SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  27
Télécharger pour lire hors ligne
‫اﻟﻤﻜﻤﻞ‬‫ﺟﻬﺎز‬‫اﻟﻤﻜﻤﻞ‬‫ﺟﻬﺎز‬
‫اﻟﺜﺎﻧﻴﺔ‬‫اﻟﻤﺤﺎﺿﺮة‬‫اﻟﺜﺎﻧﻴﺔ‬‫اﻟﻤﺤﺎﺿﺮة‬
‫ﺔ‬ ‫اﳌﻨﺎ‬ ‫ﻃﺐ‬ ‫دروس‬‫ﺔ‬ ‫اﳌﻨﺎ‬ ‫ﻃﺐ‬ ‫دروس‬
‫ٔﺳﻨﺎن‬ ‫ا‬ ‫ﻃﺐ‬ ‫ﲣﺼﺺ‬ ‫اﻟﺜﺎﱐ‬ ‫اﻟﺼﻒ‬‫ٔﺳﻨﺎن‬ ‫ا‬ ‫ﻃﺐ‬ ‫ﲣﺼﺺ‬ ‫اﻟﺜﺎﱐ‬ ‫اﻟﺼﻒ‬
‫ان‬‫ﺮ‬‫ﺑﻮﻫ‬ ‫اﻟﻄﺒﯿﺔ‬ ‫ﻠﻌﻠﻮم‬ ‫اﻟﻌﺎﱄ‬ ‫اﻟﻮﻃﲏ‬ ‫اﳌﻌﻬﺪ‬‫ان‬‫ﺮ‬‫ﺑﻮﻫ‬ ‫اﻟﻄﺒﯿﺔ‬ ‫ﻠﻌﻠﻮم‬ ‫اﻟﻌﺎﱄ‬ ‫اﻟﻮﻃﲏ‬ ‫اﳌﻌﻬﺪ‬
BJKA Consulting
Tel.
Innate Immunity and Repruductive Immunology, Immunology Unit, HMRUO, Oran, Algeria.
Email : K.K.Eddine@gmail.com
2017
Kheir Eddine KERBOUA, Pharm.D,
‫اﻟﻤﻜﻤﻞ‬‫ﺟﻬﺎز‬‫اﻟﻤﻜﻤﻞ‬‫ﺟﻬﺎز‬
Le Système du ComplémentLe Système du Complément
ABONNERABONNER à cette PAGE pour recevoir les liens
de Quiz et du matériel pédagogique supplémentaireQuiz et du matériel pédagogique supplémentaire
DANS VOTRE MURDANS VOTRE MUR de facebook
Elie Metchnikoff
and his drawings of bacterial phagocytosis by macrophages and microphages
Fondation de l'immunologie: le 108e anniversaire
11 December 1908
La mission de Bordet était de relier les composantes humorales et cellulaires de la théorie du
système immunitaire.
Elie Metchnikoff
and his drawings of bacterial phagocytosis by macrophages and microphages
Paul Ehrlich
and his drawings of the formation and effector functions of antibodies according
to the side-chain theory
1919
Jules Bordet
alexine (ou complément)
Immunité innée
On l’appelle aussi l’immunité naturelle.
Elle intervient dès l’entrée de l’antigène dans l’organisme grâce à l’action:
1. de cellules telles que les phagocytes, les polynucléaires neutrophiles ou les macrophages ;
2. mais aussi grâce à l’action de molécules solubles (Complément, défensines) qui vont
recouvrir le micro-organisme lors de son entrée et ainsi faciliter son élimination par les
cellules phagocytaires.
l’exudat inflammatoire qui baigne dans l’espace entre la muqueuse genigivale et la surface de la
dent: sulcus Contient
1. les protéines du complement à 80% de leurs concentrations sanguines
2. Et plus de 90% de neutrophiles
Ces mécanismes vont induire alors une inflammation précoce qui va permettre l’activation de la
réponse immune adaptative.
l’exudat inflammatoire qui baigne dans l’espace entre la muqueuse genigivale et la surface de la
dent: sulcus Contient
1. les protéines du complement à 80% de leurs concentrations sanguines
2. Et plus de 90% de neutrophiles
IMMUNITE INNEE
IMMUNITE DE LA DENT
complement
ORGAN DENTAIRE
1. Reconnaissance de motifs:
Soi altéreéet Non soi
LE MICROBIOTE SYMBIOTIQUE
Neutrophiles
Macrophages
Les défensines
C. dendritiques
complement
Toll-like receptor
Réponses antimicrobiennes et inflammatoires
initiation de la réponse IMMUNE ADAPTIVE
2. Reconnaissance de “l’absence du soi”
HOMEOSTASIE/INTEGRITE
Lymphocytes NK
INTRODUCTION
LE SYSTEME
DU COMPLEMENT
Les proteines du complement sont synthetisees principalement par
1. les hépatocytes (90% des protéines solubles sauf le C1q, fD, C7 et le facteur P)
2. La ligné myeloide: Les monocytes/Les macrophages (Le C1q)
3. Les neutrophiles et les cellules endothéliales sous préssion de flux sanguin (Le facteur P
properdine)
4. Les adipocytes pour le Facteur D.
• Circulent dans le serum sous forme INACTIVE comme pro-enzymes (Zymogenes)
• Designés par numéros (par ordre de découverte pour la voie classique) , lettres (Voie
alterne), ou noms composés(pour les récepteurs et les régulateurs)
• les fragements peptidiques formés par l’activation d’un composant:
Les grands fragments: se fixent proche du site d’activation
Les petits fragments: induisent une inflammation locale
1. L’activation du complement
50 proteines= Activatreurs+Regulatreurs+Recepteurs
Les proteines du complement sont synthetisees principalement par
1. les hépatocytes (90% des protéines solubles sauf le C1q, fD, C7 et le facteur P)
2. La ligné myeloide: Les monocytes/Les macrophages (Le C1q)
3. Les neutrophiles et les cellules endothéliales sous préssion de flux sanguin (Le facteur P
properdine)
4. Les adipocytes pour le Facteur D.
• Circulent dans le serum sous forme INACTIVE comme pro-enzymes (Zymogenes)
• Designés par numéros (par ordre de découverte pour la voie classique) , lettres (Voie
alterne), ou noms composés(pour les récepteurs et les régulateurs)
• les fragements peptidiques formés par l’activation d’un composant:
Les grands fragments: se fixent proche du site d’activation
Les petits fragments: induisent une inflammation locale
Le système du complément est constitué d'un ensemble de protéines plasmatiques ("facteurs
du complément") s'activant en cascade.
Il est considéré comme faisant partie de l'immunité innée.
L'activation conduit au recrutement des phagocytes et ensuite faciliter leur fonction de
phagocytose
=> Première fonction du complément = Opsonisation et signal de danger (Inflammation)
L'activation peut conduire aussi à la formation de trous ("complexe d'attaque membranaire")
dans la membrane externe du microorganisme, conduisant à sa destruction
=> La fonction Historique du complément = LYSE CELLULAIRE.
L'activation se fait par clivages successifs des facteurs, ce qui entraîne la formation de
fragments de facteur capables d'interagir avec les cellules du système immunitaire
(macrophages, lymphocytes B, ...)
=> Deuxième fonction du complément = RÉGULATION DE LA RÉPONSE ADAPTATIVE ET
INFLAMMATION.
Peuvent également l'activer: des cellules tumorales, allogéniques (GR d'un autre groupe), des
cellules altérées de l'hôte (rôle physiopathologique du complément dans les maladies
autoimmunes)
Le système du complément est constitué d'un ensemble de protéines plasmatiques ("facteurs
du complément") s'activant en cascade.
Il est considéré comme faisant partie de l'immunité innée.
L'activation conduit au recrutement des phagocytes et ensuite faciliter leur fonction de
phagocytose
=> Première fonction du complément = Opsonisation et signal de danger (Inflammation)
L'activation peut conduire aussi à la formation de trous ("complexe d'attaque membranaire")
dans la membrane externe du microorganisme, conduisant à sa destruction
=> La fonction Historique du complément = LYSE CELLULAIRE.
L'activation se fait par clivages successifs des facteurs, ce qui entraîne la formation de
fragments de facteur capables d'interagir avec les cellules du système immunitaire
(macrophages, lymphocytes B, ...)
=> Deuxième fonction du complément = RÉGULATION DE LA RÉPONSE ADAPTATIVE ET
INFLAMMATION.
Peuvent également l'activer: des cellules tumorales, allogéniques (GR d'un autre groupe), des
cellules altérées de l'hôte (rôle physiopathologique du complément dans les maladies
autoimmunes)
C3
C3a C3b
1.Le zymosan (Levures)
2.le LPS (Bacteries gram négatif)
3.L’acid teichoique (Bacteries gram pos)
mannose
1. CRP liant le soi ou le non soi
2. Complexe une IgM ou deux IgG
avec un Antigen
C3 convertase
Faciliter la phagocytose: Opsonine C3b
C3a C3b
Contraction de muscles lisses
Degranulation des mastocytes: (histamine,
leukotrienes)
Modifications vasculaires: dilation, augmentation
de la permeabilite (oedemes)
Inflammation
Recrutement: Anaphylatoxine C3a
Neutrophiles Macrophages Mastocytes
Surfaces cellulaires
etrangeres
Pauvres en charges negatives
Tres Importante lors
de la perte de
l’Immunite passive en
neonat
I. ACTIVATION
C1
C2
C2a
C4
C4b
C3
H2O
FB
CRP
Ac
FD
C2b
C2a C4b
C4a
C2aC4b
C3 convertase classique
Bb
Ba
Bb
C3
C3 convertase alterne
Properdine (FP)
Surfaces cellulaires
etrangeres Pauvres en
charges negatives
Tres Importante lors de la perte
de l’Immunite passive en neonat
II. AMPLIFICATION
C2aC4b
BbC3
C3b
C3b
C5 convertase classique
C5 convertase alterne
II. AMPLIFICATION
Pourquoi les complexes immuns uniquement et pas les anticorps seuls activent la voie classique?
2. Chaque molecule C1 doit fixer au moins DEUX tetes globulaires
de C1q pour une interaction stable
Une IgM Mais Deux IgG
+++++++
Le C1
Une IgM Circulante
1. La formation de complexes Ag-Ac induit un changement
conformationnel dans la portion Fc de l’IgM qui expose au
moins TROIS sites de fixation de C1q
C3 convertase
classique
C3 convertase alterne
C5 convertase alterne
C5 convertase classique
C3 convertase
classique
Facteur I
A. Inactivation Spontanée: la demie vie tres courte des fragemets du complément
B. Regulation Proteique de l’activation du Complément
1. Regulation Par Inactivation des facteurs de complement
Plusieurs proteines regulatrices dont la plupart sont codees dans le cluster genique RCA (Regulators of Complement
Activation) sur le chromosome 1 chez les humains
III. REGULATION
1. soluble 2. Membranaire
CR1, MCP (CD46), DAFFacteur I et facteur H
facteur H
B. Regulation Proteique de l’activation du Complément
iC3b
1. Regulation Par Inactivation des facteurs de complement
Plusieurs proteines regulatrices dont la plupart sont codees dans le cluster genique RCA (Regulators of Complement
Activation) sur le chromosome 1 chez les humains
C1s
FI
C3a-des Arg
C5a-des Arg
FI
1. Rôle de défense anti infectieux
SEUL et donc en réponse IMMÉDIATE :
1. par activation directe de la voie alterne
2. par activation de la voie classique autre que les anticorps (CRP++)
Les effecteurs :
1. C3b et C4b fixés sur une cible => OPSONISATION
2. C4a, C3a, C5a => INFLAMMATION
3. C3b => activation (et régulation ) des lymphocytes B PRODUCTION D’ANTICORPS
3. EFFETS BIOLOGIQUES DU COMPLEMENT
EN SYNERGIE AVEC L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE, après activation par des complexes immuns (Ac
IgM ou IgG)
1. C3b et C4b fixés sur une cible => OPSONISATION
2. C4a, C3a, C5a => INFLAMMATION
3. C3b => activation (et régulation ) des lymphocytes B PRODUCTION D’ANTICORPS
la cytotoxicité
Le complexe actif est : MAC (avec plusieurs C9 ) pour le complément
(ressemble au Perforine pour les lymphocytes T)
Complément et défense anti infectieuse
Ces cytotoxicités de l'immunité (innée et adaptative) reposent sur le principe de la perforation de la
membrane de la cible. Perforin = pore-forming protein (perforin).
a. LYSE CELLULAIRE
Le complexe d’attaque membranaire (CAM)= C5b+C6+C7+C8+plusieurs molécules de C9
b. ADHERENCE IMMUNE pour OPSONISATION
•Dépôt de fragments « b » sur les particules étrangères (Opsonins: C3b, C4b, iC3b)
•Récepteurs au C3b exprimés sur les phagocytes
(récepteurs :5 000 par phagocyte au repos et 50 000 par phagocyte activee)
3. EFFETS BIOLOGIQUES DU COMPLEMENT
Transport jusqu'au foie et la rate via les récepteurs CR1 (CD35) exprimés à la surface des
érythrocytes (90% de CR1 du sang).
Elimination par phagocytose via la liaison des IgG aux récepteurs FcγRI (CD64) et des
fragments du complément (iC3b) aux récepteurs CR3 et CR4 (CD11b et CD11c)
2. ELIMINATION DES COMPLEXES IMMUNS
CR1
CR3 et CR4Defaut dans l’activation du complement
Echec dans l’elimination des Complexes immuns
Deposition dans les parois de vaisseaux et tissus
(reins, peau, cerveau, coeur, poumons..etc)
Induire une inflammation locale
3. INFLAMMATION
Via les anaphylatoxines C3a et C5a
Les MASTOCYTES, les polynucléaires BASOPHILES et NEUTROPHILES expriment à leur
surfaces les récepteurs au C3a et C5a (CD88).
La liaison de C3a et C5a à ces récepteurs entraîne:
=> la libération d'histamine, d'héparine, de tryptase, de kallikréine, ECF (eosinophilic
chemotactic factor) et la synthèse de prostaglandines et de leucotriènes par les mastocytes
/ basophiles
=> un effet chimiotactique sur les polynucléaires neutrophiles
4. Présentation de l’Ag (soluble) aux LB par les cellules dendritiques folliculaires grâce aux
CR1 et CR3
5. Elimination des cellules apoptotiques par fixation de la CRP
1. La parodontite
Le résultat directe du déséquilibre de la flore commensale qui
provoque une activation anormale du système du complément
Subversion
immune
Perturbation des
défenses de l’hote
Destruction de l’os
COMPSTATIN
Inhibiteur du C3
ROMPRE LE CERCLE VICIEUX
Subversion
immune
Perturbation des
défenses de l’hote
Perturbation du microbiote augmente
l’activiation du complément
2. Déficit en inhibiteur de la C1-estérase et angiœdème
Œdèmes récidivants et transitoires, non inflammatoires, affectant la peau, les
muqueuses gastrointestinales, et les muqueuses des VOIES RESPIRATOIRES SUPÉRIEURES.
Déficit héréditaire ou acquis
1=> type I (classique) (85 % des cas) : déficit de synthèse
2=> type II (variante) (15 % des cas) : synthèse normale
ou même augmentée d’une protéine non fonctionnelle
(mutations affectant le site actif de la protéine)
Transmission autosomique dominante
Fréquence: entre 1/50.000 et 1/100.000
A. Déficits héréditaires
Peut être déclenché par une EXTRACTION DENTAIRE
Transmission autosomique dominante
Fréquence: entre 1/50.000 et 1/100.000
B. Déficit acquis
•symptômes plus tardifs (> 40 ans)
•absence d’angioœdème dans la famille
•déficit secondaire à une consommation excessive du C1-INH
•le plus souvent associés à des désordres lymphoprolifératifs, et plus rarement à d’autres
processus tumoraux, à des maladies autoimmunes, à des infections
l’acide tranexamique (3g/jour) ou le danazol (dose maximale 600 mg/j), il peut augmenter le
taux de C1Inh à plus de 50 % du taux normal et ainsi protéger les patients de toute crise, ce qui
est utile en cas d’intervention chirurgicale ou de soins dentaires.
Un dosage du C1Inhibiteur avant l’intervention est conseillé afin de vérifier que le patient est
répondeur au danazol : le patient peut être opéré si le taux de C1Inh atteint 60 % de la normale.
1. Le système du complément peut être activé par:
a) Une seule voie
b) 3 voies
c) 4 voies
d) 2 voies
2. Le C1q du complément peut être synthétisé par
a) Le foie
b) Le macrophage
c) Le polynucléaire neutrophile
3. Parmi les fonctions du complément:
a) La lyse cellulaire
b) L’opsonisation (faciliter la phagocytose)
c) La répression de la réponse immune
3. Parmi les fonctions du complément:
a) La lyse cellulaire
b) L’opsonisation (faciliter la phagocytose)
c) La répression de la réponse immune
Est-ce que les premières planches de ce cours sont utiles ou pas?
Est-ce que tu es d’accord avec la méthode d’utiliser les Quizz pendant le cours?
N’oubliez pas de me suivre sur Slide
Share pour recevoir les nouvelles
publications de Cours et de Quiz
N’hésitez pas à me contacter par
Messenger si vous trouvez des difficultés

Contenu connexe

Tendances

Immunité innée cellulaire: cellule NK et lymphocytes T Gamma/Delta
Immunité innée cellulaire: cellule NK et lymphocytes T Gamma/DeltaImmunité innée cellulaire: cellule NK et lymphocytes T Gamma/Delta
Immunité innée cellulaire: cellule NK et lymphocytes T Gamma/DeltaInstitut Pasteur de Madagascar
 

Tendances (20)

Cours complement medecine 2015
Cours complement medecine 2015 Cours complement medecine 2015
Cours complement medecine 2015
 
Cours complement pharmacie 2016
Cours complement pharmacie 2016Cours complement pharmacie 2016
Cours complement pharmacie 2016
 
Lecture 1 Introduction to Dental & Oral Immunology
Lecture 1 Introduction to Dental & Oral ImmunologyLecture 1 Introduction to Dental & Oral Immunology
Lecture 1 Introduction to Dental & Oral Immunology
 
Cour 5 les cytokines , les antigènes
Cour 5 les cytokines , les antigènes  Cour 5 les cytokines , les antigènes
Cour 5 les cytokines , les antigènes
 
INTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIRE
INTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIREINTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIRE
INTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIRE
 
Lecture Immune Therapy PharmD 2017
Lecture Immune Therapy PharmD 2017Lecture Immune Therapy PharmD 2017
Lecture Immune Therapy PharmD 2017
 
Lecture 2 The Complement System
Lecture 2 The Complement SystemLecture 2 The Complement System
Lecture 2 The Complement System
 
Cours 7 - Immunité
Cours 7 - ImmunitéCours 7 - Immunité
Cours 7 - Immunité
 
Cours 3 les cellules phagocytaires
Cours 3 les cellules phagocytairesCours 3 les cellules phagocytaires
Cours 3 les cellules phagocytaires
 
Lecture 3 Phagocytic Cells
Lecture 3 Phagocytic CellsLecture 3 Phagocytic Cells
Lecture 3 Phagocytic Cells
 
Lecture 2 Quiz Complement System for 2nd Year DMD Students
Lecture 2 Quiz Complement System for 2nd Year DMD StudentsLecture 2 Quiz Complement System for 2nd Year DMD Students
Lecture 2 Quiz Complement System for 2nd Year DMD Students
 
Aspects fondamentaux 1
Aspects fondamentaux  1Aspects fondamentaux  1
Aspects fondamentaux 1
 
Lecture 4 Cytokines
Lecture 4 CytokinesLecture 4 Cytokines
Lecture 4 Cytokines
 
Immunité innée cellulaire: cellule NK et lymphocytes T Gamma/Delta
Immunité innée cellulaire: cellule NK et lymphocytes T Gamma/DeltaImmunité innée cellulaire: cellule NK et lymphocytes T Gamma/Delta
Immunité innée cellulaire: cellule NK et lymphocytes T Gamma/Delta
 
Immunologie
ImmunologieImmunologie
Immunologie
 
Cours 4 cellules dendritiques et LNK 2016
Cours 4 cellules dendritiques et LNK 2016Cours 4 cellules dendritiques et LNK 2016
Cours 4 cellules dendritiques et LNK 2016
 
Lecture 6 Quizzes Cellules Dendritiques & Antigenes en Médecine Dentaire
Lecture 6 Quizzes Cellules Dendritiques & Antigenes en Médecine DentaireLecture 6 Quizzes Cellules Dendritiques & Antigenes en Médecine Dentaire
Lecture 6 Quizzes Cellules Dendritiques & Antigenes en Médecine Dentaire
 
Cours 8 LES ÉTATS D’HYPERSENSIBILITÉS
Cours 8 LES ÉTATS D’HYPERSENSIBILITÉSCours 8 LES ÉTATS D’HYPERSENSIBILITÉS
Cours 8 LES ÉTATS D’HYPERSENSIBILITÉS
 
Quizz HS type III les Maladies à Complexes Immuns
Quizz HS type III les Maladies à Complexes ImmunsQuizz HS type III les Maladies à Complexes Immuns
Quizz HS type III les Maladies à Complexes Immuns
 
Les mécanismes de la réponse immunitaire innée
Les mécanismes de la réponse immunitaire innéeLes mécanismes de la réponse immunitaire innée
Les mécanismes de la réponse immunitaire innée
 

Similaire à Lecture 2 Complement System for 2nd Year DMD Students

Réponse immunitaire innée chez la drosophile 2007
Réponse immunitaire innée chez la drosophile 2007Réponse immunitaire innée chez la drosophile 2007
Réponse immunitaire innée chez la drosophile 2007Indoumady Baskara
 
Oncogene & oncogenese
Oncogene & oncogeneseOncogene & oncogenese
Oncogene & oncogenesehind henzazi
 
TP15 La réaction inflammatoire
TP15 La réaction inflammatoireTP15 La réaction inflammatoire
TP15 La réaction inflammatoireJef Chouzier
 
La réponse immunitaire cellulaire et les mesures in vitro
La réponse immunitaire cellulaire et les mesures in vitroLa réponse immunitaire cellulaire et les mesures in vitro
La réponse immunitaire cellulaire et les mesures in vitroInstitut Pasteur de Madagascar
 
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptx
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptxPRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptx
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptxGloriaMupoyi
 
Antibiotic.pptx
Antibiotic.pptxAntibiotic.pptx
Antibiotic.pptxYeamPet
 
Mecanismes d’action des antiparasitaires et mecanisme de resistance.pptx
Mecanismes d’action des antiparasitaires et mecanisme de resistance.pptxMecanismes d’action des antiparasitaires et mecanisme de resistance.pptx
Mecanismes d’action des antiparasitaires et mecanisme de resistance.pptxLevyneNguekam1
 
Cours complet du Dr.Sc.Leunis
Cours complet du Dr.Sc.LeunisCours complet du Dr.Sc.Leunis
Cours complet du Dr.Sc.Leunisnatura medicatrix
 
Données actuelles sur la physiopathologie du paludisme à Plasmodium falciparum
Données actuelles sur la physiopathologie du paludisme à Plasmodium falciparumDonnées actuelles sur la physiopathologie du paludisme à Plasmodium falciparum
Données actuelles sur la physiopathologie du paludisme à Plasmodium falciparumInstitut Pasteur de Madagascar
 
03-ifm. csrvrcrececccecececzrfrevervr sdv ppt
03-ifm.  csrvrcrececccecececzrfrevervr sdv   ppt03-ifm.  csrvrcrececccecececzrfrevervr sdv   ppt
03-ifm. csrvrcrececccecececzrfrevervr sdv pptDjacemBelmokre
 
Ac monoclonaux en oncologie
Ac monoclonaux en oncologieAc monoclonaux en oncologie
Ac monoclonaux en oncologieSorayaMezouar1
 

Similaire à Lecture 2 Complement System for 2nd Year DMD Students (20)

Cours complement medecine 2016
Cours complement medecine 2016Cours complement medecine 2016
Cours complement medecine 2016
 
Réponse immunitaire innée chez la drosophile 2007
Réponse immunitaire innée chez la drosophile 2007Réponse immunitaire innée chez la drosophile 2007
Réponse immunitaire innée chez la drosophile 2007
 
Inflammation Wuhan 2017
Inflammation Wuhan 2017Inflammation Wuhan 2017
Inflammation Wuhan 2017
 
Oncogene & oncogenese
Oncogene & oncogeneseOncogene & oncogenese
Oncogene & oncogenese
 
tous sur les anticorps monoclonaux
tous sur les anticorps monoclonauxtous sur les anticorps monoclonaux
tous sur les anticorps monoclonaux
 
TP15 La réaction inflammatoire
TP15 La réaction inflammatoireTP15 La réaction inflammatoire
TP15 La réaction inflammatoire
 
Cours complément 4 eme année pharmacie Oran 2015
Cours complément  4 eme année pharmacie Oran 2015 Cours complément  4 eme année pharmacie Oran 2015
Cours complément 4 eme année pharmacie Oran 2015
 
De l'antigène à l'anticorps
De l'antigène à l'anticorpsDe l'antigène à l'anticorps
De l'antigène à l'anticorps
 
La réponse immunitaire cellulaire et les mesures in vitro
La réponse immunitaire cellulaire et les mesures in vitroLa réponse immunitaire cellulaire et les mesures in vitro
La réponse immunitaire cellulaire et les mesures in vitro
 
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptx
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptxPRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptx
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptx
 
Antibiotic.pptx
Antibiotic.pptxAntibiotic.pptx
Antibiotic.pptx
 
Mecanismes d’action des antiparasitaires et mecanisme de resistance.pptx
Mecanismes d’action des antiparasitaires et mecanisme de resistance.pptxMecanismes d’action des antiparasitaires et mecanisme de resistance.pptx
Mecanismes d’action des antiparasitaires et mecanisme de resistance.pptx
 
Inflammation aigue
Inflammation aigueInflammation aigue
Inflammation aigue
 
Cours complet du Dr.Sc.Leunis
Cours complet du Dr.Sc.LeunisCours complet du Dr.Sc.Leunis
Cours complet du Dr.Sc.Leunis
 
Données actuelles sur la physiopathologie du paludisme à Plasmodium falciparum
Données actuelles sur la physiopathologie du paludisme à Plasmodium falciparumDonnées actuelles sur la physiopathologie du paludisme à Plasmodium falciparum
Données actuelles sur la physiopathologie du paludisme à Plasmodium falciparum
 
03-ifm. csrvrcrececccecececzrfrevervr sdv ppt
03-ifm.  csrvrcrececccecececzrfrevervr sdv   ppt03-ifm.  csrvrcrececccecececzrfrevervr sdv   ppt
03-ifm. csrvrcrececccecececzrfrevervr sdv ppt
 
Les antibiotiques (2)
Les antibiotiques (2)Les antibiotiques (2)
Les antibiotiques (2)
 
Immunoanalyse en parasitologie
Immunoanalyse en parasitologieImmunoanalyse en parasitologie
Immunoanalyse en parasitologie
 
Immunosuppression in pediatric transplantation
Immunosuppression in pediatric transplantationImmunosuppression in pediatric transplantation
Immunosuppression in pediatric transplantation
 
Ac monoclonaux en oncologie
Ac monoclonaux en oncologieAc monoclonaux en oncologie
Ac monoclonaux en oncologie
 

Plus de Clinical Immunology Laboratory, HMRUO, Oran.

Plus de Clinical Immunology Laboratory, HMRUO, Oran. (18)

Réaction inflammatoire version étudiants.pdf
Réaction inflammatoire version étudiants.pdfRéaction inflammatoire version étudiants.pdf
Réaction inflammatoire version étudiants.pdf
 
Lecture 5 Lymphoide organs T lymphocytes NK Cells
Lecture 5 Lymphoide organs    T lymphocytes     NK CellsLecture 5 Lymphoide organs    T lymphocytes     NK Cells
Lecture 5 Lymphoide organs T lymphocytes NK Cells
 
Lecture 8 "B lymphocytes"
Lecture 8 "B lymphocytes"Lecture 8 "B lymphocytes"
Lecture 8 "B lymphocytes"
 
Lecture 7 Immunoglobulins
Lecture 7 ImmunoglobulinsLecture 7 Immunoglobulins
Lecture 7 Immunoglobulins
 
Lecture 6 Dendritic Cells & Antigens
Lecture 6 Dendritic Cells & AntigensLecture 6 Dendritic Cells & Antigens
Lecture 6 Dendritic Cells & Antigens
 
Lymphocytes B 2017
Lymphocytes  B 2017Lymphocytes  B 2017
Lymphocytes B 2017
 
List of-iraqi-academics-assassinated-november-2013
List of-iraqi-academics-assassinated-november-2013List of-iraqi-academics-assassinated-november-2013
List of-iraqi-academics-assassinated-november-2013
 
Quizz Thérapeutiques Immunologiques
Quizz Thérapeutiques ImmunologiquesQuizz Thérapeutiques Immunologiques
Quizz Thérapeutiques Immunologiques
 
Quizzes IV Hypersensitivity Type IV
Quizzes IV Hypersensitivity Type IVQuizzes IV Hypersensitivity Type IV
Quizzes IV Hypersensitivity Type IV
 
Quizz Hypersensibilité de type II
Quizz Hypersensibilité de  type IIQuizz Hypersensibilité de  type II
Quizz Hypersensibilité de type II
 
Quizzes lecture HS type I IgE mediated Allergy
Quizzes lecture HS type I IgE mediated AllergyQuizzes lecture HS type I IgE mediated Allergy
Quizzes lecture HS type I IgE mediated Allergy
 
Lecture 7 Quizzes Hypersensitivity Reactions Dental Medicine
Lecture 7 Quizzes Hypersensitivity Reactions Dental MedicineLecture 7 Quizzes Hypersensitivity Reactions Dental Medicine
Lecture 7 Quizzes Hypersensitivity Reactions Dental Medicine
 
Lecture 7 Hypersensitivity Reactions Dental Medicine 2017
Lecture 7 Hypersensitivity Reactions Dental Medicine 2017Lecture 7 Hypersensitivity Reactions Dental Medicine 2017
Lecture 7 Hypersensitivity Reactions Dental Medicine 2017
 
Lecture 6 Dendritic Cells & Antigens DMD Students 2017
Lecture 6 Dendritic Cells & Antigens DMD Students 2017Lecture 6 Dendritic Cells & Antigens DMD Students 2017
Lecture 6 Dendritic Cells & Antigens DMD Students 2017
 
Lecture Historical Facts Ar-Razi the Father of Immunology
Lecture Historical Facts Ar-Razi the Father of ImmunologyLecture Historical Facts Ar-Razi the Father of Immunology
Lecture Historical Facts Ar-Razi the Father of Immunology
 
Lecture Immune Therapy Quiz MD Students 2017
Lecture Immune Therapy Quiz MD Students  2017Lecture Immune Therapy Quiz MD Students  2017
Lecture Immune Therapy Quiz MD Students 2017
 
Lecture 1 Quiz Introduction to Dental & Oral immunology
Lecture 1 Quiz  Introduction to Dental & Oral immunologyLecture 1 Quiz  Introduction to Dental & Oral immunology
Lecture 1 Quiz Introduction to Dental & Oral immunology
 
Cours Hypersensibilité de Type IV Pharmacie 2017
Cours Hypersensibilité de Type IV Pharmacie 2017Cours Hypersensibilité de Type IV Pharmacie 2017
Cours Hypersensibilité de Type IV Pharmacie 2017
 

Dernier

Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxArtificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxsilinianfel
 
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfBiochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfOuattaraBamory3
 
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfLES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfBallaMoussaDidhiou
 
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapieLa radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapienimaelhajji
 
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdfGuide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdfmohammed197241
 
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...Sargata SIN
 
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfCours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfKarimaLounnas
 

Dernier (7)

Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxArtificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
 
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfBiochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
 
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfLES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
 
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapieLa radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
 
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdfGuide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
 
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
 
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfCours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
 

Lecture 2 Complement System for 2nd Year DMD Students

  • 1. ‫اﻟﻤﻜﻤﻞ‬‫ﺟﻬﺎز‬‫اﻟﻤﻜﻤﻞ‬‫ﺟﻬﺎز‬ ‫اﻟﺜﺎﻧﻴﺔ‬‫اﻟﻤﺤﺎﺿﺮة‬‫اﻟﺜﺎﻧﻴﺔ‬‫اﻟﻤﺤﺎﺿﺮة‬ ‫ﺔ‬ ‫اﳌﻨﺎ‬ ‫ﻃﺐ‬ ‫دروس‬‫ﺔ‬ ‫اﳌﻨﺎ‬ ‫ﻃﺐ‬ ‫دروس‬ ‫ٔﺳﻨﺎن‬ ‫ا‬ ‫ﻃﺐ‬ ‫ﲣﺼﺺ‬ ‫اﻟﺜﺎﱐ‬ ‫اﻟﺼﻒ‬‫ٔﺳﻨﺎن‬ ‫ا‬ ‫ﻃﺐ‬ ‫ﲣﺼﺺ‬ ‫اﻟﺜﺎﱐ‬ ‫اﻟﺼﻒ‬ ‫ان‬‫ﺮ‬‫ﺑﻮﻫ‬ ‫اﻟﻄﺒﯿﺔ‬ ‫ﻠﻌﻠﻮم‬ ‫اﻟﻌﺎﱄ‬ ‫اﻟﻮﻃﲏ‬ ‫اﳌﻌﻬﺪ‬‫ان‬‫ﺮ‬‫ﺑﻮﻫ‬ ‫اﻟﻄﺒﯿﺔ‬ ‫ﻠﻌﻠﻮم‬ ‫اﻟﻌﺎﱄ‬ ‫اﻟﻮﻃﲏ‬ ‫اﳌﻌﻬﺪ‬ BJKA Consulting Tel. Innate Immunity and Repruductive Immunology, Immunology Unit, HMRUO, Oran, Algeria. Email : K.K.Eddine@gmail.com 2017 Kheir Eddine KERBOUA, Pharm.D, ‫اﻟﻤﻜﻤﻞ‬‫ﺟﻬﺎز‬‫اﻟﻤﻜﻤﻞ‬‫ﺟﻬﺎز‬ Le Système du ComplémentLe Système du Complément
  • 2. ABONNERABONNER à cette PAGE pour recevoir les liens de Quiz et du matériel pédagogique supplémentaireQuiz et du matériel pédagogique supplémentaire DANS VOTRE MURDANS VOTRE MUR de facebook
  • 3.
  • 4. Elie Metchnikoff and his drawings of bacterial phagocytosis by macrophages and microphages Fondation de l'immunologie: le 108e anniversaire 11 December 1908 La mission de Bordet était de relier les composantes humorales et cellulaires de la théorie du système immunitaire. Elie Metchnikoff and his drawings of bacterial phagocytosis by macrophages and microphages Paul Ehrlich and his drawings of the formation and effector functions of antibodies according to the side-chain theory 1919 Jules Bordet alexine (ou complément)
  • 5. Immunité innée On l’appelle aussi l’immunité naturelle. Elle intervient dès l’entrée de l’antigène dans l’organisme grâce à l’action: 1. de cellules telles que les phagocytes, les polynucléaires neutrophiles ou les macrophages ; 2. mais aussi grâce à l’action de molécules solubles (Complément, défensines) qui vont recouvrir le micro-organisme lors de son entrée et ainsi faciliter son élimination par les cellules phagocytaires. l’exudat inflammatoire qui baigne dans l’espace entre la muqueuse genigivale et la surface de la dent: sulcus Contient 1. les protéines du complement à 80% de leurs concentrations sanguines 2. Et plus de 90% de neutrophiles Ces mécanismes vont induire alors une inflammation précoce qui va permettre l’activation de la réponse immune adaptative. l’exudat inflammatoire qui baigne dans l’espace entre la muqueuse genigivale et la surface de la dent: sulcus Contient 1. les protéines du complement à 80% de leurs concentrations sanguines 2. Et plus de 90% de neutrophiles
  • 6. IMMUNITE INNEE IMMUNITE DE LA DENT complement ORGAN DENTAIRE 1. Reconnaissance de motifs: Soi altéreéet Non soi LE MICROBIOTE SYMBIOTIQUE Neutrophiles Macrophages Les défensines C. dendritiques complement Toll-like receptor Réponses antimicrobiennes et inflammatoires initiation de la réponse IMMUNE ADAPTIVE 2. Reconnaissance de “l’absence du soi” HOMEOSTASIE/INTEGRITE Lymphocytes NK
  • 8. Les proteines du complement sont synthetisees principalement par 1. les hépatocytes (90% des protéines solubles sauf le C1q, fD, C7 et le facteur P) 2. La ligné myeloide: Les monocytes/Les macrophages (Le C1q) 3. Les neutrophiles et les cellules endothéliales sous préssion de flux sanguin (Le facteur P properdine) 4. Les adipocytes pour le Facteur D. • Circulent dans le serum sous forme INACTIVE comme pro-enzymes (Zymogenes) • Designés par numéros (par ordre de découverte pour la voie classique) , lettres (Voie alterne), ou noms composés(pour les récepteurs et les régulateurs) • les fragements peptidiques formés par l’activation d’un composant: Les grands fragments: se fixent proche du site d’activation Les petits fragments: induisent une inflammation locale 1. L’activation du complement 50 proteines= Activatreurs+Regulatreurs+Recepteurs Les proteines du complement sont synthetisees principalement par 1. les hépatocytes (90% des protéines solubles sauf le C1q, fD, C7 et le facteur P) 2. La ligné myeloide: Les monocytes/Les macrophages (Le C1q) 3. Les neutrophiles et les cellules endothéliales sous préssion de flux sanguin (Le facteur P properdine) 4. Les adipocytes pour le Facteur D. • Circulent dans le serum sous forme INACTIVE comme pro-enzymes (Zymogenes) • Designés par numéros (par ordre de découverte pour la voie classique) , lettres (Voie alterne), ou noms composés(pour les récepteurs et les régulateurs) • les fragements peptidiques formés par l’activation d’un composant: Les grands fragments: se fixent proche du site d’activation Les petits fragments: induisent une inflammation locale
  • 9. Le système du complément est constitué d'un ensemble de protéines plasmatiques ("facteurs du complément") s'activant en cascade. Il est considéré comme faisant partie de l'immunité innée. L'activation conduit au recrutement des phagocytes et ensuite faciliter leur fonction de phagocytose => Première fonction du complément = Opsonisation et signal de danger (Inflammation) L'activation peut conduire aussi à la formation de trous ("complexe d'attaque membranaire") dans la membrane externe du microorganisme, conduisant à sa destruction => La fonction Historique du complément = LYSE CELLULAIRE. L'activation se fait par clivages successifs des facteurs, ce qui entraîne la formation de fragments de facteur capables d'interagir avec les cellules du système immunitaire (macrophages, lymphocytes B, ...) => Deuxième fonction du complément = RÉGULATION DE LA RÉPONSE ADAPTATIVE ET INFLAMMATION. Peuvent également l'activer: des cellules tumorales, allogéniques (GR d'un autre groupe), des cellules altérées de l'hôte (rôle physiopathologique du complément dans les maladies autoimmunes) Le système du complément est constitué d'un ensemble de protéines plasmatiques ("facteurs du complément") s'activant en cascade. Il est considéré comme faisant partie de l'immunité innée. L'activation conduit au recrutement des phagocytes et ensuite faciliter leur fonction de phagocytose => Première fonction du complément = Opsonisation et signal de danger (Inflammation) L'activation peut conduire aussi à la formation de trous ("complexe d'attaque membranaire") dans la membrane externe du microorganisme, conduisant à sa destruction => La fonction Historique du complément = LYSE CELLULAIRE. L'activation se fait par clivages successifs des facteurs, ce qui entraîne la formation de fragments de facteur capables d'interagir avec les cellules du système immunitaire (macrophages, lymphocytes B, ...) => Deuxième fonction du complément = RÉGULATION DE LA RÉPONSE ADAPTATIVE ET INFLAMMATION. Peuvent également l'activer: des cellules tumorales, allogéniques (GR d'un autre groupe), des cellules altérées de l'hôte (rôle physiopathologique du complément dans les maladies autoimmunes)
  • 10. C3 C3a C3b 1.Le zymosan (Levures) 2.le LPS (Bacteries gram négatif) 3.L’acid teichoique (Bacteries gram pos) mannose 1. CRP liant le soi ou le non soi 2. Complexe une IgM ou deux IgG avec un Antigen C3 convertase Faciliter la phagocytose: Opsonine C3b C3a C3b Contraction de muscles lisses Degranulation des mastocytes: (histamine, leukotrienes) Modifications vasculaires: dilation, augmentation de la permeabilite (oedemes) Inflammation Recrutement: Anaphylatoxine C3a Neutrophiles Macrophages Mastocytes
  • 11. Surfaces cellulaires etrangeres Pauvres en charges negatives Tres Importante lors de la perte de l’Immunite passive en neonat I. ACTIVATION C1 C2 C2a C4 C4b C3 H2O FB CRP Ac FD C2b C2a C4b C4a C2aC4b C3 convertase classique Bb Ba Bb C3 C3 convertase alterne Properdine (FP)
  • 12. Surfaces cellulaires etrangeres Pauvres en charges negatives Tres Importante lors de la perte de l’Immunite passive en neonat II. AMPLIFICATION C2aC4b BbC3 C3b C3b C5 convertase classique C5 convertase alterne II. AMPLIFICATION
  • 13. Pourquoi les complexes immuns uniquement et pas les anticorps seuls activent la voie classique? 2. Chaque molecule C1 doit fixer au moins DEUX tetes globulaires de C1q pour une interaction stable Une IgM Mais Deux IgG +++++++ Le C1 Une IgM Circulante 1. La formation de complexes Ag-Ac induit un changement conformationnel dans la portion Fc de l’IgM qui expose au moins TROIS sites de fixation de C1q
  • 14. C3 convertase classique C3 convertase alterne C5 convertase alterne C5 convertase classique C3 convertase classique
  • 15.
  • 16. Facteur I A. Inactivation Spontanée: la demie vie tres courte des fragemets du complément B. Regulation Proteique de l’activation du Complément 1. Regulation Par Inactivation des facteurs de complement Plusieurs proteines regulatrices dont la plupart sont codees dans le cluster genique RCA (Regulators of Complement Activation) sur le chromosome 1 chez les humains III. REGULATION 1. soluble 2. Membranaire CR1, MCP (CD46), DAFFacteur I et facteur H facteur H
  • 17. B. Regulation Proteique de l’activation du Complément iC3b 1. Regulation Par Inactivation des facteurs de complement Plusieurs proteines regulatrices dont la plupart sont codees dans le cluster genique RCA (Regulators of Complement Activation) sur le chromosome 1 chez les humains C1s FI C3a-des Arg C5a-des Arg FI
  • 18. 1. Rôle de défense anti infectieux SEUL et donc en réponse IMMÉDIATE : 1. par activation directe de la voie alterne 2. par activation de la voie classique autre que les anticorps (CRP++) Les effecteurs : 1. C3b et C4b fixés sur une cible => OPSONISATION 2. C4a, C3a, C5a => INFLAMMATION 3. C3b => activation (et régulation ) des lymphocytes B PRODUCTION D’ANTICORPS 3. EFFETS BIOLOGIQUES DU COMPLEMENT EN SYNERGIE AVEC L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE, après activation par des complexes immuns (Ac IgM ou IgG) 1. C3b et C4b fixés sur une cible => OPSONISATION 2. C4a, C3a, C5a => INFLAMMATION 3. C3b => activation (et régulation ) des lymphocytes B PRODUCTION D’ANTICORPS la cytotoxicité Le complexe actif est : MAC (avec plusieurs C9 ) pour le complément (ressemble au Perforine pour les lymphocytes T) Complément et défense anti infectieuse Ces cytotoxicités de l'immunité (innée et adaptative) reposent sur le principe de la perforation de la membrane de la cible. Perforin = pore-forming protein (perforin). a. LYSE CELLULAIRE Le complexe d’attaque membranaire (CAM)= C5b+C6+C7+C8+plusieurs molécules de C9
  • 19. b. ADHERENCE IMMUNE pour OPSONISATION •Dépôt de fragments « b » sur les particules étrangères (Opsonins: C3b, C4b, iC3b) •Récepteurs au C3b exprimés sur les phagocytes (récepteurs :5 000 par phagocyte au repos et 50 000 par phagocyte activee) 3. EFFETS BIOLOGIQUES DU COMPLEMENT
  • 20. Transport jusqu'au foie et la rate via les récepteurs CR1 (CD35) exprimés à la surface des érythrocytes (90% de CR1 du sang). Elimination par phagocytose via la liaison des IgG aux récepteurs FcγRI (CD64) et des fragments du complément (iC3b) aux récepteurs CR3 et CR4 (CD11b et CD11c) 2. ELIMINATION DES COMPLEXES IMMUNS CR1 CR3 et CR4Defaut dans l’activation du complement Echec dans l’elimination des Complexes immuns Deposition dans les parois de vaisseaux et tissus (reins, peau, cerveau, coeur, poumons..etc) Induire une inflammation locale
  • 21. 3. INFLAMMATION Via les anaphylatoxines C3a et C5a Les MASTOCYTES, les polynucléaires BASOPHILES et NEUTROPHILES expriment à leur surfaces les récepteurs au C3a et C5a (CD88). La liaison de C3a et C5a à ces récepteurs entraîne: => la libération d'histamine, d'héparine, de tryptase, de kallikréine, ECF (eosinophilic chemotactic factor) et la synthèse de prostaglandines et de leucotriènes par les mastocytes / basophiles => un effet chimiotactique sur les polynucléaires neutrophiles 4. Présentation de l’Ag (soluble) aux LB par les cellules dendritiques folliculaires grâce aux CR1 et CR3 5. Elimination des cellules apoptotiques par fixation de la CRP
  • 22. 1. La parodontite Le résultat directe du déséquilibre de la flore commensale qui provoque une activation anormale du système du complément Subversion immune Perturbation des défenses de l’hote Destruction de l’os COMPSTATIN Inhibiteur du C3 ROMPRE LE CERCLE VICIEUX Subversion immune Perturbation des défenses de l’hote Perturbation du microbiote augmente l’activiation du complément
  • 23. 2. Déficit en inhibiteur de la C1-estérase et angiœdème Œdèmes récidivants et transitoires, non inflammatoires, affectant la peau, les muqueuses gastrointestinales, et les muqueuses des VOIES RESPIRATOIRES SUPÉRIEURES. Déficit héréditaire ou acquis 1=> type I (classique) (85 % des cas) : déficit de synthèse 2=> type II (variante) (15 % des cas) : synthèse normale ou même augmentée d’une protéine non fonctionnelle (mutations affectant le site actif de la protéine) Transmission autosomique dominante Fréquence: entre 1/50.000 et 1/100.000 A. Déficits héréditaires Peut être déclenché par une EXTRACTION DENTAIRE Transmission autosomique dominante Fréquence: entre 1/50.000 et 1/100.000 B. Déficit acquis •symptômes plus tardifs (> 40 ans) •absence d’angioœdème dans la famille •déficit secondaire à une consommation excessive du C1-INH •le plus souvent associés à des désordres lymphoprolifératifs, et plus rarement à d’autres processus tumoraux, à des maladies autoimmunes, à des infections l’acide tranexamique (3g/jour) ou le danazol (dose maximale 600 mg/j), il peut augmenter le taux de C1Inh à plus de 50 % du taux normal et ainsi protéger les patients de toute crise, ce qui est utile en cas d’intervention chirurgicale ou de soins dentaires. Un dosage du C1Inhibiteur avant l’intervention est conseillé afin de vérifier que le patient est répondeur au danazol : le patient peut être opéré si le taux de C1Inh atteint 60 % de la normale.
  • 24. 1. Le système du complément peut être activé par: a) Une seule voie b) 3 voies c) 4 voies d) 2 voies 2. Le C1q du complément peut être synthétisé par a) Le foie b) Le macrophage c) Le polynucléaire neutrophile 3. Parmi les fonctions du complément: a) La lyse cellulaire b) L’opsonisation (faciliter la phagocytose) c) La répression de la réponse immune 3. Parmi les fonctions du complément: a) La lyse cellulaire b) L’opsonisation (faciliter la phagocytose) c) La répression de la réponse immune Est-ce que les premières planches de ce cours sont utiles ou pas? Est-ce que tu es d’accord avec la méthode d’utiliser les Quizz pendant le cours?
  • 25.
  • 26. N’oubliez pas de me suivre sur Slide Share pour recevoir les nouvelles publications de Cours et de Quiz
  • 27. N’hésitez pas à me contacter par Messenger si vous trouvez des difficultés