Le système nerveux an ah

7 096 vues

Publié le

Anatomie

Publié dans : Sciences
0 commentaire
9 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 096
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
170
Commentaires
0
J’aime
9
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le système nerveux an ah

  1. 1. LLee ssyyssttèèmmee nneerrvveeuuxx DR. HAMMAMI ADNAN
  2. 2. deux principales fonctions:  la coordination des différents organes d’un individu.  la relation entre le corps et le monde extérieur par l’intermédiaire des organes des sens.
  3. 3. deux propriétés fondamentales des cellules nerveuses (les neurones) :  l’irritabilité : la capacité de réagir à des stimuli physiques ou chimiques en modifiant les propriétés électriques de leur membrane  la conductibilité : la capacité de transmettre très rapidement un influx d’un endroit à l’autre du corps
  4. 4. Sur le plan structural :  Le système nerveux périphérique (SNP) : les nerfs périphériques et les ganglions  Le système nerveux central (SNC) : la moelle épinière , le cervelet et le cerveau. Sur le plan fonctionnel:  le système nerveux volontaire : Le système nerveux de la vie de relation (muscles striés et organes de sens)  le système nerveux autonome : Le système nerveux de la vie végétative (viscères)
  5. 5.  Les neurones (10%)  Les cellules gliales (90%)  Les vaisseaux  Le tissu conjonctif
  6. 6.  Le péricaryon (corps cellulaire)  L’axone (unique) Neurites (prolongements cellulaires)  Les dendrites  Les synapses articulations interneuronales/variées/le plus souvent axo-dendritiques / 2 types de synapses: électriques et chimiques  Les terminaisons nerveuses: extrémité des fibres nerveuses.
  7. 7. dendrite axone
  8. 8. Classification fonctionnelle - Neurone sensitif - Neurone moteur - Neurone d’association
  9. 9. Neurone sensitif Neurone moteur
  10. 10.  Cellules de soutien  Régénération  Equilibre ionique  Régulation du débit sanguin  Sécrétion du LCR (liquide céphalo-rachidien)  Réseau de défense du tissu nerveux
  11. 11.  La névroglie centrale: Ensemble des cellules gliales du SNC. (astrocytes, microglie…)  La névroglie périphérique: cellules gliales du SNP. (cellules de Schwann, cellules capsulaires …).  La gaine de myéline: phospholipides, intervient dans l’augmentation de la vitesse de conduction.
  12. 12. ASTROCYTE fibreux (de forme très étoilée) MICROGLIOCYTE établit contact avec un vaisseau sanguin. Ce point de contact porte le nom de pied vasculaire. On le retrouve dans la substance blanche du S.N.C. Dans la substance grise, ce sont des astrocytes protoplasmiques.
  13. 13. Cellules gliales c
  14. 14. A B
  15. 15. Axones longs souvent recouverts d’une gaine de myéline. Formée de cellules gliales qui s’enroulent autour de l’axone.
  16. 16.  Les nerfs sont formés d’axones de neurones moteurs et de neurones sensitifs (certains ne contiennent que des fibres sensitives).  Nerf rachidien~ 600 000 fibres nerveuses (sensitives et motrices)  Le corps cellulaire est dans du SNC (ou tout près) .
  17. 17. On ne peut pas recoudre chaque fibre une à une (elles sont plus minces que des cheveux), mais on peut recoudre l'épinèvre. Une partie des fibres peut repousser.
  18. 18. Dans un nerf, ce ne sont pas toutes les fibres qui parviennent à repousser correctement ou à emprunter "le bon chemin".
  19. 19. Le système nerveux: la moelle épinière, le cerveau, le cervelet, les ganglions nerveux et les nerfs périphériques dérive de l’ectoblaste. - Ectoblaste, - Mésoblaste, - Entoblaste : trois feuillets de l’embryon (2ème semaine)
  20. 20. mise en place des ébauches du système nerveux : la neurulation tube neural et crêtes neurales Embryon à 25 jours
  21. 21. Coupe sagittale d’un embryon ( 23 jours)
  22. 22.  le tube neural : -la partie caudale qui formera la moelle épinière -la partie céphalique qui formera l’encéphale, la rétine et la neurohypophyse  Crêtes neurales : les cellules méningées, les cellules de Schwann, les cellules des ganglions rachidiens des ganglions sympathiques etc.…
  23. 23. Développement du tube neural La plaque neurale est en vert.
  24. 24. deux parties :  la moelle spinale (moelle épinière) et  l'encéphale et les méninges
  25. 25. Le système nerveux central.mp4
  26. 26.  La moelle occupe la partie du canal rachidien qui s’étend de la 1ère vertèbre cervicale à la 2ème lombaire.  Tige cylindrique blanchâtre de consistance molle  Se continue en haut avec le bulbe rachidien et se termine en bas par un cordon fibreux, le filum terminal
  27. 27.  Se continue en haut avec …………………………….. Et se termine en bas par …………………………………….
  28. 28. 5 segments :  Cervical supérieur : de C1 à C3  Cervical inférieur :(le renflement cervical) d’où naissent les nerfs destinés au membre supérieur  Dorsal : de D2 D10  Le renflement lombaire : d’où naissent les nerfs destinés aux membres inférieurs et correspond à D10 – L1  Le cône terminal ou cône médullaire
  29. 29. Foramen magnum Partie cervicale C1-C2-C3 Renflement cervical C4-T1 Partie thoracique T2-T12 L2 Base du coccyx Renflement lombaire L1-S3 Cône médullaire S4-S5-Co1 Filum terminale 45 cm 25 cm Configuration externe de la moelle spinale
  30. 30. sillons longitudinaux :  La fissure médiane (sillon médian antérieur).  Le sillon médian (sillon médian postérieur).  Le sillon latéral ventral (sillon collatéral antérieur)  Le sillon latéral dorsal (sillon collatéral postérieur) :  Le sillon intermédiaire dorsal (paramédian postérieur). Tous ces sillons délimitent des bandes de substance blanche : les cordons blancs
  31. 31. Configuration externe de la moelle
  32. 32. Configuration interne substance grise centrale H substance blanche (cordons) périphérique
  33. 33. Rapports avec le rachis:  En avant : elle répond aux corps vertébraux, aux disques intervertébraux  Latéralement aux pédicules qui délimitent les trous de conjugaison  En arrière : les lames et les apophyses épineuses
  34. 34. La moelle épinière : disposition générale dans le canal vertébral a:renflement cervical de la moelle épinière b:renflement lombaire de la moelle épinière c:niveau inférieur de la moelle épinière = vertèbre L2 d:cul de sac dural e:niveau de la ponction lombaire f:niveau inférieur du cul de sac dural=S2
  35. 35. L’encéphale :  C'est une volumineuse masse enveloppée par les méninges et située dans la cavité crânienne.  II comprend le cerveau, le tronc cérébral et le cervelet.
  36. 36.  C’est l’étage le plus élevé dans la hiérarchie fonctionnelle du système nerveux central.  la partie la plus volumineuse du névraxe.  forme ovoïde à grosse extrémité postérieure.  Sa surface est convexe et parcourue par des sillons.  long 17 cm, larg 14 cm et haut 13 cm.  Son poids est de 1370 gr en moyenne.
  37. 37. formé de deux parties :  une partie supérieure composée de deux hémisphères symétriques le cerveau hémisphérique ou télencéphale  une partie impaire, médiane et basale :située au-dessous de la précédente le cerveau intermédiaire ou diencéphale
  38. 38.  deux hémisphères symétriques  surface irrégulière faite de sillons primaires: le sillon central (scissure de Rolando) le sillon latéral* (scissure de Sylvius)* le sillon occipital transverse (scissure perpendiculaire externe ou scissure pariéto-occipitale) 5 lobes : frontal, pariétal, temporal, occipital et l’insula.  Le sillon latéral donne accès au lobe insulaire (insula).
  39. 39. Chez l'humain, le télencéphale recouvre presque toutes les autres structures
  40. 40. * le sillon central (scissure de Rolando) le sillon latéral*(scissure de Sylvius) le sillon occipital transverse (scissure perpendiculaire externe)
  41. 41. * *
  42. 42. 5 lobes : frontal, pariétal, temporal, occipital et l’insula. Le sillon latéral donne accès au lobe insulaire (insula).
  43. 43.  Une couche externe de substance grise : Le cortex - sillons (gyrus): la surface du cerveau - épaisseur: 2,5 cm  Des noyaux gris centraux, ou noyaux basaux (le thalamus, le noyau caudé et le noyau lenticulaire )  De la substance blanche -de façon dispersée entre le noyau gris et le cortex (le centre ovale) -de façon concentrée entre les noyaux gris (la capsule interne) -d’un hémisphère à l’autre (les commissures)  Un ventricule latéral dans chaque hémisphère.
  44. 44. Coupe frontale du cerveau: vue postérieure
  45. 45. Configuration interne du télencéphale
  46. 46. Corps calleux Coupe frontale de Charcot Septum pellucidum Et trigone Fente de Bichat Et plexus choroïdes Capsule interne Epithélium épendymaire (membrana tectoria) Ventricule latéral Nayau caudé Thalamus Claustrum Noyau lenticulaire Ventricule médian Noyau caudé Ventricule latéral Epithélium épendymaire Plexus choroïdes (pie-mère + vaisseaux ) Bandelette optique Corps bordant Corps godronné
  47. 47. Coupe horizontale de Flechsing Centre semi-ovale Noyau lenticulaire Claustrum IIIème Ventricule Thalamus Noyau caudé (queue) Corps calleux Septum pellucidum Trigone Fente de Bichat (extrémité antérieure) Ventricule latéral (corne frontale) Noyau caudé (tête) Ventricule latéral (corne occipitale) Lobe de l’insula Capsule extrême Capsule externe Capsule interne Fente de Bichat (et plexus choroïde) Corps calleux
  48. 48. A- Cortex B- Noyau caudé C- Noyau lenticulaire D- Claustrum E- Thalamus F- Capsule interne G- Genou de la capsule int. H- Bras postérieur de la capsule interne
  49. 49. Des ponts de substance blanche : La commissure antérieure Le corps calleux Le fornix (trigone)
  50. 50. II comprend le thalamus, l'hypothalamus et l’épiphyse. disposés autour d’une cavité centrale, le ventricule moyen ou IIIème ventricule.
  51. 51. Le diencéphale • Épiphyse • Thalamus • Hypothalamus
  52. 52.  La partie inférieure de l’encéphale  Composé de haut en bas : A.B.C. le mésencéphale, la protubérance ou pont et le bulbe.  Le cervelet est plaqué en arrière du tronc, une cavité creuse le tout : le IVème ventricule  Situé dans l’étage postérieur de la boite crânienne.
  53. 53.  Avant le 25e jour, alors que le neuropore antérieur est encore ouvert, le tube neural se renfle d'avant en arrière en 3 vésicules: le prosencéphale le mésencéphale le rhombencéphale.  Ces vésicules subissent une inclinaison à concavité ventrale due à deux sillons qui déterminent la courbure mésencéphalique (au niveau du mésencéphale) et la courbure cervicale (entre la moelle et le rhombencéphale).
  54. 54.  Ces trois vésicules cérébrales primaires sont à l'origine du SNC à l'exception de la moelle épinière.  Elles abritent en outre les organes des sens centraux: l'odorat, la vue et l'ouie.  En effet, les vésicules optiques s'évaginent à partir de l'épithélium neural du prosencéphale en direction latérale où elles induisent les placodes cristalliniennes dans l'ectoblaste.
  55. 55. cervelet IVème ventricule
  56. 56.  Le bulbe OU MOELLE ALLONGEE - Se continue en bas avec la moelle cervicale au niveau de C1. - Sa partie inférieure est donc en dessous du trou occipital - En haut se trouve le sillon bulbo-protubérentiel. Sa face antérieure : - un sillon médian vertical - des sillons collatéraux antérieurs limitent avec le sillon médian deux saillies appelées : pyramides du bulbe. Sa face dorsale, le sillon médian qui sépare les cordons dorsaux. Dans leurs 2/3 supérieurs, les cordons dorsaux divergent, devenant les corps restiformes qui bordent le triangle inférieur du plancher du IVeme ventricule.
  57. 57.  La protubérance ou pont - C'est une éminence transversale a concavité dorsale, reliée en arrière au cervelet. II est sépare en haut, du mésencéphale, par le sillon ponto-mesencephalique (ponto-pedonculaire) et en bas du bulbe par le sillon bulbo pontique (bulbo-protuberantiel). - Sa face antérieure présente une gouttière verticale médiane appelée sillon basilaire. A l'union des faces ventrale et latérale, naît la volumineuse 5ème paire de nerfs crâniens, le nerf trijumeau.
  58. 58.  Le mésencéphale limité en bas par le sillon ponto-mésencephalique En haut et en avant il est séparé du diencéphale par le chiasma optique -Sa face antérieure est marquée par deux cordons verticaux de substance blanche : les pédoncules cérébraux -Sa face postérieure est marquée par deux masses arrondies : les tubercules quadrijumeaux Le mésencéphale est creuse d'un canal, l'aqueduc de Sylvius qui relie les IIIeme et IVeme ventricules
  59. 59. 1. chiasma optique 2. tige pituitaire 3. corps mammillaires 4. pédoncule cérébrale 6. IV - nerf pathétique 7. protubérance annulaire 8. fosse inter-pédonculaire 9. sillon ponto-mésencéphalique (ponto-pédonculaire) 11. sillon basilaire 12. sillon bulbo-protubérantiel 17. bulbe 18. pyramide bulbaire 19. olive bulbaire 20. fissure médiane ventrale (sillon médian antérieur) 21. fissure latérale ventrale Tronc Cérébral Face antérieure
  60. 60. 1. colliculus supérieur (tubercules quadrijumeaux antérieurs) 2. colliculus inférieur (tubercules quadrijumeaux postérieurs) 6. IV - nerf pathétique 8. pédoncule cérébelleux supérieur 9. pédoncule cérébelleux moyen 10. pédoncule cérébelleux inférieur (corps restiforme) 11. IVe ventricule 13. trou de Luschka 14. trou de Magendie 15. sillon médian dorsal Tronc Cérébral Face postérieure (dorsale)
  61. 61.  Le tronc cérébral est constitué par de la substance blanche au sein de laquelle se trouvent des masses de substance grise.  Les masses grises sont : - La formation réticulaire Au niveau des trois étages du tronc cérébral - Les noyaux des nerfs crâniens - Le locus - Le noyau rouge au niveau du mésencéphale - La lame colliculaire - Les noyaux du pont : au niveau du Pont. - L'olive - Les noyaux gracile et cunéiforme au niveau de la moelle allongée
  62. 62. Les noyaux du tronc Coupe sagittale du tronc cérébral
  63. 63. 1- canal vertébral 2- moelle spinale 3- racine dorsale 4- ganglion spinal 5- rameau dorsal du nerf spinal 6- m. extenseurs de la colonne vertébrale 7- articulation costo-transversaire 8- rameau ventral du nerf spinal 9- nerf spinal thoracique 10- racine ventrale 11- vertébre thoracique
  64. 64. Les nerfs crâniens : Au nombre de 12 paires, de I à XII
  65. 65. Les nerfs crâniens : Au nombre de 12 paires, de I à XII
  66. 66. N. occulo-moteur (III) Chiasma optique N. abducens (VI) ORIGINE DES NERFS CRANIENS : Vue antérieure du tronc cérébral Le pont N. pathétique (IV) N. pathétique (V) Moteur et sensitif N. facial (VII) N. glossopharyngien (IX) N. vague (X) Tuber cinereum Corps mamillaires Pédoncule cérébral N. Vestibulocochléaire (VIII) N. accessoire (XI) N. hypoglosse (XII) S M
  67. 67. N. oculomoteur (III) N. trochléaire (IV) N. glossopharyngien (IX) N. trijéminal (V) Moteur et sensitif N. facial (VII + VIIbis) N. vestibulocochléaire(VIII) N. vague (X) N. accessoire (XI) N. abducens (VI) N. hypoglosse (XII) ORIGINE DES NERFS CRANIENS : Vue latérale du tronc cérébral
  68. 68. • 11% du volume, mais 50% des neurones • Structure histologique complexe • Coordination et ajustement des réflexes moteurs liés au maintien de la posture et réalisation précise des mouvements • Maintien de l’équilibre
  69. 69. Configuration extérieure - Couleur grise très découpée par de nombreuses fissures - II pèse 140 gr et mesure 10cm de large, 6cm d'avant en arrière et 5cm de hauteur. - Il est situé en arrière de la moelle allongée (bulbe) et du pont. - Le IVeme ventricule se place entre la face antérieure du cervelet et la face postérieure du tronc cérébral. - Le cervelet est constitué par deux hémisphères latéraux et une partie médiane étroite : le vermis - Il est divisé en trois lobes : antérieur, postérieur et flocculo-nodulaire . il est relié à chaque étage du tronc cérébral par une paire de pédoncules cérébelleux : inférieur, moyens et supérieurs
  70. 70. Vue ventrale du cervelet
  71. 71. Configuration interne -Noyau dentelé (olive cérébelleuse) -Noyau fastigial (noyau du toit) -Noyau emboliforme (embolus) -Noyaux globuleux (globulus) Noyaux de substance grise du cervelet
  72. 72.  Sont des membranes destinées à protéger le névraxe  Elles sont au nombre de trois, de l'extérieur vers l'intérieur : - la dure-mère - l'arachnoïde - la pie-mère
  73. 73. - La dure mère LES MÉNINGES est formée de deux feuillets qui se séparent par endroit pour former des cavités qui s'emplissent de sang: les sinus veineux. - L'arachnoïde se replie par endroit pour former des villosités qui pénètrent dans le sinus veineux. - L'espace entre l'arachnoïde et la pie-mère. C'est l'espace sous-arachnoïdien
  74. 74. Dure-mère Sinus veineux
  75. 75.  La dure-mère, méninge épaisse ou pachyméninge, est une membrane fibreuse, blanche nacré, innervée et vascularisé. Elle peut adhérer à l’os ou en être séparée par l’espace extradural (espace rempli de tissu adipeux, dans lequel circulent des vaisseaux). De sa face profonde naissent les septa "qui cloisonnent l'encéphale: - Faux du cerveau (elle sépare les deux hémisphères cérébraux) - Tente du cervelet (elle sépare cerveau et cervelet).  L'arachnoïde est une membrane transparente limitée vers l'extérieur par un mesothelium et vers I'intérieur par un épithélium cubique entre lesquels existe un espace de glissement. Elle est séparée de la pie-mère par le cavum sous-arachnoïdien et de la dure-mère, par le cavum subdural (espace sous -dural). C'est une membrane avasculaire.  la pie-mère est une membrane conjonctive mince, adhérant fortement au tissu nerveux dont elle épouse les contours. C'est une membrane porte vaisseaux jouant un grand rôle de nutrition du tissu nerveux.
  76. 76.  Le liquide cérébro-spinal (LCS) ou encore liquide céphalo-rachidien (LCR) est un liquide biologique transparent dans lequel baignent le cerveau et la moelle épinière. Il est contenu dans les méninges, entre la pie-mère et l'arachnoïde (qui tapisse le versant interne de la dure-mère), c'est-à-dire dans l'espace sous-arachnoïdien.  C'est également le liquide qui circule dans les quatre ventricules cérébraux, à l'intérieur du cerveau, et dans le canal central de la moelle épinière.
  77. 77.  Le liquide céphalo-rachidien absorbe et amortit les mouvements ou les chocs qui risqueraient d'endommager le cerveau.  Il est également le liquide dans lequel sont évacuées les molécules et les "déchets" provenant du cerveau et joue également un rôle de protection immunologique.  Sa composition est ainsi supposée refléter l'état physiopathologique du cerveau (inflammation, infection, présence de molécules pharmacologiques, etc.).
  78. 78. Liquide produit par les plexus choroïdes. Remplit les ventricules S’écoule dans l’espace sous-arachnoïdien par des ouvertures au niveau du 4e ventricule. Remplit l’espace sous-arachnoïdien où il forme un coussin liquide Est réabsorbé par le sang au niveau des méninges Le liquide emplissant les ventricules est renouvelé environ 3 à 4 fois par jour
  79. 79. Liquide produit par les plexus choroïdes. Remplit les ventricules Remplit l’espace sous-arachnoïdien où il forme un coussin liquide S’écoule dans l’espace sous-arachnoïdien par des ouvertures au niveau du 4e ventricule. Est réabsorbé par le sang au niveau des méninges Le liquide emplissant les ventricules est renouvelé environ 3 à 4 fois par jour
  80. 80. DEFINITION : -C'est un ensemble de cavités siégeant dans le névraxe. Ils constituent une entité anatomique et physiologique. -Ils permettent la sécrétion et la circulation du liquide cérébro-spinal.
  81. 81. Ventricules cérébraux
  82. 82. Les différentes composantes du système ventriculaire  Le système ventriculaire est composé de: deux ventricules latéraux. du IIIème ventricule. du IVème ventricule.  Le ventricule latéral communique avec le troisième ventricule par le foramen interventriculaire ou trou de Monro.  Le troisième ventricule est en communication avec le quatrième ventricule par l'aqueduc cérébral (ou de Sylvius)
  83. 83. Moulage des cavités de l'encéphale • Les ventricules latéraux • le foramen interventriculaire • le 3e ventricule • l'aqueduc de Sylvius • le 4e • le canal de l'épendyme
  84. 84. DIVISIONS ANATOMIQUES ENCÉPHALE Télencéphale Cerveau Diencéphale Mésencéphale Tronc cérébral Protubérance annulaire Bulbe rachidien Cervelet Cervelet MOELLE SPINALE Moelle spinale Moelle spinale
  85. 85. DIVISIONS ANATOMIQUES ENCÉPHALE Télencéphale VL 3V Cerveau Diencéphale Mésencéphale AS 4V 4V Tronc cérébral Protubérance annulaire Bulbe rachidien Cervelet 4V Cervelet MOELLE SPINALE Moelle spinale CE Moelle spinale
  86. 86. DIVISIONS ANATOMIQUES E N C É P H A L E Télencéphale Ventricules latéraux CERVEAU Foramen interventriculaire ou trou de Monro. Diencéphale IIIème Ventricule Mésencéphale Aqueduc de Sylvius TRONC CEREBRAL Protubérance annulaire IVème Ventricule Bulbe rachidien IVème Ventricule Cervelet IVème Ventricule CERVELET MOELLE SPINALE Moelle spinale Canal de l'épendyme MOELLE SPINALE
  87. 87. DIVISIONS ANATOMIQUES Ventricules latéraux CERVEAU IIIème Ventricule Aqueduc de Sylvius IVème Ventricule TRONC CEREBRAL IVème Ventricule IVème Ventricule CERVELET Canal de l'épendyme MOELLE SPINALE
  88. 88. •les ventricules latéraux = Télencéphales •le foramen inter-ventriculaire •le 3e ventricule = Diencéphale •l'aqueduc de Sylvius = Mésencéphale •le 4e ventricule = Cervelet - Tronc Cérébral (pont et bulbe) •le canal de l'épendyme = Moelle épinière
  89. 89. DIVISIONS ANATOMIQUES E N C É P H A L E Ventricules latéraux CERVEAU Foramen interventriculaire ou trou de Monro. Aqueduc de Sylvius IVème Ventricule Bulbe rachidien CERVELET MOELLE SPINALE MOELLE SPINALE
  90. 90. DIVISIONS EMBRYOLOGIQUES DIVISIONS ANATOMIQUES ENCÉPHALE Prosencéphale Télencéphale Cerveau Diencéphale Mésencéphale Mésencéphale Tronc cérébral Rhombencéphale Métencéphale Protubérance annulaire Cervelet Cervelet Myélencéphale Bulbe rachidien Tronc cérébral MOELLE SPINALE Moelle spinale
  91. 91. liquidecrcircul.mov
  92. 92. La moelle épinière et l’arc réflexe • Lien entre l’encéphale et tous les organes reliés aux nerfs rachidiens. • Intégration de certaines fonctions : réflexes simples. Les nerfs rachidiens se divisent en deux branches à leur jonction avec la moelle. La moelle épinière a deux fonctions
  93. 93. Substance blanche Substance grise
  94. 94. - La Ponction Lombaire PL se fait dans la cavité subarachnoïdienne - Anesthésie par épidurale se fait dans la cavité épidurale.
  95. 95. Ponction Lombaire - La ponction lombaire permet de prélever un peu de liquide céphalorachidien pour analyse (déterminer s'il y a présence de bactéries ou de virus, par exemple). - La moelle épinière se termine au niveau de la vertèbre L1 (1ere vertèbre lombaire). La ponction se fait sous la L1 afin d'éviter de léser la moelle.
  96. 96. Anesthésie épidurale On injecte un produit anesthésiant dans le coussin graisseux situé entre la vertèbre et la dure mère (espace épidural). Espace épidural
  97. 97. On introduit un cathéter (mince tube de plastique) par l'aiguille qui a été enfoncée jusque dans l'espace épidural. Une fois le cathéter en place, on retire l'aiguille (en laissant le cathéter en place). Le produit anesthésiant est ensuite injecté sur demande par le cathéter. L'anesthésie épidurale est surtout utilisée pour diminuer les douleurs de l'accouchement. On l'utilise aussi pour les césariennes. Elle n'entraîne aucune complication.
  98. 98. Le système nneerrvveeuuxx ppéérriipphhéérriiqquuee = nerfs + récepteurs sensoriels Les nerfs peuvent être: • Sensitifs : uniquement formés de fibres sensitives • Mixtes : formés de fibres sensitives et motrices
  99. 99.  I : nerf olfactif *  II : nerf optique *  III :nerf oculo-moteur (nerf moteur oculaire commun)  IV : nerf trochléaire (pathétique)  V : nerf trijumeau  VI : nerf abducens (nerf moteur oculaire externe)  VII : nerf facial (et VII bis : nerf intermédiaire)  VIII : nerf vestibulo-cochleaire (nerf auditif)  IX : nerf glosso-pharyngien  X : nerf vague (nerf pneumogastrique)  XI : nerf accessoire ( nerf spinal)  XII : nerf hypoglosse (nerf grand hypoglosse).  Les nerfs moteurs ne comportent que des fibres efférentes : III, IV, VI, XI et XII.  Les nerfs sensoriels ne comportent que des fibres afférentes : I, II et VIII.  Les nerfs mixtes comportent a la fois des fibres afférentes et des fibres efférentes : V, VII, IX et X.
  100. 100.  Les nerfs moteurs ne comportent que des fibres efférentes : III, IV, VI, XI et XII.  Les nerfs sensoriels ne comportent que des fibres afférentes : I, II et VIII.  Les nerfs mixtes comportent a la fois des fibres afférentes et des fibres efférentes : V, VII, IX et X.
  101. 101. 1. chiasma optique 2. tige pituitaire 3. corps mammillaires 4. pédoncule cérébrale 6. IV - nerf pathétique 7. protubérance annulaire 8. fosse inter-pédonculaire 9. sillon ponto-mésencéphalique (ponto-pédonculaire) 11. sillon basilaire 12. sillon bulbo-protubérantiel 17. bulbe 18. pyramide bulbaire 19. olive bulbaire 20. fissure médiane ventrale (sillon médian antérieur) 21. fissure latérale ventrale Face antérieure du tronc cérebral
  102. 102.  Il existe 31 paires de nerfs spinaux qui naissent de la moelle épinière.  Ils constituent le premier segment des nerfs périphériques.  Ils possèdent près de la moelle deux racines. - La racine dorsale, sensitive, est pourvue d’un ganglion spinal dans lequel se trouvent les corps cellulaires des neurones sensitifs (cellules en T). - La racine ventrale, motrice, contient le cylindraxe des neurones moteurs. Le nerf spinal ainsi constitué est donc un nerf mixte.
  103. 103. Globalement, la moelle épinière donne naissance à:  8 nerfs spinaux cervicaux (de C1à C8),  12 nerfs spinaux thoraciques (T1 à T12),  5 nerfs spinaux lombaires (L1 à L5),  5 nerfs spinaux sacrés (S1 à S5),  1 nerf spinal coccygien (C1). (31 paires de nerfs spinaux)
  104. 104.  Le plexus cervical est formé par les rameaux ventraux des nerfs cervicaux C1, C2, C3 et C4  Le plexus brachial est formé par les rameaux ventraux des nerfs cervicaux C5, C6, C7, C8 et de T1  Le plexus lombaire est formé par les rameaux ventraux des nerfs lombaires L1, L2, L3 et L4  Le plexus sacré est formé par les rameaux ventraux des nerfs lombaires L4, L5 et des nerfs sacrés S1, S2 et S3.  Le plexus honteux est formé par les rameaux ventraux des nerfs sacrés S2, S3 et S4. Sa branche terminale est le nerf honteux.  Le plexus coccygien est formé par les rameaux ventraux des nerfs sacrés S4, S5 et du nerf coccygien.
  105. 105. LLee SSyyssttèèmmee NNeerrvveeuuxx VVééggééttaattiiff = portion du système nerveux assurant la régulation du milieu interne (contrôle des organes végétatifs) Formé de deux ensembles de fibres nerveuses: • Système sympathique • Système parasympathique Sympathique = activateur Parasympathique = inhibiteur Nombreuses exceptions La plupart des organes reçoivent des terminaisons sympathiques et des terminaisons parasympathiques.
  106. 106. Fibres sympathiques: Proviennent de la moelle épinière. Neurotransmetteur = noradrénaline. Fibres parasympathiques: La plupart sont dans des nerfs crâniens (le nerf vague, no. X, surtout). Neurotransmetteur = acétylcholine.
  107. 107. Le lien entre le SNC et l'organe se fait par deux neurones Neurone sympathique préganglionnaire Neurone sympathique postganglionnaire Neurone parasympathique préganglionnaire Neurone parasympathique postganglionnaire
  108. 108. SSYYMMPPAATTHHIIQQUUEE:: • NNeeuurroonnee pprrééggaanngglliioonnnnaaiirree ccoouurrtt • NNeeuurroonnee ppoossttggaanngglliioonnnnaaiirree lloonngg court long PPAARRAASSYYMMPPAATTHHIIQQUUEE:: • NNeeuurroonnee pprrééggaanngglliioonnnnaaiirree lloonngg • NNeeuurroonnee ppoossttggaanngglliioonnnnaaiirree ccoouurrtt long court

×