SlideShare une entreprise Scribd logo
DÉBAT PUBLIC PPE
244, boulevard Saint-Germain – 75007 Paris - France
ppe@debat-cndp.fr - http://ppe.debatpublic.fr
__
TRANSITION ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT
UN ENJEU CONSIDERABLE ET UNE SITUATION QUI NE
S’AMELIORE PAS SUFFISAMMENT VITE
Il n’est gère utile de s’attarder sur l’enjeu qui s’attache aux consommations
d’énergie et aux émissions de gaz à effet de serre dans le secteur résidentiel
et tertiaire (R & T). Le secteur R & T a été en 2016 à l’origine de 43 % des
consommations finales d’énergie (soit 65,8 Mtep) et de 31 % des émissions
de CO2 (émissions directes : 71, 9 Mt de CO2, soit 24 % ; émissions indirectes
: 23,3 Mt de CO2, soit 7 % du total).
La part des énergies carbonées dans le mix énergétique du secteur R & T
demeure très importante : plus de 40 % en énergie finale et plus de 75 % des
émissions imputables au secteur. L’électricité et le bois comptent pour 55 %
dans le bilan énergétique mais pour à peine 21 % dans le bilan en émissions
(figure 1).
Figure 1 : Part des différentes formes d’énergie dans la consommation finale d’énergie
du secteur R & T et dans les émissions de CO2 qui lui sont imputables – Chiffres 2016
CVC – D’après les données du bilan énergétique de la France 2017.
La situation s’améliore progressivement mais pas au rythme qui permettrait
d’atteindre les objectifs de la loi relative à la transition énergétique (facteur
4 en 2050) et encore moins la neutralité carbone que le gouvernement s’est
donné comme objectif pour la période post-2050.
Figure 2 : Evolution
de la consommation
d’énergie finale et
des émissions de CO2
liées à la combustion
d’énergie dans le
secteur R & T. En
données corrigées
des variations
climatiques – Source
: Bilan énergétique
de la France 2017
L’association Equilibre des Energies
(EdEn) rassemble des entreprises
et des associations représentatives
des mondes du bâtiment, de
l’énergie et de la mobilité, qui ont
décidé de travailler ensemble pour
promouvoir des réponses
rationnelles aux questions qui se
posent en matière de transition
énergétique, notamment dans le
secteur du bâtiment.
Réduire ses consommations et ses
émissions est impératif urgent mais
difficile. Le bilan que l’on peut tirer
des actons menées au cours des 15
dernières années n’est pas très
positif.
Il est encore possible d’atteindre le
facteur 4 en 2050, à la condition
d’engager sans tarder une politique
combinant trois approches :
- une meilleure efficacité
énergétique des bâtiments et de
leurs installations :
- la décarbonation des vecteurs
énergétiques actuels ;
- la substitution d’énergies
décarbonées (électricité
notamment) aux énergies
carbonées.
CAHIER D'ACTEUR
N°0 Juin 2018
2
DÉBAT PUBLIC PPE
244 boulevard Saint-Germain 75007 Paris - France - ppe@debat-cndp.fr - http://ppe.debatpublic.fr
LE RETARD S’ACCUMULE
Le retard s’accumule et le tableau de bord de la
transition énergétique publié début 2018 a estimé que
les émissions du secteur R & T à fin 2016 étaient 11 %
au-dessus ce que qu’elles devraient être selon la
Stratégie nationale bas carbone (SNBC) approuvée en
novembre 2015. L’année 2017 ne semble pas avoir
apporté d’amélioration à la situation.
COMMENT REVENIR SUR LA TRAJECTOIRE
PREVUE ? LES SCENARIOS D’EDEN
Il n’est pas acquis que le retard ainsi accumulé puisse
permettre de revenir dans la trajectoire de la SNBC.
EdEn a développé un modèle de projection aux
horizons 2030 et 2050, prenant en compte la
construction neuve et le remplacement progressif du
parc existant qui en résulte, et supposant que trois
vagues d’actions complémentaires soient entreprises :
- un effort important de maîtrise des
consommations et d’efficacité énergétique ;
- la décarbonation des vecteurs énergétiques
(pratiquement acquis pour l’électricité,
atteinte à 40 % pour les réseaux de chaleur et
qui reste à entreprendre pour le gaz) ;
- la migration vers les formes d’énergie
décarbonées (électricité produite localement
ou acheminée par le réseau, bois-énergie,
géothermie, utilisation directe de l’énergie
solaire).
Ce travail a été mené dans le secteur résidentiel, sur le
parc des résidences principales, avec le souci de
proposer des scénarios ambitieux mais réalistes. Deux
scénarios ont été élaborés, l’un en se plaçant dans
l’objectif du facteur 4 en 2050, l’autre en visant dès
2050 la neutralité carbone. Les tableaux qui suivent
résument les résultats obtenus pour l’horizon 2030 qui
est proche de l’échéance de la nouvelle PPE.
3
DÉBAT PUBLIC PPE
244 boulevard Saint-Germain 75007 Paris - France - ppe@debat-cndp.fr - http://ppe.debatpublic.fr
De cette analyse, EdEn retient que le scénario
Neutralité carbone en 2050 a de très faibles chances
d’être respecté à l’horizon 2030 : il nécessiterait une
réduction moyenne des consommations par logement
sur l’ensemble du parc de 49 %, ce qui semble hors de
portée à horizon 2030, et un effort considérable de
migration vers les énergies décarbonées se traduisant
par une réduction peu réaliste de la part gaz.
Le scénario Facteur 4 en 2050 conduit à un point de
passage en2030 quireste réaliste bien que très difficile
à atteindre. Il suppose que soient simultanément
réalisées :
- une réduction moyenne des consommations par
logement de 42 % à horizon 2030, ce qui reste possible
compte tenu de l’importance du gisement
d’économies dans l’habitat existant ;
- une décarbonation du gaz grâce au biogaz à la
hauteur de 10 %, supposé répartis à égalité entre les
différents secteurs consommateurs, soit 25 TWh dans
le secteur résidentiel, ce qui constitue un objectif très
ambitieux. On rappellera que la contributon totale du
biogaz est aujourd’hui inférieure à 1 TWh ;
- une substitution, dans des proportions
significatives, d’énergies décarbonées (électricité
notamment) aux énergies carbonées.
La non réalisation d’une seule de ces conditions
suffirait à mettre en cause la réalisation de l’objectif
RECOMMANDATIONS POUR L’ACTION
Sur le plan de l’efficacité énergétique
Il n’y a pas lieu dans la réglementation des bâtiments
neufs d’aller au-delà des prescriptions actuellement en
vigueur applicables au bâti. On rappelle qu’au fil des
réglementations thermiques successives, la
consommation des bâtiments neufs a
considérablement diminué (figure 3) et qu’un
renforcement des règles de construction du bâti
n’aurait aucune justification économique.
Il y a lieu par contre d’encourager les systèmes de
gestion active de l’énergie tirant parti des nouvelles
technologies numériques et par conséquent de les
prendre en compte dans la réglementation thermique
des bâtiments. Cette gestion active permettra
également de lisser les pointes d’appels de puissance
sur le réseau.
Figure 3 : Evolution des consommations des bâtiments neufs en
fonction des réglementations thermiques successives (en
kWhep/m2.an).
Le plus gros gisement d’économies d’énergie reste le
bâtiment existant où il faut agir à la fois sur le bâti et sur
les installations. Le Plan de rénovation énergétique du
bâtiment doit se traduire par des actions concrètes et
EdEn propose le lancement de deux programmes majeurs
:
- le remplacement des chaudières à fioul et à gaz par
des pompes à chaleur hybrides ;
- le remplacement des vieux convecteurs électriques
par des radiateurs à haiute performance énergétique,
intelligents et connectés, particulièrement dans les
logements occupés par des ménages de condition
modeste.
Ces efforts d’efficacité énergétique ne se développeront
que si les critères utilisés pour les mesurer et les
encourager sont corrects : ceci suppose d’adopter, dans la
réglementation et dans le diagnostic de performance
énergétique (DPE) en particulier, le critère de l’énergie
finale qui est représentatif de l’énergie consommée et
facturée à l’utilisateur et qui doit venir aux côtés du critère
émissions de CO2 auquel doit être accordé beaucoup plus
d’importance.
Commission particulière
du débat public PPE
244 boulevard Saint-Germain 75007 Paris
ppe@debat-cndp.fr
http://ppe.debatpublic.fr
Sur la décarbonation des énergies et la
migration vers les énergies décarbonées
L’utilisation des énergies renouvelables doit continuer à
être encouragée, par voie thermique ou par voie
électrique, sans qu’il soit fait de différence, sur le plan de
la réglementation de l’énergie, entre les EnR d’origine
locale et celles véhiculées par les énergies de réseau
(électricité, chaleur ou gaz).
Les obstacles aux usages performants de l’électricité –
qui est le moyen le plus efficace de parvenir rapidement
à une décarbonation massive du secteur R & T – doivent
être levés, notamment en abandonnant la notion de
coefficient de conversion en énergie primaire qui a de
moins en moins de sens dès lors que l’électricité devient
d’origine renouvelable.
La transition vers le gaz renouvelable représente un
challenge considérable. Il convient de l’encourager mais
sans anticiper sur un résultat incertain et sans engager
le secteur dans des voies qui pourraient s’avérer des
impasses. Le point devra être fait en 2023 lors de la
prochaine PPE.
Les complémentarités entre le bâtiment et son
environnement devront être recherchées et
développées. Il s’agit des synergies entre logements et
bâtiments à usage industriel ou tertiaire pour tirer au
mieux parti des énergies renouvelables locales, telles
que l’énergie solaire ou la méthanisation des déchets et
des produits agricoles. Mais le développement de la
mobilité électrique et des infrastructures de recharge
offre de nouveaux espaces de synergies en pilotant les
recharges en fonction des contraintes du réseau – en
particulier pour le soulager pendant les périodes de
pointe de consommation –, des disponibilités en
électricité décarbonée et dans un deuxième temps en
tirant parti de la capacité de stockage embarquée.
Plus généralement, l’abaissement drastique du coût du
stockage par batteries, doit amener à reconsidérer le
système énergétique des bâtiments pour mettre en
synergie avec celui du réseau électrique.
Il existe de grands espaces de convergence entre
l’électricité d’origine solaire produite et
autoconsommée localement dans les bâtiments et celle
distribuée par le réseau. Il convient de les exploiter, ce
qui implique que la PPE ne raisonne plus seulement en
énergie consommée mais aussi en puissance appelée et
que la tarification des réseaux évolue en conséquence.

Contenu connexe

Tendances

Enquête Performance de l'Habitat, Équipements, Besoins et USages de l’énergie...
Enquête Performance de l'Habitat, Équipements, Besoins et USages de l’énergie...Enquête Performance de l'Habitat, Équipements, Besoins et USages de l’énergie...
Enquête Performance de l'Habitat, Équipements, Besoins et USages de l’énergie...
Pôle Réseaux de Chaleur - Cerema
 
Energies renouvelables et documents d 'urbanisme
Energies renouvelables et documents d 'urbanisme Energies renouvelables et documents d 'urbanisme
Energies renouvelables et documents d 'urbanisme
Frédéric Rolin
 
Energies renouvelables au service de l'humanité - Ademe - CNRS
Energies renouvelables au service de l'humanité -  Ademe - CNRSEnergies renouvelables au service de l'humanité -  Ademe - CNRS
Energies renouvelables au service de l'humanité - Ademe - CNRS
Build Green
 
Projet Énergie Saguenay: un risque inconsidéré
Projet Énergie Saguenay: un risque inconsidéréProjet Énergie Saguenay: un risque inconsidéré
Projet Énergie Saguenay: un risque inconsidéré
Félix Lebrun-Paré
 
Marché européen du carbone par Benoît Leguet et Jean-Marc Jancovici
Marché européen du carbone par Benoît Leguet et Jean-Marc JancoviciMarché européen du carbone par Benoît Leguet et Jean-Marc Jancovici
Marché européen du carbone par Benoît Leguet et Jean-Marc Jancovici
The Shift Project
 
Quelle place pour le gaz dans la transition énergétique ?
Quelle place pour le gaz dans la transition énergétique ?Quelle place pour le gaz dans la transition énergétique ?
Quelle place pour le gaz dans la transition énergétique ?
France Stratégie
 
Stratagèmes communicationnels de l'industrie du gaz naturel : l'Art de trompe...
Stratagèmes communicationnels de l'industrie du gaz naturel : l'Art de trompe...Stratagèmes communicationnels de l'industrie du gaz naturel : l'Art de trompe...
Stratagèmes communicationnels de l'industrie du gaz naturel : l'Art de trompe...
Félix Lebrun-Paré
 
aaDp union énergétique
aaDp union énergétiqueaaDp union énergétique
aaDp union énergétique
RAC-F
 
L'importance de la politique climat-énergie pour le nouveau Parlement européen
L'importance de la politique climat-énergie pour le nouveau Parlement européenL'importance de la politique climat-énergie pour le nouveau Parlement européen
L'importance de la politique climat-énergie pour le nouveau Parlement européenRAC-F
 
Le gaz naturel, un non-sens pour la transition énergétique du Québec
Le gaz naturel, un non-sens pour la transition énergétique du QuébecLe gaz naturel, un non-sens pour la transition énergétique du Québec
Le gaz naturel, un non-sens pour la transition énergétique du Québec
Félix Lebrun-Paré
 
Politiques climat et efficacité énergétique - Synthèse des engagements et rés...
Politiques climat et efficacité énergétique - Synthèse des engagements et rés...Politiques climat et efficacité énergétique - Synthèse des engagements et rés...
Politiques climat et efficacité énergétique - Synthèse des engagements et rés...
Pôle Réseaux de Chaleur - Cerema
 
Décryptage loi te
Décryptage loi teDécryptage loi te
Décryptage loi teRAC-F
 
Idées reçues - Transition énergétique
Idées reçues - Transition énergétiqueIdées reçues - Transition énergétique
Idées reçues - Transition énergétique
RAC-F
 
Projet Énergie Saguenay et Gazoduc : contexte et impacts
Projet Énergie Saguenay et Gazoduc : contexte et impactsProjet Énergie Saguenay et Gazoduc : contexte et impacts
Projet Énergie Saguenay et Gazoduc : contexte et impacts
CollectifScientifique
 
Giec WG3
Giec WG3Giec WG3
Giec WG3RAC-F
 
Présentation rt 2012
Présentation rt 2012Présentation rt 2012
Présentation rt 2012
dudedaoud
 
140506 présentation ppt eden maj 06 mai 2014
140506 présentation ppt eden maj 06 mai 2014140506 présentation ppt eden maj 06 mai 2014
140506 présentation ppt eden maj 06 mai 2014sebjolie
 
Mooc s3 decarbonnerle_pib
Mooc s3 decarbonnerle_pibMooc s3 decarbonnerle_pib
Mooc s3 decarbonnerle_pib
Alain Ducass
 
Dp union énergétique
Dp union énergétiqueDp union énergétique
Dp union énergétique
RAC-F
 
Réussir la transition énergétique - Présentation pour CapitalatWork au Châtea...
Réussir la transition énergétique - Présentation pour CapitalatWork au Châtea...Réussir la transition énergétique - Présentation pour CapitalatWork au Châtea...
Réussir la transition énergétique - Présentation pour CapitalatWork au Châtea...
bernardcarnoy
 

Tendances (20)

Enquête Performance de l'Habitat, Équipements, Besoins et USages de l’énergie...
Enquête Performance de l'Habitat, Équipements, Besoins et USages de l’énergie...Enquête Performance de l'Habitat, Équipements, Besoins et USages de l’énergie...
Enquête Performance de l'Habitat, Équipements, Besoins et USages de l’énergie...
 
Energies renouvelables et documents d 'urbanisme
Energies renouvelables et documents d 'urbanisme Energies renouvelables et documents d 'urbanisme
Energies renouvelables et documents d 'urbanisme
 
Energies renouvelables au service de l'humanité - Ademe - CNRS
Energies renouvelables au service de l'humanité -  Ademe - CNRSEnergies renouvelables au service de l'humanité -  Ademe - CNRS
Energies renouvelables au service de l'humanité - Ademe - CNRS
 
Projet Énergie Saguenay: un risque inconsidéré
Projet Énergie Saguenay: un risque inconsidéréProjet Énergie Saguenay: un risque inconsidéré
Projet Énergie Saguenay: un risque inconsidéré
 
Marché européen du carbone par Benoît Leguet et Jean-Marc Jancovici
Marché européen du carbone par Benoît Leguet et Jean-Marc JancoviciMarché européen du carbone par Benoît Leguet et Jean-Marc Jancovici
Marché européen du carbone par Benoît Leguet et Jean-Marc Jancovici
 
Quelle place pour le gaz dans la transition énergétique ?
Quelle place pour le gaz dans la transition énergétique ?Quelle place pour le gaz dans la transition énergétique ?
Quelle place pour le gaz dans la transition énergétique ?
 
Stratagèmes communicationnels de l'industrie du gaz naturel : l'Art de trompe...
Stratagèmes communicationnels de l'industrie du gaz naturel : l'Art de trompe...Stratagèmes communicationnels de l'industrie du gaz naturel : l'Art de trompe...
Stratagèmes communicationnels de l'industrie du gaz naturel : l'Art de trompe...
 
aaDp union énergétique
aaDp union énergétiqueaaDp union énergétique
aaDp union énergétique
 
L'importance de la politique climat-énergie pour le nouveau Parlement européen
L'importance de la politique climat-énergie pour le nouveau Parlement européenL'importance de la politique climat-énergie pour le nouveau Parlement européen
L'importance de la politique climat-énergie pour le nouveau Parlement européen
 
Le gaz naturel, un non-sens pour la transition énergétique du Québec
Le gaz naturel, un non-sens pour la transition énergétique du QuébecLe gaz naturel, un non-sens pour la transition énergétique du Québec
Le gaz naturel, un non-sens pour la transition énergétique du Québec
 
Politiques climat et efficacité énergétique - Synthèse des engagements et rés...
Politiques climat et efficacité énergétique - Synthèse des engagements et rés...Politiques climat et efficacité énergétique - Synthèse des engagements et rés...
Politiques climat et efficacité énergétique - Synthèse des engagements et rés...
 
Décryptage loi te
Décryptage loi teDécryptage loi te
Décryptage loi te
 
Idées reçues - Transition énergétique
Idées reçues - Transition énergétiqueIdées reçues - Transition énergétique
Idées reçues - Transition énergétique
 
Projet Énergie Saguenay et Gazoduc : contexte et impacts
Projet Énergie Saguenay et Gazoduc : contexte et impactsProjet Énergie Saguenay et Gazoduc : contexte et impacts
Projet Énergie Saguenay et Gazoduc : contexte et impacts
 
Giec WG3
Giec WG3Giec WG3
Giec WG3
 
Présentation rt 2012
Présentation rt 2012Présentation rt 2012
Présentation rt 2012
 
140506 présentation ppt eden maj 06 mai 2014
140506 présentation ppt eden maj 06 mai 2014140506 présentation ppt eden maj 06 mai 2014
140506 présentation ppt eden maj 06 mai 2014
 
Mooc s3 decarbonnerle_pib
Mooc s3 decarbonnerle_pibMooc s3 decarbonnerle_pib
Mooc s3 decarbonnerle_pib
 
Dp union énergétique
Dp union énergétiqueDp union énergétique
Dp union énergétique
 
Réussir la transition énergétique - Présentation pour CapitalatWork au Châtea...
Réussir la transition énergétique - Présentation pour CapitalatWork au Châtea...Réussir la transition énergétique - Présentation pour CapitalatWork au Châtea...
Réussir la transition énergétique - Présentation pour CapitalatWork au Châtea...
 

Similaire à La transition énergétique dans le Bâtiment - Cahier d'acteur EdEn PPE

BS EXPO.pptx
BS EXPO.pptxBS EXPO.pptx
BS EXPO.pptx
SoufianeBen13
 
Les énergies fossiles n'ont plus leur place dans le Bâtiment – lettre ouverte...
Les énergies fossiles n'ont plus leur place dans le Bâtiment – lettre ouverte...Les énergies fossiles n'ont plus leur place dans le Bâtiment – lettre ouverte...
Les énergies fossiles n'ont plus leur place dans le Bâtiment – lettre ouverte...
Antony Ravenach
 
Décryptage loi trantion énergétique
Décryptage loi trantion énergétiqueDécryptage loi trantion énergétique
Décryptage loi trantion énergétiqueRAC-F
 
Performance thermique des logements neufs
Performance thermique des logements neufsPerformance thermique des logements neufs
Performance thermique des logements neufs
Groupe SFC, cabinet d'expertise comptable
 
Bâtiment et mobilité électrique face au défi climatique
Bâtiment et mobilité électrique face au défi climatiqueBâtiment et mobilité électrique face au défi climatique
Bâtiment et mobilité électrique face au défi climatique
equilibre_des_energies
 
Les grands principes de la RE2020
Les grands principes de la RE2020Les grands principes de la RE2020
Les grands principes de la RE2020
Gabriel Julé
 
Livre blanc efficacité énergétique gimélec
Livre blanc efficacité énergétique gimélecLivre blanc efficacité énergétique gimélec
Livre blanc efficacité énergétique gimélecGimélec
 
Rapport_etudiants_articulations_RdC_gaz_operation_amenagement
Rapport_etudiants_articulations_RdC_gaz_operation_amenagementRapport_etudiants_articulations_RdC_gaz_operation_amenagement
Rapport_etudiants_articulations_RdC_gaz_operation_amenagement
Muriel Labonne
 
Conférence Minergie, Séminaire Energie&Bâtiments 2015: Présentation du MoPEC ...
Conférence Minergie, Séminaire Energie&Bâtiments 2015: Présentation du MoPEC ...Conférence Minergie, Séminaire Energie&Bâtiments 2015: Présentation du MoPEC ...
Conférence Minergie, Séminaire Energie&Bâtiments 2015: Présentation du MoPEC ...
minergie-romande
 
Newsletter énergie mai 2017
Newsletter énergie mai 2017Newsletter énergie mai 2017
Newsletter énergie mai 2017
CTR Conseil
 
Les réseaux de chaleur au coeur de la transition énergétique
Les réseaux de chaleur au coeur de la transition énergétiqueLes réseaux de chaleur au coeur de la transition énergétique
Les réseaux de chaleur au coeur de la transition énergétiquePôle Réseaux de Chaleur - Cerema
 
Livret 100% énergies renouvelables
Livret 100% énergies renouvelablesLivret 100% énergies renouvelables
Livret 100% énergies renouvelables
david zentao
 
Classement regions sobriete energetique (Greenpeace 2021)
Classement regions sobriete energetique (Greenpeace 2021)Classement regions sobriete energetique (Greenpeace 2021)
Classement regions sobriete energetique (Greenpeace 2021)
PatrickTanz
 
RÉUSSIR la démarche d’efficacité énergétique en France
RÉUSSIR la démarche d’efficacité énergétique en FranceRÉUSSIR la démarche d’efficacité énergétique en France
RÉUSSIR la démarche d’efficacité énergétique en France
Monimmeuble.com
 
L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUISE POUR LE BRÉSIL.pdf
L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUISE POUR LE BRÉSIL.pdfL'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUISE POUR LE BRÉSIL.pdf
L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUISE POUR LE BRÉSIL.pdf
Faga1939
 
Hydrogen- enegie transition.docx
Hydrogen- enegie transition.docxHydrogen- enegie transition.docx
Hydrogen- enegie transition.docx
Mebarki Hassane
 
Ademe vision energétique 2030 2050 synthèse
Ademe vision energétique 2030 2050 synthèseAdeme vision energétique 2030 2050 synthèse
Ademe vision energétique 2030 2050 synthèse
Interconsulaire 909
 
Les réseaux de gaz demain : les enjeux d’une conversion énergétique | LIEGE C...
Les réseaux de gaz demain : les enjeux d’une conversion énergétique | LIEGE C...Les réseaux de gaz demain : les enjeux d’une conversion énergétique | LIEGE C...
Les réseaux de gaz demain : les enjeux d’une conversion énergétique | LIEGE C...
Nancy BOVY
 
Mener à bien un projet d'efficacité énegétique - Bâtiments et collectivités
Mener à bien un projet d'efficacité énegétique - Bâtiments et collectivitésMener à bien un projet d'efficacité énegétique - Bâtiments et collectivités
Mener à bien un projet d'efficacité énegétique - Bâtiments et collectivités
Gimélec
 

Similaire à La transition énergétique dans le Bâtiment - Cahier d'acteur EdEn PPE (20)

BS EXPO.pptx
BS EXPO.pptxBS EXPO.pptx
BS EXPO.pptx
 
Les énergies fossiles n'ont plus leur place dans le Bâtiment – lettre ouverte...
Les énergies fossiles n'ont plus leur place dans le Bâtiment – lettre ouverte...Les énergies fossiles n'ont plus leur place dans le Bâtiment – lettre ouverte...
Les énergies fossiles n'ont plus leur place dans le Bâtiment – lettre ouverte...
 
Décryptage loi trantion énergétique
Décryptage loi trantion énergétiqueDécryptage loi trantion énergétique
Décryptage loi trantion énergétique
 
Performance thermique des logements neufs
Performance thermique des logements neufsPerformance thermique des logements neufs
Performance thermique des logements neufs
 
Bâtiment et mobilité électrique face au défi climatique
Bâtiment et mobilité électrique face au défi climatiqueBâtiment et mobilité électrique face au défi climatique
Bâtiment et mobilité électrique face au défi climatique
 
Les grands principes de la RE2020
Les grands principes de la RE2020Les grands principes de la RE2020
Les grands principes de la RE2020
 
Livre blanc efficacité énergétique gimélec
Livre blanc efficacité énergétique gimélecLivre blanc efficacité énergétique gimélec
Livre blanc efficacité énergétique gimélec
 
Rapport_etudiants_articulations_RdC_gaz_operation_amenagement
Rapport_etudiants_articulations_RdC_gaz_operation_amenagementRapport_etudiants_articulations_RdC_gaz_operation_amenagement
Rapport_etudiants_articulations_RdC_gaz_operation_amenagement
 
Conférence Minergie, Séminaire Energie&Bâtiments 2015: Présentation du MoPEC ...
Conférence Minergie, Séminaire Energie&Bâtiments 2015: Présentation du MoPEC ...Conférence Minergie, Séminaire Energie&Bâtiments 2015: Présentation du MoPEC ...
Conférence Minergie, Séminaire Energie&Bâtiments 2015: Présentation du MoPEC ...
 
Newsletter énergie mai 2017
Newsletter énergie mai 2017Newsletter énergie mai 2017
Newsletter énergie mai 2017
 
Les réseaux de chaleur au coeur de la transition énergétique
Les réseaux de chaleur au coeur de la transition énergétiqueLes réseaux de chaleur au coeur de la transition énergétique
Les réseaux de chaleur au coeur de la transition énergétique
 
Livret 100% énergies renouvelables
Livret 100% énergies renouvelablesLivret 100% énergies renouvelables
Livret 100% énergies renouvelables
 
Classement regions sobriete energetique (Greenpeace 2021)
Classement regions sobriete energetique (Greenpeace 2021)Classement regions sobriete energetique (Greenpeace 2021)
Classement regions sobriete energetique (Greenpeace 2021)
 
RÉUSSIR la démarche d’efficacité énergétique en France
RÉUSSIR la démarche d’efficacité énergétique en FranceRÉUSSIR la démarche d’efficacité énergétique en France
RÉUSSIR la démarche d’efficacité énergétique en France
 
L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUISE POUR LE BRÉSIL.pdf
L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUISE POUR LE BRÉSIL.pdfL'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUISE POUR LE BRÉSIL.pdf
L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUISE POUR LE BRÉSIL.pdf
 
Hydrogen- enegie transition.docx
Hydrogen- enegie transition.docxHydrogen- enegie transition.docx
Hydrogen- enegie transition.docx
 
Réseaux de chaleur et urbanisme,une articulation nécessaire
Réseaux de chaleur et urbanisme,une articulation nécessaireRéseaux de chaleur et urbanisme,une articulation nécessaire
Réseaux de chaleur et urbanisme,une articulation nécessaire
 
Ademe vision energétique 2030 2050 synthèse
Ademe vision energétique 2030 2050 synthèseAdeme vision energétique 2030 2050 synthèse
Ademe vision energétique 2030 2050 synthèse
 
Les réseaux de gaz demain : les enjeux d’une conversion énergétique | LIEGE C...
Les réseaux de gaz demain : les enjeux d’une conversion énergétique | LIEGE C...Les réseaux de gaz demain : les enjeux d’une conversion énergétique | LIEGE C...
Les réseaux de gaz demain : les enjeux d’une conversion énergétique | LIEGE C...
 
Mener à bien un projet d'efficacité énegétique - Bâtiments et collectivités
Mener à bien un projet d'efficacité énegétique - Bâtiments et collectivitésMener à bien un projet d'efficacité énegétique - Bâtiments et collectivités
Mener à bien un projet d'efficacité énegétique - Bâtiments et collectivités
 

Plus de equilibre_des_energies

Remarque d'Equilibre des Energie sur la consultation sur l'autoconsommation d...
Remarque d'Equilibre des Energie sur la consultation sur l'autoconsommation d...Remarque d'Equilibre des Energie sur la consultation sur l'autoconsommation d...
Remarque d'Equilibre des Energie sur la consultation sur l'autoconsommation d...
equilibre_des_energies
 
Consultation arrete rt_57_5_prorogation_reponse_equilibre_des_energies
Consultation arrete rt_57_5_prorogation_reponse_equilibre_des_energiesConsultation arrete rt_57_5_prorogation_reponse_equilibre_des_energies
Consultation arrete rt_57_5_prorogation_reponse_equilibre_des_energies
equilibre_des_energies
 
Proposition d’initiative - Mobilités plus propres : réduire notre empreinte e...
Proposition d’initiative - Mobilités plus propres : réduire notre empreinte e...Proposition d’initiative - Mobilités plus propres : réduire notre empreinte e...
Proposition d’initiative - Mobilités plus propres : réduire notre empreinte e...
equilibre_des_energies
 
Réussir le passage à la mobilité électrique - Présentation d'EdEn aussi Assis...
Réussir le passage à la mobilité électrique - Présentation d'EdEn aussi Assis...Réussir le passage à la mobilité électrique - Présentation d'EdEn aussi Assis...
Réussir le passage à la mobilité électrique - Présentation d'EdEn aussi Assis...
equilibre_des_energies
 
Contribution de l’Association Equilibre des Energies
Contribution de l’Association Equilibre des EnergiesContribution de l’Association Equilibre des Energies
Contribution de l’Association Equilibre des Energies
equilibre_des_energies
 
Utilisation à titre privé d'un véhicule d'entreprise - Pour une parité fiscal...
Utilisation à titre privé d'un véhicule d'entreprise - Pour une parité fiscal...Utilisation à titre privé d'un véhicule d'entreprise - Pour une parité fiscal...
Utilisation à titre privé d'un véhicule d'entreprise - Pour une parité fiscal...
equilibre_des_energies
 
150303 geoxia repères primo accédants
150303 geoxia repères primo accédants150303 geoxia repères primo accédants
150303 geoxia repères primo accédants
equilibre_des_energies
 

Plus de equilibre_des_energies (7)

Remarque d'Equilibre des Energie sur la consultation sur l'autoconsommation d...
Remarque d'Equilibre des Energie sur la consultation sur l'autoconsommation d...Remarque d'Equilibre des Energie sur la consultation sur l'autoconsommation d...
Remarque d'Equilibre des Energie sur la consultation sur l'autoconsommation d...
 
Consultation arrete rt_57_5_prorogation_reponse_equilibre_des_energies
Consultation arrete rt_57_5_prorogation_reponse_equilibre_des_energiesConsultation arrete rt_57_5_prorogation_reponse_equilibre_des_energies
Consultation arrete rt_57_5_prorogation_reponse_equilibre_des_energies
 
Proposition d’initiative - Mobilités plus propres : réduire notre empreinte e...
Proposition d’initiative - Mobilités plus propres : réduire notre empreinte e...Proposition d’initiative - Mobilités plus propres : réduire notre empreinte e...
Proposition d’initiative - Mobilités plus propres : réduire notre empreinte e...
 
Réussir le passage à la mobilité électrique - Présentation d'EdEn aussi Assis...
Réussir le passage à la mobilité électrique - Présentation d'EdEn aussi Assis...Réussir le passage à la mobilité électrique - Présentation d'EdEn aussi Assis...
Réussir le passage à la mobilité électrique - Présentation d'EdEn aussi Assis...
 
Contribution de l’Association Equilibre des Energies
Contribution de l’Association Equilibre des EnergiesContribution de l’Association Equilibre des Energies
Contribution de l’Association Equilibre des Energies
 
Utilisation à titre privé d'un véhicule d'entreprise - Pour une parité fiscal...
Utilisation à titre privé d'un véhicule d'entreprise - Pour une parité fiscal...Utilisation à titre privé d'un véhicule d'entreprise - Pour une parité fiscal...
Utilisation à titre privé d'un véhicule d'entreprise - Pour une parité fiscal...
 
150303 geoxia repères primo accédants
150303 geoxia repères primo accédants150303 geoxia repères primo accédants
150303 geoxia repères primo accédants
 

La transition énergétique dans le Bâtiment - Cahier d'acteur EdEn PPE

  • 1. DÉBAT PUBLIC PPE 244, boulevard Saint-Germain – 75007 Paris - France ppe@debat-cndp.fr - http://ppe.debatpublic.fr __ TRANSITION ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT UN ENJEU CONSIDERABLE ET UNE SITUATION QUI NE S’AMELIORE PAS SUFFISAMMENT VITE Il n’est gère utile de s’attarder sur l’enjeu qui s’attache aux consommations d’énergie et aux émissions de gaz à effet de serre dans le secteur résidentiel et tertiaire (R & T). Le secteur R & T a été en 2016 à l’origine de 43 % des consommations finales d’énergie (soit 65,8 Mtep) et de 31 % des émissions de CO2 (émissions directes : 71, 9 Mt de CO2, soit 24 % ; émissions indirectes : 23,3 Mt de CO2, soit 7 % du total). La part des énergies carbonées dans le mix énergétique du secteur R & T demeure très importante : plus de 40 % en énergie finale et plus de 75 % des émissions imputables au secteur. L’électricité et le bois comptent pour 55 % dans le bilan énergétique mais pour à peine 21 % dans le bilan en émissions (figure 1). Figure 1 : Part des différentes formes d’énergie dans la consommation finale d’énergie du secteur R & T et dans les émissions de CO2 qui lui sont imputables – Chiffres 2016 CVC – D’après les données du bilan énergétique de la France 2017. La situation s’améliore progressivement mais pas au rythme qui permettrait d’atteindre les objectifs de la loi relative à la transition énergétique (facteur 4 en 2050) et encore moins la neutralité carbone que le gouvernement s’est donné comme objectif pour la période post-2050. Figure 2 : Evolution de la consommation d’énergie finale et des émissions de CO2 liées à la combustion d’énergie dans le secteur R & T. En données corrigées des variations climatiques – Source : Bilan énergétique de la France 2017 L’association Equilibre des Energies (EdEn) rassemble des entreprises et des associations représentatives des mondes du bâtiment, de l’énergie et de la mobilité, qui ont décidé de travailler ensemble pour promouvoir des réponses rationnelles aux questions qui se posent en matière de transition énergétique, notamment dans le secteur du bâtiment. Réduire ses consommations et ses émissions est impératif urgent mais difficile. Le bilan que l’on peut tirer des actons menées au cours des 15 dernières années n’est pas très positif. Il est encore possible d’atteindre le facteur 4 en 2050, à la condition d’engager sans tarder une politique combinant trois approches : - une meilleure efficacité énergétique des bâtiments et de leurs installations : - la décarbonation des vecteurs énergétiques actuels ; - la substitution d’énergies décarbonées (électricité notamment) aux énergies carbonées. CAHIER D'ACTEUR N°0 Juin 2018
  • 2. 2 DÉBAT PUBLIC PPE 244 boulevard Saint-Germain 75007 Paris - France - ppe@debat-cndp.fr - http://ppe.debatpublic.fr LE RETARD S’ACCUMULE Le retard s’accumule et le tableau de bord de la transition énergétique publié début 2018 a estimé que les émissions du secteur R & T à fin 2016 étaient 11 % au-dessus ce que qu’elles devraient être selon la Stratégie nationale bas carbone (SNBC) approuvée en novembre 2015. L’année 2017 ne semble pas avoir apporté d’amélioration à la situation. COMMENT REVENIR SUR LA TRAJECTOIRE PREVUE ? LES SCENARIOS D’EDEN Il n’est pas acquis que le retard ainsi accumulé puisse permettre de revenir dans la trajectoire de la SNBC. EdEn a développé un modèle de projection aux horizons 2030 et 2050, prenant en compte la construction neuve et le remplacement progressif du parc existant qui en résulte, et supposant que trois vagues d’actions complémentaires soient entreprises : - un effort important de maîtrise des consommations et d’efficacité énergétique ; - la décarbonation des vecteurs énergétiques (pratiquement acquis pour l’électricité, atteinte à 40 % pour les réseaux de chaleur et qui reste à entreprendre pour le gaz) ; - la migration vers les formes d’énergie décarbonées (électricité produite localement ou acheminée par le réseau, bois-énergie, géothermie, utilisation directe de l’énergie solaire). Ce travail a été mené dans le secteur résidentiel, sur le parc des résidences principales, avec le souci de proposer des scénarios ambitieux mais réalistes. Deux scénarios ont été élaborés, l’un en se plaçant dans l’objectif du facteur 4 en 2050, l’autre en visant dès 2050 la neutralité carbone. Les tableaux qui suivent résument les résultats obtenus pour l’horizon 2030 qui est proche de l’échéance de la nouvelle PPE.
  • 3. 3 DÉBAT PUBLIC PPE 244 boulevard Saint-Germain 75007 Paris - France - ppe@debat-cndp.fr - http://ppe.debatpublic.fr De cette analyse, EdEn retient que le scénario Neutralité carbone en 2050 a de très faibles chances d’être respecté à l’horizon 2030 : il nécessiterait une réduction moyenne des consommations par logement sur l’ensemble du parc de 49 %, ce qui semble hors de portée à horizon 2030, et un effort considérable de migration vers les énergies décarbonées se traduisant par une réduction peu réaliste de la part gaz. Le scénario Facteur 4 en 2050 conduit à un point de passage en2030 quireste réaliste bien que très difficile à atteindre. Il suppose que soient simultanément réalisées : - une réduction moyenne des consommations par logement de 42 % à horizon 2030, ce qui reste possible compte tenu de l’importance du gisement d’économies dans l’habitat existant ; - une décarbonation du gaz grâce au biogaz à la hauteur de 10 %, supposé répartis à égalité entre les différents secteurs consommateurs, soit 25 TWh dans le secteur résidentiel, ce qui constitue un objectif très ambitieux. On rappellera que la contributon totale du biogaz est aujourd’hui inférieure à 1 TWh ; - une substitution, dans des proportions significatives, d’énergies décarbonées (électricité notamment) aux énergies carbonées. La non réalisation d’une seule de ces conditions suffirait à mettre en cause la réalisation de l’objectif RECOMMANDATIONS POUR L’ACTION Sur le plan de l’efficacité énergétique Il n’y a pas lieu dans la réglementation des bâtiments neufs d’aller au-delà des prescriptions actuellement en vigueur applicables au bâti. On rappelle qu’au fil des réglementations thermiques successives, la consommation des bâtiments neufs a considérablement diminué (figure 3) et qu’un renforcement des règles de construction du bâti n’aurait aucune justification économique. Il y a lieu par contre d’encourager les systèmes de gestion active de l’énergie tirant parti des nouvelles technologies numériques et par conséquent de les prendre en compte dans la réglementation thermique des bâtiments. Cette gestion active permettra également de lisser les pointes d’appels de puissance sur le réseau. Figure 3 : Evolution des consommations des bâtiments neufs en fonction des réglementations thermiques successives (en kWhep/m2.an). Le plus gros gisement d’économies d’énergie reste le bâtiment existant où il faut agir à la fois sur le bâti et sur les installations. Le Plan de rénovation énergétique du bâtiment doit se traduire par des actions concrètes et EdEn propose le lancement de deux programmes majeurs : - le remplacement des chaudières à fioul et à gaz par des pompes à chaleur hybrides ; - le remplacement des vieux convecteurs électriques par des radiateurs à haiute performance énergétique, intelligents et connectés, particulièrement dans les logements occupés par des ménages de condition modeste. Ces efforts d’efficacité énergétique ne se développeront que si les critères utilisés pour les mesurer et les encourager sont corrects : ceci suppose d’adopter, dans la réglementation et dans le diagnostic de performance énergétique (DPE) en particulier, le critère de l’énergie finale qui est représentatif de l’énergie consommée et facturée à l’utilisateur et qui doit venir aux côtés du critère émissions de CO2 auquel doit être accordé beaucoup plus d’importance.
  • 4. Commission particulière du débat public PPE 244 boulevard Saint-Germain 75007 Paris ppe@debat-cndp.fr http://ppe.debatpublic.fr Sur la décarbonation des énergies et la migration vers les énergies décarbonées L’utilisation des énergies renouvelables doit continuer à être encouragée, par voie thermique ou par voie électrique, sans qu’il soit fait de différence, sur le plan de la réglementation de l’énergie, entre les EnR d’origine locale et celles véhiculées par les énergies de réseau (électricité, chaleur ou gaz). Les obstacles aux usages performants de l’électricité – qui est le moyen le plus efficace de parvenir rapidement à une décarbonation massive du secteur R & T – doivent être levés, notamment en abandonnant la notion de coefficient de conversion en énergie primaire qui a de moins en moins de sens dès lors que l’électricité devient d’origine renouvelable. La transition vers le gaz renouvelable représente un challenge considérable. Il convient de l’encourager mais sans anticiper sur un résultat incertain et sans engager le secteur dans des voies qui pourraient s’avérer des impasses. Le point devra être fait en 2023 lors de la prochaine PPE. Les complémentarités entre le bâtiment et son environnement devront être recherchées et développées. Il s’agit des synergies entre logements et bâtiments à usage industriel ou tertiaire pour tirer au mieux parti des énergies renouvelables locales, telles que l’énergie solaire ou la méthanisation des déchets et des produits agricoles. Mais le développement de la mobilité électrique et des infrastructures de recharge offre de nouveaux espaces de synergies en pilotant les recharges en fonction des contraintes du réseau – en particulier pour le soulager pendant les périodes de pointe de consommation –, des disponibilités en électricité décarbonée et dans un deuxième temps en tirant parti de la capacité de stockage embarquée. Plus généralement, l’abaissement drastique du coût du stockage par batteries, doit amener à reconsidérer le système énergétique des bâtiments pour mettre en synergie avec celui du réseau électrique. Il existe de grands espaces de convergence entre l’électricité d’origine solaire produite et autoconsommée localement dans les bâtiments et celle distribuée par le réseau. Il convient de les exploiter, ce qui implique que la PPE ne raisonne plus seulement en énergie consommée mais aussi en puissance appelée et que la tarification des réseaux évolue en conséquence.