L’INTUITION CRÉATIVE COMME OUTIL DE DÉCISION STRATÉGIQUE.PEUT-ON ÊTRE UN BON DESIGNER ET UN BON CHEF D’ENTREPRISE?        ...
00 - MASTER 2 MANAGEMENT INNOVATION DESIGN ET LUXEUFR D’ÉCONOMIE ET DE GESTION - RAPPORT DE STAGE OCTOBRE 2011PEUT-ON ÊTRE...
00 - SOMMAIRERAPPORT DE STAGE - PEUT-ON ÊTRE UN BON DESIGNER ET UN BON CHEF D’ENTREPRISE?INTRODUCTION GÉNÉRALE            ...
00 - MASTER 2 MANAGEMENT INNOVATION DESIGN ET LUXEARIK LEVY / LDESIGN - RAPPORT DE STAGEINTRODUCTION GÉNÉRALELes enjeux, l...
01 - LE CREATEUR                                                                                              02 - SES INS...
03 - SES RÉALISATIONS                                                                                                     ...
> Mobilier- Workit for Vitra. Célèbre éditeur de mobilier Suisse, 2008                     Ci-dessous de gauche à droite e...
Après avoir analysé l’univers d’Arik Levy en tant qu’artiste, et l’influence que ses expérimentations peuvent avoir sur le...
Bertrand BESNARDbertrandbesnard@hotmail.frwww.bertrandbesnard.com2010-2011Master 2 Management Innovation Design et Luxe.Un...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport de stage ldesign

2 950 vues

Publié le

Au contact des gens qui y travaillent, je voulais en apprendre plus sur les méthodes et les attentes qui caractérisent le milieu professionnel et ce plus particulièrement dans l’univers du design et du luxe. J’ai étudié cette année avec intérêt les grandes problématiques de gestion de projet, de marketing, de sociologie et de stratégie au sein du Master Management-Innovation design et luxe de l’université de Paris-est Marne-la-Vallée. L’objectif de ce stage de six mois au cœur du pôle luxe de l’agence Ldesign était de diversifier mon approche des métiers de la création en étudiant à la fois les aspects opérationnels et stratégiques du métier de créateur-concepteur. Vous trouverez donc dans ce mémoire une analyse du travail de monsieur Arik Levy et de la manière dont il a organisé l’agence pour développer en parallèle ses projets de design et d’art. Vous comprendrez aussi à travers l’étude d’un cas concret comment les typologies de produits et les clients influencent la gestion du processus de création. Finalement vous en saurez davantage sur les moyens mis en place par monsieur Levy et monsieur Lionni pour palier l’absence de département dédié à la stratégie marketing chez Ldesign.
Ces analyses seront ponctuées de citations et de retranscriptions de divers entretiens que j’ai eu avec mon maître de stage, le chef de projet du département des produits de luxe, monsieur Pierre-Gilles Fourquié.

Publié dans : Design
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 950
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
12
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport de stage ldesign

  1. 1. L’INTUITION CRÉATIVE COMME OUTIL DE DÉCISION STRATÉGIQUE.PEUT-ON ÊTRE UN BON DESIGNER ET UN BON CHEF D’ENTREPRISE? Présenté par Bertrand Besnard www.bertrandbesnard.com Sous la direction de Amina Bécheur (UMLV) master Pierre-Gilles Fourquié (Ldesign) MASTER 2 MANAGEMENT INNOVATION DESIGN ET LUXE-OCTOBRE 2011
  2. 2. 00 - MASTER 2 MANAGEMENT INNOVATION DESIGN ET LUXEUFR D’ÉCONOMIE ET DE GESTION - RAPPORT DE STAGE OCTOBRE 2011PEUT-ON ÊTRE UN BON DESIGNER ET UN BON CHEFD’ENTREPRISE?L’INTUITION CRÉATIVE COMME OUTIL DE DÉCISION STRATÉGIQUE. master
  3. 3. 00 - SOMMAIRERAPPORT DE STAGE - PEUT-ON ÊTRE UN BON DESIGNER ET UN BON CHEF D’ENTREPRISE?INTRODUCTION GÉNÉRALE 1I/ ARIK LEVY: MERCENAIRE / DESIGNER STAR 201 - Le créateur. 202 - Ses inspirations, l’A.D.N de la “marque” Arik Levy. 303 - Ses réalisations. 5II/ SÉPARATION DES ACTIVITÉS DE L’AGENCE ENTRE ART ET DESIGN 1101 - Origines et activités de l’agence. 1102 - Organisation: lieu, ressources, acteurs et habitudes. 1503 - Le département “produits de luxe”, à la frontière entre art et design. 20III/ LES PROJET MENÉS PAR LE DEPARTEMENT PRODUITS DE LUXE 2301 - Les clients du département. 2302 - Collaboration: on ne travaille pas “pour” mais “avec”. 2503 - Ma situation dans l’entreprise. 27IV/ COMMENT LES TYPES DE CLIENTS ET DE PRODUITS INFLUENCENT-T-ILS LAGESTION DU PROCESS CRÉATIF? 3101 - Le brief. 3302 - La manière de travailler dépend aussi du contrat? 3603 - Les produits “think” et “feel” impliquent un management rationnel ou turbulent. 3804 - Comment alterner management rationnel et management turbulent? 4105 - Le processus de création. 4406 - Décisions subdivisées et commission itinérante. 4707 - Restitution du projet et évaluation du travail par la marque. 49V/ LA PLACE DU MARKETING CHEZ LDESIGN 5301 - Un marketing informel. 5302 - Ouverture. 55CONCLUSION GÉNÉRALE 57BIBLIOGRAPHIE 60LISTE DES TABLEAUX ET CRÉDITS PHOTOGRAPHIQUES 62ANNEXES 65
  4. 4. 00 - MASTER 2 MANAGEMENT INNOVATION DESIGN ET LUXEARIK LEVY / LDESIGN - RAPPORT DE STAGEINTRODUCTION GÉNÉRALELes enjeux, la problématique et le plan. De plus en plus d’entreprises font appel aux savoir-faire des designers. Le design, facteur de différenciation et de choix est une activité qui permet de créer de la valeur car elle résout les problèmes posés par le brief tout en respectant l’image de marque du commanditaire. Un designer sait en effet comment procéder pour distinguer son client de ses confrères et signer sa création tout en respectant les contraintes qui lui sont fixées. La gestion d’un projet de design en collaboration avec une agence est néan- moins compliquée car l’équilibre est à maintenir entre les trajec- toires de référence de l’agence et de son client. De plus, l’absence de spécialisation de l’agence due à la diversité de son portefeuille commercial ne permet pas une gestion conventionnelle de la créativité. Les entreprises confient à une agence de design les projets qu’elles veulent novateurs. C’est ici qu’intervient monsieur Arik Levy, ar- tiste-designer et codirecteur de l’agence dans laquelle j’ai effectué mon stage. J’ai pu observer grâce à ma place privilégiée au sein du département des produits de luxe les moyens mis en œuvre par ce créateur pour développer ses projets dont le plus important pour lui: l’agence Ldesign. Peut-on être à la fois un bon designer et un bon chef d’entreprise? C’est la question à laquelle je répondrai dans ce mémoire en ex- aminant les méthodes utilisées par Arik Levy pour gérer ses projets et diriger l’entreprise grâce à ses talents de visionnaire, de stratège et de négociateur. Je commencerai pour cela par une analyse des travaux de monsieur Levy et de la manière dont il a organisé l’agence pour développer en parallèle ses projets de design et d’art. Je continuerai ensuite, en m’appuyant sur un exemple concret, par étudier l’influence qu’a la variété de produits et de clients sur la gestion du processus de création. Je détaillerai finalement les pratiques utilisées pour palier l’absence d’un département dédié à la stratégie marketing chez Ldesign. 9/
  5. 5. 01 - LE CREATEUR 02 - SES INSPIRATIONS, L’A.D.N DE LA “MARQUE” ARIK LEVYARIK LEVY / LDESIGN - RAPPORT DE STAGE PARTIE I - FRACTAL CLOUDS, FACETTES ET LOGSI/ ARIK LEVY: MERCENAIRE - DESIGNER STAR Arik Levy se définit lui même comme un techno-poète. En effet,Son parcours, sa rencontre avec Pippo Lionni. Comment j’ai découvert son travail? à la manière de Marcel Duchamp ou d’Ingo Maurer, l’une de ses plus grandes influences, il pratique le détournement d’objets, de techniques ou de matériaux existants (ready-made) afin de leur conférer un nouvel usage.> Son parcours et sa rencontre avec pippo lionni > Fractal clouds“Le design naît d’un muscle incontrôlé.” (Arik Levy) L’une des créations dont il est le plus fier est sa suspension lumineuse Monsieur Arik Levy n’est contraint par aucune frontière, aucune “Fractal cloud”. (Pour la petite histoire, le célèbre architecte Peter Ma-limite. Né à Tel Aviv en 1963, il quitte sa boutique de surf et son atelier rino en possède une). Passionné par la lumière en tant que matériau, ilde design graphique pour aller suivre des études au Design Art cen- épure au maximum l’objet pour ne présenter qu’un bouquet de barrester Europe en Suisse. Diplômé en 1991, et lauréat du concours Seiko de leds. Tous les fils électriques sont apparents, les transformateurs aussi,Epson, c’est à cette période qu’il commence à développer en parallèle ce qui donne à sa création un aspect brut sans pour autant lui enleverses carrières d’artiste et de designer. Dans le cadre de ce concours, il sa magie. Le principe de fractales consiste en l’homothétie interne d’unpart présenter son travail au Japon. Il profite de cette opportunité pour élément. On le décrit comme auto similaire. Pour être un peu plus clair,participer à des expositions tout en enrichissant sa culture personnelle. on peut diviser un objet fractale sans pour autant l’amputer. Une unitéIl arrive ensuite à Paris où il met en application les concepts qu’il a mûri forme un module, plusieurs unités forment un module plus grand.en créant des luminaires et en participant à des scénographies pourdes opéras et des ballets de danse contemporaine. - Arik Levy > Les facettes La rencontre avec Pippo Lionni graphiste et plasticien, associé d’ArikLevy se fait en 1993 à l’école nationale supérieure de création industri- Une autre influence majeure du créateur est celle de la facette.elle. C’est à ce moment là que monsieur Lionni crée l’agence Ldesign. Passionné par le paysage, Arik Levy l’observe tantôt à la longue vue,Après avoir travaillé ensemble sur des projets de mobilier pour la ratp tantôt au microscope. Les formes naturelles sont une source intariss-notamment, ils s’associent 1997. able d’inspiration dans le design en général. (Écran d’algues ou Végétal chair Blooming des frères Bouroullec, Garland de Tord Boontje.). Là encore c’est l’aspect brut qui ressort, car ces formes naissent aussi bien> Comment j’ai découvert son travail? de l’observation d’un rocher ou d’une surface érodée par les courants marins que de celle d’un cristal de sucre. On retrouve donc dans son J’ai personnellement découvert le travail d’Arik Levy lors de ma pre- répertoire de formes des “rocks”, rochers fabriqués en Inox poli miroir,mière année de BTS design de produits. Lors de mes recherches sur les déclinés en “Rock fusion”, “Rockgrowth”... Ces pièces sont auto-éditéestechniques de prototypage rapide et les matériaux composites que en douze exemplaires signés. Elles sont ensuite exposées dans desj’ai pu apprécié les formes inédites de la coupelle Black Honey pour galeries telles que “Alon Sagev” à Tel Aviv, Mitterrand + Cramer” à Ge-MGX Materialise ainsi que son travail d’expérimentations autour du nève, ou présentées lors de foires d’art contemporain telle la Art Basel/Corian, matériau révolutionnaire créé par Dupont. Miami Beach. - Black Honey.MGX,2005 Aujourd’hui, monsieur Levy est renommé internationalement grâceau soutien de son équipe comptant environ vingt personnes engagées > Les logsdans des projets divers pour les plus grandes marques. ( Baccarat, Cas-sina, Cinna, Christofle, Hennessy, Issey Miyake, Molteni, Tai ping ou Si l’on combine l’idée de fractales à celle de facettes, on obtient lesencore Vitra en sont quelques exemples.) “logs”. Les logs sont la troisième influence majeure du travail artis-10/ 11/
  6. 6. 03 - SES RÉALISATIONS PARTIE I - PRODUITS, BIJOUX, MOBILIER, LUMINAIRES ET PACKAGINGtique d’Arik Levy. Dans la nature, ils sont présent sous forme de troncsd’arbre, souches, bûches ou billots de bois. Le mot log étant aussi lediminutif de logarithme, ces sculptures soint composées de plusieurséléments, parfois sections d’un tout, parfois somme de profils extrudés “The world is about people, not tables and chairs.” (Arik Levy)composant une unité. Si Arik Levy réinvestit autant sa démarche d’artiste dans son travail de designer, c’est d’une part pour affirmer son identité, et d’autre part pour apporter de la sensibilité aux objets car comme il le dit lui même, “le monde est fait d’humains et non de tables et de - chaises”. Chaque objet dessiné par le studio Ldesign doit interagir avec son utilisateur, que ce soit sous forme de questionnement, d’expérience, de ressenti ou d’amusement. Vous pourrez constater avec la sélection suivante de la variété des projets, qui constitue l’un des aspects les plus essentiels du métier de designer, la capacité à s’adapter à une quantité infinie de problématique. Ci-dessous est présentée une sélection d’objets qui ont fait connaître Arik Levy. Cette sélection est personnelle, pour découvrir l’ensemble des projets, je vous invite à aller visiter le site internet www.ldesign.fr. > Produits - Book Stool (25 €). ENO, éditeur, 2007. Deux sangles. C’est le nécessaire présenté par Arik Levy pour construire soi-même son tabouret à la maison. Cet objet manifeste à travers lequel toute la simplicité de sa démarche paraît fait encore une fois référence - GiantRock,2009 au ready-made. L’utilisateur deviens donc acteur. - Logwood,2008 - Fractal clouds,2008 - Meteor (356 à 500 €). Serralunga, spécialiste du rotomoulage, 2005. Il paraît évident que la démarche artistique d’Arik Levy in- Le météor Serralunga est en quelque sorte la version low-cost de son fluence majoritairement le travail de son agence de design. Le célèbre rock. Pensé pour pouvoir éclairer en extérieur, il est réalisé en design se nourrit de l’art et puisque l’on parle d’art appliqué, les rotomoulage, procédé industriel permettant de fabriquer des contain- formes et les principes de monsieur Levy rejaillissent dans ses créa- ers en polyéthylène, et tout autre objet volumineux. tions d’objets. > Bijoux - Bagues Intersections (330 à 410 €). Christofle, 2009. Christofle collabore régulièrement avec des designers afin d’éditer des produits porteurs de sens inscrits dans la modernité. Arik Levy signe ici une collection unisexe, résultat de l’interpénétration de deux vol- umes simples et réalisée en Argent massif.12/ 13/
  7. 7. > Mobilier- Workit for Vitra. Célèbre éditeur de mobilier Suisse, 2008 Ci-dessous de gauche à droite et de haut en bas: Russula, Inter-Workit est un système de bureau composé de plusieurs postes de tra- sections, Book Stool, Torch, Work it, A scent et la bouteille Hen-vail comportant des panneaux acoustiques permettant d’organiser un nessy XO Odyssey.open-space en le fragmentant. Sur ces panneaux sont placés des railsdiscrets dont l’utilisateur peut se servir pour personnaliser son envi-ronnement de travail à l’aide de modules tels un miroir, un panneauaimanté etc. Arik Levy et Vitra avaient déjà collaboré ensemble en 2003lors de l’aménagement des bureaux de la maison Cartier dans la citédu Retiro.> Luminaires- Torch for Baccarat (2200 à 5400 €), 2007.Avec cette collection, Arik Levy détourne les codes classiques du lu-minaire chez Baccarat. Il associe le cristal à l’inox poli miroir, l’un deses matériaux de prédilection et il renverse les abats jours afin d’y inté-grer des réflecteurs en aluminium.- Russula for MGX, 2009.Dans un tout autre registre, la lampe Russula pour Mgx est réalisée enimpression tridimensionnelle de résine epoxy. Ce procédé permet deréaliser l’objet directement à partir d’une modélisation faite sur ordi-nateur. Le détournement de cette technique de prototypage rapidepermet de créer des volumes inédits. La forme de cette lampe inspiréed’un champignon permet de mettre en avant le système de strates.> Packaging- A scent by Issey Miyake (65 à 115 €), 2009.Encore une problématique différente ici puisqu’il s’agit de faire colla-borer deux artistes sur la réalisation d’un parfum. Cette collaborationfut abordée comme un projet de design global mettant en lien tous lessavoir-faire de l’agence. (Design d’objet, packaging, charte graphique etlancement presse au musée de l’homme). Le processus de conceptionsera développé dans la partie IV-4 de ce mémoire.- Collaboration avec Hennessy.Depuis plusieurs années maintenant, Ldesign collabore avec la marquede cognac du groupe LVMH. La réalisation d’éditions limitées notam-ment pour la bouteille anniversaire Xo opus 140 est un véritable succèset participe grandement à la diffusion des valeurs de la maison àl’étranger.14/ 15/
  8. 8. Après avoir analysé l’univers d’Arik Levy en tant qu’artiste, et l’influence que ses expérimentations peuvent avoir sur les créations de l’agence Ldesign, voyons comment ces activités s’articulent au sein de l’organisation. Mais tout d’abord intéressons nous à cette citation de l’artiste qui permet de constater la mise en tension des notions de gestion, entrepreneuriat, design et art: Interview d’Arik Levy. (Onlydesign.com. Propos recueillis par Caroline Taret. 6 juillet 2011) On vous connait moins pour votre activité d’artiste que de designer... “Oui pourtant c’est mon métier d’origine ! Ces dernières années ce n’était pas mon activité majeure car je me suis attelé à construire mon agence de design. Aujourd’hui je peux faire tous les projets qui me tien- nent à cœur : je n’accepte pas tous les projets, je suis sélectif car je ne souhaite pas avoir une agence de cinquante personnes qui m’oblige à tout accepter. Ce melting pot de sujets me permet d’avoir du temps et de l’argent pour me consacrer à mes projets personnels artistiques. Mais le projet le plus important demeure l’agence et les personnes qui la font exister.”16/
  9. 9. Bertrand BESNARDbertrandbesnard@hotmail.frwww.bertrandbesnard.com2010-2011Master 2 Management Innovation Design et Luxe.Université de Paris-Est Marne-la-Vallée. Au contact des gens qui y travaillent, je voulais en apprendre plus sur les méthodes et les attentes qui caractérisent le milieu professionnel et ce plus particulièrement dans l’univers du design et du luxe. J’ai étudié cette année avec intérêt les grandes problé- matiques de gestion de projet, de marketing, de sociologie et de stratégie au sein du Master Management-Innovation design et luxe de l’université de Paris-est Marne-la-Vallée. L’objectif de ce stage de six mois au cœur du pôle luxe de l’agence Ldesign était de diversifier mon approche des métiers de la création en étudi- ant à la fois les aspects opérationnels et stratégiques du métier de créateur-concepteur. Vous trouverez donc dans ce mémoire une analyse du travail de monsieur Arik Levy et de la manière dont il a organisé l’agence pour développer en parallèle ses projets de design et d’art. Vous comprendrez aussi à travers l’étude d’un cas concret comment les typologies de produits et les clients influ- encent la gestion du processus de création. Finalement vous en saurez davantage sur les moyens mis en place par monsieur Levy et monsieur Lionni pour palier l’absence de département dédié à la stratégie marketing chez Ldesign. Ces analyses seront ponctuées de citations et de retranscriptions de divers entretiens que j’ai eu avec mon maître de stage, le chef de projet du département des produits de luxe, monsieur Pierre-Gilles Fourquié.

×