Publicité

Le foie _v_biliaires_panc

12 Dec 2012
Publicité

Contenu connexe

Publicité

Le foie _v_biliaires_panc

  1. Appareil Digestif Foie, Pancréas, et Vésicule biliaire
  2. Foie, Pancréas, et Vésicule biliaire
  3. LE FOIE Généralités • C’est le plus gros organe du corps humain, • 1 à 2,5 kg (900 g de sang) • Situé dans la loge sous phrénique droite • Entouré d’une capsule conjonctive, la capsule de GLISSON. • A partir du hile la capsule envoie de nombreuses travées conjonctives qui délimitent des lobules (1 mm Ø)dans le parenchyme hépatique.
  4. Sur la face inférieure se trouve l’hile du foie : entrée ou sortie des vaisseaux hépatiques : Artère hépatique ; Veine porte ; Canal hépatique (biliaire) ; Lymphatiques et Nerfs.
  5. HISTOLOGIE ESPACES PORTO-BILIAIRES DE KIERNAN Les branches des vaisseaux, canaux biliaires et nerfs cheminent dans le conjonctif des espaces porto-biliaires ou espaces de KIERNAN
  6. Foie; H Espace Porte L A PV= Veine Porte L H A = Artère Hépatique B = Canal biliaire L= Vesseaux Lymphatiques A S = capillaires sinusoïdes B H = hépatocytes H S S
  7. Le PARENCHYME Le parenchyme HÉPATIQUE Lobules hépatiques hépatique est constitué de lames de cellules épithéliales qui rayonnent à partir de la veine centrolobulaire, et prennent sur les coupes un aspect de travées cellulaires, les travées de Veine centrolobulaire REMAK . Chaque travée est un alignement d’hépatocytes. Espace de Kieran
  8. Lobule hépatique et espace porte Veine porte Artère hépatique Canal biliaire Limites d’un lobule Espace porte Veine centolobulaire
  9. Au sommet de chaque lobule du foie il y a une veine centrolobulaire qui collecte le sang. Le sang hépatique gagne ensuite la veine cave inférieure. Lobule hépatique
  10. Lobule hépatique Canal biliaire cellule de Kupffer hépatocytes Branche de la Branche de capillaires veine Veine porte l’artère hépatique sinusoïdes centrolobulaire
  11. Le PARENCHYME HÉPATIQUE Travée de Remak Espace de Kiernan Canalicule biliaire Artère hépatique Veine porte Canal biliaire Veine centrolobulaire cholangiole Capillaire radié Les canalicules biliaires aboutissent au canal biliaire de l’espace de KIERNAN par l’intermédiaire de petits canaux, les passages de HERING ou cholangioles.
  12. Hépatocytes MO Les hépatocytes, cellules polygonales, 20-25 µm de diamètre, 1 à 2 noyaux centraux, arrondis, avec nucléole, cytoplasme PAS+ Corps de (présence de glycogène), et Berg mottes basophiles (corps Noyau de BERG). Glycogène PAS +
  13. Hépatocyte en Microscopie Electronique Espace de Disse Microvillosités L’hépatocyte est une cellule riche en Canalicule organites : biliaire Golgi, REG, REL, lysosomes, Desmosome péroxysomes, mitochondries, grains de glycogène, Espace de Disse pigments. Endothélium d’un capillaire radié
  14. • Les hépatocytes sont liés entre eux par des desmosomes , des jonctions Gap et des interdigitations.
  15. Canalicules biliaires En MO, l’imprégnation argentique, met en évidence les canalicules biliaires, espaces ménagés entre hépatocytes adjacents. En ME, le canalicule biliaire est un espace intercellulaire large, entre deux hépatocytes, limité par des jonctions serrées, et sans paroi propre
  16. Foie – injection des Canalicules biliaires
  17. Foie : Canalicules biliaires (B); mitochondries (Mi); réticulum endoplasmique (RE) ; Golgi (Go) ; ME à transmission B Mi Go Go Noyau
  18. Les canalicules biliaires aboutissent au canal biliaire de l’espace de KIERNAN par l’intermédiaire de petits canaux, les passages de HERING ou cholangioles. En ME, les passages de HERING sont bordés par des cellules épithéliales pauvres en organites.
  19. Foie Hepatocytes (B) et canalicules biliaires (C)
  20. Les capillaires radiés Les travées d’hépatocytes sont espacées par des capillaires à direction radiaire. Autour des capillaires radiés et de la veine centrolobulaire, il y a un tissu conjonctif fibreux constitué de fibres de réticuline, les fibres grillagées. Les capillaires radiés, anastomosés en réseau, contiennent sang veineux des branches de la veine porte et sang artériel des branches de l’artère hépatique. La veine centrolobulaire reçoit le sang des capillaires radiés
  21. Capillaires Sinusoïdes du S foie = S K K Cellules de Kupffer = K E Endothelium=E
  22. Circulation sanguine dans le lobule hépatique Système porte veineux Intestins, rate pancréas Veine cave inf. Veine porte Veine sus hépatique Artère hépatique
  23. Circulation sanguine est centripète. Le sang venant des Circulation dans le lobule espaces de KIERNAN va vers la hépatique veine centrolobulaire (VCL). Circulation double : une Circulation biliaire Centrifuge branche de l’artère hépatique (AH) nourricière, et une branche de la veine porte (VP) fonctionnelle. Circulation biliaire est centrifuge, les canalicules biliaires déversent leur contenu dans l’espace de KIERNAN, allant du canalicule au canal biliaire (CB), en traversant le passage de Herring (H). Circulation Sanguine Centripète
  24. Hepatocytes ; canalicules biliaires (flèches)) ; capillaires sinusoïdes (S)
  25. La face de l’hépatocyte dirigée vers le capillaire radié présente des microvillosités et des vésicules de pinocytose. Capillaire radié Les capillaires radiés sont des sinusoïdes à paroi discontinue. Les cellules endothéliales présentent des pores diaphragmés, et sont séparées des hépatocytes par Hépatocyte l’espace de DISSE. Espace de Disse
  26. Foie: Espace de Disse = Di ; capillaire sinusoïde = Si, entouré d’un endothelium fenestré = f (flèches); ME à transmission
  27. • Cellule volumineuse, fait saillie Cellules de dans lumière vasculaire. KUPFFER • Membrane plasmique hérissée de microvillosités, cytoplasme riche en lysosomes. • Rôle de macrophage: phagocyte débris cellulaires, bactéries, hémosidérine, hématies âgées; • Rôle dans l’immunité: présentation de l’Antigène aux lymphocytes du sang; • Peut capter et dégrader les triglycérides
  28. • Les cellules de ITO ou Les cellules de ITO cellules péri-sinusoïdales se rencontrent dans l’espace de DISSE; • Contiennent des inclusions lipidiques. • Stockent les lipides et la vitamine A, et sécrètent aussi le collagène
  29. LOBULE PORTO BILIAIRE Le lobule porto biliaire, est un triangle centré par un espace porte et dont les sommets sont constitués par trois veines centro- lobulaires (V). (B) = canal biliaire.
  30. ACINUS HÉPATIQUE C’est la zone qui entoure un espace de KIERNAN. L’acinus est subdivisé en 3 zones. Près de l’espace de KIERNAN, l’activité des hépatocytes est maximale, irriguée par du sang riche en Oxygène. La Zone proche des veines centro-lobulaires moins bien irriguée, est plus sensible aux toxiques, l’activité des hépatocytes est minimale. Entre les deux il y a une zone V = veine centrolobulaire intermédiaire. Chaque espace H = artère hépatique de KIERNAN est entouré de trois acini.
  31. HISTOPHYSIOLOGIE DU FOIE • Le foie reçoit 1,5 litres de sang par mn dont 75 % de sang portal, et 25 % de sang artériel. • Le foie secrète 0,6 à 1 litre de bile par jour. • Les hépatocytes jouent d’importants rôles métaboliques: endocrines et exocrines
  32. RÔLE ENDOCRINE Grâce à son équipement enzymatique le foie participe à la régulation du métabolisme des glucides. Suite à un repas le glucose qui passe dans le sang provoque une augmentation de la GLYCEMIE. Le sucre en excès est stocké dans l’hépatocyte sous forme de glycogène. Entre les repas, le glycogène hépatique est libéré sous forme de glucose qui rejoint le sang pour compenser le manque de glucose sanguin.
  33. Métabolisme protides : PROTIDEMIE • Les AA absorbés au niveau de l’intestin subissent une désamination dans l’hépatocyte en produisant de l’urée, celle-ci passe dans le sang et s’élimine par le rein. • A partir des AA absorbés au niveau de l’intestin, les hépatocytes synthétisent des protéines et des glycoprotéines de structure de l’hépatocyte, et des protéines plasmatiques qui passent ensuite dans le sang. • Exemples : Albumine ; Globulines ; Fibrinogène; Transferrine ; Facteurs de Coagulation.
  34. Métabolisme des lipides • Les chylomicrons absorbés par intestin contiennent un mélange de lipides: Acides Gras; Phospholipides; Cholestérol et Triglycérides. • Leur dégradation dans l’hépatocyte donne des corps cétoniques. Les lipides peuvent servir pour fournir de l’énergie (mitochondries), à donner du glycogène (néoglucogenèse), ou produire des lipoprotéines (VLDL) • Le cholestérol absorbé par intestin ou synthétisé par hépatocyte sert à la synthèse d’acides biliaires ou bien il est estérifié dans plasma.
  35. Rôle de l’hépatocyte dans l’immunité. Capacité de régénération L’hépatocyte peut • Le foie est capable de capter l’IgA d’origine régénération après intestinale qui circule chirurgie (hépatectomie dans sang et la reverser partielle) et après lésion dans la bile. par toxiques (alcool, chloroforme, CCl4) ou par virus (hépatite)
  36. SÉCRÉTION EXOCRINE DU FOIE Dans les canalicules biliaires, la bile liquide jaunâtre contenant : eau, électrolytes, cholestérol, sels biliaires, et pigments biliaires. Sa sécrétion est continue, stockage dans vésicule biliaire. 90 % de la bile sont réabsorbés par le sang à partir de l’intestin via l’hépatocyte (cycle entéro- hépatique). 10 % sont synthétisés par l’hépatocyte
  37. CHOLESTÉROL & SELS BILIAIRES • Absorbé par l’hépatocyte (chylomicrons), ou synthétisé par l’hépatocyte , le cholestérol sert à la synthèse des sels biliaires. • Les sels biliaires (acides biliaires + Na) sont absorbés par l’hépatocyte et synthétisés par l’hépatocyte ; • Le cholestérol donne l’acide cholique et l’acide désoxycholique qui sont conjugués à la glycine et à la taurine (rôle : émulsification des graisses dans la lumière intestinale, il permettent l’action des lipases pancréatiques).
  38. PIGMENTS BILIAIRES • La dégradation de l’hémoglobine par les cellules de KUPFFER donne l’hème + fer. • Dans le plasma l’hème est transformé en Biliverdine, puis en Bilirubine indirecte. Après son absorption par l’hépatocyte, elle est conjuguée en bilirubine directe et passe dans les canalicules biliaires. • Dans l’intestin la bilirubine directe est transformée en stercobilinogène incolore, puis en stercobiline orangée (couleur des selles). • Le stercobiline peut être réabsorbé par l’intestin, et passer dans le sang. Il est alors éliminé par le rein (urobilinogènes-urobilines).
  39. Aspect macroscopique d’un foie de cirrhose
  40. Foyers de régéneration anormale et de fibrose dans un foie Cirrhose
  41. Voies biliaires extra-hépatiques
  42. Voies biliaires extra-hépatiques Col Canal cholédoque VÉSICULE Canal cystique BILIAIRE Corps Canal cholédoque Canal de WIRSUNG Fond Ampoule de Vater Duodénum
  43. Paroi de la vésicule biliaire Plis de la muqueuse Epithélium Chorion Adventice Séreuse Musculeuse Absence de muscularis mucosae et de sous-muqueuse ; présence de glandes tubulo-alvéolaires muqueuses au collet de la vésicule. Adventice contre foie, séreuse péritonéale ailleurs. Innervation : sensitive et motrice (pneumogastrique), Vascularisation : abondante (sang et lymphe)
  44. Paroi de vésicule biliaire, muqueuse plissée = E; chorion = Ch; musculeuse = M. E Ch M
  45. Vésicule biliaire : épithélium cylindrique simple = E; chorion ou lamina propria; et tunique musculeuse E
  46. CANAUX BILIAIRES EXTRA-HEPATIQUES Même structure que la paroi de la vésicule. Présence de glandes tubuleuses à mucus dans le chorion ; Le canal cystique possède des plis transversaux et longitudinaux élevés constituant la valvule de HEISTER (visible en radiologie) et le Sphincter d’ODDI ( fibres musculaires circulaires à l’abouchement du canal cholédoque).
  47. HISTOPHYSIOLOGIE LA VÉSICULE BILIAIRE Sécrétion continue de bile, Stockée dans la vésicule biliaire. Concentrée par réabsorption d’eau par les cellules épithéliales. La bile est modifiée par la production de mucus . Vidange de la vésicule au moment des repas par contraction des fibres musculaires. Celles-ci sont stimulées par le nerf pneumogastrique ; et par le CCK. Le CCK permet en même temps le relâchement du sphincter d’ODDI .
  48. Calculs dans la vésicule biliaire
  49. PANCREAS EXOCRINE Glande amphicrine : • Endocrine (ilots de LANGERHANS) • Exocrine (acini pancréatiques)
  50. PANCREAS EXOCRINE Organe rétro-péritonéal. S’étend transversalement, du cadre duodénal au hile splénique; mesure 20 à 25 cm de long et pèse 65 à 160 g ; il comprend une tête, un corps et une queue. Le suc pancréatique atteint le duodénum par le canal de WIRSUNG, (parfois présence d’un canal de SANTORINI qui s’ouvre dans le canal de WIRSUNG).
  51. Pancréas Histologie Cloison conjonctive faible grossissement Capsule conjonctive mince qui envoie des Canal extra-lobulaire cloisons conjonctives délimitant des lobules. Les cloisons sont le lieux de passage des Veinule vaisseaux, des nerfs, Acini séreux des canaux Artériole extralobulaires. Parenchyme Filet pancréatique : nerveux Comprend des acini Ilot de séreux; des canaux Canal Langerhans intra-lobulaires et des intra-lobulaire Ilots de LANGERHANS
  52. Pancréas : parenchyme exocrine(E); Ilôt de Langerhans (iL); E iL Lobule E
  53. Pancréas – canal interlobulaire (C) ; acini exocrines (E); ilot de Langerhans (iL). E C iL
  54. Pancréas D = Canal intercalaire C – cellules centro-acineuses I = canal interlobulaire
  55. ACINUS PANCRÉATIQUE Acinus séreux Cellules Lumière étroite centroacineuses Grains de sécrétion apicaux PAS+ Pôle basal basophile Présence de cellules centroacineuses Absence de cellules myoépithéliales Cellule Canal séreuse intercalaire
  56. Pancréas – acini exocrines (E) avec grains de zymogène; CA= cellules centro-acineuses E E CA
  57. Cellules de l’acinus exocrine Pôle apical Grains de sécrétion Appareil de Golgi Noyau Réticulum endoplasmique granulaire
  58. CELLULE CENTROACINEUSE MO : Plus petite et plus claire que la cellule acineuse localisation: elles recouvrent en partie le pôle apical cellules acineuses, et semblent en continuité avec le canal intercalaire ME : cytoplasme pauvre en organites
  59. PANCRÉAS EXOCRINE, Voies excrétrices du • Les voies excrétrices débutent par les canaux intercalaires: Epithélium cubique simple, lumière étroite • Les canaux intra-lobulaires, diamètre plus important; Epithélium cubique simple • Les canaux extra-lobulaires , diamètre plus large ; épithélium prismatique simple, autour : tissu conjonctif fibro-élastique • Le canal de WIRSUNG, parcourt tout le pancréas de la queue à la tête, reçoit les canaux extralobulaires • Il reçoit aussi le canal de SANTORINI (1/4 des sujets) • Le canal de WIRSUNG s’abouche à l’ampoule de VATER: Epithélium unistratifié prismatique; entouré d’un tissu conjonctif fibro-élastique, et fibres musculaires lisses circulaires à sa partie distale = sphincter
  60. Pancréas – canal intralobulaire (CI ); acini exocrines (A) A A CI
  61. • Sécrétion exocrine du pancréas : CONTRÔLE NERVEUX: système nerveux autonome, le pneumogastrique stimule la sécrétion enzymatique CONTRÔLE HORMONAL : • Sécrétine stimule la sécrétion d’eau et de bicarbonates • Cholécystokinine - pancréatozymine stimule la sécrétion enzymatique PATHOLOGIE : la pancréatite aiguë résulte d’une activation des enzymes dans le pancréas.
  62. LE PANCRÉAS EXOCRINE HISTOPHYSIOLOGIE 1 • Suc pancréatique = 2,5 l / jour. • Grains de zymogène des cellules acineuses renferment: • Enzymes protéolytiques: • Endopeptidases : élastase ; collagénase ; • Chymotrypsinogène ; trypsinogène • Exopeptidases (carboxy et aminopeptidases) • Enzymes lipolytiques • Lipase • Phospholipase • Cholestérol estérase
  63. LE PANCRÉAS EXOCRINE HISTOPHYSIOLOGIE 2 • Enzymes glycolytiques – α amylase – amidon dextrine + maltose • Nucléases qui hydrolysent ARN et ADN • Enzymes du pancréas, sécrétion sous formes inactives = proferments, (sauf lipase et amylase). Activation dans lumière de l’intestin. • Cellules centroacineuses et Cellules de la paroi des canaux : Sécrétion d’eau et de bicarbonates (neutralisation du pH acide).
Publicité