SlideShare une entreprise Scribd logo
Anna CHARALAMBOUS
Annéeuniversitaire2013/2014
Coursdegestion decrise
EMLV S9 MRH
L’ERIKAL’ERIKA
GESTION DECRISEGESTION DECRISE
Définition
Rappel chronologique des faits
Les causes génératrices de ce naufrage
Les conséquences engendrées
L’engagement des diverses parties prenantes
Comment la crise a-t-elle été gérée ?
Conclusion
22
11
44
33
55
66
77
 Qu’est-ce qu’une crise ?
«Une situation où de multiples organisations, aux prises avec des
problèmes critiques, soumises à de fortes pressions externes, d’âpres
tensions internes, se trouvent brutalement et pour une longue durée
sur le devant de la scène, projetées ainsi les unes contre les autres…
le tout dans une société de communication de masse, c’est-à-dire en
direct, avec l’assurance de faire la “une” des informations
radiodiffusées, télévisées, écrites, sur une longue période ».
Patrick LAGADEC – Chercheur français, spécialiste
de la gestion du risque et la gestion de crise
8 Décembre 11 Décembre 12 Décembre 13 Décembre 15 Décembre 26 Décembre
 Année 1999Année 1999
 Année 2000 – Juin / SeptembreAnnée 2000 – Juin / Septembre
- Pompage du fioul dans les épaves du navire
 Le « dumping social » des pavillons de complaisanceLe « dumping social » des pavillons de complaisance
- DéfinitionDéfinition : "Toute pratique consistant, pour un Etat ou une entreprise, à violer, à contourner
ou à dégrader, de façon plus ou moins délibérée, le droit social en vigueur – qu’il soit national,
communautaire ou international – afin d’en tirer un avantage économique, notamment en termes
de compétitivité."(rapport de la délégation de l'Assemblée Nationale, 2000)
- Cas des pavillons de complaisanceCas des pavillons de complaisance : Employer des salariés sans être soumis au
droit du travail local et aux mesures de sécurité
- Main d’œuvre peu chère, peu qualifiée  Economies
- Recherche de profit  Conséquence de la mondialisation
 La vétusté du pétrolierLa vétusté du pétrolier
- Historique du pétrolier rocambolesqueHistorique du pétrolier rocambolesque
 1975 : Sortie du chantier japonais (Age du bateau : 24 ans)
 3 nationalités, 4 sociétés de classification, 8 noms (8 propriétaires)
 « Roue libre », dégradation de l’image et suivi très difficile.
- Erika : « Bateau poubelle » (révélations faites par le BEA-merErika : « Bateau poubelle » (révélations faites par le BEA-mer aprèsaprès le naufrage)le naufrage)
 Témoignages : saleté, mal entretenu, équipements de sécurité insuffisants…
 Structure à simple coque : Très fragile !
 Corrosion causée par la conjugaison de l’iode au sel…
 Réparations négligées : non-conformité aux normes de sécurité
 Les conditions météorologiquesLes conditions météorologiques
- Rail d’OuessantRail d’Ouessant
 Rafales de vent : 55 - 65 km/h
 Creux de vagues : 3 – 4 mètres
- Après avoir quitté ce rail…Après avoir quitté ce rail…
 Rafales de vent : Plus de 80 km/h
 Creux de vagues : 6 mètres
 Le navire tangue…
 Envoi d’un message de détresse au CROSS
« Il souffre mon bateau, il souffre »
LES CAUSES GÉNÉRATRICES -LES CAUSES GÉNÉRATRICES -
33
 Sur l’écologie et l’environnementSur l’écologie et l’environnement
- FauneFaune
 77.000 oiseaux mazoutés (LPO)
 Le « guillemot de treil » : espèce la plus touchée
 Conséquence sur le reproduction des espèces : Inconnues
 Faune marine : coquillage, crustacé (pollution)
 Bilan écologique (INRA) : 370 millions d’euros.
- TerritoireTerritoire
 400 km de côtes polluées
 Mobilisation de 5.000 personnes pour nettoyer les plages…
 Sur l’écologie et l’environnementSur l’écologie et l’environnement
 Sur l’économieSur l’économie
- Tourisme touché :Tourisme touché :
 Naufrage a eu lieu au moment des fêtes de fin d’année…
 Forte baisse de fréquentation des hôtels, restaurant… : -5.3 millions de nuitées
- Chiffre d’affaires des artisans de la mer :Chiffre d’affaires des artisans de la mer : Baisse de 60%
- Dépenses engendrées :Dépenses engendrées : 1 milliard d’euros.
Source : IFEN
 Sur les Hommes et l’image de la régionSur les Hommes et l’image de la région
- Préjudice moralPréjudice moral
 Voir les nappes de fioul sur la plage
 Oiseaux pris au piège
- Dégradation de l’image de la régionDégradation de l’image de la région
 Sur-méditation du phénomène
 Contre-valeur publicitaire : 30 489 803 millions d’euros.
- Problèmes de santé :Problèmes de santé :
 Fioul : hydrocarbures aromatiques + poly aromatique  Toxicité
 A court terme : troubles du système végétatif, troubles digestifs : 1.500 cas
 A long terme : cancers cutanés et pulmonaires, leucémie…
 Limiter les risques : Consignes générales de protectionLimiter les risques : Consignes générales de protection
 Conséquences financièresConséquences financières
192 000 000€192 000 000€
Total, l’armateur, le gestionnaire et RINA
154 000 000€
Etat
33.000€ * 2
Greenpeace et
WWF
800 000€
LPO
38 000 000€
Départements et
régions touchés
 L’EtatL’Etat
 Fonds « POLMAR » (POLlution MARitime): 137 millions d’euros
 Avenant au CPER (Contrat Plan Etat Région)
 Conseils généraux de Loire-Atlantique et VendéeConseils généraux de Loire-Atlantique et Vendée
 Investissement total pour dépolluer.
 7 millions d’euros pour les infrastructures (Vendée)
 Recrutement de CDD pour épauler les volontaires (Loire-Atlantique)
 Communication de TotalCommunication de Total
 Quasi-inexistante
 Aucune responsabilité et implication
 Longue réaction du PDG (2 semaines)
 Paroles accablantes du PDG
« Total n’est juridiquement pas responsable. »« Total n’est juridiquement pas responsable. »
« Je suis prêt à donner une journée de mon salaire à titre d’indemnité. »« Je suis prêt à donner une journée de mon salaire à titre d’indemnité. »
« Nous ne pouvions le prévoir, c’est le hasard. »« Nous ne pouvions le prévoir, c’est le hasard. »
 Communication du GouvernementCommunication du Gouvernement
 Sous Chirac à cette époque
 Proposition sur la sécurité maritime : « Paquet Erika II » avec le
parlement européen
 Déplacement de Lionel Jospin sur les lieux
 Aspect législatifAspect législatif
 25 Mai 2009 : Plusieurs lois votées
 Inspections, contrôles des bateaux vétustes
 Assurances obligatoires pour indemniser les victimes
 Lutte contre les pavillons de complaisance
 Principe de Pollueur/Pollueur – Article L110-1 du Code de l’Environnement
 «  Les frais résultant des mesures de prévention, de réduction et de
lutte de la pollution doivent être pris en charge par le pollueur »
 Total, pollueur  Total, payeur.
 Aspect juridiqueAspect juridique
Fév. 2006 Fév-Juin 2007 Mai 2007 Janv. 2008 25 Janv. 2008Fév. 2006 Fév-Juin 2007 Mai 2007 Janv. 2008 25 Janv. 2008
 Année 2006 - 2008Année 2006 - 2008
Oct-Nov. 2009 Mars 2010 Sept. 2012Oct-Nov. 2009 Mars 2010 Sept. 2012
 Année 2009 – 2010 - 2012Année 2009 – 2010 - 2012
 Conclusion de ce procèsConclusion de ce procès
« Préjudice écologique » reconnu
 Pollueurs et affréteurs peuvent être poursuivis…et condamnés
 Dégradation de l’image de TOTALDégradation de l’image de TOTAL
 Sentiment de mépris à l’égard de cette société
 Image entachée mais l’action n’a pas été dévaluée
 Travailler chez Total est devenu une « honte »
 Catastrophe d’AZF a été mieux gérée : Leçons tirées de l’Erika ?!Catastrophe d’AZF a été mieux gérée : Leçons tirées de l’Erika ?!
 Immédiateté de la communication = Phase aigüe de la criseImmédiateté de la communication = Phase aigüe de la crise
Avez-vous des questions ?
MERCIDEMERCIDE
VOTREVOTRE
ATTENTION!ATTENTION!

Contenu connexe

Tendances

RSE / Management Socialement Responsable
RSE / Management Socialement ResponsableRSE / Management Socialement Responsable
RSE / Management Socialement Responsable
ADHERE RH
 
Analyse de l'entreprise l'Oréal
Analyse de l'entreprise l'OréalAnalyse de l'entreprise l'Oréal
Analyse de l'entreprise l'Oréal
Océane Fg
 
Transport de marchandises_dangereuses cnt
Transport de marchandises_dangereuses    cntTransport de marchandises_dangereuses    cnt
Transport de marchandises_dangereuses cntRabah HELAL
 
Mission Maroc | Casablanca - 15 octobre 2019
Mission Maroc | Casablanca - 15 octobre 2019Mission Maroc | Casablanca - 15 octobre 2019
Mission Maroc | Casablanca - 15 octobre 2019
Cluster TWEED
 
Valorisation des MDD Premium pour les Fruits et Légumes Biologiques
Valorisation des MDD Premium pour les Fruits et Légumes BiologiquesValorisation des MDD Premium pour les Fruits et Légumes Biologiques
Valorisation des MDD Premium pour les Fruits et Légumes Biologiques
David Guia
 
Infographie : Xavier Niel
Infographie : Xavier NielInfographie : Xavier Niel
Infographie : Xavier Niel
Claude Chollet
 
Nouvelle version de la méthode carbon agri pour la valorisation carbone
Nouvelle version de la méthode carbon agri pour la valorisation carboneNouvelle version de la méthode carbon agri pour la valorisation carbone
Nouvelle version de la méthode carbon agri pour la valorisation carbone
Institut de l'Elevage - Idele
 
Cours sur les ecosystèmes redouane boulguid master mqhse ensa s afi 2015 2016
Cours sur les ecosystèmes redouane boulguid  master mqhse ensa s afi  2015  2016Cours sur les ecosystèmes redouane boulguid  master mqhse ensa s afi  2015  2016
Cours sur les ecosystèmes redouane boulguid master mqhse ensa s afi 2015 2016
Rednef68 Rednef68
 
Securite et surete maritime
  Securite et surete maritime  Securite et surete maritime
Securite et surete maritimeRabah HELAL
 
Dossier avene aurelie celine_sylvie
Dossier avene aurelie celine_sylvieDossier avene aurelie celine_sylvie
Dossier avene aurelie celine_sylviesergedicredico
 
La culture d’entreprise chey l'oreal
La  culture  d’entreprise  chey l'orealLa  culture  d’entreprise  chey l'oreal
La culture d’entreprise chey l'oreal
AIESEC in Tunisia .AIESEC TACAPES
 
Du développement durable à la Responsabilité sociétale
Du développement durable à la Responsabilité sociétaleDu développement durable à la Responsabilité sociétale
Du développement durable à la Responsabilité sociétale
Prof. Jacques Folon (Ph.D)
 
Assurance maritime et_le_transport_multimodal
Assurance maritime et_le_transport_multimodalAssurance maritime et_le_transport_multimodal
Assurance maritime et_le_transport_multimodalRabah HELAL
 
Gestion de Crise
Gestion de CriseGestion de Crise
Gestion de Crise
Erik Van Rompay
 
HSE SUR SITES PETROLIERS.ppt
HSE SUR SITES PETROLIERS.pptHSE SUR SITES PETROLIERS.ppt
HSE SUR SITES PETROLIERS.ppt
mohamed ouanini
 
Aperçu_Mémoire de Master 2 MEO_QHSE_2IE_OUEDRAOGO Sanbyemba
Aperçu_Mémoire de Master 2 MEO_QHSE_2IE_OUEDRAOGO SanbyembaAperçu_Mémoire de Master 2 MEO_QHSE_2IE_OUEDRAOGO Sanbyemba
Aperçu_Mémoire de Master 2 MEO_QHSE_2IE_OUEDRAOGO SanbyembaSanbyemba OUEDRAOGO
 
L'Agroforesterie : une réponse aux enjeux de notre société ?
L'Agroforesterie : une réponse aux enjeux de notre société ?L'Agroforesterie : une réponse aux enjeux de notre société ?
L'Agroforesterie : une réponse aux enjeux de notre société ?
The Tree Hub
 
Sécurité et sûreté maritime golf fe guinée
Sécurité et sûreté maritime golf fe guinéeSécurité et sûreté maritime golf fe guinée
Sécurité et sûreté maritime golf fe guinéeRabah HELAL
 
Innovation : Cirque du Soleil (étude de cas, 2011)
Innovation : Cirque du Soleil (étude de cas, 2011)Innovation : Cirque du Soleil (étude de cas, 2011)
Innovation : Cirque du Soleil (étude de cas, 2011)
Carine Baillie
 

Tendances (20)

RSE / Management Socialement Responsable
RSE / Management Socialement ResponsableRSE / Management Socialement Responsable
RSE / Management Socialement Responsable
 
Analyse de l'entreprise l'Oréal
Analyse de l'entreprise l'OréalAnalyse de l'entreprise l'Oréal
Analyse de l'entreprise l'Oréal
 
Transport de marchandises_dangereuses cnt
Transport de marchandises_dangereuses    cntTransport de marchandises_dangereuses    cnt
Transport de marchandises_dangereuses cnt
 
Mission Maroc | Casablanca - 15 octobre 2019
Mission Maroc | Casablanca - 15 octobre 2019Mission Maroc | Casablanca - 15 octobre 2019
Mission Maroc | Casablanca - 15 octobre 2019
 
Valorisation des MDD Premium pour les Fruits et Légumes Biologiques
Valorisation des MDD Premium pour les Fruits et Légumes BiologiquesValorisation des MDD Premium pour les Fruits et Légumes Biologiques
Valorisation des MDD Premium pour les Fruits et Légumes Biologiques
 
Infographie : Xavier Niel
Infographie : Xavier NielInfographie : Xavier Niel
Infographie : Xavier Niel
 
Nouvelle version de la méthode carbon agri pour la valorisation carbone
Nouvelle version de la méthode carbon agri pour la valorisation carboneNouvelle version de la méthode carbon agri pour la valorisation carbone
Nouvelle version de la méthode carbon agri pour la valorisation carbone
 
Cours sur les ecosystèmes redouane boulguid master mqhse ensa s afi 2015 2016
Cours sur les ecosystèmes redouane boulguid  master mqhse ensa s afi  2015  2016Cours sur les ecosystèmes redouane boulguid  master mqhse ensa s afi  2015  2016
Cours sur les ecosystèmes redouane boulguid master mqhse ensa s afi 2015 2016
 
coca-cola-marketing
coca-cola-marketingcoca-cola-marketing
coca-cola-marketing
 
Securite et surete maritime
  Securite et surete maritime  Securite et surete maritime
Securite et surete maritime
 
Dossier avene aurelie celine_sylvie
Dossier avene aurelie celine_sylvieDossier avene aurelie celine_sylvie
Dossier avene aurelie celine_sylvie
 
La culture d’entreprise chey l'oreal
La  culture  d’entreprise  chey l'orealLa  culture  d’entreprise  chey l'oreal
La culture d’entreprise chey l'oreal
 
Du développement durable à la Responsabilité sociétale
Du développement durable à la Responsabilité sociétaleDu développement durable à la Responsabilité sociétale
Du développement durable à la Responsabilité sociétale
 
Assurance maritime et_le_transport_multimodal
Assurance maritime et_le_transport_multimodalAssurance maritime et_le_transport_multimodal
Assurance maritime et_le_transport_multimodal
 
Gestion de Crise
Gestion de CriseGestion de Crise
Gestion de Crise
 
HSE SUR SITES PETROLIERS.ppt
HSE SUR SITES PETROLIERS.pptHSE SUR SITES PETROLIERS.ppt
HSE SUR SITES PETROLIERS.ppt
 
Aperçu_Mémoire de Master 2 MEO_QHSE_2IE_OUEDRAOGO Sanbyemba
Aperçu_Mémoire de Master 2 MEO_QHSE_2IE_OUEDRAOGO SanbyembaAperçu_Mémoire de Master 2 MEO_QHSE_2IE_OUEDRAOGO Sanbyemba
Aperçu_Mémoire de Master 2 MEO_QHSE_2IE_OUEDRAOGO Sanbyemba
 
L'Agroforesterie : une réponse aux enjeux de notre société ?
L'Agroforesterie : une réponse aux enjeux de notre société ?L'Agroforesterie : une réponse aux enjeux de notre société ?
L'Agroforesterie : une réponse aux enjeux de notre société ?
 
Sécurité et sûreté maritime golf fe guinée
Sécurité et sûreté maritime golf fe guinéeSécurité et sûreté maritime golf fe guinée
Sécurité et sûreté maritime golf fe guinée
 
Innovation : Cirque du Soleil (étude de cas, 2011)
Innovation : Cirque du Soleil (étude de cas, 2011)Innovation : Cirque du Soleil (étude de cas, 2011)
Innovation : Cirque du Soleil (étude de cas, 2011)
 

En vedette

Données animées
Données animéesDonnées animées
Données animées
PALO IT
 
Banyarriquer
BanyarriquerBanyarriquer
Banyarriquer
jordimuletamengual
 
Software libre
Software libreSoftware libre
Software libre
armajo
 
Trabajo final
Trabajo finalTrabajo final
Trabajo final
Brenda Lara Morón
 
Assemblée générale AMO 2015
Assemblée générale AMO 2015Assemblée générale AMO 2015
Assemblée générale AMO 2015
Alain Lambert
 
Eje cafetero
Eje cafeteroEje cafetero
2011 - Le principe de l'assimilation des faits et des évènements
2011 - Le principe de l'assimilation des faits et des évènements2011 - Le principe de l'assimilation des faits et des évènements
2011 - Le principe de l'assimilation des faits et des évènementstrESS Network
 
Reg8 f Classification des Urgences par priorités
Reg8 f Classification des Urgences par priorités Reg8 f Classification des Urgences par priorités
Reg8 f Classification des Urgences par priorités
Miguel Martinez Almoyna
 
Mi programa de formacion estacion 4
Mi programa de formacion estacion 4Mi programa de formacion estacion 4
Mi programa de formacion estacion 4
Yomaris Castro
 
Foros de discusión
Foros de discusiónForos de discusión
Foros de discusión
Oyarce Katherine
 
Succès Soloptical | Lifting Group
Succès Soloptical | Lifting GroupSuccès Soloptical | Lifting Group
Ateliers des bières 1: Bourbon, barils et Whiskys
Ateliers des bières 1: Bourbon, barils et WhiskysAteliers des bières 1: Bourbon, barils et Whiskys
Ateliers des bières 1: Bourbon, barils et Whiskys
Jean-François Pilon
 
Présentation Corporate des Cafés Biacelli
Présentation Corporate des Cafés BiacelliPrésentation Corporate des Cafés Biacelli
Présentation Corporate des Cafés Biacelli
Pierre-Yves Roizot
 
Origine des communes
Origine des communesOrigine des communes
Origine des communes
Alain Lambert
 
Carlos
CarlosCarlos
Avances científicos & tecnológicos
Avances científicos & tecnológicosAvances científicos & tecnológicos
Avances científicos & tecnológicos
Domenica Uribe
 
Programme developpement citoyen v arab
Programme developpement citoyen v arab Programme developpement citoyen v arab
Programme developpement citoyen v arab
Ministère de la Jeunesse et des Sports - Maroc
 
Spark Me
Spark MeSpark Me
Spark Me
jcroyere
 
ADMINISTRADOR FINANCIERO PRESENTACION HUMBERTO
ADMINISTRADOR FINANCIERO PRESENTACION HUMBERTOADMINISTRADOR FINANCIERO PRESENTACION HUMBERTO
ADMINISTRADOR FINANCIERO PRESENTACION HUMBERTO
Raphael Becerril Gonzales
 

En vedette (20)

Données animées
Données animéesDonnées animées
Données animées
 
Banyarriquer
BanyarriquerBanyarriquer
Banyarriquer
 
Software libre
Software libreSoftware libre
Software libre
 
Trabajo final
Trabajo finalTrabajo final
Trabajo final
 
Assemblée générale AMO 2015
Assemblée générale AMO 2015Assemblée générale AMO 2015
Assemblée générale AMO 2015
 
Eje cafetero
Eje cafeteroEje cafetero
Eje cafetero
 
2011 - Le principe de l'assimilation des faits et des évènements
2011 - Le principe de l'assimilation des faits et des évènements2011 - Le principe de l'assimilation des faits et des évènements
2011 - Le principe de l'assimilation des faits et des évènements
 
Reg8 f Classification des Urgences par priorités
Reg8 f Classification des Urgences par priorités Reg8 f Classification des Urgences par priorités
Reg8 f Classification des Urgences par priorités
 
Comics
ComicsComics
Comics
 
Mi programa de formacion estacion 4
Mi programa de formacion estacion 4Mi programa de formacion estacion 4
Mi programa de formacion estacion 4
 
Foros de discusión
Foros de discusiónForos de discusión
Foros de discusión
 
Succès Soloptical | Lifting Group
Succès Soloptical | Lifting GroupSuccès Soloptical | Lifting Group
Succès Soloptical | Lifting Group
 
Ateliers des bières 1: Bourbon, barils et Whiskys
Ateliers des bières 1: Bourbon, barils et WhiskysAteliers des bières 1: Bourbon, barils et Whiskys
Ateliers des bières 1: Bourbon, barils et Whiskys
 
Présentation Corporate des Cafés Biacelli
Présentation Corporate des Cafés BiacelliPrésentation Corporate des Cafés Biacelli
Présentation Corporate des Cafés Biacelli
 
Origine des communes
Origine des communesOrigine des communes
Origine des communes
 
Carlos
CarlosCarlos
Carlos
 
Avances científicos & tecnológicos
Avances científicos & tecnológicosAvances científicos & tecnológicos
Avances científicos & tecnológicos
 
Programme developpement citoyen v arab
Programme developpement citoyen v arab Programme developpement citoyen v arab
Programme developpement citoyen v arab
 
Spark Me
Spark MeSpark Me
Spark Me
 
ADMINISTRADOR FINANCIERO PRESENTACION HUMBERTO
ADMINISTRADOR FINANCIERO PRESENTACION HUMBERTOADMINISTRADOR FINANCIERO PRESENTACION HUMBERTO
ADMINISTRADOR FINANCIERO PRESENTACION HUMBERTO
 

Similaire à Naufrage de l'Erika : Une gestion de la crise mal gérée !

Faute de-l armateur
Faute de-l armateurFaute de-l armateur
Faute de-l armateurRabah HELAL
 
Conteneurs tombes a_la_mer_
Conteneurs tombes a_la_mer_Conteneurs tombes a_la_mer_
Conteneurs tombes a_la_mer_Rabah HELAL
 
Conteneurs tombes a_la_mer_
Conteneurs tombes a_la_mer_Conteneurs tombes a_la_mer_
Conteneurs tombes a_la_mer_Rabah HELAL
 
Securite et surete des port..
Securite et surete des port..Securite et surete des port..
Securite et surete des port..Rabah HELAL
 
Dess enleveepave
  Dess enleveepave  Dess enleveepave
Dess enleveepaveRabah HELAL
 
Prefet maritime
    Prefet maritime    Prefet maritime
Prefet maritimeRabah HELAL
 
Sommaire Marine & Océans n°251
Sommaire Marine & Océans n°251Sommaire Marine & Océans n°251
Sommaire Marine & Océans n°251Bertrand de Lesquen
 
Les opérations de lutte anti piraterie au large de la corne de l'afrique - le...
Les opérations de lutte anti piraterie au large de la corne de l'afrique - le...Les opérations de lutte anti piraterie au large de la corne de l'afrique - le...
Les opérations de lutte anti piraterie au large de la corne de l'afrique - le...
Parti Djibouti
 
Pollution marine au Sénégal : défis et solutions -- Implications des organisa...
Pollution marine au Sénégal : défis et solutions -- Implications des organisa...Pollution marine au Sénégal : défis et solutions -- Implications des organisa...
Pollution marine au Sénégal : défis et solutions -- Implications des organisa...
SWAIMSProject
 
Z terrorisme et droit maritime
  Z terrorisme et droit maritime  Z terrorisme et droit maritime
Z terrorisme et droit maritimeRabah HELAL
 
Le naufrage du navire
  Le naufrage du navire  Le naufrage du navire
Le naufrage du navireRabah HELAL
 
Le naufrage du navire
  Le naufrage du navire  Le naufrage du navire
Le naufrage du navireRabah HELAL
 
Rapport dragage
Rapport dragageRapport dragage
Rapport dragage
Rachid Abdi
 
La protection des navires marchands face aux actes de piraterie
La protection des navires marchands face aux actes de piraterieLa protection des navires marchands face aux actes de piraterie
La protection des navires marchands face aux actes de piraterieRabah HELAL
 
Le journal du lycée : ça ne chaumes pas (numéro 5)
Le journal du lycée : ça ne chaumes pas (numéro 5)Le journal du lycée : ça ne chaumes pas (numéro 5)
Le journal du lycée : ça ne chaumes pas (numéro 5)
KDerraze
 
Conférence internationale grands fonds marins paris octobre 2011
Conférence internationale grands fonds marins paris octobre 2011Conférence internationale grands fonds marins paris octobre 2011
Conférence internationale grands fonds marins paris octobre 2011Musée océanographique Monaco
 
Les espaces exposés aux risques majeurs
Les espaces exposés aux risques majeursLes espaces exposés aux risques majeurs
Les espaces exposés aux risques majeurs
Xavier Monty
 
La piraterie maritime_600dpi_nathalie_boudong
La piraterie maritime_600dpi_nathalie_boudongLa piraterie maritime_600dpi_nathalie_boudong
La piraterie maritime_600dpi_nathalie_boudongRabah HELAL
 

Similaire à Naufrage de l'Erika : Une gestion de la crise mal gérée ! (20)

Faute de-l armateur
Faute de-l armateurFaute de-l armateur
Faute de-l armateur
 
Conteneurs tombes a_la_mer_
Conteneurs tombes a_la_mer_Conteneurs tombes a_la_mer_
Conteneurs tombes a_la_mer_
 
Conteneurs tombes a_la_mer_
Conteneurs tombes a_la_mer_Conteneurs tombes a_la_mer_
Conteneurs tombes a_la_mer_
 
Securite et surete des port..
Securite et surete des port..Securite et surete des port..
Securite et surete des port..
 
Dess enleveepave
  Dess enleveepave  Dess enleveepave
Dess enleveepave
 
Prefet maritime
    Prefet maritime    Prefet maritime
Prefet maritime
 
Sommaire Marine & Océans n°251
Sommaire Marine & Océans n°251Sommaire Marine & Océans n°251
Sommaire Marine & Océans n°251
 
Les opérations de lutte anti piraterie au large de la corne de l'afrique - le...
Les opérations de lutte anti piraterie au large de la corne de l'afrique - le...Les opérations de lutte anti piraterie au large de la corne de l'afrique - le...
Les opérations de lutte anti piraterie au large de la corne de l'afrique - le...
 
Pollution marine au Sénégal : défis et solutions -- Implications des organisa...
Pollution marine au Sénégal : défis et solutions -- Implications des organisa...Pollution marine au Sénégal : défis et solutions -- Implications des organisa...
Pollution marine au Sénégal : défis et solutions -- Implications des organisa...
 
Z terrorisme et droit maritime
  Z terrorisme et droit maritime  Z terrorisme et droit maritime
Z terrorisme et droit maritime
 
Le naufrage du navire
  Le naufrage du navire  Le naufrage du navire
Le naufrage du navire
 
Le naufrage du navire
  Le naufrage du navire  Le naufrage du navire
Le naufrage du navire
 
Dess naufrage
  Dess naufrage  Dess naufrage
Dess naufrage
 
Les megaships
Les megashipsLes megaships
Les megaships
 
Rapport dragage
Rapport dragageRapport dragage
Rapport dragage
 
La protection des navires marchands face aux actes de piraterie
La protection des navires marchands face aux actes de piraterieLa protection des navires marchands face aux actes de piraterie
La protection des navires marchands face aux actes de piraterie
 
Le journal du lycée : ça ne chaumes pas (numéro 5)
Le journal du lycée : ça ne chaumes pas (numéro 5)Le journal du lycée : ça ne chaumes pas (numéro 5)
Le journal du lycée : ça ne chaumes pas (numéro 5)
 
Conférence internationale grands fonds marins paris octobre 2011
Conférence internationale grands fonds marins paris octobre 2011Conférence internationale grands fonds marins paris octobre 2011
Conférence internationale grands fonds marins paris octobre 2011
 
Les espaces exposés aux risques majeurs
Les espaces exposés aux risques majeursLes espaces exposés aux risques majeurs
Les espaces exposés aux risques majeurs
 
La piraterie maritime_600dpi_nathalie_boudong
La piraterie maritime_600dpi_nathalie_boudongLa piraterie maritime_600dpi_nathalie_boudong
La piraterie maritime_600dpi_nathalie_boudong
 

Naufrage de l'Erika : Une gestion de la crise mal gérée !

  • 1. Anna CHARALAMBOUS Annéeuniversitaire2013/2014 Coursdegestion decrise EMLV S9 MRH L’ERIKAL’ERIKA GESTION DECRISEGESTION DECRISE
  • 2. Définition Rappel chronologique des faits Les causes génératrices de ce naufrage Les conséquences engendrées L’engagement des diverses parties prenantes Comment la crise a-t-elle été gérée ? Conclusion 22 11 44 33 55 66 77
  • 3.  Qu’est-ce qu’une crise ? «Une situation où de multiples organisations, aux prises avec des problèmes critiques, soumises à de fortes pressions externes, d’âpres tensions internes, se trouvent brutalement et pour une longue durée sur le devant de la scène, projetées ainsi les unes contre les autres… le tout dans une société de communication de masse, c’est-à-dire en direct, avec l’assurance de faire la “une” des informations radiodiffusées, télévisées, écrites, sur une longue période ». Patrick LAGADEC – Chercheur français, spécialiste de la gestion du risque et la gestion de crise
  • 4. 8 Décembre 11 Décembre 12 Décembre 13 Décembre 15 Décembre 26 Décembre  Année 1999Année 1999  Année 2000 – Juin / SeptembreAnnée 2000 – Juin / Septembre - Pompage du fioul dans les épaves du navire
  • 5.  Le « dumping social » des pavillons de complaisanceLe « dumping social » des pavillons de complaisance - DéfinitionDéfinition : "Toute pratique consistant, pour un Etat ou une entreprise, à violer, à contourner ou à dégrader, de façon plus ou moins délibérée, le droit social en vigueur – qu’il soit national, communautaire ou international – afin d’en tirer un avantage économique, notamment en termes de compétitivité."(rapport de la délégation de l'Assemblée Nationale, 2000) - Cas des pavillons de complaisanceCas des pavillons de complaisance : Employer des salariés sans être soumis au droit du travail local et aux mesures de sécurité - Main d’œuvre peu chère, peu qualifiée  Economies - Recherche de profit  Conséquence de la mondialisation
  • 6.  La vétusté du pétrolierLa vétusté du pétrolier - Historique du pétrolier rocambolesqueHistorique du pétrolier rocambolesque  1975 : Sortie du chantier japonais (Age du bateau : 24 ans)  3 nationalités, 4 sociétés de classification, 8 noms (8 propriétaires)  « Roue libre », dégradation de l’image et suivi très difficile. - Erika : « Bateau poubelle » (révélations faites par le BEA-merErika : « Bateau poubelle » (révélations faites par le BEA-mer aprèsaprès le naufrage)le naufrage)  Témoignages : saleté, mal entretenu, équipements de sécurité insuffisants…  Structure à simple coque : Très fragile !  Corrosion causée par la conjugaison de l’iode au sel…  Réparations négligées : non-conformité aux normes de sécurité
  • 7.  Les conditions météorologiquesLes conditions météorologiques - Rail d’OuessantRail d’Ouessant  Rafales de vent : 55 - 65 km/h  Creux de vagues : 3 – 4 mètres - Après avoir quitté ce rail…Après avoir quitté ce rail…  Rafales de vent : Plus de 80 km/h  Creux de vagues : 6 mètres  Le navire tangue…  Envoi d’un message de détresse au CROSS « Il souffre mon bateau, il souffre » LES CAUSES GÉNÉRATRICES -LES CAUSES GÉNÉRATRICES - 33
  • 8.  Sur l’écologie et l’environnementSur l’écologie et l’environnement - FauneFaune  77.000 oiseaux mazoutés (LPO)  Le « guillemot de treil » : espèce la plus touchée  Conséquence sur le reproduction des espèces : Inconnues  Faune marine : coquillage, crustacé (pollution)  Bilan écologique (INRA) : 370 millions d’euros. - TerritoireTerritoire  400 km de côtes polluées  Mobilisation de 5.000 personnes pour nettoyer les plages…
  • 9.  Sur l’écologie et l’environnementSur l’écologie et l’environnement
  • 10.  Sur l’économieSur l’économie - Tourisme touché :Tourisme touché :  Naufrage a eu lieu au moment des fêtes de fin d’année…  Forte baisse de fréquentation des hôtels, restaurant… : -5.3 millions de nuitées - Chiffre d’affaires des artisans de la mer :Chiffre d’affaires des artisans de la mer : Baisse de 60% - Dépenses engendrées :Dépenses engendrées : 1 milliard d’euros. Source : IFEN
  • 11.  Sur les Hommes et l’image de la régionSur les Hommes et l’image de la région - Préjudice moralPréjudice moral  Voir les nappes de fioul sur la plage  Oiseaux pris au piège - Dégradation de l’image de la régionDégradation de l’image de la région  Sur-méditation du phénomène  Contre-valeur publicitaire : 30 489 803 millions d’euros. - Problèmes de santé :Problèmes de santé :  Fioul : hydrocarbures aromatiques + poly aromatique  Toxicité  A court terme : troubles du système végétatif, troubles digestifs : 1.500 cas  A long terme : cancers cutanés et pulmonaires, leucémie…  Limiter les risques : Consignes générales de protectionLimiter les risques : Consignes générales de protection
  • 12.  Conséquences financièresConséquences financières 192 000 000€192 000 000€ Total, l’armateur, le gestionnaire et RINA 154 000 000€ Etat 33.000€ * 2 Greenpeace et WWF 800 000€ LPO 38 000 000€ Départements et régions touchés
  • 13.  L’EtatL’Etat  Fonds « POLMAR » (POLlution MARitime): 137 millions d’euros  Avenant au CPER (Contrat Plan Etat Région)  Conseils généraux de Loire-Atlantique et VendéeConseils généraux de Loire-Atlantique et Vendée  Investissement total pour dépolluer.  7 millions d’euros pour les infrastructures (Vendée)  Recrutement de CDD pour épauler les volontaires (Loire-Atlantique)
  • 14.  Communication de TotalCommunication de Total  Quasi-inexistante  Aucune responsabilité et implication  Longue réaction du PDG (2 semaines)  Paroles accablantes du PDG « Total n’est juridiquement pas responsable. »« Total n’est juridiquement pas responsable. » « Je suis prêt à donner une journée de mon salaire à titre d’indemnité. »« Je suis prêt à donner une journée de mon salaire à titre d’indemnité. » « Nous ne pouvions le prévoir, c’est le hasard. »« Nous ne pouvions le prévoir, c’est le hasard. »
  • 15.  Communication du GouvernementCommunication du Gouvernement  Sous Chirac à cette époque  Proposition sur la sécurité maritime : « Paquet Erika II » avec le parlement européen  Déplacement de Lionel Jospin sur les lieux
  • 16.  Aspect législatifAspect législatif  25 Mai 2009 : Plusieurs lois votées  Inspections, contrôles des bateaux vétustes  Assurances obligatoires pour indemniser les victimes  Lutte contre les pavillons de complaisance  Principe de Pollueur/Pollueur – Article L110-1 du Code de l’Environnement  «  Les frais résultant des mesures de prévention, de réduction et de lutte de la pollution doivent être pris en charge par le pollueur »  Total, pollueur  Total, payeur.
  • 17.  Aspect juridiqueAspect juridique Fév. 2006 Fév-Juin 2007 Mai 2007 Janv. 2008 25 Janv. 2008Fév. 2006 Fév-Juin 2007 Mai 2007 Janv. 2008 25 Janv. 2008  Année 2006 - 2008Année 2006 - 2008 Oct-Nov. 2009 Mars 2010 Sept. 2012Oct-Nov. 2009 Mars 2010 Sept. 2012  Année 2009 – 2010 - 2012Année 2009 – 2010 - 2012  Conclusion de ce procèsConclusion de ce procès « Préjudice écologique » reconnu  Pollueurs et affréteurs peuvent être poursuivis…et condamnés
  • 18.  Dégradation de l’image de TOTALDégradation de l’image de TOTAL  Sentiment de mépris à l’égard de cette société  Image entachée mais l’action n’a pas été dévaluée  Travailler chez Total est devenu une « honte »  Catastrophe d’AZF a été mieux gérée : Leçons tirées de l’Erika ?!Catastrophe d’AZF a été mieux gérée : Leçons tirées de l’Erika ?!  Immédiateté de la communication = Phase aigüe de la criseImmédiateté de la communication = Phase aigüe de la crise
  • 19. Avez-vous des questions ? MERCIDEMERCIDE VOTREVOTRE ATTENTION!ATTENTION!