1
2
3
4
Facteurs économiques
➜ Existe-il un débouché pour cette culture ?
➜ Quelle est sa rentabilité ?
L’agriculture sans...
L’agriculture sans chimie,
moi j’dis oui !
Achille Mille-Feuille ne tourne
pas en rond, voici sa rotation :
Je fais aussi ...
L’agriculture sans chimie,
moi j’dis oui !
# 3
Action pilotée par le ministère chargé de l’agriculture, avec l’appui finan...
Je sors mon tracteur,
pas le pulvé !
Type d'adventice
Herse Houe Bineuse
Dicotylédones annuelles
Graminées annuelles
Vivac...
L’agriculture sans chimie,
moi j’dis oui !
# 5
Action pilotée par le ministère chargé de l’agriculture, avec l’appui finan...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Exposition L'agriculture sans chimie, moi j'dis oui !

601 vues

Publié le

Exposition l'agriculture sans chimie, moi j'dis oui ! destinée aux élèves de l'enseignement agricole.

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
601
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Exposition L'agriculture sans chimie, moi j'dis oui !

  1. 1. 1 2 3 4 Facteurs économiques ➜ Existe-il un débouché pour cette culture ? ➜ Quelle est sa rentabilité ? L’agriculture sans chimie, moi j’dis oui ! Je pense mon système différemment pour me passer d’intrants … ou l’art de concevoir une rotation L.E.D. # 1 Action pilotée par le ministère chargé de l’agriculture, avec l’appui financier de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques, par les crédits issus de la redevance pour pollutions diffuses attribués au financement du plan Ecophyto. e, une succession s en cycles répétés. 1 2 3 4 La rotation doit être "L.E.D." : ✔ Longue, pour espacer l’intervalle entre deux passages de la même culture sur la parcelle ✔ Equilibrée, pour garantir un assolement économiquement valable ✔ Diversifiée,  pour diminuer la pression des bioagresseurs € Facteurs agronomiques ➜ Quel est le niveau de fertilité de ma parcelle ? Facteurs pédoclimatiques ➜ Quel est mon type de sol ? Facteurs sociaux ➜ Vais-je arriver à gérer mes pics de travail ? ❶ Tête de rotation : Elle reconstitue la fertilité du sol et réduit le salissement de la parcelle. ❷ Corps de rotation : Les cultures se suivent en fonction de leur sensibilité au salissement et de leur exigence en azote. Il convient d’alterner cultures d’hiver et de printemps. ❸ Relais de rotation : Afin d’allonger la rotation, une culture enrichissant le sol en azote est introduite. Il s’agit souvent d’une légumineuse, cultivée seule ou en association avec d’autres espèces. ❹ Fin de rotation : La parcelle est épuisée en azote et présente un salissement important. C’est le moment de choisir des cultures rustiques et couvrantes. Les 4 Objectifs de la rotation ❶ Préserver améliorer la fertilité des sols ❷ Maitriser les adventices ❸ Lutter contre les maladies et les ravageurs ❹ Améliorer la répartition de la charge de travail sur la ferme Conceptiongraphique :nord-ouest-creation.fr
  2. 2. L’agriculture sans chimie, moi j’dis oui ! Achille Mille-Feuille ne tourne pas en rond, voici sa rotation : Je fais aussi des associations d’espèces et des mélanges variétaux Je couvre mon sol pendant l’interculture # 2 Luzerne [tête de rotation] C’est la reine des légumineuses. Elle possède un système racinaire pivotant puissant qui lui permet d’améliorer la structure du sol, de l’enrichir en matière organique et de bien résister à la sécheresse. Comme toutes les légumineuses, elle fixe l’azote de l’air, c’est donc un excellent précédent pour toutes les cultures. Blé [corps de rotation] C’est une culture à fort intérêt économique, mais exigeante en azote et peu couvrante. Sa position idéale dans la rotation est donc, après une luzerne, sur un sol riche et propre.Seigle [corps de rotation] C’est une culture moins exigeante en azote et plus rustique que le blé. Elle est couvrante, ce qui permet de limiter le salissement de la parcelle. Féverole [relai de rotation] Cette culture permet de casser la succession des pailles et, en tant que culture de printemps, le cycle des adventices automnales. Elle fixe l’azote dans le sol pour la culture suivante, permettant une rotation plus longue. Blé [corps de rotation] Grâce à la féverole, il est possible de revenir à la culture du blé. Le choix d’un blé de force permet, par une meilleure valorisation économique de la qualité, de compenser la baisse de rendement par rapport à un blé après luzerne. Lin oléagineux [corps de rotation] C’est une culture moins exigeante en azote. Elle appartient à une famille différente des cultures précédentes, ce qui limite le risque de maladies et de ravageurs. Orge [fin de rotation] C’est une culture peu exigeante en azote qui supporte bien une place en fin de rotation. Elle s’adapte bien à un semis de luzerne sous couvert, au printemps suivant, pour démarrer la nouvelle rotation. L’association de cultures permet, par une meilleure couverture du sol, de concurrencer les adventices. Les espèces ou les variétés sont choisies selon leur complémentarité et l’objectif à atteindre : rendement ou protéines  ? Cette pratique limite aussi les dégâts des ravageurs et des maladies. Elle permet, également, de compenser l’éventuel décrochage d’une des deux cultures par une meilleure performance de l’autre. Les cultures intermédiaires répondent à plusieurs objectifs : ‣ apport en azote, ‣ piège à nitrates, ‣ production de dérobées fourragères, ‣ contrôle des adventices. La mise en place d’interculture permet également de lutter contre l’érosion des sols et d’améliorer leur structure. salissementdelaparcelle Luzerne Féverole Blé Lin - Oléa Orge fertilité du sol Seigle Blé Maîtrise des adventices : Maîtrise des ravageurs : Maîtrise de la fertilité du sol : PRÉNOM : Achille NOM : Mille-Feuille Type de sol : limon profond Localisation : plateau du Neubourg Système de production : grandes cultures Choisir une tête de rotation fertilisante et nettoyante Alterner les cultures Favoriser la couverture du sol Hiver Printemps Action pilotée par le ministère chargé de l’agriculture, avec l’appui financier de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques, par les crédits issus de la redevance pour pollutions diffuses attribués au financement du plan Ecophyto. Conceptiongraphique :nord-ouest-creation.fr
  3. 3. L’agriculture sans chimie, moi j’dis oui ! # 3 Action pilotée par le ministère chargé de l’agriculture, avec l’appui financier de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques, par les crédits issus de la redevance pour pollutions diffuses attribués au financement du plan Ecophyto. Déchaumage + Faux-semis Labour + Semis Désherbages mécaniques Moisson Je désherbe mécaniquement Je sème plus dense ◗ Le retard des semis et le désherbage mécanique réduisent le nombre potentiel de pieds. ◗ La densité de semis doit être augmentée de 10 à 15%. ◗ L’enherbement sur le rang est plus difficile à maitriser sans herbicides. Une plus forte densité de pieds permet ainsi de le couvrir plus rapidement. Je décale la date de semis ◗ Avec son zéro de végétation à 0°C, le semis du blé après le 25 octobre lui donne un avantage sur les adventices et ravageurs, moins actifs à des températures plus faibles. ◗ Cette simple technique permet de se passer des traitements herbicides et insecticides automnaux. Le faux-semis permet de : ◗ diminuer le stock semencier des adventices en surface du sol. Il s’agit de réaliser une préparation du sol comme pour un semis classique afin de détruire les adventices germées par un travail du sol très superficiel. Le labour permet de : ◗ agir par enfouissement des graines, des pivots et des rhizomes. Il s’agit d’une pratique majeure pour le contrôle des adventices, à condition de respecter des états d’humidité du sol pas trop élevés. Le déchaumage permet de : ◗ enfouir les chaumes de la culture précédente pour en favoriser la décomposition et détruire ses repousses. ◗ détruire les adventices levées et/ou développées après la récolte. ◗ favoriser la levée d’autres adventices qui seront détruites plus tard par un autre passage mécanique. ◗ lutter contre les vivaces par extraction des rhizomes ou par épuisement. ITK Blé Je prépare mon sol AOÛT SEPTEMBRE OCTOBRE NOVEMBRE DÉCEMBRE JANVIER FÉVRIER MARS AVRIL MAI JUIN JUILLET Conceptiongraphique :nord-ouest-creation.fr Je mets en place des techniques performantes…
  4. 4. Je sors mon tracteur, pas le pulvé ! Type d'adventice Herse Houe Bineuse Dicotylédones annuelles Graminées annuelles Vivaces Stade des adventices Germ Coty 1F 2F 3F 3F Bineuse Herse étrille Houe rotative 4-8 km/h L’agriculture sans chimie, moi j’dis oui ! # 4 Action pilotée par le ministère chargé de l’agriculture, avec l’appui financier de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques, par les crédits issus de la redevance pour pollutions diffuses attribués au financement du plan Ecophyto. Le désherbage mécanique complète la stratégie de contrôle des adventices. Il permet de les détruire pour éviter la concurrence avec la culture et leur montée à graine Le bon moment pour réaliser un désherbage mécanique est déterminé par le stade des cultures, le stade des adventices et les conditions climatiques. Caractéristiques de sol et efficacité du désherbage mécanique Adventices et efficacité du désherbage mécanique Efficacité bonne ou passage possible Efficacité moyenne à acceptable Efficacité moyenne à faible ou passage envisageable Efficacité insuffisante ou passage impossible Efficace en conditions optimales Peu efficace / ralentissement du développement possible Inefficace 10-15 km/h en pré; 5-10 km/h en post 12-20 km/h en pré; 10-14 km/h en post Type de sol Herse Houe Bineuse Petites terres à cailloux Sols argileux Limons battants hydromorphes Argilo-limoneux à silex Limons / terres blanches Sols de vallée / sables LE DÉSHERBAGEMÉCANIQUE : Active la minéralisation du sol Possède un faiblecoût de revient Nécessite une puissance de traction réduite Humidité Herse Houe Bineuse Collant Non adhérant Frais Ressuyé Sec Conceptiongraphique :nord-ouest-creation.fr Rien ne sert de courir, il faut partir à point !
  5. 5. L’agriculture sans chimie, moi j’dis oui ! # 5 Action pilotée par le ministère chargé de l’agriculture, avec l’appui financier de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques, par les crédits issus de la redevance pour pollutions diffuses attribués au financement du plan Ecophyto. La herse étrille La houe rotative La bineuse FORMES DE DENTS Dents courbées : meilleure agressivité Dents droites : sols caillouteux SENS DES CUILLÈRES Cuillères en avant : installation classique, problème dans les sols caillouteux Cuillères en arrière : efficaces même en sols caillouteux BIEN CHOISIR LES SOCS ET DENTS Avantages ✔ Désherbage sur toute la surface ✔ Efficace en sols caillouteux ✔ Adaptée à toutes les cultures Avantages ✔ Réglage simple et rapide ✔ Utilisation sur sols battants ✔ Utilisation en sol frais, plus rapidement que la herse étrille après une pluie ✔ Adaptée à tout type de culture après l’apparition des 2 ou 3 premières feuilles Avantages ✔ Efficace contre les adventices très développées ✔ Efficacité limitée sur les vivaces, risque de bouturage des rhizomes ✔ Cultures semées en ligne uniquement ✔ Cultures sarclées Limites ✔ Réglages délicats ✔ Nécessite un sol ressuyé, nivelé et rappuyé ✔ Inefficace seule en sols battants ✔ Ratissage des débris végétaux ✔ Efficacité limitée sur les vivaces et les adventices développées Limites ✔ Nécessite un sol ressuyé, nivelé et rappuyé et peu motteux ✔ Efficacité limitée en sols meubles ou pierreux (projection des galets et graviers) ✔ Moins agressive que la herse étrille ✔ Efficacité limitée sur les adventices développées Limites ✔ Nécessite un sol ressuyé, nivelé, peu caillouteux et pas trop desséché ✔ Pas d’action sur le rang (sauf par buttage) Vibroculteurs Patte d’oie ou triangulaires Lames Étoiles Conceptiongraphique :nord-ouest-creation.fr Des outils à la pointe pour ne pas être à la traine !

×