Elaboré par :
Ben Nasr Salma
Chermiti Imen
Hassin Harouch
Gestion et Technique de
Traçabilité
M2 Logistique et supply Chai...
Plan 1. Introduction
2. Définition de la traçabilité
3. Typologie de la traçabilité
4. Enjeux de la traçabilité
5. Mise en...
• La traçabilité est née dans le milieu des années 1980
• Parmi les événements majeurs ont accéléré la mise en place de la...
Traçabilité selon la norme NF EN ISO 9000:2000 :
Du point de vue de l'utilisateur : c'est suivre des produits qualitativem...
Typologie de la
traçabilité
• Elle correspond à un suivi.
•Elle permet de localiser les produits,
déterminer les destinations et les origines.
•Elle d...
 La traçabilité peut se définir à différents niveaux :
Traçabilité amont : où la traçabilité fournisseurs « Procédures ou...
 Selon le sens de l’information, on peut aussi trouver :
Traçabilité ascendante « C’est la capacité, en
tout point de la ...
Enjeux de la
traçabilité
• Le suivi tout au long de la chaîne logistique :
L’objectif de la traçabilité est de pouvoir retrouver à un instant préci...
MP Trans. Fabrica. Emba. stock Distribu. Conso.
Retour/de
struc.
La réception des marchandises : le marquage est
effectué ...
MP Trans. Fabrica. Emba. stock Distribu. Conso.
Retour/d
estruc.
La fabrication : elle permettra
d’avoir des informations ...
MP Trans. Fabrica. Emba. stock Distribu. Conso.
Retour/d
estruc.
La gestion des stocks : Les
produits, les quantités, et l...
MP Trans. Fabrica. Emba. stock Distribu. Conso.
Retour/
destruc.
La pré-facturation du transport :
La pré-facturation du t...
MP Trans. Fabrica. Emba. stock Distribu. Conso.
Retour/
destruc.
La préparation des
commandes : Elle peut être
suivie au n...
MP Trans. Fabrica. Emba. stock Distribu. Conso.
Retour/
destruc.
Retour/Destruction : Elle est utilisée aussi dans
le rapp...
Exemple d’un rappel produit chez Coca-Cola
Consommateur
Magasin carrefourCarrefour log entrepôt
centralCoca Cola log usine...
Les aspects
réglementaires
un élément du dispositif législatif soit national, soit européen
une obligation légale à laquelle les entreprises doivent ...
Les normes de la traçabilité
Pratique recommandée (Bonne Pratique ou « Best Practice ») : la meilleure manière de
procéder...
Mise en place d’un
système de
traçabilité
Principe de base
La mise en œuvre de la traçabilité doit être
adaptée selon les objectifs du secteur, selon
l’entreprise, ...
Définir le
contexte
Analyser
l’existant
Déterminer
les objectifs
de la
traçabilité
Rechercher les
solutions et
les moyens
...
Quels sont mes besoins en matière de traçabilité ?
Pour la réglementation: :
• Comment la traçabilité
va-t-elle concourir ...
Pour reconstituer d’une façon authentique l’évolution d’un objet dans l’espace et/ou le
temps, les conditions suivantes do...
Optimisation de la qualité des produits et des process. La traçabilité et la gestion de la qualité vont
de pair, à savoir ...
Les différentes techniques
de traçabilité
Les différentes techniques de traçabilité
les codes à barres
les codes matriciels (ex: codes 2D)
Les codes bidimensionnels...
L'usage du code barre soumis à des exigences physiques (taille et forme du support, couleur de fond...).
En fonction de ce...
Il existe 3 types de codes à barres :
Le crayon lecteur Le lecteur CCD Le lecteur Laser
• C'est le plus simple des
apparei...
 informe précisément les operateurs
 Permet la réception sans erreur de
produits
 Vérifier que le produits sont à
l’emp...
• Coût très faible
• Utilisation simple et rapide
• Réalisés par une imprimante
sur une étiquette ou
directement
• Ils ne ...
L'étiquette code 2D est standardisée et normalisée. A la différence de l'étiquette traditionnelle à code
barres linéaire q...
Il est utilisé dans l’administration aux Etats-Unis, notamment pour les
drivers license cards.
Les codes bidimensionnels :...
 Un système capable de répondre à une sollicitation radio est appelé transponder.
 Les étiquettes RFID permettent de sui...
On distingue les deux catégories suivantes:
 Les tags RFID se caractérisent par leur
 petite taille
 leur prix souvent ...
• Toute perte ou vol de la puce est quasi
impossible
• lecture simultanée de plusieurs articles
possible
• La fiabilité (l...
• Chaque objet est identifié par un code (dit EPC) et toutes les informations relatives à l'objet sont
retrouvées grâce au...
Exemple de
Traçabilité
 Expédition concernant plusieurs
entrepôts se fait avec au moins un
serveur
 Chaque entrepôt dispose d‘une
solution prog...
 Le suivi des marchandises le long
de la chaîne du transport est garanti grâce
à l‘utilisation de lecteurs de codes à ba...
la traçabilité concerne très directement les logisticiens pour deux raisons principales:
La première est qu’une entreprise...
MERCI POUR VOTRE
ATTENTION
Gestion technique-de-tracabilité-version finale
Gestion technique-de-tracabilité-version finale
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Gestion technique-de-tracabilité-version finale

1 135 vues

Publié le

traçabilité logistique

Publié dans : Business
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 135
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
70
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • L’affaire de la josacine empoisonnée en 1994 ( josacine : sirop antibiotuque pour enfant qui contient de le cyanure de sodium fatal  que l'entreprise Prolabo commercialisait à l'époque) suite à laquelle des laboratoires pharmaceutiques comme LAPHAL ont souhaité développer la traçabilité des produits hors de l'entreprise. Une tendance née de la pression réglementaire et de l'exigence du consommateur pour une meilleure sécurité, et pour aussi éviter « l'effet Josacine » afin de repérer rapidement d'éventuels lots à problèmes.
    La crise de la vache folle, qui a laissé comme héritage une amélioration des pratiques dans la filière bovine, à travers l'interdiction des farines animales pour alimenter le bétail et le retrait de certaines parties de la carcasse à l'abattoir lors de la découpe,

  • Cette traçabilité permet d’assurer que le produit est conforme à toutes les exigences légales et commerciales aussi bien au niveau de ses composants (leur pureté, leur provenance géographique et commerciale, la conformité aux critères organiques...) que de son acheminement (absence d’exposition à des agents indésirables).
    Le système de traçabilité est un outil technique destiné à aider l’entreprise à se conformer à des objectifs définis, et il sera utilisé, en cas de nécessité, pour déterminer l’historique et/ou la localisation d’un produit et de tous ses composants
  • En conclusion ,La traçabilité logistique désigne le positionnement des produits dans l’espace. Et porte surtout sur le positionnement géographique des unités logistiques.
    La traçabilité produit désigne les caractéristiques produits inhérentes à la Responsabilité civile du fabricant et porte surtout sur les caractéristiques des unités consommateurs.
  • La traçabilité amont concerne les MP notamment les frs , interne s’applique aux processus interne de l’entreprise dés la réception de MP jusqu’à expédition
    Traçabilité aval ca concerne les client , les distributeurs

  • La traçabilité intervient dans ces différents maillon de la chaine logistique
  • Etape 1 : Le consommateur retourne la bouteille au magasin
    Etape 2 : Le magasin Carrefour envoie le détail de la réclamation mentionnant le numéro de lot à son entrepôt logistique
    Etape 3 : L’entrepôt logistique de Carrefour transmet le message à l’usine Coca-Cola qui décode le numéro de lot
    H = Ligne de production H usine de Grigny 14 = Jour 14 Y = Mois de décembre 17 : 22 = heure d’étiquetage 100 palettes de ce lot sont identifiées dans le système informatique de Coca-Cola.
  • Etape 4 : Les différentes palettes sont localisées, Coca Cola transmet les informations sur le lot à rappeler (bon de livraison, numéros des palettes, date de livraison, numéro de lot) aux entités livrées (clients divers, entrepôts Carrefour, entrepôts Coca-Cola).
    Etape 5 : Les entrepôts Carrefour transmettent les mêmes informations aux magasins, les produits sont rappelés.

    le traçage permet d’évaluer les risques, en cas d’événement inattendu :
    – pouvoir démontrer le contenu (en matières premières) d’un produit fini afin d’assurer un contenu local minimal, une qualité spécifique, ou simplement un numéro de lot en cas de problème décelé ultérieurement
    – démontrer que le produit est bien ce qu’il prétend être, qu’il n’y a eu ni contrefaçon, ni détournement de canaux de vente ou de distribution ;
    – rendre compte de l’historique d’utilisation du bien, afin d’assurer l’entretien, le retrait de service et la disposition de ses composants, en fin de vie
  • CE : La Commission des Communautés Européennes
  • L’identification : C’est la différenciation sans équivoque d’un objet dans un intervalle de temps et d’espace.
    > MOYEN D’IDENTIFICATION
    Un numéro unique pour un produit, qui peut s’enrichir dans le temps , Pour être fiable, l’identification doit être automatique
    > Lecture automatique de données
    >> Le Code Barre
    >> La RFID
  • Passant
  • On va présenter
  • Les codes EAN (European Article Numbering) : EAN est un système global destiné à l'identification univoque d'objets
    (UCC, organisme américain) : l’Uniform Code Council , avait développé la norme UPC (Le système UPC s'est maintenant rallié au système EAN)
    (Interleaved Two of Five), , l'une des solutions de marquage des codes sur les unités logistiques.( GTIN-13 ou 14 )
  • concernant
  • Les codes barres présentent aussi des avantages
    Toutefois elles présentent aussi des inconvenients
  • marquages directs de pièces (ex : Pièces détachées automobiles & aéronautiques, circuits imprimées)
    D’étiquetage de produits (Emballages pharmaceutiques, cartouches d’imprimantes, paquets postaux, caisses plastiques, cartons, boites et palettes)
  • Passant
  • Concernant la fréquence su RFID , plus elle est basse moins le débit de données transmises est important et plus elle est haute, plus les distorsions et les difficultés pour traverser les milieux sont importantes.
  • les principaux avantages du système RFID sont
    Dernier point : (par exemple, pour la traçabilité des températures de conservation des surgelés
    Comme tout technique elle présente aussi des inconvénients
  • La suivante technique
  • Maintenant on va présenter un exemple de traçabilité
  • On a 3entrepots , un serveur et una base de donnees
  • Gestion technique-de-tracabilité-version finale

    1. 1. Elaboré par : Ben Nasr Salma Chermiti Imen Hassin Harouch Gestion et Technique de Traçabilité M2 Logistique et supply Chain management
    2. 2. Plan 1. Introduction 2. Définition de la traçabilité 3. Typologie de la traçabilité 4. Enjeux de la traçabilité 5. Mise en place d’un système de traçabilité 6. les aspects réglementaires 7. Techniques de la traçabilité 8. Exemple de traçabilité 9. Conclusion
    3. 3. • La traçabilité est née dans le milieu des années 1980 • Parmi les événements majeurs ont accéléré la mise en place de la traçabilité : - L’affaire de la « josacine »empoisonnée en 1994 - La crise de la vache folle La traçabilité s’est d’abord mise au service des démarches de qualité et de sécurité, de la lutte contre la fraude internationale, et évolue maintenant vers un suivi individualisé des produits divers Introduction
    4. 4. Traçabilité selon la norme NF EN ISO 9000:2000 : Du point de vue de l'utilisateur : c'est suivre des produits qualitativement et quantitativement dans l'espace et dans le temps. Du point de vue de la gestion de l'information : c'est associer systématiquement un flux d'informations à un flux physique de manière à pouvoir retrouver, à l'instant voulu, des données préalablement déterminées relatives à des lots ou regroupements de produits à partir d'un ou plusieurs identifiants clefs Définition La traçabilité est définie comme « Aptitude à retrouver l’historique, la mise en œuvre ou l’emplacement de ce qui est examiné »
    5. 5. Typologie de la traçabilité
    6. 6. • Elle correspond à un suivi. •Elle permet de localiser les produits, déterminer les destinations et les origines. •Elle dépend du bon enregistrement des liens entre les produits successifs dans la filière. •Elle est utilisée notamment pour les rappels et retraits de produits ou pour en connaître l'origine • Elle permet de reconstituer qualitativement le parcours des produits • On l’utilise pour rechercher les causes d’un problème qualité: en amont si l’incident s’est produit chez un de ses fournisseurs, en aval si l’incident s’est produit, par exemple, lors du transport. • Elle dépend surtout du bon enregistrement des données liées au produit La traçabilité produit (Tracing)La traçabilité logistique (Tracking) On peut distinguer deux grandes types de traçabilité :
    7. 7.  La traçabilité peut se définir à différents niveaux : Traçabilité amont : où la traçabilité fournisseurs « Procédures ou outils mis en place pour pouvoir retrouver ce qui est advenu avant que l’acteur économique (entreprise ou site de transformation) devienne responsable légalement ou physiquement des produits ». Traçabilité interne : où la traçabilité des processus de fabrication « Traçabilité mise en place dans l’entreprise tout le long du processus de fabrication des produits, depuis la réception des matières premières jusqu’à l’expédition des produits manufacturés ». Traçabilité aval : où la traçabilité depuis l’entreprise vers les clients « Procédures et outils mis en place pour pouvoir retrouver ce qui est advenu après le transfert de propriété ou après le transfert physique des produits fabriqués par l’entreprise vers un tiers »
    8. 8.  Selon le sens de l’information, on peut aussi trouver : Traçabilité ascendante « C’est la capacité, en tout point de la chaîne d’approvisionnement, à retrouver l’origine et les caractéristiques d’un produit à partir d’un ou plusieurs critères donnés » Traçabilité descendante « C’est la capacité, en tout point de la chaine d’approvisionnement, à retrouver la localisation de produits à partir d’un ou plusieurs critères donnés ».
    9. 9. Enjeux de la traçabilité
    10. 10. • Le suivi tout au long de la chaîne logistique : L’objectif de la traçabilité est de pouvoir retrouver à un instant précis des données préalablement déterminées relatives à des lots ou regroupements de produits et ce à partir d’un ou plusieurs identifiants clés. La traçabilité s’applique tout au long de la chaîne logistique MP Trans. Fabrica. Emba. stock Distribu. Conso. Retour/ destruc.
    11. 11. MP Trans. Fabrica. Emba. stock Distribu. Conso. Retour/de struc. La réception des marchandises : le marquage est effectué chez l’expéditeur. L’avis d’expédition peut être envoyé par EDI au moment du chargement. A la réception, les marchandises sont vérifiées (contrôles quantitatifs et qualitatifs) et sont comparés avec l’avis d’expédition.
    12. 12. MP Trans. Fabrica. Emba. stock Distribu. Conso. Retour/d estruc. La fabrication : elle permettra d’avoir des informations sur les produits notamment les numéros de lots, d’emballages, l’identification de l’équipe et de la chaine d’approvisionnement
    13. 13. MP Trans. Fabrica. Emba. stock Distribu. Conso. Retour/d estruc. La gestion des stocks : Les produits, les quantités, et leurs mouvements en stock sont contrôlés. (l’inventaire tournant , permanent et physique).
    14. 14. MP Trans. Fabrica. Emba. stock Distribu. Conso. Retour/ destruc. La pré-facturation du transport : La pré-facturation du transport peut servir à contrôler la facture et être transmise au transporteur afin qu'il l'utilise pour établir sa propre facture
    15. 15. MP Trans. Fabrica. Emba. stock Distribu. Conso. Retour/ destruc. La préparation des commandes : Elle peut être suivie au niveau des produits et au nombre des lignes préparées.
    16. 16. MP Trans. Fabrica. Emba. stock Distribu. Conso. Retour/ destruc. Retour/Destruction : Elle est utilisée aussi dans le rappel des produits défectueux et le suivi du traitement des déchets, puisqu'un producteur est responsable du déchets jusqu'à son élimination
    17. 17. Exemple d’un rappel produit chez Coca-Cola Consommateur Magasin carrefourCarrefour log entrepôt centralCoca Cola log usine centrale Produit avec numéro de lot
    18. 18. Les aspects réglementaires
    19. 19. un élément du dispositif législatif soit national, soit européen une obligation légale à laquelle les entreprises doivent se soumettre sous peine de sanctions ils portent sur des périmètres sectoriels ou des produits donnés.
    20. 20. Les normes de la traçabilité Pratique recommandée (Bonne Pratique ou « Best Practice ») : la meilleure manière de procéder pour un sujet donné Issue généralement de réflexions et de discussion des entreprises menées par des entreprises au sein d’organismes de normalisation. Exemple : Règlement (CE)178/2002 sur la traçabilité des denrées alimentaires
    21. 21. Mise en place d’un système de traçabilité
    22. 22. Principe de base La mise en œuvre de la traçabilité doit être adaptée selon les objectifs du secteur, selon l’entreprise, son environnement et ses contraintes d’ordre réglementaire, contractuel (demande des clients) ou interne
    23. 23. Définir le contexte Analyser l’existant Déterminer les objectifs de la traçabilité Rechercher les solutions et les moyens Mettre en place et tester le dispositif Evaluer et ajuster le dispositif
    24. 24. Quels sont mes besoins en matière de traçabilité ? Pour la réglementation: : • Comment la traçabilité va-t-elle concourir à une maîtrise de la sécurité sanitaire ? • Quels sont les éléments obligatoires? • Comment l’exploiter dans un système de management ? Pour le client : • Que dit le cahier des charges ? • La traçabilité doit-elle permettre un contrôle des exigences ? • La traçabilité sera-t-elle un élément de différenciation? • Quels services annexes? fournir ? Pour le consommateur : • Qu’attend-il de, mon produit ? • Que Veut-il savoir? • Comment perçoit- il? les produits concurrents
    25. 25. Pour reconstituer d’une façon authentique l’évolution d’un objet dans l’espace et/ou le temps, les conditions suivantes doivent être réunies : →L’objet à suivre doit posséder un numéro d’identification unique →Toute évolution de statut de l’objet doit être synchronisée avec une évolution statutaire de l’information →Tous les flux physiques des objets doivent être synchronisés avec les flux d’informations Conditions de mise en œuvre Identifier les produits  Synchroniser les flux sont les BASES de la traçabilité
    26. 26. Optimisation de la qualité des produits et des process. La traçabilité et la gestion de la qualité vont de pair, à savoir : un système de traçabilité assure la fiabilité des informations sur les produits et permet de détecter plus rapidement la cause de problèmes de qualité Un meilleur contrôle sur les opérations logistiques : quand une entreprise est à même de connaître, à tout moment, l'emplacement exact des unités logistiques, elle peut optimiser ses stocks et donc réaliser d'importantes économies de coûts (moins de gaspillage et de stocks restants...). Au plus vite des mesures correctives sont prises, au plus l'image de la société sera positive Suivi en temps réel du transport et des livraisons, d'où une amélioration du service à la clientèle. Localisation rapide et précise des produits contaminés, produits de qualité inférieure,.... Dès lors, on ne détruit pas tous les produits, mais seulement ceux qui sont défectueux et les coûts du rappel sont limités au maximum Les avantages de la traçabilité
    27. 27. Les différentes techniques de traçabilité
    28. 28. Les différentes techniques de traçabilité les codes à barres les codes matriciels (ex: codes 2D) Les codes bidimensionnels (PDF 417) les technologies à cartes ou puces sans contact (ex. RFID) Le Système EPC (Electronic Product Code)
    29. 29. L'usage du code barre soumis à des exigences physiques (taille et forme du support, couleur de fond...). En fonction de ces exigences ainsi que du nombre de caractères à figurer, plusieurs normes coexistent: les codes barres linéaires le code barre (Bar code) est constitué par une succession de barres claires et foncées d'épaisseur variable, traduisant une suite de caractères numériques ou alphanumériques et destinée à être interprétée par un lecteur optique. EAN-8 et EAN-13 ITF 14 UCC / EAN 128 8 ou 13 chiffres (inscrits sous les barres en clair) - employé essentiellement pour les produits de consommation 14 chiffres : plus gros et plus lisibles ces informations sont utilisées essentiellement en logistique sur les conditionnements (cartons, palettes…) nouvelle norme permettant de représenter une chaîne de caractères alphanumériques de longueur variable
    30. 30. Il existe 3 types de codes à barres : Le crayon lecteur Le lecteur CCD Le lecteur Laser • C'est le plus simple des appareils de lecture. Il effectue une lecture par passage manuel sur le code à barres. • Il est réalisé au contact • la qualité de la lecture varie selon l'inclinaison du crayon et dépend de la constance avec laquelle le code est parcouru • La douchette CCD (Charge- Coupled Device) ne comportent pas d'élément mécanique et présentent généralement une grande robustesse. • Plus économique que les modèles lasers, et ils sont capables de lire tous les codes à barres linéaires • le lecteur laser utilise un seul rayon lumineux généré par une diode laser. • La lecture du code est automatique, il n’y a pas besoin de parcourir le code dans sa longueur
    31. 31.  informe précisément les operateurs  Permet la réception sans erreur de produits  Vérifier que le produits sont à l’emplacement correct  Connaitre l’origine et les informations des MP/Composants  suivre l’évolution de la fabrication des produits En suivi de production Dans la réception/stockage / expédition Utilisation général des codes –barres
    32. 32. • Coût très faible • Utilisation simple et rapide • Réalisés par une imprimante sur une étiquette ou directement • Ils ne peuvent être lus qu'au contact d'un lecteur • les codes barres sont lus un par un
    33. 33. L'étiquette code 2D est standardisée et normalisée. A la différence de l'étiquette traditionnelle à code barres linéaire qui comprend 16 caractères alphanumériques, • le code 2D propose un code plus petit, plus dense, plus souple qui peut comprendre jusqu'à 3.116 chiffres numériques, 2.334 caractères alphanumériques ou 1.556 caractères ASCII de 8 bits d’informations lus dans tous les sens par un imageur code 2D . • Le code 2D est utilisé dans de nombreuses applications qui exigent un étiquetage avec une grande quantité de données :  marquages directs de pièces  D’étiquetage de produits les codes 2D (le Datamatrix) Les codes de type MATRICIELS nécessitent une technologie de capture vidéo de l'image et non plus un simple faisceau de lecture. L'utilisation des technologies caméras 2 dimensions est obligatoire.
    34. 34. Il est utilisé dans l’administration aux Etats-Unis, notamment pour les drivers license cards. Les codes bidimensionnels : Le PDF 417 • Le PDF signifie Portable Data File en référence à sa grande capacité de stockage (2710 caractères). • Un système de correction des erreurs à plusieurs niveaux est inclus, il permet de reconstituer des données mal imprimées, floues ou arrachées.
    35. 35.  Un système capable de répondre à une sollicitation radio est appelé transponder.  Les étiquettes RFID permettent de suivre les matières semi-ouvrées ou manufacturées tout au long de la chaîne de production, dans les différentes phases de stockage, lors des transports. Elles sont aussi utilisées pour faciliter l'entretien et la maintenance, pour limiter les risques de fraude.  Il existe plusieurs types d'étiquettes, leur point commun étant la possibilité qu'elles offrent d'être lues à distance à l'aide d'un signal radio. les techniques d’identification par radiofréquences (RFID) C'est une technologie de marquage et de lecture sans contact des marchandises. Les objets sont équipés de pastilles légères (tag) qui sont lues à courte distance à l’aide de petits terminaux portables.
    36. 36. On distingue les deux catégories suivantes:  Les tags RFID se caractérisent par leur  petite taille  leur prix souvent modeste,  la présence d'une antenne relativement grande  la possibilité éventuelle d'être mise à jour en cours de processus
    37. 37. • Toute perte ou vol de la puce est quasi impossible • lecture simultanée de plusieurs articles possible • La fiabilité (les informations peuvent être doublées, munies de codes de correction d'erreur, d'identifiants de sécurité...), • la robustesse (il s'agit d'une étiquette assez souple). • La possibilité de modifier les données stockées sur certaines pastilles au cours du traitement • Une perturbation possible du signal radio par la présence de métal • Pour les étiquettes actives, le prix est encore élevé.
    38. 38. • Chaque objet est identifié par un code (dit EPC) et toutes les informations relatives à l'objet sont retrouvées grâce au réseau. • Gen 2 (EPC Class 1 Generation2) est la future évolution d'EPC proposée par HP et Philips Son but est d'assurer l'interopérabilité des produits RFID et l'harmonisation des standards, notamment entre Europe et USA. Le Système EPC (Electronic Product Code) Le système EPC est un système de codification international, analogue à la codification EAN. Il associe la technologie RFID à un réseau de bases de données accessibles par Internet.
    39. 39. Exemple de Traçabilité
    40. 40.  Expédition concernant plusieurs entrepôts se fait avec au moins un serveur  Chaque entrepôt dispose d‘une solution progicielle de l’acquisition et transmission de données.  Les entrepôts et le serveur sont reliés.  Le personnel des entrepôts scanne chacune des entrées et sorties à l‘aide d‘un lecteur codes à barres, soit en mode batch, soit en radio temps réel.  L‘ensemble des données scannées est transmis vers le PC de l‘entrepôt, puis vers le serveur.
    41. 41.  Le suivi des marchandises le long de la chaîne du transport est garanti grâce à l‘utilisation de lecteurs de codes à barres.  La solution progicielle d’acquisition et transmission de données travaille à partir des informations scannées, enregistrées dans les PC Entrepôt et envoyées vers un serveur d’information.  A la livraison, le nom et signature du réceptionnaire sont saisis et constituent la preuve de livraison.  Le système permet d‘imprimer des étiquettes ainsi que des listes de chargement et listes des écarts ou statistiques.  Envoi automatique des notifications entre le HUB et les points de livraison.
    42. 42. la traçabilité concerne très directement les logisticiens pour deux raisons principales: La première est qu’une entreprise ou une organisation ne peut structurer un système de traçabilité sans impliquer les logisticiens (ou « supply Chain managers») dans la mesure où ils sont chargés du pilotage des flux physiques et d’informations associés, à la fois au sein de leur entreprise, mais aussi en interface avec les partenaires amont et aval de la chaîne logistique. La seconde est qu’un système de traçabilité constitue, pour les logisticiens, s’ils sont associés à sa conception, un précieux outil d’aide au pilotage des flux physiques (visibilité sur la circulation des flux) et d’amélioration continue des processus logistiques (mémoire des problèmes rencontrés et éléments d’informations sur leurs causes potentielles) Conclusion
    43. 43. MERCI POUR VOTRE ATTENTION

    ×