CABINET MGRH
Sacré cœur I n° 8252 DAKAR
Juin 15 |CABINET MGRH | 00221 77 056 56 47 / 33 824 18 90
PLEINS FEU SUR
L’ASSERTI...
2 AU CŒUR DE L’ACTUALITE
Le travail rémunéré peut constituer l’un des fondements
de l’égalité réelle des femmes, indique l...
INTRODUCTION
Les relations interpersonnelles se
composent d'échanges et, pour que
ceux-ci se fassent harmonieusement,
il f...
INTRODUCTION
L’homme moderne passe
aujourd’hui le plus clair des
relations interpersonnelles au sein
d’organisations de to...
S’affirmer s’est prendre conscience
de ses droits et devoirs à
l’expression. S’affirmer s’est croire à
l’utilité de ce que...
DEPOSEZ VOS CANDIDATURES SUR :
MGRHSENEGAL@GMAIL.COM
BESOIN D’INTERIM OPTEZ POUR
UNE EXPERTISE APPROUVEE A VOTRE SERVICE
U...
ELECTION DELEGUE DU PERSONNEL
DELEGUES DU PERSONNEL
Quelles sont les procédures électorales ?
_ Le scrutin des DP a lieu d...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La newsletter de mgrh 22

233 vues

Publié le

assertivité

Publié dans : Recrutement & RH
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
233
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La newsletter de mgrh 22

  1. 1. CABINET MGRH Sacré cœur I n° 8252 DAKAR Juin 15 |CABINET MGRH | 00221 77 056 56 47 / 33 824 18 90 PLEINS FEU SUR L’ASSERTIVITE EDITORIAL CITATIONS DE LA SEMAINE « Expression libre de toutes émotions vis-à-vis d’un tiers, à l’exception de l’anxiété » Joseph Wolpe CONTENU AU CŒUR DE L’ACTUALITE LE TRAVAIL REMUNERE PEUT FAVORISER L'EGALITE DES FEMMES, SELON ONU FEMMES 2 FONCTION PUBLIQUE : SUPPRESSION DES HEURES SUPPLEMENTAIRES 2 PLEINS FEUX SUR L’ASSERTIVITE ASSERTIVITE : SAVOIR DIRE NON 3 ASSERTIVITE OU S’AFFIRMER SANS IMPOSER 4 INFORMATIONS UTILES Annonces de la semaine 5 Election délégué du personnel 6 NOUS CONTACTER 6 Plus qu’une technique qu’une attitude l’assertivité est un concept de la première moitié du XXe siècle introduit par le psychologue new-yorkais Andrew Salter. Le comportement reflète la capacité à se refuser d’être un PAILLASSON, donc une victime tout en évitant d’être le HERISSON donc le persécuteur. Favorisé dans les relations interpersonnelles, la technique allie souplesse du langage et véracité des propos cultivant ainsi la franchise dans le respect de l’autre. Elle se refuse le recours à trois comportements types qui possèderaient des effets négatifs :  l’agression (ou de domination par la force) ;  la soumission par la fuite ou l’abandon ;  la manipulation (ou domination par la ruse). Une utopie ? Une philosophie de vie ? Un don de soi ? La méthode fait ses preuves. Alors comment entrer dans la danse ? EDITION 6, NUMERO 22
  2. 2. 2 AU CŒUR DE L’ACTUALITE Le travail rémunéré peut constituer l’un des fondements de l’égalité réelle des femmes, indique le rapport 2015- 2016 de l’ONU Femmes publié, lundi à Dakar, et qui souligne que la grande majorité des femmes continue à avoir des emplois précaires et informels. ''Le travail rémunéré peut constituer l’un des fondements de l’égalité réelle des femmes, mais uniquement lorsqu’il est compatible avec un partage entre les femmes et les hommes des responsabilités liées aux soins non rémunérés’’, indique le rapport dont copie a été remise à la presse. Or, poursuit le document, ‘’ce type de travail reste rare et partout dans le monde, les gouvernements ont des difficultés à créer suffisamment d’emplois décents pour les personnes qui en ont besoin.’’ ‘’En outre, l’éventail d’opportunités qui se présentent pour les femmes est limité par les stéréotypes sexistes omniprésents et par des pratiques discriminatoires, aussi bien au sein des ménages que les marchés du travail’’, relève le rapport. Il ajoute que ''les lourdes responsabilités de soins et de travaux domestiques non rémunérés que les femmes assument limitent les types d’empli qu’elles peuvent occuper''. Ce qui aggrave, selon le rapport, leur désavantage socioéconomique. Cependant, le document prône ''des mesures favorables à l’allègement de la charge de travail non rémunéré au moyen d’investissement dans des équipements permettant de gagner du temps pouvant permettre aux femmes d’avoir du temps pour mener une activité rémunéré et élargir leurs perspectives''. Le rapport recommande également aux autorités publiques l’élaboration de politiques économiques susceptibles de créer des emplois décents. Il préconise en même temps la mise en œuvre de mesures, afin de combattre la dévalorisation persistance du travail des femmes qui est à l’origine de la ségrégation professionnelle et des écarts de rémunération entre les sexes’’. http://www.aps.sn/ Le diktat des bailleurs de fonds frappe encore de plein fouet le monde du travail. L’Etat a décidé d’arrêter le paiement des heures supplémentaires. Une mesure qui fera, très certainement, beaucoup de bruit à la fin de ce mois de juin. Les travailleurs de la Fonction Publique n’ont plus la possibilité d’arrondir leur fin de mois à travers les heures supplémentaires qu’ils avaient l’habitude d’effectuer. Suite à de nouvelles exigences des partenaires techniques et financiers du Sénégal, l’Etat a décidé, en catimini, d’arrêter de payer le travail effectué en dehors des horaires «normaux». La mesure qui fera l’objet de circulaires émanant du Ministère de l’Economie et des Finances, sera diffusée dans les prochains jours. En attendant, plusieurs ministères, qui ont forte concentration en ressources humaines ont déjà été instruits pour cesser la délivrance d’autorisation de toutes les heures supplémentaires. Pis, révèle le Mouvement «Leeral Askanwi» qui a enquêté sur cette affaire avec un document «explosif» qui sera bientôt publié, «la suppression des heures supplémentaires n’est qu’une étape, en attendant la prochaine : l’élimination des indemnités.» Une information qui confirme celle qui a barré la UNE de Grand’Place, le 02 décembre passé. Il nous revient des recoupements effectués par rapport à l’arrêt des heures supplémentaires dans la fonction publique, que «seuls les personnels de santé dont le mouvement d’humeur est encore en cours, seront épargnés par cette mesure.» En d’autres termes, ils seront les seuls à pou- voir travailler en dehors des heures légalement prévues et être payés. Une situation qui va, sans doute, accentuer davantage les lenteurs administratives. Il convient de dire que l’Etat, lors du vote du budget, avait déjà annoncé la couleur en prévenant les travailleurs, devant l’Assemblée nationale, qu’il n’y aura pas d’augmentation de salaire durant toute l’année 2015. Parce que, expliquait le chef du département de l’Economie et des Finances, Amadou Bâ, la masse salariale dans la fonction publique a atteint la barre insoutenable des 750 milliards de francs. D’ailleurs, une étude est en train d’être menée sur les salaires des fonctionnaires pour d’éventuelles corrections par rapports aux exigences des bailleurs de fonds, qui conditionnent désormais le financement des projets importants du Sénégal, à ce genre de réformes impopulaires. Une enveloppe de 150 millions de francs a été dégagée à cet effet. http://www.dakaractu.com/ LE TRAVAIL REMUNERE PEUT FAVORISER L'EGALITE DES FEMMES, SELON ONU FEMMES FONCTION PUBLIQUE : SUPPRESSION DES HEURES SUPPLEMENTAIRES
  3. 3. INTRODUCTION Les relations interpersonnelles se composent d'échanges et, pour que ceux-ci se fassent harmonieusement, il faut parfois choisir l'assertivité afin de s'exprimer et de s'affirmer tout en respectant les opinions d'autrui. Ce comportement permet de faire usage d'une communication non- violente et d'éviter toute forme de conflit. Il permet également une affirmation de soi face à l'autre, que ce soit dans notre vie privée ou dans notre vie professionnelle. Qu'est-ce que l'assertivité et comment développer un comportement assertif ? L'ASSERTIVITE, C'EST QUOI AU JUSTE ? Savoir s'affirmer sans agressivité L'assertivité est un terme basé sur l'anglais « assertiveness » lequel vient du verbe « to assert » qui signifie : défendre ses droits, ses opinions. En fait dans le mot « assertivité », il y a le « faire » mais aussi le « comment ». À la question : « comment défendez-vous vos idées et vos droits ? », l'assertif répondra toujours « fermement mais en douceur et dans le respect des droits d'autrui ». En effet, pour certains « s'affirmer » ne peut se faire qu'en élevant la voix dès que quelqu'un n'est pas d'accord avec eux. Or, ce n'est pas un comportement assertif. L'assertif a envie de s'affirmer, mais il sait gérer ses émotions et utiliser un langage qui soit OK avec l'autre. ASSERTIVITE : SAVOIR DIRE NON LE PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE L'ASSERTIVITE Très utilisé en psychologie sociale, en management, et en coaching l'assertivité est un « outil de communication » qui va dans le même sens que la PNL ou l'analyse transactionnelle. Elle permet non seulement une communication efficace, mais elle pacifie les sujets a priori conflictuels. COMMENT DEVELOPPER SON ASSERTIVITE ? Lorsque vous devez demander quelque chose à quelqu'un, la première règle de l'assertivité est celle du QQOC : Qui, Quand, Où et Comment ? Il s'agit donc de : Choisir la bonne personne : c'est le qui ? Inutile de demander quelque chose à quelqu'un qui n'est pas le décisionnaire final. Exemple : vous n'êtes pas d'accord avec votre responsable sur sa façon de mener les réunions (trop de pertes de temps, de digressions sur les sujets abordés, etc.) et pensez que vous perdez tous trop de temps par rapport aux autres tâches à réaliser. Dites-le clairement à votre responsable. Inutile d'en parler aux autres personnes qui assistent à la réunion si elles n'ont pas le pouvoir de changer quoi que ce soit. CHOISIR LE BON MOMENT : C'EST LE QUAND ? Exemple : prenons cette fois l'exemple au sein du couple – puisque l'assertivité fait aussi des merveilles dans la relation homme-femme. Vous voulez demander à votre femme d'être un peu plus à l'écoute de vos soucis professionnels car vous souhaitez partager vos idées avec elle. Non seulement vous choisirez le mode, la façon d'en parler, mais vous ne lui direz certainement pas au moment où elle est soucieuse parce que l'aîné des deux enfants a attrapé la rougeole. CHOISIR LE BON ENDROIT : C'EST LE OU ? Exemple : raccompagner son patron jusqu'au parking et profiter de ce moment là pour lui demander une augmentation n'est pas très judicieux. Mieux vaut lui demander un entretien ou choisir un moment de la journée où il est moins pressé. CHOISIR LE CONTENU DU MESSAGE : LE COMMENT ? Rappelons encore une fois que le comportement assertif est celui qui va permettre de trouver un terrain d'entente entre deux parties. Personne ne doit être lésé : l'assertivité est entre la soumission et l'agression. L'empathie est une aide appréciable dans le comportement assertif. De même que la personne qui sait gérer ses émotions et connaît les bases de la communication non-violente (CNV) aura plus de prédispositions à ce type de comportement. http://www.isrifrance.fr/ 3PLEIN FEUX SUR LE THEME DE LA SEMAINE : L’ASSERTIVITE
  4. 4. INTRODUCTION L’homme moderne passe aujourd’hui le plus clair des relations interpersonnelles au sein d’organisations de tous ordres (écoles, entreprises, associations…). Or, pour fonctionner, une organisation a besoin de membres acceptant de travailler en mode collaboratif. Alors comment rendre réel ce travail ? Commençons par une définition : L’assertivité (assertiveness, en anglais) trouve son application pratique dans le domaine des sciences humaines, précisément en psychologie dans le cadre (par nature complexe) de la communication interpersonnelle : mieux communiquer, se faire comprendre. Aujourd’hui de plus en plus présente au sein des organisations elle se répand dans la sphère intime comme le cercle familial (couple, enfants et parents…). Cependant, avec certaines adaptations indispensables, parce que la sphère intime est pétrie d’affects et d’émotions. En effet, les relations interpersonnelles sont nettement moins neutres dans la sphère intime que dans l’espace d’une entreprise, de manière générale. L’assertivité est à la fois une méthode d’épanouissement de soi, de gestion des relations interpersonnelles et de résolution de conflits. Avant de s’affirmer il est un apprentissage préalable sur lequel vous ne pourrez pas faire l’impasse : apprendre à OBSERVER et ÉCOUTER. Ensuite, vous serez amené à vous exprimer. Afin d’éviter de générer un conflit, n’oubliez pas de tourner votre langue sept fois dans la bouche et de formuler le plus simplement possible votre point de vue sans JAMAIS donner l’impression de vouloir l’imposer ; sinon vous risquez d’être perçu comme agressif. Autrement dit, pour appliquer un processus assertif mettez SYSTÉMATIQUEMENT et EXPLICITEMENT en évidence les avantages OBJECTIFS liés à la situation. Dans le cadre d’une résolution de conflit, spécifiquement, vous pouvez, par exemple, parler d’entraide, de perspective de projets en commun, d’une certaine convivialité… Enfin, il est un comportement capital que vous devez adopter : éviter de faire PERDRE LA FACE à votre contradicteur. Même si vous êtes dans votre bon droit, que vous avez raison (ou que vous êtes persuadé d’avoir raison) résistez toujours à cette tentation. Sinon, on ne vous le pardonnera jamais. Les blessures d’orgueil sont tenaces, et les ressentiments qui en découlent peuvent être définitifs, surtout lorsque ces blessures sont survenues en public. Voulez-vous cela ? Non, bien sûr, alors ne faites pas perdre la face à votre contradicteur ! Autrement dit, évitez d’atteindre le »point de non-retour », au contraire construisez et préservez toutes les possibilités de communication. Un exemple d’assertivité : s’affirmer en public (ou dans une réunion, etc.) Pour être à l’aise lorsque vous devez prendre la parole en public, vous devez suivre 4 principes fondamentaux :  identifier précisément vos faiblesses,  ajuster votre attitude,  préparer vos interventions,  utiliser le BAS (Balayer-Articuler-Sourire). 1) IDENTIFIER PRECISEMENT VOS FAIBLESSES Pour identifier précisément vos faiblesses vous devrez apprendre à déterminer objectivement la NATURE des réunions auxquelles vous participez : le TYPE (en petit comité, de communication, de stratégie…), les AFFECTS (émotivité, difficultés à raisonner, sensation de gêne…) et les CAUSES (difficultés d’élocution, peur du ridicule, peur de se tromper…). En procédant ainsi, vous pourrez ajuster votre comportement parce qu’une communication assertive efficiente exige toujours une juste appréciation du contexte. Alors renseignez- vous au maximum ! 2) AJUSTER VOTRE ATTITUDE Faites le point et ajuster : les participants sont-ils réguliers ou occasionnels ? Êtes-vous participant ou animateur ? Quelle est l’attitude des participants à votre égard (bienveillants, neutres, contradicteurs…) ? Quel type de réunion pour quelle préparation ? 3) PREPARER VOS INTERVENTIONS Préparer une intervention réduit le principal obstacle à une prise de parole efficace, à savoir le TRAC. Le trac, c’est la peur d’être ridicule, de ne pas savoir quoi dire, ni comment le dire, de ne pas être compris, etc. En premier lieu, pour lever le trac, déterminez la forme et le contenu de votre message : qu’est-ce que je veux dire vraiment (soyez lucide et critique sur la pertinence de ce que vous avez à dire) ? A qui s’adresse ce message (type de public, niveau de connaissance du sujet, hétérogénéité des connaissances…) ? Demandez- vous, aussi : comment devrais-je m’assurer que j’ai été compris (feedback, construction d’une évaluation à chaud, d’une demande de reformulation…) ? En second lieu, vous devrez prendre en compte les conditions matérielles de votre intervention. D’abord, PRENEZ VOS MARQUES :  dispositions du lieu (configuration, luminosité, taille, acoustique, accès…),  dispositions vous touchant directement (tenue vestimentaire circonstancielle et adaptée, apparence générale telle que la coiffure…),  dispositions touchant vos interlocuteurs : informez-vous de la composition du public. (Conseil pratique) En cas de difficulté face à votre auditoire, usez de phrases de transition. Par exemple, lorsque vous vous trouvez devant un public dont les connaissances du sujet sont très hétérogènes vous pouvez dire : « Mon introduction semblera schématique à certains d’entre vous, elle a néanmoins l’avantage de rappeler les enjeux qu’il est bon de ne jamais perdre de vue. ». Plus tard dans votre discours, lorsque vous souhaitez capter l’attention des plus avertis, vous pouvez annoncer par exemple : « Maintenant, le moment est venu d’aborder un aspect plus technique… ».Informez-vous aussi du nombre de 4 ASSERTIVITÉ OU S’AFFIRMER SANS S’IMPOSER
  5. 5. S’affirmer s’est prendre conscience de ses droits et devoirs à l’expression. S’affirmer s’est croire à l’utilité de ce que l’on est (estime de soi) et de ce que l’on fait, au risque de voir la méthode assertive « tourner en rond », sans aucune efficience.  S’AFFIRMER, C’EST QUOI ?  S’AFFIRMER OUI ; S’IMPOSER, NON  UN EXEMPLE : S’AFFIRMER EN PUBLIC Devenir assertif, ce ne sont pas seulement utiliser des méthodes de communication selon les circonstances. Devenir assertif, c’est mener une véritable réflexion sur soi et travailler constamment à s’améliorer. Vous remarquerez que je n’ai pas dit »améliorer sa communication », je dis bien »s’améliorer ». Car, si vous n’avez pas la volonté profonde de vous améliorer, vous ne pourrez pas pratiquer l’assertivité. Il s’agit bien là de développement personnel. Vous connaissez sans doute le proverbe « chassez le naturel, il revient au galop ». En effet, pour réussir réellement l’assertivité, pour réellement s’affirmer (sans s’imposer), vous devrez suivre un processus psychologique global : intellectuel (bien sûr), et aussi affectif, culturel et social comportant deux stades intimement liés : une lente maturation et l’épanouissement de toutes vos facultés. participants car, au-delà d’une quinzaine de personnes, un débat en profondeur est quasi impossible. En pareil cas, vous vous limiterez à une période de questions/réponses pendant une durée de 20-30 minutes maximum pour moins d’une heure de conférence. En troisième lieu, vous devrez préparer une CHECK-LIST d’expression orale assertive personnelle. De même qu’il existe un « stress stimulant » (qualifié à tord de « bon » stress), il existe un « trac stimulant ». C’est ce dernier trac qui vous permettra de « bétonner » vos interventions et rejettera le trac qui a l’habitude de vous inhiber. Pour y parvenir, la relaxation vaut ici de l’or ! Toutefois, certaines circonstances ne vous permettent pas de vous relaxer préalablement. En pareil cas, voici un petit conseil, ultra simple et ne nécessitant aucun entraînement préalable : (Conseil pratique) Isolez-vous juste avant d’entrer en scène. Par exemple rendez-vous aux toilettes. Inspirez/expirez plusieurs fois tout en essayant de ‘vider’ votre tête ; essayez de ne penser à rien. Si vous n’y arrivez pas, laissez les pensées venir et ne les retenez pas, laissez-les se succéder. Ensuite contractez brusquement tout votre corps (cou, joues, front compris) pendant quelques secondes puis relâchez complètement. Recommencer 5 à 10 fois. Vous pouvez aussi sautiller sur place quelques instants, les bras le long du corps, tel un coureur d’athlétisme avant le départ. Si vous le pouvez, avant d’entrer, imaginez-vous déjà dans la salle, au milieu ou au plafond en train de vous voir discourir avec aisance et facilité à la place que vous allez occuper dans un instant. Imaginez que vous avez une bonne élocution, une grande facilité d’argumentation, qu’il y a de bonnes réactions de la part de l’assistance…. Un conseil supplémentaire : enrichissez constamment votre VOCABULAIRE. Consultez inlassablement un dictionnaire des synonymes. Cela vous aidera à nuancer votre pensée en toutes circonstances grâce à différents mots. Ainsi, vous serez plus à l’aise parce que vous éviterez les clichés, les poncifs et autres tics verbaux qui irritent souvent. PAR AILLEURS, APPRENEZ A ARTICULER correctement pour une bonne qualité d’élocution. Utilisez des phrases courtes. Prenez exemple sur les hommes politiques et non sur les journalistes dont le langage est ultra-rapide et syncopé. Ajustez aussi votre débit, ni trop rapide, ce qui empêche d’assimiler les paroles, ni trop lent, ce serait soporifique. Exprimez-vous lentement et lorsque vous voulez appuyer un point particulier prenez un ton solennel. En revanche, accélérez le débit lorsque les informations sont secondaires. Une intonation non monocorde et un débit non linéaire impressionne toujours favorablement. ENFIN MAITRISEZ VOTRE GESTUELLE. Trop vif, et vous paraîtrez comme quelqu’un d’anxieux ; trop statique, vous risquez d’indisposer l’auditoire. Le juste milieu, l’équilibre est de mise. Alternez entre des gestes plus ou moins amples en fonction de votre discours. Sur ce point, laissez agir votre intuition… 4) UTILISEZ LE BAS (BALAYER-ARTICULER-SOURIRE) Si, malgré tous vos efforts cités précédemment, vous craignez encore de perdre pied au dernier moment, vous pourrez toujours vous raccrochez au BAS. Le BAS est un procédé couramment enseigné par les organismes de formation à l’expression orale. BALAYEZ votre auditoire (sans excès de mouvements). Posez-vous quelques fractions de secondes sur un groupe de personnes, puis un autre… Balayez dans tous les sens : du milieu vers le fond, de gauche jusque devant vous, puis remontez en bifurquant sur la droite… Attention, faites-le intelligemment, ne prenez pas vos yeux pour des gyrophares ! ARTICULEZ comme nous venons de le voir plus haut. SOURIEZ pour favoriser l’écoute ou inviter à la communication. C’est un ancrage extrêmement positif mais n’en abusez pas. Un sourire trop long ou trop prononcé paraîtra factice voire hypocrite. Usez du sourire à bon escient. FAIRE FACE AUX IMPREVUS Un défaut de matériel, un participant incontrôlable, comment tourner à son avantage de tels événements ? Si vous arrivez à conserver CALME et SENS DE L’HUMOUR vous renforcerez votre attitude assertive et votre influence. Vous pouvez aussi apprendre à désamorcer l’agressivité selon des techniques éprouvées qu’il serait trop long d’exposer ici. L’assertivité, clé du développement personnel Ainsi, vous serez amené 1) à l’auto-management (auto-motivation, auto-organisation, auto- analyses, cadrages…), 2) au management de votre relationnel (techniques assertives). En guise de conclusion, une personne assertive est une personnalité consciente, autonome, responsable et ouverte. Qualités souvent retrouvées chez les grands leaders de l’histoire. Pour en savoir plus, vous pouvez vous procurer l’ouvrage de Gilles PROD’HOMME cité plus haut (bourré de tests, d’évaluations, de conseils et d’exemples issus de cas réels). http://www .coaching.comprendrechoisir.com/
  6. 6. DEPOSEZ VOS CANDIDATURES SUR : MGRHSENEGAL@GMAIL.COM BESOIN D’INTERIM OPTEZ POUR UNE EXPERTISE APPROUVEE A VOTRE SERVICE UNE ECOLE UNE MISSION UNE VISION CONGRES INTERNATIONAL FRANCOPHONE DES RESSOURCES HUMAINES (CIFRH) Du 25 au 26 JUIN 2015 CNIT DE PARIS LA DEFENSE J-11 En partenariat avec l'Ordre des Conseillers en Ressources Humaines Agréés (CRHA), l'Association Nationale des Directeurs des Ressources Humaines (ANDRH - FRANCE) organise, pour la première fois en France, la 5ème édition du congrès international francophone des ressources humaines les 25 et 26 juin 2015 au CNIT de Paris La Défense. Ces 2 jours seront dédiés à la communauté RH pour élaborer une vision commune du travail de demain et vous y êtes attendus nombreux. L'entreprise devient un écosystème dans lequel l'international, la révolution numérique transforment profondément le travail au quotidien : - évolution du management, - nouveaux enjeux de la RSE (responsabilité sociale de l'entreprise), - changements dans le travail. Tels sont les 3 grands thèmes du congrès; Inscrivez-vous pour : - Rencontrer, échanger, réseauter avec vos pairs francophones - Vous inspirer en écoutant des conférenciers inédits - Respirer au rythme d'espaces conviviaux, interactifs et innovants - Vous divertir dans l'une des plus belles villes du monde, à deux pas des Champs-Elysées. - Au programme : - Conférences plénières - Séquences d'inspiration - Tables de discussion - Ateliers simultanés - Espaces numériques innovants - Station ANDRH : l'actualité du congrès en direct, interviews et dédicaces - Stands RH - Cocktail musical - Et bien d'autres surprises ! Les Assises nationales annuelles de l’ANDRH clôtureront ces deux jours en présence de François Rebsamen, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social. Retrouvez l'ensemble du programme et inscrivez-vous dès maintenant sur www.cifrh.com Mariam DIAO Secrétaire Générale Adjointe Association Sénégalaise des Professionnels des Ressources Humaines (ASPRH) Siège social : N° 8769, Sicap Sacré – Cœur ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ Nous recherchons en contrat d’intérim: - CAISSIER (bac+3 en finance comptabilité entre 2 à 3 ans d’expérience en tenue de caisse) - RECEPTIONNISTE (bac+3 marketing, 2 à 3 ans d’expérience) - AGENT SERVICE BIOMETRIE (bac+3 à 5 en informatique, 2 à 3 ans d’expérience) - INFORMATICIEN (bac 5 en informatique, 5 à 10 ans d’expérience) Envoyez vos CVs sur manitourh@gmail.com Retrouver les offres d’emploi de la fonction publique sur http://fr.slideshare.net/MGRH1998/quota-recru-2015 Retrouver le Baromètre sur l’emploi fait par Everjobs sur http://fr.slideshare.net/MGRH1998/barometre-sur-lemploi-de- everjobs-enquete 5 LES ANNONCES DE LA SEMAINE
  7. 7. ELECTION DELEGUE DU PERSONNEL DELEGUES DU PERSONNEL Quelles sont les procédures électorales ? _ Le scrutin des DP a lieu dans le mois qui précède l’expiration normale du mandat . Le vote a lieu dans l’établissement .Le chef d’établissement ou son représentant doit annoncer par lettre aux organisations syndicales son intention d’organiser les élections, avec ampliation à l’inspection du travail du ressort _ La fixation de la date, du lieu et des heures d’ouverture et de fermeture du scrutin doit faire l’objet d’un accord préélectoral avec les organisations syndicales; a défaut, L’Inspection du Travail du ressort, tente une conciliation et en cas d’échec, statut. _ 15 jours avant la date du scrutin, la date, le lieu et les heures d’ouverture et de fermeture du scrutin sont annoncés, aux travailleurs par voie d’affichage _ 4 jours au moins avant la date du scrutin, les organisations syndicales doivent transmettre, sous peine d’irrecevabilité les listes de leurs candidats _ 3 jours au moins, avant la date du scrutin, les listes des candidats doivent Quelles sont les caractéristiques du scrutin ? _ Scrutin secret, sous enveloppe, avec votes séparés pour les DPT et DPS pour chaque collège électoral, de listes, à deux tours avec représentation à la proportionnelle _ Le vote par correspondance est accepté pour les travailleurs qui ont des occupations hors de l’établissement ou dont le contrat de travail est suspendu _ Le panachage est interdit _ La possibilité de rayer des noms ou d’intervertir l’ordre de présentation des candidats est admise http://www.sutaas.org/senegal/ BONNE SEMAINE CABINET MGRH Sacré cœur I n° 8252 DAKAR 00221 77 056 56 47 / 33 824 18 90 mgrhsenegal@gmail.com “We enhance your human resources” www.cabinet-mgrh.org 6 INFORMATIONS UTILES RETROUVEZ mgrh SUR LES RESEAUX SOCIAUX

×