SlideShare une entreprise Scribd logo
Analyse de l'habitat individuel groupé
Cas du village de Boumansour
Département d'architecture
Atelier № 02
2020-2021
Université Mouloud Mammeri Tizi-Ouzou
Menmbres du groupe
AGGAD Belynda
AIT TALEB Ouiza
IDRES Sonya
Equipe pédagogique
Mr Belkhamsa
Mme Lyazidi
Introduction
Ce travail consiste à analyser un exemple d’habitat
individuel groupé. Nous avons fait le choix d’analyser le cas
du village de Boumansour et de le réhabiliter. Nous
tenterons à la fin de savoir si la construction du village de
Boumansour s'inscrit dans une démarche de
développement durable.
Analyse contextuelle de la
Kabylie du Djurdjura
Analyse des villages
Kabyles
Aït El Kaïd, Aït lahcene,
Boumansour
Analyse conceptuelle à
l'echelle du groupement
Analyse conceptuelle de
la maison Kabyle
Plan de travail
Synthèse
Analyse du village de
Boumansour
Diagnostic sur l'état du
village de Boumansour
Réhabilitation du village
de Boumansour
Conclusion
1
2
3
4
5
6
7
8
9
Analyse contextuelle de la Kabylie
du Djurdjura
1
La société kabyle, est composée
d’une série de collectivités
emboîtées, présentant des
cercles concentriques
d’honneur qui
sont par ordre décroissant :
-Thaqbilt (la confédération)
- L’Aârche (la tribu)
-Thaddarth (le village)
-Adrum (le quartier)
-Thaxxarubth (fraction)
-L’Ḥara (ensemble de maison)
-Axxam (maison)
2.La Kabylie de Djurdjura :
Le Djurdjura est un massif montagneux
du nord de l'Algérie, sur la bordure
méditerranéenne, constituant la plus
longue chaîne montagneuse de la Kabylie,
ses limites naturelles englobent une partie
de la wilaya de Tizi Ouzou (Draâ El
Mizan jusqu’à Iferhounene) au Nord, et le
versant Sud, comprenant les limites nord
de la wilaya de Bouira, El Esnam,
Bechloul, et les communes voisines
dépendant de la wilaya de Bejaïa,et à
l'ouest on trouve les montagnes des
bibans.
1.Présentation du territoire kabyle:
La Kabylie est située dans la région côtière
méditerranéenne de l'Algérie. Étant sur le
flanc boisé de l'Atlas tellien, elle se
caractérise par un relief accidenté et
montagneux. Elle englobe plusieures
wilayas dont: Tizi-ouzou, Bouira,
Boumerdes ainsi qu'une bonne partie de
Sétif, Bourdj-bou-arreridj, Jijel et Msilla.
Le village traditionnel kabyle occupe, invariablement, le sommet de crête, le
versant ou la ligne de crête. Les raisons à cela sont multiples et variables, elles sont
tantôt à caractère défensif, tantôt à visées économiques à savoir sauvegarder des
terres fertiles et cultivables (la vallée de Sebaw), sources de revenus des sociétés
rurales traditionnelles…etc.
5.dimension sociale
3.1..Relief
La Kabylie est caractérisée par la fréquence de ses altitudes. Cette région
comprend aussi des plaines et des basses collines, mais la montagne constitue la
majeure partie de la Kabylie.
3.2.Hydrographie
Les hydrologues qualifient le Djurdjura de « château d’eau percé » : la Kabylie étant
parsemée de sources d’eau potable minérale et thermo-minérale.
3.3..Climat
Le climat est typiquement méditerranéen. Les étés sont chauds tempérés par
l’altitude et les hivers sont froids mais moins rudes que sur les montagnes voisines.
La neige tombe quelque fois dans l’année mais ne tient pas longtemps dans la
plupart du massif. Les pluies sont relativement abondantes pendant l’hiver et
l’automne. Le printemps et l’automne sont des saisons agréables bien marquées.
a/Pluviométrie
Le massif du Djurdjura reçoit un total pluviométrique annuel variant entre 1500 à
2000 mm. Les variations des quantités pluviométriques indiquent une période
humide qui s’étend du mois d’octobre au mois d’avril et une période sèche du mois
de juin au mois de septembre.
b/Températures
La température moyenne
maximale est de 28.9 C° correspondant
au mois de Juillet qui représente le mois
le plus chaud de l’année. La température
moyenne minimale est de 3.9 C°
correspondant au mois de janvier qui
représente le mois le plus froid de
l'année.
c/Humidité de l’air
Généralement dans la région du Djurdjura, l’humidité relative est de 64% au
printemps et de 40% en été.
d/Vents
L’orientation Est –Ouest du Djurdjura, l’expose aux vents dominant d’hiver “ Nord
Nord-Ouest“. La vitesse moyenne du vent sur le versant nord est
supérieure à celle du versant sud ; elle est de 1.5m/s
à 3m/s et peut dépasser les 20m/s au niveau des
sommets.
4.1.Agriculture
b/Arboriculture
La région contient une richesse dans son plan vert avec ses différents types de
végétation :
Les arbres fruitiers (figuier, olivier, raisin, figuier barbarie ….)
Les plantes utilisées dans la cuisine comme les légumes (pomme de terre, oignon,
tomate)
a/Forêt
Au Djurdjura, les forêts sont les principaux
pourvoyeurs des conditions de vie. Elles assurent
l'habitat, la nourriture et les territoires de
nidification de la faune. Ces forêts sont composées
essentiellement de cèdres, chéne verts, de pins
noirs, et de chénes de liège.
4.2.Faune domestique et faune sauvage
La diversité des milieux que présente le Djurdjura implique une grande richesse
faunistique, avec 122 espèces d’oiseaux. Le Djurdjura apparait comme l’un des
massifs les plus riches en oiseaux du Nord algérien. Ses beaux massifs représentent
le lieu de prédilection des rapaces dont l’aigle royal. Les
mammifères les plus caractéristiques de la région nous citerons le singe magot qui
vit en colonies avec 1200 à 1500 individus. Notons aussi une quantité importante de
bétail (vaches, chèvres, moutons…) élevée par les paysans de la région.
Taqbilt
L3arc
Taddart
Adrum
Taxarubt
Axxam
Source: mémoir master présenté par Mr Mecherouki Nourredine et Mr Rebiai Salah Eddine
Assistée par : Mme Ait Lhaj Zoulikha
La broderie, pratiquée exclusivement par les femmes, est principalement utilisée dans
la confection des habits traditionnels portés à l'occasion des fêtes, en particulier des
mariages tels que les burnous (ibidhiyen), les tapis, les couvertures, les takchabit ou les
takendourt. Il utilise comme matière première la laine du mouton.
5.1.Tissage et broderie:
La poterie tient un rôle important dans les fêtes, par exemple pour la cérémonie du
henné, mais également dans la vie quotidienne, avec les jouets pour enfants qui sont
des figurines représentant des animaux.
5.2.La poterie:
Constitués d'argent, ils sont ornés de coraux récoltés en
Méditerranée et parfois d'émaux. Il y a plusieurs sortes
de bijoux qui correspondent à des usages particuliers :
broches de front ou de poitrine (tavrucht) et fibules
(tabzimt), qui retenaient les robes en divers points,
ceintures (tahzamt), colliers (azrar), bracelets (azevg),
bagues (tikhutam) et boucles d'oreilles (talukin).
5.3. Bijoux:
Yennayer est la fête du premier jour de l’an amazigh, ou les kabyles préparent du
couscous avec de la viande (poulet et acedluh) et une sauce a 7 légumes secs. Pour les
nouveaux nés ils effectuent leur première coupe de cheveux et ils leur achètent une
tête de bœuf. Les enfants se déguisent et parcourent les ruelles du village passant d’une
maison à une autre en récoltant du sfenj, lemsemen, la semoule….
5.4.Yennayer:
Timechret (Taouzaât) intervenait pour
faire face aux malheurs, notamment la
sécheresse. Il consiste à sacrifier des
bovins, pour permettre à tous les
habitants du village de partager le
même repas, quel que soit le rang
social.
5.5.Timechret ou tawzaat:
5.6.Taachourt:
fête religieuse, qui coïncide avec le 10 ème jour de l’an hégirien,
Source: wikipedia
Image: google
3.Dimension naturelle
Village qui occupe le
sommet de la coline
Village qui occupe la ligne de créte
Village qui occupe le versant
Collines du Djurdjura Mer de Béjaia
4.dimension économique
Analyse des villages Kabyles
Aït El Kaïd, Aït lahcene, Boumansour
2
Boumansour Ait El Kaid Ait Lahcene
Thajmaath
comme le montre la
vue en plan du village
de Boumansour,
tajmaath ( qui est le
lieu de rassemblement
des habitants du
village, notamment les
hommes) se trouve au
coeur du village.
Thajmaath
Thajmaath
Thajmaath (lieu de rassemblement
des habitants du village) se trouve a
l'entree du village .
Dans le cas du village de Ait Lahcene,Thajmaath se
trouve pratiquement à la fin du village.
anciennes constructions
constructions récentes
L'extension du village
s'est faite de manière
linéaire en suivant un
axe se dirigeant vers le
nord.
anciennes
constructions
constructions
récentes
L'extension du
village s'est faite
en suivant le ligne
de crête.
Le village de Ait Lahcene, comme plusieurs autres villages de la Kabylie, se développe
le long d'une crête et ce pour des raisons défensifs, il fut ainsi difficile l'accès pour les
conquérants durant les différentes invasions.
Le village est perché sur un piton rocheux. Il se situe sur une plaine au pied de le
montagne du Djurdjura. Du fait de sont altitude de 617 m qui est largement inférieure
à celle du Djurdjura, il est protégé des fortes tempêtes.
Le village de Boumansour se developpede façon linéaire perpendiculairement à la
montagne de Tamgout, le village est ainsi protégé des vents venant de la mer. Il
s'appuie sur une petite colline et fait face a l'est, ainsi il bénéficie d'un excellent
ensoleillement, favorisant ainsi l'agriculture.
Tamgout
Djurdjura
Éléments constitutifs du village Éléments constitutifs du village Éléments constitutifs du village
Configuration du village Configuration du village Configuration du village
Fontaine
Fontaine
Fontaine
Vents
Est
2308
m
617
m
Mosquee
Mosquee
Cimetière
Mosquee
Yakourene Ouadhia Beni Yenni
15,98 Km
Le village de Boumasour est situe a 8
Km au nord-est de la commune de
Yakourene, a 56.97 Km a l'est de la
wilaya de Tizi Ouzou et a 15,55 Km de la
dira d'Azazga.
45 Km
Le village Ait El Kaid est situe a 43 KM
a l'extreme sud de la Wilaya de Tizi
Ouzou et il fait partie de la commune
de Agouni Gueghrane faisant partie de
la daira de Ouadia.
34,87 Km
Ait Lahcene est un village de la
commune de Beni Yenni, il est situe a 35
Km au sud de la wilaya de Tizi Ouzou.
Situation du village Situation du village Situation du village
Synthèse
3
L'analyse des 3 villages Kabyles nous ramène aux conclusions suivantes
Boumansour
Aït El Kaid
Aït Lahcene
Configuration Activité Thajmaath Fontaine Mosquée
Orientation
Perpendiculaire à la
ligne de crête de la
montagne de Tamgout
Sur une plaine au pied du
Djurdjura, perché sur un
piton rocheux
Le long d'une
ligne de crête
Plein est
Nord
Sud
Agriculture
Tourisme
Artisanat,
broderie et
joaillerie
À l'entree dfu
village
Au centre du
village
À la fin du
village
À l'entree du
village
À la fin du
village
Au centre du
village
À la fin du
village
À la fin du
village
Au centre du
village
conclusion ;
les villages de la Kabylie du Djurdjura, aussi nombreux soit-ils, sont tous composés des mêmes éléments; fontaines, thajmaath, mosquées ... mais la position de ces derniers diffère d'un village à un autre ainsi pour leurs
configuration, et ce en raison de plusieurs facteurs (économiques, sociales, historiques ...)
Accessibilité Limites
Une seule entrée
Cinq entrées
Trois entrées
Forêt
Forêt
Village de Ait
Larbaa et
Taourirt
Mimoune
Analyse du village de Boumansour
4
Situation du village
Le village Boumansour est
situé au Nord-est du chef-lieu
de la commune de Yakouren à
46km à l’Est du chef-lieu de la
wilaya de Tizi Ouzou et à 11km
de la ville d’Azazga. La
commune de Yakouren se
trouve dans la wilaya de Tizi-
Ouzou au Nord de l'Algérie.
Implantation du village
Ce village adopte naturellement
la configuration de la crête sur
laquelle il est construit. Il est
implanté le long d'une crête et
perpendiculairement à la crête de
la montagne de tamgout.
village de boumansour
Tamgout
Formation du village
Le village de Boumansour a subi une
extension au fil du temps comme le
montre la figure, le premier foyer se
trouve à l'entrée du village, puis il s'est
étendu de plus en plus en suivant le
ligne de crête.
Zone d’extension 2
Zone d’extension 3
Zone d’extension 4
Premier foyer
Zone d’extension 1
La géographie de Boumansour est caractérisée par un site relativement accidenté à un caractère
montagnard qui présente des pentes raides et escarpées
b b
a
a
coupe a-a
coupe b-b
mer
tamgout
boumansour
pente de 30%
pente de
22%
boumansour
yakourene
Zekri
Topographie
Éléments constitutifs du village de Boumansour
Thajmaath
Elle se trouve entre la
placette publique et
les maisons du village
Placette
Le village s’organise au long d’un parcours
qui débute par la placette publique et qui
dessert chaque maison du village par des
ruelles secondaires ou des impasses
Belvédère
Point culminant de
la colline sur
laquelle le village
est implanté
Fontaine
Ancien camp
militaire ( ancien
camp de l'armée
française)
Huilerie
Mosquée
Vue en plan du village de Boumansour
Diagnostic sur l'état du village de
Boumansour
5
Murs effondrés
Charpente affaissée
Non habitées
Maison dans un état de dégradation avancé :
Sentiers revêtues de grosses pierres et
dans certaines parties du village non
revêtues
Thajmaath non utilisé Huilerie abandonnée et non exploitée
Route goudronnée a
l'entrée du village
constitiée d'une grande
placette pouvant faire
office de parking
Réhabilitation de certaines
maisons du village, notamment
embellissement des murs en
pierres mais le village est
déserté et non habité
Mosquée à l'entrée du
village toujours active et
utilisée par les habitants
du nouveau village de
Boumansour
Fontaine en bon état et entretenue par
les habitants du nouveau village mais
quasiment sèche
Camp militaire de l'encienne armée
française quasiment effondré
Belvédère en très bon
état et entretenu par les
habitants du nouveau
village. Il est le seul
élément constitutif du
village toujours actif
Que faire face à l'état de dégradation du village de Boumansour et comment faire en sorte qu'il retrouve ses fonctions ?
Problématique :
Réhabilitation du village de
Boumansour
6
Réhabilitation des éléments physiques du village de Boumansour
Réhabilitation et
remise en forme de la
huilerie en y intégrant
toutes les commodités
nécessaires.
Vente de différentes
huiles d'olive.
Mise en place d'un
buffet á l'entrée de la
huilerie permettant la
dégustation des fruits
et des huiles.
Ajout de robinets
supplémentaires.
Entretien de la fontaine.
Ouverture du camp militaire
permettant les visites aux
touristes
Réhabilitation du camp militaire
et renforcement de la structure.
Remise en forme de la toiture.
Intégration des
commodités de la vie
moderne.
Réhabilitation des
maisons en embellissent
les murs et renforçant
la structure.
Remise en forme de la
charpente et toiture.
Mise en place de
nouvelles portes et
fenêtres en bois.
Réhabilitation des
espaces intérieurs
Plantation de végétation ( fleurs,
arbres, oliviers...)
Remise en forme des sentiers avec
pose de pierres et pavé.
Exposition d'œuvres artisanales
kabyles.
Réhabilitation de
Thajmaath de façon à ce
qu'elle retrouve sa fonction.
Thajmmath
Sentiers
Maisons
Camp militaire
Fontaine
Huilerie
Actions immatérielles dans le but de réhabiliter Boumansour
Lorsqu'on parle de tourisme la première idée qui nous vient á l'esprit c'est le repos et la détente, mais désormais les touristes préfèrent des vacances plus dynamiques, mémorables, pleines d'expériences à la découverte de nouvelles choses les rendant ainsi mémorables. Le village de Boumansour possède
toutes les potentialités pouvant faire de lui l'une des destinations les plus attirantes pour les algériens et tout autre touriste du monde entier qui souhaiterait s'imprégner de culture kabyle.
Le patrimoine
historique
Le patrimoine
naturel
Le patrimoine
culturel
Timechret
Yennayer
Thaachourt
La langue
Kabyle
La musique
Kabyle
La cuisine
traditionnelle
Le Mont
Tamgout
La forêt de
Yakouren
Tissage et
broderie
Poteri
e
Bijoux
traditionnels
La robe
Kabyle et le
Barnous
-Organiser des randonnées
-Faire decouvrir des plats
traditionnels
-Faire découvrir les différents plats
traditionnels kabyles
-Vente d'ingrédients de la cuisine
kabyle tel que les épices kabyles
-Organiser une fête pour
célébrer yennayer
-Ventes d'ouvrages
d'écrivains kabyles
-Faire découvrir les
bases de langue
Tamazight et son
histoire
-Créer des repas qui
favoriseront l'échange et
les rencontres entre les
différents visiteurs
-Pendant les soirées
de week-end ou
durant la semaine
faire des concerts de
idhebbalen ou de
asvoughar
-Ski en hiver
-Visite de la Source thermale (Kiria)
-Balades à velo
-Randonnées
-Camping
-Randonnées
-Visites de différentes fontaines
-Achat d’objets traditionnels
-Nettoyage en échange d’un repas gratuit
-Camping
-Tyrolienne
-Vente
-Exposition d'œuvres
-Apprentissage des techniques de poterie
-Vente
-Exposition
-Vente
-Exposition
-Vente
-Exposition
Analyse conceptuelle à l'echelle du
groupement
7
El Hara:
El Hara est un ensemble de maisons
"ixxamen" et de pièces "tixxamin"
juxtaposées donnant sur une même
cour intérieur qu'on appelle
"amrah" ayant un meme
accès"asqif". Cet ensemble de
maisons abrite de plus les époux et
de leurs descendants (une famille
élargie).
Cour
(Lhara)
L'organisation sociale traditionnelle en kabylie est basée sur la famille élargie. Avec le mariage des enfants, l'extension de la maison se matérialise par la construction d'autres volumes, autour
d'une même cour, abritant chacune une nouvelle famille conjugale.
Typologies de maisons
On distingue 3 typologies de groupement des maisons traditionnelles kabyles
Maison à cours non
clôturée à 4 pièces.
Maison tripartite à cours
fermée avec une pièce
d'entrée( asqif).
Maison tripartite
sans cours à 3
pièces.
maison 1
maison 3
maison 4
Entrée
maison 1
maison 3
maison 4
Cour
(lhara) Entrée
(Asqif)
maison 2
maison 1 maison 2 maison 3
Typologie 1
Typologie 2
Typologie 3
Analyse conceptuelle de la maison Kabyle
8
porte
d'entrée
entrée en
chicane
(asqif)
◦juxtaposition du nouveau a l'ancien
Dans ce cas, l’ancienne maison est préservée, mais on y en
adosse une nouvelle, dotée des commodités modernes. Elle
est construite avec des matériaux autres que ceux disponibles
dans l’environnement immédiat et sans harmonie avec la
maison existante.
la maison kabyle est constituée d'une cours autour de
laquelle se développant les différentes entités de la maison
selon une organisation centralisée , avec une entrée en
chicane qui permet d'isoler les espaces intérieurs de
l'extérieur.
L’architecture traditionnelle kabyle, telle que construite par
nos ancêtres, répondait à une certaine logique constructive,
mais aussi aux besoins d’antan. C’était une architecture
évolutive, elle se transformait lentement au fur et à mesure
des besoins des occupants ; elle présentait notamment
l’avantage de ne pas dénaturer le paysage.
Axxam est une pièce unique qui se divise en trois parties,
chacune de ces parties correspond à une fonction définie
dans la maison.
◦Superposition du nouveau
à l’ancien
C’est la deuxième
possibilité d’agrandir la
maison kabyle, tout en
préservant l'ancienne
maison. On y construit au-
dessus avec des matériaux
nouveaux et toujours dans
l’esprit d’intégrer un
certain confort que l’on
n’avait pas dans l’ancienne
maison.
◦Démolition totale de l’ancien
Le cas le plus extrême dans la transformation du village,
est la démolition totale de la maison traditionnelle, pour
cause de manque de terrain ou autres problèmes. Une fois
celle-ci détruite, une nouvelle maison prend sa place ;
cette dernière, plus moderne et surtout plus fonctionnelle,
ne ressemble en aucun cas à la traditionnelle qui, elle,
s’intégrait mieux au paysage et surtout ne nuisait pas à
l’environnement vu les matériaux utilisés.
rené maunier《La construction collective de la maison en Kabylie 》
mémoire de MEZIANI Fatma et MESSAOUDI
Zahwa encadré par ACHILI Fadila
chambre
La cour
définition des différentes entitées de la maison kabyle
chambre
pièce á
vivre
cour
Chambres Espace de
vie
entrée
h.genevois "l'habitation kabyle"
Séparation intérieure de la maison
kabyle
Séparation extérieure des maisons
kabyles
Transformation des maisons
kabyles
mémoire de MEZIANI Fatma et MESSAOUDI Zahwa encadré
par ACHILI Fadila
vue en plan d'une maison kabyle
Coupe verticale de taaricht et
adaynin
Tuile rouge
Matériaux et techniques de construction:
Utilisation du bois pour les ouvertures et aussi dans la
structure
pierre seche et parfois
assemblée avec de la terre
Forme de la maison kabyle
Soubassement
Couronnement
corp
Orientation des maisons kabyles
Porte a l’ouest. fenetre au
nord: maison exposée aux
vents adoucissants du
sud_ouest toute l’année
porte a l’est. fenêtre au
sud : maison exposée
aux vents
rafraichissants du nord
_est
en été
les kabyles orientaient leurs maisons du façon à profiter du
vent rafraichissant venant du nord mais aussi des rayons
solaires venant du sud
Taarict : situé au-dessus de adaynin, il abrite les akkufi,
les jeunes mariés ou les autres enfants lorsque la famille
se sent à l’étroit. On y accède à partir d’un escalier très
raide qui sert également de rangement aux ustensiles
Adaynin : Situé en contrebas du
premier niveau de la maison qui
est taqaat, il est utilisé pour
héberger les animaux
Taqaat : elle occupe les
deux tiers de la maison
elle représente l’espace de
vie de la maison, situé
juste à l’entrée
Présentation générale
Conclusion
La construction du village de Boumansour s'inscrit-elle dans une démarche de développement durable ?
Développement
durable
Equité
sociale
Ecologie
Patrimoine Economie
Construction en pierre et
utilisation de matériaux locaux
Protection de l'environnement
naturel du village par ses
habitants
Fontaine
Thajmaath où est transmise la
culture et traditions kabyle par
les ancêtre
Belvédère Thajmaath La fontaine qui sert aussi de lieu
de rassemblement pour les
femmes
Huilerie Agriculture Le Belvédère qui est l'endroit
attirant le plus de touristes
En se basant sur les 3 piliers du développement durable auxquels furent ajouté la
dimension patrimoniale, nous arrivons à la conclusion que la structure des villages
kabyles et leur construction s'inscrit dans une démarche de développement durable, bien
que ce concept n'existait pas à l'époque où ces villages furent construits
Merci

Contenu connexe

Tendances

Ksar Ghardaia
Ksar GhardaiaKsar Ghardaia
Ksar Ghardaia
boudjemaa hibouche
 
Ghardaia
GhardaiaGhardaia
Ghardaia
hafouu
 
Maison traditionelle à mzab 7
Maison traditionelle à mzab 7Maison traditionelle à mzab 7
Maison traditionelle à mzab 7
hafouu
 
L'architecture vernaculaire de oued souf
L'architecture vernaculaire de oued soufL'architecture vernaculaire de oued souf
L'architecture vernaculaire de oued souf
Meriem Osmane
 
Village Kabyle : Ichikar
Village Kabyle : IchikarVillage Kabyle : Ichikar
Village Kabyle : Ichikar
Chris L'Ange
 
Analyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectifAnalyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectif
Archi UHBBC
 
CASBAH-alger.pptx
CASBAH-alger.pptxCASBAH-alger.pptx
CASBAH-alger.pptx
halimabelamri
 
la Maison mozabite
la Maison mozabitela Maison mozabite
la Maison mozabite
Sami Sahli
 
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergencesHabitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
ghafour abdou
 
Maison traditionelle à mzab 4
Maison traditionelle à mzab 4Maison traditionelle à mzab 4
Maison traditionelle à mzab 4
hafouu
 
Habitat Chaoui à Ghoufi
Habitat Chaoui à Ghoufi Habitat Chaoui à Ghoufi
Habitat Chaoui à Ghoufi
Sarra Achoura
 
Maison traditionelle au mzab
Maison traditionelle au mzab Maison traditionelle au mzab
Maison traditionelle au mzab
hafouu
 
Maison traditionelle à mzab 3
Maison traditionelle à mzab 3Maison traditionelle à mzab 3
Maison traditionelle à mzab 3
hafouu
 
Style mauresque
Style mauresqueStyle mauresque
Style mauresqueSami Sahli
 
L’architecture mozabites
L’architecture mozabitesL’architecture mozabites
L’architecture mozabites
hafouu
 

Tendances (20)

Ksar Ghardaia
Ksar GhardaiaKsar Ghardaia
Ksar Ghardaia
 
Ghardaia
GhardaiaGhardaia
Ghardaia
 
Exposer sur la casbah
Exposer sur la casbahExposer sur la casbah
Exposer sur la casbah
 
La casbah d'Alger
La casbah d'AlgerLa casbah d'Alger
La casbah d'Alger
 
Maison traditionelle à mzab 7
Maison traditionelle à mzab 7Maison traditionelle à mzab 7
Maison traditionelle à mzab 7
 
L'architecture vernaculaire de oued souf
L'architecture vernaculaire de oued soufL'architecture vernaculaire de oued souf
L'architecture vernaculaire de oued souf
 
Village Kabyle : Ichikar
Village Kabyle : IchikarVillage Kabyle : Ichikar
Village Kabyle : Ichikar
 
Fiche de lecture
Fiche de lectureFiche de lecture
Fiche de lecture
 
Analyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectifAnalyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectif
 
CASBAH-alger.pptx
CASBAH-alger.pptxCASBAH-alger.pptx
CASBAH-alger.pptx
 
la Maison mozabite
la Maison mozabitela Maison mozabite
la Maison mozabite
 
Mzab
MzabMzab
Mzab
 
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergencesHabitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
 
Maison traditionelle à mzab 4
Maison traditionelle à mzab 4Maison traditionelle à mzab 4
Maison traditionelle à mzab 4
 
Arcs
ArcsArcs
Arcs
 
Habitat Chaoui à Ghoufi
Habitat Chaoui à Ghoufi Habitat Chaoui à Ghoufi
Habitat Chaoui à Ghoufi
 
Maison traditionelle au mzab
Maison traditionelle au mzab Maison traditionelle au mzab
Maison traditionelle au mzab
 
Maison traditionelle à mzab 3
Maison traditionelle à mzab 3Maison traditionelle à mzab 3
Maison traditionelle à mzab 3
 
Style mauresque
Style mauresqueStyle mauresque
Style mauresque
 
L’architecture mozabites
L’architecture mozabitesL’architecture mozabites
L’architecture mozabites
 

Similaire à L'habitat groupé (boumansour)

Agriculture en milieu soninké: Témérunka (yaféra)
Agriculture en milieu soninké: Témérunka (yaféra)Agriculture en milieu soninké: Témérunka (yaféra)
Agriculture en milieu soninké: Témérunka (yaféra)senblackgirl
 
Aspects environnementaux
Aspects environnementauxAspects environnementaux
Aspects environnementauxlfiduras
 
Le Festival Miel
Le Festival MielLe Festival Miel
architecture vernaculaire de Djerba
architecture vernaculaire de Djerbaarchitecture vernaculaire de Djerba
architecture vernaculaire de Djerba
Maher Younes
 
Rapport de sortie des étudiants de l'université de zinder département de géog...
Rapport de sortie des étudiants de l'université de zinder département de géog...Rapport de sortie des étudiants de l'université de zinder département de géog...
Rapport de sortie des étudiants de l'université de zinder département de géog...
mahamane manirou abdou
 
habitat.pdf
habitat.pdfhabitat.pdf
habitat.pdf
KHADIDJAKARA3
 
Zayann2
Zayann2Zayann2
Habitat traditionnel chaoui
Habitat traditionnel chaouiHabitat traditionnel chaoui
Habitat traditionnel chaouiHiba Architecte
 
Zayann2
Zayann2Zayann2
Zayann2
Zayann2Zayann2
Diaporama du gîte "Ourthane"
Diaporama du  gîte "Ourthane"Diaporama du  gîte "Ourthane"
Diaporama du gîte "Ourthane"Houssayakobi
 
Les Gites touristiques
Les Gites touristiquesLes Gites touristiques
Les Gites touristiques
Islem Mehimdet
 
Commune de Diembéring
Commune de DiembéringCommune de Diembéring
Commune de Diembéring
Cherif Samsedine Sarr
 

Similaire à L'habitat groupé (boumansour) (15)

Agriculture en milieu soninké: Témérunka (yaféra)
Agriculture en milieu soninké: Témérunka (yaféra)Agriculture en milieu soninké: Témérunka (yaféra)
Agriculture en milieu soninké: Témérunka (yaféra)
 
Aspects environnementaux
Aspects environnementauxAspects environnementaux
Aspects environnementaux
 
Le Festival Miel
Le Festival MielLe Festival Miel
Le Festival Miel
 
architecture vernaculaire de Djerba
architecture vernaculaire de Djerbaarchitecture vernaculaire de Djerba
architecture vernaculaire de Djerba
 
Rapport de sortie des étudiants de l'université de zinder département de géog...
Rapport de sortie des étudiants de l'université de zinder département de géog...Rapport de sortie des étudiants de l'université de zinder département de géog...
Rapport de sortie des étudiants de l'université de zinder département de géog...
 
habitat.pdf
habitat.pdfhabitat.pdf
habitat.pdf
 
Zayann2
Zayann2Zayann2
Zayann2
 
Habitat traditionnel chaoui
Habitat traditionnel chaouiHabitat traditionnel chaoui
Habitat traditionnel chaoui
 
Zayann2
Zayann2Zayann2
Zayann2
 
Zayann2
Zayann2Zayann2
Zayann2
 
Diaporama du gîte "Ourthane"
Diaporama du  gîte "Ourthane"Diaporama du  gîte "Ourthane"
Diaporama du gîte "Ourthane"
 
Les Gites touristiques
Les Gites touristiquesLes Gites touristiques
Les Gites touristiques
 
Commune de Diembéring
Commune de DiembéringCommune de Diembéring
Commune de Diembéring
 
Bejaia
BejaiaBejaia
Bejaia
 
Ahoggar 01
Ahoggar 01Ahoggar 01
Ahoggar 01
 

Dernier

Productivité et politique industrielles: deux défis à relever conjointement
Productivité et politique industrielles: deux défis à relever conjointementProductivité et politique industrielles: deux défis à relever conjointement
Productivité et politique industrielles: deux défis à relever conjointement
La Fabrique de l'industrie
 
L'Observatoire politique ELABE pour Les Echos - Juin 2024
L'Observatoire politique ELABE pour Les Echos - Juin 2024L'Observatoire politique ELABE pour Les Echos - Juin 2024
L'Observatoire politique ELABE pour Les Echos - Juin 2024
contact Elabe
 
Webinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptxWebinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptx
Institut de l'Elevage - Idele
 
Les Français et les élections législatives
Les Français et les élections législativesLes Français et les élections législatives
Les Français et les élections législatives
contact Elabe
 
Rapport annuel de Max Havelaar France 2023
Rapport annuel de Max Havelaar France 2023Rapport annuel de Max Havelaar France 2023
Rapport annuel de Max Havelaar France 2023
bonanniromane89
 
Etat de l’opinion - Journée CCR CAT « Protégeons l’assurabilité »
Etat de l’opinion - Journée CCR CAT « Protégeons l’assurabilité »Etat de l’opinion - Journée CCR CAT « Protégeons l’assurabilité »
Etat de l’opinion - Journée CCR CAT « Protégeons l’assurabilité »
contact Elabe
 
Sondage ELABE pour Les Echos et l'Institut Montaigne -Les Français et la guer...
Sondage ELABE pour Les Echos et l'Institut Montaigne -Les Français et la guer...Sondage ELABE pour Les Echos et l'Institut Montaigne -Les Français et la guer...
Sondage ELABE pour Les Echos et l'Institut Montaigne -Les Français et la guer...
contact Elabe
 

Dernier (7)

Productivité et politique industrielles: deux défis à relever conjointement
Productivité et politique industrielles: deux défis à relever conjointementProductivité et politique industrielles: deux défis à relever conjointement
Productivité et politique industrielles: deux défis à relever conjointement
 
L'Observatoire politique ELABE pour Les Echos - Juin 2024
L'Observatoire politique ELABE pour Les Echos - Juin 2024L'Observatoire politique ELABE pour Les Echos - Juin 2024
L'Observatoire politique ELABE pour Les Echos - Juin 2024
 
Webinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptxWebinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptx
 
Les Français et les élections législatives
Les Français et les élections législativesLes Français et les élections législatives
Les Français et les élections législatives
 
Rapport annuel de Max Havelaar France 2023
Rapport annuel de Max Havelaar France 2023Rapport annuel de Max Havelaar France 2023
Rapport annuel de Max Havelaar France 2023
 
Etat de l’opinion - Journée CCR CAT « Protégeons l’assurabilité »
Etat de l’opinion - Journée CCR CAT « Protégeons l’assurabilité »Etat de l’opinion - Journée CCR CAT « Protégeons l’assurabilité »
Etat de l’opinion - Journée CCR CAT « Protégeons l’assurabilité »
 
Sondage ELABE pour Les Echos et l'Institut Montaigne -Les Français et la guer...
Sondage ELABE pour Les Echos et l'Institut Montaigne -Les Français et la guer...Sondage ELABE pour Les Echos et l'Institut Montaigne -Les Français et la guer...
Sondage ELABE pour Les Echos et l'Institut Montaigne -Les Français et la guer...
 

L'habitat groupé (boumansour)

  • 1. Analyse de l'habitat individuel groupé Cas du village de Boumansour Département d'architecture Atelier № 02 2020-2021 Université Mouloud Mammeri Tizi-Ouzou
  • 2. Menmbres du groupe AGGAD Belynda AIT TALEB Ouiza IDRES Sonya Equipe pédagogique Mr Belkhamsa Mme Lyazidi
  • 3. Introduction Ce travail consiste à analyser un exemple d’habitat individuel groupé. Nous avons fait le choix d’analyser le cas du village de Boumansour et de le réhabiliter. Nous tenterons à la fin de savoir si la construction du village de Boumansour s'inscrit dans une démarche de développement durable.
  • 4. Analyse contextuelle de la Kabylie du Djurdjura Analyse des villages Kabyles Aït El Kaïd, Aït lahcene, Boumansour Analyse conceptuelle à l'echelle du groupement Analyse conceptuelle de la maison Kabyle Plan de travail Synthèse Analyse du village de Boumansour Diagnostic sur l'état du village de Boumansour Réhabilitation du village de Boumansour Conclusion 1 2 3 4 5 6 7 8 9
  • 5. Analyse contextuelle de la Kabylie du Djurdjura 1
  • 6. La société kabyle, est composée d’une série de collectivités emboîtées, présentant des cercles concentriques d’honneur qui sont par ordre décroissant : -Thaqbilt (la confédération) - L’Aârche (la tribu) -Thaddarth (le village) -Adrum (le quartier) -Thaxxarubth (fraction) -L’Ḥara (ensemble de maison) -Axxam (maison) 2.La Kabylie de Djurdjura : Le Djurdjura est un massif montagneux du nord de l'Algérie, sur la bordure méditerranéenne, constituant la plus longue chaîne montagneuse de la Kabylie, ses limites naturelles englobent une partie de la wilaya de Tizi Ouzou (Draâ El Mizan jusqu’à Iferhounene) au Nord, et le versant Sud, comprenant les limites nord de la wilaya de Bouira, El Esnam, Bechloul, et les communes voisines dépendant de la wilaya de Bejaïa,et à l'ouest on trouve les montagnes des bibans. 1.Présentation du territoire kabyle: La Kabylie est située dans la région côtière méditerranéenne de l'Algérie. Étant sur le flanc boisé de l'Atlas tellien, elle se caractérise par un relief accidenté et montagneux. Elle englobe plusieures wilayas dont: Tizi-ouzou, Bouira, Boumerdes ainsi qu'une bonne partie de Sétif, Bourdj-bou-arreridj, Jijel et Msilla. Le village traditionnel kabyle occupe, invariablement, le sommet de crête, le versant ou la ligne de crête. Les raisons à cela sont multiples et variables, elles sont tantôt à caractère défensif, tantôt à visées économiques à savoir sauvegarder des terres fertiles et cultivables (la vallée de Sebaw), sources de revenus des sociétés rurales traditionnelles…etc. 5.dimension sociale 3.1..Relief La Kabylie est caractérisée par la fréquence de ses altitudes. Cette région comprend aussi des plaines et des basses collines, mais la montagne constitue la majeure partie de la Kabylie. 3.2.Hydrographie Les hydrologues qualifient le Djurdjura de « château d’eau percé » : la Kabylie étant parsemée de sources d’eau potable minérale et thermo-minérale. 3.3..Climat Le climat est typiquement méditerranéen. Les étés sont chauds tempérés par l’altitude et les hivers sont froids mais moins rudes que sur les montagnes voisines. La neige tombe quelque fois dans l’année mais ne tient pas longtemps dans la plupart du massif. Les pluies sont relativement abondantes pendant l’hiver et l’automne. Le printemps et l’automne sont des saisons agréables bien marquées. a/Pluviométrie Le massif du Djurdjura reçoit un total pluviométrique annuel variant entre 1500 à 2000 mm. Les variations des quantités pluviométriques indiquent une période humide qui s’étend du mois d’octobre au mois d’avril et une période sèche du mois de juin au mois de septembre. b/Températures La température moyenne maximale est de 28.9 C° correspondant au mois de Juillet qui représente le mois le plus chaud de l’année. La température moyenne minimale est de 3.9 C° correspondant au mois de janvier qui représente le mois le plus froid de l'année. c/Humidité de l’air Généralement dans la région du Djurdjura, l’humidité relative est de 64% au printemps et de 40% en été. d/Vents L’orientation Est –Ouest du Djurdjura, l’expose aux vents dominant d’hiver “ Nord Nord-Ouest“. La vitesse moyenne du vent sur le versant nord est supérieure à celle du versant sud ; elle est de 1.5m/s à 3m/s et peut dépasser les 20m/s au niveau des sommets. 4.1.Agriculture b/Arboriculture La région contient une richesse dans son plan vert avec ses différents types de végétation : Les arbres fruitiers (figuier, olivier, raisin, figuier barbarie ….) Les plantes utilisées dans la cuisine comme les légumes (pomme de terre, oignon, tomate) a/Forêt Au Djurdjura, les forêts sont les principaux pourvoyeurs des conditions de vie. Elles assurent l'habitat, la nourriture et les territoires de nidification de la faune. Ces forêts sont composées essentiellement de cèdres, chéne verts, de pins noirs, et de chénes de liège. 4.2.Faune domestique et faune sauvage La diversité des milieux que présente le Djurdjura implique une grande richesse faunistique, avec 122 espèces d’oiseaux. Le Djurdjura apparait comme l’un des massifs les plus riches en oiseaux du Nord algérien. Ses beaux massifs représentent le lieu de prédilection des rapaces dont l’aigle royal. Les mammifères les plus caractéristiques de la région nous citerons le singe magot qui vit en colonies avec 1200 à 1500 individus. Notons aussi une quantité importante de bétail (vaches, chèvres, moutons…) élevée par les paysans de la région. Taqbilt L3arc Taddart Adrum Taxarubt Axxam Source: mémoir master présenté par Mr Mecherouki Nourredine et Mr Rebiai Salah Eddine Assistée par : Mme Ait Lhaj Zoulikha La broderie, pratiquée exclusivement par les femmes, est principalement utilisée dans la confection des habits traditionnels portés à l'occasion des fêtes, en particulier des mariages tels que les burnous (ibidhiyen), les tapis, les couvertures, les takchabit ou les takendourt. Il utilise comme matière première la laine du mouton. 5.1.Tissage et broderie: La poterie tient un rôle important dans les fêtes, par exemple pour la cérémonie du henné, mais également dans la vie quotidienne, avec les jouets pour enfants qui sont des figurines représentant des animaux. 5.2.La poterie: Constitués d'argent, ils sont ornés de coraux récoltés en Méditerranée et parfois d'émaux. Il y a plusieurs sortes de bijoux qui correspondent à des usages particuliers : broches de front ou de poitrine (tavrucht) et fibules (tabzimt), qui retenaient les robes en divers points, ceintures (tahzamt), colliers (azrar), bracelets (azevg), bagues (tikhutam) et boucles d'oreilles (talukin). 5.3. Bijoux: Yennayer est la fête du premier jour de l’an amazigh, ou les kabyles préparent du couscous avec de la viande (poulet et acedluh) et une sauce a 7 légumes secs. Pour les nouveaux nés ils effectuent leur première coupe de cheveux et ils leur achètent une tête de bœuf. Les enfants se déguisent et parcourent les ruelles du village passant d’une maison à une autre en récoltant du sfenj, lemsemen, la semoule…. 5.4.Yennayer: Timechret (Taouzaât) intervenait pour faire face aux malheurs, notamment la sécheresse. Il consiste à sacrifier des bovins, pour permettre à tous les habitants du village de partager le même repas, quel que soit le rang social. 5.5.Timechret ou tawzaat: 5.6.Taachourt: fête religieuse, qui coïncide avec le 10 ème jour de l’an hégirien, Source: wikipedia Image: google 3.Dimension naturelle Village qui occupe le sommet de la coline Village qui occupe la ligne de créte Village qui occupe le versant Collines du Djurdjura Mer de Béjaia 4.dimension économique
  • 7. Analyse des villages Kabyles Aït El Kaïd, Aït lahcene, Boumansour 2
  • 8. Boumansour Ait El Kaid Ait Lahcene Thajmaath comme le montre la vue en plan du village de Boumansour, tajmaath ( qui est le lieu de rassemblement des habitants du village, notamment les hommes) se trouve au coeur du village. Thajmaath Thajmaath Thajmaath (lieu de rassemblement des habitants du village) se trouve a l'entree du village . Dans le cas du village de Ait Lahcene,Thajmaath se trouve pratiquement à la fin du village. anciennes constructions constructions récentes L'extension du village s'est faite de manière linéaire en suivant un axe se dirigeant vers le nord. anciennes constructions constructions récentes L'extension du village s'est faite en suivant le ligne de crête. Le village de Ait Lahcene, comme plusieurs autres villages de la Kabylie, se développe le long d'une crête et ce pour des raisons défensifs, il fut ainsi difficile l'accès pour les conquérants durant les différentes invasions. Le village est perché sur un piton rocheux. Il se situe sur une plaine au pied de le montagne du Djurdjura. Du fait de sont altitude de 617 m qui est largement inférieure à celle du Djurdjura, il est protégé des fortes tempêtes. Le village de Boumansour se developpede façon linéaire perpendiculairement à la montagne de Tamgout, le village est ainsi protégé des vents venant de la mer. Il s'appuie sur une petite colline et fait face a l'est, ainsi il bénéficie d'un excellent ensoleillement, favorisant ainsi l'agriculture. Tamgout Djurdjura Éléments constitutifs du village Éléments constitutifs du village Éléments constitutifs du village Configuration du village Configuration du village Configuration du village Fontaine Fontaine Fontaine Vents Est 2308 m 617 m Mosquee Mosquee Cimetière Mosquee Yakourene Ouadhia Beni Yenni 15,98 Km Le village de Boumasour est situe a 8 Km au nord-est de la commune de Yakourene, a 56.97 Km a l'est de la wilaya de Tizi Ouzou et a 15,55 Km de la dira d'Azazga. 45 Km Le village Ait El Kaid est situe a 43 KM a l'extreme sud de la Wilaya de Tizi Ouzou et il fait partie de la commune de Agouni Gueghrane faisant partie de la daira de Ouadia. 34,87 Km Ait Lahcene est un village de la commune de Beni Yenni, il est situe a 35 Km au sud de la wilaya de Tizi Ouzou. Situation du village Situation du village Situation du village
  • 10. L'analyse des 3 villages Kabyles nous ramène aux conclusions suivantes Boumansour Aït El Kaid Aït Lahcene Configuration Activité Thajmaath Fontaine Mosquée Orientation Perpendiculaire à la ligne de crête de la montagne de Tamgout Sur une plaine au pied du Djurdjura, perché sur un piton rocheux Le long d'une ligne de crête Plein est Nord Sud Agriculture Tourisme Artisanat, broderie et joaillerie À l'entree dfu village Au centre du village À la fin du village À l'entree du village À la fin du village Au centre du village À la fin du village À la fin du village Au centre du village conclusion ; les villages de la Kabylie du Djurdjura, aussi nombreux soit-ils, sont tous composés des mêmes éléments; fontaines, thajmaath, mosquées ... mais la position de ces derniers diffère d'un village à un autre ainsi pour leurs configuration, et ce en raison de plusieurs facteurs (économiques, sociales, historiques ...) Accessibilité Limites Une seule entrée Cinq entrées Trois entrées Forêt Forêt Village de Ait Larbaa et Taourirt Mimoune
  • 11. Analyse du village de Boumansour 4
  • 12. Situation du village Le village Boumansour est situé au Nord-est du chef-lieu de la commune de Yakouren à 46km à l’Est du chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou et à 11km de la ville d’Azazga. La commune de Yakouren se trouve dans la wilaya de Tizi- Ouzou au Nord de l'Algérie. Implantation du village Ce village adopte naturellement la configuration de la crête sur laquelle il est construit. Il est implanté le long d'une crête et perpendiculairement à la crête de la montagne de tamgout. village de boumansour Tamgout Formation du village Le village de Boumansour a subi une extension au fil du temps comme le montre la figure, le premier foyer se trouve à l'entrée du village, puis il s'est étendu de plus en plus en suivant le ligne de crête. Zone d’extension 2 Zone d’extension 3 Zone d’extension 4 Premier foyer Zone d’extension 1 La géographie de Boumansour est caractérisée par un site relativement accidenté à un caractère montagnard qui présente des pentes raides et escarpées b b a a coupe a-a coupe b-b mer tamgout boumansour pente de 30% pente de 22% boumansour yakourene Zekri Topographie
  • 13. Éléments constitutifs du village de Boumansour Thajmaath Elle se trouve entre la placette publique et les maisons du village Placette Le village s’organise au long d’un parcours qui débute par la placette publique et qui dessert chaque maison du village par des ruelles secondaires ou des impasses Belvédère Point culminant de la colline sur laquelle le village est implanté Fontaine Ancien camp militaire ( ancien camp de l'armée française) Huilerie Mosquée Vue en plan du village de Boumansour
  • 14. Diagnostic sur l'état du village de Boumansour 5
  • 15. Murs effondrés Charpente affaissée Non habitées Maison dans un état de dégradation avancé : Sentiers revêtues de grosses pierres et dans certaines parties du village non revêtues Thajmaath non utilisé Huilerie abandonnée et non exploitée Route goudronnée a l'entrée du village constitiée d'une grande placette pouvant faire office de parking Réhabilitation de certaines maisons du village, notamment embellissement des murs en pierres mais le village est déserté et non habité Mosquée à l'entrée du village toujours active et utilisée par les habitants du nouveau village de Boumansour Fontaine en bon état et entretenue par les habitants du nouveau village mais quasiment sèche Camp militaire de l'encienne armée française quasiment effondré Belvédère en très bon état et entretenu par les habitants du nouveau village. Il est le seul élément constitutif du village toujours actif Que faire face à l'état de dégradation du village de Boumansour et comment faire en sorte qu'il retrouve ses fonctions ? Problématique :
  • 16. Réhabilitation du village de Boumansour 6
  • 17. Réhabilitation des éléments physiques du village de Boumansour Réhabilitation et remise en forme de la huilerie en y intégrant toutes les commodités nécessaires. Vente de différentes huiles d'olive. Mise en place d'un buffet á l'entrée de la huilerie permettant la dégustation des fruits et des huiles. Ajout de robinets supplémentaires. Entretien de la fontaine. Ouverture du camp militaire permettant les visites aux touristes Réhabilitation du camp militaire et renforcement de la structure. Remise en forme de la toiture. Intégration des commodités de la vie moderne. Réhabilitation des maisons en embellissent les murs et renforçant la structure. Remise en forme de la charpente et toiture. Mise en place de nouvelles portes et fenêtres en bois. Réhabilitation des espaces intérieurs Plantation de végétation ( fleurs, arbres, oliviers...) Remise en forme des sentiers avec pose de pierres et pavé. Exposition d'œuvres artisanales kabyles. Réhabilitation de Thajmaath de façon à ce qu'elle retrouve sa fonction. Thajmmath Sentiers Maisons Camp militaire Fontaine Huilerie
  • 18. Actions immatérielles dans le but de réhabiliter Boumansour Lorsqu'on parle de tourisme la première idée qui nous vient á l'esprit c'est le repos et la détente, mais désormais les touristes préfèrent des vacances plus dynamiques, mémorables, pleines d'expériences à la découverte de nouvelles choses les rendant ainsi mémorables. Le village de Boumansour possède toutes les potentialités pouvant faire de lui l'une des destinations les plus attirantes pour les algériens et tout autre touriste du monde entier qui souhaiterait s'imprégner de culture kabyle. Le patrimoine historique Le patrimoine naturel Le patrimoine culturel Timechret Yennayer Thaachourt La langue Kabyle La musique Kabyle La cuisine traditionnelle Le Mont Tamgout La forêt de Yakouren Tissage et broderie Poteri e Bijoux traditionnels La robe Kabyle et le Barnous -Organiser des randonnées -Faire decouvrir des plats traditionnels -Faire découvrir les différents plats traditionnels kabyles -Vente d'ingrédients de la cuisine kabyle tel que les épices kabyles -Organiser une fête pour célébrer yennayer -Ventes d'ouvrages d'écrivains kabyles -Faire découvrir les bases de langue Tamazight et son histoire -Créer des repas qui favoriseront l'échange et les rencontres entre les différents visiteurs -Pendant les soirées de week-end ou durant la semaine faire des concerts de idhebbalen ou de asvoughar -Ski en hiver -Visite de la Source thermale (Kiria) -Balades à velo -Randonnées -Camping -Randonnées -Visites de différentes fontaines -Achat d’objets traditionnels -Nettoyage en échange d’un repas gratuit -Camping -Tyrolienne -Vente -Exposition d'œuvres -Apprentissage des techniques de poterie -Vente -Exposition -Vente -Exposition -Vente -Exposition
  • 19. Analyse conceptuelle à l'echelle du groupement 7
  • 20. El Hara: El Hara est un ensemble de maisons "ixxamen" et de pièces "tixxamin" juxtaposées donnant sur une même cour intérieur qu'on appelle "amrah" ayant un meme accès"asqif". Cet ensemble de maisons abrite de plus les époux et de leurs descendants (une famille élargie). Cour (Lhara) L'organisation sociale traditionnelle en kabylie est basée sur la famille élargie. Avec le mariage des enfants, l'extension de la maison se matérialise par la construction d'autres volumes, autour d'une même cour, abritant chacune une nouvelle famille conjugale. Typologies de maisons On distingue 3 typologies de groupement des maisons traditionnelles kabyles Maison à cours non clôturée à 4 pièces. Maison tripartite à cours fermée avec une pièce d'entrée( asqif). Maison tripartite sans cours à 3 pièces. maison 1 maison 3 maison 4 Entrée maison 1 maison 3 maison 4 Cour (lhara) Entrée (Asqif) maison 2 maison 1 maison 2 maison 3 Typologie 1 Typologie 2 Typologie 3
  • 21. Analyse conceptuelle de la maison Kabyle 8
  • 22. porte d'entrée entrée en chicane (asqif) ◦juxtaposition du nouveau a l'ancien Dans ce cas, l’ancienne maison est préservée, mais on y en adosse une nouvelle, dotée des commodités modernes. Elle est construite avec des matériaux autres que ceux disponibles dans l’environnement immédiat et sans harmonie avec la maison existante. la maison kabyle est constituée d'une cours autour de laquelle se développant les différentes entités de la maison selon une organisation centralisée , avec une entrée en chicane qui permet d'isoler les espaces intérieurs de l'extérieur. L’architecture traditionnelle kabyle, telle que construite par nos ancêtres, répondait à une certaine logique constructive, mais aussi aux besoins d’antan. C’était une architecture évolutive, elle se transformait lentement au fur et à mesure des besoins des occupants ; elle présentait notamment l’avantage de ne pas dénaturer le paysage. Axxam est une pièce unique qui se divise en trois parties, chacune de ces parties correspond à une fonction définie dans la maison. ◦Superposition du nouveau à l’ancien C’est la deuxième possibilité d’agrandir la maison kabyle, tout en préservant l'ancienne maison. On y construit au- dessus avec des matériaux nouveaux et toujours dans l’esprit d’intégrer un certain confort que l’on n’avait pas dans l’ancienne maison. ◦Démolition totale de l’ancien Le cas le plus extrême dans la transformation du village, est la démolition totale de la maison traditionnelle, pour cause de manque de terrain ou autres problèmes. Une fois celle-ci détruite, une nouvelle maison prend sa place ; cette dernière, plus moderne et surtout plus fonctionnelle, ne ressemble en aucun cas à la traditionnelle qui, elle, s’intégrait mieux au paysage et surtout ne nuisait pas à l’environnement vu les matériaux utilisés. rené maunier《La construction collective de la maison en Kabylie 》 mémoire de MEZIANI Fatma et MESSAOUDI Zahwa encadré par ACHILI Fadila chambre La cour définition des différentes entitées de la maison kabyle chambre pièce á vivre cour Chambres Espace de vie entrée h.genevois "l'habitation kabyle" Séparation intérieure de la maison kabyle Séparation extérieure des maisons kabyles Transformation des maisons kabyles mémoire de MEZIANI Fatma et MESSAOUDI Zahwa encadré par ACHILI Fadila vue en plan d'une maison kabyle Coupe verticale de taaricht et adaynin Tuile rouge Matériaux et techniques de construction: Utilisation du bois pour les ouvertures et aussi dans la structure pierre seche et parfois assemblée avec de la terre Forme de la maison kabyle Soubassement Couronnement corp Orientation des maisons kabyles Porte a l’ouest. fenetre au nord: maison exposée aux vents adoucissants du sud_ouest toute l’année porte a l’est. fenêtre au sud : maison exposée aux vents rafraichissants du nord _est en été les kabyles orientaient leurs maisons du façon à profiter du vent rafraichissant venant du nord mais aussi des rayons solaires venant du sud Taarict : situé au-dessus de adaynin, il abrite les akkufi, les jeunes mariés ou les autres enfants lorsque la famille se sent à l’étroit. On y accède à partir d’un escalier très raide qui sert également de rangement aux ustensiles Adaynin : Situé en contrebas du premier niveau de la maison qui est taqaat, il est utilisé pour héberger les animaux Taqaat : elle occupe les deux tiers de la maison elle représente l’espace de vie de la maison, situé juste à l’entrée Présentation générale
  • 24. La construction du village de Boumansour s'inscrit-elle dans une démarche de développement durable ? Développement durable Equité sociale Ecologie Patrimoine Economie Construction en pierre et utilisation de matériaux locaux Protection de l'environnement naturel du village par ses habitants Fontaine Thajmaath où est transmise la culture et traditions kabyle par les ancêtre Belvédère Thajmaath La fontaine qui sert aussi de lieu de rassemblement pour les femmes Huilerie Agriculture Le Belvédère qui est l'endroit attirant le plus de touristes
  • 25. En se basant sur les 3 piliers du développement durable auxquels furent ajouté la dimension patrimoniale, nous arrivons à la conclusion que la structure des villages kabyles et leur construction s'inscrit dans une démarche de développement durable, bien que ce concept n'existait pas à l'époque où ces villages furent construits
  • 26. Merci