CRISE UKRAINIENNE . MENACE DE DAECH .
ARRIVÉE DE MANUEL VALLS À MATIGNON .
PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ .
ÉLEC...
AGENDA
2014
21 FÉVRIER 31 MARS 12 JUIN
Révolution
ukrainienne
Remaniement,
arrivée M. Valls
Coupe du monde
de football
JANVIER JUILLET
SEPTEMBRE
OCTOBRE
MAI NOVEMBRE
DÉCEMBRE
FÉVRIER AOÛT
MARS
AVRIL
JUIN
10 01
14
21 01
07 02
08 03
23 03
31 0...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
L’Année médiatique se propose toujours, pour sa 11e édition,
de dr...
SOMMAIRE
P6FAITS
MARQUANTS
P20VIE
DES MÉDIAS
P39
AUDIENCES
CLÉS
P48
TENDANCES
FAITS
MARQUANTS
DÉPARTEMENT MÉDIAS ET RÉSEAUX
SOCIAUX
Christophe Broquet – Alberto Costa –
Fiona Pernet
Tél. : 01 42 75 54...
Événements internationaux les plus médiatisés
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Assassinats de 43 ét...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
La guerre aux portes de l’Europe ! La révolution, puis le
conflit,...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
L’escalade de la violence se poursuit rapidement avec des tirs
de ...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Pour les commentateurs, le quinquennat de F. Hollande prend
un tou...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
La deuxième moitié du mandat pour F. Hollande continue de
s’inscri...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Rarement la vie privée du Président se sera autant retrouvée
sur l...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
La droite n’est pas non plus en reste du côté des affaires, avec
l...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
L’année 2014 a vu la poussée du Front national se confirmer
sur la...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Les médias ont largement couvert les différents épisodes
d’intempé...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Forte attention des médias depuis l’été sur l’épidémie d’Ebola
(pl...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Si 2013 avait connu son lot de catastrophes ferroviaires, 2014
est...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Deux évènements mondiaux très populaires se sont succédés :
les Je...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Les 10 événements les plus marquants de l’année
La décapitation d’...
VIE DES
MÉDIAS
DÉPARTEMENT MÉDIAS ET RÉSEAUX
SOCIAUX
David Gordon – Anaïs Adriaens-Allemand –
Margaux Boulay
Tél. : 01 42 ...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Snapchat, Vice Media, selfie, Vine, Whatsapp, Twitter, YouTube, In...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Digital
Sanction inédite de la CNIL à l’égard de Google
L’évènemen...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Digital
2h57 contre 2h48 : selon Flurry, société d’analyse et de
p...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Digital
Développée en partenariat par Twitter et Mediametrie, la
m...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Presse
Le Nouvel Obs devient L’Obs l’année de ses 50 ans… En
octob...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Presse
Le Syndicat de la presse quotidienne régionale (SPQR) et le...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Presse
La Commission européenne a lancé en juillet une procédure
c...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Presse
Mouvements
Libération :
François Moulias devient Président ...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
International
Selon une étude de Pew Research Center publiée en av...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
International
Le département d’État a décidé de combattre les disc...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Télévision
Selon la dernière vague du baromètre Quali TV réalisé p...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Télévision
L’évolution de la consommation télévisuelle se poursuit...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Télévision
Pour la première fois, un débat télévisé a permis aux p...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Télévision
L’année 2014 a compté deux grands rendez-vous sportifs
...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Télévision
Mouvements
iTELE :
Audrey Pulvar est arrivée en quotidi...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Radio
Au sein de la révolution numérique, la radio fait face à de
...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Radio
La plateforme Radionomy devient le plus grand réseau de
webr...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Radio
Mouvements
Radio France :
L’ancien PDG de l’Institut nationa...
AUDIENCES
CLÉS
DÉPARTEMENT MÉDIAS ET RÉSEAUX
SOCIAUX
Christophe Broquet – Alberto Costa
Tél. : 01 42 75 54 50
#L’ANNÉE MÉD...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Dans l’ensemble, les audiences des émissions politiques ou
d’infor...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Si les JT restent les rendez-vous phares des
chaînes hertziennes, ...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Audiences moyennes des émissions d’interview politique à la TV en
...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
En dépit d’une actualité politique et électorale chargée
(nouveau ...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Les émissions d’interview les plus écoutées en radio en 2014
(Moye...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Depuis plusieurs années au coude à coude avec RTL, France
inter s’...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Les émissions satiriques (Moyenne annuelle)
Sources : Carat – Médi...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Qui de N. Canteloup, Y. Barthès ou encore PPD est l’humoriste
le p...
TENDANCES
DÉPARTEMENT MÉDIAS ET RÉSEAUX
SOCIAUX
Alberto Costa
Tél. : 01 42 75 77 86
DÉPARTEMENT OPINION
Sandra Courbier
Té...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Baromètre de confiance dans les médias
(TNS Sofres/La Croix, janvi...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
L’intérêt porté aux nouvelles diffusées par la presse, la radio,
l...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Le jugement sur l’exactitude des informations données par les
médi...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Cette démarche qui consiste à vérifier l’exactitude
des informatio...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Du bon et du mauvais Algorithme
L’Algorithme a été au centre de no...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Altmetric.com rappelle que l’article académique le plus
partagé, d...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Facebook : il a 26 ans, il s’appelle Greg Marra et “décide de
la d...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Le journalisme est, depuis plus de dix ans, engagé dans une
profon...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Le secteur audiovisuel est également
concerné. Le logiciel Wibbitz...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Cet avenir séduit une partie
des professionnels qui voient
l’émerg...
FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES
Au contraire, beaucoup se montrent sceptiques et appellent à
se mo...
MiseenpageetImpression:PôleConceptiongraphique-Fabrication-DSAF-Février2015
CONTACT
SERVICE D’INFORMATION DU GOUVERNEMENT
...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Année médiatique 2014

2 518 vues

Publié le

Année médiatique 2014

0 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 518
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
952
Actions
Partages
0
Téléchargements
17
Commentaires
0
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Année médiatique 2014

  1. 1. CRISE UKRAINIENNE . MENACE DE DAECH . ARRIVÉE DE MANUEL VALLS À MATIGNON . PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ . ÉLECTIONS MUNICIPALES ET EUROPÉENNES . EBOLA . COMMÉMORATION DE LA 1ÈRE GUERRE MONDIALE . CRASH AÉRIEN . COUPE DU MONDE AU BRÉSIL ...
  2. 2. AGENDA 2014 21 FÉVRIER 31 MARS 12 JUIN Révolution ukrainienne Remaniement, arrivée M. Valls Coupe du monde de football
  3. 3. JANVIER JUILLET SEPTEMBRE OCTOBRE MAI NOVEMBRE DÉCEMBRE FÉVRIER AOÛT MARS AVRIL JUIN 10 01 14 21 01 07 02 08 03 23 03 31 03 08 04 14 04 16 04 21 02 06 05 25 05 25 05 06 06 03 06 09 06 12 06 17 12 10 12 09 12 12 11 26 10 22 10 28 09 24 09 19 09 26 08 19 08 08 08 18 07 08 07 01 07 01 Révélation sur la vie privée du PR Conférence de presse du PR Pacte de Responsabilité et Solidarité JO d’hiver Sotchi Révolution ukrainienne Disparition du Vol MH370 Élections municipales Remaniement, arrivée M. Valls Discours de politique générale Enlèvement 200 lycéennes, Nigéria Annonce plan d’économie Bilan 2 ans mandat PR Attentat musée juif Bruxelles Élections européennes 70ème anniversaire Débarquement Mouvement des intermittents Offensives de Daech en Irak Coupe du Monde Garde à vue N. Sarkozy Crise Israël/Palestine Crash vol MH17 Ukraine Ebola, « urgence de santé publique » Décapitation du 1er otage par Daech Remaniement Retour N. Sarkozy Assassinat d’H. Gourdel Elections sénatoriales Fusillade d’Ottawa Mort de R. Fraisse, Sivens Succès de la sonde Rosetta Libération S. Lazarevic, otage au Sahel Présentation de la loi Macron Rapprochement diplomatique USA/Cuba 5 300 ubm 4100 ubm 10 300 ubm 10 700 ubm 4 100 ubm 5 500 ubm 40 900 ubm 10 300 ubm 3 400 ubm 1 700 ubm 2 900 ubm 1 500 ubm 2 900 ubm 14 700 ubm 5 900 ubm 2 100 ubm 9 600 ubm 30 000 ubm 1 700 ubm 14 500 ubm 4 500 ubm 8 400 ubm 405 ubm 5 400 ubm 6 400 ubm 3 900 ubm 1 700 ubm 4 400 ubm 1 240 ubm 1 400 ubm 1 650 ubm 720 ubm 05 10 20 10 Défilé Manif pour tous 1 182 ubm 1 300 ubm 750 ubm Mort du PDG de Total 06 11 Emission PR En direct avec les Français 1 250 ubm 11 11 Commémorations 1re Guerre mondiale 1 500 ubm
  4. 4. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES L’Année médiatique se propose toujours, pour sa 11e édition, de dresser le bilan de l’actualité de l’année écoulée, française et internationale, analysée à l’aune de la visibilité médiatique des événements – indicateur UBM de Kantar média – et des différentes enquêtes d’opinion. Comme rappelé dans la rubrique “Faits marquants”, 2014 a vu l’arrivée à Matignon de Manuel Valls, l’accélération des réformes avec le pacte de responsabilité et de solidarité, la loi pour l’activité et la croissance, la réforme territoriale, ainsi que le retour de N. Sarkozy sur la scène politique et médiatique et la nouvelle percée électorale du Front national tant aux municipales qu’aux européennes. Cette année, on peut également constater la montée de nouveaux périls au niveau international : la guerre en Ukraine, le spectre anxiogène de l’épidémie d’Ebola et les atrocités commises par les combattants de Daech, qui préfiguraient déjà le drame des attentats terroristes commis à Paris en janvier 2015. L’Année médiatique s’intéresse aussi aux grandes évolutions observées dans la “Vie des médias” : arrivée de Netflix et les bouleversements attendus dans les modes de consommation de la TV des téléspectateurs français, avenir de LCI incertain, renforcement des offres numériques, émergence d’un droit européen protecteur des données individuelles, nouvelles méthodologies de mesures d’audience, mercato des journalistes... Cette édition livre également un récapitulatif des audiences-clefs des émissions d’interview, journaux télévisés, programmes satiriques et titres de presse. Une nouvelle rubrique, intitulée “Tendances”, vient enrichir cette nouvelle édition. Elle permet de proposer un éclairage prospectif sur ce que seront et feront les médias demain. L’intérêt se porte cette année sur les mystères des algorithmes et des robots journalistes. Les enseignements de l’enquête annuelle TNS Sofres/La Croix sur la confiance des Français dans les médias sont également présentés dans cette rubrique. Comme l’an passé, outre le format traditionnel papier, L’Année médiatique se décline au format digital pour permettre de prolonger la lecture sur ordinateurs, tablettes et smartphones. Pour la télécharger, rendez-vous sur SIGLab. L’équipe du Département Médias et réseaux sociaux Avant-propos
  5. 5. SOMMAIRE P6FAITS MARQUANTS P20VIE DES MÉDIAS P39 AUDIENCES CLÉS P48 TENDANCES
  6. 6. FAITS MARQUANTS DÉPARTEMENT MÉDIAS ET RÉSEAUX SOCIAUX Christophe Broquet – Alberto Costa – Fiona Pernet Tél. : 01 42 75 54 50 DÉPARTEMENT OPINION Sandra Courbier Tél. : 01 42 75 83 67 #L’ANNÉE MÉDIATIQUE 2014
  7. 7. Événements internationaux les plus médiatisés FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Assassinats de 43 étudiants Rép. centrafricaine Prise d’otages
  8. 8. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES La guerre aux portes de l’Europe ! La révolution, puis le conflit, en Ukraine ont occupé une place majeure dans la couverture de l’actualité internationale par les journalistes (plus de 45 000 ubm* sur l’année) et suscité une forte inquiétude dans l’opinion (75% des Français se déclarent inquiets de la situation en Ukraine, IFOP/SIG, mars 2014). Certains événements ont particulièrement retenu l’attention : la destitution du Président V. Ianoukovytch, le référendum controversé sur le rattachement de la Crimée à la Russie, la présence de troupes russes dans l’Est du pays, le vol MH17 abattu par des séparatistes pro-russes, la suspension de la livraison des Mistral par la France. Autre péril international majeur à s’inscrire en lettres de sang à l’agenda médiatique : la menace djihadiste. Les journalistes prennent ainsi progressivement conscience de l’ampleur que prennent les départs de Français pour le djihad. Cet été, le martyr des chrétiens d’Irak les a amenés à couvrir largement les exactions de Daech (plus de 34 000 ubm) puis le siège de la ville de Kobané. Dans le contexte de l’intervention aérienne internationale à laquelle l’armée française prend part en Irak, la peur de l’islamisme radical se renforce et figure en tête des craintes des Français pour l’année 2014 (IFOP/Paris Match, décembre 2014). En représailles, la France a payé un lourd tribut avec l’assassinat en septembre de l’otage français H. Gourdel (3 900 ubm) en Algérie. Les vidéos d’exécution, nouvelle arme de terreur et de propagande, choquent beaucoup l’opinion française qui considère ce meurtre comme le fait le plus marquant de l’année 2014 (CSA/BFMTV, décembre 2014). Tout ceci n’était malheureusement que les prémisses des attaques terroristes du début janvier 2015 sur le sol français et du terrible bilan de 17 morts : des journalistes, des caricaturistes, des policiers et des Français de confession juive pris pour cible et assassinés. L’onde de choc émotionnelle et médiatique est énorme (plus de 51 000 ubm sur le mois de janvier), comparable à celle des attentats du 11 Septembre 2001. Alors que le statu quo avait repris le dessus, une nouvelle escalade de violence a mis le Proche-Orient au centre de l’actualité cet été (14 500 ubm). L’assassinat de trois Israéliens par des membres du Hamas déclenche les hostilités et en représailles, un jeune Palestinien est tué par des extrémistes israéliens. International : Ukraine, Syrie, Irak, Proche-Orient, des crises à répétition * La visibilité médiatique est mesurée par l’indicateur UBM de Kantar Media. Il permet de mesurer le niveau et la tonalité du bruit médiatique autour d’un événement, d’une thématique ou d’une personnalité. Cette mesure d’impact tient compte de l’audience et de l’espace médiatique qui sont consacrés à chacun d’entre eux. On considère qu’une valeur de 1 ubm correspond à une exposition de 1% de la population française de 15 ans et +. Exemples : lorsqu’un événement recueille 100 ubm, les Français ont été potentiellement en contact au moins 1 fois avec celui-ci ; 1 000 ubm correspond à 10 contacts potentiels pour chaque Français.
  9. 9. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES L’escalade de la violence se poursuit rapidement avec des tirs de roquettes par le Hamas contre Israël, qui lance en réponse l’opération “Bordure protectrice”. Le conflit suscite des réactions en France avec des manifestations “pro-Gaza” désapprouvées par une majorité de Français, 62% étant plutôt favorables à leur interdiction (IFOP/Le Figaro, juillet 2014). Fin août, un accord de cessez-le-feu est trouvé, ramenant un calme relatif dans la région. Les libérations d’otages éclaircissent un peu l’horizon : quatre journalistes détenus en Syrie depuis 2013 sont libérés en avril et S. Lazarevic, dernier otage français dans le monde, détenu depuis trois ans au Mali, est libéré en décembre (1 400 ubm). Toutefois, on retiendra la mort de l’otage Gilberto Rodrigues Leal enlevé au Mali. L’enlèvement de 276 lycéennes dans le nord du Nigeria a soulevé l’indignation de la communauté internationale. La campagne #Bringbackourgirls, notamment portée par Michelle Obama, a connu un fort retentissement médiatique, y compris sur les réseaux sociaux. Particulièrement touchés par le sort de ces jeunes filles, les Français auraient souhaité que les médias s’emparent encore davantage de ce drame (TNS Sofres/La Croix, janvier 2015). International : Ukraine, Syrie, Irak, Proche-Orient, des crises à répétition
  10. 10. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Pour les commentateurs, le quinquennat de F. Hollande prend un tournant en cette année 2014. Pour redonner de l’élan après des municipales difficiles pour la majorité et affirmer la ligne sociale-démocrate qui prévaut avec le pacte de responsabilité, le Président nomme M. Valls à Matignon après la démission de J.M. Ayrault (10 300 ubm en avril). Cette décision est bien accueillie par l’opinion avec six Français sur dix qui l’approuvent (IFOP/Ouest France, avril 2014). Le remaniement du mois d’août (5 400 ubm) vise à renforcer l’unité et la cohésion gouvernementales, mises à mal par des déclarations provocatrices d’A. Montebourg et de B. Hamon à l’occasion de la Fête de la rose à Frangy. Le regard des journalistes se tourne alors sur deux figures montantes de la majorité : N. Vallaud-Belkacem et surtout E. Macron, érigé en symbole de l’inflexion sociale-démocrate pleinement assumée du Gouvernement. Au même moment, l’université d’été du PS à La Rochelle reste un temps fort de l’année pour la majorité parlementaire (1 400 ubm). Cette année, les “frondeurs”, mouvement né à l’Assemblée nationale début avril pour réclamer un nouveau “contrat de majorité”, y trouvent une tribune pour critiquer les choix économiques du Gouvernement. L’arrivée de M. Valls à Matignon, symbole d’un nouvel élan réformateur d’inspiration sociale-démocrate
  11. 11. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES La deuxième moitié du mandat pour F. Hollande continue de s’inscrire sous le signe des réformes. La poursuite de la hausse du chômage, particulièrement commentée dans les médias au premier semestre (plus de 12 000 ubm), s’accompagne de l’annonce de grandes réformes modernisatrices. Afin de faire redémarrer l’économie, deux réformes économiques sont présentées. Le pacte de responsabilité et de solidarité (10 300 ubm), affirmé lors de la Conférence de presse du Président du 14 janvier (4 100 ubm), vise à alléger les contraintes pesant sur les entreprises en échange l’embauches. Il comporte trois volets : un allégement des coûts du travail de 10 milliards ; une modernisation de la fiscalité ; et des mesures de simplification des normes et procédures. Si le pacte de responsabilité reçoit un écho positif dans l’opinion, particulièrement en attente de mesures d’aide aux entreprises, les contours du dispositif restent flous (seuls 27% savent précisément de quoi il s’agit (IFOP/SIG, mai 2014)). À la fin de l’année, la loi pour l’activité et la croissance – dite loi Macron – présentée en décembre en Conseil des ministres (5 400 ubm), doit accompagner l’évolution du marché du travail. Ces réformes s’accompagnent d’un grand plan d’économies annoncé par M. Valls à son arrivée à Matignon (2 900 ubm) : 50 milliards à récupérer sur le budget de l’État et des agences, des collectivités locales et de la protection sociale. Autre mesure phare de cette volonté réformatrice : le choc de simplification, 200mesures pour simplifier la vie des entreprises, des particuliers et des administrations (avril et octobre). Les médias se sont aussi fortement intéressés à la réforme territoriale qui est perçue dans l’opinion comme une nécessité avec notamment la réforme de la carte des régions, figée depuis les années 1980. L’objectif est de donner aux régions françaises une taille européenne. Toutefois, si les Français sont favorables à la réduction du millefeuille territorial, des réticences se font jour après l’annonce du nouveau découpage (57% des Français y sont opposés, IFOP/SIG, novembre 2014) qui semble parfois se heurter aux spécificités locales. Parmi les réformes pleinement appliquées cette année, les nouveaux rythmes scolaires concernent désormais tous les écoliers de France (2 300 ubm). L’accélération des réformes
  12. 12. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Rarement la vie privée du Président se sera autant retrouvée sur le devant de la scène médiatique. En janvier, la révélation de la liaison du chef de l’État avec l’actrice Julie Gayet fait en effet grand bruit (5 300 ubm) et l’affaire rebondit en septembre avec la sortie et le succès en librairie du livre de V. Trierweiler (2 200 ubm). L’intense focalisation des médias sur ces sujets a lassé voire agacé les Français, sept Français sur dix considérant que l’on a trop parlé de la parution du livre de l’ancienne compagne du chef de l’État et de l’affaire Julie Gayet (TNS Sofres/La Croix, janvier 2015). La série noire n’épargne pas non plus l’entourage politique du Président avec le départ forcé de son conseiller A. Morelle (800 ubm) en avril, puis les démissions des secrétaires d’État T. Thévenoud (1 600 ubm) et K. Arif (respectivement en septembre et novembre). Début novembre (plus de 1 400 ubm), l’affaire Fillon/Jouyet a été une autre épreuve à traverser. Compte-tenu de la défiance endémique existant déjà envers les responsables politiques, ces affaires ne provoquent pas de séisme dans l’opinion : seuls 25% estiment que l’affaire A. Morelle a dégradé l’image qu’ils se font des politiques (IFOP, avril 2014). Tant sur le bilan de son action politique que sur son entourage, les journalistes n’épargnent donc pas le Président : le “Hollande-bashing” a perduré toute l’année, même si le discours des journalistes s’adoucit un peu en fin d’année avec le frémissement de sa popularité dans les sondages et l’amélioration de la conjoncture économique. Un Président décidément “pas épargné” par les épreuves
  13. 13. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES La droite n’est pas non plus en reste du côté des affaires, avec les révélations sur “Bygmalion” en mai (4 300 ubm) et la garde à vue de N. Sarkozy en juillet (1 800 ubm) pour trafic d’influence, une première pour un ancien chef d’État. Les tribulations autour de la Présidence de l’UMP ont également fortement fait parler d’elles. En juin, c’est d’abord la démission de J.F. Copé et la mise en place d’une direction collégiale provisoire (2 300 ubm). Depuis longtemps attendu par les commentateurs, N. Sarkozy fait un retour remarqué sur la scène médiatique en septembre (6 400 ubm) puis se fait élire à la tête du parti en novembre (2 200 ubm) malgré la performance de B. Le Maire. Parallèlement, A. Juppé devient “l’homme politique de l’année” pour des médias qui le donnent favori pour les primaires de 2017. Pendant ce temps-là à l’UMP : le “retour aux affaires” de N. Sarkozy
  14. 14. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES L’année 2014 a vu la poussée du Front national se confirmer sur la scène électorale nationale. Les élections municipales ont connu une très forte médiatisation (40 900 ubm, soit deux fois plus que lors des municipales de 2008). Béziers, Hénin- Beaumont, Fréjus, Hayange, 7e secteur de Marseille : ce sont avant tout les conquêtes du FN qui ont fait la Une au lendemain du scrutin, éclipsant le taux d’abstention record (plus de 36%), les victoires de la droite ou encore l’élection d’A. Hidalgo à Paris. Deux mois plus tard, la poussée du FN s’est confirmée aux élections européennes (fin mai), le parti de M. Le Pen devenant le premier parti politique français lors de ce scrutin. Des élections européennes nettement moins médiatisées (14 700 ubm, soit un niveau comparable à celles de 2009) que les municipales et où les enjeux nationaux ont une nouvelle fois primé sur la dimension européenne alors même que le Président de la Commission était élu pour la première fois par le Parlement européen. Suscitant de nombreux débats dans les foyers en raison de la performance du FN, elles constituent l’événement politique de l’année pour les Français (Odoxa, décembre 2014). En septembre, le renouvellement d’une partie du Sénat mobilise assez peu les journalistes (1 700 ubm) qui commentent toutefois l’élection du nouveau Président G. Larcher et le basculement à droite de l’institution. Élections : le FN, premier parti de France ?
  15. 15. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Les médias ont largement couvert les différents épisodes d’intempéries notamment celles de janvier et octobre dans le Sud-Est (6 200 ubm), qui rencontrent toujours un large écho dans l’opinion (77%déclarent en avoir parlé, IFOP/Paris Match). En mars, l’air devient difficilement respirable en Ile- de-France ce qui oblige le déclenchement de la circulation alternée à Paris (2 600 ubm), un dispositif activé pour la deuxième fois seulement. Très bien accueilli à Paris intra- muros (72% approuvent le dispositif), il l’est un peu moins en petite couronne (57%) et en grande couronne (50%, IFOP, mars 2014). En avril, l’arrivée de S. Royal au ministère de l’Écologie constitue l’un des faits politiques et médiatiques majeurs du premier gouvernement de M. Valls. Des actions du Gouvernement en matière environnementale, les médias retiennent principalement la suspension de l’écotaxe (800 ubm) et surtout l’adoption de la loi de transition énergétique (1 100 ubm) en octobre. Les journalistes ont également couvert la conférence de Lima, préambule de la conférence climat de Paris de décembre 2015. Fin octobre, la mort de Rémi Fraisse, jeune manifestant contre le projet du barrage de Sivens (4 400 ubm) – et les polémiques qui en ont découlé sur l’action des forces de l’ordre et la question de l’utilité du barrage – a eu un très fort retentissement médiatique. Environnement : des intempéries toujours au cœur de l’actualité
  16. 16. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Forte attention des médias depuis l’été sur l’épidémie d’Ebola (plus de 8 300 ubm) sévissant en Afrique de l’Ouest. Il s’agit du 2ème événement le plus commenté sur Facebook au niveau mondial. Suite aux premiers cas de patients contaminés en Europe et aux États-Unis au mois d’août, l’inquiétude de voir l’épidémie se propager en Europe atteint son paroxysme début octobre à la suite de plusieurs contaminations de personnels soignants en Espagne et aux États-Unis. Elle disparaîtra après la mi-octobre. Confiante envers le Gouvernement et le système de soins français, une majorité de Français se déclare non inquiète (40% d’inquiets contre 60% de pas inquiets, IFOP octobre 2014). Santé : Ebola inquiète le monde De nombreuses cérémonies d’hommages ont eu lieu pour marquer le centenaire de la Première Guerre mondiale (7 800 ubm), notamment cet été qui marquait le centenaire du début de la guerre. Cette année était aussi l’occasion de célébrer les 70 ans du Débarquement de Normandie (5 800 ubm), un anniversaire auquel ont pris part B. Obama, V. Poutine et le Président ukrainien P. Porochenko, invité de dernière minute de F. Hollande. Alors même que les tensions étaient vives entre les présidents russe et ukrainien, l’événement a permis à la diplomatie française de s’illustrer, en permettant un début de dialogue entre eux. Une année de commémorations
  17. 17. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Si 2013 avait connu son lot de catastrophes ferroviaires, 2014 est une année noire dans les airs avec quatre importants crashs d’avion de ligne. Depuis mars, la disparition mystérieuse du vol MH70 (5 500 ubm) alimente les théories fantaisistes, alors qu’en juillet le vol MH17 (4 500 ubm), abattu par un missile, est une victime collatérale de la guerre en Ukraine. En France, le crash d’un vol Air Algérie cet été suscite une grande vague d’émotion (4 400 ubm) alors que 54 ressortissants français se trouvaient à bord. Le 20 octobre, C. de Margerie, emblématique PDG de TOTAL, perd également la vie dans un accident d’avion à Moscou. Enfin, fin décembre, un avion d’Air Asia disparait en mer de Java. Au total, ces accidents auront causé la mort de 815 personnes. C’est l’année la plus meurtrière depuis dix ans. Pour autant, la confiance des Français dans le transport aérien reste solide, une minorité seulement ayant ressenti de l’inquiétude à la suite de ces crashs (IFOP, décembre 2014). Loi des séries pour le transport aérien Deux grandes grèves ont marqué l’année 2014. La première a eu lieu dans le transport maritime avec la SNCM qui a cessé le travail pendant 17 jours en juillet (1 300 ubm), la seconde dans le transport aérien avec Air France dont les pilotes ont refusé de voler pendant 14 jours (2 800 ubm). La montée au créneau du Premier ministre avait été appréciée dans ce dernier conflit jugé par beaucoup “corporatiste” et critiqué par 69% des Français au regard d’un statut de “privilégié” (Opinionway, octobre 2014). Grève moins habituelle, celle des médecins en fin d’année, les urgentistes d’abord puis les médecins généralistes et spécialistes mécontents de la loi Santé. L’accord sur le temps de travail obtenu le lendemain du début de la grève est qualifié d’historique par les urgentistes. Les transports en grève
  18. 18. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Deux évènements mondiaux très populaires se sont succédés : les Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi en février (10 700 ubm) et surtout la Coupe du Monde de football au Brésil qui a suscité l’enthousiasme des médias (plus de 30 000 ubm) et a été suivie par plus de six Français sur dix (TNS Sofres, janvier 2014, 1er sujet commenté sur Facebook). Les Français se réconcilient avec leur équipe qui atteint les quarts de finale mais tombe finalement avec les honneurs face à l’Allemagne, futur vainqueur du trophée. Une année riche en rassemblements sportifs
  19. 19. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Les 10 événements les plus marquants de l’année La décapitation d’otages par Daech et l’assassinat d’H. Gourdel en Algérie L’épidémie d’Ébola Les évènements climatiques cette année dans le sud de la France La crise ukrainienne et les tensions avec la Russie La disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines Le score du front national aux élections européennes L’enlèvement de 200 lycéennes par Boko Haram au Nigeria L’atterrissage de Philae sur la comète Tchouri* Les révélations sur la présence de djihadistes français en Syrie* La généralisation de la réforme des rythmes scolaires 47% 39% 29% 28% 28% 26% 25% 17% 16% 15% 6 100 ubm > 8 300 ubm 6200 ubm > 45 000 ubm 5 500 ubm 5 300 ubm 1 700 ubm 2 300 ubm * Données UBM non disponibles pour ces évènements CSA, BFMTV, déc. 2014 : « Quels sont les événements qui vous ont le plus marqué en 2014 » (4 réponses possibles parmi une liste de 20 événements)
  20. 20. VIE DES MÉDIAS DÉPARTEMENT MÉDIAS ET RÉSEAUX SOCIAUX David Gordon – Anaïs Adriaens-Allemand – Margaux Boulay Tél. : 01 42 75 54 50 DÉPARTEMENT OPINION Sandra Courbier Tél. : 01 42 75 83 67 #L’ANNÉE MÉDIATIQUE 2014
  21. 21. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Snapchat, Vice Media, selfie, Vine, Whatsapp, Twitter, YouTube, Instagram, Tumblr, Facebook… Pour E. Scherer, de France Télévisions, la photographie et la vidéo sont devenues des outils de communication et de partage majeurs. Le hashtag est désormais un signe de ponctuation. La culture geek en 2014 est devenue grand public. Les smartphones et tablettes sont devenus “des armes de distraction massive” : 20% de la consommation de médias américains passent par des terminaux mobiles (5 fois plus qu’en 2009). Sur Youtube, c’est 40% du trafic qui vient désormais des mobiles. Digital Canal + prend de l’ampleur sur YouTube. Après le lancement en 2013 de seize chaînes sur la plateforme de vidéo en ligne, le groupe a annoncé une prise de participation de 60% dans la chaîne d’humour Studio Bagel. Créé en 2012, Studio Bagel, l’un des leaders des chaînes d’humour, revendique 6 millions l’abonnés et génère 40 millions de vues par mois. Canal + sur YouTube La charte « data friendly » de France Télévisions, mise en place à l’automne 2014, vise à expliquer aux téléspectateurs comment leurs données personnelles sont utilisées via Internet ou le replay. Trois engagements sont mis en avant par le groupe : la transparence sur les informations collectées et leur utilisation, la sécurité pour faire face à d’éventuelles attaques et l’utilité de la collecte pour enrichir l’expérience de l’utilisateur. France Télévisions se dote d’une charte de confidentialité sur Internet
  22. 22. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Digital Sanction inédite de la CNIL à l’égard de Google L’évènement était inédit : sur la page d’accueil du célèbre moteur de recherche, les internautes ont pu lire pendant 48 heures la condamnation infligée par la Cnil de 150 000 €. Cela correspond à l’amende maximale pour condamner le refus de Google de rendre conforme au droit français sa politique de confidentialité des données sur Internet. La CNIL fournit des conseils aux internautes La Cnil a par ailleurs publié sur son site des recommandations destinées aux internautes afin de limiter l’utilisation de leurs données personnelles. Parmi ces conseils, l’utilisation d’Ad Block Plus, une extension de navigateur téléchargeable gratuitement et qui bloque toutes les publicités. L’encadrement juridique d’Internet à la pointe en France La question du droit à l’oubli a opposé Google à la Cour de justice européenne, qui a instauré la création d’un formulaire pour le droit au déréférencement chez Google, quelques jours après sa décision en mai. Après plusieurs semaines d’application, la France arrive en tête des 146 000 demandes européennes, avec 20% des demandes. La France, numéro un mondial des demandes de suppression de tweets. Selon les chiffres publiés par Twitter en février 2014, la France a adressé à Twitter en 2013 plus de 300 (306) demandes de suppression de tweets, visant un total de 146 comptes. La France représente ainsi 87% des demandes mondiales, le second pays étant la Russie (4%). Ce résultat fait suite à la décision de justice française obligeant Twitter à fournir l’identité des auteurs de certains comptes contenant des propos racistes, antisémites ou homophobes. Les Français champions du droit à l’oubli
  23. 23. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Digital 2h57 contre 2h48 : selon Flurry, société d’analyse et de publicités sur mobiles. Au 3e trimestre 2014, les Américains ont passé, pour la première fois, plus de temps devant des supports mobiles (téléphone, tablette) que devant leur télévision. Les Américains passent plus de temps sur des supports mobiles que devant la télévision Des sources d’information bien identifiées : lemonde.fr, 1er site d’information 19 milliards de dollars, c’est le montant déboursé par Facebook pour le développement de sa stratégie mobile avec l’acquisition de Whatsapp, service de messagerie instantanée, signant ainsi sa plus grosse acquisition. Whatsapp est surtout populaire dans les pays émergents, et rassemble à ce jour près de 700 millions de membres. Facebook rachète Whatsapp Lemonde.fr est le site d’actualité préféré des Français, selon le classement Net Observer de l’institut Harris Interactive. Le site du quotidien a recueilli 10,5% des votes, devant 20minutes.fr (8,6%) et Google Actualités (7,4%). Par rapport au dernier classement en 2012, le site de BFM TV a progressé de 1,2 point et gagné trois places, il talonne désormais de très près Lefigaro.fr, à la 5ème place. Dans ce contexte, Facebook prend de plus en plus de place dans le trafic des sites d’actualité, révèle une étude AT Internet publiée le 13 mars.
  24. 24. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Digital Développée en partenariat par Twitter et Mediametrie, la mesure de l’audience sociale des tweets, est l’innovation de la fin d’année 2014, fortement attendue par les acteurs de l’audiovisuel, les agences médias et les communicants. Baptisé Médiamétrie Twitter TV Ratings (#MTTR), la grande nouveauté de cet indicateur est d’obtenir le nombre de personnes qui ont vu les tweets publiés sur une émission TV. En 2014, le nombre de tweets en rapport avec un programme a augmenté de 11%. Un baromètre sur l’audience sociale de la télé : le Mediametrie Twitter TV Ratings Le groupe Figaro se dote de nouveaux sites politiques : le Figaro Vox (http://www.lefigaro.fr/vox) , un espace de débat, et le Scan Politique, un outil de décryptage politique semblable au Lab Europe 1. Le Figaro complète son information politique
  25. 25. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Presse Le Nouvel Obs devient L’Obs l’année de ses 50 ans… En octobre, L’Obs lance sa nouvelle maquette et son nouveau logo. Objectif selon le nouveau directeur de la rédaction Matthieu Croissandeau : davantage d’enquêtes, de portraits, de photos et de débats d’idées. Pierre Bergé, Matthieu Pigasse et Xavier Niel, propriétaires du groupe Le Monde depuis 2010, ont pris le contrôle du Nouvel Obs en janvier 2014. Ce changement d’actionnariat s’est traduit par un changement de l’état-major de l’hebdomadaire. Le Monde se renouvelle l’année de ses 70 ans en lançant en octobre une nouvelle formule qui se veut plus claire et accordant une plus grande place à l’image. Parmi les évolutions notables : le passage de l’édito en dernière page, des articles plus longs et la création d’une page Télévisions quotidienne. M le magazine est également rénové. Ce changement s’accompagne d’une réorganisation interne avec une rédaction en chef qui décide des canaux de publication de chaque texte : web, quotidien, magazine. L’Humanité change de formule pour ses 110 ans. Le quotidien “se réinvente” en avril 2014 selon les mots de son directeur Patrick Le Hyaric, soit onze décennies après sa fondation par Jean Jaurès. Avec une nouvelle maquette et une évolution de sa plateforme numérique, l’objectif est de moderniser ses outils et de “mieux décrypter” les événements. En PQR, La Voix du Nord et Le Télégramme proposent des nouvelles formules avec une maquette qui met l’accent sur la lisibilité et la valorisation des photos. Autre nouveauté de l’année, le lancement le 9 avril dernier d’une “nouvelle expérience de presse”, l’hebdomadaire “Le 1”, dirigé par Éric Fottorino. La presse se réinvente
  26. 26. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Presse Le Syndicat de la presse quotidienne régionale (SPQR) et le Syndicat de la presse quotidienne départementale (SPQD) ont créé en avril l’Union de la presse en région (UPR). Objectif : garantir la cohérence de leurs actions et coordonner la défense des intérêts professionnels communs de leurs entreprises adhérentes. Ils espèrent également réduire leurs coûts de fonctionnement, dans un contexte difficile pour la presse. Création de l’Union de la presse en région (UPR) Une nouvelle étude d’audience globale de la presse a été lancée en avril : One Global. Elle permet de mesurer l’audience globale des marques de presse en intégrant les audiences Print, Internet fixe et Internet mobile. L’étude repose sur un partenariat entre Audipresse et Médiamétrie pour la fusion des trois études de référence : Audipresse One pour la presse et les études de Médiamétrie NetRatings (Internet fixe) et Internet Mobile. Partenariat Audipresse/Médiamétrie pour le lancement d’une nouvelle étude d’audience : One Global
  27. 27. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Presse La Commission européenne a lancé en juillet une procédure contre la France, suite à l’adoption d’une proposition de loi en février qui harmonise les taux de TVA. Cette loi abaisse en effet le taux applicable à la presse en ligne de 20% à 2,1%, c’est-à- dire le taux applicable à la presse imprimée. Pour la Commission, cette disposition est jugée contraire aux règles européennes en matière de fiscalité. TVA pour la presse papier et en ligne : procédure de la Commission européenne contre la France Selon l’ONG Reporters sans frontières, 66 journalistes ont été assassinés en 2014, ce qui porte à 720 le nombre de journalistes tués dans l’exercice de leurs fonctions en dix ans. Dans le monde, 119 journalistes ont été enlevés en un an (hausse de 37% par rapport à 2013). Camille Lepage, photojournaliste française de 26 ans, est tuée par balle en mai dernier au cours d’un reportage qu’elle effectuait en Républicaine centrafricaine. RSF : 66 journalistes tués en 2014
  28. 28. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Presse Mouvements Libération : François Moulias devient Président du directoire en février et Pierre Fraidenraich (ex-directeur général d’iTELE) directeur opérationnel en mars, suite à la démission en février de Nicolas Demorand. Laurent Joffrin (ex-Nouvel Observateur) est nommé directeur de la rédaction en juin. L’Obs : Matthieu Croissandeau est élu en avril directeur de la rédaction du Nouvel Observateur, succédant à Laurent Joffrin suite à sa démission de la direction de la rédaction en mars. Aude Lancelin (ex-Marianne) devient directrice adjointe de la rédaction. Le Monde : Nathalie Nougayrède démissionne de la direction en mai, puis quitte le quotidien pour devenir en octobre éditorialiste au Guardian. Gilles Van Kote devient directeur par intérim en mai puis directeur. Jérôme Fenoglio est nommé directeur des rédactions en mai. Midi Libre : Olivier Gérolami, président du directoire du groupe Sud Ouest est nommé président-directeur général de Midi Libre en juin. JDD/Paris Match : Dominique de Montvalon remplace en octobre à la rédaction en chef politique du JDD Bruno Jeudy, parti en septembre à la rédaction en chef politique et économie de Paris Match. Rue89 : Xavier de La Porte (France Culture) succède à Blandine Grosjean à la rédaction en chef.
  29. 29. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES International Selon une étude de Pew Research Center publiée en avril, les recettes des médias d’information américains ont chuté d’environ un tiers depuis 2006, avec la transition vers le numérique. Les revenus annuels pour la presse papier, audiovisuelle et en ligne sont de 65 milliards de dollars en 2012- 2013, contre 95 milliards en 2006. Selon le chercheur Jesse Holcomb, la publicité (papier et numérique) représentait 82% des recettes en 2006, contre 69% des revenus de la presse aujourd’hui. Si les montants provenant de la publicité déclinent, les recettes issues du public (abonnements notamment) occupent une part plus importante. États-Unis : forte chute des recettes médias d’information depuis 2006 Le prix Pulitzer dans la catégorie “service public” a été décerné en avril au journal britannique The Guardian et au quotidien américain The Washington Post pour leur enquête sur les révélations d’Edward Snowden, ex-informaticien américain, sur les programmes de surveillance de la NSA. Affaire Snowden : le prix Pulitzer attribué au Guardian et au Washington Post
  30. 30. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES International Le département d’État a décidé de combattre les discours d’embrigadement des djihadistes sur les réseaux sociaux en créant en décembre 2013 un compte Twitter dédié : Think Again Turn Away. Objectif : contredire les arguments de ceux qui prônent le terrorisme ou le djihad, parfois de façon très directe sur le plan sémantique ou via des photos. Cette démarche s’adosse également à une page Facebook, une chaîne YouTube, un Tumblr et un compte sur le réseau social Ask.fm. Le département d’État américain lutte contre le djihadisme sur les réseaux sociaux Le New York Times a lancé en avril l’appli NYT Now. L’objectif est de donner un panorama synthétique des informations du jour : contenus du quotidien, mais aussi résumés et agrégation de contenus, de tweets et de citations repérés sur les réseaux sociaux. Cette sélection est réalisée par une rédaction dédiée au mobile, encadrée par Clifford Levy, lauréat de deux prix Pulitzer. NYT Now fait partie de cette nouvelle catégorie d’appli dont l’ambition est d’aider à “digérer” l’actualité, comme Yahoo News Digest. Lancement de l’application NYT Now du New York Times
  31. 31. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Télévision Selon la dernière vague du baromètre Quali TV réalisé par Harris Interactive pour le compte de France Télévisions, en 2014 les documentaires ont été les programmes télévisés qui ont obtenu le meilleur indice de satisfaction des téléspectateurs. Les programmes de France 2 et France 3 sont appréciés pour leurs qualités éducatives et sociales, tandis que ceux de TF1 et M6 obtiennent de bonnes notes pour les fictions à fort caractère émotionnel. La politique est mal notée, mais, plus surprenant, le sport et l’humour également. La “social TV” confirme son expansion et devient un pan essentiel des programmes télévisuels. Selon les “+ de la TV” du Syndicat national de la publicité télévisée (SNPTV), en janvier 2014, 40% des Français déclarent que les dispositifs de “social TV” d’une émission leur donnent envie de la regarder. En 2014, les chaînes et producteurs de télévision ont multiplié les dispositifs digitaux : en prime-time, les émissions de divertissement grand public disposent toutes d’un accompagnement “social TV”. Twitter semble avoir pris une avance conséquente par rapport à Facebook en proposant de nombreuses solutions “social TV”. Médiamétrie a élaboré un outil de mesure des tweets émis lors des émissions de télévision. La social TV, facteur d’engagement pour le marché télévisuel français en 2014
  32. 32. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Télévision L’évolution de la consommation télévisuelle se poursuit vers plus de flexibilité avec une consommation en replay qui s’installe durablement. D’après Médiamétrie, en juin 2014, 2,2 millions de Français y ont recours quotidiennement soit une hausse de 22% par rapport à fin 2013. En septembre 2014, un épisode de la série Blacklist, diffusé sur TF1, a dépassé le million de visionnage en différé. Médiamétrie intègre désormais dans sa mesure d’audience, la télévision délinéarisée. La montée en puissance du replay Netflix, le service américain de vidéo à la demande sur abonnement est accessible en France depuis septembre 2014. Pour un prix fixe (une dizaine d’euros par mois), les internautes peuvent accéder à un catalogue de films et de séries de manière illimitée. Les vidéos peuvent être visionnées sur tous les supports : télévision, ordinateur, téléphone et tablette. Si le service enregistre, en 2014, une forte progression au niveau international (plus de 57 millions d’utilisateurs, soit une progression de 13 millions sur l’année), les résultats à l’échelle nationale sont plus mitigés (entre 200 000 et 250 000 – d’après l’institut Digital TV Research). Cet engouement limité pourrait s’expliquer par un catalogue restreint, en France, dû à la stricte législation sur les droits de diffusion des films, et aux contrats d’exclusivité de certaines chaînes avec les distributeurs de séries. Netflix : le géant américain s’implante en France
  33. 33. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Télévision Pour la première fois, un débat télévisé a permis aux principaux prétendants à la présidence de la Commission d’échanger sur les grands enjeux européens. Le 15 mai, ce débat a réuni Jean- Claude Juncker (PPE), Martin Schulz (PSE), Guy Verhofstadt (PDE), Ska Keller (PVE) et Alexis Tsipras (PGE). Retransmis en direct dans tous les pays de l’UE, il a été diffusé en France sur LCP-AN et Public Sénat, iTELE, et sur le site Internet de France Télévisions. La non-retransmission de ce débat sur une chaîne de France Télévisions a suscité une polémique chez certains responsables politiques. 1er débat en Eurovision à l’occasion de la campagne pour la présidence de la Commission européenne Filiale du groupe TF1, lancée en 1994, LCI a connu une année 2014 difficile. Diffusée sur le câble, les fournisseurs d’accès à Internet, la TNT payante et largement déficitaire, elle avait demandé à rejoindre ses concurrentes BFM TV et iTELE sur la TNT gratuite. Le 29 juillet, le CSA a refusé ce passage, arguant qu’une nouvelle chaîne info déséquilibrerait le marché publicitaire, en raison du poids de TF1, mettant ainsi en danger les chaînes d’informations gratuites. Une décision que la chaîne a contesté devant le Conseil d’État qui a rejeté la demande de référé-suspension en octobre dernier et se prononcera sur le fond en 2015. LCI : le CSA refuse le passage de la chaîne d’information en continu sur la TNT gratuite
  34. 34. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Télévision L’année 2014 a compté deux grands rendez-vous sportifs mondiaux : les Jeux Olympiques d’Hiver de Sochi et la Coupe du Monde de Football au Brésil. Six retransmissions sportives ont fédéré plus de 13 millions de téléspectateurs avec deux matchs qui entrent dans le top 20 des audiences historiques : France- Allemagne (16,92 millions de téléspectateurs) et France-Suisse (16,87 millions). En Allemagne, le match Allemagne-Brésil a obtenu la meilleure audience historique de la télévision avec 32,7 millions de téléspectateurs. 2014, année du sport à la télévision Cinq groupes audiovisuels (L’Equipe (L’Equipe 21), Diversité TV France (Numéro 23), Lagardère Active (Gulli), NextRadioTV (BFM TV, RMC Découverte) et NRJ (NRJ 12, Chérie 25)) se regroupent pour créer l’Association des Chaînes Indépendantes (ACI). François Morinière, ancien directeur général de l’Equipe (jusqu’en octobre 2014), est nommé président de l’ACI. Cette association vise à défendre les intérêts des chaînes indépendantes face aux grands groupes historiques. Création de l’Association des chaînes indépendantes François Lenglet a pris les commandes d’une nouvelle émission bimestrielle sur l’économie sur France 2, diffusée le lundi soir en deuxième partie de soirée, avec un objectif : rendre l’économie accessible à tous. Les audiences sont restées modestes (871 000 téléspectateurs pour le premier numéro). L’Angle éco : nouvelle émission d’économie sur France 2
  35. 35. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Télévision Mouvements iTELE : Audrey Pulvar est arrivée en quotidienne sur le créneau 20h30-22h. (septembre) France 2 : Anne-Sophie Lapix remplace Y. Calvi à la tête de Mots Croisés (octobre). Nicolas Poincaré prend la tête de Complément d’enquête, à la suite du décès du journaliste Benoît Duquesne (septembre). Léa Salamé remplace Natacha Polony sur le plateau d’On n’est pas couché. Alessandra Sublet présente une nouvelle émission hebdomadaire de talk-show en deuxième partie de soirée, Un soir à la Tour Eiffel (septembre). BFM-TV : Christophe Hondelatte remplace Marc Autheman pour la tranche d’information du week-end, 22h00-minuit (septembre). Canal + : Natacha Polony rejoint l’équipe du Grand Journal (septembre). M6 : François-Xavier Ménage quitte BFM TV pour présenter Capital (septembre).
  36. 36. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Radio Au sein de la révolution numérique, la radio fait face à de nouvelles attentes et à de nouveaux défis : une audience en recul relatif, des individus qui privilégient désormais une audience mobile, connectée, l’interactivité et une diversification de l’offre. Une baisse est en effet constatée depuis plusieurs mois par les études Mediametrie, notamment chez les radios généralistes. Fréquemment relayée, cette baisse est à relativiser notamment pour les matinales, certaines dont France Inter et RTL ayant parfois gagné jusqu’à 100 000 auditeurs, par comparaison avec les 10 dernières années. Radios et Web L’investissement du champ numérique par les radios a commencé par le développement de la vidéo au sein des studios. En créant ainsi la “radio visuelle”, les grandes radios, à l’instar de France Inter, RTL, Europe 1, RFI, RMC et France Info, s’adaptent à la demande en écran des consommateurs médias, pour acquérir une audience complémentaire au transistor. La radio visuelle offre de nombreuses possibilités, de la simple présence de caméras retransmettant les directs, à des offres transmedias proposant des compléments de contenus (cartes, chiffres, données existantes, etc.). À titre d’exemple, RFI propose de manière inédite une chaîne dédiée sur Youtube, où les auditeurs peuvent écouter la retransmission en direct de la radio, illustrée de tweets, d’information en continu et de photos instagram. Des caméras au sein des rédactions : de l’auditeur à l’audiospectateur En projet depuis plusieurs années, le développement de la RNT s’accélère en 2014 à travers les premières autorisations délivrées par le CSA, pour diffuser 68 stations à Paris et 54 à Marseille et Nice. L’équivalent audio de la TNT (Télévision Numérique Terrestre) porte de nombreux espoirs d’acteurs médias, face à une audience radio qui s’érode lentement. Diffusion de la radio numérique terrestre
  37. 37. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Radio La plateforme Radionomy devient le plus grand réseau de webradios de France en poursuivant son développement avec l’acquisition du lecteur Winamp et de la plateforme Shoutcast. Winamp permet d’écouter et de gérer sa musique ou ses podcasts, de regarder des vidéos et d’écouter les radios en ligne. Shoutcast est un outil utilisé par plus de 60 000 radios pour diffuser leurs programmes en ligne. L’expansion des webradios avec la centralisation de Radionomy Selon une publication de Médiamétrie (Médiamétrie / NetRatings - Panel France et Mesure d’audience vidéo (Septembre 2013), publié en février 2014), les CSP+ représentent 13,275 millions d’individus sont des sous- consommateurs de télévision (42 minutes de moins par jour que la moyenne des Français). Ils sont en revanche de grands amateurs de radio : 90% l’allument au moins une fois par jour. Le matin, 66,3% des CSP+ écoutent la radio entre 6h et 9 h, contre 54% chez les auditeurs en général. Des CSP+ sur-consommateurs de radio
  38. 38. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Radio Mouvements Radio France : L’ancien PDG de l’Institut national de l’audiovisuel (INA), Mathieu Gallet, 37 ans, est le nouveau président de Radio France pour cinq ans, succédant à Jean-Luc Hees, 62 ans. Il a nommé Laurence Bloch comme directrice de France Inter, Anne Sérode à la tête de Fip, Claude Esclatine à celle de France Bleu et Bruno Laforestrie au Mouv. Le nouveau directeur affiche parmi ses objectifs, de faire entrer le groupe radiophonique dans l’ère du numérique et du marketing. France Inter : Augustin Trapenard prend les rênes du 9-10, en remplacement de Pascale Clark qui passe sur la tranche 21h- 23h. Daniel Mermet, emblématique animateur de l’émission “Là-Bas si j’y suis”, diffusée à 15 heures sur France Inter du lundi au jeudi, n’a pas été renouvelé à la rentrée. Une décision qui s’inscrit dans la logique annoncée par la directrice de la station, Laurence Bloch, qui souhaite rajeunir l’antenne. France Inter recrute Nagui pour remplacer André Manoukian sur la tranche 11h/12h30 en semaine. Nicolas Demorand revient sur France Inter pour une nouvelle émission intitulée “Un jour dans le monde” sur la tranche 18h-19h. La station voit aussi l’arrivée de Léa Salamé pour mener l’interview de 7h50. RTL : Philippe Bouvard quitte les Grosses-têtes mais reste à RTL pour une émission “répondant aux questions des auditeurs sur des thèmes d’actualité”. Il est remplacé par Laurent Ruquier. Ivan Levaï (revue de presse du week end) après plus de 50 ans sur France Inter, a rejoint RTL et l’équipe de Marc-Olivier Fogiel dans “On refait le monde” tous les jours à 19h15. Yves Calvi prend les rênes de la matinale RTL. Europe 1 : Anne Sinclair est arrivée sur Europe 1 pour une interview politique chaque samedi à 8h30. Jean-Marc Morandini prend les commandes de la matinale 9/12. Alessandra Sublet est arrivée sur la tranche dominicale 11h- 12h30. Serge July quitte RTL où il officiait depuis 2006 pour rejoindre “Les grandes voix d’Europe 1”. France Info : Antoine Bayet quitte la rédaction en chef du site le Lab Europe 1 pour France Info.
  39. 39. AUDIENCES CLÉS DÉPARTEMENT MÉDIAS ET RÉSEAUX SOCIAUX Christophe Broquet – Alberto Costa Tél. : 01 42 75 54 50 #L’ANNÉE MÉDIATIQUE 2014
  40. 40. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Dans l’ensemble, les audiences des émissions politiques ou d’informations télévisées sont en baisse sur l’année 2014. Les reculs les plus significatifs touchent le 13h de TF1 présenté par Jean-Pierre Pernaut (près de 500 000 téléspectateurs en moins), Le Grand Journal de Canal + (-250 000) ou encore Mots croisés (-200 000). Cependant, France 2 tire son épingle du jeu avec un petit gain de 50 000 téléspectateurs en moyenne pour Des Paroles et des Actes, et une stabilité des audiences des 4 Vérités ou de On n’est pas couché. À noter également la bonne performance du 12-45 de M6, seul journal télévisé à progresser en moyenne sur l’année (+ 50 000, à 1 165 000 téléspectateurs désormais). Même tendance baissière dans les radios, en particulier pour RTL. Dans ce contexte, France inter s’impose, cette année, comme la station leader sur la tranche du matin. La matinale d’Europe 1 tire également son épingle du jeu, portée par Thomas Sotto. En presse écrite ou en ligne, l’audience des sites est aussi en recul par rapport à l’an dernier, à l’exception de la presse gratuite. À l’inverse, le nombre d’abonnés sur Twitter aux titres de la PQN et de la presse magazine a augmenté fortement et le nombre des partages d’articles est globalement en expansion. Les principaux enseignements
  41. 41. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Si les JT restent les rendez-vous phares des chaînes hertziennes, leurs audiences enregistrent en 2014 des reculs conséquents, la baisse la plus marquée touchant le 13H00 de Jean-Pierre Pernaut (perte d’environ 500 000 téléspectateurs sur un an). Seul le 12.45 de M6 est en hausse cette année et se rapproche un peu plus encore du 12/13 de France 3 (autour de 260 000 téléspectateurs d’écart contre près de 500 000 en 2013). Toutefois, avec respectivement plus de 5,8 et 5,5 millions de téléspectateurs en moyenne, le 20h00 et le 13h00 de TF1 sont les JT le plus regardé d’Europe devant le journal de la Rai Uno (étude du site toutelatele.com, avril 2014). Pour revenir à la France, la hiérarchie des JT reste inchangée tout comme l’écart entre le 20h00 de TF1 et celui de France 2 : toujours 1,4 million de téléspectateurs de retard pour le JT de David Pujadas et de Laurent Delahousse. Audiences moyennes des journaux télévisés en 2014 Source : Médiamétrie/MMW - 2014. 1% d’audience moyenne = 505 440 individus de 15 ans et +
  42. 42. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Audiences moyennes des émissions d’interview politique à la TV en 2014 (Moyenne annuelle) Source : Carat -Médiamétrie/Médiamat – 2014. 1%d’audience moyenne = 505 440 individus de 15 ans et +
  43. 43. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES En dépit d’une actualité politique et électorale chargée (nouveau Premier ministre, élections municipales et européennes), l’audience de la plupart des émissions d’interviews télévisées est en légère baisse ou stable cette année. Le week-end, Sept à huit sur TF1, qui vient d’entamer sa 15e saison, reste l’émission la plus regardée, grâce notamment aux entretiens intimistes de Thierry Demaizière (plus 3,6 millions de téléspectateurs, -3%). Peu de variations par rapport à l’an passé pour les autres émissions : On n’est pas couché sur France 2 est suivi par 1,7 million de téléspectateurs, Le Supplément de Canal par + 740 000 et C politique sur France 5 ferme la marche avec moins de 500 000 personnes. Des Paroles et des actes sur France 2 gagne 50 000 téléspectateurs sur un an mais reste au-dessous des 2,5 millions. Les meilleures audiences de l’émission ont été enregistrées lors des passages de M. Le Pen en avril et d’A. Juppé en octobre. Les 4 Vérités (près de 1,3 million de fidèles) demeure la seule émission capable de rivaliser avec les matinales radios. Déception en revanche pour Le Grand journal qui perd plus de 250 000 téléspectateurs sur un an, du fait de la concurrence farouche qui prévaut sur cette tranche de l’access prime time (Touche pas à mon poste, C à vous, jeux de TF1 et France 2). Déception également pour Mots croisés qui passe désormais sous la barre du million de téléspectateurs. La nouvelle formule mise en place à l’arrivée d’Anne-Sophie Lapix, laquelle fait plus de place au débat, n’a pas réussi pour l’heure à relancer le programme. Audiences moyennes des émissions d’interview politique à la TV en 2014
  44. 44. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Les émissions d’interview les plus écoutées en radio en 2014 (Moyenne annuelle) Sources : Carat – Médiamétrie 126 000 Radio 2014 / “Fichiers Média-Planning France entière” : point d’audience : 530 780 individus de 13 ans et +
  45. 45. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Depuis plusieurs années au coude à coude avec RTL, France inter s’impose clairement en 2014 comme la station leader des rendez-vous politiques en matinée. Ses deux interviews matinales sont les plus suivies de France : l’invité d’Inter avec P. Cohen et l’interview de L. Salamé rassemblent tous deux autour de 1,8 million d’auditeurs chaque jour. Ces émissions creusent l’écart avec L’invité de RTL (1,65million, soit environ 150 000 auditeurs de moins que pour la station publique), qui pâtit des audiences décevantes de la matinale de RTL. L’écart se réduit cependant légèrement en toute fin d’année avec l’arrivée d’Y. Calvi aux commandes du prime time de la station de la rue Bayard (1,7 million d’auditeurs, + 40 000 auditeurs sur la dernière vague de novembre-décembre). Portée par la matinale de T. Sotto, l’interview de J.P. Elkabbach sur Europe 1 à 8h20 passe désormais la barre de 1,4 million d’auditeurs (+5% sur un an). L’audience sur RMC de l’invité de J.J. Bourdin est stable (autour de 900 000 auditeurs) mais l’intervieweur peut compter sur un relais de croissance grâce à sa diffusion en simultané sur BFM TV (543 000 téléspectateurs, + 8%). Parmi les émissions d’interview dominicales, Le Grand Rendez-vous d’Europe 1 (10h-11h) reste largement leader avec toujours près de 800 000 auditeurs. Diffusé simultanément sur iTélé, il s’agit même de l’émission politique la plus écoutée le weekend, tous supports confondus (près d’1 million de personnes la suivent). Relative stabilité des audiences de Tous Politiques et du Grand Jury RTL. Les émissions d’interviews les plus écoutées en radio en 2014
  46. 46. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Les émissions satiriques (Moyenne annuelle) Sources : Carat – Médiamétrie 126 000 Radio 2014 / point d’audience : 530 780 individus de 13 ans et + Carat – Médiamat / point d’audience : 505 440 individus de 15 ans et +
  47. 47. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Qui de N. Canteloup, Y. Barthès ou encore PPD est l’humoriste le plus drôle de la télévision ? Si l’on s’en réfère aux audiences, c’est Canteloup – et son comparse Nikos Aliagas – qui domine le classement avec son rendez-vous sur TF1 (7,1 millions de téléspectateurs en moyenne). C’est nettement plus que le JT de 20h de la chaîne. Second, les Guignols de l’info avec 1,8 million d’adeptes du célèbre : “vous regardez l’ancêtre d’Internet, bonsoir !” Un score une nouvelle fois en recul pour les marionnettes de Canal + (-15% par rapport à 2013). Plus loin derrière, Le Petit Journal rassemble près de 1,5 million de téléspectateurs devant, notamment, les facéties de Catherine et Liliane. En radio, L. Gerra / RTL (1,7million d’auditeurs) est détrôné de peu par C. Vanhoenacker (1,8 million) qui officie tous les matins à 7h55 sur France inter. La jeune belge a décidément le vent en poupe puisqu’elle booste aussi les audiences de la radio publique en fin d’aprèsmidi. Sur ce créneau, son émission Si tu écoutes, j’annule tout à 17h s’intercale désormais, dans la hiérarchie des audiences, entre les Grosses têtes de L. Ruquier et Les pieds dans le plat de C. Hanouna (vague novembre-décembre). Dans la matinale de France inter également, S. Aram fait son retour à 8h55 et F. Rollin prend ses quartiers aux côtés de F. Morel et N. Ferroni pour le plus grand plaisir de 1,5 million d’auditeurs fidèles. Sur le seul terrain des imitations, l’écart se réduit de moitié entre L. Gerra / RTL et N. Canteloup / Europe 1, passant de plus de 480 000 à 250 000 auditeurs de différence. Les émissions satiriques
  48. 48. TENDANCES DÉPARTEMENT MÉDIAS ET RÉSEAUX SOCIAUX Alberto Costa Tél. : 01 42 75 77 86 DÉPARTEMENT OPINION Sandra Courbier Tél. : 01 42 75 83 67 #L’ANNÉE MÉDIATIQUE 2014
  49. 49. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Baromètre de confiance dans les médias (TNS Sofres/La Croix, janvier 2015) Le baromètre de confiance dans les médias dresse chaque année un bilan du rapport des Français aux différents moyens d’information. Le terrain de cette vague a été réalisé début janvier 2015, soit après les attaques contre Charlie Hebdo et à l’Hyper casher. Si les différentes études réalisées en 2014 semblaient plutôt annoncer un désintérêt croissant des Français pour les médias et l’actualité politique, les résultats de cette vague apparaissent fortement impactés par les évènements. On observe un fort regain de confiance et d’intérêt à l’égard des canaux d’information traditionnels, tandis qu’Internet reste un média qui suscite la méfiance. Les attentats à Charlie hebdo et à l’Hyper Casher ont rapproché les Français des médias traditionnels
  50. 50. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES L’intérêt porté aux nouvelles diffusées par la presse, la radio, la télévision et Internet progresse tout d’abord fortement, 76% des Français se déclarant intéressés par ces informations, +7 points par rapport à l’année dernière. Ce niveau d’intérêt a été atteint pour la dernière fois en 2006 (76%) à la suite du procès d’Outreau, ainsi qu’en 2007 (75%), au cœur d’une campagne présidentielle qui avait fait l’objet d’une intense couverture médiatique. À noter cependant que cette hausse semble toucher les personnes déjà intéressées par l’actualité : les réponses qui témoignent d’un intérêt certain pour l’actualité progressent (25%, +8 se disent très intéressées), quand celles qui mentionnent un désintérêt restent stables (6%, =). L’intérêt pour l’actualité au plus haut Intérêt pour l’actualité (très ou assez grand)
  51. 51. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Le jugement sur l’exactitude des informations données par les médias s’améliore également, tout particulièrement pour celles délivrées par la télévision, qui reste le média de prédilection des Français. L’idée qu’elle restitue fidèlement les informations devient majoritaire alors que les Français se montrent généralement partagés sur ce point : 58% (+7) estiment que les choses se sont passées vraiment ou à peu près comme la télévision le raconte. La radio reste toutefois le média le plus crédible aux yeux des Français (63%, +5, estimant qu’elle restitue des informations de manière fidèle) et Internet le moins crédible (39%, +2). La crédibilité des médias traditionnels s’améliore Dans le contexte récent des attentats qui a donné lieu à une prolifération de théories complotistes ou d’informations erronées sur Internet, la crédibilité de ce média ne progresse que de 2 points et seule une minorité de Français estime qu’il restitue fidèlement les événements tels qu’ils se passent en réalité : 39% (+2) contre 36% (25% ne se prononcent pas). Ils se montrent par ailleurs très méfiants envers les informations qui circulent sur les réseaux sociaux, 13% seulement leur faisant confiance contre 71% qui ne leur font pas confiance, leur principale source d’information demeurant les sites Internet ou applications mobiles des titres de la presse écrite : 50% les citent devant les réseaux sociaux à 21% et les sites de chaine TV et de radio (12%). Internet bénéficie plus faiblement de ce regain de confiance
  52. 52. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Cette démarche qui consiste à vérifier l’exactitude des informations, ou chiffres donnés par les responsables politiques ou les experts lorsqu’ils prennent la parole dans les médias est appréciée dans l’opinion : les deux tiers des Français souhaitent qu’elle soit systématisée et réalisée en temps réel (34%) ou renforcée (34%). Un quart d’entre eux estime que ce n’est pas le rôle des journalistes et que les gens peuvent se faire eux- mêmes leur propre opinion. Des Français favorables au fact-checking Confiance dans les médias A noter : % « les choses se sont passées vraiment ou à peu près comme le journal, la radio, la télévision, Internet le racontent
  53. 53. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Du bon et du mauvais Algorithme L’Algorithme a été au centre de nombreuses interrogations cette année, dans les réflexions prospectives sur les évolutions induites par l’introduction de cette technique dans les sphères des médias, tant du point de vue du marketing que du rédactionnel. Pourtant utilisé depuis fort longtemps (rappelons que l’algorithme est “l’ensemble des règles opératoires intervenant dans toute espèce de calcul”), le terme comporte désormais une dimension d’innovation. Bien que fort concret, l’algorithme rencontre l’univers du virtuel notamment dans son application dans les recherches en intelligence artificielle. Après avoir “libéré” l’Homme en lui offrant une capacité de calcul incommensurable lui permettant de développer des technologies scientifiques les plus avancées, il en arrive aujourd’hui à menacer cette liberté acquise. En effet, en se dotant d’une capacité d’apprentissage et d’auto- programmation, l’algorithme peut désormais s’affranchir de l’homme et peut-être même préparer son asservissement. D’où les craintes et les résistances qu’il suscite : “trop de pouvoir”, “trop de capacité de prédiction”, “trop d’autonomie”.
  54. 54. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Altmetric.com rappelle que l’article académique le plus partagé, discuté et commenté en ligne de l’année 2014 est “Experimental evidence of massive-scale emotional contagion through social networks”1, consacré aux algorithmes, et plus particulièrement à une expérience conduite par Facebook sur la viralité des contenus. Dès sa publication, celui-ci a suscité une vague de commentaires indignés de lecteurs qui se sont sentis floués par leur réseau social : comment pouvait-on manipuler les fils d’information personnels à leur insu ? Alors que les algorithmes de calcul sont présents dans tous les outils programmables depuis des décennies, pourquoi aujourd’hui est-ce plus dérangeant qu’auparavant ? Probablement parce que ces outils sont devenus centraux et incontournables dans toutes nos actions quotidiennes et que leurs fonctionnements restent mystérieux et inaccessibles pour le plus grand nombre. Leur expansion est rapide et seuls des experts en ont la maîtrise. Enfin, les données personnelles qui sont extraites de nos actions les plus banales se retrouvent transportées sur des plateformes lointaines, à des fins gardées opaques par les opérateurs. En terme de transformation profonde, cela aboutit en outre à l’émergence d’une société de l’usufruit, quimet fin de facto à la société de la propriété. Les géants du Net, vecteurs de contenus médias, Google, Facebook, Netflix, Yahoo, etc…, l’ont bien compris et en profitent pour développer, renforcer et protéger leurs secrets industriels dans des objectifs clairement marketing, afin de mieux orienter nos décisions : l’algorithme “espionne” les comportements, les enregistrent, les analysent pour nous imposer des “choix” qu’il nous présente comme étant les plus pertinents ou les plus importants. La fonction de l’algorithme s’est donc inversée : d’un objectif premier d’ordonnancement et de tri logique pour aider l’homme dans son raisonnement, l’algorithme prive désormais celui-ci de sa faculté de décider par lui-même de ce qui est bon ou mauvais pour lui. Il nous fait entrer dans l’ère du “ce qu’il faut savoir”, du “ce qui est bien pour vous”, au risque de nous aliéner et de nous isoler dans des bulles médiatiques, culturelles, etc. La controverse de l’algorithme 1 http://www.altmetric.com/top100/2014/?utm_source=announcement&utm_medium=social&utm_term=2014top100&utm_campaign=top1002014social
  55. 55. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Facebook : il a 26 ans, il s’appelle Greg Marra et “décide de la destinée” des articles publiés sur le réseau social. Greg Marra a entre ses mains la possibilité de modifier ce que voient sur leur page les 1,3 milliard de membres du réseau social, note Jessica Gourdon pour Libération. Selon le New York Times, cela fait de lui “une des personnes les plus influentes des médias”. En se confiant au quotidien américain, il se défend toutefois de “réaliser toute forme de curation journalistique”, note J.Gourdon. Derrière les algorithmes, des hommes de pouvoir Du côté de Netflix, Neil Hunt, le Chief Product Officer, dirige l’équipe technologique qui travaille sur les algorithmes fournissant des recommandations ultrapersonnalisées aux abonnés. Dans une interview donnée à Usine-Digitale.fr, N. Hunt affirme avoir “les moyens de prédire le petit cercle resserré de personnes” dont il est “complètement sûr” qu’elles vont suivre les recommandations de la plateforme. Mais à l’instar de G. Marra, N. Hunt nie toute influence de l’algorithme dans les décisions des équipes de création des séries Netflix. Il rappelle que son objectif est de “proposer le bon choix aux abonnés” et d’essayer de “bâtir un Netflix pour 50 millions d’individus différents” en observant toutefois “directement ce que vous regardez, ce que vous aimez”. Greg Marra Neil Hunt
  56. 56. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Le journalisme est, depuis plus de dix ans, engagé dans une profonde mutation liée à la transition numérique. En effet, les usages de référencement des moteurs de recherche ont imposé des transformations en termes d’écriture, de choix éditoriaux et de rythme de parution. S’agissant de l’utilisation des algorithmes au sein des rédactions, la Conférence des Nouvelles Pratiques du journalisme qui s’est tenue le 8 décembre 2014 à l’IEP de Paris, a souligné combien la montée en puissance de ces algorithmes contribuait à un nouveau bouleversement de la profession : la question n’est plus de savoir s’il y aura des robots-journalistes – c’est désormais sûr – , mais quelles seront leurs affectations et leur part d’activité dans les rédactions. Les data driven, ces algorithmes paramétrés qui rédigent tout seul qui se déclenchent à partir des seules données, ont déjà fourni des premiers essais concluants, nous dit Françoise Laugée2. Les exemples ne manquent pas : le programme Stats Monkey3 rédige un compte-rendu d’un match de base-ball en deux secondes ; un article du Los Angeles Times relatant le tremblement de terre du 17 mars 2014 a été écrit le jour même par le programme Quakebot ; depuis le 21 juillet 2014, Associated Press publie des brèves sur les résultats financiers des entreprises, rédigées par des robots ; le magazine Forbes fait également appel à des algorithmes issus du système Quill pour ses articles financiers. En France, Francis Chateauraynaud, de l’EHESS, concepteur du moteur Marlowe, conduit des expérimentations avancées qui ont permis la rédaction de plus de 900 articles sur des sujets aussi divers que les OGM, le nucléaire ou encore les nanotechnologies. Quant à l’AFP, depuis septembre 2014 et pour un an, elle aussi expérimente la rédaction automatisée avec sa filiale allemande Sport Informations Dienst (SID) spécialisée dans l’information sportive. Les robots augmentés : les journalistes de demain ? 2 Dans la revue européenne des médias, 9 déc. 2014 3 Développé par InfoLab de l’univ. Northwestern, Chicago, Ill.
  57. 57. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Le secteur audiovisuel est également concerné. Le logiciel Wibbitz, mis au point par une start-up israélienne, est capable de faire des reportages vidéo à partir d’articles écrits. Mais plus saisissant encore, deux robots japonais, Kodomoroid et Otonaroid, sont capables de présenter un journal télévisé, en prenant des expressions humaines qui brouillent encore un peu plus la frontière entre l’homme et la machine. La question est posée : les robots vont-ils bientôt remplacer les journalistes ? Les robots augmentés : les journalistes de demain ? Kodomoroid et Otonaroid
  58. 58. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Cet avenir séduit une partie des professionnels qui voient l’émergence de l’algorithme dans les rédactions comme une complémentarité qui ouvre des perspectives de développement radieuses : certaines rubriques, telles que les faits divers, seraient traitées par des robots ce qui dégagerait du temps pour l’investigation et l’analyse. Certes, ils reconnaissent que les profils de codeurs ont de grandes chances d’investir les rédactions mais pour venir en soutien des journalistes et non pour prendre leur place. Aucun risque pour Henri J. Nijdam, “rien ne remplace l’intervention humaine et l’intelligence journalistique pour transformer le pétrole brut en chimie fine”, déclare-t- il dans lenouveleconomiste.fr. Les journalistes devraient s’habituer à l’idée d’avoir des robots comme collègues, ironise A. Antheaume, “humains et algorithmes, main dans la main”, commente Ph. Vion-Dury (Rue89). Les robots augmentés : les journalistes de demain ? Poppy
  59. 59. FAITS MARQUANTS VIE DES MÉDIAS AUDIENCES CLÉS TENDANCES Au contraire, beaucoup se montrent sceptiques et appellent à se mobiliser pour faire face à la mutation digitale qui, selon eux, menace leur profession. En effet, la capacité des algorithmes à engloutir des volumes de données considérables renforce l’intelligence artificielle, capable de déterminer des tendances, établir des comparaisons, et leur donne un avantage indéniable sur le journaliste qui ne dispose pas des mêmes compétences surhumaines. C’est la thèse développée notamment par Nicolas Kayser-Bril, cité par le nouveleconomiste.fr. Selon Narrative Science, 90% des articles d’ici dix ans seront générés par des algorithmes. Le défi pour les journalistes est donc majeur. E. Scherer le détermine comme suit : s’acculturer au fonctionnement des algorithmes (“mettre les mains dans le cambouis”) et augmenter les compétences des journalistes dans le traitement des données (“data journalisme”, infographie, etc), seul moyen à ses yeux de préserver le journalisme. L’année 2014 est une année de prise de conscience de l’expansion massive des algorithmes. 2015 apparaît déjà comme une année de consolidation alors que le développement des objets connectés fait peu à peu tomber les frontières de l’intimité. Émerge parallèlement l’idée d’une nécessité de se doter des moyens de réguler ce processus, par exemple à travers une labellisation d’algorithmes « éthiques » comme le préconise J. Béranger (ParisTech Review). Déjà, des ingénieurs organisent la résistance et proposent de généraliser “l’obfuscation”, mot barbare qui désigne des techniques “qui empêchentlesalgorithmesdev0us c o m p r e n DR, mais pas les humains”. Une tendance pour 2015 ? Les robots augmentés : les journalistes de demain ? Conclusion
  60. 60. MiseenpageetImpression:PôleConceptiongraphique-Fabrication-DSAF-Février2015 CONTACT SERVICE D’INFORMATION DU GOUVERNEMENT MÉDIAS ET RÉSEAUX SOCIAUX CHRISTOPHE BROQUET - TÉL. : 01 42 75 54 50 christophe.broquet@pm.gouv.fr DANIELLE CARASSIK - TÉL. : 01 42 75 78 90 danielle.carassik@pm.gouv.fr

×