Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.
Informatique, Facebook, internet, Wikipédia, la culture à bon compte…la sensation de
fratrie et d'amis en prime.
A tous ce...
Il nous évite de cliquer sans avoir compris, il nous permet de franchir, l’espace d’un instant,
les barrières de la langue...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Chronique informatique facebook rëve ou dure réalité pierre ST Vincent.

373 vues

Publié le

Chronique informatique facebook rëve ou dure réalité

Publié dans : Formation
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Chronique informatique facebook rëve ou dure réalité pierre ST Vincent.

  1. 1. Informatique, Facebook, internet, Wikipédia, la culture à bon compte…la sensation de fratrie et d'amis en prime. A tous ceux qui ont franchis la barrière de leurs inhibitions (Vis-à-vis de ces outils fabuleux), j’adresse un salut amical, voire fraternel. Si l’on analyse la portée incroyable de ces outils pour les usagers accros, on s’aperçoit de l’incroyable somme de connaissances mises à dispositions. Chacun y trouve son compte ; ceux à la recherche d’amour, ceux à la recherche d’informations avant-gardistes, ceux qui aiment la découverte de la musique, ceux qui ont envies de s’exprimer, ceux qui lisent et découvrent des informations au fil de l’eau, ceux qui sont en mal de communication, de reconnaissances… Un monde de l’écrit de l’image, de l’audio, de la vidéo… Tous peuvent cohabiter, bien portant, handicapés…On peut choisir, jouer, échanger des choses sérieuses, des bêtises, provoquer des réactions, des émotions, ajuster son humeur aux informations qui circulent, transmuter des émotions tristes au travers de l’humour.. On peut rêver là ou la réalité s’arrête. Découvrir, se faire piéger, rebondir … Mais au dessus de tout, nous sommes légions et nos pensées qui s’entrecroisent dans cette toile sont diverses, sortent des sentiers battus… En une seule journée, vous avez une revue de presse fourni par nos amis « journalistes », le point des animaux malades, des amis des bêtes, des défenseurs des femmes contre la violence, la météo en image, des nouvelles des grands événements du monde… Souvent le passé et l’histoire nous rattrapent avec des citations qui nous interpellent, des commémorations de grands événements, des découvertes d’archéologies qui remettent toujours en cause les infos précédentes, les défenseurs d’idéaux politiques, les préparateurs d’avenir… Quelque fois une information discrète nous attire vers des notions qui ne vous étaient pas parvenues encore, à 60 ans… On découvre un monde sous de nouveaux jours si l’on engage une discussion et que l’on gratte un petit peu, si l’on réfléchit, si l’on engage sa propre analyse, si l’on attrape le sujet à bras le corps, si l’on s’amuse à flirter avec les limites de ce terrain de jeu immense qui nous ait donné, (jeunes, moyen âgés, adultes… plus vieux)… On élargit, on pousse, bien sûr si on le veut, les barrières qui nous entouraient… On échange des musiques qui nous font vibrer, des images qui nous glacent de terreur, nous empreignent de nostalgie, nous émerveillent, provoquent d’étranges onomatopées qui bien qu’apparaissant virtuelles sont bien réelles… Et les mots… Ceux qui viennent juste de sortir, pur jus de création instantanée… Ces mots peuvent blesser, déclencher des larmes.. Faire ressortir des maux, apaiser une détresse que l’on ressent… Pourtant il manque les expressions (émoticône) les sons d’une voix, la sincérité, les sourires… la spontanéité … Le fait d’écrire les mots, transcrivant la pensée, augmente le temps de réflexion, donnent aux phrases soit plus de piquant ou de portée, sont fidèles à la pensée mais ne dépasse jamais cette dernière, sont écrêtés, polis, lissés, ponctués… Avez-vous essayé Google translation… Fabuleux ! il élargit notre petit univers, nous éloigne de Babel…
  2. 2. Il nous évite de cliquer sans avoir compris, il nous permet de franchir, l’espace d’un instant, les barrières de la langue mais aussi cette muraille, paraissant tellement haute, des différences de cultures… Toutes les langues principales y sont représentées... Si vous connaissez l’anglais et si vous voulez traduire le plus fidèlement faites vos textes en Anglais et lorsqu’ils sont bons faites traduire par google… Ensuite franchissez vos propres murailles... Etes-vous conscient d’avoir un outil fabuleux dans lequel chacun trouve son compte ? Non, vous avez raison car tout peut exister sur Facebook, on montre des têtes coupées, on peut fomenter des complots, on peut découvrir, en grattant un peu, la lie de notre société, car cet outil reflète notre société, ses travers, ses défauts , ses vices… Quelques fois on me dit : les programmes à la télé sont stupides, abêtissent les hommes… Une solution simple. Zapper…Zappons… Il en est de même pour Facebook. Zapper si ce qui se passe vous déplait. Eliminer… Les pubs vous dérangent …zapper… Les enfants jouent en permanence… Qui en a la responsabilité ? Facebook !!! Evidemment non ! Je voulais arriver à une conclusion personnelle. Parmi vous heureusement beaucoup ont du travail, certains sont à la retraite (c’est mon cas, mais FB m’apporte l’occasion d’écrire de faire de l’humour, clairement j’en suis addict) .Le but n’est pas de montrer mon état de félicité par rapport aux choses que je fais mais bien de ressentir parfois, qu’entre nous, il y a beaucoup plus qu’une machine. Il y a de vrais sentiments qui s’établissent, de l’estime, de la camaraderie, du partage, parfois je voudrais passer au travers de l’écran pour rigoler avec vous , pour dire à certains mais regarde ce que j’ai écrit, je me marre…pour vous remonter le moral, pour franchir l’espace distance et temps… J’aimerais partir et organiser au point central de nos domiciles respectifs une fête pour souhaiter nos 6 mois, ou nos 12 mois de Facebook et d’amitié virtuelle… J’ai écrit ces 8 parties pour établir un lien et que chacun prenne conscience de la force de cet outil… Pour vous dire que tous mots sont sincères et qu’une véritable émotion me pince le cœur…Amicalement PSV.

×