SlideShare une entreprise Scribd logo
LE(S) TERRITOIRE(S)
DU CRDT ?
Yann Fournis - Amélie Dumarcher
LE TERRITOIRE (INTER)DISCIPLINAIRE
Entre disciplines académiques
et spécialité interdisciplinaire
Introduction:leprojet
« Le(s) territoire(s) du CRDT ? »
Le projet
Étudier le
« territoire du
CRDT » ?
Cf. Présentation 1
"Le(s)territoire(s)duCRDT"
Présentationduprojet
La récente évaluation du CRDT a montré que le CRDT est soumis
aux injonctions contradictoires pesant sur la recherche (il faut
être à la fois interdisciplinaire et reconnu par les disciplines
classiques ; strictement scientifique et « utile »)
Expérience qui apparaît déroutante pour les disciplines
classiques (cf. Gibbons), mais assez classique pour les études
régionales, dont les définitions soulignent souvent
l’ambivalence.
Il faudrait envisager ces tensions comme des forces motrices,
qui obligent le CRDT à tracer un territoire scientifique
ambivalent, mais propre et dynamique…
Pour identifier ce « territoire » scientifique, quatre perspectives
complémentaires ont été combinées
1ème perspective
L’espace pratique
Cf. présentation 3
L'espacepratique
Modesdepublicationetdiffusion
Le « territoire » du CRDT est analysé comme le construit résultant des
pratiques scientifiques des chercheurs (communications,
publications, collaborations, vulgarisation, etc.) pour faire tenir
ensemble une portion de la réalité (parmi d’autres possibles) :
Objectif : réaliser des assemblages de phénomènes hétérogènes
(techniques, sociaux et intellectuels) susceptibles de s’imposer
dans la concurrence scientifique ;
Moyen : moins des « grands récits » magistraux que des « petits
régimes » précaires, liant des pratiques de traduction et
d’explication (Latour ; Barnes, Hayter).
L’approche « réaliste », issue des science studies, se focalise sur les
pratiques « réelles » de la science, en particulier sur la « traduction »
entre des mondes différents (les instruments, les collègues, les alliés,
le public et les liens intellectuels entre eux : Latour ; Barnes)
2ère perspective
L’espace
intellectuel
Cf. présentation 2
L'espaceintellectuel
Analyselexicaledestitres
Le « territoire » du CRDT est analysé comme le cœur intellectuel
d’une entreprise scientifique,
– différenciée (terrain, objet, paradigme ou théorie)
– mais assurant une convergence de chercheurs vers une connaissance
nouvelle,
– dans le cadre des dynamiques autonomes du champ scientifique
(cf. élucidation, progrès collectif, avancement de la science : Bourdieu)
Cette analyse valorise la tension entre :
– les logiques traditionnelles de constitution d’un champ scientifique
(cf. son organisation nationale, autonome et disciplinaire ;Warren) ,
– et les pressions contemporaines des sociétés et des pratiques de la
science (Bernatchez ; Burawoy)
L’approche intellectuelle, traditionnelle pour l’étude de la
science « normale » (Kuhn, 2008), examine le contenu ou la
substance de la production scientifique du CRDT ;
Un croisement
heuristique ?
L’hypothèse au cœur de cette recherche est qu’une combinaison
prudente de ces deux approches permet une étude du « territoire du
CRDT » :
Conformément aux définitions « réalistes », le « territoire du
CRDT » est un espace pragmatique, créé par les pratiques d’une
entreprise scientifique collective et ses modes de production (cf.
étude quantitative des pratiques de publication);
Conformément à une acception traditionnelle de la science, le
« territoire » du CRDT est un espace intellectuel centré sur une
définition conceptuelle du « développement territorial » ou du
« territoire » (cf. étude bibliométrique de ses productions
scientifiques et une analyse textuelle de leurs titres)
3ème perspective
L’espace (inter)
disciplinaire
Présenté ici
Le « territoire » du CRDT est alors une entreprise scientifique située dans la
tension ou l’interaction systématique entre les disciplines (cf. les canons de
la science traditionnelle) et une vocation interdisciplinaire (que le groupe
revendique en traçant par ses pratiques un champ interdisciplinaire) ;
Hypothèse de M. Dogan : mouvement pratique d’« hybridation » entre
disciplines voisines autour de spécialités et d’objets qui érodent en
permanence les frontières entre disciplines ; cf. double opération :
Une lecture traditionnelle, disciplinaire et par le haut des sciences (à partir des
définitions classiques des disciplines : CRSH) permet de réinscrire les pratiques du
CRDT dans les disciplines canoniques (lecture descendante : de quelles disciplines
relève le CRDT ?)
Une lecture réaliste, interdisciplinaire et par le bas des sciences (à partir de la
distinction revues généralistes / spécialisées ou orientées vers un objet) s’intéresse plutôt
à l’émergence de nouvelles spécialités du savoir qui se cristallisent en assemblant et
reliant divers types d’études généralistes (disciplinaires) autour d’objets spécifiques
(lecture ascendante : de quelle interdiscipline relève le CRDT ?)
Une troisième piste est de combiner ces deux approches dans un
exercice taxinomique pour identifier le champ interdisciplinaire (les
« études régionales » ou du « développement territorial ») tel que
tracé par le CRDT (sur le mode de l’ambivalence)
4e perspective
l’espace des
représentations
Cf. présentation 5
Résultatsdusondage
À ces trois perspectives, ajout d’une enquête par questionnaire
auprès des membres du CRDT (en ligne : Surveymonkey entre juin
2016 et septembre 2016)
Objectif du sondage : examiner sur mode plus dynamique les
représentations des membres du CRDT à l’égard de leur métier, à
partir des hypothèses issues des travaux de M. Burawoy (cf. « la
recherche pour qui ? ») et des résultats de l’enquête sur les pratiques
du CRDT :
– Examiner à qui les recherches du CRDT sont adressées et
selon quels mediums (journaux, revues, radio-télévision, etc.)
– Avoir quelques caractéristiques des pratiques académiques
du CRDT : modes de diffusion académiques, sources de
financement ?
– Avoir quelques éléments sur la diversité de l’insertion des
recherches du CRDT : quelles échelles des partenariats
(académiques et extra-académique), quels réseaux
académiques centraux (interdisciplinaires ou disciplinaires)
Méthodegénéraleetdémarche
LE(S)TERRITOIRE(S) DU CRDT ?
Le corpus
Les
publications
du CRDT
Publications des membres
Telles que recensées dans les rapports annuels présentés au FRQSC
(sur la base des fiches individuelles)
2003-2014 (12 ans - depuis la création du centre)
deux sous-périodes de 6 ans
1062 publications - moyenne de 88,5 par an
Démarche
et
plan
Collecte de
données
Recension des publications
et saisie dans logiciel bibliographique (Zotero)
1. Le territoire
pratique
Analyse de données statistique
(type de publications, n auteurs, institutions,
langue et pays de diffusion, …) cf. présentation 3
2. Le territoire
intellectuel
Analyse lexicale des titres (IRaMuTeQ)
cf. présentation 2
3. Le territoire
(inter)disciplinaire
Analyse des RACs (disciplines et spécialités) :
codage manuel et analyse de données statistique
4. Sondage aux
membres
Sur leurs pratiques de publication, réseaux …
(Surveymonkey) cf. présentation 5
Introduction:
Leterritoire(inter)disciplinaire
Introduction
L’objet du CRDT est flou, voire hétérogène, parce que l’étude
du « Développement régional » est historiquement fondée sur
des tensions entre disciplines, échelles scientifiques, pressions
externes (politiques et sociales).
Mais selon la littérature québécoise et internationale, les études
régionales sont un champ de connaissances propre et
interdisciplinaire (cf. reconnaissance assez solide par les
grandes nomenclatures scientifiques).
Cette section visera à examiner l’insertion du CRDT au sein de
ce champ scientifique, en fonction de ses pratiques de
publication (ici : les seules RAC, soit les 332 articles du CRDT
parus dans les 146 revues à comité de lecture entre 2003 et 2014
– en classant les revues elles-mêmes),
Objectif : classer les revues au regard des disciplines et
interdisciplines pour caractériser les travaux du CRDT
(disciplinaires, interdisciplinaires, hybrides ?)
Introduction
Pour estimer l’interdisciplinarité de ce champ, il faut cependant
identifier les champs disciplinaires, ce qui est passé par un travail de
confrontation des travaux internationaux de catégorisation et les
nomenclatures officielles des fonds subventionnaires canadiens
Or, deux réserves :
Pratique : les classements varient selon les champs
scientifiques (nationaux voire internationaux) et les travaux (cf.
organismes internationaux : OCDE et UNESCO, et sciences
bibliométriques : UCSD, Science Metrix) : généralement,
identification d’un ensemble variable de disciplines (de 13 à 245)
et de sous-disciplines (jusqu’à 554 selon l’Université de Californie
à San Diego).
Intellectuelle : selon une définition extensive ou limitative des
frontières, le codage donnera des images sensiblement
divergentes de l’inscription des études régionales dans les
disciplines ;
Choix méthodologique : s’appuyer sur la définition nationale des
sciences (CRSH) et opérer une double opération de classement
Introduction
En particulier, schéma tripartite descendant des grandes
classifications, selon la distinction entre grands « domaines » du
savoir (qui départagent les branches éloignées de connaissance
: sciences sociales, sciences naturelles, etc.), « champs » du
savoir (notion qui correspond aux unités des disciplines, mais
leur associe aussi les études interdisciplinaires) et « sous-champ
» du savoir (qui correspond aux sous-disciplines ou aux
spécialités interdisciplinaires) (cf. annexe 3).
Hypothèse : l’émergence d’objets ou de thématiques
spécialisées qui, entre les champs généralistes de la
connaissance scientifique, sont susceptibles de provoquer des
hybridations entre champs (disciplinaires ou interdisciplinaires)
Bref, il s’agit d’identifier à la fois les grands ensembles de la
connaissance et les mouvements d’échange entre des
champs relativement proches qui tissent des liens entre eux
par le biais de spécialités.
Un premier
classement
valorisant les
disciplines
Principes
Deux classements pour deux lectures différentes de la
science :
Le premier classement selon une analyse descendante
de la science : celle-ci est conçue comme organisée en
fonction du découpage des champs du savoir par les
grandes disciplines classiques (cf. respect des catégories
du CRSH et des liens entre disciplines et sous-disciplines) ;
lecture favorable aux disciplines (cf. ++ dépendance des
sous-disciplines à l’égard de leur discipline mère).
Un premier
classement
valorisant les
disciplines
Méthode
Choix du classement des
disciplines du CRSH (lissée par
l’Observatoire des sciences et des
technologies), distinguant :
– un domaine principal de
connaissances : les SHS et
quelques ajouts) ;
– 18 champs de connaissance: les
« disciplines principales » du
CRSH, dont 14 disciplines et
quelques interdisciplines : (dont
Urban., am. régional, études
envir.)
– 36 sous-champs de
connaissance: les 33 « sous-
disciplines » du CRSH et 3
catégories ad hoc (notamment
Sport, tourisme, loisirs)
Champs et sous-champs de connaissance
Urbanisme, aménag. régional, études environnementales
Urbanisme, aménagement régional et études environnementales
Études de l'environnement (autres)
Planification urbaine
Développement communautaire
Planification régionale
Gestion de l'environnement
Études pluridisciplinaires
Aires géographiques et culturelles*
Sport, tourisme, loisirs*
Études pluridisciplinaires (autres*)
Sciences administratives, gestion des affaires et commerce
Sciences administratives, gestion des affaires et commerce
Administration des organismes publics et sans but lucratif
Géographie
Géographie
Géographie économique
Sciences économiques
Économie urbaine, rurale et régionale
Dév. économique, changement technologique et croissance
Science économique
Services sociaux, consommation, logement
Économie (autres)
Sciences politiques
Gouvernement et administration publique
Sciences politiques
Économie politique
Sociologie
Sociologie
Sociologie (autres)
Sciences humaines et sociales (autres)*
Travail social
Éthique
Vieillissement, gérontologie sociale
Communications et études des médias
Histoire
Droit
Beaux-arts (autres)
Histoire de l'Église
Éducation
Sciences naturelles et médicales*
Sciences naturelles et génie
Santé publique
Sciences médicales
Sciences infirmières
* Catégories (regroupements de sous-champs) crées par les auteurs
Un deuxième
classement
valorisant
l’orientation objet
Principe
Le deuxième classement selon une lecture ascendante ou
réaliste de la science : des spécialités agrègent différentes
perspectives disciplinaires, théoriques et méthodologiques ;
cette lecture valorise des objets et des spécialités autour
desquels la convergence entre plusieurs sous-disciplines
produit des hybridations (cf. nuancer les liens avec les
grandes disciplines historiques).
Un deuxième
classement
valorisant
l’orientation objet
Méthode
Distinction entre les revues
« généralistes »
(rassemblant différents
objets autour d’une
perspective d’intégration «
disciplinaire ») et les revues
spécialisées (agrégeant
différentes perspectives,
disciplinaires ou non, autour
d’un objet)
Identification des revues
orientées vers l’objet
« territoire », i-e proches
des « Études Régionales » ou
ouvertes au territoire, dans
une perspective disciplinaire
ou interdisciplinaire (ex.
géographie / Land Use
Policy)
Publication Title Discipline CRSH Classification objet Vocation R.
Desenvolvimento Regional em Debate Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.)
Entrepreneurship and Regional Development Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.)
Gestão & Regionalidade Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.)
Papers in Regional Science Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.)
Redes - A Revista do Desenvolvimento Regional Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.)
Regional Studies Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.)
Revista Brasileira de Desenvolvimento Regional Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.)
Revista Portuguesa de Estudos Regionais Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.)
Revue canadienne des sciences régionales - Canadian
Journal of Regional Science Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.)
Interações. Revista Internacional de Desenvolvimento
Local Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.)
Canadian Journal of Urban Research Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.)
Environnement Urbain/Urban Environment Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.)
Revista Brasileira de Gestão Urbana Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.)
Urbanité Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.)
International Journal of Urban and Regional Research Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.)
Letters in Spatial and Resource Sciences Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.)
Territoire en mouvement Revue de géographie et
aménagement Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.)
Territoires du futur Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.)
Revista Orbis Latina Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.)
Développement durable et territoire Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. spécialisées
International Journal of Environment and Sustainable
Development Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. spécialisées
Natures, sciences et sociétés Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. spécialisées
VertigO Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. spécialisées
Environment, Development and Sustainability Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. spécialisées
Journal of Coastal Conservation Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. spécialisées
Desenvolvimento e Meio Ambiente Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. spécialisées
Journal of Mountain Science Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. spécialisées
Journal of Rural and Community Development Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. spécialisées
Environmental Impact Assessment Review Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. spécialisées
Lien Social et Politiques Sociologie (non lié au territoire) R. généralistes (disc.)
Le Sociographe Sociologie (non lié au territoire) R. généralistes (disc.)
Recherches sociographiques Sociologie (non lié au territoire) R. généralistes (disc.)
Revue Universitaire de Sociologie Sociologie (non lié au territoire) R. généralistes (disc.)
Sociologie et Sociétés Sociologie (non lié au territoire) R. généralistes (disc.)
Plan
Le corpus sera l’objet de deux analyses différentes,
synthétisées en conclusion :
La première partie effectuera une analyse globale du
corpus des RAC du CRDT en fonction des catégories de la
grille issue du CRSH (les disciplines) - l’efficacité de la
classification étant aussi la principale limite de l’exercice ;
La deuxième partie classera les revues en fonction de leur
orientation vers le thème spécialisé du territoire – ce qui
est plus fragile ;
La conclusion identifiera, à l’issue de l’étude de la
distribution des publications dans les revues, le « noyau »
des revues soutenant l’entreprise scientifique du CRDT.
Objectif : saisir la répartition des publications dans les
champs de connaissance (disciplinaires ou
interdisciplinaires).
1.
LaproductionduCRDTauprisme
des(inter)disciplines
Démarche
La première analyse de l’ensemble du corpus vise à en
donner une image panoptique, en mettant en valeur les
champs de connaissance (disciplinaires ou non) comme
des unités aux frontières nettes (cf. grille du CRSH).
Deux perspectives que l’on résumera par la distinction
entre la « carte » et le « territoire » couverts par le CRDT.
• La première observe le panel de revues mobilisées par les
chercheurs (146 revues) (sans prendre en compte le
nombre d’articles publiés), pour saisir l’extension des
domaines et champs scientifiques couverts par les
revues où sont publiées les productions du CRDT ;
• La deuxième prend en compte le nombre d’articles
effectivement publiés, pour identifier les segments de
connaissance qui sont couverts avec le plus d’intensité
par le CRDT.
146 revues, rattachées à
18 champs de connaissance.
Elles relèvent essentiellement du grand
domaine des SHS (à 95%), même si elles
peuvent concerner d’autres domaines de la
science (5% des revues renvoient aux sc.
médicales et aux sc. naturelles et de génie).
41,5% des revues sont concentrées dans
2 champs interdisciplinaires (21% études
pluri et 20% urbanisme et l’am. régional).
Mais elles touchent aussi 14 champs
disciplinaires, autour de 5 « disciplines
sœurs » (affinités avec les études régionales) :
12% en sc. politiques
9% en sc. économiques
8% en géographie
8% en sc. administratives
7% en sociologie
La « carte » du CRDT : distribution des revues
La répartition des 332 articles publiés dans
ces 146 revues indique les lieux
d’intensification de l’investissement
collectif
Études disciplinaires :
44% des revues, 59% des publis
(principalement des « disciplines sœurs »,
notamment sc. admin et géo)
Études interdisciplinaires :
41,5% des revues, 38% des publis
(ÉR sont le 1er champ de connaissance investi)
Sc. nat/médicales :
5% des revues, 3% des publis
Concentration dans des revues
disciplinaires : renforce le paradoxe d’une
entreprise interdisciplinaire bien ancrée
dans quelques disciplines des sciences
sociales
Le « territoire » du CRDT : une distribution des articles
2.
LaproductionduCRDTauprisme
desspécialitésetdesobjets
Démarche
La seconde classification vise à rendre compte des dynamiques
de spécialisation autour de l’objet (concept ou notion)
« territoire » (qui marque en hypothèse les travaux du CRDT),
qui bouscule les frontières conventionnelles entre disciplines (et
interdisciplines) ;
Classification orientée « objet » opérée en plusieurs temps :
– Classification des revues en fonction de leur vocation : généraliste
(i-e intégrant les connaissances liées à leurs objets spécifiques autour
des paradigmes de chacune des disciplines) ; spécialisée (i-e
dominées par un principe d’agrégation des connaissances autour de
certains objets ou thématiques qui peuvent cristalliser un champ
d’études)
– Assemblage de toutes les revues ayant une affinité avec l’objet
territoire, c’est-à-dire à la fois les études régionales dans leur
ensemble, certaines disciplines sœurs (lorsque globalement
accueillantes au thème du territoire : la géographie) et certains
segments spécialisés des autres disciplines (ex. sociologie).
Il y a un équilibre (inégalitaire) entre :
– Les 69 revues orientées vers l’objet
« territoire », représentant 47% des
revues mobilisées par le CRDT
– Les 53% des revues relevant de champs de
connaissance non liés au territoire (revues
généralistes disciplinaires et
pluridisciplinaires « autres » ; revues
spécialisées sur d’autres objets)
Les revues orientées vers le territoire
constituent un bloc composite, mais avec un
équilibre notable entre
– Sa composante interdisciplinaire (29
revues relevant des ÉR) et
– Sa composante disciplinaire (32 revues
issues des disciplines sœurs : 12 de
géographie, 6 des sc.administratives, 6 des
sc. économiques, 4 des sc. politiques, et 4
de sociologie) – ainsi que 8 autres.
La «carte » du CRDT:une distribution des revues orientées territoire
La concentration des publications autour de
l’objet territoire valide l’existence d’un champ
spécialisé, qui représente au total 205
publications, soit 62% des publications de
type RAC du CRDT.
En chiffres absolus, la production du CRDT
est donc majoritairement tournée vers
l’objet « territoire » (près de 60%)
Les revues mobilisées sont issues
principalement de trois champs de
connaissance (ÉR, géo et sc.
administratives), qui ensemble représentent
77% des publications effectuées dans des
revues orientées territoire.
Les 4 autres champs sont plus discrets
(sc. économiques, sc. politiques et sociologie)
Le « territoire » du CRDT : une distribution des articles
3.
Conclusion
Une distribution marquée : noyau central et périphéries
Démarche
Une dernière lecture globale du corpus est possible, associant
les enseignements des parties précédentes :
– d’une part, la combinaison systématique entre la « carte »
et le « territoire » des productions du CRDT (par
croisement quantitatif des revues et articles) permet de
dégager une distribution inégalitaire des publications,
révélatrice des segments de connaissance
particulièrement investis ;
– d’autre part, l’étude du noyau central de cette
distribution (la grappe restreinte de revues concentrant
les productions) permet d’identifier le cœur de l’espace
de connaissance couvert par le CRDT.
La distribution de l’ensemble du corpus
des articles dans le corpus des revues
apparaît comme nettement marquée.
Au-delà d’une moyenne de 2,27 articles
par revue, la répartition est de type
centre-périphérie, nuancée par une
catégorie intermédiaire
Répartition des publications dans les revues
Un noyau central d’une quinzaine de revues
concentre près de la moitié des publications :
11% des revues (soit 16) ont diffusé la moitié
des articles du corpus (50%, soit 165 articles).
Une vaste périphérie : 72% des revues (soit
105) n’ont publié qu’un seul article, ce qui
représente 31% des articles publiés au CRDT.
Une catégorie intermédiaire, avec 25 revues
accueillant de 2 à 3 articles chacune, (soit au
total 19% des articles publiés)
Répartition des publications dans les revues
Titre revues
Organisations et Territoires 41 12%
Revue canadienne des sciences régionales - Canadian Journal of Regional Sc. 19 6%
Cahiers de géographie du Québec 16 5%
Revue d’Économie Régionale et Urbaine 13 4%
Géographie, Économie et Société 10 3%
Économie et Solidarités 9 3%
Recherches sociographiques 8 2%
Redes - A Revista do Desenvolvimento Regional 8 2%
Études canadiennes/ Canadian Studies 8 2%
Etudes Caribéennes 8 2%
VertigO 6 2%
Téoros. Revue de recherche en tourisme 5 2%
Revue Interventions économiques - Papers in Political Economy 4 1%
Nouvelles pratiques sociales 4 1%
Globe : Revue internationale d’études québécoises 4 1%
Canadian Journal of Urban Research 4 1%
Titre revues
Pouvoirs Locaux 3 1%
Développement durable et territoire 3 1%
Revue de l’Université de Moncton 3 1%
Éthique publique. Revue internationale d’éthique sociétale et gouvernementale 3 1%
International Journal of Urban and Regional Research 3 1%
Revue des sciences commerciales et de gestion 3 1%
Journal of Ethnobiology and Ethnomedicine 3 1%
Téléscope 3 1%
Journal of Rural and Community Development 3 1%
La Cible 3 1%
La revue de l'innovation : la revue de l'innovation dans le secteur public 2 1%
Revue gouvernance 2 1%
Environnement Urbain/ Urban Environment 2 1%
Les Cahiers des Dix 2 1%
Rural Social Work 2 1%
Loisir et Société/ Society and Leisure 2 1%
Revista Geografar 2 1%
Gestão & Regionalidade 2 1%
Desenvolvimento Regional em Debate 2 1%
Économie rurale 2 1%
European Planning Studies 2 1%
Recherches amérindiennes au Québec 2 1%
Géocarrefour 2 1%
Interface Brasil / Canada 2 1%
Cybergeo – Revue européenne de géographie 2 1%
50% des articles publiés au CRDT
Articles publiés au CRDT
Articles publiés au CRDT
Revues centrales (n = 16)
Revues intermédiaires (n = 25)
19% des articles publiés au CRDT
31% des articles publiés au CRDT (titres des revues non détaillés ici)
Revues périphériques (n = 105)
Le noyau central (16 revues concentrant 167 articles) apparaît
orienté vers l’objet territoire, puisque celui-ci agrège 8 revues
sur 16 et 117 RAC sur 167 (soit respectivement 50% des revues
et 70% des RAC du noyau central) – le reste se partageant entre
études pluridisciplinaires autres (Études canadiennes, Globe),
objets ou disciplines autres (économie alternative, social ou
tourisme).
Mais les disciplines sont elles aussi bien représentées dans ce
noyau central, puisque 6 revues de « disciplines sœurs »
rassemblent la moitié de la production (92 RAC, soit 55% des
RAC publiées dans le noyau central), devant le bloc des 4 revues
des études régionales et le bloc de 6 revues « autres » (avec
respectivement 37 et 38 RAC, soit environ 22% du noyau chacun)
On retrouve le paradoxe évoqué précédemment, avec un noyau
central à la fois fortement disciplinaire et fortement orienté
objet
Répartition des publications dans les revues
Revues
Nombre
d’articles
Total
Revue canadienne des sciences régionales - Canadian
Journal of Regional Sc.
19
VertigO 6
Redes - A Revista do Desenvolvimento Regional 8
Canadian Journal of Urban Research 4
Cahiers de géographie du Québec (géographie) 16
Géographie, Économie et Société (géographie) 10
Revue d’Économie Régionale et Urbaine (Sciences
économiques)
13
Organisations et Territoires (Sciences administratives) 41
Revue Interventions économiques - Papers in Political
Economy (Sciences politiques)
4
Recherches sociographiques (sociologie) 8
Économie et Solidarités 9
Études canadiennes/ Canadian Studies 8
Etudes Caribéennes 8
Téoros. Revue de recherche en tourisme 5
Nouvelles pratiques sociales 4
Globe : Revue internationale d’études québécoises 4
Études
régionales
37
Disciplines
sœurs
92
Autres 38
Conclusion
Un noyau fondé
sur des logiques
d’hybridation des
savoirs
La distribution de la production du CRDT (revues et publications)
dans les champs de connaissance permet de tirer deux
conclusions :
– Le corpus d’ensemble du CRDT est inégalement réparti
(de type centre-périphérie), ce qui indique une forte
concentration des publications dans une quinzaine de
revues centrales et une extension importante (cf.
questionnement sur les pratiques de publication) ;
– Le caractère ambivalent de ce noyau reflète le paradoxe
du positionnement du CRDT entre disciplines et
interdisciplines : ce noyau est à la fois majoritairement
disciplinaire selon une perspective descendante (les
disciplines comptent pour 92 articles répartis dans 6
revues) et largement orienté objet selon une perspective
ascendante (les 8 revues orientées objets rassemblent 117
articles).
Conclusion
Un noyau fondé
sur des logiques
d’hybridation des
savoirs
Ce paradoxe peut s’expliquer par la combinaison de trois
facteurs d’hybridation des savoirs, qui rendent floues les
frontières strictes entre domaines :
– l’affinité entre les études régionales et certaines disciplines
sœurs (qui sont, pour le CRDT : géographie, histoire,
économie, sciences politiques voire sciences administratives) ;
– le rôle de passeur réalisé par certaines revues multi-
positionnées, qui sont une référence à la fois dans leur champ
disciplinaire et dans celui des études régionales (ex. CGQ) ;
– les stratégies de publication collective, qui poussent à investir
certaines segments privilégiés (en particulier les revues
généralistes en études régionales et les revues multi-
positionnées) (cf. Revue canadienne des sciences régionales,;
Organisations etTerritoires, la RERU).
Distribution centre-périphérie combinée
avec la distribution par discipline
Répartition des articles publiés par type de revue : centralité et disciplines
"Le(s) territoire(s) du CRDT" (4) L'espace (inter)disciplinaire - Entre disciplines académiques et spécialité interdisciplinaire

Contenu connexe

Similaire à "Le(s) territoire(s) du CRDT" (4) L'espace (inter)disciplinaire - Entre disciplines académiques et spécialité interdisciplinaire

La Science vue du Web of Science
La Science vue du Web of ScienceLa Science vue du Web of Science
La Science vue du Web of Science
Marc Guichard
 
EDWoS (Explorateur de Données du Web of Science)
EDWoS (Explorateur de Données du Web of Science)EDWoS (Explorateur de Données du Web of Science)
EDWoS (Explorateur de Données du Web of Science)L'Atelier de Cartographie
 
Goritsa Ninova, Le Partage De Corpus Comme Objet De Recherche En Sic
Goritsa Ninova, Le Partage De Corpus Comme Objet De Recherche En SicGoritsa Ninova, Le Partage De Corpus Comme Objet De Recherche En Sic
Goritsa Ninova, Le Partage De Corpus Comme Objet De Recherche En SicSFSIC Association
 
Problèmes posés par une étude des sciences sociales et humaines, RISS, vol.16...
Problèmes posés par une étude des sciences sociales et humaines, RISS, vol.16...Problèmes posés par une étude des sciences sociales et humaines, RISS, vol.16...
Problèmes posés par une étude des sciences sociales et humaines, RISS, vol.16...
Daniel Dufourt
 
0. conférasme18.10 map
0. conférasme18.10 map0. conférasme18.10 map
0. conférasme18.10 mapmap8slide
 
Exploring Enlightenment: Text Mining the 18th-Century Republic of Letters
Exploring Enlightenment: Text Mining the 18th-Century Republic of LettersExploring Enlightenment: Text Mining the 18th-Century Republic of Letters
Exploring Enlightenment: Text Mining the 18th-Century Republic of Letters
glennroe
 
Cartographie sciences
Cartographie sciencesCartographie sciences
Cartographie sciences
L'Atelier de Cartographie
 
0. conf pléiade30nov
0. conf pléiade30nov0. conf pléiade30nov
0. conf pléiade30novmap8slide
 
Chevallard 1988 la_dialectique_entre_etudes_locales_et_theorisation
Chevallard 1988 la_dialectique_entre_etudes_locales_et_theorisationChevallard 1988 la_dialectique_entre_etudes_locales_et_theorisation
Chevallard 1988 la_dialectique_entre_etudes_locales_et_theorisation
Elizabeth Borges
 
Patrimoine scientifique 1ère partie
Patrimoine scientifique 1ère partiePatrimoine scientifique 1ère partie
Patrimoine scientifique 1ère partie
Florence Piron
 
Cersic: culture informationnelle et institutions
Cersic: culture informationnelle et institutionsCersic: culture informationnelle et institutions
Cersic: culture informationnelle et institutions
olivier
 
De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...
De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...
De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...
olivier
 
Identités des sciences humaines et formation en humanités digitales, Claire C...
Identités des sciences humaines et formation en humanités digitales, Claire C...Identités des sciences humaines et formation en humanités digitales, Claire C...
Identités des sciences humaines et formation en humanités digitales, Claire C...
Claire Clivaz
 
Collaboratoires & shs lyon ens
Collaboratoires & shs lyon ensCollaboratoires & shs lyon ens
Collaboratoires & shs lyon ensManuel Zacklad
 
Oleron 2015 réseaux_et_espaces_sciences_et_innovation
Oleron 2015 réseaux_et_espaces_sciences_et_innovationOleron 2015 réseaux_et_espaces_sciences_et_innovation
Oleron 2015 réseaux_et_espaces_sciences_et_innovation
Marion Maisonobe
 
Méthodologie de recherche : Comment lier concepts et données ?
Méthodologie de recherche : Comment lier concepts et données ?Méthodologie de recherche : Comment lier concepts et données ?
Méthodologie de recherche : Comment lier concepts et données ?
Marouane Hdidou
 
Du praticien réfléchi au praticien chercheur : Une transformation identitaire...
Du praticien réfléchi au praticien chercheur : Une transformation identitaire...Du praticien réfléchi au praticien chercheur : Une transformation identitaire...
Du praticien réfléchi au praticien chercheur : Une transformation identitaire...
Philippe-Didier GAUTHIER
 
Bibliometrie : modeles, outils et methodes
Bibliometrie : modeles, outils et methodesBibliometrie : modeles, outils et methodes
Bibliometrie : modeles, outils et methodes
URFIST de Paris
 
Bibliométrie : modèles, outils et méthodes
Bibliométrie : modèles, outils et méthodesBibliométrie : modèles, outils et méthodes
Bibliométrie : modèles, outils et méthodesURFIST de Paris
 
Quel paradigme pour l entrepreneuriat international
Quel paradigme pour l entrepreneuriat internationalQuel paradigme pour l entrepreneuriat international
Quel paradigme pour l entrepreneuriat internationalnadiakorbi
 

Similaire à "Le(s) territoire(s) du CRDT" (4) L'espace (inter)disciplinaire - Entre disciplines académiques et spécialité interdisciplinaire (20)

La Science vue du Web of Science
La Science vue du Web of ScienceLa Science vue du Web of Science
La Science vue du Web of Science
 
EDWoS (Explorateur de Données du Web of Science)
EDWoS (Explorateur de Données du Web of Science)EDWoS (Explorateur de Données du Web of Science)
EDWoS (Explorateur de Données du Web of Science)
 
Goritsa Ninova, Le Partage De Corpus Comme Objet De Recherche En Sic
Goritsa Ninova, Le Partage De Corpus Comme Objet De Recherche En SicGoritsa Ninova, Le Partage De Corpus Comme Objet De Recherche En Sic
Goritsa Ninova, Le Partage De Corpus Comme Objet De Recherche En Sic
 
Problèmes posés par une étude des sciences sociales et humaines, RISS, vol.16...
Problèmes posés par une étude des sciences sociales et humaines, RISS, vol.16...Problèmes posés par une étude des sciences sociales et humaines, RISS, vol.16...
Problèmes posés par une étude des sciences sociales et humaines, RISS, vol.16...
 
0. conférasme18.10 map
0. conférasme18.10 map0. conférasme18.10 map
0. conférasme18.10 map
 
Exploring Enlightenment: Text Mining the 18th-Century Republic of Letters
Exploring Enlightenment: Text Mining the 18th-Century Republic of LettersExploring Enlightenment: Text Mining the 18th-Century Republic of Letters
Exploring Enlightenment: Text Mining the 18th-Century Republic of Letters
 
Cartographie sciences
Cartographie sciencesCartographie sciences
Cartographie sciences
 
0. conf pléiade30nov
0. conf pléiade30nov0. conf pléiade30nov
0. conf pléiade30nov
 
Chevallard 1988 la_dialectique_entre_etudes_locales_et_theorisation
Chevallard 1988 la_dialectique_entre_etudes_locales_et_theorisationChevallard 1988 la_dialectique_entre_etudes_locales_et_theorisation
Chevallard 1988 la_dialectique_entre_etudes_locales_et_theorisation
 
Patrimoine scientifique 1ère partie
Patrimoine scientifique 1ère partiePatrimoine scientifique 1ère partie
Patrimoine scientifique 1ère partie
 
Cersic: culture informationnelle et institutions
Cersic: culture informationnelle et institutionsCersic: culture informationnelle et institutions
Cersic: culture informationnelle et institutions
 
De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...
De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...
De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...
 
Identités des sciences humaines et formation en humanités digitales, Claire C...
Identités des sciences humaines et formation en humanités digitales, Claire C...Identités des sciences humaines et formation en humanités digitales, Claire C...
Identités des sciences humaines et formation en humanités digitales, Claire C...
 
Collaboratoires & shs lyon ens
Collaboratoires & shs lyon ensCollaboratoires & shs lyon ens
Collaboratoires & shs lyon ens
 
Oleron 2015 réseaux_et_espaces_sciences_et_innovation
Oleron 2015 réseaux_et_espaces_sciences_et_innovationOleron 2015 réseaux_et_espaces_sciences_et_innovation
Oleron 2015 réseaux_et_espaces_sciences_et_innovation
 
Méthodologie de recherche : Comment lier concepts et données ?
Méthodologie de recherche : Comment lier concepts et données ?Méthodologie de recherche : Comment lier concepts et données ?
Méthodologie de recherche : Comment lier concepts et données ?
 
Du praticien réfléchi au praticien chercheur : Une transformation identitaire...
Du praticien réfléchi au praticien chercheur : Une transformation identitaire...Du praticien réfléchi au praticien chercheur : Une transformation identitaire...
Du praticien réfléchi au praticien chercheur : Une transformation identitaire...
 
Bibliometrie : modeles, outils et methodes
Bibliometrie : modeles, outils et methodesBibliometrie : modeles, outils et methodes
Bibliometrie : modeles, outils et methodes
 
Bibliométrie : modèles, outils et méthodes
Bibliométrie : modèles, outils et méthodesBibliométrie : modèles, outils et méthodes
Bibliométrie : modèles, outils et méthodes
 
Quel paradigme pour l entrepreneuriat international
Quel paradigme pour l entrepreneuriat internationalQuel paradigme pour l entrepreneuriat international
Quel paradigme pour l entrepreneuriat international
 

Plus de Amélie Dumarcher

Les régions ressources, entre politiques territoriales et régimes sectoriels ...
Les régions ressources, entre politiques territoriales et régimes sectoriels ...Les régions ressources, entre politiques territoriales et régimes sectoriels ...
Les régions ressources, entre politiques territoriales et régimes sectoriels ...
Amélie Dumarcher
 
La gouvernance des ressources premières dans les provinces du golfe du Saint-...
La gouvernance des ressources premières dans les provinces du golfe du Saint-...La gouvernance des ressources premières dans les provinces du golfe du Saint-...
La gouvernance des ressources premières dans les provinces du golfe du Saint-...
Amélie Dumarcher
 
Towards a global debate on extractivism: beyond the south / north divide. Eco...
Towards a global debate on extractivism: beyond the south / north divide. Eco...Towards a global debate on extractivism: beyond the south / north divide. Eco...
Towards a global debate on extractivism: beyond the south / north divide. Eco...
Amélie Dumarcher
 
"Le(s) territoire(s) du CRDT" (5) Résultats du sondage aux membres
"Le(s) territoire(s) du CRDT" (5) Résultats du sondage aux membres"Le(s) territoire(s) du CRDT" (5) Résultats du sondage aux membres
"Le(s) territoire(s) du CRDT" (5) Résultats du sondage aux membres
Amélie Dumarcher
 
La construction de l’expertise du Bureau d’Audiences Publiques sur l’Environn...
La construction de l’expertise du Bureau d’Audiences Publiques sur l’Environn...La construction de l’expertise du Bureau d’Audiences Publiques sur l’Environn...
La construction de l’expertise du Bureau d’Audiences Publiques sur l’Environn...
Amélie Dumarcher
 
Le développement par les ressources : L'acceptabilité sociale du projet Énerg...
Le développement par les ressources : L'acceptabilité sociale du projet Énerg...Le développement par les ressources : L'acceptabilité sociale du projet Énerg...
Le développement par les ressources : L'acceptabilité sociale du projet Énerg...
Amélie Dumarcher
 
Le projet Énergie Est face à l’acceptabilité sociale. Aux limites de la gouve...
Le projet Énergie Est face à l’acceptabilité sociale. Aux limites de la gouve...Le projet Énergie Est face à l’acceptabilité sociale. Aux limites de la gouve...
Le projet Énergie Est face à l’acceptabilité sociale. Aux limites de la gouve...
Amélie Dumarcher
 
Aux frontières du développement. Innovation et développement en périphéries-r...
Aux frontières du développement. Innovation et développement en périphéries-r...Aux frontières du développement. Innovation et développement en périphéries-r...
Aux frontières du développement. Innovation et développement en périphéries-r...
Amélie Dumarcher
 

Plus de Amélie Dumarcher (8)

Les régions ressources, entre politiques territoriales et régimes sectoriels ...
Les régions ressources, entre politiques territoriales et régimes sectoriels ...Les régions ressources, entre politiques territoriales et régimes sectoriels ...
Les régions ressources, entre politiques territoriales et régimes sectoriels ...
 
La gouvernance des ressources premières dans les provinces du golfe du Saint-...
La gouvernance des ressources premières dans les provinces du golfe du Saint-...La gouvernance des ressources premières dans les provinces du golfe du Saint-...
La gouvernance des ressources premières dans les provinces du golfe du Saint-...
 
Towards a global debate on extractivism: beyond the south / north divide. Eco...
Towards a global debate on extractivism: beyond the south / north divide. Eco...Towards a global debate on extractivism: beyond the south / north divide. Eco...
Towards a global debate on extractivism: beyond the south / north divide. Eco...
 
"Le(s) territoire(s) du CRDT" (5) Résultats du sondage aux membres
"Le(s) territoire(s) du CRDT" (5) Résultats du sondage aux membres"Le(s) territoire(s) du CRDT" (5) Résultats du sondage aux membres
"Le(s) territoire(s) du CRDT" (5) Résultats du sondage aux membres
 
La construction de l’expertise du Bureau d’Audiences Publiques sur l’Environn...
La construction de l’expertise du Bureau d’Audiences Publiques sur l’Environn...La construction de l’expertise du Bureau d’Audiences Publiques sur l’Environn...
La construction de l’expertise du Bureau d’Audiences Publiques sur l’Environn...
 
Le développement par les ressources : L'acceptabilité sociale du projet Énerg...
Le développement par les ressources : L'acceptabilité sociale du projet Énerg...Le développement par les ressources : L'acceptabilité sociale du projet Énerg...
Le développement par les ressources : L'acceptabilité sociale du projet Énerg...
 
Le projet Énergie Est face à l’acceptabilité sociale. Aux limites de la gouve...
Le projet Énergie Est face à l’acceptabilité sociale. Aux limites de la gouve...Le projet Énergie Est face à l’acceptabilité sociale. Aux limites de la gouve...
Le projet Énergie Est face à l’acceptabilité sociale. Aux limites de la gouve...
 
Aux frontières du développement. Innovation et développement en périphéries-r...
Aux frontières du développement. Innovation et développement en périphéries-r...Aux frontières du développement. Innovation et développement en périphéries-r...
Aux frontières du développement. Innovation et développement en périphéries-r...
 

"Le(s) territoire(s) du CRDT" (4) L'espace (inter)disciplinaire - Entre disciplines académiques et spécialité interdisciplinaire

  • 1. LE(S) TERRITOIRE(S) DU CRDT ? Yann Fournis - Amélie Dumarcher LE TERRITOIRE (INTER)DISCIPLINAIRE Entre disciplines académiques et spécialité interdisciplinaire
  • 3. Le projet Étudier le « territoire du CRDT » ? Cf. Présentation 1 "Le(s)territoire(s)duCRDT" Présentationduprojet La récente évaluation du CRDT a montré que le CRDT est soumis aux injonctions contradictoires pesant sur la recherche (il faut être à la fois interdisciplinaire et reconnu par les disciplines classiques ; strictement scientifique et « utile ») Expérience qui apparaît déroutante pour les disciplines classiques (cf. Gibbons), mais assez classique pour les études régionales, dont les définitions soulignent souvent l’ambivalence. Il faudrait envisager ces tensions comme des forces motrices, qui obligent le CRDT à tracer un territoire scientifique ambivalent, mais propre et dynamique… Pour identifier ce « territoire » scientifique, quatre perspectives complémentaires ont été combinées
  • 4. 1ème perspective L’espace pratique Cf. présentation 3 L'espacepratique Modesdepublicationetdiffusion Le « territoire » du CRDT est analysé comme le construit résultant des pratiques scientifiques des chercheurs (communications, publications, collaborations, vulgarisation, etc.) pour faire tenir ensemble une portion de la réalité (parmi d’autres possibles) : Objectif : réaliser des assemblages de phénomènes hétérogènes (techniques, sociaux et intellectuels) susceptibles de s’imposer dans la concurrence scientifique ; Moyen : moins des « grands récits » magistraux que des « petits régimes » précaires, liant des pratiques de traduction et d’explication (Latour ; Barnes, Hayter). L’approche « réaliste », issue des science studies, se focalise sur les pratiques « réelles » de la science, en particulier sur la « traduction » entre des mondes différents (les instruments, les collègues, les alliés, le public et les liens intellectuels entre eux : Latour ; Barnes)
  • 5. 2ère perspective L’espace intellectuel Cf. présentation 2 L'espaceintellectuel Analyselexicaledestitres Le « territoire » du CRDT est analysé comme le cœur intellectuel d’une entreprise scientifique, – différenciée (terrain, objet, paradigme ou théorie) – mais assurant une convergence de chercheurs vers une connaissance nouvelle, – dans le cadre des dynamiques autonomes du champ scientifique (cf. élucidation, progrès collectif, avancement de la science : Bourdieu) Cette analyse valorise la tension entre : – les logiques traditionnelles de constitution d’un champ scientifique (cf. son organisation nationale, autonome et disciplinaire ;Warren) , – et les pressions contemporaines des sociétés et des pratiques de la science (Bernatchez ; Burawoy) L’approche intellectuelle, traditionnelle pour l’étude de la science « normale » (Kuhn, 2008), examine le contenu ou la substance de la production scientifique du CRDT ;
  • 6. Un croisement heuristique ? L’hypothèse au cœur de cette recherche est qu’une combinaison prudente de ces deux approches permet une étude du « territoire du CRDT » : Conformément aux définitions « réalistes », le « territoire du CRDT » est un espace pragmatique, créé par les pratiques d’une entreprise scientifique collective et ses modes de production (cf. étude quantitative des pratiques de publication); Conformément à une acception traditionnelle de la science, le « territoire » du CRDT est un espace intellectuel centré sur une définition conceptuelle du « développement territorial » ou du « territoire » (cf. étude bibliométrique de ses productions scientifiques et une analyse textuelle de leurs titres)
  • 7. 3ème perspective L’espace (inter) disciplinaire Présenté ici Le « territoire » du CRDT est alors une entreprise scientifique située dans la tension ou l’interaction systématique entre les disciplines (cf. les canons de la science traditionnelle) et une vocation interdisciplinaire (que le groupe revendique en traçant par ses pratiques un champ interdisciplinaire) ; Hypothèse de M. Dogan : mouvement pratique d’« hybridation » entre disciplines voisines autour de spécialités et d’objets qui érodent en permanence les frontières entre disciplines ; cf. double opération : Une lecture traditionnelle, disciplinaire et par le haut des sciences (à partir des définitions classiques des disciplines : CRSH) permet de réinscrire les pratiques du CRDT dans les disciplines canoniques (lecture descendante : de quelles disciplines relève le CRDT ?) Une lecture réaliste, interdisciplinaire et par le bas des sciences (à partir de la distinction revues généralistes / spécialisées ou orientées vers un objet) s’intéresse plutôt à l’émergence de nouvelles spécialités du savoir qui se cristallisent en assemblant et reliant divers types d’études généralistes (disciplinaires) autour d’objets spécifiques (lecture ascendante : de quelle interdiscipline relève le CRDT ?) Une troisième piste est de combiner ces deux approches dans un exercice taxinomique pour identifier le champ interdisciplinaire (les « études régionales » ou du « développement territorial ») tel que tracé par le CRDT (sur le mode de l’ambivalence)
  • 8. 4e perspective l’espace des représentations Cf. présentation 5 Résultatsdusondage À ces trois perspectives, ajout d’une enquête par questionnaire auprès des membres du CRDT (en ligne : Surveymonkey entre juin 2016 et septembre 2016) Objectif du sondage : examiner sur mode plus dynamique les représentations des membres du CRDT à l’égard de leur métier, à partir des hypothèses issues des travaux de M. Burawoy (cf. « la recherche pour qui ? ») et des résultats de l’enquête sur les pratiques du CRDT : – Examiner à qui les recherches du CRDT sont adressées et selon quels mediums (journaux, revues, radio-télévision, etc.) – Avoir quelques caractéristiques des pratiques académiques du CRDT : modes de diffusion académiques, sources de financement ? – Avoir quelques éléments sur la diversité de l’insertion des recherches du CRDT : quelles échelles des partenariats (académiques et extra-académique), quels réseaux académiques centraux (interdisciplinaires ou disciplinaires)
  • 10. Le corpus Les publications du CRDT Publications des membres Telles que recensées dans les rapports annuels présentés au FRQSC (sur la base des fiches individuelles) 2003-2014 (12 ans - depuis la création du centre) deux sous-périodes de 6 ans 1062 publications - moyenne de 88,5 par an
  • 11. Démarche et plan Collecte de données Recension des publications et saisie dans logiciel bibliographique (Zotero) 1. Le territoire pratique Analyse de données statistique (type de publications, n auteurs, institutions, langue et pays de diffusion, …) cf. présentation 3 2. Le territoire intellectuel Analyse lexicale des titres (IRaMuTeQ) cf. présentation 2 3. Le territoire (inter)disciplinaire Analyse des RACs (disciplines et spécialités) : codage manuel et analyse de données statistique 4. Sondage aux membres Sur leurs pratiques de publication, réseaux … (Surveymonkey) cf. présentation 5
  • 13. Introduction L’objet du CRDT est flou, voire hétérogène, parce que l’étude du « Développement régional » est historiquement fondée sur des tensions entre disciplines, échelles scientifiques, pressions externes (politiques et sociales). Mais selon la littérature québécoise et internationale, les études régionales sont un champ de connaissances propre et interdisciplinaire (cf. reconnaissance assez solide par les grandes nomenclatures scientifiques). Cette section visera à examiner l’insertion du CRDT au sein de ce champ scientifique, en fonction de ses pratiques de publication (ici : les seules RAC, soit les 332 articles du CRDT parus dans les 146 revues à comité de lecture entre 2003 et 2014 – en classant les revues elles-mêmes), Objectif : classer les revues au regard des disciplines et interdisciplines pour caractériser les travaux du CRDT (disciplinaires, interdisciplinaires, hybrides ?)
  • 14. Introduction Pour estimer l’interdisciplinarité de ce champ, il faut cependant identifier les champs disciplinaires, ce qui est passé par un travail de confrontation des travaux internationaux de catégorisation et les nomenclatures officielles des fonds subventionnaires canadiens Or, deux réserves : Pratique : les classements varient selon les champs scientifiques (nationaux voire internationaux) et les travaux (cf. organismes internationaux : OCDE et UNESCO, et sciences bibliométriques : UCSD, Science Metrix) : généralement, identification d’un ensemble variable de disciplines (de 13 à 245) et de sous-disciplines (jusqu’à 554 selon l’Université de Californie à San Diego). Intellectuelle : selon une définition extensive ou limitative des frontières, le codage donnera des images sensiblement divergentes de l’inscription des études régionales dans les disciplines ; Choix méthodologique : s’appuyer sur la définition nationale des sciences (CRSH) et opérer une double opération de classement
  • 15. Introduction En particulier, schéma tripartite descendant des grandes classifications, selon la distinction entre grands « domaines » du savoir (qui départagent les branches éloignées de connaissance : sciences sociales, sciences naturelles, etc.), « champs » du savoir (notion qui correspond aux unités des disciplines, mais leur associe aussi les études interdisciplinaires) et « sous-champ » du savoir (qui correspond aux sous-disciplines ou aux spécialités interdisciplinaires) (cf. annexe 3). Hypothèse : l’émergence d’objets ou de thématiques spécialisées qui, entre les champs généralistes de la connaissance scientifique, sont susceptibles de provoquer des hybridations entre champs (disciplinaires ou interdisciplinaires) Bref, il s’agit d’identifier à la fois les grands ensembles de la connaissance et les mouvements d’échange entre des champs relativement proches qui tissent des liens entre eux par le biais de spécialités.
  • 16. Un premier classement valorisant les disciplines Principes Deux classements pour deux lectures différentes de la science : Le premier classement selon une analyse descendante de la science : celle-ci est conçue comme organisée en fonction du découpage des champs du savoir par les grandes disciplines classiques (cf. respect des catégories du CRSH et des liens entre disciplines et sous-disciplines) ; lecture favorable aux disciplines (cf. ++ dépendance des sous-disciplines à l’égard de leur discipline mère).
  • 17. Un premier classement valorisant les disciplines Méthode Choix du classement des disciplines du CRSH (lissée par l’Observatoire des sciences et des technologies), distinguant : – un domaine principal de connaissances : les SHS et quelques ajouts) ; – 18 champs de connaissance: les « disciplines principales » du CRSH, dont 14 disciplines et quelques interdisciplines : (dont Urban., am. régional, études envir.) – 36 sous-champs de connaissance: les 33 « sous- disciplines » du CRSH et 3 catégories ad hoc (notamment Sport, tourisme, loisirs) Champs et sous-champs de connaissance Urbanisme, aménag. régional, études environnementales Urbanisme, aménagement régional et études environnementales Études de l'environnement (autres) Planification urbaine Développement communautaire Planification régionale Gestion de l'environnement Études pluridisciplinaires Aires géographiques et culturelles* Sport, tourisme, loisirs* Études pluridisciplinaires (autres*) Sciences administratives, gestion des affaires et commerce Sciences administratives, gestion des affaires et commerce Administration des organismes publics et sans but lucratif Géographie Géographie Géographie économique Sciences économiques Économie urbaine, rurale et régionale Dév. économique, changement technologique et croissance Science économique Services sociaux, consommation, logement Économie (autres) Sciences politiques Gouvernement et administration publique Sciences politiques Économie politique Sociologie Sociologie Sociologie (autres) Sciences humaines et sociales (autres)* Travail social Éthique Vieillissement, gérontologie sociale Communications et études des médias Histoire Droit Beaux-arts (autres) Histoire de l'Église Éducation Sciences naturelles et médicales* Sciences naturelles et génie Santé publique Sciences médicales Sciences infirmières * Catégories (regroupements de sous-champs) crées par les auteurs
  • 18. Un deuxième classement valorisant l’orientation objet Principe Le deuxième classement selon une lecture ascendante ou réaliste de la science : des spécialités agrègent différentes perspectives disciplinaires, théoriques et méthodologiques ; cette lecture valorise des objets et des spécialités autour desquels la convergence entre plusieurs sous-disciplines produit des hybridations (cf. nuancer les liens avec les grandes disciplines historiques).
  • 19. Un deuxième classement valorisant l’orientation objet Méthode Distinction entre les revues « généralistes » (rassemblant différents objets autour d’une perspective d’intégration « disciplinaire ») et les revues spécialisées (agrégeant différentes perspectives, disciplinaires ou non, autour d’un objet) Identification des revues orientées vers l’objet « territoire », i-e proches des « Études Régionales » ou ouvertes au territoire, dans une perspective disciplinaire ou interdisciplinaire (ex. géographie / Land Use Policy) Publication Title Discipline CRSH Classification objet Vocation R. Desenvolvimento Regional em Debate Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.) Entrepreneurship and Regional Development Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.) Gestão & Regionalidade Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.) Papers in Regional Science Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.) Redes - A Revista do Desenvolvimento Regional Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.) Regional Studies Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.) Revista Brasileira de Desenvolvimento Regional Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.) Revista Portuguesa de Estudos Regionais Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.) Revue canadienne des sciences régionales - Canadian Journal of Regional Science Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.) Interações. Revista Internacional de Desenvolvimento Local Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.) Canadian Journal of Urban Research Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.) Environnement Urbain/Urban Environment Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.) Revista Brasileira de Gestão Urbana Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.) Urbanité Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.) International Journal of Urban and Regional Research Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.) Letters in Spatial and Resource Sciences Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.) Territoire en mouvement Revue de géographie et aménagement Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.) Territoires du futur Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.) Revista Orbis Latina Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. généralistes (interdisc.) Développement durable et territoire Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. spécialisées International Journal of Environment and Sustainable Development Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. spécialisées Natures, sciences et sociétés Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. spécialisées VertigO Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. spécialisées Environment, Development and Sustainability Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. spécialisées Journal of Coastal Conservation Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. spécialisées Desenvolvimento e Meio Ambiente Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. spécialisées Journal of Mountain Science Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. spécialisées Journal of Rural and Community Development Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. spécialisées Environmental Impact Assessment Review Urban., am. régional, études env. Bloc Études régionales R. spécialisées Lien Social et Politiques Sociologie (non lié au territoire) R. généralistes (disc.) Le Sociographe Sociologie (non lié au territoire) R. généralistes (disc.) Recherches sociographiques Sociologie (non lié au territoire) R. généralistes (disc.) Revue Universitaire de Sociologie Sociologie (non lié au territoire) R. généralistes (disc.) Sociologie et Sociétés Sociologie (non lié au territoire) R. généralistes (disc.)
  • 20. Plan Le corpus sera l’objet de deux analyses différentes, synthétisées en conclusion : La première partie effectuera une analyse globale du corpus des RAC du CRDT en fonction des catégories de la grille issue du CRSH (les disciplines) - l’efficacité de la classification étant aussi la principale limite de l’exercice ; La deuxième partie classera les revues en fonction de leur orientation vers le thème spécialisé du territoire – ce qui est plus fragile ; La conclusion identifiera, à l’issue de l’étude de la distribution des publications dans les revues, le « noyau » des revues soutenant l’entreprise scientifique du CRDT. Objectif : saisir la répartition des publications dans les champs de connaissance (disciplinaires ou interdisciplinaires).
  • 22. Démarche La première analyse de l’ensemble du corpus vise à en donner une image panoptique, en mettant en valeur les champs de connaissance (disciplinaires ou non) comme des unités aux frontières nettes (cf. grille du CRSH). Deux perspectives que l’on résumera par la distinction entre la « carte » et le « territoire » couverts par le CRDT. • La première observe le panel de revues mobilisées par les chercheurs (146 revues) (sans prendre en compte le nombre d’articles publiés), pour saisir l’extension des domaines et champs scientifiques couverts par les revues où sont publiées les productions du CRDT ; • La deuxième prend en compte le nombre d’articles effectivement publiés, pour identifier les segments de connaissance qui sont couverts avec le plus d’intensité par le CRDT.
  • 23. 146 revues, rattachées à 18 champs de connaissance. Elles relèvent essentiellement du grand domaine des SHS (à 95%), même si elles peuvent concerner d’autres domaines de la science (5% des revues renvoient aux sc. médicales et aux sc. naturelles et de génie). 41,5% des revues sont concentrées dans 2 champs interdisciplinaires (21% études pluri et 20% urbanisme et l’am. régional). Mais elles touchent aussi 14 champs disciplinaires, autour de 5 « disciplines sœurs » (affinités avec les études régionales) : 12% en sc. politiques 9% en sc. économiques 8% en géographie 8% en sc. administratives 7% en sociologie La « carte » du CRDT : distribution des revues
  • 24. La répartition des 332 articles publiés dans ces 146 revues indique les lieux d’intensification de l’investissement collectif Études disciplinaires : 44% des revues, 59% des publis (principalement des « disciplines sœurs », notamment sc. admin et géo) Études interdisciplinaires : 41,5% des revues, 38% des publis (ÉR sont le 1er champ de connaissance investi) Sc. nat/médicales : 5% des revues, 3% des publis Concentration dans des revues disciplinaires : renforce le paradoxe d’une entreprise interdisciplinaire bien ancrée dans quelques disciplines des sciences sociales Le « territoire » du CRDT : une distribution des articles
  • 26. Démarche La seconde classification vise à rendre compte des dynamiques de spécialisation autour de l’objet (concept ou notion) « territoire » (qui marque en hypothèse les travaux du CRDT), qui bouscule les frontières conventionnelles entre disciplines (et interdisciplines) ; Classification orientée « objet » opérée en plusieurs temps : – Classification des revues en fonction de leur vocation : généraliste (i-e intégrant les connaissances liées à leurs objets spécifiques autour des paradigmes de chacune des disciplines) ; spécialisée (i-e dominées par un principe d’agrégation des connaissances autour de certains objets ou thématiques qui peuvent cristalliser un champ d’études) – Assemblage de toutes les revues ayant une affinité avec l’objet territoire, c’est-à-dire à la fois les études régionales dans leur ensemble, certaines disciplines sœurs (lorsque globalement accueillantes au thème du territoire : la géographie) et certains segments spécialisés des autres disciplines (ex. sociologie).
  • 27. Il y a un équilibre (inégalitaire) entre : – Les 69 revues orientées vers l’objet « territoire », représentant 47% des revues mobilisées par le CRDT – Les 53% des revues relevant de champs de connaissance non liés au territoire (revues généralistes disciplinaires et pluridisciplinaires « autres » ; revues spécialisées sur d’autres objets) Les revues orientées vers le territoire constituent un bloc composite, mais avec un équilibre notable entre – Sa composante interdisciplinaire (29 revues relevant des ÉR) et – Sa composante disciplinaire (32 revues issues des disciplines sœurs : 12 de géographie, 6 des sc.administratives, 6 des sc. économiques, 4 des sc. politiques, et 4 de sociologie) – ainsi que 8 autres. La «carte » du CRDT:une distribution des revues orientées territoire
  • 28. La concentration des publications autour de l’objet territoire valide l’existence d’un champ spécialisé, qui représente au total 205 publications, soit 62% des publications de type RAC du CRDT. En chiffres absolus, la production du CRDT est donc majoritairement tournée vers l’objet « territoire » (près de 60%) Les revues mobilisées sont issues principalement de trois champs de connaissance (ÉR, géo et sc. administratives), qui ensemble représentent 77% des publications effectuées dans des revues orientées territoire. Les 4 autres champs sont plus discrets (sc. économiques, sc. politiques et sociologie) Le « territoire » du CRDT : une distribution des articles
  • 29. 3. Conclusion Une distribution marquée : noyau central et périphéries
  • 30. Démarche Une dernière lecture globale du corpus est possible, associant les enseignements des parties précédentes : – d’une part, la combinaison systématique entre la « carte » et le « territoire » des productions du CRDT (par croisement quantitatif des revues et articles) permet de dégager une distribution inégalitaire des publications, révélatrice des segments de connaissance particulièrement investis ; – d’autre part, l’étude du noyau central de cette distribution (la grappe restreinte de revues concentrant les productions) permet d’identifier le cœur de l’espace de connaissance couvert par le CRDT.
  • 31. La distribution de l’ensemble du corpus des articles dans le corpus des revues apparaît comme nettement marquée. Au-delà d’une moyenne de 2,27 articles par revue, la répartition est de type centre-périphérie, nuancée par une catégorie intermédiaire Répartition des publications dans les revues
  • 32. Un noyau central d’une quinzaine de revues concentre près de la moitié des publications : 11% des revues (soit 16) ont diffusé la moitié des articles du corpus (50%, soit 165 articles). Une vaste périphérie : 72% des revues (soit 105) n’ont publié qu’un seul article, ce qui représente 31% des articles publiés au CRDT. Une catégorie intermédiaire, avec 25 revues accueillant de 2 à 3 articles chacune, (soit au total 19% des articles publiés) Répartition des publications dans les revues Titre revues Organisations et Territoires 41 12% Revue canadienne des sciences régionales - Canadian Journal of Regional Sc. 19 6% Cahiers de géographie du Québec 16 5% Revue d’Économie Régionale et Urbaine 13 4% Géographie, Économie et Société 10 3% Économie et Solidarités 9 3% Recherches sociographiques 8 2% Redes - A Revista do Desenvolvimento Regional 8 2% Études canadiennes/ Canadian Studies 8 2% Etudes Caribéennes 8 2% VertigO 6 2% Téoros. Revue de recherche en tourisme 5 2% Revue Interventions économiques - Papers in Political Economy 4 1% Nouvelles pratiques sociales 4 1% Globe : Revue internationale d’études québécoises 4 1% Canadian Journal of Urban Research 4 1% Titre revues Pouvoirs Locaux 3 1% Développement durable et territoire 3 1% Revue de l’Université de Moncton 3 1% Éthique publique. Revue internationale d’éthique sociétale et gouvernementale 3 1% International Journal of Urban and Regional Research 3 1% Revue des sciences commerciales et de gestion 3 1% Journal of Ethnobiology and Ethnomedicine 3 1% Téléscope 3 1% Journal of Rural and Community Development 3 1% La Cible 3 1% La revue de l'innovation : la revue de l'innovation dans le secteur public 2 1% Revue gouvernance 2 1% Environnement Urbain/ Urban Environment 2 1% Les Cahiers des Dix 2 1% Rural Social Work 2 1% Loisir et Société/ Society and Leisure 2 1% Revista Geografar 2 1% Gestão & Regionalidade 2 1% Desenvolvimento Regional em Debate 2 1% Économie rurale 2 1% European Planning Studies 2 1% Recherches amérindiennes au Québec 2 1% Géocarrefour 2 1% Interface Brasil / Canada 2 1% Cybergeo – Revue européenne de géographie 2 1% 50% des articles publiés au CRDT Articles publiés au CRDT Articles publiés au CRDT Revues centrales (n = 16) Revues intermédiaires (n = 25) 19% des articles publiés au CRDT 31% des articles publiés au CRDT (titres des revues non détaillés ici) Revues périphériques (n = 105)
  • 33. Le noyau central (16 revues concentrant 167 articles) apparaît orienté vers l’objet territoire, puisque celui-ci agrège 8 revues sur 16 et 117 RAC sur 167 (soit respectivement 50% des revues et 70% des RAC du noyau central) – le reste se partageant entre études pluridisciplinaires autres (Études canadiennes, Globe), objets ou disciplines autres (économie alternative, social ou tourisme). Mais les disciplines sont elles aussi bien représentées dans ce noyau central, puisque 6 revues de « disciplines sœurs » rassemblent la moitié de la production (92 RAC, soit 55% des RAC publiées dans le noyau central), devant le bloc des 4 revues des études régionales et le bloc de 6 revues « autres » (avec respectivement 37 et 38 RAC, soit environ 22% du noyau chacun) On retrouve le paradoxe évoqué précédemment, avec un noyau central à la fois fortement disciplinaire et fortement orienté objet Répartition des publications dans les revues Revues Nombre d’articles Total Revue canadienne des sciences régionales - Canadian Journal of Regional Sc. 19 VertigO 6 Redes - A Revista do Desenvolvimento Regional 8 Canadian Journal of Urban Research 4 Cahiers de géographie du Québec (géographie) 16 Géographie, Économie et Société (géographie) 10 Revue d’Économie Régionale et Urbaine (Sciences économiques) 13 Organisations et Territoires (Sciences administratives) 41 Revue Interventions économiques - Papers in Political Economy (Sciences politiques) 4 Recherches sociographiques (sociologie) 8 Économie et Solidarités 9 Études canadiennes/ Canadian Studies 8 Etudes Caribéennes 8 Téoros. Revue de recherche en tourisme 5 Nouvelles pratiques sociales 4 Globe : Revue internationale d’études québécoises 4 Études régionales 37 Disciplines sœurs 92 Autres 38
  • 34. Conclusion Un noyau fondé sur des logiques d’hybridation des savoirs La distribution de la production du CRDT (revues et publications) dans les champs de connaissance permet de tirer deux conclusions : – Le corpus d’ensemble du CRDT est inégalement réparti (de type centre-périphérie), ce qui indique une forte concentration des publications dans une quinzaine de revues centrales et une extension importante (cf. questionnement sur les pratiques de publication) ; – Le caractère ambivalent de ce noyau reflète le paradoxe du positionnement du CRDT entre disciplines et interdisciplines : ce noyau est à la fois majoritairement disciplinaire selon une perspective descendante (les disciplines comptent pour 92 articles répartis dans 6 revues) et largement orienté objet selon une perspective ascendante (les 8 revues orientées objets rassemblent 117 articles).
  • 35. Conclusion Un noyau fondé sur des logiques d’hybridation des savoirs Ce paradoxe peut s’expliquer par la combinaison de trois facteurs d’hybridation des savoirs, qui rendent floues les frontières strictes entre domaines : – l’affinité entre les études régionales et certaines disciplines sœurs (qui sont, pour le CRDT : géographie, histoire, économie, sciences politiques voire sciences administratives) ; – le rôle de passeur réalisé par certaines revues multi- positionnées, qui sont une référence à la fois dans leur champ disciplinaire et dans celui des études régionales (ex. CGQ) ; – les stratégies de publication collective, qui poussent à investir certaines segments privilégiés (en particulier les revues généralistes en études régionales et les revues multi- positionnées) (cf. Revue canadienne des sciences régionales,; Organisations etTerritoires, la RERU).
  • 36. Distribution centre-périphérie combinée avec la distribution par discipline Répartition des articles publiés par type de revue : centralité et disciplines