SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  93
APPAREIL
LOCOMOTEUR
DR. HAMMAMI ADNAN
APPAREIL LOCOMOTEUR
I- SYSTÈME OSSEUX
II- SYSTÈME ARTICULAIRE
III- SYSTÈME MUSCULAIRE
I- LE SQUELETTE : SYSTÈME OSSEUX
 DEFINITION : Les os organes vivants, blanchâtres et
durs.
 FONCTION :
- Statique : Soutien et Protection
- Dynamique : Insertion musculaire
 Reserve minérale
 Moelle rouge : Formation des cellules sanguines
LE SQUELETTE
 le squelette axial
Tête, Thorax et colonne
vertébrale
 le squelette appendiculaire.
Membres
La tête
Divisée en crâne et face.
Le crâne : 8 os
 - frontal
 - ethmoïde
 - sphénoïde
 - occipital
 - 2 temporaux
 - 2 pariétaux
La face : 14 os
 La mâchoire supérieure : 13 os
 . Le vomer
 . Le maxillaire (2)
 . Le palatin (2)
 . Os lacrymal (2)
 . Le cornet nasal inférieur (2)
 . Os nasal (2)
 . Os zygomatique (2)
 La mâchoire inférieure : 1 os
(Mandibule)
(vue latérale droite) (vue supéro-latérale droite)
•Chacune de ces parties est constituée par plusieurs os
•Certains os sont « à cheval » entre crâne et massif facial
OSTEOLOGIE
CRANIO-
FACIALE
Voir PowerPoint
OSTEOLOGIE
CRANIO-
FACIALE
DEFINITION
° axe central du squelette (vertébrés)
° situé au niveau de la partie médiane et dorsales du cops
° formée par l’empilement d’éléments identiques,
appelés vertèbres, sur lesquels s’appuient les autres
pièces osseuses.
Chaîne osseuse articulée.
 Colonne mobile: 24 vertèbres libres.
 Colonne fixe: Sacrum et coccyx.
Cinq étages:
Cervical, thoracique, lombaire,
sacré, coccygien.
Courbures sagittales: lordoses-
cyphoses.
De face, la colonne vertébrale est
rectiligne.
De profil elle présente des courbures.
On parle de lordose quand la concavité
est postérieure (cervicale et lombaire)
et de cyphose quand la concavité est
antérieure (thoracique et sacrée)
LA COLONNE VERTÉBRALE
Colonne mobile :
24 vertèbres libres
-7 cervicales C1-C7
C1 atlas C2 axis
-12 Thoraciques T1-T12
(Dorsales)
-5 Lombaires L1-L5
Colonne fixe :
-Sacrum 5 vertèbres
sacrées soudées S1-S5
-Coccyx 4 ou 5 vertèbres
coccygiennes soudées
I - VERTEBRE TYPE
A - Corps vertébral
B - Arc vertébral
C - Processus vertébraux
D - Foramen vertébral
A
B
B
C
C
C
C
C
CD
I - VERTEBRE TYPE
A - Corps vertébral
B - Arc vertébral
C - Processus vertébraux
D - Foramen vertébral
Chaque vertèbre comprend un corps (partie antérieure ou frontale) et
une arche (partie postérieure, ou arrière).
Le corps de chaque vertèbre de la colonne soutient le poids des vertèbres
précédentes (et du crâne), alors que l'arche sert à former une sorte de canal le
long de la colonne pour enfermer et protéger la moelle épinière. Chaque
vertèbre possède un trou (ouverture) dans chaque apophyse transverse
(protubérance latérale). L'arche de la vertèbre possède une petite bosse ou
proéminence, appelée tubercule antérieur.
Les tubercules antérieurs de la sixième vertèbre cervicale sont particulièrement
grands et sont appelés tubercules carotidiens.
I - VERTEBRE TYPE
A - Corps vertébral
 Médian
 Ventral
 Massif
 Elément clé de la
statique vertébrale
 Les corps vertébraux
sont séparés par un
disque intervertébral
I - VERTEBRE TYPE
B - Arc vertébral
 2 Pédicules,
- Antéro-postérieurs,
- Pont d’union avec le corps
 2 Lames,
-Se dirigent en arrière et en
dedans,
-Se réunissent entre elles
-
-
I - VERTEBRE TYPE
C - Processus vertébraux
 2 Processus transverses,
Latéraux
 4 Processus articulaires
- 2 supérieurs et 2 inférieurs
- Les processus articulaires
s’articulent entre eux formant la
colonne des processus articulaires
1 Processus épineux,
- impair, médian, dorsal, palpable.
-
-
-
I - VERTEBRE TYPE
D - Foramen vertébral
Est limité
par la face dorsale du corps
vertébral en avant
et
l’arc vertébral en arrière.
L’ensemble des foramens vertébraux forme le Canal Vertébral
-
-
I - VERTEBRE TYPE
II A– Colonne fixe
Os impair et médian
-Le sacrum est la fusion
des 5 vertèbres sacrales
-Le coccyx est la fusion
des 4 à 6 éléments
coccygiens
II A– Colonne fixe
Os impair et médian
II A– Colonne fixe
Os impair et médian
-(a) La base du sacrum s’articule avec
le disque inter-vertèbral lombo-sacral
-(b) Les ailes du sacrum s’articulent
avec les os coxaux par les surfaces
auriculaires
-(c) Le somment du sacrum s’articule
avec la base du coccyx
-Les processus articulaires supérieurs
avec les processus articulaires
inférieurs de la vertèbre L5
a
c
b
II A– Colonne fixe
Os impair et médian
La face ventrale (pelvienne) du
sacrum es lisse,
(x)Les 4 foramen sacraux ventraux
laissent passer les rameaux ventraux
des nerfs spinaux sacraux,
Les 4 foramen sacraux dorsaux
laissent passer les rameaux dorsaux
des nerfs spinaux sacraux,
Le 5éme nerf spinal sacral nait
entre le sacrum et le coccyx.
x
II B– Colonne mobile
-Les vertèbres cervicales,
thoraciques et lombales
forment la colonne mobile
- La charnière lombo-sacrée
est la jonction entre la partie
mobile et la partie fixe
II B– Colonne mobile
IIB1- colonne cervicale
7 vertèbre cervicales
-Atlas, Axis et la 7éme ont des
caractéristiques morphologiques
propres
-Atlas et Axis constituent la
charnière crânio-vertébrale
-4 vertèbres cervicales types
(ou modales)
Les vertèbres cervicales sont les sept premières vertèbres
(en haut) de la colonne vertébrale :
-La première vertèbre cervicale est l'atlas, ainsi nommée car
c'est elle qui porte directement le poids du crâne.
-La seconde vertèbre cervicale s'appelle l'axis, car elle intervient
dans les mouvements de rotation du crâne en permettant à
l'atlas de pivoter au-dessus d'elle.
- Les cinq autres vertèbres cervicales n'ont pas de nom mais
sont appelées par leur numéro
II B– Colonne mobile
IIB1- colonne cervicale
IIB1- colonne cervicale
• la vertèbre modale C3-C4-C5-C6
-Corps vertébral rectangulaire, présentant un crochet (uncus)
-Le foramen vertébral est triangulaire à base ventrale
-Le pédicule s’insère sur la face latérale du corps vertébral
• les processus transverses sont
orientés en avant
- Constituent les gouttières transversaires où
chemine le nerf spinal cervical correspondant
- Chaque gouttière est perforée d’un foramen
transversaire pour le passage de l’artère
vertébrale, de son plexus veineux et du nerf
vertébral
IIB1- colonne cervicale
• Les processus articulaires
sont dirigés verticalement
•L’articulation supérieur
s’articule avec l’articulation
inférieure
•Les surfaces articulaires sont
planes (articulation plane)
•Orientées à 45°
•Articulaire supérieure regarde
en haut et en arrière
•Mouvement de flexion-
extension et de latéralité
IIB1- colonne cervicale
• Lames
•Plus longues que haute
•Processus épineux
•Primatiques triangulaires
•Longs
•Inclinés en bas, en arrière
•Le sommet est bifide,
bituberculeux-Le processus épineux de C7
est long, uni-tuberculeux,
proéminent, facilement palpable
IIB2- colonne thoracique
12 Vertèbres
-s’articulent avec les cotes
-Constituent le squelette du thorax avec
les cotes et le sternum
-ROLE : fonction respiratoire
la vertèbre modale T4-T8
Corps vertébral est un demi-cylindre
il présente deux demi-facettes
articulaires costales supérieure et
inférieure situées sur la face latérale.
IIB2- colonne thoracique
-(a)le foramen vertébral est cylindrique
-(b)le pédicule s’incère sur la face postérieure du
corps vertébral
*il se dirige franchement en arrière
-(c)la lame est aussi haute que large
-(d)les processus articulaires sont dirigés
verticalement
-(e)la facette articulaire supérieure s’oriente
franchement en arrière, à peine en haut et en dehors
a
b
c
c
d
d
e
- la flexion-extension est limitée.
- l’inclinaison latérale et la rotation
atteignent une certaine amplitude
IIB3- colonne lombale
5 vertèbres
-Transmettent au bassin tout le poids du tronc
-Forme le squelette de l’abdomen (avec le grand
bassin ou pelvis major)
La vertèbre modale L2-L3-L4
-Le corps vertébral est réniforme
-Le foramen vertébral est triangulaire
- Les côtes (12 PAIRES) trois groupes.
1er
groupe : les vraies côtes.
2ème
groupe : les fausses côtes.
3ème
groupe : les fausses côtes.
- Le sternum
SQUELETTE DU THORAX :
LES CÔTES ET LE STERNUM
- Les côtes (12 PAIRES) trois groupes.
 1er
groupe : les vraies côtes.
Elles s’articulent en arrière avec la colonne
thoracique et en avant avec le sternum.
Ce sont les 7 premières côtes.
 2ème
groupe : les fausses côtes.
Elles s’articulent en arrière avec la colonne
thoracique. En avant elles s’unissent à une pièce
cartilagineuse qui s’articulera avec le sternum.
Ce sont la 8ème
, 9ème
et 10ème
côtes.
 3ème
groupe : les fausses côtes. C. flottantes
Elles s’articulent en arrière avec la colonne
thoracique. Leurs bouts distaux sont libres.
Ce sont les 11ème
et 12ème
côtes.
- Le sternum
SQUELETTE DU THORAX :
LES CÔTES ET LE STERNUM
La tête d’une cote type s’articules
avec la fossette costale
supérieure de la vertèbre
thoracique de même numéro (par
sa surface articulaire
Inférieure),
la fossette costale inférieure de la
vertèbre sus-jacente (par sa
surface supérieure), et le disque
intervertébral séparant les deux
vertèbres.
Le tubercule costal s’articule avec
le processus transverse de la
vertèbre de même numéro.
LE SQUELETTE APPENDICULAIRELE SQUELETTE APPENDICULAIRE
Membre thoracique (SUP.)
Membre pelvien (INF.)
LES MEMBRES THORACIQUES
a- Ceinture du membre
thoracique : Scapula(omoplate)en
arrière
et
clavicule en avant
b- Bras : humérus
c- Avant-bras : radius et cubitus
(ulna)
d- Main carpe métacarpe doigts
Main
 Carpe : 8 os
- Une rangée proximale 1ère:
de dehors en dedans
scaphoïde,
lunatum(semi lunaire),
triquetrum (pyramidal),
pisiforme
- Une rangée distale 2ème:
de dehors en dedans
trapèze,
trapézoide,
capitatum (grand os),
hamatum(os crochu)
 Métacarpe
 Doigts
Main
 Carpe : 8 os
- une Rangée proximale :
de dehors en dedans scaphoïde,
lunatum(semi lunaire), triquetrum
(pyramidal), pisiforme
- Une rangée distale :
de dehors en dedans trapèze,
trapézoide, capitatum (grand os),
hamatum(os crochu)
 Métacarpe : 5 métacarpiens
de I à V de dehors en dedans
 Doigts : phalanges (proximale,
moyenne, distale) sauf le pouce qui
n’en a que 2
1. Premier métacarpien (pouce)
2. Deuxième métacarpien (index)
3. Troisième métacarpien
4. Quatrième métacarpien
5. Cinquième métacarpien (auriculaire)
A.   Radius                        C. Scaphoïde
B.   Cubitus                       D. Trapèze
E. Trapézoïde
F. Grand os
G. Semi-lunaire
H. Pyramidal
I. Os crochu
SQUELETTE DE LA MAIN DROITE VUE ANTERIEURE
1 SCAPHOIDE
2 SEMI LUNAIRE
3 PYRAMIDAL
4 PISIFORME
5 TRAPEZE
6 TRAPEZOIDE
7 OS CAPITATUM
8 OS CROCHU
9 1ER METACARPIEN
9
9
9
9
10 PHALANGE PROXIMALE
11 PHALANGE MOYENNE
12 PHALANGE DISTALE
LES MEMBRES PELVIENS
a- Ceinture du membre
pelvien : os coxal
b- Cuisse : fémur, Patella
c- Jambe : tibia, fibula
d- Pied :
Pied : SQUELETTE DU PIED DROIT VUE
SUPERIEURE
 Tarse : 7 os.
 Tarse dorsal ou postérieur :
1 talus (Astragale) et
2 Calcaneus (Calcanéum)
 Tarse ventral ou antérieur :
3 Os Naviculaire (scaphoïde) en dedans,
4 cuboïde en dehors,
5,6 et 7 cunéiformes (médial,
intermédiaire, latéral ) en avant
 Métatarse :
8 Les métatarsiens de I à V de dedans
en dehors
 Orteils : 9,10 et 11phalanges
(proximale, moyenne, et distale)
- sauf le gros orteil qui n’en a que 2
BASSIN
 L’ensemble constitué
par
les 2 os coxaux ,
le sacrum et
le coccyx
prend le nom de bassin
 L’os hyoïde,
os cervical antérieur
non articulé avec le reste
du squelette
 Les osselets de l’oreille moyenne :
Le malleus (marteau), l’incus
(enclume), et le stapès (étrier)
 Au total , les os sont au nombre de
206 (200+ les osselets de l’oreille)
CLASSIFICATION DES OS
 Trois grands groupes :
 Les os longs
 Les os plats
 Les os courts
Les os longs
Dans ce groupe, une dimension
prédomine largement sur les
deux autres. Ils présentent
 2 extrémités ou épiphyses
 Une zone lie ces deux parties,
c’est la métaphyse.
 Un corps ou diaphyse.
l’humérus
Diaphyse
Epiphyse
Métaphyse
LES OS PLATS
Exp: la scapula
Dans ce groupe, deux dimensions
prédominent largement sur la
troisième.
LES OS COURTS
Exp : Le talus
 Dans ce groupe, les trois
dimensions sont
équivalentes.
 ARCHITECTURE OSSEUSE
On distingue :
Le périoste: Membrane
fibreuse conjonctivo-
élastique protectrice et
nourricière
qui recouvre comme un
manchon l’os sauf au
niveau des épiphyses qui
sont recouverts de
cartilage. Il est richement
vascularisé et innervé et
donne insertion aux
muscles et tendons
Os compact
Périoste
Le canal médullaire
Os spongieux
L’os compact: est une
subtance dure, dense et
blanche. Son épaisseur est
variable en fonction des types
des os.
Pour les os longs, il est très
épais au niveau de la diaphyse
et appelé os cortical. Au niveau
des épiphyses, il est mince, et
recouvre un os spongieux.
Quant aux os courts et plats,
l’os compact constitue une
pellicule qui couvre l’ensemble
de l’os, à l’intérieur duquel on
trouve de l’os spongieux
Os compact
Périoste
Le canal médullaire
Os spongieux
L’os spongieux
Se trouve au niveau des épiphyses des os longs, et
au niveau des corps des os plats et de la majorité
des os courts. Il est constitué d’un
enchevêtrement de travées osseuses entre
lesquelles se trouve la moelle osseuse.
Les Travées osseuses
Constituent des lignes de force reliant deux
corticales. Elles peuvent être organisées en
faisceaux, permettant le renforcement des os.
Leurs enchevêtrements délimitent des alvéoles
qui contiennent la moelle osseuse.
La croissance osseuse
La croissance osseuse se fait par
deux phénomènes :
Métaphysaire : les métaphyses
permettent la croissance en
longueur des os.
Périosté : le périoste permet la
croissance transversale de l’os. Le
périoste constitue l’élément
principal de réparation dans le cas
de fractures en développant des
cals périostés
II- LES ARTICULATIONS
 ARTHROLOGIE
 On entend par articulation ou jointure l'ensemble
des moyens permettant l'union de deux ou
plusieurs pièces osseuses ou cartilagineuses
voisines.
Classification des articulations
On les classe en trois grands groupes :
 Articulations fibreuses : « immobiles » Les degrés de
mobilité sont pratiquement nuls. (Synarthroses)
 Articulations cartilagineuses : « semi-mobiles » les degrés
de mobilité sont peu importants. (Amphiarthroses)
 Articulations synoviales : « mobile » sont douées de
grandes amplitudes de mouvement. (Diarthroses)
Articulations fibreuses
Syndesmose
Exemple articulation tibio-fibulaire
distale.
Du tissu fibreux s’interpose entre deux
os.
P
P
FF
P
F
T
S
O
Articulations fibreuses : Sutures : elles correspondent aux zones de remodelage osseux
sphéno-frontale
sphéno-squameuse
squameuse
pariéto-mastoïdienne
lambdoïde
sagittale
sphéno-pariétale
Articulations fibreuses
Gomphose :
Unit une dent à une alvéole
dentaire par du tissu fibreux
Articulations cartilagineuses
Symphyse :
c’est une articulation fibro-cartilagineuse.
Exemple : articulations inter-vertébrales.
L’amplitude articulaire est obtenue grâce à
la sommation des différentes mobilités de
nombreux étages
 Se sont des articulations très
mobiles.
 Une articulation synoviale est
dotée d’une cavité
articulaire contenant du
liquide synovial, permettant
de grandes amplitudes
articulaires.
1 extrémité osseuse
2 surface articulaire(cartilage)
3 capsule articulaire
4 membrane synoviale
5 cavité articulaire
Articulations synoviales
articulation synoviale type
Les constituants d’une articulation synoviale
Les surfaces articulaires :
 Les surfaces articulaires osseuses
 Le bourrelet articulaire, annulaire (6)
(Exp: bourrelet glénoidal de l’art scapulo-humérale)
 Le ménisque articulaire (6)
(Exp Articulation du genou)
 Le disque articulaire (6)
(Exp
Art. temporo-mandibulaire)
Les moyens d’union :
 La capsule articulaire
 Membrane fibreuse « externe » &
 Membrane synoviale (synovie) « interne »
 Les ligaments
 Membrane fibreuse de la capsule épaissie
 Capsulaires:
Exp : Ligament collatéral tibial
Les constituants d’une articulation synoviale
Articulations sphéroïdes
Segments de sphère. C’est
le type d’articulation le
plus mobiles. Exemple :
articulation de l’épaule.
Articulations ellipsoïdes
Segments d'ellipsoïde
(exemple articulation
radio-carpienne).
Articulations en selle:
Surface en forme de selle
(exemple articulation
trapézo-métacarpienne).
Articulation
bicondylaire :
Exemple : genou:
l’articulation fémoro-
tibiale
en flexion
en extension
Articulations trochléennes
(ginglymes) :
Surface en forme de poulie (exemple
articulation huméro-ulnaire). La mobilité
n’est permise que dans un seul plan, le
plan sagittal : flexion et extension.
articulation du coude droit.
Vues de face en extension et latérale droite en
flexion
radiographies du coude droit de face et de
profil montrant une luxation.
Articulation trochoïdes
Segments de cylindre,
exemple articulation
radio-ulnaire.
Articulations planes
Surfaces planes, exemple
articulation acromio-
claviculaire.
Les fibro-cartilages :
Certaines articulations
synoviales n’ont pas une
bonne congruence. Afin
d’améliorer la cooptation
articulaire nous trouvons
des fibrocartilages, qui ne
sont pas vascularisés.
Le ménisque
Quand les deux faces de
ce fibrocartilage sont
libres, on parle de
ménisque. Exemple : le
genou. Le ménisque a la
forme d’un croissant,
triangulaire à la coupe.
Les fibro-cartilages
Le bourrelet :
Quand le fibrocartilage
permet un élargissement
de la surface articulaire et
adhère fortement au
pourtour de la cavité
articulaire, on parle de
bourrelet. Exemple :
l’épaule. Le bourrelet est
circulaire, il est
également triangulaire à
la coupe.
coupe frontale de l’articulation scapulo-
humérale droite
MECANIQUE ARTICULAIREMECANIQUE ARTICULAIRE
Les mouvements simples (axe de référence) :
- axe transversal : flexion-extension
- axe antéro-postérieur : abduction-adduction
- axe longitudinal : rotation médiale et latérale.
ARTICULATIONS DU SQUELETTE AXIAL
 Articulations unissant les os de la tête sont fixes à
l’exception de la double articulation temporo-
mandibulaire
 Art unissant la tête à la première vertebre cervicale
au niveau de l’articulation atlanto-occipitale
(occipito-atloidienne)
 Art unissant les côtes en arrière avec la colonne VT
(Art costo-vertébrales) et en avant avec le sternum
(Art sterno-costales)
ARTICULATIONS DU MEMBRE THORACIQUE
 Clavicule avec sternum : Sterno-claviculaire
 Clavicule avec scapula : Acromio-claviculaire
 Humérus avec les 2 os de l’avt bras: Art huméro radiale et Art
huméro ulnaire
 Entre les é os de l’avt bras: Radio-ulnaires proximale et distale
 Avt bras et poignet : radio carpienne
 Nombreuses articulations unissant les os de la main
ARTICULATIONS DU MEMBRE PELVIEN
 Os coxal et sacrum : sacro-iliaque
 Entre les 2 os (coxal droit et gauche): Symphyse pubienne
 Os coxal et fémur (coxo-fémorale)
 Genou : fémoro-tibiale et fémoro-patellaire
 Les deux os de la jambe: tibio-fibulaire proximale et distale
 Jambe et pied : Art talo-crurale (tibio-astragalienne)
 Nombreuses articulations unissant les os du pied
III- LE SYSTEME MUSCULAIRE
L’étude des muscles constitue la myologie.
Les muscles sont des formations anatomiques qui ont
la propriété de se contracter sous l’effet d’un stimulus
Types de muscles:
On les classe en trois grands groupes.
Les muscles de la vie de relation :
Les muscles du squelette ou muscles somatiques.
Ce sont les muscles volontaires (innervation cérébro-spinale, sous le
contrôle de la volonté).
Il s’agit de muscles rouges et striés.
Les muscles de la vie végétative :
Les muscles des viscères (par exemple: estomac, intestin, vaisseaux
sanguins …).
Ce sont des muscles involontaires (innervation neuro-végétative,
échappant
au contrôle de la volonté).
Ce sont des muscles blancs et lisses.
Le muscle cardiaque (myocarde) :
II est rouge et strié mais il n'est pas sous le contrôle de la volonté. (SNV)
FORME:
On distingue:
Les muscles longs ainsi nommés car une dimention, la longueur prédomine
sur les deux autres
Ex le muscle brachial (brachial antérieur)
Ex le mucle droit de l’abdomen (grand droit)
FORME:
Les muscles larges longueur et largeur prédominent sur l’épaisseur,
Ex muscle oblique externe de l’abdomen (grand oblique)
Les muscles courts don’t les trois dimentions sont en rapport
et de peu d’importance,
Ex muscle court abducteur du pouce.
SPHINCTER EXTERNE DE L’ANUS
FORME:
Muscles annulaires composés de fibres circulaires ou semi-circulaires,
Ex muscle orbiculaire de la bouche (orbiculaire des lèvres)
sphincter externe de l’anus
LesLes
insertions ou attaches des musclesinsertions ou attaches des muscles :
Les muscles
peuvent s'insérer sur les os, les cartilages, les fascias et septums
intermusculaires.
Ces insertions
se font soit directement par les fibres charnues des muscles, soit
par un tendon (lame fibreuse étroite).
Un muscle
s'attache généralement par deux insertions, l'une proche de l'axe
vertébral dite proximale ou origine, l'autre loin de la colonne
vertébrale dite distale ou terminaison.
Ces insertions
peuvent être tour à tour fixes ou mobiles selon le mode d'action
LES ANNEXES DES MUSCLES
•Les fascias sont des enveloppes fibreuses qui entourent les muscles (ex. : le
fascia brachial –aponévrose brachiales- qui enveloppe les muscles du bras).
• Les septums intermusculaires (cloisons intermusculaires) séparent des groupes
de muscles et peuvent etre considérés comme des prolongements des fascias
(ex.:les fascias intermusculaires brachial médial latéral = cloisons intermusculaires
interne et externe).
•Les membranes interosseuses sont des septums tendus entre les os
(ex. :membrane interosseuse antébrachiale).
Fascias, septums intermusculaires et membranes interosseuse déterminent des loges
musculaires.
•Les gaines des tendons :
- fibreuses, elles constituent avec l’os, un canal ostéo-fibreux dans lequel passe le
tendon.
- synoviales , elles sont formées de deux feuillets viscéral et pariétal se réfléchissant
l’un dans l’autre, limitant une cavité virtuelle, favorisent le glissement des tendons.
The end

Contenu connexe

Tendances

Technique radiologique rachis cervical
Technique radiologique rachis cervicalTechnique radiologique rachis cervical
Technique radiologique rachis cervical
wayma
 
Angle pontocérébelleux
Angle pontocérébelleuxAngle pontocérébelleux
Angle pontocérébelleux
Samir Houalef
 
Anatomie veines des membres
Anatomie  veines des membresAnatomie  veines des membres
Anatomie veines des membres
noraeah med
 

Tendances (20)

Le nerf facial
Le nerf facialLe nerf facial
Le nerf facial
 
Anatomie radiologique de l'épaule
Anatomie radiologique de l'épauleAnatomie radiologique de l'épaule
Anatomie radiologique de l'épaule
 
Anatomie de la cheville
Anatomie de la chevilleAnatomie de la cheville
Anatomie de la cheville
 
Biomecanique du rachis
Biomecanique du rachisBiomecanique du rachis
Biomecanique du rachis
 
Anatomie du thorax power point
Anatomie du thorax power pointAnatomie du thorax power point
Anatomie du thorax power point
 
Technique radiologique rachis cervical
Technique radiologique rachis cervicalTechnique radiologique rachis cervical
Technique radiologique rachis cervical
 
FRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUS
FRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUSFRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUS
FRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUS
 
Pathologie de l’appareil locomoteur
Pathologie de l’appareil locomoteurPathologie de l’appareil locomoteur
Pathologie de l’appareil locomoteur
 
Traumato cheville & pied
 Traumato cheville & pied Traumato cheville & pied
Traumato cheville & pied
 
Paralysie des muscles intrinseques
Paralysie des muscles intrinsequesParalysie des muscles intrinseques
Paralysie des muscles intrinseques
 
Anatomie du maxillaire
Anatomie du maxillaireAnatomie du maxillaire
Anatomie du maxillaire
 
Vascularisation-innervation-membre-superieur.pdf
Vascularisation-innervation-membre-superieur.pdfVascularisation-innervation-membre-superieur.pdf
Vascularisation-innervation-membre-superieur.pdf
 
Physiologie respiratoire
Physiologie respiratoirePhysiologie respiratoire
Physiologie respiratoire
 
Angle pontocérébelleux
Angle pontocérébelleuxAngle pontocérébelleux
Angle pontocérébelleux
 
Anatomie veines des membres
Anatomie  veines des membresAnatomie  veines des membres
Anatomie veines des membres
 
Pied et cheville
Pied et chevillePied et cheville
Pied et cheville
 
Anatomie des poumons
Anatomie des poumonsAnatomie des poumons
Anatomie des poumons
 
Traumato hanche
 Traumato hanche Traumato hanche
Traumato hanche
 
Cat devant un polytraumatisme
Cat devant un polytraumatismeCat devant un polytraumatisme
Cat devant un polytraumatisme
 
L’appareil respiratoire ah
L’appareil respiratoire ahL’appareil respiratoire ah
L’appareil respiratoire ah
 

En vedette

Enclouage centro médullaire
Enclouage centro médullaireEnclouage centro médullaire
Enclouage centro médullaire
Léa Tirbisch
 
Sémiologie radiologique de base appareile locomoteur 1
Sémiologie radiologique de base appareile locomoteur 1Sémiologie radiologique de base appareile locomoteur 1
Sémiologie radiologique de base appareile locomoteur 1
Abdelatif Djellab
 
1 anatomie générale membres
1 anatomie générale membres1 anatomie générale membres
1 anatomie générale membres
Elsa von Licy
 
Anatomie Bilan Des Muscles
Anatomie Bilan Des MusclesAnatomie Bilan Des Muscles
Anatomie Bilan Des Muscles
PRIVÉ
 
fractures diaphysaires des os de l'avant bras
fractures diaphysaires des os de l'avant brasfractures diaphysaires des os de l'avant bras
fractures diaphysaires des os de l'avant bras
guest195328
 

En vedette (18)

1 - anatomie generale
1 - anatomie generale 1 - anatomie generale
1 - anatomie generale
 
Le système locomoteur !
Le système locomoteur !Le système locomoteur !
Le système locomoteur !
 
Enclouage centro médullaire
Enclouage centro médullaireEnclouage centro médullaire
Enclouage centro médullaire
 
Sémiologie radiologique de base appareile locomoteur 1
Sémiologie radiologique de base appareile locomoteur 1Sémiologie radiologique de base appareile locomoteur 1
Sémiologie radiologique de base appareile locomoteur 1
 
S9782224031831
S9782224031831S9782224031831
S9782224031831
 
Femur
FemurFemur
Femur
 
Muscles de l avant bras
Muscles de l avant brasMuscles de l avant bras
Muscles de l avant bras
 
1 anatomie générale membres
1 anatomie générale membres1 anatomie générale membres
1 anatomie générale membres
 
Les fractures osseuses
Les fractures osseusesLes fractures osseuses
Les fractures osseuses
 
Les muscles de la main
Les muscles de la mainLes muscles de la main
Les muscles de la main
 
Icono imagerie ecn
Icono imagerie ecnIcono imagerie ecn
Icono imagerie ecn
 
Myologie main et poignet
Myologie main et poignet Myologie main et poignet
Myologie main et poignet
 
Stabilité de l'articulation radio ulnaire distale
Stabilité de l'articulation radio ulnaire distaleStabilité de l'articulation radio ulnaire distale
Stabilité de l'articulation radio ulnaire distale
 
Anatomie générale
Anatomie généraleAnatomie générale
Anatomie générale
 
Anatomie Bilan Des Muscles
Anatomie Bilan Des MusclesAnatomie Bilan Des Muscles
Anatomie Bilan Des Muscles
 
1.Maladies Chroniques
1.Maladies Chroniques1.Maladies Chroniques
1.Maladies Chroniques
 
fractures diaphysaires des os de l'avant bras
fractures diaphysaires des os de l'avant brasfractures diaphysaires des os de l'avant bras
fractures diaphysaires des os de l'avant bras
 
Anatomie 09
Anatomie 09Anatomie 09
Anatomie 09
 

Similaire à L'appareil locomoteur ah

2008 Anatomie descriptive du rachis
2008 Anatomie descriptive du rachis2008 Anatomie descriptive du rachis
2008 Anatomie descriptive du rachis
APRHOC
 
Myo ms 2013 fin
Myo ms 2013 finMyo ms 2013 fin
Myo ms 2013 fin
Toubib Sez
 
Cours 11 tete et cou massif facial et les cavites de la face
Cours 11 tete et cou massif facial et les cavites de la faceCours 11 tete et cou massif facial et les cavites de la face
Cours 11 tete et cou massif facial et les cavites de la face
Ines Jlassi
 
Articulation du genou
Articulation du genouArticulation du genou
Articulation du genou
mesomenia Adr
 
3.Bassin obstétrical.pdf pour votre santé
3.Bassin obstétrical.pdf pour votre santé3.Bassin obstétrical.pdf pour votre santé
3.Bassin obstétrical.pdf pour votre santé
BelatrecheAbdelhadi
 

Similaire à L'appareil locomoteur ah (20)

2008 Anatomie descriptive du rachis
2008 Anatomie descriptive du rachis2008 Anatomie descriptive du rachis
2008 Anatomie descriptive du rachis
 
Poly pcem1-la respiration 2016
Poly   pcem1-la respiration 2016Poly   pcem1-la respiration 2016
Poly pcem1-la respiration 2016
 
Myo ms 2013 fin
Myo ms 2013 finMyo ms 2013 fin
Myo ms 2013 fin
 
l’articulation coxo-fémorale 2022 kheroua .pdf
l’articulation coxo-fémorale 2022 kheroua .pdfl’articulation coxo-fémorale 2022 kheroua .pdf
l’articulation coxo-fémorale 2022 kheroua .pdf
 
Paroi abd
Paroi abdParoi abd
Paroi abd
 
Le système nerveux an ah
Le système nerveux an ah Le système nerveux an ah
Le système nerveux an ah
 
Bassin obstetrical [enregistrement automatique]
Bassin obstetrical [enregistrement automatique]Bassin obstetrical [enregistrement automatique]
Bassin obstetrical [enregistrement automatique]
 
Cours 11 tete et cou massif facial et les cavites de la face
Cours 11 tete et cou massif facial et les cavites de la faceCours 11 tete et cou massif facial et les cavites de la face
Cours 11 tete et cou massif facial et les cavites de la face
 
Articulation du genou
Articulation du genouArticulation du genou
Articulation du genou
 
3.Bassin obstétrical.pdf pour votre santé
3.Bassin obstétrical.pdf pour votre santé3.Bassin obstétrical.pdf pour votre santé
3.Bassin obstétrical.pdf pour votre santé
 
LA CAGE THORACIQUE.pptx
LA CAGE THORACIQUE.pptxLA CAGE THORACIQUE.pptx
LA CAGE THORACIQUE.pptx
 
anatomie poule ostéologie résume en français .pdf
anatomie poule ostéologie résume en français  .pdfanatomie poule ostéologie résume en français  .pdf
anatomie poule ostéologie résume en français .pdf
 
Osteologie cranio faciale
Osteologie cranio facialeOsteologie cranio faciale
Osteologie cranio faciale
 
Anatomie pour le mouvement
Anatomie pour le mouvementAnatomie pour le mouvement
Anatomie pour le mouvement
 
Topographie musculaire de la paroi abdominale
Topographie musculaire de la paroi abdominaleTopographie musculaire de la paroi abdominale
Topographie musculaire de la paroi abdominale
 
appareil-respiratoire.ppt
appareil-respiratoire.pptappareil-respiratoire.ppt
appareil-respiratoire.ppt
 
le syndrome pyramidal(last).pptx
le syndrome pyramidal(last).pptxle syndrome pyramidal(last).pptx
le syndrome pyramidal(last).pptx
 
anatomie.VASCULARISATION DU MEMBRE INFERIEUR.pdf
anatomie.VASCULARISATION DU MEMBRE INFERIEUR.pdfanatomie.VASCULARISATION DU MEMBRE INFERIEUR.pdf
anatomie.VASCULARISATION DU MEMBRE INFERIEUR.pdf
 
Fracture luxationperilunarienneducarpe-141111144216-conversion-gate02
Fracture luxationperilunarienneducarpe-141111144216-conversion-gate02Fracture luxationperilunarienneducarpe-141111144216-conversion-gate02
Fracture luxationperilunarienneducarpe-141111144216-conversion-gate02
 
Techniques d’exploration d’imagerie de la jambe
Techniques d’exploration d’imagerie de la jambeTechniques d’exploration d’imagerie de la jambe
Techniques d’exploration d’imagerie de la jambe
 

L'appareil locomoteur ah

  • 2. APPAREIL LOCOMOTEUR I- SYSTÈME OSSEUX II- SYSTÈME ARTICULAIRE III- SYSTÈME MUSCULAIRE
  • 3. I- LE SQUELETTE : SYSTÈME OSSEUX  DEFINITION : Les os organes vivants, blanchâtres et durs.  FONCTION : - Statique : Soutien et Protection - Dynamique : Insertion musculaire  Reserve minérale  Moelle rouge : Formation des cellules sanguines
  • 4. LE SQUELETTE  le squelette axial Tête, Thorax et colonne vertébrale  le squelette appendiculaire. Membres
  • 5. La tête Divisée en crâne et face. Le crâne : 8 os  - frontal  - ethmoïde  - sphénoïde  - occipital  - 2 temporaux  - 2 pariétaux La face : 14 os  La mâchoire supérieure : 13 os  . Le vomer  . Le maxillaire (2)  . Le palatin (2)  . Os lacrymal (2)  . Le cornet nasal inférieur (2)  . Os nasal (2)  . Os zygomatique (2)  La mâchoire inférieure : 1 os (Mandibule)
  • 6. (vue latérale droite) (vue supéro-latérale droite) •Chacune de ces parties est constituée par plusieurs os •Certains os sont « à cheval » entre crâne et massif facial
  • 9. DEFINITION ° axe central du squelette (vertébrés) ° situé au niveau de la partie médiane et dorsales du cops ° formée par l’empilement d’éléments identiques, appelés vertèbres, sur lesquels s’appuient les autres pièces osseuses.
  • 10. Chaîne osseuse articulée.  Colonne mobile: 24 vertèbres libres.  Colonne fixe: Sacrum et coccyx. Cinq étages: Cervical, thoracique, lombaire, sacré, coccygien. Courbures sagittales: lordoses- cyphoses. De face, la colonne vertébrale est rectiligne. De profil elle présente des courbures. On parle de lordose quand la concavité est postérieure (cervicale et lombaire) et de cyphose quand la concavité est antérieure (thoracique et sacrée) LA COLONNE VERTÉBRALE
  • 11. Colonne mobile : 24 vertèbres libres -7 cervicales C1-C7 C1 atlas C2 axis -12 Thoraciques T1-T12 (Dorsales) -5 Lombaires L1-L5 Colonne fixe : -Sacrum 5 vertèbres sacrées soudées S1-S5 -Coccyx 4 ou 5 vertèbres coccygiennes soudées
  • 12. I - VERTEBRE TYPE A - Corps vertébral B - Arc vertébral C - Processus vertébraux D - Foramen vertébral A B B C C C C C CD
  • 13. I - VERTEBRE TYPE A - Corps vertébral B - Arc vertébral C - Processus vertébraux D - Foramen vertébral Chaque vertèbre comprend un corps (partie antérieure ou frontale) et une arche (partie postérieure, ou arrière). Le corps de chaque vertèbre de la colonne soutient le poids des vertèbres précédentes (et du crâne), alors que l'arche sert à former une sorte de canal le long de la colonne pour enfermer et protéger la moelle épinière. Chaque vertèbre possède un trou (ouverture) dans chaque apophyse transverse (protubérance latérale). L'arche de la vertèbre possède une petite bosse ou proéminence, appelée tubercule antérieur. Les tubercules antérieurs de la sixième vertèbre cervicale sont particulièrement grands et sont appelés tubercules carotidiens.
  • 14. I - VERTEBRE TYPE A - Corps vertébral  Médian  Ventral  Massif  Elément clé de la statique vertébrale  Les corps vertébraux sont séparés par un disque intervertébral
  • 15. I - VERTEBRE TYPE B - Arc vertébral  2 Pédicules, - Antéro-postérieurs, - Pont d’union avec le corps  2 Lames, -Se dirigent en arrière et en dedans, -Se réunissent entre elles - -
  • 16. I - VERTEBRE TYPE C - Processus vertébraux  2 Processus transverses, Latéraux  4 Processus articulaires - 2 supérieurs et 2 inférieurs - Les processus articulaires s’articulent entre eux formant la colonne des processus articulaires 1 Processus épineux, - impair, médian, dorsal, palpable. - - -
  • 17. I - VERTEBRE TYPE D - Foramen vertébral Est limité par la face dorsale du corps vertébral en avant et l’arc vertébral en arrière. L’ensemble des foramens vertébraux forme le Canal Vertébral - -
  • 18. I - VERTEBRE TYPE
  • 19. II A– Colonne fixe Os impair et médian -Le sacrum est la fusion des 5 vertèbres sacrales -Le coccyx est la fusion des 4 à 6 éléments coccygiens
  • 20. II A– Colonne fixe Os impair et médian
  • 21. II A– Colonne fixe Os impair et médian -(a) La base du sacrum s’articule avec le disque inter-vertèbral lombo-sacral -(b) Les ailes du sacrum s’articulent avec les os coxaux par les surfaces auriculaires -(c) Le somment du sacrum s’articule avec la base du coccyx -Les processus articulaires supérieurs avec les processus articulaires inférieurs de la vertèbre L5 a c b
  • 22. II A– Colonne fixe Os impair et médian La face ventrale (pelvienne) du sacrum es lisse, (x)Les 4 foramen sacraux ventraux laissent passer les rameaux ventraux des nerfs spinaux sacraux, Les 4 foramen sacraux dorsaux laissent passer les rameaux dorsaux des nerfs spinaux sacraux, Le 5éme nerf spinal sacral nait entre le sacrum et le coccyx. x
  • 23. II B– Colonne mobile -Les vertèbres cervicales, thoraciques et lombales forment la colonne mobile - La charnière lombo-sacrée est la jonction entre la partie mobile et la partie fixe
  • 24. II B– Colonne mobile IIB1- colonne cervicale 7 vertèbre cervicales -Atlas, Axis et la 7éme ont des caractéristiques morphologiques propres -Atlas et Axis constituent la charnière crânio-vertébrale -4 vertèbres cervicales types (ou modales)
  • 25. Les vertèbres cervicales sont les sept premières vertèbres (en haut) de la colonne vertébrale : -La première vertèbre cervicale est l'atlas, ainsi nommée car c'est elle qui porte directement le poids du crâne. -La seconde vertèbre cervicale s'appelle l'axis, car elle intervient dans les mouvements de rotation du crâne en permettant à l'atlas de pivoter au-dessus d'elle. - Les cinq autres vertèbres cervicales n'ont pas de nom mais sont appelées par leur numéro II B– Colonne mobile IIB1- colonne cervicale
  • 26. IIB1- colonne cervicale • la vertèbre modale C3-C4-C5-C6 -Corps vertébral rectangulaire, présentant un crochet (uncus) -Le foramen vertébral est triangulaire à base ventrale -Le pédicule s’insère sur la face latérale du corps vertébral • les processus transverses sont orientés en avant - Constituent les gouttières transversaires où chemine le nerf spinal cervical correspondant - Chaque gouttière est perforée d’un foramen transversaire pour le passage de l’artère vertébrale, de son plexus veineux et du nerf vertébral
  • 27. IIB1- colonne cervicale • Les processus articulaires sont dirigés verticalement •L’articulation supérieur s’articule avec l’articulation inférieure •Les surfaces articulaires sont planes (articulation plane) •Orientées à 45° •Articulaire supérieure regarde en haut et en arrière •Mouvement de flexion- extension et de latéralité
  • 28. IIB1- colonne cervicale • Lames •Plus longues que haute •Processus épineux •Primatiques triangulaires •Longs •Inclinés en bas, en arrière •Le sommet est bifide, bituberculeux-Le processus épineux de C7 est long, uni-tuberculeux, proéminent, facilement palpable
  • 29. IIB2- colonne thoracique 12 Vertèbres -s’articulent avec les cotes -Constituent le squelette du thorax avec les cotes et le sternum -ROLE : fonction respiratoire la vertèbre modale T4-T8 Corps vertébral est un demi-cylindre il présente deux demi-facettes articulaires costales supérieure et inférieure situées sur la face latérale.
  • 30. IIB2- colonne thoracique -(a)le foramen vertébral est cylindrique -(b)le pédicule s’incère sur la face postérieure du corps vertébral *il se dirige franchement en arrière -(c)la lame est aussi haute que large -(d)les processus articulaires sont dirigés verticalement -(e)la facette articulaire supérieure s’oriente franchement en arrière, à peine en haut et en dehors a b c c d d e - la flexion-extension est limitée. - l’inclinaison latérale et la rotation atteignent une certaine amplitude
  • 31. IIB3- colonne lombale 5 vertèbres -Transmettent au bassin tout le poids du tronc -Forme le squelette de l’abdomen (avec le grand bassin ou pelvis major) La vertèbre modale L2-L3-L4 -Le corps vertébral est réniforme -Le foramen vertébral est triangulaire
  • 32. - Les côtes (12 PAIRES) trois groupes. 1er groupe : les vraies côtes. 2ème groupe : les fausses côtes. 3ème groupe : les fausses côtes. - Le sternum SQUELETTE DU THORAX : LES CÔTES ET LE STERNUM
  • 33. - Les côtes (12 PAIRES) trois groupes.  1er groupe : les vraies côtes. Elles s’articulent en arrière avec la colonne thoracique et en avant avec le sternum. Ce sont les 7 premières côtes.  2ème groupe : les fausses côtes. Elles s’articulent en arrière avec la colonne thoracique. En avant elles s’unissent à une pièce cartilagineuse qui s’articulera avec le sternum. Ce sont la 8ème , 9ème et 10ème côtes.  3ème groupe : les fausses côtes. C. flottantes Elles s’articulent en arrière avec la colonne thoracique. Leurs bouts distaux sont libres. Ce sont les 11ème et 12ème côtes. - Le sternum SQUELETTE DU THORAX : LES CÔTES ET LE STERNUM
  • 34.
  • 35.
  • 36.
  • 37. La tête d’une cote type s’articules avec la fossette costale supérieure de la vertèbre thoracique de même numéro (par sa surface articulaire Inférieure), la fossette costale inférieure de la vertèbre sus-jacente (par sa surface supérieure), et le disque intervertébral séparant les deux vertèbres. Le tubercule costal s’articule avec le processus transverse de la vertèbre de même numéro.
  • 38. LE SQUELETTE APPENDICULAIRELE SQUELETTE APPENDICULAIRE Membre thoracique (SUP.) Membre pelvien (INF.)
  • 39. LES MEMBRES THORACIQUES a- Ceinture du membre thoracique : Scapula(omoplate)en arrière et clavicule en avant b- Bras : humérus c- Avant-bras : radius et cubitus (ulna) d- Main carpe métacarpe doigts
  • 40. Main  Carpe : 8 os - Une rangée proximale 1ère: de dehors en dedans scaphoïde, lunatum(semi lunaire), triquetrum (pyramidal), pisiforme - Une rangée distale 2ème: de dehors en dedans trapèze, trapézoide, capitatum (grand os), hamatum(os crochu)  Métacarpe  Doigts
  • 41. Main  Carpe : 8 os - une Rangée proximale : de dehors en dedans scaphoïde, lunatum(semi lunaire), triquetrum (pyramidal), pisiforme - Une rangée distale : de dehors en dedans trapèze, trapézoide, capitatum (grand os), hamatum(os crochu)  Métacarpe : 5 métacarpiens de I à V de dehors en dedans  Doigts : phalanges (proximale, moyenne, distale) sauf le pouce qui n’en a que 2
  • 42. 1. Premier métacarpien (pouce) 2. Deuxième métacarpien (index) 3. Troisième métacarpien 4. Quatrième métacarpien 5. Cinquième métacarpien (auriculaire) A.   Radius                        C. Scaphoïde B.   Cubitus                       D. Trapèze E. Trapézoïde F. Grand os G. Semi-lunaire H. Pyramidal I. Os crochu
  • 43. SQUELETTE DE LA MAIN DROITE VUE ANTERIEURE 1 SCAPHOIDE 2 SEMI LUNAIRE 3 PYRAMIDAL 4 PISIFORME 5 TRAPEZE 6 TRAPEZOIDE 7 OS CAPITATUM 8 OS CROCHU 9 1ER METACARPIEN 9 9 9 9 10 PHALANGE PROXIMALE 11 PHALANGE MOYENNE 12 PHALANGE DISTALE
  • 44. LES MEMBRES PELVIENS a- Ceinture du membre pelvien : os coxal b- Cuisse : fémur, Patella c- Jambe : tibia, fibula d- Pied :
  • 45. Pied : SQUELETTE DU PIED DROIT VUE SUPERIEURE  Tarse : 7 os.  Tarse dorsal ou postérieur : 1 talus (Astragale) et 2 Calcaneus (Calcanéum)  Tarse ventral ou antérieur : 3 Os Naviculaire (scaphoïde) en dedans, 4 cuboïde en dehors, 5,6 et 7 cunéiformes (médial, intermédiaire, latéral ) en avant  Métatarse : 8 Les métatarsiens de I à V de dedans en dehors  Orteils : 9,10 et 11phalanges (proximale, moyenne, et distale) - sauf le gros orteil qui n’en a que 2
  • 46. BASSIN  L’ensemble constitué par les 2 os coxaux , le sacrum et le coccyx prend le nom de bassin
  • 47.  L’os hyoïde, os cervical antérieur non articulé avec le reste du squelette  Les osselets de l’oreille moyenne : Le malleus (marteau), l’incus (enclume), et le stapès (étrier)  Au total , les os sont au nombre de 206 (200+ les osselets de l’oreille)
  • 48. CLASSIFICATION DES OS  Trois grands groupes :  Les os longs  Les os plats  Les os courts
  • 49. Les os longs Dans ce groupe, une dimension prédomine largement sur les deux autres. Ils présentent  2 extrémités ou épiphyses  Une zone lie ces deux parties, c’est la métaphyse.  Un corps ou diaphyse. l’humérus Diaphyse Epiphyse Métaphyse
  • 50. LES OS PLATS Exp: la scapula Dans ce groupe, deux dimensions prédominent largement sur la troisième.
  • 51. LES OS COURTS Exp : Le talus  Dans ce groupe, les trois dimensions sont équivalentes.
  • 53. On distingue : Le périoste: Membrane fibreuse conjonctivo- élastique protectrice et nourricière qui recouvre comme un manchon l’os sauf au niveau des épiphyses qui sont recouverts de cartilage. Il est richement vascularisé et innervé et donne insertion aux muscles et tendons Os compact Périoste Le canal médullaire Os spongieux
  • 54. L’os compact: est une subtance dure, dense et blanche. Son épaisseur est variable en fonction des types des os. Pour les os longs, il est très épais au niveau de la diaphyse et appelé os cortical. Au niveau des épiphyses, il est mince, et recouvre un os spongieux. Quant aux os courts et plats, l’os compact constitue une pellicule qui couvre l’ensemble de l’os, à l’intérieur duquel on trouve de l’os spongieux Os compact Périoste Le canal médullaire Os spongieux
  • 55. L’os spongieux Se trouve au niveau des épiphyses des os longs, et au niveau des corps des os plats et de la majorité des os courts. Il est constitué d’un enchevêtrement de travées osseuses entre lesquelles se trouve la moelle osseuse. Les Travées osseuses Constituent des lignes de force reliant deux corticales. Elles peuvent être organisées en faisceaux, permettant le renforcement des os. Leurs enchevêtrements délimitent des alvéoles qui contiennent la moelle osseuse.
  • 56. La croissance osseuse La croissance osseuse se fait par deux phénomènes : Métaphysaire : les métaphyses permettent la croissance en longueur des os. Périosté : le périoste permet la croissance transversale de l’os. Le périoste constitue l’élément principal de réparation dans le cas de fractures en développant des cals périostés
  • 57. II- LES ARTICULATIONS  ARTHROLOGIE  On entend par articulation ou jointure l'ensemble des moyens permettant l'union de deux ou plusieurs pièces osseuses ou cartilagineuses voisines.
  • 58. Classification des articulations On les classe en trois grands groupes :  Articulations fibreuses : « immobiles » Les degrés de mobilité sont pratiquement nuls. (Synarthroses)  Articulations cartilagineuses : « semi-mobiles » les degrés de mobilité sont peu importants. (Amphiarthroses)  Articulations synoviales : « mobile » sont douées de grandes amplitudes de mouvement. (Diarthroses)
  • 59. Articulations fibreuses Syndesmose Exemple articulation tibio-fibulaire distale. Du tissu fibreux s’interpose entre deux os.
  • 60. P P FF P F T S O Articulations fibreuses : Sutures : elles correspondent aux zones de remodelage osseux sphéno-frontale sphéno-squameuse squameuse pariéto-mastoïdienne lambdoïde sagittale sphéno-pariétale
  • 61. Articulations fibreuses Gomphose : Unit une dent à une alvéole dentaire par du tissu fibreux
  • 62. Articulations cartilagineuses Symphyse : c’est une articulation fibro-cartilagineuse. Exemple : articulations inter-vertébrales. L’amplitude articulaire est obtenue grâce à la sommation des différentes mobilités de nombreux étages
  • 63.
  • 64.  Se sont des articulations très mobiles.  Une articulation synoviale est dotée d’une cavité articulaire contenant du liquide synovial, permettant de grandes amplitudes articulaires. 1 extrémité osseuse 2 surface articulaire(cartilage) 3 capsule articulaire 4 membrane synoviale 5 cavité articulaire Articulations synoviales articulation synoviale type
  • 65. Les constituants d’une articulation synoviale Les surfaces articulaires :  Les surfaces articulaires osseuses  Le bourrelet articulaire, annulaire (6) (Exp: bourrelet glénoidal de l’art scapulo-humérale)  Le ménisque articulaire (6) (Exp Articulation du genou)  Le disque articulaire (6) (Exp Art. temporo-mandibulaire)
  • 66. Les moyens d’union :  La capsule articulaire  Membrane fibreuse « externe » &  Membrane synoviale (synovie) « interne »  Les ligaments  Membrane fibreuse de la capsule épaissie  Capsulaires: Exp : Ligament collatéral tibial Les constituants d’une articulation synoviale
  • 67. Articulations sphéroïdes Segments de sphère. C’est le type d’articulation le plus mobiles. Exemple : articulation de l’épaule.
  • 69. Articulations en selle: Surface en forme de selle (exemple articulation trapézo-métacarpienne).
  • 70. Articulation bicondylaire : Exemple : genou: l’articulation fémoro- tibiale en flexion en extension
  • 71. Articulations trochléennes (ginglymes) : Surface en forme de poulie (exemple articulation huméro-ulnaire). La mobilité n’est permise que dans un seul plan, le plan sagittal : flexion et extension. articulation du coude droit. Vues de face en extension et latérale droite en flexion radiographies du coude droit de face et de profil montrant une luxation.
  • 72. Articulation trochoïdes Segments de cylindre, exemple articulation radio-ulnaire.
  • 73. Articulations planes Surfaces planes, exemple articulation acromio- claviculaire.
  • 74. Les fibro-cartilages : Certaines articulations synoviales n’ont pas une bonne congruence. Afin d’améliorer la cooptation articulaire nous trouvons des fibrocartilages, qui ne sont pas vascularisés. Le ménisque Quand les deux faces de ce fibrocartilage sont libres, on parle de ménisque. Exemple : le genou. Le ménisque a la forme d’un croissant, triangulaire à la coupe.
  • 75. Les fibro-cartilages Le bourrelet : Quand le fibrocartilage permet un élargissement de la surface articulaire et adhère fortement au pourtour de la cavité articulaire, on parle de bourrelet. Exemple : l’épaule. Le bourrelet est circulaire, il est également triangulaire à la coupe. coupe frontale de l’articulation scapulo- humérale droite
  • 76. MECANIQUE ARTICULAIREMECANIQUE ARTICULAIRE Les mouvements simples (axe de référence) : - axe transversal : flexion-extension - axe antéro-postérieur : abduction-adduction - axe longitudinal : rotation médiale et latérale.
  • 77. ARTICULATIONS DU SQUELETTE AXIAL  Articulations unissant les os de la tête sont fixes à l’exception de la double articulation temporo- mandibulaire  Art unissant la tête à la première vertebre cervicale au niveau de l’articulation atlanto-occipitale (occipito-atloidienne)  Art unissant les côtes en arrière avec la colonne VT (Art costo-vertébrales) et en avant avec le sternum (Art sterno-costales)
  • 78.
  • 79. ARTICULATIONS DU MEMBRE THORACIQUE  Clavicule avec sternum : Sterno-claviculaire  Clavicule avec scapula : Acromio-claviculaire  Humérus avec les 2 os de l’avt bras: Art huméro radiale et Art huméro ulnaire  Entre les é os de l’avt bras: Radio-ulnaires proximale et distale  Avt bras et poignet : radio carpienne  Nombreuses articulations unissant les os de la main
  • 80.
  • 81. ARTICULATIONS DU MEMBRE PELVIEN  Os coxal et sacrum : sacro-iliaque  Entre les 2 os (coxal droit et gauche): Symphyse pubienne  Os coxal et fémur (coxo-fémorale)  Genou : fémoro-tibiale et fémoro-patellaire  Les deux os de la jambe: tibio-fibulaire proximale et distale  Jambe et pied : Art talo-crurale (tibio-astragalienne)  Nombreuses articulations unissant les os du pied
  • 82.
  • 83. III- LE SYSTEME MUSCULAIRE L’étude des muscles constitue la myologie. Les muscles sont des formations anatomiques qui ont la propriété de se contracter sous l’effet d’un stimulus
  • 84. Types de muscles: On les classe en trois grands groupes. Les muscles de la vie de relation : Les muscles du squelette ou muscles somatiques. Ce sont les muscles volontaires (innervation cérébro-spinale, sous le contrôle de la volonté). Il s’agit de muscles rouges et striés. Les muscles de la vie végétative : Les muscles des viscères (par exemple: estomac, intestin, vaisseaux sanguins …). Ce sont des muscles involontaires (innervation neuro-végétative, échappant au contrôle de la volonté). Ce sont des muscles blancs et lisses. Le muscle cardiaque (myocarde) : II est rouge et strié mais il n'est pas sous le contrôle de la volonté. (SNV)
  • 85. FORME: On distingue: Les muscles longs ainsi nommés car une dimention, la longueur prédomine sur les deux autres Ex le muscle brachial (brachial antérieur) Ex le mucle droit de l’abdomen (grand droit)
  • 86. FORME: Les muscles larges longueur et largeur prédominent sur l’épaisseur, Ex muscle oblique externe de l’abdomen (grand oblique) Les muscles courts don’t les trois dimentions sont en rapport et de peu d’importance, Ex muscle court abducteur du pouce.
  • 87. SPHINCTER EXTERNE DE L’ANUS FORME: Muscles annulaires composés de fibres circulaires ou semi-circulaires, Ex muscle orbiculaire de la bouche (orbiculaire des lèvres) sphincter externe de l’anus
  • 88. LesLes insertions ou attaches des musclesinsertions ou attaches des muscles : Les muscles peuvent s'insérer sur les os, les cartilages, les fascias et septums intermusculaires. Ces insertions se font soit directement par les fibres charnues des muscles, soit par un tendon (lame fibreuse étroite). Un muscle s'attache généralement par deux insertions, l'une proche de l'axe vertébral dite proximale ou origine, l'autre loin de la colonne vertébrale dite distale ou terminaison. Ces insertions peuvent être tour à tour fixes ou mobiles selon le mode d'action
  • 89.
  • 90. LES ANNEXES DES MUSCLES •Les fascias sont des enveloppes fibreuses qui entourent les muscles (ex. : le fascia brachial –aponévrose brachiales- qui enveloppe les muscles du bras). • Les septums intermusculaires (cloisons intermusculaires) séparent des groupes de muscles et peuvent etre considérés comme des prolongements des fascias (ex.:les fascias intermusculaires brachial médial latéral = cloisons intermusculaires interne et externe).
  • 91. •Les membranes interosseuses sont des septums tendus entre les os (ex. :membrane interosseuse antébrachiale). Fascias, septums intermusculaires et membranes interosseuse déterminent des loges musculaires. •Les gaines des tendons : - fibreuses, elles constituent avec l’os, un canal ostéo-fibreux dans lequel passe le tendon. - synoviales , elles sont formées de deux feuillets viscéral et pariétal se réfléchissant l’un dans l’autre, limitant une cavité virtuelle, favorisent le glissement des tendons.
  • 92.