SlideShare une entreprise Scribd logo
MASTER 2
MÉTHODES INFORMATIQUES APPLIQUÉES À LA
GESTION DES ENTREPRISES
Mémoire du projet de fin d’étude
Réalisépar:
Benthami Soufiane
Encadrépar :
Mr. Mohamed Bouhmouch
Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
Année universitaire 2016-2017
Dédicaces
A mes chers parents,
Je dédie ce modeste travail avec mes profondes gratitudes à ma mère et mon père pour
l’éducation qu'ils m’ont prodiguée, avec tous les moyens et au prix de tous les sacrifices qu'ils
ont consentis à mon égard, pour le sens du devoir qu'ils m’enseignent depuis mon
Enfance.
A mes chères sœurs,
Pour leurs présences à mes côtés et leurs amours dévoués.
A tous mes proches,
Puisse ce travail témoigner de ma profonde affection et mes sincères estimes.
A mes enseignants,
Pour leurs patiences et soutien continu.
A tous mes ami(e)s,
Pour avoir donné du gout à nos vies.
A tous ceux qui m’aiment ;
A tous ceux que j’aime.
Je dédie cet humble travail.
Remerciement
C’est une habitude saine que de rendre mérite, au début d’un tel travail, à tous ceux qui ont
contribué à le rendre possible.
Un grand remerciement au Dieu tout puissant qui m’a toujours soutenu. Je tiens à remercier
tout d’abord la direction de Bank Al-Maghrib qui m’a offert l’occasion d’effectuer mon stage
au sein de leur structure.
Je tiens à remercier aussi Monsieur BOUHMOUCHE MOHAMED, qui m’a encadré pendant
toute la durée du Stage avec ses précieuses remarques et ses conseils avisés malgré les énormes
occupations et les grandes responsabilités qu’il assume, il a toujours eu le temps pour
m’encadrer, me conseiller et me fournir la documentation nécessaire durant mon stage.
J’apprécie ainsi sa disponibilité et sa compétence indéniable dans le domaine de l’informatique,
ce qui m’a permis de progresser rapidement et de m’affermir. Ses qualités humaines et
professionnelles sont pour moi un modèle à suivre. Que ce travail soit le témoignage de ma
considération et mon profond respect.
Je tiens aussi à remercier, toute l’équipe pédagogique de L’Institut Supérieur d’ingénierie et
des Affaires, et les intervenants professionnels de la formation, pour tous les efforts qu’ils ont
déployés pour assurer le bon déroulement de ma formation.
Résumer
En tant que banque centrale marocaine, Bank Al Maghrib, joue un rôle primordial dans
l’économie marocaine. En effet, au cœur de ses intérêts principaux, se trouve la déclaration et
la supervision des systèmes de paiement. C’est dans ce contexte que mon projet prend forme.
Il consiste à étudier plusieurs méthodes et outils pour la déclaration et la supervision des
différents systèmes de paiement marocain les plus importantes des variables son montant,
virement, opération.
Afin de mener à bien mon projet, la construction d’une base d’étude composée des systèmes de
paiement marocain, est obligatoire. Elle est ainsi le support de quatre phase envisagées. La
première est une approche de recherche et de définition des systèmes de paiement marocain.
La deuxième est voir différentes déclarations des systèmes de paiement marocain avec les états
de rapports faite auprès de Bank Al maghrib pour contrôler et superviser ces systèmes.la
troisième phase comparer les déclarations faites par les systèmes de paiement français auprès
de leurs Bank centrale.la quatrième phase est de conceptualiser les différentes déclarations
faites par différents systèmes avec des rapports et charts auprès de Bank Almaghrib.
A la fin, une synthèse des méthodes et des outils est présentée afin de dégager les avantages et
les inconvénients de chacune, de proposer des alternatives et de donner des pistes de réflexions,
permettant de générer le modèle adéquat pour.
Mots clés : SRBM, GSIMT, Maroclear, CMI.
Abstract
As Moroccan central bank, Bank Al Maghrib, plays a key role in the Moroccan economy.
Indeed, at the heart of its main interests is the declaration and supervision of payment
systems. It is in this context that my project takes shape. It consists of studying several
methods and tools for the declaration and supervision of the different Moroccan payment
systems the most important variables are amount, transfer, operation.
In order to carry out my project, the construction of a study base made up of Moroccan
payment systems is compulsory. It is thus the support of four envisaged phases. The first is an
approach to research and definition of Moroccan payment systems. The second is to see
different declarations of the Moroccan payment systems with the reports reports made to
Bank Al Maghreb to control and supervise these systems. The third phase compares the
declarations made by the French payment systems with their central banks. The fourth phase
Is to conceptualize the various statements made by different systems with reports and charts
from Bank Al Maghreb.
At the end, a synthesis of the methods and tools is presented in order to identify the
advantages and disadvantages of each one, to propose alternatives and to give some avenues
of reflection, allowing to generate the appropriate model for.
Key words: SRBM, GSIMT, Maroclear, CMI.
Liste des figures
Figure 1 : Organigramme Bkam.................................................................................................5
Figure 2 : organigramme de la Dosi BKAM..............................................................................7
Figure 3 : GSIMT.....................................................................................................................13
Figure 4 : SRBM .....................................................................................................................14
Figure 5 : CMI ..........................................................................................................................15
Figure 6 : méthode scrum.........................................................................................................18
Figure 7 : Diagramme de gant ..................................................................................................21
Figure 8 : dcu SRBM................................................................................................................26
Figure 9 : Diagramme de cas d'utilisation déclaration GSIMT` ..............................................31
Figure 10: Diagramme de cas d’utilisation Coté SRBM ..........................................................38
Figure 11: Diagramme de cas d’utilisation Coté GSIMT ........................................................39
Figure 12 : Diagramme de séquence déclarer l’évolution de l’activité SRBM........................40
Figure 13 : Diagramme de séquence déclarer de l’ordre de virement SRBM..........................41
Figure 14 : Diagramme de séquence Déclarer le solde issu de simt SRBM ............................41
Figure 15 : Diagramme de séquence Déclarer le solde issu de Maroclear SRBM...................42
Figure 16 : Diagramme de séquence Déclarer le solde issu de la bourse centrale de
Casablanca SRBM............................................................................................................42
Figure 17 : Diagramme de séquence Déclarer l’indicateur de délais SRBM ...........................43
Figure 18 : Diagramme de séquence De l’évolution annuelle des échanges interbancaire......43
Figure 19 : Déclarer l'évolution mensuelle des échanges interbancaires .................................44
Figure 20 :Diagramme de séquence l’évolution de la part du marché des instruments de
paiements en montant .......................................................................................................44
Figure 21: Diagramme de séquence l’évolution de la part du marché des instruments de
paiements en nombre........................................................................................................45
Figure 22 : Diagramme de séquence l'évolution annuelle de la moyenne journalière des
échanges interbancaire......................................................................................................45
Figure 23 : Diagramme de séquence l’évolution annuelle du pic des échanges ......................46
Figure 24 : Diagramme de séquence la répartition du nombre d'échange par tranche montant
..........................................................................................................................................46
Figure 25: Diagramme de séquence de la répartition du montant d'échange par tranche
montant .............................................................................................................................47
Figure 26 :. Diagramme la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant .....47
Figure 27 : Diagramme l’évolution annuelle du ratio de compensation ..................................48
Figure 28 : Diagramme la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM et TGR........48
Figure 29 : Diagramme de classe coté utilisateur SRBM......................................................49
Figure 30 : Diagramme de classe de l’Utilisateur GSIMT 1 ...................................................50
Figure 31 : Diagramme de classe de l’Utilisateur GSIMT 2 ..................................................51
Figure 32 : Diagramme de classe Administrateur SRBM .......................................................52
Figure 33 : : Diagramme de classe Administrateur Pour GSIMT 1 .......................................52
Figure 34 : Diagramme de classe Administrateur Pour GSIMT 2 ........................................53
Figure 35 : modéle mvc............................................................................................................55
Figure 36 : Page login...............................................................................................................60
Figure 37 : Page l’évolution de l’activité SRBM .....................................................................61
Figure 38 : ordre de virement ...................................................................................................61
Figure 39 : Page Rubrique des déclarations exogène ...............................................................61
Figure 40 : Page l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges interbancaire.62
Figure 41 : Page l’évolution annuelle des échanges interbancaire..........................................62
Figure 42 : Page l'évolution mensuelle des échanges interbancaires .......................................63
Figure 43 : Page l'évolution annuelle du pic des échanges ......................................................63
Figure 44 : Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en montant.64
Figure 45 : Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre..64
Figure 46 : Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre..65
Figure 47 : Page la répartition du montant d'échange par tranche montant .............................65
Figure 48 : Page la répartition du nombre d'échange par tranche montant ..............................66
Figure 49 : Page la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM et TGR....................66
Figure 50 : Page l'évolution annuelle du ratio de compensation..............................................67
Figure 51 : Page la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant .................67
Figure 52 : Page l’évolution annuelle des échanges interbancaire ...........................................68
Figure 53 : Page l’évolution de l’activité Administrateur.......................................................68
Figure 54 : Page ordre de virement Administrateur ................................................................69
Figure 55 : Page Rubrique des déclarations exogène Adminsitrateur.....................................69
Figure 56 : Page l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges interbancaire
Administrateur..................................................................................................................70
Figure 57 : Page l’évolution annuelle des échanges interbancaire Administrateur.................70
Figure 58 : Page l'évolution mensuelle des échanges interbancaires Administrateur.............71
Figure 59 : Page l'évolution annuelle du pic des échanges Administrateur ............................71
Figure 60 : Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en montant
Administrateur..................................................................................................................72
Figure 61 : Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre
Administrateur..................................................................................................................72
Figure 62 : Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre
Administrateur..................................................................................................................73
Figure 63 : Page la répartition du montant d'échange par tranche montant Administrateur ....73
Figure 64 : Page la répartition du nombre d'échange par tranche montant Administrateur ....74
Figure 65 : Page la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM et TGR
Administrateur..................................................................................................................74
Figure 66 : Page l'évolution annuelle du ratio de compensation Administrateur....................75
Figure 67 : Page la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant
Administrateur..................................................................................................................75
Figure 68 : Page l’évolution annuelle des échanges interbancaire Administrateur.................76
Liste des Tableaux
Tableau 1 : sprint scrum ...........................................................................................................19
Tableau 2 : tableau gant............................................................................................................22
Tableau 3 : evolution de l'activité SRBM ................................................................................27
Tableau 4 : Déclarer l’ordre de virement SRBM .....................................................................27
Tableau 5 : Déclarer le solde issu de simt ................................................................................28
Tableau 6 : Déclarer le solde issu de Maroclear.......................................................................28
Tableau 7 : Déclarer le solde issu de la bourse centrale de Casablanca..................................28
Tableau 8 : Déclarer le solde issu de CMI ...............................................................................29
Tableau 9 : Déclarer l’indicateur de délais ...............................................................................29
Tableau 10 : l'évolution mensuelle des échanges interbancaires dans GSIMT.......................31
Tableau 11: l’évolution annuelle des échanges interbancaire dans GSIMT ...........................32
Tableau 12 : evolution de la part du Marché des instruments de paiements en montant dans
GSIMT..............................................................................................................................32
Tableau 13 : l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre dans
GSIMT..............................................................................................................................33
Tableau 14 : Déclarer l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges
interbancaire dans GSIMT ...............................................................................................33
Tableau 15 : Déclarer l'évolution annuelle du pic des échanges dans GSIMT ........................34
Tableau 16: Déclaration de la répartition du nombre d'échange par tranche montant dans
GSIMT..............................................................................................................................34
Tableau 17 : Déclaration de la répartition du montant d'échange par tranche montant dans
GSIMT..............................................................................................................................35
Tableau 18: Déclarer la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant dans
GSIMT..............................................................................................................................35
Tableau 19 : Déclarer l'évolution annuelle du ratio de compensation dans GSIMT................36
Tableau 20 : Déclarer l'évolution annuelle du ratio de compensation dans GSIMT................37
Abréviation
SRBM : Système de Règlement Brut du Maroc
SIMT : Système Interbancaire Marocain de Télé-compensation
GSIMT : Groupement pour un Système Interbancaire Marocain de Télé-Compensation
CMI : Centre Monétique Interbancaire
Maroclear : Dépositaire central national de titres
IMF : Infrastructures des marchés financiers
SPIS : Systèmes de Paiement d’Importance Systémique
CCP : Chambre de Compensation, Contrepartie Centrale
PIMF : Principes pour les Infrastructures des Marchés Financiers
EMV : Europay, MasterCard, Visa
FGP : Fonds de Garantie Permanent
NNE : Numéro National d’Emetteur
CIP : Centrale des Incidents de Paiement
Table de matière
Dédicaces....................................................................................................................................2
Remerciement............................................................................................................................3
Résumer .....................................................................................................................................4
Abstract......................................................................................................................................5
Liste des figures..........................................................................................................................6
Liste des Tableaux......................................................................................................................8
Abréviation.................................................................................................................................9
Table de matière......................................................................................................................10
Introduction Générale...............................................................................................................1
Contexte et objectif :.................................................................................................................3
 Contexte général :............................................................................................................ 3
Présentation de l’organisme d’accueil :................................................................................... 3
Missions fondamentales de la Banque :................................................................................... 4
Organigramme...................................................................................................................... 5
Présentation de la Direction de l’Organisationet des Systèmes d’Information : ........................ 6
 Définition des moyens et systèmes de paiement :............................................................10
a- Les différents moyens de paiement :.............................................................................10
 Les différents systèmes de paiement :..............................................................................12
Les systèmes de paiement :..................................................................................................12
 Présentation du projet de fin d’études.............................................................................16
 Problématique.............................................................................................................16
 L’intérêt du sujet :........................................................................................................17
 Rôle de Bank Al Maghrib dansla surveillance desSystèmesetMoyensde Paiementau
Maroc .................................................................................................................................17
 Conduite du projet.......................................................................................................17
 Processus de développement .......................................................................................17
6. Organisation du projet.....................................................................................................18
 Planification des sprints................................................................................................19
 Diagramme de gant......................................................................................................21
 Conclusion...................................................................................................................23
Introduction .............................................................................................................................25
 Identification des acteurs.................................................................................................25
1.1 Administrateur...............................................................................................................25
o Utilisateur SRBM :........................................................................................................25
o Utilisateur GSIMT :.......................................................................................................26
 Identification des cas d’utilisation....................................................................................26
2.1 Coté participant SRBM....................................................................................................26
2.2 Coté participant GSIMT...................................................................................................30
2.3 Coté Administrateur.......................................................................................................37
Rubrique utilisateur SRBM :..................................................................................................39
 Du côté de l’Utilisateur SRBM : ........................................................................................49
 Du côté de l’Utilisateur GSIMT :.......................................................................................50
 Du côté de l’Administrateur :...........................................................................................52
 Pour SRBM......................................................................................................................52
 Pour GSIMT :...................................................................................................................52
 Conclusion.......................................................................................................................53
Introduction .............................................................................................................................55
Etude technique.......................................................................................................................55
 Définition de MVC...........................................................................................................55
Model-View-Controller........................................................................................................55
 JSF (java server faces) : .................................................................................................57
 JSP (java server page) :..................................................................................................57
 JPA (Java Persistence API) :..........................................................................................58
EJB (Enterprise JavaBeans) :.................................................................................................58
MySQL :...............................................................................................................................58
 NETBEANS :.................................................................................................................59
Glassfish :...........................................................................................................................59
Conclusion................................................................................................................................59
Réalisation................................................................................................................................60
Page login :..............................................................................................................................60
Coté utilisateur SRBM :............................................................................................................60
Page l’évolution de l’activité SRBM :........................................................................................60
Page ordre de virement :.........................................................................................................61
Page Rubrique des déclarations exogène :................................................................................61
Coté utilisateur GSIMT :...........................................................................................................62
Page l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges interbancaire : ...................62
Page l’évolution annuelle des échanges interbancaire :............................................................62
Page l'évolution mensuelle deséchanges interbancaires :........................................................63
Page l'évolution annuelle du pic des échanges :........................................................................63
Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en montant :...................64
Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre :....................64
Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre :....................65
Page la répartition du montant d'échange par tranche montant : .............................................65
Page la répartition du nombre d'échange par tranche montant :...............................................66
Page la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM et TGR : .........................................66
Page l'évolution annuelle du ratio de compensation :...............................................................67
Page la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant :..................................67
Page l’évolution annuelle des échanges interbancaire : ............................................................68
Rubrique Administrateur.........................................................................................................68
Coté utilisateur SRBM :............................................................................................................68
Page l’évolution de l’activité :..................................................................................................68
Page ordre de virement :.........................................................................................................69
Page Rubrique des déclarations exogène :................................................................................69
Coté utilisateur GSIMT :...........................................................................................................70
Page l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges interbancaire : ...................70
Page l’évolution annuelle des échanges interbancaire : ............................................................70
Page l'évolution mensuelle deséchanges interbancaires :........................................................71
Page l'évolution annuelle du pic des échanges :........................................................................71
Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en montant :...................72
Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre :....................72
Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre :....................73
Page la répartition du montant d'échange par tranche montant : .............................................73
Page la répartition du nombre d'échange par tranche montant :...............................................74
Page la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM et TGR : .........................................74
Page l'évolution annuelle du ratio de compensation :...............................................................75
Page la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant :..................................75
Page l’évolution annuelle des échanges interbancaire : ............................................................76
Conclusion générale.................................................................................................................77
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
1
Introduction Générale
Au Maroc, le régime de change mis en place par les autorités monétaires a permis de
concourir l’instauration d’un cadre de stabilité financière. Les systèmes et les moyens de
paiement sont à l’intérieur des préoccupations des banques centrales, eu égard à leur rôle
important dans la stabilité et l'efficacité des marchés financiers. Cette réalité n'a pas échappé à
Bank Al-Maghreb, qui a mis en place un ensemble de réformes publiées dans son rapport de
2009 où il a été précisé l’architecture des systèmes de paiement au Maroc, ainsi que les
principales évolutions enregistrées par activités, depuis leur mise en place au Maroc.
En effet, cette architecture décrit les différents systèmes de paiement utilisés au Maroc, à
savoir :
Le SRBM (Système brut de règlement au Maroc), géré par BAM, dont les montants sont
élevés.
Le GSIMT (Groupement pour un Système Interbancaire Marocain de télé compensation), qui
a été finalisé en 2009, et qui concerne les paiements de détail et les échanges de moyens de
paiement scripturaux hors cartes.
Le CMI :( Centre Monétique Interbancaire), s’est substitué auxbanquescomme opérateur
commercial et technique gérant l’activité monétique « Paiements parCartes » au Maroc. Gère, pour
les banquesmembres qui le souhaitent,les opérations à l’étranger de leurs cartes à validité
internationale ainsi queles opérations par cartes étrangères surles GAB (Guichet automatique
bancaire) auMaroc de cesbanques.
Le Maroclear : est le Dépositaire Central des Valeurs Mobilières au Maroc.
Le présent projet s’inscrit dans cette optique, il vise à conceptualisé, supervisé, gérer et
rapporter les déclarations des systèmes de paiement auprès de Bank al Maghreb, et de les
comparer, afin de déterminer et de bien s’assurer. Ce document se veut être un travail
exhaustif de notre projet. Il est composé de quatre chapitres expliquant en détail les étapes par
lesquelles nous avons transité.
Le premier chapitre définit le contexte général du projet, il contient la présentation de
l’organisme d’accueil, ainsi que le cadre général du projet définissant sa démarche et sa
conduite. Le second présente l’étude contextuelle du projet, où nous présentons les concepts
fondamentaux, et les besoins fonctionnels du projet. Ensuite le troisième chapitre est dédié à
la description des outils et des technologies utilisées. Le quatrième et dernier chapitre de ce
rapport est consacré à la réalisation du projet.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
2
Chapitre I : Contexte du projet
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
3
Contexte et objectif :
Le présent chapitre a pour but de définir le cadre général de mon projet. Je commence
par une présentation de l’organisme d’accueil, Je vais aborder par la suite la présentation du
projet à réaliser ainsi que des principaux objectifs, Enfin je citerai quelques notions et
terminologies relatifs à mon projet, et précisément avec une partie pratique.
 Contexte général :
Présentation de l’organisme d’accueil :
Un capital fixé à 500.000.000 DH entièrement détenu par l’État, réputée commerçante
dans ses relations avec les tiers, son siège situé à RABAT, Bank-al-MAGHRIB est l’institut
d’émission, qui parmi ses missions fondamentales exerce le privilège d’émission des billets de
Banque et des pièces de monnaie ayant cours légal sur le territoire du Royaume. Dans le but
d’assurer la stabilité des prix, la Banque arrête et met en œuvre les instruments de politique
monétaire, A cet effet, la Banque intervient sur le marché monétaire en utilisant les instruments
appropriés.
Sans préjudice de l’objectif de la stabilité des prix arrêté en concertation avec le ministre
chargé des finances, la Banque accomplit sa mission dans le cadre de la politique économique
et financière du gouvernement. La Banque veille au bon fonctionnement du marché monétaire
et assure son contrôle. Elle établit et publie les statistiques sur la monnaie et le crédit.
Au lendemain de l'indépendance du Maroc en 1956, les bases d'un système bancaire
national ont été mises en place.
Ainsi, la Banque du Maroc a été instituée par le dahir n° 1-59-233 du 30 juin 1959 pour
se substituer à la Banque d'État du Maroc et assurer la fonction de Banque Centrale. Créée sous
forme d’établissement public doté de la personnalité civile et de l'autonomie financière, cette
institution s'est vue confier le privilège de l'émission de la monnaie fiduciaire, ainsi que la
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
4
mission de veiller à la stabilité de la monnaie et de s'assurer du bon fonctionnement du système
bancaire. A partir de mars 1987, La dénomination de " Bank Al-Maghreb " remplacé celle de "
Banque du Maroc ".
Missions fondamentales de la Banque :
-Exercer le privilège de l’émission des billets de banque et des pièces de monnaie ayant cours
légal sur le territoire du Royaume.
- Mettre en œuvre les instruments de la politique monétaire pour assurer la stabilité des prix.
- Veiller à la stabilité de la monnaie et à sa convertibilité.
- Veiller au bon fonctionnement du marché monétaire et à assurer son contrôle.
- Établir et publier les statistiques sur la monnaie et le crédit.
- Gérer les réserves publiques de change.
- S’assurer du bon fonctionnement du système bancaire et veiller à l’application des
dispositions législatives et réglementaires relatives à l’exercice et au contrôle de l’activité des
établissements de crédit et organismes assimilés.
- Veiller à la surveillance et à la sécurité des systèmes et moyens de paiement et à la
pertinence des normes qui leur sont applicables.
Autres missions de la Banque :
- Assurer le rôle d’agent financier du Trésor.
- Conseiller le Gouvernement dans le domaine financier.
- Représenter le Gouvernement auprès des institutions financières et monétaires
internationales créées en vue de promouvoir la coopération dans les domaines monétaire et
financier.
- Participer à la négociation des accords financiers internationaux et à leur exécution.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
5
Organigramme
Figure 1 : Organigramme Bkam
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
6
Présentation de la Direction de l’Organisation et des Systèmes
d’Information :
Notre stage s’est déroulé à la direction de l’Organisation et des Systèmes d’information
(DOSI) qui est placée sous l’autorité directe du gouvernement de la Banque.
En effet, le service dans lequel j’ai été attribuée est le Service chargée des solutions SI des-
tinées aux domaines de la Politique Monétaire, de la Supervision Bancaire et de la Stabilité
Financière. Ce dernier permet d’assurer la maitrise d’œuvre des projets informatiques selon
méthodologie en vigueur de la Banque, ainsi que la maintenance corrective et évolutive des
applications informatiques.
La Direction Organisation et Système d’Information reçoit compétence générale pour
toutes les questions relatives au Système d’Information, d’une part, et afférents à l’organisation
et à la qualité, d’autre part.
A ce titre, elle a notamment pour missions de proposer la stratégie informatique de la
Banque et de veiller à sa mise en œuvre, de mettre à la disposition des entités des solutions
informatiques et les infrastructures y afférents et s’assurer de leur bon fonctionnement, de
proposer des solutions d’organisation des activités de la Banque et d’assurer la conception, la
mise en œuvre et l’amélioration continue du Système de Management Intégré.
La Direction comprend :
 Le département de qualité.
 Le département Études et Développement.
 Le département Infrastructures et Production.
 Le département Gestion de la Relation Client.
 Le service Contrôle de Gestion et PMO.
 Le service opérationnel de la Sécurité Informatique.
 Le service Contrôle Interne.
Comme illustré dans l’organigramme de la Direction de l’organisation et des Systèmes
d’Informations.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
7
Figure 2 : organigramme de la Dosi BKAM
a- Département Qualité et Organisation :
Ce département est chargé des volets en relation avec l’organisation, des méthodes, le système
de management intégrer et le développement durable.
Il est composé des services suivants :
 Le service Organisation et Méthodes.
 Le service AMOA et Accompagnement au Changement.
 Le service Qualité et Développement Durable.
b- Département Etudes & Développements :
 Ce département gère le volet applicatif du système d’information et veille sur son
urbanisation.
 Il est chargé de la mise en œuvre des projets informatiques de la Banque et de la
maintenance applicative conformément aux normes et standards définies en la
matière.
 Il est composé des services suivants :
o Service chargé des solutions SI destinées aux domaines de la Politique
Monétaire, de la Supervision Bancaire et de la Stabilité Financière
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
8
(intégrant les processus Politique monétaire, Supervision Bancaire,
Études, Relations Internationales, Change et Gestion des réserves,
Centrales d’information et Stabilité Financière).
o Service chargé des solutions SI destinées aux domaines Systèmes et
Moyens de Paiement, Opérations du Trésor, Opérations Bancaires et
Inclusion Financières).
o Service chargé des solutions SI destinées aux domaines Ressources et
Gouvernance.
o Service chargé des solutions SI Transverses.
o Service Urbanisation et Contrôle Qualité Logiciel.
i- Services chargés de la mise à disposition des solutions SI :
 Ces services sont chargés, chacun pour son champ d’action :
 D’assurer la maitrise d’œuvre des projets informatiques selon la méthodologie en
vigueur à la Banque.
 D’assurer la maintenance corrective et évolutive des applications informatiques ;
 D’assurer la mise en œuvre des contrats de service et leur suivi.
 D’animer les pôles d’expertise afférents aux solutions SI offertes.
 D’assurer le suivi de l’exécution des contrats de maintenance et de support avec
les prestataires.
ii- Service Urbanisation et Contrôle Qualité Logiciel :
Ce service a pour attributions :
 De garantir la cohérence et l’intégration des applications et des progiciels et de
veiller à l’urbanisation du SI de la Banque.
 De définir les normes et méthodes en matière de développement et de veiller à
leur application.
 De qualifier et de Controller la qualité des solutions SI, selon les normes définies.
 D’étudier l’opportunité d’acquisition des outils spécifiques et de suivre leur
déploiement.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
9
 De tenir à jour l’inventaire des logiciels utilisés au sein de la Banque.
c- Département Infrastructures et Production :
Ce département est chargé de mettre à disposition, d’administrer, de superviser et
d’assurer la continuité d’activité des infrastructures techniques du Système d’information. Il
assure également les travaux d’exploitation informatique.
Il est composé des services suivants :
 Le service Architecture et Intégration Technique.
 Le service Gestion des Systèmes.
 Le service Gestion des Bases de Données et du Middleware.
 Le service Réseaux et Télécoms.
 Le service supervision et Exploitation.
d- Département Gestion de la Relation Client :
Ce département est chargé de gérer la relation avec les utilisateurs internes pour toute question
autour des outils mis à leur disposition ainsi qu’avec les partenaires de la Banque pour le volet
échange informatique de données (EDI) notamment.
Il est composé des services suivants :
 Le service Assistance aux utilisateurs.
 Le service Gestion des Accès et du Parc SI.
 Le service Promotion de l’Usage des Technologies de l’Information.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
10
 Définition des moyens et systèmes de paiement :
a- Les différents moyens de paiement :
Il existe différents moyens pour effectuer des paiements : chèque, carte, virement… Chacun
de ces modes de paiement répond à des règles précises.
i- Le chèque:
La délivrance d’un chéquier est gratuite. Néanmoins, avant de le délivrer, la banque doit
vérifier, auprès de la Banque, que le titulaire du compte n’est pas interdit bancaire, c'est-à-
dire qu’il n’a plus le droit d’émettre de chèque.
Il existe différentes sortes de chèques :
- le chèque de paiement : le plus courant.
- le chèque non-barré : il est payable au guichet en espèce et est endossable (cela veut dire
qu'il est transmissible à une autre personne que le bénéficiaire initial).
- le chèque visé qui garantit que le compte est approvisionné le jour de l’apposition du visa.
- le chèque certifié dont le montant est gardé sur le compte pendant les 8 jours qui suivent son
émission.
- le chèque de banque qui est émis par le banquier lui-même et qui est valable 1 an et 8 jours
après sa date d’émission.il est souvent payant.
ii- Les cartes bancaires
Contrairement au chéquier, les cartes bancaires sont payantes. Leur montant dépend des
prestations offertes.
On distingue différents types de cartes :
- les cartes de retrait qui permettent de retirer de l’argent dans les distributeurs automatiques du
réseau bancaire dans lequel est ouvert le compte, de consulter ses comptes, d’effectuer des
dépôts, de commander des chéquiers.
- les cartes de paiement contrôlé, qui nécessitent un contrôle systématique de la provision du
compte. Si le compte ne dispose pas du solde nécessaire, le paiement est refusé.
- les cartes de paiement classique qui permettent, en plus des opérations précitées, de payer
directement chez les commerçants et d’effectuer des achats à distance (Internet et téléphone).
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
11
iii- Les espèces
Le paiement en espèces (en pièces de monnaie et billets) est lui aussi réglementé. Il est interdit
de régler en espèces au-delà de certains montants. Par exemple, il n'est possible de payer un
professionnel (commerçant, artisan, etc.) que jusqu'à 1 000 euros et jusqu'à 15 000 euros si
votre domicile fiscal est à l'étranger. Ces montants sont différents s'il s'agit d'un paiement dans
le cadre d'une activité professionnelle. Le règlement d'un salaire ne peut être fait en espèces au-
delà de 1 500 euros. Idem pour les transactions immobilières. Mais cette fois, le montant
maximum qu'il est possible de régler en espèces est de 10 000 euros.
Il est à noter qu'il est interdit de refuser un paiement en espèces lorsque la somme ne dépasse
pas les plafonds précédemment cités. Cependant, un professionnel n'est pas tenu d'accepter un
paiement en espèces lorsque celui-ci est constitué de plus de 50 pièces de monnaie.
 Les autres moyens de paiement
- le prélèvement, dont on se sert souvent pour payer à date fixe des sommes qui ne varient
pas, nécessite que le titulaire du compte remplisse une autorisation et qu’il fournisse un relevé
d’identité bancaire (RIB) ou un relevé d’identité postale (RIP, délivré par La Poste).
- le virement est un ordre donné à la banque de transférer une somme sur un autre compte qui
n’appartient pas nécessairement à la même banque ou au même réseau bancaire que le
titulaire du compte.
- le titre interbancaire est une sorte de coupon qui est adressé par un créancier au titulaire du
compte. Celui-ci doit le retourner signé, accompagné d’un RIB, à l’expéditeur. Il est ensuite
transmis à la banque qui effectue le prélèvement.
- le transfert d’argent par mandat cash, postal ou international, qui permet, à la différence d’un
virement, de donner ou recevoir de l’argent en liquide sans passer par un compte bancaire.
- les modes de paiement électronique permettent de régler une somme en ligne. Il existe
plusieurs plateformes de paiement en ligne. La plus connue, Paypal, a été rachetée par Ebay,
afin de faciliter les transactions entre les utilisateurs du site. Un compte Paypal peut être rattaché
à la carte bancaire, afin d'en faciliter l'utilisation. Il est à noter que depuis quelques années,
différentes solutions de portefeuilles électroniques ont vu le jour : Hipay, GoogleWallet, Skrill,
etc. Mais Paypal reste la solution la plus utilisée.
Certains sites acceptent également les règlements en monnaie virtuelle. La plus connue de
toutes, le Bitcoin, fonctionne comme une monnaie étrangère, dont le cours évolue au cours du
temps par rapport à l'euro.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
12
 Les différents systèmes de paiement :
Les systèmes de paiement :
Définition d’un système de paiement
Dans le cadre de ce rapport, un système de paiement est un ensemble d’instruments, de
procédures et de règles assurant le transfert de fonds entre les participants au système. Il repose
normalement sur un accord entre les participants et l’opérateur du système, le transfert de fonds
étant effectué au moyen d’une infrastructure technique convenue. Le système comporte des
participants directs et indirects.
Le rapport admet la mission plus générale des systèmes de paiement dans une économie, mais
il n’aborde pas directement les droits et obligations de parties autres que les opérateurs du
système, les participants, les organismes de règlement et les banques centrales. Par exemple,
dans l’étude sur le concept juridique du caractère définitif du règlement, l’analyse porte sur le
règlement entre participants. De même, la fourniture de services de paiement par une banque à
d’autres intermédiaires de paiement n’est pas une préoccupation majeure dans le présent
document
 GSIMT
1. Présentation du système
Dans le cadre de la modernisation des systèmes de paiement au Maroc, BAM et la
communauté bancaire ont mis en place un SIMT pour les opérations de masse relative à
l'ensemble des moyens de paiement scripturaux, à l'exclusion des cartes bancaires.
Il a pour objectifs :
 D'automatiser et de sécuriser les échanges interbancaires.
 De réduire les délais de recouvrement.
 De centraliser les soldes de règlement.
 D'améliorer la gestion de trésorerie.
 Dématérialiser totalement les échanges de valeurs.
La gestion du SIMT est confiée à une association nommée « association pour un système
interbancaire marocain de télé compensation (ASIMT) » crée en 2003 et présidée par BAM,
transformée en décembre 2009 à un GIE dénommé « groupement pour un système
interbancaire marocain de télé compensation (GSIMT) ».
2. participation au système
Tout établissement de crédit opérant au Maroc, gestionnaire des moyens de paiement
scripturaux qui, à titre habituel émet et reçoit des moyens de paiement admis à transiter dans
les circuits interbancaires, est habilité à participer au SIMT. Il doit obtenir l'agrément de
l'ASIMT en s'engageant de respecter les obligations statutaires et certains critères techniques,
juridiques et financiers, et notamment :
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
13
 La réception de toutes les opérations admises dans le système.
 Le règlement d'un droit d'accès et de cotisation annuelle calculé sur la base de
volumétrie des valeurs télé compensées.
 Disposer d'un lien téléinformatique avec le SIMT et d'un compte de règlement sur les
livres de BAM.
3. architecture du système
Figure 3 : GSIMT
 SRBM
Ce système, mis en service en septembre 2006, constitue une infrastructure de paiement qui
permet des transferts rapides et sécurisés entre les institutions financières participantes et
contribue à renforcer l'efficacité de la politique monétaire. Le SRBM permet, en particulier :
 D'exécuter les paiements, en temps réel, en toute sécurité grâce au règlement en
monnaie centrale, de façon irrévocable et à travers un système d'information
hautement sécurisé.
 D'assurer, par la constitution préalable de la provision, la stabilité financière et la
réduction des risques de règlement susceptibles d'avoir une dimension systémique.
 De faciliter la circulation de la monnaie centrale, permettant ainsi de renforcer
l'efficacité de la conduite de la politique monétaire.
 Et enfin, de gérer de façon optimale la trésorerie des établissements membres, grâce à
l'instauration d'un compte central unique de règlement par participant, assorti d'une
surveillance permanente des flux et de la liquidité par BAM.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
14
 Architecture du système
Figure 4 : SRBM
 Centre monétique interbancaire (CMI)
Agréé en tant que société de gestion des moyens de paiement par l'arrêté du ministre des
finances et de la privatisation n°732-02 du 25 avril 2002. Le CMI centralise, au profit du
système bancaire, le traitement de toutes les opérations monétiques interbancaires, tant au
niveau national qu'avec l'étranger.
Présentation du système
Les banques marocaines ont pris l'initiative de créer, en 2001, le CMI afin de permettre
l'interopérabilité de la carte bancaire et de favoriser ainsi son développement comme moyen de
paiement.
Le CMI a mis à profit la période des deux années, pour la mise en place d'un centre de traitement
monétique :
Certifié par les organismes internationaux visa, MasterCard, Amex, diner's et jcb pour le
traitement des cartes étrangères.
Interconnecté avec les systèmes monétiques de l'ensemble des banques marocaines pour le
traitement des autorisations, « temps réel », et la compensation des transactions monétiques.
Doté de capacités lui permettant d'accompagner le développement rapide de la monétique.
Participation au système
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
15
Le CMI a été fondé par 9 banques marocaines, qui en sont les actionnaires : arab Bank,
Attijariwafa Bank, banque centrale populaire, BMCE Bank, BMCI, crédit agricole du Maroc,
crédit immobilier et hôtelier, crédit du Maroc et société générale du Maroc. Par la suite, le
CMI a agréé 4 autres membres : post Maroc (albarid Bank), cetelem maroc, CDG capital et
salaf chaabi.
Architecture du système
Figure 5 : CMI
 Maroclear :
Le dépositaire central est un organisme chargé d’assurer la conservation des titres pour le
compte de ses affiliés et de gérer le système de règlement livraison. C’est une
composante centrale dans l’organisation des flux des titres dans un marché financier et, en
particulier, dans un environnement de titres dématérialisés, lequel apporte la sécurité et la
fluidité nécessaires au bon fonctionnement des processus post-marché.
Le schéma de fonctionnement d’un dépositaire central repose sur un principe fondamental
relativement simple. Les émetteurs de titres (les sociétés cotées en bourse, par exemple)
ouvrent un compte émission auprès du dépositaire central qui correspond au nombre total des
titres émis. Les comptes correspondants sont ceux des teneurs de compte (les banques, par
exemple) qui conservent les titres pour le compte de leurs clients. Aussi, le dépositaire central
enregistre tous les mouvements qui engendrent une circulation des titres (transactions en
bourse, transferts, opérations sur titres, etc.)
Maroclear a été créé en 1997 dans un contexte caractérisé par la dématérialisation des titres et
l’adoption d’une série de normes internationales en matière des systèmes de règlement
livraison.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
16
Il gère le système de dénouement, pour les transactions de bourse et la filière de gré à gré, en
adoptant des schémas normalisés, des processus largement automatisés et une sécurité de
règlement via le système de paiement de Bank Al-Maghrib.
Les missions de Maroclear
Les principales missions de Maroclear sont :
 La réalisation de tous actes de conservation adaptés à la nature et à la forme des titres
qui lui sont confiés ;
 L’administration des comptes courants de valeurs mobilières ouverts au nom de ses
affiliés (teneurs de compte) conformément à la loi en vigueur ;
 Le contrôle de la tenue de la comptabilité titres des teneurs de comptes et, en
particulier, la vérification des équilibres comptables, tels que définis dans la loi, dans
le cadre du régime général de l’inscription en compte ;
 La réalisation de toutes activités connexes permettant de faciliter la réalisation de ses
missions et, notamment, la codification des valeurs admises à ses opérations.
 Présentation du projet de fin d’études
 Problématique
Quelle est le rôle de la banque centrale dans la surveillance et la gestion des moyens et systèmes
de paiement au Maroc ?
Les enseignements des récentes crises financières ont mis en évidence l’importance
du rôle croissant et coordonné des Autorités en charge de la régulation des
Infrastructures de Marchés Financiers (IMF). Aussi, les régulateurs ont poursuivi leurs
efforts en matière de surveillance afin de prévenir les effets de contagion ou de risque
systémique et améliorer la résilience et la stabilité du système financier. Au plan
national, la surveillance des systèmes et moyens de paiement est une mission fondamentale de
la Banque centrale, consacrée par l’article 10 de la loi n° 76-03 portant statut de Bank Al-
Maghrib habilitant cette dernière à prendre toutes mesurent visant à faciliter le transfert des
fonds. Elle veille ainsi :
 Au bon fonctionnement et à la sécurité des systèmes de paiement.

 A la sécurité des systèmes de compensation, de règlement et de livraison des
instruments financiers.
 A la sécurité des moyens de paiement scripturaux et à la pertinence des normes qui
leur sont applicables. 

Notre étude repose sur la supervision et le contrôle des systèmes de paiement par
l’automatisation du processus.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
17
 L’intérêt du sujet :
L’intérêt du contrôle et l’automatisation des systèmes de paiement est :
 Automatiser les processus.
 Réduire le risque opérationnel.
 Etablir des rapports depuis la solution.
 La minimisation des risques liés aux opérations bancaires.
 Veiller à la stabilité du marché financier.
 Rôle de Bank Al Maghrib dans la surveillance des Systèmes et Moyens de
Paiement au Maroc
Au Maroc, le rôle de Bank al Maghreb dans le fonctionnement et la surveillance des systèmes
de paiement a été défini dans une première phase par les dispositions de l’article 37 du dahir
n° 1-59-233 du 30 juin 1959 portant création de la banque.
-définie des normes qui régiront la conception et le fonctionnement des systèmes :
 Règles communes de bonne gouvernance, de transparence, de sécurité, de prévention,
de maitrise des risques et de continuité de l’activité.
 Évaluation de la conformité des systèmes de paiement avec ces standards.
 Formule de recommandations afin de remédier aux dysfonctionnements observés lors
des évaluations.
 La banque centrale s’assure également des suites données à ces recommandations,
notamment par la mise en œuvre de plans d’action.
 Suit des conditions effectives de fonctionnement des systèmes et leur utilisation par
les participants.
 Prend toute incitative tendant à faciliter les mouvements de fonds.
 Assure la création et le fonctionnement des chambres de compensation.
 Évalue les systèmes de paiement de son ressort et détermine ceux qui devraient se
conformer aux normes minimales.
 Conduite du projet
L’environnement dans lequel nous avons effectué notre projet de fin d’études représente une
structure bien organisée, offrant un ensemble d’avantages et définissant un ensemble de
normes et d’exigences à respecter, du fait que Bank Al-Maghrib a mis à notre disposition un
ensemble de documents et de formations concernant :
 Les systèmes de paiement, ceci dans le but d’assurer un rendement plus élevé.
 Processus de développement
Le processus de développement du projet s’adapte au changement, en assurant un plan
macroscopique précis et adaptatif.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
18
Pour notre projet, nous avons opté pour une approche quasi-agile. L’approche quasi-agile
consiste à permettre aux développeurs de mettre en œuvre les valeurs et les pratiques agiles au
sein d’une organisation traditionnellement structurée. Pour notre cas, nous utilisons le
Framework Scrum, personnalisé.
Il s’agit d’une méthode agile pour la gestion de projets qui a été conçue pour améliorer la
productivité dans les équipes auparavant paralysées par des méthodologies plus lourdes. Son
approche itérative est basée sur les besoins priorisés du client lui confèrent une flexibilité
extrême.
La méthode SCRUM s’appuie sur le découpage des projets en itérations nommées « sprints »
qui peuvent avoir une durée qui varie généralement entre deux semaines et un mois.
Chaque sprint possède un objectif et nous lui associons une liste d’items de backlog de produit
(fonctionnalités) à réaliser, ces items ne peuvent pas être changés. Les changements éventuels
sont pris en compte dans le backlog de produit et seront éventuellement réalisés dans les sprints
suivants. Pour améliorer la lisibilité du projet, nous regroupons généralement des itérations en
releases. EN effet, comme chaque sprint doit aboutir à la livraison d’un partiel, un release
permet de marquer la livraison d’une version aboutie, susceptible d’être mise en exploitation.
Ce schéma explicatif donne une vision claire sur le déroulement de la méthode SCRUM :
6. Organisation du projet
Figure 6 : méthode scrum
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
19
6.1. Equipe du projet
L’équipe a un rôle capital dans Scrum : Elle est constituée dans le but d’optimiser la flexibilité
et productivité
En général, la méthode Scrum fait intervenir 3 rôles principaux :
 Le Product Owner : Il s’agit du représentant officiel du client au sein d’un projet
Scrum.
Il est l’interlocuteur principal du Scrum Master et des membres de l’équipe.
 Le Scrum Master: Il s’agit de la personne qui veille sur la mise en application de la
méthode et au respect de ses objectifs.
 L’équipe « team members » : Ce sont les personnes chargées de la réalisation du
sprint et d’un produit utilisable en fin de sprint.
Pour notre projet, M. LHLALI Mustapha est le Product Owner, M. BOUHMOUCH Mohamed
le Scrum Master, et nous formons nous même l’équipe Scrum.
 Planification des sprints
Tableau 1 : sprint scrum
Sprint Les tâches
Sprint 0 : Cadrage du projet
 Cadrage du projet.
 Découpage du projet en module.
 Etude sur les moyens de paiement.
 Etude sur les systèmes de paiement.
 Etude sur le contrôle de bank almaghreb des
systèmes de paiement.
Sprint 1 : Etudes sur systèmes
de paiement
 Documentation sur le contrôle SRBM.
 Documentation sur le contrôle GSIMT.
 Documentation sur le contrôle Maroclear.
 Documentation sur le contrôle CMI.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
20
Sprint 2 : Etude sur la
surveillance de systèmes de
paiement
 Documentation sur le contrôle des systèmes
par bank almaghreb.
 Comparaison par rapport a la surveillance des
systèmes de paiement français.
Sprint 3 : Création d’un site
pour la supervision des
systèmes de paiement
 Etude fonctionnelle :
 Etude de la politique de mise en place de ce
site.
 Etude détaillée
 Réalisation de Diagramme de Classe de
conception.
 Etude technique:
 Préparation de l'environnement du travail.
Sprint 4 : Etude du système de
déclaration des systèmes de
paiement
 Etude fonctionnelle:
 Spécification des éxigences.
 Réalisation de Diagramme de Cas
d’Utilsation.
 Réalisation de dictionnaire de données.
 Réalisation de Diagramme de Classe.
 Réalisation de Diagramme de Séquence.
 Etude détaillée :
 Réalisation de Diagramme de Séquence
 Réalisation de Diagramme d’activité.
 Réalisation de Diagramme de Classe.
Sprint 5 : Mise en place du
système de déclaration des
systèmes de paiement
 Réalisation et la mise en œuvre.
 Development.
 Tests.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
21
 Diagramme de gant
Figure 7 : Diagramme de gant
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
22
Tableau 2 : tableau gant
Nom Début Fin
Point
bilan
% Ressources
Sprint 0: Cadrage du projet 05/04/17 28/04/17 0
Cadrage du projet. 05/04/17 10/04/17 0
Découpage du projet en module. 10/04/17 14/04/17 0
Etude surles moyens de paiement 17/04/17 21/04/17 0
Etude surles systèmes de paiement 21/04/17 27/04/17 0
Etude surle contrôle de bank almaghrebdes
systèmes de paiement
28/04/17 28/04/17 0
Sprint 1 : Etudes sur systèmes de paiement 02/05/17 19/05/17 0
Documentation surle contrôle SRBM 02/05/17 05/05/17 0
Documentation surle contrôle GSIMT. 08/05/17 11/05/17 0
Documentation surle contrôle Maroclear 11/05/17 15/05/17 0
Documentation surle contrôle CMI. 15/05/17 19/05/17 0
Sprint 2 : Etude sur la surveillance de
systèmes de paiement
22/05/17 02/06/17 0
Documentation surle contrôle des systèmes
par bank almaghreb.
22/05/17 26/05/17 0
Comparaison par rapport a la surveillance des
systèmes de paiement français.
29/05/17 02/06/17 0
Sprint 3 : Création d’un site pour la
supervision des systèmes de paiement
05/06/17 20/06/17 0
Etude de la politique de mise en place de ce
site.
05/06/17 09/06/17 0
Réalisation de Diagramme de Classe de
conception.
12/06/17 16/06/17 0
Préparation de l'environnement du travail. 20/06/17 20/06/17 0
Sprint 4 : Etude du système de déclaration
des systèmes de paiement
22/06/17 14/07/17 0
Etude fonctionnelle : 22/06/17 11/07/17 0
Spécification des exigences. 22/06/17 26/06/17 0
Réalisation de Diagramme de Cas d’Utilsation. 27/06/17 30/06/17 0
Réalisation de Diagramme de Classe 03/07/17 07/07/17 0
Réalisation de Diagramme de Séquence. 10/07/17 11/07/17 0
Etude détaillée: 12/07/17 14/07/17 0
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
23
Réalisation de Diagramme de Séquence 12/07/17 13/07/17 0
Réalisation de Diagramme d’activité. 13/07/17 14/07/17 0
Réalisation de Diagramme de Classe. 14/07/17 14/07/17 0
Sprint 5 : Mise en place du système de
déclaration des systémes de paiement
17/07/17 01/08/17 0
Réalisation et la mise en œuvre. 17/07/17 01/08/17 0
Développement. 17/07/17 01/08/17 0
Tests 01/08/17 01/08/17 0
 Conclusion
Ce chapitre, a mis le point sur l’organisme d’accueil Bank Al-Maghrib ainsi que la
problématique et l’objectif du projet. Il a cadré aussi la méthodologie et le processus de
développement adoptés ainsi que le planning du projet qui en a résulté.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
24
CHAPITRE II : Spécification des besoins
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
25
Introduction
Après une première exposition des besoins, ce chapitre présentera une analyse des différentes
fonctionnalités visées par le futur système à travers l’identification des acteurs impliqués,
l’identification des cas d’utilisation, les diagrammes de séquences, le diagramme d’activité
ainsi que le diagramme de classe.
 Identification des acteurs
Les acteurs sont l'idéalisation d'un rôle joué par des personnes externes, des processus ou de
tout ce qui interagit avec le système. Cette partie permettra d’identifier les acteurs de chaque
module du projet.
1.1 Administrateur
L’acteur de ce module est un :
Administrateur : (accès par authentification), il possède un ensemble de privilèges qui lui
permettent de consulter les différentes déclarations issues de différents systèmes de paiement
ainsi de voir le chart expliquant les détails sur chaque rubrique du système.
o Utilisateur SRBM :
L’acteur de ce module est un :
L’utilisateur SRBM : (accès par authentification), possède les privilèges d’effectuer des
déclarations au niveau des différents rubrique de SRBM.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
26
o Utilisateur GSIMT :
L’acteur de ce module est un :
L’utilisateur GSIMT : (accès par authentification), possède les privilèges d’effectuer des
déclarations au niveau des différents rubrique de GSIMT.
 Identification des cas d’utilisation
2.1 Coté participant SRBM
Ce cas d’utilisation a été mis en évidence par l’expression des besoins préliminaires, à savoir :
 Déclarer l’évolution de l’activité SRBM.
 Déclarer l’ordre de virement SRBM.
 Déclarer le solde issu de simt.
 Déclarer le solde issu de Maroclear.
 Déclarer le solde issu de la bourse centrale de Casablanca.
 Déclarer le solde issu de CMI.
 Déclarer l’indicateur de délais.
Figure 8 : dcu SRBM
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
27
Après avoir identifié les cas d'utilisations de ce module, nous allons maintenant les définir par
une description textuelle :
• Cas d’utilisation « Déclarer l’évolution de l’activité SRBM » :
Tableau 3 : evolution de l'activité SRBM
Nom du cas
d'utilisation
Déclarer l’évolution de l’activité SRBM.
Acteurs principal Utilisateur SRBM.
Evénement
déclencheur du cas
d'utilisation
L’utilisateur SRBM entre au menu, choisi la rubrique de l’évolution
de l’activité SRBM, entre les coordonnées puis enregistre.
Rôle du cas
d'utilisation
Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements
concernant l’évolution de l’activité SRBM, L’utilisateur entre le
montant, le nombre, l’année et le mois.
Terminaison du
cas d'utilisation
L’utilisateur SRBM quitte la page de déclaration.
• Cas d’utilisation « Déclarer l’ordre de virement SRBM » :
Tableau 4 : Déclarer l’ordre de virement SRBM
Nom du cas
d'utilisation
Déclarer l’ordre de virement SRBM.
Acteurs principal Utilisateur SRBM.
Evénement
déclencheur du cas
d'utilisation
L’utilisateur SRBM entre au menu, choisi la rubrique Déclarer l’ordre
de virement SRBM, l’utilisateur entre les coordonnées puis
enregistre.
Rôle du cas
d'utilisation
Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements
concernant Déclarer l’ordre de virement SRBM, entre le virement
interbancaire, le virement clientèle, le totale des virements.
Terminaison du
cas d'utilisation
L’utilisateur SRBM quitte la page de déclaration.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
28
Cas d’utilisation « Déclarer le solde issu de simt » :
Tableau 5 : Déclarer le solde issu de simt
Nom du cas
d'utilisation
Déclarer le solde issu de simt.
Acteurs principal Utilisateur SRBM.
Evénement
déclencheur du cas
d'utilisation
L’utilisateur SRBM entre au menu, choisi la rubrique Déclarer le
solde issu de simt dans SRBM, l’utilisateur entre les coordonnées puis
enregistre.
Rôle du cas
d'utilisation
Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements
concernant Déclarer le solde issu de simt Dans SRBM, entre le
montant, l’année, le mois.
Terminaison du
cas d'utilisation
L’utilisateur SRBM quitte la page de déclaration.
Cas d’utilisation « Déclarer le solde issu de Maroclear » :
Tableau 6 : Déclarer le solde issu de Maroclear
Nom du cas
d'utilisation
Déclarer le solde issu de Maroclear dans SRBM.
Acteurs principal Utilisateur SRBM.
Evénement
déclencheur du cas
d'utilisation
L’utilisateur SRBM entre au menu, choisi la rubrique Déclarer le
solde issu de Maroclear dans SRBM, l’utilisateur entre les
coordonnées puis enregistre.
Rôle du cas
d'utilisation
Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements
concernant Déclarer le solde issu de Maroclear dans SRBM, entre le
montant, l’année, le mois.
Terminaison du
cas d'utilisation
L’utilisateur SRBM quitte la page de déclaration.
Cas d’utilisation « Déclarer le solde issu de la bourse centrale de Casablanca » :
Tableau 7 : Déclarer le solde issu de la bourse centrale de Casablanca
Nom du cas
d'utilisation
Déclarer le solde issu de la bourse centrale de Casablanca dans
SRBM.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
29
Acteurs principal Utilisateur SRBM.
Evénement
déclencheur du cas
d'utilisation
L’utilisateur SRBM entre au menu, choisi la rubrique Déclarer le
solde issu de la bourse centrale de Casablanca dans SRBM,
l’utilisateur entre les coordonnées puis enregistre.
Rôle du cas
d'utilisation
Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements
concernant Déclarer le solde issu de la bourse centrale de Casablanca
dans SRBM, entre le montant, l’année, le mois.
Terminaison du
cas d'utilisation
L’utilisateur SRBM quitte la page de déclaration.
Cas d’utilisation « Déclarer le solde issu de CMI » :
Tableau 8 : Déclarer le solde issu de CMI
Nom du cas
d'utilisation
Déclarer le solde issu de CMI dans SRBM.
Acteurs principal Utilisateur SRBM.
Evénement
déclencheur du cas
d'utilisation
L’utilisateur SRBM entre au menu, choisi la rubrique Déclarer le
solde issu de CMI dans SRBM, l’utilisateur entre les coordonnées
puis enregistre.
Rôle du cas
d'utilisation
Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements
concernant Déclarer le solde issu de CMI dans SRBM, entre le
montant, l’année, le mois.
Terminaison du
cas d'utilisation
L’utilisateur SRBM quitte la page de déclaration.
Cas d’utilisation « Déclarer l’indicateur de délais » :
Tableau 9 : Déclarer l’indicateur de délais
Nom du cas
d'utilisation
Déclarer l’indicateur de délais dans SRBM.
Acteurs principal Utilisateur SRBM.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
30
Evénement
déclencheur du cas
d'utilisation
L’utilisateur SRBM entre au menu, choisi la Déclarer l’indicateur de
délais dans SRBM, l’utilisateur entre les coordonnées puis enregistre.
Rôle du cas
d'utilisation
Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements
concernant Déclarer l’indicateur de délais dans SRBM, entre le
montant, l’année.
Terminaison du
cas d'utilisation
L’utilisateur SRBM quitte la page de déclaration.
2.2 Coté participant GSIMT
Ce cas d’utilisation a été mis en évidence par l’expression des besoins préliminaires, à savoir :
 Déclarer l’évolution annuelle des échanges interbancaire dans GSIMT.
 Déclarer l'évolution mensuelle des échanges interbancaires dans GSIMT.
 Déclarer l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en montant
dans GSIMT.
 Déclarer l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre
dans GSIMT.
 Déclarer l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges interbancaire
dans GSIMT.
 Déclarer l'évolution annuelle du pic des échanges dans GSIMT.
 Déclaration de la répartition du nombre d'échange par tranche montant dans GSIMT.
 Déclarer Déclaration de la répartition du montant d'échange par tranche montant dans
GSIMT.
 Déclarer la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant dans
GSIMT.
 Déclarer l'évolution annuelle du ratio de compensation dans GSIMT.
 Déclarer la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM et TGR dans GSIMT.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
31
Figure 9 : Diagramme de cas d'utilisation déclaration GSIMT`
• Cas d’utilisation « Déclarer l'évolution mensuelle des échanges interbancaires dans
GSIMT » :
Tableau 10 : l'évolution mensuelle des échanges interbancaires dans GSIMT
Nom du cas
d'utilisation
Déclarer l'évolution mensuelle des échanges interbancaires dans
GSIMT.
Acteurs principal Utilisateur GSIMT.
Evénement
déclencheur du cas
d'utilisation
L’utilisateur GSIMT entre au menu, choisi la rubrique de Déclarer
l'évolution mensuelle des échanges interbancaires dans GSIMT, entre
les coordonnées puis enregistre.
Rôle du cas
d'utilisation
Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements
concernant Déclarer l'évolution mensuelle des échanges
interbancaires dans GSIMT, L’utilisateur entre le montant, le nombre,
l’année, mois.
Terminaison du
cas d'utilisation
L’utilisateur GSIMT quitte la page de déclaration.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
32
• Cas d’utilisation « Déclarer l’évolution annuelle des échanges interbancaire dans
GSIMT » :
Tableau 11: l’évolution annuelle des échanges interbancaire dans GSIMT
Nom du cas
d'utilisation
Déclarer l’évolution annuelle des échanges interbancaire dans
GSIMT.
Acteurs principal Utilisateur GSIMT.
Evénement
déclencheur du cas
d'utilisation
L’utilisateur GSIMT entre au menu, choisi la rubrique de Déclarer
l’évolution annuelle des échanges interbancaire dans GSIMT, entre
les coordonnées puis enregistre.
Rôle du cas
d'utilisation
Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements
concernant Déclarer l’évolution annuelle des échanges interbancaire
dans GSIMT, L’utilisateur entre les capitaux, le nombre d’opération,
l’année.
Terminaison du
cas d'utilisation
L’utilisateur GSIMT quitte la page de déclaration.
Cas d’utilisation « Déclarer l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en
montant dans GSIMT » :
Tableau 12 : evolution de la part du Marché des instruments de paiements en montant dans GSIMT
Nom du cas
d'utilisation
Déclarer l’évolution de la part du marché des instruments de
paiements en nombre dans GSIMT.
Acteurs principal Utilisateur GSIMT.
Evénement
déclencheur du cas
d'utilisation
L’utilisateur GSIMT entre au menu, choisi la rubrique Déclarer
l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en
nombre dans GSIMT.
Entre les coordonnées puis enregistre.
Rôle du cas
d'utilisation
Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements
concernant Déclarer l’évolution de la part du marché des instruments
de paiements en nombre dans GSIMT, L’utilisateur entre le nombre
de chèque, le nombre de virement, le nombre de ligne commande
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
33
client, nombre d’avis de prélèvement, nombre de virement en
provenance de l’étranger, l’année.
Terminaison du
cas d'utilisation
L’utilisateur GSIMT quitte la page de déclaration.
Cas d’utilisation « Déclarer l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en
nombre dans GSIMT » :
Tableau 13 : l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre dans GSIMT
Nom du cas
d'utilisation
Déclarer l’évolution de la part du marché des instruments de
paiements en nombre dans GSIMT.
Acteurs principal Utilisateur GSIMT.
Evénement
déclencheur du cas
d'utilisation
L’utilisateur GSIMT entre au menu, choisi la rubrique Déclarer
l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en
nombre dans GSIMT.
Entre les coordonnées puis enregistre.
Rôle du cas
d'utilisation
Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements
concernant Déclarer l’évolution de la part du marché des instruments
de paiements en nombre dans GSIMT, L’utilisateur entre le nombre
de chèque, le nombre de virement, le nombre de ligne commande
client, nombre d’avis de prélèvement, nombre de virement en
provenance de l’étranger, l’année.
Terminaison du
cas d'utilisation
L’utilisateur GSIMT quitte la page de déclaration.
Cas d’utilisation « Déclarer l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges
interbancaire dans GSIMT » :
Tableau 14 : Déclarer l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges interbancaire dans GSIMT
Nom du cas
d'utilisation
Déclarer l'évolution annuelle de la moyenne journalière des
échanges interbancaire dans GSIMT.
Acteurs principal Utilisateur GSIMT.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
34
Evénement
déclencheur du cas
d'utilisation
L’utilisateur GSIMT entre au menu, choisi la Déclarer l'évolution
annuelle de la moyenne journalière des échanges interbancaire dans
GSIMT.
Entre les coordonnées puis enregistre.
Rôle du cas
d'utilisation
Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements
concernant Déclarer l'évolution annuelle de la moyenne journalière
des échanges interbancaire dans GSIMT, L’utilisateur entre le
nombre, le montant, l’année.
Terminaison du
cas d'utilisation
L’utilisateur GSIMT quitte la page de déclaration.
Cas d’utilisation « Déclarer l'évolution annuelle du pic des échanges dans GSIMT » :
Tableau 15 : Déclarer l'évolution annuelle du pic des échanges dans GSIMT
Nom du cas
d'utilisation
Déclarer l'évolution annuelle du pic des échanges dans GSIMT.
Acteurs principal Utilisateur GSIMT.
Evénement
déclencheur du cas
d'utilisation
L’utilisateur GSIMT entre au menu, choisi la Déclarer l'évolution
annuelle du pic des échanges dans GSIMT.
Entre les coordonnées puis enregistre.
Rôle du cas
d'utilisation
Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements
concernant Déclarer l'évolution annuelle du pic des échanges dans
GSIMT, L’utilisateur entre le nombre, le montant , l’année.
Terminaison du
cas d'utilisation
L’utilisateur GSIMT quitte la page de déclaration.
Cas d’utilisation « Déclaration de la répartition du nombre d'échange par tranche montant
dans GSIMT » :
Tableau 16: Déclaration de la répartition du nombre d'échange par tranche montant dans GSIMT
Nom du cas
d'utilisation
Déclaration de la répartition du nombre d'échange par tranche
montant dans GSIMT.
Acteurs principal Utilisateur GSIMT.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
35
Evénement
déclencheur du cas
d'utilisation
L’utilisateur GSIMT entre au menu, choisi la Déclaration de la
répartition du nombre d'échange par tranche montant dans GSIMT.
Entre les coordonnées puis enregistre.
Rôle du cas
d'utilisation
Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements
concernant Déclaration de la répartition du nombre d'échange par
tranche montant dans GSIMT, L’utilisateur entre le montant , l’année.
Terminaison du
cas d'utilisation
L’utilisateur GSIMT quitte la page de déclaration.
 Cas d’utilisation « Déclaration de la répartition du montant d'échange par tranche
montant dans GSIMT » :
Tableau 17 : Déclaration de la répartition du montant d'échange par tranche montant dans GSIMT
Nom du cas
d'utilisation
Déclarer Déclaration de la répartition du montant d'échange par
tranche montant dans GSIMT.
Acteurs principal Utilisateur GSIMT.
Evénement
déclencheur du cas
d'utilisation
L’utilisateur GSIMT entre au menu, choisi la Déclarer la répartition
du montant d'échange par tranche montant dans GSIMT.
Entre les coordonnées puis enregistre.
Rôle du cas
d'utilisation
Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements
concernant Déclarer la répartition du montant d'échange par tranche
montant dans GSIMT, L’utilisateur entre le montant, l’année.
Terminaison du
cas d'utilisation
L’utilisateur GSIMT quitte la page de déclaration.
Cas d’utilisation « Déclarer la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant
dans GSIMT » :
Tableau 18: Déclarerla segmentation de moyens de paiement par tranche de montant dans GSIMT
Nom du cas
d'utilisation
Déclarer la segmentation de moyens de paiement par tranche de
montant dans GSIMT.
Acteurs principal Utilisateur GSIMT.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
36
Evénement
déclencheur du cas
d'utilisation
L’utilisateur GSIMT entre au menu, choisi la Déclarer la
segmentation de moyens de paiement par tranche de montant dans
GSIMT.
Entre les coordonnées puis enregistre.
Rôle du cas
d'utilisation
Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements
concernant Déclarer la segmentation de moyens de paiement par
tranche de montant dans GSIMT, L’utilisateur entre le nombre de
cheque, le nombre de virement, le nombre de ligne de commande
client, le nombre d’avis de prélèvement, nombre de virement en
provenance de l’étranger.
Terminaison du
cas d'utilisation
L’utilisateur GSIMT quitte la page de déclaration.
Cas d’utilisation « Déclarer l'évolution annuelle du ratio de compensation dans GSIMT » :
Tableau 19 : Déclarer l'évolution annuelle du ratio de compensation dans GSIMT
Nom du cas
d'utilisation
Déclarer l'évolution annuelle du ratio de compensation dans
GSIMT.
Acteurs principal Utilisateur GSIMT.
Evénement
déclencheur du cas
d'utilisation
L’utilisateur GSIMT entre au menu, choisi la Déclarer l'évolution
annuelle du ratio de compensation dans GSIMT.
Entre les coordonnées puis enregistre.
Rôle du cas
d'utilisation
Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements
concernant Déclarer l'évolution annuelle du ratio de compensation
dans GSIMT, L’utilisateur entre la compensation brute, le solde de
règlement net, le ratio de compensation, l’année.
Terminaison du
cas d'utilisation
L’utilisateur GSIMT quitte la page de déclaration.
Cas d’utilisation « Déclarer la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM et TGR
dans GSIMT » :
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
37
Tableau 20 : Déclarer l'évolution annuelle du ratio de compensation dans GSIMT
Nom du cas
d'utilisation
Déclarer la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM et
TGR dans GSIMT.
Acteurs principal Utilisateur GSIMT.
Evénement
déclencheur du cas
d'utilisation
L’utilisateur GSIMT entre au menu, choisi la Déclarer la dispersion
du plus grand solde débiteurs hors BAM et TGR dans GSIMT.
Entre les coordonnées puis enregistre.
Rôle du cas
d'utilisation
Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements
concernant Déclarer la dispersion du plus grand solde débiteurs hors
BAM et TGR dans GSIMT, L’utilisateur entre la compensation brute,
le solde de règlement net, le plus grand solde , le jour.
Terminaison du
cas d'utilisation
L’utilisateur GSIMT quitte la page de déclaration.
2.3 Coté Administrateur
Ce cas d’utilisation a été mis en évidence par l’expression des besoins préliminaires, à savoir :
Rubrique SRBM :
 Lister avec chart l’évolution de l’activité SRBM.
 Lister avec chart l’ordre de virement SRBM.
 Lister avec chart le solde issu de simt.
 Lister avec chart le solde issu de Maroclear.
 Lister avec chart le solde issu de la bourse centrale de Casablanca.
 Lister avec chart le solde issu de CMI.
 Lister avec chart l’indicateur de délais.
 Rubrique GSIMT :
 Lister avec chart l’évolution annuelle des échanges interbancaire dans GSIMT.
 Lister avec chart l'évolution mensuelle des échanges interbancaires dans GSIMT.
 Lister avec chart l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en
montant dans GSIMT.
 Lister avec chart l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en
nombre dans GSIMT.
 Lister avec chart l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges
interbancaire dans GSIMT.
 Lister avec chart l'évolution annuelle du pic des échanges dans GSIMT.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
38
 Lister avec chart de la répartition du nombre d'échange par tranche montant dans
GSIMT.
 Lister avec chart de la répartition du montant d'échange par tranche montant dans
GSIMT.
 Lister avec chart la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant dans
GSIMT.
 Lister avec chart l'évolution annuelle du ratio de compensation dans GSIMT.
 Lister avec chart la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM et TGR dans
GSIMT.
Diagramme de cas d’utilisation Coté SRBM :
Figure 10: Diagramme de cas d’utilisation Coté SRBM
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
39
Diagramme de cas d’utilisation Coté GSIMT :
Figure 11: Diagramme de cas d’utilisation Coté GSIMT
Diagrammes de séquence :
Après avoir fait une description de chaque cas d’utilisation, nous étions amenés à la compléter
par une représentation graphique UML très utile : diagramme de séquence boîte noire.
Ces diagrammes de séquence sont dits boîte noire car nous ne savons toujours pas comment
sera fait le système informatique. Ici nous précisons les échanges entre les acteurs utilisateurs
du système. Un Diagramme de Séquence « système = Boite noire » peut être enrichi par des
actions internes (Souvent des vérifications) des notes de renvoi aux enchainements alternatifs.
Rubrique utilisateur SRBM :
2.1. Diagramme de séquence déclarer l’évolution de l’activité SRBM :
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
40
Figure 12 : Diagramme de séquence déclarer l’évolution de l’activité SRBM
-L’utilisateur SRBM s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il
doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
41
2.2. Diagramme de séquence déclarer de l’ordre de virement SRBM :
Figure 13 : Diagramme de séquence déclarer de l’ordre de virement SRBM
-L’utilisateur SRBM s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il
doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
2.3. Diagramme de séquence Déclarer le solde issu de simt SRBM :
Figure 14 : Diagramme de séquence Déclarer le solde issu de simt SRBM
-L’utilisateur SRBM s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il
doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
42
2.4. Diagramme de séquence Déclarer le solde issu de Maroclear SRBM :
Figure 15 : Diagramme de séquence Déclarer le solde issu de Maroclear SRBM
L’utilisateur SRBM s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il
doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
2.5. Diagramme de séquence Déclarer le solde issu de la bourse centrale de
Casablanca SRBM :
Figure 16 : Diagramme de séquence Déclarer le solde issu de la bourse centrale de Casablanca SRBM
-L’utilisateur SRBM s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il
doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
43
2.6. Diagramme de séquence Déclarer l’indicateur de délais SRBM :
Figure 17 : Diagramme de séquence Déclarer l’indicateur de délais SRBM
-L’utilisateur SRBM s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il
doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
Rubrique utilisateur GSIMT :
2.7. Diagramme de séquence Déclarer l’évolution annuelle des échanges
interbancaire dans GSIMT :
Figure 18 : Diagramme de séquence De l’évolution annuelle des échanges interbancaire
-L’utilisateur GSIMT s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il
doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
44
2.8. Diagramme de séquence Déclarer l'évolution mensuelle des échanges
interbancaires dans GSIMT :
Figure 19 : Déclarerl'évolution mensuelle des échanges interbancaires
-L’utilisateur GSIMT s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il
doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
2.9. Diagramme de séquence Déclarer l’évolution de la part du marché des
instruments de paiements en montant dans GSIMT :
Figure 20 :Diagramme de séquence l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en montant
-L’utilisateur GSIMT s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il
doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
45
2.10. Diagramme de séquence Déclarer l’évolution de la part du marché des
instruments de paiements en nombre dans GSIMT :
Figure 21: Diagramme de séquence l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre
-L’utilisateur GSIMT s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il
doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
2.11. Diagramme de séquence Déclarer l'évolution annuelle de la moyenne
journalière des échanges interbancaire dans GSIMT :
Figure 22 : Diagramme de séquence l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges interbancaire
-L’utilisateur GSIMT s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il
doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
46
2.12. Diagramme de séquence Déclarer l'évolution annuelle du pic des échanges
dans GSIMT :
Figure 23 : Diagramme de séquence l’évolution annuelle du pic des échanges
-L’utilisateur GSIMT s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il
doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
2.13. Diagramme de séquence Déclaration de la répartition du nombre d'échange par
tranche montant dans GSIMT :
Figure 24 : Diagramme de séquence la répartition du nombre d'échange par tranche montant
-L’utilisateur GSIMT s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il
doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
47
2.13. Diagramme de séquence Déclarer de la répartition du montant d'échange par
tranche montant dans GSIMT :
Figure 25: Diagramme de séquence de la répartition du montant d'échange par tranche montant
-L’utilisateur GSIMT s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il
doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
2.14. Diagramme de Déclarer la segmentation de moyens de paiement par tranche
de montant dans GSIMT :
Figure 26 :. Diagramme la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant
-L’utilisateur GSIMT s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il
doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
48
2.15. Diagramme de Déclarer l'évolution annuelle du ratio de compensation dans
GSIMT :
Figure 27 : Diagramme l’évolution annuelle du ratio de compensation
-L’utilisateur GSIMT s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il
doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
2.16. Diagramme de Déclarer la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM
et TGR dans GSIMT :
Figure 28 : Diagramme la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM et TGR
-L’utilisateur GSIMT s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il
doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du
système de paiement
49
Diagramme de classe
La conception demande principalement une description structurelle, statique, du système à
réaliser sous forme d’un ensemble de classes logicielles. L’étape typiquement orientée objet
de l’analyse est la décomposition des modules d’intérêt en classes conceptuelles représentant
les entités significatives de chaque module. Il s’agit simplement de créer une représentation
visuelle des objets du monde réel. D'après l’étude préliminaire du projet, nous avons pu
dégager tous les éléments qui composent les entités de notre module et leurs relations.
 Du côté de l’Utilisateur SRBM :
Figure 29 : Diagramme de classe coté utilisateur SRBM
 Entité « Utilisateur SRBM » : Cette entité permet de faire des opérations sur
différentes entités.
 Entité « Déclarer évolutionde l’activité » : Cette entité permet de faire des opérations
sur l’évolution de l’activité SRBM.
 Entité « Déclarer l’ordrede virement » : Cette entité permet de faire des opérations
sur l’ordrede virement.
 Entité « Déclarer le soldeissu de simt» : Cette entité permet de faire des opérations
sur lesolde issu de simt..
 Entité « Déclarer le soldeissu de Maroclear» : Cette entité permet de faire des
opérations sur le solde issu deMaroclear.
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib
Projet de fin d'étude Bank  Al Maghrib

Contenu connexe

Tendances

Présentation du stage au sein de Bank Al-Maghrib
Présentation du stage au sein de Bank Al-MaghribPrésentation du stage au sein de Bank Al-Maghrib
Présentation du stage au sein de Bank Al-Maghrib
Mohab Laramo
 
Mémoire mastére expertise comptable (iscae)
Mémoire mastére expertise comptable (iscae)Mémoire mastére expertise comptable (iscae)
Mémoire mastére expertise comptable (iscae)
BilelJlasi
 
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
HAFID Ait Bihi
 
Elaboration des budgets au sein de marjane fès agdal
Elaboration des budgets au sein de marjane fès agdalElaboration des budgets au sein de marjane fès agdal
Elaboration des budgets au sein de marjane fès agdal
Miriam drissi kaitouni
 
Rapport de stage du fin d'étude
Rapport de stage du fin d'étudeRapport de stage du fin d'étude
Rapport de stage du fin d'étude
Yahyaoui Mohamed Yosri
 
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGADecisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
ISMAIEL KUN
 
Audit fiscal cours/1er Chapitre: Démarche de l'Audit Fiscal
Audit fiscal cours/1er Chapitre: Démarche de l'Audit FiscalAudit fiscal cours/1er Chapitre: Démarche de l'Audit Fiscal
Audit fiscal cours/1er Chapitre: Démarche de l'Audit Fiscal
bouchra elabbadi
 
Rapport du stage Agence Inbiaat Agadir Banque Populaire
Rapport du stage Agence Inbiaat  Agadir Banque PopulaireRapport du stage Agence Inbiaat  Agadir Banque Populaire
Rapport du stage Agence Inbiaat Agadir Banque Populaire
ayaxben
 
PFE sur PME au maroc
PFE sur PME au marocPFE sur PME au maroc
PFE sur PME au maroc
NourABBAS5
 
Rapport de stage
Rapport de stageRapport de stage
Rapport de stage
L Mehdi
 
Rapport de stage de fin d'études ISI 2015
Rapport de stage de fin d'études ISI 2015Rapport de stage de fin d'études ISI 2015
Rapport de stage de fin d'études ISI 2015
Anouar Kacem
 
Rapport de stage Attijariwafa bank
Rapport de stage Attijariwafa bankRapport de stage Attijariwafa bank
Rapport de stage Attijariwafa bank
Rapport de Stage
 
Appréciation du contrôle cycle achat fournisseur marjane
Appréciation du contrôle cycle achat fournisseur marjaneAppréciation du contrôle cycle achat fournisseur marjane
Appréciation du contrôle cycle achat fournisseur marjaneKHALID ESSBAI
 
Rapport PFE BIAT Conception et mise en place d’une plate-forme de gestion des...
Rapport PFE BIAT Conception et mise en place d’une plate-forme de gestion des...Rapport PFE BIAT Conception et mise en place d’une plate-forme de gestion des...
Rapport PFE BIAT Conception et mise en place d’une plate-forme de gestion des...
Yasmine Lachheb
 
Soutenance stage banque populaire : Audit de conformité des procédures
Soutenance stage banque populaire : Audit de conformité des procédures Soutenance stage banque populaire : Audit de conformité des procédures
Soutenance stage banque populaire : Audit de conformité des procédures
Yassine BAKMOU
 
Rapport De PFE
Rapport De PFERapport De PFE
Rapport De PFE
Nadir Haouari
 
Rapport de Stage chez Colaimo Sur TVA
Rapport de Stage chez  Colaimo Sur TVARapport de Stage chez  Colaimo Sur TVA
Rapport de Stage chez Colaimo Sur TVA
Reda Ayoubi
 
Mini Projet C gestion d'une location de voiture
Mini Projet C gestion d'une location de voitureMini Projet C gestion d'une location de voiture
Mini Projet C gestion d'une location de voitureOussama Bessrour
 
Rapport de stage_sur_la_banque_populaire
Rapport de stage_sur_la_banque_populaireRapport de stage_sur_la_banque_populaire
Rapport de stage_sur_la_banque_populaire
hajjii
 

Tendances (20)

Présentation du stage au sein de Bank Al-Maghrib
Présentation du stage au sein de Bank Al-MaghribPrésentation du stage au sein de Bank Al-Maghrib
Présentation du stage au sein de Bank Al-Maghrib
 
Mémoire mastére expertise comptable (iscae)
Mémoire mastére expertise comptable (iscae)Mémoire mastére expertise comptable (iscae)
Mémoire mastére expertise comptable (iscae)
 
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
 
Elaboration des budgets au sein de marjane fès agdal
Elaboration des budgets au sein de marjane fès agdalElaboration des budgets au sein de marjane fès agdal
Elaboration des budgets au sein de marjane fès agdal
 
Bank Al Maghrib
Bank Al MaghribBank Al Maghrib
Bank Al Maghrib
 
Rapport de stage du fin d'étude
Rapport de stage du fin d'étudeRapport de stage du fin d'étude
Rapport de stage du fin d'étude
 
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGADecisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
 
Audit fiscal cours/1er Chapitre: Démarche de l'Audit Fiscal
Audit fiscal cours/1er Chapitre: Démarche de l'Audit FiscalAudit fiscal cours/1er Chapitre: Démarche de l'Audit Fiscal
Audit fiscal cours/1er Chapitre: Démarche de l'Audit Fiscal
 
Rapport du stage Agence Inbiaat Agadir Banque Populaire
Rapport du stage Agence Inbiaat  Agadir Banque PopulaireRapport du stage Agence Inbiaat  Agadir Banque Populaire
Rapport du stage Agence Inbiaat Agadir Banque Populaire
 
PFE sur PME au maroc
PFE sur PME au marocPFE sur PME au maroc
PFE sur PME au maroc
 
Rapport de stage
Rapport de stageRapport de stage
Rapport de stage
 
Rapport de stage de fin d'études ISI 2015
Rapport de stage de fin d'études ISI 2015Rapport de stage de fin d'études ISI 2015
Rapport de stage de fin d'études ISI 2015
 
Rapport de stage Attijariwafa bank
Rapport de stage Attijariwafa bankRapport de stage Attijariwafa bank
Rapport de stage Attijariwafa bank
 
Appréciation du contrôle cycle achat fournisseur marjane
Appréciation du contrôle cycle achat fournisseur marjaneAppréciation du contrôle cycle achat fournisseur marjane
Appréciation du contrôle cycle achat fournisseur marjane
 
Rapport PFE BIAT Conception et mise en place d’une plate-forme de gestion des...
Rapport PFE BIAT Conception et mise en place d’une plate-forme de gestion des...Rapport PFE BIAT Conception et mise en place d’une plate-forme de gestion des...
Rapport PFE BIAT Conception et mise en place d’une plate-forme de gestion des...
 
Soutenance stage banque populaire : Audit de conformité des procédures
Soutenance stage banque populaire : Audit de conformité des procédures Soutenance stage banque populaire : Audit de conformité des procédures
Soutenance stage banque populaire : Audit de conformité des procédures
 
Rapport De PFE
Rapport De PFERapport De PFE
Rapport De PFE
 
Rapport de Stage chez Colaimo Sur TVA
Rapport de Stage chez  Colaimo Sur TVARapport de Stage chez  Colaimo Sur TVA
Rapport de Stage chez Colaimo Sur TVA
 
Mini Projet C gestion d'une location de voiture
Mini Projet C gestion d'une location de voitureMini Projet C gestion d'une location de voiture
Mini Projet C gestion d'une location de voiture
 
Rapport de stage_sur_la_banque_populaire
Rapport de stage_sur_la_banque_populaireRapport de stage_sur_la_banque_populaire
Rapport de stage_sur_la_banque_populaire
 

Similaire à Projet de fin d'étude Bank Al Maghrib

Rapport final - Mémoire de fin d'études - Bâle III - Nouvelle réglementation ...
Rapport final - Mémoire de fin d'études - Bâle III - Nouvelle réglementation ...Rapport final - Mémoire de fin d'études - Bâle III - Nouvelle réglementation ...
Rapport final - Mémoire de fin d'études - Bâle III - Nouvelle réglementation ...
Youcef Benchicou
 
La satisfaction de la clientèle bancaire
La satisfaction de la clientèle bancaire La satisfaction de la clientèle bancaire
La satisfaction de la clientèle bancaire
Taqy-Eddine REMLI
 
Chavanon.rodolphe m2 mms2019-perception site internet b to b (4) (1)
Chavanon.rodolphe m2 mms2019-perception site internet b to b (4) (1)Chavanon.rodolphe m2 mms2019-perception site internet b to b (4) (1)
Chavanon.rodolphe m2 mms2019-perception site internet b to b (4) (1)
Rodolphe Chavanon
 
Limpact_de_la_digitalisation_sur_la_perf.pdf
Limpact_de_la_digitalisation_sur_la_perf.pdfLimpact_de_la_digitalisation_sur_la_perf.pdf
Limpact_de_la_digitalisation_sur_la_perf.pdf
ouissalattaaricha
 
pdfcoffee.com_pfe-lx27entrepreneuriat-marocain-entre-acoompagnement-et-finace...
pdfcoffee.com_pfe-lx27entrepreneuriat-marocain-entre-acoompagnement-et-finace...pdfcoffee.com_pfe-lx27entrepreneuriat-marocain-entre-acoompagnement-et-finace...
pdfcoffee.com_pfe-lx27entrepreneuriat-marocain-entre-acoompagnement-et-finace...
EllIlham
 
La maitrise des risques du crédit bancaire (1)
La maitrise des risques du crédit bancaire (1)La maitrise des risques du crédit bancaire (1)
La maitrise des risques du crédit bancaire (1)
Intissar Abada
 
Mémoire El Mehdi Laâroussi.pdf
Mémoire El Mehdi Laâroussi.pdfMémoire El Mehdi Laâroussi.pdf
Mémoire El Mehdi Laâroussi.pdf
El Mehdi Laaroussi
 
JOB NETWORK - Réseau social collaboratif d’emploi
JOB NETWORK - Réseau social collaboratif d’emploiJOB NETWORK - Réseau social collaboratif d’emploi
JOB NETWORK - Réseau social collaboratif d’emploi
Youssef NIDABRAHIM
 
Recrutement 2.0 au Maroc
Recrutement 2.0 au MarocRecrutement 2.0 au Maroc
Recrutement 2.0 au Maroc
Aregrag Maroua
 
Migration SEPA de vos logiciels de gestion sage
Migration SEPA de vos logiciels de gestion sageMigration SEPA de vos logiciels de gestion sage
Migration SEPA de vos logiciels de gestion sagePROJECT SI
 
mémoire marketing université Ivoiro-quebec.pdf
mémoire marketing université Ivoiro-quebec.pdfmémoire marketing université Ivoiro-quebec.pdf
mémoire marketing université Ivoiro-quebec.pdf
kounikorgonouria
 
Credit scoring, l'octroi des cartes bancaires
Credit scoring, l'octroi des cartes bancairesCredit scoring, l'octroi des cartes bancaires
Credit scoring, l'octroi des cartes bancairesMarwen Allaguy
 
salwfrarapp137.pdf
salwfrarapp137.pdfsalwfrarapp137.pdf
salwfrarapp137.pdf
SASarah3
 
Les marchés de produits dérivés : lieux de spéculation ou de gestion des risq...
Les marchés de produits dérivés : lieux de spéculation ou de gestion des risq...Les marchés de produits dérivés : lieux de spéculation ou de gestion des risq...
Les marchés de produits dérivés : lieux de spéculation ou de gestion des risq...
Antoine Lindrec
 
L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...
L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...
L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...
OmarMOUMINI
 
Rapport de Stage PFE - Développement d'un Projet ALTEN MAROC Concernant le Sy...
Rapport de Stage PFE - Développement d'un Projet ALTEN MAROC Concernant le Sy...Rapport de Stage PFE - Développement d'un Projet ALTEN MAROC Concernant le Sy...
Rapport de Stage PFE - Développement d'un Projet ALTEN MAROC Concernant le Sy...
tayebbousfiha1
 
Guide Sage: Toutes les clés de réussite pour votre Migration vers le SEPA
Guide Sage: Toutes les clés de réussite pour votre Migration vers le SEPAGuide Sage: Toutes les clés de réussite pour votre Migration vers le SEPA
Guide Sage: Toutes les clés de réussite pour votre Migration vers le SEPA
Sage france
 
Projet de fin d'etude 2015 (le web to store) élaborer par Debbichi zied
Projet de fin d'etude 2015 (le web to store) élaborer par Debbichi ziedProjet de fin d'etude 2015 (le web to store) élaborer par Debbichi zied
Projet de fin d'etude 2015 (le web to store) élaborer par Debbichi zied
Zied Debbichi
 
LA BANCASSURANCE
LA  BANCASSURANCELA  BANCASSURANCE
LA BANCASSURANCE
bouchra89
 

Similaire à Projet de fin d'étude Bank Al Maghrib (20)

Rapport final - Mémoire de fin d'études - Bâle III - Nouvelle réglementation ...
Rapport final - Mémoire de fin d'études - Bâle III - Nouvelle réglementation ...Rapport final - Mémoire de fin d'études - Bâle III - Nouvelle réglementation ...
Rapport final - Mémoire de fin d'études - Bâle III - Nouvelle réglementation ...
 
La satisfaction de la clientèle bancaire
La satisfaction de la clientèle bancaire La satisfaction de la clientèle bancaire
La satisfaction de la clientèle bancaire
 
Chavanon.rodolphe m2 mms2019-perception site internet b to b (4) (1)
Chavanon.rodolphe m2 mms2019-perception site internet b to b (4) (1)Chavanon.rodolphe m2 mms2019-perception site internet b to b (4) (1)
Chavanon.rodolphe m2 mms2019-perception site internet b to b (4) (1)
 
Limpact_de_la_digitalisation_sur_la_perf.pdf
Limpact_de_la_digitalisation_sur_la_perf.pdfLimpact_de_la_digitalisation_sur_la_perf.pdf
Limpact_de_la_digitalisation_sur_la_perf.pdf
 
pdfcoffee.com_pfe-lx27entrepreneuriat-marocain-entre-acoompagnement-et-finace...
pdfcoffee.com_pfe-lx27entrepreneuriat-marocain-entre-acoompagnement-et-finace...pdfcoffee.com_pfe-lx27entrepreneuriat-marocain-entre-acoompagnement-et-finace...
pdfcoffee.com_pfe-lx27entrepreneuriat-marocain-entre-acoompagnement-et-finace...
 
La maitrise des risques du crédit bancaire (1)
La maitrise des risques du crédit bancaire (1)La maitrise des risques du crédit bancaire (1)
La maitrise des risques du crédit bancaire (1)
 
Mémoire El Mehdi Laâroussi.pdf
Mémoire El Mehdi Laâroussi.pdfMémoire El Mehdi Laâroussi.pdf
Mémoire El Mehdi Laâroussi.pdf
 
JOB NETWORK - Réseau social collaboratif d’emploi
JOB NETWORK - Réseau social collaboratif d’emploiJOB NETWORK - Réseau social collaboratif d’emploi
JOB NETWORK - Réseau social collaboratif d’emploi
 
Recrutement 2.0 au Maroc
Recrutement 2.0 au MarocRecrutement 2.0 au Maroc
Recrutement 2.0 au Maroc
 
Migration SEPA de vos logiciels de gestion sage
Migration SEPA de vos logiciels de gestion sageMigration SEPA de vos logiciels de gestion sage
Migration SEPA de vos logiciels de gestion sage
 
mémoire marketing université Ivoiro-quebec.pdf
mémoire marketing université Ivoiro-quebec.pdfmémoire marketing université Ivoiro-quebec.pdf
mémoire marketing université Ivoiro-quebec.pdf
 
Credit scoring, l'octroi des cartes bancaires
Credit scoring, l'octroi des cartes bancairesCredit scoring, l'octroi des cartes bancaires
Credit scoring, l'octroi des cartes bancaires
 
salwfrarapp137.pdf
salwfrarapp137.pdfsalwfrarapp137.pdf
salwfrarapp137.pdf
 
Les marchés de produits dérivés : lieux de spéculation ou de gestion des risq...
Les marchés de produits dérivés : lieux de spéculation ou de gestion des risq...Les marchés de produits dérivés : lieux de spéculation ou de gestion des risq...
Les marchés de produits dérivés : lieux de spéculation ou de gestion des risq...
 
L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...
L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...
L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...
 
Rapport de Stage PFE - Développement d'un Projet ALTEN MAROC Concernant le Sy...
Rapport de Stage PFE - Développement d'un Projet ALTEN MAROC Concernant le Sy...Rapport de Stage PFE - Développement d'un Projet ALTEN MAROC Concernant le Sy...
Rapport de Stage PFE - Développement d'un Projet ALTEN MAROC Concernant le Sy...
 
Guide Sage: Toutes les clés de réussite pour votre Migration vers le SEPA
Guide Sage: Toutes les clés de réussite pour votre Migration vers le SEPAGuide Sage: Toutes les clés de réussite pour votre Migration vers le SEPA
Guide Sage: Toutes les clés de réussite pour votre Migration vers le SEPA
 
Projet de fin d'etude 2015 (le web to store) élaborer par Debbichi zied
Projet de fin d'etude 2015 (le web to store) élaborer par Debbichi ziedProjet de fin d'etude 2015 (le web to store) élaborer par Debbichi zied
Projet de fin d'etude 2015 (le web to store) élaborer par Debbichi zied
 
Rapport de stage
Rapport de stageRapport de stage
Rapport de stage
 
LA BANCASSURANCE
LA  BANCASSURANCELA  BANCASSURANCE
LA BANCASSURANCE
 

Dernier

La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
Labour Market Information Council | Conseil de l’information sur le marché du travail
 
Importation & outils, méthode simple et efficace
Importation & outils, méthode simple et efficaceImportation & outils, méthode simple et efficace
Importation & outils, méthode simple et efficace
mwj49817
 
Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
Labour Market Information Council | Conseil de l’information sur le marché du travail
 
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
Labour Market Information Council | Conseil de l’information sur le marché du travail
 
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
Nicolas Meilhan
 
Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
Labour Market Information Council | Conseil de l’information sur le marché du travail
 

Dernier (6)

La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
 
Importation & outils, méthode simple et efficace
Importation & outils, méthode simple et efficaceImportation & outils, méthode simple et efficace
Importation & outils, méthode simple et efficace
 
Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
 
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
 
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
 
Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
 

Projet de fin d'étude Bank Al Maghrib

  • 1. MASTER 2 MÉTHODES INFORMATIQUES APPLIQUÉES À LA GESTION DES ENTREPRISES Mémoire du projet de fin d’étude Réalisépar: Benthami Soufiane Encadrépar : Mr. Mohamed Bouhmouch Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement Année universitaire 2016-2017
  • 2. Dédicaces A mes chers parents, Je dédie ce modeste travail avec mes profondes gratitudes à ma mère et mon père pour l’éducation qu'ils m’ont prodiguée, avec tous les moyens et au prix de tous les sacrifices qu'ils ont consentis à mon égard, pour le sens du devoir qu'ils m’enseignent depuis mon Enfance. A mes chères sœurs, Pour leurs présences à mes côtés et leurs amours dévoués. A tous mes proches, Puisse ce travail témoigner de ma profonde affection et mes sincères estimes. A mes enseignants, Pour leurs patiences et soutien continu. A tous mes ami(e)s, Pour avoir donné du gout à nos vies. A tous ceux qui m’aiment ; A tous ceux que j’aime. Je dédie cet humble travail.
  • 3. Remerciement C’est une habitude saine que de rendre mérite, au début d’un tel travail, à tous ceux qui ont contribué à le rendre possible. Un grand remerciement au Dieu tout puissant qui m’a toujours soutenu. Je tiens à remercier tout d’abord la direction de Bank Al-Maghrib qui m’a offert l’occasion d’effectuer mon stage au sein de leur structure. Je tiens à remercier aussi Monsieur BOUHMOUCHE MOHAMED, qui m’a encadré pendant toute la durée du Stage avec ses précieuses remarques et ses conseils avisés malgré les énormes occupations et les grandes responsabilités qu’il assume, il a toujours eu le temps pour m’encadrer, me conseiller et me fournir la documentation nécessaire durant mon stage. J’apprécie ainsi sa disponibilité et sa compétence indéniable dans le domaine de l’informatique, ce qui m’a permis de progresser rapidement et de m’affermir. Ses qualités humaines et professionnelles sont pour moi un modèle à suivre. Que ce travail soit le témoignage de ma considération et mon profond respect. Je tiens aussi à remercier, toute l’équipe pédagogique de L’Institut Supérieur d’ingénierie et des Affaires, et les intervenants professionnels de la formation, pour tous les efforts qu’ils ont déployés pour assurer le bon déroulement de ma formation.
  • 4. Résumer En tant que banque centrale marocaine, Bank Al Maghrib, joue un rôle primordial dans l’économie marocaine. En effet, au cœur de ses intérêts principaux, se trouve la déclaration et la supervision des systèmes de paiement. C’est dans ce contexte que mon projet prend forme. Il consiste à étudier plusieurs méthodes et outils pour la déclaration et la supervision des différents systèmes de paiement marocain les plus importantes des variables son montant, virement, opération. Afin de mener à bien mon projet, la construction d’une base d’étude composée des systèmes de paiement marocain, est obligatoire. Elle est ainsi le support de quatre phase envisagées. La première est une approche de recherche et de définition des systèmes de paiement marocain. La deuxième est voir différentes déclarations des systèmes de paiement marocain avec les états de rapports faite auprès de Bank Al maghrib pour contrôler et superviser ces systèmes.la troisième phase comparer les déclarations faites par les systèmes de paiement français auprès de leurs Bank centrale.la quatrième phase est de conceptualiser les différentes déclarations faites par différents systèmes avec des rapports et charts auprès de Bank Almaghrib. A la fin, une synthèse des méthodes et des outils est présentée afin de dégager les avantages et les inconvénients de chacune, de proposer des alternatives et de donner des pistes de réflexions, permettant de générer le modèle adéquat pour. Mots clés : SRBM, GSIMT, Maroclear, CMI.
  • 5. Abstract As Moroccan central bank, Bank Al Maghrib, plays a key role in the Moroccan economy. Indeed, at the heart of its main interests is the declaration and supervision of payment systems. It is in this context that my project takes shape. It consists of studying several methods and tools for the declaration and supervision of the different Moroccan payment systems the most important variables are amount, transfer, operation. In order to carry out my project, the construction of a study base made up of Moroccan payment systems is compulsory. It is thus the support of four envisaged phases. The first is an approach to research and definition of Moroccan payment systems. The second is to see different declarations of the Moroccan payment systems with the reports reports made to Bank Al Maghreb to control and supervise these systems. The third phase compares the declarations made by the French payment systems with their central banks. The fourth phase Is to conceptualize the various statements made by different systems with reports and charts from Bank Al Maghreb. At the end, a synthesis of the methods and tools is presented in order to identify the advantages and disadvantages of each one, to propose alternatives and to give some avenues of reflection, allowing to generate the appropriate model for. Key words: SRBM, GSIMT, Maroclear, CMI.
  • 6. Liste des figures Figure 1 : Organigramme Bkam.................................................................................................5 Figure 2 : organigramme de la Dosi BKAM..............................................................................7 Figure 3 : GSIMT.....................................................................................................................13 Figure 4 : SRBM .....................................................................................................................14 Figure 5 : CMI ..........................................................................................................................15 Figure 6 : méthode scrum.........................................................................................................18 Figure 7 : Diagramme de gant ..................................................................................................21 Figure 8 : dcu SRBM................................................................................................................26 Figure 9 : Diagramme de cas d'utilisation déclaration GSIMT` ..............................................31 Figure 10: Diagramme de cas d’utilisation Coté SRBM ..........................................................38 Figure 11: Diagramme de cas d’utilisation Coté GSIMT ........................................................39 Figure 12 : Diagramme de séquence déclarer l’évolution de l’activité SRBM........................40 Figure 13 : Diagramme de séquence déclarer de l’ordre de virement SRBM..........................41 Figure 14 : Diagramme de séquence Déclarer le solde issu de simt SRBM ............................41 Figure 15 : Diagramme de séquence Déclarer le solde issu de Maroclear SRBM...................42 Figure 16 : Diagramme de séquence Déclarer le solde issu de la bourse centrale de Casablanca SRBM............................................................................................................42 Figure 17 : Diagramme de séquence Déclarer l’indicateur de délais SRBM ...........................43 Figure 18 : Diagramme de séquence De l’évolution annuelle des échanges interbancaire......43 Figure 19 : Déclarer l'évolution mensuelle des échanges interbancaires .................................44 Figure 20 :Diagramme de séquence l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en montant .......................................................................................................44 Figure 21: Diagramme de séquence l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre........................................................................................................45 Figure 22 : Diagramme de séquence l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges interbancaire......................................................................................................45 Figure 23 : Diagramme de séquence l’évolution annuelle du pic des échanges ......................46 Figure 24 : Diagramme de séquence la répartition du nombre d'échange par tranche montant ..........................................................................................................................................46 Figure 25: Diagramme de séquence de la répartition du montant d'échange par tranche montant .............................................................................................................................47 Figure 26 :. Diagramme la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant .....47 Figure 27 : Diagramme l’évolution annuelle du ratio de compensation ..................................48 Figure 28 : Diagramme la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM et TGR........48 Figure 29 : Diagramme de classe coté utilisateur SRBM......................................................49 Figure 30 : Diagramme de classe de l’Utilisateur GSIMT 1 ...................................................50 Figure 31 : Diagramme de classe de l’Utilisateur GSIMT 2 ..................................................51 Figure 32 : Diagramme de classe Administrateur SRBM .......................................................52 Figure 33 : : Diagramme de classe Administrateur Pour GSIMT 1 .......................................52 Figure 34 : Diagramme de classe Administrateur Pour GSIMT 2 ........................................53 Figure 35 : modéle mvc............................................................................................................55
  • 7. Figure 36 : Page login...............................................................................................................60 Figure 37 : Page l’évolution de l’activité SRBM .....................................................................61 Figure 38 : ordre de virement ...................................................................................................61 Figure 39 : Page Rubrique des déclarations exogène ...............................................................61 Figure 40 : Page l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges interbancaire.62 Figure 41 : Page l’évolution annuelle des échanges interbancaire..........................................62 Figure 42 : Page l'évolution mensuelle des échanges interbancaires .......................................63 Figure 43 : Page l'évolution annuelle du pic des échanges ......................................................63 Figure 44 : Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en montant.64 Figure 45 : Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre..64 Figure 46 : Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre..65 Figure 47 : Page la répartition du montant d'échange par tranche montant .............................65 Figure 48 : Page la répartition du nombre d'échange par tranche montant ..............................66 Figure 49 : Page la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM et TGR....................66 Figure 50 : Page l'évolution annuelle du ratio de compensation..............................................67 Figure 51 : Page la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant .................67 Figure 52 : Page l’évolution annuelle des échanges interbancaire ...........................................68 Figure 53 : Page l’évolution de l’activité Administrateur.......................................................68 Figure 54 : Page ordre de virement Administrateur ................................................................69 Figure 55 : Page Rubrique des déclarations exogène Adminsitrateur.....................................69 Figure 56 : Page l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges interbancaire Administrateur..................................................................................................................70 Figure 57 : Page l’évolution annuelle des échanges interbancaire Administrateur.................70 Figure 58 : Page l'évolution mensuelle des échanges interbancaires Administrateur.............71 Figure 59 : Page l'évolution annuelle du pic des échanges Administrateur ............................71 Figure 60 : Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en montant Administrateur..................................................................................................................72 Figure 61 : Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre Administrateur..................................................................................................................72 Figure 62 : Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre Administrateur..................................................................................................................73 Figure 63 : Page la répartition du montant d'échange par tranche montant Administrateur ....73 Figure 64 : Page la répartition du nombre d'échange par tranche montant Administrateur ....74 Figure 65 : Page la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM et TGR Administrateur..................................................................................................................74 Figure 66 : Page l'évolution annuelle du ratio de compensation Administrateur....................75 Figure 67 : Page la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant Administrateur..................................................................................................................75 Figure 68 : Page l’évolution annuelle des échanges interbancaire Administrateur.................76
  • 8. Liste des Tableaux Tableau 1 : sprint scrum ...........................................................................................................19 Tableau 2 : tableau gant............................................................................................................22 Tableau 3 : evolution de l'activité SRBM ................................................................................27 Tableau 4 : Déclarer l’ordre de virement SRBM .....................................................................27 Tableau 5 : Déclarer le solde issu de simt ................................................................................28 Tableau 6 : Déclarer le solde issu de Maroclear.......................................................................28 Tableau 7 : Déclarer le solde issu de la bourse centrale de Casablanca..................................28 Tableau 8 : Déclarer le solde issu de CMI ...............................................................................29 Tableau 9 : Déclarer l’indicateur de délais ...............................................................................29 Tableau 10 : l'évolution mensuelle des échanges interbancaires dans GSIMT.......................31 Tableau 11: l’évolution annuelle des échanges interbancaire dans GSIMT ...........................32 Tableau 12 : evolution de la part du Marché des instruments de paiements en montant dans GSIMT..............................................................................................................................32 Tableau 13 : l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre dans GSIMT..............................................................................................................................33 Tableau 14 : Déclarer l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges interbancaire dans GSIMT ...............................................................................................33 Tableau 15 : Déclarer l'évolution annuelle du pic des échanges dans GSIMT ........................34 Tableau 16: Déclaration de la répartition du nombre d'échange par tranche montant dans GSIMT..............................................................................................................................34 Tableau 17 : Déclaration de la répartition du montant d'échange par tranche montant dans GSIMT..............................................................................................................................35 Tableau 18: Déclarer la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant dans GSIMT..............................................................................................................................35 Tableau 19 : Déclarer l'évolution annuelle du ratio de compensation dans GSIMT................36 Tableau 20 : Déclarer l'évolution annuelle du ratio de compensation dans GSIMT................37
  • 9. Abréviation SRBM : Système de Règlement Brut du Maroc SIMT : Système Interbancaire Marocain de Télé-compensation GSIMT : Groupement pour un Système Interbancaire Marocain de Télé-Compensation CMI : Centre Monétique Interbancaire Maroclear : Dépositaire central national de titres IMF : Infrastructures des marchés financiers SPIS : Systèmes de Paiement d’Importance Systémique CCP : Chambre de Compensation, Contrepartie Centrale PIMF : Principes pour les Infrastructures des Marchés Financiers EMV : Europay, MasterCard, Visa FGP : Fonds de Garantie Permanent NNE : Numéro National d’Emetteur CIP : Centrale des Incidents de Paiement
  • 10. Table de matière Dédicaces....................................................................................................................................2 Remerciement............................................................................................................................3 Résumer .....................................................................................................................................4 Abstract......................................................................................................................................5 Liste des figures..........................................................................................................................6 Liste des Tableaux......................................................................................................................8 Abréviation.................................................................................................................................9 Table de matière......................................................................................................................10 Introduction Générale...............................................................................................................1 Contexte et objectif :.................................................................................................................3  Contexte général :............................................................................................................ 3 Présentation de l’organisme d’accueil :................................................................................... 3 Missions fondamentales de la Banque :................................................................................... 4 Organigramme...................................................................................................................... 5 Présentation de la Direction de l’Organisationet des Systèmes d’Information : ........................ 6  Définition des moyens et systèmes de paiement :............................................................10 a- Les différents moyens de paiement :.............................................................................10  Les différents systèmes de paiement :..............................................................................12 Les systèmes de paiement :..................................................................................................12  Présentation du projet de fin d’études.............................................................................16  Problématique.............................................................................................................16  L’intérêt du sujet :........................................................................................................17  Rôle de Bank Al Maghrib dansla surveillance desSystèmesetMoyensde Paiementau Maroc .................................................................................................................................17  Conduite du projet.......................................................................................................17  Processus de développement .......................................................................................17 6. Organisation du projet.....................................................................................................18  Planification des sprints................................................................................................19  Diagramme de gant......................................................................................................21  Conclusion...................................................................................................................23 Introduction .............................................................................................................................25  Identification des acteurs.................................................................................................25 1.1 Administrateur...............................................................................................................25 o Utilisateur SRBM :........................................................................................................25 o Utilisateur GSIMT :.......................................................................................................26  Identification des cas d’utilisation....................................................................................26 2.1 Coté participant SRBM....................................................................................................26 2.2 Coté participant GSIMT...................................................................................................30
  • 11. 2.3 Coté Administrateur.......................................................................................................37 Rubrique utilisateur SRBM :..................................................................................................39  Du côté de l’Utilisateur SRBM : ........................................................................................49  Du côté de l’Utilisateur GSIMT :.......................................................................................50  Du côté de l’Administrateur :...........................................................................................52  Pour SRBM......................................................................................................................52  Pour GSIMT :...................................................................................................................52  Conclusion.......................................................................................................................53 Introduction .............................................................................................................................55 Etude technique.......................................................................................................................55  Définition de MVC...........................................................................................................55 Model-View-Controller........................................................................................................55  JSF (java server faces) : .................................................................................................57  JSP (java server page) :..................................................................................................57  JPA (Java Persistence API) :..........................................................................................58 EJB (Enterprise JavaBeans) :.................................................................................................58 MySQL :...............................................................................................................................58  NETBEANS :.................................................................................................................59 Glassfish :...........................................................................................................................59 Conclusion................................................................................................................................59 Réalisation................................................................................................................................60 Page login :..............................................................................................................................60 Coté utilisateur SRBM :............................................................................................................60 Page l’évolution de l’activité SRBM :........................................................................................60 Page ordre de virement :.........................................................................................................61 Page Rubrique des déclarations exogène :................................................................................61 Coté utilisateur GSIMT :...........................................................................................................62 Page l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges interbancaire : ...................62 Page l’évolution annuelle des échanges interbancaire :............................................................62 Page l'évolution mensuelle deséchanges interbancaires :........................................................63 Page l'évolution annuelle du pic des échanges :........................................................................63 Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en montant :...................64 Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre :....................64 Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre :....................65 Page la répartition du montant d'échange par tranche montant : .............................................65 Page la répartition du nombre d'échange par tranche montant :...............................................66 Page la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM et TGR : .........................................66 Page l'évolution annuelle du ratio de compensation :...............................................................67 Page la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant :..................................67 Page l’évolution annuelle des échanges interbancaire : ............................................................68 Rubrique Administrateur.........................................................................................................68 Coté utilisateur SRBM :............................................................................................................68 Page l’évolution de l’activité :..................................................................................................68 Page ordre de virement :.........................................................................................................69 Page Rubrique des déclarations exogène :................................................................................69 Coté utilisateur GSIMT :...........................................................................................................70 Page l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges interbancaire : ...................70 Page l’évolution annuelle des échanges interbancaire : ............................................................70 Page l'évolution mensuelle deséchanges interbancaires :........................................................71
  • 12. Page l'évolution annuelle du pic des échanges :........................................................................71 Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en montant :...................72 Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre :....................72 Page l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre :....................73 Page la répartition du montant d'échange par tranche montant : .............................................73 Page la répartition du nombre d'échange par tranche montant :...............................................74 Page la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM et TGR : .........................................74 Page l'évolution annuelle du ratio de compensation :...............................................................75 Page la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant :..................................75 Page l’évolution annuelle des échanges interbancaire : ............................................................76 Conclusion générale.................................................................................................................77
  • 13. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 1 Introduction Générale Au Maroc, le régime de change mis en place par les autorités monétaires a permis de concourir l’instauration d’un cadre de stabilité financière. Les systèmes et les moyens de paiement sont à l’intérieur des préoccupations des banques centrales, eu égard à leur rôle important dans la stabilité et l'efficacité des marchés financiers. Cette réalité n'a pas échappé à Bank Al-Maghreb, qui a mis en place un ensemble de réformes publiées dans son rapport de 2009 où il a été précisé l’architecture des systèmes de paiement au Maroc, ainsi que les principales évolutions enregistrées par activités, depuis leur mise en place au Maroc. En effet, cette architecture décrit les différents systèmes de paiement utilisés au Maroc, à savoir : Le SRBM (Système brut de règlement au Maroc), géré par BAM, dont les montants sont élevés. Le GSIMT (Groupement pour un Système Interbancaire Marocain de télé compensation), qui a été finalisé en 2009, et qui concerne les paiements de détail et les échanges de moyens de paiement scripturaux hors cartes. Le CMI :( Centre Monétique Interbancaire), s’est substitué auxbanquescomme opérateur commercial et technique gérant l’activité monétique « Paiements parCartes » au Maroc. Gère, pour les banquesmembres qui le souhaitent,les opérations à l’étranger de leurs cartes à validité internationale ainsi queles opérations par cartes étrangères surles GAB (Guichet automatique bancaire) auMaroc de cesbanques. Le Maroclear : est le Dépositaire Central des Valeurs Mobilières au Maroc. Le présent projet s’inscrit dans cette optique, il vise à conceptualisé, supervisé, gérer et rapporter les déclarations des systèmes de paiement auprès de Bank al Maghreb, et de les comparer, afin de déterminer et de bien s’assurer. Ce document se veut être un travail exhaustif de notre projet. Il est composé de quatre chapitres expliquant en détail les étapes par lesquelles nous avons transité. Le premier chapitre définit le contexte général du projet, il contient la présentation de l’organisme d’accueil, ainsi que le cadre général du projet définissant sa démarche et sa conduite. Le second présente l’étude contextuelle du projet, où nous présentons les concepts fondamentaux, et les besoins fonctionnels du projet. Ensuite le troisième chapitre est dédié à la description des outils et des technologies utilisées. Le quatrième et dernier chapitre de ce rapport est consacré à la réalisation du projet.
  • 14. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 2 Chapitre I : Contexte du projet
  • 15. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 3 Contexte et objectif : Le présent chapitre a pour but de définir le cadre général de mon projet. Je commence par une présentation de l’organisme d’accueil, Je vais aborder par la suite la présentation du projet à réaliser ainsi que des principaux objectifs, Enfin je citerai quelques notions et terminologies relatifs à mon projet, et précisément avec une partie pratique.  Contexte général : Présentation de l’organisme d’accueil : Un capital fixé à 500.000.000 DH entièrement détenu par l’État, réputée commerçante dans ses relations avec les tiers, son siège situé à RABAT, Bank-al-MAGHRIB est l’institut d’émission, qui parmi ses missions fondamentales exerce le privilège d’émission des billets de Banque et des pièces de monnaie ayant cours légal sur le territoire du Royaume. Dans le but d’assurer la stabilité des prix, la Banque arrête et met en œuvre les instruments de politique monétaire, A cet effet, la Banque intervient sur le marché monétaire en utilisant les instruments appropriés. Sans préjudice de l’objectif de la stabilité des prix arrêté en concertation avec le ministre chargé des finances, la Banque accomplit sa mission dans le cadre de la politique économique et financière du gouvernement. La Banque veille au bon fonctionnement du marché monétaire et assure son contrôle. Elle établit et publie les statistiques sur la monnaie et le crédit. Au lendemain de l'indépendance du Maroc en 1956, les bases d'un système bancaire national ont été mises en place. Ainsi, la Banque du Maroc a été instituée par le dahir n° 1-59-233 du 30 juin 1959 pour se substituer à la Banque d'État du Maroc et assurer la fonction de Banque Centrale. Créée sous forme d’établissement public doté de la personnalité civile et de l'autonomie financière, cette institution s'est vue confier le privilège de l'émission de la monnaie fiduciaire, ainsi que la
  • 16. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 4 mission de veiller à la stabilité de la monnaie et de s'assurer du bon fonctionnement du système bancaire. A partir de mars 1987, La dénomination de " Bank Al-Maghreb " remplacé celle de " Banque du Maroc ". Missions fondamentales de la Banque : -Exercer le privilège de l’émission des billets de banque et des pièces de monnaie ayant cours légal sur le territoire du Royaume. - Mettre en œuvre les instruments de la politique monétaire pour assurer la stabilité des prix. - Veiller à la stabilité de la monnaie et à sa convertibilité. - Veiller au bon fonctionnement du marché monétaire et à assurer son contrôle. - Établir et publier les statistiques sur la monnaie et le crédit. - Gérer les réserves publiques de change. - S’assurer du bon fonctionnement du système bancaire et veiller à l’application des dispositions législatives et réglementaires relatives à l’exercice et au contrôle de l’activité des établissements de crédit et organismes assimilés. - Veiller à la surveillance et à la sécurité des systèmes et moyens de paiement et à la pertinence des normes qui leur sont applicables. Autres missions de la Banque : - Assurer le rôle d’agent financier du Trésor. - Conseiller le Gouvernement dans le domaine financier. - Représenter le Gouvernement auprès des institutions financières et monétaires internationales créées en vue de promouvoir la coopération dans les domaines monétaire et financier. - Participer à la négociation des accords financiers internationaux et à leur exécution.
  • 17. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 5 Organigramme Figure 1 : Organigramme Bkam
  • 18. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 6 Présentation de la Direction de l’Organisation et des Systèmes d’Information : Notre stage s’est déroulé à la direction de l’Organisation et des Systèmes d’information (DOSI) qui est placée sous l’autorité directe du gouvernement de la Banque. En effet, le service dans lequel j’ai été attribuée est le Service chargée des solutions SI des- tinées aux domaines de la Politique Monétaire, de la Supervision Bancaire et de la Stabilité Financière. Ce dernier permet d’assurer la maitrise d’œuvre des projets informatiques selon méthodologie en vigueur de la Banque, ainsi que la maintenance corrective et évolutive des applications informatiques. La Direction Organisation et Système d’Information reçoit compétence générale pour toutes les questions relatives au Système d’Information, d’une part, et afférents à l’organisation et à la qualité, d’autre part. A ce titre, elle a notamment pour missions de proposer la stratégie informatique de la Banque et de veiller à sa mise en œuvre, de mettre à la disposition des entités des solutions informatiques et les infrastructures y afférents et s’assurer de leur bon fonctionnement, de proposer des solutions d’organisation des activités de la Banque et d’assurer la conception, la mise en œuvre et l’amélioration continue du Système de Management Intégré. La Direction comprend :  Le département de qualité.  Le département Études et Développement.  Le département Infrastructures et Production.  Le département Gestion de la Relation Client.  Le service Contrôle de Gestion et PMO.  Le service opérationnel de la Sécurité Informatique.  Le service Contrôle Interne. Comme illustré dans l’organigramme de la Direction de l’organisation et des Systèmes d’Informations.
  • 19. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 7 Figure 2 : organigramme de la Dosi BKAM a- Département Qualité et Organisation : Ce département est chargé des volets en relation avec l’organisation, des méthodes, le système de management intégrer et le développement durable. Il est composé des services suivants :  Le service Organisation et Méthodes.  Le service AMOA et Accompagnement au Changement.  Le service Qualité et Développement Durable. b- Département Etudes & Développements :  Ce département gère le volet applicatif du système d’information et veille sur son urbanisation.  Il est chargé de la mise en œuvre des projets informatiques de la Banque et de la maintenance applicative conformément aux normes et standards définies en la matière.  Il est composé des services suivants : o Service chargé des solutions SI destinées aux domaines de la Politique Monétaire, de la Supervision Bancaire et de la Stabilité Financière
  • 20. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 8 (intégrant les processus Politique monétaire, Supervision Bancaire, Études, Relations Internationales, Change et Gestion des réserves, Centrales d’information et Stabilité Financière). o Service chargé des solutions SI destinées aux domaines Systèmes et Moyens de Paiement, Opérations du Trésor, Opérations Bancaires et Inclusion Financières). o Service chargé des solutions SI destinées aux domaines Ressources et Gouvernance. o Service chargé des solutions SI Transverses. o Service Urbanisation et Contrôle Qualité Logiciel. i- Services chargés de la mise à disposition des solutions SI :  Ces services sont chargés, chacun pour son champ d’action :  D’assurer la maitrise d’œuvre des projets informatiques selon la méthodologie en vigueur à la Banque.  D’assurer la maintenance corrective et évolutive des applications informatiques ;  D’assurer la mise en œuvre des contrats de service et leur suivi.  D’animer les pôles d’expertise afférents aux solutions SI offertes.  D’assurer le suivi de l’exécution des contrats de maintenance et de support avec les prestataires. ii- Service Urbanisation et Contrôle Qualité Logiciel : Ce service a pour attributions :  De garantir la cohérence et l’intégration des applications et des progiciels et de veiller à l’urbanisation du SI de la Banque.  De définir les normes et méthodes en matière de développement et de veiller à leur application.  De qualifier et de Controller la qualité des solutions SI, selon les normes définies.  D’étudier l’opportunité d’acquisition des outils spécifiques et de suivre leur déploiement.
  • 21. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 9  De tenir à jour l’inventaire des logiciels utilisés au sein de la Banque. c- Département Infrastructures et Production : Ce département est chargé de mettre à disposition, d’administrer, de superviser et d’assurer la continuité d’activité des infrastructures techniques du Système d’information. Il assure également les travaux d’exploitation informatique. Il est composé des services suivants :  Le service Architecture et Intégration Technique.  Le service Gestion des Systèmes.  Le service Gestion des Bases de Données et du Middleware.  Le service Réseaux et Télécoms.  Le service supervision et Exploitation. d- Département Gestion de la Relation Client : Ce département est chargé de gérer la relation avec les utilisateurs internes pour toute question autour des outils mis à leur disposition ainsi qu’avec les partenaires de la Banque pour le volet échange informatique de données (EDI) notamment. Il est composé des services suivants :  Le service Assistance aux utilisateurs.  Le service Gestion des Accès et du Parc SI.  Le service Promotion de l’Usage des Technologies de l’Information.
  • 22. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 10  Définition des moyens et systèmes de paiement : a- Les différents moyens de paiement : Il existe différents moyens pour effectuer des paiements : chèque, carte, virement… Chacun de ces modes de paiement répond à des règles précises. i- Le chèque: La délivrance d’un chéquier est gratuite. Néanmoins, avant de le délivrer, la banque doit vérifier, auprès de la Banque, que le titulaire du compte n’est pas interdit bancaire, c'est-à- dire qu’il n’a plus le droit d’émettre de chèque. Il existe différentes sortes de chèques : - le chèque de paiement : le plus courant. - le chèque non-barré : il est payable au guichet en espèce et est endossable (cela veut dire qu'il est transmissible à une autre personne que le bénéficiaire initial). - le chèque visé qui garantit que le compte est approvisionné le jour de l’apposition du visa. - le chèque certifié dont le montant est gardé sur le compte pendant les 8 jours qui suivent son émission. - le chèque de banque qui est émis par le banquier lui-même et qui est valable 1 an et 8 jours après sa date d’émission.il est souvent payant. ii- Les cartes bancaires Contrairement au chéquier, les cartes bancaires sont payantes. Leur montant dépend des prestations offertes. On distingue différents types de cartes : - les cartes de retrait qui permettent de retirer de l’argent dans les distributeurs automatiques du réseau bancaire dans lequel est ouvert le compte, de consulter ses comptes, d’effectuer des dépôts, de commander des chéquiers. - les cartes de paiement contrôlé, qui nécessitent un contrôle systématique de la provision du compte. Si le compte ne dispose pas du solde nécessaire, le paiement est refusé. - les cartes de paiement classique qui permettent, en plus des opérations précitées, de payer directement chez les commerçants et d’effectuer des achats à distance (Internet et téléphone).
  • 23. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 11 iii- Les espèces Le paiement en espèces (en pièces de monnaie et billets) est lui aussi réglementé. Il est interdit de régler en espèces au-delà de certains montants. Par exemple, il n'est possible de payer un professionnel (commerçant, artisan, etc.) que jusqu'à 1 000 euros et jusqu'à 15 000 euros si votre domicile fiscal est à l'étranger. Ces montants sont différents s'il s'agit d'un paiement dans le cadre d'une activité professionnelle. Le règlement d'un salaire ne peut être fait en espèces au- delà de 1 500 euros. Idem pour les transactions immobilières. Mais cette fois, le montant maximum qu'il est possible de régler en espèces est de 10 000 euros. Il est à noter qu'il est interdit de refuser un paiement en espèces lorsque la somme ne dépasse pas les plafonds précédemment cités. Cependant, un professionnel n'est pas tenu d'accepter un paiement en espèces lorsque celui-ci est constitué de plus de 50 pièces de monnaie.  Les autres moyens de paiement - le prélèvement, dont on se sert souvent pour payer à date fixe des sommes qui ne varient pas, nécessite que le titulaire du compte remplisse une autorisation et qu’il fournisse un relevé d’identité bancaire (RIB) ou un relevé d’identité postale (RIP, délivré par La Poste). - le virement est un ordre donné à la banque de transférer une somme sur un autre compte qui n’appartient pas nécessairement à la même banque ou au même réseau bancaire que le titulaire du compte. - le titre interbancaire est une sorte de coupon qui est adressé par un créancier au titulaire du compte. Celui-ci doit le retourner signé, accompagné d’un RIB, à l’expéditeur. Il est ensuite transmis à la banque qui effectue le prélèvement. - le transfert d’argent par mandat cash, postal ou international, qui permet, à la différence d’un virement, de donner ou recevoir de l’argent en liquide sans passer par un compte bancaire. - les modes de paiement électronique permettent de régler une somme en ligne. Il existe plusieurs plateformes de paiement en ligne. La plus connue, Paypal, a été rachetée par Ebay, afin de faciliter les transactions entre les utilisateurs du site. Un compte Paypal peut être rattaché à la carte bancaire, afin d'en faciliter l'utilisation. Il est à noter que depuis quelques années, différentes solutions de portefeuilles électroniques ont vu le jour : Hipay, GoogleWallet, Skrill, etc. Mais Paypal reste la solution la plus utilisée. Certains sites acceptent également les règlements en monnaie virtuelle. La plus connue de toutes, le Bitcoin, fonctionne comme une monnaie étrangère, dont le cours évolue au cours du temps par rapport à l'euro.
  • 24. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 12  Les différents systèmes de paiement : Les systèmes de paiement : Définition d’un système de paiement Dans le cadre de ce rapport, un système de paiement est un ensemble d’instruments, de procédures et de règles assurant le transfert de fonds entre les participants au système. Il repose normalement sur un accord entre les participants et l’opérateur du système, le transfert de fonds étant effectué au moyen d’une infrastructure technique convenue. Le système comporte des participants directs et indirects. Le rapport admet la mission plus générale des systèmes de paiement dans une économie, mais il n’aborde pas directement les droits et obligations de parties autres que les opérateurs du système, les participants, les organismes de règlement et les banques centrales. Par exemple, dans l’étude sur le concept juridique du caractère définitif du règlement, l’analyse porte sur le règlement entre participants. De même, la fourniture de services de paiement par une banque à d’autres intermédiaires de paiement n’est pas une préoccupation majeure dans le présent document  GSIMT 1. Présentation du système Dans le cadre de la modernisation des systèmes de paiement au Maroc, BAM et la communauté bancaire ont mis en place un SIMT pour les opérations de masse relative à l'ensemble des moyens de paiement scripturaux, à l'exclusion des cartes bancaires. Il a pour objectifs :  D'automatiser et de sécuriser les échanges interbancaires.  De réduire les délais de recouvrement.  De centraliser les soldes de règlement.  D'améliorer la gestion de trésorerie.  Dématérialiser totalement les échanges de valeurs. La gestion du SIMT est confiée à une association nommée « association pour un système interbancaire marocain de télé compensation (ASIMT) » crée en 2003 et présidée par BAM, transformée en décembre 2009 à un GIE dénommé « groupement pour un système interbancaire marocain de télé compensation (GSIMT) ». 2. participation au système Tout établissement de crédit opérant au Maroc, gestionnaire des moyens de paiement scripturaux qui, à titre habituel émet et reçoit des moyens de paiement admis à transiter dans les circuits interbancaires, est habilité à participer au SIMT. Il doit obtenir l'agrément de l'ASIMT en s'engageant de respecter les obligations statutaires et certains critères techniques, juridiques et financiers, et notamment :
  • 25. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 13  La réception de toutes les opérations admises dans le système.  Le règlement d'un droit d'accès et de cotisation annuelle calculé sur la base de volumétrie des valeurs télé compensées.  Disposer d'un lien téléinformatique avec le SIMT et d'un compte de règlement sur les livres de BAM. 3. architecture du système Figure 3 : GSIMT  SRBM Ce système, mis en service en septembre 2006, constitue une infrastructure de paiement qui permet des transferts rapides et sécurisés entre les institutions financières participantes et contribue à renforcer l'efficacité de la politique monétaire. Le SRBM permet, en particulier :  D'exécuter les paiements, en temps réel, en toute sécurité grâce au règlement en monnaie centrale, de façon irrévocable et à travers un système d'information hautement sécurisé.  D'assurer, par la constitution préalable de la provision, la stabilité financière et la réduction des risques de règlement susceptibles d'avoir une dimension systémique.  De faciliter la circulation de la monnaie centrale, permettant ainsi de renforcer l'efficacité de la conduite de la politique monétaire.  Et enfin, de gérer de façon optimale la trésorerie des établissements membres, grâce à l'instauration d'un compte central unique de règlement par participant, assorti d'une surveillance permanente des flux et de la liquidité par BAM.
  • 26. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 14  Architecture du système Figure 4 : SRBM  Centre monétique interbancaire (CMI) Agréé en tant que société de gestion des moyens de paiement par l'arrêté du ministre des finances et de la privatisation n°732-02 du 25 avril 2002. Le CMI centralise, au profit du système bancaire, le traitement de toutes les opérations monétiques interbancaires, tant au niveau national qu'avec l'étranger. Présentation du système Les banques marocaines ont pris l'initiative de créer, en 2001, le CMI afin de permettre l'interopérabilité de la carte bancaire et de favoriser ainsi son développement comme moyen de paiement. Le CMI a mis à profit la période des deux années, pour la mise en place d'un centre de traitement monétique : Certifié par les organismes internationaux visa, MasterCard, Amex, diner's et jcb pour le traitement des cartes étrangères. Interconnecté avec les systèmes monétiques de l'ensemble des banques marocaines pour le traitement des autorisations, « temps réel », et la compensation des transactions monétiques. Doté de capacités lui permettant d'accompagner le développement rapide de la monétique. Participation au système
  • 27. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 15 Le CMI a été fondé par 9 banques marocaines, qui en sont les actionnaires : arab Bank, Attijariwafa Bank, banque centrale populaire, BMCE Bank, BMCI, crédit agricole du Maroc, crédit immobilier et hôtelier, crédit du Maroc et société générale du Maroc. Par la suite, le CMI a agréé 4 autres membres : post Maroc (albarid Bank), cetelem maroc, CDG capital et salaf chaabi. Architecture du système Figure 5 : CMI  Maroclear : Le dépositaire central est un organisme chargé d’assurer la conservation des titres pour le compte de ses affiliés et de gérer le système de règlement livraison. C’est une composante centrale dans l’organisation des flux des titres dans un marché financier et, en particulier, dans un environnement de titres dématérialisés, lequel apporte la sécurité et la fluidité nécessaires au bon fonctionnement des processus post-marché. Le schéma de fonctionnement d’un dépositaire central repose sur un principe fondamental relativement simple. Les émetteurs de titres (les sociétés cotées en bourse, par exemple) ouvrent un compte émission auprès du dépositaire central qui correspond au nombre total des titres émis. Les comptes correspondants sont ceux des teneurs de compte (les banques, par exemple) qui conservent les titres pour le compte de leurs clients. Aussi, le dépositaire central enregistre tous les mouvements qui engendrent une circulation des titres (transactions en bourse, transferts, opérations sur titres, etc.) Maroclear a été créé en 1997 dans un contexte caractérisé par la dématérialisation des titres et l’adoption d’une série de normes internationales en matière des systèmes de règlement livraison.
  • 28. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 16 Il gère le système de dénouement, pour les transactions de bourse et la filière de gré à gré, en adoptant des schémas normalisés, des processus largement automatisés et une sécurité de règlement via le système de paiement de Bank Al-Maghrib. Les missions de Maroclear Les principales missions de Maroclear sont :  La réalisation de tous actes de conservation adaptés à la nature et à la forme des titres qui lui sont confiés ;  L’administration des comptes courants de valeurs mobilières ouverts au nom de ses affiliés (teneurs de compte) conformément à la loi en vigueur ;  Le contrôle de la tenue de la comptabilité titres des teneurs de comptes et, en particulier, la vérification des équilibres comptables, tels que définis dans la loi, dans le cadre du régime général de l’inscription en compte ;  La réalisation de toutes activités connexes permettant de faciliter la réalisation de ses missions et, notamment, la codification des valeurs admises à ses opérations.  Présentation du projet de fin d’études  Problématique Quelle est le rôle de la banque centrale dans la surveillance et la gestion des moyens et systèmes de paiement au Maroc ? Les enseignements des récentes crises financières ont mis en évidence l’importance du rôle croissant et coordonné des Autorités en charge de la régulation des Infrastructures de Marchés Financiers (IMF). Aussi, les régulateurs ont poursuivi leurs efforts en matière de surveillance afin de prévenir les effets de contagion ou de risque systémique et améliorer la résilience et la stabilité du système financier. Au plan national, la surveillance des systèmes et moyens de paiement est une mission fondamentale de la Banque centrale, consacrée par l’article 10 de la loi n° 76-03 portant statut de Bank Al- Maghrib habilitant cette dernière à prendre toutes mesurent visant à faciliter le transfert des fonds. Elle veille ainsi :  Au bon fonctionnement et à la sécurité des systèmes de paiement.
  A la sécurité des systèmes de compensation, de règlement et de livraison des instruments financiers.  A la sécurité des moyens de paiement scripturaux et à la pertinence des normes qui leur sont applicables. 
 Notre étude repose sur la supervision et le contrôle des systèmes de paiement par l’automatisation du processus.
  • 29. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 17  L’intérêt du sujet : L’intérêt du contrôle et l’automatisation des systèmes de paiement est :  Automatiser les processus.  Réduire le risque opérationnel.  Etablir des rapports depuis la solution.  La minimisation des risques liés aux opérations bancaires.  Veiller à la stabilité du marché financier.  Rôle de Bank Al Maghrib dans la surveillance des Systèmes et Moyens de Paiement au Maroc Au Maroc, le rôle de Bank al Maghreb dans le fonctionnement et la surveillance des systèmes de paiement a été défini dans une première phase par les dispositions de l’article 37 du dahir n° 1-59-233 du 30 juin 1959 portant création de la banque. -définie des normes qui régiront la conception et le fonctionnement des systèmes :  Règles communes de bonne gouvernance, de transparence, de sécurité, de prévention, de maitrise des risques et de continuité de l’activité.  Évaluation de la conformité des systèmes de paiement avec ces standards.  Formule de recommandations afin de remédier aux dysfonctionnements observés lors des évaluations.  La banque centrale s’assure également des suites données à ces recommandations, notamment par la mise en œuvre de plans d’action.  Suit des conditions effectives de fonctionnement des systèmes et leur utilisation par les participants.  Prend toute incitative tendant à faciliter les mouvements de fonds.  Assure la création et le fonctionnement des chambres de compensation.  Évalue les systèmes de paiement de son ressort et détermine ceux qui devraient se conformer aux normes minimales.  Conduite du projet L’environnement dans lequel nous avons effectué notre projet de fin d’études représente une structure bien organisée, offrant un ensemble d’avantages et définissant un ensemble de normes et d’exigences à respecter, du fait que Bank Al-Maghrib a mis à notre disposition un ensemble de documents et de formations concernant :  Les systèmes de paiement, ceci dans le but d’assurer un rendement plus élevé.  Processus de développement Le processus de développement du projet s’adapte au changement, en assurant un plan macroscopique précis et adaptatif.
  • 30. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 18 Pour notre projet, nous avons opté pour une approche quasi-agile. L’approche quasi-agile consiste à permettre aux développeurs de mettre en œuvre les valeurs et les pratiques agiles au sein d’une organisation traditionnellement structurée. Pour notre cas, nous utilisons le Framework Scrum, personnalisé. Il s’agit d’une méthode agile pour la gestion de projets qui a été conçue pour améliorer la productivité dans les équipes auparavant paralysées par des méthodologies plus lourdes. Son approche itérative est basée sur les besoins priorisés du client lui confèrent une flexibilité extrême. La méthode SCRUM s’appuie sur le découpage des projets en itérations nommées « sprints » qui peuvent avoir une durée qui varie généralement entre deux semaines et un mois. Chaque sprint possède un objectif et nous lui associons une liste d’items de backlog de produit (fonctionnalités) à réaliser, ces items ne peuvent pas être changés. Les changements éventuels sont pris en compte dans le backlog de produit et seront éventuellement réalisés dans les sprints suivants. Pour améliorer la lisibilité du projet, nous regroupons généralement des itérations en releases. EN effet, comme chaque sprint doit aboutir à la livraison d’un partiel, un release permet de marquer la livraison d’une version aboutie, susceptible d’être mise en exploitation. Ce schéma explicatif donne une vision claire sur le déroulement de la méthode SCRUM : 6. Organisation du projet Figure 6 : méthode scrum
  • 31. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 19 6.1. Equipe du projet L’équipe a un rôle capital dans Scrum : Elle est constituée dans le but d’optimiser la flexibilité et productivité En général, la méthode Scrum fait intervenir 3 rôles principaux :  Le Product Owner : Il s’agit du représentant officiel du client au sein d’un projet Scrum. Il est l’interlocuteur principal du Scrum Master et des membres de l’équipe.  Le Scrum Master: Il s’agit de la personne qui veille sur la mise en application de la méthode et au respect de ses objectifs.  L’équipe « team members » : Ce sont les personnes chargées de la réalisation du sprint et d’un produit utilisable en fin de sprint. Pour notre projet, M. LHLALI Mustapha est le Product Owner, M. BOUHMOUCH Mohamed le Scrum Master, et nous formons nous même l’équipe Scrum.  Planification des sprints Tableau 1 : sprint scrum Sprint Les tâches Sprint 0 : Cadrage du projet  Cadrage du projet.  Découpage du projet en module.  Etude sur les moyens de paiement.  Etude sur les systèmes de paiement.  Etude sur le contrôle de bank almaghreb des systèmes de paiement. Sprint 1 : Etudes sur systèmes de paiement  Documentation sur le contrôle SRBM.  Documentation sur le contrôle GSIMT.  Documentation sur le contrôle Maroclear.  Documentation sur le contrôle CMI.
  • 32. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 20 Sprint 2 : Etude sur la surveillance de systèmes de paiement  Documentation sur le contrôle des systèmes par bank almaghreb.  Comparaison par rapport a la surveillance des systèmes de paiement français. Sprint 3 : Création d’un site pour la supervision des systèmes de paiement  Etude fonctionnelle :  Etude de la politique de mise en place de ce site.  Etude détaillée  Réalisation de Diagramme de Classe de conception.  Etude technique:  Préparation de l'environnement du travail. Sprint 4 : Etude du système de déclaration des systèmes de paiement  Etude fonctionnelle:  Spécification des éxigences.  Réalisation de Diagramme de Cas d’Utilsation.  Réalisation de dictionnaire de données.  Réalisation de Diagramme de Classe.  Réalisation de Diagramme de Séquence.  Etude détaillée :  Réalisation de Diagramme de Séquence  Réalisation de Diagramme d’activité.  Réalisation de Diagramme de Classe. Sprint 5 : Mise en place du système de déclaration des systèmes de paiement  Réalisation et la mise en œuvre.  Development.  Tests.
  • 33. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 21  Diagramme de gant Figure 7 : Diagramme de gant
  • 34. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 22 Tableau 2 : tableau gant Nom Début Fin Point bilan % Ressources Sprint 0: Cadrage du projet 05/04/17 28/04/17 0 Cadrage du projet. 05/04/17 10/04/17 0 Découpage du projet en module. 10/04/17 14/04/17 0 Etude surles moyens de paiement 17/04/17 21/04/17 0 Etude surles systèmes de paiement 21/04/17 27/04/17 0 Etude surle contrôle de bank almaghrebdes systèmes de paiement 28/04/17 28/04/17 0 Sprint 1 : Etudes sur systèmes de paiement 02/05/17 19/05/17 0 Documentation surle contrôle SRBM 02/05/17 05/05/17 0 Documentation surle contrôle GSIMT. 08/05/17 11/05/17 0 Documentation surle contrôle Maroclear 11/05/17 15/05/17 0 Documentation surle contrôle CMI. 15/05/17 19/05/17 0 Sprint 2 : Etude sur la surveillance de systèmes de paiement 22/05/17 02/06/17 0 Documentation surle contrôle des systèmes par bank almaghreb. 22/05/17 26/05/17 0 Comparaison par rapport a la surveillance des systèmes de paiement français. 29/05/17 02/06/17 0 Sprint 3 : Création d’un site pour la supervision des systèmes de paiement 05/06/17 20/06/17 0 Etude de la politique de mise en place de ce site. 05/06/17 09/06/17 0 Réalisation de Diagramme de Classe de conception. 12/06/17 16/06/17 0 Préparation de l'environnement du travail. 20/06/17 20/06/17 0 Sprint 4 : Etude du système de déclaration des systèmes de paiement 22/06/17 14/07/17 0 Etude fonctionnelle : 22/06/17 11/07/17 0 Spécification des exigences. 22/06/17 26/06/17 0 Réalisation de Diagramme de Cas d’Utilsation. 27/06/17 30/06/17 0 Réalisation de Diagramme de Classe 03/07/17 07/07/17 0 Réalisation de Diagramme de Séquence. 10/07/17 11/07/17 0 Etude détaillée: 12/07/17 14/07/17 0
  • 35. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 23 Réalisation de Diagramme de Séquence 12/07/17 13/07/17 0 Réalisation de Diagramme d’activité. 13/07/17 14/07/17 0 Réalisation de Diagramme de Classe. 14/07/17 14/07/17 0 Sprint 5 : Mise en place du système de déclaration des systémes de paiement 17/07/17 01/08/17 0 Réalisation et la mise en œuvre. 17/07/17 01/08/17 0 Développement. 17/07/17 01/08/17 0 Tests 01/08/17 01/08/17 0  Conclusion Ce chapitre, a mis le point sur l’organisme d’accueil Bank Al-Maghrib ainsi que la problématique et l’objectif du projet. Il a cadré aussi la méthodologie et le processus de développement adoptés ainsi que le planning du projet qui en a résulté.
  • 36. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 24 CHAPITRE II : Spécification des besoins
  • 37. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 25 Introduction Après une première exposition des besoins, ce chapitre présentera une analyse des différentes fonctionnalités visées par le futur système à travers l’identification des acteurs impliqués, l’identification des cas d’utilisation, les diagrammes de séquences, le diagramme d’activité ainsi que le diagramme de classe.  Identification des acteurs Les acteurs sont l'idéalisation d'un rôle joué par des personnes externes, des processus ou de tout ce qui interagit avec le système. Cette partie permettra d’identifier les acteurs de chaque module du projet. 1.1 Administrateur L’acteur de ce module est un : Administrateur : (accès par authentification), il possède un ensemble de privilèges qui lui permettent de consulter les différentes déclarations issues de différents systèmes de paiement ainsi de voir le chart expliquant les détails sur chaque rubrique du système. o Utilisateur SRBM : L’acteur de ce module est un : L’utilisateur SRBM : (accès par authentification), possède les privilèges d’effectuer des déclarations au niveau des différents rubrique de SRBM.
  • 38. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 26 o Utilisateur GSIMT : L’acteur de ce module est un : L’utilisateur GSIMT : (accès par authentification), possède les privilèges d’effectuer des déclarations au niveau des différents rubrique de GSIMT.  Identification des cas d’utilisation 2.1 Coté participant SRBM Ce cas d’utilisation a été mis en évidence par l’expression des besoins préliminaires, à savoir :  Déclarer l’évolution de l’activité SRBM.  Déclarer l’ordre de virement SRBM.  Déclarer le solde issu de simt.  Déclarer le solde issu de Maroclear.  Déclarer le solde issu de la bourse centrale de Casablanca.  Déclarer le solde issu de CMI.  Déclarer l’indicateur de délais. Figure 8 : dcu SRBM
  • 39. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 27 Après avoir identifié les cas d'utilisations de ce module, nous allons maintenant les définir par une description textuelle : • Cas d’utilisation « Déclarer l’évolution de l’activité SRBM » : Tableau 3 : evolution de l'activité SRBM Nom du cas d'utilisation Déclarer l’évolution de l’activité SRBM. Acteurs principal Utilisateur SRBM. Evénement déclencheur du cas d'utilisation L’utilisateur SRBM entre au menu, choisi la rubrique de l’évolution de l’activité SRBM, entre les coordonnées puis enregistre. Rôle du cas d'utilisation Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements concernant l’évolution de l’activité SRBM, L’utilisateur entre le montant, le nombre, l’année et le mois. Terminaison du cas d'utilisation L’utilisateur SRBM quitte la page de déclaration. • Cas d’utilisation « Déclarer l’ordre de virement SRBM » : Tableau 4 : Déclarer l’ordre de virement SRBM Nom du cas d'utilisation Déclarer l’ordre de virement SRBM. Acteurs principal Utilisateur SRBM. Evénement déclencheur du cas d'utilisation L’utilisateur SRBM entre au menu, choisi la rubrique Déclarer l’ordre de virement SRBM, l’utilisateur entre les coordonnées puis enregistre. Rôle du cas d'utilisation Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements concernant Déclarer l’ordre de virement SRBM, entre le virement interbancaire, le virement clientèle, le totale des virements. Terminaison du cas d'utilisation L’utilisateur SRBM quitte la page de déclaration.
  • 40. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 28 Cas d’utilisation « Déclarer le solde issu de simt » : Tableau 5 : Déclarer le solde issu de simt Nom du cas d'utilisation Déclarer le solde issu de simt. Acteurs principal Utilisateur SRBM. Evénement déclencheur du cas d'utilisation L’utilisateur SRBM entre au menu, choisi la rubrique Déclarer le solde issu de simt dans SRBM, l’utilisateur entre les coordonnées puis enregistre. Rôle du cas d'utilisation Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements concernant Déclarer le solde issu de simt Dans SRBM, entre le montant, l’année, le mois. Terminaison du cas d'utilisation L’utilisateur SRBM quitte la page de déclaration. Cas d’utilisation « Déclarer le solde issu de Maroclear » : Tableau 6 : Déclarer le solde issu de Maroclear Nom du cas d'utilisation Déclarer le solde issu de Maroclear dans SRBM. Acteurs principal Utilisateur SRBM. Evénement déclencheur du cas d'utilisation L’utilisateur SRBM entre au menu, choisi la rubrique Déclarer le solde issu de Maroclear dans SRBM, l’utilisateur entre les coordonnées puis enregistre. Rôle du cas d'utilisation Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements concernant Déclarer le solde issu de Maroclear dans SRBM, entre le montant, l’année, le mois. Terminaison du cas d'utilisation L’utilisateur SRBM quitte la page de déclaration. Cas d’utilisation « Déclarer le solde issu de la bourse centrale de Casablanca » : Tableau 7 : Déclarer le solde issu de la bourse centrale de Casablanca Nom du cas d'utilisation Déclarer le solde issu de la bourse centrale de Casablanca dans SRBM.
  • 41. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 29 Acteurs principal Utilisateur SRBM. Evénement déclencheur du cas d'utilisation L’utilisateur SRBM entre au menu, choisi la rubrique Déclarer le solde issu de la bourse centrale de Casablanca dans SRBM, l’utilisateur entre les coordonnées puis enregistre. Rôle du cas d'utilisation Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements concernant Déclarer le solde issu de la bourse centrale de Casablanca dans SRBM, entre le montant, l’année, le mois. Terminaison du cas d'utilisation L’utilisateur SRBM quitte la page de déclaration. Cas d’utilisation « Déclarer le solde issu de CMI » : Tableau 8 : Déclarer le solde issu de CMI Nom du cas d'utilisation Déclarer le solde issu de CMI dans SRBM. Acteurs principal Utilisateur SRBM. Evénement déclencheur du cas d'utilisation L’utilisateur SRBM entre au menu, choisi la rubrique Déclarer le solde issu de CMI dans SRBM, l’utilisateur entre les coordonnées puis enregistre. Rôle du cas d'utilisation Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements concernant Déclarer le solde issu de CMI dans SRBM, entre le montant, l’année, le mois. Terminaison du cas d'utilisation L’utilisateur SRBM quitte la page de déclaration. Cas d’utilisation « Déclarer l’indicateur de délais » : Tableau 9 : Déclarer l’indicateur de délais Nom du cas d'utilisation Déclarer l’indicateur de délais dans SRBM. Acteurs principal Utilisateur SRBM.
  • 42. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 30 Evénement déclencheur du cas d'utilisation L’utilisateur SRBM entre au menu, choisi la Déclarer l’indicateur de délais dans SRBM, l’utilisateur entre les coordonnées puis enregistre. Rôle du cas d'utilisation Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements concernant Déclarer l’indicateur de délais dans SRBM, entre le montant, l’année. Terminaison du cas d'utilisation L’utilisateur SRBM quitte la page de déclaration. 2.2 Coté participant GSIMT Ce cas d’utilisation a été mis en évidence par l’expression des besoins préliminaires, à savoir :  Déclarer l’évolution annuelle des échanges interbancaire dans GSIMT.  Déclarer l'évolution mensuelle des échanges interbancaires dans GSIMT.  Déclarer l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en montant dans GSIMT.  Déclarer l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre dans GSIMT.  Déclarer l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges interbancaire dans GSIMT.  Déclarer l'évolution annuelle du pic des échanges dans GSIMT.  Déclaration de la répartition du nombre d'échange par tranche montant dans GSIMT.  Déclarer Déclaration de la répartition du montant d'échange par tranche montant dans GSIMT.  Déclarer la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant dans GSIMT.  Déclarer l'évolution annuelle du ratio de compensation dans GSIMT.  Déclarer la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM et TGR dans GSIMT.
  • 43. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 31 Figure 9 : Diagramme de cas d'utilisation déclaration GSIMT` • Cas d’utilisation « Déclarer l'évolution mensuelle des échanges interbancaires dans GSIMT » : Tableau 10 : l'évolution mensuelle des échanges interbancaires dans GSIMT Nom du cas d'utilisation Déclarer l'évolution mensuelle des échanges interbancaires dans GSIMT. Acteurs principal Utilisateur GSIMT. Evénement déclencheur du cas d'utilisation L’utilisateur GSIMT entre au menu, choisi la rubrique de Déclarer l'évolution mensuelle des échanges interbancaires dans GSIMT, entre les coordonnées puis enregistre. Rôle du cas d'utilisation Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements concernant Déclarer l'évolution mensuelle des échanges interbancaires dans GSIMT, L’utilisateur entre le montant, le nombre, l’année, mois. Terminaison du cas d'utilisation L’utilisateur GSIMT quitte la page de déclaration.
  • 44. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 32 • Cas d’utilisation « Déclarer l’évolution annuelle des échanges interbancaire dans GSIMT » : Tableau 11: l’évolution annuelle des échanges interbancaire dans GSIMT Nom du cas d'utilisation Déclarer l’évolution annuelle des échanges interbancaire dans GSIMT. Acteurs principal Utilisateur GSIMT. Evénement déclencheur du cas d'utilisation L’utilisateur GSIMT entre au menu, choisi la rubrique de Déclarer l’évolution annuelle des échanges interbancaire dans GSIMT, entre les coordonnées puis enregistre. Rôle du cas d'utilisation Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements concernant Déclarer l’évolution annuelle des échanges interbancaire dans GSIMT, L’utilisateur entre les capitaux, le nombre d’opération, l’année. Terminaison du cas d'utilisation L’utilisateur GSIMT quitte la page de déclaration. Cas d’utilisation « Déclarer l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en montant dans GSIMT » : Tableau 12 : evolution de la part du Marché des instruments de paiements en montant dans GSIMT Nom du cas d'utilisation Déclarer l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre dans GSIMT. Acteurs principal Utilisateur GSIMT. Evénement déclencheur du cas d'utilisation L’utilisateur GSIMT entre au menu, choisi la rubrique Déclarer l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre dans GSIMT. Entre les coordonnées puis enregistre. Rôle du cas d'utilisation Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements concernant Déclarer l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre dans GSIMT, L’utilisateur entre le nombre de chèque, le nombre de virement, le nombre de ligne commande
  • 45. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 33 client, nombre d’avis de prélèvement, nombre de virement en provenance de l’étranger, l’année. Terminaison du cas d'utilisation L’utilisateur GSIMT quitte la page de déclaration. Cas d’utilisation « Déclarer l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre dans GSIMT » : Tableau 13 : l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre dans GSIMT Nom du cas d'utilisation Déclarer l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre dans GSIMT. Acteurs principal Utilisateur GSIMT. Evénement déclencheur du cas d'utilisation L’utilisateur GSIMT entre au menu, choisi la rubrique Déclarer l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre dans GSIMT. Entre les coordonnées puis enregistre. Rôle du cas d'utilisation Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements concernant Déclarer l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre dans GSIMT, L’utilisateur entre le nombre de chèque, le nombre de virement, le nombre de ligne commande client, nombre d’avis de prélèvement, nombre de virement en provenance de l’étranger, l’année. Terminaison du cas d'utilisation L’utilisateur GSIMT quitte la page de déclaration. Cas d’utilisation « Déclarer l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges interbancaire dans GSIMT » : Tableau 14 : Déclarer l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges interbancaire dans GSIMT Nom du cas d'utilisation Déclarer l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges interbancaire dans GSIMT. Acteurs principal Utilisateur GSIMT.
  • 46. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 34 Evénement déclencheur du cas d'utilisation L’utilisateur GSIMT entre au menu, choisi la Déclarer l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges interbancaire dans GSIMT. Entre les coordonnées puis enregistre. Rôle du cas d'utilisation Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements concernant Déclarer l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges interbancaire dans GSIMT, L’utilisateur entre le nombre, le montant, l’année. Terminaison du cas d'utilisation L’utilisateur GSIMT quitte la page de déclaration. Cas d’utilisation « Déclarer l'évolution annuelle du pic des échanges dans GSIMT » : Tableau 15 : Déclarer l'évolution annuelle du pic des échanges dans GSIMT Nom du cas d'utilisation Déclarer l'évolution annuelle du pic des échanges dans GSIMT. Acteurs principal Utilisateur GSIMT. Evénement déclencheur du cas d'utilisation L’utilisateur GSIMT entre au menu, choisi la Déclarer l'évolution annuelle du pic des échanges dans GSIMT. Entre les coordonnées puis enregistre. Rôle du cas d'utilisation Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements concernant Déclarer l'évolution annuelle du pic des échanges dans GSIMT, L’utilisateur entre le nombre, le montant , l’année. Terminaison du cas d'utilisation L’utilisateur GSIMT quitte la page de déclaration. Cas d’utilisation « Déclaration de la répartition du nombre d'échange par tranche montant dans GSIMT » : Tableau 16: Déclaration de la répartition du nombre d'échange par tranche montant dans GSIMT Nom du cas d'utilisation Déclaration de la répartition du nombre d'échange par tranche montant dans GSIMT. Acteurs principal Utilisateur GSIMT.
  • 47. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 35 Evénement déclencheur du cas d'utilisation L’utilisateur GSIMT entre au menu, choisi la Déclaration de la répartition du nombre d'échange par tranche montant dans GSIMT. Entre les coordonnées puis enregistre. Rôle du cas d'utilisation Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements concernant Déclaration de la répartition du nombre d'échange par tranche montant dans GSIMT, L’utilisateur entre le montant , l’année. Terminaison du cas d'utilisation L’utilisateur GSIMT quitte la page de déclaration.  Cas d’utilisation « Déclaration de la répartition du montant d'échange par tranche montant dans GSIMT » : Tableau 17 : Déclaration de la répartition du montant d'échange par tranche montant dans GSIMT Nom du cas d'utilisation Déclarer Déclaration de la répartition du montant d'échange par tranche montant dans GSIMT. Acteurs principal Utilisateur GSIMT. Evénement déclencheur du cas d'utilisation L’utilisateur GSIMT entre au menu, choisi la Déclarer la répartition du montant d'échange par tranche montant dans GSIMT. Entre les coordonnées puis enregistre. Rôle du cas d'utilisation Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements concernant Déclarer la répartition du montant d'échange par tranche montant dans GSIMT, L’utilisateur entre le montant, l’année. Terminaison du cas d'utilisation L’utilisateur GSIMT quitte la page de déclaration. Cas d’utilisation « Déclarer la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant dans GSIMT » : Tableau 18: Déclarerla segmentation de moyens de paiement par tranche de montant dans GSIMT Nom du cas d'utilisation Déclarer la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant dans GSIMT. Acteurs principal Utilisateur GSIMT.
  • 48. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 36 Evénement déclencheur du cas d'utilisation L’utilisateur GSIMT entre au menu, choisi la Déclarer la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant dans GSIMT. Entre les coordonnées puis enregistre. Rôle du cas d'utilisation Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements concernant Déclarer la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant dans GSIMT, L’utilisateur entre le nombre de cheque, le nombre de virement, le nombre de ligne de commande client, le nombre d’avis de prélèvement, nombre de virement en provenance de l’étranger. Terminaison du cas d'utilisation L’utilisateur GSIMT quitte la page de déclaration. Cas d’utilisation « Déclarer l'évolution annuelle du ratio de compensation dans GSIMT » : Tableau 19 : Déclarer l'évolution annuelle du ratio de compensation dans GSIMT Nom du cas d'utilisation Déclarer l'évolution annuelle du ratio de compensation dans GSIMT. Acteurs principal Utilisateur GSIMT. Evénement déclencheur du cas d'utilisation L’utilisateur GSIMT entre au menu, choisi la Déclarer l'évolution annuelle du ratio de compensation dans GSIMT. Entre les coordonnées puis enregistre. Rôle du cas d'utilisation Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements concernant Déclarer l'évolution annuelle du ratio de compensation dans GSIMT, L’utilisateur entre la compensation brute, le solde de règlement net, le ratio de compensation, l’année. Terminaison du cas d'utilisation L’utilisateur GSIMT quitte la page de déclaration. Cas d’utilisation « Déclarer la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM et TGR dans GSIMT » :
  • 49. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 37 Tableau 20 : Déclarer l'évolution annuelle du ratio de compensation dans GSIMT Nom du cas d'utilisation Déclarer la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM et TGR dans GSIMT. Acteurs principal Utilisateur GSIMT. Evénement déclencheur du cas d'utilisation L’utilisateur GSIMT entre au menu, choisi la Déclarer la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM et TGR dans GSIMT. Entre les coordonnées puis enregistre. Rôle du cas d'utilisation Ce cas d'utilisation permet d’effectuer des enregistrements concernant Déclarer la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM et TGR dans GSIMT, L’utilisateur entre la compensation brute, le solde de règlement net, le plus grand solde , le jour. Terminaison du cas d'utilisation L’utilisateur GSIMT quitte la page de déclaration. 2.3 Coté Administrateur Ce cas d’utilisation a été mis en évidence par l’expression des besoins préliminaires, à savoir : Rubrique SRBM :  Lister avec chart l’évolution de l’activité SRBM.  Lister avec chart l’ordre de virement SRBM.  Lister avec chart le solde issu de simt.  Lister avec chart le solde issu de Maroclear.  Lister avec chart le solde issu de la bourse centrale de Casablanca.  Lister avec chart le solde issu de CMI.  Lister avec chart l’indicateur de délais.  Rubrique GSIMT :  Lister avec chart l’évolution annuelle des échanges interbancaire dans GSIMT.  Lister avec chart l'évolution mensuelle des échanges interbancaires dans GSIMT.  Lister avec chart l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en montant dans GSIMT.  Lister avec chart l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre dans GSIMT.  Lister avec chart l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges interbancaire dans GSIMT.  Lister avec chart l'évolution annuelle du pic des échanges dans GSIMT.
  • 50. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 38  Lister avec chart de la répartition du nombre d'échange par tranche montant dans GSIMT.  Lister avec chart de la répartition du montant d'échange par tranche montant dans GSIMT.  Lister avec chart la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant dans GSIMT.  Lister avec chart l'évolution annuelle du ratio de compensation dans GSIMT.  Lister avec chart la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM et TGR dans GSIMT. Diagramme de cas d’utilisation Coté SRBM : Figure 10: Diagramme de cas d’utilisation Coté SRBM
  • 51. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 39 Diagramme de cas d’utilisation Coté GSIMT : Figure 11: Diagramme de cas d’utilisation Coté GSIMT Diagrammes de séquence : Après avoir fait une description de chaque cas d’utilisation, nous étions amenés à la compléter par une représentation graphique UML très utile : diagramme de séquence boîte noire. Ces diagrammes de séquence sont dits boîte noire car nous ne savons toujours pas comment sera fait le système informatique. Ici nous précisons les échanges entre les acteurs utilisateurs du système. Un Diagramme de Séquence « système = Boite noire » peut être enrichi par des actions internes (Souvent des vérifications) des notes de renvoi aux enchainements alternatifs. Rubrique utilisateur SRBM : 2.1. Diagramme de séquence déclarer l’évolution de l’activité SRBM :
  • 52. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 40 Figure 12 : Diagramme de séquence déclarer l’évolution de l’activité SRBM -L’utilisateur SRBM s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
  • 53. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 41 2.2. Diagramme de séquence déclarer de l’ordre de virement SRBM : Figure 13 : Diagramme de séquence déclarer de l’ordre de virement SRBM -L’utilisateur SRBM s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données. 2.3. Diagramme de séquence Déclarer le solde issu de simt SRBM : Figure 14 : Diagramme de séquence Déclarer le solde issu de simt SRBM -L’utilisateur SRBM s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
  • 54. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 42 2.4. Diagramme de séquence Déclarer le solde issu de Maroclear SRBM : Figure 15 : Diagramme de séquence Déclarer le solde issu de Maroclear SRBM L’utilisateur SRBM s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données. 2.5. Diagramme de séquence Déclarer le solde issu de la bourse centrale de Casablanca SRBM : Figure 16 : Diagramme de séquence Déclarer le solde issu de la bourse centrale de Casablanca SRBM -L’utilisateur SRBM s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
  • 55. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 43 2.6. Diagramme de séquence Déclarer l’indicateur de délais SRBM : Figure 17 : Diagramme de séquence Déclarer l’indicateur de délais SRBM -L’utilisateur SRBM s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données. Rubrique utilisateur GSIMT : 2.7. Diagramme de séquence Déclarer l’évolution annuelle des échanges interbancaire dans GSIMT : Figure 18 : Diagramme de séquence De l’évolution annuelle des échanges interbancaire -L’utilisateur GSIMT s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
  • 56. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 44 2.8. Diagramme de séquence Déclarer l'évolution mensuelle des échanges interbancaires dans GSIMT : Figure 19 : Déclarerl'évolution mensuelle des échanges interbancaires -L’utilisateur GSIMT s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données. 2.9. Diagramme de séquence Déclarer l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en montant dans GSIMT : Figure 20 :Diagramme de séquence l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en montant -L’utilisateur GSIMT s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
  • 57. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 45 2.10. Diagramme de séquence Déclarer l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre dans GSIMT : Figure 21: Diagramme de séquence l’évolution de la part du marché des instruments de paiements en nombre -L’utilisateur GSIMT s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données. 2.11. Diagramme de séquence Déclarer l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges interbancaire dans GSIMT : Figure 22 : Diagramme de séquence l'évolution annuelle de la moyenne journalière des échanges interbancaire -L’utilisateur GSIMT s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
  • 58. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 46 2.12. Diagramme de séquence Déclarer l'évolution annuelle du pic des échanges dans GSIMT : Figure 23 : Diagramme de séquence l’évolution annuelle du pic des échanges -L’utilisateur GSIMT s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données. 2.13. Diagramme de séquence Déclaration de la répartition du nombre d'échange par tranche montant dans GSIMT : Figure 24 : Diagramme de séquence la répartition du nombre d'échange par tranche montant -L’utilisateur GSIMT s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
  • 59. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 47 2.13. Diagramme de séquence Déclarer de la répartition du montant d'échange par tranche montant dans GSIMT : Figure 25: Diagramme de séquence de la répartition du montant d'échange par tranche montant -L’utilisateur GSIMT s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données. 2.14. Diagramme de Déclarer la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant dans GSIMT : Figure 26 :. Diagramme la segmentation de moyens de paiement par tranche de montant -L’utilisateur GSIMT s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données
  • 60. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 48 2.15. Diagramme de Déclarer l'évolution annuelle du ratio de compensation dans GSIMT : Figure 27 : Diagramme l’évolution annuelle du ratio de compensation -L’utilisateur GSIMT s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données. 2.16. Diagramme de Déclarer la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM et TGR dans GSIMT : Figure 28 : Diagramme la dispersion du plus grand solde débiteurs hors BAM et TGR -L’utilisateur GSIMT s’authentifie puis choisit dans le menu la rubrique la déclaration qu’il doit effectuer, fait l’opération de son choix l’opération s’enregistre dans la base de données.
  • 61. Rapport de fin d’étude Conception d’un système de déclaration pour la supervision du système de paiement 49 Diagramme de classe La conception demande principalement une description structurelle, statique, du système à réaliser sous forme d’un ensemble de classes logicielles. L’étape typiquement orientée objet de l’analyse est la décomposition des modules d’intérêt en classes conceptuelles représentant les entités significatives de chaque module. Il s’agit simplement de créer une représentation visuelle des objets du monde réel. D'après l’étude préliminaire du projet, nous avons pu dégager tous les éléments qui composent les entités de notre module et leurs relations.  Du côté de l’Utilisateur SRBM : Figure 29 : Diagramme de classe coté utilisateur SRBM  Entité « Utilisateur SRBM » : Cette entité permet de faire des opérations sur différentes entités.  Entité « Déclarer évolutionde l’activité » : Cette entité permet de faire des opérations sur l’évolution de l’activité SRBM.  Entité « Déclarer l’ordrede virement » : Cette entité permet de faire des opérations sur l’ordrede virement.  Entité « Déclarer le soldeissu de simt» : Cette entité permet de faire des opérations sur lesolde issu de simt..  Entité « Déclarer le soldeissu de Maroclear» : Cette entité permet de faire des opérations sur le solde issu deMaroclear.