SlideShare une entreprise Scribd logo
34
ChroniqueUn nouvel élément pour lutter
contre l’évitement fiscal au sein
de l’Union européenne : la transparence
fiscale… entre États!
Le 18 mars 2015, la Commission européenne (« Commission ») a proposé au Conseil de l’Union
européenne (« Conseil ») et au Parlement européen de nouvelles mesures législatives sur la transparence
fiscale. Un élément clé de ces propositions législatives est d’imposer aux 28 États membres de l’Union
européenne (« UE ») l’échange automatique avec tous les autres États membres d’informations de base
sur les décisions fiscales anticipées en matière transfrontière et sur les accords préalables en matière
de prix de transfert. Ainsi, conformément aux mesures proposées, advenant qu’un pays membre de
l’UE, le Luxembourg par exemple, octroie une décision fiscale anticipée à un contribuable, il aurait
l’obligation de transmettre aux 27 autres pays membres de l’UE certains renseignements de base sur
cette décision.
Contexte général
Les décisions fiscales anticipées, notamment celles en matière transfrontière, et les accords préalables
en matière de prix de transfert permettent aux entreprises multinationales, entre autres, d’obtenir la
sécurité juridique dont elles ont besoin avant la mise en place de structures complexes, en confirmant
à l’avance, selon la législation alors en vigueur, le traitement fiscal qui sera applicable à une ou à des
opérations spécifiques.
L’octroi de décisions fiscales anticipées et la conclusion d’accords préalables en matière de prix de
transfert ne sont pas illégaux ou contraires à la législation européenne. D’ailleurs, en 2014, l’octroi de
décisions fiscales anticipées se pratiquait dans 22 des 28 États membres de l’UE.
Reconnaissant que, du point de vue des sociétés, la planification fiscale constitue une pratique légitime,
la Commission considère néanmoins que les décisions fiscales anticipées et les accords préalables en
matière de prix de transfert peuvent faciliter,volontairement ou non,et même encourager la planification
fiscale « agressive ». Elle constate qu’au cours des dernières années, à l’aide de montages de plus en
plus sophistiqués, des entreprises ont tiré profit de la complexité des règles fiscales, des incohérences
entre deux ou plusieurs régimes fiscaux (doubles déductions ou doubles non-impositions par exemple)
et du manque de coopération entre États membres pour transférer « artificiellement » leurs bénéfices
vers des États appliquant des régimes fiscaux dits favorables (faible imposition ou imposition nulle) et
ainsi réduire au minimum leurs impôts. Dans de nombreux cas, ces pratiques ont été soutenues par
des décisions fiscales anticipées et des accords préalables en matière de prix de transfert.
Selon la Commission, cette situation va à l’encontre du principe selon lequel l’imposition doit rendre
compte de l’endroit où l’activité économique a lieu. Elle entraîne une érosion des recettes fiscales
des États et porte atteinte à une répartition équitable des charges entre les contribuables. Les petites
et moyennes entreprises européennes subiraient, en raison de cette situation, une charge fiscale
supérieure de 30 % à celle des multinationales.
Coup d’œil international
Avocat, D. Fisc.,TEP
Collins Barrow Montréal
s.e.n.c.r.l.
mdurand@collinsbarrow.com
Chronique
Michel Durand
35Septembre 2015 • Volume 20 - Numéro 3
[…] les États membres de
l’UE partagent actuellement
très peu d’information
entre eux concernant les
décisions fiscales anticipées
qu’ils octroient […].
Bien qu’aucun État membre de l’UE appliquant un « régime fiscal favorable » ne soit spécifiquement
mentionné par la Commission dans les documents portant sur sa proposition, il faut savoir qu’en
juin 2013, la Commission a lancé des investigations sur les décisions anticipées des autorités fiscales
de sept États membres, soit la Belgique, Chypre, l’Irlande, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas et le
Royaume-Uni. En juin 2014, elle a annoncé l’ouverture formelle de plusieurs enquêtes approfondies
portant sur des décisions fiscales anticipées octroyées par le Luxembourg, l’Irlande et les Pays-Bas.
De même, en février 2015, elle a ouvert une enquête similaire sur le système des décisions fiscales
anticipées de la Belgique.
Les révélations par une quarantaine de médias internationaux et la publication par le Consortium
international des journalistes d’investigation, le 6 novembre 2014, de plus de 500 décisions fiscales
anticipées octroyées entre 2002 et 2010 par le Luxembourg à plus de 340 multinationales, dont
des multinationales canadiennes (« LuxLeaks »), et qualifiées de très avantageuses (parfois même de
scandaleuses par certains) ne sont également pas étrangères au constat de la Commission et au fait
qu’elle souhaite une plus grande transparence fiscale entre États pour décourager et même empêcher
certains « abus ».
Situation actuelle en matière de transparence fiscale entre États membres
de l’Union européenne
La directive 2011/16/UE du Conseil relative à la coopération administrative dans le domaine fiscal
prévoit l’échange spontané et obligatoire d’information entre les États membres dans cinq cas précis
et dans certains délais. L’échange spontané d’information dans les cas où l’autorité compétente d’un
État membre a des raisons de supposer qu’il peut exister une perte d’impôts ou de taxes dans un
autre État membre s’applique déjà aux décisions fiscales qu’un État membre octroie à un contribuable
spécifique en ce qui concerne l’interprétation ou l’application de dispositions fiscales et qui ont un
caractère transfrontière.
Cela étant dit, la directive 2011/16/UE, telle qu’elle est actuellement en vigueur, n’est, de l’avis de la
Commission, tout simplement pas efficace. En effet, les États membres de l’UE partagent actuellement
très peu d’information entre eux concernant les décisions fiscales anticipées qu’ils octroient, chacun
ayant toute discrétion pour décider, sur la base de son propre cadre juridique, si une décision
particulière peut être pertinente pour un autre État membre et, le cas échéant, pour quel État membre.
De plus, la transmission d’informations peut être refusée dans le cas où elle conduirait à divulguer un
secret commercial, industriel ou professionnel ou un procédé commercial, ou une information qui serait
contraire à l’ordre public.
Par conséquent, bien souvent, les États membres ne disposent pas des informations nécessaires
concernant l’incidence des pratiques et des régimes fiscaux des autres États membres sur leurs
propres systèmes fiscaux. Ils ne peuvent ainsi détecter certaines pratiques fiscales considérées
comme abusives et prendre les mesures correctrices appropriées pour contrer les pratiques fiscales
« nuisibles » appliquées dans certains autres États membres.
Chronique
36
Chronique
La proposition de la Commission visant à modifier la directive 2011/16/UE, fondée sur le principe selon
lequel ce sont les autres États membres qui sont les mieux placés pour évaluer les effets potentiels et
la pertinence d’une décision, plutôt que l’État qui l’octroie, a notamment pour but de remédier à cette
situation.
La proposition de la Commission
L’objectif de la Commission est de voir sa proposition adoptée avant la fin de l’année 2015 pour qu’elle
puisse entrer en vigueur au 1er
 janvier 2016.
Le cas échéant, les autorités fiscales des États membres seront dès lors tenues de transmettre
automatiquement, tous les trois mois, sans possibilité d’exemption quelle qu’elle soit, aux autorités
fiscales de tous les autres États membres et à la Commission, un rapport succinct de chacune de
leurs décisions fiscales à caractère transfrontière octroyées ou modifiées et de chacun des accords
préalables en matière de prix de transfert conclus, à l’exception de ceux ne concernant et n’impliquant
exclusivement que les affaires fiscales d’une ou de plusieurs personnes physiques.
Ce rapport devra au minimum comprendre :
•	 l’identification du contribuable et, le cas échéant, du groupe d’entreprises auquel il appartient;
•	 le contenu de la décision fiscale anticipée en matière transfrontière ou de l’accord préalable en
matière de prix de transfert, y compris une description des activités commerciales, des opérations
ou de la série d’opérations concernées;
•	 la description de l’ensemble des critères utilisés pour déterminer la méthode de fixation des prix de
transfert ou le prix de transfert lui-même dans le cas d’un accord préalable en matière de prix de
transfert;
•	 l’identification des autres États membres susceptibles d’être directement ou indirectement
concernés par la décision fiscale anticipée en matière transfrontière ou l’accord préalable en
matière de prix de transfert;
•	 l’identification, dans les autres États membres, de toute personne, autre qu’une personne physique,
susceptible d’être directement ou indirectement concernée par la décision fiscale anticipée en
matière transfrontière ou par l’accord préalable en matière de prix de transfert, en indiquant à quel
État membre les personnes concernées sont liées.
Cette obligation s’étendra également aux décisions qui auront été octroyées et aux accords préalables
en matière de prix de transfert qui auront été conclus au cours des 10 années précédant la date à
laquelle la proposition de la Commission prendra effet et qui seront toujours valables à cette date.
[…] les autorités fiscales
des États membres seront
[…] tenues de transmettre
automatiquement, tous les
trois mois, sans possibilité
d’exemption quelle qu’elle
soit, aux autorités fiscales
de tous les autres États
membres et à la Commission,
un rapport succinct de
chacune de leurs décisions
fiscales à caractère
transfrontière octroyées
ou modifiées et de chacun
des accords préalables en
matière de prix de transfert
conclus […].
37Septembre 2015 • Volume 20 - Numéro 3
Les États membres pourront ensuite demander plus de précisions concernant des décisions ou des
accords particuliers, s’ils le jugent approprié, y compris l’intégralité des décisions ou des accords
considérés comme pertinents.
Conclusion
Selon la Commission, une transparence fiscale accrue contribuera notamment à exercer une pression
par les pairs sur les États membres, pour les mener à adapter leurs pratiques fiscales nationales. Si
la Commission voit juste, cela entraînera fort probablement des changements aux régimes fiscaux
de certains pays de l’UE, ce qui aura assurément des répercussions importantes sur plusieurs
multinationales intra et extra UE, y compris sur des multinationales canadiennes, et contraindra
certaines d’entre elles à démanteler les structures les plus agressives. Également, il y a lieu de se
demander si des États non membres de l’UE pourraient avoir accès à de telles informations par le
biais de demandes de renseignements prévues en vertu de certains traités fiscaux. Pour conclure, il
convient de noter qu’en 2014, les investissements canadiens au Luxembourg, l’un des pays, sinon le
pays de l’UE le plus pointé du doigt pour sa fiscalité « très arrangeante », représentaient 31,14 milliards
de dollars. Ce petit pays d’à peine 2 586 km2
se classait ainsi au cinquième rang mondial pour les
investissements directs canadiens à l’étranger. À quoi doit-on cet engouement pour ce pays? À vous
de répondre…
Rédigé par une équipe de spécialistes chevronnés, voici le premier guide
en français consacré au litige fiscal au Québec. Les lecteurs y trouveront,
dans un langage clair axé sur la pratique, les derniers développements dans
le domaine ainsi que des analyses et commentaires de situations pouvant
survenir dans le cadre d’une contestation.
Couverture souple • 2015 • 978-0-7798-6311-2 • env. 300 pages • 89 $
Le litige fiscal au Québec
Étienne Gadbois, Caroline Desrosiers,
Stephen Solomon et Marie-Hélène Tremblay
NOUVEAUTÉ
FISCALITÉ ET COMPTABILITÉ CANADA

Contenu connexe

Tendances

Le fisc simplifie les règles fiscales de l'achat scindé
Le fisc simplifie les règles fiscales de l'achat scindéLe fisc simplifie les règles fiscales de l'achat scindé
Le fisc simplifie les règles fiscales de l'achat scindé
Jérôme Havet
 
Flandre fiscalite successions
Flandre fiscalite successionsFlandre fiscalite successions
Flandre fiscalite successions
Jérôme Havet
 
Le saut de génération, un moyen de planification attractif?
Le saut de génération, un moyen de planification attractif?Le saut de génération, un moyen de planification attractif?
Le saut de génération, un moyen de planification attractif?
Jérôme Havet
 
Epilogue atn logement
Epilogue atn logementEpilogue atn logement
Epilogue atn logement
Jérôme Havet
 
Regain d’intérêt pour les investissements en France
Regain d’intérêt pour les investissements en FranceRegain d’intérêt pour les investissements en France
Regain d’intérêt pour les investissements en France
Jérôme Havet
 
Réforme Fiscalité Locale
Réforme Fiscalité LocaleRéforme Fiscalité Locale
Réforme Fiscalité LocaleSalah Benyoussef
 
Comment gérer l'existence de dettes fiscales?
Comment gérer l'existence de dettes fiscales?Comment gérer l'existence de dettes fiscales?
Comment gérer l'existence de dettes fiscales?
Jérôme Havet
 
Praetica - Africa desk news avril 2016
Praetica - Africa desk news avril 2016Praetica - Africa desk news avril 2016
Praetica - Africa desk news avril 2016
Arnaud A. Houet
 
Les nouveautés fiscales en 2018
Les nouveautés fiscales en 2018Les nouveautés fiscales en 2018
Les nouveautés fiscales en 2018
Jérôme Havet
 
La nouvelle taxe sur les comptes-titres
La nouvelle taxe sur les comptes-titresLa nouvelle taxe sur les comptes-titres
La nouvelle taxe sur les comptes-titres
Jérôme Havet
 
Réforme de la Fiscalite Locale
Réforme de la Fiscalite LocaleRéforme de la Fiscalite Locale
Réforme de la Fiscalite LocaleSalah Benyoussef
 
La fin de la Kaasroute
La fin de la KaasrouteLa fin de la Kaasroute
La fin de la Kaasroute
Jérôme Havet
 
Les cryptomonnaies à la loupe
Les cryptomonnaies à la loupeLes cryptomonnaies à la loupe
Les cryptomonnaies à la loupe
Jérôme Havet
 
Le fisc s'incline dans la controverse des dividendes de source française
Le fisc s'incline dans la controverse des dividendes de source françaiseLe fisc s'incline dans la controverse des dividendes de source française
Le fisc s'incline dans la controverse des dividendes de source française
Jérôme Havet
 
Contentieux fiscaux : actualités et prospectives pour l’année 2017
Contentieux fiscaux : actualités et prospectives pour l’année 2017Contentieux fiscaux : actualités et prospectives pour l’année 2017
Contentieux fiscaux : actualités et prospectives pour l’année 2017
Deloitte Société d'Avocats
 
Quand l'ISI tente de tuer une mouche avec un canon
Quand l'ISI tente de tuer une mouche avec un canonQuand l'ISI tente de tuer une mouche avec un canon
Quand l'ISI tente de tuer une mouche avec un canon
Jérôme Havet
 
Le gouvernement tend un piège aux épargnants
Le gouvernement tend un piège aux épargnantsLe gouvernement tend un piège aux épargnants
Le gouvernement tend un piège aux épargnants
Jérôme Havet
 
La fin du papier en matière fiscale
La fin du papier en matière fiscaleLa fin du papier en matière fiscale
La fin du papier en matière fiscale
Jérôme Havet
 
La régularisation des périodes d'études
La régularisation des périodes d'étudesLa régularisation des périodes d'études
La régularisation des périodes d'études
Jérôme Havet
 
Contentieux fiscaux : réflexions et prospectives pour l'année 2017
Contentieux fiscaux : réflexions et prospectives pour l'année 2017Contentieux fiscaux : réflexions et prospectives pour l'année 2017
Contentieux fiscaux : réflexions et prospectives pour l'année 2017
Deloitte Société d'Avocats
 

Tendances (20)

Le fisc simplifie les règles fiscales de l'achat scindé
Le fisc simplifie les règles fiscales de l'achat scindéLe fisc simplifie les règles fiscales de l'achat scindé
Le fisc simplifie les règles fiscales de l'achat scindé
 
Flandre fiscalite successions
Flandre fiscalite successionsFlandre fiscalite successions
Flandre fiscalite successions
 
Le saut de génération, un moyen de planification attractif?
Le saut de génération, un moyen de planification attractif?Le saut de génération, un moyen de planification attractif?
Le saut de génération, un moyen de planification attractif?
 
Epilogue atn logement
Epilogue atn logementEpilogue atn logement
Epilogue atn logement
 
Regain d’intérêt pour les investissements en France
Regain d’intérêt pour les investissements en FranceRegain d’intérêt pour les investissements en France
Regain d’intérêt pour les investissements en France
 
Réforme Fiscalité Locale
Réforme Fiscalité LocaleRéforme Fiscalité Locale
Réforme Fiscalité Locale
 
Comment gérer l'existence de dettes fiscales?
Comment gérer l'existence de dettes fiscales?Comment gérer l'existence de dettes fiscales?
Comment gérer l'existence de dettes fiscales?
 
Praetica - Africa desk news avril 2016
Praetica - Africa desk news avril 2016Praetica - Africa desk news avril 2016
Praetica - Africa desk news avril 2016
 
Les nouveautés fiscales en 2018
Les nouveautés fiscales en 2018Les nouveautés fiscales en 2018
Les nouveautés fiscales en 2018
 
La nouvelle taxe sur les comptes-titres
La nouvelle taxe sur les comptes-titresLa nouvelle taxe sur les comptes-titres
La nouvelle taxe sur les comptes-titres
 
Réforme de la Fiscalite Locale
Réforme de la Fiscalite LocaleRéforme de la Fiscalite Locale
Réforme de la Fiscalite Locale
 
La fin de la Kaasroute
La fin de la KaasrouteLa fin de la Kaasroute
La fin de la Kaasroute
 
Les cryptomonnaies à la loupe
Les cryptomonnaies à la loupeLes cryptomonnaies à la loupe
Les cryptomonnaies à la loupe
 
Le fisc s'incline dans la controverse des dividendes de source française
Le fisc s'incline dans la controverse des dividendes de source françaiseLe fisc s'incline dans la controverse des dividendes de source française
Le fisc s'incline dans la controverse des dividendes de source française
 
Contentieux fiscaux : actualités et prospectives pour l’année 2017
Contentieux fiscaux : actualités et prospectives pour l’année 2017Contentieux fiscaux : actualités et prospectives pour l’année 2017
Contentieux fiscaux : actualités et prospectives pour l’année 2017
 
Quand l'ISI tente de tuer une mouche avec un canon
Quand l'ISI tente de tuer une mouche avec un canonQuand l'ISI tente de tuer une mouche avec un canon
Quand l'ISI tente de tuer une mouche avec un canon
 
Le gouvernement tend un piège aux épargnants
Le gouvernement tend un piège aux épargnantsLe gouvernement tend un piège aux épargnants
Le gouvernement tend un piège aux épargnants
 
La fin du papier en matière fiscale
La fin du papier en matière fiscaleLa fin du papier en matière fiscale
La fin du papier en matière fiscale
 
La régularisation des périodes d'études
La régularisation des périodes d'étudesLa régularisation des périodes d'études
La régularisation des périodes d'études
 
Contentieux fiscaux : réflexions et prospectives pour l'année 2017
Contentieux fiscaux : réflexions et prospectives pour l'année 2017Contentieux fiscaux : réflexions et prospectives pour l'année 2017
Contentieux fiscaux : réflexions et prospectives pour l'année 2017
 

En vedette

Rapport experts oncopole de Toulouse
Rapport experts oncopole de ToulouseRapport experts oncopole de Toulouse
Rapport experts oncopole de ToulouseFabrice Valéry
 
G08 presentation1 (1)
G08 presentation1 (1)G08 presentation1 (1)
G08 presentation1 (1)
tallera
 
Les jeunes
Les jeunesLes jeunes
Les jeunes
Bernard Savignat
 
Webinaire - transmission des connaissances
Webinaire - transmission des connaissancesWebinaire - transmission des connaissances
Webinaire - transmission des connaissances
Canadian Patient Safety Institute
 
Reforme des rythmes scolaires directeur 1
Reforme des rythmes scolaires directeur 1Reforme des rythmes scolaires directeur 1
Reforme des rythmes scolaires directeur 1acollin6
 
Chomage (prise de notes)
Chomage (prise de notes)Chomage (prise de notes)
Chomage (prise de notes)Taha Can
 
FUERZAS DE LA NATURALEZA
FUERZAS DE LA NATURALEZAFUERZAS DE LA NATURALEZA
FUERZAS DE LA NATURALEZA
Colegio Cervantes
 
template design project
template design projecttemplate design project
template design project
Austin Lan
 
Claves para Internacionalización en el ebook "40 ideas para que tu pyme crezc...
Claves para Internacionalización en el ebook "40 ideas para que tu pyme crezc...Claves para Internacionalización en el ebook "40 ideas para que tu pyme crezc...
Claves para Internacionalización en el ebook "40 ideas para que tu pyme crezc...
Carmen Urbano
 
Reportaje Empresa Exterior, Consultoría y Asesoría Internacional en España.
Reportaje Empresa Exterior, Consultoría y Asesoría Internacional en España.Reportaje Empresa Exterior, Consultoría y Asesoría Internacional en España.
Reportaje Empresa Exterior, Consultoría y Asesoría Internacional en España.
Carmen Urbano
 
Stratégie numérique de l'entrepreneur v1.1
Stratégie numérique de l'entrepreneur   v1.1Stratégie numérique de l'entrepreneur   v1.1
Stratégie numérique de l'entrepreneur v1.1
NUM'X
 
Archives audiovisuelles & Humanités numériques : exemple d’une documentation ...
Archives audiovisuelles & Humanités numériques : exemple d’une documentation ...Archives audiovisuelles & Humanités numériques : exemple d’une documentation ...
Archives audiovisuelles & Humanités numériques : exemple d’une documentation ...
Rethinking Audiovisual Archives
 
Jll2013 l’évolution du passionné des logiciels libres de débutant à expert
Jll2013 l’évolution du passionné des logiciels libres   de débutant à expertJll2013 l’évolution du passionné des logiciels libres   de débutant à expert
Jll2013 l’évolution du passionné des logiciels libres de débutant à expertLinuQ
 
Modelo pedagógico de desarrollo de los modos de actuación pedagógicos... tesi...
Modelo pedagógico de desarrollo de los modos de actuación pedagógicos... tesi...Modelo pedagógico de desarrollo de los modos de actuación pedagógicos... tesi...
Modelo pedagógico de desarrollo de los modos de actuación pedagógicos... tesi...
Lilia G. Torres Fernández
 
Lenguas
LenguasLenguas
Plaquette berlioz 2013 2014
Plaquette berlioz 2013 2014Plaquette berlioz 2013 2014
Plaquette berlioz 2013 2014
Jeanmi Fragey
 
Reseaux sociaux Il faut en être
Reseaux sociaux Il faut en êtreReseaux sociaux Il faut en être
Reseaux sociaux Il faut en êtreAdverbia
 

En vedette (20)

Rapport experts oncopole de Toulouse
Rapport experts oncopole de ToulouseRapport experts oncopole de Toulouse
Rapport experts oncopole de Toulouse
 
G08 presentation1 (1)
G08 presentation1 (1)G08 presentation1 (1)
G08 presentation1 (1)
 
Les jeunes
Les jeunesLes jeunes
Les jeunes
 
Webinaire - transmission des connaissances
Webinaire - transmission des connaissancesWebinaire - transmission des connaissances
Webinaire - transmission des connaissances
 
Reforme des rythmes scolaires directeur 1
Reforme des rythmes scolaires directeur 1Reforme des rythmes scolaires directeur 1
Reforme des rythmes scolaires directeur 1
 
Chomage (prise de notes)
Chomage (prise de notes)Chomage (prise de notes)
Chomage (prise de notes)
 
FUERZAS DE LA NATURALEZA
FUERZAS DE LA NATURALEZAFUERZAS DE LA NATURALEZA
FUERZAS DE LA NATURALEZA
 
template design project
template design projecttemplate design project
template design project
 
Claves para Internacionalización en el ebook "40 ideas para que tu pyme crezc...
Claves para Internacionalización en el ebook "40 ideas para que tu pyme crezc...Claves para Internacionalización en el ebook "40 ideas para que tu pyme crezc...
Claves para Internacionalización en el ebook "40 ideas para que tu pyme crezc...
 
Abcd
AbcdAbcd
Abcd
 
Reportaje Empresa Exterior, Consultoría y Asesoría Internacional en España.
Reportaje Empresa Exterior, Consultoría y Asesoría Internacional en España.Reportaje Empresa Exterior, Consultoría y Asesoría Internacional en España.
Reportaje Empresa Exterior, Consultoría y Asesoría Internacional en España.
 
Stratégie numérique de l'entrepreneur v1.1
Stratégie numérique de l'entrepreneur   v1.1Stratégie numérique de l'entrepreneur   v1.1
Stratégie numérique de l'entrepreneur v1.1
 
Archives audiovisuelles & Humanités numériques : exemple d’une documentation ...
Archives audiovisuelles & Humanités numériques : exemple d’une documentation ...Archives audiovisuelles & Humanités numériques : exemple d’une documentation ...
Archives audiovisuelles & Humanités numériques : exemple d’une documentation ...
 
Jll2013 l’évolution du passionné des logiciels libres de débutant à expert
Jll2013 l’évolution du passionné des logiciels libres   de débutant à expertJll2013 l’évolution du passionné des logiciels libres   de débutant à expert
Jll2013 l’évolution du passionné des logiciels libres de débutant à expert
 
Modelo pedagógico de desarrollo de los modos de actuación pedagógicos... tesi...
Modelo pedagógico de desarrollo de los modos de actuación pedagógicos... tesi...Modelo pedagógico de desarrollo de los modos de actuación pedagógicos... tesi...
Modelo pedagógico de desarrollo de los modos de actuación pedagógicos... tesi...
 
Contents page
Contents pageContents page
Contents page
 
Lesfrondeusesv1
Lesfrondeusesv1Lesfrondeusesv1
Lesfrondeusesv1
 
Lenguas
LenguasLenguas
Lenguas
 
Plaquette berlioz 2013 2014
Plaquette berlioz 2013 2014Plaquette berlioz 2013 2014
Plaquette berlioz 2013 2014
 
Reseaux sociaux Il faut en être
Reseaux sociaux Il faut en êtreReseaux sociaux Il faut en être
Reseaux sociaux Il faut en être
 

Similaire à Un nouvel élément pour lutter contre l’évitement fiscal au sein de l’Union européenne : la transparence fiscale… entre États!

Convention multilatérale pour la mise en œuvre des mesures relatives aux conv...
Convention multilatérale pour la mise en œuvre des mesures relatives aux conv...Convention multilatérale pour la mise en œuvre des mesures relatives aux conv...
Convention multilatérale pour la mise en œuvre des mesures relatives aux conv...
OECDtax
 
Le Brexit et les conditions de remboursement de la TVA britannique
Le Brexit et les conditions de remboursement de la TVA britannique Le Brexit et les conditions de remboursement de la TVA britannique
Le Brexit et les conditions de remboursement de la TVA britannique
Caroline Lalisse Ewerlöf
 
Engie/Commission européenne
Engie/Commission européenneEngie/Commission européenne
Engie/Commission européenne
NicolasLonard3
 
L'amendement
L'amendementL'amendement
L'amendement
Paperjam_redaction
 
Fiscalité internationale et transparence fiscale
Fiscalité internationale et transparence fiscaleFiscalité internationale et transparence fiscale
Fiscalité internationale et transparence fiscale
Francis Lefebvre F
 
Lettre-MFA-Tunisie_Trade-barriers
Lettre-MFA-Tunisie_Trade-barriersLettre-MFA-Tunisie_Trade-barriers
Lettre-MFA-Tunisie_Trade-barriers
NewsMosaique
 
Réseau conventionnel de la France en matière d’échange de renseignements
Réseau conventionnel de la France en matière d’échange de renseignementsRéseau conventionnel de la France en matière d’échange de renseignements
Réseau conventionnel de la France en matière d’échange de renseignementsPatrick Michaud
 
Alma News Fiscalité n°102
Alma News Fiscalité n°102Alma News Fiscalité n°102
Alma News Fiscalité n°102
Ayming Finance & Innovation performance
 
Prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine Français de Monaco
Prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine Français de MonacoPrélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine Français de Monaco
Prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine Français de Monaco
Thomas Giaccardi
 
Fraude fiscale
Fraude fiscaleFraude fiscale
Fraude fiscale
Thierry Labro
 
La gestion des comptes de l’Unédic
La gestion des comptes de l’UnédicLa gestion des comptes de l’Unédic
La gestion des comptes de l’Unédic
Société Tripalio
 
Rapport commission infractions fiscales
Rapport commission infractions fiscalesRapport commission infractions fiscales
Rapport commission infractions fiscales
Société Tripalio
 
2023 10 05 - Taxe sur les salaires Jurisprudence
2023 10 05 - Taxe sur les salaires Jurisprudence2023 10 05 - Taxe sur les salaires Jurisprudence
2023 10 05 - Taxe sur les salaires Jurisprudence
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
Ordre des experts-comptables: livre blanc sur la fiscalité de l'UE
Ordre des experts-comptables: livre blanc sur la fiscalité de l'UEOrdre des experts-comptables: livre blanc sur la fiscalité de l'UE
Ordre des experts-comptables: livre blanc sur la fiscalité de l'UE
Société Tripalio
 
T.V.A _Fiscalité d’entreprise _pdf.....
T.V.A  _Fiscalité d’entreprise _pdf.....T.V.A  _Fiscalité d’entreprise _pdf.....
T.V.A _Fiscalité d’entreprise _pdf.....
kati4847
 
fiscalite_internationale_les_convention_fiscales.pptx
fiscalite_internationale_les_convention_fiscales.pptxfiscalite_internationale_les_convention_fiscales.pptx
fiscalite_internationale_les_convention_fiscales.pptx
HunanPnl
 
Infractions fiscales : rapport d'activité de la commission pour 2016
Infractions fiscales : rapport d'activité de la commission pour 2016Infractions fiscales : rapport d'activité de la commission pour 2016
Infractions fiscales : rapport d'activité de la commission pour 2016
Société Tripalio
 
9789264225183-5-fr.pdf
9789264225183-5-fr.pdf9789264225183-5-fr.pdf
9789264225183-5-fr.pdf
IncUnb
 
BREXIT : les 7 choses à savoir pour les entreprises
BREXIT : les 7 choses à savoir pour les entreprisesBREXIT : les 7 choses à savoir pour les entreprises
BREXIT : les 7 choses à savoir pour les entreprises
Société Tripalio
 

Similaire à Un nouvel élément pour lutter contre l’évitement fiscal au sein de l’Union européenne : la transparence fiscale… entre États! (20)

Convention multilatérale pour la mise en œuvre des mesures relatives aux conv...
Convention multilatérale pour la mise en œuvre des mesures relatives aux conv...Convention multilatérale pour la mise en œuvre des mesures relatives aux conv...
Convention multilatérale pour la mise en œuvre des mesures relatives aux conv...
 
Le Brexit et les conditions de remboursement de la TVA britannique
Le Brexit et les conditions de remboursement de la TVA britannique Le Brexit et les conditions de remboursement de la TVA britannique
Le Brexit et les conditions de remboursement de la TVA britannique
 
Engie/Commission européenne
Engie/Commission européenneEngie/Commission européenne
Engie/Commission européenne
 
L'amendement
L'amendementL'amendement
L'amendement
 
Fiscalité internationale et transparence fiscale
Fiscalité internationale et transparence fiscaleFiscalité internationale et transparence fiscale
Fiscalité internationale et transparence fiscale
 
Lettre-MFA-Tunisie_Trade-barriers
Lettre-MFA-Tunisie_Trade-barriersLettre-MFA-Tunisie_Trade-barriers
Lettre-MFA-Tunisie_Trade-barriers
 
Réseau conventionnel de la France en matière d’échange de renseignements
Réseau conventionnel de la France en matière d’échange de renseignementsRéseau conventionnel de la France en matière d’échange de renseignements
Réseau conventionnel de la France en matière d’échange de renseignements
 
Alma News Fiscalité n°102
Alma News Fiscalité n°102Alma News Fiscalité n°102
Alma News Fiscalité n°102
 
Resume df
Resume dfResume df
Resume df
 
Prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine Français de Monaco
Prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine Français de MonacoPrélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine Français de Monaco
Prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine Français de Monaco
 
Fraude fiscale
Fraude fiscaleFraude fiscale
Fraude fiscale
 
La gestion des comptes de l’Unédic
La gestion des comptes de l’UnédicLa gestion des comptes de l’Unédic
La gestion des comptes de l’Unédic
 
Rapport commission infractions fiscales
Rapport commission infractions fiscalesRapport commission infractions fiscales
Rapport commission infractions fiscales
 
2023 10 05 - Taxe sur les salaires Jurisprudence
2023 10 05 - Taxe sur les salaires Jurisprudence2023 10 05 - Taxe sur les salaires Jurisprudence
2023 10 05 - Taxe sur les salaires Jurisprudence
 
Ordre des experts-comptables: livre blanc sur la fiscalité de l'UE
Ordre des experts-comptables: livre blanc sur la fiscalité de l'UEOrdre des experts-comptables: livre blanc sur la fiscalité de l'UE
Ordre des experts-comptables: livre blanc sur la fiscalité de l'UE
 
T.V.A _Fiscalité d’entreprise _pdf.....
T.V.A  _Fiscalité d’entreprise _pdf.....T.V.A  _Fiscalité d’entreprise _pdf.....
T.V.A _Fiscalité d’entreprise _pdf.....
 
fiscalite_internationale_les_convention_fiscales.pptx
fiscalite_internationale_les_convention_fiscales.pptxfiscalite_internationale_les_convention_fiscales.pptx
fiscalite_internationale_les_convention_fiscales.pptx
 
Infractions fiscales : rapport d'activité de la commission pour 2016
Infractions fiscales : rapport d'activité de la commission pour 2016Infractions fiscales : rapport d'activité de la commission pour 2016
Infractions fiscales : rapport d'activité de la commission pour 2016
 
9789264225183-5-fr.pdf
9789264225183-5-fr.pdf9789264225183-5-fr.pdf
9789264225183-5-fr.pdf
 
BREXIT : les 7 choses à savoir pour les entreprises
BREXIT : les 7 choses à savoir pour les entreprisesBREXIT : les 7 choses à savoir pour les entreprises
BREXIT : les 7 choses à savoir pour les entreprises
 

Un nouvel élément pour lutter contre l’évitement fiscal au sein de l’Union européenne : la transparence fiscale… entre États!

  • 1. 34 ChroniqueUn nouvel élément pour lutter contre l’évitement fiscal au sein de l’Union européenne : la transparence fiscale… entre États! Le 18 mars 2015, la Commission européenne (« Commission ») a proposé au Conseil de l’Union européenne (« Conseil ») et au Parlement européen de nouvelles mesures législatives sur la transparence fiscale. Un élément clé de ces propositions législatives est d’imposer aux 28 États membres de l’Union européenne (« UE ») l’échange automatique avec tous les autres États membres d’informations de base sur les décisions fiscales anticipées en matière transfrontière et sur les accords préalables en matière de prix de transfert. Ainsi, conformément aux mesures proposées, advenant qu’un pays membre de l’UE, le Luxembourg par exemple, octroie une décision fiscale anticipée à un contribuable, il aurait l’obligation de transmettre aux 27 autres pays membres de l’UE certains renseignements de base sur cette décision. Contexte général Les décisions fiscales anticipées, notamment celles en matière transfrontière, et les accords préalables en matière de prix de transfert permettent aux entreprises multinationales, entre autres, d’obtenir la sécurité juridique dont elles ont besoin avant la mise en place de structures complexes, en confirmant à l’avance, selon la législation alors en vigueur, le traitement fiscal qui sera applicable à une ou à des opérations spécifiques. L’octroi de décisions fiscales anticipées et la conclusion d’accords préalables en matière de prix de transfert ne sont pas illégaux ou contraires à la législation européenne. D’ailleurs, en 2014, l’octroi de décisions fiscales anticipées se pratiquait dans 22 des 28 États membres de l’UE. Reconnaissant que, du point de vue des sociétés, la planification fiscale constitue une pratique légitime, la Commission considère néanmoins que les décisions fiscales anticipées et les accords préalables en matière de prix de transfert peuvent faciliter,volontairement ou non,et même encourager la planification fiscale « agressive ». Elle constate qu’au cours des dernières années, à l’aide de montages de plus en plus sophistiqués, des entreprises ont tiré profit de la complexité des règles fiscales, des incohérences entre deux ou plusieurs régimes fiscaux (doubles déductions ou doubles non-impositions par exemple) et du manque de coopération entre États membres pour transférer « artificiellement » leurs bénéfices vers des États appliquant des régimes fiscaux dits favorables (faible imposition ou imposition nulle) et ainsi réduire au minimum leurs impôts. Dans de nombreux cas, ces pratiques ont été soutenues par des décisions fiscales anticipées et des accords préalables en matière de prix de transfert. Selon la Commission, cette situation va à l’encontre du principe selon lequel l’imposition doit rendre compte de l’endroit où l’activité économique a lieu. Elle entraîne une érosion des recettes fiscales des États et porte atteinte à une répartition équitable des charges entre les contribuables. Les petites et moyennes entreprises européennes subiraient, en raison de cette situation, une charge fiscale supérieure de 30 % à celle des multinationales. Coup d’œil international Avocat, D. Fisc.,TEP Collins Barrow Montréal s.e.n.c.r.l. mdurand@collinsbarrow.com Chronique Michel Durand
  • 2. 35Septembre 2015 • Volume 20 - Numéro 3 […] les États membres de l’UE partagent actuellement très peu d’information entre eux concernant les décisions fiscales anticipées qu’ils octroient […]. Bien qu’aucun État membre de l’UE appliquant un « régime fiscal favorable » ne soit spécifiquement mentionné par la Commission dans les documents portant sur sa proposition, il faut savoir qu’en juin 2013, la Commission a lancé des investigations sur les décisions anticipées des autorités fiscales de sept États membres, soit la Belgique, Chypre, l’Irlande, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. En juin 2014, elle a annoncé l’ouverture formelle de plusieurs enquêtes approfondies portant sur des décisions fiscales anticipées octroyées par le Luxembourg, l’Irlande et les Pays-Bas. De même, en février 2015, elle a ouvert une enquête similaire sur le système des décisions fiscales anticipées de la Belgique. Les révélations par une quarantaine de médias internationaux et la publication par le Consortium international des journalistes d’investigation, le 6 novembre 2014, de plus de 500 décisions fiscales anticipées octroyées entre 2002 et 2010 par le Luxembourg à plus de 340 multinationales, dont des multinationales canadiennes (« LuxLeaks »), et qualifiées de très avantageuses (parfois même de scandaleuses par certains) ne sont également pas étrangères au constat de la Commission et au fait qu’elle souhaite une plus grande transparence fiscale entre États pour décourager et même empêcher certains « abus ». Situation actuelle en matière de transparence fiscale entre États membres de l’Union européenne La directive 2011/16/UE du Conseil relative à la coopération administrative dans le domaine fiscal prévoit l’échange spontané et obligatoire d’information entre les États membres dans cinq cas précis et dans certains délais. L’échange spontané d’information dans les cas où l’autorité compétente d’un État membre a des raisons de supposer qu’il peut exister une perte d’impôts ou de taxes dans un autre État membre s’applique déjà aux décisions fiscales qu’un État membre octroie à un contribuable spécifique en ce qui concerne l’interprétation ou l’application de dispositions fiscales et qui ont un caractère transfrontière. Cela étant dit, la directive 2011/16/UE, telle qu’elle est actuellement en vigueur, n’est, de l’avis de la Commission, tout simplement pas efficace. En effet, les États membres de l’UE partagent actuellement très peu d’information entre eux concernant les décisions fiscales anticipées qu’ils octroient, chacun ayant toute discrétion pour décider, sur la base de son propre cadre juridique, si une décision particulière peut être pertinente pour un autre État membre et, le cas échéant, pour quel État membre. De plus, la transmission d’informations peut être refusée dans le cas où elle conduirait à divulguer un secret commercial, industriel ou professionnel ou un procédé commercial, ou une information qui serait contraire à l’ordre public. Par conséquent, bien souvent, les États membres ne disposent pas des informations nécessaires concernant l’incidence des pratiques et des régimes fiscaux des autres États membres sur leurs propres systèmes fiscaux. Ils ne peuvent ainsi détecter certaines pratiques fiscales considérées comme abusives et prendre les mesures correctrices appropriées pour contrer les pratiques fiscales « nuisibles » appliquées dans certains autres États membres.
  • 3. Chronique 36 Chronique La proposition de la Commission visant à modifier la directive 2011/16/UE, fondée sur le principe selon lequel ce sont les autres États membres qui sont les mieux placés pour évaluer les effets potentiels et la pertinence d’une décision, plutôt que l’État qui l’octroie, a notamment pour but de remédier à cette situation. La proposition de la Commission L’objectif de la Commission est de voir sa proposition adoptée avant la fin de l’année 2015 pour qu’elle puisse entrer en vigueur au 1er  janvier 2016. Le cas échéant, les autorités fiscales des États membres seront dès lors tenues de transmettre automatiquement, tous les trois mois, sans possibilité d’exemption quelle qu’elle soit, aux autorités fiscales de tous les autres États membres et à la Commission, un rapport succinct de chacune de leurs décisions fiscales à caractère transfrontière octroyées ou modifiées et de chacun des accords préalables en matière de prix de transfert conclus, à l’exception de ceux ne concernant et n’impliquant exclusivement que les affaires fiscales d’une ou de plusieurs personnes physiques. Ce rapport devra au minimum comprendre : • l’identification du contribuable et, le cas échéant, du groupe d’entreprises auquel il appartient; • le contenu de la décision fiscale anticipée en matière transfrontière ou de l’accord préalable en matière de prix de transfert, y compris une description des activités commerciales, des opérations ou de la série d’opérations concernées; • la description de l’ensemble des critères utilisés pour déterminer la méthode de fixation des prix de transfert ou le prix de transfert lui-même dans le cas d’un accord préalable en matière de prix de transfert; • l’identification des autres États membres susceptibles d’être directement ou indirectement concernés par la décision fiscale anticipée en matière transfrontière ou l’accord préalable en matière de prix de transfert; • l’identification, dans les autres États membres, de toute personne, autre qu’une personne physique, susceptible d’être directement ou indirectement concernée par la décision fiscale anticipée en matière transfrontière ou par l’accord préalable en matière de prix de transfert, en indiquant à quel État membre les personnes concernées sont liées. Cette obligation s’étendra également aux décisions qui auront été octroyées et aux accords préalables en matière de prix de transfert qui auront été conclus au cours des 10 années précédant la date à laquelle la proposition de la Commission prendra effet et qui seront toujours valables à cette date. […] les autorités fiscales des États membres seront […] tenues de transmettre automatiquement, tous les trois mois, sans possibilité d’exemption quelle qu’elle soit, aux autorités fiscales de tous les autres États membres et à la Commission, un rapport succinct de chacune de leurs décisions fiscales à caractère transfrontière octroyées ou modifiées et de chacun des accords préalables en matière de prix de transfert conclus […].
  • 4. 37Septembre 2015 • Volume 20 - Numéro 3 Les États membres pourront ensuite demander plus de précisions concernant des décisions ou des accords particuliers, s’ils le jugent approprié, y compris l’intégralité des décisions ou des accords considérés comme pertinents. Conclusion Selon la Commission, une transparence fiscale accrue contribuera notamment à exercer une pression par les pairs sur les États membres, pour les mener à adapter leurs pratiques fiscales nationales. Si la Commission voit juste, cela entraînera fort probablement des changements aux régimes fiscaux de certains pays de l’UE, ce qui aura assurément des répercussions importantes sur plusieurs multinationales intra et extra UE, y compris sur des multinationales canadiennes, et contraindra certaines d’entre elles à démanteler les structures les plus agressives. Également, il y a lieu de se demander si des États non membres de l’UE pourraient avoir accès à de telles informations par le biais de demandes de renseignements prévues en vertu de certains traités fiscaux. Pour conclure, il convient de noter qu’en 2014, les investissements canadiens au Luxembourg, l’un des pays, sinon le pays de l’UE le plus pointé du doigt pour sa fiscalité « très arrangeante », représentaient 31,14 milliards de dollars. Ce petit pays d’à peine 2 586 km2 se classait ainsi au cinquième rang mondial pour les investissements directs canadiens à l’étranger. À quoi doit-on cet engouement pour ce pays? À vous de répondre… Rédigé par une équipe de spécialistes chevronnés, voici le premier guide en français consacré au litige fiscal au Québec. Les lecteurs y trouveront, dans un langage clair axé sur la pratique, les derniers développements dans le domaine ainsi que des analyses et commentaires de situations pouvant survenir dans le cadre d’une contestation. Couverture souple • 2015 • 978-0-7798-6311-2 • env. 300 pages • 89 $ Le litige fiscal au Québec Étienne Gadbois, Caroline Desrosiers, Stephen Solomon et Marie-Hélène Tremblay NOUVEAUTÉ FISCALITÉ ET COMPTABILITÉ CANADA