SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  8
Télécharger pour lire hors ligne
Sécurité fonctionnelle et niveaux d’intégrité de sécurité (SIL)
Vers une sécurité accrue
de vos équipements
et installations
Parce que le système de sécurité parfait
n’existe pas, …
Dans les établissements industriels, les
systèmes de sécurité ont pour objectif
de réduire le risque d’occurrence des
défaillances dangereuses du matériel.
L’utilisation des fonctions de sécurité
permet à l’opérateur de satisfaire le
service demandé tout en garantissant la
protection de l’équipement, des per-
sonnes, de l’environnement et des biens.
Les Systèmes de Sécurité couvrent des
domaines variés tels les process pétro-
chimiques, les machines-outils, les
presses, les scies circulaires, mais aussi
les systèmes de freinage automobile, les
ascenseurs, etc.
Utilisés parfois comme moyens de
prévention, ces systèmes comportent
une proportion grandissante de systèmes
électriques, électroniques ou encore
électroniques programmables (E/E/EP).
Ces nouveaux équipements sont habi-
tuellement complexes; dans la pratique,
ceci rend difficile la détermination de
chaque mode de défaillance par l’examen
de tous les comportements possibles et la
prévision de leurs performances en
termes de sécurité.
«Bonjour!
Ce document a pour but de vous
aider à mieux cerner les nouveaux
enjeux de la sécurité des équipements
et systèmes industriels.
Les nouvelles normes, d’application
volontaire, mettent à votre disposition
des méthodologies qui vous aideront
à concevoir et mettre en œuvre un
Système de Sécurité.
Leur application exige cependant
une certaine expertise ; ce document
guidera vos premiers pas pour vous
permettre de tirer le meilleur parti
de ces outils… si vous adoptez une
démarche rigoureuse.
Au bout du chemin, des bénéfices
conséquents pour vous : un système
plus sûr génère moins d’incidents !»
page 2
Parallèlement à ce constat, la responsa-
bilité croissante attribuée à l’employeur
vis-à-vis de son personnel, les pressions
environnementales de plus en plus
fortes, l’augmentation des prix des
matières premières et le coût toujours
plus important d’une immobilisation
impromptue accentuent la nécessité pour
le responsable d’un établissement indus-
triel de définir des exigences de sécurité
de plus en plus draconiennes.
C’est pourquoi, la conception et la mise
en oeuvre d'un Système de Sécurité
doivent aujourd’hui satisfaire un niveau
d'exigence non seulement en termes
de sécurité mais aussi en termes de
disponibilité.
Pour répondre à ce nouvel état de fait,
les dernières normes de sécurité
fonctionnelle, d’application volontaire,
proposent de nouvelles méthodes de
management des risques dès la concep-
tion, en s’appuyant sur des notions
comme le niveau d’intégrité de sécurité
(SIL) et en faisant largement appel aux
concepts déjà développés par la sûreté
de fonctionnement.
… mettez à profit les nouveaux
outils méthodologiques!
Qu’est-ce que la
sécurité fonctionnelle?
La sécurité globale, c'est l'absence de
risques inacceptables qui pourraient
engendrer des blessures physiques,
atteindre la santé des personnes direc-
tement ou indirectement, dégrader
l'environnement ou altérer la propriété.
La sécurité fonctionnelle est une partie
de la sécurité au sens général, qui
dépend d’un système ou d’un équipe-
ment répondant correctement aux
entrées de ce dernier.
> Par exemple, un dispositif de protection de
surchauffe, qui utilise une sonde de température
dans les bobinages d'un moteur électrique et
coupe l’alimentation du moteur avant que les
bobinages ne dépassent une température excessive,
est un exemple de la sécurité fonctionnelle.
Mais prévoir une isolation spécifique pour
résister à des températures élevées n'est pas un
exemple de la sécurité fonctionnelle (même s’il
est du ressort de la sécurité et peut protéger
contre le même danger).
Les fonctions de sécurité et les
systèmes relatifs à la sécurité
D'une façon générale, les phénomènes
dangereux significatifs pour un équipe-
ment et tous ses systèmes de contrôle-
commande associés doivent être identifiés
par le spécificateur ou le concepteur à
partir d'une analyse des phénomènes
dangereux. Si une réduction des risques
est nécessaire, alors la sécurité fonction-
nelle doit être prise en considération d'une
façon appropriée dans la conception.
> La sécurité fonctionnelle est juste une façon
d’éliminer ou de réduire les phénomènes dan-
gereux. D’autres moyens, tels que la sécurité
intrinsèque utilisée dans la conception, sont
d’une importance primordiale.
Le terme «relatif à la sécurité» est
employé pour décrire les systèmes qui
sont prescrits pour réaliser une fonction
ou des fonctions spécifiques pour
s’assurer que les risques sont maintenus
à un niveau acceptable. De telles fonc-
tions dont la défaillance peut entraîner
un accroissement immédiat du ou des
risques sont, par définition, des fonc-
tions de sécurité.
Comment prendre en compte la sécurité fonctionnelle
Le défi est de concevoir le système de façon à empêcher des défaillances
dangereuses ou de les maîtriser quand elles surviennent.
> Les défaillances dangereuses peuvent provenir des :
- spécifications incorrectes du système, du matériel ou du logiciel,
- omissions dans les spécifications des prescriptions concernant la sécurité,
- mécanismes de défaillance aléatoire du matériel,
- mécanismes de défaillance systématique du matériel,
- erreurs de logiciel,
- défaillances de mode commun,
- erreurs humaines,
- influences environnementales,
- perturbations du système d’alimentation électrique
- etc.
La sécurité fonctionnelle correspond à la réduction des risques à un
niveau inférieur ou égal au risque tolérable. On obtient généralement cette
réduction par l’action cumulée de plusieurs types de systèmes de sécurité
(voir illustrations ci-dessous).
Risque brut
initial
Sans aucune
sécurité
Niveau du risque
Niveaudeprotection
Risque
tolérable
Avec les
sécurités
Risque
résiduel
Réduction nécessaire du risque
Réduction réelle du risque
réalisée par tous les systèmes relatifs à la sécurité et
les dispositifs externes de réduction du risque
Systèmes E/E/EP relatifs à la sécurité
Systèmes relatifs à la sécurité
basés sur d'autres technologies
Moyen(s) externe(s) de réduction du risque
Passif (mur, fossé, ... )
Actif (soupape, disque de rupture, ...)
Sécurité Fonctionnelle
Intervention humaine
Process
t1 t2 t3 t4 temps
page 3
La norme CEI 61508, pour prendre en compte
la sécurité fonctionnelle
La norme CEI 61508 utilise une approche
basée sur le risque encouru afin de déterminer
les prescriptions nécessaires concernant l'inté-
grité de sécurité des systèmes E/E/EP relatifs
à la sécurité. Elle contient des exemples illus-
trant cette démarche.
Elle décrit un modèle de cycle de vie de
sécurité global servant de cadre aux activités
qui sont nécessaires pour s’assurer que la
sécurité fonctionnelle est réalisée par les
systèmes E/E/EP relatifs à la sécurité. Elle
couvre toutes les activités de ce cycle de vie de
sécurité depuis la conceptualisation initiale, en
passant par l'analyse des dangers et l’évaluation
du risque, la détermination des prescriptions
concernant la sécurité, la conception, l’exploi-
tation, la maintenance, les modifications,
jusqu’à la mise hors service et la dépose.
La norme CEI 61508 englobe les aspects aléa-
toires (ex. défaillance des composants) et les
aspects systématiques (ex. erreurs de concep-
tion). Elle comporte à la fois les prescriptions
pour empêcher les défaillances (évitant l'intro-
duction de pannes) et les prescriptions pour le
contrôle des défaillances (assurant la sécurité
même lorsque les pannes sont présentes).
Enfin, elle spécifie les techniques et les
mesures qui sont nécessaires pour réaliser
l'intégrité de sécurité prescrite.
fréquence
gravité
Deux voies de réduction des risques
Zone de risques inacceptables
Zone de risques tolérables
Prévention
Protection
page 4
« La norme CEI 61511 s'adresse aux
concepteurs de systèmes, la CEI 61508
aux concepteurs de dispositifs (produits),
pour les produits incluant une SIF
(Fonction instrumentée de sécurité).
Une fonction instrumentée est une
fonction réalisée à partir de capteurs et
d'actionneurs gérés par un API ou un
système de commande réparti.»
«Chaque risque est le produit d’une
gravité par une fréquence d’occurence.
Pour le réduire, on cherchera à diminuer
la probabilité qu’il survienne (c’est la
fonction des systèmes de prévention)
et à en atténuer les conséquences
(en améliorant la protection). La norme
CEI 61508 aide à structurer une poli-
tique de prévention et de protection.»
Sécurité systèmes Sécurité équipements/systèmes
Process
(continu et batch)
CEI 61511 CEI 61508-3
EN
ISO 13849-1
Projet
CEI 61800-5-2
CEI 61508
Machines
(process manufacturier)
Automatismes
pour
machines
(logiciel inclus)
Electromécanique
et électronique
Composants
simples
EntraînementsLogiciels
CEI 62061
Des normes complémentaires
Deux types de prescriptions sont nécessaires
pour réaliser la sécurité fonctionnelle :
- les prescriptions concernant la fonction de
sécurité (ce que réalise la fonction),
- les prescriptions concernant l'intégrité de
sécurité (la probabilité pour qu'une fonction
de sécurité soit réalisée d'une manière
satisfaisante).
Les prescriptions concernant la fonction de
sécurité sont dérivées de l'analyse des
phénomènes dangereux et les prescriptions
concernant l’intégrité de sécurité sont dérivées
d'une évaluation du risque. Plus le niveau
d'intégrité de sécurité est élevé, plus la pro-
babilité de défaillance dangereuse est faible.
Le SIL, une mesure de
la sécurité fonctionnelle
page 5
Safety Integrity Level
SIL 4
SIL 3
SIL 2
SIL 1
Facteur de réduction du risque
10-5 à 10 -4
10-9 à 10 -8
10-4 à 10 -3
10-8 à 10 -7
10-3 à 10 -2
10-7 à 10 -6
10-2 à 10 -1
10-6 à 10 -5
10 000 à 100 000
---
1 000 à 10 000
---
100 à 1 000
---
10 à 100
---
Systèmes fortement sollicités (plus d'une fois par an) : PFHd = λDU équivalent
λDU = taux de défaillance dangereuse non détectée par auto-test ou test de diagnostic
PFHd = nombre moyen de passages à l'état dangereux sur la durée de vie du produit
(exprimé en h
-1
)
Systèmes faiblement sollicités (moins d'une fois par an) :
PFDaverage = Probabilité moyenne de défaillance lors d'une sollicitation
PFDaverage dépend du λDU , de l'architecture (redondances), de TI (périodicité du test),
du MTTR et de ß (facteur de mode commun)
PFHd
(pour des systèmes fortement sollicités*)
PFDaverage
(pour des systèmes faiblement sollicités*)
*
PFDaverage =
PFHd =
La CEI 61508 définit 4 niveaux de performance
de sécurité pour une fonction de sécurité.
Ceux-ci s'appellent des niveaux d'intégrité de
sécurité. Le niveau 1 d'intégrité de sécurité
(SIL1) est le niveau le plus bas tandis que le
niveau 4 (SIL4) est le niveau le plus élevé.
La norme détaille les prescriptions nécessaires
pour répondre aux exigences de chaque
niveau d'intégrité de sécurité. Ces prescriptions
deviennent plus rigoureuses à mesure que le
niveau de SIL s’élève en vue d’obtenir la
probabilité d’une défaillance dangereuse de
plus en plus faible.
La CEI 62061 s’est quant à elle limitée à
l’utilisation des 3 premiers niveaux de SIL
pour l’application machines.
Un système E/E/EP relatif à la sécurité intégrera
souvent plus d'une fonction de sécurité. Si les
prescriptions concernant l'intégrité de sécurité
pour ces fonctions de sécurité diffèrent, les
prescriptions, applicables au niveau approprié le
plus élevé d'intégrité de sécurité, s'appliqueront
au système entier E/E/EP relatif à la sécurité, à
moins qu'il y ait une indépendance suffisante
d’intégration entre ces fonctions.
Comment déterminer
un SIL ?
Cas concret proposé par la norme CEI 62061
page 6
Qu’est-ce qui est SIL x ?
Veillez à éviter un abus de langage fréquent:
c’est la fonction de sécurité réalisée par un produit qui est SIL x
et non le produit en tant que tel. Il est plus correct de dire que le
produit «a une capacité de SIl x» (SILcapability) s’il est utilisé
conformément à son manuel de sécurité (safety manual).
2ème
étape
Estimation du risque, conduite pour chaque
phénomène dangereux en déterminant les
paramètres du risque, c'est-à-dire la sévérité
des blessures ou dommages à la santé (Se) et
la probabilité d'apparition d'un dommage.
Cette dernière est fonction de :
• la fréquence et la durée d'exposition (Fr)
• la probabilité d'un événement dangereux
(Pr)
• la probabilité d'évitement ou de limitation
d'un dommage (Av)
La somme de ces trois paramètres détermine la
classe de probabilité d’un dommage.
1ère
étape
Identification des phénomènes dangereux y
compris ceux résultant d'un mauvais usage
raisonnablement prévisible.
L'utilisation du tableau aboutit à un niveau de
SIL 3 attribué au système de sécurité destiné à
traduire ce phénomène dangereux particulier.
N° Phénomène dangereux Se Fr Pr Av Cl
1 x 3 4 5 5 14
2
+ + =
+ + =
Classe Cl Fréquence et
durée (Fr)
Probabilité d’évén.
dangereux (Pr)
Evitement
(Av)
Conséquences
Mort, perte d’un œil ou d’un bras 4 SIL 2 SIL 2 SIL 2
3-4 5-7 8-10
SIL 2 SIL 3 < 1 h Très forte
11-13 14-15
Sévérité
(Se)
N° Phénomène dangereux Se Fr Pr Av Cl
1 x
2
+ =
+ + =
Permanentes, perte des doigts 3 AM SIL 1 SIL 2 SIL 3 > 1 h < 1 jour Probable
Réversibles, suivi médical 2 AM SIL 1 SIL 2 > 1 jour < 2 sem. Possible
Réversibles, premiers soins 1
5
5
4
3
2
5
4
3
2
1
5
3
1
AM
AM : autres mesures
SIL 1 > 2 sem. < 1 an Rare
> 1 an Négligeable
Impossible
Possible
Probable
Comparaison SIL / Niveau de performance
page 7
Le graphe ci-dessous permet d’établir un parallèle entre la notion de SIL (selon la CEI 61508)
et de niveau de performance (selon la prEN ISO 13849-1) :
Première
défaillance
Détection
+
diagnostic
Réparation
Réglages
+
tests
Remise en
service
Mise en
service
Remise en
service
Seconde
défaillance
Temps
Etat de marche
Etat de panne
MTTR
MTTF MTBF
MDT MUT MDT MUT
MTBF
MTBF Moyenne des temps de bon fonctionnement
(Mean operating Time Between Failure)
Espérance mathématique de la durée de bon fonctionnement
MTTR Durée moyenne de panne; moyenne des temps
pour la tâche de réparation (Mean Time To Repair)
Espérance mathématique de la durée de panne.
MUT Durée moyenne de disponibilité (Mean Up Time)
Espérance mathématique de la durée de temps de disponibilité
MDT Durée moyenne d’indisponibilité (Mean Down Time)
Espérance mathématique de la durée de temps d’indisponibilité
B
nulle
1
nulle
2
faible
2
moyen
3
faible
3
moyen
4
élevé
a
b
c
d
e
Niveau de performance
prEN ISO 13849-1
SIL
CEI 61508
Catégorie
Probabilité de défaillance
dangereuse par heure
Couverture
du diagnostic
Défaillances dangereuses par année
et pour 10 000 systèmes
0,9
1
1
2
3
9
90
900
9000
MTTFd = faible
MTTFd = moyen
MTTFd = élevé
(MTTFd pour un seul canal)
10-4
10-5
10-6
10-7
10-8
* Aucune prescription de sécurité particulière
*
MTTF, MTBF : des définitions à préciser
MTTF Durée moyenne de fonctionnement avant
défaillance (Mean Time To Failure)
Espérance mathématique de la durée de fonctionnement avant défaillance
MTTFd Durée moyenne de fonctionnement
avant défaillance dangereuse
Espérance mathématique de la durée de fonctionnement avant
défaillance dangereuse
©GimélecPromotion-Editionnovembre2004-TousdroitsréservésCréditsphotosDigitalVision,Photodisc,GoodshootIllustrationLuximage
Pour en savoir plus…Glossaire Sources CEI 61508 et VEI 191
Documentations de référence :
* CEI 61508-0
* CEI 61508-1 à 7
* CEI 61511-1 à 3
* CEI 61800-5-2
* CEI 62061
* prEN ISO 13849-1 (EN 954-1)
* EN ISO 13849-2 (EN 954-2)
Les adhérents du secteur «Automatismes, contrôle-commande et instrumentation»
du Gimélec :
Sécurité fonctionnelle (Functional safety)
Sous-ensemble de la sécurité globale se rapportant à l’Equipement
(EUC) et au système de commande de l’Equipement (EUC) qui dépend
du fonctionnement correct des systèmes E/E/PE relatifs à la sécurité,
des systèmes relatifs à la sécurité basés sur une autre technologie et
des dispositifs externes de réduction de risque
E/E/PE : Electrical and/or electronic and/or programmable electronic
EUC: Equipment Under Control – Matériel commandé
Système de sécurité - Système relatif à la sécurité
(Safety-related system)
Un tel système est un système qui, à la fois
- met en œuvre les fonctions de sécurité requises pour atteindre un
état de sécurité de l’Equipement (EUC) ou pour maintenir un tel état ;
- est prévu pour atteindre, par lui même ou grâce à des systèmes
E/E/PE relatifs à la sécurité, ou des systèmes relatifs à la sécurité basés
sur une autre technologie ou des dispositifs externes de réduction de
risque, le niveau d’intégrité de sécurité nécessaire à la mise en œuvre
des fonctions de sécurité requises.
Fonction de sécurité (safety function)
Fonction à réaliser par un système E/E/PE relatif à la sécurité, par un
système relatif à la sécurité basé sur une autre technologie, ou par un
dispositif externe de réduction de risque, prévue pour assurer ou
maintenir un état de sécurité de l’Equipement (EUC) par rapport à un
événement dangereux spécifique (voir 3.4.1)
Intégrité de sécurité (Safety integrity)
Probabilité pour qu’un système relatif à la sécurité exécute de manière
satisfaisante les fonctions de sécurité requises dans toutes les conditions
spécifiées et dans une période de temps spécifié.
Niveau d’intégrité : SIL (Safety Integrity Level)
Niveau discret (parmi quatre possibles) permettant de spécifier les pres-
criptions concernant l’intégrité de sécurité des fonctions de sécurité à
allouer aux systèmes E/E/PE relatifs à la sécurité. Le niveau 4 d’intégrité
possède le plus haut degré d’intégrité ; le niveau 1 possède le plus bas.
Dommage (Harm)
Blessure physique ou atteinte à la santé affectant des personnes soit
directement soit indirectement comme conséquence à un dégât causé
aux biens ou à l’environnement.
Risque (Risk)
Une combinaison de la probabilité d’un dommage et de sa gravité.
Risque tolérable (tolerable risk)
Risque accepté dans un certain contexte et fondé sur les valeurs actuelles
de la société.
Défaillance (Failure)
Cessation de l’aptitude d’une entité à accomplir une fonction requise
Défaillance dangereuse (Dangerous failure)
Défaillance qui a la potentialité de mettre le système relatif à la sécurité
dans un état dangereux ou dans l'impossibilité d'exécuter sa fonction
Défaillance en sécurité (Safe faillure)
Défaillance qui n’a pas la potentialité de mettre le système relatif à la
sécurité dans un état dangereux ou dans l’impossibilité d’exécuter sa
fonction
Panne (Fault)
Etat d’une entité inapte à accomplir une fonction requise, non comprise
l’inaptitude due à la maintenance préventive ou à d’autres actions pro-
grammées ou due à un manque de moyens extérieurs.
Erreur (Error)
Ecart ou discordance entre une valeur ou une condition calculée, observée
ou mesurée, et la valeur ou la condition vraie, prescrite ou théoriquement
correcte.
23 rue Galilée • 75116 Paris • Tél./Fax 01 40 70 07 69
gimelec-promotion@gimelec-promotion.fr
ABB
ACTEMIUM
ALSTOM
AMEC SPIE
AREVA T&D
ATEMATION
AUTOMATISME & CONTRÔLE
BOSCH REXROTH
CEGELEC
CROUZET AUTOMATISMES
DANFOSS
DATA SYSTEMS & SOLUTIONS
DATASENSOR
EMERSON PROCESS MANAGEMENT
ENDRESS+HAUSER
FOXBORO
FUJI ELECTRIC
GE FANUC
HONEYWELL
IFM ELECTRONIC
INEO
KEB
KROHNE
LENZE
MOELLER ELECTRIC
MOTEURS LEROY-SOMER
OMRON ELECTRONICS
PEPPERL+FUCHS
PHOENIX CONTACT
PILZ
ROCKWELL AUTOMATION
SCHNEIDER ELECTRIC
SEW-USOCOME
SICK
SIEMENS
SSD DRIVES
TURCK-BANNER
YOKOGAWA

Contenu connexe

Tendances

La demarche de prevention des risques machines
 La demarche de prevention des risques machines La demarche de prevention des risques machines
La demarche de prevention des risques machineschokri SOLTANI
 
Maintenance préventive de la machine « savonicc »
Maintenance préventive de la machine « savonicc »Maintenance préventive de la machine « savonicc »
Maintenance préventive de la machine « savonicc »sarah Benmerzouk
 
Les coûts de maintenance
Les coûts de maintenanceLes coûts de maintenance
Les coûts de maintenanceMouhcine Nahal
 
expose étude sécurité
expose étude sécuritéexpose étude sécurité
expose étude sécuritéHedi Mohamed
 
Rapport PFE installation electrique
Rapport PFE installation electriqueRapport PFE installation electrique
Rapport PFE installation electriqueZinebPROTIM
 
Rapport Stage PFE Bureau D'étude Electricité : ÉTUDE DE L’INSTALLATION ÉLECTR...
Rapport Stage PFE Bureau D'étude Electricité : ÉTUDE DE L’INSTALLATION ÉLECTR...Rapport Stage PFE Bureau D'étude Electricité : ÉTUDE DE L’INSTALLATION ÉLECTR...
Rapport Stage PFE Bureau D'étude Electricité : ÉTUDE DE L’INSTALLATION ÉLECTR...SadokZgolli
 
Télécharger livre - schéma d'installation électrique
Télécharger livre - schéma d'installation électriqueTélécharger livre - schéma d'installation électrique
Télécharger livre - schéma d'installation électriquemorin moli
 
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBTEtude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBTSadokZgolli
 
Présentation du département hse minutée
Présentation du département hse minutéePrésentation du département hse minutée
Présentation du département hse minutéeLaurent Vincent
 
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...hammani bachir
 
Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...
Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...
Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...Zouhair Boufakri
 
Présentation soutenance
Présentation soutenancePrésentation soutenance
Présentation soutenanceshurongliu
 
Rapport PFE Génie Electrique (2016)
Rapport PFE Génie Electrique (2016)Rapport PFE Génie Electrique (2016)
Rapport PFE Génie Electrique (2016)Mohsen Sadok
 
DIMENSIONNEMENT D’UN BAC DE STOCKAGE D’EAU ANTI INCENDIE : CAS DE L’UNITE DE ...
DIMENSIONNEMENT D’UN BAC DE STOCKAGE D’EAU ANTI INCENDIE : CAS DE L’UNITE DE ...DIMENSIONNEMENT D’UN BAC DE STOCKAGE D’EAU ANTI INCENDIE : CAS DE L’UNITE DE ...
DIMENSIONNEMENT D’UN BAC DE STOCKAGE D’EAU ANTI INCENDIE : CAS DE L’UNITE DE ...Donald NJEDOCK
 
Sécurité des systèmes d’information industriels
Sécurité des systèmes d’information industrielsSécurité des systèmes d’information industriels
Sécurité des systèmes d’information industrielsPRONETIS
 
Projet interne sur capteurs de température
Projet interne sur capteurs de températureProjet interne sur capteurs de température
Projet interne sur capteurs de températureArnaud CHIGBLO
 
RISQUES DANS LE BATIMENT.PPT
RISQUES DANS LE BATIMENT.PPTRISQUES DANS LE BATIMENT.PPT
RISQUES DANS LE BATIMENT.PPTWaTaib
 

Tendances (20)

Guide epi
Guide epiGuide epi
Guide epi
 
La demarche de prevention des risques machines
 La demarche de prevention des risques machines La demarche de prevention des risques machines
La demarche de prevention des risques machines
 
Presentation pv
Presentation pvPresentation pv
Presentation pv
 
Maintenance préventive de la machine « savonicc »
Maintenance préventive de la machine « savonicc »Maintenance préventive de la machine « savonicc »
Maintenance préventive de la machine « savonicc »
 
Les coûts de maintenance
Les coûts de maintenanceLes coûts de maintenance
Les coûts de maintenance
 
expose étude sécurité
expose étude sécuritéexpose étude sécurité
expose étude sécurité
 
Rapport PFE installation electrique
Rapport PFE installation electriqueRapport PFE installation electrique
Rapport PFE installation electrique
 
Rapport Stage PFE Bureau D'étude Electricité : ÉTUDE DE L’INSTALLATION ÉLECTR...
Rapport Stage PFE Bureau D'étude Electricité : ÉTUDE DE L’INSTALLATION ÉLECTR...Rapport Stage PFE Bureau D'étude Electricité : ÉTUDE DE L’INSTALLATION ÉLECTR...
Rapport Stage PFE Bureau D'étude Electricité : ÉTUDE DE L’INSTALLATION ÉLECTR...
 
Télécharger livre - schéma d'installation électrique
Télécharger livre - schéma d'installation électriqueTélécharger livre - schéma d'installation électrique
Télécharger livre - schéma d'installation électrique
 
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBTEtude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
 
Présentation du département hse minutée
Présentation du département hse minutéePrésentation du département hse minutée
Présentation du département hse minutée
 
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
 
Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...
Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...
Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...
 
Présentation soutenance
Présentation soutenancePrésentation soutenance
Présentation soutenance
 
Rapport PFE Génie Electrique (2016)
Rapport PFE Génie Electrique (2016)Rapport PFE Génie Electrique (2016)
Rapport PFE Génie Electrique (2016)
 
DIMENSIONNEMENT D’UN BAC DE STOCKAGE D’EAU ANTI INCENDIE : CAS DE L’UNITE DE ...
DIMENSIONNEMENT D’UN BAC DE STOCKAGE D’EAU ANTI INCENDIE : CAS DE L’UNITE DE ...DIMENSIONNEMENT D’UN BAC DE STOCKAGE D’EAU ANTI INCENDIE : CAS DE L’UNITE DE ...
DIMENSIONNEMENT D’UN BAC DE STOCKAGE D’EAU ANTI INCENDIE : CAS DE L’UNITE DE ...
 
Risque electrique
Risque electriqueRisque electrique
Risque electrique
 
Sécurité des systèmes d’information industriels
Sécurité des systèmes d’information industrielsSécurité des systèmes d’information industriels
Sécurité des systèmes d’information industriels
 
Projet interne sur capteurs de température
Projet interne sur capteurs de températureProjet interne sur capteurs de température
Projet interne sur capteurs de température
 
RISQUES DANS LE BATIMENT.PPT
RISQUES DANS LE BATIMENT.PPTRISQUES DANS LE BATIMENT.PPT
RISQUES DANS LE BATIMENT.PPT
 

En vedette

Produits de cadenassage 2012-2013 Groupe ID
Produits de cadenassage 2012-2013 Groupe IDProduits de cadenassage 2012-2013 Groupe ID
Produits de cadenassage 2012-2013 Groupe IDTiteface
 
billet mensuel PBRH Consulting mars 2017
billet mensuel PBRH Consulting mars 2017billet mensuel PBRH Consulting mars 2017
billet mensuel PBRH Consulting mars 2017Patrick Birault
 
Comment manager le changement
Comment manager le changement Comment manager le changement
Comment manager le changement Patrick Birault
 
Présentation d‘Ernst Mäder lors de la conférence de presse bilan de la Suva 2016
Présentation d‘Ernst Mäder lors de la conférence de presse bilan de la Suva 2016Présentation d‘Ernst Mäder lors de la conférence de presse bilan de la Suva 2016
Présentation d‘Ernst Mäder lors de la conférence de presse bilan de la Suva 2016Suva présentations et brochures
 
Formation sst (tres interessant)
Formation sst (tres interessant)Formation sst (tres interessant)
Formation sst (tres interessant)pascalbaudin
 
Accident Investigation Training by Auburn University
Accident Investigation Training by Auburn UniversityAccident Investigation Training by Auburn University
Accident Investigation Training by Auburn UniversityAtlantic Training, LLC.
 
Effective Accident Investigation Training by IOSH
Effective Accident Investigation Training by IOSHEffective Accident Investigation Training by IOSH
Effective Accident Investigation Training by IOSHAtlantic Training, LLC.
 
Accident Investigation Basics Training by Washington State Department of Labo...
Accident Investigation Basics Training by Washington State Department of Labo...Accident Investigation Basics Training by Washington State Department of Labo...
Accident Investigation Basics Training by Washington State Department of Labo...Atlantic Training, LLC.
 
Accident Investigation-Reporting-Prevention Training by PATHS
Accident Investigation-Reporting-Prevention Training by PATHSAccident Investigation-Reporting-Prevention Training by PATHS
Accident Investigation-Reporting-Prevention Training by PATHSAtlantic Training, LLC.
 
Matinée de la prévention (avril 2015): Nouveau au poste ! Attention à l'accid...
Matinée de la prévention (avril 2015): Nouveau au poste ! Attention à l'accid...Matinée de la prévention (avril 2015): Nouveau au poste ! Attention à l'accid...
Matinée de la prévention (avril 2015): Nouveau au poste ! Attention à l'accid...CCI Alsace Eurométropole
 

En vedette (16)

Colloque en SST 2013 - Atelier C - Implantation d'une procédure de cadenassage
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Implantation d'une procédure de cadenassageColloque en SST 2013 - Atelier C - Implantation d'une procédure de cadenassage
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Implantation d'une procédure de cadenassage
 
Produits de cadenassage 2012-2013 Groupe ID
Produits de cadenassage 2012-2013 Groupe IDProduits de cadenassage 2012-2013 Groupe ID
Produits de cadenassage 2012-2013 Groupe ID
 
billet mensuel PBRH Consulting mars 2017
billet mensuel PBRH Consulting mars 2017billet mensuel PBRH Consulting mars 2017
billet mensuel PBRH Consulting mars 2017
 
Comment manager le changement
Comment manager le changement Comment manager le changement
Comment manager le changement
 
Elingue
ElingueElingue
Elingue
 
Présentation d‘Ernst Mäder lors de la conférence de presse bilan de la Suva 2016
Présentation d‘Ernst Mäder lors de la conférence de presse bilan de la Suva 2016Présentation d‘Ernst Mäder lors de la conférence de presse bilan de la Suva 2016
Présentation d‘Ernst Mäder lors de la conférence de presse bilan de la Suva 2016
 
Performance collective
Performance collectivePerformance collective
Performance collective
 
Formation sst (tres interessant)
Formation sst (tres interessant)Formation sst (tres interessant)
Formation sst (tres interessant)
 
Accident Investigation Training by Auburn University
Accident Investigation Training by Auburn UniversityAccident Investigation Training by Auburn University
Accident Investigation Training by Auburn University
 
Effective Accident Investigation Training by IOSH
Effective Accident Investigation Training by IOSHEffective Accident Investigation Training by IOSH
Effective Accident Investigation Training by IOSH
 
Accident Investigation Basics Training by Washington State Department of Labo...
Accident Investigation Basics Training by Washington State Department of Labo...Accident Investigation Basics Training by Washington State Department of Labo...
Accident Investigation Basics Training by Washington State Department of Labo...
 
Accident Investigation-Reporting-Prevention Training by PATHS
Accident Investigation-Reporting-Prevention Training by PATHSAccident Investigation-Reporting-Prevention Training by PATHS
Accident Investigation-Reporting-Prevention Training by PATHS
 
Gérer son temps
Gérer son tempsGérer son temps
Gérer son temps
 
Briefing
BriefingBriefing
Briefing
 
Introduction to Risk Management
Introduction to Risk ManagementIntroduction to Risk Management
Introduction to Risk Management
 
Matinée de la prévention (avril 2015): Nouveau au poste ! Attention à l'accid...
Matinée de la prévention (avril 2015): Nouveau au poste ! Attention à l'accid...Matinée de la prévention (avril 2015): Nouveau au poste ! Attention à l'accid...
Matinée de la prévention (avril 2015): Nouveau au poste ! Attention à l'accid...
 

Similaire à Sécurité fonctionnelle et niveaux d'intégrité de sécurité (SIL)

526646650-Functional-Safety-Day-1-Training.pptx
526646650-Functional-Safety-Day-1-Training.pptx526646650-Functional-Safety-Day-1-Training.pptx
526646650-Functional-Safety-Day-1-Training.pptxWassim Mansour
 
Solucom lettre sécurité 36 janvier 2015 1201web
Solucom lettre sécurité 36 janvier 2015 1201webSolucom lettre sécurité 36 janvier 2015 1201web
Solucom lettre sécurité 36 janvier 2015 1201webWavestone
 
Sécurité Internet
Sécurité InternetSécurité Internet
Sécurité Internetproximit
 
E lm22 programme tutoriels
E lm22 programme tutorielsE lm22 programme tutoriels
E lm22 programme tutorielsChloé Philibert
 
Clusif 2014 Annexes référentiels de sécurité système information industriel /...
Clusif 2014 Annexes référentiels de sécurité système information industriel /...Clusif 2014 Annexes référentiels de sécurité système information industriel /...
Clusif 2014 Annexes référentiels de sécurité système information industriel /...echangeurba
 
Directive Machines - Norme des systèmes de contrôle de sécurité EN ISO 13849-1
Directive Machines - Norme des systèmes de contrôle de sécurité EN ISO 13849-1Directive Machines - Norme des systèmes de contrôle de sécurité EN ISO 13849-1
Directive Machines - Norme des systèmes de contrôle de sécurité EN ISO 13849-1SMC Pneumatique
 
La sécurité des systèmes d’information
La sécurité des systèmes d’informationLa sécurité des systèmes d’information
La sécurité des systèmes d’informationlara houda
 
Aspets juridiques des sécurité des systèmes d'information selon le code pénal...
Aspets juridiques des sécurité des systèmes d'information selon le code pénal...Aspets juridiques des sécurité des systèmes d'information selon le code pénal...
Aspets juridiques des sécurité des systèmes d'information selon le code pénal...Hanen Bensaad
 
Guide ineris-sips-1459850449
Guide ineris-sips-1459850449Guide ineris-sips-1459850449
Guide ineris-sips-1459850449M'hammed Hamdaoui
 
Note technique ANSSI 2015 - Recommandations relatives à l’administration sécu...
Note technique ANSSI 2015 - Recommandations relatives à l’administration sécu...Note technique ANSSI 2015 - Recommandations relatives à l’administration sécu...
Note technique ANSSI 2015 - Recommandations relatives à l’administration sécu...polenumerique33
 
Sã©curitã© des systã¨mes d'information
Sã©curitã© des systã¨mes d'informationSã©curitã© des systã¨mes d'information
Sã©curitã© des systã¨mes d'informationDany Rabe
 
AMAN - JNS4 Management sécurité 13 Mai 2014
AMAN - JNS4 Management sécurité 13 Mai 2014AMAN - JNS4 Management sécurité 13 Mai 2014
AMAN - JNS4 Management sécurité 13 Mai 2014Abdeljalil AGNAOU
 
guide_hygiene_informatique_anssi.pdf
guide_hygiene_informatique_anssi.pdfguide_hygiene_informatique_anssi.pdf
guide_hygiene_informatique_anssi.pdfkhalid el hatmi
 

Similaire à Sécurité fonctionnelle et niveaux d'intégrité de sécurité (SIL) (20)

526646650-Functional-Safety-Day-1-Training.pptx
526646650-Functional-Safety-Day-1-Training.pptx526646650-Functional-Safety-Day-1-Training.pptx
526646650-Functional-Safety-Day-1-Training.pptx
 
Solucom lettre sécurité 36 janvier 2015 1201web
Solucom lettre sécurité 36 janvier 2015 1201webSolucom lettre sécurité 36 janvier 2015 1201web
Solucom lettre sécurité 36 janvier 2015 1201web
 
Sécurité Internet
Sécurité InternetSécurité Internet
Sécurité Internet
 
EBIOS
EBIOSEBIOS
EBIOS
 
E lm22 programme tutoriels
E lm22 programme tutorielsE lm22 programme tutoriels
E lm22 programme tutoriels
 
Clusif 2014 Annexes référentiels de sécurité système information industriel /...
Clusif 2014 Annexes référentiels de sécurité système information industriel /...Clusif 2014 Annexes référentiels de sécurité système information industriel /...
Clusif 2014 Annexes référentiels de sécurité système information industriel /...
 
Directive Machines - Norme des systèmes de contrôle de sécurité EN ISO 13849-1
Directive Machines - Norme des systèmes de contrôle de sécurité EN ISO 13849-1Directive Machines - Norme des systèmes de contrôle de sécurité EN ISO 13849-1
Directive Machines - Norme des systèmes de contrôle de sécurité EN ISO 13849-1
 
La sécurité des systèmes d’information
La sécurité des systèmes d’informationLa sécurité des systèmes d’information
La sécurité des systèmes d’information
 
Support méthodologique pour la mise en place un system de securité
Support méthodologique pour la mise en place un system de securitéSupport méthodologique pour la mise en place un system de securité
Support méthodologique pour la mise en place un system de securité
 
Sécurité &amp; Continuité
Sécurité &amp; ContinuitéSécurité &amp; Continuité
Sécurité &amp; Continuité
 
Aspets juridiques des sécurité des systèmes d'information selon le code pénal...
Aspets juridiques des sécurité des systèmes d'information selon le code pénal...Aspets juridiques des sécurité des systèmes d'information selon le code pénal...
Aspets juridiques des sécurité des systèmes d'information selon le code pénal...
 
Mehari
MehariMehari
Mehari
 
Catalogue formations 2021
Catalogue formations 2021Catalogue formations 2021
Catalogue formations 2021
 
Guide ineris-sips-1459850449
Guide ineris-sips-1459850449Guide ineris-sips-1459850449
Guide ineris-sips-1459850449
 
Note technique ANSSI 2015 - Recommandations relatives à l’administration sécu...
Note technique ANSSI 2015 - Recommandations relatives à l’administration sécu...Note technique ANSSI 2015 - Recommandations relatives à l’administration sécu...
Note technique ANSSI 2015 - Recommandations relatives à l’administration sécu...
 
Sã©curitã© des systã¨mes d'information
Sã©curitã© des systã¨mes d'informationSã©curitã© des systã¨mes d'information
Sã©curitã© des systã¨mes d'information
 
Mehari
MehariMehari
Mehari
 
AMAN - JNS4 Management sécurité 13 Mai 2014
AMAN - JNS4 Management sécurité 13 Mai 2014AMAN - JNS4 Management sécurité 13 Mai 2014
AMAN - JNS4 Management sécurité 13 Mai 2014
 
SMSI.pdf
SMSI.pdfSMSI.pdf
SMSI.pdf
 
guide_hygiene_informatique_anssi.pdf
guide_hygiene_informatique_anssi.pdfguide_hygiene_informatique_anssi.pdf
guide_hygiene_informatique_anssi.pdf
 

Plus de Gimélec

Rapport d'activité Gimélec 2016-2017
Rapport d'activité Gimélec 2016-2017Rapport d'activité Gimélec 2016-2017
Rapport d'activité Gimélec 2016-2017Gimélec
 
Start-ups et PMI : au cœur de la décarbonation du système énergétique dans le...
Start-ups et PMI : au cœur de la décarbonation du système énergétique dans le...Start-ups et PMI : au cœur de la décarbonation du système énergétique dans le...
Start-ups et PMI : au cœur de la décarbonation du système énergétique dans le...Gimélec
 
Systèmes d'Information Energétique (SIE) : Engager une démarche d'efficacité ...
Systèmes d'Information Energétique (SIE) : Engager une démarche d'efficacité ...Systèmes d'Information Energétique (SIE) : Engager une démarche d'efficacité ...
Systèmes d'Information Energétique (SIE) : Engager une démarche d'efficacité ...Gimélec
 
Concevoir et exploiter des BEPOS flexibles et connectés au réseau
Concevoir et exploiter des BEPOS flexibles et connectés au réseau Concevoir et exploiter des BEPOS flexibles et connectés au réseau
Concevoir et exploiter des BEPOS flexibles et connectés au réseau Gimélec
 
Efficacité des ressources des Data Centers : 10 ans de travail collaboratif
Efficacité des ressources des Data Centers : 10 ans de travail collaboratifEfficacité des ressources des Data Centers : 10 ans de travail collaboratif
Efficacité des ressources des Data Centers : 10 ans de travail collaboratifGimélec
 
Les solutions de collecte et traitement disponibles pour les DEEE du bâtiment
Les solutions de collecte et traitement disponibles pour les DEEE du bâtimentLes solutions de collecte et traitement disponibles pour les DEEE du bâtiment
Les solutions de collecte et traitement disponibles pour les DEEE du bâtimentGimélec
 
Data Center Resource Efficiency : a 10-year collaborative effort
Data Center Resource Efficiency : a 10-year collaborative effortData Center Resource Efficiency : a 10-year collaborative effort
Data Center Resource Efficiency : a 10-year collaborative effortGimélec
 
Energy Management Systems: Recommendations for decision makers
Energy Management Systems: Recommendations for decision makersEnergy Management Systems: Recommendations for decision makers
Energy Management Systems: Recommendations for decision makersGimélec
 
Présentation du Guide Gimélec de reporting RSE au Colloque "La RSE en Actes" ...
Présentation du Guide Gimélec de reporting RSE au Colloque "La RSE en Actes" ...Présentation du Guide Gimélec de reporting RSE au Colloque "La RSE en Actes" ...
Présentation du Guide Gimélec de reporting RSE au Colloque "La RSE en Actes" ...Gimélec
 
Systèmes d'information énergétique : Recommandations pour les décideurs
Systèmes d'information énergétique : Recommandations pour les décideursSystèmes d'information énergétique : Recommandations pour les décideurs
Systèmes d'information énergétique : Recommandations pour les décideursGimélec
 
Industrie 4.0 : les leviers de la transformation
Industrie 4.0 : les leviers de la transformationIndustrie 4.0 : les leviers de la transformation
Industrie 4.0 : les leviers de la transformationGimélec
 
Rapport d'activité Gimélec 2013-2014
Rapport d'activité Gimélec 2013-2014Rapport d'activité Gimélec 2013-2014
Rapport d'activité Gimélec 2013-2014Gimélec
 
Gimélec : des industriels au service de l’intelligence énergétique
Gimélec : des industriels au service de l’intelligence énergétiqueGimélec : des industriels au service de l’intelligence énergétique
Gimélec : des industriels au service de l’intelligence énergétiqueGimélec
 
France for Datacenters
France for Datacenters France for Datacenters
France for Datacenters Gimélec
 
Industrie 4.0 : La voie pour maintenir et renforcer la compétitivité industrie
Industrie 4.0 : La voie pour maintenir et renforcer la compétitivité industrieIndustrie 4.0 : La voie pour maintenir et renforcer la compétitivité industrie
Industrie 4.0 : La voie pour maintenir et renforcer la compétitivité industrieGimélec
 
Rendre le consommateur électrique consom’acteur : Retours d’expérience europé...
Rendre le consommateur électrique consom’acteur : Retours d’expérience europé...Rendre le consommateur électrique consom’acteur : Retours d’expérience europé...
Rendre le consommateur électrique consom’acteur : Retours d’expérience europé...Gimélec
 
Acquisitions et partage de données énergétiques
Acquisitions et partage de données énergétiques Acquisitions et partage de données énergétiques
Acquisitions et partage de données énergétiques Gimélec
 
Le système d'information énergétique - Une aide à la décision pour la perform...
Le système d'information énergétique - Une aide à la décision pour la perform...Le système d'information énergétique - Une aide à la décision pour la perform...
Le système d'information énergétique - Une aide à la décision pour la perform...Gimélec
 
Smart building : de nouveaux enjeux pour de nouveaux services
Smart building : de nouveaux enjeux pour de nouveaux servicesSmart building : de nouveaux enjeux pour de nouveaux services
Smart building : de nouveaux enjeux pour de nouveaux servicesGimélec
 
Photovoltaïque : normes et règlements, premiers retours experience
Photovoltaïque : normes et règlements, premiers retours experiencePhotovoltaïque : normes et règlements, premiers retours experience
Photovoltaïque : normes et règlements, premiers retours experienceGimélec
 

Plus de Gimélec (20)

Rapport d'activité Gimélec 2016-2017
Rapport d'activité Gimélec 2016-2017Rapport d'activité Gimélec 2016-2017
Rapport d'activité Gimélec 2016-2017
 
Start-ups et PMI : au cœur de la décarbonation du système énergétique dans le...
Start-ups et PMI : au cœur de la décarbonation du système énergétique dans le...Start-ups et PMI : au cœur de la décarbonation du système énergétique dans le...
Start-ups et PMI : au cœur de la décarbonation du système énergétique dans le...
 
Systèmes d'Information Energétique (SIE) : Engager une démarche d'efficacité ...
Systèmes d'Information Energétique (SIE) : Engager une démarche d'efficacité ...Systèmes d'Information Energétique (SIE) : Engager une démarche d'efficacité ...
Systèmes d'Information Energétique (SIE) : Engager une démarche d'efficacité ...
 
Concevoir et exploiter des BEPOS flexibles et connectés au réseau
Concevoir et exploiter des BEPOS flexibles et connectés au réseau Concevoir et exploiter des BEPOS flexibles et connectés au réseau
Concevoir et exploiter des BEPOS flexibles et connectés au réseau
 
Efficacité des ressources des Data Centers : 10 ans de travail collaboratif
Efficacité des ressources des Data Centers : 10 ans de travail collaboratifEfficacité des ressources des Data Centers : 10 ans de travail collaboratif
Efficacité des ressources des Data Centers : 10 ans de travail collaboratif
 
Les solutions de collecte et traitement disponibles pour les DEEE du bâtiment
Les solutions de collecte et traitement disponibles pour les DEEE du bâtimentLes solutions de collecte et traitement disponibles pour les DEEE du bâtiment
Les solutions de collecte et traitement disponibles pour les DEEE du bâtiment
 
Data Center Resource Efficiency : a 10-year collaborative effort
Data Center Resource Efficiency : a 10-year collaborative effortData Center Resource Efficiency : a 10-year collaborative effort
Data Center Resource Efficiency : a 10-year collaborative effort
 
Energy Management Systems: Recommendations for decision makers
Energy Management Systems: Recommendations for decision makersEnergy Management Systems: Recommendations for decision makers
Energy Management Systems: Recommendations for decision makers
 
Présentation du Guide Gimélec de reporting RSE au Colloque "La RSE en Actes" ...
Présentation du Guide Gimélec de reporting RSE au Colloque "La RSE en Actes" ...Présentation du Guide Gimélec de reporting RSE au Colloque "La RSE en Actes" ...
Présentation du Guide Gimélec de reporting RSE au Colloque "La RSE en Actes" ...
 
Systèmes d'information énergétique : Recommandations pour les décideurs
Systèmes d'information énergétique : Recommandations pour les décideursSystèmes d'information énergétique : Recommandations pour les décideurs
Systèmes d'information énergétique : Recommandations pour les décideurs
 
Industrie 4.0 : les leviers de la transformation
Industrie 4.0 : les leviers de la transformationIndustrie 4.0 : les leviers de la transformation
Industrie 4.0 : les leviers de la transformation
 
Rapport d'activité Gimélec 2013-2014
Rapport d'activité Gimélec 2013-2014Rapport d'activité Gimélec 2013-2014
Rapport d'activité Gimélec 2013-2014
 
Gimélec : des industriels au service de l’intelligence énergétique
Gimélec : des industriels au service de l’intelligence énergétiqueGimélec : des industriels au service de l’intelligence énergétique
Gimélec : des industriels au service de l’intelligence énergétique
 
France for Datacenters
France for Datacenters France for Datacenters
France for Datacenters
 
Industrie 4.0 : La voie pour maintenir et renforcer la compétitivité industrie
Industrie 4.0 : La voie pour maintenir et renforcer la compétitivité industrieIndustrie 4.0 : La voie pour maintenir et renforcer la compétitivité industrie
Industrie 4.0 : La voie pour maintenir et renforcer la compétitivité industrie
 
Rendre le consommateur électrique consom’acteur : Retours d’expérience europé...
Rendre le consommateur électrique consom’acteur : Retours d’expérience europé...Rendre le consommateur électrique consom’acteur : Retours d’expérience europé...
Rendre le consommateur électrique consom’acteur : Retours d’expérience europé...
 
Acquisitions et partage de données énergétiques
Acquisitions et partage de données énergétiques Acquisitions et partage de données énergétiques
Acquisitions et partage de données énergétiques
 
Le système d'information énergétique - Une aide à la décision pour la perform...
Le système d'information énergétique - Une aide à la décision pour la perform...Le système d'information énergétique - Une aide à la décision pour la perform...
Le système d'information énergétique - Une aide à la décision pour la perform...
 
Smart building : de nouveaux enjeux pour de nouveaux services
Smart building : de nouveaux enjeux pour de nouveaux servicesSmart building : de nouveaux enjeux pour de nouveaux services
Smart building : de nouveaux enjeux pour de nouveaux services
 
Photovoltaïque : normes et règlements, premiers retours experience
Photovoltaïque : normes et règlements, premiers retours experiencePhotovoltaïque : normes et règlements, premiers retours experience
Photovoltaïque : normes et règlements, premiers retours experience
 

Sécurité fonctionnelle et niveaux d'intégrité de sécurité (SIL)

  • 1. Sécurité fonctionnelle et niveaux d’intégrité de sécurité (SIL) Vers une sécurité accrue de vos équipements et installations
  • 2. Parce que le système de sécurité parfait n’existe pas, … Dans les établissements industriels, les systèmes de sécurité ont pour objectif de réduire le risque d’occurrence des défaillances dangereuses du matériel. L’utilisation des fonctions de sécurité permet à l’opérateur de satisfaire le service demandé tout en garantissant la protection de l’équipement, des per- sonnes, de l’environnement et des biens. Les Systèmes de Sécurité couvrent des domaines variés tels les process pétro- chimiques, les machines-outils, les presses, les scies circulaires, mais aussi les systèmes de freinage automobile, les ascenseurs, etc. Utilisés parfois comme moyens de prévention, ces systèmes comportent une proportion grandissante de systèmes électriques, électroniques ou encore électroniques programmables (E/E/EP). Ces nouveaux équipements sont habi- tuellement complexes; dans la pratique, ceci rend difficile la détermination de chaque mode de défaillance par l’examen de tous les comportements possibles et la prévision de leurs performances en termes de sécurité. «Bonjour! Ce document a pour but de vous aider à mieux cerner les nouveaux enjeux de la sécurité des équipements et systèmes industriels. Les nouvelles normes, d’application volontaire, mettent à votre disposition des méthodologies qui vous aideront à concevoir et mettre en œuvre un Système de Sécurité. Leur application exige cependant une certaine expertise ; ce document guidera vos premiers pas pour vous permettre de tirer le meilleur parti de ces outils… si vous adoptez une démarche rigoureuse. Au bout du chemin, des bénéfices conséquents pour vous : un système plus sûr génère moins d’incidents !» page 2 Parallèlement à ce constat, la responsa- bilité croissante attribuée à l’employeur vis-à-vis de son personnel, les pressions environnementales de plus en plus fortes, l’augmentation des prix des matières premières et le coût toujours plus important d’une immobilisation impromptue accentuent la nécessité pour le responsable d’un établissement indus- triel de définir des exigences de sécurité de plus en plus draconiennes. C’est pourquoi, la conception et la mise en oeuvre d'un Système de Sécurité doivent aujourd’hui satisfaire un niveau d'exigence non seulement en termes de sécurité mais aussi en termes de disponibilité. Pour répondre à ce nouvel état de fait, les dernières normes de sécurité fonctionnelle, d’application volontaire, proposent de nouvelles méthodes de management des risques dès la concep- tion, en s’appuyant sur des notions comme le niveau d’intégrité de sécurité (SIL) et en faisant largement appel aux concepts déjà développés par la sûreté de fonctionnement.
  • 3. … mettez à profit les nouveaux outils méthodologiques! Qu’est-ce que la sécurité fonctionnelle? La sécurité globale, c'est l'absence de risques inacceptables qui pourraient engendrer des blessures physiques, atteindre la santé des personnes direc- tement ou indirectement, dégrader l'environnement ou altérer la propriété. La sécurité fonctionnelle est une partie de la sécurité au sens général, qui dépend d’un système ou d’un équipe- ment répondant correctement aux entrées de ce dernier. > Par exemple, un dispositif de protection de surchauffe, qui utilise une sonde de température dans les bobinages d'un moteur électrique et coupe l’alimentation du moteur avant que les bobinages ne dépassent une température excessive, est un exemple de la sécurité fonctionnelle. Mais prévoir une isolation spécifique pour résister à des températures élevées n'est pas un exemple de la sécurité fonctionnelle (même s’il est du ressort de la sécurité et peut protéger contre le même danger). Les fonctions de sécurité et les systèmes relatifs à la sécurité D'une façon générale, les phénomènes dangereux significatifs pour un équipe- ment et tous ses systèmes de contrôle- commande associés doivent être identifiés par le spécificateur ou le concepteur à partir d'une analyse des phénomènes dangereux. Si une réduction des risques est nécessaire, alors la sécurité fonction- nelle doit être prise en considération d'une façon appropriée dans la conception. > La sécurité fonctionnelle est juste une façon d’éliminer ou de réduire les phénomènes dan- gereux. D’autres moyens, tels que la sécurité intrinsèque utilisée dans la conception, sont d’une importance primordiale. Le terme «relatif à la sécurité» est employé pour décrire les systèmes qui sont prescrits pour réaliser une fonction ou des fonctions spécifiques pour s’assurer que les risques sont maintenus à un niveau acceptable. De telles fonc- tions dont la défaillance peut entraîner un accroissement immédiat du ou des risques sont, par définition, des fonc- tions de sécurité. Comment prendre en compte la sécurité fonctionnelle Le défi est de concevoir le système de façon à empêcher des défaillances dangereuses ou de les maîtriser quand elles surviennent. > Les défaillances dangereuses peuvent provenir des : - spécifications incorrectes du système, du matériel ou du logiciel, - omissions dans les spécifications des prescriptions concernant la sécurité, - mécanismes de défaillance aléatoire du matériel, - mécanismes de défaillance systématique du matériel, - erreurs de logiciel, - défaillances de mode commun, - erreurs humaines, - influences environnementales, - perturbations du système d’alimentation électrique - etc. La sécurité fonctionnelle correspond à la réduction des risques à un niveau inférieur ou égal au risque tolérable. On obtient généralement cette réduction par l’action cumulée de plusieurs types de systèmes de sécurité (voir illustrations ci-dessous). Risque brut initial Sans aucune sécurité Niveau du risque Niveaudeprotection Risque tolérable Avec les sécurités Risque résiduel Réduction nécessaire du risque Réduction réelle du risque réalisée par tous les systèmes relatifs à la sécurité et les dispositifs externes de réduction du risque Systèmes E/E/EP relatifs à la sécurité Systèmes relatifs à la sécurité basés sur d'autres technologies Moyen(s) externe(s) de réduction du risque Passif (mur, fossé, ... ) Actif (soupape, disque de rupture, ...) Sécurité Fonctionnelle Intervention humaine Process t1 t2 t3 t4 temps page 3
  • 4. La norme CEI 61508, pour prendre en compte la sécurité fonctionnelle La norme CEI 61508 utilise une approche basée sur le risque encouru afin de déterminer les prescriptions nécessaires concernant l'inté- grité de sécurité des systèmes E/E/EP relatifs à la sécurité. Elle contient des exemples illus- trant cette démarche. Elle décrit un modèle de cycle de vie de sécurité global servant de cadre aux activités qui sont nécessaires pour s’assurer que la sécurité fonctionnelle est réalisée par les systèmes E/E/EP relatifs à la sécurité. Elle couvre toutes les activités de ce cycle de vie de sécurité depuis la conceptualisation initiale, en passant par l'analyse des dangers et l’évaluation du risque, la détermination des prescriptions concernant la sécurité, la conception, l’exploi- tation, la maintenance, les modifications, jusqu’à la mise hors service et la dépose. La norme CEI 61508 englobe les aspects aléa- toires (ex. défaillance des composants) et les aspects systématiques (ex. erreurs de concep- tion). Elle comporte à la fois les prescriptions pour empêcher les défaillances (évitant l'intro- duction de pannes) et les prescriptions pour le contrôle des défaillances (assurant la sécurité même lorsque les pannes sont présentes). Enfin, elle spécifie les techniques et les mesures qui sont nécessaires pour réaliser l'intégrité de sécurité prescrite. fréquence gravité Deux voies de réduction des risques Zone de risques inacceptables Zone de risques tolérables Prévention Protection page 4 « La norme CEI 61511 s'adresse aux concepteurs de systèmes, la CEI 61508 aux concepteurs de dispositifs (produits), pour les produits incluant une SIF (Fonction instrumentée de sécurité). Une fonction instrumentée est une fonction réalisée à partir de capteurs et d'actionneurs gérés par un API ou un système de commande réparti.» «Chaque risque est le produit d’une gravité par une fréquence d’occurence. Pour le réduire, on cherchera à diminuer la probabilité qu’il survienne (c’est la fonction des systèmes de prévention) et à en atténuer les conséquences (en améliorant la protection). La norme CEI 61508 aide à structurer une poli- tique de prévention et de protection.» Sécurité systèmes Sécurité équipements/systèmes Process (continu et batch) CEI 61511 CEI 61508-3 EN ISO 13849-1 Projet CEI 61800-5-2 CEI 61508 Machines (process manufacturier) Automatismes pour machines (logiciel inclus) Electromécanique et électronique Composants simples EntraînementsLogiciels CEI 62061 Des normes complémentaires Deux types de prescriptions sont nécessaires pour réaliser la sécurité fonctionnelle : - les prescriptions concernant la fonction de sécurité (ce que réalise la fonction), - les prescriptions concernant l'intégrité de sécurité (la probabilité pour qu'une fonction de sécurité soit réalisée d'une manière satisfaisante). Les prescriptions concernant la fonction de sécurité sont dérivées de l'analyse des phénomènes dangereux et les prescriptions concernant l’intégrité de sécurité sont dérivées d'une évaluation du risque. Plus le niveau d'intégrité de sécurité est élevé, plus la pro- babilité de défaillance dangereuse est faible.
  • 5. Le SIL, une mesure de la sécurité fonctionnelle page 5 Safety Integrity Level SIL 4 SIL 3 SIL 2 SIL 1 Facteur de réduction du risque 10-5 à 10 -4 10-9 à 10 -8 10-4 à 10 -3 10-8 à 10 -7 10-3 à 10 -2 10-7 à 10 -6 10-2 à 10 -1 10-6 à 10 -5 10 000 à 100 000 --- 1 000 à 10 000 --- 100 à 1 000 --- 10 à 100 --- Systèmes fortement sollicités (plus d'une fois par an) : PFHd = λDU équivalent λDU = taux de défaillance dangereuse non détectée par auto-test ou test de diagnostic PFHd = nombre moyen de passages à l'état dangereux sur la durée de vie du produit (exprimé en h -1 ) Systèmes faiblement sollicités (moins d'une fois par an) : PFDaverage = Probabilité moyenne de défaillance lors d'une sollicitation PFDaverage dépend du λDU , de l'architecture (redondances), de TI (périodicité du test), du MTTR et de ß (facteur de mode commun) PFHd (pour des systèmes fortement sollicités*) PFDaverage (pour des systèmes faiblement sollicités*) * PFDaverage = PFHd = La CEI 61508 définit 4 niveaux de performance de sécurité pour une fonction de sécurité. Ceux-ci s'appellent des niveaux d'intégrité de sécurité. Le niveau 1 d'intégrité de sécurité (SIL1) est le niveau le plus bas tandis que le niveau 4 (SIL4) est le niveau le plus élevé. La norme détaille les prescriptions nécessaires pour répondre aux exigences de chaque niveau d'intégrité de sécurité. Ces prescriptions deviennent plus rigoureuses à mesure que le niveau de SIL s’élève en vue d’obtenir la probabilité d’une défaillance dangereuse de plus en plus faible. La CEI 62061 s’est quant à elle limitée à l’utilisation des 3 premiers niveaux de SIL pour l’application machines. Un système E/E/EP relatif à la sécurité intégrera souvent plus d'une fonction de sécurité. Si les prescriptions concernant l'intégrité de sécurité pour ces fonctions de sécurité diffèrent, les prescriptions, applicables au niveau approprié le plus élevé d'intégrité de sécurité, s'appliqueront au système entier E/E/EP relatif à la sécurité, à moins qu'il y ait une indépendance suffisante d’intégration entre ces fonctions.
  • 6. Comment déterminer un SIL ? Cas concret proposé par la norme CEI 62061 page 6 Qu’est-ce qui est SIL x ? Veillez à éviter un abus de langage fréquent: c’est la fonction de sécurité réalisée par un produit qui est SIL x et non le produit en tant que tel. Il est plus correct de dire que le produit «a une capacité de SIl x» (SILcapability) s’il est utilisé conformément à son manuel de sécurité (safety manual). 2ème étape Estimation du risque, conduite pour chaque phénomène dangereux en déterminant les paramètres du risque, c'est-à-dire la sévérité des blessures ou dommages à la santé (Se) et la probabilité d'apparition d'un dommage. Cette dernière est fonction de : • la fréquence et la durée d'exposition (Fr) • la probabilité d'un événement dangereux (Pr) • la probabilité d'évitement ou de limitation d'un dommage (Av) La somme de ces trois paramètres détermine la classe de probabilité d’un dommage. 1ère étape Identification des phénomènes dangereux y compris ceux résultant d'un mauvais usage raisonnablement prévisible. L'utilisation du tableau aboutit à un niveau de SIL 3 attribué au système de sécurité destiné à traduire ce phénomène dangereux particulier. N° Phénomène dangereux Se Fr Pr Av Cl 1 x 3 4 5 5 14 2 + + = + + = Classe Cl Fréquence et durée (Fr) Probabilité d’évén. dangereux (Pr) Evitement (Av) Conséquences Mort, perte d’un œil ou d’un bras 4 SIL 2 SIL 2 SIL 2 3-4 5-7 8-10 SIL 2 SIL 3 < 1 h Très forte 11-13 14-15 Sévérité (Se) N° Phénomène dangereux Se Fr Pr Av Cl 1 x 2 + = + + = Permanentes, perte des doigts 3 AM SIL 1 SIL 2 SIL 3 > 1 h < 1 jour Probable Réversibles, suivi médical 2 AM SIL 1 SIL 2 > 1 jour < 2 sem. Possible Réversibles, premiers soins 1 5 5 4 3 2 5 4 3 2 1 5 3 1 AM AM : autres mesures SIL 1 > 2 sem. < 1 an Rare > 1 an Négligeable Impossible Possible Probable
  • 7. Comparaison SIL / Niveau de performance page 7 Le graphe ci-dessous permet d’établir un parallèle entre la notion de SIL (selon la CEI 61508) et de niveau de performance (selon la prEN ISO 13849-1) : Première défaillance Détection + diagnostic Réparation Réglages + tests Remise en service Mise en service Remise en service Seconde défaillance Temps Etat de marche Etat de panne MTTR MTTF MTBF MDT MUT MDT MUT MTBF MTBF Moyenne des temps de bon fonctionnement (Mean operating Time Between Failure) Espérance mathématique de la durée de bon fonctionnement MTTR Durée moyenne de panne; moyenne des temps pour la tâche de réparation (Mean Time To Repair) Espérance mathématique de la durée de panne. MUT Durée moyenne de disponibilité (Mean Up Time) Espérance mathématique de la durée de temps de disponibilité MDT Durée moyenne d’indisponibilité (Mean Down Time) Espérance mathématique de la durée de temps d’indisponibilité B nulle 1 nulle 2 faible 2 moyen 3 faible 3 moyen 4 élevé a b c d e Niveau de performance prEN ISO 13849-1 SIL CEI 61508 Catégorie Probabilité de défaillance dangereuse par heure Couverture du diagnostic Défaillances dangereuses par année et pour 10 000 systèmes 0,9 1 1 2 3 9 90 900 9000 MTTFd = faible MTTFd = moyen MTTFd = élevé (MTTFd pour un seul canal) 10-4 10-5 10-6 10-7 10-8 * Aucune prescription de sécurité particulière * MTTF, MTBF : des définitions à préciser MTTF Durée moyenne de fonctionnement avant défaillance (Mean Time To Failure) Espérance mathématique de la durée de fonctionnement avant défaillance MTTFd Durée moyenne de fonctionnement avant défaillance dangereuse Espérance mathématique de la durée de fonctionnement avant défaillance dangereuse
  • 8. ©GimélecPromotion-Editionnovembre2004-TousdroitsréservésCréditsphotosDigitalVision,Photodisc,GoodshootIllustrationLuximage Pour en savoir plus…Glossaire Sources CEI 61508 et VEI 191 Documentations de référence : * CEI 61508-0 * CEI 61508-1 à 7 * CEI 61511-1 à 3 * CEI 61800-5-2 * CEI 62061 * prEN ISO 13849-1 (EN 954-1) * EN ISO 13849-2 (EN 954-2) Les adhérents du secteur «Automatismes, contrôle-commande et instrumentation» du Gimélec : Sécurité fonctionnelle (Functional safety) Sous-ensemble de la sécurité globale se rapportant à l’Equipement (EUC) et au système de commande de l’Equipement (EUC) qui dépend du fonctionnement correct des systèmes E/E/PE relatifs à la sécurité, des systèmes relatifs à la sécurité basés sur une autre technologie et des dispositifs externes de réduction de risque E/E/PE : Electrical and/or electronic and/or programmable electronic EUC: Equipment Under Control – Matériel commandé Système de sécurité - Système relatif à la sécurité (Safety-related system) Un tel système est un système qui, à la fois - met en œuvre les fonctions de sécurité requises pour atteindre un état de sécurité de l’Equipement (EUC) ou pour maintenir un tel état ; - est prévu pour atteindre, par lui même ou grâce à des systèmes E/E/PE relatifs à la sécurité, ou des systèmes relatifs à la sécurité basés sur une autre technologie ou des dispositifs externes de réduction de risque, le niveau d’intégrité de sécurité nécessaire à la mise en œuvre des fonctions de sécurité requises. Fonction de sécurité (safety function) Fonction à réaliser par un système E/E/PE relatif à la sécurité, par un système relatif à la sécurité basé sur une autre technologie, ou par un dispositif externe de réduction de risque, prévue pour assurer ou maintenir un état de sécurité de l’Equipement (EUC) par rapport à un événement dangereux spécifique (voir 3.4.1) Intégrité de sécurité (Safety integrity) Probabilité pour qu’un système relatif à la sécurité exécute de manière satisfaisante les fonctions de sécurité requises dans toutes les conditions spécifiées et dans une période de temps spécifié. Niveau d’intégrité : SIL (Safety Integrity Level) Niveau discret (parmi quatre possibles) permettant de spécifier les pres- criptions concernant l’intégrité de sécurité des fonctions de sécurité à allouer aux systèmes E/E/PE relatifs à la sécurité. Le niveau 4 d’intégrité possède le plus haut degré d’intégrité ; le niveau 1 possède le plus bas. Dommage (Harm) Blessure physique ou atteinte à la santé affectant des personnes soit directement soit indirectement comme conséquence à un dégât causé aux biens ou à l’environnement. Risque (Risk) Une combinaison de la probabilité d’un dommage et de sa gravité. Risque tolérable (tolerable risk) Risque accepté dans un certain contexte et fondé sur les valeurs actuelles de la société. Défaillance (Failure) Cessation de l’aptitude d’une entité à accomplir une fonction requise Défaillance dangereuse (Dangerous failure) Défaillance qui a la potentialité de mettre le système relatif à la sécurité dans un état dangereux ou dans l'impossibilité d'exécuter sa fonction Défaillance en sécurité (Safe faillure) Défaillance qui n’a pas la potentialité de mettre le système relatif à la sécurité dans un état dangereux ou dans l’impossibilité d’exécuter sa fonction Panne (Fault) Etat d’une entité inapte à accomplir une fonction requise, non comprise l’inaptitude due à la maintenance préventive ou à d’autres actions pro- grammées ou due à un manque de moyens extérieurs. Erreur (Error) Ecart ou discordance entre une valeur ou une condition calculée, observée ou mesurée, et la valeur ou la condition vraie, prescrite ou théoriquement correcte. 23 rue Galilée • 75116 Paris • Tél./Fax 01 40 70 07 69 gimelec-promotion@gimelec-promotion.fr ABB ACTEMIUM ALSTOM AMEC SPIE AREVA T&D ATEMATION AUTOMATISME & CONTRÔLE BOSCH REXROTH CEGELEC CROUZET AUTOMATISMES DANFOSS DATA SYSTEMS & SOLUTIONS DATASENSOR EMERSON PROCESS MANAGEMENT ENDRESS+HAUSER FOXBORO FUJI ELECTRIC GE FANUC HONEYWELL IFM ELECTRONIC INEO KEB KROHNE LENZE MOELLER ELECTRIC MOTEURS LEROY-SOMER OMRON ELECTRONICS PEPPERL+FUCHS PHOENIX CONTACT PILZ ROCKWELL AUTOMATION SCHNEIDER ELECTRIC SEW-USOCOME SICK SIEMENS SSD DRIVES TURCK-BANNER YOKOGAWA