SlideShare une entreprise Scribd logo
Bistro Genre - GRET
Prendre en compte le genre dans les
projets de développement
Pour quoi? Comment?
18 avril 2013
Marie-Dominique De Suremain
Pourquoi le genre?
Pour promouvoir la justice sociale et
l’égalité entre femmes et hommes comme
valeur d’émancipation humaine: approche
par les droits
Pour des raisons d’efficacité: le « plafond et
les murs de verre », « le sol de plomb », et les
discriminations envers les femmes, directes ou
indirectes, les violences, représentent un
gaspillage de talents, une division des tâches
dépassée, des freins au développement
Pour répondre à des questions
paradoxales ou stratégiques
• Banque Mondiale: pourquoi les femmes chefs de famille payent
moins bien leur microcrédit quand elles ont un nouveau
compagnon?
• Comment peut-on vivre dans un « quartier sans eau »?
• Faut-il ouvrir davantage le micro-crédit aux hommes pour se
développer en milieu rural et renoncer à préserver des ressources
monétaires pour les femmes?
• Pourquoi les femmes ne s’engagent pas clairement dans une
activité économique nouvelle (savon de karité), est-ce du désintérêt,
de la négligence?
• Comment est-ce possible que les femmes qui sont plus pauvres,
aient payé plus vite leurs logements que les hommes dans un
programme d’auto-construction?
Le genre : un rapport social : répartition
des tâches et du pouvoir entre F et H
• Approche sociologique, collective , non
individuelle, biologique ou psychologique
• Sur des différences biologiques, la société
construit une explication sociale, pour
assigner les femmes aux tâches liées à la
reproduction et au « care », dans une
hiérarchie sociale, enseignée et
intériorisée par tous et toutes.
Différents étages liés entre eux
1. La sexualité, la reproduction humaine : des représentations et
une organisation sociale. Il n’y a pas de « taux naturel de
fécondité ». L’identité sexuelle.
2. le travail dit « productif » et « reproductif »-le care
3. Le rapport à l’environnement naturel et construit: l’eau, le
logement, l’énergie, le transport, tous les services d’information et
de communication
4. l’éducation formelle et informelle, la culture
5. le pouvoir transversal dans la famille, la société
6. Les violences résultat/cause des inégalités F/H, ciment, menace
Dans tous les domaines, les rapports hommes-femmes tendent à se
réorganiser pour maintenir le système,
ils évoluent constamment.
les analyser finement.
Niveau 1
Femmes et développement
Années 80-90: l’accent est mis sur « les femmes et… »,
contre l’invisibilité, la dévalorisation, le manque de données
sexo-spécifiques.
RENDRE VISIBLE ET VALORISER LES FEMMES
LUTTER CONTRE 3 SYNDROMES
Syndrome de Levy Strauss: « tout le monde partit en
pirogue, laissant le village abandonné avec les femmes et
les enfants »
Syndrome du paquet: « les femmes et les enfants » ou
« ma femme et mes enfants ».
Syndrome de la sexualisation, victimisation, les femmes
comme groupe par nature « vulnérable »
Interroger les femmes
une information plus réelle et complète
Bogota: couverture en eau
potable théorique de 90%
• Au total 65% des femmes
affectées par une
SURCHARGE MASSIVE (par
des coupures dans la journée
30%, un service la nuit
uniquement 20%, la nuit sans
horaire 20%, ou sans horaire
fixes du tout 35%, ce qui crée
beaucoup de stress et de
temps perdu. Moins qu’aux
bornes fontaires d’Afrique?
• Les lunettes « genre »: plus de
quartiers « sans eau » mais des
quartiers « où les femmes
portent l’eau », où elles
assurent le service et doivent
donc participer aux solutions.
.
Niveau 2
le genre transversal
• Insuffisances du niveau 1:
– Petits projets, peu de moyens pour les
spécialistes ou projets ciblés
– Tandis que les « grands » projets
maintiennent les rôles traditionnels, sans
toucher les inégalités
• Développer le mainstreaming (N1+N2)
– Renforcer l’approche sociale dans tous les
projets et l’analyse des enjeux (voir le « bio »)
5 outils fondamentaux
• Division du travail H/F: (cartographie)
productif/reproductif, mais aussi rémunéré
• Budgets temps
• Accès et contrôle des ressources et des
bénéfices
• Besoins pratiques et intérêts stratégiques
de genre
• De l’accompagnement au changement
(RAF)
Les budgets temps
Aujourd’hui en Afrique, les femmes rurales
pilent - mais travaillent +
Méthodes participatives
Causeries et
champs école paysan
Des questions permanentes
• Est-on dans l’analyse sociologique ou dans le
stéréotype?
• Dans des situations individuelles a-typiques ou
dans une réalité sociale globale?
• Tous les étages ne bougent pas de façon
cohérente et simultanée. Le système se
recompose et les contradictions sont multiples
• Comment aborder les questions socio-
culturelles dans un projet technique? Ne
risque-t-on pas de se projeter de façon euro-
centrique?
Le changement culturel et
économique en marche partout
• L’urbanisation, le sida, le changement
climatique, les migrations, les
dévaluations, la mondialisation, le boom
démographique >> les relations F/H.
• Et la faiblesse des politiques publiques
augmente la surcharge des femmes
• Le « care » se monétarise. Mais se scinde
entre métiers d’hommes (eau, machines)
et de femmes (transformation agricole
manuelle, garde d’enfants).
Déconstruire les représentations
Les hommes changent
certains hommes valorisent les femmes
mais pas tous (privé/public)
• Elles mettent leurs revenus « là où il
le faut » (fugnu koy def, « yon » la).
Leurs besoins personnels passent
après « La marmite ne permet pas à
la femme de garder quelque chose ».
• Pour l’homme s’il donne du riz, il
pense qu’il a tout fait, il ne s’occupe
plus du bois, de l’huile. La femme se
débrouille pour le reste.
• vu leur participation dans l’économie
du village, on ne prend plus des
décisions sans elles »
• « L’avoir de la femme n’échappe pas
à l’homme ». Malgré la participation
des femmes dans le ménage,
l’homme reste la référence et le chef.
Les femmes peuvent se dévaloriser
elles-mêmes (en rouge)
• B vit dans une grande famille. Elle ne fait que nettoyer la maison quand
arrive son tour. Chaque femme gère le petit déjeuner de sa progéniture et
les deux principaux repas sont communs. Elle va rarement au champ sauf
pour le battage du riz rémunéré en nature au 10ème de la quantité battue.
Elle plante dans le champ du mari des légumes qui lui servent de
condiments pour les repas. Elle en vend pour participer à la dépense
quotidienne. Ce sont des revenus petits mais réguliers. Elle a un petit
commerce de mangues, qui ne lui prend pas beaucoup de temps.
L’argent gagné sert à des tontines légères (ustensiles de cuisine). Avec
les tontines les plus consistantes, elle investit dans de l’élevage. Elle fait
les tresses lors des fêtes religieuses. Par ordre, ses revenus proviennent
des légumes, du petit commerce et des tresses. L’argent obtenu de la
transformation du riz n’a pas encore bousculé l’ordre de ses revenus.
Cependant, dans son foyer, elle sent un mari plus attentif à elle, un respect
renforcé. En cas de sortie, son mari reste pour garder les enfants.
Elles analysent les relations F/H
• Les femmes se positionnent
en fonction du fait de gagner
ou non de l’argent
• Mais elles peuvent aussi
remettre en cause
l’émancipation économique
induite par l’introduction de
l’argent, soit pour maintenir la
position de l’homme, soit en
critiquant « l’argent-roi »
S’émanciper en gagnant de
l’argent comme les hommes
• Si tu ne fais « rien »
(pas d’AGR), ta
parole n’est pas
considérée (amo
baat).
• L’activité
économique
détermine la
condition de la
femme
• on s’autonomise et
on réduit notre
dépendance vis-à-
vis de nos maris
• Les activités nous
permettent d’être
considérée dans la
maison et d’avoir
notre mot et point
de vue
« L’argent n’est pas tout »
• Quelque soit ta
richesse, ta fortune, la
parole de la femme ne
change pas. Il y aura
toujours un « khilifa »,
un chef, quelqu’un qui
décide et c’est le mari
• Même si le mari lui
donne le privilège de
décider, elle refuse
par « humilité »
• quelque soit ma fortune je
resterai toujours ce que je
suis, parce que c’est
honteux d’avoir de la
richesse et de changer de
comportement. Richesse
et pauvreté cheminent
ensemble, tu peux être
riche aujourd’hui et
pauvre demain, ainsi va
la vie.
Les mots pour le dire
• Egalité
• Parité
• Complémentarité
• Équité
• Genre dans le développement
• Identité de genre
• Projets spécifiques/projets mainstreaming
ou transversaux
Un avenir meilleur pour
tous et toutes
Je vous remercie

Contenu connexe

Tendances

L’analyse transactionnelle
L’analyse transactionnelleL’analyse transactionnelle
L’analyse transactionnelle
Vincent Bogaers
 
Equality Of Men And Women
Equality Of Men And WomenEquality Of Men And Women
Equality Of Men And Women
Syed Anas Abdali
 
Masculinidades y violencia
Masculinidades y violenciaMasculinidades y violencia
Masculinidades y violencia
Francisco Alvarez Bello
 
La grh à travers les compétences pour améliorer la
La grh à travers les compétences pour améliorer laLa grh à travers les compétences pour améliorer la
La grh à travers les compétences pour améliorer la
Allaeddine Makhlouk
 
Gender training workshop for iita 6 gender policy and budgeting day 2
Gender training workshop for iita 6  gender policy and budgeting day 2Gender training workshop for iita 6  gender policy and budgeting day 2
Gender training workshop for iita 6 gender policy and budgeting day 2
International Institute of Tropical Agriculture
 
Entreprenariat feminin
Entreprenariat femininEntreprenariat feminin
Entreprenariat feminin
Ahmed Tantim
 
Théorie des organisations supports de cours chap 1 à 4
Théorie des organisations   supports de cours chap 1 à 4Théorie des organisations   supports de cours chap 1 à 4
Théorie des organisations supports de cours chap 1 à 4
Hamza Loulidi
 
Women empowerment in india
Women empowerment in indiaWomen empowerment in india
Women empowerment in india
kanhaiya jha
 
Cours de Gestion du temps
Cours de Gestion du tempsCours de Gestion du temps
Cours de Gestion du temps
Echecs et Stratégie
 
Ecoles des relations humaines
Ecoles des relations humainesEcoles des relations humaines
Ecoles des relations humaines
elhassan2007
 
Conduite du changement : les bases
Conduite du changement : les basesConduite du changement : les bases
Conduite du changement : les bases
Pascal Ponty
 
GESTION DU STRESS.pptx
GESTION DU STRESS.pptxGESTION DU STRESS.pptx
GESTION DU STRESS.pptx
TOUAFRI
 
7 Outils de résolution de problèmes
7 Outils de résolution de problèmes7 Outils de résolution de problèmes
7 Outils de résolution de problèmes
TOOL_Z
 
Carte conceptuelle d'une organisation
Carte conceptuelle d'une organisationCarte conceptuelle d'une organisation
Carte conceptuelle d'une organisation
CÔTE Jean-Pascal
 
Les conflits en entreprises
Les conflits en entreprisesLes conflits en entreprises
Les conflits en entreprises
Florent Alima
 
Gender equality
Gender equalityGender equality
Gender equality
awidzinska
 
Igualdad de-genero
Igualdad de-generoIgualdad de-genero
Igualdad de-genero
ivan hernandez galindo
 
La transformation Agile de GIRO
La transformation Agile de GIROLa transformation Agile de GIRO
La transformation Agile de GIRO
Agile Montréal
 

Tendances (20)

L’analyse transactionnelle
L’analyse transactionnelleL’analyse transactionnelle
L’analyse transactionnelle
 
Equality Of Men And Women
Equality Of Men And WomenEquality Of Men And Women
Equality Of Men And Women
 
Masculinidades y violencia
Masculinidades y violenciaMasculinidades y violencia
Masculinidades y violencia
 
La grh à travers les compétences pour améliorer la
La grh à travers les compétences pour améliorer laLa grh à travers les compétences pour améliorer la
La grh à travers les compétences pour améliorer la
 
Gender training workshop for iita 6 gender policy and budgeting day 2
Gender training workshop for iita 6  gender policy and budgeting day 2Gender training workshop for iita 6  gender policy and budgeting day 2
Gender training workshop for iita 6 gender policy and budgeting day 2
 
Entreprenariat feminin
Entreprenariat femininEntreprenariat feminin
Entreprenariat feminin
 
Théorie des organisations supports de cours chap 1 à 4
Théorie des organisations   supports de cours chap 1 à 4Théorie des organisations   supports de cours chap 1 à 4
Théorie des organisations supports de cours chap 1 à 4
 
Women empowerment in india
Women empowerment in indiaWomen empowerment in india
Women empowerment in india
 
Cours de Gestion du temps
Cours de Gestion du tempsCours de Gestion du temps
Cours de Gestion du temps
 
6 Sigma
6 Sigma6 Sigma
6 Sigma
 
Ecoles des relations humaines
Ecoles des relations humainesEcoles des relations humaines
Ecoles des relations humaines
 
Conduite du changement : les bases
Conduite du changement : les basesConduite du changement : les bases
Conduite du changement : les bases
 
GESTION DU STRESS.pptx
GESTION DU STRESS.pptxGESTION DU STRESS.pptx
GESTION DU STRESS.pptx
 
7 Outils de résolution de problèmes
7 Outils de résolution de problèmes7 Outils de résolution de problèmes
7 Outils de résolution de problèmes
 
Carte conceptuelle d'une organisation
Carte conceptuelle d'une organisationCarte conceptuelle d'une organisation
Carte conceptuelle d'une organisation
 
Les conflits en entreprises
Les conflits en entreprisesLes conflits en entreprises
Les conflits en entreprises
 
Gender equality
Gender equalityGender equality
Gender equality
 
Igualdad de-genero
Igualdad de-generoIgualdad de-genero
Igualdad de-genero
 
H.mintzberg
H.mintzbergH.mintzberg
H.mintzberg
 
La transformation Agile de GIRO
La transformation Agile de GIROLa transformation Agile de GIRO
La transformation Agile de GIRO
 

En vedette

Les trois dimensions du genre
Les trois dimensions du genreLes trois dimensions du genre
Les trois dimensions du genre
Souad Azizi
 
Introduction au Genre
Introduction au GenreIntroduction au Genre
Introduction au Genre
Nathalie Traore
 
SociologyExchange.co.uk Shared Resource
SociologyExchange.co.uk Shared ResourceSociologyExchange.co.uk Shared Resource
SociologyExchange.co.uk Shared Resource
sociologyexchange.co.uk
 
Héritier La notion de valence différentielle des sexes
Héritier La notion de valence différentielle des sexesHéritier La notion de valence différentielle des sexes
Héritier La notion de valence différentielle des sexes
Souad Azizi
 
BistrO juin 2012 - Des politiques basées sur des preuves
BistrO juin 2012 - Des politiques basées sur des preuvesBistrO juin 2012 - Des politiques basées sur des preuves
BistrO juin 2012 - Des politiques basées sur des preuves
Gret
 
Check list de genre fr
Check list de genre frCheck list de genre fr
Check list de genre fr
CWEHF
 
FORMATION INA EXPERT 2014 : 1. Préparer un entretien, l’enregistrer, l’archiv...
FORMATION INA EXPERT 2014 : 1. Préparer un entretien, l’enregistrer, l’archiv...FORMATION INA EXPERT 2014 : 1. Préparer un entretien, l’enregistrer, l’archiv...
FORMATION INA EXPERT 2014 : 1. Préparer un entretien, l’enregistrer, l’archiv...
Phonothèque MMSH
 
Premier Plan wallon de Gender Mainstreaming
Premier Plan wallon  de Gender MainstreamingPremier Plan wallon  de Gender Mainstreaming
Premier Plan wallon de Gender Mainstreaming
CWEHF
 
Power point gps 2011-2012
Power point gps 2011-2012Power point gps 2011-2012
Power point gps 2011-2012
GPS20112012
 
Power point oculus rift final
Power point oculus rift finalPower point oculus rift final
Power point oculus rift final
laurence allard
 
Mead Le concept de construction sociale des sexes
Mead Le concept de construction sociale des sexesMead Le concept de construction sociale des sexes
Mead Le concept de construction sociale des sexes
Souad Azizi
 
Juego Tetris en 3 D
Juego Tetris en 3 DJuego Tetris en 3 D
Juego Tetris en 3 D
Jugar Con Juegos
 
PRAGATI implemented the “WOMEN EMPOWERMENT PROGRAM THROUGH SELF-HELP GROUPS”
PRAGATI implemented the “WOMEN EMPOWERMENT PROGRAM THROUGH SELF-HELP GROUPS”PRAGATI implemented the “WOMEN EMPOWERMENT PROGRAM THROUGH SELF-HELP GROUPS”
PRAGATI implemented the “WOMEN EMPOWERMENT PROGRAM THROUGH SELF-HELP GROUPS”
Secretary-Pragati Dehradun
 
Crónica número dieciocho
Crónica número dieciochoCrónica número dieciocho
Crónica número dieciocho
Luis Bados Ramirez
 
Coma
ComaComa
PropriéTéS Des Fonctions
PropriéTéS Des FonctionsPropriéTéS Des Fonctions
PropriéTéS Des Fonctions
atire
 
6. arturo ortiz. adolescentes y solventes
6. arturo ortiz. adolescentes y solventes6. arturo ortiz. adolescentes y solventes
6. arturo ortiz. adolescentes y solventes
Miguel Rivera
 

En vedette (20)

Les trois dimensions du genre
Les trois dimensions du genreLes trois dimensions du genre
Les trois dimensions du genre
 
Introduction au Genre
Introduction au GenreIntroduction au Genre
Introduction au Genre
 
Theorie du genre
Theorie du genreTheorie du genre
Theorie du genre
 
SociologyExchange.co.uk Shared Resource
SociologyExchange.co.uk Shared ResourceSociologyExchange.co.uk Shared Resource
SociologyExchange.co.uk Shared Resource
 
Héritier La notion de valence différentielle des sexes
Héritier La notion de valence différentielle des sexesHéritier La notion de valence différentielle des sexes
Héritier La notion de valence différentielle des sexes
 
BistrO juin 2012 - Des politiques basées sur des preuves
BistrO juin 2012 - Des politiques basées sur des preuvesBistrO juin 2012 - Des politiques basées sur des preuves
BistrO juin 2012 - Des politiques basées sur des preuves
 
Check list de genre fr
Check list de genre frCheck list de genre fr
Check list de genre fr
 
FORMATION INA EXPERT 2014 : 1. Préparer un entretien, l’enregistrer, l’archiv...
FORMATION INA EXPERT 2014 : 1. Préparer un entretien, l’enregistrer, l’archiv...FORMATION INA EXPERT 2014 : 1. Préparer un entretien, l’enregistrer, l’archiv...
FORMATION INA EXPERT 2014 : 1. Préparer un entretien, l’enregistrer, l’archiv...
 
Premier Plan wallon de Gender Mainstreaming
Premier Plan wallon  de Gender MainstreamingPremier Plan wallon  de Gender Mainstreaming
Premier Plan wallon de Gender Mainstreaming
 
Power point gps 2011-2012
Power point gps 2011-2012Power point gps 2011-2012
Power point gps 2011-2012
 
Power point oculus rift final
Power point oculus rift finalPower point oculus rift final
Power point oculus rift final
 
Mead Le concept de construction sociale des sexes
Mead Le concept de construction sociale des sexesMead Le concept de construction sociale des sexes
Mead Le concept de construction sociale des sexes
 
Juego Tetris en 3 D
Juego Tetris en 3 DJuego Tetris en 3 D
Juego Tetris en 3 D
 
PRAGATI implemented the “WOMEN EMPOWERMENT PROGRAM THROUGH SELF-HELP GROUPS”
PRAGATI implemented the “WOMEN EMPOWERMENT PROGRAM THROUGH SELF-HELP GROUPS”PRAGATI implemented the “WOMEN EMPOWERMENT PROGRAM THROUGH SELF-HELP GROUPS”
PRAGATI implemented the “WOMEN EMPOWERMENT PROGRAM THROUGH SELF-HELP GROUPS”
 
Crónica número dieciocho
Crónica número dieciochoCrónica número dieciocho
Crónica número dieciocho
 
Hmr
HmrHmr
Hmr
 
Coma
ComaComa
Coma
 
Challen2
Challen2Challen2
Challen2
 
PropriéTéS Des Fonctions
PropriéTéS Des FonctionsPropriéTéS Des Fonctions
PropriéTéS Des Fonctions
 
6. arturo ortiz. adolescentes y solventes
6. arturo ortiz. adolescentes y solventes6. arturo ortiz. adolescentes y solventes
6. arturo ortiz. adolescentes y solventes
 

Similaire à Powerpoint genre 18.04.013- gret

Données sur l'égalité des sexes en RDC
Données sur l'égalité des sexes en RDCDonnées sur l'égalité des sexes en RDC
Données sur l'égalité des sexes en RDC
Delphine Brun
 
Présentation Crédit aux Femmes Actives! (06-2012)
Présentation Crédit aux Femmes Actives! (06-2012)Présentation Crédit aux Femmes Actives! (06-2012)
Présentation Crédit aux Femmes Actives! (06-2012)
Crédit aux Femmes Actives!
 
Présentation de l'habitat partagé
Présentation de l'habitat partagéPrésentation de l'habitat partagé
Présentation de l'habitat partagé
Webullition
 
Space 2019 comment aborder la durabilite sociale des exploitations d elevage ...
Space 2019 comment aborder la durabilite sociale des exploitations d elevage ...Space 2019 comment aborder la durabilite sociale des exploitations d elevage ...
Space 2019 comment aborder la durabilite sociale des exploitations d elevage ...
Institut de l'Elevage - Idele
 
LA DIMENSION GENRE DANS LA CHAINE DE VALEUR AGRICOLE
LA DIMENSION GENRE DANS LA CHAINE DE VALEUR AGRICOLELA DIMENSION GENRE DANS LA CHAINE DE VALEUR AGRICOLE
LA DIMENSION GENRE DANS LA CHAINE DE VALEUR AGRICOLE
Pan African Farmers Organization
 
LA DIMENSION GENRE DANS LA CHAINE DE VALEUR AGRICOLE
LA DIMENSION GENRE DANS LA CHAINE DE VALEUR AGRICOLELA DIMENSION GENRE DANS LA CHAINE DE VALEUR AGRICOLE
LA DIMENSION GENRE DANS LA CHAINE DE VALEUR AGRICOLE
FCA (Forum du Conseil Agricole) & SNRA (Système National de Recherche Agricole)
 
Rapport OXFAM: Crise alimentaire, genre et resilience au Sahel
Rapport OXFAM: Crise alimentaire, genre et resilience au SahelRapport OXFAM: Crise alimentaire, genre et resilience au Sahel
Rapport OXFAM: Crise alimentaire, genre et resilience au Sahel
Fatimata Kone
 
La femme dans le monde
La femme dans le mondeLa femme dans le monde
La femme dans le monde
iesboliches
 
La femme dans le monde
La femme dans le mondeLa femme dans le monde
La femme dans le monde
iesboliches
 
Sel infos 133 Septembre 2017
Sel infos 133 Septembre 2017Sel infos 133 Septembre 2017
Sel infos 133 Septembre 2017
SEL
 
Moi, je m'implique!
Moi, je m'implique!Moi, je m'implique!
PUIGGROS, O. La gouvernance territoriale genrée un enjeu du développement dur...
PUIGGROS, O. La gouvernance territoriale genrée un enjeu du développement dur...PUIGGROS, O. La gouvernance territoriale genrée un enjeu du développement dur...
PUIGGROS, O. La gouvernance territoriale genrée un enjeu du développement dur...
IT-Gatineau2011
 
Niger : des produits transformés au bénéfice des femmes, de leur communauté e...
Niger : des produits transformés au bénéfice des femmes, de leur communauté e...Niger : des produits transformés au bénéfice des femmes, de leur communauté e...
Niger : des produits transformés au bénéfice des femmes, de leur communauté e...
Kevin Lognoné
 
Communiqu'ailes nov 2015
Communiqu'ailes nov 2015Communiqu'ailes nov 2015
Communiqu'ailes nov 2015
Entre Ailes Ste-Julie
 
Rêve-Elle-Action de l'été 2020
Rêve-Elle-Action de l'été 2020Rêve-Elle-Action de l'été 2020
Rêve-Elle-Action de l'été 2020
Cybersolidaires
 
Newsletter muzac magazine mars 2017
Newsletter muzac magazine   mars 2017Newsletter muzac magazine   mars 2017
Newsletter muzac magazine mars 2017
Redaction InfosCaraïbes
 
Les femmes peuvent-elles sauver l'économie?
Les femmes peuvent-elles sauver l'économie?Les femmes peuvent-elles sauver l'économie?
Les femmes peuvent-elles sauver l'économie?
Isabella Lenarduzzi
 
Ppp 2012 présentation 1 - atelier imt
Ppp 2012   présentation 1 - atelier imtPpp 2012   présentation 1 - atelier imt
Ppp 2012 présentation 1 - atelier imt
Groupe IMT
 

Similaire à Powerpoint genre 18.04.013- gret (20)

Données sur l'égalité des sexes en RDC
Données sur l'égalité des sexes en RDCDonnées sur l'égalité des sexes en RDC
Données sur l'égalité des sexes en RDC
 
Présentation Crédit aux Femmes Actives! (06-2012)
Présentation Crédit aux Femmes Actives! (06-2012)Présentation Crédit aux Femmes Actives! (06-2012)
Présentation Crédit aux Femmes Actives! (06-2012)
 
Présentation de l'habitat partagé
Présentation de l'habitat partagéPrésentation de l'habitat partagé
Présentation de l'habitat partagé
 
Space 2019 comment aborder la durabilite sociale des exploitations d elevage ...
Space 2019 comment aborder la durabilite sociale des exploitations d elevage ...Space 2019 comment aborder la durabilite sociale des exploitations d elevage ...
Space 2019 comment aborder la durabilite sociale des exploitations d elevage ...
 
LA DIMENSION GENRE DANS LA CHAINE DE VALEUR AGRICOLE
LA DIMENSION GENRE DANS LA CHAINE DE VALEUR AGRICOLELA DIMENSION GENRE DANS LA CHAINE DE VALEUR AGRICOLE
LA DIMENSION GENRE DANS LA CHAINE DE VALEUR AGRICOLE
 
LA DIMENSION GENRE DANS LA CHAINE DE VALEUR AGRICOLE
LA DIMENSION GENRE DANS LA CHAINE DE VALEUR AGRICOLELA DIMENSION GENRE DANS LA CHAINE DE VALEUR AGRICOLE
LA DIMENSION GENRE DANS LA CHAINE DE VALEUR AGRICOLE
 
Rapport OXFAM: Crise alimentaire, genre et resilience au Sahel
Rapport OXFAM: Crise alimentaire, genre et resilience au SahelRapport OXFAM: Crise alimentaire, genre et resilience au Sahel
Rapport OXFAM: Crise alimentaire, genre et resilience au Sahel
 
La femme dans le monde
La femme dans le mondeLa femme dans le monde
La femme dans le monde
 
La femme dans le monde
La femme dans le mondeLa femme dans le monde
La femme dans le monde
 
Sel infos 133 Septembre 2017
Sel infos 133 Septembre 2017Sel infos 133 Septembre 2017
Sel infos 133 Septembre 2017
 
Moi, je m'implique!
Moi, je m'implique!Moi, je m'implique!
Moi, je m'implique!
 
PUIGGROS, O. La gouvernance territoriale genrée un enjeu du développement dur...
PUIGGROS, O. La gouvernance territoriale genrée un enjeu du développement dur...PUIGGROS, O. La gouvernance territoriale genrée un enjeu du développement dur...
PUIGGROS, O. La gouvernance territoriale genrée un enjeu du développement dur...
 
Niger : des produits transformés au bénéfice des femmes, de leur communauté e...
Niger : des produits transformés au bénéfice des femmes, de leur communauté e...Niger : des produits transformés au bénéfice des femmes, de leur communauté e...
Niger : des produits transformés au bénéfice des femmes, de leur communauté e...
 
Communiqu'ailes nov 2015
Communiqu'ailes nov 2015Communiqu'ailes nov 2015
Communiqu'ailes nov 2015
 
Rêve-Elle-Action de l'été 2020
Rêve-Elle-Action de l'été 2020Rêve-Elle-Action de l'été 2020
Rêve-Elle-Action de l'été 2020
 
Dépliant centre 2011
Dépliant centre 2011Dépliant centre 2011
Dépliant centre 2011
 
Newsletter muzac magazine mars 2017
Newsletter muzac magazine   mars 2017Newsletter muzac magazine   mars 2017
Newsletter muzac magazine mars 2017
 
Cs1 p1 parent l'isolement social
Cs1 p1 parent   l'isolement socialCs1 p1 parent   l'isolement social
Cs1 p1 parent l'isolement social
 
Les femmes peuvent-elles sauver l'économie?
Les femmes peuvent-elles sauver l'économie?Les femmes peuvent-elles sauver l'économie?
Les femmes peuvent-elles sauver l'économie?
 
Ppp 2012 présentation 1 - atelier imt
Ppp 2012   présentation 1 - atelier imtPpp 2012   présentation 1 - atelier imt
Ppp 2012 présentation 1 - atelier imt
 

Plus de Gret

BistrO mars 2013 - La RSE des entreprises françaises et le Gret par Pierre Ja...
BistrO mars 2013 - La RSE des entreprises françaises et le Gret par Pierre Ja...BistrO mars 2013 - La RSE des entreprises françaises et le Gret par Pierre Ja...
BistrO mars 2013 - La RSE des entreprises françaises et le Gret par Pierre Ja...
Gret
 
BistrO novembre 2012 - Une croissance inclusive et durable par Armand Rioust ...
BistrO novembre 2012 - Une croissance inclusive et durable par Armand Rioust ...BistrO novembre 2012 - Une croissance inclusive et durable par Armand Rioust ...
BistrO novembre 2012 - Une croissance inclusive et durable par Armand Rioust ...
Gret
 
Bistro septembre 2012- Les quartiers précaires par Aurore Mansion et Virginie...
Bistro septembre 2012- Les quartiers précaires par Aurore Mansion et Virginie...Bistro septembre 2012- Les quartiers précaires par Aurore Mansion et Virginie...
Bistro septembre 2012- Les quartiers précaires par Aurore Mansion et Virginie...
Gret
 
BistrO septembre 2012 - Mathilde Dupré - Financement du développement : parad...
BistrO septembre 2012 - Mathilde Dupré - Financement du développement : parad...BistrO septembre 2012 - Mathilde Dupré - Financement du développement : parad...
BistrO septembre 2012 - Mathilde Dupré - Financement du développement : parad...
Gret
 
BistrO mai 2012 - L'action collective et l'Etat au Cambodge - Antoine Deligne
BistrO mai 2012 - L'action collective et l'Etat au Cambodge - Antoine DeligneBistrO mai 2012 - L'action collective et l'Etat au Cambodge - Antoine Deligne
BistrO mai 2012 - L'action collective et l'Etat au Cambodge - Antoine Deligne
Gret
 
BistrO avril 2012 - Construction de la politique de protection sociale en mat...
BistrO avril 2012 - Construction de la politique de protection sociale en mat...BistrO avril 2012 - Construction de la politique de protection sociale en mat...
BistrO avril 2012 - Construction de la politique de protection sociale en mat...
Gret
 
BistrO avril 2012 - Enjeux et diversité des systèmes de protection sociale
BistrO avril 2012 - Enjeux et diversité des systèmes de protection socialeBistrO avril 2012 - Enjeux et diversité des systèmes de protection sociale
BistrO avril 2012 - Enjeux et diversité des systèmes de protection sociale
Gret
 
BistrO mars 2012 : Le dialogue territorial - Concertation et médiation sur le...
BistrO mars 2012 : Le dialogue territorial - Concertation et médiation sur le...BistrO mars 2012 : Le dialogue territorial - Concertation et médiation sur le...
BistrO mars 2012 : Le dialogue territorial - Concertation et médiation sur le...
Gret
 

Plus de Gret (8)

BistrO mars 2013 - La RSE des entreprises françaises et le Gret par Pierre Ja...
BistrO mars 2013 - La RSE des entreprises françaises et le Gret par Pierre Ja...BistrO mars 2013 - La RSE des entreprises françaises et le Gret par Pierre Ja...
BistrO mars 2013 - La RSE des entreprises françaises et le Gret par Pierre Ja...
 
BistrO novembre 2012 - Une croissance inclusive et durable par Armand Rioust ...
BistrO novembre 2012 - Une croissance inclusive et durable par Armand Rioust ...BistrO novembre 2012 - Une croissance inclusive et durable par Armand Rioust ...
BistrO novembre 2012 - Une croissance inclusive et durable par Armand Rioust ...
 
Bistro septembre 2012- Les quartiers précaires par Aurore Mansion et Virginie...
Bistro septembre 2012- Les quartiers précaires par Aurore Mansion et Virginie...Bistro septembre 2012- Les quartiers précaires par Aurore Mansion et Virginie...
Bistro septembre 2012- Les quartiers précaires par Aurore Mansion et Virginie...
 
BistrO septembre 2012 - Mathilde Dupré - Financement du développement : parad...
BistrO septembre 2012 - Mathilde Dupré - Financement du développement : parad...BistrO septembre 2012 - Mathilde Dupré - Financement du développement : parad...
BistrO septembre 2012 - Mathilde Dupré - Financement du développement : parad...
 
BistrO mai 2012 - L'action collective et l'Etat au Cambodge - Antoine Deligne
BistrO mai 2012 - L'action collective et l'Etat au Cambodge - Antoine DeligneBistrO mai 2012 - L'action collective et l'Etat au Cambodge - Antoine Deligne
BistrO mai 2012 - L'action collective et l'Etat au Cambodge - Antoine Deligne
 
BistrO avril 2012 - Construction de la politique de protection sociale en mat...
BistrO avril 2012 - Construction de la politique de protection sociale en mat...BistrO avril 2012 - Construction de la politique de protection sociale en mat...
BistrO avril 2012 - Construction de la politique de protection sociale en mat...
 
BistrO avril 2012 - Enjeux et diversité des systèmes de protection sociale
BistrO avril 2012 - Enjeux et diversité des systèmes de protection socialeBistrO avril 2012 - Enjeux et diversité des systèmes de protection sociale
BistrO avril 2012 - Enjeux et diversité des systèmes de protection sociale
 
BistrO mars 2012 : Le dialogue territorial - Concertation et médiation sur le...
BistrO mars 2012 : Le dialogue territorial - Concertation et médiation sur le...BistrO mars 2012 : Le dialogue territorial - Concertation et médiation sur le...
BistrO mars 2012 : Le dialogue territorial - Concertation et médiation sur le...
 

Powerpoint genre 18.04.013- gret

  • 1. Bistro Genre - GRET Prendre en compte le genre dans les projets de développement Pour quoi? Comment? 18 avril 2013 Marie-Dominique De Suremain
  • 2. Pourquoi le genre? Pour promouvoir la justice sociale et l’égalité entre femmes et hommes comme valeur d’émancipation humaine: approche par les droits Pour des raisons d’efficacité: le « plafond et les murs de verre », « le sol de plomb », et les discriminations envers les femmes, directes ou indirectes, les violences, représentent un gaspillage de talents, une division des tâches dépassée, des freins au développement
  • 3. Pour répondre à des questions paradoxales ou stratégiques • Banque Mondiale: pourquoi les femmes chefs de famille payent moins bien leur microcrédit quand elles ont un nouveau compagnon? • Comment peut-on vivre dans un « quartier sans eau »? • Faut-il ouvrir davantage le micro-crédit aux hommes pour se développer en milieu rural et renoncer à préserver des ressources monétaires pour les femmes? • Pourquoi les femmes ne s’engagent pas clairement dans une activité économique nouvelle (savon de karité), est-ce du désintérêt, de la négligence? • Comment est-ce possible que les femmes qui sont plus pauvres, aient payé plus vite leurs logements que les hommes dans un programme d’auto-construction?
  • 4. Le genre : un rapport social : répartition des tâches et du pouvoir entre F et H • Approche sociologique, collective , non individuelle, biologique ou psychologique • Sur des différences biologiques, la société construit une explication sociale, pour assigner les femmes aux tâches liées à la reproduction et au « care », dans une hiérarchie sociale, enseignée et intériorisée par tous et toutes.
  • 5. Différents étages liés entre eux 1. La sexualité, la reproduction humaine : des représentations et une organisation sociale. Il n’y a pas de « taux naturel de fécondité ». L’identité sexuelle. 2. le travail dit « productif » et « reproductif »-le care 3. Le rapport à l’environnement naturel et construit: l’eau, le logement, l’énergie, le transport, tous les services d’information et de communication 4. l’éducation formelle et informelle, la culture 5. le pouvoir transversal dans la famille, la société 6. Les violences résultat/cause des inégalités F/H, ciment, menace Dans tous les domaines, les rapports hommes-femmes tendent à se réorganiser pour maintenir le système, ils évoluent constamment. les analyser finement.
  • 6. Niveau 1 Femmes et développement Années 80-90: l’accent est mis sur « les femmes et… », contre l’invisibilité, la dévalorisation, le manque de données sexo-spécifiques. RENDRE VISIBLE ET VALORISER LES FEMMES LUTTER CONTRE 3 SYNDROMES Syndrome de Levy Strauss: « tout le monde partit en pirogue, laissant le village abandonné avec les femmes et les enfants » Syndrome du paquet: « les femmes et les enfants » ou « ma femme et mes enfants ». Syndrome de la sexualisation, victimisation, les femmes comme groupe par nature « vulnérable »
  • 7. Interroger les femmes une information plus réelle et complète Bogota: couverture en eau potable théorique de 90% • Au total 65% des femmes affectées par une SURCHARGE MASSIVE (par des coupures dans la journée 30%, un service la nuit uniquement 20%, la nuit sans horaire 20%, ou sans horaire fixes du tout 35%, ce qui crée beaucoup de stress et de temps perdu. Moins qu’aux bornes fontaires d’Afrique? • Les lunettes « genre »: plus de quartiers « sans eau » mais des quartiers « où les femmes portent l’eau », où elles assurent le service et doivent donc participer aux solutions. .
  • 8. Niveau 2 le genre transversal • Insuffisances du niveau 1: – Petits projets, peu de moyens pour les spécialistes ou projets ciblés – Tandis que les « grands » projets maintiennent les rôles traditionnels, sans toucher les inégalités • Développer le mainstreaming (N1+N2) – Renforcer l’approche sociale dans tous les projets et l’analyse des enjeux (voir le « bio »)
  • 9. 5 outils fondamentaux • Division du travail H/F: (cartographie) productif/reproductif, mais aussi rémunéré • Budgets temps • Accès et contrôle des ressources et des bénéfices • Besoins pratiques et intérêts stratégiques de genre • De l’accompagnement au changement (RAF)
  • 10. Les budgets temps Aujourd’hui en Afrique, les femmes rurales pilent - mais travaillent +
  • 13. Des questions permanentes • Est-on dans l’analyse sociologique ou dans le stéréotype? • Dans des situations individuelles a-typiques ou dans une réalité sociale globale? • Tous les étages ne bougent pas de façon cohérente et simultanée. Le système se recompose et les contradictions sont multiples • Comment aborder les questions socio- culturelles dans un projet technique? Ne risque-t-on pas de se projeter de façon euro- centrique?
  • 14. Le changement culturel et économique en marche partout • L’urbanisation, le sida, le changement climatique, les migrations, les dévaluations, la mondialisation, le boom démographique >> les relations F/H. • Et la faiblesse des politiques publiques augmente la surcharge des femmes • Le « care » se monétarise. Mais se scinde entre métiers d’hommes (eau, machines) et de femmes (transformation agricole manuelle, garde d’enfants).
  • 16. certains hommes valorisent les femmes mais pas tous (privé/public) • Elles mettent leurs revenus « là où il le faut » (fugnu koy def, « yon » la). Leurs besoins personnels passent après « La marmite ne permet pas à la femme de garder quelque chose ». • Pour l’homme s’il donne du riz, il pense qu’il a tout fait, il ne s’occupe plus du bois, de l’huile. La femme se débrouille pour le reste. • vu leur participation dans l’économie du village, on ne prend plus des décisions sans elles » • « L’avoir de la femme n’échappe pas à l’homme ». Malgré la participation des femmes dans le ménage, l’homme reste la référence et le chef.
  • 17. Les femmes peuvent se dévaloriser elles-mêmes (en rouge) • B vit dans une grande famille. Elle ne fait que nettoyer la maison quand arrive son tour. Chaque femme gère le petit déjeuner de sa progéniture et les deux principaux repas sont communs. Elle va rarement au champ sauf pour le battage du riz rémunéré en nature au 10ème de la quantité battue. Elle plante dans le champ du mari des légumes qui lui servent de condiments pour les repas. Elle en vend pour participer à la dépense quotidienne. Ce sont des revenus petits mais réguliers. Elle a un petit commerce de mangues, qui ne lui prend pas beaucoup de temps. L’argent gagné sert à des tontines légères (ustensiles de cuisine). Avec les tontines les plus consistantes, elle investit dans de l’élevage. Elle fait les tresses lors des fêtes religieuses. Par ordre, ses revenus proviennent des légumes, du petit commerce et des tresses. L’argent obtenu de la transformation du riz n’a pas encore bousculé l’ordre de ses revenus. Cependant, dans son foyer, elle sent un mari plus attentif à elle, un respect renforcé. En cas de sortie, son mari reste pour garder les enfants.
  • 18. Elles analysent les relations F/H • Les femmes se positionnent en fonction du fait de gagner ou non de l’argent • Mais elles peuvent aussi remettre en cause l’émancipation économique induite par l’introduction de l’argent, soit pour maintenir la position de l’homme, soit en critiquant « l’argent-roi »
  • 19. S’émanciper en gagnant de l’argent comme les hommes • Si tu ne fais « rien » (pas d’AGR), ta parole n’est pas considérée (amo baat). • L’activité économique détermine la condition de la femme • on s’autonomise et on réduit notre dépendance vis-à- vis de nos maris • Les activités nous permettent d’être considérée dans la maison et d’avoir notre mot et point de vue
  • 20. « L’argent n’est pas tout » • Quelque soit ta richesse, ta fortune, la parole de la femme ne change pas. Il y aura toujours un « khilifa », un chef, quelqu’un qui décide et c’est le mari • Même si le mari lui donne le privilège de décider, elle refuse par « humilité » • quelque soit ma fortune je resterai toujours ce que je suis, parce que c’est honteux d’avoir de la richesse et de changer de comportement. Richesse et pauvreté cheminent ensemble, tu peux être riche aujourd’hui et pauvre demain, ainsi va la vie.
  • 21. Les mots pour le dire • Egalité • Parité • Complémentarité • Équité • Genre dans le développement • Identité de genre • Projets spécifiques/projets mainstreaming ou transversaux
  • 22. Un avenir meilleur pour tous et toutes Je vous remercie