SlideShare une entreprise Scribd logo
La fête des écoles       L’école Charles-Perrault a 10 ans   L’hôpital du livre se découvre   Première compétition professionnelle au golf
       p. 6                            p. 18                           p. 17 & 18                            p. 20 & 21




Buss y
                       LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATIONS - JUILLET-AOÛT 2007               n° 91


                      Saint-Georges




                      Un PLU pour un
                     DÉVELOPPEMENT
                      HARMONIEUX
Journal de bussy numéro 91
4 Vie de la cité

10 Dossier

14 Vie municipale

19 Magazine

20Sports

24Pratique
                                           Sommaire - Edito                                                                                 3



           4. Commémorations des 8 et 18 juin
           5. Deux expositions très originales
           6. Les écoles en fête
           7. Une brocante très ensoleillée
           8. Faites de la musique !
           9. Cré’Artive met Paris à l’honneur




                                                          Sous le soleil.
           10-13. Un PLU pour un meilleur cadre de vie    J’espère que ce titre sera prémonitoire.
                                                          Il n’y a rien de pire que les mois de juillet et d’août pluvieux.
                                                          Cependant, si l’astre du jour est au rendez-vous, la mairie le sera aussi.
                                                          Cette année, nous consacrons un effort financier important à Bussy
                                                          Plage. Il s’agit rien de moins que de doter le Parc Urbain d’un espace
                                                          composé de sable, de parasols avec leur buvette, sur fond de beach-
           14. Le quartier de la gare bientôt réaménagé   volley. Quelle mouche nous a donc piqués de donner à notre terre de
           15. Un nouveau cimetière sera construit        Seine-et-Marne un air de Saint-Trop ?
           16-17. La BnF se dévoile                       En fait, j’ai depuis longtemps l’idée d’occuper celles et ceux, et notam-
           18 . Les 10 ans de l’école Perrault
                                                          ment les plus jeunes, qui ne peuvent partir en vacances. La commune
                                                          a beau initier des séjours d’été, certains en sont exclus pour des raisons
                                                          financières. Le Centre Communal d’Action Sociale tente d’y remédier
                                                          par des sorties ponctuelles.
                                                          En 2007, si Bussy ne va pas à la plage, la plage va à Bussy.
                                                          La meilleure prévention pour les adolescents est encore de les occuper.
                                                          Je les préfère jouant au ballon sur notre lieu ensablé que commettant
                                                          des incivilités. Rien n’est pire que le désœuvrement.
           19. Découvrez les bijoux de Marmottine         Et puis, organiser de semblables manifestations revient à éviter le piège
                                                          de la ville-dortoir pour nous doter d’une âme. J’ai toujours cru que la
                                                          collectivité locale avait la mission de créer le lien social par des festivités
                                                          qui rassemblent.
                                                          Ne boudez pas votre plaisir, s’il fait 30°, munissez-vous d’une serviette
                                                          et jouez le farniente à Bussy Plage. I

           20-21. Des pros du golf attendus à Bussy                                                                    Votre Maire
           22. Tennis : saison réussie                                                                          Hugues RONDEAU
           23. Les arts martiaux au top !




           24. Courrier des lecteurs
           25. Tribunes                                       Ecrire au Maire : mairie@bussy-saint-georges.fr
           26. Etat civil                                   Consulter le site de la ville : www.ville-bussy-saint-georges.fr
           27. Professions médicales

                                   Bussy Saint-Georges      N° 91 - Juillet-Août 2007
4                                                                   Vie de la cité

                                                 Cérémonies des 8 et 18 juin
     Bussy répond présent aux devoirs de mémoire
          a ville de Bussy a procédé à la Cérémonie

    L     de Commémoration de l’Appel du Général
          de Gaulle, dit « Appel du 18 juin ».
    La délégation des Anciens Combattants,
    menée par son Président, Robert Msili,
    a déposé la gerbe du souvenir au monument
    aux Morts, alors que celle de la municipalité
    était portée par le maire de Bussy.
    Une représentation des enfants du Conseil
    Municipal des Enfants de Bussy, avec leurs
    parents, a renforcé cette cérémonie, à l’issue de
    laquelle André Dauby, le porte-drapeau officiel
    de la ville, a passé le relais à Coriolan Martin,
    petit-fils du regretté Daniel Simon, ancien
    combattant 39/45, et de Renée Simon, prési-
    dente active du Club des Aînés.
    La passation du drapeau, pour laquelle trois
    générations étaient réunies, a été faite avec une      La guerre d’Indochine
    grande émotion. Ce n’est d’ailleurs pas sans
    fierté que, sur le chemin du retour en mairie,         n’a pas été oubliée
    André Dauby et Coriolan Martin marchaient              Autre cérémonie organisée par l’Amicale des
    côte à côte. L’Amicale tient à remercier André         Anciens Combattants, celle à la mémoire des
    Dauby de ce temps passé à porter avec fierté ses       Morts pour la France pendant la guerre d’Indo-
    couleurs et à saluer l’arrivée de Coriolan.            chine, qui a eu lieu le vendredi 8 juin. Le prési-
    Tout ce petit monde se retrouva en mairie              dent de l’Amicale, Robert Msili, a mené cette
    pour un verre de l’amitié, lors duquel Hugues          cérémonie, durant laquelle deux gerbes ont été
    Rondeau a remis à André Dauby la médaille              déposées, l’une par Dominique Bijard, Adjoint
    d’honneur de la ville pour le remercier de la          au Maire, et l’autre par Monsieur Gnanou,
    gratifiante mission qui fut la sienne. Dans la         ancien combattant contemporain du conflit en
    foulée, le maire de Bussy a également tenu à           Indochine, où près de 100000 soldats de l’Union
    décorer de cette même distinction le prési-            française sont tombés, de 1945 à 1954. Cette
    dent Msili, en reconnaissance du travail               guerre a également fait 76000 blessés et près de
    accompli par cet homme pour la création de             40000 prisonniers. M.Van der Noot a ensuite lu             Les anciens combattants organisent leur sortie annuelle le
    l’Amicale et la marche de celle-ci, exemple            le message du « Souvenir » ayant pour sujet le             18 septembre. Vous pouvez contacter l’Amicale des Anciens
    d’un patriotisme sans faille.                          cruel conflit que fut la guerre d’Indochine. I             Combattants au 0164768008 si vous êtes intéressés.




                                                               Les aînés de la ville à Amiens
                                                                     endredi 25 mai, pour leur troisième sortie de l’année, les Aînés de Bussy avaient choisi

                                                           V         Amiens. Après un court voyage en car, la première visite était consacrée à la cathédrale
                                                                     Notre-Dame, le plus vaste des édifices gothiques de France. Le guide a notamment fait
                                                           admirer le portail principal et son « Beau Dieu », Christ au visage noble et serein, ainsi que les
                                                           élégantes sculptures mises en valeur par un nettoyage récent. A l’intérieur, nos aînés ont été saisis
                                                           par la luminosité et l’ampleur des proportions.
                                                           A midi, il était grand temps de se restaurer au « Petit Bidon », ça ne s’invente pas !
                                                           Après-midi, arrivée au véritable but de cette promenade: les Hortillonnages, petits jardins étendus
                                                           sur 300 ha dans un lacis de canaux alimentés par la Somme et l’Avre. « A cette saison, ces jardinets
                                                           étaient à l’apogée de leur fleurissement, se souvient Renée Simon, la présidente du club, et la balade en
                                                           barque a semblé bien courte tant nous étions ébahis par cette profusion de fleurs. »
                                                           Pour finir, un tour à pied dans le quartier Saint-Leu pour découvrir quelques belles maisons à
                                                           colombages, où antiquaires et artisans sont installés.
                                                           Toute cette journée s’est déroulée sous le soleil, l’orage ayant par chance juste éclaté en arrivant à Bussy. I


                                                        Bussy Saint-Georges               N° 91 - Juillet-Août 2007
Vie de la cité                                                                                                 5

       Création et Tours de Mains
fête Noël en été pour son anniversaire !
                                                                       associationCréationetToursde

                                                                   L’  Mains a fêté ses 10 ans lors
                                                                       d’une splendide exposition les
                                                             16 et 17 juin au gymnase Herzog.
                                                             Cette association propose de nombreux
                                                             ateliers créatifs, dont des cours d’enca-
                                                             drement de tableaux, d’aquarelle, de
                                                             patchwork, de couture ou encore de
                                                             scrapbooking.
                                                             Lesœuvresréaliséesparlesélèvesdesdif-
                                                             férents cours étaient donc exposées lors
                                                             de l’anniversaire de l’association.
                                                             « Les visiteurs étaient très nombreux et
                                                             venaient de la banlieue parisienne, mais
                                                             également de province, nous explique                         CATI expose pour
                                                             SylvieMourgues,encadreurprofession-
                                                             nel.Surplace,sixbénévolesdel’association                   LA FÊTE DE LA MUSIQUE
                                                             étaientlàpourlesaccueilliretleurexpliquer                             associationCATI,CréationArtistiqueTechnique
                                                             lesdifférentesœuvresprésentées.»Pourfêter
                                                             ses 10 ans, Création et Tours de Mains
                                                             avait choisi un thème original:
NOËL EN ÉTÉ. Sapin, guirlandes, petit Père Noël, tout était prévu pour égayer l’exposition.
                                                                                                                        L’         et Imaginative, a été créée en 2003 et compte
                                                                                                                                   actuellement 14 membres, qui sont des artistes et
                                                                                                                        desartisansd’art.«CATIapourbutdepermettreauxartistes
                                                                                                                        de se faire connaître et de faire découvrir des œuvres originales
Le point fort de cet évènement a été l’exposition de quelque 500 cadres réalisés par les 70 élèves
                                                                                                                        au public », indique Francine Arnould, la présidente de
inscrits aux cours d’encadrement proposés par l’association. Des cadres classiques ou originaux,
                                                                                                                        l’association. Parmi toutes ces œuvres, les visiteurs ont pu
souvent colorés, qui permettent de sublimer les créations. Ces travaux ont d’ailleurs retenu
                                                                                                                        découvrir de nombreuses peintures et aquarelles, des pho-
l’attention d’un magazine spécialisé dans l’encadrement. « La journaliste a été séduite par les œuvres
                                                                                                                        tographies, des vitraux, des créations en mosaïques ou en
et en a sélectionné 64 pour les exposer dans son magazine », ajoute une organisatrice.
                                                                                                                        poterie, des bijoux, des costumes et aussi un espace carte-
Les visiteurs ont également eu la joie d’assister à une démonstration d’aquarelle donnée par un
                                                                                                                        rie. La majorité des ces réalisations artistiques était en rap-
professeur de l’association, et ont également pu trouver de nombreuses idées de décoration dans
                                                                                                                        port avec la musique et la danse, car CATI exposait à
la partie « Loisirs créatifs » de l’exposition. I
                                                                                                                        l’occasion de la Fête de la Musique.
Pour ceux qui n’ont pas eu la chance de se rendre à l’exposition, vous pouvez retrouver des photos de l’événement sur   L’exposition commençait avec les peintures à l’acrylique
le site Internet de l’association : www.bussycreation.fr et rencontrer ses membres de l’association lors du Forum       de Magali Destobbeleir, dont les œuvres sont contem-
des associations, les 7 et 8 septembre.
                                                                                                                        poraines et très colorées. « J’ai commencé à peindre il y a
                                                                                                                        trois ans, j’en avais envie depuis longtemps, confiait l’artiste.
                                                                                                                        J’aime travailler sur différents formats de toiles et en modi-
                                                                                                                        fier parfois la texture, en y ajoutant du sable, par exemple. »
                                                                                                                        Notre attention a par ailleurs été retenue par la peinture
                                                                                                                        à la cire et les aquarelles dans lesquelles sont incorporées
                                                                                                                        des algues maritimes. Pour les amoureux de la lumière,
                                                                                                                        il y avait également une collection de vitraux sur les
                                                                                                                        thèmes du chant et de la danse, ainsi que des peintures
                                                                                                                        à la dorure de feuille d’or. Cette très jolie exposition se
                                                                                                                        concluait sur des photographies pleines de sensibilité et
                                                                                                                        sur des aquarelles, sur bois ou sur papier. I

                                                                                                                        Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Mme Arnould,
                                                                                                                        présidente de l’association CATI au 0160311673




 Sylvie Mourgues, la présidente de l’association, était ravie par le succès de l’exposition.




                                                             Bussy Saint-Georges                       N° 91 - Juillet-Août 2007
6                                                            Vie de la cité

      La fête, avant des vacances bien méritées !
    Comme à l’accoutumée, le mois de juin a été rythmé par les kermesses des écoles,
    où spectacles, jeux, déguisements et autres danses ont été soigneusement préparés et
    interprétés par les différentes classes. Retour en images sur ces moments de joie qui ont cette
    incroyable magie de nous faire retomber en enfance…
    ‚                                                          „                                                            …




    †                           ƒ                                                                                           ‰




    ‡                                                          ˆ




    16 JUIN :
           ‚ Course en sac, jeux d’eau, jonglage … le samedi 16 juin était très riche en activités pour la fête de l’école du Clos Saint Georges.
           ƒ Les primaires et les maternelles de Jules-Verne ont présenté leurs spectacles de fin d’année, déguisés et grimés de la tête aux pieds.
           „ Le célèbre jeu télé Fort Boyard revisité aux Violennes sous le regard amusé des parents.

    23 JUIN :
           … L’école Antoine-Giroust expose les œuvres de ses petits artistes en herbe !
           † Après l’effort, le réconfort : à Jean-de-la-Fontaine, les gourmands pouvaient s’en donner à cœur joie !
           ‡ A Louis-Braille les élèves racontent et expliquent leur beau voyage à l’Ile d’Oleron, avec un message explicite !
           ˆ Les maternelles de Louis-Guibert ont présenté un magnifique spectacle devant un public impressionné.
           ‰ A l’école Charles-Perrault, on a appris la pêche en famille : espérons qu’elle ait été bonne !


                                                Bussy Saint-Georges              N° 91 - Juillet-Août 2007
Vie de la cité                                                                                     7


Les centres de loisirs font leur show




     e mercredi 20 juin, les centres de loisirs de Bussy se sont réunis        mains et des pieds. Un petit groupe a même appris des chansons en

L    à l’école Jules-Verne pour présenter un spectacle très animé !
     Sous l’œil attendri des animateurs, de certains parents et égale-
ment des personnes âgées de la maison de retraite qui étaient invitées
                                                                               africain, tandis qu’un autre est monté sur scène avec de nombreux
                                                                               instruments en carton, confectionnés avec soin. L’ambiance est à la
                                                                               bonne humeur, et le soleil, denrée rare au mois de juin, a permis de
pour l’occasion, les enfants ont chanté et dansé. « Nous préparons ce          passer un excellent moment.
spectacle depuis presque un mois, raconte une animatrice. Les petits sont      Après les maternelles, c’était au tour des primaires de présenter ce
un peu stressés, mais ont vraiment hâte de monter sur scène ! » Et cette       qu’ils avaient préparé. « Avec les enfants de Jules-Verne, nous avons prévu
excitation se ressentait bien lors des préparatifs : maquillage, costumes,     des chorégraphies sur des musiques hip-hop et orientales pour les plus grands. »
dernières répétitions, les enfants s’impliquaient réellement dans cette        Certaines jeunes filles étaient joliment maquillées et costumées pour
activité et attendaient avec impatience de présenter leur travail.             leur démonstration de danse.
Le spectacle commence avec les maternelles qui chantent en chœur,              Bravo à tous les enfants des centres de loisirs qui ont participé à ce
et sans micro, sur une chanson pour enfants. S’ensuit alors une danse          spectacle et qui, pour certains, ont même présenté leur travail le
en ronde où les petits demandent à tout le monde de frapper des                lendemain, durant la Fête de la Musique sur la Grand’Place. I



Journée de chine à Bussy
      es organisateurs n’avaient qu’une seule

L     crainte: que la météo soit identique à celle
      des jours précédents. Et à regarder les expo-
sants s’installer, on s’apercevait qu’ils partageaient
tous le même souci: les uns sortant leur parapluie
de marché, les autres leur auvent en plastique ou
des bâches. Mais, cette année encore, temps et
chineurs furent au rendez-vous pour la grande
brocante de Bussy Saint-Georges qui a connu un
vif succès le dimanche 3 juin!                                                                               « Je fais cette brocante tous les ans, nous confie une
Installés sur la Grand’Place et autour du square                                                             exposante. Je sais qu’en y participant je passerai une
Vitlina, près de 600 stands tenus par des Buxan-                                                             excellente journée, pleine de rencontres et dans une
georgiens animaient cette journée ensoleillée!                                                               bonne ambiance! »
Les affaires ont donc été bonnes, et ce n’était que                                                          Une brocante qui était donc également placée
mérité, car certains habitants avaient patienté une                                                          sous le signe de la bonne humeur grâce aux
matinée pour s’inscrire à la brocante, qui est                                                               nombreuses associations présentes : le Conser-
chaque année victime de son succès. L’an pro-                                                                vatoire de Musique a régalé le public avec un
chain, des pré-réservations sur internet sont à                                                              concert en plein air, les Scouts de France ven-
l’étude par les services de la mairie pour tenter de                                                         daient leurs « nez rouges » pour la bonne cause,
remédier à cette situation. Affaire à suivre…                                                                Ka Fraternité proposait des spécialités culi-
Quoi qu’il en soit, les visiteurs ont fouiné parmi                                                           naires antillaises, et bien d’autres associations
les vêtements, les jeux, les objets de décoration                                                            étaient fidèles au poste pour proposer leurs
en tout genre… et ont probablement trouvé                                                                    gourmandises à un public qui en redemande.
leur bonheur !                                                                                               Vivement l’année prochaine ! I


                                                         Bussy Saint-Georges     N° 91 - Juillet-Août 2007
8                                     Vie de la cité




                                                                                                       la soirée, les danseuses de Cré’artive
                                                                                                       ont dansé pour le public des extraits
                                                                                                       duspectaclequ’ellesavaientprésenté
                                                                                                       4 jours auparavant. Toujours plus
                                                                                                       motivée, la quarantaine de dan-

    Bussy fête la Musique !                                                                            seuses a impressionné toutes les per-
                                                                                                       sonnes présentes pour les applaudir!
                                                                                                       Le Quatuor de Saxophones du
                     ette année, la Fête de la             Service Culturel. Le programme mis          Conservatoire, composé de jeunes

            C        Musique était placée sous le
                     signe de l’exotisme et des
            rythmes des percussions à Bussy!
                                                           en place a permis de montrer toutes les
                                                           actions inscrites dans le cadre du
                                                           Contrat Educatif Local. »
                                                                                                       garçons d’une dizaine d’années et
                                                                                                       nouvellement primé par le Lion’s
                                                                                                       Club, a ensuite investi la scène du
            Durant 13 jours, la ville était en             Dès 10h, à l’Espace Jeunes de Jules-        Square Vitlina.
            effervescence : concerts, exposi-              Verne, l’association Fola Percussions       Et pour finir la nuit en beauté, Fola
            tions, représentations de danse,               avec les élèves des collèges C. Monet       Percussions avec l’énergie débor-
            bonne ambiance garantie! Après                 et J. Y. Cousteau et du lycée M.-L.         dante de ses musiciens, danseurs et
            une journée très remplie le 16 juin,           King ont fait vibrer Bussy.                 capoeiristes, a enflammé Bussy !
            place à la vraie Fête de la Musique            Plus tard dans l’après-midi, les            Au rythme des percussions afri-
            le jeudi 21. « Pour cette Fête de la           représentations ont commencé au             caines et brésiliennes, le public a
            Musique, nous avons souhaité mélan-            Square Vitlina avec tout d’abord les        même été invité à s’essayer à ces dif-
            ger le réseau associatif, les artistes pro-    spectacles des enfants des centres de       férentes activités. Les Buxangeor-
            fessionnels, le Conservatoire, et la           loisirs de Bussy mais également une         giens, plus enthousiaste que jamais,
            Ligue de l’Enseignement, souligne              improvisation surprise d’une jeune          ont fêté dignement cette Fête de la
            Marina Cavaillès, directrice du                chanteuse en herbe! Plus tard dans          Musique 2007. I




                                                          Le Festival Mondial de la
                                                          Terre fait étape à Bussy
                                                                e Festival Mondial de laTerre, qui a pour but de sensibiliser la population

                                                          L     entière au respect de notre planète, a été lancé il y a trois ans.
                                                                Cefestivalestaujourd’huicélébrédans25pays,etcetteannée,lacommune
                                                          de Bussy Saint-Georges a décidé de s’impliquer pour cette bonne cause.
                                                          Pour l’occasion, trois associations buxangeorgiennes ont choisi de présenter un
                                                          spectacle de chant et de danse reprenant le thème de l’année 2007:
                                                          « Les solidarités ».
                                                          Les Percussions Elima, ainsi que les compagnies Flac-Floc et Vib’Animation ont
                                                          donc fait leur show à la salle Maurice-Koehl le mercredi 20 juin devant une salle
                                                          comble. Un spectacle entamé sur les chapeaux de roue par les percussionnistes
                                                          d’Elima, qui ont d’emblée placé la soirée sur le bon tempo…
                                                          Sur place, il y avait également des stands de produits issus du commerce équitable.
                                                          «Jetrouvequ’ilestimportantdemettreenévidencecesproduits,nousconfiaitunespec-
                                                          tatrice. Leur achat n’est pas encore assez systématique, et c’est bien dommage. »
                                                          Le Festival, qui sert à mettre en lumière les actions des acteurs engagés dans
                                                          la protection de l’environnement et des respects de l’égalité, a donc par-
                                                          faitement rempli son objectif. I


                       Bussy Saint-Georges                    N° 91 - Juillet-Août 2007
Vie de la cité                                                                                      9


                                                                                 L’association
                                                                                 Résonances en fête !


Cré’Artive met
Paris en bouteille !
       a Compagnie                                    grands magasins,

L      Cré’Artive a
       une nouvelle
fois émerveillé son
                                                      métro,ruedelaPaix).
                                                      « Le thème était vrai-
                                                      ment très riche, et nous
public lors de son                                    aurions pu décliner
gala de fin d’année,                                  encore plus de
qui a eu lieu le                                      tableaux », souligne                                                         u 26 mai au 10 juin, l’as-
17 juin au centre
culturel Jacques-
Prévert de Villepa-
                                                      CélineBoschiero,une
                                                      directrice artistique
                                                      ravie par le succès de
                                                                                                                          D        sociation Résonances, qui
                                                                                                                                   regroupe des ateliers
                                                                                                                          d’arts plastiques, de théâtre, de
risis. Le thème                                       ce gala, qui a attiré                                               chanson et de BD-illustration
choisi, « Bienvenue                                   plus de 600 specta-                                                 présentait spectacles et exposi-
à Paris », laissait                                   teurs sur les deux                                                  tions à la salle Maurice-Koehl et à
aux danseurs un                                       représentations.                                                    la médiathèque de l’Europe.
large choix de cho-                                   Cré’Artive repren-                                                  Tout d’abord, une petite dizaine
régraphies.                                           dra ses cours le                                                    d’adolescents, âgés de 15 à 18 ans,
Au total, ce sont 19                                  1er octobre et sera                                                 ont présenté la pièce de théâtre
danses qui ont été                                    bien entendu pré-                                                   « L’eau de la vie » d’Olivier Py.
interprétées par les                                  sente au Forum des                                                  « Tous ces jeunes ont pris énormé-
250 élèves de                                         associations, où l’on                                               ment de plaisir à jouer cette pièce et
Cré’Artive. Cela                                      pourra encore s’ins-                                                cela se ressentait, nous explique
allait de l’hommage                                   crire pour la nou-                                                  Florence Sanchis, la présidente de
au Paris historique (cabaret, accor-   velle saison. Une saison marquée                                                   l’association. La représentation
déon,JoséphineBaker,Notre-Dame         par l’arrivée d’un nouveau profes-                                                 était vraiment excellente ».
de       Paris,    Montmartre…)        seur de hip hop et l’ouverture des        Le lendemain, la journée était chargée avec, au programme, l’atelier théâ-
à une partie plus contemporaine        sections danse orientale et               tre enfants, qui présentait devant public et famille deux spectacles.
(galerie égyptienne du Louvre,         ragga/afro. I                             « Les aventures du Prince de Motordu » étaient chantées par des enfants de
                                                                                 6 à8anstandisqueles9-13ansfaisaientunesatiredessituationsquel’onpeut
                                                                                 rencontrer dans les transports en communs avec « Métro… mais pas trop ».
                                                                                 « Toutes les représentations ont attiré du monde mais il y a eu un record
                                                                                 d’affluence lors des représentations de théâtre adulte, poursuit, ravie,
                                                                                 Florence Sanchis. Il y avait environ 120 personnes ! ». L’atelier théâtre
                                                                                 adulte a présenté deux pièces, lors de deux représentations le samedi 9
                                                                                 et le dimanche 10 juin. La journée du 10 juin avait également été mar-
                                                                                 quée par le talent des chanteurs, ados et adultes, qui ont enchanté le
                                                                                 public avec des chansons francophones ou étrangères, ou encore des
                                                                                 bandes originales de Walt Disney.
                                                                                 A noter également que toute la semaine a eu lieu l’exposition des ateliers
                                                                                 arts plastiques et BD où nous avons pu admirer les travaux des enfants
                                                                                 et des adultes qui adhèrent à Résonances.
                                                                                 Bravo à tous ces artistes, et bonne continuation à l’association, qui se
                                                       © 2007 Patrice Fautrat    développe de façon spectaculaire depuis 12 ans. I


                                                 Bussy Saint-Georges               N° 91 - Juillet-Août 2007
10                  Dossier




                                      A la fin de l’année 2006, la commune
                                      a travaillé en concertation avec les dif-
                                      férents acteurs du territoire pour élabo-
                                      rer le projet de Plan Local d’Urbanisme
                                      (3e version) afin qu’il réponde au
                                      mieux à leurs attentes. Par rapport à la
                                      version précédente, ce projet présente
                                      notamment une meilleure prise en
                                      compte des remarques de l’Etat sur la
                                      question des logements sociaux et une
                                      meilleure protection des franges natu-
                                      relles de Bussy. Ce projet de PLU a été
                                      arrêté par le Conseil Municipal du
                                      23 décembre 2006. Avant qu’il soit
                                      définitivement adopté, une longue pro-
                                      cédure doit avoir lieu afin de prendre
                                      en compte les avis de tous les partenaires
                                      institutionnels et de la population.
                                      Voici les principaux éléments consti-
                                      tuantsdecePLU,quigarantitaumieux
                                      la préservation de notre cadre de vie.
     Bussy Saint-Georges   N°91 - Juillet-Août 2007
Dossier                                                                                                    11

LE PLAN LOCAL D’URBANISME DEVRAIT ÊTRE ADOPTÉ EN SEPTEMBRE

PLU : les étapes pour une concertation élargie
        uite à l’arrêt de projet fin 2006,

S       le projet de PLU a été transmis aux
        différents acteurs du territoire (Etat,
Région, Agence des Espaces Verts, cham-
bres consulaires, Syndicat Intercommunal
des Transports…) qui ont disposé d’une
période de consultation officielle de trois
mois pour faire part de leurs avis sur le dos-
sier. Preuve que la concertation préalable à
l’arrêt de projet avec les différents parte-
naires a été très positive, les acteurs ont en
majorité émis un avis favorable accompa-
gné d’observations. Les avis formulés ont
néanmoins fait ressortir la nécessité d’ajus-
ter le projet avant l’approbation finale du
dossier de PLU. Afin de trouver un accord
sur les modifications à apporter au dossier,
la commune a donc organisé une réunion
avec l’ensemble des partenaires institution-
nels et plusieurs réunions de travail avec
l’EPAMARNE. Les attentes des différents
                                                   LES AJUSTEMENTS APPORTÉS AU PROJET DE PLU SUITE À L’ENQUÊTE
acteurs portaient sur les points suivants :                          MODIFICATIONS RÉPONDANTS AUX ATTENTES DE LA POPULATION
une protection accrue des franges naturelles
est et ouest de la commune, la localisation        SECTEUR DES VIOLENNES : Intégration des terrains de tennis couverts dans la zone UDb (au lieu de UCb2 ),
de l’aire d’accueil des gens du voyage et l’éla-
                                                   conformément aux demandes exprimées par les habitants au cours de la réunion publique.
boration d’orientations définissant les prin-
cipes d’aménagement sur les futures ZAC            SECTEUR DU VILLAGE : Classement en Espace Boisé Classé d’un verger situé dans le vieux village au nord de la mairie,
de la Rucherie et des Sycomores.                   au regard de son intérêt patrimonial et historique, suite aux demandes des habitants.
                                                   SECTEUR DU GOLF : Ajustement du règlement de la zone UEa et de la zone UDc (vocation hôtelière uniquement) en réponse
Une enquête                                        à la pétition des habitants du golf dans le cadre de l’enquête publique.
publique très prisée                               SECTEUR CENTRE-VILLE : Définition de principes d’aménagement pour le secteur des Sycomores et le parc urbain.
Autre étape indispensable avant la publica-
                                                   AIRE D’ACCUEIL DES GENS DU VOYAGE : Elle ne pourra pas être réalisée en zone naturelle dans les franges est et ouest,
tion du PLU, l’enquête publique,
qui s’est déroulée du 2 avril au 4 mai 2007.       car ces secteurs sont dorénavant classés en zone ND. La localisation pressentie pour cet équipement ainsi que pour le cimetière
Elle avait pour objectif principal de présen-      est la zone de la Rucherie (au sud de l’A4).
ter le projet à la population et de recueillir
son avis. Dans ce cadre, une réunion                     LES MODIFICATIONS RÉPONDANT AUX ATTENTES DES PARTENAIRES INSTITUTIONNELS
publique était organisée par la municipalité
le 25 avril dernier, et vous avez d’ailleurs été   FRANGES NATURELLES : Une protection renforcée des espaces naturels et maintien de la continuité paysagère
nombreux à faire part de vos remarques et               - Frange Est :
de vos attentes. Une quinzaine d’observa-
                                                        Classement plus restrictif des espaces naturels pour obtenir une bande ND inconstructible sur toute la frange Est.
tions et trois pétitions (secteurs des Vio-
lennes, du Golf et du Centre-ville) ont été             Secteur de la ferme de la Jonchère : réduction de la zone AUD (A Urbaniser) aux abords immédiats de la ferme de la
déposées en mairie et consignées au registre            Jonchère avec un règlement plus restrictif. Une zone AU Stricte a été créée sur le secteur restant au nord. Son ouverture
d’enquête. Suite aux diverses interrogations            à l’urbanisation sera subordonnée à une modification ultérieure du PLU.
etinquiétudesexpriméessurdifférentssujets,              - Frange Ouest : Classement en zone ND inconstructible du secteur situé entre l’A4 et le RER pour une meilleure
le maire a souhaité dialoguer plus ample-
                                                        protection du site des vallées des rus de la Brosse et de la Gondoire. Aucun équipement tel qu’une aire d’accueil des gens
ment sur les thèmes suivants: l’extension du
cimetière, la question du funérarium/cré-               du voyage ou un funérarium/crematorium n’est autorisé dans ce secteur.
matorium (voir page 16), la localisation de
l’aire d’accueil des gens du voyage, l’aména-      PARC URBAIN : Définition d’une zone d’implantation des constructions autorisées dans le parc urbain.
                           suite en page 12




                                                   Bussy Saint-Georges                     N°91 - Juillet-Août 2007
12                                                                                 Dossier

                                                          A la demande de l’Etat, des orientations d’aménagement ont été élaborées pour les secteurs de la Rucherie
                                                          et des Sycomores. Ces orientations définissent des principes d’aménagement présentés ci-après.
                                                          Le secteur des Sycomores correspond à la partie Est du territoire, au nord de l’A4, et entourant la ferme du
                                                          Génitoy. Il aura une vocation principale d’habitation et pourra comporter des commerces et services de
                                                          proximité ainsi que des équipements publics ou privés d’accompagnement.
                                                          Le secteur de la Rucherie se situe quant à lui au sud-est de la commune, entre l’autoroute A4 et le Bois de
                                                          Bussy / Forêt de Ferrières. Il aura une vocation à dominante d’activités tertiaires et industrielles ainsi que
                                                          des équipements publics.
     Les habitants n’ont pas manqué de donner
     leurs avis lors de la réunion publique du 25 avril                                         LE SECTEUR DES SYCOMORES
                                                                           PRINCIPES GÉNÉRAUX D’AMÉNAGEMENT (CF. SCHÉMA CI-DESSOUS) :
       suite de la page 11
     gement du secteur des Sycomores et le deve-            - Assurer la transition entre le centre-ville et les espaces naturels par une densité décroissante des constructions vers l’Est.
     nir du quartier de l’hôtel du golf. Ces thèmes         - Traiter le cône de vue à l’Est de la ferme du Génitoy comme élément structurant du secteur.
     ont ainsi été évoqués lors des trois comités de        - Prévoir un réseau de circulations douces (cycles, piétons) destinées à relier les lieux de centralité, les équipements et
     quartier, de la commission extra-munici-                 les espaces publics, en relation avec le réseau communal et supra-communal.
     pale, ainsi que lors d’une réunion spécifique          - Réfléchir sur la mise en place d’un ou plusieurs pôles de quartier, en relais du centre-ville.
     à la question du cimetière/crématorium                 - Réaliser des franchissements de la voie RER pour favoriser la continuité des voiries et liaisons douces.
     organisée le 20 juin. Le maire a également             - Assurer une répartition équilibrée des logements sociaux aussi bien au nord qu’au sud de la ligne de RER A.
     reçu les présidents des ASL du golf pour
                                                            - Prévoir des logements sociaux sous la forme de maisons individuelles et de petits collectifs.
     répondre aux attentes des habitants et pro-
     poser des ajustements au règlement.
                                                                                      LES ÉLÉMENTS STRUCTURANTS DE L’AMÉNAGEMENT :
     Les conclusions du                                     1/ Le cône de vue et la continuité du parc urbain :
     commissaire enquêteur                                  - Traiter ce cône comme une pénétration de la nature dans la ville : aménagement paysager adapté.
     Suite à ces différentes concertations, le com-         - Faire de cet espace naturel le support du réseau des circulations douces de tout le secteur.
     missaire enquêteur a remis son rapport le              - Créer à partir de cet espace naturel un maillage d’espaces verts s’insérant dans le tissu urbain.
     6 juin : il a émis un avis favorable, assorti          2/ Couloir paysager à l’est de la zone :
     d’une réserve et de quatre recommandations.            - Traiter ce couloir paysager comme un véritable espace de transition entre la ville et la nature.
     La réserve concernait le reclassement du sec-          - Les différentes voies de circulation douces ou l’avenue structurante de la Brosse et de la Gondoire devront être intégrées dans
     teur de la Jonchère (au nord-est de la com-              cet aménagement paysager des franges.
     mune) en zone AU Stricte (zone à urbaniser),           3/ Ferme du Génitoy :
     afin de préserver la possibilité de réaliser la        - Mettre en valeur la ferme du Génitoy par l’aménagement de cônes de vues.
     coulée verte prévue au schéma directeur de             - Prolonger la promenade Jacques-de-Thou vers la ferme du Génitoy qui en constitue le point fort.
     Marne-la-Vallée, au Schéma de Développe-
     ment de la Région Ile-de-France (SDRIF),
     ainsi qu’au Périmètre Régional d’Interven-
     tion Foncière (PRIF). Ses quatre recomman-
     dations portaient sur l’amélioration de la
     concertation (d’où l’organisation de plusieurs
     réunions), le renoncement à la construction
     d’un funérarium dans la zone naturelle NC
     (entre la voie RER et l’A4), afin de préserver
     le caractère naturel de cette zone inscrite au
     SDRIF, l’intégration architecturale et paysa-
     gère du complexe sportif situé en frange Est,
     et enfin la localisation de l’aire d’accueil des
     gens du voyage en dehors des zones NC des
     franges Est et Ouest. Le dossier en vue de l’ap-
     probation finale a donc été modifié pour
     répondre à cette réserve et ces recommanda-
     tions. Une fois ces modifications apportées, le
     dossier a été transmis début juin à l’établisse-
     ment public, qui dispose d’un délai de trois
     mois pour émettre son avis. L’approbation
     finale du PLU devrait donc avoir lieu à la fin
     du mois de septembre. I


                                                           Bussy Saint-Georges                       N°91 - Juillet-Août 2007
Dossier                                             13

                                      LE SECTEUR DE LA RUCHERIE




                 PRINCIPES GÉNÉRAUX D’AMÉNAGEMENT (CF. SCHÉMA CI-DESSUS) :
L’ouverture à l’urbanisation de ce secteur est soumise à la création d’une desserte routière de toute la partie située au sud de l’A4.
- Retrait des constructions de 75 mètres par rapport à l’axe de l’A4 et traitement paysager de la bordure.
- Retrouver en bordure de l’A4 une similarité de traitement paysager entre la partie nord et sud de l’A4.
- Création de liaisons douces pour le franchissement de l’autoroute et l’accès à la forêt de Ferrières.
- Préservation des vues (axe nord-sud dans le prolongement de la ferme du Génitoy).
- Favoriser l’intégration des bâtiments dans le paysage : hauteur décroissante des bâtiments vers la forêt, recul des
  constructions par rapport aux voies, végétalisation des parcelles.
- Création d’une zone de transition à caractère paysager et boisé en limite de la forêt de Ferrières.
- Mise en place d’une bande paysagée et boisée en bordure ouest du secteur afin de limiter l’impact des futures constructions
  depuis Ferrières-en-Brie.




                                                            Bussy Saint-Georges                         N°91 - Juillet-Août 2007
14                                                                   Vie municipale

     Commission extramunicipale
     Entrée de ville et ZAC des Sycomores au menu
            a commission extramunicipale, une sorte de conseil municipal élargi,        socialement » affirmait Hugues Rondeau, qui veut à tout prix éviter le phé-

     L      composée de 33 membres (élus municipaux et habitants de Bussy),
            s’est réunie le 19 juin. Cette commission étudie régulièrement des
     dossiers d’urbanisme sur lesquels les habitants sont chargés de donner leur
                                                                                        nomène de ghettoïsation. « Pour ce faire, on va essayer de tout décliner: rési-
                                                                                        dences seniors, jeunes travailleurs, petits collectifs, et ce dans le même type
                                                                                        d’architecture que l’on trouve avenue Marie-Curie », a garanti le maire de
     avis. Cela permet aux élus et aux services municipaux de recueillir les réac-      Bussy, ce qui a quelque peu rassuré une partie de l’assistance.
     tions des Buxangeorgiens et de s’adapter, si besoin, à leurs commentaires          Dans la ZAC des Sycomores, au sud-est de la gare RER, ce sont en tout
     et avis. L’essentiel des débats a concerné l’aménagement de l’entrée de ville      1 650 logements qui vont être construits dans les dix années qui vien-
     et la future ZAC des Sycomores. L’accent a surtout été mis sur la question         nent. Mais pour ne pas entrer dans la spirale du « tout béton », une large
     des logements sociaux, puisque la ville doit rattraper son retard dans les         place sera réservée aux espaces verts (voir dossier dans les pages précé-
     années à venir. Dans la ZAC du centre-ville, deux résidences étudiantes            dentes). En particulier, le parc urbain du Génitoy va être étendu vers l’est,
     d’environ 100 logements chacune vont être construites, ainsi que 50 loge-          englobant la ferme du Génitoy, jusqu’aux limites de la commune, afin
     ments sociaux, et 70 logements en accession (lots S3 et S4). Pour ne pas           de créer une liaison naturelle entre le centre-ville et les espaces naturels
     déséquilibrer sociologiquement la ville, l’objectif est d’arriver à une certaine   de la plaine de Jossigny, l’objectif étant d’en faire l’un des plus grands
     mixité sociale, alliant location sociale et accession privée dans le même          parcs paysager de l’est parisien. Un concours d’urbanistes sera prochai-
     ensemble. « On l’a déjà expérimenté deux fois, et cela donne de bons résultats     nement lancé pour l’aménagement de toute cette ZAC. I



                                                                                                                      lera à terme environ 1600 logements). Sur les
                                                                                                                      trois stations de RER prévues au départ sur la
                                                                                                                      commune de Bussy (Croix Blanche, Centre-
                                                                                                                      ville et Sycomore), seule celle du centre-ville a
                                                                                                                      en effet été réalisée.
                                                                                                                      L’étude permettra de proposer plusieurs scé-
                                                                                                                      narii d’aménagement, puis de valider un scé-
                                                                                                                      nario opérationnel d’aménagement. Les
                                                                                                                      enjeux liés au pôle gare dépassant le cadre com-
                                                                                                                      munal, cette étude sera menée en concertation
                                                                                                                      avec les différents partenaires (Région, STIF,
                                                                                                                      RATP, Syndicat Intercommunal de Transports
                                                                                                                      des secteurs 3 et 4 de Marne-la-Vallée, EPA-
                                                                                                                      MARNE, DDE, Conseil Général…). Le diag-
                                                                                                                      nostic et les propositions d’aménagement
                                                                                                                      prendront en compte les documents de plani-
                                                                                                                      fication existants (Plan Local de Déplace-
                                                                                                                      ments, Plan de Déplacements Communal,
                                                                                                                      Plan Local d’Urbanisme…).
                                                                                                                      Le diagnostic est en cours de réalisation et se ter-
     Vers un réaménagement                                                                                            minera en septembre. Dans ce cadre, la mairie
                                                                                                                      souhaite associer la population afin de recueil-

     du secteur de la gare RER                                                                                        lir l’avis des usagers du pôle d’échanges et recen-
                                                                                                                      ser les problèmes rencontrés au quotidien. Vous
                                                                                                                      pourrez ainsi faire part de vos observations à la
               espace public autour de la gare RER de          a engagé une étude d’aménagement visant à              mairie pendant un mois et demi, entre le 16 juillet

     L’        Bussy connaît aujourd’hui d’impor-
               tants dysfonctionnements, notam-
     ment dus à la circulation conjointe des
                                                               requalifier cet espace public pour en faire un
                                                               lieu privilégié d’échanges autour du pôle gare.
                                                               Il s’agira notamment de favoriser le lien entre
                                                                                                                      et le 31 août 2007 en déposant un message sur
                                                                                                                      le site internet de la ville, par courriel à
                                                                                                                      urbanisme@bussy-saint-georges.fr, ou par courrier
     différents modes de transport (piétons,                   le nord et le sud de la commune et d’accompa-          au service urbanisme.
     cyclistes, voitures, bus) et au stationnement             gner le développement du centre-ville au sud de        Les résultats du diagnostic et les différents
     anarchique des véhicules liés à la forte affluence        la voie RER. La municipalité envisage notam-           scénarii d’aménagement seront présentés
     à la gare RER. Il en résulte des difficultés de cir-      ment l’extension du Parc Relais et la création         aux Buxangeorgiens lors d’une réunion
     culation pour les bus du réseau Pep’s et un               d’un second accès à la gare, qui paraît indis-         publique qui aura lieu au mois d’octobre.
     manque de sécurité des usagers de ce secteur.             pensable avec le développement projeté de la           La fin de l’étude est prévue pour le début de
     Afin de remédier à ces problèmes, la commune              ville vers l’est (la ZAC des Sycomores accueil-        l’année 2008. I


                                                            Bussy Saint-Georges            N°91 - Juillet-Août 2007
Vie municipale                                                                                           15




                                                            Réunion publique
Cimetière : prévoir l’avenir, répondre aux souhaits !
       e développement de Bussy,           La première passe par la réintégra-       affirmélemairedeBussy.Pourcequi          Deux propositions ont fait l’objet

L      tout comme le vieillissement
       général de la population,
impose de se préoccuper du devenir
                                           tion des concessions qui ne sont
                                           plus entretenues et dont la durée a
                                           expiré : une centaine de conces-
                                                                                     est de l’extension de l’actuel cime-
                                                                                     tière, deux propositions ont été sou-
                                                                                     mises à l’assistance, l’une prévoyant
                                                                                                                              d’uneprésentationaupublic.Lapre-
                                                                                                                              mière,surunterrainsituésurlaZAC
                                                                                                                              de la Rucherie, au sud de l’A4 et en
ducimetièrecommunal.«Unecom-               sions peuvent être reprises afin de       un agrandissement à l’ouest, la          bordure de forêt. La seconde, sur la
mune doit une sépulture à toute per-       répondre aux besoins durant la            seconde au nord et à l’est.              crête de la vallée de la Brosse, le long
sonne résidant sur son territoire.         période de transition.                    Le premier cas a été rejeté en raison    de la ligne RER. « Ces deux emplace-
Or, le cimetière actuel ne dispose plus    La seconde étape complémentaire           des contraintes liées à la proximité     ments, sous réserve du résultat d’études
que d’une trentaine d’emplacements         passe par l’agrandissement du cime-       despremièreshabitationsetàlapro-         hydrologiques complémentaires sont
libres,auxquelsilfautrajouterunecen-       tière actuel afin de lui permettre de     priété foncière du terrain (terrain      parfaitementadaptésàl’utilisationqui
taine de reprises administratives.         faire face aux besoins des cinq à six     privé). La seconde proposition, sur      en est aujourd’hui imaginée ».
Ce qui veut dire, à raison d’une qua-      prochaines années. Cette étape per-       un terrain communal, au nord et à        Au terme d’un débat parfois animé,
rantained’inhumationsannuelles,que         mettra de prendre le relais; elle         l’estrespectequantàellelesdistances      mais toujours courtois, où il a égale-
nous serons à saturation d’ici trois       consiste à trouver « hors les murs »      aux premièreshabitationset s’inscrit     ment été fait état d’une opposition
ans. Il est donc de la responsabilité de   unemplacementapteàaccueillirun            en continuité du cimetière actuel.       générale à toute éventuelle implan-
la municipalité de prévoir largement       lieu de recueillement paysagé et pre-     L’extension vers l’est ne peut s’ima-    tation d’un crématorium sur Bussy,
en amont ce problème » C’est par ces       nant en compte l’évolution des            giner qu’avec le déplacement sur         l’agrandissementaunordetàl’estde
mots qu’Hugues Rondeau a ouvert            besoins, tant en termes d’emplace-        quelquesmètresdestennis,uneopé-          l’actuel cimetière a donc été finale-
la réunion publique consacrée à ce         ments que de désirs des défunts ou        rationactuellementdanslescartons,        mentretenu,saufimprévuquantau
sujet, le mercredi 20 juin.                de leur familles. « De plus en plus, je   puisque imposée par l’architecte des     déplacement des tennis, et le site de
Trois étapes sont imaginées:               reçois des personnes me demandant         Bâtiments de France pour pouvoir         laRucheriepourlafuturenécropole.
 - On récupère les concessions,            pourquoi notre cimetière n’a pas de       couvrir le complexe tennistique.         Des décisions qui seront prochaine-
 - On étend le cimetière,                  columbarium, de jardin du souvenir        La troisième étape passe par la réali-   ment confirmées par deux délibéra-
 - On réalise le nouveau cimetière.        ou de carré confessionnel », a ainsi      sation d’un nouveau cimetière.           tions du Conseil Municipal. I


                                                     Bussy Saint-Georges                N°91 - Juillet-Août 2007
16                                                                      Vie municipale




     Le Centre technique de la BNF participe aux Journées du Patrimoine
      « L’hôpital du livre » se dévoile...
     A l’occasion des prochaines Journées du Patrimoine, programmées les 15 et 16 septembre, le Centre
     technique de la Bibliothèque nationale de France ouvre ses portes au grand public, le dimanche 16.
     Présentation en avant-première de cet endroit qui rend aux livres une seconde jeunesse…
                                                                                             aviez-vous qu’à Bussy, on         Une variété de métiers
                                                                                     S       trouve un site unique en
                                                                                             France, voire même en
                                                                                     Europe? Le Centre technique de la
                                                                                                                               impressionnante!
                                                                                                                               Lorsqu’on y pénètre, on a d’ailleurs
                                                                                     Bibliothèque nationale de France          un peu l’impression de se retrouver
                                                                                     est en effet implanté dans notre          dans l’univers de Georges Orwell et
                                                                                     ville depuis 1995. Lors des pro-          de son roman, 1984! Malgré l’ap-
                                                                                     chaines Journées du Patrimoine,           parente froideur des lieux, où les
                                                                                     nous aurons l’occasion de décou-          longs couloirs se superposent, cette
                                                                                     vrir ce véritable « hôpital du livre »,   succursale de la BNF rassemble une
                                                                                     comme le nomme avec justesse              diversité de métiers impression-
                                                                                     Marie-Béatrice Duchart. Arrivée il        nante. On y croise des relieurs, des
                                                                                     y a peu en tant que chargée de mis-       restaurateurs, des magasiniers, des
                                                                                     sion, pour seconder le chef de ser-       laborantins, des photographes, des
                                                                                     vice, celle-ci a bien l’intention de      filmeurs, des monteurs, des chi-
                                                                                     faire connaître au plus grand             mistes…Toussuivent,dudébutàla
                                                                                     nombre les différentes activités réa-     fin,laviedulivredansdifférentsate-
                                                                                     lisées dans ce bâtiment géant conçu       liers.Ondécouvrel’atelierderestau-
                                                                                     par Dominique Perrault, l’archi-          ration, où livres, cartes, plans,
                                                                                     tecte de la Bibliothèque François-        costumes, parchemins et bien d’au-
     Photos Alain Goustard/BnF - Architecte D. Perrault, © ADAGP 2007
                                                                                     Mitterrand à Paris.                       tres documents retrouvent une


                                                               Bussy Saint-Georges     N°91 - Juillet-Août 2007
Vie municipale                                                                                                           17

                                                                                      « LE PUBLIC DES JOURNÉES DU PATRIMOINE AIME LE TAPE-À-L’ŒIL ! »
                                                                                            Les Journées du Patrimoine auront cette année pour thème « LES MÉTIERS DU

                                                                                     L      PATRIMOINE : DES HOMMES ET DES FEMMES AU SERVICE DES BIENS
                                                                                            CULTURELS », avec pour objectif de valoriser l’ensemble des métiers qui inter-
                                                                                      viennent pour la connaissance, la conservation, la restauration et la mise en valeur du
                                                                                      patrimoine. Elles sont programmées sur toute la France les 15 et 16 septembre, mais le
                                                                                      site buxangeorgien de la BNF n’accueillera le public que le dimanche 16, de 10 h à
                                                                                      17 h 30. « Il est important de mettre à disposition du grand public un patrimoine qui peut
                                                                                      remonter à plusieurs siècles et qui peut également surprendre, souligne la chargée de
                                                                                      mission du CTBnF. A cette occasion, nous avons également la volonté de faire découvrir
                                                                                      ou redécouvrir tous les circuits de traitement et de numérisation des documents. »
                                                                                      L’objectif est d’interpeller par des images ou des objets « choc » (tel un livre contenu dans
                                                                                      une vitrine en état de moisissure depuis plusieurs années) les petits et les grands. Des
                                                                                      documents très anciens, comme une carte de la région au XVIe siècle, seront donc expo-
seconde jeunesse, grâce à des tech-     ouvrières. « L’objectif essentiel du          sés pour la première fois au grand public sur ce site. Le laboratoire va pour l’occasion
niques multiples de restauration et     restaurateur est de ne pas dénaturer          s’expatrier dans la rue intérieure de l’établissement afin de dévoiler ses missions. A ce
au travail minutieux de ses chevilles   l’ouvrage », confie Marie-Béatrice            même endroit, un conteur déguisé en François Ier (créateur du dépôt légal) racontera,
                                        Duchart. Grâce à un service spécia-           drapé dans un somptueux costume, une série d’histoires autour de la restauration et de
                                        lisé du centre, des formations sont
                                                                                      la reprographie. Les enfants pourront également participer à des ateliers de création
                                        dispensées aux professionnels pour
                                                                                      animés par le personnel, où ils fabriqueront des marque-pages et seront initiés à la
                                        assurer une conservation optimale
                                        de leurs collections.                         reliure de cahiers brochés sur du papier de style « parchemin ». A l’image de ses activités,
                                                                                      le Centre technique du livre a donc élaboré un programme riche et varié. I
                                        On trouve tout au
                                                                                    peana, la bibliothèque numérique                   ciens supports tels les cylindres
                                        centre de Bussy!                            européenne lancée en 2006 par son                  des orgues de barbarie, qui rap-
                                        Lagestiondescollectionsestunautre           président de l’époque, Jean-Noël                   pelleront des souvenirs à beau-
                                        domained’activitésdececentretech-           Jeanneney. Le CTBnF dispose éga-                   coup… Bref, comme le dit avec
                                        nique. Y sont stockées dans des             lement d'un secteur qui traite les                 humour Marie-Béatrice Duchart,
                                        magasins géants de très nombreuses          documents audiovisuels. Il s’agit de               « on trouve vraiment de tout dans
                                        collections.Lejournalmunicipalque           la conservation de ceux-ci, grâce                  nos collections. Mais ce n’est en
                                        vous tenez entre les mains est d’ail-       notamment à des studios de trans-                  aucun cas péjoratif », s’empresse-t-
                                        leurs archivé, au titre du dépôt légal,     fert dédiés à la sauvegarde des col-               elle d’ajouter ! N’hésitez donc pas
                                        à la BnF (site FM). Autre activité          lections audiovisuelles. Il dispose                à vous rendre sur les lieux, uni-
                                        importante, la numérisation des             d’espacesd’entretienetd’analysedes                 quement le 16 septembre de 10 h
                                        documents. A ce titre, le personnel         documents. Outre de vieux gramo-                   à 17 h 30, plein de bonnes sur-
                                        participeaudéveloppementd’Euro-             phones, on peut y découvrir d’an-                  prises vous y attendent… I




MARIE-CHRISTINE LIGNON HONORÉE
                                                                             arie-Christine Lignon,

                                                               M             conseillère municipale,
                                                                             achoisidequitternotreville
                                                                pour se retirer dans l’Hérault. Arrivée à
                                                                Bussy en 1995, elle a été élue en 1998
                                                                sur la liste de M. Ménager, avant de
                                                                mener sa propre liste, « Protégeons
                                                                Bussy », lors des élections municipales de 2001. « Même si nous avons eu des divergences d’opinion,
                                                                nous avons partagé la même passion pour notre ville et la même soif de servir nos concitoyens »,
                                                                 a déclaré le maire de Bussy, qui lui a remis la médaille de la ville lors d’une réception à la salle du
                                                                conseil,le21juindernier.LaPolicemunicipaleavaitégalementtenuàrendrehommageàMarie-
                                                                Christine Lignon en lui gravant une plaquette pour la remercier de ses actions et prises de posi-
                                                                tion en matière de sécurité. Une nouvelle vie attend désormais Marie-Christine Lignon, entre
                                                                Béziers et les Etats-Unis, où réside son fils. Elle sera remplacée au sein du conseil municipal par
                                                                Mme Corinne Vandernoote, à laquelle nous souhaitons la bienvenue. I


                                                  Bussy Saint-Georges                  N°91 - Juillet-Août 2007
18                                                                Vie municipale

     L’école Charles-Perrault a célébré son anniversaire

     10 ans, ça se fête !


                                                                                                            Le service de la PETITE
                                                                                                              ENFANCE vous fait
                                                                                                            découvrir son univers
                                                                                                                  e 23 juin a eu lieu pour la première fois la Journée de

                                                                                                          L       la Petite Enfance organisée par les structures multi
                                                                                                                  accueiletleRelaisdesAssistantesMaternellesdeBussy
                                                                                                           Saint-Georges. Une journée au programme riche et varié,
                                                                                                           quiaenchantélesfamillesvenuespourl’événement.Parents
                                                                                                           et enfants ont été séduits par les activités proposées, telles
                                                                                                           que l’atelier pâte à sel, la lecture de livres dédiés à la petite
                                                                                                           enfanceouencoreleparcoursmotricitéinstalléenextérieur.
                                                                                                           « Les enfants avaient également la possibilité de réaliser de
                                                    école Charles-Perrault n’a pas manqué de célé-

                                        L’          brer comme il se doit son dixième anniversaire
                                                    en organisant à la fin de l’année scolaire deux
                                         journéesdefête.Lesamedi2juin,lesélèvesdesdixclasses
                                                                                                           grandesfresquesdepeinturegrâceaumatérielmisàdisposition,
                                                                                                           explique Cécile Bouis, responsable du Service Petite
                                                                                                           Enfance. Ces ateliers ont permis aux parents de prendre
                                                                                                           conscience de l’intérêt des activités dans le cadre du développe-
                                         de l’école se sont retrouvés au gymnase Maurice-Herzog
                                                                                                           mentpsychomoteurdeleursenfants.»Lesenfants,quiavaient
                                         pour un concert préparé de longue date avec Marie-
                                                                                                           entre 1 et 6 ans ont également été sensibilisés au monde de
                                         Pierre Malmejat, du conservatoire municipal, qui inter-
                                                                                                           l’art par le biais de l’exposition de peinture, « Le M. de
                                         vientàl’écoledepuisplusieursannées.Auprogrammede
                                                                                                           Maman », réalisée par une illustratrice.
                                         ce concert, de nouveaux chants appris tout au long de
                                                                                                           Parallèlementàcesnombreusesactivitéss’esttenueuneconfé-
                                         l’année, ainsi que les « hits » des années précédentes, qui
                                                                                                           rence menée par Jean Epstein, psychologue et kinésithéra-
                                         font toujours recette auprès des enfants! Peu avant ce
                                                                                                           peute, qui a tenu son public en haleine près de 2 heures
     concert, l’ensemble des élèves s’étaient réunis dans la cour du gymnase pour la photo sou-
                                                                                                           autourduthème«enjeuxdeslimitesdansl’éducation».Cette
     venir. Les enfants arboraient pour l’occasion un tee-shirt spécialement fabriqué pour les
                                                                                                           intervention a attiré une cinquantaine de personnes, et les
     10 ans et offert par la municipalité. Un concours avait été lancé dans l’année, et c’est un
                                                                                                           parents qui le désiraient pouvaient confier leurs enfants à la
     écusson avec les initiales de l’école et des symboles des contes de Charles Perrault (Barbe
                                                                                                           garderie mise en place spécialement pour l’occasion.
     bleue, le Chaperon rouge…) qui ornait les tee-shirts.
                                                                                                           Anoterégalementquedesprofessionnelsétaientprésentspour
     Le samedi 23 juin, une grande kermesse clôturait les festivités, avec pas moins de 22 stands
                                                                                                           répondreauxquestionsdesétudiantsintéressésparlesmétiers
     tenus par des parents très impliqués. Le public venu en nombre a pu notamment y décou-
                                                                                                           delapetiteenfancelorsduForumdesmétiers.Uneorganisa-
     vrir une fresque où figuraient les portraits de tous les élèves et du personnel de l’école. Cette
                                                                                                           tionsansfaille,pourunejournéericheendécouvertes! I
     fresque de 2,5 m sur 1,25 m sera par la suite installée dans le hall de l’établissement. A l’in-
     térieur,onpouvaitégalementadmirerlesoeuvresdesdifférentesclassesdansuneexposition
     qui a mis en valeur les travaux des élèves. Il faut d’ailleurs souligner que la classe de CM2 de
     Mme Brandy a remporté le premier prix du concours Defitec organisé par l’ENSAM (Ecole
     nationale supérieure d’arts et métiers). Cette classe participait à ce concours en collabora-
     tionaveclesprofesseursdetechnologieducollègeAnne-Frank.Danslecadredececoncours
     technologique, les élèves de Charles-Perrault ont construit les rouages d’un monte-charge.
     Ilsontexpliquéleurdémarchetechniqueaujury,quiaétéimpressionnéparleurréalisation.
     Grâceàcepremierprix,l’écoleareçuunecoupe,ainsiquedixbalancesRoberval.Lemonte-
     charge était fièrement exposé lors de cette kermesse qui s’est terminée par la dégustation du
     gâteau d’anniversaire. I


                                                      Bussy Saint-Georges                  N°91 - Juillet-Août 2007
Le magazine                                                                                                            19

                                                                                                                     1er Trophée des Dames, qui a eu lieu
                                                                                                                     le 15 juin, ou encore des Virades de
                                                                                                                     l’Espoir qui se dérouleront le 30 sep-
                                                                                                                     tembre prochain.
                                                                                                                     Françoise Callin était également en
                                                                                                                     compétition pour la finale du
                                                                                                                     concours de « Créateurs d’Entre-
                                                                                                                     prise » organisé par la radio BFM le
                                                                                                                     30 juin dernier. Mais ce qui permet
                                                                                                                     à l’entreprise de se développer si rapi-
                                                                                                                     dement, c’est également la création
                                                                                                                     récente de son site Internet,
                                                                                                                     www.marmottine.fr, qui vient com-
                                                                                                                     pléter les ventes effectuées lors de
                                                                                                                     réunions à domicile ou pour des
                                                                                                                     comités d’entreprise.
                                                                                                                     Le site de MARMOTTINE est clair,
                                                                                                                     sérieux et attrayant, et nous y trou-
Françoise Callin a créé sa propre entreprise de vente de bijoux                                                                  vons tous les renseigne-
                                                                                                                                      ments nécessaires :
                                                                                                                                         prix, photographies
MARMOTTINE met de la                                                                                                                       des articles, idées
                                                                                                                                             cadeaux… On

fantaisie dans vos bijoux !                                                                                                                   peut même
                                                                                                                                              commander
                                                                                                                                             un modèle et le
            ARMOTTINE,                                                          Le secteur                                              faire expédier avec

M           c’est
            entreprise
spécialisée dans la
                      une                                                            desbijouxfan-
                                                                                      taisie est peu
                                                                                        exploité, malgré
                                                                                                                                    un message personnel à
                                                                                                          l’adresse de son choix. Un service très pratique
                                                                                                          pour faire des cadeaux en province !
vente de « bijoux ten-                                                                   une demande      Ce site vous permet aussi de trouver le cadeau
dances made in                                                                           croissante des   qui convient à chaque occasion : naissance,
France » qui est née en                                                                consommateurs:     communion, fête des mères, fête des pères,
février 2006 grâce à Fran-                                                         l’opportunité est par- réussite à un examen… Pour bébé, pour ado-
çoise Callin. Sa création,                                                  faite, le projet de Françoise lescent ou pour adulte, en perle, en argent ou
c’est avant tout l’histoire d’une                                       peut         voir     le    jour. encore des bijoux créés à partir d’authentiques
passion pour les bijoux et de rencontres                               Il ne manque plus qu’un nom        pièces de franc, il y en a pour tous les goûts et
heureuses avec des créateurs talentueux.                            pour l’entreprise… Ce sera            pour tous les âges !
Après avoir travaillé dans le milieu de la                  MARMOTTINE, en référence à la                 Le site de MARMOTTINE expose aussi le par-
communication pendant plus de 10 ans,            malle des bijoutiers qui, dans le jargon des joail-      cours des créateurs ainsi que leur univers car,
Françoise a souhaité « faire une pause pour      liers, s’appelle la « marmotte » !                       comme le rappelle Françoise, « les consommateurs
profiter davantage de la vie de famille ». C’est Aujourd’hui, la jeune entreprise propose les             n’achètent pas seulement un bijou, ils achètent éga-
durant cette pause qu’elle a eu l’envie de créer bijoux d’une dizaine de créateurs plus originaux         lement l’histoire et les compétences du créateur ». I
sa propre entreprise : MARMOTTINE.                        et talentueux les uns que les autres, car l’objec-           INFORMATIONS ET RENSEIGNEMENTS:
« Créer MARMOTTINE a été l’occasion de                    tif de MARMOTTINE, c’est aussi de mettre                     Site : www.marmottine.fr
mettre en application tout ce que j’ai appris             en lumière des créateurs encore peu connus.                  Courriel : francoise.callin@marmottine.fr
dans le monde de la communication, nous                   Bracelets, colliers, bagues, boutons de man-                 Mobile : 06 07 32 29 07
confie Françoise. Je n’ai donc pas vraiment               chette : le choix est large et tous les produits
changé de métier. »                                       sont fabriqués à la main, dans le plus grand res-               OFFRE SPÉCIALE À NOS LECTEURS !
L’idée de cette entreprise repose sur un heu-             pect des normes de qualité françaises.

                                                                                                                        M
                                                                                                                                    ARMOTTINE vous propose de découvrir les
reux hasard : en effet, comme de nombreuses               « J’ai commencé à vendre ces bijoux lors de vente                         bijoux de ces créateurs à un prix réduit pendant
femmes, Françoise regrette de ne pas trouver              à domicile, à mon cercle d’amies, puis le bouche-                         tout le mois d’août. En allant sur le site Internet,
son bonheur parmi les bijoux vendus sur le                à-oreille a permis à MARMOTTINE de se faire                   tous les Buxangeorgiens pourront bénéficier de 20% durant
marché qui sont « soit haut de gamme et très              connaître : le succès a été immédiat », souligne la           cette période.
chers, soit fantaisie mais trop communs ».                dirigeante de l’entreprise. Près de 500 clientes              Il vous suffira d’indiquer le code suivant : BUSSY07.
Lors de la visite d’un salon spécialisé dans les          ont déjà été séduites par le travail de ces créateurs ».
                                                                                                                        (Cette offre s’entend hors frais d’expédition, dans la limite
bijoux, elle a été séduite par l’univers extraor-         Pour se développer, l’entreprise participe à de
                                                                                                                        des stocks disponibles et n’est pas cumulable avec d’au-
dinaire de la joaillerie et par le talent des jeunes      nombreux évènements : partenaire de tournois
                                                                                                                        tres offres ou opérations en cours). I
créateurs présents.                                       de golf à Bussy Saint-Georges, tel que le


                                                       Bussy Saint-Georges                  N°91 - Juillet-Août 2007
Journal de bussy numéro 91
Journal de bussy numéro 91
Journal de bussy numéro 91
Journal de bussy numéro 91
Journal de bussy numéro 91
Journal de bussy numéro 91
Journal de bussy numéro 91
Journal de bussy numéro 91
Journal de bussy numéro 91

Contenu connexe

Tendances

Ici corbu 60 bd4
Ici corbu 60 bd4Ici corbu 60 bd4
Ici corbu 60 bd4
Anne Haguenauer
 

Tendances (7)

Journal de bussy numéro 107
Journal de bussy numéro 107Journal de bussy numéro 107
Journal de bussy numéro 107
 
Journal de bussy numéro 94
Journal de bussy numéro 94Journal de bussy numéro 94
Journal de bussy numéro 94
 
Journal de bussy numéro 120
Journal de bussy numéro 120Journal de bussy numéro 120
Journal de bussy numéro 120
 
Journal de bussy numéro 90
Journal de bussy numéro 90Journal de bussy numéro 90
Journal de bussy numéro 90
 
Ici corbu 60 bd4
Ici corbu 60 bd4Ici corbu 60 bd4
Ici corbu 60 bd4
 
Journal de bussy numéro 148
Journal de bussy numéro 148Journal de bussy numéro 148
Journal de bussy numéro 148
 
Journal de bussy numéro 112
Journal de bussy numéro 112Journal de bussy numéro 112
Journal de bussy numéro 112
 

Similaire à Journal de bussy numéro 91

Le journal de Bussy n°167
Le journal de Bussy n°167Le journal de Bussy n°167
Le journal de Bussy n°167
Mairie de Bussy Saint-Georges
 
Bezons infos-mai-2013
Bezons infos-mai-2013Bezons infos-mai-2013
Bezons infos-mai-2013
Bezons
 
Le saint marc quoi 44 cerid hr
Le saint marc quoi 44 cerid hr Le saint marc quoi 44 cerid hr
Le saint marc quoi 44 cerid hr
Prénom Nom de famille
 
Le saint marc quoi N° 44
Le saint marc quoi N° 44 Le saint marc quoi N° 44
Le saint marc quoi N° 44
lesaintmarcquoi
 
Place du jeu de Paume - Saison 2
Place du jeu de Paume - Saison 2Place du jeu de Paume - Saison 2
Place du jeu de Paume - Saison 2
EELVPicardie
 

Similaire à Journal de bussy numéro 91 (20)

Journal de bussy numéro 89
Journal de bussy numéro 89Journal de bussy numéro 89
Journal de bussy numéro 89
 
Journal de bussy numéro 92
Journal de bussy numéro 92Journal de bussy numéro 92
Journal de bussy numéro 92
 
Journal de Bussy numéro 158
Journal de Bussy numéro 158Journal de Bussy numéro 158
Journal de Bussy numéro 158
 
BussyScope numéro 102
BussyScope numéro 102BussyScope numéro 102
BussyScope numéro 102
 
Journal de bussy numéro 83
Journal de bussy numéro 83Journal de bussy numéro 83
Journal de bussy numéro 83
 
Le journal de Bussy n°167
Le journal de Bussy n°167Le journal de Bussy n°167
Le journal de Bussy n°167
 
Journal de bussy numéro 84
Journal de bussy numéro 84Journal de bussy numéro 84
Journal de bussy numéro 84
 
Journal de bussy numéro 87
Journal de bussy numéro 87Journal de bussy numéro 87
Journal de bussy numéro 87
 
Journal de bussy numéro 97
Journal de bussy numéro 97Journal de bussy numéro 97
Journal de bussy numéro 97
 
Le journal de Bussy n° 166
Le journal de Bussy n° 166Le journal de Bussy n° 166
Le journal de Bussy n° 166
 
Journal de bussy numéro 154
Journal de bussy numéro 154Journal de bussy numéro 154
Journal de bussy numéro 154
 
Journal de bussy numéro 85
Journal de bussy numéro 85Journal de bussy numéro 85
Journal de bussy numéro 85
 
Bezons infos-mai-2013
Bezons infos-mai-2013Bezons infos-mai-2013
Bezons infos-mai-2013
 
Le saint marc quoi 44 cerid hr
Le saint marc quoi 44 cerid hr Le saint marc quoi 44 cerid hr
Le saint marc quoi 44 cerid hr
 
Le saint marc quoi N° 44
Le saint marc quoi N° 44 Le saint marc quoi N° 44
Le saint marc quoi N° 44
 
Journal de bussy numéro 96
Journal de bussy numéro 96Journal de bussy numéro 96
Journal de bussy numéro 96
 
Le journal de Bussy n°169
Le journal de Bussy n°169Le journal de Bussy n°169
Le journal de Bussy n°169
 
Journal de Bussy n°165
Journal de Bussy n°165Journal de Bussy n°165
Journal de Bussy n°165
 
Journal de bussy numéro 103
Journal de bussy numéro 103Journal de bussy numéro 103
Journal de bussy numéro 103
 
Place du jeu de Paume - Saison 2
Place du jeu de Paume - Saison 2Place du jeu de Paume - Saison 2
Place du jeu de Paume - Saison 2
 

Plus de Mairie de Bussy Saint-Georges

Journal de Bussy n°175
Journal de Bussy n°175Journal de Bussy n°175
Journal de Bussy n°175
Mairie de Bussy Saint-Georges
 
Journal de Bussy n°174
Journal de Bussy n°174Journal de Bussy n°174
Journal de Bussy n°174
Mairie de Bussy Saint-Georges
 
Journal de Bussy n°173
Journal de Bussy n°173Journal de Bussy n°173
Journal de Bussy n°173
Mairie de Bussy Saint-Georges
 
Le journal de Bussy n°172
Le journal de Bussy n°172Le journal de Bussy n°172
Le journal de Bussy n°172
Mairie de Bussy Saint-Georges
 
Le journal de Bussy n°171
Le journal de Bussy n°171Le journal de Bussy n°171
Le journal de Bussy n°171
Mairie de Bussy Saint-Georges
 
Le journal de Bussy n°170
Le journal de Bussy n°170Le journal de Bussy n°170
Le journal de Bussy n°170
Mairie de Bussy Saint-Georges
 
Bussyscope n°168
Bussyscope n°168 Bussyscope n°168
Bussyscope n°168
Mairie de Bussy Saint-Georges
 
Le journal de Bussy n°168
Le journal de Bussy n°168Le journal de Bussy n°168
Le journal de Bussy n°168
Mairie de Bussy Saint-Georges
 

Plus de Mairie de Bussy Saint-Georges (20)

Journal de Bussy n°175
Journal de Bussy n°175Journal de Bussy n°175
Journal de Bussy n°175
 
Journal de Bussy n°174
Journal de Bussy n°174Journal de Bussy n°174
Journal de Bussy n°174
 
Journal de Bussy n°173
Journal de Bussy n°173Journal de Bussy n°173
Journal de Bussy n°173
 
Le journal de Bussy n°172
Le journal de Bussy n°172Le journal de Bussy n°172
Le journal de Bussy n°172
 
Le journal de Bussy n°171
Le journal de Bussy n°171Le journal de Bussy n°171
Le journal de Bussy n°171
 
Le journal de Bussy n°170
Le journal de Bussy n°170Le journal de Bussy n°170
Le journal de Bussy n°170
 
Bussyscope n°169
Bussyscope n°169Bussyscope n°169
Bussyscope n°169
 
Bussyscope n°168
Bussyscope n°168 Bussyscope n°168
Bussyscope n°168
 
Le journal de Bussy n°168
Le journal de Bussy n°168Le journal de Bussy n°168
Le journal de Bussy n°168
 
Bussyscope n°166
Bussyscope n°166Bussyscope n°166
Bussyscope n°166
 
Bussyscope n°165
Bussyscope n°165Bussyscope n°165
Bussyscope n°165
 
Le journal de Bussy n° 164
Le journal de Bussy n° 164Le journal de Bussy n° 164
Le journal de Bussy n° 164
 
Bussyscope n° 164
Bussyscope n° 164 Bussyscope n° 164
Bussyscope n° 164
 
Le journal de Bussy n° 163
Le journal de Bussy n° 163Le journal de Bussy n° 163
Le journal de Bussy n° 163
 
Bussyscope n° 163
Bussyscope n° 163Bussyscope n° 163
Bussyscope n° 163
 
Le journal de bussy n° 162
Le journal de bussy n° 162Le journal de bussy n° 162
Le journal de bussy n° 162
 
Le Bussyscope n° 162
Le Bussyscope n° 162Le Bussyscope n° 162
Le Bussyscope n° 162
 
Le journal de Bussy n°161
Le journal de Bussy n°161Le journal de Bussy n°161
Le journal de Bussy n°161
 
Le Bussyscope n° 161
Le Bussyscope n° 161Le Bussyscope n° 161
Le Bussyscope n° 161
 
Le journal de Bussy n° 160
Le journal de Bussy n° 160Le journal de Bussy n° 160
Le journal de Bussy n° 160
 

Journal de bussy numéro 91

  • 1. La fête des écoles L’école Charles-Perrault a 10 ans L’hôpital du livre se découvre Première compétition professionnelle au golf p. 6 p. 18 p. 17 & 18 p. 20 & 21 Buss y LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATIONS - JUILLET-AOÛT 2007 n° 91 Saint-Georges Un PLU pour un DÉVELOPPEMENT HARMONIEUX
  • 3. 4 Vie de la cité 10 Dossier 14 Vie municipale 19 Magazine 20Sports 24Pratique Sommaire - Edito 3 4. Commémorations des 8 et 18 juin 5. Deux expositions très originales 6. Les écoles en fête 7. Une brocante très ensoleillée 8. Faites de la musique ! 9. Cré’Artive met Paris à l’honneur Sous le soleil. 10-13. Un PLU pour un meilleur cadre de vie J’espère que ce titre sera prémonitoire. Il n’y a rien de pire que les mois de juillet et d’août pluvieux. Cependant, si l’astre du jour est au rendez-vous, la mairie le sera aussi. Cette année, nous consacrons un effort financier important à Bussy Plage. Il s’agit rien de moins que de doter le Parc Urbain d’un espace composé de sable, de parasols avec leur buvette, sur fond de beach- 14. Le quartier de la gare bientôt réaménagé volley. Quelle mouche nous a donc piqués de donner à notre terre de 15. Un nouveau cimetière sera construit Seine-et-Marne un air de Saint-Trop ? 16-17. La BnF se dévoile En fait, j’ai depuis longtemps l’idée d’occuper celles et ceux, et notam- 18 . Les 10 ans de l’école Perrault ment les plus jeunes, qui ne peuvent partir en vacances. La commune a beau initier des séjours d’été, certains en sont exclus pour des raisons financières. Le Centre Communal d’Action Sociale tente d’y remédier par des sorties ponctuelles. En 2007, si Bussy ne va pas à la plage, la plage va à Bussy. La meilleure prévention pour les adolescents est encore de les occuper. Je les préfère jouant au ballon sur notre lieu ensablé que commettant des incivilités. Rien n’est pire que le désœuvrement. 19. Découvrez les bijoux de Marmottine Et puis, organiser de semblables manifestations revient à éviter le piège de la ville-dortoir pour nous doter d’une âme. J’ai toujours cru que la collectivité locale avait la mission de créer le lien social par des festivités qui rassemblent. Ne boudez pas votre plaisir, s’il fait 30°, munissez-vous d’une serviette et jouez le farniente à Bussy Plage. I 20-21. Des pros du golf attendus à Bussy Votre Maire 22. Tennis : saison réussie Hugues RONDEAU 23. Les arts martiaux au top ! 24. Courrier des lecteurs 25. Tribunes Ecrire au Maire : mairie@bussy-saint-georges.fr 26. Etat civil Consulter le site de la ville : www.ville-bussy-saint-georges.fr 27. Professions médicales Bussy Saint-Georges N° 91 - Juillet-Août 2007
  • 4. 4 Vie de la cité Cérémonies des 8 et 18 juin Bussy répond présent aux devoirs de mémoire a ville de Bussy a procédé à la Cérémonie L de Commémoration de l’Appel du Général de Gaulle, dit « Appel du 18 juin ». La délégation des Anciens Combattants, menée par son Président, Robert Msili, a déposé la gerbe du souvenir au monument aux Morts, alors que celle de la municipalité était portée par le maire de Bussy. Une représentation des enfants du Conseil Municipal des Enfants de Bussy, avec leurs parents, a renforcé cette cérémonie, à l’issue de laquelle André Dauby, le porte-drapeau officiel de la ville, a passé le relais à Coriolan Martin, petit-fils du regretté Daniel Simon, ancien combattant 39/45, et de Renée Simon, prési- dente active du Club des Aînés. La passation du drapeau, pour laquelle trois générations étaient réunies, a été faite avec une La guerre d’Indochine grande émotion. Ce n’est d’ailleurs pas sans fierté que, sur le chemin du retour en mairie, n’a pas été oubliée André Dauby et Coriolan Martin marchaient Autre cérémonie organisée par l’Amicale des côte à côte. L’Amicale tient à remercier André Anciens Combattants, celle à la mémoire des Dauby de ce temps passé à porter avec fierté ses Morts pour la France pendant la guerre d’Indo- couleurs et à saluer l’arrivée de Coriolan. chine, qui a eu lieu le vendredi 8 juin. Le prési- Tout ce petit monde se retrouva en mairie dent de l’Amicale, Robert Msili, a mené cette pour un verre de l’amitié, lors duquel Hugues cérémonie, durant laquelle deux gerbes ont été Rondeau a remis à André Dauby la médaille déposées, l’une par Dominique Bijard, Adjoint d’honneur de la ville pour le remercier de la au Maire, et l’autre par Monsieur Gnanou, gratifiante mission qui fut la sienne. Dans la ancien combattant contemporain du conflit en foulée, le maire de Bussy a également tenu à Indochine, où près de 100000 soldats de l’Union décorer de cette même distinction le prési- française sont tombés, de 1945 à 1954. Cette dent Msili, en reconnaissance du travail guerre a également fait 76000 blessés et près de accompli par cet homme pour la création de 40000 prisonniers. M.Van der Noot a ensuite lu Les anciens combattants organisent leur sortie annuelle le l’Amicale et la marche de celle-ci, exemple le message du « Souvenir » ayant pour sujet le 18 septembre. Vous pouvez contacter l’Amicale des Anciens d’un patriotisme sans faille. cruel conflit que fut la guerre d’Indochine. I Combattants au 0164768008 si vous êtes intéressés. Les aînés de la ville à Amiens endredi 25 mai, pour leur troisième sortie de l’année, les Aînés de Bussy avaient choisi V Amiens. Après un court voyage en car, la première visite était consacrée à la cathédrale Notre-Dame, le plus vaste des édifices gothiques de France. Le guide a notamment fait admirer le portail principal et son « Beau Dieu », Christ au visage noble et serein, ainsi que les élégantes sculptures mises en valeur par un nettoyage récent. A l’intérieur, nos aînés ont été saisis par la luminosité et l’ampleur des proportions. A midi, il était grand temps de se restaurer au « Petit Bidon », ça ne s’invente pas ! Après-midi, arrivée au véritable but de cette promenade: les Hortillonnages, petits jardins étendus sur 300 ha dans un lacis de canaux alimentés par la Somme et l’Avre. « A cette saison, ces jardinets étaient à l’apogée de leur fleurissement, se souvient Renée Simon, la présidente du club, et la balade en barque a semblé bien courte tant nous étions ébahis par cette profusion de fleurs. » Pour finir, un tour à pied dans le quartier Saint-Leu pour découvrir quelques belles maisons à colombages, où antiquaires et artisans sont installés. Toute cette journée s’est déroulée sous le soleil, l’orage ayant par chance juste éclaté en arrivant à Bussy. I Bussy Saint-Georges N° 91 - Juillet-Août 2007
  • 5. Vie de la cité 5 Création et Tours de Mains fête Noël en été pour son anniversaire ! associationCréationetToursde L’ Mains a fêté ses 10 ans lors d’une splendide exposition les 16 et 17 juin au gymnase Herzog. Cette association propose de nombreux ateliers créatifs, dont des cours d’enca- drement de tableaux, d’aquarelle, de patchwork, de couture ou encore de scrapbooking. Lesœuvresréaliséesparlesélèvesdesdif- férents cours étaient donc exposées lors de l’anniversaire de l’association. « Les visiteurs étaient très nombreux et venaient de la banlieue parisienne, mais également de province, nous explique CATI expose pour SylvieMourgues,encadreurprofession- nel.Surplace,sixbénévolesdel’association LA FÊTE DE LA MUSIQUE étaientlàpourlesaccueilliretleurexpliquer associationCATI,CréationArtistiqueTechnique lesdifférentesœuvresprésentées.»Pourfêter ses 10 ans, Création et Tours de Mains avait choisi un thème original: NOËL EN ÉTÉ. Sapin, guirlandes, petit Père Noël, tout était prévu pour égayer l’exposition. L’ et Imaginative, a été créée en 2003 et compte actuellement 14 membres, qui sont des artistes et desartisansd’art.«CATIapourbutdepermettreauxartistes de se faire connaître et de faire découvrir des œuvres originales Le point fort de cet évènement a été l’exposition de quelque 500 cadres réalisés par les 70 élèves au public », indique Francine Arnould, la présidente de inscrits aux cours d’encadrement proposés par l’association. Des cadres classiques ou originaux, l’association. Parmi toutes ces œuvres, les visiteurs ont pu souvent colorés, qui permettent de sublimer les créations. Ces travaux ont d’ailleurs retenu découvrir de nombreuses peintures et aquarelles, des pho- l’attention d’un magazine spécialisé dans l’encadrement. « La journaliste a été séduite par les œuvres tographies, des vitraux, des créations en mosaïques ou en et en a sélectionné 64 pour les exposer dans son magazine », ajoute une organisatrice. poterie, des bijoux, des costumes et aussi un espace carte- Les visiteurs ont également eu la joie d’assister à une démonstration d’aquarelle donnée par un rie. La majorité des ces réalisations artistiques était en rap- professeur de l’association, et ont également pu trouver de nombreuses idées de décoration dans port avec la musique et la danse, car CATI exposait à la partie « Loisirs créatifs » de l’exposition. I l’occasion de la Fête de la Musique. Pour ceux qui n’ont pas eu la chance de se rendre à l’exposition, vous pouvez retrouver des photos de l’événement sur L’exposition commençait avec les peintures à l’acrylique le site Internet de l’association : www.bussycreation.fr et rencontrer ses membres de l’association lors du Forum de Magali Destobbeleir, dont les œuvres sont contem- des associations, les 7 et 8 septembre. poraines et très colorées. « J’ai commencé à peindre il y a trois ans, j’en avais envie depuis longtemps, confiait l’artiste. J’aime travailler sur différents formats de toiles et en modi- fier parfois la texture, en y ajoutant du sable, par exemple. » Notre attention a par ailleurs été retenue par la peinture à la cire et les aquarelles dans lesquelles sont incorporées des algues maritimes. Pour les amoureux de la lumière, il y avait également une collection de vitraux sur les thèmes du chant et de la danse, ainsi que des peintures à la dorure de feuille d’or. Cette très jolie exposition se concluait sur des photographies pleines de sensibilité et sur des aquarelles, sur bois ou sur papier. I Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Mme Arnould, présidente de l’association CATI au 0160311673 Sylvie Mourgues, la présidente de l’association, était ravie par le succès de l’exposition. Bussy Saint-Georges N° 91 - Juillet-Août 2007
  • 6. 6 Vie de la cité La fête, avant des vacances bien méritées ! Comme à l’accoutumée, le mois de juin a été rythmé par les kermesses des écoles, où spectacles, jeux, déguisements et autres danses ont été soigneusement préparés et interprétés par les différentes classes. Retour en images sur ces moments de joie qui ont cette incroyable magie de nous faire retomber en enfance… ‚ „ … † ƒ ‰ ‡ ˆ 16 JUIN : ‚ Course en sac, jeux d’eau, jonglage … le samedi 16 juin était très riche en activités pour la fête de l’école du Clos Saint Georges. ƒ Les primaires et les maternelles de Jules-Verne ont présenté leurs spectacles de fin d’année, déguisés et grimés de la tête aux pieds. „ Le célèbre jeu télé Fort Boyard revisité aux Violennes sous le regard amusé des parents. 23 JUIN : … L’école Antoine-Giroust expose les œuvres de ses petits artistes en herbe ! † Après l’effort, le réconfort : à Jean-de-la-Fontaine, les gourmands pouvaient s’en donner à cœur joie ! ‡ A Louis-Braille les élèves racontent et expliquent leur beau voyage à l’Ile d’Oleron, avec un message explicite ! ˆ Les maternelles de Louis-Guibert ont présenté un magnifique spectacle devant un public impressionné. ‰ A l’école Charles-Perrault, on a appris la pêche en famille : espérons qu’elle ait été bonne ! Bussy Saint-Georges N° 91 - Juillet-Août 2007
  • 7. Vie de la cité 7 Les centres de loisirs font leur show e mercredi 20 juin, les centres de loisirs de Bussy se sont réunis mains et des pieds. Un petit groupe a même appris des chansons en L à l’école Jules-Verne pour présenter un spectacle très animé ! Sous l’œil attendri des animateurs, de certains parents et égale- ment des personnes âgées de la maison de retraite qui étaient invitées africain, tandis qu’un autre est monté sur scène avec de nombreux instruments en carton, confectionnés avec soin. L’ambiance est à la bonne humeur, et le soleil, denrée rare au mois de juin, a permis de pour l’occasion, les enfants ont chanté et dansé. « Nous préparons ce passer un excellent moment. spectacle depuis presque un mois, raconte une animatrice. Les petits sont Après les maternelles, c’était au tour des primaires de présenter ce un peu stressés, mais ont vraiment hâte de monter sur scène ! » Et cette qu’ils avaient préparé. « Avec les enfants de Jules-Verne, nous avons prévu excitation se ressentait bien lors des préparatifs : maquillage, costumes, des chorégraphies sur des musiques hip-hop et orientales pour les plus grands. » dernières répétitions, les enfants s’impliquaient réellement dans cette Certaines jeunes filles étaient joliment maquillées et costumées pour activité et attendaient avec impatience de présenter leur travail. leur démonstration de danse. Le spectacle commence avec les maternelles qui chantent en chœur, Bravo à tous les enfants des centres de loisirs qui ont participé à ce et sans micro, sur une chanson pour enfants. S’ensuit alors une danse spectacle et qui, pour certains, ont même présenté leur travail le en ronde où les petits demandent à tout le monde de frapper des lendemain, durant la Fête de la Musique sur la Grand’Place. I Journée de chine à Bussy es organisateurs n’avaient qu’une seule L crainte: que la météo soit identique à celle des jours précédents. Et à regarder les expo- sants s’installer, on s’apercevait qu’ils partageaient tous le même souci: les uns sortant leur parapluie de marché, les autres leur auvent en plastique ou des bâches. Mais, cette année encore, temps et chineurs furent au rendez-vous pour la grande brocante de Bussy Saint-Georges qui a connu un vif succès le dimanche 3 juin! « Je fais cette brocante tous les ans, nous confie une Installés sur la Grand’Place et autour du square exposante. Je sais qu’en y participant je passerai une Vitlina, près de 600 stands tenus par des Buxan- excellente journée, pleine de rencontres et dans une georgiens animaient cette journée ensoleillée! bonne ambiance! » Les affaires ont donc été bonnes, et ce n’était que Une brocante qui était donc également placée mérité, car certains habitants avaient patienté une sous le signe de la bonne humeur grâce aux matinée pour s’inscrire à la brocante, qui est nombreuses associations présentes : le Conser- chaque année victime de son succès. L’an pro- vatoire de Musique a régalé le public avec un chain, des pré-réservations sur internet sont à concert en plein air, les Scouts de France ven- l’étude par les services de la mairie pour tenter de daient leurs « nez rouges » pour la bonne cause, remédier à cette situation. Affaire à suivre… Ka Fraternité proposait des spécialités culi- Quoi qu’il en soit, les visiteurs ont fouiné parmi naires antillaises, et bien d’autres associations les vêtements, les jeux, les objets de décoration étaient fidèles au poste pour proposer leurs en tout genre… et ont probablement trouvé gourmandises à un public qui en redemande. leur bonheur ! Vivement l’année prochaine ! I Bussy Saint-Georges N° 91 - Juillet-Août 2007
  • 8. 8 Vie de la cité la soirée, les danseuses de Cré’artive ont dansé pour le public des extraits duspectaclequ’ellesavaientprésenté 4 jours auparavant. Toujours plus motivée, la quarantaine de dan- Bussy fête la Musique ! seuses a impressionné toutes les per- sonnes présentes pour les applaudir! Le Quatuor de Saxophones du ette année, la Fête de la Service Culturel. Le programme mis Conservatoire, composé de jeunes C Musique était placée sous le signe de l’exotisme et des rythmes des percussions à Bussy! en place a permis de montrer toutes les actions inscrites dans le cadre du Contrat Educatif Local. » garçons d’une dizaine d’années et nouvellement primé par le Lion’s Club, a ensuite investi la scène du Durant 13 jours, la ville était en Dès 10h, à l’Espace Jeunes de Jules- Square Vitlina. effervescence : concerts, exposi- Verne, l’association Fola Percussions Et pour finir la nuit en beauté, Fola tions, représentations de danse, avec les élèves des collèges C. Monet Percussions avec l’énergie débor- bonne ambiance garantie! Après et J. Y. Cousteau et du lycée M.-L. dante de ses musiciens, danseurs et une journée très remplie le 16 juin, King ont fait vibrer Bussy. capoeiristes, a enflammé Bussy ! place à la vraie Fête de la Musique Plus tard dans l’après-midi, les Au rythme des percussions afri- le jeudi 21. « Pour cette Fête de la représentations ont commencé au caines et brésiliennes, le public a Musique, nous avons souhaité mélan- Square Vitlina avec tout d’abord les même été invité à s’essayer à ces dif- ger le réseau associatif, les artistes pro- spectacles des enfants des centres de férentes activités. Les Buxangeor- fessionnels, le Conservatoire, et la loisirs de Bussy mais également une giens, plus enthousiaste que jamais, Ligue de l’Enseignement, souligne improvisation surprise d’une jeune ont fêté dignement cette Fête de la Marina Cavaillès, directrice du chanteuse en herbe! Plus tard dans Musique 2007. I Le Festival Mondial de la Terre fait étape à Bussy e Festival Mondial de laTerre, qui a pour but de sensibiliser la population L entière au respect de notre planète, a été lancé il y a trois ans. Cefestivalestaujourd’huicélébrédans25pays,etcetteannée,lacommune de Bussy Saint-Georges a décidé de s’impliquer pour cette bonne cause. Pour l’occasion, trois associations buxangeorgiennes ont choisi de présenter un spectacle de chant et de danse reprenant le thème de l’année 2007: « Les solidarités ». Les Percussions Elima, ainsi que les compagnies Flac-Floc et Vib’Animation ont donc fait leur show à la salle Maurice-Koehl le mercredi 20 juin devant une salle comble. Un spectacle entamé sur les chapeaux de roue par les percussionnistes d’Elima, qui ont d’emblée placé la soirée sur le bon tempo… Sur place, il y avait également des stands de produits issus du commerce équitable. «Jetrouvequ’ilestimportantdemettreenévidencecesproduits,nousconfiaitunespec- tatrice. Leur achat n’est pas encore assez systématique, et c’est bien dommage. » Le Festival, qui sert à mettre en lumière les actions des acteurs engagés dans la protection de l’environnement et des respects de l’égalité, a donc par- faitement rempli son objectif. I Bussy Saint-Georges N° 91 - Juillet-Août 2007
  • 9. Vie de la cité 9 L’association Résonances en fête ! Cré’Artive met Paris en bouteille ! a Compagnie grands magasins, L Cré’Artive a une nouvelle fois émerveillé son métro,ruedelaPaix). « Le thème était vrai- ment très riche, et nous public lors de son aurions pu décliner gala de fin d’année, encore plus de qui a eu lieu le tableaux », souligne u 26 mai au 10 juin, l’as- 17 juin au centre culturel Jacques- Prévert de Villepa- CélineBoschiero,une directrice artistique ravie par le succès de D sociation Résonances, qui regroupe des ateliers d’arts plastiques, de théâtre, de risis. Le thème ce gala, qui a attiré chanson et de BD-illustration choisi, « Bienvenue plus de 600 specta- présentait spectacles et exposi- à Paris », laissait teurs sur les deux tions à la salle Maurice-Koehl et à aux danseurs un représentations. la médiathèque de l’Europe. large choix de cho- Cré’Artive repren- Tout d’abord, une petite dizaine régraphies. dra ses cours le d’adolescents, âgés de 15 à 18 ans, Au total, ce sont 19 1er octobre et sera ont présenté la pièce de théâtre danses qui ont été bien entendu pré- « L’eau de la vie » d’Olivier Py. interprétées par les sente au Forum des « Tous ces jeunes ont pris énormé- 250 élèves de associations, où l’on ment de plaisir à jouer cette pièce et Cré’Artive. Cela pourra encore s’ins- cela se ressentait, nous explique allait de l’hommage crire pour la nou- Florence Sanchis, la présidente de au Paris historique (cabaret, accor- velle saison. Une saison marquée l’association. La représentation déon,JoséphineBaker,Notre-Dame par l’arrivée d’un nouveau profes- était vraiment excellente ». de Paris, Montmartre…) seur de hip hop et l’ouverture des Le lendemain, la journée était chargée avec, au programme, l’atelier théâ- à une partie plus contemporaine sections danse orientale et tre enfants, qui présentait devant public et famille deux spectacles. (galerie égyptienne du Louvre, ragga/afro. I « Les aventures du Prince de Motordu » étaient chantées par des enfants de 6 à8anstandisqueles9-13ansfaisaientunesatiredessituationsquel’onpeut rencontrer dans les transports en communs avec « Métro… mais pas trop ». « Toutes les représentations ont attiré du monde mais il y a eu un record d’affluence lors des représentations de théâtre adulte, poursuit, ravie, Florence Sanchis. Il y avait environ 120 personnes ! ». L’atelier théâtre adulte a présenté deux pièces, lors de deux représentations le samedi 9 et le dimanche 10 juin. La journée du 10 juin avait également été mar- quée par le talent des chanteurs, ados et adultes, qui ont enchanté le public avec des chansons francophones ou étrangères, ou encore des bandes originales de Walt Disney. A noter également que toute la semaine a eu lieu l’exposition des ateliers arts plastiques et BD où nous avons pu admirer les travaux des enfants et des adultes qui adhèrent à Résonances. Bravo à tous ces artistes, et bonne continuation à l’association, qui se © 2007 Patrice Fautrat développe de façon spectaculaire depuis 12 ans. I Bussy Saint-Georges N° 91 - Juillet-Août 2007
  • 10. 10 Dossier A la fin de l’année 2006, la commune a travaillé en concertation avec les dif- férents acteurs du territoire pour élabo- rer le projet de Plan Local d’Urbanisme (3e version) afin qu’il réponde au mieux à leurs attentes. Par rapport à la version précédente, ce projet présente notamment une meilleure prise en compte des remarques de l’Etat sur la question des logements sociaux et une meilleure protection des franges natu- relles de Bussy. Ce projet de PLU a été arrêté par le Conseil Municipal du 23 décembre 2006. Avant qu’il soit définitivement adopté, une longue pro- cédure doit avoir lieu afin de prendre en compte les avis de tous les partenaires institutionnels et de la population. Voici les principaux éléments consti- tuantsdecePLU,quigarantitaumieux la préservation de notre cadre de vie. Bussy Saint-Georges N°91 - Juillet-Août 2007
  • 11. Dossier 11 LE PLAN LOCAL D’URBANISME DEVRAIT ÊTRE ADOPTÉ EN SEPTEMBRE PLU : les étapes pour une concertation élargie uite à l’arrêt de projet fin 2006, S le projet de PLU a été transmis aux différents acteurs du territoire (Etat, Région, Agence des Espaces Verts, cham- bres consulaires, Syndicat Intercommunal des Transports…) qui ont disposé d’une période de consultation officielle de trois mois pour faire part de leurs avis sur le dos- sier. Preuve que la concertation préalable à l’arrêt de projet avec les différents parte- naires a été très positive, les acteurs ont en majorité émis un avis favorable accompa- gné d’observations. Les avis formulés ont néanmoins fait ressortir la nécessité d’ajus- ter le projet avant l’approbation finale du dossier de PLU. Afin de trouver un accord sur les modifications à apporter au dossier, la commune a donc organisé une réunion avec l’ensemble des partenaires institution- nels et plusieurs réunions de travail avec l’EPAMARNE. Les attentes des différents LES AJUSTEMENTS APPORTÉS AU PROJET DE PLU SUITE À L’ENQUÊTE acteurs portaient sur les points suivants : MODIFICATIONS RÉPONDANTS AUX ATTENTES DE LA POPULATION une protection accrue des franges naturelles est et ouest de la commune, la localisation SECTEUR DES VIOLENNES : Intégration des terrains de tennis couverts dans la zone UDb (au lieu de UCb2 ), de l’aire d’accueil des gens du voyage et l’éla- conformément aux demandes exprimées par les habitants au cours de la réunion publique. boration d’orientations définissant les prin- cipes d’aménagement sur les futures ZAC SECTEUR DU VILLAGE : Classement en Espace Boisé Classé d’un verger situé dans le vieux village au nord de la mairie, de la Rucherie et des Sycomores. au regard de son intérêt patrimonial et historique, suite aux demandes des habitants. SECTEUR DU GOLF : Ajustement du règlement de la zone UEa et de la zone UDc (vocation hôtelière uniquement) en réponse Une enquête à la pétition des habitants du golf dans le cadre de l’enquête publique. publique très prisée SECTEUR CENTRE-VILLE : Définition de principes d’aménagement pour le secteur des Sycomores et le parc urbain. Autre étape indispensable avant la publica- AIRE D’ACCUEIL DES GENS DU VOYAGE : Elle ne pourra pas être réalisée en zone naturelle dans les franges est et ouest, tion du PLU, l’enquête publique, qui s’est déroulée du 2 avril au 4 mai 2007. car ces secteurs sont dorénavant classés en zone ND. La localisation pressentie pour cet équipement ainsi que pour le cimetière Elle avait pour objectif principal de présen- est la zone de la Rucherie (au sud de l’A4). ter le projet à la population et de recueillir son avis. Dans ce cadre, une réunion LES MODIFICATIONS RÉPONDANT AUX ATTENTES DES PARTENAIRES INSTITUTIONNELS publique était organisée par la municipalité le 25 avril dernier, et vous avez d’ailleurs été FRANGES NATURELLES : Une protection renforcée des espaces naturels et maintien de la continuité paysagère nombreux à faire part de vos remarques et - Frange Est : de vos attentes. Une quinzaine d’observa- Classement plus restrictif des espaces naturels pour obtenir une bande ND inconstructible sur toute la frange Est. tions et trois pétitions (secteurs des Vio- lennes, du Golf et du Centre-ville) ont été Secteur de la ferme de la Jonchère : réduction de la zone AUD (A Urbaniser) aux abords immédiats de la ferme de la déposées en mairie et consignées au registre Jonchère avec un règlement plus restrictif. Une zone AU Stricte a été créée sur le secteur restant au nord. Son ouverture d’enquête. Suite aux diverses interrogations à l’urbanisation sera subordonnée à une modification ultérieure du PLU. etinquiétudesexpriméessurdifférentssujets, - Frange Ouest : Classement en zone ND inconstructible du secteur situé entre l’A4 et le RER pour une meilleure le maire a souhaité dialoguer plus ample- protection du site des vallées des rus de la Brosse et de la Gondoire. Aucun équipement tel qu’une aire d’accueil des gens ment sur les thèmes suivants: l’extension du cimetière, la question du funérarium/cré- du voyage ou un funérarium/crematorium n’est autorisé dans ce secteur. matorium (voir page 16), la localisation de l’aire d’accueil des gens du voyage, l’aména- PARC URBAIN : Définition d’une zone d’implantation des constructions autorisées dans le parc urbain. suite en page 12 Bussy Saint-Georges N°91 - Juillet-Août 2007
  • 12. 12 Dossier A la demande de l’Etat, des orientations d’aménagement ont été élaborées pour les secteurs de la Rucherie et des Sycomores. Ces orientations définissent des principes d’aménagement présentés ci-après. Le secteur des Sycomores correspond à la partie Est du territoire, au nord de l’A4, et entourant la ferme du Génitoy. Il aura une vocation principale d’habitation et pourra comporter des commerces et services de proximité ainsi que des équipements publics ou privés d’accompagnement. Le secteur de la Rucherie se situe quant à lui au sud-est de la commune, entre l’autoroute A4 et le Bois de Bussy / Forêt de Ferrières. Il aura une vocation à dominante d’activités tertiaires et industrielles ainsi que des équipements publics. Les habitants n’ont pas manqué de donner leurs avis lors de la réunion publique du 25 avril LE SECTEUR DES SYCOMORES PRINCIPES GÉNÉRAUX D’AMÉNAGEMENT (CF. SCHÉMA CI-DESSOUS) : suite de la page 11 gement du secteur des Sycomores et le deve- - Assurer la transition entre le centre-ville et les espaces naturels par une densité décroissante des constructions vers l’Est. nir du quartier de l’hôtel du golf. Ces thèmes - Traiter le cône de vue à l’Est de la ferme du Génitoy comme élément structurant du secteur. ont ainsi été évoqués lors des trois comités de - Prévoir un réseau de circulations douces (cycles, piétons) destinées à relier les lieux de centralité, les équipements et quartier, de la commission extra-munici- les espaces publics, en relation avec le réseau communal et supra-communal. pale, ainsi que lors d’une réunion spécifique - Réfléchir sur la mise en place d’un ou plusieurs pôles de quartier, en relais du centre-ville. à la question du cimetière/crématorium - Réaliser des franchissements de la voie RER pour favoriser la continuité des voiries et liaisons douces. organisée le 20 juin. Le maire a également - Assurer une répartition équilibrée des logements sociaux aussi bien au nord qu’au sud de la ligne de RER A. reçu les présidents des ASL du golf pour - Prévoir des logements sociaux sous la forme de maisons individuelles et de petits collectifs. répondre aux attentes des habitants et pro- poser des ajustements au règlement. LES ÉLÉMENTS STRUCTURANTS DE L’AMÉNAGEMENT : Les conclusions du 1/ Le cône de vue et la continuité du parc urbain : commissaire enquêteur - Traiter ce cône comme une pénétration de la nature dans la ville : aménagement paysager adapté. Suite à ces différentes concertations, le com- - Faire de cet espace naturel le support du réseau des circulations douces de tout le secteur. missaire enquêteur a remis son rapport le - Créer à partir de cet espace naturel un maillage d’espaces verts s’insérant dans le tissu urbain. 6 juin : il a émis un avis favorable, assorti 2/ Couloir paysager à l’est de la zone : d’une réserve et de quatre recommandations. - Traiter ce couloir paysager comme un véritable espace de transition entre la ville et la nature. La réserve concernait le reclassement du sec- - Les différentes voies de circulation douces ou l’avenue structurante de la Brosse et de la Gondoire devront être intégrées dans teur de la Jonchère (au nord-est de la com- cet aménagement paysager des franges. mune) en zone AU Stricte (zone à urbaniser), 3/ Ferme du Génitoy : afin de préserver la possibilité de réaliser la - Mettre en valeur la ferme du Génitoy par l’aménagement de cônes de vues. coulée verte prévue au schéma directeur de - Prolonger la promenade Jacques-de-Thou vers la ferme du Génitoy qui en constitue le point fort. Marne-la-Vallée, au Schéma de Développe- ment de la Région Ile-de-France (SDRIF), ainsi qu’au Périmètre Régional d’Interven- tion Foncière (PRIF). Ses quatre recomman- dations portaient sur l’amélioration de la concertation (d’où l’organisation de plusieurs réunions), le renoncement à la construction d’un funérarium dans la zone naturelle NC (entre la voie RER et l’A4), afin de préserver le caractère naturel de cette zone inscrite au SDRIF, l’intégration architecturale et paysa- gère du complexe sportif situé en frange Est, et enfin la localisation de l’aire d’accueil des gens du voyage en dehors des zones NC des franges Est et Ouest. Le dossier en vue de l’ap- probation finale a donc été modifié pour répondre à cette réserve et ces recommanda- tions. Une fois ces modifications apportées, le dossier a été transmis début juin à l’établisse- ment public, qui dispose d’un délai de trois mois pour émettre son avis. L’approbation finale du PLU devrait donc avoir lieu à la fin du mois de septembre. I Bussy Saint-Georges N°91 - Juillet-Août 2007
  • 13. Dossier 13 LE SECTEUR DE LA RUCHERIE PRINCIPES GÉNÉRAUX D’AMÉNAGEMENT (CF. SCHÉMA CI-DESSUS) : L’ouverture à l’urbanisation de ce secteur est soumise à la création d’une desserte routière de toute la partie située au sud de l’A4. - Retrait des constructions de 75 mètres par rapport à l’axe de l’A4 et traitement paysager de la bordure. - Retrouver en bordure de l’A4 une similarité de traitement paysager entre la partie nord et sud de l’A4. - Création de liaisons douces pour le franchissement de l’autoroute et l’accès à la forêt de Ferrières. - Préservation des vues (axe nord-sud dans le prolongement de la ferme du Génitoy). - Favoriser l’intégration des bâtiments dans le paysage : hauteur décroissante des bâtiments vers la forêt, recul des constructions par rapport aux voies, végétalisation des parcelles. - Création d’une zone de transition à caractère paysager et boisé en limite de la forêt de Ferrières. - Mise en place d’une bande paysagée et boisée en bordure ouest du secteur afin de limiter l’impact des futures constructions depuis Ferrières-en-Brie. Bussy Saint-Georges N°91 - Juillet-Août 2007
  • 14. 14 Vie municipale Commission extramunicipale Entrée de ville et ZAC des Sycomores au menu a commission extramunicipale, une sorte de conseil municipal élargi, socialement » affirmait Hugues Rondeau, qui veut à tout prix éviter le phé- L composée de 33 membres (élus municipaux et habitants de Bussy), s’est réunie le 19 juin. Cette commission étudie régulièrement des dossiers d’urbanisme sur lesquels les habitants sont chargés de donner leur nomène de ghettoïsation. « Pour ce faire, on va essayer de tout décliner: rési- dences seniors, jeunes travailleurs, petits collectifs, et ce dans le même type d’architecture que l’on trouve avenue Marie-Curie », a garanti le maire de avis. Cela permet aux élus et aux services municipaux de recueillir les réac- Bussy, ce qui a quelque peu rassuré une partie de l’assistance. tions des Buxangeorgiens et de s’adapter, si besoin, à leurs commentaires Dans la ZAC des Sycomores, au sud-est de la gare RER, ce sont en tout et avis. L’essentiel des débats a concerné l’aménagement de l’entrée de ville 1 650 logements qui vont être construits dans les dix années qui vien- et la future ZAC des Sycomores. L’accent a surtout été mis sur la question nent. Mais pour ne pas entrer dans la spirale du « tout béton », une large des logements sociaux, puisque la ville doit rattraper son retard dans les place sera réservée aux espaces verts (voir dossier dans les pages précé- années à venir. Dans la ZAC du centre-ville, deux résidences étudiantes dentes). En particulier, le parc urbain du Génitoy va être étendu vers l’est, d’environ 100 logements chacune vont être construites, ainsi que 50 loge- englobant la ferme du Génitoy, jusqu’aux limites de la commune, afin ments sociaux, et 70 logements en accession (lots S3 et S4). Pour ne pas de créer une liaison naturelle entre le centre-ville et les espaces naturels déséquilibrer sociologiquement la ville, l’objectif est d’arriver à une certaine de la plaine de Jossigny, l’objectif étant d’en faire l’un des plus grands mixité sociale, alliant location sociale et accession privée dans le même parcs paysager de l’est parisien. Un concours d’urbanistes sera prochai- ensemble. « On l’a déjà expérimenté deux fois, et cela donne de bons résultats nement lancé pour l’aménagement de toute cette ZAC. I lera à terme environ 1600 logements). Sur les trois stations de RER prévues au départ sur la commune de Bussy (Croix Blanche, Centre- ville et Sycomore), seule celle du centre-ville a en effet été réalisée. L’étude permettra de proposer plusieurs scé- narii d’aménagement, puis de valider un scé- nario opérationnel d’aménagement. Les enjeux liés au pôle gare dépassant le cadre com- munal, cette étude sera menée en concertation avec les différents partenaires (Région, STIF, RATP, Syndicat Intercommunal de Transports des secteurs 3 et 4 de Marne-la-Vallée, EPA- MARNE, DDE, Conseil Général…). Le diag- nostic et les propositions d’aménagement prendront en compte les documents de plani- fication existants (Plan Local de Déplace- ments, Plan de Déplacements Communal, Plan Local d’Urbanisme…). Le diagnostic est en cours de réalisation et se ter- Vers un réaménagement minera en septembre. Dans ce cadre, la mairie souhaite associer la population afin de recueil- du secteur de la gare RER lir l’avis des usagers du pôle d’échanges et recen- ser les problèmes rencontrés au quotidien. Vous pourrez ainsi faire part de vos observations à la espace public autour de la gare RER de a engagé une étude d’aménagement visant à mairie pendant un mois et demi, entre le 16 juillet L’ Bussy connaît aujourd’hui d’impor- tants dysfonctionnements, notam- ment dus à la circulation conjointe des requalifier cet espace public pour en faire un lieu privilégié d’échanges autour du pôle gare. Il s’agira notamment de favoriser le lien entre et le 31 août 2007 en déposant un message sur le site internet de la ville, par courriel à urbanisme@bussy-saint-georges.fr, ou par courrier différents modes de transport (piétons, le nord et le sud de la commune et d’accompa- au service urbanisme. cyclistes, voitures, bus) et au stationnement gner le développement du centre-ville au sud de Les résultats du diagnostic et les différents anarchique des véhicules liés à la forte affluence la voie RER. La municipalité envisage notam- scénarii d’aménagement seront présentés à la gare RER. Il en résulte des difficultés de cir- ment l’extension du Parc Relais et la création aux Buxangeorgiens lors d’une réunion culation pour les bus du réseau Pep’s et un d’un second accès à la gare, qui paraît indis- publique qui aura lieu au mois d’octobre. manque de sécurité des usagers de ce secteur. pensable avec le développement projeté de la La fin de l’étude est prévue pour le début de Afin de remédier à ces problèmes, la commune ville vers l’est (la ZAC des Sycomores accueil- l’année 2008. I Bussy Saint-Georges N°91 - Juillet-Août 2007
  • 15. Vie municipale 15 Réunion publique Cimetière : prévoir l’avenir, répondre aux souhaits ! e développement de Bussy, La première passe par la réintégra- affirmélemairedeBussy.Pourcequi Deux propositions ont fait l’objet L tout comme le vieillissement général de la population, impose de se préoccuper du devenir tion des concessions qui ne sont plus entretenues et dont la durée a expiré : une centaine de conces- est de l’extension de l’actuel cime- tière, deux propositions ont été sou- mises à l’assistance, l’une prévoyant d’uneprésentationaupublic.Lapre- mière,surunterrainsituésurlaZAC de la Rucherie, au sud de l’A4 et en ducimetièrecommunal.«Unecom- sions peuvent être reprises afin de un agrandissement à l’ouest, la bordure de forêt. La seconde, sur la mune doit une sépulture à toute per- répondre aux besoins durant la seconde au nord et à l’est. crête de la vallée de la Brosse, le long sonne résidant sur son territoire. période de transition. Le premier cas a été rejeté en raison de la ligne RER. « Ces deux emplace- Or, le cimetière actuel ne dispose plus La seconde étape complémentaire des contraintes liées à la proximité ments, sous réserve du résultat d’études que d’une trentaine d’emplacements passe par l’agrandissement du cime- despremièreshabitationsetàlapro- hydrologiques complémentaires sont libres,auxquelsilfautrajouterunecen- tière actuel afin de lui permettre de priété foncière du terrain (terrain parfaitementadaptésàl’utilisationqui taine de reprises administratives. faire face aux besoins des cinq à six privé). La seconde proposition, sur en est aujourd’hui imaginée ». Ce qui veut dire, à raison d’une qua- prochaines années. Cette étape per- un terrain communal, au nord et à Au terme d’un débat parfois animé, rantained’inhumationsannuelles,que mettra de prendre le relais; elle l’estrespectequantàellelesdistances mais toujours courtois, où il a égale- nous serons à saturation d’ici trois consiste à trouver « hors les murs » aux premièreshabitationset s’inscrit ment été fait état d’une opposition ans. Il est donc de la responsabilité de unemplacementapteàaccueillirun en continuité du cimetière actuel. générale à toute éventuelle implan- la municipalité de prévoir largement lieu de recueillement paysagé et pre- L’extension vers l’est ne peut s’ima- tation d’un crématorium sur Bussy, en amont ce problème » C’est par ces nant en compte l’évolution des giner qu’avec le déplacement sur l’agrandissementaunordetàl’estde mots qu’Hugues Rondeau a ouvert besoins, tant en termes d’emplace- quelquesmètresdestennis,uneopé- l’actuel cimetière a donc été finale- la réunion publique consacrée à ce ments que de désirs des défunts ou rationactuellementdanslescartons, mentretenu,saufimprévuquantau sujet, le mercredi 20 juin. de leur familles. « De plus en plus, je puisque imposée par l’architecte des déplacement des tennis, et le site de Trois étapes sont imaginées: reçois des personnes me demandant Bâtiments de France pour pouvoir laRucheriepourlafuturenécropole. - On récupère les concessions, pourquoi notre cimetière n’a pas de couvrir le complexe tennistique. Des décisions qui seront prochaine- - On étend le cimetière, columbarium, de jardin du souvenir La troisième étape passe par la réali- ment confirmées par deux délibéra- - On réalise le nouveau cimetière. ou de carré confessionnel », a ainsi sation d’un nouveau cimetière. tions du Conseil Municipal. I Bussy Saint-Georges N°91 - Juillet-Août 2007
  • 16. 16 Vie municipale Le Centre technique de la BNF participe aux Journées du Patrimoine « L’hôpital du livre » se dévoile... A l’occasion des prochaines Journées du Patrimoine, programmées les 15 et 16 septembre, le Centre technique de la Bibliothèque nationale de France ouvre ses portes au grand public, le dimanche 16. Présentation en avant-première de cet endroit qui rend aux livres une seconde jeunesse… aviez-vous qu’à Bussy, on Une variété de métiers S trouve un site unique en France, voire même en Europe? Le Centre technique de la impressionnante! Lorsqu’on y pénètre, on a d’ailleurs Bibliothèque nationale de France un peu l’impression de se retrouver est en effet implanté dans notre dans l’univers de Georges Orwell et ville depuis 1995. Lors des pro- de son roman, 1984! Malgré l’ap- chaines Journées du Patrimoine, parente froideur des lieux, où les nous aurons l’occasion de décou- longs couloirs se superposent, cette vrir ce véritable « hôpital du livre », succursale de la BNF rassemble une comme le nomme avec justesse diversité de métiers impression- Marie-Béatrice Duchart. Arrivée il nante. On y croise des relieurs, des y a peu en tant que chargée de mis- restaurateurs, des magasiniers, des sion, pour seconder le chef de ser- laborantins, des photographes, des vice, celle-ci a bien l’intention de filmeurs, des monteurs, des chi- faire connaître au plus grand mistes…Toussuivent,dudébutàla nombre les différentes activités réa- fin,laviedulivredansdifférentsate- lisées dans ce bâtiment géant conçu liers.Ondécouvrel’atelierderestau- par Dominique Perrault, l’archi- ration, où livres, cartes, plans, tecte de la Bibliothèque François- costumes, parchemins et bien d’au- Photos Alain Goustard/BnF - Architecte D. Perrault, © ADAGP 2007 Mitterrand à Paris. tres documents retrouvent une Bussy Saint-Georges N°91 - Juillet-Août 2007
  • 17. Vie municipale 17 « LE PUBLIC DES JOURNÉES DU PATRIMOINE AIME LE TAPE-À-L’ŒIL ! » Les Journées du Patrimoine auront cette année pour thème « LES MÉTIERS DU L PATRIMOINE : DES HOMMES ET DES FEMMES AU SERVICE DES BIENS CULTURELS », avec pour objectif de valoriser l’ensemble des métiers qui inter- viennent pour la connaissance, la conservation, la restauration et la mise en valeur du patrimoine. Elles sont programmées sur toute la France les 15 et 16 septembre, mais le site buxangeorgien de la BNF n’accueillera le public que le dimanche 16, de 10 h à 17 h 30. « Il est important de mettre à disposition du grand public un patrimoine qui peut remonter à plusieurs siècles et qui peut également surprendre, souligne la chargée de mission du CTBnF. A cette occasion, nous avons également la volonté de faire découvrir ou redécouvrir tous les circuits de traitement et de numérisation des documents. » L’objectif est d’interpeller par des images ou des objets « choc » (tel un livre contenu dans une vitrine en état de moisissure depuis plusieurs années) les petits et les grands. Des documents très anciens, comme une carte de la région au XVIe siècle, seront donc expo- seconde jeunesse, grâce à des tech- ouvrières. « L’objectif essentiel du sés pour la première fois au grand public sur ce site. Le laboratoire va pour l’occasion niques multiples de restauration et restaurateur est de ne pas dénaturer s’expatrier dans la rue intérieure de l’établissement afin de dévoiler ses missions. A ce au travail minutieux de ses chevilles l’ouvrage », confie Marie-Béatrice même endroit, un conteur déguisé en François Ier (créateur du dépôt légal) racontera, Duchart. Grâce à un service spécia- drapé dans un somptueux costume, une série d’histoires autour de la restauration et de lisé du centre, des formations sont la reprographie. Les enfants pourront également participer à des ateliers de création dispensées aux professionnels pour animés par le personnel, où ils fabriqueront des marque-pages et seront initiés à la assurer une conservation optimale de leurs collections. reliure de cahiers brochés sur du papier de style « parchemin ». A l’image de ses activités, le Centre technique du livre a donc élaboré un programme riche et varié. I On trouve tout au peana, la bibliothèque numérique ciens supports tels les cylindres centre de Bussy! européenne lancée en 2006 par son des orgues de barbarie, qui rap- Lagestiondescollectionsestunautre président de l’époque, Jean-Noël pelleront des souvenirs à beau- domained’activitésdececentretech- Jeanneney. Le CTBnF dispose éga- coup… Bref, comme le dit avec nique. Y sont stockées dans des lement d'un secteur qui traite les humour Marie-Béatrice Duchart, magasins géants de très nombreuses documents audiovisuels. Il s’agit de « on trouve vraiment de tout dans collections.Lejournalmunicipalque la conservation de ceux-ci, grâce nos collections. Mais ce n’est en vous tenez entre les mains est d’ail- notamment à des studios de trans- aucun cas péjoratif », s’empresse-t- leurs archivé, au titre du dépôt légal, fert dédiés à la sauvegarde des col- elle d’ajouter ! N’hésitez donc pas à la BnF (site FM). Autre activité lections audiovisuelles. Il dispose à vous rendre sur les lieux, uni- importante, la numérisation des d’espacesd’entretienetd’analysedes quement le 16 septembre de 10 h documents. A ce titre, le personnel documents. Outre de vieux gramo- à 17 h 30, plein de bonnes sur- participeaudéveloppementd’Euro- phones, on peut y découvrir d’an- prises vous y attendent… I MARIE-CHRISTINE LIGNON HONORÉE arie-Christine Lignon, M conseillère municipale, achoisidequitternotreville pour se retirer dans l’Hérault. Arrivée à Bussy en 1995, elle a été élue en 1998 sur la liste de M. Ménager, avant de mener sa propre liste, « Protégeons Bussy », lors des élections municipales de 2001. « Même si nous avons eu des divergences d’opinion, nous avons partagé la même passion pour notre ville et la même soif de servir nos concitoyens », a déclaré le maire de Bussy, qui lui a remis la médaille de la ville lors d’une réception à la salle du conseil,le21juindernier.LaPolicemunicipaleavaitégalementtenuàrendrehommageàMarie- Christine Lignon en lui gravant une plaquette pour la remercier de ses actions et prises de posi- tion en matière de sécurité. Une nouvelle vie attend désormais Marie-Christine Lignon, entre Béziers et les Etats-Unis, où réside son fils. Elle sera remplacée au sein du conseil municipal par Mme Corinne Vandernoote, à laquelle nous souhaitons la bienvenue. I Bussy Saint-Georges N°91 - Juillet-Août 2007
  • 18. 18 Vie municipale L’école Charles-Perrault a célébré son anniversaire 10 ans, ça se fête ! Le service de la PETITE ENFANCE vous fait découvrir son univers e 23 juin a eu lieu pour la première fois la Journée de L la Petite Enfance organisée par les structures multi accueiletleRelaisdesAssistantesMaternellesdeBussy Saint-Georges. Une journée au programme riche et varié, quiaenchantélesfamillesvenuespourl’événement.Parents et enfants ont été séduits par les activités proposées, telles que l’atelier pâte à sel, la lecture de livres dédiés à la petite enfanceouencoreleparcoursmotricitéinstalléenextérieur. « Les enfants avaient également la possibilité de réaliser de école Charles-Perrault n’a pas manqué de célé- L’ brer comme il se doit son dixième anniversaire en organisant à la fin de l’année scolaire deux journéesdefête.Lesamedi2juin,lesélèvesdesdixclasses grandesfresquesdepeinturegrâceaumatérielmisàdisposition, explique Cécile Bouis, responsable du Service Petite Enfance. Ces ateliers ont permis aux parents de prendre conscience de l’intérêt des activités dans le cadre du développe- de l’école se sont retrouvés au gymnase Maurice-Herzog mentpsychomoteurdeleursenfants.»Lesenfants,quiavaient pour un concert préparé de longue date avec Marie- entre 1 et 6 ans ont également été sensibilisés au monde de Pierre Malmejat, du conservatoire municipal, qui inter- l’art par le biais de l’exposition de peinture, « Le M. de vientàl’écoledepuisplusieursannées.Auprogrammede Maman », réalisée par une illustratrice. ce concert, de nouveaux chants appris tout au long de Parallèlementàcesnombreusesactivitéss’esttenueuneconfé- l’année, ainsi que les « hits » des années précédentes, qui rence menée par Jean Epstein, psychologue et kinésithéra- font toujours recette auprès des enfants! Peu avant ce peute, qui a tenu son public en haleine près de 2 heures concert, l’ensemble des élèves s’étaient réunis dans la cour du gymnase pour la photo sou- autourduthème«enjeuxdeslimitesdansl’éducation».Cette venir. Les enfants arboraient pour l’occasion un tee-shirt spécialement fabriqué pour les intervention a attiré une cinquantaine de personnes, et les 10 ans et offert par la municipalité. Un concours avait été lancé dans l’année, et c’est un parents qui le désiraient pouvaient confier leurs enfants à la écusson avec les initiales de l’école et des symboles des contes de Charles Perrault (Barbe garderie mise en place spécialement pour l’occasion. bleue, le Chaperon rouge…) qui ornait les tee-shirts. Anoterégalementquedesprofessionnelsétaientprésentspour Le samedi 23 juin, une grande kermesse clôturait les festivités, avec pas moins de 22 stands répondreauxquestionsdesétudiantsintéressésparlesmétiers tenus par des parents très impliqués. Le public venu en nombre a pu notamment y décou- delapetiteenfancelorsduForumdesmétiers.Uneorganisa- vrir une fresque où figuraient les portraits de tous les élèves et du personnel de l’école. Cette tionsansfaille,pourunejournéericheendécouvertes! I fresque de 2,5 m sur 1,25 m sera par la suite installée dans le hall de l’établissement. A l’in- térieur,onpouvaitégalementadmirerlesoeuvresdesdifférentesclassesdansuneexposition qui a mis en valeur les travaux des élèves. Il faut d’ailleurs souligner que la classe de CM2 de Mme Brandy a remporté le premier prix du concours Defitec organisé par l’ENSAM (Ecole nationale supérieure d’arts et métiers). Cette classe participait à ce concours en collabora- tionaveclesprofesseursdetechnologieducollègeAnne-Frank.Danslecadredececoncours technologique, les élèves de Charles-Perrault ont construit les rouages d’un monte-charge. Ilsontexpliquéleurdémarchetechniqueaujury,quiaétéimpressionnéparleurréalisation. Grâceàcepremierprix,l’écoleareçuunecoupe,ainsiquedixbalancesRoberval.Lemonte- charge était fièrement exposé lors de cette kermesse qui s’est terminée par la dégustation du gâteau d’anniversaire. I Bussy Saint-Georges N°91 - Juillet-Août 2007
  • 19. Le magazine 19 1er Trophée des Dames, qui a eu lieu le 15 juin, ou encore des Virades de l’Espoir qui se dérouleront le 30 sep- tembre prochain. Françoise Callin était également en compétition pour la finale du concours de « Créateurs d’Entre- prise » organisé par la radio BFM le 30 juin dernier. Mais ce qui permet à l’entreprise de se développer si rapi- dement, c’est également la création récente de son site Internet, www.marmottine.fr, qui vient com- pléter les ventes effectuées lors de réunions à domicile ou pour des comités d’entreprise. Le site de MARMOTTINE est clair, sérieux et attrayant, et nous y trou- Françoise Callin a créé sa propre entreprise de vente de bijoux vons tous les renseigne- ments nécessaires : prix, photographies MARMOTTINE met de la des articles, idées cadeaux… On fantaisie dans vos bijoux ! peut même commander un modèle et le ARMOTTINE, Le secteur faire expédier avec M c’est entreprise spécialisée dans la une desbijouxfan- taisie est peu exploité, malgré un message personnel à l’adresse de son choix. Un service très pratique pour faire des cadeaux en province ! vente de « bijoux ten- une demande Ce site vous permet aussi de trouver le cadeau dances made in croissante des qui convient à chaque occasion : naissance, France » qui est née en consommateurs: communion, fête des mères, fête des pères, février 2006 grâce à Fran- l’opportunité est par- réussite à un examen… Pour bébé, pour ado- çoise Callin. Sa création, faite, le projet de Françoise lescent ou pour adulte, en perle, en argent ou c’est avant tout l’histoire d’une peut voir le jour. encore des bijoux créés à partir d’authentiques passion pour les bijoux et de rencontres Il ne manque plus qu’un nom pièces de franc, il y en a pour tous les goûts et heureuses avec des créateurs talentueux. pour l’entreprise… Ce sera pour tous les âges ! Après avoir travaillé dans le milieu de la MARMOTTINE, en référence à la Le site de MARMOTTINE expose aussi le par- communication pendant plus de 10 ans, malle des bijoutiers qui, dans le jargon des joail- cours des créateurs ainsi que leur univers car, Françoise a souhaité « faire une pause pour liers, s’appelle la « marmotte » ! comme le rappelle Françoise, « les consommateurs profiter davantage de la vie de famille ». C’est Aujourd’hui, la jeune entreprise propose les n’achètent pas seulement un bijou, ils achètent éga- durant cette pause qu’elle a eu l’envie de créer bijoux d’une dizaine de créateurs plus originaux lement l’histoire et les compétences du créateur ». I sa propre entreprise : MARMOTTINE. et talentueux les uns que les autres, car l’objec- INFORMATIONS ET RENSEIGNEMENTS: « Créer MARMOTTINE a été l’occasion de tif de MARMOTTINE, c’est aussi de mettre Site : www.marmottine.fr mettre en application tout ce que j’ai appris en lumière des créateurs encore peu connus. Courriel : francoise.callin@marmottine.fr dans le monde de la communication, nous Bracelets, colliers, bagues, boutons de man- Mobile : 06 07 32 29 07 confie Françoise. Je n’ai donc pas vraiment chette : le choix est large et tous les produits changé de métier. » sont fabriqués à la main, dans le plus grand res- OFFRE SPÉCIALE À NOS LECTEURS ! L’idée de cette entreprise repose sur un heu- pect des normes de qualité françaises. M ARMOTTINE vous propose de découvrir les reux hasard : en effet, comme de nombreuses « J’ai commencé à vendre ces bijoux lors de vente bijoux de ces créateurs à un prix réduit pendant femmes, Françoise regrette de ne pas trouver à domicile, à mon cercle d’amies, puis le bouche- tout le mois d’août. En allant sur le site Internet, son bonheur parmi les bijoux vendus sur le à-oreille a permis à MARMOTTINE de se faire tous les Buxangeorgiens pourront bénéficier de 20% durant marché qui sont « soit haut de gamme et très connaître : le succès a été immédiat », souligne la cette période. chers, soit fantaisie mais trop communs ». dirigeante de l’entreprise. Près de 500 clientes Il vous suffira d’indiquer le code suivant : BUSSY07. Lors de la visite d’un salon spécialisé dans les ont déjà été séduites par le travail de ces créateurs ». (Cette offre s’entend hors frais d’expédition, dans la limite bijoux, elle a été séduite par l’univers extraor- Pour se développer, l’entreprise participe à de des stocks disponibles et n’est pas cumulable avec d’au- dinaire de la joaillerie et par le talent des jeunes nombreux évènements : partenaire de tournois tres offres ou opérations en cours). I créateurs présents. de golf à Bussy Saint-Georges, tel que le Bussy Saint-Georges N°91 - Juillet-Août 2007