SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  74
Télécharger pour lire hors ligne
PLAN
 Le nettoyage QQOQCPC
 Les temps importants de nettoyage
 Éléments critiques à maintenir dans le procédé
de nettoyage
 Types de nettoyage:
 Nettoyage manuel
 Nettoyage semi-automatique
 Nettoyage en place NEP
 Les procédés de nettoyage:
 Dégraissage à la vapeur
 Nettoyage par pulvérisation à haute pression et
précautions
 Nettoyage par immersion dans un liquide bouillant
 L’acier inoxydable
 Types d’inox
 Inox 316 et 304
 La corrosion du fer
 Comparaison entre le décapage, la passivation et le
nettoyage
 Les différentes phases de nettoyage
 Plan de nettoyage en 3 points
 Plan de nettoyage en 6 points
 Les principaux types de souillures
 Les produits de nettoyage
 L’aniostéril DAC II
 Les tensioactifs
 Notion de produit chimique
 Mesures de sécurité lors de la manipulation du
détergent
 Entretien des locaux
 Règles de base
 Plan de nettoyage
 Tordre une serviette: syndrome du canal carpien
 La contamination:
 Les sources
 Le moyen de lutte : le nettoyage
 Les paramètres influençant le nettoyage
 La température
 L’action mécanique
 L’action chimique
 Le temps de contact
 La désinfection
 Bonnes pratiques
 Vérification de l’efficacité du plan de nettoyage
 Comment être garant de la qualité du nettoyage?
 Les principes de nettoyage à respecter
 La validation de nettoyage
NETTOYER QQOQCPC
Quoi – Qu’est ce
Qui
Où
Quand
Comment
Pourquoi
Combien
QUOI : LE NETTOYAGE C’EST :
 Une opération qui consiste à éliminer d’une surface donnée
les souillures visibles et invisibles pouvant s’y trouver.
 Une étape à part entière du procédé de fabrication.
 On nettoie :
 TOUT et PARTOUT
 Les locaux, les enceintes de protection (hottes, isolateurs)
 Les équipements de la production
 Les équipements de nettoyage eux-mêmes
 Les mains, les tenues, le personnel : hygiène et
comportement
QUI ? ON LE FERA AVEC :
 Un personnel formé aux méthodes de nettoyage.
OÙ ? ON LE FERA :
 Sur place
 En laverie
QUAND ? ON LE FERA :
 A un moment donné/ définit :
 Le plus tôt possible après la fin de production
 Après chaque compagne de production
COMMENT ? ON LE FERA :
 De manière automatique, ½ automatique ou manuel
 Avec des équipements/ matériel de nettoyage qualifié
 Avec des recettes clairement définies.
POURQUOI? POUR, AVANT TOUT :
 Éliminer les contaminants
 Garantir
 la qualité du produit
 La sécurité du patient
 La reproductibilité des productions
 Répondre à une exigence règlementaire
COMBIEN ? AU COÛT DU NETTOYAGE :
 Optimisation des procédés de nettoyage
 Meilleure efficacité dans un minimum de temps avec une quantité
d’eau au juste nécessaire
LES TEMPS IMPORTANTS DE NETTOYAGE
DEHT : Délai entre la fin de la production et le nettoyage de l’équipement
CEHT : Délai du statut propre de l’équipement
CHT : Taille de la compagne ou nombre des lots successifs maximal
PHT : Temps pour fabriquer un lot
Éléments critiques à maintenir dans le procédé
de nettoyage:
 Respect des procédures opérationnelles SOP ( Standard
Operating Procedures)
 Programme de maintenance des équipements
 Un programme de surveillance du nettoyage (Monitoring)
 Un programme de revalidation
 Un programme d'évaluation de la revalidation
TYPES DE
NETTOYAGE
NETTOYAGE MANUEL:
Cercle de Sinner ou « cercle
idéal du nettoyage
NETTOYAGE SEMI-AUTOMATIQUE:
NETTOYAGE EN PLACE : (NEP)
NEP
NEP
Rotary Spray Head
Thick Walled Spray Ball
LES PROCÉDÉS
DE NETTOYAGE
 Dégraissage à la vapeur
 Nettoyage par trempage
 Nettoyage manuel au chiffon
 Brossage
 Nettoyage en tambour
 Nettoyage par pulvérisation à haute
pression
 Nettoyage par inondation
 Nettoyage par immersion dans un liquide
bouillant
 Nettoyage par ultra-sons en solvant
 Nettoyage par pulvérisation à haute pression
Elle permet de nettoyer les surfaces afin
d’y appliquer par la suite le détergent et
le désinfectant. La pulvérisation ramollit
la saleté par mouillage préalable et
l’élimine quasi instantanément à l’aide
d’un jet d’eau froide ou chaude sous
pression.
PRÉCAUTIONS LORS DE
L’UTILISATION DES JETS
THP
L’ACIER INOXYDABLE
TYPES D’INOX
LA DIFFÉRENCE ENTRE INOX 304 ET 316
 Une partie importante des cas de corrosion de
l’inox sont liés aux opérations de nettoyage :
 Soit il n’y a pas eu de nettoyage ou de rinçage
convenable
 Soit les produits utilisés sont trop agressifs vis à vis de
l’inox
 Soit les procédures de nettoyage sont mal adaptées au
matériau à nettoyer.
LA CORROSION :
COMPARAISON ENTRE LE DÉCAPAGE, LA
PASSIVATION ET LE NETTOYAGE
Quelles sont les
différentes phases
de nettoyage?
LES PRINCIPAUX TYPES DE SOUILLURES
Les désinfectants sont inactifs lorsque les colonies de bactéries sont protégées
dans des souillures organiques : La désinfection doit donc obligatoirement être
précédée d’un nettoyage.
LES PRODUITS DE NETTOYAGE : LES DÉTERGENTS
DÉTERGENTS CARACTÉRISTIQUES
alcalins*
(basiques)
Ils sont composés essentiellement de soude et de potasse : ils assurent
une élimination efficace des souillures organiques. A pH élevé (pH>8), ce
sont les décapants*.
acides* Ils dissolvent le tartre et autres souillures minérales. pH<5 avant dilution
(attention corrosif).
neutres* 5 <pH< 8, comme produit vaisselle et savon ordinaire, ils ne sont pas
agressif pour les mains et l’environnement.
tensioactifs* Ce sont des produits de synthèse combinés dans les nettoyants
modernes. Ils sont très actifs sur les souillures organiques. Ils ont un
pouvoir mouillant, dégraissant et émulsionnant
Les détergents assurent la fonction de nettoyage. Il en existe différentes types :
L’ANIOSTÉRIL DAC II :
N-(3-aminopropyl)-N-
dodecylpropane-1-3-
diamine
LES TENSIOACTIFS
Les tensioactifs anioniques libèrent une charge
négative (anion) en solution aqueuse.
Parmi ce type de tensioactifs, on peut citer les
savons, qui sont des sels d'acides gras, de formule
générale RCOOM (R = longue chaîne
hydrocarbonée, M = un métal, un alcalin ou une
base organique). Selon la nature du groupement
M, on distingue les savons alcalins (savons de
Na+, K+, NH4+)
NOTION DE PRODUIT CHIMIQUE
Pour le vocabulaire
administratif normalisé
de la France et de
l'Union européenne :
les « substances
chimiques » désignent «
les éléments
chimiques et leurs
composés tels qu'ils
se présentent à l'état
naturel ou tels qu'ils
sont obtenus par tout
procédé de production
»
MESURES DE SÉCURITÉ LORS DE LA
MANIPULATION DU DÉTERGENT
MESURES DE SÉCURITÉ LORS DE LA
MANIPULATION DU DÉTERGENT
MESURES DE SÉCURITÉ LORS DE LA
MANIPULATION DU DÉTERGENT
Le stockage:
Dans des armoires Correctement ventilées
Inaccessibles à tout le monde
Rangés par catégories
La ventilation des locaux
La signalisation
MESURES DE SÉCURITÉ LORS DE LA
MANIPULATION DU DÉTERGENT
La protection individuelle:
 Les gants
 Les chaussures de sécurité
 Les vêtements de travail
 La surveillance médicale
ENTRETIEN
DES LOCAUX
LE LAVAGE
AVEC BALAI BROSSE ET SERPILLIÈRE
LES INCONVÉNIENTS
J’ai mal
au dos !
Mon sol est
mal lavé…
…et je me
suis coupée !
LES INCONVÉNIENTS DU NETTOYAGE AVEC
BALAI BROSSE ET SERPILLIÈRE
Pourquoi j’ai
mal au dos ?
...parce qu’il faut
porter le seau !
Solution ?
LES INCONVÉNIENTS DU NETTOYAGE AVEC
BALAI BROSSE ET SERPILLIÈRE
Pourquoi mon sol
est mal lavé ?
...parce qu’à la fin
du travail, l’eau de
lavage est sale !
Solution ?
LES INCONVÉNIENTS DU NETTOYAGE AVEC
BALAI BROSSE ET SERPILLIÈRE
Pourquoi je
me suis
blessée ?
...parce qu’il y
avait un morceau de
verre dans la
serpillière !
Solution ?
Solution
...mais comment
ne pas confondre
les 2 seaux ?
Le rouge indique ….
 LE DANGER !
 Le seau rouge recevra
les eaux souillées
Le seau bleu recevra ….
 la solution détergente
La presse sera
installée …
au dessus du
seau rouge
Et quelle méthode
utiliser pour le
balayage?
LA MÉTHODE DE LA GODILLE :
Pour le nettoyage des vitres
NETTOYAGE DES LOCAUX :
Règles de base du nettoyage:
 Travailler du haut vers le bas
 Aller du propre vers le sale
 Nettoyer à sec ce qui peut l’être (dépoussiérage)
 Porter les EPI nécessaires en fonction des produits
utilisés
 Se laver les mains régulièrement
 Nettoyez maintenant plutôt que plus tard
 Privilégiez la douceur
 Toujours nettoyer avant de désinfecter
 Vérifier que le matériel soit en bon état
 Le matériel utilisé sera nettoyé et désinfecté après
utilisation.
PLAN DE NETTOYAGE DES LOCAUX :
1. Balayage humide :
 Enlève les salissures et permet un dépoussiérage en évitant la mise en
suspension dans l’air
2. Désinfection :
 Permet d’éliminer ou de tuer les micro-organismes
Le bio nettoyage :
Le Bio nettoyage = nettoyage + désinfection
TORDRE UNE SERVIETTE: SYNDROME DU CANAL
CARPIEN
LA CONTAMINATION:
LES CONTAMINANTS
1 cm
Mouche
1000 µm
Puce
100 µm
Moisissure
10 µm
Levure
1 µm
Bactérie
0,1 µm
Virus
Le Bio nettoyage
LE CORPS HUMAIN
COMPORTEMENT DANS UNE SALLE BLANCHE
 Gesticuler
 Boire
 Manger
 Se maquiller
 Porter les bijoux et les accessoires
 Contaminer
LE MOYEN DE LUTTE : LE NETTOYAGE
AFNOR (Norme 50-109) « Le nettoyage est une opération qui consiste à
éliminer d’une surface donnée toute souillure visible ou invisible pouvant s’y
trouver. »
Quelques points sont importants à souligner :
 Les souillures les plus petites sont les plus difficiles à éliminer
 Plus on attend avant de nettoyer un équipement sale, et plus la
souillure sera difficile à nettoyer
 Plus la surface est rugueuse, et plus le nettoyage sera difficile
LA TEMPÉRATURE DE L’EAU : TEMPÉRATURE
OPTIMALE 45°C
 La température de l’eau est un facteur capital de l’efficacité
du nettoyage.
 la température optimale de l’eau de nettoyage est d’environ
45°C
 Avantages et inconvénients
LES PARAMÈTRES INFLUENÇANT LE NETTOYAGE
L’ACTION CHIMIQUE :
Les produits détergents sont des composés chimiques dotés de
propriétés tensioactives qui facilitent le décollement des
souillures et donc leur élimination.
L’ACTION MÉCANIQUE :
Action
mécanique
Nettoyeur
avec
pression
Agitation
Brossage,
grattage,
raclage…
LA DÉSINFECTION
Bonnes pratiques
 Pour que la désinfection soit efficace…
 La phase de rinçage
VÉRIFICATION DE L’EFFICACITÉ DU PLAN DE
NETTOYAGE
Eau de rinçage :
Traces de détergent
Visuel : Propre et
sec
Indispensable
simple et rapide
Comment être garant de la qualité du
nettoyage?
 Agir en amont! Réduire au maximum l’entrée des
contaminants
 Audit des pratiques
 Eliminer les sources de contamination croisées
 Prendre conscience de la criticité du nettoyage et de
l’impact que cela peut avoir sur le produit!
Validation d’un procédé de
nettoyage:
C’est démontrer de manière scientifique et documentée, que les
différentes étapes de ce procédé permettent d’obtenir, dans des
conditions préalablement établies, éprouvées et procédurées, des
surfaces et des équipements, en contact direct avec le produit,
ne comportant pas de contamination résiduelle supérieure à une
limite préalablement fixée, et ceci de manière reproductible.
 Pour faire le parallèle avec la validation du nettoyage
automatique.
 Pou diminuer les risques de contamination en cours de
fabrication
 Pour garantir son bon déroulement avec un procédé
reproductible.
POURQUOI VALIDER L’ÉTAPE DE NETTOYAGE MANUEL:
EXIGENCES RÈGLEMENTAIRES
 On parle de la validation du nettoyage dans:
 L’annexe 15 et la partie II des GMP Européennes
 Technical Reports 29 et 49
 Les BPF exigent que les opérations de nettoyage soient «
validées en vue de confirmer l’efficacité de la procédure de
nettoyage
 Du côté de la FDA, elle a rédigé un guide à l’usage des
inspecteurs spécifique à la validation de nettoyage et qui précise
les grandes lignes de la démarche « Guide to inspections of
validation cleaning processes, FDA, July 1993 ».
Qualification
équipement
Validation
des
procédés
• Analytiques
• Nettoyage
• Process
Validation
Basée sur
l’attendu
Basée sur
l’espérance!
On ne peut pas valider un procédé sans qualifier les équipements, par
contre je peut qualifier un équipement sans l’inclure dans une validation et sans
valider un procédé derrière
La différence entre qualification et validation
VALIDATION DE NETTOYAGE: PRÉ- REQUIS
 Existence d’un système de management qualité
 Analyser la nature, l’origines des contaminants
potentiels et le mode de transmission.
 Qualification des équipements, du local, des UTA et
formation des opérateurs sur les instructions de
travail.
 Choix des méthodes de prélèvement, d’extraction
et d’analyse
 Rédaction du protocole de validation de nettoyage
APPROCHE MATRICIELLE
 Regroupement scientifiquement justifié des produits
et des équipements, dans le but de valider un
nombre restreint de combinaisons
Equipement/Produit/Procédés de nettoyage dites
Worst Case
 Les autres combinaisons étant co-validées
Grouping
Equipement
Produits
Worst case(s)
par groupe
REGROUPEMENTS ÉQUIPEMENTS
 Pour les équipements dédiés:
Positionnement par rapport:
• Produits de dégradation
• Agent de nettoyage
• Microbiologie
 Pour les équipements multi-produits:
• Equipements identiques/similaires
• Equivalence fonctionnelle
REGROUPEMENTS PRODUITS
Positionnement par rapport:
• La nettoyabilité
• La toxicité
• La dose thérapeutique minimale
• Criticité du process
• Fréquence de fabrication
• Solubilité
ETAPES DE LA VALIDATION:
 Qualification de l’installation QI :
Garantir l’adéquation et la bonne installation de la zone de travail;
appareils, équipements, accessoires ainsi que l’environnement.
(éclairage, air comprimé, zones bien définies pour chaque poste de
travail…)
 Qualification opérationnel QO :
Vérifier si tous les appareils, équipements et accessoires sont
fonctionnels et qualifiés. (qualité de l’eau, compatibilité des détergents,
EPI…)
 Qualification des performances QP :
Apporter la preuve que le nettoyage manuel permet d’obtenir de
manière reproductible des équipements nettoyés conformément aux
instruction de travail.
CRITÈRES D’ACCEPTATION
o Visuel : indispensable simple et rapide :
Propre et sec
o Microbiologique : par écouvillonnage :
Dénombrements-germes spécifiés
o Chimique : par bandelette ou essais chimiques :
Traces de détergent et substances oxydables
Test rapide de détection de traces du détergent avec des bandelettes à usage
unique et interprétation facile des résultats par virage coloré basé sur la
variation du pH.
o Physique:
Limite des traces du contaminant déterminés par calcul scientifique
TYPES DE VÉRIFICATION DE L’EFFICACITÉ DU PLAN
DE NETTOYAGE
Visuel SwabEau de rinçage
CONDITIONS DE PRÉLÈVEMENT
 Limiter la contamination:
 Utilisation de matériel adapté
 Port de gants et de masque
 Prélèvements effectués par des opérateurs formés
 Sur des équipements propres et sec
 Assurer la traçabilité des résultats afin de pouvoir suivre l’évolution des
résultats dans le temps, et ainsi pouvoir corriger le plan de
nettoyage/désinfection si nécessaire, les contrôles doivent être effectués
de façon reproductible
MAINTIEN DE L’ÉTAT VALIDÉ
Validation-Suivi du
nettoyage
Essais préliminaires
Qualification des équipements
Historique (problèmes de
nettoyabilité)
Analyse de Risques/ Analyse de
criticité
Essais labo
1. Validation
2. Monitoring
3. Traçabilité
Change control
Revue périodique
Revalidation
périodique
QUALITY BY DESIGN
« Il est important de reconnaitre que la qualité ne
peut pas être testée à l’intérieur du produit: la qualité
devrait être construite dans le produit via sa
conception »
ICH Q8A

Contenu connexe

Tendances

Guide de bonne pratique hygiène
Guide de bonne pratique hygièneGuide de bonne pratique hygiène
Guide de bonne pratique hygiènebou bnbadri
 
HYGIENE DES ALIMENTS_1.pptx
HYGIENE DES ALIMENTS_1.pptxHYGIENE DES ALIMENTS_1.pptx
HYGIENE DES ALIMENTS_1.pptxissa687826
 
Chapitre 9 Les Comprimés
Chapitre 9 Les ComprimésChapitre 9 Les Comprimés
Chapitre 9 Les Comprimésfibustier
 
Formation gestion des déchets maroc
Formation gestion des déchets marocFormation gestion des déchets maroc
Formation gestion des déchets marocMona Developpement
 
Analyse des risques et maîtrise des points critiques diapo
Analyse des risques et maîtrise des points critiques diapoAnalyse des risques et maîtrise des points critiques diapo
Analyse des risques et maîtrise des points critiques diapoChantalDelh
 
Livre des cours+tp microbiologie
Livre des cours+tp microbiologieLivre des cours+tp microbiologie
Livre des cours+tp microbiologiearezki sadoudi
 
Guide inspection des etablissements alimentaires
Guide inspection des etablissements alimentairesGuide inspection des etablissements alimentaires
Guide inspection des etablissements alimentairesbou bnbadri
 
Chapitre 6 Les excipients
Chapitre 6 Les excipientsChapitre 6 Les excipients
Chapitre 6 Les excipientsfibustier
 
1 PRESENTATION DU REFRENTIEL FSSC 22000.pptx
1 PRESENTATION DU REFRENTIEL FSSC 22000.pptx1 PRESENTATION DU REFRENTIEL FSSC 22000.pptx
1 PRESENTATION DU REFRENTIEL FSSC 22000.pptxBENABBES
 
Procédure de contrôle qualité
Procédure de contrôle qualité Procédure de contrôle qualité
Procédure de contrôle qualité Marwoua Ben Salem
 
l'analyse chimique du fromage
l'analyse chimique du fromage l'analyse chimique du fromage
l'analyse chimique du fromage Omar EL Shabassy
 
Exemple pratique de mise en place d’une démarche de maitrise de risque en usi...
Exemple pratique de mise en place d’une démarche de maitrise de risque en usi...Exemple pratique de mise en place d’une démarche de maitrise de risque en usi...
Exemple pratique de mise en place d’une démarche de maitrise de risque en usi...Pôle Qualiméditerranée
 
Rapport de stage; analyse microbiologique de l'eau
Rapport de stage; analyse microbiologique de l'eauRapport de stage; analyse microbiologique de l'eau
Rapport de stage; analyse microbiologique de l'eauElyakine Benmebkhout
 
Generalites sur HSE.pptx
Generalites sur HSE.pptxGeneralites sur HSE.pptx
Generalites sur HSE.pptxssuserc3dde6
 
Analyse Environnementale.doc
Analyse Environnementale.docAnalyse Environnementale.doc
Analyse Environnementale.docAyoub ELBAKIRI
 

Tendances (20)

Guide de bonne pratique hygiène
Guide de bonne pratique hygièneGuide de bonne pratique hygiène
Guide de bonne pratique hygiène
 
HYGIENE DES ALIMENTS_1.pptx
HYGIENE DES ALIMENTS_1.pptxHYGIENE DES ALIMENTS_1.pptx
HYGIENE DES ALIMENTS_1.pptx
 
Stélirisation
StélirisationStélirisation
Stélirisation
 
HACCP.pdf
HACCP.pdfHACCP.pdf
HACCP.pdf
 
Chapitre 9 Les Comprimés
Chapitre 9 Les ComprimésChapitre 9 Les Comprimés
Chapitre 9 Les Comprimés
 
Formation gestion des déchets maroc
Formation gestion des déchets marocFormation gestion des déchets maroc
Formation gestion des déchets maroc
 
Analyse des risques et maîtrise des points critiques diapo
Analyse des risques et maîtrise des points critiques diapoAnalyse des risques et maîtrise des points critiques diapo
Analyse des risques et maîtrise des points critiques diapo
 
Assurance qualité
Assurance qualitéAssurance qualité
Assurance qualité
 
Livre des cours+tp microbiologie
Livre des cours+tp microbiologieLivre des cours+tp microbiologie
Livre des cours+tp microbiologie
 
Guide inspection des etablissements alimentaires
Guide inspection des etablissements alimentairesGuide inspection des etablissements alimentaires
Guide inspection des etablissements alimentaires
 
Chapitre 6 Les excipients
Chapitre 6 Les excipientsChapitre 6 Les excipients
Chapitre 6 Les excipients
 
1 PRESENTATION DU REFRENTIEL FSSC 22000.pptx
1 PRESENTATION DU REFRENTIEL FSSC 22000.pptx1 PRESENTATION DU REFRENTIEL FSSC 22000.pptx
1 PRESENTATION DU REFRENTIEL FSSC 22000.pptx
 
iso 14001
 iso 14001 iso 14001
iso 14001
 
Procédure de contrôle qualité
Procédure de contrôle qualité Procédure de contrôle qualité
Procédure de contrôle qualité
 
HACCP (2)
HACCP (2)HACCP (2)
HACCP (2)
 
l'analyse chimique du fromage
l'analyse chimique du fromage l'analyse chimique du fromage
l'analyse chimique du fromage
 
Exemple pratique de mise en place d’une démarche de maitrise de risque en usi...
Exemple pratique de mise en place d’une démarche de maitrise de risque en usi...Exemple pratique de mise en place d’une démarche de maitrise de risque en usi...
Exemple pratique de mise en place d’une démarche de maitrise de risque en usi...
 
Rapport de stage; analyse microbiologique de l'eau
Rapport de stage; analyse microbiologique de l'eauRapport de stage; analyse microbiologique de l'eau
Rapport de stage; analyse microbiologique de l'eau
 
Generalites sur HSE.pptx
Generalites sur HSE.pptxGeneralites sur HSE.pptx
Generalites sur HSE.pptx
 
Analyse Environnementale.doc
Analyse Environnementale.docAnalyse Environnementale.doc
Analyse Environnementale.doc
 

Similaire à La validation de nettoyage

La preparation des dispositifs medicaux a la sterilisation
La preparation des dispositifs medicaux a la sterilisationLa preparation des dispositifs medicaux a la sterilisation
La preparation des dispositifs medicaux a la sterilisationDr Taoufik Djerboua
 
Cours Nettoyage désinfection IAV HASSAN II .pdf
Cours Nettoyage désinfection IAV HASSAN II .pdfCours Nettoyage désinfection IAV HASSAN II .pdf
Cours Nettoyage désinfection IAV HASSAN II .pdf001y001
 
Guide des pratiques en hygiène et salubrité (Version 2.5 revisé)
Guide des pratiques en hygiène et salubrité (Version 2.5 revisé)Guide des pratiques en hygiène et salubrité (Version 2.5 revisé)
Guide des pratiques en hygiène et salubrité (Version 2.5 revisé)Angelo Bartoli
 
Desinfection en hemodialyse generateurs traitement d'eau afib 2007
Desinfection en hemodialyse generateurs traitement d'eau afib 2007Desinfection en hemodialyse generateurs traitement d'eau afib 2007
Desinfection en hemodialyse generateurs traitement d'eau afib 2007Alain Birbes
 
etapes de sté.pptx
etapes de sté.pptxetapes de sté.pptx
etapes de sté.pptxBadrAbouAlia
 
Décapage et Dégraissage Sans COV, Sans CMR pour l'Aéronautique
Décapage et Dégraissage Sans COV, Sans CMR pour l'AéronautiqueDécapage et Dégraissage Sans COV, Sans CMR pour l'Aéronautique
Décapage et Dégraissage Sans COV, Sans CMR pour l'AéronautiqueDISCO-LAB
 
2- la chaîne de stérilisation, lavage des mains, port des gants.pptx
2- la chaîne de stérilisation, lavage des mains, port des gants.pptx2- la chaîne de stérilisation, lavage des mains, port des gants.pptx
2- la chaîne de stérilisation, lavage des mains, port des gants.pptxBerhailMalak
 
module 15 PCI associés aux soins en santé.pptx
module 15 PCI associés aux soins en santé.pptxmodule 15 PCI associés aux soins en santé.pptx
module 15 PCI associés aux soins en santé.pptxOuedraogoSoumaila3
 
Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003
Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003
Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003Alain Birbes
 
Nettoyage des oculiares_v2
Nettoyage des oculiares_v2Nettoyage des oculiares_v2
Nettoyage des oculiares_v2olivier bautista
 
Les indications des antiseptiques et les antiseptiques falsifiés.
Les indications des antiseptiques et les antiseptiques falsifiés.Les indications des antiseptiques et les antiseptiques falsifiés.
Les indications des antiseptiques et les antiseptiques falsifiés.harry12341
 
Desinfection mains
Desinfection mainsDesinfection mains
Desinfection mainskistidi
 
-11- les 5M - le matériel.ppsx
-11- les 5M - le matériel.ppsx-11- les 5M - le matériel.ppsx
-11- les 5M - le matériel.ppsxPelleAvel
 
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part2-
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part2-Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part2-
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part2-Nissem Abdeljelil
 
petit guide-traitement-des-eaux-usees.pptx
petit guide-traitement-des-eaux-usees.pptxpetit guide-traitement-des-eaux-usees.pptx
petit guide-traitement-des-eaux-usees.pptxJOEDAKOTA2
 
Hand Hygiene (French) - The CRUDEM Foundation
Hand Hygiene (French) - The CRUDEM FoundationHand Hygiene (French) - The CRUDEM Foundation
Hand Hygiene (French) - The CRUDEM FoundationThe CRUDEM Foundation
 

Similaire à La validation de nettoyage (20)

La preparation des dispositifs medicaux a la sterilisation
La preparation des dispositifs medicaux a la sterilisationLa preparation des dispositifs medicaux a la sterilisation
La preparation des dispositifs medicaux a la sterilisation
 
Cours Nettoyage désinfection IAV HASSAN II .pdf
Cours Nettoyage désinfection IAV HASSAN II .pdfCours Nettoyage désinfection IAV HASSAN II .pdf
Cours Nettoyage désinfection IAV HASSAN II .pdf
 
Guide des pratiques en hygiène et salubrité (Version 2.5 revisé)
Guide des pratiques en hygiène et salubrité (Version 2.5 revisé)Guide des pratiques en hygiène et salubrité (Version 2.5 revisé)
Guide des pratiques en hygiène et salubrité (Version 2.5 revisé)
 
Desinfection en hemodialyse generateurs traitement d'eau afib 2007
Desinfection en hemodialyse generateurs traitement d'eau afib 2007Desinfection en hemodialyse generateurs traitement d'eau afib 2007
Desinfection en hemodialyse generateurs traitement d'eau afib 2007
 
etapes de sté.pptx
etapes de sté.pptxetapes de sté.pptx
etapes de sté.pptx
 
Décapage et Dégraissage Sans COV, Sans CMR pour l'Aéronautique
Décapage et Dégraissage Sans COV, Sans CMR pour l'AéronautiqueDécapage et Dégraissage Sans COV, Sans CMR pour l'Aéronautique
Décapage et Dégraissage Sans COV, Sans CMR pour l'Aéronautique
 
Journée Pilotraite atelier nettoyage
Journée Pilotraite atelier nettoyageJournée Pilotraite atelier nettoyage
Journée Pilotraite atelier nettoyage
 
Asepsie ,histo, radio
Asepsie ,histo, radioAsepsie ,histo, radio
Asepsie ,histo, radio
 
2- la chaîne de stérilisation, lavage des mains, port des gants.pptx
2- la chaîne de stérilisation, lavage des mains, port des gants.pptx2- la chaîne de stérilisation, lavage des mains, port des gants.pptx
2- la chaîne de stérilisation, lavage des mains, port des gants.pptx
 
module 15 PCI associés aux soins en santé.pptx
module 15 PCI associés aux soins en santé.pptxmodule 15 PCI associés aux soins en santé.pptx
module 15 PCI associés aux soins en santé.pptx
 
Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003
Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003
Desinfection du traitement d’eau et des generateurs de dialyse atd 2003
 
Nettoyage des oculiares_v2
Nettoyage des oculiares_v2Nettoyage des oculiares_v2
Nettoyage des oculiares_v2
 
Les indications des antiseptiques et les antiseptiques falsifiés.
Les indications des antiseptiques et les antiseptiques falsifiés.Les indications des antiseptiques et les antiseptiques falsifiés.
Les indications des antiseptiques et les antiseptiques falsifiés.
 
CMaFLAuRA - diaporama bilan journée technique
CMaFLAuRA - diaporama bilan journée techniqueCMaFLAuRA - diaporama bilan journée technique
CMaFLAuRA - diaporama bilan journée technique
 
Desinfection mains
Desinfection mainsDesinfection mains
Desinfection mains
 
-11- les 5M - le matériel.ppsx
-11- les 5M - le matériel.ppsx-11- les 5M - le matériel.ppsx
-11- les 5M - le matériel.ppsx
 
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part2-
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part2-Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part2-
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part2-
 
petit guide-traitement-des-eaux-usees.pptx
petit guide-traitement-des-eaux-usees.pptxpetit guide-traitement-des-eaux-usees.pptx
petit guide-traitement-des-eaux-usees.pptx
 
Hand Hygiene (French) - The CRUDEM Foundation
Hand Hygiene (French) - The CRUDEM FoundationHand Hygiene (French) - The CRUDEM Foundation
Hand Hygiene (French) - The CRUDEM Foundation
 
Désinfectant
DésinfectantDésinfectant
Désinfectant
 

La validation de nettoyage

  • 1.
  • 2. PLAN  Le nettoyage QQOQCPC  Les temps importants de nettoyage  Éléments critiques à maintenir dans le procédé de nettoyage  Types de nettoyage:  Nettoyage manuel  Nettoyage semi-automatique  Nettoyage en place NEP  Les procédés de nettoyage:  Dégraissage à la vapeur  Nettoyage par pulvérisation à haute pression et précautions  Nettoyage par immersion dans un liquide bouillant  L’acier inoxydable  Types d’inox  Inox 316 et 304  La corrosion du fer  Comparaison entre le décapage, la passivation et le nettoyage  Les différentes phases de nettoyage  Plan de nettoyage en 3 points  Plan de nettoyage en 6 points  Les principaux types de souillures  Les produits de nettoyage  L’aniostéril DAC II  Les tensioactifs  Notion de produit chimique  Mesures de sécurité lors de la manipulation du détergent  Entretien des locaux  Règles de base  Plan de nettoyage  Tordre une serviette: syndrome du canal carpien  La contamination:  Les sources  Le moyen de lutte : le nettoyage  Les paramètres influençant le nettoyage  La température  L’action mécanique  L’action chimique  Le temps de contact  La désinfection  Bonnes pratiques  Vérification de l’efficacité du plan de nettoyage  Comment être garant de la qualité du nettoyage?  Les principes de nettoyage à respecter  La validation de nettoyage
  • 3. NETTOYER QQOQCPC Quoi – Qu’est ce Qui Où Quand Comment Pourquoi Combien
  • 4. QUOI : LE NETTOYAGE C’EST :  Une opération qui consiste à éliminer d’une surface donnée les souillures visibles et invisibles pouvant s’y trouver.  Une étape à part entière du procédé de fabrication.  On nettoie :  TOUT et PARTOUT  Les locaux, les enceintes de protection (hottes, isolateurs)  Les équipements de la production  Les équipements de nettoyage eux-mêmes  Les mains, les tenues, le personnel : hygiène et comportement
  • 5. QUI ? ON LE FERA AVEC :  Un personnel formé aux méthodes de nettoyage. OÙ ? ON LE FERA :  Sur place  En laverie QUAND ? ON LE FERA :  A un moment donné/ définit :  Le plus tôt possible après la fin de production  Après chaque compagne de production COMMENT ? ON LE FERA :  De manière automatique, ½ automatique ou manuel  Avec des équipements/ matériel de nettoyage qualifié  Avec des recettes clairement définies.
  • 6. POURQUOI? POUR, AVANT TOUT :  Éliminer les contaminants  Garantir  la qualité du produit  La sécurité du patient  La reproductibilité des productions  Répondre à une exigence règlementaire COMBIEN ? AU COÛT DU NETTOYAGE :  Optimisation des procédés de nettoyage  Meilleure efficacité dans un minimum de temps avec une quantité d’eau au juste nécessaire
  • 7. LES TEMPS IMPORTANTS DE NETTOYAGE DEHT : Délai entre la fin de la production et le nettoyage de l’équipement CEHT : Délai du statut propre de l’équipement CHT : Taille de la compagne ou nombre des lots successifs maximal PHT : Temps pour fabriquer un lot
  • 8. Éléments critiques à maintenir dans le procédé de nettoyage:  Respect des procédures opérationnelles SOP ( Standard Operating Procedures)  Programme de maintenance des équipements  Un programme de surveillance du nettoyage (Monitoring)  Un programme de revalidation  Un programme d'évaluation de la revalidation
  • 10. NETTOYAGE MANUEL: Cercle de Sinner ou « cercle idéal du nettoyage
  • 13. NEP
  • 14. NEP Rotary Spray Head Thick Walled Spray Ball
  • 16.  Dégraissage à la vapeur  Nettoyage par trempage  Nettoyage manuel au chiffon  Brossage  Nettoyage en tambour  Nettoyage par pulvérisation à haute pression  Nettoyage par inondation  Nettoyage par immersion dans un liquide bouillant  Nettoyage par ultra-sons en solvant
  • 17.  Nettoyage par pulvérisation à haute pression Elle permet de nettoyer les surfaces afin d’y appliquer par la suite le détergent et le désinfectant. La pulvérisation ramollit la saleté par mouillage préalable et l’élimine quasi instantanément à l’aide d’un jet d’eau froide ou chaude sous pression.
  • 21. LA DIFFÉRENCE ENTRE INOX 304 ET 316
  • 22.  Une partie importante des cas de corrosion de l’inox sont liés aux opérations de nettoyage :  Soit il n’y a pas eu de nettoyage ou de rinçage convenable  Soit les produits utilisés sont trop agressifs vis à vis de l’inox  Soit les procédures de nettoyage sont mal adaptées au matériau à nettoyer. LA CORROSION :
  • 23. COMPARAISON ENTRE LE DÉCAPAGE, LA PASSIVATION ET LE NETTOYAGE
  • 24. Quelles sont les différentes phases de nettoyage?
  • 25.
  • 26.
  • 27. LES PRINCIPAUX TYPES DE SOUILLURES Les désinfectants sont inactifs lorsque les colonies de bactéries sont protégées dans des souillures organiques : La désinfection doit donc obligatoirement être précédée d’un nettoyage.
  • 28. LES PRODUITS DE NETTOYAGE : LES DÉTERGENTS DÉTERGENTS CARACTÉRISTIQUES alcalins* (basiques) Ils sont composés essentiellement de soude et de potasse : ils assurent une élimination efficace des souillures organiques. A pH élevé (pH>8), ce sont les décapants*. acides* Ils dissolvent le tartre et autres souillures minérales. pH<5 avant dilution (attention corrosif). neutres* 5 <pH< 8, comme produit vaisselle et savon ordinaire, ils ne sont pas agressif pour les mains et l’environnement. tensioactifs* Ce sont des produits de synthèse combinés dans les nettoyants modernes. Ils sont très actifs sur les souillures organiques. Ils ont un pouvoir mouillant, dégraissant et émulsionnant Les détergents assurent la fonction de nettoyage. Il en existe différentes types :
  • 29.
  • 30. L’ANIOSTÉRIL DAC II : N-(3-aminopropyl)-N- dodecylpropane-1-3- diamine
  • 31. LES TENSIOACTIFS Les tensioactifs anioniques libèrent une charge négative (anion) en solution aqueuse. Parmi ce type de tensioactifs, on peut citer les savons, qui sont des sels d'acides gras, de formule générale RCOOM (R = longue chaîne hydrocarbonée, M = un métal, un alcalin ou une base organique). Selon la nature du groupement M, on distingue les savons alcalins (savons de Na+, K+, NH4+)
  • 32. NOTION DE PRODUIT CHIMIQUE Pour le vocabulaire administratif normalisé de la France et de l'Union européenne : les « substances chimiques » désignent « les éléments chimiques et leurs composés tels qu'ils se présentent à l'état naturel ou tels qu'ils sont obtenus par tout procédé de production »
  • 33. MESURES DE SÉCURITÉ LORS DE LA MANIPULATION DU DÉTERGENT
  • 34. MESURES DE SÉCURITÉ LORS DE LA MANIPULATION DU DÉTERGENT
  • 35. MESURES DE SÉCURITÉ LORS DE LA MANIPULATION DU DÉTERGENT Le stockage: Dans des armoires Correctement ventilées Inaccessibles à tout le monde Rangés par catégories La ventilation des locaux La signalisation
  • 36. MESURES DE SÉCURITÉ LORS DE LA MANIPULATION DU DÉTERGENT La protection individuelle:  Les gants  Les chaussures de sécurité  Les vêtements de travail  La surveillance médicale
  • 38. LE LAVAGE AVEC BALAI BROSSE ET SERPILLIÈRE LES INCONVÉNIENTS J’ai mal au dos ! Mon sol est mal lavé… …et je me suis coupée !
  • 39. LES INCONVÉNIENTS DU NETTOYAGE AVEC BALAI BROSSE ET SERPILLIÈRE Pourquoi j’ai mal au dos ? ...parce qu’il faut porter le seau ! Solution ?
  • 40. LES INCONVÉNIENTS DU NETTOYAGE AVEC BALAI BROSSE ET SERPILLIÈRE Pourquoi mon sol est mal lavé ? ...parce qu’à la fin du travail, l’eau de lavage est sale ! Solution ?
  • 41. LES INCONVÉNIENTS DU NETTOYAGE AVEC BALAI BROSSE ET SERPILLIÈRE Pourquoi je me suis blessée ? ...parce qu’il y avait un morceau de verre dans la serpillière ! Solution ?
  • 42. Solution ...mais comment ne pas confondre les 2 seaux ?
  • 43. Le rouge indique ….  LE DANGER !  Le seau rouge recevra les eaux souillées
  • 44. Le seau bleu recevra ….  la solution détergente
  • 45. La presse sera installée … au dessus du seau rouge
  • 46. Et quelle méthode utiliser pour le balayage?
  • 47. LA MÉTHODE DE LA GODILLE : Pour le nettoyage des vitres
  • 48. NETTOYAGE DES LOCAUX : Règles de base du nettoyage:  Travailler du haut vers le bas  Aller du propre vers le sale  Nettoyer à sec ce qui peut l’être (dépoussiérage)  Porter les EPI nécessaires en fonction des produits utilisés  Se laver les mains régulièrement  Nettoyez maintenant plutôt que plus tard  Privilégiez la douceur  Toujours nettoyer avant de désinfecter  Vérifier que le matériel soit en bon état  Le matériel utilisé sera nettoyé et désinfecté après utilisation.
  • 49. PLAN DE NETTOYAGE DES LOCAUX : 1. Balayage humide :  Enlève les salissures et permet un dépoussiérage en évitant la mise en suspension dans l’air 2. Désinfection :  Permet d’éliminer ou de tuer les micro-organismes Le bio nettoyage : Le Bio nettoyage = nettoyage + désinfection
  • 50. TORDRE UNE SERVIETTE: SYNDROME DU CANAL CARPIEN
  • 52. LES CONTAMINANTS 1 cm Mouche 1000 µm Puce 100 µm Moisissure 10 µm Levure 1 µm Bactérie 0,1 µm Virus Le Bio nettoyage
  • 54. COMPORTEMENT DANS UNE SALLE BLANCHE  Gesticuler  Boire  Manger  Se maquiller  Porter les bijoux et les accessoires  Contaminer
  • 55. LE MOYEN DE LUTTE : LE NETTOYAGE AFNOR (Norme 50-109) « Le nettoyage est une opération qui consiste à éliminer d’une surface donnée toute souillure visible ou invisible pouvant s’y trouver. » Quelques points sont importants à souligner :  Les souillures les plus petites sont les plus difficiles à éliminer  Plus on attend avant de nettoyer un équipement sale, et plus la souillure sera difficile à nettoyer  Plus la surface est rugueuse, et plus le nettoyage sera difficile
  • 56. LA TEMPÉRATURE DE L’EAU : TEMPÉRATURE OPTIMALE 45°C  La température de l’eau est un facteur capital de l’efficacité du nettoyage.  la température optimale de l’eau de nettoyage est d’environ 45°C  Avantages et inconvénients LES PARAMÈTRES INFLUENÇANT LE NETTOYAGE
  • 57. L’ACTION CHIMIQUE : Les produits détergents sont des composés chimiques dotés de propriétés tensioactives qui facilitent le décollement des souillures et donc leur élimination.
  • 59. LA DÉSINFECTION Bonnes pratiques  Pour que la désinfection soit efficace…  La phase de rinçage
  • 60. VÉRIFICATION DE L’EFFICACITÉ DU PLAN DE NETTOYAGE Eau de rinçage : Traces de détergent Visuel : Propre et sec Indispensable simple et rapide
  • 61. Comment être garant de la qualité du nettoyage?  Agir en amont! Réduire au maximum l’entrée des contaminants  Audit des pratiques  Eliminer les sources de contamination croisées  Prendre conscience de la criticité du nettoyage et de l’impact que cela peut avoir sur le produit!
  • 62. Validation d’un procédé de nettoyage: C’est démontrer de manière scientifique et documentée, que les différentes étapes de ce procédé permettent d’obtenir, dans des conditions préalablement établies, éprouvées et procédurées, des surfaces et des équipements, en contact direct avec le produit, ne comportant pas de contamination résiduelle supérieure à une limite préalablement fixée, et ceci de manière reproductible.  Pour faire le parallèle avec la validation du nettoyage automatique.  Pou diminuer les risques de contamination en cours de fabrication  Pour garantir son bon déroulement avec un procédé reproductible. POURQUOI VALIDER L’ÉTAPE DE NETTOYAGE MANUEL:
  • 63. EXIGENCES RÈGLEMENTAIRES  On parle de la validation du nettoyage dans:  L’annexe 15 et la partie II des GMP Européennes  Technical Reports 29 et 49  Les BPF exigent que les opérations de nettoyage soient « validées en vue de confirmer l’efficacité de la procédure de nettoyage  Du côté de la FDA, elle a rédigé un guide à l’usage des inspecteurs spécifique à la validation de nettoyage et qui précise les grandes lignes de la démarche « Guide to inspections of validation cleaning processes, FDA, July 1993 ».
  • 64. Qualification équipement Validation des procédés • Analytiques • Nettoyage • Process Validation Basée sur l’attendu Basée sur l’espérance! On ne peut pas valider un procédé sans qualifier les équipements, par contre je peut qualifier un équipement sans l’inclure dans une validation et sans valider un procédé derrière La différence entre qualification et validation
  • 65. VALIDATION DE NETTOYAGE: PRÉ- REQUIS  Existence d’un système de management qualité  Analyser la nature, l’origines des contaminants potentiels et le mode de transmission.  Qualification des équipements, du local, des UTA et formation des opérateurs sur les instructions de travail.  Choix des méthodes de prélèvement, d’extraction et d’analyse  Rédaction du protocole de validation de nettoyage
  • 66. APPROCHE MATRICIELLE  Regroupement scientifiquement justifié des produits et des équipements, dans le but de valider un nombre restreint de combinaisons Equipement/Produit/Procédés de nettoyage dites Worst Case  Les autres combinaisons étant co-validées Grouping Equipement Produits Worst case(s) par groupe
  • 67. REGROUPEMENTS ÉQUIPEMENTS  Pour les équipements dédiés: Positionnement par rapport: • Produits de dégradation • Agent de nettoyage • Microbiologie  Pour les équipements multi-produits: • Equipements identiques/similaires • Equivalence fonctionnelle
  • 68. REGROUPEMENTS PRODUITS Positionnement par rapport: • La nettoyabilité • La toxicité • La dose thérapeutique minimale • Criticité du process • Fréquence de fabrication • Solubilité
  • 69. ETAPES DE LA VALIDATION:  Qualification de l’installation QI : Garantir l’adéquation et la bonne installation de la zone de travail; appareils, équipements, accessoires ainsi que l’environnement. (éclairage, air comprimé, zones bien définies pour chaque poste de travail…)  Qualification opérationnel QO : Vérifier si tous les appareils, équipements et accessoires sont fonctionnels et qualifiés. (qualité de l’eau, compatibilité des détergents, EPI…)  Qualification des performances QP : Apporter la preuve que le nettoyage manuel permet d’obtenir de manière reproductible des équipements nettoyés conformément aux instruction de travail.
  • 70. CRITÈRES D’ACCEPTATION o Visuel : indispensable simple et rapide : Propre et sec o Microbiologique : par écouvillonnage : Dénombrements-germes spécifiés o Chimique : par bandelette ou essais chimiques : Traces de détergent et substances oxydables Test rapide de détection de traces du détergent avec des bandelettes à usage unique et interprétation facile des résultats par virage coloré basé sur la variation du pH. o Physique: Limite des traces du contaminant déterminés par calcul scientifique
  • 71. TYPES DE VÉRIFICATION DE L’EFFICACITÉ DU PLAN DE NETTOYAGE Visuel SwabEau de rinçage
  • 72. CONDITIONS DE PRÉLÈVEMENT  Limiter la contamination:  Utilisation de matériel adapté  Port de gants et de masque  Prélèvements effectués par des opérateurs formés  Sur des équipements propres et sec  Assurer la traçabilité des résultats afin de pouvoir suivre l’évolution des résultats dans le temps, et ainsi pouvoir corriger le plan de nettoyage/désinfection si nécessaire, les contrôles doivent être effectués de façon reproductible
  • 73. MAINTIEN DE L’ÉTAT VALIDÉ Validation-Suivi du nettoyage Essais préliminaires Qualification des équipements Historique (problèmes de nettoyabilité) Analyse de Risques/ Analyse de criticité Essais labo 1. Validation 2. Monitoring 3. Traçabilité Change control Revue périodique Revalidation périodique
  • 74. QUALITY BY DESIGN « Il est important de reconnaitre que la qualité ne peut pas être testée à l’intérieur du produit: la qualité devrait être construite dans le produit via sa conception » ICH Q8A

Notes de l'éditeur

  1. Prélavage: pour enlever les souillures superficielles Lavage: avec l’eau chaude , détergent… Rinçage : avec l’eau purifiée pour éliminer l’agent de nettoyage chargé de salissure Séchage: réduire les risques de contamination microbiologique Désinfection: maitrise de la bio charge et permet d’augmenter la durée de stockage Protection : emballage + étiquetage
  2. Prélavage: pour enlever les souillures superficielles Lavage: avec l’eau chaude , détergent… Rinçage : avec l’eau purifiée pour éliminer l’agent de nettoyage chargé de salissure Séchage: réduire les risques de contamination microbiologique Désinfection: maitrise de la bio charge et permet d’augmenter la durée de stockage Protection : emballage + étiquetage
  3. Prélavage: pour enlever les souillures superficielles Lavage: avec l’eau chaude , détergent… Rinçage : avec l’eau purifiée pour éliminer l’agent de nettoyage chargé de salissure Séchage: réduire les risques de contamination microbiologique Désinfection: maitrise de la bio charge et permet d’augmenter la durée de stockage Protection : emballage + étiquetage