Bonnes pratiques                                                                                                     Énerg...
Bonnes pratiques    caractéristiques physiques. Vu la très faible    portance du terrain, le choix constructif se    porte...
Bonnes pratiques                                       - chauffage par un poêle à pellets, ECS pro-   - chauffage électriq...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Des logements basse énergie et durables à hastière

985 vues

Publié le

La Société de logements de service public La Dinantaise a mené une opération exemplaire lors de la construction d’un ensemble de logements à Hastière.

Publié dans : Actualités & Politique
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Des logements basse énergie et durables à hastière

  1. 1. Bonnes pratiques Énergie Des logements basse énergie© atelier d’architecture ph. jaspard et durables à Hastière MARIANNE DUQUESNE CONSEILLER La Société de logements de service public La Dinantaise a mené une opération exemplaire lors de la construction d’un ensemble de logements à Hastière. Contexte Performance énergétique préparation de l’eau chaude sanitaire. Une Le projet consiste en la construction de 12 et éco-construction attention particulière était également portée logements groupés moyens, de type acqui- Définition d’une architecture durable au confort d’été des occupants ainsi qu’aux sitif, de 2 ou 3 chambres (avec possibilité L’objectif défini dès l’entame du projet autres économies d’exploitation possibles. d’aménager une chambre supplémen- est triple : diminuer les coûts d’exploita- Le projet d’architecture final intègre ces taire). Initié en 2004 par l’ancienne Pro- tion des logements, réduire leur impact différents éléments. priété Terrienne Dinant-Ciney-Rochefort, environnemental et assurer le confort des Contraintes d’implantation il a été repris par La Dinantaise et réalisé occupants. Le terrain destiné à recevoir les logements dans le cadre de l’ancrage local du loge- Pour atteindre ce résultat, une étude pré- est handicapant. D’une part, le PCA en ment, avec l’aide de crédits budgétaires liminaire a été effectuée, dès l’avant-pro- vigueur ne favorisait pas les économies octroyés par la SWL. jet, par le bureau d’architecture aidé par d’énergie. Une demande de permis déro- Le site, une ancienne zone de loisirs et rési- un bureau d’études spécialisé. Elle visait à gatoire, sur base d’un plan directeur établi dentielle désaffectée située en plein centre déterminer l’impact de divers paramètres dans l’esprit du PCA, a dès lors été intro- d’Hastière, doit permettre l’implantation tels que l’orientation, la part de surface duite afin de permettre une conception de 12 logements. Dans un premier temps, vitrée, le niveau d’isolation thermique, le bioclimatique1 des logements. 4 modules de 2 habitations jumelées ont type de système de ventilation, les solutions D’autre part, le sol, constitué de remblais été construits. envisageables pour le chauffage et pour la neufs et anciens, présente de mauvaises JANVIER 2011 N°854 MOUVEMENT COMMUNAL 37
  2. 2. Bonnes pratiques caractéristiques physiques. Vu la très faible portance du terrain, le choix constructif se porte naturellement sur une structure légère en ossature bois. Outre sa légèreté, cette technique présente l’avantage de permettre une importante préfabrication en atelier. Performances énergétiques La construction des logements, qui démarre en 2007-2008, s’inscrit dans le cadre de l’action « Construire avec l’éner- gie » (CALE) de la Région wallonne (v. encadré). Leur performance anticipe dès © atelier d’architecture ph. jaspard lors les exigences de la future réglemen- tation sur la performance énergétique des bâtiments et doit notamment atteindre un niveau de consommation d’énergie pri- maire (Ew) inférieur ou égal à 100. Plusieurs choix de conception induisent des économies d’énergie. Ainsi, les habitations présentent une forme compacte : les sur- avéré incontournable : plus les parois d’un faces de déperditions réduites limitent les bâtiment sont isolées, plus la part des déperditions thermiques. En outre, la struc- ture à ossature bois permet de renforcer UNE OPÉRATION déperditions imputables à la ventilation hygiénique des logements (indispensable aisément l’isolation thermique du bâtiment. Selon leur type, ces nouveaux logements EXEMPLAIRE pour maintenir la qualité de l’air intérieur et éviter des pathologies du bâtiment) est À HASTIÈRE présentent un niveau d’isolation ther- importante dans le bilan thermique global mique global allant du K 25 à K 28 (rap- du bâtiment. pelons que la réglementation PEB actuel- La disposition des pièces de vie varient lement en vigueur impose un niveau d’une habitation à l’autre, en privilégiant maximum fixé à K 45). une orientation sud, afin d’optimiser les L’isolation mise en œuvre dans chacune + 12 cm de flocons de cellulose insufflés apports solaires gratuits et d’assurer un des parois est la suivante : dans la structure portante en ossature bois, éclairage naturel important des espaces. - murs extérieurs : 8 cm de laine minérale + 5 cm de fibre de bois dans la contre-cloi- Revers de la médaille, sans la mise en dans la coulisse ventilée du mur creux, son intérieure ; place de protections solaires, le risque de - toiture : 20 cm de flocons de cellulose surchauffe est élevé tout en respectant le Action soufflés ; - dalle de sol : 5 cm d’isolant rigide (polys- seuil fixé par la charte « Construire avec l’énergie ». Le niveau de consommation « Construire avec l’énergie » tyrène extrudé) ; - fenêtres en bois, double vitrage peu émis- d’énergie primaire de la maison est dès lors pénalisé d’une consommation fictiveCe programme vise à préparerprogressivement les acteurs de la sif (coefficient de transmission thermique de refroidissement tenant compte de laconstruction au renforcement des normes Uvitrage = 1,1 W/m2K) ; probabilité que les occupants branchenténergétiques en les invitant à respecter des - portes extérieures en bois intégrant un un conditionnement d’air à certainescritères techniques, repris dans une charte, isolant rigide de 4 cm. périodes de l’année.plus contraignants que la réglementation L’étanchéité à l’air du bâtiment a également Différents systèmes individuels de chauf-en vigueur. En contrepartie, les projets fait l’objet d’un soin particulier tant lors de fage et de production d’eau chaude sanitairebénéficient de l’accompagnement technique la conception que lors de la construction ont été étudiés. La combinaison choisie a und’une équipe scientifique et à l’issue de la des logements. En effet, les infiltrations impact important sur le niveau de consom-construction, si le bâtiment reçoit l’attestation naturelles résultant des défauts d’étan- mation d’énergie primaire du logement. Par« Construire avec l’énergie », le maître chéité à l’air d’un bâtiment engendrent exemple, les simulations réalisées pour und’ouvrage et l’auteur de projet perçoivent d’importantes pertes de chaleur non des huit logements donnent les niveaux deun subside. En 2010, celui-ci peut s’élever contrôlées et sont source d’inconfort pour consommation d’énergie primaire suivantsjusqu’à 2 000 euros, à partager entre ces les occupants. (toute autre chose restant égale) :deux acteurs. La ventilation hygiénique des logements - chauffage par une chaudière au mazoutPour plus d’informations : est réalisée par un système de ventila- (pas d’accès au gaz naturel sur site) et des tion mécanique double flux équipé d’un radiateurs, eau chaude sanitaire (ECS)http://energie.wallonie.be/fr/action- échangeur permettant de récupérer 90 % produite par un boiler couplé à la chau-construire-avec-l-energie.html?IDC=6143 de la chaleur de l’air extrait. Ce choix s’est dière : niveau Ew = 76 ;38 MOUVEMENT COMMUNAL N°854 JANVIER 2011
  3. 3. Bonnes pratiques - chauffage par un poêle à pellets, ECS pro- - chauffage électrique à accumulation et réalisée à l’aide de plaques de gypses ren- duite par un chauffe-eau au gaz propane : boiler électrique : niveau Ew = 120. forcée de fibres de bois. niveau Ew = 78 ; Malgré les bonnes performances ther- Pour améliorer le confort acoustique des -chauffage par un poêle à bois, ECS produite miques des logements, le chauffage « tout occupants, les planchers entre le rez-de- par un boiler électrique : niveau Ew = 91 ; électrique » ne permet donc pas de respec- chaussée et l’étage des bâtiments com- ter les critères de la charte, en particulier prennent une couche d’isolation en fibre d’atteindre un niveau de consommation de bois. Le niveau de d’énergie primaire Ew inférieur ou égal à consommation 100. Le réseau de chauffage et d’eau chaude Finalisation du projet Les huit logements ont été mis en vente à d’énergie primaire Ew (jusqu’au collecteur de départ) et les radia- teurs ont été installés dans les logements la mi-août 2010. Leur prix varie, selon leur type et les revenus des acquéreurs, entre Le niveau Ew est le rapport, multiplié par mais le choix des appareils de production 149 000 et 189 000 euros, TVA comprise, 100, entre la consommation d’énergie revient au propriétaire, sur base d’un rap- hors terrain. En vue de favoriser la mixité primaire projetée du bâtiment et la port comparatif de différents systèmes qui sociale, la Commune d’Hastière a fixé le consommation d’énergie d’un bâtiment lui est remis. prix du terrain à 20 euros/m2. de même géométrie présentant En termes d’efficacité énergétique, la Une nouvelle rue à circulation locale des caractéristiques techniques de pose de capteurs solaires ne constituait relie l’ensemble d’habitations au quartier références. Ces dernières constituent, pas une priorité par rapport au renforce- tout proche de la gare, au parc commu- compte tenu de l’état de l’art, les ment du niveau d’isolation thermique ou nal et au centre d’Hastière (commerces, dispositions minimales à prendre d’un à la mise en place d’un système de venti- école,…). Etroite et en cul-de-sac, elle vise, point de vue technico-économique, c’est- lation avec récupération de chaleur. Ces tout comme l’absence de garage, à rejeter à-dire le meilleur rapport qualité-prix à derniers investissements ont, par consé- la voiture le plus loin des logements et à court terme. quent, été privilégiés. L’installation de cap- favoriser les modes de déplacement doux. Le calcul du niveau Ew prend en compte teurs solaires résultera d’une démarche La voirie et ses aménagements ont été en les consommations du bâtiment pour le chauffage, la production d’eau individuelle. grande partie subventionnés par la SWL chaude sanitaire et les auxiliaires Matériaux dans le cadre des aides à l’équipement pré- (appareils électroniques, veilleuse, Outre la réduction des consommations vues par l’article 69 du Code du logement. circulateur, ventilateur,… nécessaires des logements, l’auteur de projet a égale- au fonctionnement des installations ment veillé à choisir des matériaux sains énergétiques du bâtiment). Ces et à maximiser l’éco-construction dans 1 Une conception bioclimatique tire profit au maximum du site dans lequel le bâtiment est implanté pour réduire sa consommations, qui dépendent la mesure des disponibilités budgétaires dépendance énergétique, en se protégeant des affres du cli- et du marché. Pour exemples, le bois uti- mat et en optimisant les apports solaires. des apports gratuits et des pertes 2 L’énergie primaire est l’énergie prélevée à la planète. Une énergétiques du bâtiment, sont lisé en charpentes et en façade (épicéa, partie de l’énergie primaire peut être perdue pour l’utilisa- calculées en énergie primaire2. Le calcul mélèze) est non traité et certifié FSC ; les tion finale car elle est consommée pour assurer la transfor- mation (pertes liées à la production d’électricité dans les en énergie primaire tient compte des panneaux intérieurs de contreventement centrales,…) et réaliser l’approvisionnement (transport) de pertes liées à la transformation de des façades en OSB3 ne contiennent pas de l’énergie. 3 L’OSB est un panneau de construction composé de copeaux l’énergie et au transport de l’énergie. formaldéhyde4 ; les isolants en contact avec de bois orientés. Ceux-ci sont encollés et croisés sur plusieurs Les pertes engendrées par la production les faces intérieures des logements sont de couches superposées et ensuite compressés, afin d’obtenir d’électricité dans les centrales sont, par des propriétés mécaniques intéressantes. types végétaux (cellulose insufflée, fibre de 4 Le formaldéhyde est un composé organique volatil utilisé exemple, pénalisantes. bois) ; la finition intérieure des murs est dans la colle qui entre dans la composition de nombreux panneaux de bois (agglomérés,…). Il est classé de “cancéri- gène certain pour l’homme” par l’OMS. EN SAVOIR PLUS Maître d’ouvrage : Société de logements de service public scrl La Dinantaise. Personne de contact : Omer Laloux, Directeur-Gérant (email : omer. laloux@ladinantaise.be ; téléphone : 082/21.36.10). Fiche technique 15 de l’action « Construire avec l’énergie »,© atelier d’architecture ph. jaspard téléchargeable à la page : http://energie. wallonie.be/fr/realisations-concretes. html?IDC=6146 JANVIER 2011 N°854 MOUVEMENT COMMUNAL 39

×