SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  4
Télécharger pour lire hors ligne
Edito | WƌĠƐĞŶƚĂƟŽŶĚĞů͛ĂƐƐŽĐŝĂƟŽŶ |dƌĂǀĂƵdžĚĞƌĞͲĞŶŐŝŶĞĞƌŝŶŐĚƵŝƉůƀŵĞĚĞĐĂĚƌĞĚĞƐĂŶƚĠ| ĂƌĞůĂƟŽŶĂƵƚƌĂǀĂŝůĞƚƐŽŶĠǀŽůƵƟŽŶ|WŽƵƌƋ 
La relation au travail 
et son évolution 
21ème Journée Nationale des Cadres de Santé, Lyon, 12 octobre 2012 
1. Une tension constitutive de l’expérience du travail 
6 Travailler correctement implique (à tout niveau 
hiérarchique) 
de prendre en considération tout un ensemble de 
particularités que la hiérarchie n’est pas en mesure 
de percevoir, 
d’affronter une quantité de dilemmes éthiques qui 
ne sont pas réglés par les consignes, de mobiliser 
ses compétences, sa sensibilité et ses valeurs, 
d’af1rmer sa responsabilité sur un fragment du 
monde. 
2. Intensi8cation : individualisation du con:it 
8 ANCIM N° 41 | Déc 2012 
6 Le souci du supérieur : l’ef1cacité économique. 
L’excellence, c’est « le juste nécessaire ». 
« La qualité pour le marché dans le temps du marché » 
Exemple : instruction aux agents dans un centre d’appel. 
«La conception du métier de conseiller et les critères 
d’évaluation de la qualité du travail ont changé : les 
agents doivent s’efforcer de passer d’une conception 
individuelle (le client que j’ai en ligne est satisfait) à une 
conception au niveau de l’entreprise (l’ensemble des 
clients appelant le service sont satisfaits)». 
6 La pression impose de se focaliser sur les objectifs 
que l’on juge prioritaires. 
6 Partout, travailler, c’est trier dans l’ensemble des 
choses qu’il faudrait faire. 
6 Réduction des espaces permettant d’arbitrer 
collectivement. 
6 Individualisation du rapport au travail. 
6 Multiplicité conictuelle des critères de tri. 
Exigence de discussion sur le travail. 
3. Un problème central : l’obscurité de l’activité 
La base fondamentale des cliniques du travail. 
Obscurité 1 
L’action n’est pas l’application d’une idée. 
6 L’expérience princeps : B. Libet. 
6 Expérience reprise de nombreuses fois. 
6 Tâche : 
appuyer sur un bouton à un moment librement 
choisi (free will) en regardant une horloge. 
donner la position de l’horloge au moment de la 
décision. 
6 Résultat : 
Le moment de la décision est précédé par un 
processus de préparation non conscient. 
6 Le processus débute avec une activation du 
cortex préfrontal (intégration de l’expérience), et du 
cortex pariétal (production du modèle interne du 
mouvement et conscience du corps). 
6 L’intention inconsciente produit une activation du 
système moteur : apparition du potentiel de 
préparation, 1000 à 1500 millisecondes avant la 
réponse motrice. 
6 Le potentiel de préparation se latéralise en fonction 
du côté du mouvement, 800 millisecondes avant la 
contraction musculaire. 
6 L’intention consciente émerge 250 millisecondes 
avant le déclenchement du geste. 
6 En cas d’urgence, ce dispositif est court-circuité 
par un système sous-cortical plus rapide dans lequel 
l’amygdale joue un rôle déterminant. 
La décision d’agir n’est pas cause de l’action 
ANCIM 41.indd 8 24/12/2012 12:01:16
ŽůƵƟŽŶ|WŽƵƌƋƵŽŝƵŶĞŝŶƐƟƚƵƟŽŶŽƌĚŝŶĂůĞ͍|WƵďůŝĐĂƟŽŶƐ| WƌŽŐƌĂŵŵĞĚĞƐũŽƵƌŶĠĞƐĚĞů͛ĂƐƐŽĐŝĂƟŽŶͨŽƌŵĂƟĐ^ĂŶƚĠͩ |ƵůůĞƟŶĚ͛ĂĚŚĠƐŝŽŶ | 
ANCIM N° 41 | Déc 2012 9 
Obscurité 2 
Les éléments de la situation qui sollicitent les dis-positions 
à l’action ne sont qu’en partie conscients 
6 L’exemple de la « vision aveugle » (Larry Weiskrantz). 
6 Patient porteur d’une lésion de son cortex visuel d’un 
côté. 
6 Tâche : atteindre un signal lumineux chaque fois qu’il 
apparaît . 
6 Résultat : pointages correctement dirigés, y compris 
dans la partie « aveugle » de son champ visuel. 
La perception pour la conscience n’est pas la 
perception pour l’action. 
Illusion décrite par Titchener 
Tâche : saisir un des deux cercles entre le pouce et l’index. 
Résultat : l’écart des doigts avant la saisie corres-pond 
à la taille réelle du cercle à saisir et non à sa taille 
apparente. 
(Agliotti S., De Souza J.F.X., Goodale M.A., 1995) 
L’action ne tient pas compte des informations 
données par la perception consciente. 
6 Des stimuli évoquant des enjeux sociaux orientent 
vers certaines modalités d’action… 
6 … sans que le sujet ait conscience que ces 
signaux influencent sur son comportement. 
6 Idem en cas de présentation subliminale 
Le sujet n’a qu’une conscience très partielle de 
ce qui le conduit à sélectionner et à maintenir 
le but sur lequel il est engagé. 
Importance de l’émotion 
6 Damasio et coll. : sujet coupé de ses mémoires 
émotionnelles (lésions préfrontales) : les règles 
de compor tement pour tant par fai tement 
connues ne sont pas activées. 
6 Démonstration inverse avec sujet sain : les 
mémoires émotionnelles permettent d’activer 
les comportements pertinents alors que les 
règles ne sont pas encore comprises (Deciding 
Adv a n t a g e o u s l y Be f o re Kn owi n g t h e 
Advantageous Strategy). 
La capacité d’intégration du cerveau est très 
supérieure à celle de la ré?exion consciente 
Obscurité 3 
Le déroulement de l’action échappe en grande 
partie à la conscience 
6 La mémoire procédurale, les ganglions de la base, le 
striatum : montrer plutôt qu’expliquer. 
6 Le cerveau efface une partie des informations 
sensorielles émanant du mouvement en cours : 
copie d’efférence et fonctionnement en feed-forward 
(Von Holtz). 
Nous sommes beaucoup plus conscients de ce 
qui se passe mal que de ce qui se passe bien. 
4. Activité et expression langagière : deux niveaux 
6 La subjectivité : le retour réMexif, « Qu’ai-je fait ? ». 
6 Caractère manifeste de l’erreur et de l’échec. 
6 Obscurité des dimensions positives. 
6 Une élaboration nécessaire : confrontation à 
l’expérience d’autrui. Correction, enrichissement. 
6 La discussion mobi l ise des processus 
sensorimoteurs. 
A la prochaine occasion, l’activité portera la trace 
de cette réMexion. structurellement distincts. 
6 A défaut : vulnérabilité, repli. 
5. Faute d’espaces d’élaboration, des con?its sans issue 
6 Norme formelle contre mode d’engagement de la 
personnalité. 
La relation est vécue sur le mode persécutoire. 
6 Succès du harcèlement moral. 
6 Des explications plaquées qui n’ouvrent pas de 
perspective d’action. 
6 Chronicité, perturbation de l’hippocampe, tendance 
à la surgénéralisation, spirale dépressogène. 
ANCIM 41.indd 9 24/12/2012 12:01:16
Edito | WƌĠƐĞŶƚĂƟŽŶĚĞů͛ĂƐƐŽĐŝĂƟŽŶ |dƌĂǀĂƵdžĚĞƌĞͲĞŶŐŝŶĞĞƌŝŶŐĚƵŝƉůƀŵĞĚĞĐĂĚƌĞĚĞƐĂŶƚĠ| ĂƌĞůĂƟŽŶĂƵƚƌĂǀĂŝůĞƚƐŽŶĠǀŽůƵƟŽŶ|WŽƵƌƋ 
10 ANCIM N° 41 | Déc 2012 
Régulation des réactions biologiques au stress 
Hypothalamus 
ACTH 
En situation de stress chronique 
Système 
Sympathique 
Médullo-surrénale 
Hypophyse 
Cortico-surrénale 
Hippocampe 
CRH 
Catécholamines Cortisol 
Feed-back 
freinateur 
- 
Hypothalamus 
Système 
Sympathique 
Médullo-surrénale 
Hypophyse 
ACTH 
Cortico-surrénale 
Hippocampe 
CRH 
Catécholamines Cortisol 
- 
Hyperactivité de 
l’axe corticotrope 
6 Perturbation de la mémoire épisodique. 
6 Dif+culté à contextualiser. 
6 Tendance à la sur-généralisation. 
6 Réduction de la capacité à penser le con2it. 
6 Spirale dépressogène. 
ANCIM 41.indd 10 24/12/2012 12:01:17
ŽůƵƟŽŶ|WŽƵƌƋƵŽŝƵŶĞŝŶƐƟƚƵƟŽŶŽƌĚŝŶĂůĞ͍|WƵďůŝĐĂƟŽŶƐ| WƌŽŐƌĂŵŵĞĚĞƐũŽƵƌŶĠĞƐĚĞů͛ĂƐƐŽĐŝĂƟŽŶͨŽƌŵĂƟĐ^ĂŶƚĠͩ |ƵůůĞƟŶĚ͛ĂĚŚĠƐŝŽŶ | 
7. Leçons des recherches-actions sur le travail des représentants du personnel 
ANCIM N° 41 | Déc 2012 11 
6. L’impasse : encourager, accompagner la surgénéralisation 
Un conit hors contexte entre deux personnes. 
EGO 
Discours victimologiques d’inspiration psychanaly-tique, 
EGO 
AUTRUI 
AUTRUI ?!!? 
politique, ou autre… 
Assistance à l’élaboration : recontextualisation 
Objet(s) 
Les évènements localisables en temps et en lieu, 
Les objets du conit, les enjeux. 
Pourquoi, à tel moment, alors que le chef attendait A, 
était-il important pour la personne de faire A’ ou B ? 
Des orientations différentes, mais répondant néan-moins 
à des sollicitations réelles de la situation. 
La qualité du point de vue du chef 
La qualité du point de vue du sujet 
6 Devoir expliquer l’évènement conduit le salarié 
À répondre à des questions qu’il ne s’était pas 
posées, 
À dire des choses qu’il n’avait jamais dites 
auparavant, 
À penser des choses qu’il n’avait jamais pensées. 
Une double nécessité : 
1 - Reconstruire des espaces d’expression et d’élabora-tion 
sur le travail. 
2 - Se doter de capacités d’animation qui permettent de 
sortir des discours convenus et de serrer au plus près 
les dilemmes et contradictions de l’activité. 
6 Enquête syndicale : à partir de tout motif de conit 
(plainte individuelle, souci des militants, expertise 
CHSCT, avis du médecin du travail, …) . 
6 Non pas expliquer aux salariés mais apprendre des 
salariés, au plus près des situations de travail. 
6 Trois principes : 
Passer systématiquement des discours généraux 
aux évènements localisables en temps et en lieu et 
pousser l’explicitation. 
Soumettre les constats à la discussion collective. 
Prêter attention aux points de vue divergents ou 
minoritaires (au départ, les avancées sont toujours 
minoritaires). 
Des espaces d’élaboration avant les espaces 
de discussion avec la hiérarchie 
Un certain nombre de textes sur la santé au travail sont disponibles sur le site 
http://philippe.davezies.free.fr 
Philippe DAVEZIES 
Enseignant-chercheur en médecine et santé au travail 
Université Claude Bernard Lyon 1 
ANCIM 41.indd 11 24/12/2012 12:01:17

Contenu connexe

En vedette

Serena SBM Connector for Microsoft SharePoint
Serena SBM Connector for Microsoft SharePointSerena SBM Connector for Microsoft SharePoint
Serena SBM Connector for Microsoft SharePointRodrigo Ponce
 
Astronomia De La Religion
Astronomia De La ReligionAstronomia De La Religion
Astronomia De La Religionguestca38365f
 
2013session5 1
2013session5 12013session5 1
2013session5 1acvq
 
Direccionamiento Estrategico[1]
Direccionamiento Estrategico[1]Direccionamiento Estrategico[1]
Direccionamiento Estrategico[1]HERMES YAMIL
 
Cas clinique enoncé 1 rédigé par cnerm
Cas clinique   enoncé 1 rédigé par cnermCas clinique   enoncé 1 rédigé par cnerm
Cas clinique enoncé 1 rédigé par cnermRéseau Pro Santé
 
Handicap souffrance au travail.
Handicap souffrance au travail.Handicap souffrance au travail.
Handicap souffrance au travail.Réseau Pro Santé
 
Importation voiture américaine
Importation voiture américaineImportation voiture américaine
Importation voiture américaineMister Deals
 
Méditations et réflexions éparses
Méditations et réflexions éparsesMéditations et réflexions éparses
Méditations et réflexions éparsesabdelmalek aghzaf
 
Estrategias del oceano azul on line
Estrategias del oceano azul on lineEstrategias del oceano azul on line
Estrategias del oceano azul on lineRitch Dávila
 
Bornes connectées pour événements
Bornes connectées pour événementsBornes connectées pour événements
Bornes connectées pour événementsheadoo
 
Acuerdo antonio narino
Acuerdo antonio narinoAcuerdo antonio narino
Acuerdo antonio narinoSomos Más
 
Synthèse du "Plan d'investissement pour l'Europe" présenté par la Commission ...
Synthèse du "Plan d'investissement pour l'Europe" présenté par la Commission ...Synthèse du "Plan d'investissement pour l'Europe" présenté par la Commission ...
Synthèse du "Plan d'investissement pour l'Europe" présenté par la Commission ...Florence Hennart
 
La recherche documentaire en études cinématographiques
La recherche documentaire en études cinématographiquesLa recherche documentaire en études cinématographiques
La recherche documentaire en études cinématographiquesCatherine Bernier
 
6 familles de salariés difficiles à gérer
6 familles de salariés difficiles à gérer6 familles de salariés difficiles à gérer
6 familles de salariés difficiles à gérerolivier2466
 

En vedette (20)

Pi3 7538
Pi3 7538Pi3 7538
Pi3 7538
 
Serena SBM Connector for Microsoft SharePoint
Serena SBM Connector for Microsoft SharePointSerena SBM Connector for Microsoft SharePoint
Serena SBM Connector for Microsoft SharePoint
 
Astronomia De La Religion
Astronomia De La ReligionAstronomia De La Religion
Astronomia De La Religion
 
20101201 across evia
20101201 across evia20101201 across evia
20101201 across evia
 
Question 7
Question 7Question 7
Question 7
 
2013session5 1
2013session5 12013session5 1
2013session5 1
 
P nuc
P nucP nuc
P nuc
 
Direccionamiento Estrategico[1]
Direccionamiento Estrategico[1]Direccionamiento Estrategico[1]
Direccionamiento Estrategico[1]
 
Ma ville ma région
Ma ville ma régionMa ville ma région
Ma ville ma région
 
Cas clinique enoncé 1 rédigé par cnerm
Cas clinique   enoncé 1 rédigé par cnermCas clinique   enoncé 1 rédigé par cnerm
Cas clinique enoncé 1 rédigé par cnerm
 
Handicap souffrance au travail.
Handicap souffrance au travail.Handicap souffrance au travail.
Handicap souffrance au travail.
 
Importation voiture américaine
Importation voiture américaineImportation voiture américaine
Importation voiture américaine
 
Méditations et réflexions éparses
Méditations et réflexions éparsesMéditations et réflexions éparses
Méditations et réflexions éparses
 
Software de aplicación
Software de aplicaciónSoftware de aplicación
Software de aplicación
 
Estrategias del oceano azul on line
Estrategias del oceano azul on lineEstrategias del oceano azul on line
Estrategias del oceano azul on line
 
Bornes connectées pour événements
Bornes connectées pour événementsBornes connectées pour événements
Bornes connectées pour événements
 
Acuerdo antonio narino
Acuerdo antonio narinoAcuerdo antonio narino
Acuerdo antonio narino
 
Synthèse du "Plan d'investissement pour l'Europe" présenté par la Commission ...
Synthèse du "Plan d'investissement pour l'Europe" présenté par la Commission ...Synthèse du "Plan d'investissement pour l'Europe" présenté par la Commission ...
Synthèse du "Plan d'investissement pour l'Europe" présenté par la Commission ...
 
La recherche documentaire en études cinématographiques
La recherche documentaire en études cinématographiquesLa recherche documentaire en études cinématographiques
La recherche documentaire en études cinématographiques
 
6 familles de salariés difficiles à gérer
6 familles de salariés difficiles à gérer6 familles de salariés difficiles à gérer
6 familles de salariés difficiles à gérer
 

Similaire à La relation au travail et son évolution.

Neurosciences et pédagogie meetup
Neurosciences et pédagogie meetupNeurosciences et pédagogie meetup
Neurosciences et pédagogie meetupJérôme Bocquet
 
Conférence-atelier : Transformer les modèles mentaux pour mobiliser le collectif
Conférence-atelier : Transformer les modèles mentaux pour mobiliser le collectifConférence-atelier : Transformer les modèles mentaux pour mobiliser le collectif
Conférence-atelier : Transformer les modèles mentaux pour mobiliser le collectifnous sommes vivants
 
Fr management par_intention_next_gensummit
Fr management par_intention_next_gensummitFr management par_intention_next_gensummit
Fr management par_intention_next_gensummitSamuel RETIERE
 
Agile Pays Basque 2017 : Parcequ'on ne change pas une culture comme on change...
Agile Pays Basque 2017 : Parcequ'on ne change pas une culture comme on change...Agile Pays Basque 2017 : Parcequ'on ne change pas une culture comme on change...
Agile Pays Basque 2017 : Parcequ'on ne change pas une culture comme on change...Francois Salazar
 
Les Fonctions Exécutives2
Les Fonctions Exécutives2Les Fonctions Exécutives2
Les Fonctions Exécutives2isabellegosselin
 
Caisse à outils coaching actual
Caisse à outils coaching actualCaisse à outils coaching actual
Caisse à outils coaching actualChantal Feldman
 
Pdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGI
Pdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGIPdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGI
Pdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGINeurocoach
 
Proposition de libération des potentiels des dirigeants et manager
Proposition de libération des potentiels des dirigeants et managerProposition de libération des potentiels des dirigeants et manager
Proposition de libération des potentiels des dirigeants et managerGonzague Guespereau
 
Le neuromarketing
Le neuromarketingLe neuromarketing
Le neuromarketingKevin Nori
 
Formuler son objectif, l'évaluer et tracer le plan d'action optimal: Un trava...
Formuler son objectif, l'évaluer et tracer le plan d'action optimal: Un trava...Formuler son objectif, l'évaluer et tracer le plan d'action optimal: Un trava...
Formuler son objectif, l'évaluer et tracer le plan d'action optimal: Un trava...Fabrice Bronsart
 
Co7 la perception et l attribution
Co7 la perception et l attributionCo7 la perception et l attribution
Co7 la perception et l attributionNura93
 
Le facteur humain sonne toujours 2 fois
Le facteur humain sonne toujours 2 foisLe facteur humain sonne toujours 2 fois
Le facteur humain sonne toujours 2 foisChristophe Keromen
 
MethodesCreativesDivergences.pptx
MethodesCreativesDivergences.pptxMethodesCreativesDivergences.pptx
MethodesCreativesDivergences.pptxRachelDUBOIS8
 
Flow midis management_26_fev
Flow midis management_26_fevFlow midis management_26_fev
Flow midis management_26_fevFabrice De Zanet
 
Web-Conférence "Le Kaizen et la conduite du changement"
Web-Conférence "Le Kaizen et la conduite du changement"Web-Conférence "Le Kaizen et la conduite du changement"
Web-Conférence "Le Kaizen et la conduite du changement"XL Groupe
 
Motiver et Gérer un groupe de demandeurs d'emploi
Motiver et Gérer un groupe de demandeurs d'emploiMotiver et Gérer un groupe de demandeurs d'emploi
Motiver et Gérer un groupe de demandeurs d'emploiREALIZ
 
Bonheur au Travail : Outils et Bonnes Pratiques
Bonheur au Travail : Outils et Bonnes PratiquesBonheur au Travail : Outils et Bonnes Pratiques
Bonheur au Travail : Outils et Bonnes PratiquesHR SCOPE
 

Similaire à La relation au travail et son évolution. (20)

Neurosciences et pédagogie meetup
Neurosciences et pédagogie meetupNeurosciences et pédagogie meetup
Neurosciences et pédagogie meetup
 
Conférence-atelier : Transformer les modèles mentaux pour mobiliser le collectif
Conférence-atelier : Transformer les modèles mentaux pour mobiliser le collectifConférence-atelier : Transformer les modèles mentaux pour mobiliser le collectif
Conférence-atelier : Transformer les modèles mentaux pour mobiliser le collectif
 
Fr management par_intention_next_gensummit
Fr management par_intention_next_gensummitFr management par_intention_next_gensummit
Fr management par_intention_next_gensummit
 
Agile Pays Basque 2017 : Parcequ'on ne change pas une culture comme on change...
Agile Pays Basque 2017 : Parcequ'on ne change pas une culture comme on change...Agile Pays Basque 2017 : Parcequ'on ne change pas une culture comme on change...
Agile Pays Basque 2017 : Parcequ'on ne change pas une culture comme on change...
 
Les Fonctions Exécutives2
Les Fonctions Exécutives2Les Fonctions Exécutives2
Les Fonctions Exécutives2
 
Caisse à outils coaching actual
Caisse à outils coaching actualCaisse à outils coaching actual
Caisse à outils coaching actual
 
Pdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGI
Pdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGIPdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGI
Pdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGI
 
Proposition de libération des potentiels des dirigeants et manager
Proposition de libération des potentiels des dirigeants et managerProposition de libération des potentiels des dirigeants et manager
Proposition de libération des potentiels des dirigeants et manager
 
Le neuromarketing
Le neuromarketingLe neuromarketing
Le neuromarketing
 
Conscience l2
Conscience l2Conscience l2
Conscience l2
 
Neuroscience et bonheur au travail
Neuroscience et bonheur au travailNeuroscience et bonheur au travail
Neuroscience et bonheur au travail
 
Formuler son objectif, l'évaluer et tracer le plan d'action optimal: Un trava...
Formuler son objectif, l'évaluer et tracer le plan d'action optimal: Un trava...Formuler son objectif, l'évaluer et tracer le plan d'action optimal: Un trava...
Formuler son objectif, l'évaluer et tracer le plan d'action optimal: Un trava...
 
Co7 la perception et l attribution
Co7 la perception et l attributionCo7 la perception et l attribution
Co7 la perception et l attribution
 
Le facteur humain sonne toujours 2 fois
Le facteur humain sonne toujours 2 foisLe facteur humain sonne toujours 2 fois
Le facteur humain sonne toujours 2 fois
 
Neurosciences
NeurosciencesNeurosciences
Neurosciences
 
MethodesCreativesDivergences.pptx
MethodesCreativesDivergences.pptxMethodesCreativesDivergences.pptx
MethodesCreativesDivergences.pptx
 
Flow midis management_26_fev
Flow midis management_26_fevFlow midis management_26_fev
Flow midis management_26_fev
 
Web-Conférence "Le Kaizen et la conduite du changement"
Web-Conférence "Le Kaizen et la conduite du changement"Web-Conférence "Le Kaizen et la conduite du changement"
Web-Conférence "Le Kaizen et la conduite du changement"
 
Motiver et Gérer un groupe de demandeurs d'emploi
Motiver et Gérer un groupe de demandeurs d'emploiMotiver et Gérer un groupe de demandeurs d'emploi
Motiver et Gérer un groupe de demandeurs d'emploi
 
Bonheur au Travail : Outils et Bonnes Pratiques
Bonheur au Travail : Outils et Bonnes PratiquesBonheur au Travail : Outils et Bonnes Pratiques
Bonheur au Travail : Outils et Bonnes Pratiques
 

La relation au travail et son évolution.

  • 1. Edito | WƌĠƐĞŶƚĂƟŽŶĚĞů͛ĂƐƐŽĐŝĂƟŽŶ |dƌĂǀĂƵdžĚĞƌĞͲĞŶŐŝŶĞĞƌŝŶŐĚƵŝƉůƀŵĞĚĞĐĂĚƌĞĚĞƐĂŶƚĠ| ĂƌĞůĂƟŽŶĂƵƚƌĂǀĂŝůĞƚƐŽŶĠǀŽůƵƟŽŶ|WŽƵƌƋ La relation au travail et son évolution 21ème Journée Nationale des Cadres de Santé, Lyon, 12 octobre 2012 1. Une tension constitutive de l’expérience du travail 6 Travailler correctement implique (à tout niveau hiérarchique) de prendre en considération tout un ensemble de particularités que la hiérarchie n’est pas en mesure de percevoir, d’affronter une quantité de dilemmes éthiques qui ne sont pas réglés par les consignes, de mobiliser ses compétences, sa sensibilité et ses valeurs, d’af1rmer sa responsabilité sur un fragment du monde. 2. Intensi8cation : individualisation du con:it 8 ANCIM N° 41 | Déc 2012 6 Le souci du supérieur : l’ef1cacité économique. L’excellence, c’est « le juste nécessaire ». « La qualité pour le marché dans le temps du marché » Exemple : instruction aux agents dans un centre d’appel. «La conception du métier de conseiller et les critères d’évaluation de la qualité du travail ont changé : les agents doivent s’efforcer de passer d’une conception individuelle (le client que j’ai en ligne est satisfait) à une conception au niveau de l’entreprise (l’ensemble des clients appelant le service sont satisfaits)». 6 La pression impose de se focaliser sur les objectifs que l’on juge prioritaires. 6 Partout, travailler, c’est trier dans l’ensemble des choses qu’il faudrait faire. 6 Réduction des espaces permettant d’arbitrer collectivement. 6 Individualisation du rapport au travail. 6 Multiplicité conictuelle des critères de tri. Exigence de discussion sur le travail. 3. Un problème central : l’obscurité de l’activité La base fondamentale des cliniques du travail. Obscurité 1 L’action n’est pas l’application d’une idée. 6 L’expérience princeps : B. Libet. 6 Expérience reprise de nombreuses fois. 6 Tâche : appuyer sur un bouton à un moment librement choisi (free will) en regardant une horloge. donner la position de l’horloge au moment de la décision. 6 Résultat : Le moment de la décision est précédé par un processus de préparation non conscient. 6 Le processus débute avec une activation du cortex préfrontal (intégration de l’expérience), et du cortex pariétal (production du modèle interne du mouvement et conscience du corps). 6 L’intention inconsciente produit une activation du système moteur : apparition du potentiel de préparation, 1000 à 1500 millisecondes avant la réponse motrice. 6 Le potentiel de préparation se latéralise en fonction du côté du mouvement, 800 millisecondes avant la contraction musculaire. 6 L’intention consciente émerge 250 millisecondes avant le déclenchement du geste. 6 En cas d’urgence, ce dispositif est court-circuité par un système sous-cortical plus rapide dans lequel l’amygdale joue un rôle déterminant. La décision d’agir n’est pas cause de l’action ANCIM 41.indd 8 24/12/2012 12:01:16
  • 2. ŽůƵƟŽŶ|WŽƵƌƋƵŽŝƵŶĞŝŶƐƟƚƵƟŽŶŽƌĚŝŶĂůĞ͍|WƵďůŝĐĂƟŽŶƐ| WƌŽŐƌĂŵŵĞĚĞƐũŽƵƌŶĠĞƐĚĞů͛ĂƐƐŽĐŝĂƟŽŶͨŽƌŵĂƟĐ^ĂŶƚĠͩ |ƵůůĞƟŶĚ͛ĂĚŚĠƐŝŽŶ | ANCIM N° 41 | Déc 2012 9 Obscurité 2 Les éléments de la situation qui sollicitent les dis-positions à l’action ne sont qu’en partie conscients 6 L’exemple de la « vision aveugle » (Larry Weiskrantz). 6 Patient porteur d’une lésion de son cortex visuel d’un côté. 6 Tâche : atteindre un signal lumineux chaque fois qu’il apparaît . 6 Résultat : pointages correctement dirigés, y compris dans la partie « aveugle » de son champ visuel. La perception pour la conscience n’est pas la perception pour l’action. Illusion décrite par Titchener Tâche : saisir un des deux cercles entre le pouce et l’index. Résultat : l’écart des doigts avant la saisie corres-pond à la taille réelle du cercle à saisir et non à sa taille apparente. (Agliotti S., De Souza J.F.X., Goodale M.A., 1995) L’action ne tient pas compte des informations données par la perception consciente. 6 Des stimuli évoquant des enjeux sociaux orientent vers certaines modalités d’action… 6 … sans que le sujet ait conscience que ces signaux influencent sur son comportement. 6 Idem en cas de présentation subliminale Le sujet n’a qu’une conscience très partielle de ce qui le conduit à sélectionner et à maintenir le but sur lequel il est engagé. Importance de l’émotion 6 Damasio et coll. : sujet coupé de ses mémoires émotionnelles (lésions préfrontales) : les règles de compor tement pour tant par fai tement connues ne sont pas activées. 6 Démonstration inverse avec sujet sain : les mémoires émotionnelles permettent d’activer les comportements pertinents alors que les règles ne sont pas encore comprises (Deciding Adv a n t a g e o u s l y Be f o re Kn owi n g t h e Advantageous Strategy). La capacité d’intégration du cerveau est très supérieure à celle de la ré?exion consciente Obscurité 3 Le déroulement de l’action échappe en grande partie à la conscience 6 La mémoire procédurale, les ganglions de la base, le striatum : montrer plutôt qu’expliquer. 6 Le cerveau efface une partie des informations sensorielles émanant du mouvement en cours : copie d’efférence et fonctionnement en feed-forward (Von Holtz). Nous sommes beaucoup plus conscients de ce qui se passe mal que de ce qui se passe bien. 4. Activité et expression langagière : deux niveaux 6 La subjectivité : le retour réMexif, « Qu’ai-je fait ? ». 6 Caractère manifeste de l’erreur et de l’échec. 6 Obscurité des dimensions positives. 6 Une élaboration nécessaire : confrontation à l’expérience d’autrui. Correction, enrichissement. 6 La discussion mobi l ise des processus sensorimoteurs. A la prochaine occasion, l’activité portera la trace de cette réMexion. structurellement distincts. 6 A défaut : vulnérabilité, repli. 5. Faute d’espaces d’élaboration, des con?its sans issue 6 Norme formelle contre mode d’engagement de la personnalité. La relation est vécue sur le mode persécutoire. 6 Succès du harcèlement moral. 6 Des explications plaquées qui n’ouvrent pas de perspective d’action. 6 Chronicité, perturbation de l’hippocampe, tendance à la surgénéralisation, spirale dépressogène. ANCIM 41.indd 9 24/12/2012 12:01:16
  • 3. Edito | WƌĠƐĞŶƚĂƟŽŶĚĞů͛ĂƐƐŽĐŝĂƟŽŶ |dƌĂǀĂƵdžĚĞƌĞͲĞŶŐŝŶĞĞƌŝŶŐĚƵŝƉůƀŵĞĚĞĐĂĚƌĞĚĞƐĂŶƚĠ| ĂƌĞůĂƟŽŶĂƵƚƌĂǀĂŝůĞƚƐŽŶĠǀŽůƵƟŽŶ|WŽƵƌƋ 10 ANCIM N° 41 | Déc 2012 Régulation des réactions biologiques au stress Hypothalamus ACTH En situation de stress chronique Système Sympathique Médullo-surrénale Hypophyse Cortico-surrénale Hippocampe CRH Catécholamines Cortisol Feed-back freinateur - Hypothalamus Système Sympathique Médullo-surrénale Hypophyse ACTH Cortico-surrénale Hippocampe CRH Catécholamines Cortisol - Hyperactivité de l’axe corticotrope 6 Perturbation de la mémoire épisodique. 6 Dif+culté à contextualiser. 6 Tendance à la sur-généralisation. 6 Réduction de la capacité à penser le con2it. 6 Spirale dépressogène. ANCIM 41.indd 10 24/12/2012 12:01:17
  • 4. ŽůƵƟŽŶ|WŽƵƌƋƵŽŝƵŶĞŝŶƐƟƚƵƟŽŶŽƌĚŝŶĂůĞ͍|WƵďůŝĐĂƟŽŶƐ| WƌŽŐƌĂŵŵĞĚĞƐũŽƵƌŶĠĞƐĚĞů͛ĂƐƐŽĐŝĂƟŽŶͨŽƌŵĂƟĐ^ĂŶƚĠͩ |ƵůůĞƟŶĚ͛ĂĚŚĠƐŝŽŶ | 7. Leçons des recherches-actions sur le travail des représentants du personnel ANCIM N° 41 | Déc 2012 11 6. L’impasse : encourager, accompagner la surgénéralisation Un conit hors contexte entre deux personnes. EGO Discours victimologiques d’inspiration psychanaly-tique, EGO AUTRUI AUTRUI ?!!? politique, ou autre… Assistance à l’élaboration : recontextualisation Objet(s) Les évènements localisables en temps et en lieu, Les objets du conit, les enjeux. Pourquoi, à tel moment, alors que le chef attendait A, était-il important pour la personne de faire A’ ou B ? Des orientations différentes, mais répondant néan-moins à des sollicitations réelles de la situation. La qualité du point de vue du chef La qualité du point de vue du sujet 6 Devoir expliquer l’évènement conduit le salarié À répondre à des questions qu’il ne s’était pas posées, À dire des choses qu’il n’avait jamais dites auparavant, À penser des choses qu’il n’avait jamais pensées. Une double nécessité : 1 - Reconstruire des espaces d’expression et d’élabora-tion sur le travail. 2 - Se doter de capacités d’animation qui permettent de sortir des discours convenus et de serrer au plus près les dilemmes et contradictions de l’activité. 6 Enquête syndicale : à partir de tout motif de conit (plainte individuelle, souci des militants, expertise CHSCT, avis du médecin du travail, …) . 6 Non pas expliquer aux salariés mais apprendre des salariés, au plus près des situations de travail. 6 Trois principes : Passer systématiquement des discours généraux aux évènements localisables en temps et en lieu et pousser l’explicitation. Soumettre les constats à la discussion collective. Prêter attention aux points de vue divergents ou minoritaires (au départ, les avancées sont toujours minoritaires). Des espaces d’élaboration avant les espaces de discussion avec la hiérarchie Un certain nombre de textes sur la santé au travail sont disponibles sur le site http://philippe.davezies.free.fr Philippe DAVEZIES Enseignant-chercheur en médecine et santé au travail Université Claude Bernard Lyon 1 ANCIM 41.indd 11 24/12/2012 12:01:17