SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  20
Télécharger pour lire hors ligne
Les métiers du numérique,
des opportunités pour les personnes
en situation de handicap
JANVIER 2022
Numérique :
emploi et handicap
RECHERCHE ET
INNOVATIONS
OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI
ET DU HANDICAP
2 OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI ET DU HANDICAP	 JANVIER 2022
SOMMAIRE
1 
La crise de la covid-19, coup d’accélérateur
à la digitalisation
P. 4
2 
Le numérique pour tous : quelles solutions ?
P. 6
3 
Faire de la compétence numérique
un levier d’émancipation professionnelle,
pour tous les talents
P. 8
4 
Les opportunités liées au développement des métiers
du numérique sont très prometteuses
P. 9
5 
THalent Digital, un programme national
d'investissement dans les compétences piloté
par l'Agefiph
P. 10
6 
Des engagements sur les territoires pour l'emploi
dans les métiers du numérique
P. 11
7 Lutter contre l’exclusion numérique
P. 16
8 
Handicap et numérique : comment garantir
un environnement accessible ?
P. 17
EMPLOI  NUMÉRIQUE 3
ÉDITORIAL
Intelligence artificielle, internet, télétravail, enseignement à distance,
commerce en ligne, les pratiques digitales se développent dans tous les
domaines. De nombreuses entreprises ont engagé leur transition numérique et
cherchent aujourd’hui des talents qui possèdent des compétences numériques.
En France, plus de 200 000 postes seront à pourvoir d'ici 2025. Dans un futur
proche, le numérique pourrait représenter deux emplois sur trois.
Pour autant les personnes handicapées sont peu nombreuses aujourd’hui
à tenter leur chance dans ce domaine à fort potentiel. Les principales raisons
expliquant cette sous-représentation sont une méconnaissance
des opportunités du secteur, une représentation stéréotypée du handicap par
les recruteurs et des parcours vers l'emploi qui n'invitent pas suffisamment
à s'orienter et à se former à ces métiers.
De ces constats est né notamment le projet THalent Digital porté par
l’Agefiph, qui vise à former et accompagner les personnes en situation
de handicap vers les métiers du numérique.
Outre les opportunités d’emploi, le numérique offre de nombreuses possibilités
en matière d’accès à l’information et pour développer les échanges. Pour les
personnes en situation de handicap, cela ouvre la voie à de nouvelles solutions
pour compenser le handicap, gagner en autonomie dans la vie quotidienne
et dans l'emploi. Pour autant, il est impératif de veiller à l'accessibilité de ces
technologies et services afin qu'ils soient inclusifs et ne génèrent
pas de nouvelles fractures.
L'enjeu de notre action est que les relations entre numérique
et handicap soient vertueuses et contribuent à réduire les
inégalités et favoriser l'inclusion. Nous sommes convaincus
que la révolution numérique en cours peut et doit se faire au
bénéfice de tous pour une société toujours plus inclusive.
CHRISTOPHE ROTH
Président de l’Agefiph
4 OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI ET DU HANDICAP	 JANVIER 2022
LA CRISE DE LA COVID-19, COUP D’ACCÉLÉRATEUR
À LA DIGITALISATION
1
L’accélération de la transformation de l’écono-
mie fait évoluer les besoins des entreprises et
la crise sanitaire a accéléré les mutations en
cours, notamment la digitalisation. Dans ce
contexte, trouver des collaborateurs qualifiés
est un enjeu majeur pour les employeurs.
Une forte croissance de l’emploi
dans le numérique
Enconstanteévolution,lenumériquenecessede
générer de nouveaux besoins. Près de 800  000
salariés travaillent dans ce secteur, soit 3 % des
actifs occupés en France. Ce chiffre devrait conti-
nuer à augmenter, d’une part parce que les en-
treprises ont besoin de nouvelles compétences
numériques du fait de leur transformation in-
terne, d’autre part car les usages de leurs clients
les poussent à proposer de plus en plus de so-
lutions numériques. L’emploi progresse 2,5 fois
plus vite dans ce secteur que dans les autres. Il
s’agit d’un gisement d’emplois majeur dont les
métiers connaissent une forte tension en France.
Développeurs et codeurs sont notamment
très recherchés.
La data, « nouvel or noir »
Selon l’avis des professionnels, les métiers liés
à l’exploitation de la data seront parmi les plus
stratégiques au cours des prochaines années.
Les métiers de l’expérience client, en lien étroit
avec l’utilisation des données, devraient égale-
ment connaître une forte progression, et dans
une moindre mesure, ceux du marketing, de la
RD et de l’innovation.
Malgré de telles perspectives, le secteur du numé-
riquepeineàrecruterdesprofilsspécialisésdansde
nombreux métiers : IT, data, cybersécurité, intelli-
gence artificielle... Selon l’enquête “Besoins en main
d’œuvre”(BMO)dePôleemploi,outrel’information
et la communication, avec 54  280 projets de recru-
tement, on trouve parmi les secteurs qui avaient
l’intentiond’embaucherdesprofilsissusdesmétiers
du numérique en 2021 : le commerce de détail / de
gros (3  070), les banques et les assurances (1  990),
l’administration publique (1  220), la construction
(510), ainsi que la santé (430).
Le numérique stimule l’innovation
La transformation numérique continue de faire
évoluer les activités des entreprises, du système
de production à l’expérience client. La volonté
de disposer d’un système informatique per-
formant, d’offrir de nouveaux services connec-
tés et de saisir les nombreuses opportunités
offertes par la big data stimule l’innovation
dans de nombreux secteurs. Dans l’informa-
tion-communication et les activités financières
et d’assurance, la dématérialisation, le déve-
loppement de nouveaux logiciels, l’analyse de
données, l’intelligence artificielle et la cybersé-
curité sont au cœur des innovations.
Dans l’industrie, l’enjeu est de développer de
nouveaux produits, d’utiliser de nouveaux ma-
tériaux et d’améliorer les processus de produc-
tion et de fabrication.
L'emploi progresse
2,5
fois plus vite dans
le numérique que dans
les autres secteurs.
EMPLOI  NUMÉRIQUE 5
La Semaine des métiers
du numérique, qui se dé-
roulera du 24 au 28 jan-
vier 2022, est un enjeu
de mobilisation majeur
pour Pôle emploi. Dans
ce cadre, nous avons pré-
vu de communiquer sur
nos actions partenariales
avec l’Agefiph. L’action
Révélateur Thalent fera
ainsi l’objet d’une com-
munication forte sur le
web (internet, réseaux
sociaux) de la part de Pôle emploi. Des initiatives
localesetexpérimentalesserontégalementmises
en œuvre au sein de nos agences afin de promou-
voir les métiers du numérique, notamment à
l’attention des personnes en situation de handi-
cap. Les formations assurées par THalent Digital
seront présentées afin de les promouvoir auprès
des demandeurs d’emploi. Enfin, des ateliers
« s’orienter vers les métiers du numérique » seront
animés au cœur des territoires et permettront
aux personnes en situation de handicap de dé-
couvrir ces métiers et poursuivre leur expérience
via par exemple une période d’immersion profes-
sionnelle ou une entrée directe en formation si un
projet est identifié.
Enfin, dans le cadre du nouveau marché aux
formations numériques inclusives, lancé en
septembre 2021, les demandeurs d'emploi bé-
néficiaires de l'obligation d'emploi représentent
10 % des stagiaires. Nous souhaitons faire en-
core plus. L’objectif de ces formations inclusives
(certifiantes et professionnalisantes) est de
permettre aux stagiaires d’acquérir les compé-
tences nécessaires pour travailler dans le sec-
teur du numérique, en forte croissance. Nous
connaissons toujours de fortes tensions de
recrutement sur les métiers de l’informatique,
avec un volume important d’offres d’emploi.
Notre objectif est donc de permettre au plus
grand nombre de se former sur ces métiers avec
comme objectif un retour à l’emploi durable ! »
Le numérique est un
secteur en croissance
exponentielle car il s'adresse à
tous les autres les autres sec-
teurs de l’économie. 230 000
postes seront à pourvoir d’ici
à 2025, avec des conditions de
travail attractives avec plus de
93 % de CDI.
Il a été le socle de la conti-
nuité des activités écono-
miques, éducatives, sociales
et étatiques pendant la crise
sanitaire et a connu une forte accélération. Les
prévisions de croissance du secteur ont été re-
vues à la hausse à +7,1 % pour 2022 et, pour
la 11e
année consécutive, le secteur est encore
créateur d’emplois.
Face à cette nécessité urgente dans un sec-
teur dynamique, en constantes mutations, le
numérique a besoin de tous les talents. Il est
possible de rejoindre ces métiers, quels que
soient son parcours initial et sa situation per-
sonnelle, y compris les personnes en situation
de handicap. Cela a été notamment démontré,
avec un taux d’insertion professionnelle très
satisfaisant, par les écoles qui se sont créées
pour former aux métiers du numérique les per-
sonnes éloignées de l’emploi.
Pour trouver les talents dont il a besoin, le nu-
mérique doit renouveler et diversifier les pro-
fils. C’est une opportunité. »
AUDREY PEROCHEAU
directrice Formation
et développement
des compétences
dans les territoires
de Pôle emploi
ALAIN ASSOULINE
président d’honneur
de CINOV-Numérique,
président de la
commission numérique
de la CPME, président-
fondateur du réseau
des écoles WebForce3
FOCUS SUR
La Semaine des métiers du numérique de Pôle emploi
6 OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI ET DU HANDICAP	 JANVIER 2022
LE NUMÉRIQUE POUR TOUS :
QUELLES SOLUTIONS ?
2
Passer de la vision d’un « numérique contrai-
gnant » à celle d’un numérique source d’oppor-
tunités pour améliorer le quotidien est l’objectif
de la cartographie des usages du numérique
pour les personnes en situation de handicap
publiée par l’Agence nouvelle des solidarités
actives (ANSA)1
. Elle reprend les différents han-
dicaps (déficiences motrices, auditives, intellec-
tuelles, visuelles, troubles du spectre autistique,
cognitif, du psychisme et polyhandicap) et rap-
pelle pour chacun les incidences sur l’utilisation
du numérique. Ce document propose égale-
ment des méthodes de compensation (d’un
point de vue fonctionnel, physique et sensoriel)
et met en lumière les vertus possibles du numé-
rique sur le handicap.
Des applications au service
du handicap
Participer à des conversations, communiquer,
partager, se divertir... Les applications sont de
puissantes alliées qui offrent de nombreuses
possibilités pour améliorer le quotidien des
personnes en situation de handicap.
 AVA
est une application mobile destinée aux per-
sonnes sourdes et malentendantes, également
disponible sur ordinateur (PC/Mac) permettant
desous-titrerentempsréeldeséchangesverbaux
dans un groupe. Après le téléchargement et le pa-
ramétragedel'application,lesutilisateursparlent
à proximité du smartphone et la conversation est
retranscrite sous la forme d’un chat.
1 - 
www.solidarites-actives.com/fr/nos-projets/cartographie-des-usages-du-numerique-pour-les-personnes-en-situation-de-handicap
 Rogervoice
associe l’intelligence artificielle et l’humain, en
proposant un service de sous-titrage en temps
réel des propos d’un interlocuteur et la traduc-
tion d’une conversation en langue des signes
française (LSF) par visio-interprétation.
 Be My Eyes
est composée d'une communauté mondiale de
personnes aveugles et malvoyantes, ainsi que
de bénévoles voyants. Grâce à un appel vidéo,
les bénévoles fournissent aux utilisateurs une
assistance visuelle pour les aider dans certains
gestes du quotidien.
 Seeing AI
est une application gratuite dotée d’une Intel-
ligence Artificielle (IA), qui permet de décrire le
monde environnant à son utilisateur. Cette ap-
plication est capable de convertir des données
visuelles en feedback audio, donnant ainsi une
description de la photo aux personnes mal ou
non-voyantes.
 SoundScape
a pour objectif d’aider les personnes ayant une
déficience visuelle à s'orienter dans leurs dépla-
cements. Elle offre à ses utilisateurs une descrip-
tion intuitive de l’environnement qui les entoure
en s’appuyant sur un son audio spatial 3D, pour
créer des points de repères sur un trajet.
 Je veux
s'adresse aux personnes qui présentent des
troubles de la parole. Elle dispose d’une large
galerie de pictogrammes qui correspondent à
des besoins du quotidien, pour faciliter la com-
munication. Il suffit à l'utilisateur de toucher un
pictogramme pour exprimer son besoin, qui est
ensuite oralisé par synthèse vocale.
FOCUS SUR
Le consortium numérique des entreprises adaptées
EMPLOI  NUMÉRIQUE 7
 Lpliz
est une application d'entraide à destination
des personnes atteintes d'un handicap invisible
ou visible qui permet de se signaler et de de-
mander de l’aide lorsqu’une situation devient
difficile. 6 000 utilisateurs sont prêts à agir en
toute bienveillance.
 Mon super voisin
permet de faire appel à son voisinage pour tous
les services du quotidien à travers une applica-
tion mobile et un site internet.
Actuellement, les per-
sonnes en situation de
handicap sont sous-re-
présentées dans les for-
mations et les métiers
du numérique. Compte
tenu de la croissance du
secteur, les entreprises
adaptées, qui ont la spé-
cificité d’employer 55 %
de travailleurs reconnus
handicapés, se sont re-
groupées en consortium
numérique. Ce dernier
concentre ses activités
sur des périmètres de
support applicatif, d’économie circulaire (réem-
ploi de matériels) et de centres d’appels. Les ac-
tivités proposées sont majoritairement procé-
durées et donc facilement accessibles pour des
personnes éloignées de l’emploi.
À ce jour, le consortium numérique fédère un ré-
seau d’environ 70 entreprises adaptées sur l’en-
semble du territoire avec un sponsor, Airbus, et
un ensemble d’ESN – entreprises de services du
numérique (Capgemini, Accenture, Sopra etc). Il
permet ainsi l’élaboration d’une offre commune
en réponse à des marchés en mutualisant les ca-
pacités productives des entreprises adaptées. Le
client bénéficie ainsi d’un interlocuteur unique.
La contribution financière de l’État soutient
l’UNEA dans l’organisation de ce consortium qui a
pour ambition : de concourir au besoin de recrute-
ment du secteur par la mise en emploi de travail-
leurs handicapés, d’augmenter l’expertise des en-
treprises adaptées et de développer des parcours
assortis de formations à haute valeur ajoutée
garantissant une sortie positive. Aussi, les salariés
des entreprises adaptées en CDD Tremplin pour-
ront ensuite être recrutés par le donneur d’ordre
après acquisition des compétences nécessaires.
La formation constitue un enjeu central. La re-
cherche de canaux existants capables de pro-
poser une ingénierie de formation adaptée sur
les métiers du numérique a mis en lumière le
programme d’investissement des compétences
THalent Digital. Il est mobilisable par les sa-
lariés des entreprises adaptées ou pour des
travailleurs handicapés demandeurs d’emploi.
Il permet l’accès aux premiers niveaux d’em-
ployabilité du numérique soit principalement à
niveau bac + 2 ou bac + 3 (développeur Web,
technicien d’assistance informatique, techni-
cien systèmes et réseaux).
En outre, le PIC dédié aux entreprises adaptées
leur permet de former leurs salariés aux métiers
du numérique, en s’appuyant sur une offre de
formation existante et adaptée à tout type de
handicap. La DGEFP travaille sur l’articulation du
programme PIC THalent Digital et du PIC EA. »
Pour plus d’information :
Les Consortiums Inclusifs by UNEA | UNEA -
Union Nationale des Entreprises Adaptées
www.unea.fr/les-consortiums-inclusifs-unea
HÉLÈNE ROGEL
Chargée de mission
à la Mission de l’emploi
des travailleurs
handicapés
– Délégation
Générale à l’emploi
et à la formation
professionnelle
8 OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI ET DU HANDICAP	 JANVIER 2022
«  Le numérique est un formidable levier de ré-
alisation professionnelle pour tous les publics
jusque-là isolés des sphères économiques. Il fa-
cilite la proximité et les rencontres, parce qu’il
agrège de nombreux outils qui permettent de
s’informer, de se former, de monter en compé-
tences ou de réaliser son projet entrepreneurial.
Reste à faire en sorte que tout le monde soit ac-
compagné pour accéder à ces opportunités.
Prendre sa place, un élan à encourager
De nombreux talents hésitent encore à prendre
leur place dans le numérique. Aujourd’hui, ce
secteur manque toujours de représentativité,
ce qui a pour effet d’augmenter l’autocensure
de certains publics qui se sentent parfois iso-
lés. C’est face à ce constat que Diversidays, as-
sociation d’égalité des chances née en 2017, a
lancé DéClics Numériques, un programme dé-
dié à informer, sensibiliser et accompagner des
personnes dans leur projet de reconversion ou
d’insertion dans les métiers du numérique.
Soutenu par des acteurs comme Pôle emploi,
Google France ou encore l’Agefiph, DéClics Nu-
mériques s’adresse à des demandeurs d’emploi
sous-représentés dans la Tech et répond aux
besoins des demandeurs en situation de han-
dicap en faisant appel, entre autres, à des in-
terprètes en langue des signes, à la vélotypie,
à des aménagements individuels selon les be-
soins dès l’inscription au programme (en par-
ticulier avec Thalent Digital1
). Ces dispositions
sont prises sur la base de réunions de travail
entre l’Agefiph et Diversidays, au niveau natio-
nal et local.
1 - 
www.thalent-digital.fr
2 - 
https://diversidays.com/etude-diversite/
3 - 
BOETH : bénéficiaires de l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés
Donner au numérique les moyens
de révéler son potentiel
Au-delà de rendre ces métiers accessibles, nous
avons besoin d’incarner davantage les parcours
dans le numérique par le biais de modèles de
réussite beaucoup plus divers. Des rôles mo-
dèles du côté des candidats, mais également
du côté des entreprises : la récente étude me-
née par Diversidays, Occurrence et PwC2
sur la
diversité et l’inclusion en entreprise montre en
effet que nombreuses sont les bonnes pratiques
méconnues en ce sens !
De la représentativité, de l’information et des
solutions concrètes sur le terrain : c’est à ces
conditions que le numérique pourra révéler
son potentiel pour l’insertion et l’épanouisse-
ment de tous, dans une société plus inclusive.
En 2020, le programme DéClics Numériques a
accompagné plus de 3 000 demandeurs d’em-
ploi sous-représentés dans la Tech, dont 16 %
BOETH3
. Vous souhaitez vous reconvertir ? Ou
accélérer le mouvement en tant qu’entreprise ?
Rejoignez-nous sur declics-numeriques.com. »
FAIRE DE LA COMPÉTENCE NUMÉRIQUE
UN LEVIER D’ÉMANCIPATION PROFESSIONNELLE,
POUR TOUS LES TALENTS
Anthony Babkine, Co-fondateur de Diversidays
3
EMPLOI  NUMÉRIQUE 9
Le numérique est de plus en plus présent dans
de nombreux métiers et le secteur est en évo-
lution permanente. Le Numeum vient d’ailleurs
de relever ses perspectives de croissance à hau-
teur de 6,3 % en 2021, et +7,1 % pour 2022. Pour
la 11e
 année consécutive, le secteur est créateur
d’emplois mais fait face à une pénurie de talents
et recherche activement des candidats formés.
Face à ce constat, l’Agefiph ne pouvait rester
inactive. Il apparaissait clairement que :
	
– les personnes en situation de handi-
cap devaient pouvoir se saisir de toutes
ces opportunités,
	
– les employeurs devaient pouvoir compter
sur les compétences et capacités pour ré-
pondre à leurs objectifs de recrutement.
Forte de ces convictions, l’Agefiph s’est engagée
depuis plusieurs mois dans la mise en place de
collaborations visant à explorer de nouvelles
voies pour développer l’emploi des personnes
handicapées dans les métiers du numérique.
Nous avons décidé de privilégier une démarche
fédératrice privilégiant l’innovation et cultivant les
coopérationsavecdesacteursreconnusdusecteur.
Notre stratégie « pour un secteur du numé-
rique inclusif » couvre quatre objectifs :
	
– Sourcer : en nous associant au programme
booster DéClics Numériques déployé par Di-
versidays en alimentant son volet handicap,
notamment à travers l’accessibilité du pro-
gramme, la mise en réseau avec les acteurs
des territoires… ; en nous associant au CNRS
et à CGI pour développer, dans le cadre de tra-
vaux de recherche, un outil d’intelligence ar-
tificielle permettant de repérer les aptitudes ;
en mobilisant via notre programme THalent
Digital un dispositif de sourcing viral en ligne.
	
– Former et accompagner : en candidatant
au Plan d’investissement dans les Compé-
tences pour le programme THalent Digital
qui mobilise un large consortium (écoles
du numérique : Simplon et Webforce 3, as-
sociation : APF France Handicap et cabinet
de consultants Amnyos, mais aussi en s'ap-
puyant sur les Opco ATLAS et AKTO) et vise
à accompagner, avec l’appui de Pôle emploi,
de Cap emploi et des Missions Locales, le
parcours de 500 personnes en situation de
handicap à fin 2022.
	
– Recruter : en mobilisant les employeurs du
secteur via le programme THalent Digital ;
en accélérant le repérage des opportunités
en lien avec le développement du consor-
tium numérique dans les entreprises adap-
tées (EA), en mobilisant les CDD Tremplin en
EA et les moyens du PIC EA articulés au PIC
THalent ; enfin en déployant un nouvel outil
expérimental, le diagnostic numérique avec
notre partenaire CGI.
L’ensemble de ces engagements vise à produire
un effet levier. Cette mobilisation doit nous
permettre d’être au rendez-vous des oppor-
tunités pour accroître la place des personnes
en situation de handicap dans les métiers
du numérique.
LES OPPORTUNITÉS LIÉES
AU DÉVELOPPEMENT DES MÉTIERS
DU NUMÉRIQUE SONT TRÈS PROMETTEUSES
Véronique Bustreel, Directrice Innovation Evaluation et Stratégie
4
10 OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI ET DU HANDICAP	 JANVIER 2022
 Thalent Digital
THalent Digital est un programme national dé-
ployé sur l'ensemble du territoire en lien avec
les régions. Le projet #THalentDigital, qui am-
bitionne d’orienter 500 demandeurs d’emploi
en situation de handicap vers les métiers du
numérique d’ici 2023, est né d’une alliance de
professionnels du handicap, d’organismes de
formation professionnelle et d’entreprises mo-
bilisées au service de la formation et de l’em-
ploi des personnes en situation de handicap.
Porté par l’Agefiph, le projet est financé par la
Banque des territoires et le ministère du Travail,
de l’Emploi et de l’Inclusion via le Plan d’inves-
tissement dans les compétences (PIC).
THalent Digital a pour objectifs de :
	
– Sensibiliser et orienter les demandeurs
d‘emploi vers des métiers porteurs (déve-
loppeurs, techniciens réseaux ou encore
techniciens spécialisés en cybersécurité).
	
– Proposer des formations professionnali-
santes qui prennent en compte leurs situa-
tion de handicap et délivrées par les orga-
nismes de formation WebForce3 et Simplon.
Ces formations débouchent sur un titre pro-
fessionnel reconnu et visé par le ministère
du Travail de niveau III bac+2, ou sur une ou
plusieurs certifications professionnelles re-
connues par les recruteurs.
	
– Soutenir l’innovation en matière d’accessibi-
lité de la formation : accessibilité des outils
pédagogiques, adaptations des postes de
travail, environnement, équipes sensibili-
sées aux enjeux du handicap…
	
– Accompagner pendant la formation et
vers l’emploi de manière renforcée avec
des actions de sensibilisation à destination
des entreprises.
Pour en savoir plus : www.thalent-digital.fr
Salomé, 23 ans, était titulaire d’un
CAP pâtisserie. Après un accident, elle
a dû repenser son parcours profession-
nel. Passionnée d’informatique depuis
toute jeune, elle s’est tout naturellement
tournée vers les métiers du numérique
découverts lors d'un webinaire THalent
Digital. Ils offrent de réelles perspectives
d’emploi pour les personnes en situation
de handicap.
Son choix s'est porté sur les métiers des
systèmes et réseaux. Elle a candidaté et
a été acceptée chez WebForce3, parte-
naire de THalent Digital. Grâce à la prise
en charge des coûts de formation par les
collectivités, après un SAS THalent Digi-
tal pour préparer l’entrée en formation
et conforter son choix, elle a débuté une
formation de Technicien.ne Assistance
Informatique (RNCP niveau BAC). Forte
de ses bons résultats elle a continué sur
la formation Technicien.ne Supérieur
Système et réseaux qui mène au titre
professionnel RNCP niveau bac+2. Au-
jourd’hui, malgré plusieurs promesses
d’embauche, Salomé veut aller encore
plus loin et espère continuer en alter-
nance pour obtenir le diplôme d'Admi-
nistrateur.trice d'Infrastructures Sécuri-
sés (Bac +3). Passionnée par son nouveau
métier, Salomé est aujourd’hui une pro-
fessionnelle talentueuse capable de ga-
rantir le bon fonctionnement du réseau
des entreprises grâce à des formations
qui privilégient la pratique. Elle jouera
un rôle important au sein de la structure
qui l’emploiera.
THALENT DIGITAL, UN PROGRAMME NATIONAL D'INVESTISSEMENT
DANS LES COMPÉTENCES PILOTÉ PAR L'AGEFIPH
5
EMPLOI  NUMÉRIQUE 11
 Le projet HUGo en Provence-Alpes-
Côte d'Azur
Un cursus de formation innovant
et ambitieux
Le numérique s’ouvre à l’alternance pour les
personnes en situation de handicap. Un collec-
tif d’entreprises de haute technologie (Cap Ge-
mini, Atos, Thales, Arcelor-Mittal, Airbus, etc.)
et le pôle de compétitivité CAPENERGIES, en ré-
gion SUD PACA, ont imaginé, avec l'Agefiph, le
projet HUGo, première formation diplômante
d’ingénieur informatique en alternance dédiée
aux personnes en situation de handicap. Elle
est assurée depuis 2017, par Polytech Marseille
et le CESI (campus d’Aix-en-Provence ; Nice et
Nanterre). Pôle emploi et Cap Emploi, asso-
ciés à ce projet, contribuent au recrutement
des alternants.
HUGo, c’est quoi ?
	
– Des formations reconnues et inclusives
	
– Des diplômes d’excellence
	
– Une expérience significative en entreprise
grâce à l’alternance
	
– Un accompagnement individuel et collectif
durant toute la durée de votre formation à
l’école et en entreprise
Pour en savoir plus : www.handiyougo.fr
 Le projet Integrally en Île-de-France
Intégra11y est une formation à l’intégration et à
l’accessibilité numérique en téléprésentiel, c'est-
à-dire en direct vidéo au sein de classes virtuelles
accessibles. D'une durée de quatre mois, la for-
mation prépare au métier d’intégrateur web
spécialisé en accessibilité. Trois sessions ont été
lancées en 2021. Le projet est porté par O’clock,
école de développement web. Il a bénéficié de
financements de la Région Île-de-France, de
l’Agefiph et de la Fondation Valentin Haüy.
Les étudiants d’Intégra11y
suivent l’intégralité de leurs
cours depuis l’environnement
familier de leur domicile, au
sein de classes virtuelles adap-
tées à leurs besoins. Le pro-
gramme pédagogique met
l’accessibilité au cœur de leur
apprentissage, afin d’en faire des experts concer-
nés de l’accessibilité numérique.
La formation est suivie d’un stage en entreprise de
2 à 6 mois et du passage du premier bloc de com-
pétences (Front-end) du Titre professionnel.
À quoi ressemble la classe virtuelle ?
Laclassevirtuellecomptedenombreusesfonction-
nalités afin que toutes et tous puissent l’utiliser :
	
– environnement entièrement modulable :
possibilité de masquer certaines entités,
gestion des notifications, police, mode
sombre, échelle du chat,
	
– sous-titrage entièrement automatique (gé-
néré par une IA), encart webcam mobile
pour des interprètes LSF,
	
– compatibilité possible avec les lecteurs
d’écran ou les loupes d’écran navigation en-
tièrement au clavier.
Pourquoi avoir monté ce projet ?
Moinsde13 %dessiteswebfrançaisrespectentles
standards d’accessibilité numérique. Intégra11y
vient répondre à cet enjeu en conjuguant accessi-
bilité à la formation et formation à l’accessibilité.
Grâce à Intégra11y, les personnes handicapées
peuvent accéder à une formation de qualité,
vers un métier porteur et s’insérer sur le marché
de l’emploi. Elles deviennent expertes en acces-
sibilité numérique et pourront faire évoluer les
pratiques au sein de leurs entreprises, pour un
numérique plus accessible à tous et toutes.
Intégra11y agit donc à la fois pour l’insertion
professionnelle des personnes handicapées et
pour une meilleure accessibilité numérique !
Pour en savoir plus : www.integra11y.fr
87 %
des bénéficiaires
sur l’ensemble des
promotions ont
actuellement un emploi.
DES ENGAGEMENTS
SUR LES TERRITOIRES
POUR L'EMPLOI DANS LES
MÉTIERS DU NUMÉRIQUE
6
12 OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI ET DU HANDICAP	 JANVIER 2022
FOCUS SUR
Révélateur THalent avec le CNRS
Benjamin Misiak, Doctorant CHart1
/
CAMS2
et Ingénieur en technologie
de l'information CGI
Révélateur THalent : de quoi s’agit-il ?
Action de recherche sur un « jeu » permettant de
repérer le potentiel d’une personne handicapée à
s’intégrer professionnellement dans les métiers du
numériques,etdesusciterl’enviedeseformerpour
yparvenirendéconstruisant,sinécessaire,certains
préjugés.Cetoutil,crééenétroiteinteractivitéavec
les personnes handicapées, s’appuie sur une dyna-
mique ludique et tient compte des référentiels de
formation développés par WebForce3 et Simplon.
Partenaires mobilisés : CNRS dans le cadre du
programmederechercheMaca(Mappingautis-
tic cognitive abilities), soutenu par CGI et l'Age-
fiph et mobilisant le CEA, Pôle emploi, Cheops
et les partenaires du projet THalent Digital.
Perspectives : Cet outil peut permettre d’ac-
compagner la mobilisation de davantage de
personnes handicapées vers les métiers en forte
croissance du numérique. Au-delà, ce type d’ap-
proche pourrait s’étendre à d’autres métiers.
Témoignage
« Dans un processus de recrutement, le princi-
pal objectif est de mesurer les compétences d’un
candidat au plus proche de son potentiel réel.
Or, un contexte ou un lieu peu familier, une heure
peu propice, l'attitude de l'évaluateur, un environ-
nement sur-stimulant (bruit, mouvement, etc.)
sont parmi les facteurs pouvant rendre l'accès au
recrutement difficile, voire même impossible, sur-
tout pour les publics neuro-atypiques.
C'est pourquoi, dans une démarche de diversi-
fication des processus de recrutement et afin
1 - 
CHART : cognitions humaine et artificielle ;
2 - 
CAMS : centre d'analyses et de mathématiques sociales
d’encourager la diversité des équipes, nous
pensons qu'il est nécessaire de proposer un
nouvel outil d'évaluation permettant de :
	
– 1. Faire oublier le contexte stressant de l’en-
tretien ou du questionnaire.
	
– 2. 
Être utilisable dans un lieu et moment
choisi par le candidat.
	
– 3. 
Favoriser la motivation intrinsèque du
candidat.
	
– 4. 
Permettre une adaptabilité forte pour
toucher des publics atypiques.
Le jeu vidéo nous paraît être l'outil pertinent
pour répondre à ces besoins car :
	
– 1. 
Il facilite l’immersion, phénomène connu
pour altérer la perception du monde exté-
rieur,principalementcelledutempsécouléet
êtrecorréléavecdemeilleuresperformances.
	
– 2. 
Il est facilement exportable et jouable en
lieu et moment choisi par le candidat.
	
– 3. Il génère une motivation intrinsèque forte.
	
– 4. Il est facilement adaptable via un système
d'option.
C’estpourquoi,CGI,l’Agefiph,leCNRSetCHartcol-
laborent sur le projet de recherche-action Maca
Game/Révélateur de Thalent, avec pour premier
objectif le développement d’un jeu open source lu-
dique, accessible et inclusif validé empiriquement.
Les métiers du numérique faisant régulière-
ment face à des pénuries de profils talentueux,
spécialement dans les métiers du test logiciel,
ce premier jeu servira à repérer des compé-
tences en algorithmique nécessaires aux mé-
tiers de testeur et développeur.
Dans une démarche de science ouverte et parti-
cipative et afin de nous aider à valider nos hypo-
thèses et améliorer notre prototype, nous pro-
posons le tester en ligne lors de la Semaine du
numériquedePôleemploi.Cetests’accompagnera
d’un questionnaire à remplir en ligne de manière
à nous faire part de tous vos avis et retours sur le
projet Maca Game/Révélateur de Thalent.»
EMPLOI  NUMÉRIQUE 13
FOCUS SUR
Le Consortium Numérique Inclusif
Le marché du numé-
rique est un marché en
réelle croissance et en
recherche de profils qua-
lifiés. Le Consortium Nu-
mérique Inclusif fédère
un réseau de près de 90
Entreprises Adaptées sur
l’ensemble du territoire
national. Il favorise l’em-
ploi des personnes en situation de handicap
tout en libérant les énergies de nos parte-
naires. Grâce à une solution alternative per-
mettant de continuer d’assurer les activités
procédurées au sein du Consortium Numé-
rique, nos clients auront accès à une capa-
cité de développement chez les Entreprises
de Services Numériques (ESN) partenaires.
Notre Consortium est structuré autour d’ac-
tivités orientées services avec engagement
de résultat, et souhaite apporter à nos par-
tenaires un maillage national.
Le Consortium Numérique concentre ac-
tuellement ses activités sur des périmètres
de Services IT (niveau 0,1 et 2 ainsi que sur
le monitoring ou encore le testing et le BPO
- Business Process Oriented), d’économie
circulaire (au travers du réemploi de maté-
riels informatiques) et de centres d’appels.
Les activités proposées sont procédurées et
donc plus facilement accessibles pour des
personnes éloignées de l’emploi.
Notre capacité de formation adossée à une
série d’outils complémentaires (POE, AFPR,
Thalent Digital, PIC-EA) liés au compagnon-
nage de nos partenaires permet à nos sala-
riés d’acquérir rapidement les compétences
nécessaires pour répondre efficacement à
leurs attentes. »
Mobiliser
et motiver
Au service
de l’efficacité
opérationnelle
pour nos clients
Organiser
Affiner
et optimiser
les processus
Manager
la performance
Gérer les
compétences
Communiquer
6 1
4 3
2
5
GRÉGORY GELES
directeur
du Consortium
Numérique Inclusif
14 OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI ET DU HANDICAP	 JANVIER 2022
Natixis, l’école Simplon et EA DSI* ont décidé
de réunir leurs forces pour lancer Tremplin, un
programme innovant qui va permettre à des
personnes en situation de handicap et éloi-
gnées de l’emploi de se former aux métiers
du numérique.
Lancé fin 2021, ce programme a un double ob-
jectif pour Natixis : soutenir l’emploi des per-
sonnes en situation de handicap et recruter des
talents qualifiés, sur un marché de l’informa-
tique à la fois porteur et en tension.
Pour Christelle Room, responsable de la diversi-
té chez Natixis, « ce dispositif explore une nou-
velle approche du recrutement pour des per-
sonnes au parcours de vie riche et souvent hors
du commun. Nous faisons le pari qu’apprendre
un métier est possible quels que soient son pro-
fil, son âge, son parcours… et que la motivation
est le facteur clé pour y parvenir. »
Concrètement comment ça marche ? C’est pos-
sible et sécurisé par l’articulation THalent Digi-
tal et CDD Tremplin. THalent Digital permet le
sourcing des publics et leur formation de huit
mois à l’école Simplon, d’où ils sortiront cer-
tifiés. L’EA DSI * les recrutera ensuite en CDD
Tremplin pour être en insertion accompagnée
au sein des équipes de Natixis pour une durée
de 6 à 24 mois. Le but est ensuite de les recruter.
Pour Emmanuel Follet, responsable SI chez Na-
tixis et parrain de cette première promotion  :
« Aujourd’hui nous découvrons des personnes
ultra motivées, par un parcours que nous avons
eu la chance de co-construire avec Simplon. Le
but est de leur donner toutes les chances de
réussir au sein de nos équipes, pour lesquelles
c’est aussi une très belle aventure ».
Sélectionnés parmi 80 candidats, les 15 futurs
développeurs forment une promotion parfaite-
ment mixte.
* EA DSI est une entreprise adaptée et solidaire qui compte près
de 80  % de salariés en situation de handicap
FOCUS SUR
Les métiers du numérique : une opportunité pour tous
EMPLOI  NUMÉRIQUE 15
FOCUS SUR
Le diagnostic numérique handicap
Les Directions de Services Informatiques (DSI)
sont les directions les plus difficiles à mobiliser
du fait de leur culture technique et leurs exi-
gences en matière de diplômes (ingénieurs...).
Pour ouvrir une voie pour l'emploi des personnes
en situation de handicap au sein des DSI, l'Age-
fiph a mandaté CGI Business consulting pour
expérimenter un diagnostic dédié visant à in-
citer les grands donneurs d'ordre à sous-traiter
davantage d'activités numériques au secteur
protégé et adapté. Le projet mixe un diagnostic
handicap et numérique et la mobilisation du mi-
lieu adapté (ou des travailleurs indépendants)
à même de répondre aux besoins de sous-trai-
tance ou de recrutement des entreprises.
Partenaires mobilisés : CGI (porteur du projet)
et Agefiph en collaboration avec Gesat, Unea,
Handeco, H’Up.
Pour en savoir plus : www.agefiph.fr/aides-
handicap/diagnostic-numerique-handicap
Stratégie
	
– Identifier, par ces diagnostics, dans le
champ d'activité des DSI, les périmètres sus-
ceptibles d'être confiés au milieu protégé
et adapté, et conduire à des évolutions au
sein des organisations (nouvelles pratiques,
mise en place et suivi de clauses, identifica-
tion dans les marchés...).
	
– Proposer des solutions adaptées en mo-
bilisant un écosystème et une palette
de réponses.
Le Crédit Agricole Technologies  Services (CATS)
Dans le cadre de son
engagement sociétal en
faveur de l’insertion, du
maintien dans l’emploi
et du recrutement des
personnes en situation
dehandicap,CATSapour
objectif de développer la
prestation de services
avec le secteur adapté IT.
Pour cela, plusieurs
actions ont été lancées
en 2020. Parmi celles-ci,
nous avons mené un diagnostic numérique
handicap au sein de CATS de novembre
2020 à février 2021 avec l’appui de CGI et de
l’Agefiph. Ce diagnostic a été possible grâce à
l’implication de plusieurs leaders, sponsor et
interlocuteurs des fonctions supports au sein
des achats et des ressources humaines de CATS.
Il a permis d’identifier des actions pouvant
faire l’objet d’une collaboration avec le secteur
adapté IT, notamment le projet Handicap
 Insertion permettant la mise en œuvre d’une
promotion d’apprenants sur un territoire
identifié organisée en partenariat avec l'école
WebForce3 de Lyon et DSI, entreprise adaptée
et solidaire dans le cadre de THalent Digital.
L’objectif du projet : former au métier de
Concepteur Développeur d'Applications, faire
monter en compétences, intégrer et recruter !
Ce projet s’inscrit dans le temps avec le souhait
de répondre à tous les leviers de notre accord
handicap : sensibiliser, maintenir en emploi,
développer le recours aux prestations avec le
secteur adapté et potentiellement recruter ! »
AMANDINE VELLA
Référent Handicap
et Santé au travail
au Crédit Agricole
Technologies  Services
(CATS)
16 OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI ET DU HANDICAP	 JANVIER 2022
Savoir utiliser les ressources numériques cou-
rantes (Internet, traitement de texte…) est de-
venu presque aussi indispensable que savoir
lire, écrire et compter. Ne pas avoir accès à
Internet ou ne pas savoir utiliser les outils nu-
mériques représente donc un réel handicap,
notamment pour effectuer des démarches ad-
ministratives ou encore accéder aux services
publics, avec le risque d’accroître la vulnérabili-
té sociale de populations potentiellement déjà
fragiles. La lutte contre l’illectronisme devient
ainsi un enjeu de politique publique compa-
rable à celle contre l’illettrisme.
Une société de plus en plus numérisée
Le sentiment de compétence pour utiliser les dif-
férentes ressources numériques progresse (baro-
mètre du numérique 2021 Credoc). Notamment,
la familiarité et le sentiment de maîtrise des
usages de l’ordinateur est en forte hausse (82 %,
+ 15 points par rapport à 2017). Pour mémoire,
en 2007, moins d’un Français sur deux se sentait
compétent pour utiliser un ordinateur.
Cet essor ne doit pas invisibiliser l’exclusion
numérique qui, elle, perdure. La part de per-
sonnes ne disposant à domicile d’aucun point
d’entrée vers internet (ni ordinateur, ni tablette,
ni smartphone) n’a pas changé entre 2019 et
2020 (9 %). L’augmentation du taux d’équipe-
ment s’est opérée chez les personnes qui étaient
déjà pourvues de solution, et n’a pas résorbé le
manque chez d’autres, alors même que de nom-
breux services, activités, liens administratifs ne
pouvaient plus se réaliser en « présentiel ».
Une maîtrise imparfaite des outils
numériques
Plusieurs types de freins compliquent l’accès à
internet. Outre l’équipement absent, obsolète
ou l’absence d’accès à internet, c’est la com-
plète maîtrise des outils qui semble poser le
plus de problème. 35 % des adultes éprouvent
au moins une forme de difficulté, un chiffre qui
monte à 44 % pour une personne en situation
de handicap.
Une personne sur quatre ne sait pas s’informer
et une sur cinq est incapable de communiquer
via Internet. Les personnes les plus âgées, les
moins diplômées, celles aux revenus modestes,
sont les plus touchées par le défaut d’équipe-
ment comme par le manque de compétences.
LUTTER CONTRE
L’EXCLUSION NUMÉRIQUE
7
L’exclusion numérique est un frein péri-
phérique fort pour les demandeurs d’em-
ploi handicapés (DEBOE). D’après une ré-
cente étude en Nouvelle-Aquitaine, elle
touche 24 % des DEBOE, soit 11 points
de plus que pour les autres demandeurs
d’emploi.
EMPLOI  NUMÉRIQUE 17
HANDICAP ET NUMÉRIQUE : COMMENT
GARANTIR UN ENVIRONNEMENT ACCESSIBLE ?
8
Vecteurs de nombreuses opportunités, les ou-
tils numériques peuvent également être une
nouvelle source d’exclusion pour certains. C’est
le cas des personnes en situation de handicap
pour lesquelles l’accès à l’environnement numé-
rique peut s’avérer encore complexe.
Le Défenseur des droits l’a encore rappelé ré-
cemment, la dématérialisation n’a de sens que
si elle va « dans le sens de l’amélioration des
droitspourtousetpourtoutes».Or,unmanque
d’ergonomie et d’adaptation conceptuelles des
sites administratifs et sociaux nourrissent des
situations de non-recours aux droits ou de rup-
tures dans le maintien des prestations pour les
personnes « qui sont le plus en difficulté sur le
plan cognitif, moteur, intellectuel…».
Ces personnes sont contraintes
de s’adapter aux procédures et
formulaires en ligne alors que
ce devrait être l’inverse.
Le Conseil national du nu-
mérique (CNNum) souligne
le manque cruel de formation des profession-
nels du numérique en matière d’accessibilité.
43  % des développeurs déclarent ne pas avoir
connaissancedesobligationslégalesconcernant
l’accessibilité et 62  % assurent ne pas connaître
la réglementation française en matière d’acces-
sibilité des sites et des services publics en ligne.
Le CNNum préconise ainsi « d’intégrer l’acces-
sibilité numérique dans la formation initiale et
continue des professionnels du numérique ».
62 %
des développeurs ne
connaissent pas la
réglementation en
matière d'accessibilité
des sites et services
publics en ligne.
18 OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI ET DU HANDICAP	 JANVIER 2022
Le numérique est au-
jourd’hui au centre des
préoccupations des en-
treprises. La transfor-
mation digitale est un
enjeu majeur dans un
monde où la situation
sanitaire impose de
nouveaux modes de col-
laboration et ou de plus
en plus de métiers uti-
lisent au quotidien les
outils numériques.
Les enjeux en matière d’accessibilité sont
nombreux :
	
– Proposer un environnement numé-
rique inclusif permet de recruter des ta-
lents divers dans l’entreprise. Les jeunes
sont particulièrement attentifs aux va-
leurs de l’entreprise et leur recrutement
passe par la mise à disposition d’un envi-
ronnement numérique moderne, efficace
et inclusif.
	
– Offrir aux collaborateurs des outils
de productivité adaptés comme la
dictée vocale dans Word, c’est à la fois
répondre à certains besoins de collabo-
rateurs handicapés mais aussi proposer
des solutions efficaces pour tous.
	
– Disposer d’un environnement colla-
boratif inclusif. Avec la généralisation
du télétravail, les entreprises doivent
aujourd’hui proposer des solutions col-
laboratives inclusives. L’ajout de sous-
titres automatique dans Teams permet
de ne pas exclure de collaborateurs
déficients auditifs.
	
– Proposer nativement des solutions
accessibles, c’est permettre à chaque
collaborateur d’adapter son environ-
nement de travail à ses besoins et ceci
quel que soit son handicap. Ces solutions
natives par exemple dans Microsoft 365
peuvent être complétées par des appli-
cations spécifiques lorsque les besoins
d’adaptation sont plus importants.
	
– La mise en accessibilité de l’ensemble
des outils de l’entreprise permet de
s’assurer que chacun va pouvoir travail-
ler efficacement dans l’entreprises sans
discrimination.
	
– L’accessibilité de son site Internet est
aujourd’hui un impératif. Le site web est
le premier point de contact le premier
point de contact d’un futur talent qui
cherche à être recruté. Dans le cas de site
e-commerce, l’accessibilité va permettre
à l’entreprise de gagner de nouveaux
clients qui se verront exclus si le site n’est
pas accessible.
	
– Développer des solutions universelles
nécessite de repenser l’ergonomie pour
tousetdeseconcentrersurlesusages.Cela
va bénéficier à la fois aux utilisateurs han-
dicapés mais en définitive à tout le monde.
Chaque entreprise doit aujourd’hui s’ap-
puyer sur l’accessibilité numérique pour
créer un monde plus moderne et inclusif aux
bénéfices de tous et toutes. »
PHILIPPE TROTIN
Directeur Inclusion
et Accessibilité
Numérique,
Microsoft France
TÉMOIGNAGE
EMPLOI  NUMÉRIQUE 19
Omniprésent dans nos
vies, le numérique fait
l’objet de toute l’atten-
tion du Conseil Natio-
nal Consultatif des Per-
sonnes Handicapées
(CNCPH). Car le numé-
rique est tout à la fois
vecteur d’innovations,
d’autonomie, d’emploi
mais parfois d’exclusion.
Consulté sur les textes
qui visent à rendre le
numérique accessible
à tous les publics, le
CNCPH a été amené à proposer des amé-
liorations notables et à se prononcer, avant
leurs promulgations, sur des textes qui font
de la France, dans ses dispositions légales,
un des pays européens les plus volontaires
en matière d’accessibilité numérique. Le
CNCPH participe à de nombreuses concer-
tations pour améliorer les référentiels tech-
niques et faire appliquer les recommanda-
tions internationales en vigueur.
Sur le champ de l’emploi il s’assure que les
travailleurs handicapés aient accès aux mé-
tiers du numérique aujourd’hui en plein es-
sor. Pour que l’accessibilité numérique soit
une réalité, il accompagne également des
démarches comme la Charte d’accessibilité
de la communication de l’État, la mise en
place de services d’accessibilité universelle à
la téléphonie, la signature de la charte sur
l’accessibilité des plateformes des civic tech.
Il est sollicité pour s’exprimer sur les feuilles
de route de grands opéra-
teurs pour déployer un numé-
rique vertueux, comme avec
Pôle Emploi par exemple. Le
CNCPH veille à ce que chacun
puisse accéder à l’informa-
tion et à la communication, à
l’emploi, à la formation ou au
maintien dans l'emploi dans
l’emploi quelle que soit sa si-
tuation et participe donc à
l’émergence d’une société nu-
mériquement inclusive.»
TÉMOIGNAGES
FERNANDO
PINTO DA SILVA
Vice-président du
CNCPH - en charge
de la Commission
Accessibilité,
Conception Universelle
et Numérique
SOPHIE CRABETTE
Chargée de plaidoyer
Association des
accidentés de la vie,
FNATH - Assesseur de
la commission emploi-
formation du CNCPH
RECHERCHE
ET
INNOVATIONS
www.agefiph.fr
Retrouvez les publications
de l’Observatoire de l’emploi et du handicap
sur agefiph.fr/centre-de-ressources
Direction de la publication : Didier Eyssartier,
directeur général de l’Agefiph
Mise en page : Agence In medias res
Crédits photo : Istock
Janvier 2022
OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI
ET DU HANDICAP

Contenu connexe

Tendances

Livre numérique à l'usage des candidats - 2014 - Orange
Livre numérique à l'usage des candidats - 2014 - OrangeLivre numérique à l'usage des candidats - 2014 - Orange
Livre numérique à l'usage des candidats - 2014 - Orange
paroles d'élus
 
Rapport d'activité 2013 - Renaissance Numérique
Rapport d'activité 2013 - Renaissance NumériqueRapport d'activité 2013 - Renaissance Numérique
Rapport d'activité 2013 - Renaissance Numérique
Renaissance Numérique
 
Carnet Métiers du WEB
Carnet Métiers du WEBCarnet Métiers du WEB
Carnet Métiers du WEB
D.I.C.S.S. Inc
 
L’Economie numérique : Les TIC dans les PME marocaines et leurs impacts
L’Economie numérique : Les TIC dans les PME marocaines et leurs impactsL’Economie numérique : Les TIC dans les PME marocaines et leurs impacts
L’Economie numérique : Les TIC dans les PME marocaines et leurs impacts
cours fsjes
 

Tendances (20)

Les barbares attaquent le marché de l'emploi !
Les barbares attaquent le marché de l'emploi ! Les barbares attaquent le marché de l'emploi !
Les barbares attaquent le marché de l'emploi !
 
6e Rapport d'Etape 34 plans nouvelle France industrielle
6e Rapport d'Etape 34 plans nouvelle France industrielle6e Rapport d'Etape 34 plans nouvelle France industrielle
6e Rapport d'Etape 34 plans nouvelle France industrielle
 
Livre numérique à l'usage des candidats - 2014 - Orange
Livre numérique à l'usage des candidats - 2014 - OrangeLivre numérique à l'usage des candidats - 2014 - Orange
Livre numérique à l'usage des candidats - 2014 - Orange
 
Rapport d'activité 2013 - Renaissance Numérique
Rapport d'activité 2013 - Renaissance NumériqueRapport d'activité 2013 - Renaissance Numérique
Rapport d'activité 2013 - Renaissance Numérique
 
Dossier femmes@numérique
Dossier femmes@numériqueDossier femmes@numérique
Dossier femmes@numérique
 
Recueil d'expériences "Numérique et innovation sociale dans les quartiers"
Recueil d'expériences "Numérique et innovation sociale dans les quartiers"Recueil d'expériences "Numérique et innovation sociale dans les quartiers"
Recueil d'expériences "Numérique et innovation sociale dans les quartiers"
 
Premiers résultats de l’enquête Capacity
Premiers résultats de l’enquête Capacity Premiers résultats de l’enquête Capacity
Premiers résultats de l’enquête Capacity
 
Transformation digitale de la fonction rh
Transformation digitale de la fonction rhTransformation digitale de la fonction rh
Transformation digitale de la fonction rh
 
Carnet Métiers du WEB
Carnet Métiers du WEBCarnet Métiers du WEB
Carnet Métiers du WEB
 
Rapport McKinsey Accelerer la mutation numerique des entreprises 2014
Rapport McKinsey Accelerer la mutation numerique des entreprises 2014Rapport McKinsey Accelerer la mutation numerique des entreprises 2014
Rapport McKinsey Accelerer la mutation numerique des entreprises 2014
 
Numérique et emploi : quel Bilan ?
Numérique et emploi : quel Bilan ?Numérique et emploi : quel Bilan ?
Numérique et emploi : quel Bilan ?
 
Innovations digitales au service de la prevention dans le BTP
Innovations digitales au service de la prevention dans le BTPInnovations digitales au service de la prevention dans le BTP
Innovations digitales au service de la prevention dans le BTP
 
[LIVRE BLANC] La transformation numérique du parcours de vie
[LIVRE BLANC] La transformation numérique du parcours de vie[LIVRE BLANC] La transformation numérique du parcours de vie
[LIVRE BLANC] La transformation numérique du parcours de vie
 
L’Economie numérique : Les TIC dans les PME marocaines et leurs impacts
L’Economie numérique : Les TIC dans les PME marocaines et leurs impactsL’Economie numérique : Les TIC dans les PME marocaines et leurs impacts
L’Economie numérique : Les TIC dans les PME marocaines et leurs impacts
 
L’intelligence artificielle sonne-t-elle le glas de l’école traditionnelle?
L’intelligence artificielle sonne-t-elle le glas de l’école traditionnelle?L’intelligence artificielle sonne-t-elle le glas de l’école traditionnelle?
L’intelligence artificielle sonne-t-elle le glas de l’école traditionnelle?
 
Comprendre les termes du débat numérique et emploi
Comprendre les termes du débat numérique et emploiComprendre les termes du débat numérique et emploi
Comprendre les termes du débat numérique et emploi
 
#Etude #Rapport : transformation numérique de l'économie francaise rapport tnef
#Etude #Rapport : transformation numérique de l'économie francaise rapport tnef#Etude #Rapport : transformation numérique de l'économie francaise rapport tnef
#Etude #Rapport : transformation numérique de l'économie francaise rapport tnef
 
Observatoire IDC pour Microsoft : La transformation numérique des métiers de ...
Observatoire IDC pour Microsoft : La transformation numérique des métiers de ...Observatoire IDC pour Microsoft : La transformation numérique des métiers de ...
Observatoire IDC pour Microsoft : La transformation numérique des métiers de ...
 
Transformation numerique-livre-blanc
Transformation numerique-livre-blancTransformation numerique-livre-blanc
Transformation numerique-livre-blanc
 
Demain, la société connectée
Demain, la société connectéeDemain, la société connectée
Demain, la société connectée
 

Similaire à Agefiph Étude Emploi et Numérique (janvier 2022)

Orange livre-numerique-2014
Orange livre-numerique-2014Orange livre-numerique-2014
Orange livre-numerique-2014
mairie2000
 
Memoire : accelerer l acquisition des competences numeriques dans une entrep...
Memoire :  accelerer l acquisition des competences numeriques dans une entrep...Memoire :  accelerer l acquisition des competences numeriques dans une entrep...
Memoire : accelerer l acquisition des competences numeriques dans une entrep...
Alban Jarry (Bibliothèque de Documents)
 

Similaire à Agefiph Étude Emploi et Numérique (janvier 2022) (20)

Transformation numérique 5 juillet 2016 Quimper
Transformation numérique 5 juillet 2016 QuimperTransformation numérique 5 juillet 2016 Quimper
Transformation numérique 5 juillet 2016 Quimper
 
Dossier de presse - Remise des Prix Télécoms Innovations 2018
Dossier de presse - Remise des Prix Télécoms Innovations 2018Dossier de presse - Remise des Prix Télécoms Innovations 2018
Dossier de presse - Remise des Prix Télécoms Innovations 2018
 
FR-Plan-daction-inclusion-numerique-2021.pdf
FR-Plan-daction-inclusion-numerique-2021.pdfFR-Plan-daction-inclusion-numerique-2021.pdf
FR-Plan-daction-inclusion-numerique-2021.pdf
 
Orange livre-numerique-2014
Orange livre-numerique-2014Orange livre-numerique-2014
Orange livre-numerique-2014
 
Le Marketing Digital recrute : quelle formation choisir ?
Le Marketing Digital recrute : quelle formation choisir ?Le Marketing Digital recrute : quelle formation choisir ?
Le Marketing Digital recrute : quelle formation choisir ?
 
Mettez des millennials dans votre DSI
Mettez des millennials dans votre DSIMettez des millennials dans votre DSI
Mettez des millennials dans votre DSI
 
MAGCOM n°4
MAGCOM n°4MAGCOM n°4
MAGCOM n°4
 
Les TIC
Les TICLes TIC
Les TIC
 
Le nouveau monde des usages
Le nouveau monde des usagesLe nouveau monde des usages
Le nouveau monde des usages
 
Transformation Digitale des PME à l'ère de l'innovation
Transformation Digitale des PME à l'ère de l'innovationTransformation Digitale des PME à l'ère de l'innovation
Transformation Digitale des PME à l'ère de l'innovation
 
Le référentiel de la transformation digitale edition 2015
Le référentiel de la transformation digitale   edition 2015Le référentiel de la transformation digitale   edition 2015
Le référentiel de la transformation digitale edition 2015
 
Les conférences de 15marches
Les conférences de 15marchesLes conférences de 15marches
Les conférences de 15marches
 
Pascal Buffard - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - La réussite du...
Pascal Buffard - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - La réussite du...Pascal Buffard - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - La réussite du...
Pascal Buffard - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - La réussite du...
 
Le télétravail : outils, technologies et tendances des pratiques en startups
Le télétravail : outils, technologies et tendances des pratiques en startupsLe télétravail : outils, technologies et tendances des pratiques en startups
Le télétravail : outils, technologies et tendances des pratiques en startups
 
Livre blanc lesjeudis.com: 21 métiers d'avenir du web et de l'IT
Livre blanc lesjeudis.com: 21 métiers d'avenir du web et de l'ITLivre blanc lesjeudis.com: 21 métiers d'avenir du web et de l'IT
Livre blanc lesjeudis.com: 21 métiers d'avenir du web et de l'IT
 
Ne lâche surtout pas ce portable, mon fils
Ne lâche surtout pas ce portable, mon filsNe lâche surtout pas ce portable, mon fils
Ne lâche surtout pas ce portable, mon fils
 
Inria Plug'in - 3
Inria Plug'in - 3Inria Plug'in - 3
Inria Plug'in - 3
 
Memoire : accelerer l acquisition des competences numeriques dans une entrep...
Memoire :  accelerer l acquisition des competences numeriques dans une entrep...Memoire :  accelerer l acquisition des competences numeriques dans une entrep...
Memoire : accelerer l acquisition des competences numeriques dans une entrep...
 
LE CITC : bilan de l'année 2013
LE CITC : bilan de l'année 2013LE CITC : bilan de l'année 2013
LE CITC : bilan de l'année 2013
 
Du rattrapage à la transformation : L’aventure numérique, une chance pour la ...
Du rattrapage à la transformation : L’aventure numérique, une chance pour la ...Du rattrapage à la transformation : L’aventure numérique, une chance pour la ...
Du rattrapage à la transformation : L’aventure numérique, une chance pour la ...
 

Plus de AVIE

Plus de AVIE (20)

Rapport d'activité AVIE 2021
Rapport d'activité AVIE 2021Rapport d'activité AVIE 2021
Rapport d'activité AVIE 2021
 
Metodia Septembre 2022.pdf
Metodia Septembre 2022.pdfMetodia Septembre 2022.pdf
Metodia Septembre 2022.pdf
 
Contrats en alternance - guide pratique
Contrats en alternance - guide pratiqueContrats en alternance - guide pratique
Contrats en alternance - guide pratique
 
Rapport d'activité Cap emploi 83 2021
Rapport d'activité Cap emploi 83 2021Rapport d'activité Cap emploi 83 2021
Rapport d'activité Cap emploi 83 2021
 
Rapport d'activité du service Saphir (AVIE) 2021
Rapport d'activité du service Saphir (AVIE) 2021Rapport d'activité du service Saphir (AVIE) 2021
Rapport d'activité du service Saphir (AVIE) 2021
 
Rapport d'activité AVIE 2021
Rapport d'activité AVIE 2021Rapport d'activité AVIE 2021
Rapport d'activité AVIE 2021
 
CPNSST-GUIDE-AGIR-TH.pdf
CPNSST-GUIDE-AGIR-TH.pdfCPNSST-GUIDE-AGIR-TH.pdf
CPNSST-GUIDE-AGIR-TH.pdf
 
joe_20220630_0150_0049.pdf
joe_20220630_0150_0049.pdfjoe_20220630_0150_0049.pdf
joe_20220630_0150_0049.pdf
 
Dares-Analyses_Quelle-cible-pour-lobligation-demploi-des-travailleurs-handica...
Dares-Analyses_Quelle-cible-pour-lobligation-demploi-des-travailleurs-handica...Dares-Analyses_Quelle-cible-pour-lobligation-demploi-des-travailleurs-handica...
Dares-Analyses_Quelle-cible-pour-lobligation-demploi-des-travailleurs-handica...
 
Rapport d'activité Saphir 2020
Rapport d'activité Saphir 2020Rapport d'activité Saphir 2020
Rapport d'activité Saphir 2020
 
Conditions d'accès à l'emploi des jeunes en situation de handicap (2).pdf
Conditions d'accès à l'emploi des jeunes en situation de handicap (2).pdfConditions d'accès à l'emploi des jeunes en situation de handicap (2).pdf
Conditions d'accès à l'emploi des jeunes en situation de handicap (2).pdf
 
Arrêté du Préfet de Région CUI CAE - CIE - PEC 03/03/2022
Arrêté du Préfet de Région CUI CAE - CIE - PEC 03/03/2022Arrêté du Préfet de Région CUI CAE - CIE - PEC 03/03/2022
Arrêté du Préfet de Région CUI CAE - CIE - PEC 03/03/2022
 
Metodia mars 2022
Metodia mars 2022 Metodia mars 2022
Metodia mars 2022
 
Aides et dispositifs employeurs 04 02 22
Aides et dispositifs employeurs 04 02 22Aides et dispositifs employeurs 04 02 22
Aides et dispositifs employeurs 04 02 22
 
Communiqué de presse Agefiph
Communiqué de presse AgefiphCommuniqué de presse Agefiph
Communiqué de presse Agefiph
 
Metodia mesures exceptionnelles janvier 2022
Metodia mesures exceptionnelles janvier 2022 Metodia mesures exceptionnelles janvier 2022
Metodia mesures exceptionnelles janvier 2022
 
Fiphfp : nouveaux modes de travail
Fiphfp : nouveaux modes de travailFiphfp : nouveaux modes de travail
Fiphfp : nouveaux modes de travail
 
Metodia, mesures exceptionnelles de l'Agefiph juillet 2021
Metodia, mesures exceptionnelles de l'Agefiph  juillet 2021 Metodia, mesures exceptionnelles de l'Agefiph  juillet 2021
Metodia, mesures exceptionnelles de l'Agefiph juillet 2021
 
Un Kit pour lancer sa démarche de participation : 10 fiches pratiques
Un Kit pour lancer sa démarche de participation : 10 fiches pratiques Un Kit pour lancer sa démarche de participation : 10 fiches pratiques
Un Kit pour lancer sa démarche de participation : 10 fiches pratiques
 
Convention agefiph anact - Communiqué de presse
Convention agefiph anact - Communiqué de presse Convention agefiph anact - Communiqué de presse
Convention agefiph anact - Communiqué de presse
 

Dernier (6)

Cérémonie des Trophées de l'Agglo 2024.pdf
Cérémonie des Trophées de l'Agglo 2024.pdfCérémonie des Trophées de l'Agglo 2024.pdf
Cérémonie des Trophées de l'Agglo 2024.pdf
 
Animations du pays d'art et d'histoire des vallées d'Aure et du Louron du 19 ...
Animations du pays d'art et d'histoire des vallées d'Aure et du Louron du 19 ...Animations du pays d'art et d'histoire des vallées d'Aure et du Louron du 19 ...
Animations du pays d'art et d'histoire des vallées d'Aure et du Louron du 19 ...
 
Droit de l'espace à l' intention des nouveaux acteurs du secteur spatial
Droit de l'espace à l' intention des nouveaux acteurs du secteur spatialDroit de l'espace à l' intention des nouveaux acteurs du secteur spatial
Droit de l'espace à l' intention des nouveaux acteurs du secteur spatial
 
Volons au secours des abeilles, avec les jeunes - Mobilisez-vous.
Volons au secours des abeilles, avec les jeunes - Mobilisez-vous.Volons au secours des abeilles, avec les jeunes - Mobilisez-vous.
Volons au secours des abeilles, avec les jeunes - Mobilisez-vous.
 
Programme d'animations 2024 de la Réserve naturelle régionale d'Aulon
Programme d'animations 2024 de la Réserve naturelle régionale d'AulonProgramme d'animations 2024 de la Réserve naturelle régionale d'Aulon
Programme d'animations 2024 de la Réserve naturelle régionale d'Aulon
 
Retour en images sur la cérémonie des Trophées de l'Agglo 2024.pptx
Retour en images sur la cérémonie des Trophées de l'Agglo 2024.pptxRetour en images sur la cérémonie des Trophées de l'Agglo 2024.pptx
Retour en images sur la cérémonie des Trophées de l'Agglo 2024.pptx
 

Agefiph Étude Emploi et Numérique (janvier 2022)

  • 1. Les métiers du numérique, des opportunités pour les personnes en situation de handicap JANVIER 2022 Numérique : emploi et handicap RECHERCHE ET INNOVATIONS OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI ET DU HANDICAP
  • 2. 2 OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI ET DU HANDICAP JANVIER 2022 SOMMAIRE 1 La crise de la covid-19, coup d’accélérateur à la digitalisation P. 4 2 Le numérique pour tous : quelles solutions ? P. 6 3 Faire de la compétence numérique un levier d’émancipation professionnelle, pour tous les talents P. 8 4 Les opportunités liées au développement des métiers du numérique sont très prometteuses P. 9 5 THalent Digital, un programme national d'investissement dans les compétences piloté par l'Agefiph P. 10 6 Des engagements sur les territoires pour l'emploi dans les métiers du numérique P. 11 7 Lutter contre l’exclusion numérique P. 16 8 Handicap et numérique : comment garantir un environnement accessible ? P. 17
  • 3. EMPLOI NUMÉRIQUE 3 ÉDITORIAL Intelligence artificielle, internet, télétravail, enseignement à distance, commerce en ligne, les pratiques digitales se développent dans tous les domaines. De nombreuses entreprises ont engagé leur transition numérique et cherchent aujourd’hui des talents qui possèdent des compétences numériques. En France, plus de 200 000 postes seront à pourvoir d'ici 2025. Dans un futur proche, le numérique pourrait représenter deux emplois sur trois. Pour autant les personnes handicapées sont peu nombreuses aujourd’hui à tenter leur chance dans ce domaine à fort potentiel. Les principales raisons expliquant cette sous-représentation sont une méconnaissance des opportunités du secteur, une représentation stéréotypée du handicap par les recruteurs et des parcours vers l'emploi qui n'invitent pas suffisamment à s'orienter et à se former à ces métiers. De ces constats est né notamment le projet THalent Digital porté par l’Agefiph, qui vise à former et accompagner les personnes en situation de handicap vers les métiers du numérique. Outre les opportunités d’emploi, le numérique offre de nombreuses possibilités en matière d’accès à l’information et pour développer les échanges. Pour les personnes en situation de handicap, cela ouvre la voie à de nouvelles solutions pour compenser le handicap, gagner en autonomie dans la vie quotidienne et dans l'emploi. Pour autant, il est impératif de veiller à l'accessibilité de ces technologies et services afin qu'ils soient inclusifs et ne génèrent pas de nouvelles fractures. L'enjeu de notre action est que les relations entre numérique et handicap soient vertueuses et contribuent à réduire les inégalités et favoriser l'inclusion. Nous sommes convaincus que la révolution numérique en cours peut et doit se faire au bénéfice de tous pour une société toujours plus inclusive. CHRISTOPHE ROTH Président de l’Agefiph
  • 4. 4 OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI ET DU HANDICAP JANVIER 2022 LA CRISE DE LA COVID-19, COUP D’ACCÉLÉRATEUR À LA DIGITALISATION 1 L’accélération de la transformation de l’écono- mie fait évoluer les besoins des entreprises et la crise sanitaire a accéléré les mutations en cours, notamment la digitalisation. Dans ce contexte, trouver des collaborateurs qualifiés est un enjeu majeur pour les employeurs. Une forte croissance de l’emploi dans le numérique Enconstanteévolution,lenumériquenecessede générer de nouveaux besoins. Près de 800  000 salariés travaillent dans ce secteur, soit 3 % des actifs occupés en France. Ce chiffre devrait conti- nuer à augmenter, d’une part parce que les en- treprises ont besoin de nouvelles compétences numériques du fait de leur transformation in- terne, d’autre part car les usages de leurs clients les poussent à proposer de plus en plus de so- lutions numériques. L’emploi progresse 2,5 fois plus vite dans ce secteur que dans les autres. Il s’agit d’un gisement d’emplois majeur dont les métiers connaissent une forte tension en France. Développeurs et codeurs sont notamment très recherchés. La data, « nouvel or noir » Selon l’avis des professionnels, les métiers liés à l’exploitation de la data seront parmi les plus stratégiques au cours des prochaines années. Les métiers de l’expérience client, en lien étroit avec l’utilisation des données, devraient égale- ment connaître une forte progression, et dans une moindre mesure, ceux du marketing, de la RD et de l’innovation. Malgré de telles perspectives, le secteur du numé- riquepeineàrecruterdesprofilsspécialisésdansde nombreux métiers : IT, data, cybersécurité, intelli- gence artificielle... Selon l’enquête “Besoins en main d’œuvre”(BMO)dePôleemploi,outrel’information et la communication, avec 54  280 projets de recru- tement, on trouve parmi les secteurs qui avaient l’intentiond’embaucherdesprofilsissusdesmétiers du numérique en 2021 : le commerce de détail / de gros (3  070), les banques et les assurances (1  990), l’administration publique (1  220), la construction (510), ainsi que la santé (430). Le numérique stimule l’innovation La transformation numérique continue de faire évoluer les activités des entreprises, du système de production à l’expérience client. La volonté de disposer d’un système informatique per- formant, d’offrir de nouveaux services connec- tés et de saisir les nombreuses opportunités offertes par la big data stimule l’innovation dans de nombreux secteurs. Dans l’informa- tion-communication et les activités financières et d’assurance, la dématérialisation, le déve- loppement de nouveaux logiciels, l’analyse de données, l’intelligence artificielle et la cybersé- curité sont au cœur des innovations. Dans l’industrie, l’enjeu est de développer de nouveaux produits, d’utiliser de nouveaux ma- tériaux et d’améliorer les processus de produc- tion et de fabrication. L'emploi progresse 2,5 fois plus vite dans le numérique que dans les autres secteurs.
  • 5. EMPLOI NUMÉRIQUE 5 La Semaine des métiers du numérique, qui se dé- roulera du 24 au 28 jan- vier 2022, est un enjeu de mobilisation majeur pour Pôle emploi. Dans ce cadre, nous avons pré- vu de communiquer sur nos actions partenariales avec l’Agefiph. L’action Révélateur Thalent fera ainsi l’objet d’une com- munication forte sur le web (internet, réseaux sociaux) de la part de Pôle emploi. Des initiatives localesetexpérimentalesserontégalementmises en œuvre au sein de nos agences afin de promou- voir les métiers du numérique, notamment à l’attention des personnes en situation de handi- cap. Les formations assurées par THalent Digital seront présentées afin de les promouvoir auprès des demandeurs d’emploi. Enfin, des ateliers « s’orienter vers les métiers du numérique » seront animés au cœur des territoires et permettront aux personnes en situation de handicap de dé- couvrir ces métiers et poursuivre leur expérience via par exemple une période d’immersion profes- sionnelle ou une entrée directe en formation si un projet est identifié. Enfin, dans le cadre du nouveau marché aux formations numériques inclusives, lancé en septembre 2021, les demandeurs d'emploi bé- néficiaires de l'obligation d'emploi représentent 10 % des stagiaires. Nous souhaitons faire en- core plus. L’objectif de ces formations inclusives (certifiantes et professionnalisantes) est de permettre aux stagiaires d’acquérir les compé- tences nécessaires pour travailler dans le sec- teur du numérique, en forte croissance. Nous connaissons toujours de fortes tensions de recrutement sur les métiers de l’informatique, avec un volume important d’offres d’emploi. Notre objectif est donc de permettre au plus grand nombre de se former sur ces métiers avec comme objectif un retour à l’emploi durable ! » Le numérique est un secteur en croissance exponentielle car il s'adresse à tous les autres les autres sec- teurs de l’économie. 230 000 postes seront à pourvoir d’ici à 2025, avec des conditions de travail attractives avec plus de 93 % de CDI. Il a été le socle de la conti- nuité des activités écono- miques, éducatives, sociales et étatiques pendant la crise sanitaire et a connu une forte accélération. Les prévisions de croissance du secteur ont été re- vues à la hausse à +7,1 % pour 2022 et, pour la 11e année consécutive, le secteur est encore créateur d’emplois. Face à cette nécessité urgente dans un sec- teur dynamique, en constantes mutations, le numérique a besoin de tous les talents. Il est possible de rejoindre ces métiers, quels que soient son parcours initial et sa situation per- sonnelle, y compris les personnes en situation de handicap. Cela a été notamment démontré, avec un taux d’insertion professionnelle très satisfaisant, par les écoles qui se sont créées pour former aux métiers du numérique les per- sonnes éloignées de l’emploi. Pour trouver les talents dont il a besoin, le nu- mérique doit renouveler et diversifier les pro- fils. C’est une opportunité. » AUDREY PEROCHEAU directrice Formation et développement des compétences dans les territoires de Pôle emploi ALAIN ASSOULINE président d’honneur de CINOV-Numérique, président de la commission numérique de la CPME, président- fondateur du réseau des écoles WebForce3 FOCUS SUR La Semaine des métiers du numérique de Pôle emploi
  • 6. 6 OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI ET DU HANDICAP JANVIER 2022 LE NUMÉRIQUE POUR TOUS : QUELLES SOLUTIONS ? 2 Passer de la vision d’un « numérique contrai- gnant » à celle d’un numérique source d’oppor- tunités pour améliorer le quotidien est l’objectif de la cartographie des usages du numérique pour les personnes en situation de handicap publiée par l’Agence nouvelle des solidarités actives (ANSA)1 . Elle reprend les différents han- dicaps (déficiences motrices, auditives, intellec- tuelles, visuelles, troubles du spectre autistique, cognitif, du psychisme et polyhandicap) et rap- pelle pour chacun les incidences sur l’utilisation du numérique. Ce document propose égale- ment des méthodes de compensation (d’un point de vue fonctionnel, physique et sensoriel) et met en lumière les vertus possibles du numé- rique sur le handicap. Des applications au service du handicap Participer à des conversations, communiquer, partager, se divertir... Les applications sont de puissantes alliées qui offrent de nombreuses possibilités pour améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap. AVA est une application mobile destinée aux per- sonnes sourdes et malentendantes, également disponible sur ordinateur (PC/Mac) permettant desous-titrerentempsréeldeséchangesverbaux dans un groupe. Après le téléchargement et le pa- ramétragedel'application,lesutilisateursparlent à proximité du smartphone et la conversation est retranscrite sous la forme d’un chat. 1 - www.solidarites-actives.com/fr/nos-projets/cartographie-des-usages-du-numerique-pour-les-personnes-en-situation-de-handicap Rogervoice associe l’intelligence artificielle et l’humain, en proposant un service de sous-titrage en temps réel des propos d’un interlocuteur et la traduc- tion d’une conversation en langue des signes française (LSF) par visio-interprétation. Be My Eyes est composée d'une communauté mondiale de personnes aveugles et malvoyantes, ainsi que de bénévoles voyants. Grâce à un appel vidéo, les bénévoles fournissent aux utilisateurs une assistance visuelle pour les aider dans certains gestes du quotidien. Seeing AI est une application gratuite dotée d’une Intel- ligence Artificielle (IA), qui permet de décrire le monde environnant à son utilisateur. Cette ap- plication est capable de convertir des données visuelles en feedback audio, donnant ainsi une description de la photo aux personnes mal ou non-voyantes. SoundScape a pour objectif d’aider les personnes ayant une déficience visuelle à s'orienter dans leurs dépla- cements. Elle offre à ses utilisateurs une descrip- tion intuitive de l’environnement qui les entoure en s’appuyant sur un son audio spatial 3D, pour créer des points de repères sur un trajet. Je veux s'adresse aux personnes qui présentent des troubles de la parole. Elle dispose d’une large galerie de pictogrammes qui correspondent à des besoins du quotidien, pour faciliter la com- munication. Il suffit à l'utilisateur de toucher un pictogramme pour exprimer son besoin, qui est ensuite oralisé par synthèse vocale.
  • 7. FOCUS SUR Le consortium numérique des entreprises adaptées EMPLOI NUMÉRIQUE 7 Lpliz est une application d'entraide à destination des personnes atteintes d'un handicap invisible ou visible qui permet de se signaler et de de- mander de l’aide lorsqu’une situation devient difficile. 6 000 utilisateurs sont prêts à agir en toute bienveillance. Mon super voisin permet de faire appel à son voisinage pour tous les services du quotidien à travers une applica- tion mobile et un site internet. Actuellement, les per- sonnes en situation de handicap sont sous-re- présentées dans les for- mations et les métiers du numérique. Compte tenu de la croissance du secteur, les entreprises adaptées, qui ont la spé- cificité d’employer 55 % de travailleurs reconnus handicapés, se sont re- groupées en consortium numérique. Ce dernier concentre ses activités sur des périmètres de support applicatif, d’économie circulaire (réem- ploi de matériels) et de centres d’appels. Les ac- tivités proposées sont majoritairement procé- durées et donc facilement accessibles pour des personnes éloignées de l’emploi. À ce jour, le consortium numérique fédère un ré- seau d’environ 70 entreprises adaptées sur l’en- semble du territoire avec un sponsor, Airbus, et un ensemble d’ESN – entreprises de services du numérique (Capgemini, Accenture, Sopra etc). Il permet ainsi l’élaboration d’une offre commune en réponse à des marchés en mutualisant les ca- pacités productives des entreprises adaptées. Le client bénéficie ainsi d’un interlocuteur unique. La contribution financière de l’État soutient l’UNEA dans l’organisation de ce consortium qui a pour ambition : de concourir au besoin de recrute- ment du secteur par la mise en emploi de travail- leurs handicapés, d’augmenter l’expertise des en- treprises adaptées et de développer des parcours assortis de formations à haute valeur ajoutée garantissant une sortie positive. Aussi, les salariés des entreprises adaptées en CDD Tremplin pour- ront ensuite être recrutés par le donneur d’ordre après acquisition des compétences nécessaires. La formation constitue un enjeu central. La re- cherche de canaux existants capables de pro- poser une ingénierie de formation adaptée sur les métiers du numérique a mis en lumière le programme d’investissement des compétences THalent Digital. Il est mobilisable par les sa- lariés des entreprises adaptées ou pour des travailleurs handicapés demandeurs d’emploi. Il permet l’accès aux premiers niveaux d’em- ployabilité du numérique soit principalement à niveau bac + 2 ou bac + 3 (développeur Web, technicien d’assistance informatique, techni- cien systèmes et réseaux). En outre, le PIC dédié aux entreprises adaptées leur permet de former leurs salariés aux métiers du numérique, en s’appuyant sur une offre de formation existante et adaptée à tout type de handicap. La DGEFP travaille sur l’articulation du programme PIC THalent Digital et du PIC EA. » Pour plus d’information : Les Consortiums Inclusifs by UNEA | UNEA - Union Nationale des Entreprises Adaptées www.unea.fr/les-consortiums-inclusifs-unea HÉLÈNE ROGEL Chargée de mission à la Mission de l’emploi des travailleurs handicapés – Délégation Générale à l’emploi et à la formation professionnelle
  • 8. 8 OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI ET DU HANDICAP JANVIER 2022 «  Le numérique est un formidable levier de ré- alisation professionnelle pour tous les publics jusque-là isolés des sphères économiques. Il fa- cilite la proximité et les rencontres, parce qu’il agrège de nombreux outils qui permettent de s’informer, de se former, de monter en compé- tences ou de réaliser son projet entrepreneurial. Reste à faire en sorte que tout le monde soit ac- compagné pour accéder à ces opportunités. Prendre sa place, un élan à encourager De nombreux talents hésitent encore à prendre leur place dans le numérique. Aujourd’hui, ce secteur manque toujours de représentativité, ce qui a pour effet d’augmenter l’autocensure de certains publics qui se sentent parfois iso- lés. C’est face à ce constat que Diversidays, as- sociation d’égalité des chances née en 2017, a lancé DéClics Numériques, un programme dé- dié à informer, sensibiliser et accompagner des personnes dans leur projet de reconversion ou d’insertion dans les métiers du numérique. Soutenu par des acteurs comme Pôle emploi, Google France ou encore l’Agefiph, DéClics Nu- mériques s’adresse à des demandeurs d’emploi sous-représentés dans la Tech et répond aux besoins des demandeurs en situation de han- dicap en faisant appel, entre autres, à des in- terprètes en langue des signes, à la vélotypie, à des aménagements individuels selon les be- soins dès l’inscription au programme (en par- ticulier avec Thalent Digital1 ). Ces dispositions sont prises sur la base de réunions de travail entre l’Agefiph et Diversidays, au niveau natio- nal et local. 1 - www.thalent-digital.fr 2 - https://diversidays.com/etude-diversite/ 3 - BOETH : bénéficiaires de l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés Donner au numérique les moyens de révéler son potentiel Au-delà de rendre ces métiers accessibles, nous avons besoin d’incarner davantage les parcours dans le numérique par le biais de modèles de réussite beaucoup plus divers. Des rôles mo- dèles du côté des candidats, mais également du côté des entreprises : la récente étude me- née par Diversidays, Occurrence et PwC2 sur la diversité et l’inclusion en entreprise montre en effet que nombreuses sont les bonnes pratiques méconnues en ce sens ! De la représentativité, de l’information et des solutions concrètes sur le terrain : c’est à ces conditions que le numérique pourra révéler son potentiel pour l’insertion et l’épanouisse- ment de tous, dans une société plus inclusive. En 2020, le programme DéClics Numériques a accompagné plus de 3 000 demandeurs d’em- ploi sous-représentés dans la Tech, dont 16 % BOETH3 . Vous souhaitez vous reconvertir ? Ou accélérer le mouvement en tant qu’entreprise ? Rejoignez-nous sur declics-numeriques.com. » FAIRE DE LA COMPÉTENCE NUMÉRIQUE UN LEVIER D’ÉMANCIPATION PROFESSIONNELLE, POUR TOUS LES TALENTS Anthony Babkine, Co-fondateur de Diversidays 3
  • 9. EMPLOI NUMÉRIQUE 9 Le numérique est de plus en plus présent dans de nombreux métiers et le secteur est en évo- lution permanente. Le Numeum vient d’ailleurs de relever ses perspectives de croissance à hau- teur de 6,3 % en 2021, et +7,1 % pour 2022. Pour la 11e  année consécutive, le secteur est créateur d’emplois mais fait face à une pénurie de talents et recherche activement des candidats formés. Face à ce constat, l’Agefiph ne pouvait rester inactive. Il apparaissait clairement que : – les personnes en situation de handi- cap devaient pouvoir se saisir de toutes ces opportunités, – les employeurs devaient pouvoir compter sur les compétences et capacités pour ré- pondre à leurs objectifs de recrutement. Forte de ces convictions, l’Agefiph s’est engagée depuis plusieurs mois dans la mise en place de collaborations visant à explorer de nouvelles voies pour développer l’emploi des personnes handicapées dans les métiers du numérique. Nous avons décidé de privilégier une démarche fédératrice privilégiant l’innovation et cultivant les coopérationsavecdesacteursreconnusdusecteur. Notre stratégie « pour un secteur du numé- rique inclusif » couvre quatre objectifs : – Sourcer : en nous associant au programme booster DéClics Numériques déployé par Di- versidays en alimentant son volet handicap, notamment à travers l’accessibilité du pro- gramme, la mise en réseau avec les acteurs des territoires… ; en nous associant au CNRS et à CGI pour développer, dans le cadre de tra- vaux de recherche, un outil d’intelligence ar- tificielle permettant de repérer les aptitudes ; en mobilisant via notre programme THalent Digital un dispositif de sourcing viral en ligne. – Former et accompagner : en candidatant au Plan d’investissement dans les Compé- tences pour le programme THalent Digital qui mobilise un large consortium (écoles du numérique : Simplon et Webforce 3, as- sociation : APF France Handicap et cabinet de consultants Amnyos, mais aussi en s'ap- puyant sur les Opco ATLAS et AKTO) et vise à accompagner, avec l’appui de Pôle emploi, de Cap emploi et des Missions Locales, le parcours de 500 personnes en situation de handicap à fin 2022. – Recruter : en mobilisant les employeurs du secteur via le programme THalent Digital ; en accélérant le repérage des opportunités en lien avec le développement du consor- tium numérique dans les entreprises adap- tées (EA), en mobilisant les CDD Tremplin en EA et les moyens du PIC EA articulés au PIC THalent ; enfin en déployant un nouvel outil expérimental, le diagnostic numérique avec notre partenaire CGI. L’ensemble de ces engagements vise à produire un effet levier. Cette mobilisation doit nous permettre d’être au rendez-vous des oppor- tunités pour accroître la place des personnes en situation de handicap dans les métiers du numérique. LES OPPORTUNITÉS LIÉES AU DÉVELOPPEMENT DES MÉTIERS DU NUMÉRIQUE SONT TRÈS PROMETTEUSES Véronique Bustreel, Directrice Innovation Evaluation et Stratégie 4
  • 10. 10 OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI ET DU HANDICAP JANVIER 2022 Thalent Digital THalent Digital est un programme national dé- ployé sur l'ensemble du territoire en lien avec les régions. Le projet #THalentDigital, qui am- bitionne d’orienter 500 demandeurs d’emploi en situation de handicap vers les métiers du numérique d’ici 2023, est né d’une alliance de professionnels du handicap, d’organismes de formation professionnelle et d’entreprises mo- bilisées au service de la formation et de l’em- ploi des personnes en situation de handicap. Porté par l’Agefiph, le projet est financé par la Banque des territoires et le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Inclusion via le Plan d’inves- tissement dans les compétences (PIC). THalent Digital a pour objectifs de : – Sensibiliser et orienter les demandeurs d‘emploi vers des métiers porteurs (déve- loppeurs, techniciens réseaux ou encore techniciens spécialisés en cybersécurité). – Proposer des formations professionnali- santes qui prennent en compte leurs situa- tion de handicap et délivrées par les orga- nismes de formation WebForce3 et Simplon. Ces formations débouchent sur un titre pro- fessionnel reconnu et visé par le ministère du Travail de niveau III bac+2, ou sur une ou plusieurs certifications professionnelles re- connues par les recruteurs. – Soutenir l’innovation en matière d’accessibi- lité de la formation : accessibilité des outils pédagogiques, adaptations des postes de travail, environnement, équipes sensibili- sées aux enjeux du handicap… – Accompagner pendant la formation et vers l’emploi de manière renforcée avec des actions de sensibilisation à destination des entreprises. Pour en savoir plus : www.thalent-digital.fr Salomé, 23 ans, était titulaire d’un CAP pâtisserie. Après un accident, elle a dû repenser son parcours profession- nel. Passionnée d’informatique depuis toute jeune, elle s’est tout naturellement tournée vers les métiers du numérique découverts lors d'un webinaire THalent Digital. Ils offrent de réelles perspectives d’emploi pour les personnes en situation de handicap. Son choix s'est porté sur les métiers des systèmes et réseaux. Elle a candidaté et a été acceptée chez WebForce3, parte- naire de THalent Digital. Grâce à la prise en charge des coûts de formation par les collectivités, après un SAS THalent Digi- tal pour préparer l’entrée en formation et conforter son choix, elle a débuté une formation de Technicien.ne Assistance Informatique (RNCP niveau BAC). Forte de ses bons résultats elle a continué sur la formation Technicien.ne Supérieur Système et réseaux qui mène au titre professionnel RNCP niveau bac+2. Au- jourd’hui, malgré plusieurs promesses d’embauche, Salomé veut aller encore plus loin et espère continuer en alter- nance pour obtenir le diplôme d'Admi- nistrateur.trice d'Infrastructures Sécuri- sés (Bac +3). Passionnée par son nouveau métier, Salomé est aujourd’hui une pro- fessionnelle talentueuse capable de ga- rantir le bon fonctionnement du réseau des entreprises grâce à des formations qui privilégient la pratique. Elle jouera un rôle important au sein de la structure qui l’emploiera. THALENT DIGITAL, UN PROGRAMME NATIONAL D'INVESTISSEMENT DANS LES COMPÉTENCES PILOTÉ PAR L'AGEFIPH 5
  • 11. EMPLOI NUMÉRIQUE 11 Le projet HUGo en Provence-Alpes- Côte d'Azur Un cursus de formation innovant et ambitieux Le numérique s’ouvre à l’alternance pour les personnes en situation de handicap. Un collec- tif d’entreprises de haute technologie (Cap Ge- mini, Atos, Thales, Arcelor-Mittal, Airbus, etc.) et le pôle de compétitivité CAPENERGIES, en ré- gion SUD PACA, ont imaginé, avec l'Agefiph, le projet HUGo, première formation diplômante d’ingénieur informatique en alternance dédiée aux personnes en situation de handicap. Elle est assurée depuis 2017, par Polytech Marseille et le CESI (campus d’Aix-en-Provence ; Nice et Nanterre). Pôle emploi et Cap Emploi, asso- ciés à ce projet, contribuent au recrutement des alternants. HUGo, c’est quoi ? – Des formations reconnues et inclusives – Des diplômes d’excellence – Une expérience significative en entreprise grâce à l’alternance – Un accompagnement individuel et collectif durant toute la durée de votre formation à l’école et en entreprise Pour en savoir plus : www.handiyougo.fr Le projet Integrally en Île-de-France Intégra11y est une formation à l’intégration et à l’accessibilité numérique en téléprésentiel, c'est- à-dire en direct vidéo au sein de classes virtuelles accessibles. D'une durée de quatre mois, la for- mation prépare au métier d’intégrateur web spécialisé en accessibilité. Trois sessions ont été lancées en 2021. Le projet est porté par O’clock, école de développement web. Il a bénéficié de financements de la Région Île-de-France, de l’Agefiph et de la Fondation Valentin Haüy. Les étudiants d’Intégra11y suivent l’intégralité de leurs cours depuis l’environnement familier de leur domicile, au sein de classes virtuelles adap- tées à leurs besoins. Le pro- gramme pédagogique met l’accessibilité au cœur de leur apprentissage, afin d’en faire des experts concer- nés de l’accessibilité numérique. La formation est suivie d’un stage en entreprise de 2 à 6 mois et du passage du premier bloc de com- pétences (Front-end) du Titre professionnel. À quoi ressemble la classe virtuelle ? Laclassevirtuellecomptedenombreusesfonction- nalités afin que toutes et tous puissent l’utiliser : – environnement entièrement modulable : possibilité de masquer certaines entités, gestion des notifications, police, mode sombre, échelle du chat, – sous-titrage entièrement automatique (gé- néré par une IA), encart webcam mobile pour des interprètes LSF, – compatibilité possible avec les lecteurs d’écran ou les loupes d’écran navigation en- tièrement au clavier. Pourquoi avoir monté ce projet ? Moinsde13 %dessiteswebfrançaisrespectentles standards d’accessibilité numérique. Intégra11y vient répondre à cet enjeu en conjuguant accessi- bilité à la formation et formation à l’accessibilité. Grâce à Intégra11y, les personnes handicapées peuvent accéder à une formation de qualité, vers un métier porteur et s’insérer sur le marché de l’emploi. Elles deviennent expertes en acces- sibilité numérique et pourront faire évoluer les pratiques au sein de leurs entreprises, pour un numérique plus accessible à tous et toutes. Intégra11y agit donc à la fois pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées et pour une meilleure accessibilité numérique ! Pour en savoir plus : www.integra11y.fr 87 % des bénéficiaires sur l’ensemble des promotions ont actuellement un emploi. DES ENGAGEMENTS SUR LES TERRITOIRES POUR L'EMPLOI DANS LES MÉTIERS DU NUMÉRIQUE 6
  • 12. 12 OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI ET DU HANDICAP JANVIER 2022 FOCUS SUR Révélateur THalent avec le CNRS Benjamin Misiak, Doctorant CHart1 / CAMS2 et Ingénieur en technologie de l'information CGI Révélateur THalent : de quoi s’agit-il ? Action de recherche sur un « jeu » permettant de repérer le potentiel d’une personne handicapée à s’intégrer professionnellement dans les métiers du numériques,etdesusciterl’enviedeseformerpour yparvenirendéconstruisant,sinécessaire,certains préjugés.Cetoutil,crééenétroiteinteractivitéavec les personnes handicapées, s’appuie sur une dyna- mique ludique et tient compte des référentiels de formation développés par WebForce3 et Simplon. Partenaires mobilisés : CNRS dans le cadre du programmederechercheMaca(Mappingautis- tic cognitive abilities), soutenu par CGI et l'Age- fiph et mobilisant le CEA, Pôle emploi, Cheops et les partenaires du projet THalent Digital. Perspectives : Cet outil peut permettre d’ac- compagner la mobilisation de davantage de personnes handicapées vers les métiers en forte croissance du numérique. Au-delà, ce type d’ap- proche pourrait s’étendre à d’autres métiers. Témoignage « Dans un processus de recrutement, le princi- pal objectif est de mesurer les compétences d’un candidat au plus proche de son potentiel réel. Or, un contexte ou un lieu peu familier, une heure peu propice, l'attitude de l'évaluateur, un environ- nement sur-stimulant (bruit, mouvement, etc.) sont parmi les facteurs pouvant rendre l'accès au recrutement difficile, voire même impossible, sur- tout pour les publics neuro-atypiques. C'est pourquoi, dans une démarche de diversi- fication des processus de recrutement et afin 1 - CHART : cognitions humaine et artificielle ; 2 - CAMS : centre d'analyses et de mathématiques sociales d’encourager la diversité des équipes, nous pensons qu'il est nécessaire de proposer un nouvel outil d'évaluation permettant de : – 1. Faire oublier le contexte stressant de l’en- tretien ou du questionnaire. – 2. Être utilisable dans un lieu et moment choisi par le candidat. – 3. Favoriser la motivation intrinsèque du candidat. – 4. Permettre une adaptabilité forte pour toucher des publics atypiques. Le jeu vidéo nous paraît être l'outil pertinent pour répondre à ces besoins car : – 1. Il facilite l’immersion, phénomène connu pour altérer la perception du monde exté- rieur,principalementcelledutempsécouléet êtrecorréléavecdemeilleuresperformances. – 2. Il est facilement exportable et jouable en lieu et moment choisi par le candidat. – 3. Il génère une motivation intrinsèque forte. – 4. Il est facilement adaptable via un système d'option. C’estpourquoi,CGI,l’Agefiph,leCNRSetCHartcol- laborent sur le projet de recherche-action Maca Game/Révélateur de Thalent, avec pour premier objectif le développement d’un jeu open source lu- dique, accessible et inclusif validé empiriquement. Les métiers du numérique faisant régulière- ment face à des pénuries de profils talentueux, spécialement dans les métiers du test logiciel, ce premier jeu servira à repérer des compé- tences en algorithmique nécessaires aux mé- tiers de testeur et développeur. Dans une démarche de science ouverte et parti- cipative et afin de nous aider à valider nos hypo- thèses et améliorer notre prototype, nous pro- posons le tester en ligne lors de la Semaine du numériquedePôleemploi.Cetests’accompagnera d’un questionnaire à remplir en ligne de manière à nous faire part de tous vos avis et retours sur le projet Maca Game/Révélateur de Thalent.»
  • 13. EMPLOI NUMÉRIQUE 13 FOCUS SUR Le Consortium Numérique Inclusif Le marché du numé- rique est un marché en réelle croissance et en recherche de profils qua- lifiés. Le Consortium Nu- mérique Inclusif fédère un réseau de près de 90 Entreprises Adaptées sur l’ensemble du territoire national. Il favorise l’em- ploi des personnes en situation de handicap tout en libérant les énergies de nos parte- naires. Grâce à une solution alternative per- mettant de continuer d’assurer les activités procédurées au sein du Consortium Numé- rique, nos clients auront accès à une capa- cité de développement chez les Entreprises de Services Numériques (ESN) partenaires. Notre Consortium est structuré autour d’ac- tivités orientées services avec engagement de résultat, et souhaite apporter à nos par- tenaires un maillage national. Le Consortium Numérique concentre ac- tuellement ses activités sur des périmètres de Services IT (niveau 0,1 et 2 ainsi que sur le monitoring ou encore le testing et le BPO - Business Process Oriented), d’économie circulaire (au travers du réemploi de maté- riels informatiques) et de centres d’appels. Les activités proposées sont procédurées et donc plus facilement accessibles pour des personnes éloignées de l’emploi. Notre capacité de formation adossée à une série d’outils complémentaires (POE, AFPR, Thalent Digital, PIC-EA) liés au compagnon- nage de nos partenaires permet à nos sala- riés d’acquérir rapidement les compétences nécessaires pour répondre efficacement à leurs attentes. » Mobiliser et motiver Au service de l’efficacité opérationnelle pour nos clients Organiser Affiner et optimiser les processus Manager la performance Gérer les compétences Communiquer 6 1 4 3 2 5 GRÉGORY GELES directeur du Consortium Numérique Inclusif
  • 14. 14 OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI ET DU HANDICAP JANVIER 2022 Natixis, l’école Simplon et EA DSI* ont décidé de réunir leurs forces pour lancer Tremplin, un programme innovant qui va permettre à des personnes en situation de handicap et éloi- gnées de l’emploi de se former aux métiers du numérique. Lancé fin 2021, ce programme a un double ob- jectif pour Natixis : soutenir l’emploi des per- sonnes en situation de handicap et recruter des talents qualifiés, sur un marché de l’informa- tique à la fois porteur et en tension. Pour Christelle Room, responsable de la diversi- té chez Natixis, « ce dispositif explore une nou- velle approche du recrutement pour des per- sonnes au parcours de vie riche et souvent hors du commun. Nous faisons le pari qu’apprendre un métier est possible quels que soient son pro- fil, son âge, son parcours… et que la motivation est le facteur clé pour y parvenir. » Concrètement comment ça marche ? C’est pos- sible et sécurisé par l’articulation THalent Digi- tal et CDD Tremplin. THalent Digital permet le sourcing des publics et leur formation de huit mois à l’école Simplon, d’où ils sortiront cer- tifiés. L’EA DSI * les recrutera ensuite en CDD Tremplin pour être en insertion accompagnée au sein des équipes de Natixis pour une durée de 6 à 24 mois. Le but est ensuite de les recruter. Pour Emmanuel Follet, responsable SI chez Na- tixis et parrain de cette première promotion  : « Aujourd’hui nous découvrons des personnes ultra motivées, par un parcours que nous avons eu la chance de co-construire avec Simplon. Le but est de leur donner toutes les chances de réussir au sein de nos équipes, pour lesquelles c’est aussi une très belle aventure ». Sélectionnés parmi 80 candidats, les 15 futurs développeurs forment une promotion parfaite- ment mixte. * EA DSI est une entreprise adaptée et solidaire qui compte près de 80  % de salariés en situation de handicap FOCUS SUR Les métiers du numérique : une opportunité pour tous
  • 15. EMPLOI NUMÉRIQUE 15 FOCUS SUR Le diagnostic numérique handicap Les Directions de Services Informatiques (DSI) sont les directions les plus difficiles à mobiliser du fait de leur culture technique et leurs exi- gences en matière de diplômes (ingénieurs...). Pour ouvrir une voie pour l'emploi des personnes en situation de handicap au sein des DSI, l'Age- fiph a mandaté CGI Business consulting pour expérimenter un diagnostic dédié visant à in- citer les grands donneurs d'ordre à sous-traiter davantage d'activités numériques au secteur protégé et adapté. Le projet mixe un diagnostic handicap et numérique et la mobilisation du mi- lieu adapté (ou des travailleurs indépendants) à même de répondre aux besoins de sous-trai- tance ou de recrutement des entreprises. Partenaires mobilisés : CGI (porteur du projet) et Agefiph en collaboration avec Gesat, Unea, Handeco, H’Up. Pour en savoir plus : www.agefiph.fr/aides- handicap/diagnostic-numerique-handicap Stratégie – Identifier, par ces diagnostics, dans le champ d'activité des DSI, les périmètres sus- ceptibles d'être confiés au milieu protégé et adapté, et conduire à des évolutions au sein des organisations (nouvelles pratiques, mise en place et suivi de clauses, identifica- tion dans les marchés...). – Proposer des solutions adaptées en mo- bilisant un écosystème et une palette de réponses. Le Crédit Agricole Technologies Services (CATS) Dans le cadre de son engagement sociétal en faveur de l’insertion, du maintien dans l’emploi et du recrutement des personnes en situation dehandicap,CATSapour objectif de développer la prestation de services avec le secteur adapté IT. Pour cela, plusieurs actions ont été lancées en 2020. Parmi celles-ci, nous avons mené un diagnostic numérique handicap au sein de CATS de novembre 2020 à février 2021 avec l’appui de CGI et de l’Agefiph. Ce diagnostic a été possible grâce à l’implication de plusieurs leaders, sponsor et interlocuteurs des fonctions supports au sein des achats et des ressources humaines de CATS. Il a permis d’identifier des actions pouvant faire l’objet d’une collaboration avec le secteur adapté IT, notamment le projet Handicap  Insertion permettant la mise en œuvre d’une promotion d’apprenants sur un territoire identifié organisée en partenariat avec l'école WebForce3 de Lyon et DSI, entreprise adaptée et solidaire dans le cadre de THalent Digital. L’objectif du projet : former au métier de Concepteur Développeur d'Applications, faire monter en compétences, intégrer et recruter ! Ce projet s’inscrit dans le temps avec le souhait de répondre à tous les leviers de notre accord handicap : sensibiliser, maintenir en emploi, développer le recours aux prestations avec le secteur adapté et potentiellement recruter ! » AMANDINE VELLA Référent Handicap et Santé au travail au Crédit Agricole Technologies Services (CATS)
  • 16. 16 OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI ET DU HANDICAP JANVIER 2022 Savoir utiliser les ressources numériques cou- rantes (Internet, traitement de texte…) est de- venu presque aussi indispensable que savoir lire, écrire et compter. Ne pas avoir accès à Internet ou ne pas savoir utiliser les outils nu- mériques représente donc un réel handicap, notamment pour effectuer des démarches ad- ministratives ou encore accéder aux services publics, avec le risque d’accroître la vulnérabili- té sociale de populations potentiellement déjà fragiles. La lutte contre l’illectronisme devient ainsi un enjeu de politique publique compa- rable à celle contre l’illettrisme. Une société de plus en plus numérisée Le sentiment de compétence pour utiliser les dif- férentes ressources numériques progresse (baro- mètre du numérique 2021 Credoc). Notamment, la familiarité et le sentiment de maîtrise des usages de l’ordinateur est en forte hausse (82 %, + 15 points par rapport à 2017). Pour mémoire, en 2007, moins d’un Français sur deux se sentait compétent pour utiliser un ordinateur. Cet essor ne doit pas invisibiliser l’exclusion numérique qui, elle, perdure. La part de per- sonnes ne disposant à domicile d’aucun point d’entrée vers internet (ni ordinateur, ni tablette, ni smartphone) n’a pas changé entre 2019 et 2020 (9 %). L’augmentation du taux d’équipe- ment s’est opérée chez les personnes qui étaient déjà pourvues de solution, et n’a pas résorbé le manque chez d’autres, alors même que de nom- breux services, activités, liens administratifs ne pouvaient plus se réaliser en « présentiel ». Une maîtrise imparfaite des outils numériques Plusieurs types de freins compliquent l’accès à internet. Outre l’équipement absent, obsolète ou l’absence d’accès à internet, c’est la com- plète maîtrise des outils qui semble poser le plus de problème. 35 % des adultes éprouvent au moins une forme de difficulté, un chiffre qui monte à 44 % pour une personne en situation de handicap. Une personne sur quatre ne sait pas s’informer et une sur cinq est incapable de communiquer via Internet. Les personnes les plus âgées, les moins diplômées, celles aux revenus modestes, sont les plus touchées par le défaut d’équipe- ment comme par le manque de compétences. LUTTER CONTRE L’EXCLUSION NUMÉRIQUE 7 L’exclusion numérique est un frein péri- phérique fort pour les demandeurs d’em- ploi handicapés (DEBOE). D’après une ré- cente étude en Nouvelle-Aquitaine, elle touche 24 % des DEBOE, soit 11 points de plus que pour les autres demandeurs d’emploi.
  • 17. EMPLOI NUMÉRIQUE 17 HANDICAP ET NUMÉRIQUE : COMMENT GARANTIR UN ENVIRONNEMENT ACCESSIBLE ? 8 Vecteurs de nombreuses opportunités, les ou- tils numériques peuvent également être une nouvelle source d’exclusion pour certains. C’est le cas des personnes en situation de handicap pour lesquelles l’accès à l’environnement numé- rique peut s’avérer encore complexe. Le Défenseur des droits l’a encore rappelé ré- cemment, la dématérialisation n’a de sens que si elle va « dans le sens de l’amélioration des droitspourtousetpourtoutes».Or,unmanque d’ergonomie et d’adaptation conceptuelles des sites administratifs et sociaux nourrissent des situations de non-recours aux droits ou de rup- tures dans le maintien des prestations pour les personnes « qui sont le plus en difficulté sur le plan cognitif, moteur, intellectuel…». Ces personnes sont contraintes de s’adapter aux procédures et formulaires en ligne alors que ce devrait être l’inverse. Le Conseil national du nu- mérique (CNNum) souligne le manque cruel de formation des profession- nels du numérique en matière d’accessibilité. 43  % des développeurs déclarent ne pas avoir connaissancedesobligationslégalesconcernant l’accessibilité et 62  % assurent ne pas connaître la réglementation française en matière d’acces- sibilité des sites et des services publics en ligne. Le CNNum préconise ainsi « d’intégrer l’acces- sibilité numérique dans la formation initiale et continue des professionnels du numérique ». 62 % des développeurs ne connaissent pas la réglementation en matière d'accessibilité des sites et services publics en ligne.
  • 18. 18 OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI ET DU HANDICAP JANVIER 2022 Le numérique est au- jourd’hui au centre des préoccupations des en- treprises. La transfor- mation digitale est un enjeu majeur dans un monde où la situation sanitaire impose de nouveaux modes de col- laboration et ou de plus en plus de métiers uti- lisent au quotidien les outils numériques. Les enjeux en matière d’accessibilité sont nombreux : – Proposer un environnement numé- rique inclusif permet de recruter des ta- lents divers dans l’entreprise. Les jeunes sont particulièrement attentifs aux va- leurs de l’entreprise et leur recrutement passe par la mise à disposition d’un envi- ronnement numérique moderne, efficace et inclusif. – Offrir aux collaborateurs des outils de productivité adaptés comme la dictée vocale dans Word, c’est à la fois répondre à certains besoins de collabo- rateurs handicapés mais aussi proposer des solutions efficaces pour tous. – Disposer d’un environnement colla- boratif inclusif. Avec la généralisation du télétravail, les entreprises doivent aujourd’hui proposer des solutions col- laboratives inclusives. L’ajout de sous- titres automatique dans Teams permet de ne pas exclure de collaborateurs déficients auditifs. – Proposer nativement des solutions accessibles, c’est permettre à chaque collaborateur d’adapter son environ- nement de travail à ses besoins et ceci quel que soit son handicap. Ces solutions natives par exemple dans Microsoft 365 peuvent être complétées par des appli- cations spécifiques lorsque les besoins d’adaptation sont plus importants. – La mise en accessibilité de l’ensemble des outils de l’entreprise permet de s’assurer que chacun va pouvoir travail- ler efficacement dans l’entreprises sans discrimination. – L’accessibilité de son site Internet est aujourd’hui un impératif. Le site web est le premier point de contact le premier point de contact d’un futur talent qui cherche à être recruté. Dans le cas de site e-commerce, l’accessibilité va permettre à l’entreprise de gagner de nouveaux clients qui se verront exclus si le site n’est pas accessible. – Développer des solutions universelles nécessite de repenser l’ergonomie pour tousetdeseconcentrersurlesusages.Cela va bénéficier à la fois aux utilisateurs han- dicapés mais en définitive à tout le monde. Chaque entreprise doit aujourd’hui s’ap- puyer sur l’accessibilité numérique pour créer un monde plus moderne et inclusif aux bénéfices de tous et toutes. » PHILIPPE TROTIN Directeur Inclusion et Accessibilité Numérique, Microsoft France TÉMOIGNAGE
  • 19. EMPLOI NUMÉRIQUE 19 Omniprésent dans nos vies, le numérique fait l’objet de toute l’atten- tion du Conseil Natio- nal Consultatif des Per- sonnes Handicapées (CNCPH). Car le numé- rique est tout à la fois vecteur d’innovations, d’autonomie, d’emploi mais parfois d’exclusion. Consulté sur les textes qui visent à rendre le numérique accessible à tous les publics, le CNCPH a été amené à proposer des amé- liorations notables et à se prononcer, avant leurs promulgations, sur des textes qui font de la France, dans ses dispositions légales, un des pays européens les plus volontaires en matière d’accessibilité numérique. Le CNCPH participe à de nombreuses concer- tations pour améliorer les référentiels tech- niques et faire appliquer les recommanda- tions internationales en vigueur. Sur le champ de l’emploi il s’assure que les travailleurs handicapés aient accès aux mé- tiers du numérique aujourd’hui en plein es- sor. Pour que l’accessibilité numérique soit une réalité, il accompagne également des démarches comme la Charte d’accessibilité de la communication de l’État, la mise en place de services d’accessibilité universelle à la téléphonie, la signature de la charte sur l’accessibilité des plateformes des civic tech. Il est sollicité pour s’exprimer sur les feuilles de route de grands opéra- teurs pour déployer un numé- rique vertueux, comme avec Pôle Emploi par exemple. Le CNCPH veille à ce que chacun puisse accéder à l’informa- tion et à la communication, à l’emploi, à la formation ou au maintien dans l'emploi dans l’emploi quelle que soit sa si- tuation et participe donc à l’émergence d’une société nu- mériquement inclusive.» TÉMOIGNAGES FERNANDO PINTO DA SILVA Vice-président du CNCPH - en charge de la Commission Accessibilité, Conception Universelle et Numérique SOPHIE CRABETTE Chargée de plaidoyer Association des accidentés de la vie, FNATH - Assesseur de la commission emploi- formation du CNCPH
  • 20. RECHERCHE ET INNOVATIONS www.agefiph.fr Retrouvez les publications de l’Observatoire de l’emploi et du handicap sur agefiph.fr/centre-de-ressources Direction de la publication : Didier Eyssartier, directeur général de l’Agefiph Mise en page : Agence In medias res Crédits photo : Istock Janvier 2022 OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI ET DU HANDICAP