SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  25
Télécharger pour lire hors ligne
EXTRAIT_FDI_06-18-NA
Extraits
d’ouvrage
FORMULAIRES PROACTA
DROIT DE L’IMMATÉRIEL
Tout le droit de l’immatériel
en actes !
Formulaires ProActa
droit de l’immatériel
Sous la direction scientifique de :
Pierre SIRINELLI
Professeur à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne
Doyen honoraire de la Faculté Jean Monnet
Université Paris Sud
Directeur scientifique du Lamy droit des médias et de la communication
Michel VIVANT
Agrégé des Facultés de Droit
Professeur des Universités à Sciences-Po Paris
Directeur scientifique du Lamy droit du numérique
Secrétaire générale de la rédaction
Joséphine de ROMANET
Mise à jour Avril 2018
Feuillet à détruire après insertion de la mise à jour
Édité par Wolters Kluwer France SAS − 14, rue Fructidor − 75814 Paris CEDEX 17 − − www.wkf.fr − © Wolters Kluwer France SAS 2018
Ont contribué
Jean-Baptiste AUROUX
Responsable juridique adjoint, M6 Web
Jean-Baptiste BELIN
Avocat
Anne-Marie BELLENGER
Avocat associé
Cabinet Michel HUET & Associés
Gérald BIGLE
Avocat au Barreau de Paris
BIGLE Law Firm
Polyanna BIGLE
Avocat au Barreau de Paris
BIGLE Law Firm
Jacques-Georges BITOUN
Avocat au Barreau de Paris
Cabinet Bitoun Avocats
Coauteur du Lamy droit des médias
et de la communication
Stéphanie CARRIE
Docteur en droit privé
Géraldine CRIQUI
Doctorante en droit
Centre d’Études Juridiques et Économiques
du Multimédia (CEJEM)
Université Paris II
Mathieu COULAUD
Délégué juridique Syntec Numérique
Axel DU BOUCHER
Juriste
Pierre DOUVRELEUR
Directeur Juridique
Eric FAVREAU
Responsable juridique
Eyeka.net
Jean-Pierre GASNIER
Avocat associé Cabinet AKHEOS
Professeur Associé Université d’Aix-Marseille
Membre du Centre de Droit Économique, directeur
de la chaire « Innovation & Brevets »
Audilio GONZALES-AGUILAR
Maître de Conférences à l’Université Paul Valéry
(Montpellier III)
Responsable du Master Professionnel
Documentation
Responsable du Master européen « Documenta »
Jean-Marie GUILLOUX
Avocat au Barreau de Paris
Cabinet Jean-Marie Guilloux
Stéphane LARRIÈRE
Directeur Juridique
Pierre Adrien LIENHARDT
Juriste NTIC
Stéphane LEMARCHAND
Avocat au Barreau de Paris
Associé DLA Piper
Sarah MATAKOVIC
Juriste propriété intellectuelle et nouveaux médias
Stéphanie MAURY
Docteur en droit privé
Avocat Associé, LDEIS AVOCATS AARPI
David MELISON
Centre d’Études et de Recherche en Droit
de l’Immatériel (CERDI)
Université Paris XI
Romain PERRAY
Chargé d’enseignement du Master 2 « Droit
du Commerce Électronique et de l’Économie
Numérique » de Paris I
Avocat au Barreau de Paris
Cabinet ANDCO Avocats
Sandrine RAMBAUD
Responsable juridique Digital
Formulaires ProActa droit de l'immatériel 1 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
Lucien RAPP
Agrégé des Facultés de Droit
Professeur à l’Université de Toulouse I
Avocat au Barreau de Paris
Cabinet Watson, Farley & Williams LLP
Coauteur du Lamy droit du numérique
Agnès ROBIN
Maître de conférences à la Faculté de Droit
de Montpellier I
Équipe de Recherche Créations Immatérielles
et Droit (ERCIM)
Responsable pédagogique du Master 2 « Recherche
créations immatérielles »
Jonathan ROFÉ
Avocat à la Cour
DLA Piper
Christian ROTHHAHN †
Avocat au Barreau de Paris
Hubert TILLIET
Ancien directeur juridique du Syndicat national
de l’édition
Coauteur du Lamy droit des médias
et de la communication
Marie-Hélène TONNELLIER
Avocat au Barreau de Paris
Responsable du département Télécommunications,
Informatique, Média, E-commerce
Cabinet Latournerie Wolfrom & Associés
Jean VINCENT
Avocat au Barreau des Hauts de Seine
Chargé d’enseignement universitaire
Chargé de formation professionnelle
Michel VIVANT
Agrégé des Facultés de Droit
Professeur des Universités à Sciences-Po Paris
Pierre VIVANT
Avocat au Barreau de Paris
Lucie WALKER
Avocat au Barreau de Paris
Cabinet WMA
Bertrand WARUSFEL
Agrégé des Facultés de Droit
Professeur à l’Université de Lille II
Avocat au Barreau de Paris
Cabinet Feltesse, Warusfel, Pasquier & Associés
Coauteur du Lamy droit du numérique
Formulaires ProActa droit de l'immatériel 2 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
Ont contribué
Sommaire analytique
Livre I - Clausier
PARTIE 1
A – B
Acceptation des travaux de création . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.110
Agent. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.120
Arbitrage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.140
Assurance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.155
Attribution de compétence. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.160
Audience . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.163
Audit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.165
Back-up . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.180
Benchmark . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.185
Bénéficiaires (contrat cadre groupe) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.190
PARTIE 2
C
Calendrier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.215
Catalogue (Retrait). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.220
Cession des droits de propriété intellectuelle. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.230
Changement de contrôle. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.235
Clause pénale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.245
Codes sources . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.250
Collaboration (obligation de) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.255
Commande . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.258
Conditions suspensives et résolutoires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.265
Confidentialité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.273
Conservation des éléments. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.278
Contrat Cadre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.279
Cotraitance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.280
Coordination (Œuvre collective/de collaboration) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.282
Contrefaçon (action) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.290
Copyright. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.294
Corrections . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.296
Coupures publicitaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.298
Numéro
des dossiers
Formulaires ProActa droit de l'immatériel 1 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
PARTIE 3
D – E
Dédit - Arrhes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.305
Délais de paiement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.310
Délivrance. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.313
Différends . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.317
Documents (contrat d’intégration). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.325
Documents contractuels. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.327
Données à caractère personnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.330
Droits dérivés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.339
Droit moral. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.344
Droit de regard . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.348
Droit de reproduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.349
Droits réservés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.354
Durée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.356
Durée de cession des droits . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.359
Echéancier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.365
Election de domicile. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.370
Evolution des prestations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.372
Exécution forcée. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.374
Exécution testamentaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.375
Exception d’inexécution . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.380
Exclusivité. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.385
Exemplaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.387
Exploitation (obligation d’-). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.392
Facturation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.395
PARTIE 4
F – J
Force majeure . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.401
Frais. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.403
Garantie – Contrat de Licence de Progiciel. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.420
Garantie de conformité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.425
Gestion collective. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.435
Gestion du personnel. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.436
Gouvernance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.437
Hébergement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.445
Intégralité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.455
Interlocuteurs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.460
Intuitu personae . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.462
PARTIE 5
K – M
Langue du contrat . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.500
Liens hypertexte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.530
Licence de droits . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.532
Licences Creative Commons – France 2.0 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.534
Locaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.538
Loi applicable . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.540
Formulaires ProActa droit de l'immatériel 2 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
Sommaire analytique
Maintenance corrective . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.545
Maintenance évolutive . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.546
Marques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.550
Mentions (nom de l’auteur) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.565
Mesures techniques. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.570
Minimum garanti – Avance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.575
Mise en demeure . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.578
Mise en garde (obligation de). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.580
PARTIE 6
N – Q
Non-concurrence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.605
Non-sollicitation de personnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.610
Notification . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.611
Objet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.615
Obligation d’information . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.620
Option . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.625
Paiement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.627
Pénalités. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.632
Pilon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.638
Placement de produit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.640
Plan d’assurance qualité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.645
Préambule. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.652
Préférence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.655
Prix . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.658
Primes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.660
Procédures collectives . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.662
Processus contractuel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.663
Production (exécutive et déléguée) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.665
Produits dérivés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.670
Publicité. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.690
Qualité (des exemples) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.695
PARTIE 7
R – S
Réception (obligation de) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.705
Reddition des comptes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.712
Rééditions (d’ouvrages) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.714
Règlement amiable des différends. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.718
Remise des éléments . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.723
Remplacement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.724
Rémunération forfaitaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.725
Rémunération proportionnelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.728
Renouvellement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.729
Réserve de propriété. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.730
Résiliation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.732
Résiliation pour changement de contrôle. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.733
Résolution . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.734
Réversibilité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.735
Rétroactivité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.736
Formulaires ProActa droit de l'immatériel 3 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
Sommaire analytique
Responsabilité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.738
Sauvegarde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.740
Sécurité. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.745
Signature . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.765
Sous-cession. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.775
Sous-traitance. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.780
Stabilité des équipes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.785
PARTIE 8
T – Z
Territoires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.809
Tirage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.815
Tour support . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.828
Transfert de compétences. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.830
Version définitive. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.840
Livre II - Contrats commentés
PARTIE 1
Écriture, Art visuel et sonore
Contrat d’édition pour un livre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.100
Contrat de commande pour un livre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.102
Contrat de traduction pour un livre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.103
Contrat d’artiste. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.105
Contrat de préférence éditoriale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.107
Contrat de synchronisation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.110
Autorisation d’incorporation [d’un enregistrement] d’une œuvre musicale préexistante dans une œuvre
audiovisuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.115
Commande d’une œuvre musicale originale illustration sonore d’une œuvre audiovisuelle. . . . . . . . II.117
Protocole d’accord d’utilisation fragmentaire d’une œuvre préexistante . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.120
Contrat de coédition d’œuvres musicales. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.125
Contrat de prestations et de cession de droits sur des photographies. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.130
Autorisation/Cession de droit à l’image . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.140
Contrat de doublure numérique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.145
Contrat de cession de droits d’auteur sur une œuvre d’architecture ou d’aménagement d’espace(s)
urbain(s) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.150
Contrats dans le domaine des arts visuels. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.160
PARTIE 2
Audiovisuel – Droits dérivés
Contrat de production audiovisuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.200
Contrat de prestation de production exécutive (hors cinéma). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.201
Convention de Coproduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.202
Formulaires ProActa droit de l'immatériel 4 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
Sommaire analytique
Contrat d’option . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.203
Contrats d’option et d’achat d’un format d’émission de télévision et de cession de droits d’auteur. . II.204
Contrat de cession de droits d’auteur – Film cinématographique de long métrage . . . . . . . . . . . . . . . . II.205
Annexes cinéma et audiovisuel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.206
Contrat de cession de droits d’auteur d’une œuvre audiovisuelle de télévision. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.210
Contrat d’option et de cession des droits d’adaptation et d’exploitation télévisuelles . . . . . . . . . . . . . . II.212
Contrat de commande et de cession de droits – Bible et arches narratives . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.215
Contrat d’engagement d’artiste-interprète . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.220
Convention sur les droits des artistes interprètes dans leur activité de doublage . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.225
Contrat d’engagement d’artiste de complément (figurant/silhouette) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.230
Contrat de travail à durée déterminée dit d’usage – Secteur de l’audiovisuel et de l’animation . . . . II.240
Contrat de travail à durée déterminée dit d’usage - artiste de complément pour la télévision . . . . . II.245
Contrat d’exploitation de droits dérivés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.250
Contrat d’agent en droits dérivés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.252
Contrat de façonnier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.254
Contrat de cession du droit d’adaptation d’une œuvre audiovisuelle sous forme de jeux sur plateau
et de jeux vidéo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.257
Mandat de distribution. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.260
La communication commerciale audiovisuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.265
Contrat de mandat - Placement de produits . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.266
Contrat d’exploitation publicitaire de droits dérivés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.270
Contrat de commande d’une œuvre audiovisuelle (Brand Content) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.273
Contrat de story architect – Œuvre transmédia . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.275
Contrat d’adhésion à un réseau de chaines vidéos sur internet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.280
Contrat de partenariat et d’animation d’une chaîne vidéo sur Internet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.285
PARTIE 3
Informatique
Contrat de conception et de mise à disposition d’un logiciel spécifique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.300
Contrat de développement informatique en mode agile . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.302
Contrat de cession de droits sur un logiciel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.305
Contrat de licence d’utilisation de logiciel. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.310
Contrat d’indivision sur un logiciel. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.312
Contrat de licence d’utilisation de progiciel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.315
Accord de confidentialité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.317
Non-Disclosure Agreement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.318
Contrat ASP « Application Service Provider » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.320
Contrat de fourniture et d’intégration d’un progiciel de gestion intégré . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.325
Contrat de maintenance. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.330
Contrat de tierce maintenance applicative. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.332
Contrat d’assistance technique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.335
Contrat d’infogérance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.340
Contrat de fourniture de solutions et de prestations informatiques en mode SaaS. . . . . . . . . . . . . . . . . II.345
Contrat de licence d’utilisation d’une base de données électronique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.355
Contrat de séquestre et d’accès au code source de logiciel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.370
Contrat de commande de jeu vidéo. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.390
Formulaires ProActa droit de l'immatériel 5 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
Sommaire analytique
PARTIE 4
Télécommunications
Convention d’occupation du domaine public non routier en vue de l’implantation d’infrastructures
de communications électroniques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.403
Délégation de service public pour la construction et l’exploitation d’un réseau de télécommunications
à haut débit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.405
Contrat de commercialisation de services de communications électroniques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.410
PARTIE 5
Réseaux et commerce électronique
Contrat de réalisation de site web . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.505
Contrat de prestation de service modération . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.510
Contrat de portail. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.515
Contrat de boutique virtuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.525
Contrat de vente en ligne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.535
Contrat d’affiliation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.537
Contrats d’édition de livres en ligne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.540
Contrat de distribution de musique en ligne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.545
Contrat d’achat d’espace publicitaire sur Internet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.555
Contrat de distribution de jeux vidéo en ligne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.565
Contrat de syndication et de distribution de contenus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.570
Contrat de développement d’applications pour téléphones mobiles. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.575
Contrat de prestation de services de production participative (crowdsourcing). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.580
Règles de participation à une opération de production participative (crowdsourcing) . . . . . . . . . . . . . II.585
Charte d’utilisation du système d’information et de communication. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.590
PARTIE 6
Informatique et libertés
Règles à suivre lors de l’élaboration d’un traitement de données à caractère personnel . . . . . . . . . . . II.600
Déclaration normale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.605
Demandes d’autorisation et demandes d’avis . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.606
Régimes de formalités allégées. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.610
Sites internet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.615
Règles à suivre lors de l’exploitation d’un traitement de données à caractère personnel . . . . . . . . . . II.625
Mise en place d’un système de vidéosurveillance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.630
Formulaires ProActa droit de l'immatériel 6 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
Sommaire analytique
Autorisation d'incorporation
[d'un enregistrement] d'une œuvre
musicale préexistante dans une œuvre
audiovisuelle
SECTION 1
Introduction
5 - Avant-propos
Plus communément identifiée comme « synchronisation audiovisuelle », l’incorporation d’une œuvre
musicale préexistante au sein d’une œuvre audiovisuelle devient un mode d’exploitation récurrent
de la production audiovisuelle, qu’il s’agisse de la télévision, du cinéma ou de la publicité, qui doit
requérir toute l’attention du praticien.
Si le droit dit de « synchronisation » en tant que tel n’est pas reconnu par le code de la propriété
intellectuelle, les acteurs de la création musicale ont imposé des usages dans cette pratique contrac-
tuelle. Ces derniers ont rapidement compris l’intérêt que les producteurs audiovisuels portaient à ces
insertions musicales qui permettent de situer dans l’échelle du temps certaines scènes, d’illustrer ou
de ponctuer une séquence, ou de créer une certaine complicité avec le spectateur.
Avant de détailler les clauses du contrat, nous ferons un bref rappel sur la nature juridique de cette
incorporation, pour ensuite étudier les enjeux et conséquences envers les différents ayant droits.
10 - Nature juridique de l'incorporation d'une œuvre musicale préexistante
L’incorporation a pour objet de sonoriser une séquence animée ou non d’images, au moyen d’une
œuvre musicale préexistante, à laquelle peuvent se superposer des bruits et des dialogues.
L’incorporation d’une œuvre musicale au sein d’une œuvre audiovisuelle donne lieu à la création
d’une œuvre composite au sens de l’article L. 113-2 du code de la propriété intellectuelle, lequel
dispose qu’ « Est dite composite l’œuvre nouvelle à laquelle est incorporée une œuvre préexistante sans
la collaboration de l’auteur de cette dernière ».
Au demeurant, l’incorporation de l’œuvre musicale constitue un acte d’exploitation de cette œuvre
préexistante, qui suppose, sa reproduction, parfois en intégralité ou simplement par extraits, d’une
part, et une association à des images, d’autre part.
Dès lors, cet acte de reproduction de l’œuvre musicale première doit être autorisé par l’ensemble
des titulaires de droits concernés et ce, autant au titre du droit patrimonial que du droit moral.
Écriture, Art visuel et sonore
Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante
dans une œuvre audiovisuelle
II.115
Formulaires ProActa droit de l'immatériel 1 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
En effet, plusieurs titulaires de droits sont susceptibles d’être concernés. Si l’objet est de synchroni-
ser un enregistrement existant, il convient d’obtenir préalablement l’autorisation des titulaires de
droit d’auteur sur l’œuvre musicale ainsi que les titulaires de droits voisins sur l’enregistrement de
ladite œuvre musicale.
15 - Les enjeux au regard du droit d'auteur
L’auteur-compositeur de l’œuvre musicale dispose d’un droit moral sur l’œuvre musicale et peut à ce
titre s’opposer à toute exploitation qui aurait pour effet de porter atteinte à l’intégrité de son œuvre,
conformément à l’article L. 121-1 du code de la propriété intellectuelle (« L’auteur jouit du droit au
respect de son nom, de sa qualité et de son œuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel,
inaliénable et imprescriptible […] »). Or la jurisprudence a reconnu à plusieurs reprises que la sono-
risation d’une œuvre audiovisuelle est de nature à porter atteinte au droit moral de l’auteur (voir not.
Cass. 1re
civ., 24 févr. 1998, Bull. civ. I, no
75 ; CA Paris, 26 juin 2002, D. 2002, p. 2334). Dès lors, le
producteur audiovisuel devra solliciter l’accord de l’auteur compositeur, étant rappelé que le droit
moral est inaliénable.
En outre, l’auteur-compositeur est titulaire du droit d’exploitation de son œuvre en application de
l’article L. 122-1 du code de la propriété intellectuelle (« Le droit d’exploitation appartenant à l’auteur
comprend le droit de représentation et le droit de reproduction »). Or, le plus souvent, l’auteur com-
positeur a concédé les droits de cession et d’édition musicale de l’œuvre concernée à un éditeur
musical, dans les conditions de l’article L. 132-1 du code de la propriété intellectuelle.
Toutefois ce type de contrat comporte le plus souvent l’obligation pour l’éditeur de requérir l’accord
préalable de l’auteur-compositeur notamment pour ce type d’exploitation, et ce, pour préserver le
droit moral de l’auteur-compositeur.
Le producteur audiovisuel qui voudra donc sonoriser une séquence de son œuvre audiovisuelle
devra s’assurer l’accord de l’éditeur musical qui lui-même devra requérir l’accord de l’auteur-
compositeur dans les termes du contrat d’édition musicale qui les lie.
L’autorisation de « synchronisation » s’inscrit dans un débat particulier avec la SACEM, société de
gestion collective à laquelle sont adhérents la quasi-totalité des auteurs/compositeurs et des éditeurs
musicaux. En effet, si on écarte la problématique du droit moral, la SACEM considère que les
contrats généraux passés entre les sociétés de gestion collective et les diffuseurs permettent à ces
derniers d’avoir accès à l’ensemble des répertoires de ces sociétés de gestion collective pour les
besoins de sonorisation d’œuvres audiovisuelles destinées à une télédiffusion.
Pour autant, tout producteur, même s’il disposait de la qualité de diffuseur, serait fortement avisé de
solliciter l’accord de l’éditeur, car le droit moral reste de toute évidence réservé au compositeur. La
jurisprudence a en outre régulièrement sanctionné les sonorisations à des fins publicitaires pour
atteinte au droit moral de l’auteur (voir Cass. 1re
civ., 24 févr. 1998, D. 1998, I.R., p. 82).
En outre, notamment dans les cas de synchronisation publicitaire, les œuvres musicales sont adap-
tées. La Cour d’appel de Paris a ainsi récemment rappelé que le droit d’adaptation relève des droits
patrimoniaux. Une publicité télévisée d’une compagnie aérienne était synchronisée par un extrait de
la bande originale du film de David Lean, Lawrence d’Arabie, composée par Maurice Jarre. La
composition musicale avait notamment connue des modifications d’orchestration. L’agence de com-
munication en charge de la campagne a soutenu que l’exploitation en cause relevait uniquement du
droit moral de l’auteur et ne pouvait être sanctionnée que dans le cadre d’une action engagée sur le
fondement du droit moral. La cour d’appel de Paris écarte cet argument et, sans exclure que le droit
moral soit éventuellement impliqué, elle rappelle « la nécessité de recueillir l’autorisation de l’auteur
n’affecte pas la qualification patrimoniale du droit d’adaptation » (CA Paris, pôle 5, ch. 2, 19 mars 2010,
Sté Saga Communication c/ Royal Air Maroc et Universal, Propr. intell. 2010, no
36, p. 851, obs.
Lucas A.).
Écriture, Art visuel et sonore
Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante
dans une œuvre audiovisuelle
II.115
Formulaires ProActa droit de l'immatériel 2 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
En tout état de cause, l’accord des seuls créateurs de l’œuvre musicale incorporée se révèle insuffi-
sante si le producteur audiovisuel entend sonoriser un enregistrement préexistant de cette œuvre
musicale.
20 - Les enjeux au regard du droit voisin
En miroir du droit au respect à l’intégrité de l’œuvre dont dispose l’auteur-compositeur, l’artiste-
interprète dispose du droit au respect de son interprétation conformément à l’article L. 212-2 du
code de la propriété intellectuelle (« L’artiste interprète a le droit au respect de son nom, de sa qualité
et de son interprétation »). La jurisprudence s’est prononcée en faveur de la protection du droit moral
de l’artiste-interprète (voir CA Paris, 26 juin 2002, D. 2002, p. 2334).
Parallèlement, et contrairement à l’éditeur d’une œuvre musicale, le producteur phonographique de
l’enregistrement dispose d’un droit voisin spécifique qui nécessite son autorisation préalable avant
« toute reproduction, mise à la disposition du public […] ou communication au public du phono-
gramme ».
Le producteur phonographique est censé avoir acquis les droits de reproduction et de représenta-
tion de l’ensemble des artistes-interprètes ayant concouru à l’enregistrement par le contrat de travail
(combinaison de l’article L. 212-3 du code de la propriété intellectuelle et de l’article L. 7121-3 du
code du travail). Ainsi le producteur audiovisuel devra obtenir les autorisations préalables auprès du
producteur phonographique cessionnaire des droits afférents à l’enregistrement.
En l’absence de gestion collective au bénéfice des artistes-interprètes et des producteurs phonogra-
phiques pour ce type d’exploitation, il n’existe pas de problématique similaire à celle rencontrée en
matière de droit d’auteur.
Enfin, la loi no
2015-195 du 20 février 2015 a modifié l’article L. 211-4 du code de la propriété
intellectuelle en portant de 50 ans à 70 ans la durée de protection des droits des artistes-interprètes
dont l’interprétation est fixée sur un phonogramme
25 - Sur la nature et l'étendue de l'autorisation octroyée
L’ensemble de ces développements justifie que l’autorisation soit octroyée par les titulaires de droit
à titre non-exclusif et ce, pour une durée limitée. La jurisprudence considère que l’autorisation doit
être interprétée restrictivement et valide le fait qu’un auteur limite son autorisation à un seul mode
d’exploitation (Cass. 1re
civ., 27 mai 1986, D. 1987, p. 210, note Gautier P.-Y.).
Les autorisations comportent essentiellement des usages dont la portée peut varier suivant les per-
sonnalités et la notoriété des parties aux présentes.
La distinction est d’importance. Si le producteur audiovisuel entend illustrer une scène par l’œuvre
musicale « Comme d’habitude » dont le parolier est Gilles Thibaut et les compositeurs Jacques Revaux
et Claude François, il devra donc demander l’autorisation à l’éditeur des auteurs-compositeurs. Si
toutefois il choisit la version anglaise adaptée par Paul Anka, il lui appartiendra d’obtenir l’ensemble
des autorisations des ayants droits.
Le producteur peut choisir de faire interpréter cette chanson par l’un de ses acteurs ce qui consti-
tuera une nouvelle interprétation pour laquelle il lui suffira d’obtenir la cession du droit d’exploita-
tion. Mais il peut décider d’insérer une interprétation préexistante de l’œuvre, soit un enregistre-
ment. Suivant qu’il choisisse « Comme d’habitude » ou sa version anglaise « My Way », le producteur
n’a que l’embarras du choix (sans caractère exhaustif, pour la version française : Claude François,
Michel Sardou… et pour la version anglaise Paul Anka, Nina Simone, Elvis Presley…). Il devra
seulement obtenir l’autorisation des titulaires de droits sur cet enregistrement, soit les artistes-
interprètes et le producteur phonographique le plus souvent cessionnaire des droits des premiers.
Écriture, Art visuel et sonore
Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante
dans une œuvre audiovisuelle
II.115
Formulaires ProActa droit de l'immatériel 3 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
Certains producteurs vont parfois préférer faire enregistrer une nouvelle version de l’œuvre pour
qu’elle soit plus originale, d’une part, et pour éviter le coût parfois important de la synchronisation,
d’autre part. Le producteur devra toutefois prendre garde que sa nouvelle version ne soit pas une
pâle copie d’une version existante au risque de commettre un acte de contrefaçon et d’engager, à ce
titre, sa responsabilité.
30 - Utilisation de ce modèle
Le modèle présenté porte sur une incorporation autorisée par un éditeur musical ou un producteur
phonographique.
Il sera donc fait un bref rappel de la terminologie requise pour identifier les différents titulaires de
droits. Ainsi l’Éditeur musical est l’éditeur d’une œuvre musicale (au sens de l’article L. 132-1 du
code de la propriété intellectuelle) et, à ce titre, est cessionnaire des droits de reproduction et de
représentation de l’œuvre composée par l’auteur-compositeur, dans la limite des droits apportés à la
SACEM ou autre organisme de gestion collective (OGC).
Le Producteur phonographique est titulaire d’un droit voisin sur un enregistrement qu’il conviendra
de référencer afin qu’il soit identifiable. Si effectivement il n’existe qu’une seule œuvre musicale
(dont l’existence d’adaptations devra être relevée), il peut exister plusieurs enregistrements produits
par différents producteurs phonographiques. Le Producteur phonographique est également le ces-
sionnaire des droits d’exploitation des artistes-interprètes sur leur interprétation fixée dans l’enre-
gistrement.
Pour autant, dans l’hypothèse où l’un des auteurs (et/ou des artistes-interprètes) n’aurait pas concédé
les droits d’exploitation afférents à son œuvre et/ou à son interprétation, la présente autorisation
pourra être donnée par l’auteur et/ou artiste-interprète directement. Il conviendrait le cas échéant
d’aménager certaines clauses.
SECTION 2
Commentaires des clauses
35 - Identification des parties
Dans la quasi-totalité des cas, les parties en présence sont l’exploitant de l’œuvre audiovisuelle et le
titulaire de droit sur l’œuvre musicale et/ou l’enregistrement.
Dans l’hypothèse d’une coédition (ou d’une coproduction de l’enregistrement), celui des co-titulaires
de droits qui a en charge la signature de ce type d’accord sera seul signataire, à charge pour lui
d’avoir respecté les modalités d’obtention de l’accord du titulaire et de lui reverser les sommes
correspondantes. Le signataire garantit l’exploitant audiovisuel sur ces points.
40 - Préambule
Le préambule a pour objet d’identifier le plus précisément possible les œuvres en présence en vue
d’éviter toute ambiguïté sur l’œuvre musicale ou l’enregistrement préexistant ainsi que sur l’œuvre
audiovisuelle sonorisée. En effet, une même œuvre musicale peut avoir été adaptée dans plusieurs
langues, il convient donc d’identifier précisément quelle version est destinée à être sonorisée. De
Écriture, Art visuel et sonore
Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante
dans une œuvre audiovisuelle
II.115
Formulaires ProActa droit de l'immatériel 4 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
même, une même œuvre musicale peut avoir été enregistrée par différents interprètes et ce à
plusieurs époques différentes.
En outre, une même œuvre audiovisuelle peut donner lieu à plusieurs versions, notamment les films
publicitaires ou des documentaires qui font l’objet de montages de durées différentes.
45 - Article 1. Objet
Cet article permet de définir les œuvres en présence et dans quel cadre la musique doit être incor-
porée. Les éditeurs et producteurs phonographiques demandent le plus souvent une description de
la (ou des) scène(s), descriptif à insérer en annexe du contrat (en l’espèce annexe 1). En effet, c’est
sur cet élément que l’éditeur et le producteur, garants du respect du droit moral, peuvent solliciter
l’accord de l’auteur.
En effet, selon le cas, le contrat d’édition ou le contrat d’enregistrement musical impose que l’éditeur
sollicite l’accord préalable écrit de l’auteur ou de l’artiste interprète. L’éditeur, tout comme le pro-
ducteur phonographique, garantit l’accord des ayants droits, garantie reprise à l’article 4. À défaut
d’obtenir cette autorisation, l’éditeur musical, comme le producteur phonographique, engage sa
responsabilité contractuelle.
Cet article doit pouvoir délimiter précisément les contours de l’autorisation donnée quant à la durée
et à la destination de l’œuvre préexistante. Le producteur audiovisuel devra la respecter sans écart.
Il est fortement recommandé au producteur de solliciter les autorisations au préalable s’il ne veut
pas essuyer un refus alors que l’œuvre audiovisuelle est sur le point d’être finalisée. Certains auteurs
ou artistes refusent les synchronisations d’œuvres de jeunesse qu’ils renient ou refusent également
d’être associés à certaines thématiques.
50 - Article 2. Champ de l'autorisation
Le présent article a pour objet de définir, d’une part, les modalités d’exploitation de l’œuvre audio-
visuelle (art. 2.1) et, d’autre part, les modalités d’insertion de l’œuvre musicale (art. 2.2) dans cette
œuvre audiovisuelle.
En premier lieu, à l’instar de toute clause de cession de droits, cette autorisation doit traduire les
besoins et nécessités du producteur audiovisuel. Cette clause doit donc être rédigée de manière
suffisamment large pour permettre une exploitation de l’œuvre audiovisuelle conforme aux usages
de la profession.
À ce titre, il appartient au producteur audiovisuel de déterminer quelles sont les exploitations qui lui
sont nécessaires. Ainsi, certains producteurs audiovisuels pourront ne solliciter qu’une exploitation
vidéographique ou faire entrer certaines exploitations dans le cadre d’une option.
En outre, il faut par ailleurs prendre en compte les évolutions technologiques. L’exploitation des
œuvres audiovisuelles sur Internet est devenue essentielle pour leur diffusion. Pour autant, le pira-
tage est souvent lié à une exploitation sur Internet. De nombreux éditeurs et producteurs exigent
donc certaines garanties pour permettre une exploitation sécurisée de l’œuvre audiovisuelle et par
conséquent de l’œuvre musicale. Ils veulent éviter que l’on puisse isoler l’œuvre musicale et se la
procurer par des moyens frauduleux.
Il convient également de prendre en compte le fait que le marketing a conduit à développer les
exploitations dérivées des œuvres audiovisuelles. Ainsi, les supports vidéographiques numériques
tels que les DVD comportent certes une reproduction des films mais également des bonus qui
peuvent consister en des montages ou en des extraits de l’œuvre audiovisuelle. Les DVD com-
portent également des menus de navigation parfois sonorisés.
Dans la plupart des cas, les éditeurs et producteurs phonographiques autorisent seulement une
réutilisation de l’œuvre musicale en contexte, c’est-à-dire synchronisée avec les images qu’elle illustre
Écriture, Art visuel et sonore
Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante
dans une œuvre audiovisuelle
II.115
Formulaires ProActa droit de l'immatériel 5 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
dans l’œuvre audiovisuelle. En d’autres termes, rares sont les autorisations qui permettent au pro-
ducteur audiovisuel d’utiliser la musique dans son intégralité pour sonoriser un montage d’extraits
(hors contexte), car cela revient à autoriser une nouvelle exploitation de ladite œuvre musicale.
Pour autant, chacune de ces exploitations doit être préalablement autorisée.
Il est désormais nécessaire de tenir compte des évolutions des technologies ainsi que des différents
modes d’exploitation rencontrés par les œuvres audiovisuelles.
55 - Article 3. Condition de la délivrance de l'autorisation
Cet article a pour objet de rappeler les exigences liées au droit moral de l’auteur ou de l’artiste-
interprète. À ce titre, le producteur audiovisuel ne doit pas porter atteinte à l’intégrité de l’œuvre
et/ou de l’enregistrement. Ainsi, à l’instar de l’échantillonnage, toute modification qui serait appor-
tée aux caractéristiques essentielles de l’œuvre ou de l’enregistrement doit être préalablement auto-
risée par les ayants droits concernés.
Pour autant, il importe de tenir compte du fait que l’œuvre musicale est incorporée dans une œuvre
audiovisuelle qui comporte ses propres caractéristiques. À ce titre, la jurisprudence tolère l’adjonc-
tion de bruits et des dialogues d’une œuvre audiovisuelle considérant qu’elle ne dénature pas
l’œuvre musicale.
Si le projet nécessite un environnement sonore qui puisse masquer ou altérer l’enregistrement musi-
cal, il est préférable de le marquer dans l’autorisation de synchronisation.
60 - Article 4. Garantie
L’éditeur musical, comme le producteur phonographique, doit garantir au producteur audiovisuel
l’étendue de l’autorisation conférée. Il n’est pas impossible qu’un éditeur ou un producteur ne soit
titulaire que d’une partie des droits sur l’œuvre musicale ou l’enregistrement. Il est donc préférable
de rappeler dans les termes mêmes du contrat s’il est titulaire de la totalité des droits.
En outre, il est important de préciser ce que recouvre précisément l’étendue de la garantie pour
éviter toute ambiguïté.
65 - Article 5. Territoire
L’autorisation doit comporter l’étendue territoriale pour laquelle elle est octroyée.
Certains producteurs audiovisuels ne pensent pas à l’avance exploiter l’œuvre audiovisuelle sur de
multiples territoires. Compte tenu de l’incidence financière de l’autorisation, des producteurs audio-
visuels préfèrent prendre une option sur d’autres territoires dans des conditions financières prédé-
terminées.
70 - Article 6. Durée
La durée d’octroi de l’autorisation dépend de plusieurs variables et notamment la nature de l’œuvre
audiovisuelle et si la société concédante fait partie des majors ou non.
Le plus généralement, l’autorisation est octroyée pour 10 ans pour un film télévisuel ou cinémato-
graphique. En revanche, l’autorisation sera souvent donnée pour un an pour un film publicitaire.
Ces autorisations sont renouvelables, sous réserve du paiement d’une nouvelle redevance d’un
montant identique ou indexé.
Il est impératif que cette autorisation prenne effet à la date de première diffusion de l’œuvre audio-
visuelle car les producteurs n’ont aucune prise sur cette diffusion. Beaucoup d’éditeurs et produc-
Écriture, Art visuel et sonore
Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante
dans une œuvre audiovisuelle
II.115
Formulaires ProActa droit de l'immatériel 6 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
teurs phonographiques exigent l’acceptation du prêt à diffuser (PAD) par les producteurs audiovi-
suels. Une telle mesure n’est pas en faveur des producteurs audiovisuels qui n’ont pas de contrôle
sur la date de diffusion, laquelle relève de la seule décision du diffuseur.
75 - Article 7. Rémunération
La rémunération est le plus souvent constituée par une somme forfaitaire, parfois appliquée par
paliers notamment dans le cas d’une exploitation vidéographique de l’œuvre audiovisuelle.
Concernant la spécificité de l’article 7.4, les éditeurs et producteurs phonographiques appartenant
aux majors imposent systématiquement la clause dite de « la nation la plus favorisée » ou « most
favoured nation clause ». Elle permet aux cédants qui s’en prévalent d’obtenir de se voir verser une
redevance équivalente à la redevance la plus importante versée soit à d’autres titulaires de droit
(producteur phono ou autre éditeur) ou à d’autres co-titulaires de droits.
Cet usage peut être plus ou moins étendu à l’ensemble des enregistrements et/ou œuvres incorpo-
rées dans la même œuvre audiovisuelle. Il est dans l’intérêt du producteur audiovisuel de faire
supprimer cette clause, pourtant difficilement négociable.
80 - Article 8. Obligations du producteur audiovisuel
L’ensemble de ses obligations tend à permettre à l’éditeur ou au producteur de vérifier que les droits
de l’auteur et/ou de l’artiste-interprète ont été préservés.
8.1 L’éditeur ou le producteur phonographique demande le plus souvent communication d’un ou
plusieurs exemplaires de l’œuvre audiovisuelle. Il pourra ainsi vérifier que l’incorporation et l’ensemble
des obligations ont été correctement respectés par le producteur audiovisuel.
8.2 Il s’agit une fois encore d’une obligation tendant à respecter le droit moral et notamment le
respect du droit au respect du nom. De nombreux éditeurs tentent d’imposer la mention sur la
jaquette du DVD, contrainte parfois difficile à remplir pour l’éditeur vidéographique.
8.3 Le cue sheet doit impérativement être remis par le producteur audiovisuel aux chaînes et à la
SACEM afin que les auteurs-compositeurs puissent bénéficier des rémunérations qui leur reviennent.
À ce titre, le cue sheet doit donc détailler les durées exactes des œuvres musicales utilisées. Il s’agit
également d’un moyen de contrôle pour l’éditeur, mais également pour le producteur phonogra-
phique. Ces éléments permettront la répartition des rémunérations de droits d’auteurs par la gestion
collective.
85 - Article 9. Transfert des droits
L’objectif est de permettre au producteur de pouvoir exploiter l’œuvre audiovisuelle. Il est donc
préférable de prévoir qu’il pourra concéder les droits d’exploitation en vue de la seule distribution
de l’œuvre audiovisuelle sans autorisation préalable du concédant. En outre, les sociétés audiovi-
suelles et musicales sont susceptibles de faire l’objet de nombreux regroupements.
Toute autre exploitation qui aurait pour objet l’exploitation même de l’œuvre musicale (ou de
l’enregistrement) devra toutefois être autorisée par l’éditeur (ou du producteur phonographique).
90 - Article 10. Confidentialité
Dans la mesure où l’incorporation d’une œuvre musicale fait l’objet de négociations tant en ce qui
concerne l’étendue de l’autorisation que du montant du prix à acquitter, les éditeurs et producteurs
phonographiques vont le plus souvent exiger la confidentialité de cette autorisation.
Écriture, Art visuel et sonore
Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante
dans une œuvre audiovisuelle
II.115
Formulaires ProActa droit de l'immatériel 7 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
95 - Article 11. Election de domicile
Cet article est notamment important pour la mise en œuvre de l’option éventuellement prévue aux
articles 5 et 7.
100 - Article 12. Loi applicable et attribution de juridiction
En application de l’article L. 331-1 du code de la propriété intellectuelle, les actions civiles et les
demandes relatives à la propriété littéraire et artistiques, y compris lorsqu’elles portent également
sur une question connexe de concurrence déloyale, sont exclusivement portées devant des tribu-
naux de grande instance, déterminés par voie réglementaire (C. org. judiciaire, art. D. 211-6-1,
Annexe Tableau VI).
Écriture, Art visuel et sonore
Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante
dans une œuvre audiovisuelle
II.115
Formulaires ProActa droit de l'immatériel 8 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
Autorisation d’incorporation [d’un
enregistrement] d’une œuvre musicale
préexistante dans une œuvre audiovisuelle
Stéphanie Maury, Docteur en Droit Avocat Associé LDEIS AVOCATS A.A.R.P.I.
Entre
La société <dénomination sociale, préciser la forme juridique : SA, SARL, etc.>,
au capital de <montant> euros,
Inscrite au Registre du commerce et des sociétés de <lieu>, sous le numéro <préciser>,
Dont le siège social se trouve <adresse complète>,
Et représentée aux fins des présentes par son <président, directeur, gérant, etc.>Monsieur (ou Madame) <identité>,
dûment habilité (ou habilitée).
Ci-après désigné (ou désignée) « le Producteur »,
d’une part,
Et :
La société <dénomination sociale, préciser la forme juridique : SA, SARL, etc.>,
au capital de <montant> euros,
Inscrite au Registre du commerce et des sociétés de <lieu>, sous le numéro <préciser>,
Dont le siège social se trouve <adresse complète>,
Et représentée aux fins des présentes par son <président, directeur, gérant, etc.>Monsieur (ou Madame) <identité>,
dûment habilité (ou habilitée).
Ci-après désigné (ou désignée) « la Société »,
d’autre part,
Étant préalablement rappelé que :
Le Producteur produit un film <préciser s’il s’agit d’un film de long métrage, d’une œuvre audiovisuelle> intitulé
« <préciser le titre de l’œuvre audiovisuelle> » ci-après dénommé « l’œuvre audiovisuelle », réalisé par <préciser le
nom du réalisation>.
Écriture, Art visuel et sonore
Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante
dans une œuvre audiovisuelle
FII.115-5
Formulaires ProActa droit de l'immatériel 1 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
Eventuellement
Si la Société a la qualité de producteur phonographique de l’enregistrement :
La Société, en qualité de producteur phonographique, est cessionnaire de <préciser le pourcentage en lettres>
pour cent (<répéter en chiffres> %) des droits d’exploitation de l’enregistrement de l’œuvre musicale, ci-après
dénommé « l’enregistrement », dont les caractéristiques sont les suivantes :
« <préciser le titre de l’œuvre musicale> »
Interprété par : <préciser le nom du ou des interprètes>
Date : <indiquer la date de fixation>
Réf : <code ISRC ou ref commerciale>
Eventuellement
Si la Société a la qualité d’éditeur de l’œuvre musicale :
La Société, en qualité d’éditeur musical, est cessionnaire de <préciser le pourcentage en lettres> pour cent (<répé-
ter en chiffres> %) des droits éditoriaux de l’œuvre musicale, ci-après dénommée l’œuvre musicale, et intitulée :
« <préciser le titre de l’œuvre musicale> »
<préciser le nom de l’auteur des textes /préciser le nom du compositeur>
La présente autorisation a pour objet de déterminer les conditions dans lesquelles le Producteur pourra
inclure l’enregistrement (ou œuvre musicale) en illustration sonore de l’œuvre audiovisuelle et exploiter cette
dernière.
Article 1. Objet de l'autorisation
La Société autorise le Producteur à utiliser l’enregistrement (ou œuvre musicale) en fonds sonore de l’œuvre
audiovisuelle pour la séquence décrite en annexe 1 et au générique <préciser début et/ou fin> (éventuellement :
pour une durée maximale de <préciser la durée en lettres et en chiffres>).
Article 2. Champ de l'autorisation
2.1 La présente autorisation est délivrée au Producteur à titre non-exclusif pour une exploitation de l’œuvre audio-
visuelle sur tous supports, tous formats, par tous procédés connus ou inconnus à ce jour, notamment :
— pour une projection en salles de cinéma, en réseau commercial et non commercial et lors de festivals ;
— par télédiffusion (toutes chaînes hertziennes, câblées et satellites gratuites et payantes, y compris catch up
tv, quelle que soit la technologie utilisée ou le média de destination notamment tablette, téléphone,
ordinateur…) ;
— par exploitation en ligne, soit l’exploitation par l’intermédiaire d’un réseau numérique de transport de
données avec ou sans fil et/ou d’un système télématique interactif, notamment réseaux télétel, Internet et
téléphonie mobile, de sorte à permettre le visionnage linéaire du Film et/ou le téléchargement du Télé-
film :
— par VOD « Video on Demand » ou SVOD, soit la mise à disposition du Téléfilm au consommateur final à
sa demande, à partir d’un ou de plusieurs site(s) Internet, par procédé de streaming ou de télécharge-
ment,sur tout support quel que soit le média de destination notamment tablette,téléphone,ordinateur…;
— par exploitation vidéographique (par tout procédé et notamment DVD, HD-DVD, Blu-Ray) ; y compris
les Bonus et menus DVD) numérique ou analogique à la location et à la vente pour un usage privé ou
public ;
— pour une exploitation vidéographique et notamment sur support VHS, DVD numériques et/ou analo-
giques destinés à la vente pour l’usage privé de l’acquéreur, à la location, au prêt et/ou à l’échange ;
Toutefois, le droit d’exploitation de l’œuvre audiovisuelle dans son intégralité sur le réseau Internet que ce
soit par voie de diffusion continue (streaming) ou de téléchargement (downloading) est accordé sous
réserve qu’il n’y ait pas de possibilité téléchargement de l’enregistrement (ou œuvre musicale) de façon
Écriture, Art visuel et sonore
Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante
dans une œuvre audiovisuelle
FII.115-5
Formulaires ProActa droit de l'immatériel 2 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
dissociée du téléchargement de l’œuvre audiovisuelle et qu’il y ait en conséquence une garantie de diffusion
des images et de la bande son via un format numérique informatique interdisant techniquement toute
possibilité :
— de dissociation de l’enregistrement (ou œuvre musicale) des images qui l’accompagnent dans l’œuvre
audiovisuelle ;
— de dissociation de la séquence accompagnée de l’enregistrement (ou œuvre musicale) du reste de
l’œuvre audiovisuelle.
2.2 La Société autorise également le Producteur à incorporer l’enregistrement (ou œuvre musicale) en fond sonore
dans la bande annonce et/ou publicitaire destinée à la promotion de l’Œuvre Audiovisuelle pour les modalités
d’exploitation prévues ci-dessus, étant entendu que l’enregistrement (ou œuvre musicale) pourra être utilisé
avec les images qu’il illustre dans l’œuvre audiovisuelle (utilisation en contexte et hors contexte), nécessaires
à la réalisation de ladite bande annonce et/ ou publicitaire.
La présente autorisation s’étend dans les mêmes conditions à tout programme audiovisuel ayant pour objet
l’élaboration de l’œuvre audiovisuelle (making of).
Article 3. Conditions de la délivrance de l'autorisation
La présente autorisation est donnée sous réserve que l’enregistrement (ou œuvre musicale) soit reproduit sans
altérationnimodificationd’aucunesorte.Enparticulier,leProducteurs’interdiratouteffetoutoutralentissement
ou accélération du rythme de l’œuvre musicale.
Il est convenu que le fonds sonore de l’œuvre audiovisuelle pourra également être accompagnée de divers
sons,paroles,texteset/oudebruitages,sansquececinepuissenéanmoinsaltérerl’intégritédel’enregistrement
(ou œuvre musicale).
Le Producteur veillera à ce que l’utilisation de l’enregistrement (ou œuvre musicale) ne porte pas atteinte au
droit moral des artistes-interprètes (ou auteurs et compositeurs).
Article 4. Garantie de la Société
Si la Société a la qualité de Producteur phonographique :
La Société est titulaire de <préciser le pourcentage en lettres> pour cent (<répéter en chiffres> %) des droits
phonographiques de l’enregistrement.
L’autorisation est accordée au titre des droits voisins de producteur phonographique, propriétaire de
l’enregistrement, et de l’ensemble de ses ayants droits.
En conséquence, il appartiendra au Producteur d’obtenir toutes autres autorisations nécessaires aux fins
d’exploitation ainsi que du règlement des sommes y afférentes, notamment auprès des titulaire de droit
d’auteur de l’œuvre musicale.
OU
Si la Société a la qualité d’éditeur musical :
La Société déclare être titulaire de <préciser le pourcentage en lettres> pour cent (<répéter en chiffres> %) des droits
éditoriaux de l’œuvre musicale.
La Société déclare et garantit avoir obtenu auprès des différents ayants droits leur autorisation préalable pour
délivrer la présente autorisation.
Eventuellement
Clause favorable à l’éditeur musical :
La Société garantit avoir obtenu l’aval des ayants droits originaux au titre de leur droit moral à l’exploitation
objet des présentes. Cet aval ne couvre que les éléments portés à la connaissance de la Société préalable-
ment à la signature des présentes tels que décrits dans le synopsis en l’annexe 1.
Écriture, Art visuel et sonore
Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante
dans une œuvre audiovisuelle
FII.115-5
Formulaires ProActa droit de l'immatériel 3 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
Les droits de propriété intellectuelle non visés aux présentes demeurent réservés, en particulier :
— le droit de reproduction graphique ;
— les droits d’exécution et de représentation publique et de reproduction mécanique dont la gestion est
confiée aux organismes de gestion collective.
En conséquence, il appartiendra au Producteur d’obtenir toutes autres autorisations nécessaires aux fins
d’exploitation ainsi que du règlement des sommes y afférentes notamment :
— au titre des droits d’exécution, de représentation publique et de reproduction mécanique de l’œuvre musi-
cale dont la gestion relève des organismes de gestion collective compétents ;
— au titre de l’utilisation du Master reproduisant l’enregistrement de l’œuvre musicale.
Le Producteur garantit la Société contre tout recours de tout tiers.
Toute autre utilisation de l’enregistrement (ou œuvre musicale) que celles prévues aux présentes sera
subordonnée à l’accord préalable de la Société et fera l’objet d’un accord séparé.
Article 5. Territoire
La présente autorisation est délivrée pour le territoire du monde entier.
OU
La présente autorisation est délivrée pour les territoires suivants : <préciser les différents territoires en indiquant
si nécessaire la langue utilisée>.
Le Producteur pourra étendre le champ de la présente autorisation au monde entier dans les conditions de
l’article 7.2.
Article 6. Durée
La présente autorisation est délivrée pour une période de <préciser la durée en chiffres et en lettres> ans à partir
de la date de première diffusion de l’œuvre audiovisuelle dans le territoire français.
Le Producteur informera par écrit la Société de la date de première diffusion de l’œuvre audiovisuelle.
Article 7. Rémunération
7.1 En contrepartie de l’autorisation concédée aux termes et dans les limites des présentes, le Producteur versera à
la Société une redevance forfaitaire et définitive de <préciser le montant en lettres> euros hors taxes (<répéter> € HT).
Cette redevance est payable par le Producteur à la remise de la facture correspondante suivant les modalités
suivantes :
— <préciser le pourcentage en lettres> pour cent (<répéter en chiffres> %) à la signature des présentes ;
— <préciser le pourcentage en lettres> pour cent (<répéter en chiffres> %) au plus tard le <préciser la date>.
Eventuellement
7.2 Dans l’hypothèse où le Producteur souhaiterait lever l’option pour étendre le champ d’application du contrat :
— aux territoires suivants <à préciser> ;
— aux modes d’exploitation suivants <à préciser>.
Le Producteur s’engage à formuler sa demande par écrit à la Société et s’acquittera alors de la somme forfai-
taire de <préciser le montant en lettres> euros hors taxes (<répéter> € HT) correspondant à <préciser le pourcentage
en lettres> pour cent (<répéter> %) des droits phonographiques de : l’enregistrement (ou des droits éditoriaux
de l’œuvre musicale) et à réception de la facture correspondante adressée par la Société.
Écriture, Art visuel et sonore
Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante
dans une œuvre audiovisuelle
FII.115-5
Formulaires ProActa droit de l'immatériel 4 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
7.3 Il est d’ores et déjà convenu que la redevance encaissée par la Société ne sera en aucun cas remboursable même
si le Producteur décidait de ne pas incorporer l’Enregistrement (ou œuvre musicale) ou si l’œuvre audiovisuelle
n’était pas exploitée.
Eventuellement
Clause en faveur de l’éditeur musical ou du producteur phonographique :
7. 4 Dans l’hypothèse où le Producteur verserait une rémunération plus élevée que celle définie aux pré-
sentesauxayantsdroitstitulairesdesdroitsphonographiquesde :l’enregistrement(oudesdroitséditoriaux
de l’œuvre musicale) relativement à l’incorporation de l’enregistrement (ou œuvre musicale) sur la bande
sonore de l’œuvre audiovisuelle, la rémunération due à la Société aux termes du présent contrat sera
automatiquement ajustée sur celle payée aux dits ayants droits et le complément sera immédiatement versé
à la Société par le Producteur.
Article 8. Obligations du producteur
8. 1 Le Producteur fournira à la Société <préciser le nombre en chiffres et en lettres> exemplaires du DVD de
l’œuvre audiovisuelle.
8. 2 Le Producteur indiquera ou fera indiquer la mention suivante au générique de l’œuvre audiovisuelle :
Si la Société a la qualité de producteur phonographique :
« <préciser le titre> »
« interprété par <préciser l’interprète de l’enregistrement> »
<préciser la raison sociale et la date de l’enregistrement>.
OU
Si la société a la qualité d’éditeur musical :
« <préciser le titre> »
« interprété par <préciser l’interprète de l’enregistrement> »
<préciser la raison sociale et la date de l’enregistrement>.
8. 3 Le Producteur communiquera à la Société le relevé cue sheet du contenu musical de l’œuvre audiovi-
suelle, au plus tard huit jours avant la date de première diffusion de l’œuvre audiovisuelle dans le terri-
toire visé à l’article 5 des présentes.
Ce relevé cue sheet sera également adressé dans le même temps à l’organisme de gestion collective compétent.
Article 9. Transfert des droits
Aucun changement dans la forme juridique des parties notamment fusion absorption ne pourra affecter
l’exécution des présentes.
Le Producteur pourra par ailleurs céder le bénéfice et les charges de tout ou partie des droits accordés en
vertu des présentes à des tiers pour les seuls besoins de l’exploitation de l’œuvre audiovisuelle. Le Producteur
restera pleinement garant de la bonne exécution des présentes par lesdits tiers.
Article 10. Confidentialité
Le présent accord a, de convention expresse, un caractère confidentiel et les parties s’interdisent d’en divul-
guer les termes et/ou d’en donner une quelconque communication sous la seule et unique réserve de sa
production aux partenaires financiers (coproducteurs, diffuseurs et distributeurs) de l’œuvre audiovisuelle,
aux autorités judiciaires et/ou administratives et/ou fiscales et/ou pour les besoins de leur défense.
Article 11. Élection de domicile
Pour l’exécution des présentes, et notamment pour le paiement de la redevance et/ou toute notification, les
parties font élection de domicile à l’adresse indiquée en en tête des présentes.
Écriture, Art visuel et sonore
Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante
dans une œuvre audiovisuelle
FII.115-5
Formulaires ProActa droit de l'immatériel 5 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
Chaque partie s’engage à notifier sans délai l’autre partie par lettre recommandée avec avis de réception tout
changement de domicile à intervenir ou intervenu au cours de l’exécution des présentes.
Article 12. Loi applicable et attribution de juridiction
Le droit applicable au présent contrat est et restera en quelque circonstance que ce soit, le droit français.
Tout litige provenant de l’exécution ou de l’interprétation des présentes sera soumis aux tribunaux compé-
tents.
Fait à <préciser le lieu>, le <préciser la date>,
En <préciser le nombre> d’exemplaires originaux.
Pour le producteur
<signature : nom et prénoms en toutes lettres, qualités>
Pour la Société
<signature : nom et prénoms en toutes lettres,
qualités>
Écriture, Art visuel et sonore
Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante
dans une œuvre audiovisuelle
FII.115-5
Formulaires ProActa droit de l'immatériel 6 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
Annexe
Annexe 1 : Synopsis de la scène dans laquelle l’enregistrement (ou œuvre musicale) est incorporé <…>.
Écriture, Art visuel et sonore
Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante
dans une œuvre audiovisuelle
FII.115-5
Formulaires ProActa droit de l'immatériel 7 © Wolters Kluwer France − Avril 2018

Contenu connexe

Tendances

214275799 cours-cned-6-eme-maths
214275799 cours-cned-6-eme-maths214275799 cours-cned-6-eme-maths
214275799 cours-cned-6-eme-mathsEttaoufik Elayedi
 
Cctp ca 20101209
Cctp ca 20101209Cctp ca 20101209
Cctp ca 20101209leo1971
 
Reseaux sans fil dans les pays en developpement
Reseaux sans fil dans les pays en developpementReseaux sans fil dans les pays en developpement
Reseaux sans fil dans les pays en developpementmimanou
 
Thong bao-tai-nan-va-yeu-cau-boi-thuong
Thong bao-tai-nan-va-yeu-cau-boi-thuongThong bao-tai-nan-va-yeu-cau-boi-thuong
Thong bao-tai-nan-va-yeu-cau-boi-thuongCong Nguyen
 
Evaluation de l Efficacite deux Plantes Medicinales: Vernonia Amygdalina (Umu...
Evaluation de l Efficacite deux Plantes Medicinales: Vernonia Amygdalina (Umu...Evaluation de l Efficacite deux Plantes Medicinales: Vernonia Amygdalina (Umu...
Evaluation de l Efficacite deux Plantes Medicinales: Vernonia Amygdalina (Umu...copppldsecretariat
 
Maroc codetravail-111206050140-phpapp02
Maroc codetravail-111206050140-phpapp02Maroc codetravail-111206050140-phpapp02
Maroc codetravail-111206050140-phpapp02Imane Labriki
 
Maroc code travail
Maroc   code travailMaroc   code travail
Maroc code travailyahsimoc
 
18 manuel-des_procedures_comptables
18  manuel-des_procedures_comptables18  manuel-des_procedures_comptables
18 manuel-des_procedures_comptablesADIL ELF
 
Logiques sequentielle
Logiques sequentielleLogiques sequentielle
Logiques sequentielleAbdelAm20
 
Importation TADIMCA en belgique
Importation TADIMCA en belgiqueImportation TADIMCA en belgique
Importation TADIMCA en belgiqueNecdet Cagpar
 
Observatoire 2010 du marché des noms de domaine en France
Observatoire 2010 du marché des noms de domaine en FranceObservatoire 2010 du marché des noms de domaine en France
Observatoire 2010 du marché des noms de domaine en FranceAfnic
 

Tendances (17)

C08 site
C08 siteC08 site
C08 site
 
Manuel 3
Manuel 3Manuel 3
Manuel 3
 
214275799 cours-cned-6-eme-maths
214275799 cours-cned-6-eme-maths214275799 cours-cned-6-eme-maths
214275799 cours-cned-6-eme-maths
 
Cctp ca 20101209
Cctp ca 20101209Cctp ca 20101209
Cctp ca 20101209
 
Reseaux sans fil dans les pays en developpement
Reseaux sans fil dans les pays en developpementReseaux sans fil dans les pays en developpement
Reseaux sans fil dans les pays en developpement
 
Administration multi gest
Administration multi gestAdministration multi gest
Administration multi gest
 
Thong bao-tai-nan-va-yeu-cau-boi-thuong
Thong bao-tai-nan-va-yeu-cau-boi-thuongThong bao-tai-nan-va-yeu-cau-boi-thuong
Thong bao-tai-nan-va-yeu-cau-boi-thuong
 
Tutorial Autocad 2006 2D
Tutorial Autocad 2006 2DTutorial Autocad 2006 2D
Tutorial Autocad 2006 2D
 
Evaluation de l Efficacite deux Plantes Medicinales: Vernonia Amygdalina (Umu...
Evaluation de l Efficacite deux Plantes Medicinales: Vernonia Amygdalina (Umu...Evaluation de l Efficacite deux Plantes Medicinales: Vernonia Amygdalina (Umu...
Evaluation de l Efficacite deux Plantes Medicinales: Vernonia Amygdalina (Umu...
 
Ergonomie
ErgonomieErgonomie
Ergonomie
 
Maroc codetravail-111206050140-phpapp02
Maroc codetravail-111206050140-phpapp02Maroc codetravail-111206050140-phpapp02
Maroc codetravail-111206050140-phpapp02
 
Maroc code travail
Maroc   code travailMaroc   code travail
Maroc code travail
 
18 manuel-des_procedures_comptables
18  manuel-des_procedures_comptables18  manuel-des_procedures_comptables
18 manuel-des_procedures_comptables
 
Logiques sequentielle
Logiques sequentielleLogiques sequentielle
Logiques sequentielle
 
Importation TADIMCA en belgique
Importation TADIMCA en belgiqueImportation TADIMCA en belgique
Importation TADIMCA en belgique
 
Fonct publique 2010_ar_tome1
Fonct publique 2010_ar_tome1Fonct publique 2010_ar_tome1
Fonct publique 2010_ar_tome1
 
Observatoire 2010 du marché des noms de domaine en France
Observatoire 2010 du marché des noms de domaine en FranceObservatoire 2010 du marché des noms de domaine en France
Observatoire 2010 du marché des noms de domaine en France
 

Similaire à Extrait de l'ouvrage Formulaires ProActa Droit de l'Immatériel

Extrait ouvrage 65_outils_du_changement_arnaud_tonnele
Extrait ouvrage 65_outils_du_changement_arnaud_tonneleExtrait ouvrage 65_outils_du_changement_arnaud_tonnele
Extrait ouvrage 65_outils_du_changement_arnaud_tonneleSandra Santana
 
Exercice pro-et-deontologie-20132
Exercice pro-et-deontologie-20132Exercice pro-et-deontologie-20132
Exercice pro-et-deontologie-20132Med Bijou
 
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Fiscal
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Fiscal Extrait de l'ouvrage Le Lamy Fiscal
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Fiscal Nathalie Delatour
 
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Droit du Financement
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Droit du FinancementExtrait de l'ouvrage Le Lamy Droit du Financement
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Droit du FinancementNathalie Delatour
 
27 certification des_comptes_rapport_tome1
27 certification des_comptes_rapport_tome127 certification des_comptes_rapport_tome1
27 certification des_comptes_rapport_tome1mohamcool
 
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Social
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Social Extrait de l'ouvrage Le Lamy Social
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Social Nathalie Delatour
 
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Sociétés Commerciales
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Sociétés Commerciales Extrait de l'ouvrage Le Lamy Sociétés Commerciales
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Sociétés Commerciales Nathalie Delatour
 
Projet de loi de finances pour l année budgétaire 2016 au Maroc
Projet de loi de finances pour l année budgétaire 2016 au MarocProjet de loi de finances pour l année budgétaire 2016 au Maroc
Projet de loi de finances pour l année budgétaire 2016 au MarocAbdeljalil LAFIF
 
Arrete des comptes / Téléchargeable sur : www.coursdefsjes.com
Arrete des comptes / Téléchargeable sur  : www.coursdefsjes.comArrete des comptes / Téléchargeable sur  : www.coursdefsjes.com
Arrete des comptes / Téléchargeable sur : www.coursdefsjes.comcours fsjes
 
Marketing B to B pour praticien
Marketing B to B pour praticienMarketing B to B pour praticien
Marketing B to B pour praticienFaurie Christophe
 
Implementer l innovation participative - etude et synthese d Employees First ...
Implementer l innovation participative - etude et synthese d Employees First ...Implementer l innovation participative - etude et synthese d Employees First ...
Implementer l innovation participative - etude et synthese d Employees First ...Stefano Cossignani
 
reseaux et systemes avances
 reseaux et systemes avances reseaux et systemes avances
reseaux et systemes avancesmohamednacim
 
Fr 211011 ccbe response to the commission oct 2011
Fr 211011 ccbe response to the commission oct 2011Fr 211011 ccbe response to the commission oct 2011
Fr 211011 ccbe response to the commission oct 2011OBFG
 
Extrait de l'ouvrage Le Lamy droit de la Responsabilité
Extrait de l'ouvrage Le Lamy droit de la ResponsabilitéExtrait de l'ouvrage Le Lamy droit de la Responsabilité
Extrait de l'ouvrage Le Lamy droit de la ResponsabilitéNathalie Delatour
 

Similaire à Extrait de l'ouvrage Formulaires ProActa Droit de l'Immatériel (20)

Extrait ouvrage 65_outils_du_changement_arnaud_tonnele
Extrait ouvrage 65_outils_du_changement_arnaud_tonneleExtrait ouvrage 65_outils_du_changement_arnaud_tonnele
Extrait ouvrage 65_outils_du_changement_arnaud_tonnele
 
Exercice pro-et-deontologie-20132
Exercice pro-et-deontologie-20132Exercice pro-et-deontologie-20132
Exercice pro-et-deontologie-20132
 
9782212552447
97822125524479782212552447
9782212552447
 
Evenement
EvenementEvenement
Evenement
 
Instrumentation and control
Instrumentation and controlInstrumentation and control
Instrumentation and control
 
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Fiscal
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Fiscal Extrait de l'ouvrage Le Lamy Fiscal
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Fiscal
 
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Droit du Financement
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Droit du FinancementExtrait de l'ouvrage Le Lamy Droit du Financement
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Droit du Financement
 
27 certification des_comptes_rapport_tome1
27 certification des_comptes_rapport_tome127 certification des_comptes_rapport_tome1
27 certification des_comptes_rapport_tome1
 
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Social
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Social Extrait de l'ouvrage Le Lamy Social
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Social
 
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Sociétés Commerciales
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Sociétés Commerciales Extrait de l'ouvrage Le Lamy Sociétés Commerciales
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Sociétés Commerciales
 
Projet de loi de finances pour l année budgétaire 2016 au Maroc
Projet de loi de finances pour l année budgétaire 2016 au MarocProjet de loi de finances pour l année budgétaire 2016 au Maroc
Projet de loi de finances pour l année budgétaire 2016 au Maroc
 
Biznis plan
Biznis planBiznis plan
Biznis plan
 
Manuel 3
Manuel 3Manuel 3
Manuel 3
 
Arrete des comptes / Téléchargeable sur : www.coursdefsjes.com
Arrete des comptes / Téléchargeable sur  : www.coursdefsjes.comArrete des comptes / Téléchargeable sur  : www.coursdefsjes.com
Arrete des comptes / Téléchargeable sur : www.coursdefsjes.com
 
Marketing B to B pour praticien
Marketing B to B pour praticienMarketing B to B pour praticien
Marketing B to B pour praticien
 
Implementer l innovation participative - etude et synthese d Employees First ...
Implementer l innovation participative - etude et synthese d Employees First ...Implementer l innovation participative - etude et synthese d Employees First ...
Implementer l innovation participative - etude et synthese d Employees First ...
 
Academy system manuel
Academy system manuelAcademy system manuel
Academy system manuel
 
reseaux et systemes avances
 reseaux et systemes avances reseaux et systemes avances
reseaux et systemes avances
 
Fr 211011 ccbe response to the commission oct 2011
Fr 211011 ccbe response to the commission oct 2011Fr 211011 ccbe response to the commission oct 2011
Fr 211011 ccbe response to the commission oct 2011
 
Extrait de l'ouvrage Le Lamy droit de la Responsabilité
Extrait de l'ouvrage Le Lamy droit de la ResponsabilitéExtrait de l'ouvrage Le Lamy droit de la Responsabilité
Extrait de l'ouvrage Le Lamy droit de la Responsabilité
 

Plus de Nathalie Delatour

Livre blanc : Pénibilité et inaptitude : la nouvelle donne
Livre blanc : Pénibilité et inaptitude : la nouvelle donneLivre blanc : Pénibilité et inaptitude : la nouvelle donne
Livre blanc : Pénibilité et inaptitude : la nouvelle donneNathalie Delatour
 
Livre blanc : Un cadre collectif pour les ruptures amiables
Livre blanc : Un cadre collectif pour les ruptures amiablesLivre blanc : Un cadre collectif pour les ruptures amiables
Livre blanc : Un cadre collectif pour les ruptures amiablesNathalie Delatour
 
Livre blanc : Le cadre juridique du licenciement économique assoupli
Livre blanc : Le cadre juridique du licenciement économique assoupliLivre blanc : Le cadre juridique du licenciement économique assoupli
Livre blanc : Le cadre juridique du licenciement économique assoupliNathalie Delatour
 
Livre blanc : Licenciement : procédure simplifiée et contentieux encadré
Livre blanc : Licenciement : procédure simplifiée et contentieux encadréLivre blanc : Licenciement : procédure simplifiée et contentieux encadré
Livre blanc : Licenciement : procédure simplifiée et contentieux encadréNathalie Delatour
 
Livre blanc : Cap sur le télétravail
Livre blanc : Cap sur le télétravailLivre blanc : Cap sur le télétravail
Livre blanc : Cap sur le télétravailNathalie Delatour
 
Livre blanc : CDD, intérim, prêt de main d’oeuvre : nouvelles règles du jeu
Livre blanc : CDD, intérim, prêt de main d’oeuvre : nouvelles règles du jeuLivre blanc : CDD, intérim, prêt de main d’oeuvre : nouvelles règles du jeu
Livre blanc : CDD, intérim, prêt de main d’oeuvre : nouvelles règles du jeuNathalie Delatour
 
Livre blanc : Négocier même sans DS
Livre blanc : Négocier même sans DSLivre blanc : Négocier même sans DS
Livre blanc : Négocier même sans DSNathalie Delatour
 
Livre blanc : Priorité à l’accord d’entreprise !
Livre blanc : Priorité à l’accord d’entreprise !Livre blanc : Priorité à l’accord d’entreprise !
Livre blanc : Priorité à l’accord d’entreprise !Nathalie Delatour
 
Livre blanc : Dialogue social : des consultations « à la carte »
Livre blanc : Dialogue social : des consultations « à la carte »Livre blanc : Dialogue social : des consultations « à la carte »
Livre blanc : Dialogue social : des consultations « à la carte »Nathalie Delatour
 
Livre blanc : Réforme du code du travail - Ordonnances Macron
Livre blanc : Réforme du code du travail - Ordonnances MacronLivre blanc : Réforme du code du travail - Ordonnances Macron
Livre blanc : Réforme du code du travail - Ordonnances MacronNathalie Delatour
 
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Protection Sociale
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Protection Sociale Extrait de l'ouvrage Le Lamy Protection Sociale
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Protection Sociale Nathalie Delatour
 
Extrait de la revue Les Cahiers du DRH
Extrait de la revue Les Cahiers du DRH Extrait de la revue Les Cahiers du DRH
Extrait de la revue Les Cahiers du DRH Nathalie Delatour
 
Extrait de la revue Semaine Sociale Lamy
Extrait de la revue Semaine Sociale Lamy Extrait de la revue Semaine Sociale Lamy
Extrait de la revue Semaine Sociale Lamy Nathalie Delatour
 
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Temps de Travail
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Temps de Travail Extrait de l'ouvrage Le Lamy Temps de Travail
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Temps de Travail Nathalie Delatour
 
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Paye
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Paye Extrait de l'ouvrage Le Lamy Paye
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Paye Nathalie Delatour
 
Extrait de publication Protection Sociale Informations
Extrait de publication Protection Sociale Informations Extrait de publication Protection Sociale Informations
Extrait de publication Protection Sociale Informations Nathalie Delatour
 
Extrait de la Revue Jurisprudence Sociale Lamy
Extrait de la Revue Jurisprudence Sociale Lamy Extrait de la Revue Jurisprudence Sociale Lamy
Extrait de la Revue Jurisprudence Sociale Lamy Nathalie Delatour
 
Extrait de la publication Liaisons Sociales Quotidien
Extrait de la publication Liaisons Sociales Quotidien Extrait de la publication Liaisons Sociales Quotidien
Extrait de la publication Liaisons Sociales Quotidien Nathalie Delatour
 
Extrait de publication Liaisons Sociales Europe
Extrait de publication Liaisons Sociales Europe Extrait de publication Liaisons Sociales Europe
Extrait de publication Liaisons Sociales Europe Nathalie Delatour
 
Extrait du Bulletin des Transports et de la Logistique
Extrait du Bulletin des Transports et de la Logistique Extrait du Bulletin des Transports et de la Logistique
Extrait du Bulletin des Transports et de la Logistique Nathalie Delatour
 

Plus de Nathalie Delatour (20)

Livre blanc : Pénibilité et inaptitude : la nouvelle donne
Livre blanc : Pénibilité et inaptitude : la nouvelle donneLivre blanc : Pénibilité et inaptitude : la nouvelle donne
Livre blanc : Pénibilité et inaptitude : la nouvelle donne
 
Livre blanc : Un cadre collectif pour les ruptures amiables
Livre blanc : Un cadre collectif pour les ruptures amiablesLivre blanc : Un cadre collectif pour les ruptures amiables
Livre blanc : Un cadre collectif pour les ruptures amiables
 
Livre blanc : Le cadre juridique du licenciement économique assoupli
Livre blanc : Le cadre juridique du licenciement économique assoupliLivre blanc : Le cadre juridique du licenciement économique assoupli
Livre blanc : Le cadre juridique du licenciement économique assoupli
 
Livre blanc : Licenciement : procédure simplifiée et contentieux encadré
Livre blanc : Licenciement : procédure simplifiée et contentieux encadréLivre blanc : Licenciement : procédure simplifiée et contentieux encadré
Livre blanc : Licenciement : procédure simplifiée et contentieux encadré
 
Livre blanc : Cap sur le télétravail
Livre blanc : Cap sur le télétravailLivre blanc : Cap sur le télétravail
Livre blanc : Cap sur le télétravail
 
Livre blanc : CDD, intérim, prêt de main d’oeuvre : nouvelles règles du jeu
Livre blanc : CDD, intérim, prêt de main d’oeuvre : nouvelles règles du jeuLivre blanc : CDD, intérim, prêt de main d’oeuvre : nouvelles règles du jeu
Livre blanc : CDD, intérim, prêt de main d’oeuvre : nouvelles règles du jeu
 
Livre blanc : Négocier même sans DS
Livre blanc : Négocier même sans DSLivre blanc : Négocier même sans DS
Livre blanc : Négocier même sans DS
 
Livre blanc : Priorité à l’accord d’entreprise !
Livre blanc : Priorité à l’accord d’entreprise !Livre blanc : Priorité à l’accord d’entreprise !
Livre blanc : Priorité à l’accord d’entreprise !
 
Livre blanc : Dialogue social : des consultations « à la carte »
Livre blanc : Dialogue social : des consultations « à la carte »Livre blanc : Dialogue social : des consultations « à la carte »
Livre blanc : Dialogue social : des consultations « à la carte »
 
Livre blanc : Réforme du code du travail - Ordonnances Macron
Livre blanc : Réforme du code du travail - Ordonnances MacronLivre blanc : Réforme du code du travail - Ordonnances Macron
Livre blanc : Réforme du code du travail - Ordonnances Macron
 
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Protection Sociale
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Protection Sociale Extrait de l'ouvrage Le Lamy Protection Sociale
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Protection Sociale
 
Extrait de la revue Les Cahiers du DRH
Extrait de la revue Les Cahiers du DRH Extrait de la revue Les Cahiers du DRH
Extrait de la revue Les Cahiers du DRH
 
Extrait de la revue Semaine Sociale Lamy
Extrait de la revue Semaine Sociale Lamy Extrait de la revue Semaine Sociale Lamy
Extrait de la revue Semaine Sociale Lamy
 
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Temps de Travail
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Temps de Travail Extrait de l'ouvrage Le Lamy Temps de Travail
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Temps de Travail
 
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Paye
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Paye Extrait de l'ouvrage Le Lamy Paye
Extrait de l'ouvrage Le Lamy Paye
 
Extrait de publication Protection Sociale Informations
Extrait de publication Protection Sociale Informations Extrait de publication Protection Sociale Informations
Extrait de publication Protection Sociale Informations
 
Extrait de la Revue Jurisprudence Sociale Lamy
Extrait de la Revue Jurisprudence Sociale Lamy Extrait de la Revue Jurisprudence Sociale Lamy
Extrait de la Revue Jurisprudence Sociale Lamy
 
Extrait de la publication Liaisons Sociales Quotidien
Extrait de la publication Liaisons Sociales Quotidien Extrait de la publication Liaisons Sociales Quotidien
Extrait de la publication Liaisons Sociales Quotidien
 
Extrait de publication Liaisons Sociales Europe
Extrait de publication Liaisons Sociales Europe Extrait de publication Liaisons Sociales Europe
Extrait de publication Liaisons Sociales Europe
 
Extrait du Bulletin des Transports et de la Logistique
Extrait du Bulletin des Transports et de la Logistique Extrait du Bulletin des Transports et de la Logistique
Extrait du Bulletin des Transports et de la Logistique
 

Extrait de l'ouvrage Formulaires ProActa Droit de l'Immatériel

  • 1. EXTRAIT_FDI_06-18-NA Extraits d’ouvrage FORMULAIRES PROACTA DROIT DE L’IMMATÉRIEL Tout le droit de l’immatériel en actes !
  • 2. Formulaires ProActa droit de l’immatériel Sous la direction scientifique de : Pierre SIRINELLI Professeur à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne Doyen honoraire de la Faculté Jean Monnet Université Paris Sud Directeur scientifique du Lamy droit des médias et de la communication Michel VIVANT Agrégé des Facultés de Droit Professeur des Universités à Sciences-Po Paris Directeur scientifique du Lamy droit du numérique Secrétaire générale de la rédaction Joséphine de ROMANET Mise à jour Avril 2018 Feuillet à détruire après insertion de la mise à jour Édité par Wolters Kluwer France SAS − 14, rue Fructidor − 75814 Paris CEDEX 17 − − www.wkf.fr − © Wolters Kluwer France SAS 2018
  • 3. Ont contribué Jean-Baptiste AUROUX Responsable juridique adjoint, M6 Web Jean-Baptiste BELIN Avocat Anne-Marie BELLENGER Avocat associé Cabinet Michel HUET & Associés Gérald BIGLE Avocat au Barreau de Paris BIGLE Law Firm Polyanna BIGLE Avocat au Barreau de Paris BIGLE Law Firm Jacques-Georges BITOUN Avocat au Barreau de Paris Cabinet Bitoun Avocats Coauteur du Lamy droit des médias et de la communication Stéphanie CARRIE Docteur en droit privé Géraldine CRIQUI Doctorante en droit Centre d’Études Juridiques et Économiques du Multimédia (CEJEM) Université Paris II Mathieu COULAUD Délégué juridique Syntec Numérique Axel DU BOUCHER Juriste Pierre DOUVRELEUR Directeur Juridique Eric FAVREAU Responsable juridique Eyeka.net Jean-Pierre GASNIER Avocat associé Cabinet AKHEOS Professeur Associé Université d’Aix-Marseille Membre du Centre de Droit Économique, directeur de la chaire « Innovation & Brevets » Audilio GONZALES-AGUILAR Maître de Conférences à l’Université Paul Valéry (Montpellier III) Responsable du Master Professionnel Documentation Responsable du Master européen « Documenta » Jean-Marie GUILLOUX Avocat au Barreau de Paris Cabinet Jean-Marie Guilloux Stéphane LARRIÈRE Directeur Juridique Pierre Adrien LIENHARDT Juriste NTIC Stéphane LEMARCHAND Avocat au Barreau de Paris Associé DLA Piper Sarah MATAKOVIC Juriste propriété intellectuelle et nouveaux médias Stéphanie MAURY Docteur en droit privé Avocat Associé, LDEIS AVOCATS AARPI David MELISON Centre d’Études et de Recherche en Droit de l’Immatériel (CERDI) Université Paris XI Romain PERRAY Chargé d’enseignement du Master 2 « Droit du Commerce Électronique et de l’Économie Numérique » de Paris I Avocat au Barreau de Paris Cabinet ANDCO Avocats Sandrine RAMBAUD Responsable juridique Digital Formulaires ProActa droit de l'immatériel 1 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
  • 4. Lucien RAPP Agrégé des Facultés de Droit Professeur à l’Université de Toulouse I Avocat au Barreau de Paris Cabinet Watson, Farley & Williams LLP Coauteur du Lamy droit du numérique Agnès ROBIN Maître de conférences à la Faculté de Droit de Montpellier I Équipe de Recherche Créations Immatérielles et Droit (ERCIM) Responsable pédagogique du Master 2 « Recherche créations immatérielles » Jonathan ROFÉ Avocat à la Cour DLA Piper Christian ROTHHAHN † Avocat au Barreau de Paris Hubert TILLIET Ancien directeur juridique du Syndicat national de l’édition Coauteur du Lamy droit des médias et de la communication Marie-Hélène TONNELLIER Avocat au Barreau de Paris Responsable du département Télécommunications, Informatique, Média, E-commerce Cabinet Latournerie Wolfrom & Associés Jean VINCENT Avocat au Barreau des Hauts de Seine Chargé d’enseignement universitaire Chargé de formation professionnelle Michel VIVANT Agrégé des Facultés de Droit Professeur des Universités à Sciences-Po Paris Pierre VIVANT Avocat au Barreau de Paris Lucie WALKER Avocat au Barreau de Paris Cabinet WMA Bertrand WARUSFEL Agrégé des Facultés de Droit Professeur à l’Université de Lille II Avocat au Barreau de Paris Cabinet Feltesse, Warusfel, Pasquier & Associés Coauteur du Lamy droit du numérique Formulaires ProActa droit de l'immatériel 2 © Wolters Kluwer France − Avril 2018 Ont contribué
  • 5. Sommaire analytique Livre I - Clausier PARTIE 1 A – B Acceptation des travaux de création . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.110 Agent. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.120 Arbitrage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.140 Assurance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.155 Attribution de compétence. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.160 Audience . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.163 Audit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.165 Back-up . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.180 Benchmark . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.185 Bénéficiaires (contrat cadre groupe) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.190 PARTIE 2 C Calendrier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.215 Catalogue (Retrait). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.220 Cession des droits de propriété intellectuelle. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.230 Changement de contrôle. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.235 Clause pénale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.245 Codes sources . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.250 Collaboration (obligation de) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.255 Commande . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.258 Conditions suspensives et résolutoires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.265 Confidentialité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.273 Conservation des éléments. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.278 Contrat Cadre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.279 Cotraitance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.280 Coordination (Œuvre collective/de collaboration) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.282 Contrefaçon (action) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.290 Copyright. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.294 Corrections . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.296 Coupures publicitaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.298 Numéro des dossiers Formulaires ProActa droit de l'immatériel 1 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
  • 6. PARTIE 3 D – E Dédit - Arrhes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.305 Délais de paiement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.310 Délivrance. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.313 Différends . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.317 Documents (contrat d’intégration). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.325 Documents contractuels. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.327 Données à caractère personnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.330 Droits dérivés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.339 Droit moral. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.344 Droit de regard . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.348 Droit de reproduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.349 Droits réservés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.354 Durée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.356 Durée de cession des droits . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.359 Echéancier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.365 Election de domicile. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.370 Evolution des prestations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.372 Exécution forcée. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.374 Exécution testamentaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.375 Exception d’inexécution . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.380 Exclusivité. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.385 Exemplaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.387 Exploitation (obligation d’-). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.392 Facturation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.395 PARTIE 4 F – J Force majeure . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.401 Frais. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.403 Garantie – Contrat de Licence de Progiciel. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.420 Garantie de conformité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.425 Gestion collective. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.435 Gestion du personnel. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.436 Gouvernance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.437 Hébergement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.445 Intégralité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.455 Interlocuteurs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.460 Intuitu personae . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.462 PARTIE 5 K – M Langue du contrat . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.500 Liens hypertexte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.530 Licence de droits . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.532 Licences Creative Commons – France 2.0 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.534 Locaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.538 Loi applicable . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.540 Formulaires ProActa droit de l'immatériel 2 © Wolters Kluwer France − Avril 2018 Sommaire analytique
  • 7. Maintenance corrective . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.545 Maintenance évolutive . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.546 Marques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.550 Mentions (nom de l’auteur) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.565 Mesures techniques. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.570 Minimum garanti – Avance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.575 Mise en demeure . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.578 Mise en garde (obligation de). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.580 PARTIE 6 N – Q Non-concurrence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.605 Non-sollicitation de personnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.610 Notification . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.611 Objet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.615 Obligation d’information . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.620 Option . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.625 Paiement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.627 Pénalités. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.632 Pilon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.638 Placement de produit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.640 Plan d’assurance qualité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.645 Préambule. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.652 Préférence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.655 Prix . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.658 Primes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.660 Procédures collectives . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.662 Processus contractuel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.663 Production (exécutive et déléguée) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.665 Produits dérivés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.670 Publicité. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.690 Qualité (des exemples) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.695 PARTIE 7 R – S Réception (obligation de) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.705 Reddition des comptes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.712 Rééditions (d’ouvrages) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.714 Règlement amiable des différends. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.718 Remise des éléments . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.723 Remplacement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.724 Rémunération forfaitaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.725 Rémunération proportionnelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.728 Renouvellement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.729 Réserve de propriété. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.730 Résiliation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.732 Résiliation pour changement de contrôle. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.733 Résolution . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.734 Réversibilité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.735 Rétroactivité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.736 Formulaires ProActa droit de l'immatériel 3 © Wolters Kluwer France − Avril 2018 Sommaire analytique
  • 8. Responsabilité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.738 Sauvegarde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.740 Sécurité. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.745 Signature . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.765 Sous-cession. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.775 Sous-traitance. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.780 Stabilité des équipes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.785 PARTIE 8 T – Z Territoires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.809 Tirage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.815 Tour support . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.828 Transfert de compétences. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.830 Version définitive. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I.840 Livre II - Contrats commentés PARTIE 1 Écriture, Art visuel et sonore Contrat d’édition pour un livre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.100 Contrat de commande pour un livre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.102 Contrat de traduction pour un livre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.103 Contrat d’artiste. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.105 Contrat de préférence éditoriale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.107 Contrat de synchronisation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.110 Autorisation d’incorporation [d’un enregistrement] d’une œuvre musicale préexistante dans une œuvre audiovisuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.115 Commande d’une œuvre musicale originale illustration sonore d’une œuvre audiovisuelle. . . . . . . . II.117 Protocole d’accord d’utilisation fragmentaire d’une œuvre préexistante . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.120 Contrat de coédition d’œuvres musicales. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.125 Contrat de prestations et de cession de droits sur des photographies. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.130 Autorisation/Cession de droit à l’image . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.140 Contrat de doublure numérique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.145 Contrat de cession de droits d’auteur sur une œuvre d’architecture ou d’aménagement d’espace(s) urbain(s) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.150 Contrats dans le domaine des arts visuels. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.160 PARTIE 2 Audiovisuel – Droits dérivés Contrat de production audiovisuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.200 Contrat de prestation de production exécutive (hors cinéma). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.201 Convention de Coproduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.202 Formulaires ProActa droit de l'immatériel 4 © Wolters Kluwer France − Avril 2018 Sommaire analytique
  • 9. Contrat d’option . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.203 Contrats d’option et d’achat d’un format d’émission de télévision et de cession de droits d’auteur. . II.204 Contrat de cession de droits d’auteur – Film cinématographique de long métrage . . . . . . . . . . . . . . . . II.205 Annexes cinéma et audiovisuel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.206 Contrat de cession de droits d’auteur d’une œuvre audiovisuelle de télévision. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.210 Contrat d’option et de cession des droits d’adaptation et d’exploitation télévisuelles . . . . . . . . . . . . . . II.212 Contrat de commande et de cession de droits – Bible et arches narratives . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.215 Contrat d’engagement d’artiste-interprète . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.220 Convention sur les droits des artistes interprètes dans leur activité de doublage . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.225 Contrat d’engagement d’artiste de complément (figurant/silhouette) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.230 Contrat de travail à durée déterminée dit d’usage – Secteur de l’audiovisuel et de l’animation . . . . II.240 Contrat de travail à durée déterminée dit d’usage - artiste de complément pour la télévision . . . . . II.245 Contrat d’exploitation de droits dérivés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.250 Contrat d’agent en droits dérivés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.252 Contrat de façonnier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.254 Contrat de cession du droit d’adaptation d’une œuvre audiovisuelle sous forme de jeux sur plateau et de jeux vidéo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.257 Mandat de distribution. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.260 La communication commerciale audiovisuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.265 Contrat de mandat - Placement de produits . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.266 Contrat d’exploitation publicitaire de droits dérivés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.270 Contrat de commande d’une œuvre audiovisuelle (Brand Content) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.273 Contrat de story architect – Œuvre transmédia . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.275 Contrat d’adhésion à un réseau de chaines vidéos sur internet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.280 Contrat de partenariat et d’animation d’une chaîne vidéo sur Internet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.285 PARTIE 3 Informatique Contrat de conception et de mise à disposition d’un logiciel spécifique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.300 Contrat de développement informatique en mode agile . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.302 Contrat de cession de droits sur un logiciel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.305 Contrat de licence d’utilisation de logiciel. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.310 Contrat d’indivision sur un logiciel. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.312 Contrat de licence d’utilisation de progiciel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.315 Accord de confidentialité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.317 Non-Disclosure Agreement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.318 Contrat ASP « Application Service Provider » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.320 Contrat de fourniture et d’intégration d’un progiciel de gestion intégré . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.325 Contrat de maintenance. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.330 Contrat de tierce maintenance applicative. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.332 Contrat d’assistance technique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.335 Contrat d’infogérance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.340 Contrat de fourniture de solutions et de prestations informatiques en mode SaaS. . . . . . . . . . . . . . . . . II.345 Contrat de licence d’utilisation d’une base de données électronique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.355 Contrat de séquestre et d’accès au code source de logiciel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.370 Contrat de commande de jeu vidéo. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.390 Formulaires ProActa droit de l'immatériel 5 © Wolters Kluwer France − Avril 2018 Sommaire analytique
  • 10. PARTIE 4 Télécommunications Convention d’occupation du domaine public non routier en vue de l’implantation d’infrastructures de communications électroniques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.403 Délégation de service public pour la construction et l’exploitation d’un réseau de télécommunications à haut débit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.405 Contrat de commercialisation de services de communications électroniques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.410 PARTIE 5 Réseaux et commerce électronique Contrat de réalisation de site web . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.505 Contrat de prestation de service modération . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.510 Contrat de portail. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.515 Contrat de boutique virtuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.525 Contrat de vente en ligne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.535 Contrat d’affiliation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.537 Contrats d’édition de livres en ligne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.540 Contrat de distribution de musique en ligne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.545 Contrat d’achat d’espace publicitaire sur Internet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.555 Contrat de distribution de jeux vidéo en ligne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.565 Contrat de syndication et de distribution de contenus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.570 Contrat de développement d’applications pour téléphones mobiles. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.575 Contrat de prestation de services de production participative (crowdsourcing). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.580 Règles de participation à une opération de production participative (crowdsourcing) . . . . . . . . . . . . . II.585 Charte d’utilisation du système d’information et de communication. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.590 PARTIE 6 Informatique et libertés Règles à suivre lors de l’élaboration d’un traitement de données à caractère personnel . . . . . . . . . . . II.600 Déclaration normale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.605 Demandes d’autorisation et demandes d’avis . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.606 Régimes de formalités allégées. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.610 Sites internet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.615 Règles à suivre lors de l’exploitation d’un traitement de données à caractère personnel . . . . . . . . . . II.625 Mise en place d’un système de vidéosurveillance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.630 Formulaires ProActa droit de l'immatériel 6 © Wolters Kluwer France − Avril 2018 Sommaire analytique
  • 11. Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante dans une œuvre audiovisuelle SECTION 1 Introduction 5 - Avant-propos Plus communément identifiée comme « synchronisation audiovisuelle », l’incorporation d’une œuvre musicale préexistante au sein d’une œuvre audiovisuelle devient un mode d’exploitation récurrent de la production audiovisuelle, qu’il s’agisse de la télévision, du cinéma ou de la publicité, qui doit requérir toute l’attention du praticien. Si le droit dit de « synchronisation » en tant que tel n’est pas reconnu par le code de la propriété intellectuelle, les acteurs de la création musicale ont imposé des usages dans cette pratique contrac- tuelle. Ces derniers ont rapidement compris l’intérêt que les producteurs audiovisuels portaient à ces insertions musicales qui permettent de situer dans l’échelle du temps certaines scènes, d’illustrer ou de ponctuer une séquence, ou de créer une certaine complicité avec le spectateur. Avant de détailler les clauses du contrat, nous ferons un bref rappel sur la nature juridique de cette incorporation, pour ensuite étudier les enjeux et conséquences envers les différents ayant droits. 10 - Nature juridique de l'incorporation d'une œuvre musicale préexistante L’incorporation a pour objet de sonoriser une séquence animée ou non d’images, au moyen d’une œuvre musicale préexistante, à laquelle peuvent se superposer des bruits et des dialogues. L’incorporation d’une œuvre musicale au sein d’une œuvre audiovisuelle donne lieu à la création d’une œuvre composite au sens de l’article L. 113-2 du code de la propriété intellectuelle, lequel dispose qu’ « Est dite composite l’œuvre nouvelle à laquelle est incorporée une œuvre préexistante sans la collaboration de l’auteur de cette dernière ». Au demeurant, l’incorporation de l’œuvre musicale constitue un acte d’exploitation de cette œuvre préexistante, qui suppose, sa reproduction, parfois en intégralité ou simplement par extraits, d’une part, et une association à des images, d’autre part. Dès lors, cet acte de reproduction de l’œuvre musicale première doit être autorisé par l’ensemble des titulaires de droits concernés et ce, autant au titre du droit patrimonial que du droit moral. Écriture, Art visuel et sonore Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante dans une œuvre audiovisuelle II.115 Formulaires ProActa droit de l'immatériel 1 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
  • 12. En effet, plusieurs titulaires de droits sont susceptibles d’être concernés. Si l’objet est de synchroni- ser un enregistrement existant, il convient d’obtenir préalablement l’autorisation des titulaires de droit d’auteur sur l’œuvre musicale ainsi que les titulaires de droits voisins sur l’enregistrement de ladite œuvre musicale. 15 - Les enjeux au regard du droit d'auteur L’auteur-compositeur de l’œuvre musicale dispose d’un droit moral sur l’œuvre musicale et peut à ce titre s’opposer à toute exploitation qui aurait pour effet de porter atteinte à l’intégrité de son œuvre, conformément à l’article L. 121-1 du code de la propriété intellectuelle (« L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son œuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible […] »). Or la jurisprudence a reconnu à plusieurs reprises que la sono- risation d’une œuvre audiovisuelle est de nature à porter atteinte au droit moral de l’auteur (voir not. Cass. 1re civ., 24 févr. 1998, Bull. civ. I, no 75 ; CA Paris, 26 juin 2002, D. 2002, p. 2334). Dès lors, le producteur audiovisuel devra solliciter l’accord de l’auteur compositeur, étant rappelé que le droit moral est inaliénable. En outre, l’auteur-compositeur est titulaire du droit d’exploitation de son œuvre en application de l’article L. 122-1 du code de la propriété intellectuelle (« Le droit d’exploitation appartenant à l’auteur comprend le droit de représentation et le droit de reproduction »). Or, le plus souvent, l’auteur com- positeur a concédé les droits de cession et d’édition musicale de l’œuvre concernée à un éditeur musical, dans les conditions de l’article L. 132-1 du code de la propriété intellectuelle. Toutefois ce type de contrat comporte le plus souvent l’obligation pour l’éditeur de requérir l’accord préalable de l’auteur-compositeur notamment pour ce type d’exploitation, et ce, pour préserver le droit moral de l’auteur-compositeur. Le producteur audiovisuel qui voudra donc sonoriser une séquence de son œuvre audiovisuelle devra s’assurer l’accord de l’éditeur musical qui lui-même devra requérir l’accord de l’auteur- compositeur dans les termes du contrat d’édition musicale qui les lie. L’autorisation de « synchronisation » s’inscrit dans un débat particulier avec la SACEM, société de gestion collective à laquelle sont adhérents la quasi-totalité des auteurs/compositeurs et des éditeurs musicaux. En effet, si on écarte la problématique du droit moral, la SACEM considère que les contrats généraux passés entre les sociétés de gestion collective et les diffuseurs permettent à ces derniers d’avoir accès à l’ensemble des répertoires de ces sociétés de gestion collective pour les besoins de sonorisation d’œuvres audiovisuelles destinées à une télédiffusion. Pour autant, tout producteur, même s’il disposait de la qualité de diffuseur, serait fortement avisé de solliciter l’accord de l’éditeur, car le droit moral reste de toute évidence réservé au compositeur. La jurisprudence a en outre régulièrement sanctionné les sonorisations à des fins publicitaires pour atteinte au droit moral de l’auteur (voir Cass. 1re civ., 24 févr. 1998, D. 1998, I.R., p. 82). En outre, notamment dans les cas de synchronisation publicitaire, les œuvres musicales sont adap- tées. La Cour d’appel de Paris a ainsi récemment rappelé que le droit d’adaptation relève des droits patrimoniaux. Une publicité télévisée d’une compagnie aérienne était synchronisée par un extrait de la bande originale du film de David Lean, Lawrence d’Arabie, composée par Maurice Jarre. La composition musicale avait notamment connue des modifications d’orchestration. L’agence de com- munication en charge de la campagne a soutenu que l’exploitation en cause relevait uniquement du droit moral de l’auteur et ne pouvait être sanctionnée que dans le cadre d’une action engagée sur le fondement du droit moral. La cour d’appel de Paris écarte cet argument et, sans exclure que le droit moral soit éventuellement impliqué, elle rappelle « la nécessité de recueillir l’autorisation de l’auteur n’affecte pas la qualification patrimoniale du droit d’adaptation » (CA Paris, pôle 5, ch. 2, 19 mars 2010, Sté Saga Communication c/ Royal Air Maroc et Universal, Propr. intell. 2010, no 36, p. 851, obs. Lucas A.). Écriture, Art visuel et sonore Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante dans une œuvre audiovisuelle II.115 Formulaires ProActa droit de l'immatériel 2 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
  • 13. En tout état de cause, l’accord des seuls créateurs de l’œuvre musicale incorporée se révèle insuffi- sante si le producteur audiovisuel entend sonoriser un enregistrement préexistant de cette œuvre musicale. 20 - Les enjeux au regard du droit voisin En miroir du droit au respect à l’intégrité de l’œuvre dont dispose l’auteur-compositeur, l’artiste- interprète dispose du droit au respect de son interprétation conformément à l’article L. 212-2 du code de la propriété intellectuelle (« L’artiste interprète a le droit au respect de son nom, de sa qualité et de son interprétation »). La jurisprudence s’est prononcée en faveur de la protection du droit moral de l’artiste-interprète (voir CA Paris, 26 juin 2002, D. 2002, p. 2334). Parallèlement, et contrairement à l’éditeur d’une œuvre musicale, le producteur phonographique de l’enregistrement dispose d’un droit voisin spécifique qui nécessite son autorisation préalable avant « toute reproduction, mise à la disposition du public […] ou communication au public du phono- gramme ». Le producteur phonographique est censé avoir acquis les droits de reproduction et de représenta- tion de l’ensemble des artistes-interprètes ayant concouru à l’enregistrement par le contrat de travail (combinaison de l’article L. 212-3 du code de la propriété intellectuelle et de l’article L. 7121-3 du code du travail). Ainsi le producteur audiovisuel devra obtenir les autorisations préalables auprès du producteur phonographique cessionnaire des droits afférents à l’enregistrement. En l’absence de gestion collective au bénéfice des artistes-interprètes et des producteurs phonogra- phiques pour ce type d’exploitation, il n’existe pas de problématique similaire à celle rencontrée en matière de droit d’auteur. Enfin, la loi no 2015-195 du 20 février 2015 a modifié l’article L. 211-4 du code de la propriété intellectuelle en portant de 50 ans à 70 ans la durée de protection des droits des artistes-interprètes dont l’interprétation est fixée sur un phonogramme 25 - Sur la nature et l'étendue de l'autorisation octroyée L’ensemble de ces développements justifie que l’autorisation soit octroyée par les titulaires de droit à titre non-exclusif et ce, pour une durée limitée. La jurisprudence considère que l’autorisation doit être interprétée restrictivement et valide le fait qu’un auteur limite son autorisation à un seul mode d’exploitation (Cass. 1re civ., 27 mai 1986, D. 1987, p. 210, note Gautier P.-Y.). Les autorisations comportent essentiellement des usages dont la portée peut varier suivant les per- sonnalités et la notoriété des parties aux présentes. La distinction est d’importance. Si le producteur audiovisuel entend illustrer une scène par l’œuvre musicale « Comme d’habitude » dont le parolier est Gilles Thibaut et les compositeurs Jacques Revaux et Claude François, il devra donc demander l’autorisation à l’éditeur des auteurs-compositeurs. Si toutefois il choisit la version anglaise adaptée par Paul Anka, il lui appartiendra d’obtenir l’ensemble des autorisations des ayants droits. Le producteur peut choisir de faire interpréter cette chanson par l’un de ses acteurs ce qui consti- tuera une nouvelle interprétation pour laquelle il lui suffira d’obtenir la cession du droit d’exploita- tion. Mais il peut décider d’insérer une interprétation préexistante de l’œuvre, soit un enregistre- ment. Suivant qu’il choisisse « Comme d’habitude » ou sa version anglaise « My Way », le producteur n’a que l’embarras du choix (sans caractère exhaustif, pour la version française : Claude François, Michel Sardou… et pour la version anglaise Paul Anka, Nina Simone, Elvis Presley…). Il devra seulement obtenir l’autorisation des titulaires de droits sur cet enregistrement, soit les artistes- interprètes et le producteur phonographique le plus souvent cessionnaire des droits des premiers. Écriture, Art visuel et sonore Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante dans une œuvre audiovisuelle II.115 Formulaires ProActa droit de l'immatériel 3 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
  • 14. Certains producteurs vont parfois préférer faire enregistrer une nouvelle version de l’œuvre pour qu’elle soit plus originale, d’une part, et pour éviter le coût parfois important de la synchronisation, d’autre part. Le producteur devra toutefois prendre garde que sa nouvelle version ne soit pas une pâle copie d’une version existante au risque de commettre un acte de contrefaçon et d’engager, à ce titre, sa responsabilité. 30 - Utilisation de ce modèle Le modèle présenté porte sur une incorporation autorisée par un éditeur musical ou un producteur phonographique. Il sera donc fait un bref rappel de la terminologie requise pour identifier les différents titulaires de droits. Ainsi l’Éditeur musical est l’éditeur d’une œuvre musicale (au sens de l’article L. 132-1 du code de la propriété intellectuelle) et, à ce titre, est cessionnaire des droits de reproduction et de représentation de l’œuvre composée par l’auteur-compositeur, dans la limite des droits apportés à la SACEM ou autre organisme de gestion collective (OGC). Le Producteur phonographique est titulaire d’un droit voisin sur un enregistrement qu’il conviendra de référencer afin qu’il soit identifiable. Si effectivement il n’existe qu’une seule œuvre musicale (dont l’existence d’adaptations devra être relevée), il peut exister plusieurs enregistrements produits par différents producteurs phonographiques. Le Producteur phonographique est également le ces- sionnaire des droits d’exploitation des artistes-interprètes sur leur interprétation fixée dans l’enre- gistrement. Pour autant, dans l’hypothèse où l’un des auteurs (et/ou des artistes-interprètes) n’aurait pas concédé les droits d’exploitation afférents à son œuvre et/ou à son interprétation, la présente autorisation pourra être donnée par l’auteur et/ou artiste-interprète directement. Il conviendrait le cas échéant d’aménager certaines clauses. SECTION 2 Commentaires des clauses 35 - Identification des parties Dans la quasi-totalité des cas, les parties en présence sont l’exploitant de l’œuvre audiovisuelle et le titulaire de droit sur l’œuvre musicale et/ou l’enregistrement. Dans l’hypothèse d’une coédition (ou d’une coproduction de l’enregistrement), celui des co-titulaires de droits qui a en charge la signature de ce type d’accord sera seul signataire, à charge pour lui d’avoir respecté les modalités d’obtention de l’accord du titulaire et de lui reverser les sommes correspondantes. Le signataire garantit l’exploitant audiovisuel sur ces points. 40 - Préambule Le préambule a pour objet d’identifier le plus précisément possible les œuvres en présence en vue d’éviter toute ambiguïté sur l’œuvre musicale ou l’enregistrement préexistant ainsi que sur l’œuvre audiovisuelle sonorisée. En effet, une même œuvre musicale peut avoir été adaptée dans plusieurs langues, il convient donc d’identifier précisément quelle version est destinée à être sonorisée. De Écriture, Art visuel et sonore Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante dans une œuvre audiovisuelle II.115 Formulaires ProActa droit de l'immatériel 4 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
  • 15. même, une même œuvre musicale peut avoir été enregistrée par différents interprètes et ce à plusieurs époques différentes. En outre, une même œuvre audiovisuelle peut donner lieu à plusieurs versions, notamment les films publicitaires ou des documentaires qui font l’objet de montages de durées différentes. 45 - Article 1. Objet Cet article permet de définir les œuvres en présence et dans quel cadre la musique doit être incor- porée. Les éditeurs et producteurs phonographiques demandent le plus souvent une description de la (ou des) scène(s), descriptif à insérer en annexe du contrat (en l’espèce annexe 1). En effet, c’est sur cet élément que l’éditeur et le producteur, garants du respect du droit moral, peuvent solliciter l’accord de l’auteur. En effet, selon le cas, le contrat d’édition ou le contrat d’enregistrement musical impose que l’éditeur sollicite l’accord préalable écrit de l’auteur ou de l’artiste interprète. L’éditeur, tout comme le pro- ducteur phonographique, garantit l’accord des ayants droits, garantie reprise à l’article 4. À défaut d’obtenir cette autorisation, l’éditeur musical, comme le producteur phonographique, engage sa responsabilité contractuelle. Cet article doit pouvoir délimiter précisément les contours de l’autorisation donnée quant à la durée et à la destination de l’œuvre préexistante. Le producteur audiovisuel devra la respecter sans écart. Il est fortement recommandé au producteur de solliciter les autorisations au préalable s’il ne veut pas essuyer un refus alors que l’œuvre audiovisuelle est sur le point d’être finalisée. Certains auteurs ou artistes refusent les synchronisations d’œuvres de jeunesse qu’ils renient ou refusent également d’être associés à certaines thématiques. 50 - Article 2. Champ de l'autorisation Le présent article a pour objet de définir, d’une part, les modalités d’exploitation de l’œuvre audio- visuelle (art. 2.1) et, d’autre part, les modalités d’insertion de l’œuvre musicale (art. 2.2) dans cette œuvre audiovisuelle. En premier lieu, à l’instar de toute clause de cession de droits, cette autorisation doit traduire les besoins et nécessités du producteur audiovisuel. Cette clause doit donc être rédigée de manière suffisamment large pour permettre une exploitation de l’œuvre audiovisuelle conforme aux usages de la profession. À ce titre, il appartient au producteur audiovisuel de déterminer quelles sont les exploitations qui lui sont nécessaires. Ainsi, certains producteurs audiovisuels pourront ne solliciter qu’une exploitation vidéographique ou faire entrer certaines exploitations dans le cadre d’une option. En outre, il faut par ailleurs prendre en compte les évolutions technologiques. L’exploitation des œuvres audiovisuelles sur Internet est devenue essentielle pour leur diffusion. Pour autant, le pira- tage est souvent lié à une exploitation sur Internet. De nombreux éditeurs et producteurs exigent donc certaines garanties pour permettre une exploitation sécurisée de l’œuvre audiovisuelle et par conséquent de l’œuvre musicale. Ils veulent éviter que l’on puisse isoler l’œuvre musicale et se la procurer par des moyens frauduleux. Il convient également de prendre en compte le fait que le marketing a conduit à développer les exploitations dérivées des œuvres audiovisuelles. Ainsi, les supports vidéographiques numériques tels que les DVD comportent certes une reproduction des films mais également des bonus qui peuvent consister en des montages ou en des extraits de l’œuvre audiovisuelle. Les DVD com- portent également des menus de navigation parfois sonorisés. Dans la plupart des cas, les éditeurs et producteurs phonographiques autorisent seulement une réutilisation de l’œuvre musicale en contexte, c’est-à-dire synchronisée avec les images qu’elle illustre Écriture, Art visuel et sonore Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante dans une œuvre audiovisuelle II.115 Formulaires ProActa droit de l'immatériel 5 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
  • 16. dans l’œuvre audiovisuelle. En d’autres termes, rares sont les autorisations qui permettent au pro- ducteur audiovisuel d’utiliser la musique dans son intégralité pour sonoriser un montage d’extraits (hors contexte), car cela revient à autoriser une nouvelle exploitation de ladite œuvre musicale. Pour autant, chacune de ces exploitations doit être préalablement autorisée. Il est désormais nécessaire de tenir compte des évolutions des technologies ainsi que des différents modes d’exploitation rencontrés par les œuvres audiovisuelles. 55 - Article 3. Condition de la délivrance de l'autorisation Cet article a pour objet de rappeler les exigences liées au droit moral de l’auteur ou de l’artiste- interprète. À ce titre, le producteur audiovisuel ne doit pas porter atteinte à l’intégrité de l’œuvre et/ou de l’enregistrement. Ainsi, à l’instar de l’échantillonnage, toute modification qui serait appor- tée aux caractéristiques essentielles de l’œuvre ou de l’enregistrement doit être préalablement auto- risée par les ayants droits concernés. Pour autant, il importe de tenir compte du fait que l’œuvre musicale est incorporée dans une œuvre audiovisuelle qui comporte ses propres caractéristiques. À ce titre, la jurisprudence tolère l’adjonc- tion de bruits et des dialogues d’une œuvre audiovisuelle considérant qu’elle ne dénature pas l’œuvre musicale. Si le projet nécessite un environnement sonore qui puisse masquer ou altérer l’enregistrement musi- cal, il est préférable de le marquer dans l’autorisation de synchronisation. 60 - Article 4. Garantie L’éditeur musical, comme le producteur phonographique, doit garantir au producteur audiovisuel l’étendue de l’autorisation conférée. Il n’est pas impossible qu’un éditeur ou un producteur ne soit titulaire que d’une partie des droits sur l’œuvre musicale ou l’enregistrement. Il est donc préférable de rappeler dans les termes mêmes du contrat s’il est titulaire de la totalité des droits. En outre, il est important de préciser ce que recouvre précisément l’étendue de la garantie pour éviter toute ambiguïté. 65 - Article 5. Territoire L’autorisation doit comporter l’étendue territoriale pour laquelle elle est octroyée. Certains producteurs audiovisuels ne pensent pas à l’avance exploiter l’œuvre audiovisuelle sur de multiples territoires. Compte tenu de l’incidence financière de l’autorisation, des producteurs audio- visuels préfèrent prendre une option sur d’autres territoires dans des conditions financières prédé- terminées. 70 - Article 6. Durée La durée d’octroi de l’autorisation dépend de plusieurs variables et notamment la nature de l’œuvre audiovisuelle et si la société concédante fait partie des majors ou non. Le plus généralement, l’autorisation est octroyée pour 10 ans pour un film télévisuel ou cinémato- graphique. En revanche, l’autorisation sera souvent donnée pour un an pour un film publicitaire. Ces autorisations sont renouvelables, sous réserve du paiement d’une nouvelle redevance d’un montant identique ou indexé. Il est impératif que cette autorisation prenne effet à la date de première diffusion de l’œuvre audio- visuelle car les producteurs n’ont aucune prise sur cette diffusion. Beaucoup d’éditeurs et produc- Écriture, Art visuel et sonore Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante dans une œuvre audiovisuelle II.115 Formulaires ProActa droit de l'immatériel 6 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
  • 17. teurs phonographiques exigent l’acceptation du prêt à diffuser (PAD) par les producteurs audiovi- suels. Une telle mesure n’est pas en faveur des producteurs audiovisuels qui n’ont pas de contrôle sur la date de diffusion, laquelle relève de la seule décision du diffuseur. 75 - Article 7. Rémunération La rémunération est le plus souvent constituée par une somme forfaitaire, parfois appliquée par paliers notamment dans le cas d’une exploitation vidéographique de l’œuvre audiovisuelle. Concernant la spécificité de l’article 7.4, les éditeurs et producteurs phonographiques appartenant aux majors imposent systématiquement la clause dite de « la nation la plus favorisée » ou « most favoured nation clause ». Elle permet aux cédants qui s’en prévalent d’obtenir de se voir verser une redevance équivalente à la redevance la plus importante versée soit à d’autres titulaires de droit (producteur phono ou autre éditeur) ou à d’autres co-titulaires de droits. Cet usage peut être plus ou moins étendu à l’ensemble des enregistrements et/ou œuvres incorpo- rées dans la même œuvre audiovisuelle. Il est dans l’intérêt du producteur audiovisuel de faire supprimer cette clause, pourtant difficilement négociable. 80 - Article 8. Obligations du producteur audiovisuel L’ensemble de ses obligations tend à permettre à l’éditeur ou au producteur de vérifier que les droits de l’auteur et/ou de l’artiste-interprète ont été préservés. 8.1 L’éditeur ou le producteur phonographique demande le plus souvent communication d’un ou plusieurs exemplaires de l’œuvre audiovisuelle. Il pourra ainsi vérifier que l’incorporation et l’ensemble des obligations ont été correctement respectés par le producteur audiovisuel. 8.2 Il s’agit une fois encore d’une obligation tendant à respecter le droit moral et notamment le respect du droit au respect du nom. De nombreux éditeurs tentent d’imposer la mention sur la jaquette du DVD, contrainte parfois difficile à remplir pour l’éditeur vidéographique. 8.3 Le cue sheet doit impérativement être remis par le producteur audiovisuel aux chaînes et à la SACEM afin que les auteurs-compositeurs puissent bénéficier des rémunérations qui leur reviennent. À ce titre, le cue sheet doit donc détailler les durées exactes des œuvres musicales utilisées. Il s’agit également d’un moyen de contrôle pour l’éditeur, mais également pour le producteur phonogra- phique. Ces éléments permettront la répartition des rémunérations de droits d’auteurs par la gestion collective. 85 - Article 9. Transfert des droits L’objectif est de permettre au producteur de pouvoir exploiter l’œuvre audiovisuelle. Il est donc préférable de prévoir qu’il pourra concéder les droits d’exploitation en vue de la seule distribution de l’œuvre audiovisuelle sans autorisation préalable du concédant. En outre, les sociétés audiovi- suelles et musicales sont susceptibles de faire l’objet de nombreux regroupements. Toute autre exploitation qui aurait pour objet l’exploitation même de l’œuvre musicale (ou de l’enregistrement) devra toutefois être autorisée par l’éditeur (ou du producteur phonographique). 90 - Article 10. Confidentialité Dans la mesure où l’incorporation d’une œuvre musicale fait l’objet de négociations tant en ce qui concerne l’étendue de l’autorisation que du montant du prix à acquitter, les éditeurs et producteurs phonographiques vont le plus souvent exiger la confidentialité de cette autorisation. Écriture, Art visuel et sonore Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante dans une œuvre audiovisuelle II.115 Formulaires ProActa droit de l'immatériel 7 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
  • 18. 95 - Article 11. Election de domicile Cet article est notamment important pour la mise en œuvre de l’option éventuellement prévue aux articles 5 et 7. 100 - Article 12. Loi applicable et attribution de juridiction En application de l’article L. 331-1 du code de la propriété intellectuelle, les actions civiles et les demandes relatives à la propriété littéraire et artistiques, y compris lorsqu’elles portent également sur une question connexe de concurrence déloyale, sont exclusivement portées devant des tribu- naux de grande instance, déterminés par voie réglementaire (C. org. judiciaire, art. D. 211-6-1, Annexe Tableau VI). Écriture, Art visuel et sonore Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante dans une œuvre audiovisuelle II.115 Formulaires ProActa droit de l'immatériel 8 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
  • 19. Autorisation d’incorporation [d’un enregistrement] d’une œuvre musicale préexistante dans une œuvre audiovisuelle Stéphanie Maury, Docteur en Droit Avocat Associé LDEIS AVOCATS A.A.R.P.I. Entre La société <dénomination sociale, préciser la forme juridique : SA, SARL, etc.>, au capital de <montant> euros, Inscrite au Registre du commerce et des sociétés de <lieu>, sous le numéro <préciser>, Dont le siège social se trouve <adresse complète>, Et représentée aux fins des présentes par son <président, directeur, gérant, etc.>Monsieur (ou Madame) <identité>, dûment habilité (ou habilitée). Ci-après désigné (ou désignée) « le Producteur », d’une part, Et : La société <dénomination sociale, préciser la forme juridique : SA, SARL, etc.>, au capital de <montant> euros, Inscrite au Registre du commerce et des sociétés de <lieu>, sous le numéro <préciser>, Dont le siège social se trouve <adresse complète>, Et représentée aux fins des présentes par son <président, directeur, gérant, etc.>Monsieur (ou Madame) <identité>, dûment habilité (ou habilitée). Ci-après désigné (ou désignée) « la Société », d’autre part, Étant préalablement rappelé que : Le Producteur produit un film <préciser s’il s’agit d’un film de long métrage, d’une œuvre audiovisuelle> intitulé « <préciser le titre de l’œuvre audiovisuelle> » ci-après dénommé « l’œuvre audiovisuelle », réalisé par <préciser le nom du réalisation>. Écriture, Art visuel et sonore Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante dans une œuvre audiovisuelle FII.115-5 Formulaires ProActa droit de l'immatériel 1 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
  • 20. Eventuellement Si la Société a la qualité de producteur phonographique de l’enregistrement : La Société, en qualité de producteur phonographique, est cessionnaire de <préciser le pourcentage en lettres> pour cent (<répéter en chiffres> %) des droits d’exploitation de l’enregistrement de l’œuvre musicale, ci-après dénommé « l’enregistrement », dont les caractéristiques sont les suivantes : « <préciser le titre de l’œuvre musicale> » Interprété par : <préciser le nom du ou des interprètes> Date : <indiquer la date de fixation> Réf : <code ISRC ou ref commerciale> Eventuellement Si la Société a la qualité d’éditeur de l’œuvre musicale : La Société, en qualité d’éditeur musical, est cessionnaire de <préciser le pourcentage en lettres> pour cent (<répé- ter en chiffres> %) des droits éditoriaux de l’œuvre musicale, ci-après dénommée l’œuvre musicale, et intitulée : « <préciser le titre de l’œuvre musicale> » <préciser le nom de l’auteur des textes /préciser le nom du compositeur> La présente autorisation a pour objet de déterminer les conditions dans lesquelles le Producteur pourra inclure l’enregistrement (ou œuvre musicale) en illustration sonore de l’œuvre audiovisuelle et exploiter cette dernière. Article 1. Objet de l'autorisation La Société autorise le Producteur à utiliser l’enregistrement (ou œuvre musicale) en fonds sonore de l’œuvre audiovisuelle pour la séquence décrite en annexe 1 et au générique <préciser début et/ou fin> (éventuellement : pour une durée maximale de <préciser la durée en lettres et en chiffres>). Article 2. Champ de l'autorisation 2.1 La présente autorisation est délivrée au Producteur à titre non-exclusif pour une exploitation de l’œuvre audio- visuelle sur tous supports, tous formats, par tous procédés connus ou inconnus à ce jour, notamment : — pour une projection en salles de cinéma, en réseau commercial et non commercial et lors de festivals ; — par télédiffusion (toutes chaînes hertziennes, câblées et satellites gratuites et payantes, y compris catch up tv, quelle que soit la technologie utilisée ou le média de destination notamment tablette, téléphone, ordinateur…) ; — par exploitation en ligne, soit l’exploitation par l’intermédiaire d’un réseau numérique de transport de données avec ou sans fil et/ou d’un système télématique interactif, notamment réseaux télétel, Internet et téléphonie mobile, de sorte à permettre le visionnage linéaire du Film et/ou le téléchargement du Télé- film : — par VOD « Video on Demand » ou SVOD, soit la mise à disposition du Téléfilm au consommateur final à sa demande, à partir d’un ou de plusieurs site(s) Internet, par procédé de streaming ou de télécharge- ment,sur tout support quel que soit le média de destination notamment tablette,téléphone,ordinateur…; — par exploitation vidéographique (par tout procédé et notamment DVD, HD-DVD, Blu-Ray) ; y compris les Bonus et menus DVD) numérique ou analogique à la location et à la vente pour un usage privé ou public ; — pour une exploitation vidéographique et notamment sur support VHS, DVD numériques et/ou analo- giques destinés à la vente pour l’usage privé de l’acquéreur, à la location, au prêt et/ou à l’échange ; Toutefois, le droit d’exploitation de l’œuvre audiovisuelle dans son intégralité sur le réseau Internet que ce soit par voie de diffusion continue (streaming) ou de téléchargement (downloading) est accordé sous réserve qu’il n’y ait pas de possibilité téléchargement de l’enregistrement (ou œuvre musicale) de façon Écriture, Art visuel et sonore Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante dans une œuvre audiovisuelle FII.115-5 Formulaires ProActa droit de l'immatériel 2 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
  • 21. dissociée du téléchargement de l’œuvre audiovisuelle et qu’il y ait en conséquence une garantie de diffusion des images et de la bande son via un format numérique informatique interdisant techniquement toute possibilité : — de dissociation de l’enregistrement (ou œuvre musicale) des images qui l’accompagnent dans l’œuvre audiovisuelle ; — de dissociation de la séquence accompagnée de l’enregistrement (ou œuvre musicale) du reste de l’œuvre audiovisuelle. 2.2 La Société autorise également le Producteur à incorporer l’enregistrement (ou œuvre musicale) en fond sonore dans la bande annonce et/ou publicitaire destinée à la promotion de l’Œuvre Audiovisuelle pour les modalités d’exploitation prévues ci-dessus, étant entendu que l’enregistrement (ou œuvre musicale) pourra être utilisé avec les images qu’il illustre dans l’œuvre audiovisuelle (utilisation en contexte et hors contexte), nécessaires à la réalisation de ladite bande annonce et/ ou publicitaire. La présente autorisation s’étend dans les mêmes conditions à tout programme audiovisuel ayant pour objet l’élaboration de l’œuvre audiovisuelle (making of). Article 3. Conditions de la délivrance de l'autorisation La présente autorisation est donnée sous réserve que l’enregistrement (ou œuvre musicale) soit reproduit sans altérationnimodificationd’aucunesorte.Enparticulier,leProducteurs’interdiratouteffetoutoutralentissement ou accélération du rythme de l’œuvre musicale. Il est convenu que le fonds sonore de l’œuvre audiovisuelle pourra également être accompagnée de divers sons,paroles,texteset/oudebruitages,sansquececinepuissenéanmoinsaltérerl’intégritédel’enregistrement (ou œuvre musicale). Le Producteur veillera à ce que l’utilisation de l’enregistrement (ou œuvre musicale) ne porte pas atteinte au droit moral des artistes-interprètes (ou auteurs et compositeurs). Article 4. Garantie de la Société Si la Société a la qualité de Producteur phonographique : La Société est titulaire de <préciser le pourcentage en lettres> pour cent (<répéter en chiffres> %) des droits phonographiques de l’enregistrement. L’autorisation est accordée au titre des droits voisins de producteur phonographique, propriétaire de l’enregistrement, et de l’ensemble de ses ayants droits. En conséquence, il appartiendra au Producteur d’obtenir toutes autres autorisations nécessaires aux fins d’exploitation ainsi que du règlement des sommes y afférentes, notamment auprès des titulaire de droit d’auteur de l’œuvre musicale. OU Si la Société a la qualité d’éditeur musical : La Société déclare être titulaire de <préciser le pourcentage en lettres> pour cent (<répéter en chiffres> %) des droits éditoriaux de l’œuvre musicale. La Société déclare et garantit avoir obtenu auprès des différents ayants droits leur autorisation préalable pour délivrer la présente autorisation. Eventuellement Clause favorable à l’éditeur musical : La Société garantit avoir obtenu l’aval des ayants droits originaux au titre de leur droit moral à l’exploitation objet des présentes. Cet aval ne couvre que les éléments portés à la connaissance de la Société préalable- ment à la signature des présentes tels que décrits dans le synopsis en l’annexe 1. Écriture, Art visuel et sonore Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante dans une œuvre audiovisuelle FII.115-5 Formulaires ProActa droit de l'immatériel 3 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
  • 22. Les droits de propriété intellectuelle non visés aux présentes demeurent réservés, en particulier : — le droit de reproduction graphique ; — les droits d’exécution et de représentation publique et de reproduction mécanique dont la gestion est confiée aux organismes de gestion collective. En conséquence, il appartiendra au Producteur d’obtenir toutes autres autorisations nécessaires aux fins d’exploitation ainsi que du règlement des sommes y afférentes notamment : — au titre des droits d’exécution, de représentation publique et de reproduction mécanique de l’œuvre musi- cale dont la gestion relève des organismes de gestion collective compétents ; — au titre de l’utilisation du Master reproduisant l’enregistrement de l’œuvre musicale. Le Producteur garantit la Société contre tout recours de tout tiers. Toute autre utilisation de l’enregistrement (ou œuvre musicale) que celles prévues aux présentes sera subordonnée à l’accord préalable de la Société et fera l’objet d’un accord séparé. Article 5. Territoire La présente autorisation est délivrée pour le territoire du monde entier. OU La présente autorisation est délivrée pour les territoires suivants : <préciser les différents territoires en indiquant si nécessaire la langue utilisée>. Le Producteur pourra étendre le champ de la présente autorisation au monde entier dans les conditions de l’article 7.2. Article 6. Durée La présente autorisation est délivrée pour une période de <préciser la durée en chiffres et en lettres> ans à partir de la date de première diffusion de l’œuvre audiovisuelle dans le territoire français. Le Producteur informera par écrit la Société de la date de première diffusion de l’œuvre audiovisuelle. Article 7. Rémunération 7.1 En contrepartie de l’autorisation concédée aux termes et dans les limites des présentes, le Producteur versera à la Société une redevance forfaitaire et définitive de <préciser le montant en lettres> euros hors taxes (<répéter> € HT). Cette redevance est payable par le Producteur à la remise de la facture correspondante suivant les modalités suivantes : — <préciser le pourcentage en lettres> pour cent (<répéter en chiffres> %) à la signature des présentes ; — <préciser le pourcentage en lettres> pour cent (<répéter en chiffres> %) au plus tard le <préciser la date>. Eventuellement 7.2 Dans l’hypothèse où le Producteur souhaiterait lever l’option pour étendre le champ d’application du contrat : — aux territoires suivants <à préciser> ; — aux modes d’exploitation suivants <à préciser>. Le Producteur s’engage à formuler sa demande par écrit à la Société et s’acquittera alors de la somme forfai- taire de <préciser le montant en lettres> euros hors taxes (<répéter> € HT) correspondant à <préciser le pourcentage en lettres> pour cent (<répéter> %) des droits phonographiques de : l’enregistrement (ou des droits éditoriaux de l’œuvre musicale) et à réception de la facture correspondante adressée par la Société. Écriture, Art visuel et sonore Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante dans une œuvre audiovisuelle FII.115-5 Formulaires ProActa droit de l'immatériel 4 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
  • 23. 7.3 Il est d’ores et déjà convenu que la redevance encaissée par la Société ne sera en aucun cas remboursable même si le Producteur décidait de ne pas incorporer l’Enregistrement (ou œuvre musicale) ou si l’œuvre audiovisuelle n’était pas exploitée. Eventuellement Clause en faveur de l’éditeur musical ou du producteur phonographique : 7. 4 Dans l’hypothèse où le Producteur verserait une rémunération plus élevée que celle définie aux pré- sentesauxayantsdroitstitulairesdesdroitsphonographiquesde :l’enregistrement(oudesdroitséditoriaux de l’œuvre musicale) relativement à l’incorporation de l’enregistrement (ou œuvre musicale) sur la bande sonore de l’œuvre audiovisuelle, la rémunération due à la Société aux termes du présent contrat sera automatiquement ajustée sur celle payée aux dits ayants droits et le complément sera immédiatement versé à la Société par le Producteur. Article 8. Obligations du producteur 8. 1 Le Producteur fournira à la Société <préciser le nombre en chiffres et en lettres> exemplaires du DVD de l’œuvre audiovisuelle. 8. 2 Le Producteur indiquera ou fera indiquer la mention suivante au générique de l’œuvre audiovisuelle : Si la Société a la qualité de producteur phonographique : « <préciser le titre> » « interprété par <préciser l’interprète de l’enregistrement> » <préciser la raison sociale et la date de l’enregistrement>. OU Si la société a la qualité d’éditeur musical : « <préciser le titre> » « interprété par <préciser l’interprète de l’enregistrement> » <préciser la raison sociale et la date de l’enregistrement>. 8. 3 Le Producteur communiquera à la Société le relevé cue sheet du contenu musical de l’œuvre audiovi- suelle, au plus tard huit jours avant la date de première diffusion de l’œuvre audiovisuelle dans le terri- toire visé à l’article 5 des présentes. Ce relevé cue sheet sera également adressé dans le même temps à l’organisme de gestion collective compétent. Article 9. Transfert des droits Aucun changement dans la forme juridique des parties notamment fusion absorption ne pourra affecter l’exécution des présentes. Le Producteur pourra par ailleurs céder le bénéfice et les charges de tout ou partie des droits accordés en vertu des présentes à des tiers pour les seuls besoins de l’exploitation de l’œuvre audiovisuelle. Le Producteur restera pleinement garant de la bonne exécution des présentes par lesdits tiers. Article 10. Confidentialité Le présent accord a, de convention expresse, un caractère confidentiel et les parties s’interdisent d’en divul- guer les termes et/ou d’en donner une quelconque communication sous la seule et unique réserve de sa production aux partenaires financiers (coproducteurs, diffuseurs et distributeurs) de l’œuvre audiovisuelle, aux autorités judiciaires et/ou administratives et/ou fiscales et/ou pour les besoins de leur défense. Article 11. Élection de domicile Pour l’exécution des présentes, et notamment pour le paiement de la redevance et/ou toute notification, les parties font élection de domicile à l’adresse indiquée en en tête des présentes. Écriture, Art visuel et sonore Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante dans une œuvre audiovisuelle FII.115-5 Formulaires ProActa droit de l'immatériel 5 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
  • 24. Chaque partie s’engage à notifier sans délai l’autre partie par lettre recommandée avec avis de réception tout changement de domicile à intervenir ou intervenu au cours de l’exécution des présentes. Article 12. Loi applicable et attribution de juridiction Le droit applicable au présent contrat est et restera en quelque circonstance que ce soit, le droit français. Tout litige provenant de l’exécution ou de l’interprétation des présentes sera soumis aux tribunaux compé- tents. Fait à <préciser le lieu>, le <préciser la date>, En <préciser le nombre> d’exemplaires originaux. Pour le producteur <signature : nom et prénoms en toutes lettres, qualités> Pour la Société <signature : nom et prénoms en toutes lettres, qualités> Écriture, Art visuel et sonore Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante dans une œuvre audiovisuelle FII.115-5 Formulaires ProActa droit de l'immatériel 6 © Wolters Kluwer France − Avril 2018
  • 25. Annexe Annexe 1 : Synopsis de la scène dans laquelle l’enregistrement (ou œuvre musicale) est incorporé <…>. Écriture, Art visuel et sonore Autorisation d'incorporation [d'un enregistrement] d'une œuvre musicale préexistante dans une œuvre audiovisuelle FII.115-5 Formulaires ProActa droit de l'immatériel 7 © Wolters Kluwer France − Avril 2018