinci
lente implantation géographique: proche des axes       déjà amorcée                                                31 – 35 avenue Graham-Bell
routiers et pratique d’accès, la zone industrielle     A ce jour, BBL Transports compte une cinquan-               Tel: 0174922200 - Fax: 0174922201
offrait tout ce dont le siège avait besoin pour son    taine d’employés, mais la société devrait très vite         Contact emploi:
développement. Bussy présentait donc un avan-          accroître ses effectifs. Le groupe prévoit en effet de      info@bbl-transport.com -Tél.: 0174922200



                                                   Bussy Saint-Georges                     N° 112 - Juin 2009
Activités sportives                                                                                    19




                                                                                        A l’issue de la remise des diplômes et des médailles,
                                                                                        c’est dans une joyeuse ambiance que tous les sportifs
                                                                                        se sont retrouvés sur la scène de la salle Maurice-Koehl,
                                                                                        presque trop petite!


                                                   Deuxième Fête des Sports
                                 Bussy, ville sportive !
           vec plus de 6 000 licenciés répar-

A          tis dans une trentaine d’associa-
           tions, nul ne peut contester la
place du sport dans notre commune, ce
qu’a d’ailleurs tenu à rappeler Hugues
Rondeau dans son discours d’introduction
à cette deuxième Fête des sports, organi-
sée le vendredi 5 juin à la salle Maurice-
Koehl. Lors de cette saison, l’ensemble des
                                                                                    å                                                              ç
sportifs buxangeorgiens a encore démon-
tré ses larges compétences, avec de
brillants résultats dans de nombreuses dis-
ciplines. Que ce soit en judo, gymnas-
tique, tennis de table, basket, athlétisme,
golf, karaté, tir à l’arc, aérobic, sans oublier
les associations sportives des collèges-
lycées et bien d’autres sports, les athlètes
ont su porter haut les couleurs de notre                                            é                                                              è
ville, dans la région Ile-de-France, et
même, pour certains d’entre eux, au
niveau national. Pour célébrer les remar-                                                      å L’équipe Challenge de l’aérobic Bussy Club a parti-
quables performances qui ont émaillé                                                            cipé au mois de mai au championnat de France orga-
cette année et conclure en beauté cette                                                         nise par la Fédération française de gymnastique.
                                                                                               ç André Gilly, le président du Hop Quyen Dao, peut être
saison 2008/2009, les sportifs buxangeor-                                                        fier de ses deux jeunes pousses!
giens s’étaient donc donné rendez-vous le                                                      é Le Judo Club du président Stéphane Bischoff à l’hon-
vendredi 5 juin lors de la deuxième Fête                                                         neur avec Jérémie Froment, un jeune très prometteur
des Sports, qui a récompensé les plus méri-                                                    è Kevin Oliveira et Aurélie Radosalvjevic, champions
tants d’entre eux. Lynda Amami, Adjointe                                                         d’Ile-de-France de kickboxing, ont été chaleureuse-
                                                                                                 ment félicités par Lynda Amami et leur entraîneur,
aux Sports, n’a ainsi pas manqué de félici-                                                      Frédéric Cardoso.
ter tout ce beau monde. Le résumé de                                                ê          ê Elise Chantin et Etienne Huynh enseignent le taï -chi et
cette soirée en quelques clichés… n                                                              le kung-fu au sein du club Danses Lions  Dragons France.




                                                    Bussy Saint-Georges   N° 112 - Juin 2009
20                                                                 Activités sportives




             C’est parti pour 10 km de course effrénée !


                                            MC Solaar, chanteur et athlète !
         13e édition des Foulées de Bussy :
             un chiffre porte-bonheur ?
                  première vue, oui. Et                                                                                            assez bonne position dans le

     A            pourtant, ce n’était
                  pas gagné d’avance.
     Le superstitieux président du
                                                                                                                                   classement général. Le vain-
                                                                                                                                   queur des 10 km, Mustapha
                                                                                                                                   Bennacer, a quant à lui franchi
     BSGA, Jean-Paul Zita, a décidé                                                                                                la ligne d’arrivée en 31 mn et
     que les Foulées se dérouleraient          å                                         ç                                         57 s. Et les plus jeunes dans tout
     le samedi et non le dimanche,                                                                                                 ça ? Ils avaient aussi leurs
     comme de coutume. Pourquoi ?                                                                                                  courses : 3 km pour les adoles-
     Tout simplement pour avanta-                                                                                                  cents à partir de 14 ans et 1 km
     ger les commerçants en faisant                                                                                                pour les enfants de 7 à 13 ans.
     passer la course dans le centre-                                                                                              La première course a été rem-
     ville. « C’était l’occasion de modi-      é                                         è                                         portée par Jérémie Charpentier
     fier le tracé du parcours pour                                                                                                en 9mn 49s, tandis que le jeune
     l’aplanir », ajoute le président.                                                                                             Maël Lamotte est sorti victo-
     Et il a été bien inspiré ! Les nou-                                                                                           rieux du parcours de 1 km avec
     veaux parcours ont attiré de                                                                                                  un temps de 3mn 20s. Un résul-
     nombreux sportifs, adultes                                                                                                    tat très prometteur pour ces
     comme enfants, mais aussi…                                                                                                    jeunes talents ! Pourvu que ça
     MC Solaar ! De son vrai nom               ê                                         ë                                         dure…n
     Claude M'Barali, le célèbre rap-
     peur français est venu tester son
                                            å Les petits champions du 1 000 m trônent fièrement sur le podium…
     endurance sur les sols de notre        ç Et les filles, loin de se laisser distancer par leurs rivaux masculins, tiennent triomphalement leur belle coupe.
     ville, se mêlant à la foule des        é Le Maire, Hugues Rondeau, remet sa coupe à Mustapha Bennacer, heureux vainqueur des 10 km.
     participants. Discret, il a effec-
                                            è Le trio de tête des 10 km. De gauche à droite : Boudjemai, Mustapha Bennacer et Ibrahim Kante.
     tué les 10 km en 48 minutes, un        ê A droite, MC Solaar ne se laisse pas distancer par ses concurrents…
     temps honorable qui le place en        ë …Et finit la course par de grandes foulées, qui lui permettent de dépasser quelques adversaires.


                                                       Bussy Saint-Georges                   N° 112 - Juin 2009
Activités sportives                                                                                         21


                                                          Cross des écoles
    Ils courent, ils courent, les primaires…
         eudi 28 mai, 14h : c’est l’ef-

J       fervescence au stade d’ath-
        létisme Stéphane-Diagana.
Les enfants de tout Bussy arrivent
dans la bonne humeur avec leurs
professeurs. Qu’ils soient mater-
nels, CP ou CE1, les élèves sont                                                                                                                        ç
vêtus comme de vrais petits ath-
lètes : joggings colorés, baskets et
dossards épinglés aux tee-shirts,
les enfants sont parés pour la
course ! Les parents venus encou-
rager leurs bouts de choux se mas-
sent autour de la piste et                                                                                                                              é
                                                                                                              å
attendent, anxieux, le coup de feu
matérialisant le départ. Les pre-
mières à partir sont les filles de        å Les enfants se lancent avec enthousiasme dans la course…
CE1, puis vient le tour des gar-          ç … et sont fiers d’avoir gagné une belle médaille!
çons et ainsi de suite jusqu’à ce         é Les parents se prêtent eux aussi au jeu…
que tous les enfants aient couru.         è …sous les applaudissements de leurs enfants.
Parmi la foule de parents présents,       champions, c’est au tour des        piste. Une dizaine de courageux
certains se détachaient du lot : très     parents de faire preuve de rapi-    se présentent au départ et, malgré
impliqués dans l’épreuve et bien          dité ! L’animateur demande des      des chaussures parfois mal adap-                                          è
décidés à soutenir leurs enfants,         volontaires pour faire un tour de   tées, finissent vaillamment le tour
des papas en tenue de maratho-            terrain : « Montrez l’exemple à     de circuit sous les applaudisse-          appelés par ordre de passage, se
niens ont même pris part à la             vos enfants ! », lance-t-il plein   ments du jeune public. Arrive             voient remettre une médaille ; une
course. Avant de procéder aux             d’entrain. Les bambins sont ravis   enfin le moment tant attendu de           photo souvenir en guise de touche
remises de médailles pour les             et poussent leurs parents sur la    tous : le podium. Les vainqueurs,         finale immortalise le moment. n



Championnat départemental des jeunes
                19 podiums
               pour le BSGA
A
           peine remis des Foulées, l’équipe du BSGA, emmenée par son
           président, Jean-Paul Zita, est repartie pour encourager les
           jeunes du club lors du championnat de Seine-et-Marne ben-
jamins/minimes, à Savigny. Le BSGA avait 39 qualifiés, sans compter           Eric Sorel, leur entraîneur, peut être fier des résultats de ses jeunes pousses!
les lanceurs de marteau et de disque qui, faute de cage, n’ont pas pu
disputer leur épreuve ! Au total, ce ne sont pas moins de 19 médailles        U Perche MF : Lindsay Tra-Bi championne départementale (2m20), Mor-
que le club a récoltées lors de ce championnat. Voici la liste de ces           gane Aguilar 2e (2m10). A noter que Lindsay a passé une barre à
podiums :                                                                       2,50 hors concours
U 4X60 minimes filles : 3e                                                    U Perche BG : Quentin Jacob 2e (2m20)
U 4X60 benjamins : 2e                                                         U Perche MG Adrien Rota champion départemental 3m20 (record du
U 200 H : Genna Pisi champion départemental                                   club)
U Poids BG : Fabien Belloso champion départemental, Quentin Jacob 2e          U Javelot BG Alexandre Luc 3e
U Hauteur BG : Benjamin Faleyras 2e (1m48)                                    U 100 m Genna Pisi 3e (13s59)
U Hauteur BF : Jeanne Delrieu 3e (1m30)                                       U 50 m Haies BG : Quentin Jacob 2e
U Hauteur MF : Marine Villette 3e 1m32                                        U 1 000 m : Charles Callin 3e
U Perche BF : Eléonora Fridella et Faustine Debenest 3e (1m90)                U Triple-saut MF : Yacine Faye 2e (10m09)



                                                  Bussy Saint-Georges              N° 112 - Juin 2009
Journal de bussy numéro 112
Journal de bussy numéro 112
Journal de bussy numéro 112
Journal de bussy numéro 112
Journal de bussy numéro 112
Journal de bussy numéro 112
Journal de bussy numéro 112

Contenu connexe

Tendances

Tendances (20)

Journal de bussy numéro 148
Journal de bussy numéro 148Journal de bussy numéro 148
Journal de bussy numéro 148
 
Journal de bussy numéro 115
Journal de bussy numéro 115Journal de bussy numéro 115
Journal de bussy numéro 115
 
Journal de bussy numéro 104
Journal de bussy numéro 104Journal de bussy numéro 104
Journal de bussy numéro 104
 
Journal de bussy numéro 105
Journal de bussy numéro 105Journal de bussy numéro 105
Journal de bussy numéro 105
 
Journal de bussy numéro 132
Journal de bussy numéro 132Journal de bussy numéro 132
Journal de bussy numéro 132
 
Journal de bussy numéro 117
Journal de bussy numéro 117Journal de bussy numéro 117
Journal de bussy numéro 117
 
Journal de bussy numéro 86
Journal de bussy numéro 86Journal de bussy numéro 86
Journal de bussy numéro 86
 
Journal de bussy numéro 130
Journal de bussy numéro 130Journal de bussy numéro 130
Journal de bussy numéro 130
 
Journal de bussy numéro 102
Journal de bussy numéro 102Journal de bussy numéro 102
Journal de bussy numéro 102
 
Journal de bussy numéro 129
Journal de bussy numéro 129Journal de bussy numéro 129
Journal de bussy numéro 129
 
Journal de bussy numéro 122
Journal de bussy numéro 122Journal de bussy numéro 122
Journal de bussy numéro 122
 
Journal de bussy numéro 128
Journal de bussy numéro 128Journal de bussy numéro 128
Journal de bussy numéro 128
 
Journal de bussy numéro 125
Journal de bussy numéro 125Journal de bussy numéro 125
Journal de bussy numéro 125
 
Journal de bussy numéro 108
Journal de bussy numéro 108Journal de bussy numéro 108
Journal de bussy numéro 108
 
Journal de bussy numéro 114
Journal de bussy numéro 114Journal de bussy numéro 114
Journal de bussy numéro 114
 
Journal de bussy numéro 146
Journal de bussy numéro 146Journal de bussy numéro 146
Journal de bussy numéro 146
 
Journal de bussy numéro 124
Journal de bussy numéro 124Journal de bussy numéro 124
Journal de bussy numéro 124
 
Journal de bussy numéro 87
Journal de bussy numéro 87Journal de bussy numéro 87
Journal de bussy numéro 87
 
Journal de bussy numéro 150
Journal de bussy numéro 150Journal de bussy numéro 150
Journal de bussy numéro 150
 
Journal de bussy numéro 127
Journal de bussy numéro 127Journal de bussy numéro 127
Journal de bussy numéro 127
 

Similaire à Journal de bussy numéro 112 (16)

Journal de bussy numéro 113
Journal de bussy numéro 113Journal de bussy numéro 113
Journal de bussy numéro 113
 
Journal de bussy numéro 90
Journal de bussy numéro 90Journal de bussy numéro 90
Journal de bussy numéro 90
 
Journal de bussy numéro 89
Journal de bussy numéro 89Journal de bussy numéro 89
Journal de bussy numéro 89
 
Journal de bussy numéro 142
Journal de bussy numéro 142Journal de bussy numéro 142
Journal de bussy numéro 142
 
Journal de bussy numéro 88
Journal de bussy numéro 88Journal de bussy numéro 88
Journal de bussy numéro 88
 
Journal de bussy numéro 126
Journal de bussy numéro 126Journal de bussy numéro 126
Journal de bussy numéro 126
 
Journal de bussy numéro 145
Journal de bussy numéro 145Journal de bussy numéro 145
Journal de bussy numéro 145
 
Journal de bussy numéro 103
Journal de bussy numéro 103Journal de bussy numéro 103
Journal de bussy numéro 103
 
Journal de bussy numéro 143
Journal de bussy numéro 143Journal de bussy numéro 143
Journal de bussy numéro 143
 
Journal de bussy numéro 135
Journal de bussy numéro 135Journal de bussy numéro 135
Journal de bussy numéro 135
 
Journal de bussy numéro 116
Journal de bussy numéro 116Journal de bussy numéro 116
Journal de bussy numéro 116
 
Journal de bussy numéro 139
Journal de bussy numéro 139Journal de bussy numéro 139
Journal de bussy numéro 139
 
Journal de bussy numéro 85
Journal de bussy numéro 85Journal de bussy numéro 85
Journal de bussy numéro 85
 
Journal de bussy numéro 147
Journal de bussy numéro 147Journal de bussy numéro 147
Journal de bussy numéro 147
 
Journal de bussy numéro 110
Journal de bussy numéro 110Journal de bussy numéro 110
Journal de bussy numéro 110
 
Journal de bussy numéro 140
Journal de bussy numéro 140Journal de bussy numéro 140
Journal de bussy numéro 140
 

Plus de Mairie de Bussy Saint-Georges

Journal de Bussy n°175
Journal de Bussy n°175Journal de Bussy n°175
Journal de Bussy n°175
Mairie de Bussy Saint-Georges
 
Journal de Bussy n°174
Journal de Bussy n°174Journal de Bussy n°174
Journal de Bussy n°174
Mairie de Bussy Saint-Georges
 
Journal de Bussy n°173
Journal de Bussy n°173Journal de Bussy n°173
Journal de Bussy n°173
Mairie de Bussy Saint-Georges
 
Le journal de Bussy n°172
Le journal de Bussy n°172Le journal de Bussy n°172
Le journal de Bussy n°172
Mairie de Bussy Saint-Georges
 
Le journal de Bussy n°171
Le journal de Bussy n°171Le journal de Bussy n°171
Le journal de Bussy n°171
Mairie de Bussy Saint-Georges
 
Le journal de Bussy n°170
Le journal de Bussy n°170Le journal de Bussy n°170
Le journal de Bussy n°170
Mairie de Bussy Saint-Georges
 
Bussyscope n°168
Bussyscope n°168 Bussyscope n°168
Bussyscope n°168
Mairie de Bussy Saint-Georges
 
Le journal de Bussy n°168
Le journal de Bussy n°168Le journal de Bussy n°168
Le journal de Bussy n°168
Mairie de Bussy Saint-Georges
 
Le journal de Bussy n°167
Le journal de Bussy n°167Le journal de Bussy n°167
Le journal de Bussy n°167
Mairie de Bussy Saint-Georges
 

Plus de Mairie de Bussy Saint-Georges (20)

Journal de Bussy n°175
Journal de Bussy n°175Journal de Bussy n°175
Journal de Bussy n°175
 
Journal de Bussy n°174
Journal de Bussy n°174Journal de Bussy n°174
Journal de Bussy n°174
 
Journal de Bussy n°173
Journal de Bussy n°173Journal de Bussy n°173
Journal de Bussy n°173
 
Le journal de Bussy n°172
Le journal de Bussy n°172Le journal de Bussy n°172
Le journal de Bussy n°172
 
Le journal de Bussy n°171
Le journal de Bussy n°171Le journal de Bussy n°171
Le journal de Bussy n°171
 
Le journal de Bussy n°170
Le journal de Bussy n°170Le journal de Bussy n°170
Le journal de Bussy n°170
 
Bussyscope n°169
Bussyscope n°169Bussyscope n°169
Bussyscope n°169
 
Le journal de Bussy n°169
Le journal de Bussy n°169Le journal de Bussy n°169
Le journal de Bussy n°169
 
Bussyscope n°168
Bussyscope n°168 Bussyscope n°168
Bussyscope n°168
 
Le journal de Bussy n°168
Le journal de Bussy n°168Le journal de Bussy n°168
Le journal de Bussy n°168
 
Le journal de Bussy n°167
Le journal de Bussy n°167Le journal de Bussy n°167
Le journal de Bussy n°167
 
Le journal de Bussy n° 166
Le journal de Bussy n° 166Le journal de Bussy n° 166
Le journal de Bussy n° 166
 
Bussyscope n°166
Bussyscope n°166Bussyscope n°166
Bussyscope n°166
 
Bussyscope n°165
Bussyscope n°165Bussyscope n°165
Bussyscope n°165
 
Journal de Bussy n°165
Journal de Bussy n°165Journal de Bussy n°165
Journal de Bussy n°165
 
Le journal de Bussy n° 164
Le journal de Bussy n° 164Le journal de Bussy n° 164
Le journal de Bussy n° 164
 
Bussyscope n° 164
Bussyscope n° 164 Bussyscope n° 164
Bussyscope n° 164
 
Le journal de Bussy n° 163
Le journal de Bussy n° 163Le journal de Bussy n° 163
Le journal de Bussy n° 163
 
Bussyscope n° 163
Bussyscope n° 163Bussyscope n° 163
Bussyscope n° 163
 
Le journal de bussy n° 162
Le journal de bussy n° 162Le journal de bussy n° 162
Le journal de bussy n° 162
 

Journal de bussy numéro 112

  • 1. Le théâtre masqué se dévoile La kermesse lao attire la foule De la prévention routière dans les collèges Du beau monde aux Foulées de Bussy pages 6 & 7 page 8 page 15 page 20 Bussy LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATIONS - JUIN 2009 E MAGAZINE MUNICIPAL D INFORMATIONS UIN n°112 Saint-Georges Liaisons douces: Bussy montre l’exemple
  • 2.
  • 3. 4 10 Dossier 14 Vie municipale 19 Sport 24 Pratique Vie de la cité Sommaire - Edito 3 Un peu d’espoir ien évidemment, la crise économique 4. Les instruments anciens en auditions 5. Résonances expose 5. Le jumelage anglais a 10 ans 6 & 7. Carte blanche à Barraca Suivre B continue à nous frapper de plein fouet. Je ne compte plus les opéra- tions d’activités annulées, les dépôts de bilan 8. 9e kermesse du Wat Velouvanaram de certains de nos partenaires majeurs ou 9. Un nettoyage malheureusement peu suivi encore les réductions manifestes des effectifs et des investisseurs qui travaillent pour Bussy Saint-Georges. Il n’est que de voir les bureaux inoccupés autour de la gare RER pour com- prendre l’ampleur de nos dif- ficultés. 10 à 13. Plus la peine non plus d’in- Les liaisons douces privilégiées sister sur l’évident désistement des établissements de crédit, qui refu- sent les emprunts pourtant indispensables dans une ville nouvelle en pleine mutation. Certains nous exhortent à diminuer le budget de la collectivité terri- toriale. Mais comment le pourrions-nous sincèrement, alors que nos 14. Des collectes pour la bonne cause dépenses sont accaparées en réalité par les crèches, les écoles ou la sécu- 15. Les 6es planchent sur la sécurité routière rité, les services au quotidien que vous avez jugés vous-même indispen- 16. RER A: du neuf à l’horizon sables à votre bien-être? Je ne veux pas supprimer ce qui fait le bonheur 17. La ZAC Vinci accueille BBL Transports des foyers buxangeorgiens. Seule lueur d’optimisme: nous avons connu de 2008 à 2009 une crois- sance exceptionnelle de notre taxe professionnelle. Avec près de 41 % d’augmentation, j’y vois les fruits d’un travail acharné pour créer un vrai bassin d’emploi sur notre territoire. 19. Le sport en fête! Cet apport de recettes suffira-t-il, cependant? J’en doute, quand je vois 20. Du beau monde aux Foulées de Bussy… la menace qui pèse sur cette rentrée fiscale indispensable à la survie des 21. … et au cross des écoles communes de France. 22. Taï-Chi et Kung-Fu font bon ménage Faut-il pour autant baisser les bras? Ce serait nier plus d’une décen- 23. La Double Détente dans le mille nie de courage pour un Bussy différent, seule ville nouvelle résiden- tielle tournée vers les parcs et jardins. Bussy Saint-Georges croit encore, par ma voix et par la vôtre, à la pos- sibilité que naisse, au cœur de Marne-la-Vallée, une agglomération de taille moyenne où se mêlent urbanisation et nature. 24. Courrier des lecteurs Le véritable enjeu n’est-il pas là? n 25. Tribunes 26. État civil Hugues RONDEAU 27. Professions médicales Votre Maire Ecrire au Maire : mairie@bussy-saint-georges.fr Consulter le site de la ville : www.ville-bussy-saint-georges.fr Bussy Saint-Georges N° 112 - Juin 2009
  • 4. 4 Vie de la cité es 13 et 15 mai derniers, le Conservatoire L Jean-Sébastien-Bach a donné une repré- sentation à l’église du village. La vaste salle résonnait des mélodies d’instruments anciens et å de chants envoûtants. Le public était venu très nombreux pour écouter des œuvres aussi diverses que variées. Les plus grands classiques, tels que la 7e symphonie de Ludwig van Beethoven, ou encore Automne, d’Antonio Vivaldi, ont été revi- sités par les élèves du Conservatoire, qui ont démontré tous leurs progrès lors de cette année. Trombones, violons et autres instruments plus confidentiels ont aussi vibré des notes de Fly not so fast de John Ward et Somewhere out there de James Horner, des airs moins connus qui ont eux aussi séduit les spectateurs. Encore une fois, les jeunes générations étaient plus que jamais pré- sentes, tant dans la salle que sur scène. Nos appren- tis musiciens, concentrés sur leurs partitions, étaient en osmose avec des instruments anciens pour le moins insolites. Flûtes ténors, flûtes basses, violes de gambe et cor et guitares basses se côtoyaient pour créer des tonalités uniques et enchanteresses. Les spectateurs se sont laissés trans- Les instruments anciens porter par l’orchestre harmonieux et ont quitté la salle enrichis de cette expérience unique. n sur le devant de la scène é ç è ê å Délaissant pour un soir sa grande Harmonie, José Vizinho a dirigé de main de maître l’Harmonie Juniors. ç Le son doux et mélancolique des cors a retenti dans l’église du village. é Ce concert était l’occasion d’écouter des instruments anciens que l’on ne connaît pas forcément, avec ici la flûte ténor et la flûte basse. è La viole de gambe, l’un des instruments phares de la musique baroque, avait été popularisée en son temps grâce au film d’Alain Corneau, « Tous les matins du monde ». ê Louis-Guy Changivy, le président de l’association ARPEGE, accompagnait les élèves à la guitare basse. Bussy Saint-Georges N° 112 - Juin 2009
  • 5. Vie de la cité 5 Résonances, l’expo de la diversité å Le renouveau printanier du mois d’avril a apporté aux Buxangeorgiens verdure, soleil et… art ! Sur le thème de la ville, l’atelier arts plastiques de Résonances Art et Culture a exposé ses œuvres à la médiathèque. arte Blanche aux varié: nous venons tous d’horizons dif- «C artistes buxangeor- giens », c’était l’inti- tulé de cette exposition. Et c’est un férents, avec nos idées, nos façons très différentes de réaliser un sujet. Cer- tains sont tournés vers l’expérimenta- nom qui colle parfaitement à nos tion de nouvelles techniques, d’autres artistes en herbe qui ont gommé ont déjà leur propre style, d’autres leurs différences d’âge et d’origine encore ont déjà l’intuition du rendu pour se livrer à la création artistique. sur toile et le modèle est dans leur tête. Réunis autour de Katalin Nous avons également un regard dif- BERECZKI, artiste peintre et pro- férent les uns des autres sur telle ou telle fesseur de l’atelier, ils ont créé des œuvre et ce regard, complété par les œuvres originales. Cette exposition commentaires éventuels, peut nous fut l’aboutissement de plusieurs apporter une grande aide. En outre, mois de travail, un travail de groupe l’expérience de l’atelier m’a permis qui puise sa force au cœur même de d’avoir un autre regard sur les exposi- sa diversité. Et, comme l’explique tions de peinture de nos musées, elle a l’une des artistes, la diversité est une permis d’éveiller ma curiosité sans cesse mine de créativité intarissable : renouvelée ». Voici une belle leçon de ç « L’appartenance à un groupe de tra- vie… Qu’ajouter de plus ? Cette vail en atelier, même si les sujets sont exposition aura eu le mérite de å Claude Louis, Adjoint au Maire chargé des Affaires culturelles, Katalin Bereczki libres, est importante pour moi, et ce mettre notre ville à l’honneur et, qui et André Aguerre, le nouveau président de l’association Résonances. pour plusieurs raisons. Tout d’abord, sait, de donner à ses visiteurs l’envie ç Des spectateurs, au premier rang desquels Dominique Bijard, Conseiller muni- c’est un lieu d’émulation fantastique, de prendre part à l’atelier arts plas- cipal, contemplent les œuvres de nos artistes buxangeorgiens. mais c’est aussi un apport culturel très tiques de Résonances… n Dix ans de jumelage franco-britannique L e 1er mai 2009, sur l’invitation du comité de d’un livre reprenant la charte du jumelage. La déléga- Rendez-vous est d’ores et déjà pris à Bussy du jumelage de Radcliffe-on-Trent et du conseil muni- tion française n’était pas en reste, puisque les deux 23 au 26 octobre pour célébrer comme il se doit « chairmen » ont reçu des mains de Dominique Bijard cet anniversaire avec nos amis britanniques. cipal local, Dominique Bijard, Conseiller muni- cipal délégué aux Jumelages, Odile Bouyon, deux très belles plaques de verre symbolisant les 10 ans présidente de l’ARH (Les Amis de Radcliffe-on-Trent, d’une amitié jamais démentie. Odile Bouyon, Chris- Holme-Pierrepont-and-Gamston), et Christiane Lecuyer, tiane Lecuyer et Dominique Bijard avaient aussi trésorière de l’association, se sont rendus dans notre emmené dans leurs bagages un somptueux Brie de ville jumelle afin de célébrer les 10 ans du jumelage. Meaux, qui, arrosé de vins français de qualité, a fait Un repas de gala, présidé par les deux « chairmen » un certain effet auprès de nos hôtes anglais… n (maires) des conseils paroissiaux, fut donné à l’occasion de cet anniversaire. Nos amis britanniques avaient å magnifiquement préparé les festivités: décoration de la salle aux couleurs franco-britanniques, diaporama de photos reprenant l’ensemble des échanges entre Bussy, ç Radcliffe-on-Trent et Holme-and-Pierrepont, quiz photo- graphique permettant aux nombreux participants de å Au menu des convives, un délicieux Brie de Meaux reconnaître les lieux symboliques de la France, de l’An- amené par les Buxangeorgiens. gleterre et d’autres parties du monde. Un magnifique ç Dominique Bijard est en de bonnes mains entre gâteau avait également été confectionné, sous la forme les maires de nos deux villes jumelles… Bussy Saint-Georges N° 112 - Juin 2009
  • 6. 6 Vie de la cité La rencontre des masques neutres. Jean-de-la-Fontaine et les Violennes à la découverte des masques e jeudi 28 mai, les élèves de et se comporter tel un être nouveau, Le 28 mai, la joyeuse troupe Barraca Suivre a investi les écoles Jean-de-la-Fontaine et des L l’école primaire Jean-de-la-Fon- taine ont eu une drôle de sur- prise. Dans le cadre de sa Carte dépourvu de toute personnalité. Le comédien ne doit émettre aucun son et va même jusqu’à cacher ses cheveux Violennes le temps d’une représentation. Les Blanche, Barraca Suivre a présenté sous un collant noir, afin de gommer une séance de sensibilisation au jeu toute caractéristique physique. Une comédiennes ont fait découvrir aux enfants masqué. L’intervention de la compa- des quatre actrices, Maud Imbert, le théâtre de jeu masqué lors d’une séance gnie été dirigée par Khadija El Mahdi. Formée par Christophe Patty (Maître enfile le masque et se livre à une séance de préparation intense. Kha- dédiée à l’expression corporelle et à l’exaltation de masque au Conservatoire Natio- dija lui demande d’exécuter une suite nal de Paris), Khadija, accompagnée d’actions (s’avancer, s’accroupir, se des sens. Les jours suivants, elles ont réitéré de quatre comédiennes, est venue ini- coucher…), qui vont l’aider à se repé- l’opération à la médiathèque de l’Europe tier les élèves aux pratiques théâtrales rer dans l’espace et sur scène. Parallè- autour de la construction de person- lement à cela, elle travaille sa devant un public plus mûr: jeu masqué, nages masqués. Ils ont découvert l’im- respiration (après chaque action, elle portance de la respiration, du prend une grande inspiration), son naissance de personnages et représentation de mouvement, de l’équilibre… Les équilibre et son attention (elle est à la pièce PACAMAMBO, de Wajdi enfants ont assisté à une séance de tra- l’affût du moindre bruit). Tous ses vail sur le masque neutre, un masque gestes sont étudiés, elle exécute la MOUAWAD, ont ainsi charmé les nom- en cuir uniformisé: seules deux fentes démonstration avec une extrême pré- breux spectateurs, fascinés par le jeu des à l’emplacement des yeux laissent entrevoir l’acteur qui le porte. Kha- cision. Les enfants, à la fois surpris et fascinés par cette pratique étrange, actrices. Nous avons quant à nous assisté à la dija explique que, comme son nom émettent des remarques très perti- l’indique, ce masque n’a pas de senti- nentes: « On dirait qu’elle n’est plus elle- démonstration donnée à l’école Jean-de-la- ments, pas d’envies; la personne qui même ! », « C’est comme si elle était Fontaine. Récit de ces moments inoubliables. le met doit entrer dans cette logique télécommandée! ». Une fillette lance, Bussy Saint-Georges N° 112 - Juin 2009
  • 7. Vie de la cité 7 pleine d’entrain : « Qu’est-ce que j’aurais aimé faire ça! ». La demande est si spontanée que Khadija l’invite sur scène et réitère l’exercice, ce qui ne manque pas d’amuser ses petits camarades. Après ce court inter- lude, la troupe présente aux enfants une autre catégorie de masques, les å masques d’expression. Pour maîtri- ser parfaitement un personnage, la des personnages sortis tout droit des route est longue et sinueuse : un comptes de fées. Cybèle, Frédé- personnage masqué se construit en rique et Maud se changent, nouent cinq ans ! Il faut en effet que le leur masque, puis entament un comédien s’approprie entièrement travail vocal grâce auquel elles vont ç son double jusqu’à ne former plus poser la voix de leurs personnages. qu’un. Khadija explique que le Les enfants assistent alors, émer- choix de la matière du masque veillés, à la naissance d’un groupe dépend de la personnalité que l’on de masques peu communs sur une souhaite lui donner: si le person- musique douce. « La spécificité de nage est rabougri, renfermé sur lui, ce travail est l’improvisation, le sculpteur va choisir un bois lourd, conclut Khadija El Mahdi. Les per- comme le chêne, par exemple. sonnages créés développent une dra- Au contraire, si le personnage est fri- maturgie qui leur est propre, et c’est vole et joyeux, la matière sera plutôt dans la rencontre avec d’autres per- du peuplier ou du cuir. Elle présente sonnages que se tissent des liens, des ensuite chacun des masques: nom, oppositions, des amours… Des his- profession, caractère, histoire… tout toires qui puisent dans la sensibilité é è y passe. Les masques ont des carac- et la créativité des acteurs. » n téristiques physiques propres: grand å Avant de commencer la démonstration, Khadija présente le masque neutre aux enfants. nez, traits marqués, moustaches, ç Cybèle et Frédérique se préparent: leurs partenaires cachent leurs cheveux sous un collant noir. cheveux… tout est reproduit à la é Une fillette, étonnée par le jeu des comédiennes, essaye à son tour l’exercice. perfection. Les enfants sont trans- è Après les masques neutres, c’est au tour des masques d’expressions de s’animer: Cybèle, Frédérique et Maud font naître portés par la voix calme et posée de sous les yeux ébahis des enfants Annette la confiseuse, Bernard le cordonnier ainsi que Rosalie, trois personnages aty- la narratrice, et se retrouvent face à piques et très attachants. Pacamambo revisité par Barraca Suivre a carte blanche à Barraca L Suivre comprenait également la lecture de Pacamambo, une œuvre de Wajdi Mouawad, auteur et metteur en scène associé au Festi- val d’Avignon 2009. « Ce choix de Wajdi Mouawad et de Pacamambo répondait à un objectif : réunir le public autour d’une parole scellée, ê confie Khadija El Mahdi. Le thème de la Mort est tabou dans notre que la lecture de cette pièce a société. A partir d’un certain âge, on déclenché dans leur famille, poursuit MÉDIATHÈQUE DE L’EUROPE ne voit plus de personnes âgées dans la metteuse en scène de Barraca ê Le vendredi, la troupe se livre à une les rues. Le temps s’est accéléré et Suivre. Pour nous, ces retours sont un séance de lecture de la pièce PACA- succès. Car au-delà de l’acte théâ- MAMBO. l’écoute des sages devient difficile. Cette pièce raconte l’histoire d’une tral lui-même, c’est la manière dont le ë ë Le lendemain, les masques évoluent autour d’un cercle sous les instruc- transmission entre une grand-mère qui spectacle continue de cheminer à tra- tions de Khadija. meurt et sa petite-fille qui refuse sa dis- vers chaque spectateur qui garantit les coulisses et les faces cachées du parition. Une maman et son fils, ainsi la pertinence de notre action cultu- jeu masqué, qui est pour nous un lieu qu’une grand-mère et son petit-fils sont relle. Nous sommes heureux d’avoir de recherche et de jeu sur ce qu’est venus nous faire part de l’échange pu montrer lors de cette carte blanche l’être humain. » n Bussy Saint-Georges N° 112 - Juin 2009
  • 8. 8 Vie de la cité Hugues Rondeau a chaleureusement accueilli le Prince Sauryavong SAVANG. La kermesse du Wat Velouvanaram fête sa 9e édition omme chaque année, la ker- des règles religieuses, les bonzes enta- C messe Wat Velouvanaram s’est installée Place de Verdun pour récolter des fonds destinés à la créa- ment leur repas. Lorsqu’ils ont ter- miné, les fidèles peuvent à leur tour se restaurer. La place de Verdun réson- tion du centre culturel laotien. nait ainsi d’une bonne humeur géné- Le dimanche 7 juin, son Altesse, le rale et communicative, tous les Prince Sauryavong SAVANG, accom- participants circulant joyeusement sur pagné de son épouse la Princesse la place : entre les stands de collecte Dalavan, ainsi que du maire Hugues des dons, ceux des produits artisanaux Rondeau étaient présents à 10h pour å et le stand de la famille royale, on ne la cérémonie religieuse. Vénérable, savait plus où poser notre regard ! fidèles, associations laotiennes et Cependant, un stand attirait d’avan- buxangeorgiens de diverses origines tage l’attention, celui où l’équipe de avaient également fait le déplacement l’architecte présentait la maquette du pour assister aux prières suivies de la futur centre culturel. Les spécialistes se traditionnelle quête de bonze. Lors de tenaient à la disposition du public cette procession, les fidèles se mettent pour toutes questions ou renseigne- à genoux sur une natte et attendent la ment concernant le futur bâtiment. La file des bonzes. En silence, chacun kermesse, riche d’animations telles leur tour, Ils déposent un peu de riz que tombola, danses classiques, danses dans le bol à aumône des bonzes. Les populaires sur des musique laotiennes, fidèles accomplissent avec joie cet acte ç regorgeait de coloris vifs qui égayaient généreux, dont les bienfaits rejailli- le temps maussade de ce dimanche ront sur eux-mêmes et sur leurs après midi. Malgré cela, les fidèles proches, en vie ou disparus. De leur å Après la prière, les moines se délectent des abondantes étaient au rendez-vous et ont large- côté, les bonzes méditent sur l’imper- offrandes des fidèles. ment contribué à l’avancement du manence et sur le sens de ces ç Un stand musical permettait projet de centre culturel en achetant offrandes, qui symbolisent leurs abs- d’écouter quelques musiques des spécialités laotiennes sur les stands. tinences matérielles, leur humilité et traditionnelles. Le produit de la vente sera entière- leur dépendance volontaire de la com- é Quant aux fins gourmets, ils ment reversé à la pagode Velouvana- munauté des laïcs. Puis, après la béné- é pouvaient déguster de nom- breux plats raffinés. ram pour l’achat et la construction de diction du déjeuner, dans le respect leur centre. n Bussy Saint-Georges N° 112 - Juin 2009
  • 9. Vie de la cité 9 Nettoyage de printemps Un dimanche citoyen e dimanche 7 juin aura été L une journée marquée par trois évènements importants: la fête des mères, les élections euro- péennes et… le grand nettoyage de printemps! Cette journée de pro- preté, organisée par la Fondation Tzu Chi, en partenariat avec la municipalité, a réuni une cinquan- Les bénévoles se sont donnés rendez-vous devant la gare RER. taine de bénévoles soucieux de l’en- ment l’absence de certains inscrits, vironnement et de la propreté de Une grande complicité unit Hugues qui ont déserté la brigade de net- leur ville. Ce geste civique est l’une Rondeau et Michel Ching-long LU, toyage sans prévenir… Et aussi le Représentant du Bureau de Représen- des missions de la Fondation, créée tation de Taipei en France, qui connaît faible taux de participation des il y a quarante ans à Taiwan par le désormais Bussy comme sa poche ! Buxangeorgiens : une dizaine sur Maître Bouddhiste Cheng Yen. Les conservatoire, rues du centre-ville: 20000 habitants, avouez que c’est membres de l’association se font un tous les endroits susceptibles d’être assez peu! point d’honneur à respecter cette souillés par l’indélicatesse de cer- Hugues Rondeau, entouré des Ce taux d’abstention record s’est membres de la Fondation Tzu Chi et tradition, et sont soutenus dans tains hommes ont été passés au de quelques Buxangeorgiens, a parti- d’ailleurs également ressenti au leur action par Hugues Rondeau, peigne fin. Armés de leurs sacs pou- cipé activement à cette matinée de bureau de vote : plus de 50 % nettoyage. le Maire de Bussy. Ainsi, les belles et de leurs pinces, ils for- d’abstention aux élections euro- « écolos » se sont retrouvés devant maient un étrange cortège, participants ont été conviés à un péennes dans notre belle ville ! la gare RER à 9h précises pour arpentant méthodiquement les petit buffet aux Terrasses du golf, A croire que la citoyenneté n’est pas entamer un parcours bien étudié: rues de Bussy. pour les remercier de leur aimable une priorité absolue pour nos abords du RER, parc urbain, Après l’effort, le réconfort: tous les participation. On regrette seule- concitoyens buxangeorgiens… n DONGFANG Tuqin expose à Bussy A près avoir exposé ses toiles à la galerie parisienne Minsky du 3 mai au 27 juin, l’artiste chinois DONGFANG Tuqin sera à Bussy du 1er au 29 juillet à la médiathèque de l’Eu- rope (salle Victor-Hugo) pour nous faire découvrir son univers unique. Très célèbre en Chine, DONGFANG Tuqin a obtenu un grand succès artistique, mais également dans les domaines de la poésie, de la phi- losophie et du journalisme. Cela lui a valu d’être élu « une des dix per- sonnalités artistiques » en Chine par l’UNESCO. Dès son enfance, il apprend la calligraphie et commence à travailler, dans le milieu des années quatre-vingt-dix, sur la technique du lavis, avant de se tourner vers la peinture à l’huile. Il se distingue déjà par son style très person- nel qui lui vaudra vite d’être remarqué des plus hautes personnalités politiques, célébrités de la scène internationale, collectionneurs, musées chinois et du monde entier. Dans les œuvres de Dongfang Tuqin, les signes s’ajoutent, s’enlacent, se toisent, s’étirent et se confondent. Au cœur d’un monde qui tourne désormais autour de l’immensité chinoise tant humaine que géographique, son langage est codé et universel. Exposant pour la première fois en Europe, il nous fait l’honneur de pré- senter son travail à Bussy. Ne le manquez pas ! n Exposition visible du 1er au 29 juillet en salle Victor-Hugo de la média- thèque de l’Europe Renseignements au service culturel au 0164662424 Bussy Saint-Georges N° 112 - Juin 2009
  • 10. 10 Dossier Les liaisons douces à Bussy, c’est tout naturel! Trouver des modes de déplacement alternatifs à la voiture, alors que de nombreux déplacements se font sur de courtes distances (50 % des dépla- cements en ville font moins de 3 km), est la pré- occupation de nombreuses communes. Bussy n’échappe pas à cette règle d’or et bénéficie de nom- breux atouts pour favoriser ces déplacements doux. Respect de l’environnement, bonne santé des habitants et garantie d’un cadre de vie agréable sont ici plus qu’ailleurs privilégiés. Alors que l’été a enfin pointé le bout de son nez, nous vous proposons de faire un point complet sur ces fameuses liaisons douces. enjeu de la politique actuelle en faveur des liaisons ou circu- L’ lations douces (vélos, rollers, skateboards, poussettes, dépla- cements en faveur des personnes à mobilité réduite, marche à pied…) est clair : il s’agit de répondre à l’évolution considérable des besoins et des modes de déplacement en milieu urbain durant les der- nières années. Car ces aspirations collectives et individuelles très fortes ne peuvent être satisfaites sans une politique déterminée. Pour renon- cer à sa voiture, il faut se voir proposer d’autres modes de déplacement faciles, rapides, agréables et sécurisés, avec un réseau structuré, des tracés pertinents, des aménagements (revêtements, éclairage…) et une signalétique adaptée. Le développement des pistes cyclables, vélo- routes, voies vertes et voies piétonnes pour se rendre à son travail, à la gare, pour ses études, pour les loisirs ou pour la pratique du sport est donc très attendu. Un indéniable potentiel Le Schéma Directeur des Liaisons Douces pour l’ensemble de Marne- la-Vallée et le Plan de Déplacement des secteurs 3 et 4 de Marne-la- Vallée sont venus concrétiser les grandes orientations pour la Ville Nouvelle en la matière, avec les objectifs prioritaires suivants : définir des itinéraires adaptés, sécurisés, pour les déplacements utilitaires (tra- vail, études, courses…) ou de loisirs, avec le souci d’une continuité des liaisons douces entre les différentes communes du territoire. Bussy Saint-Georges N° 112 - Juin 2009
  • 11. Dossier 11 Cette préoccupation, Bussy Saint-Georges la fait sienne et possède sité assez forte de l’habitat, ou encore une population jeune et mobile. même des atouts incontestables pour développer les liaisons douces. Aussi, la Ville de Bussy a décidé de lancer en 2008 une étude pour Avec près de 20 000 habitants, à une trentaine de kilomètres de Paris, l’élaboration de son Schéma Directeur Communal des Liaisons notre ville se caractérise en effet par des espaces publics ouverts Douces. C’est Claude Louis, Maire-adjoint délégué aux Affaires importants, alliés à un environnement et un cadre de vie favorables culturelles et aux Transports, qui est en charge de ce projet. La pre- à la marche à pied et au vélo. mière phase de l’étude est aujourd’hui achevée ; elle concerne le A ce potentiel viennent s’ajouter d’autres atouts : une topographie diagnostic de la situation et l’analyse de l’existant et confirme que plane favorisant les déplacements doux, une juxtaposition, mais aussi notre ville a tous les atouts pour développer des liaisons douces. une contiguïté d’activités (commerces, habitat, emplois) dans un Les villes ayant fait de la prise en compte du piéton et du cycliste faible périmètre, un pôle-gare central fortement attractif, où beau- un objectif prioritaire dans leurs aménagements offrent toutes un coup de Buxangeorgiens se rendent déjà en vélo, de grandes emprises cadre de vie plus sûr, plus agréable, plus convivial pour tous. de l’espace public facilitant les aménagements nécessaires, une den- C’est le pari gagnant de Bussy, tout naturellement… n Schéma Directeur Communal des Liaisons Douces: le mode d’emploi L a Ville de Bussy Saint-Georges élabore actuellement son Schéma Directeur Com- munal des Liaisons Douces. Il existe déjà de larges contre-allées piétonnes sur ses principales artères qui représentent au total plus de 40 km. Des pistes cyclables sont également déjà tracées, notamment sur l’avenue du Général-de-Gaulle (4 km). Elles seront complétées par les aménage- ments prévus par l’EpaMarne sur de nombreux sec- teurs. Cependant, il demeure des problèmes de non-conformité et de sécurité pour les aménagements piétons, notamment pour les personnes à mobilité réduite: absence de bandes podotactiles aux car- refours, de potelets, de trottoirs surbaissés (…), ainsi que pour les aménagements cyclables. Après cette analyse technique indispensable sur les aménagements existants, il est apparu essentiel de connaître les habitudes, le ressenti et les attentes des habitants et de faire participer à la réflexion les associations sportives telles « Marne-et-Gondoire à avec leurs enfants à vélos pour les accompagner les réseaux des autres communes de Marne-et- vélo » et les associations de parents d’élèves. à l’école, jeunes faisant leurs trajets Gondoire. Ainsi, en septembre 2008, une campagne de domicile/école/loisirs/centre-ville, grande acti- terrain dans le centre-ville et à proximité des prin- vité les week-ends…), mais des risques importants Maintenant, passer à l’action ! cipaux pôles de la commune a permis de recen- d’accidents, avec une priorité à donner dans un ser les avis de plus de 500 habitants. premier lieu aux tracés pour les développements Après ce diagnostic partagé, l’étude entre mainte- Cette enquête fait ressortir les points suivants : utilitaires, en privilégiant les liaisons Nord-Sud, nant dans sa seconde phase : la définition des Ëdes habitants assurant leurs déplacements avec une attention particulière aux déplacements enjeux, les premières orientations du Schéma Direc- courts principalement à pied ou à vélo, doux des jeunes. teur futur et les modalités de réalisation des itinéraires. Ëun pôle d’attraction central : la gare, L’ensemble de ces analyses a permis d’étoffer le En février 2009, une première série de propositions Ëdes attentes fortes pour mieux se déplacer à bilan du diagnostic, en ciblant : d’aménagement a été présentée lors d’un comité vélo, Ë problème de visibilité des aménagements, le de pilotage rassemblant élus, associations de Ëdes attentes fortes en matière d’aménage- Ë fort potentiel à développer pour les cycles, le cyclistes (« Marne-et-Gondoire à vélo »), associations ment, de sécurité et de confort, Ëdes points forts à valoriser, de parents d’élèves et partenaires techniques. Ë une réelle possibilité de report de la voiture Ële pôle gare à traiter en priorité, Le bureau d’études doit travailler à présent sur la vers les modes doux, en fonction des aména- Ël’impérieuse nécessité d’un stationnement de détermination précise des itinéraires, afin de propo- gements. qualité et en quantité sur les principaux pôles ser d’ici septembre 2009 un schéma directeur cohé- Bussy étant une ville jeune, les associations de de la ville : commerces, collèges, lycées… rent. Ensuite, il sera défini un programme d’actions parents d’élèves ont confirmé ce diagnostic : une Ël’absence de signalisation et de jalonnement permettant de phaser les réalisations sur plusieurs culture vélo impressionnante par le trafic impor- spécifiques modes doux, années. La première série de travaux de réalisation tant et sympathique qu’elle occasionne (mamans Ëla nécessité de créer un réseau évolutif avec devrait commencer au premier trimestre 2010. n Bussy Saint-Georges N° 112 - Juin 2009
  • 12. 12 Dossier TROIS QUESTIONS À CLAUDE LOUIS, Maire-adjoint chargé des Affaires culturelles et des Transports « Les liaisons douces? Une forte volonté municipale! » ¢ Pourquoi un Schéma Directeur Communal des Liaisons Douces pour Bussy Saint-Georges? ‚ Claude Louis Ce Schéma a pour but de mettre en cohérence, à l’échelle de notre com- mune, les orientations des 3 documents de pla- nification dans ce domaine : le Schéma Directeur des Liaisons Douces pour l’ensemble de Marne-la-Vallée (2 005), le Plan de Dépla- cement Communal (2 005) et le Plan de Déplacement des secteurs 3 et 4 de Marne- la-Vallée (2 008), concernant plus spécifique- ment Bussy, les communes voisines, et le secteur de Disney. Il correspond à une attente tée et une urbanisation harmonieuse autour de la Jonchère avec les villes de la communauté très importante de nos habitants et repose sur la gare RER. d’agglomération de Marne-et-Gondoire : une volonté forte de notre commune de s’en- toutes les pistes cyclables arrivent à cet endroit, gager dans un aménagement structuré des liai- ¢ Quels sont les projets et il manque quelques centaines de mètres de sons douces. Nous souhaitons, en effet, que importants à mettre en œuvre? raccordement avec les pistes buxangeor- les déplacements, utilitaires ou de loisirs, puis- giennes… sent se développer selon ce mode. ‚ Claude Louis La qualité des aménage- Enfin, l’opportunité de notre futur écoquartier ments est fondamentale, je pense en particu- du Sycomore (2 930 logements susceptibles ¢ Notre ville possède de nom- lier au stationnement, insuffisant auprès de la d’accueillir 10 000 habitants) nous pousse, en gare et des commerces. Sur un plan plus géné- travaillant sur leur schéma d’aménagement, à breux atouts dans ce domaine… ral, le grand défi que nous avons à relever est mener bien évidemment une étude sur tous les ‚ Claude Louis Outre la topographie de la celui du développement de nos pistes modes de transports alternatifs à la voiture que ville très favorable (Bussy est située sur un pla- cyclables, en continuité avec celles des autres sont les liaisons douces et les transports en teau avec très peu de dénivelé), nous avons communes de notre secteur. J’insisterai plus par- commun. A ce sujet, je rappelle le projet de notamment une culture « vélo » déjà très implan- ticulièrement sur le raccordement du bassin de bus à grande fréquence sur le modèle de ceux de la RATP. Je conclurai sur un projet qui me tient à cœur, Petit lexique de l’écomobilité ! parce qu’il fait le lien entre mes deux missions, les transports et les affaires culturelles : celui du chemin patrimonial, boucle partant de la gare Ë VÉLOROUTES : itinéraires pour cyclistes de longue et moyenne distance, reliant les régions et sillonnant les parties anciennes et nouvelles entre elles et traversant les agglomérations. Les véloroutes empruntent tous types de voies sécu- de la commune. La réflexion sur les liaisons risées, dont les voies vertes. douces nous donne là l’opportunité de créer Ë VOIES VERTES : aménagements en site propre (chemins de halage, berges, voies ferrées désaf- un lien entre tous les quartiers de Bussy. Elle fectées, routes forestières, parc urbain…) réservés aux déplacements non motorisés. Elles sont s’harmonise avec notre souhait de concilier son destinées à différents types d’usagers: piétons, cyclistes, rollers, joggers, personnes à mobilité développement dynamique et son identité de réduite, dans le cadre du tourisme, des loisirs et des déplacements de la population locale. Elles village grâce à des aménagements de qualité, doivent être jalonnées et sécurisées. afin que nos habitants aiment leur ville et soient heureux d’y vivre ! n Bussy Saint-Georges N° 112 - Juin 2009
  • 13. Dossier 13 Le Parc du Génitoy, pour le bonheur de la promenade… oilà près de deux ans qu’a débuté la seconde phase V des travaux d’aménagement du Parc du Génitoy. Sillonnant Bussy d’est en ouest, il correspond plei- nement à sa vocation de parc urbain, faisant entrer la ville dans le parc et le parc dans la ville par sa position centrale dans la commune. Avec ses 45 ha entièrement dédiés à la nature et au plein air, c’est un merveilleux lieu de nature en ville, apportant calme, paix et détente. Il remplit tout aussi bien sa mission de jardin public de proximité en semaine que d’espace naturel le week-end, où viennent s’oxygéner les Buxangeorgiens, mais aussi les habitants des communes voisines. Le parc s’est embelli avec la transformation en bassin d’agré- ment du lac de rétention existant (destiné à recevoir les eaux de pluie et de ruissellement), situé à l’est de l’étang de l’Île Mysté- rieuse. L’étang des Grives est plus allongé que son voisin, et soi- gneusement entouré de plantations fleuries aux beaux jours. Par ailleurs, la réalisation de la passerelle de franchissement du RER, boulevard Thibault-de-Champagne, vient remarquablement améliorer le réseau d’itinéraires pédestres, alternant la traver- sée d’espaces fleuris, de bosquets, d’aires de jeux ou de repos. Enfin, les deux voies vertes permettent aux cyclistes et aux pié- tons de parcourir en toute tranquillité ce parc qui contribue plei- nement à la belle image de notre ville.n Bussy Saint-Georges N° 112 - Juin 2009
  • 14. 14 Vie municipale La Police municipale accueille des stagiaires de la Police nationale Une collecte d’ordinateurs ercredi 3 juin, Jean- de police de Bussy, et ainsi mieux pour la bonne cause M Claude Lamagnère, Pre- mier Adjoint au Maire, cerner leur quotidien. La signature de cette convention est un nouveau D ans le cadre de son projet l’aide, de l’humanitaire et du social en était présent en salle Jean-Claude- signe fort de la collaboration entre humanitaire avec le village janvier, le Conseil Des Jeunes continue Steffen, en compagnie d’Alain Police nationale et Police municipale, de N’Guéniène au Séné- son action et vous invite à déposer vos Dubourdieu, Chef de service de la qui ne se dément pas. « Nous tra- gal, les élus du Conseil Des Jeunes sol- ordinateurs au Gymnase Maurice- Police municipale de Bussy, et du vaillons main dans la main avec nos licitent votre participation et font appel Herzog, sur les horaires d’ouverture du Capitaine de Police Serge Delrieu, collègues de la Police nationale, souli- à votre générosité. En collaboration gymnase. chef de l’Unité de Sécurité de Proxi- gnait ainsi Alain Dubourdieu, et cette avec l’association Bussy Solidarité Cap’ L’envoi des ordinateurs récoltés est prévu mité de Lagny-sur-Marne, pour collaboration est indispensable pour Sud, les conseillers ont décidé de en novembre prochain. Pour concrétiser signer une convention de stage entre assurer la meilleure sécurité possible aux lancer une collecte de matériels sco- leur projet, les conseillers ont donc acti- la Ville de Bussy et le Commissariat Buxangeorgiens. » « Depuis l’arrivée laires et informatiques afin de les vement besoin de votre aide ! Stylos, de Sécurité publique de Lagny. La d’Alain Dubourdieu à la tête de la envoyer au village et de soutenir l’ac- trousses, cahiers, ordinateurs (en état de Police municipale a en effet accueilli PM, cette collaboration entre nos effec- cès à l’éducation des jeunes Sénéga- marche), tous les dons seront utiles pour au début du mois de juin quatre sta- tifs et ceux de la Police Nationale est lais. Cette action a aussi pour but de soutenir ce beau projet.n giaires gardiens de la paix, qui, d’ailleurs au beau fixe », ajoute même créer un échange culturel à long terme Pour plus de renseignements, vous durant deux demi-journées pour Olivier Martel, Maire-Adjoint à la avec la création d’un blog par les pouvez contacter Maud Viallet au chacun d’entre eux, ont pu décou- Sécurité et à la Prévention, qui s’en jeunes des deux villes. Cette collecte 01.64.66.68.18 ou par courriel à vrir les méthodes de travail des agents félicite pour le bien de tous. n continue ! Déjà présents au Forum de culturel@bussy-saint-georges.fr L’association AIME77 organise une collecte de livres, jouets, jeux… Focus sur la communauté rurale de N’Guéniène P our l’ouverture de notre structure éducative pour enfants touchés par l’au- tisme, vos dons de jouets, de jeux, de livres et de tout autre matériel neuf ou d’occasion seront grandement appréciés. Sont les bienvenus tous N’Guéniène est une communauté rurale composée de 23 villages et jouets éducatifs, jeux d’éveil, jeux d’imitation et d’imagination, puzzles, loisir créa- administrée par un Conseil rural. Cette communauté de village est située à tif, jeux de plein air, jeux de construction, même un matériel incomplet ou partielle- 120 km au sud de Dakar. Plusieurs ethnies y coexistent. Les principales sont ment cassé, quelques perles, quelques pièces de lego… Ce seront en effet des les Sérères, les Wolofs, les Toucouleurs et les Peules. Sa population est outils de travail indispensables pour nos psychologues, qui travailleront notamment essentiellement agricole. Le mil, céréale locale, est destiné à la culture avec les enfants sur la communication, la cognition, la motricité, l’autonomie… vivrière, tandis que l’arachide est essentiellement destinée à la vente. Merci à vous TOTAL DE LA POPULATION DE L’ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTÉ Contact: Mme Crespin: 0663092035 RURALE DE N’GUÉNIÈNE Hommes Femmes TOTAL Passeports biométriques : des délais allongés 10102 10293 20395 Les demandes de passe- hausse par les services de la sous- L ports biométriques étant très nombreuses actuelle- ment, le délai d’attente pour la préfecture. Ils sont désormais de 5 semaines. Ces délais sont d’ailleurs strictement indicatifs, et ils peu- Cette population totale compte 57 % de jeunes. Son taux de croissance démographique est de 3 % par an. Avec une superficie de 206 km2, elle compte une densité de 99hab/km2. délivrance des passeports bio- vent rapidement augmenter en Sur une population scolarisable de 4898 individus, seuls 32,5 % de jeunes métriques, initialement fixés à fonction de l’afflux des demandes, accèdent à l’école. n une dizaine de jours, a été revue à la précise la sous-préfecture. n Bussy Saint-Georges N° 112 - Juin 2009
  • 15. Vie municipale 15 De la prévention routière dans l’air… Nicole Bezoulle, conseillère municipale déléguée à la sécurité routière, s’était fixé un objectif: initier les enfants à l’utilisation du vélo en ville, en appli- quant les règles de sécurité. C’est chose faite aujour- d’hui: avec l’aide de Jean-Marc Bort, chargé de développement de la GMF Assurances, et de poli- Les élèves écoutent attentivement les explications de Jean-Marc Bort, de la GMF. ciers municipaux, toutes les classes de 6e ont pu support papier et à l’écran. Les ques- se partagent les tâches, David Vidal bénéficier d’une formation fort bien menée. tions sont lues à haute voix par Jean- abordant plutôt les aspects législatifs et eux matinées par semaine, la GMF Assurances (1er assureur des Marc Bort et, le cas échéant, précisées. Jean-Marc Bort le côté sécurité. Les D petite équipe dispense une leçon un peu particulière aux élèves des collèges Anne-Frank, agents du service public), qui a prêté le matériel nécessaire à ces séances et a réalisé, en collaboration avec la Après un court instant de réflexion, le chargé de développement de la GMF Assurances procède à un vote à main élèves sont très réceptifs et compren- nent les enjeux de cet exercice; ils quit- tent la salle avec plein de bons conseils Jacques-Yves-Cousteau et Claude- police municipale, un test de 10 ques- levée. Les élèves sont réactifs et intéres- en tête, prêts à délivrer la même leçon Monet. En effet, il s’agit d’expliquer tions sur le thème du vélo. Celui-ci est sés, ils se prêtent tout de suite au jeu. à leurs parents en rentrant de l’école… aux collégiens leurs droits et devoirs distribué aux élèves au début de La réponse qui obtient la majorité des Satisfaite de la réussite de ces modules, quant à la pratique du vélo, à travers chaque séance. Les questions sont voix est validée à l’écran, et l’ordina- Nicole Bezoulle prévoit à présent des des questions ludiques. Ceci a été également reprises dans une vidéo teur donne la solution. David Vidal séances de ce type à partir du CP ainsi , rendu possible grâce à Jean-Marc projetée au tableau. Ainsi, les enfants explique alors aux collégiens le pour- que des interventions dans les lycées, Bort, chargé de développement de la peuvent suivre le test à la fois sur le quoi du comment; les deux hommes axées sur le thème des deux-roues. n Testez vos connaissances sur le vélo! Connaissez-vous les règles à respecter lorsqu’on enfourche un vélo ? Tentez de répondre au questionnaire ci-dessous, celui sur lequel ont planché les élèves de 6e, et mesurez votre taux de réussite page 26 ! 1 - Un vélo doit-il obligatoirement être équipé d’éclairage avant 6 - Pour un cycliste, qu’est-ce qu’un sas de sécurité? et arrière? A. Une piste spécifique pour permettre aux cyclistes de circuler A. OUI B.Un espace aménagé avant les feux de signalisation et réservé aux cyclistes B. NON C. Une rue interdite à tous les véhicules à l’exception des cycles 2 - En moyenne, combien de vélos sont-ils volés chaque année en 7 - Sur quelle(s) voie(s) doit se placer un cycliste qui aborde un France? carrefour à sens giratoire pour emprunter la sortie de gauche? A. 150000 A. Sur la voie de droite B. 300000 B. Sur la voie de gauche C. 400000 C. Sur l’une ou l’autre de ces voies 3 - Peut-on utiliser le mobilier urbain pour attacher sa bicyclette? 8 - Lorsque l’on est à vélo, de quelle manière est-il préférable de A. OUI transporter ses paquets? B. NON A. Les sangler sur le porte-bagage B. Les porter dans un sac, sur son dos 4 - Quel type d’amende encourt-on en circulant sur le trottoir à vélo? C. Les sangler sur le guidon du vélo A. Une amende de 2e classe B. Une amende de 3e classe 9 - A vélo, comment peut-on transporter un passager? C. Une amende de 4e classe A. Sur le porte-bagage (« à califourchon ») 5 - Une infraction au Code de la route, commise à vélo, entraîne-t- B. Sur le cadre du vélo elle un retrait de points dès lors que la personne impliquée est C. Sur un siège distinct et solidement fixé titulaire du permis de conduire? 10 - En présence de ce panneau, que doit faire le cycliste? A. OUI A. Il doit emprunter la piste cyclable B. NON B. Il peut continuer sur la chaussée C. Cela dépend des infractions C. Il a le choix entre la piste cyclable et la chaussée Bussy Saint-Georges N° 112 - Juin 2009
  • 16. 16 Vie municipale Un projet de rénovation sérieux pour la ligne A Le RER A se paye une nouvelle beauté h oui ! E Notre b o n vieux RER A va se faire une petite fraîcheur. Et il en a bien besoin ! Les retards répétés et l’inconfort des rames agacent tous les voyageurs fréquentant régulièrement cette ligne. Mais quelles sont les causes de ces perturbations ? Tout d’abord, la ligne A est de loin la plus chargée du réseau: avec un million de voyageurs par jour ouvrable, cette ligne, l’une des plus denses du monde, est en effet proche de la saturation. Elle assure à elle seule plus d'un quart du trafic ferroviaire de la banlieue pari- sienne. Ainsi, le matériel a vieilli prématuré- ment, car l’accroissement de la population de ces dernières années n’était pas forcément prévu à un rythme aussi soutenu… Alors, pour redo- rer le blason de la ligne, quelques travaux de rénovation s’imposaient. Pour cela, les élus rive- Scène traditionnelle vécue par de nombreux Buxangeorgiens tous les soirs de la semaine : rains du RER A, dont Claude Louis, qui siège la cohue pour sortir de la gare ! au Syndicat intercommunal de transports des secteurs 3 et 4 de Marne-la-Vallée, se sont faveur de la ligne A (supporté à 2/3 par la RATP même si elles ne règleront pas tous les pro- regroupés il y a quelques mois afin d’établir un et à 1/3 par le STIF) avec le remplacement à blèmes, loin s’en faut… « Alors que notre dépar- diagnostic et des propositions de solutions partir de 2 011 de l’ensemble des trains circu- tement représente en superficie 49 % de la région réunis dans le Livret-Blanc des Elus. Dans le but lant sur cette ligne, la plus fréquentée au Ile-de-France, aucun projet d’envergure n’est prévu de trouver rapidement des axes d’amélioration, monde. Les nouveaux trains offriront 30 % de dans les 10 prochaines années pour la Seine-et- ce collectif d’élus a récemment rencontré Pierre capacité supplémentaire ainsi que des équipe- Marne, s’alarme-t-il. Suite à nos demandes pres- Mongin, le président de la RATP, qui leur a ments conséquents en matière de sécurité et de santes depuis plusieurs années pour la réalisation confirmé la priorité donnée à la ligne A du RER confort. La RATP s’est également engagée à d’un second accès en gare de Bussy, la RATP avait par l’entreprise de transports francilienne. mettre en place un dispositif d’information en indiqué qu’il était envisageable de transformer la direction des collectivités locales. En liaison et sortie de secours existante en un second accès. Ce en réseau avec les municipalités riveraines du projet a été déclaré éligible au financement de la 30 nouveaux trains déployés RER, l’état réel du trafic sera communiqué en Région dans le cadre du GP3. Nous entendons à partir de 2011 direct aux usagers, par l’intermédiaire des donc bien poursuivre notre démarche afin de Les élus se félicitent de la décision de la RATP moyens de diffusion de ces collectivités, et désengorger la station de Bussy », conclut Claude et du STIF (Syndicat des Transports d’Ile-de- notamment de leurs sites internet. Pour Claude Louis, prêt à en faire l’un de ses chevaux de France) d’engager un investissement record en Louis, ces décisions vont dans le bon sens, bataille dans les prochains mois…n LA LIGNE A EN QUELQUES CHIFFRES +20 % de trafic en 10 ans (1 997 à 2007) sur l’en- 2008 : 175 journées « millionnaires », semble de la ligne avec 1,1 m de voyages quotidiens en moyenne +36 % de trafic annuel sur la branche de Marne- 300 millions de voyages en 2008 la-Vallée entre 1997 et 2006 EVOLUTION 2 007 À 2008 21 décembre 2001 : pour la première fois, le RER DES ENTRANTS EN GARE DE BUSSY : A enregistre une fréquentation journalière supé- Janvier à juin 2007 : 6 699 rieure au million de voyageurs Janvier à juin 2008 : 7 311 2006 : 140 journées « millionnaires » Septembre à décembre 2007 : 6 981 Septembre à décembre 2008 : 7605 Bussy Saint-Georges N° 112 - Juin 2009
  • 17. Vie municipale 17 BBL, une nouvelle dynamique pour l’emploi ondé en 1997 par Kaci Kebaïli, le groupe F BBL (Balkans Bosphore Logistique) a pour cœur de métier le transport de marchan- dises. Il assure l’acheminement complet des four- nitures grâce à de solides réseaux de transport routier, ferroviaire, maritime et aérien. Le groupe tage professionnel non négligeable, en plus d’of- recruter une dizaine de personnes supplémentaires frir un large panel de services: « C’est une ville d’ici la fin de l’année. Ils sont aujourd’hui déjà six animée, aérée et dotée de grands espaces verts. Elle est à avoir rejoint l’entreprise, dont deux Buxangeor- Kaci Kebaïli, fondateur du groupe BBL vraiment très agréable, et je suis très heureux de m’être giens. « Si nous recrutons des candidats qui habitent établi ici », déclare le gérant. Depuis le 4 mai der- très loin, ça n’apporte rien de bon, ni pour eux, ni pour s’est fortement développé au cours des dernières nier, le bâtiment accueille l’agence principale de nous, nous confie Thomas Levy, responsable mar- années et possède aujourd’hui 6 agences en la société. Pour l’entreprise, cela permet ainsi de keting et communication de l’entreprise. L’idéal France et 5 à l’étranger. Afin d’offrir un socle centraliser les fonctions de décision, mais aussi de serait d’embaucher des personnes demeurant à Bussy solide au développement de l’entreprise, le nou- réorganiser ses activités. Les nouveaux bureaux ou dans ses environs », ajoute-t-il. Les secteurs veau siège social du groupe s’est implanté il y a hébergent toutes les fonctions support du groupe concernés sont le commerce (un commercial, un quelques semaines sur la commune de Bussy. Ce telles que le marketing, l’informatique, la comp- assistant commercial ainsi que des exploitants) et choix n’est pas le fruit du hasard, mais d’une déci- tabilité et le juridique, ainsi que l’activité de trans- le transport (chauffeurs et caristes). Si vous êtes sion mûrement réfléchie. Tout d’abord, Kaci port d’œuvres d’art. intéressés, n’hésitez donc pas à les contacter. n Kebaïli souhaitait acquérir un terrain, et les grands espaces à la périphérie de notre ville per- BBL Transports mettaient cela. De plus, Bussy jouit d’une excel- Une politique d’embauche Parc Léonard-de-Vinci lente implantation géographique: proche des axes déjà amorcée 31 – 35 avenue Graham-Bell routiers et pratique d’accès, la zone industrielle A ce jour, BBL Transports compte une cinquan- Tel: 0174922200 - Fax: 0174922201 offrait tout ce dont le siège avait besoin pour son taine d’employés, mais la société devrait très vite Contact emploi: développement. Bussy présentait donc un avan- accroître ses effectifs. Le groupe prévoit en effet de info@bbl-transport.com -Tél.: 0174922200 Bussy Saint-Georges N° 112 - Juin 2009
  • 18.
  • 19. Activités sportives 19 A l’issue de la remise des diplômes et des médailles, c’est dans une joyeuse ambiance que tous les sportifs se sont retrouvés sur la scène de la salle Maurice-Koehl, presque trop petite! Deuxième Fête des Sports Bussy, ville sportive ! vec plus de 6 000 licenciés répar- A tis dans une trentaine d’associa- tions, nul ne peut contester la place du sport dans notre commune, ce qu’a d’ailleurs tenu à rappeler Hugues Rondeau dans son discours d’introduction à cette deuxième Fête des sports, organi- sée le vendredi 5 juin à la salle Maurice- Koehl. Lors de cette saison, l’ensemble des å ç sportifs buxangeorgiens a encore démon- tré ses larges compétences, avec de brillants résultats dans de nombreuses dis- ciplines. Que ce soit en judo, gymnas- tique, tennis de table, basket, athlétisme, golf, karaté, tir à l’arc, aérobic, sans oublier les associations sportives des collèges- lycées et bien d’autres sports, les athlètes ont su porter haut les couleurs de notre é è ville, dans la région Ile-de-France, et même, pour certains d’entre eux, au niveau national. Pour célébrer les remar- å L’équipe Challenge de l’aérobic Bussy Club a parti- quables performances qui ont émaillé cipé au mois de mai au championnat de France orga- cette année et conclure en beauté cette nise par la Fédération française de gymnastique. ç André Gilly, le président du Hop Quyen Dao, peut être saison 2008/2009, les sportifs buxangeor- fier de ses deux jeunes pousses! giens s’étaient donc donné rendez-vous le é Le Judo Club du président Stéphane Bischoff à l’hon- vendredi 5 juin lors de la deuxième Fête neur avec Jérémie Froment, un jeune très prometteur des Sports, qui a récompensé les plus méri- è Kevin Oliveira et Aurélie Radosalvjevic, champions tants d’entre eux. Lynda Amami, Adjointe d’Ile-de-France de kickboxing, ont été chaleureuse- ment félicités par Lynda Amami et leur entraîneur, aux Sports, n’a ainsi pas manqué de félici- Frédéric Cardoso. ter tout ce beau monde. Le résumé de ê ê Elise Chantin et Etienne Huynh enseignent le taï -chi et cette soirée en quelques clichés… n le kung-fu au sein du club Danses Lions Dragons France. Bussy Saint-Georges N° 112 - Juin 2009
  • 20. 20 Activités sportives C’est parti pour 10 km de course effrénée ! MC Solaar, chanteur et athlète ! 13e édition des Foulées de Bussy : un chiffre porte-bonheur ? première vue, oui. Et assez bonne position dans le A pourtant, ce n’était pas gagné d’avance. Le superstitieux président du classement général. Le vain- queur des 10 km, Mustapha Bennacer, a quant à lui franchi BSGA, Jean-Paul Zita, a décidé la ligne d’arrivée en 31 mn et que les Foulées se dérouleraient å ç 57 s. Et les plus jeunes dans tout le samedi et non le dimanche, ça ? Ils avaient aussi leurs comme de coutume. Pourquoi ? courses : 3 km pour les adoles- Tout simplement pour avanta- cents à partir de 14 ans et 1 km ger les commerçants en faisant pour les enfants de 7 à 13 ans. passer la course dans le centre- La première course a été rem- ville. « C’était l’occasion de modi- é è portée par Jérémie Charpentier fier le tracé du parcours pour en 9mn 49s, tandis que le jeune l’aplanir », ajoute le président. Maël Lamotte est sorti victo- Et il a été bien inspiré ! Les nou- rieux du parcours de 1 km avec veaux parcours ont attiré de un temps de 3mn 20s. Un résul- nombreux sportifs, adultes tat très prometteur pour ces comme enfants, mais aussi… jeunes talents ! Pourvu que ça MC Solaar ! De son vrai nom ê ë dure…n Claude M'Barali, le célèbre rap- peur français est venu tester son å Les petits champions du 1 000 m trônent fièrement sur le podium… endurance sur les sols de notre ç Et les filles, loin de se laisser distancer par leurs rivaux masculins, tiennent triomphalement leur belle coupe. ville, se mêlant à la foule des é Le Maire, Hugues Rondeau, remet sa coupe à Mustapha Bennacer, heureux vainqueur des 10 km. participants. Discret, il a effec- è Le trio de tête des 10 km. De gauche à droite : Boudjemai, Mustapha Bennacer et Ibrahim Kante. tué les 10 km en 48 minutes, un ê A droite, MC Solaar ne se laisse pas distancer par ses concurrents… temps honorable qui le place en ë …Et finit la course par de grandes foulées, qui lui permettent de dépasser quelques adversaires. Bussy Saint-Georges N° 112 - Juin 2009
  • 21. Activités sportives 21 Cross des écoles Ils courent, ils courent, les primaires… eudi 28 mai, 14h : c’est l’ef- J fervescence au stade d’ath- létisme Stéphane-Diagana. Les enfants de tout Bussy arrivent dans la bonne humeur avec leurs professeurs. Qu’ils soient mater- nels, CP ou CE1, les élèves sont ç vêtus comme de vrais petits ath- lètes : joggings colorés, baskets et dossards épinglés aux tee-shirts, les enfants sont parés pour la course ! Les parents venus encou- rager leurs bouts de choux se mas- sent autour de la piste et é å attendent, anxieux, le coup de feu matérialisant le départ. Les pre- mières à partir sont les filles de å Les enfants se lancent avec enthousiasme dans la course… CE1, puis vient le tour des gar- ç … et sont fiers d’avoir gagné une belle médaille! çons et ainsi de suite jusqu’à ce é Les parents se prêtent eux aussi au jeu… que tous les enfants aient couru. è …sous les applaudissements de leurs enfants. Parmi la foule de parents présents, champions, c’est au tour des piste. Une dizaine de courageux certains se détachaient du lot : très parents de faire preuve de rapi- se présentent au départ et, malgré impliqués dans l’épreuve et bien dité ! L’animateur demande des des chaussures parfois mal adap- è décidés à soutenir leurs enfants, volontaires pour faire un tour de tées, finissent vaillamment le tour des papas en tenue de maratho- terrain : « Montrez l’exemple à de circuit sous les applaudisse- appelés par ordre de passage, se niens ont même pris part à la vos enfants ! », lance-t-il plein ments du jeune public. Arrive voient remettre une médaille ; une course. Avant de procéder aux d’entrain. Les bambins sont ravis enfin le moment tant attendu de photo souvenir en guise de touche remises de médailles pour les et poussent leurs parents sur la tous : le podium. Les vainqueurs, finale immortalise le moment. n Championnat départemental des jeunes 19 podiums pour le BSGA A peine remis des Foulées, l’équipe du BSGA, emmenée par son président, Jean-Paul Zita, est repartie pour encourager les jeunes du club lors du championnat de Seine-et-Marne ben- jamins/minimes, à Savigny. Le BSGA avait 39 qualifiés, sans compter Eric Sorel, leur entraîneur, peut être fier des résultats de ses jeunes pousses! les lanceurs de marteau et de disque qui, faute de cage, n’ont pas pu disputer leur épreuve ! Au total, ce ne sont pas moins de 19 médailles U Perche MF : Lindsay Tra-Bi championne départementale (2m20), Mor- que le club a récoltées lors de ce championnat. Voici la liste de ces gane Aguilar 2e (2m10). A noter que Lindsay a passé une barre à podiums : 2,50 hors concours U 4X60 minimes filles : 3e U Perche BG : Quentin Jacob 2e (2m20) U 4X60 benjamins : 2e U Perche MG Adrien Rota champion départemental 3m20 (record du U 200 H : Genna Pisi champion départemental club) U Poids BG : Fabien Belloso champion départemental, Quentin Jacob 2e U Javelot BG Alexandre Luc 3e U Hauteur BG : Benjamin Faleyras 2e (1m48) U 100 m Genna Pisi 3e (13s59) U Hauteur BF : Jeanne Delrieu 3e (1m30) U 50 m Haies BG : Quentin Jacob 2e U Hauteur MF : Marine Villette 3e 1m32 U 1 000 m : Charles Callin 3e U Perche BF : Eléonora Fridella et Faustine Debenest 3e (1m90) U Triple-saut MF : Yacine Faye 2e (10m09) Bussy Saint-Georges N° 112 - Juin 2009