Fort-de-FranceUne nouvelle dynamique de valorisation        du patrimoine urbain
Le Centre Perrinon Un investissement de 60 M€ associantinvestissement public et privé 14 000 m² de surfaces commerciales...
La Pointe Simon                Contrat de promotion et promesse de vente signés   avec la Semaff en octobre 2004, avec la ...
La Maison des Amériques Un projet de d’habitat moderne et innovant(HQE) composé :- de 15 apparteliers dédiés aux artistes...
La Savane 15,5 M€ de travaux Etudes de Maîtrised’Œuvre achevées ;Dossier de Consultationdes Entreprises en cours Un pro...
Le Malécon Un programme prévisionnel de 9M€ de travaux de superstructureen complément des travaux dequais sur pieux et de...
L’Etang Z’Abricots                                (1) Le quartier Un nouveau quartier développé par laSEMAFF (300 000 m² ...
L’Etang Z’Abricots                            (2) Le port de plaisance Première tranche mise en serviceen 2006 par lopéra...
Les Cascades II 22.000 m² de plancher dont 7500 m² debureaux et 323 places de stationnement Coût global = 13 M€ Chantie...
Le Centre Nautique et Aquatique Dans le cadre de l’aménagementd’Almadies-Régatiers-Alizés,création d’un nouveau centrenau...
les Déchetteries Réalisation d’un programme de 5déchetteries sur le territoire del’agglomération, dont Châteauboeuf,Ravin...
La Zone d’activité de Cité Calebasse Dans le cadre du plan demodernisation des zones d’activités,réfection des réseaux et...
L’Espace Nicole Zaré à DillonReconversion de l’ancienne structure métalliquede marché pour accueillir une cyber-base, unco...
Les opérations de RHI RHI Pointe de la Vierge:opération achevée par la Semaff en 2005avec la livraison de travaux de viab...
Le ravalement des façades du                               centre-ville Une opération incitative et coercitiveengagée en ...
Les démolitions de squatsEn quatre ans : 282 arrêtés de sécurité publique signés par leMaire,          231 démolitions ré...
La sécurité et l’errance Poursuite du programme de lutte contre l’erranceavec le CHRS, le Samu Social et la ferme d’Inser...
Les chantiers d’insertion    (1) exemple: Réhabilitation du Centre socio-culturel Gérard Nouvet à Coridon   Cette action ...
Les chantiers d’insertion     (2) exemple: Les Chantiers de rues de Sainte-Thérèse, Renévillle et ErmitageEngagés en mars ...
Le Plan de Modernisation des EcolesUn programme pluriannuel de 50 M€ en cours deréalisation,avec: 14 écoles à reconstruir...
Le Transport et l’AccessibilitéEn liaison avec CACEM et le Département: Aménagement de la gare multimodale de PointeSimon...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La rénovation urbaine les grands projets

1 966 vues

Publié le

« Fort-de-France, une Ville Capitale au rendez-vous de la rénovation urbaine et de la modernité »

Capitale administrative, centre économique, pôle d’accueil, Fort-de-France, avec ses 94 000
Habitants constitue véritablement un « cœur du pays », une capitale. Fort-de-France fait aujourd’hui l’objet d’un vaste chantier de renouvellement urbain dont la stratégie s’inscrit dans un registre de développement global, durable et partagé. Il ne se résume pas à une approche d’aménagement urbain sectoriel, mais bien à une approche horizontale, avec des déclinaisons dans le domaine économique, environnemental, social, culturel et aussi dans le domaine de la coopération régionale, compte tenu de la situation géographique privilégiée de Fort de- France au cœur de la Caraïbe.

Plus que de rénovation urbaine, nous parlons ici souvent « réconciliation urbaine », car nul ne croyait plus en la ville, confrontée au dépeuplement, à l’exclusion sociale, à la dévitalisation économique, à des difficultés budgétaires et une réelle « dégradation urbaine » dus a un isolement politique d’aimé Césaire, de tous bords.

Au refus de la fatalité a succédé le retour à la confiance : Fort-de-France est désormais transformée en un vaste chantier, dont les effets sont d’ores et déjà visibles et effectifs.
La Ville a engagé avec ses partenaires des actions de développement social et d’insertion en faveur des populations défavorisées, mises en œuvre notamment à travers le CUCS, Contrat Urbain de Cohésion Sociale. Il s’agit là de réduire les écarts de développement entre les territoires prioritaires et leur environnement, d’améliorer la vie quotidienne des habitants de ces quartiers, d’y favoriser l’égalité des chances, et, surtout, de mettre en avant la capacité d’initiative et d’innovation sociale, économique et culturelle des habitants.

Ajoutons à ceci le grand chantier de l’accessibilité, du transport et du stationnement.
Un chantier qui avance, avec l’arrivée du TCSP, transport en commun en site propre, l’aménagement de parkings provisoires et de dissuasion, l’amélioration des transports maritimes dans le cadre du Plan de Déplacements Urbains de la CACEM, Communauté d’Agglomération du Centre de la Martinique.

Rappelons enfin la dimension culturelle, patrimoniale et identitaire qui nous amène à redécouvrir une histoire singulière, ses événements et ses personnalités, ses luttes et ses savoir-faire, tout un héritage que l’on retrouve dans la restauration d’une architecture ou la réappropriation de sites patrimoniaux.

Ces deux diaporamas illustrent l’ampleur des chantiers en cours pour que Fort de France passe d’une Ville en chantier à une Ville enchantée.

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 966
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
224
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La rénovation urbaine les grands projets

  1. 1. Fort-de-FranceUne nouvelle dynamique de valorisation du patrimoine urbain
  2. 2. Le Centre Perrinon Un investissement de 60 M€ associantinvestissement public et privé 14 000 m² de surfaces commerciales,plus de 6000 m² de services (dont desbureaux affectés aux services municipaux)répartis sur:• 2 étages de 650 places de parkings en sous-sol (Livraison octobre 2006)• 2 étages de commerce et 2 étages debureaux (Livraison en 2008).
  3. 3. La Pointe Simon Contrat de promotion et promesse de vente signés avec la Semaff en octobre 2004, avec la Sté de promotion de la Pointe Simon (joint-venture Groupe Monplaisir / Guardian Limited )Programme de 78 000 m² de Shon comportant en première phase un centre daffaires (bureaux et hôtel daffaires Marriot) et une résidence de standing. Permis de construire de la 1ère tranche accordé en juin 2005 Les travaux commenceront au 1°trimestre 2006, et dureront 30 mois.
  4. 4. La Maison des Amériques Un projet de d’habitat moderne et innovant(HQE) composé :- de 15 apparteliers dédiés aux artistes etcréatifs- d’un appart’hôtel- de logements intermédiaires- de boutiquesAvec la piétonisation de la rue J. Compère etGarnier-Pagès En 2005, un concours international d’idéesréunissant 11 équipes, du Mexique à Curaçao,de République Dominicaine à la Colombie, desîles Vierges à la MartiniqueProjet Lauréat: équipe Alain Nicolas,Guadeloupe. Un appel à promoteurs lancé par la Semaff le11 décembre 2005
  5. 5. La Savane 15,5 M€ de travaux Etudes de Maîtrised’Œuvre achevées ;Dossier de Consultationdes Entreprises en cours Un projet-phare duPDRU: Programmationfinancière validée pourl’Europe, l’ANRU et lescollectivités locales Début des travaux: Avril-Mai 2006 (durée 24 mois)
  6. 6. Le Malécon Un programme prévisionnel de 9M€ de travaux de superstructureen complément des travaux dequais sur pieux et de remblais duConseil Général Etudes de Maîtrise d’Œuvre encours 1ère tranche travaux intégrée auprojet Savane, de la Française à larue de la Liberté Début des travaux: Mai 2006
  7. 7. L’Etang Z’Abricots (1) Le quartier Un nouveau quartier développé par laSEMAFF (300 000 m² de shon sur un domainede 50 ha) Déjà 20% réalisés (ex: Agora)A terme (2010-2013): 1 700 logements, 100000 m² de locaux bureaux & activités, 40 000m² de commerces et services. Dossiers candidats collectés à lissue dunappel à projets, dont les réalisationssengageront dés 2006; 20 M€ de travaux de viabilisationprogrammés (1ère tranche au 1er trimestre2006 pour desservir les terrains mis en venteet le port de plaisance)
  8. 8. L’Etang Z’Abricots (2) Le port de plaisance Première tranche mise en serviceen 2006 par lopérateur en coursde désignation par la CACEM La SEMAFF vient de livrerlouvrage (pontons lourds flottants)qui permet la miseen exploitation dun bassin de 350anneaux A ce jour, 16 M€ de travauxréalisés 15 M€ sont programmés pourachever le programme et porter lacapacité à 900 anneaux.
  9. 9. Les Cascades II 22.000 m² de plancher dont 7500 m² debureaux et 323 places de stationnement Coût global = 13 M€ Chantier « vert » avec recyclage desdéchets et traitement de la place desCascades et l’entrée de ville des Hauts duPort Occupations: Siège de la CACEM,restaurant, services et bureaux Maîtrise d’ouvrage: SCI Bishop Cascades Maîtrise d’œuvre: Léoture Entreprise: SIMP
  10. 10. Le Centre Nautique et Aquatique Dans le cadre de l’aménagementd’Almadies-Régatiers-Alizés,création d’un nouveau centrenautique et aquatique d’unmontant de 6 M€ Une opération co-financée parl’Europe (Feder), la Région, leDépartement et la Cacem Consultation entreprises: 1ertrimestre 2006
  11. 11. les Déchetteries Réalisation d’un programme de 5déchetteries sur le territoire del’agglomération, dont Châteauboeuf,Ravine Touza, Val Floréal, Vieux Pont …au titre de la compétence« Environnement » de la CACEM Budget = 500.000 €uros pardéchetterie avec co-financement Europe(Feder), Région et Cacem
  12. 12. La Zone d’activité de Cité Calebasse Dans le cadre du plan demodernisation des zones d’activités,réfection des réseaux et voiries de laCité Calebasse, une des plusancienne zone d’activités de la ville
  13. 13. L’Espace Nicole Zaré à DillonReconversion de l’ancienne structure métalliquede marché pour accueillir une cyber-base, uncomplexe sportif, culturel et ludique animé pardes associations de quartier et les services de laDirection des Sports, de la Jeunesse et de la VieAssociative de la Ville.Activités proposées : Sports(arts martiaux, tennis de table, boxe,danse traditionnelle, gymnastique … Activités pour les personnes âgées (Scrabble,couture …) Cyber base ouverte à tous ..Coût final de l’opération : 995.572 eurosdont 30 % financés par la Ville
  14. 14. Les opérations de RHI RHI Pointe de la Vierge:opération achevée par la Semaff en 2005avec la livraison de travaux de viabilisation(1,5 M€) et de 20 Logements EvolutifsSociaux RHI Fond Sinistrés:livraison par la Semaff en octobre 2005 dela voie de désenclavement (1,4 M€ travauxde viabilisation) RHI Trénelle:1ère tranche = voie sur berge, budgettravaux 9 M€, début travaux 1er semestre2006, durée 3 à 5 ansPhase de réaménagement du quartier(réseaux, voirie, espaces publics) début 1ersemestre 2007
  15. 15. Le ravalement des façades du centre-ville Une opération incitative et coercitiveengagée en 2002 Une charte chromatique proposantdes palettes de couleurs selon lestypologies architecturales Une équipe de conseil gratuit mise àdisposition des propriétaires 350 immeubles ravalés sur les 1.300immeubles du centre-ville Un Grand Prix du Ravalement deFaçades couronnant les plus bellesréalisations et la qualité du travailartisanal.
  16. 16. Les démolitions de squatsEn quatre ans : 282 arrêtés de sécurité publique signés par leMaire, 231 démolitions réalisées, 51 fermetures effectuées. 34 arrêtés de périls 303 interventions dont 21 pour des nettoyages.Un coût global d’intervention de 1,8 M€ auquels’ajoutent- Collège Renan (313.000 €)- Gendarmerie (85.000 €)- Ex-hôpital civil (210.000 €)- Garnier Pagès (70.000 €)Soit un total général d’intervention en 4 ans de 2,5M€.En mars 2005, procédure d’abandon manifeste: plusde 120 propriétés interpellés.
  17. 17. La sécurité et l’errance Poursuite du programme de lutte contre l’erranceavec le CHRS, le Samu Social et la ferme d’Insertion Renforcement des effectifs de la police municipale(50 agents supplémentaires) Réorganisation de la police municipale pour une plusgrande proximité des policiers avec la population, enpartenariat avec la police nationale et les Agents deMédiation Urbaine. Installation en 2005 d’un commissariat à Clairièrepour le secteur Ouest, en plus des Terres Sainville etde Dillon pour le secteur Est Installation de la Vidéosurveillance sur la Ville bassedès 2006
  18. 18. Les chantiers d’insertion (1) exemple: Réhabilitation du Centre socio-culturel Gérard Nouvet à Coridon Cette action profite à 76 bénéficiaires répartis dans 8 équipes, au titre des CIA (contrats d’insertion par l’activité) et des Contrat emploi Solidarité (CES). La réhabilitation de la structure existante comprend notamment le gros œuvre, la démolition, les travaux d’étanchéité, la menuiseries, le revêtement des sols et murs, ainsi que des travaux de plomberie, de serrurerie… Concernant la partie aménagement sportif et paysager, il s’agit de réaliser un terrain de football, une aire de pétanque, un patio et d’améliorer les alentours du centre. Le chantier est en cours sur une durée de 28 mois, jusqu’en juillet 2006. Le coût de l’opération est de 782.034 €, dont 258 464 € (33%) financés par la Ville.
  19. 19. Les chantiers d’insertion (2) exemple: Les Chantiers de rues de Sainte-Thérèse, Renévillle et ErmitageEngagés en mars 2004, ces travaux d’amélioration du cadre de vie permettent une implication directe des jeunes des quartiers, à travers les contrats d’insertion par l’activité (C.I.A.)Ces chantiers accueillent 16 CIA pour Ermitage et 18 pour Sainte Thérèse et Renéville.Deux exemples :• La création d’un parking à la rue de la Tranquilité• L’amélioration des cheminements piétons par l’installation de rampes le long de l’escalier et prise en compte des personnes à mobilité réduite à la rue Ti doudou.
  20. 20. Le Plan de Modernisation des EcolesUn programme pluriannuel de 50 M€ en cours deréalisation,avec: 14 écoles à reconstruire Des structures modulaires de transit 34 écoles à réhabiliter(réhabilitation lourde: réduction de la vulnérabilitésismique, mises aux normes diverses, aménagementdes cours de récréation et des réfectoires, enlèvementd’amiante..)Aujourd’hui, ce programme est en coursde réalisation à hauteur de 33%, horsreconstructions.Combinaison de 2 modes opératoires: maîtrise d’ouvrage classique, ou partenariat public / privé (PPP) institué parl’ordonnance 2004-559 du 17 juin 2004.
  21. 21. Le Transport et l’AccessibilitéEn liaison avec CACEM et le Département: Aménagement de la gare multimodale de PointeSimon Aménagement des abris-bus et amélioration desdessertes inter-quartiers Développement des parkings-relais au Stade deDillon, au Stade Louis Achille et à Pont de Chaînes,avec la création d’une navette de liaison rapidevers la circulaire du centre-ville Avancement du projet TCSP pour la Premièrephase à Fort-de-France: liaison Dillon – Sainte-Thérèse Aménagement des parkings provisoire aucentre-ville (Renan, Savon …)

×