SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  64
PHYSIOPATHOLOGIE
DE L’INFLAMMATION
Pr. BELMOKRE
cours 3eme année: pathologie et chirugie buccale
Année universitaire 2023 / 2024
Le plan
I-) INTRODUCTION – GENERALITES
II-) INTERET DE LA QUESTION
III-) LA REACTION INFLAMMATOIRE
IV-) LES ELEMENTS INTERVENANT DANS LA REACTION
INFLAMMATOIRE
V-) DESCRIPTION DE L’INFLAMMATION
VI-) SIGNES BIOLOGIQUES DE L’INFLAMMATION
VII-) VARIÉTÉS MORPHOLOGIQUES DES INFLAMMATIONS
CONCLUSION
I-) INTRODUCTION ET GENERALITES :
1-) DEFINITION :
l’inflammation est l’ensemble des réactions de
l’organisme :
 tissulaires et humorales
 locales et générales
à toute forme d’agression susceptible de perturber
son équilibre biologique.
Généralités et rappel
2-) DIFFERENTS TYPES D’AGRESSION :
2.1-) AGENTS PHYSIQUES
- traumatisme (coupure, piqûre, morsure)
-chaleur, froid
-radiations ionisantes
-électricité
2.2-) AGENTS CHIMIQUES :
-acides, bases
-venins (insectes, plantes)
-protéines étrangères
- corps figurés : exogènes (talc), endogènes
(cristaux d’acide urique)
2.3-) AGENTS BIOLOGIQUES :
-virus, bactérie, parasites
-altérations des propres tissus de l’organisme qui se
comportent alors comme des corps étrangers
lésions ischémiques, auto-anticorps.
3-) DISTINCTION ENTRE INFECTION ET
INFLAMMATION :
3.1-) l’infection : inflammation due à un agent pathogène
vivant (bactérie, virus, parasite)
3.2-) l’inflammation : représente la réponse à une
agression tissulaire en général
donc une réaction inflammatoire n’est pas forcement
synonyme d’infection.
4-) LIEU DE L’INFLAMMATION :
La réaction inflammatoire se déroule toujours
dans le tissu conjonctif
dont tous les éléments :
 substance fondamentale
 vaisseaux sanguins
 vaisseaux lymphatiques
 cellules
 fibres
joueraient un rôle dans l’inflammation.
II-) INTERET DE LA QUESTION :
 L’inflammation est un processus essentiel qui vise à
restaurer l’intégrité de l’organisme
 elle tend normalement à limiter et à réparer les effets
de l’agression
 cependant ces effets sont parfois nocifs.
III-) LA REACTION INFLAMMATOIRE
La réaction inflammatoire est déclenchée
par la reconnaissance de l’agent pathogène et la
lésion tissulaire
Rôles
Recrutement de molécules et de cellules
effectrices en renfort des macrophages
Constituer une barrière pour limiter l’extension
de l’infection
‣ Favoriser la réparation des tissus endommagés.
Signes caractéristiques
Douleur
 Rougeur
 Chaleur
Œdème
Deux types de réaction
inflammatoire en clinique
L’inflammation aiguë
L’inflammation chronique
inflammation
= Réaction à une agression :
Traumatique
Chimique
Infectieuse
Locale :
rougeur, chaleur, douleur
Générale :
fièvre +++
frissons, asthénie, anorexie
hypotension artérielle
le déclenchement de la RI dépend de signaux
destinés aux cellules du compartiment vasculaire
 leucocytes
 cellules endothéliales .
-ces signaux peuvent provenir de :
* l’agresseur lui même
( endotoxine bactérienne )
* être produite par les cellules agressées
(IL1, IL6, Interféron B ).
* être produite par les cellules
phagocytaires: cytokine .
-l’activation des cellules endothéliales est un
processus clé de l’inflammation aigue.
médiateu
rs
lipidiqu
es
LP
S
chimiokin
es
cytokine
s
Les bactéries en
se fixant aux
récepteurs des
macrophages
déclenchent la
libération :
cytokines (IL-6
et TNFα)
 médiateurs
lipidiques de
l’inflammation.
VI-) LES ELEMENT INTERVENANT
DANS LA REACTION
INFLAMMATOIRE :
Les éléments intervenant dans la réaction
inflammatoire sont de deux sortes :
 les éléments cellulaires
 les médiateurs humoraux.
1-) LES ELEMENTS CELLULAIRES :
1.1-) les cellules endothéliales :
cellules actives ,interviennent :
-la perméabilité des parois vasculaires .
-l’adhésion intercellulaire
jouent un rôle important dans les différentes
étapes de l’inflammation
- interviennent dans la réponse immune
(présentatrice Ag)
1-2) polynucléaires neutrophiles:
( microphages)
• Nés ds la moelle osseuse , ont une vie courte.
• MO:petites cellules, à noyau polylobé, leur
granules secretoires contiennent de nombreuses
enzymes ayant des propriétés
bactéricides(lysozyme,protéase,élastase…)
• Peuvent produire :
-Sces chimiotactiques(leucotriène,PAF)
• L’action bactéricide est facilitée par l’opsonisation
préalable
L’opsonisation=fixation de C et/ou Ig à la surface de
l’Ag
1.3-) les mastocytes- PN basophiles :
jouent un role majeur ds l’IFM, phagocytose et
éxocytose
Ce sont des médiateurs de l’allergie(asthme,rhinite
allergique.)
1.4-) les PN éosinophiles:
L’hyperéosinophilie
(parasitoses,réaction médicamenteuse…)
1.5-) les monocytes –macrophages:
Fonctions:-bactéricide et phagocytose
-lutte contre les parasites
-détersion des produits
dégradés,nécrosés (éboueur)
-régulation de la coagulation et la
fibrinolyse
-cell présentatrice de l’Ag
-activent les LB et LT
1.6-) les lymphocytes :
-les lymphocytes T : support de l’immunité cellulaire
ces T lymphocytes activés produisent de
nombreuses substances humorales
-les lymphocytes B : support de l’immunité humorale
1.7-) les fibroblastes :
ce sont des éléments constitutifs du tissu conjonctif,
capables d’assurer la synthèse de ses différents
constituants.
2-) LES MEDIATEURS CHIMIQUES DE
L’INFLAMMATION :
2.1)le système des kinines:
bradykinine, kallikreine
-vasodilatation
-augmentation de la perméabilité vasculaire
2.2)système de coagulation:
facteur de Hageman et plasmine interviennent dans la
vasodilatation et le chimiotactisme
2.3)les amines vaso-actives:
- histamine(plaquettes,mastocytes)
- Sérotonine
2.4)les composants des lysosome :
hydrolases neutres et acides
peptides basiques
25
Activation
cellulaire
histamine
mastocytes-basophiles
molécules toxiques
éosinophile
cytokines:TNF
mastocytes
enzymes
cellules phagocytaires
médiateurs libérés
PLC
exocytose des granules
translocation
prostaglandines
PGD2-E2
COX-2/1
tout type cellulaire
leucotriènes
LTB4-C4
5-LO
leucocytes
macrophages-mastocytes
méditeurs néoformés
PLA2
Acide Arachidonique
Activation cellulaire
selon la cellule
selon le signal
2.5)le système du complément:
système de défense anti-microbien,joue un rôle dans :
Cytolyse,
l’adhérence,l’opsonisation,
chimiotactisme
Facilite la phagocytose et stimule les macrophages
.
2.6) leucotriènes et prostaglandines :
Dérivés des lipides
l’histamine et la bradykinine libèrent les PG
endogènes
29
Chimiotactisme
Perméabilité
vasculaire
Contraction
des fibres
musculaires
Infiltration cellulaire
Oedème
Bronchoconstriction
Les leucotriènes : propriétés
LTB4
LTC4-D4
30
Les prostaglandines
▫Libération à partir de l’AA
COX-1 / constitutive
COX-2/ induite par l’inflammation
▫cellules productrices
PGD2/ mastocytes
PGI2 /endothélium
PGF / utérus
PGE2 / très nombreuses cellules
Le Thromboxane A2
▫dérivé de l’AA, dans les plaquettes
▫précurseur commun: PGH2
Thromboxane synthase
TXA2
2.7) les cytokines inflammatoires:
-secrétés monocytes, lymphocytes
-interleukines(IL), facteur de nécrose tissulaire (TNF)
2.8)les interferons(INF):
Secrétés par les lymphocytes: INFa
Ils ont un role anti-viral
Action des cytokines dans la réponse inflammatoire
CRP
Haptoglobine
Fièvre
Moelle osseuse
Cytokines
pro-inflammatoires
Hyperleucocytose
Somnolence
Confusion
Coma
Anorexie
Migrations,
Diapédèse
Afflux cellulaire
Vaisseaux
Libération de
cytokines,
Chimiokines
Médiateurs
cellulaires
Radicaux libres
fo
ie
V-) DESCRIPTION DE
L’INFLAMMATION :
1-) INFLAMMATION AIGUE :
1.1-)LA PHASE D’AGRESSION :
la lésion initiale est liée à l’action d’un agent
endogène ou exogène.
37
agression = signal
Cellules endommagées
produits dérivés
Composants oxydés
Tissu de revêtement
Peau/muqueuses
Capillaires
Plaie avec brèche vasculaire
Microorganismes
1.2-) LA PHASE REACTIONNELLE :
1.2.1-) la phase vasculo-exudative
1.2.1.1-) la congestion active .
*macroscopie : elle se traduit cliniquement par
une rougeur locale et une augmentation de
chaleur.
*histologie : les artérioles, les capillaires et les
veinules sont dilatés.
1.2.1.2-) œdème inflammatoire :
*macroscopie : responsable d’un gonflement
tissulaire.
*histologie :la substance fondamentale du tissu
conjonctif apparaît claire et peu colorée
C3a
C5a
Immunoglobulines
Complément
vasodilatation, perméabilité vasculaire
fuite plasmatique
oedème
1.2.1.3-) diapédèse leucocytaire :
*histologie : margination des leucocytes, franchissement
de la paroi vasculaire entre les cellules endothéliales.
C3
a
C5a
Immunoglobulines
Complément
vasodilatation, perméabilité
vasculaire
fuite plasmatique
oedème
1.2.2-) la phase cellulaire ou productrice
cette phase aboutit à la constitution du granulome
inflammatoire.
1.2.2.1-) le granulome inflammatoire :
*histologie : différents éléments cellulaires : les
PNN, les PNE, les PNB, les lymphocytes, les
plasmocytes
les monocytes, histiocytes, macrophages, les
fibroblastes
et parfois des cellules épithéloides et géantes.
45
Libération de médiateurs
Médiateurs précoces
médiateurs stockés
▫ TNF, histamine
▫ exocytose
médiateurs
néoformés
▫ médiateurs
lipidiques
▫ dérivés de l’acide
arachidonique
clivage par la PLA2
▫ Variables selon la
cellule
C3a
C3b
C5a
leucotriènes
prostaglandines
histamine TNF
1.2.2.2-) la phagocytose :
-adhérence
-englobement par des pseudopodes nés du
phagocyte = le phagosome.
-digestion par accolement du phagosome à des
lysosomes intra cytoplasmiques = un
phagolysosome
Phase cellulaire de la réponse
inflammatoire
fractions du
complément
cytokines
chimiokines
médiateurs
lipidiques
neuropeptides
imunoglobulines
chimiokines
cytokines
médiateurs
lipidiques
histamines
Sérotonine
vasoactifs
Inflammation
Apoptose
Nécrose
Formation de
pus
protéines cationiques
protéases
radicaux libres
DEFENSE
3- Phase de résolution
Cette phase correspond à
l’élimination des pathogènes ( bactéricidie)
à l’apoptose des polynucléaires d’une part
et à la réparation des tissus lésés, lorsque la réaction
inflammatoire a été efficace et adaptée.
Les systèmes de contrôle constitués par les molécules
antiinflammatoires ont rempli leur rôle
Schéma simplifié de la réaction inflammatoire aiguë
TISSU mastocyte
stimulu
s
physique
chimique
biologique
immun
Altérati
on
Adhésion des plaquettes
Activation de la coagulation
Libération de substances
vaso-actives(sérotonine)
plaquettes activées
Activation des facteurs de la coagulation
Activation du complément
formation de C3a et C5a
Fuite des protéines
Accumulation de
liquide
ŒDEME
DOULEUR
ROUGEUR
CHALEUR
C3a C5a
Les phagocytes se rendent
au niveau du foyer inflammatoire
globule roug
polynucléaire
Histamine
plaquettes
monocyte
Vaisseau
cellule endothéliale
protéines
2- Inflammation chronique
 La réaction inflammatoire en échec conduit à
l’inflammation chronique.
 L’inflammation chronique diffère de l’inflammation
aiguë.
 Les phénomènes vasculaires et cellulaires coexistent.
 Les macrophages sont au centre de la réaction
inflammatoire chronique.
 Les lymphocytes et les plasmocytes sont présents
lorsque la cause en est une cause immunitaire.
 Le tissu conjonctif est détruit localement, remplacé
par un tissu fibroblastique.
Cette réaction inflammatoire accompagne de
nombreuses grandes pathologies chroniques comme :
la polyarthrite rhumatoïde
maladie de Crohn….
Syndrome inflammatoire
Les signes
cliniques
 - Locaux
 Douleur - Rougeur -
Chaleur - Œdème
 - Généraux :
 fièvre
 anorexie
 Amaigrissement
 Asthénie
 Insuffisance
circulatoire
Les examens
complémentaires
 NFS - VS
 Électrophorèse
des protéines
sériques
 Bilan hépatique
 Hémocultures
 ECBU
 Radiographie de
thorax
Les principales causes
 Infectieuses
 Néoplasiques
 Lymphomes hodgkiniens et non hodgkiniens
 Cancers solides
 Maladies Auto-Immunes
 Vascularites : Wegener, peri-artérite noueuse, maladie de
Horton
 Connectivites : Polyarthrite, lupus erythémateux disséminé,
polymyosites, granulomatoses,
 Maladies inflammatoires du tube digestif : RCH, Crohn
 Nécroses
 Maladies thrombo-emboliques
VI-) SIGNES BIOLOGIQUES DE L’INFLAMMATION
 Hémogramme
 Anémie - Hyperleucocytose - Thrombocytose
 Augmentation de la CRP
 Augmentation Vitesse de sédimentation
 Électrophorèse des proteines biologiques
VII-) Variétés morphologiques
des inflammations
1. Inflammation congestive et oedémateuse
.dominée par une vasodilatation intense et un exsudat
particulièrement abondant.
Au miscroscope, les petits vaisseaux très dilatés sont
remplis de sang et la matrice extracellulaire paraît
distendue et pâle.
extravasation de globules rouges (érythrodiapédèse)
par augmentation exagérée de la perméabilité
capillaire et altération des cellules endothéliales.
Il s'agit souvent de lésions graves mettent en jeu le
pronostic vital.
Exemples . infections virales (pneumonies,
encéphalite…) ; purpura d’une septicémie à
méningocoque
2. Inflammation hémorragique
caractérisée par un exsudat très riche en fibrinogène qui se
coagule en un réseau de fibrine.
Macroscopie : dépôts de filaments blanchâtres très fins ou
épais (appelés aussi « fausses membranes »)
Exemples :
• dépôts de fibrine dans les alvéoles pulmonaires, formant
les "membranes hyalines« tapissant l'intérieur des parois
alvéolaires dans diverses pneumonies aiguës.
3. Inflammation fibrineuse
Des caillots sanguins oblitérant les petites veines et
artères sont possibles dans tout foyer inflammatoire et
tout particulièrement quand il existe une lésion directe
des parois vasculaires ou de l'endocarde
Exemples :
• vascularite systémique ; atteinte vasculaire des rejets
aigus de greffe rénale
• endocardites infectieuses : les valves cardiaques sont
ulcérées et recouvertes de thrombus friables et
septiques (appelés végétations)
4. Inflammation thrombosante
Elle est caractérisée par la présence massive de
pyocytes (polynucléaires altérés).
Le pus est un mélange de pyocytes, de fibrine et
de nécrose tissulaire.
5. Inflammation purulente ou suppurée
peut se rencontrer sous plusieurs formes :
a) pustule : accumulation de pus dans l'épaisseur de l'épiderme
ou sous l'épiderme décollé.
b) abcès : inflammation suppurée localisée creusant une cavité
dans un organe plein.
La gangrène est caractérisée par une nécrose tissulaire extensive
due à:
des bactéries anaérobies (libération de toxines, de collagénases)
des thromboses dans le foyer inflammatoire
source de nécrose ischémique
6. Inflammation gangréneuse
CONCLUSION

Contenu connexe

Similaire à 03-ifm. csrvrcrececccecececzrfrevervr sdv ppt

Physiopathologie de l'asthme
Physiopathologie de l'asthmePhysiopathologie de l'asthme
Physiopathologie de l'asthme
belaibzino
 
La polyarthrite rhumatoïde (2)
La polyarthrite rhumatoïde (2)La polyarthrite rhumatoïde (2)
La polyarthrite rhumatoïde (2)
Moni Ra
 

Similaire à 03-ifm. csrvrcrececccecececzrfrevervr sdv ppt (20)

Cours 8 LES ÉTATS D’HYPERSENSIBILITÉS
Cours 8 LES ÉTATS D’HYPERSENSIBILITÉSCours 8 LES ÉTATS D’HYPERSENSIBILITÉS
Cours 8 LES ÉTATS D’HYPERSENSIBILITÉS
 
Physiopathologie de l'asthme
Physiopathologie de l'asthmePhysiopathologie de l'asthme
Physiopathologie de l'asthme
 
Cours hypersensibilité ii et iii medecine 2017
Cours hypersensibilité ii et iii medecine 2017Cours hypersensibilité ii et iii medecine 2017
Cours hypersensibilité ii et iii medecine 2017
 
4. dermatoses bulleuses
4. dermatoses bulleuses4. dermatoses bulleuses
4. dermatoses bulleuses
 
Cour 5 les cytokines , les antigènes
Cour 5 les cytokines , les antigènes  Cour 5 les cytokines , les antigènes
Cour 5 les cytokines , les antigènes
 
Cours Hypersensibilité de Type IV Pharmacie 2017
Cours Hypersensibilité de Type IV Pharmacie 2017Cours Hypersensibilité de Type IV Pharmacie 2017
Cours Hypersensibilité de Type IV Pharmacie 2017
 
5 histopathologie
5 histopathologie5 histopathologie
5 histopathologie
 
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptx
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptxPRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptx
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptx
 
Plallpre 160321145919
Plallpre 160321145919Plallpre 160321145919
Plallpre 160321145919
 
Programme national de lutte contre les maladies lépreuses
Programme national de lutte contre les maladies lépreusesProgramme national de lutte contre les maladies lépreuses
Programme national de lutte contre les maladies lépreuses
 
Lecture 2 Complement System for 2nd Year DMD Students
Lecture 2 Complement System for 2nd Year DMD StudentsLecture 2 Complement System for 2nd Year DMD Students
Lecture 2 Complement System for 2nd Year DMD Students
 
Les Interactions Cellulaires Et Moléculaires Lors de la Réponse Immunitaire à...
Les Interactions Cellulaires Et Moléculaires Lors de la Réponse Immunitaire à...Les Interactions Cellulaires Et Moléculaires Lors de la Réponse Immunitaire à...
Les Interactions Cellulaires Et Moléculaires Lors de la Réponse Immunitaire à...
 
Inflammation aigue
Inflammation aigueInflammation aigue
Inflammation aigue
 
Lecture 3 Phagocytic Cells
Lecture 3 Phagocytic CellsLecture 3 Phagocytic Cells
Lecture 3 Phagocytic Cells
 
Evolution de la production des cytokines au cours d'un accès palustre
Evolution de la production des cytokines au cours d'un accès palustreEvolution de la production des cytokines au cours d'un accès palustre
Evolution de la production des cytokines au cours d'un accès palustre
 
Les formes de l'inflammation aigue
Les formes de l'inflammation aigue Les formes de l'inflammation aigue
Les formes de l'inflammation aigue
 
Adenopathies Résidents2017 (2).ppt Dr interniste
Adenopathies Résidents2017 (2).ppt Dr internisteAdenopathies Résidents2017 (2).ppt Dr interniste
Adenopathies Résidents2017 (2).ppt Dr interniste
 
La polyarthrite rhumatoïde (2)
La polyarthrite rhumatoïde (2)La polyarthrite rhumatoïde (2)
La polyarthrite rhumatoïde (2)
 
Immunité anti virale
Immunité anti viraleImmunité anti virale
Immunité anti virale
 
Rhinite allergique
Rhinite allergiqueRhinite allergique
Rhinite allergique
 

Dernier

Dernier (6)

RAPPORT PFE Projet urbain: -«El-Hamma d'un quartier à une ville» -«La créat...
RAPPORT  PFE Projet urbain: -«El-Hamma d'un quartier à une ville»  -«La créat...RAPPORT  PFE Projet urbain: -«El-Hamma d'un quartier à une ville»  -«La créat...
RAPPORT PFE Projet urbain: -«El-Hamma d'un quartier à une ville» -«La créat...
 
rapport de stage Organisme d’accueil Centre National d'Etudes & de Recherche...
rapport de stage Organisme d’accueil  Centre National d'Etudes & de Recherche...rapport de stage Organisme d’accueil  Centre National d'Etudes & de Recherche...
rapport de stage Organisme d’accueil Centre National d'Etudes & de Recherche...
 
La constellation d'Andromède.présentation.pptx
La constellation d'Andromède.présentation.pptxLa constellation d'Andromède.présentation.pptx
La constellation d'Andromède.présentation.pptx
 
MÉMOIRE DE MASTER EN DIAGNOSTIC DES SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES
MÉMOIRE DE MASTER EN DIAGNOSTIC DES SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUESMÉMOIRE DE MASTER EN DIAGNOSTIC DES SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES
MÉMOIRE DE MASTER EN DIAGNOSTIC DES SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES
 
La face cachée des jeux vidéo - Conférence de 15/05 2024
La face cachée des jeux vidéo - Conférence de 15/05 2024La face cachée des jeux vidéo - Conférence de 15/05 2024
La face cachée des jeux vidéo - Conférence de 15/05 2024
 
Intervention dans le cadre de la journée SOUND du 26 avril 2024
Intervention dans le cadre de la journée SOUND du 26 avril 2024Intervention dans le cadre de la journée SOUND du 26 avril 2024
Intervention dans le cadre de la journée SOUND du 26 avril 2024
 

03-ifm. csrvrcrececccecececzrfrevervr sdv ppt

  • 1. PHYSIOPATHOLOGIE DE L’INFLAMMATION Pr. BELMOKRE cours 3eme année: pathologie et chirugie buccale Année universitaire 2023 / 2024
  • 2. Le plan I-) INTRODUCTION – GENERALITES II-) INTERET DE LA QUESTION III-) LA REACTION INFLAMMATOIRE IV-) LES ELEMENTS INTERVENANT DANS LA REACTION INFLAMMATOIRE V-) DESCRIPTION DE L’INFLAMMATION VI-) SIGNES BIOLOGIQUES DE L’INFLAMMATION VII-) VARIÉTÉS MORPHOLOGIQUES DES INFLAMMATIONS CONCLUSION
  • 3. I-) INTRODUCTION ET GENERALITES : 1-) DEFINITION : l’inflammation est l’ensemble des réactions de l’organisme :  tissulaires et humorales  locales et générales à toute forme d’agression susceptible de perturber son équilibre biologique.
  • 5. 2-) DIFFERENTS TYPES D’AGRESSION : 2.1-) AGENTS PHYSIQUES - traumatisme (coupure, piqûre, morsure) -chaleur, froid -radiations ionisantes -électricité
  • 6. 2.2-) AGENTS CHIMIQUES : -acides, bases -venins (insectes, plantes) -protéines étrangères - corps figurés : exogènes (talc), endogènes (cristaux d’acide urique)
  • 7. 2.3-) AGENTS BIOLOGIQUES : -virus, bactérie, parasites -altérations des propres tissus de l’organisme qui se comportent alors comme des corps étrangers lésions ischémiques, auto-anticorps.
  • 8. 3-) DISTINCTION ENTRE INFECTION ET INFLAMMATION : 3.1-) l’infection : inflammation due à un agent pathogène vivant (bactérie, virus, parasite) 3.2-) l’inflammation : représente la réponse à une agression tissulaire en général donc une réaction inflammatoire n’est pas forcement synonyme d’infection.
  • 9. 4-) LIEU DE L’INFLAMMATION : La réaction inflammatoire se déroule toujours dans le tissu conjonctif dont tous les éléments :  substance fondamentale  vaisseaux sanguins  vaisseaux lymphatiques  cellules  fibres joueraient un rôle dans l’inflammation.
  • 10. II-) INTERET DE LA QUESTION :  L’inflammation est un processus essentiel qui vise à restaurer l’intégrité de l’organisme  elle tend normalement à limiter et à réparer les effets de l’agression  cependant ces effets sont parfois nocifs.
  • 11. III-) LA REACTION INFLAMMATOIRE La réaction inflammatoire est déclenchée par la reconnaissance de l’agent pathogène et la lésion tissulaire Rôles Recrutement de molécules et de cellules effectrices en renfort des macrophages Constituer une barrière pour limiter l’extension de l’infection ‣ Favoriser la réparation des tissus endommagés.
  • 12. Signes caractéristiques Douleur  Rougeur  Chaleur Œdème Deux types de réaction inflammatoire en clinique L’inflammation aiguë L’inflammation chronique
  • 13. inflammation = Réaction à une agression : Traumatique Chimique Infectieuse Locale : rougeur, chaleur, douleur Générale : fièvre +++ frissons, asthénie, anorexie hypotension artérielle
  • 14. le déclenchement de la RI dépend de signaux destinés aux cellules du compartiment vasculaire  leucocytes  cellules endothéliales .
  • 15. -ces signaux peuvent provenir de : * l’agresseur lui même ( endotoxine bactérienne ) * être produite par les cellules agressées (IL1, IL6, Interféron B ). * être produite par les cellules phagocytaires: cytokine . -l’activation des cellules endothéliales est un processus clé de l’inflammation aigue.
  • 16. médiateu rs lipidiqu es LP S chimiokin es cytokine s Les bactéries en se fixant aux récepteurs des macrophages déclenchent la libération : cytokines (IL-6 et TNFα)  médiateurs lipidiques de l’inflammation.
  • 17. VI-) LES ELEMENT INTERVENANT DANS LA REACTION INFLAMMATOIRE : Les éléments intervenant dans la réaction inflammatoire sont de deux sortes :  les éléments cellulaires  les médiateurs humoraux.
  • 18. 1-) LES ELEMENTS CELLULAIRES : 1.1-) les cellules endothéliales : cellules actives ,interviennent : -la perméabilité des parois vasculaires . -l’adhésion intercellulaire jouent un rôle important dans les différentes étapes de l’inflammation - interviennent dans la réponse immune (présentatrice Ag)
  • 19. 1-2) polynucléaires neutrophiles: ( microphages) • Nés ds la moelle osseuse , ont une vie courte. • MO:petites cellules, à noyau polylobé, leur granules secretoires contiennent de nombreuses enzymes ayant des propriétés bactéricides(lysozyme,protéase,élastase…) • Peuvent produire : -Sces chimiotactiques(leucotriène,PAF) • L’action bactéricide est facilitée par l’opsonisation préalable L’opsonisation=fixation de C et/ou Ig à la surface de l’Ag
  • 20. 1.3-) les mastocytes- PN basophiles : jouent un role majeur ds l’IFM, phagocytose et éxocytose Ce sont des médiateurs de l’allergie(asthme,rhinite allergique.) 1.4-) les PN éosinophiles: L’hyperéosinophilie (parasitoses,réaction médicamenteuse…)
  • 21. 1.5-) les monocytes –macrophages: Fonctions:-bactéricide et phagocytose -lutte contre les parasites -détersion des produits dégradés,nécrosés (éboueur) -régulation de la coagulation et la fibrinolyse -cell présentatrice de l’Ag -activent les LB et LT
  • 22. 1.6-) les lymphocytes : -les lymphocytes T : support de l’immunité cellulaire ces T lymphocytes activés produisent de nombreuses substances humorales -les lymphocytes B : support de l’immunité humorale 1.7-) les fibroblastes : ce sont des éléments constitutifs du tissu conjonctif, capables d’assurer la synthèse de ses différents constituants.
  • 23. 2-) LES MEDIATEURS CHIMIQUES DE L’INFLAMMATION : 2.1)le système des kinines: bradykinine, kallikreine -vasodilatation -augmentation de la perméabilité vasculaire 2.2)système de coagulation: facteur de Hageman et plasmine interviennent dans la vasodilatation et le chimiotactisme
  • 24. 2.3)les amines vaso-actives: - histamine(plaquettes,mastocytes) - Sérotonine 2.4)les composants des lysosome : hydrolases neutres et acides peptides basiques
  • 25. 25 Activation cellulaire histamine mastocytes-basophiles molécules toxiques éosinophile cytokines:TNF mastocytes enzymes cellules phagocytaires médiateurs libérés PLC exocytose des granules translocation prostaglandines PGD2-E2 COX-2/1 tout type cellulaire leucotriènes LTB4-C4 5-LO leucocytes macrophages-mastocytes méditeurs néoformés PLA2 Acide Arachidonique Activation cellulaire selon la cellule selon le signal
  • 26. 2.5)le système du complément: système de défense anti-microbien,joue un rôle dans : Cytolyse, l’adhérence,l’opsonisation, chimiotactisme Facilite la phagocytose et stimule les macrophages .
  • 27. 2.6) leucotriènes et prostaglandines : Dérivés des lipides l’histamine et la bradykinine libèrent les PG endogènes
  • 28.
  • 30. 30 Les prostaglandines ▫Libération à partir de l’AA COX-1 / constitutive COX-2/ induite par l’inflammation ▫cellules productrices PGD2/ mastocytes PGI2 /endothélium PGF / utérus PGE2 / très nombreuses cellules Le Thromboxane A2 ▫dérivé de l’AA, dans les plaquettes ▫précurseur commun: PGH2 Thromboxane synthase TXA2
  • 31.
  • 32. 2.7) les cytokines inflammatoires: -secrétés monocytes, lymphocytes -interleukines(IL), facteur de nécrose tissulaire (TNF) 2.8)les interferons(INF): Secrétés par les lymphocytes: INFa Ils ont un role anti-viral
  • 33. Action des cytokines dans la réponse inflammatoire CRP Haptoglobine Fièvre Moelle osseuse Cytokines pro-inflammatoires Hyperleucocytose Somnolence Confusion Coma Anorexie Migrations, Diapédèse Afflux cellulaire Vaisseaux Libération de cytokines, Chimiokines Médiateurs cellulaires Radicaux libres fo ie
  • 34.
  • 35. V-) DESCRIPTION DE L’INFLAMMATION : 1-) INFLAMMATION AIGUE :
  • 36. 1.1-)LA PHASE D’AGRESSION : la lésion initiale est liée à l’action d’un agent endogène ou exogène.
  • 37. 37 agression = signal Cellules endommagées produits dérivés Composants oxydés Tissu de revêtement Peau/muqueuses Capillaires Plaie avec brèche vasculaire Microorganismes
  • 38. 1.2-) LA PHASE REACTIONNELLE : 1.2.1-) la phase vasculo-exudative 1.2.1.1-) la congestion active . *macroscopie : elle se traduit cliniquement par une rougeur locale et une augmentation de chaleur. *histologie : les artérioles, les capillaires et les veinules sont dilatés.
  • 39. 1.2.1.2-) œdème inflammatoire : *macroscopie : responsable d’un gonflement tissulaire. *histologie :la substance fondamentale du tissu conjonctif apparaît claire et peu colorée
  • 41. 1.2.1.3-) diapédèse leucocytaire : *histologie : margination des leucocytes, franchissement de la paroi vasculaire entre les cellules endothéliales. C3 a C5a Immunoglobulines Complément vasodilatation, perméabilité vasculaire fuite plasmatique oedème
  • 42.
  • 43. 1.2.2-) la phase cellulaire ou productrice cette phase aboutit à la constitution du granulome inflammatoire. 1.2.2.1-) le granulome inflammatoire : *histologie : différents éléments cellulaires : les PNN, les PNE, les PNB, les lymphocytes, les plasmocytes les monocytes, histiocytes, macrophages, les fibroblastes et parfois des cellules épithéloides et géantes.
  • 44.
  • 45. 45 Libération de médiateurs Médiateurs précoces médiateurs stockés ▫ TNF, histamine ▫ exocytose médiateurs néoformés ▫ médiateurs lipidiques ▫ dérivés de l’acide arachidonique clivage par la PLA2 ▫ Variables selon la cellule C3a C3b C5a leucotriènes prostaglandines histamine TNF
  • 46. 1.2.2.2-) la phagocytose : -adhérence -englobement par des pseudopodes nés du phagocyte = le phagosome. -digestion par accolement du phagosome à des lysosomes intra cytoplasmiques = un phagolysosome
  • 47.
  • 48. Phase cellulaire de la réponse inflammatoire fractions du complément cytokines chimiokines médiateurs lipidiques neuropeptides imunoglobulines chimiokines cytokines médiateurs lipidiques histamines Sérotonine vasoactifs Inflammation Apoptose Nécrose Formation de pus protéines cationiques protéases radicaux libres DEFENSE
  • 49. 3- Phase de résolution Cette phase correspond à l’élimination des pathogènes ( bactéricidie) à l’apoptose des polynucléaires d’une part et à la réparation des tissus lésés, lorsque la réaction inflammatoire a été efficace et adaptée. Les systèmes de contrôle constitués par les molécules antiinflammatoires ont rempli leur rôle
  • 50. Schéma simplifié de la réaction inflammatoire aiguë TISSU mastocyte stimulu s physique chimique biologique immun Altérati on Adhésion des plaquettes Activation de la coagulation Libération de substances vaso-actives(sérotonine) plaquettes activées Activation des facteurs de la coagulation Activation du complément formation de C3a et C5a Fuite des protéines Accumulation de liquide ŒDEME DOULEUR ROUGEUR CHALEUR C3a C5a Les phagocytes se rendent au niveau du foyer inflammatoire globule roug polynucléaire Histamine plaquettes monocyte Vaisseau cellule endothéliale protéines
  • 51. 2- Inflammation chronique  La réaction inflammatoire en échec conduit à l’inflammation chronique.  L’inflammation chronique diffère de l’inflammation aiguë.  Les phénomènes vasculaires et cellulaires coexistent.  Les macrophages sont au centre de la réaction inflammatoire chronique.  Les lymphocytes et les plasmocytes sont présents lorsque la cause en est une cause immunitaire.  Le tissu conjonctif est détruit localement, remplacé par un tissu fibroblastique.
  • 52. Cette réaction inflammatoire accompagne de nombreuses grandes pathologies chroniques comme : la polyarthrite rhumatoïde maladie de Crohn….
  • 53.
  • 54. Syndrome inflammatoire Les signes cliniques  - Locaux  Douleur - Rougeur - Chaleur - Œdème  - Généraux :  fièvre  anorexie  Amaigrissement  Asthénie  Insuffisance circulatoire Les examens complémentaires  NFS - VS  Électrophorèse des protéines sériques  Bilan hépatique  Hémocultures  ECBU  Radiographie de thorax
  • 55. Les principales causes  Infectieuses  Néoplasiques  Lymphomes hodgkiniens et non hodgkiniens  Cancers solides  Maladies Auto-Immunes  Vascularites : Wegener, peri-artérite noueuse, maladie de Horton  Connectivites : Polyarthrite, lupus erythémateux disséminé, polymyosites, granulomatoses,  Maladies inflammatoires du tube digestif : RCH, Crohn  Nécroses  Maladies thrombo-emboliques
  • 56. VI-) SIGNES BIOLOGIQUES DE L’INFLAMMATION  Hémogramme  Anémie - Hyperleucocytose - Thrombocytose  Augmentation de la CRP  Augmentation Vitesse de sédimentation  Électrophorèse des proteines biologiques
  • 58. 1. Inflammation congestive et oedémateuse .dominée par une vasodilatation intense et un exsudat particulièrement abondant. Au miscroscope, les petits vaisseaux très dilatés sont remplis de sang et la matrice extracellulaire paraît distendue et pâle.
  • 59. extravasation de globules rouges (érythrodiapédèse) par augmentation exagérée de la perméabilité capillaire et altération des cellules endothéliales. Il s'agit souvent de lésions graves mettent en jeu le pronostic vital. Exemples . infections virales (pneumonies, encéphalite…) ; purpura d’une septicémie à méningocoque 2. Inflammation hémorragique
  • 60. caractérisée par un exsudat très riche en fibrinogène qui se coagule en un réseau de fibrine. Macroscopie : dépôts de filaments blanchâtres très fins ou épais (appelés aussi « fausses membranes ») Exemples : • dépôts de fibrine dans les alvéoles pulmonaires, formant les "membranes hyalines« tapissant l'intérieur des parois alvéolaires dans diverses pneumonies aiguës. 3. Inflammation fibrineuse
  • 61. Des caillots sanguins oblitérant les petites veines et artères sont possibles dans tout foyer inflammatoire et tout particulièrement quand il existe une lésion directe des parois vasculaires ou de l'endocarde Exemples : • vascularite systémique ; atteinte vasculaire des rejets aigus de greffe rénale • endocardites infectieuses : les valves cardiaques sont ulcérées et recouvertes de thrombus friables et septiques (appelés végétations) 4. Inflammation thrombosante
  • 62. Elle est caractérisée par la présence massive de pyocytes (polynucléaires altérés). Le pus est un mélange de pyocytes, de fibrine et de nécrose tissulaire. 5. Inflammation purulente ou suppurée peut se rencontrer sous plusieurs formes : a) pustule : accumulation de pus dans l'épaisseur de l'épiderme ou sous l'épiderme décollé. b) abcès : inflammation suppurée localisée creusant une cavité dans un organe plein.
  • 63. La gangrène est caractérisée par une nécrose tissulaire extensive due à: des bactéries anaérobies (libération de toxines, de collagénases) des thromboses dans le foyer inflammatoire source de nécrose ischémique 6. Inflammation gangréneuse