Présentation d’une  « succes story »     française
Un rapide historique Petite présentation d’un travail d’analysestratégique d’Allociné, où l’on vousprésentera les forces e...
Un rapide historique
   1993 : création d’un service téléphonique    d’information des horaires cinéma : le 40.30.20.10   1997: lancement du ...
La matrice SCP
Conditions de bases   Offre:       Un service gratuit pour les utilisateurs du site       Tendance à forte concentratio...
Structure   Fortes barrières à l’entrée :       Sunk costs       Nécessité de constituer rapidement une masse critique...
Comportement   Prix, produit, promotion, distribution, publicité,    R&D :       Les prix sont fixés en fonction du form...
Performance   Marché en pleine croissance.   Baisse des revenus liée à l’émergence du « couch    surfing » qui a pour ef...
La SWOT
Forces   Audience (n°1 dans plusieurs pays, n°2 dans le monde)       7 internautes français sur 10 en recherche d’inform...
Faiblesses Tropforte dépendance aux revenus publicitaires(56% du CA 50% annonceurs et 50% producteurs de film) Lancemen...
Opportunités   Continuer l’investissement dans les pays émergents   Explosion du nombre de contenu audiovisuel accessibl...
Menaces   Youtube et Dailymotion       Diffusion des bandes annonces   IMDB       Base de données inégalée=> 15% d’aud...
Le Business-Model
Le business-model Ressources   et compétences  déployées Offre de produits et services Activités dans la chaîne de vale...
Ressources et compétencesdéployées   Une grosse base de données et de métadonnées    (il existe un blog pour chaque artis...
Offre de produits et services   Allociné en tant qu’infomédiaire propose :       De découvrir toutes les nouveautés en s...
Activités dans la chaîne de valeur etpositionnement dans un réseau devaleur                          Agrégation      Trans...
Volume et structure desrevenus L’excédent  brut d’exploitation de Allociné s’élève pour 2010 à 4,7 millions d’euros. Cepe...
CPM : Cost per mille,c’est-à-dire le prixobtenu par Allociné àchaque milliers devue.On retiendra donc88€ tout les mille vu...
Volume et structure desrevenus (3) L’offre qui était totalement gratuite à  l’origine est devenue une formule de type  « ...
Volume et structure desdépenses Les   principales dépenses sont liées :     aux rachats de sites similaires dans des pay...
MERCI POUR VOTRE   ATTENTION
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Allocine

3 857 vues

Publié le

Petite analyse stratégique d'Allociné

Publié dans : Business
0 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 857
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
10
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Allocine

  1. 1. Présentation d’une « succes story » française
  2. 2. Un rapide historique Petite présentation d’un travail d’analysestratégique d’Allociné, où l’on vousprésentera les forces et les faiblesses decette entreprise après avoir définit lemarché dans un premier temps puis nousfinirons en décrivant son business models.
  3. 3. Un rapide historique
  4. 4.  1993 : création d’un service téléphonique d’information des horaires cinéma : le 40.30.20.10 1997: lancement du service internet 2000/2001: rachat par Canal + 2002 : début d’une version mobile d’Allociné 2003 : rachat d’Allociné par ses employés 2005, premier pas à l’étranger (UK) 2007, rachat d’Allociné par « Tiger Global » pour 120 millions d’euros
  5. 5. La matrice SCP
  6. 6. Conditions de bases Offre:  Un service gratuit pour les utilisateurs du site  Tendance à forte concentration du marché  Demande au sein des pays émergents en croissance (notamment Chine) Demande:  Les consommateurs viennent pour consommer de la publicité (publicité faite par l’industrie cinématographique).
  7. 7. Structure Fortes barrières à l’entrée :  Sunk costs  Nécessité de constituer rapidement une masse critique Concentration de l’offre :  Marché très atomisé, cependant comme bien souvent, on assiste à une situation de « winner take all » Le marché est très largement dominé par IMBD (57 millions d’usagers uniques par mois dans le monde en Septembre 2010) et Allociné (34 millions d’usagers uniques en Janvier 2011).
  8. 8. Comportement Prix, produit, promotion, distribution, publicité, R&D :  Les prix sont fixés en fonction du format utilisé par les annonceurs (pré-roll, post-roll, bannières de différents formats, habillage)  Les produits sont des biens informationnels Positionnements, investissements :  Les deux leaders sont aussi les principaux investisseurs. Allociné a racheté son homologue allemand et anglais.  IMDB ouvre ses propres sites dans différents pays (ex : IMDB.fr/.es/.it/…)
  9. 9. Performance Marché en pleine croissance. Baisse des revenus liée à l’émergence du « couch surfing » qui a pour effet d’augmenter l’utilisation des applications au détriment du site-web. (exemple : l’application d’Allociné a cannibalisé le trafic d’Allocine.fr) Cependant, ce déséquilibre devrait être compensé avec l’émergence de business-model lié a la navigation sur mobile ou tablette
  10. 10. La SWOT
  11. 11. Forces Audience (n°1 dans plusieurs pays, n°2 dans le monde)  7 internautes français sur 10 en recherche d’information cinéma viennent sur Allociné  1er en France, Chine, Russie, Brésil et Turquie  4ème en Espagne Base installée importante, on parle de communauté Allociné 2nde base de données la plus complète au monde après IMBd Ergonomique/Technique et développement d’un marketing novateur (pré-roll).
  12. 12. Faiblesses Tropforte dépendance aux revenus publicitaires(56% du CA 50% annonceurs et 50% producteurs de film) Lancement de la chaîne AllocinéTV qui s’avérera être un cuisant échec. (8 mois d’existence)
  13. 13. Opportunités Continuer l’investissement dans les pays émergents Explosion du nombre de contenu audiovisuel accessible  Qu’Allociné peut « contrôler » : Argument commercial de poids aux yeux des annonceurs Se développer dans de nouveau pays notamment l’Amérique du Sud et l’Asie du Sud-Est. La VOD couplée aux recommandations Monétisation de la fréquentation mobile qui représente aujourd’hui 20% de l’audience mais seulement 2% des revenus La France est un marché très compliqué à pénétrer pour les concurrents d’Allociné.
  14. 14. Menaces Youtube et Dailymotion  Diffusion des bandes annonces IMDB  Base de données inégalée=> 15% d’audience en France Baisse des CPC  Tendance observée, notamment à cause de la crise qui à fait baisser les dépenses publicitaires mais aussi à cause du développement de nouvelles façons d’explorer le web (via mobile ou tablettes) Possible revente évoquée par le groupe détenteur d’Allociné : « Tiger Global »  Si demain Monsieur Google me dit quil veut acheter la boîte, on verra
  15. 15. Le Business-Model
  16. 16. Le business-model Ressources et compétences déployées Offre de produits et services Activités dans la chaîne de valeur et positionnement dans un réseau de valeur Volume et structure des revenus Volume et structure des charges
  17. 17. Ressources et compétencesdéployées Une grosse base de données et de métadonnées (il existe un blog pour chaque artiste, film ou réalisateur que chaque membre d’Allociné peut venir commenter) associées Allociné est un infomédiaire qui vit de la publicité et sur un modèle d’affiliation 1/3 des employés sont des techniciens ce qui crée de la valeur ajoutée (meilleure qualité, meilleure ergonomie = plus de plaisir à naviguer sur le site)
  18. 18. Offre de produits et services Allociné en tant qu’infomédiaire propose :  De découvrir toutes les nouveautés en salles et liées aux séries télévisuelles  Les dates de sorties DVD et les programmes télévisuels  Base de données couvrant tout les films sortis en France En septembre 2011, Allociné a débuté sa propre chaine de télévision. Cependant devant le faible engouement des téléspectateurs, la chaine a cessé d’émettre en avril 2012.
  19. 19. Activités dans la chaîne de valeur etpositionnement dans un réseau devaleur Agrégation Transmission Programme Edition Critiques Distribution DiffusionWarner TF1, Cana Canal+, SFR, Free, Allociné.fr,Bros, l+, Orange Orange, Première.fr,Universal, Allociné Allociné TéléramaMGM
  20. 20. Volume et structure desrevenus L’excédent brut d’exploitation de Allociné s’élève pour 2010 à 4,7 millions d’euros. Cependant au troisième trimestre 2012, le CA a stagné. C’est un modèle basé sur l’audience du site. Voici quelques un des tarifs pratiqués:
  21. 21. CPM : Cost per mille,c’est-à-dire le prixobtenu par Allociné àchaque milliers devue.On retiendra donc88€ tout les mille vuespour un interstitiel pré-site.
  22. 22. Volume et structure desrevenus (3) L’offre qui était totalement gratuite à l’origine est devenue une formule de type « freemium ». (Avec une base de données nommées AllocinéPro réservée aux professionnels du cinéma pour un forfait de 2.000€ par an) Revenu lié à la VOD
  23. 23. Volume et structure desdépenses Les principales dépenses sont liées :  aux rachats de sites similaires dans des pays étrangers,  au développement de nouveaux projets,  à la paie des employés et  aux frais de gestion liés à la maintenance et au développement du site.
  24. 24. MERCI POUR VOTRE ATTENTION

×