La protection des marchands
Le Comte de Champagne prend sous sa
protection tous les marchands, les
marchandises, et toutes...
Venise domine le commerce
En Orient, les Vénitiens achètent les produits des pays du Nord : des fourrures et des produits ...
Les privilèges accordés par les Byzantins aux Vénitiens
En récompense des services rendus, ma majesté impériale a bien vou...
Le sac de Constantinople
La IVe croisade est détournée : les Vénitiens, qui transportent les croisés,
parviennent à convai...
L’appel à la croisade d’Urbain II au XIIe siècle
Il importe que, sans tarder, vous vous portiez au secours de vos frères q...
La prise de Jérusalem vue
par un historien arabe
Les Francs marchèrent donc sur
Jérusalem et y mirent le siège
pendant plu...
La bataille de Las Navas de Tolosa
(1212)
Des chrétiens de diverses parties du monde
étaient venus à Tolède. Ils voulaient...
L’évangélisation vers l’Est
Le troisième jour, Otton, évêque de Bamberg
(Allemagne) vint à Pyritz, la première place
forte...
05 l'expansion de l'occident
05 l'expansion de l'occident
05 l'expansion de l'occident
05 l'expansion de l'occident
05 l'expansion de l'occident
05 l'expansion de l'occident
05 l'expansion de l'occident
05 l'expansion de l'occident
05 l'expansion de l'occident
05 l'expansion de l'occident
05 l'expansion de l'occident
05 l'expansion de l'occident
05 l'expansion de l'occident
05 l'expansion de l'occident
05 l'expansion de l'occident
05 l'expansion de l'occident
05 l'expansion de l'occident
05 l'expansion de l'occident
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

05 l'expansion de l'occident

460 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
460
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
23
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

05 l'expansion de l'occident

  1. 1. La protection des marchands Le Comte de Champagne prend sous sa protection tous les marchands, les marchandises, et toutes les autres personnes qui se rendront à la foire. Cette protection s’applique dès le premier jour et ne cesse qu’à la fin du dernier jour de leur présence. Il leur doit toute les choses qu’ils perdent en chemin. D’après les Privilèges et coutumes des foires de Champagne, XIIIe siècle Le gouvernail d’étambot remplace la rame gouvernail de l’antiquité, rendant le navire beaucoup plus maniable. Cette pièce d’or frappée à Venise à partir de 1282, fut échangée dans toute l’Europe.
  2. 2. Venise domine le commerce En Orient, les Vénitiens achètent les produits des pays du Nord : des fourrures et des produits de la steppe russe, des céréales et des esclaves; les produits de l’Asie centrale : épices, bijoux, pierres précieuses, soie et étoffes de luxe. Tous ces produits sont revendus en Italie et dans tout l’Occident, où les Vénitiens achètent les draps de laine et les toiles de Flandre, les métaux d’Angleterre et d’Europe centrale, les bois de Dalmatie, les esclaves du monde slave qu’ils revendent en Orient… Les établissements vénitiens jalonnent les routes maritimes qui se dirigent vers Constantinople, Beyrouth ou Alexandrie, c’est à dire vers les points d’aboutissement des caravanes et de la navigation asiatique. D’après Y. RENOUARD, Les villes d’Italie de la fin du Xe au XVe, SEDES, 1969 Cette allégorie, est sculptée sur le palais des Doges.
  3. 3. Les privilèges accordés par les Byzantins aux Vénitiens En récompense des services rendus, ma majesté impériale a bien voulu que les Vénitiens reçoivent chaque année un revenu de 20 livres. En plus, elle leur donne aussi les boutiques qui sont dans le quartier de Perama [à Constantinople] et trois débarcadères maritimes qui sont aussi au même endroit. Elle leur a aussi accordé de commercer avec toutes marchandises dans Constantinople même, et dans toutes les régions qui sont en notre pouvoir, sans qu’ils aient à payer de droit d’aucune sorte pour aucune transaction. D’après le décret de l’empereur Alexis Comnène, 1082
  4. 4. Le sac de Constantinople La IVe croisade est détournée : les Vénitiens, qui transportent les croisés, parviennent à convaincre ces derniers de se diriger vers Constantinople. Celle-ci est alors prise et pillée. [Les chevaliers] prenaient les joyaux d’or ou étoffes de soie brodées d’or, ou ce qu’ils aimaient le mieux, et puis ils l’emportaient. Et le reste du bien qui était encore à partager fut dilapidé vilainement, comme je vous l’ai dit, mais les Vénitiens en eurent néanmoins leur moitié. D’après Robert de Cléry, La conquête de Constantinople, XIIIe siècle
  5. 5. L’appel à la croisade d’Urbain II au XIIe siècle Il importe que, sans tarder, vous vous portiez au secours de vos frères qui habitent les pays d’Orient et qui déjà bien souvent ont réclamé votre aide. En effet un peuple venu de Perse, les Turcs, a envahi leur pays. Ils se sont avancés jusqu’à la mer Méditerranée. Dans le pays de Romanie1, ils s’étendent continuellement au détriment des terres des chrétiens. Beaucoup sont tombés sous leurs coups ; beaucoup ont été réduits en esclavage. Ces Turcs détruisent les églises, ils saccagent le royaume de Dieu. À tous ceux qui y partiront et qui mourront en route, que ce soit sur terre ou sur mer, ou qui perdront la vie en combattant les païens, la rémission de leurs péchés sera accordée. Qu’ils aillent donc au combat contre les infidèles ceux là qui jusqu’ici s’adonnaient à des guerres privées et abusives ! Qu’ils soient désormais des chevaliers du Christ, ceux-là qui n’étaient que des brigands ! D’après Foucher de Chartres, Historia Hierosolymitana, XIIe siècle 1 l’Empire byzantin
  6. 6. La prise de Jérusalem vue par un historien arabe Les Francs marchèrent donc sur Jérusalem et y mirent le siège pendant plus de quarante jours. Ils élevèrent deux tours, dont l’une du côté de Sion que les musulmans brûlèrent en tuant tous ceux qui étaient dedans ; mais à peine avaient-ils fini de la brûler qu’un messager arriva, réclamant de l’aide car la ville avait été prise par l’autre côté : de fait elle tomba par le côté nord, le matin du vendredi vingt- deux sha‘ban 492 [15 juillet 1099]. La population fut passée au fil de l’épée et les Francs massacrèrent les musulmans de la ville pendant une semaine. [Ils dérobèrent] un énorme butin. D’après IBN AL-ATHÎR, X, Somme des Histoires (XIIe-XIIIe siècles)
  7. 7. La bataille de Las Navas de Tolosa (1212) Des chrétiens de diverses parties du monde étaient venus à Tolède. Ils voulaient obtenir le pardon des péchés accordé par le pape à ceux allant en guerre au secours de la chrétienté d’Espagne. Quelques temps après, la bataille fut engagée. Chaque roi, entouré de ses compagnons, attaquait les Sarrasins avec la plus grande bravoure. Dès lors, l’armée des Sarrasins s’enfuit à la suite du roi Miramolin qui avait pris la fuite le premier. Béni soit en toutes choses le Seigneur Jésus-Christ, qui par sa miséricorde a donné la victoire aux chrétiens catholiques. Lettre de l’évêque de Narbonne à l’abbé de Cîteaux, XIIIe siècle
  8. 8. L’évangélisation vers l’Est Le troisième jour, Otton, évêque de Bamberg (Allemagne) vint à Pyritz, la première place forte en arrivant en Poméranie. Il y resta 14 jours à appeler ses habitants à se convertir à la foi chrétienne. Mais les habitants se montraient absolument hostiles, poussant le serviteur de Dieu à gagner d’autres lieux, affirmant qu’ils ne pouvaient pas s’engager dans cette foi nouvelle. Finalement comme le pieux Otton faisait d’incessantes prières, l’Esprit de Dieu les toucha; ils donnèrent leur adhésion et tous furent baptisés. D’après EBBON, Vie d’Otton, XIIe siècle

×