SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  23
République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Université Dr : Tahar Moulay
Département : Biologie
Saida –Ain el Hadjar
Les Interactions Cellulaires Et Moléculaires
Lors de la Réponse Immunitaire à Médiation Humorale
Mr: Loth.M
Sous La Supervision de :Préparé par l’étudiant :
Souidi Mohamed Amine
Master 1 : Biochimie
l’Année Universitaire
2016-2017
plan de travail:
1-Définition de l'immunité.
2- Les différents mécanismes de défense immunitaire.
3-Les Éléments spécialisés dans l’immunité.
4-La réponse immunitaire adaptative.
5-L'immunité cellulaire et l'immunité humorale.
6-Conclusion.
 L'ensemble des mécanismes biologiques permettant
à l'organisme d'assurer son intégrité en éliminant ses propres
constituants altérés et les substances étrangères auxquelles il
est exposé (infection, greffe allergènes...).
 Le système immunitaire est un ensemble de cellules
et de molécules qui interagissent entre elles de manière
coordonnée pour assurer la fonction de défense contre les
agresseurs , reconnaître un contexte de danger et distinguer
le soi et le non-soi.
Définition de l'immunité
Immunité Innée ou Naturelle ou
Non spécifique:
Immunité Adaptative ou Acquise
Spécifique:
-Cellules phagocytaires.
-Cellules présentatrices d'Ag CPA.
-Cellules tueuses naturelles.
-Le système du complément .
-Barrières cutanées et muqueuses .
-Les lymphocytes T . « cellulaire ».
- Les lymphocytes B qui produisent
les anticorps . « Humorale ».
Le système immunitaire: deux systèmes de défense qui coopèrent
Les Éléments du corps humain spécialisés dans l’immunité:
1. les organes et tissus lymphoïdes
2. Un réseau de vaisseaux lymphatiques
3. les cellules immunocompétentes
1- Les organes et tissus lymphoïdes
1- Les organes lymphoïdes centraux: Organes spécialisés dans la
fabrication et la maturation des lymphocytes .
-La moelle osseuse: Lieu de synthèse des lymphocytes B (LB)
et des lymphocytes T et maturation des LB.
-Le thymus: Situé dans la partie supérieure du thorax, c’est le lieu de
maturation des lymphocytes T (LT) .
2- Les organes lymphoïdes périphériques: Organes spécialisés dans le
stockage des lymphocytes et la réaction immunitaire.
-Les ganglions lymphatiques
-La rate
-Les tissus lymphoïdes annexes (qui assurent les défenses locales)
Vaisseaux lymphatiques :
transportent la lymphe
Ganglions lymphatiques :
filtrent la lymphe
Rate : prolifération des
lymphocytes
Thymus : maturation des
lymphocytes T
Moelle osseuse :
maturation des
lymphocytes B
Amygdales : éliminent
une grande partie des
envahisseurs de l’air et
des aliments
Les organes du système immunitaire
Les cellules Immunocompétentes
La réponse immunitaire acquise (adaptative)
Lorsque l'agent pathogène réussit de déjouer les défenses
immunitaires naturelles que sont la barrière cutanée
ou muqueuse et les mécanismes de phagocytose, l'immunité
adaptative entre en action dans les tissus lymphoïdes
(la rate et ganglions).
Deux situations peuvent se présenter :
1- l'antigène peut activer directement les lymphocytes B
qui possède les récepteurs spécifiques.
Les lymphocytes B activé deviennent alors plasmocytes se
sécrétons des anticorps spécifiques visant la destruction
de l'antigène.
2- l'antigène peut être aussi présenté au lymphocyte T par
les cellules présentatrices de l'Ag qui activeront
les lymphocytes T.
LT sont de deux catégories :
A- LT cytotoxique (TCD8+) qui détruit les cellules infectés
et les cellules cancéreuses.
B- LT auxiliaires ou helper (LTCD4+), qui joue un rôle clé
dans la coordination de l'immunité humorale ou cellulaire
et qui stimuleront les LB à produire une plus grande
quantité de plasmocytes, d'anticorps et de cellules mémoire
qui iront se loger dans la moelle.
Deux types de cellules t auxiliaire sont décrits :
les cellules régulatrices de l’immunité
-De type Th1 :secrètent majoritairement t' interféron-gamma
(IFN-7), du « Tumour Necrosis Factor -alpha » (TIF-a)
et de l' Interleukine 2 (IL-2), qui stimule la phagocytose,
favorise la destruction intracellulaire des micro-organismes.
-De type Th2: stimulent les lymphocytes B par le biais surtout
de certaines interleukines ( IL-4, IL-5, IL-6) et favorisent la
production d'anticorps.
-Les antigènes qui stimulent directement les lymphocytes B
sans la participation des lymphocytes T déclenchent des
réactions immunitaires humorales et sont appelés antigènes T
indépendants.
-Les antigènes qui ont besoin de l’aide des cellules T pour
stimuler les lymphocytes B et produire des anticorps sont
appelés antigènes T dépendants.
En plus d'une réponse humorale, ces antigènes induisent une
réponse cellulaire.
1/la réponse adaptative humorale:
Les lymphocytes B produit dans la moelle osseuse se répartissent
en deux populations:
-les LB qui nécessitent l'aide de lymphocyte Th pour s'activer
appelé LB2 (retrouvé dans les follicules des organe lymphoïdes
secondaire) ils génèrent des réponses humorales Thymo-dépendante.
-les LB qui ne nécessitent pas l’aide de lymphocyte Th pour
s’activer appelé LB1 (retrouvé au niveau des muqueuses et la
pulpe rouge de la rate ) ils génèrent des réponse Thymo-indépendants.
Activation des lymphocytes B
La réponse humorale T-dépendante s'effectue
en plusieurs étapes:
1/ Reconnaissance de l'Ag par la cellule dendritique et activation
du lymphocyte Th.
2/ Reconnaissance de l'Ag par le lymphocyte B.
3/ Activation du lymphocyte B par coopération du LB avec LTh activé.
4/ Multiplication et différenciation du lymphocyte B.
5/ Sécrétion d'anticorps spécifiques de l'Ag.
Les étapes de La réponse immunitaire adaptative à médiation humorale
Activation du lymphocyte B (coopération cellulaire
LB et Th activés):
Les cellules T auxiliaires (Th2 activée) active les LB lorsqu’elles reconnaissent
le complexe CMHII-peptide à la surface des LB, pour cela les LB après avoir
reconnais l'Ag il englobe le complexe recepteur-Ag (BCR-Ag) par endocytose
et il fragmente l'Ag en peptide pour être présenté par les molécules CMHII de
LB.
-Une interaction s' établi entre les LTh2 et cellules B lorsque LT reçoit
un signal par son TCR et CD28 il exprime à sa surface en grande quantité la
molécule LCD40 (ligand de CD40) qui peut lier le CD40 exprimé par le LB.
Le signal transmis au LB par CD40 est essentiel pour que LB s'active
et se différencie-> signal 2.
Le LTh2 sécrète en outre des cytokines (IL4 , IL 5 , IL 6 ) qui participent à
l’activation du Lb le signal 3.
Ces cytokines se lient à leurs récepteurs exprimés à la surface de
la membrane des LB activés.
Les LB se multiplient activement pour former des clones
c'est l'amplification clonale, ensuite la majorité des LB
se différencient en plasmocytes qui secrètent alors des Ac dirigées
contre l'Ag rencontré et le reste se différencient en LB mémoires.
Réaction immunitaire humorale
C'est la réaction qui se produit lorsque des lymphocytes B
possédant des récepteurs spécifiques sont stimulés par un
Antigène et se différencient en clone de plasmocytes qui
commencent à sécréter des Anticorps.
Ceux-ci sont efficaces contre les agents pathogènes
circulant dans le sang et la lymphe. De plus, l'activation
sélective des lymphocytes B dote l'organisme de cellules
mémoires à durée de vie prolongée qui interviennent dans
la réponse immunitaire secondaire.
Immunité immunitaire cellulaire
L'action du système immunitaire cellulaire est orientée vers les
cellules de l'organisme qui sont infectées par les virus
ou les bactéries et les cellules cancéreuses.
L'action est réalisée par les lymphocytes T qui sont fabriqués
dans la moelle osseuse puis deviennent matures dans le thymus.
Conclusion
C'est grasse au lymphocyte que le système immunitaire
spécifique peut différencie entre le soi et le non-soi.
cette reconnaissance est assurée par des récepteurs
membranaires (BCR et TCR) et il est complété par un mécanisme
de mémorisation qui munis l'organisme d'un état protecteur contre
la réinfection par le même pathogène.
RÉFÉRENCE BIBLIOGRAPHIQUE
https://fr.wikipedia.org/wiki/Immunologie
http://www.medecine.parisdescartes.fr/?page_id=25034
http://www.ciml.univ-mrs.fr/fr/quest-ce-que-limmunologie
http://dictionnaire.doctissimo.fr/definition-immunologie.htm
http://www.cours-pharmacie.com/immunologie

Contenu connexe

Tendances

La chaîne logistique durable
La chaîne logistique durableLa chaîne logistique durable
La chaîne logistique durableAmal Brioual
 
Lymphocytes t
Lymphocytes tLymphocytes t
Lymphocytes tMOHA MOH
 
BTS diététique Le microbiote intestinal
BTS diététique Le microbiote intestinalBTS diététique Le microbiote intestinal
BTS diététique Le microbiote intestinalFranckRencurel
 
Entrepôts et plate formes logistiques
Entrepôts et plate formes logistiquesEntrepôts et plate formes logistiques
Entrepôts et plate formes logistiquesibtissam el hassani
 
14 digestion absorption-_glucides__proteines
14 digestion absorption-_glucides__proteines14 digestion absorption-_glucides__proteines
14 digestion absorption-_glucides__proteinesazazel861
 
BTS diététique La cellule et les tissus
BTS diététique La cellule et les tissusBTS diététique La cellule et les tissus
BTS diététique La cellule et les tissusFranckRencurel
 
Gbph restauration-collective
Gbph restauration-collectiveGbph restauration-collective
Gbph restauration-collectiveMounir El Ourak
 
Qu’est ce qu’un projet ERP - Entreprise Resource Planning -
Qu’est ce qu’un  projet ERP - Entreprise Resource Planning -Qu’est ce qu’un  projet ERP - Entreprise Resource Planning -
Qu’est ce qu’un projet ERP - Entreprise Resource Planning -Sanae BEKKAR
 
Cours 2 - Pathologie cellulaire (Partie 2)
Cours 2 - Pathologie cellulaire (Partie 2)Cours 2 - Pathologie cellulaire (Partie 2)
Cours 2 - Pathologie cellulaire (Partie 2)Jean-Christophe Fournet
 
Progiciel de Gestions Intégrées ERP (OpenERP Maroc)
Progiciel de Gestions Intégrées ERP (OpenERP Maroc)Progiciel de Gestions Intégrées ERP (OpenERP Maroc)
Progiciel de Gestions Intégrées ERP (OpenERP Maroc)Tech-IT Maroc
 
Téchnologie de lait ppt
Téchnologie de lait pptTéchnologie de lait ppt
Téchnologie de lait pptMî Rã
 
1 gestion des approvisionnements et des stocks niss-gue
1 gestion des approvisionnements et des stocks niss-gue1 gestion des approvisionnements et des stocks niss-gue
1 gestion des approvisionnements et des stocks niss-gueNissrine GUELFOUT
 

Tendances (20)

Le sang
Le sangLe sang
Le sang
 
WMS.pdf
WMS.pdfWMS.pdf
WMS.pdf
 
Cours complement medecine 2016
Cours complement medecine 2016Cours complement medecine 2016
Cours complement medecine 2016
 
La chaîne logistique durable
La chaîne logistique durableLa chaîne logistique durable
La chaîne logistique durable
 
Lymphocytes t
Lymphocytes tLymphocytes t
Lymphocytes t
 
BTS diététique Le microbiote intestinal
BTS diététique Le microbiote intestinalBTS diététique Le microbiote intestinal
BTS diététique Le microbiote intestinal
 
Entrepôts et plate formes logistiques
Entrepôts et plate formes logistiquesEntrepôts et plate formes logistiques
Entrepôts et plate formes logistiques
 
Presentation pfe
Presentation pfePresentation pfe
Presentation pfe
 
14 digestion absorption-_glucides__proteines
14 digestion absorption-_glucides__proteines14 digestion absorption-_glucides__proteines
14 digestion absorption-_glucides__proteines
 
La Logistique 1
La Logistique 1La Logistique 1
La Logistique 1
 
BTS diététique La cellule et les tissus
BTS diététique La cellule et les tissusBTS diététique La cellule et les tissus
BTS diététique La cellule et les tissus
 
Présentation ERP
Présentation ERPPrésentation ERP
Présentation ERP
 
Gbph restauration-collective
Gbph restauration-collectiveGbph restauration-collective
Gbph restauration-collective
 
Qu’est ce qu’un projet ERP - Entreprise Resource Planning -
Qu’est ce qu’un  projet ERP - Entreprise Resource Planning -Qu’est ce qu’un  projet ERP - Entreprise Resource Planning -
Qu’est ce qu’un projet ERP - Entreprise Resource Planning -
 
Cours 2 - Pathologie cellulaire (Partie 2)
Cours 2 - Pathologie cellulaire (Partie 2)Cours 2 - Pathologie cellulaire (Partie 2)
Cours 2 - Pathologie cellulaire (Partie 2)
 
INTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIRE
INTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIREINTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIRE
INTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIRE
 
Logistique urbaine
Logistique urbaineLogistique urbaine
Logistique urbaine
 
Progiciel de Gestions Intégrées ERP (OpenERP Maroc)
Progiciel de Gestions Intégrées ERP (OpenERP Maroc)Progiciel de Gestions Intégrées ERP (OpenERP Maroc)
Progiciel de Gestions Intégrées ERP (OpenERP Maroc)
 
Téchnologie de lait ppt
Téchnologie de lait pptTéchnologie de lait ppt
Téchnologie de lait ppt
 
1 gestion des approvisionnements et des stocks niss-gue
1 gestion des approvisionnements et des stocks niss-gue1 gestion des approvisionnements et des stocks niss-gue
1 gestion des approvisionnements et des stocks niss-gue
 

Similaire à Les Interactions Cellulaires Et Moléculaires Lors de la Réponse Immunitaire à Médiation Humorale

Page82 2-160323154631
Page82 2-160323154631Page82 2-160323154631
Page82 2-160323154631Jalal Chafiq
 
Système Immunitaire 2
Système Immunitaire 2Système Immunitaire 2
Système Immunitaire 2Mehdi Razzok
 
Immunologie et immunité
Immunologie et immunitéImmunologie et immunité
Immunologie et immunitéS/Abdessemed
 
Diapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdf
Diapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdfDiapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdf
Diapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdfJeanLucKonan4
 
SyndrôMe MononucléOsique
SyndrôMe MononucléOsiqueSyndrôMe MononucléOsique
SyndrôMe MononucléOsiqueLo Lo
 

Similaire à Les Interactions Cellulaires Et Moléculaires Lors de la Réponse Immunitaire à Médiation Humorale (20)

Defenses 2
Defenses 2Defenses 2
Defenses 2
 
Cour 5 les cytokines , les antigènes
Cour 5 les cytokines , les antigènes  Cour 5 les cytokines , les antigènes
Cour 5 les cytokines , les antigènes
 
Immunologie
ImmunologieImmunologie
Immunologie
 
Page82 2-160323154631
Page82 2-160323154631Page82 2-160323154631
Page82 2-160323154631
 
Système Immunitaire 2
Système Immunitaire 2Système Immunitaire 2
Système Immunitaire 2
 
cour les cytokines médecine 2016
cour les cytokines médecine 2016cour les cytokines médecine 2016
cour les cytokines médecine 2016
 
Immunologie et immunité
Immunologie et immunitéImmunologie et immunité
Immunologie et immunité
 
Lecture 4 Cytokines
Lecture 4 CytokinesLecture 4 Cytokines
Lecture 4 Cytokines
 
Cours 6 organes lymphoïdes et lymphocytes T
Cours 6 organes lymphoïdes et lymphocytes TCours 6 organes lymphoïdes et lymphocytes T
Cours 6 organes lymphoïdes et lymphocytes T
 
Cours 4 cellules dendritiques et LNK 2016
Cours 4 cellules dendritiques et LNK 2016Cours 4 cellules dendritiques et LNK 2016
Cours 4 cellules dendritiques et LNK 2016
 
Lecture 8 "B lymphocytes"
Lecture 8 "B lymphocytes"Lecture 8 "B lymphocytes"
Lecture 8 "B lymphocytes"
 
Immunité anti virale
Immunité anti viraleImmunité anti virale
Immunité anti virale
 
Diapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdf
Diapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdfDiapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdf
Diapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdf
 
Lymphocytes B 2017
Lymphocytes  B 2017Lymphocytes  B 2017
Lymphocytes B 2017
 
Cours hypersensibilité ii et iii medecine 2017
Cours hypersensibilité ii et iii medecine 2017Cours hypersensibilité ii et iii medecine 2017
Cours hypersensibilité ii et iii medecine 2017
 
Lecture 3 Phagocytic Cells
Lecture 3 Phagocytic CellsLecture 3 Phagocytic Cells
Lecture 3 Phagocytic Cells
 
Toll like receptor (TLR)
Toll like receptor (TLR)Toll like receptor (TLR)
Toll like receptor (TLR)
 
SyndrôMe MononucléOsique
SyndrôMe MononucléOsiqueSyndrôMe MononucléOsique
SyndrôMe MononucléOsique
 
Lecture 5 Lymphoide organs T lymphocytes NK Cells
Lecture 5 Lymphoide organs    T lymphocytes     NK CellsLecture 5 Lymphoide organs    T lymphocytes     NK Cells
Lecture 5 Lymphoide organs T lymphocytes NK Cells
 
A Icours2011
A Icours2011A Icours2011
A Icours2011
 

Les Interactions Cellulaires Et Moléculaires Lors de la Réponse Immunitaire à Médiation Humorale

  • 1. République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université Dr : Tahar Moulay Département : Biologie Saida –Ain el Hadjar Les Interactions Cellulaires Et Moléculaires Lors de la Réponse Immunitaire à Médiation Humorale Mr: Loth.M Sous La Supervision de :Préparé par l’étudiant : Souidi Mohamed Amine Master 1 : Biochimie l’Année Universitaire 2016-2017
  • 2. plan de travail: 1-Définition de l'immunité. 2- Les différents mécanismes de défense immunitaire. 3-Les Éléments spécialisés dans l’immunité. 4-La réponse immunitaire adaptative. 5-L'immunité cellulaire et l'immunité humorale. 6-Conclusion.
  • 3.  L'ensemble des mécanismes biologiques permettant à l'organisme d'assurer son intégrité en éliminant ses propres constituants altérés et les substances étrangères auxquelles il est exposé (infection, greffe allergènes...).  Le système immunitaire est un ensemble de cellules et de molécules qui interagissent entre elles de manière coordonnée pour assurer la fonction de défense contre les agresseurs , reconnaître un contexte de danger et distinguer le soi et le non-soi. Définition de l'immunité
  • 4. Immunité Innée ou Naturelle ou Non spécifique: Immunité Adaptative ou Acquise Spécifique: -Cellules phagocytaires. -Cellules présentatrices d'Ag CPA. -Cellules tueuses naturelles. -Le système du complément . -Barrières cutanées et muqueuses . -Les lymphocytes T . « cellulaire ». - Les lymphocytes B qui produisent les anticorps . « Humorale ». Le système immunitaire: deux systèmes de défense qui coopèrent
  • 5. Les Éléments du corps humain spécialisés dans l’immunité: 1. les organes et tissus lymphoïdes 2. Un réseau de vaisseaux lymphatiques 3. les cellules immunocompétentes
  • 6. 1- Les organes et tissus lymphoïdes 1- Les organes lymphoïdes centraux: Organes spécialisés dans la fabrication et la maturation des lymphocytes . -La moelle osseuse: Lieu de synthèse des lymphocytes B (LB) et des lymphocytes T et maturation des LB. -Le thymus: Situé dans la partie supérieure du thorax, c’est le lieu de maturation des lymphocytes T (LT) . 2- Les organes lymphoïdes périphériques: Organes spécialisés dans le stockage des lymphocytes et la réaction immunitaire. -Les ganglions lymphatiques -La rate -Les tissus lymphoïdes annexes (qui assurent les défenses locales)
  • 7. Vaisseaux lymphatiques : transportent la lymphe Ganglions lymphatiques : filtrent la lymphe Rate : prolifération des lymphocytes Thymus : maturation des lymphocytes T Moelle osseuse : maturation des lymphocytes B Amygdales : éliminent une grande partie des envahisseurs de l’air et des aliments Les organes du système immunitaire
  • 9. La réponse immunitaire acquise (adaptative) Lorsque l'agent pathogène réussit de déjouer les défenses immunitaires naturelles que sont la barrière cutanée ou muqueuse et les mécanismes de phagocytose, l'immunité adaptative entre en action dans les tissus lymphoïdes (la rate et ganglions). Deux situations peuvent se présenter : 1- l'antigène peut activer directement les lymphocytes B qui possède les récepteurs spécifiques. Les lymphocytes B activé deviennent alors plasmocytes se sécrétons des anticorps spécifiques visant la destruction de l'antigène.
  • 10. 2- l'antigène peut être aussi présenté au lymphocyte T par les cellules présentatrices de l'Ag qui activeront les lymphocytes T. LT sont de deux catégories : A- LT cytotoxique (TCD8+) qui détruit les cellules infectés et les cellules cancéreuses. B- LT auxiliaires ou helper (LTCD4+), qui joue un rôle clé dans la coordination de l'immunité humorale ou cellulaire et qui stimuleront les LB à produire une plus grande quantité de plasmocytes, d'anticorps et de cellules mémoire qui iront se loger dans la moelle.
  • 11. Deux types de cellules t auxiliaire sont décrits : les cellules régulatrices de l’immunité -De type Th1 :secrètent majoritairement t' interféron-gamma (IFN-7), du « Tumour Necrosis Factor -alpha » (TIF-a) et de l' Interleukine 2 (IL-2), qui stimule la phagocytose, favorise la destruction intracellulaire des micro-organismes. -De type Th2: stimulent les lymphocytes B par le biais surtout de certaines interleukines ( IL-4, IL-5, IL-6) et favorisent la production d'anticorps.
  • 12. -Les antigènes qui stimulent directement les lymphocytes B sans la participation des lymphocytes T déclenchent des réactions immunitaires humorales et sont appelés antigènes T indépendants. -Les antigènes qui ont besoin de l’aide des cellules T pour stimuler les lymphocytes B et produire des anticorps sont appelés antigènes T dépendants. En plus d'une réponse humorale, ces antigènes induisent une réponse cellulaire.
  • 13. 1/la réponse adaptative humorale: Les lymphocytes B produit dans la moelle osseuse se répartissent en deux populations: -les LB qui nécessitent l'aide de lymphocyte Th pour s'activer appelé LB2 (retrouvé dans les follicules des organe lymphoïdes secondaire) ils génèrent des réponses humorales Thymo-dépendante. -les LB qui ne nécessitent pas l’aide de lymphocyte Th pour s’activer appelé LB1 (retrouvé au niveau des muqueuses et la pulpe rouge de la rate ) ils génèrent des réponse Thymo-indépendants.
  • 15. La réponse humorale T-dépendante s'effectue en plusieurs étapes: 1/ Reconnaissance de l'Ag par la cellule dendritique et activation du lymphocyte Th. 2/ Reconnaissance de l'Ag par le lymphocyte B. 3/ Activation du lymphocyte B par coopération du LB avec LTh activé. 4/ Multiplication et différenciation du lymphocyte B. 5/ Sécrétion d'anticorps spécifiques de l'Ag.
  • 16. Les étapes de La réponse immunitaire adaptative à médiation humorale
  • 17. Activation du lymphocyte B (coopération cellulaire LB et Th activés): Les cellules T auxiliaires (Th2 activée) active les LB lorsqu’elles reconnaissent le complexe CMHII-peptide à la surface des LB, pour cela les LB après avoir reconnais l'Ag il englobe le complexe recepteur-Ag (BCR-Ag) par endocytose et il fragmente l'Ag en peptide pour être présenté par les molécules CMHII de LB. -Une interaction s' établi entre les LTh2 et cellules B lorsque LT reçoit un signal par son TCR et CD28 il exprime à sa surface en grande quantité la molécule LCD40 (ligand de CD40) qui peut lier le CD40 exprimé par le LB. Le signal transmis au LB par CD40 est essentiel pour que LB s'active et se différencie-> signal 2. Le LTh2 sécrète en outre des cytokines (IL4 , IL 5 , IL 6 ) qui participent à l’activation du Lb le signal 3.
  • 18. Ces cytokines se lient à leurs récepteurs exprimés à la surface de la membrane des LB activés. Les LB se multiplient activement pour former des clones c'est l'amplification clonale, ensuite la majorité des LB se différencient en plasmocytes qui secrètent alors des Ac dirigées contre l'Ag rencontré et le reste se différencient en LB mémoires.
  • 19. Réaction immunitaire humorale C'est la réaction qui se produit lorsque des lymphocytes B possédant des récepteurs spécifiques sont stimulés par un Antigène et se différencient en clone de plasmocytes qui commencent à sécréter des Anticorps. Ceux-ci sont efficaces contre les agents pathogènes circulant dans le sang et la lymphe. De plus, l'activation sélective des lymphocytes B dote l'organisme de cellules mémoires à durée de vie prolongée qui interviennent dans la réponse immunitaire secondaire.
  • 20. Immunité immunitaire cellulaire L'action du système immunitaire cellulaire est orientée vers les cellules de l'organisme qui sont infectées par les virus ou les bactéries et les cellules cancéreuses. L'action est réalisée par les lymphocytes T qui sont fabriqués dans la moelle osseuse puis deviennent matures dans le thymus.
  • 21.
  • 22. Conclusion C'est grasse au lymphocyte que le système immunitaire spécifique peut différencie entre le soi et le non-soi. cette reconnaissance est assurée par des récepteurs membranaires (BCR et TCR) et il est complété par un mécanisme de mémorisation qui munis l'organisme d'un état protecteur contre la réinfection par le même pathogène.