SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  23
Télécharger pour lire hors ligne
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Egypte 26,27 et 29 Octobre 2015
Un million
d’hectare
supplémentaire
2015/2019
MREMADRP
DE TENTEUR DE LA
RESOURCE EN EAU ET
CHARGE DE SA BONNE
GOUVERNANCE
PREMIER UTILISATEUR DE
LA RESSOURCE EN EAU
ET CHARGE DE SON
EFFIENCE
Concept économie d’eau très compliqué il
est important de le clarifier ?
Population : près de 40 millions d’habitants
dont 60 % urbaine.
9 algériens sur 10 vivent dans le nord du pays sur 13% de la superficie
du territoire.
6 algériens sur 10 vivent dans 579 agglomérations urbaines.
Région Saharienne (87%)
P < 100 mm
Pop. 10%
Région Tellienne (4%)
Bande de 100 – 150 km
P : 1 200 à 400 mm
Pop. 65%
Hauts Plateaux (9%)
Bande de 300 – 350 km
P : 400 à 250 mm
Pop. 25%
Contexte géographique
Régions naturelles et occupation du territoire
CONTRAINTES PHYSIQUES ET HYDRO CLIMATIQUES
 Un climat aride à semi-aride,
 Des précipitations agressives et des régimes
hydrologiques irréguliers,
 Des bassins versants, constitués
de formations géologiques à dominance
marneuse caractérisés par:
- Des terrains imperméables,
- Des reliefs accentués,
- Une absence de couvert végétal.
CONSEQUENCES
 Érosion des sols, (Envasement des
barrages: 800 millions m3),
 Irrégularité des écoulements.
Amont – BV Oued. Mina
LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES
 Les modèles de simulation
climatologique prévoient dans les régions
méditerranéennes :
 Réchauffement estimé à 1°C dans la région durant le siècle
dernier avec une tendance accentuée les 40 dernières années,
 une perturbation des
régimes pluviométriques,
 une tendance à la baisse
de la pluviométrie,
 une augmentation de
l’évapotranspiration,
 une augmentation nette de la
fréquence des sécheresses
et des inondations.
---------- Isohyète 200 mm (1965 – 2004)
---------- Isohyète 200 mm (1942 – 1989)
Les effets du changement climatique (suite)
CONSÉQUENCES DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES
 Réduction de de la pluviométrie de 30% par rapport à la
moyenne depuis 1975.
 Impact sur les débits des cours d’eau et la recharge des
nappes.
Rabattements de 07 à 40 mètres dans la nappe
de la Mitidja
0
20
40
60
80
100
120
140
160
180
200
1925 1940 1955 1970 1985 2000
ApportsHm3/an
Année
diminiution des APPORTS ANNUELS de quelques barrage
APPORTS ( Hm3) MOYENNE( Hm3)
1975/1976
CONCLUSION 1
COMPTE TENU DE SA PERSISTANTE ET DE SON INTENSITÉ,
LA SÉCHERESSE EST PRISE EN COMPTE DANS LA
STRATÉGIE DE PLANIFICATION DES PROGRAMMES
1- L'indice d'exploitation est la part de l'eau prélevée pour l'ensemble des besoins d'un pays, par rapport au
volume annuel moyen des apports naturels. Très faible dans certains pays très arrosés (à peine 1% pour le
Venezuela ou la Norvège), il atteint près de 100% dans des pays à climat aride à forts besoins d'irrigation
En Algérie, il est de prés de 35%.
Il est admis, que lorsque cet indice dépasse 20%, la mobilisation des ressources en eau implique des
investissements dont l'impact est sensible dans l'économie nationale.
2- Le ratio par habitant et par an permet également d'établir des comparaisons.
On estime, à cet égard, qu'un pays atteint le "seuil de pauvreté" à 1000 m3/habitant/an et le "seuil de
pénurie" à 500 m3/habitant/an.
En Algérie, il est actuellement < 500 m3/habitant/an et sera encore inferieur à l’horizon 2025.
3- Le degré "d'indépendance" des pays est fonction de la proportion des ressources naturelles d'origine externe
dans le bilan hydrologique.
Ainsi, les ressources en eau de bon nombre de pays sont majoritairement constituées de grands fleuves
transfrontaliers dont la source se trouve dans d'autres états.
C'est le cas, par exemple de l’Irak (65% de ses ressources proviennent d'un apport "extérieur"), ou des Pays-
Bas (89%).
L’ Algérie dispose pour sa part d'un niveau d'indépendance tout à fait appréciable, puisque seulement 2% de
ses ressources viennent d'autres pays.
INDICATEURS D’ÉVALUATION DE RESSOURCE EN EAU D’UN PAYS /
14 Milliards de m3/an dans les régions Nord:
• 12 Milliards de m3/an (écoulements superficiels)
• 02 Milliards de m3/an (ressources souterraines)
5.2 Milliards de m3/an dans les régions sahariennes
• 0.2 Milliards de m3/an (superficiels)
• 05 Milliards de m3/an (souterraines)
En tenant compte de la sécheresse des 25 dernières années, Les estimations
des potentialités ont été revues à la baisse, et seraient plutôt de : 17 Milliards
de m3/an.
LES POTENTIALITES EN EAUX CONVENTIONNELLES
LES POTENTIALITÉS EN EAU D’ALGÉRIE SONT GLOBALEMENT ESTIMÉES À 19.2 MILLIARDS
DE M3/AN :
LES POTENTIALITES EN SOLS
Le potentiel en ressources en sols aptes à l’irrigation,
identifié à ce jour selon les études de l’ANRH, est de l’ordre
de 2.3 millions d’hectares,.
AXES STRATEGIQUES DU PROGRAMME
INTERSECTORIEL DE DEVELOPPEMENT
HYDRO AGRICOLE
2015-2019
EXTENSION DES SUPERFICIES IRRIGUEES D’UN
MILLION D’HA
RAPPEL PNDA DE 2001/2013
275000
600754
75000
594311
350000
1215261
0
200000
400000
600000
800000
1000000
1200000
1400000
Gravitaire
economise
ur
super
totale (ha)
PNDA PRÉSENTE AUSSI DES CARENCES
 Concept de l’économie de l’eau non claire
(mobilisation importante de la ressource sous
terraine)
 Forage réalisé n’importe comment et parfois
illicitement
 Précipitation dans l’exécution du programme
 Présence d’équipement d’irrigation non
homologués sur le marché
 Équipementiers non professionnels
PROGRAMME MULTI SECTORIEL MONTÉ
En tenant en compte des carences constatées
PNDA, le projet 1000 000 ha 2015/2019Va être
réalisé sur une base solide et faisant participé
plusieurs intervenant :
1. MADRP
2. MRE
3. M des FINANCES
PRÉSENTATION DU PROJET
1. Situation actuelle, superficie irriguée (2013):
o Petite et Moyenne Hydraulique : 1 050 000 ha
1 136 000 ha
o Grands Périmètres Irrigués : 86 000 ha
Programme 2015 - 2019 (Nouveau) :
 Petite et Moyenne Hydraulique : 624 000 ha
1 000 000 ha
 Grands Périmètres Irrigués : 376 000 ha
1. Valorisation du Potentiel Existant :
 Petite et Moyenne Hydraulique : ( MADRP) 341 000 ha
485 000 ha
 Grands Périmètres Irrigués :((MADRP) 144 000 ha
2, Concessions Agricoles (PMH) : (MADRP) 283 000 ha
3; Grands Périmètres Irrigués (GPI) : (MRE) 232 000 ha
1. Total à 2019 (superficie à irriguer):
- Petite et Moyenne Hydraulique : 1 624 000 ha
2 136 000 ha
- Grands Périmètres Irrigués : 462 000 ha
IMPACTE
1. La sécurisation de la production céréalière par l’amélioration de la
productivité grâce à l’irrigation sur un objectif de 600 000 ha soit 17 % de
la superficie emblavée actuellement avec un rendement escopté de 40 à 50
qx/ha
2. Développement des culture fourragères en irriguée sur 200 000 ha
3. Développement des légumineuses
4. Développement de l’oléiculture en intensive
5. Développement du maraichage et arboriculture stratégiques
MOYEN D’INTERVENTION
1. RENFORCEMENT DES MOYENS ACTUELS EN MATIÈRE D’INFRASTRUTURES;
2. RENFORCEMENT DES CAPACITÉ NATIONAL EN ÉQUIPEMENT D’IRRIGATION
POUR RÉPONDRE UN PEUX AUX OBJECTIFS AFFICHÉS AVEC UN RYTHME
DE 100 000 HA /AN EN ÉQUIPEMENT D’IRRIGATION ÉCONOMISEURS D’EAU ,
LA CAPACITÉ ACTUELLES N’EST QUE DE 30 000 HA/AN
FINANCE MENT
ENCADREMENT
RÉFLEXION « GESTION PARTICIPATIVE DES PÉRIMÈTRES »
 Dans l’esprit d’améliorer la gestion des périmètres une réflexion portant contribution des usagers dans
les mécanisme de gestion dans une forme complémentaire
 Proposition d’une approche tarifaire garantissant les intérêts des parties concernées (gestionnaire et
usagers
 Soutien technique et financier des agriculteurs
 Soutien aux organismes gestionnaires pour faire face à l’insuffisance des volumes alloués en raison de
sècheresse ou insuffisance de tarification pour maintenir en bon état le réseau d’irrigation;
 La mise en place d’un cadre règlementaire pour la création de groupement professionnels d’irrigants
dans un contexte partenariat
1. diminution d’intervention de l’’état
2. Longévité des infrastructure incitant les usagers à travailler mieux
3. Une valeur ajoutée conséquente ( extension; productivité et genèse d’emploi)
OBSERVATION IMPORTANTE
CET ATELIER PAR CONTRE NOUS A PERMIS D’ACTUALISER NOS
CONNAISSANCES ET DE CORRIGER QUELQUES NOTIONS:
LA NOTION DE L’ÉCONOMIE D’EAU EST TRÈS VASTE
 GESTION DES SYSTÈMES D’IRRIGATION
 SYSTÈMES DE COMPTABILITÉ
 EAU VIRTUEL(VERTE ET BLEU)
 LIMITE DE CONSOMMATION POUR GARANTIR LA DURABILITÉ
 GOUVERNANCE ET GESTION DE L’EAU
 DÉVELOPPEMENT DE LA PRODUCTIVITÉ
 LE CALCULE DES BESOINS EN EAU ETP:
• L’équilibre de l’énergie
• l'équilibre hydraulique
• Model hybride
• Télédétection
CLARIFICATION DE LA NOTION DE L’ÉCONOMIE D’EAU
 Ces concepts nous donnent à réfléchir dans la mise en œuvre des
programmes et des politique de l’ économie de l’eau dans un
contexte de rareté de l’eau, ces outils abordés sont recommandés
pour être servi comme paramètres d’appréciations et de prise de
décision
 C’est dans cette optique que je vous soumettre ce Mēga projet du
quinquennat 2015/2019 qui vient juste d’etre adopté par le
gouvernements;
 Tirer des leçons à travers vos remarques, critiques et
recommandations
en conclusion
NOUVEAUX CONCEPTS ABORDES ET DÉVELOPPÉ LORS DE
CET ATELIER
Photo Ministère de l’Agriculture ,
TunisieLa modernisation des
systèmes de captages a facilité la
multiplication des forages, notamment artésiens…
Forage albien
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Merci de votre attention

Contenu connexe

Tendances

Tour d'eau dans les périmètres irrigués
Tour d'eau dans les périmètres irriguésTour d'eau dans les périmètres irrigués
Tour d'eau dans les périmètres irriguésHichem Achour
 
L’eau dans les pays en développement : un marché à quel prix ? Quelles soluti...
L’eau dans les pays en développement : un marché à quel prix ? Quelles soluti...L’eau dans les pays en développement : un marché à quel prix ? Quelles soluti...
L’eau dans les pays en développement : un marché à quel prix ? Quelles soluti...Nancy BOVY
 
Quel est le rôle tenu par le Lay dans le paysage et le département de la Vendée?
Quel est le rôle tenu par le Lay dans le paysage et le département de la Vendée?Quel est le rôle tenu par le Lay dans le paysage et le département de la Vendée?
Quel est le rôle tenu par le Lay dans le paysage et le département de la Vendée?Benoît Browaeys
 
AIDES AESN EAUX POTABLES
AIDES AESN EAUX POTABLESAIDES AESN EAUX POTABLES
AIDES AESN EAUX POTABLESSMBS contact
 
For a better management of water in the "Hammams". Pour une meilleure gestion...
For a better management of water in the "Hammams". Pour une meilleure gestion...For a better management of water in the "Hammams". Pour une meilleure gestion...
For a better management of water in the "Hammams". Pour une meilleure gestion...EcoHammam
 
Le lay : un fleuve vendéen
Le lay : un fleuve vendéenLe lay : un fleuve vendéen
Le lay : un fleuve vendéenBenoît Browaeys
 
CENTRALE A BETON AESN
CENTRALE A BETON AESNCENTRALE A BETON AESN
CENTRALE A BETON AESNSMBS contact
 
Petite irrigation et sécurité alimentaire: Cas du PRADPIS - Clément Ouédraogo...
Petite irrigation et sécurité alimentaire: Cas du PRADPIS - Clément Ouédraogo...Petite irrigation et sécurité alimentaire: Cas du PRADPIS - Clément Ouédraogo...
Petite irrigation et sécurité alimentaire: Cas du PRADPIS - Clément Ouédraogo...CTA
 
Projet Agr'eau - Résultats intermédiaires des fermes investies dans le projet...
Projet Agr'eau - Résultats intermédiaires des fermes investies dans le projet...Projet Agr'eau - Résultats intermédiaires des fermes investies dans le projet...
Projet Agr'eau - Résultats intermédiaires des fermes investies dans le projet...severinlavoyer
 
Netafim@marseille
Netafim@marseilleNetafim@marseille
Netafim@marseilleFSJU AUJF
 
cartographier les prairies pour mieux comprendre et mieux conseiller
cartographier les prairies pour mieux comprendre et mieux conseillercartographier les prairies pour mieux comprendre et mieux conseiller
cartographier les prairies pour mieux comprendre et mieux conseillerCathyClary2
 

Tendances (12)

Tour d'eau dans les périmètres irrigués
Tour d'eau dans les périmètres irriguésTour d'eau dans les périmètres irrigués
Tour d'eau dans les périmètres irrigués
 
L’eau dans les pays en développement : un marché à quel prix ? Quelles soluti...
L’eau dans les pays en développement : un marché à quel prix ? Quelles soluti...L’eau dans les pays en développement : un marché à quel prix ? Quelles soluti...
L’eau dans les pays en développement : un marché à quel prix ? Quelles soluti...
 
Quel est le rôle tenu par le Lay dans le paysage et le département de la Vendée?
Quel est le rôle tenu par le Lay dans le paysage et le département de la Vendée?Quel est le rôle tenu par le Lay dans le paysage et le département de la Vendée?
Quel est le rôle tenu par le Lay dans le paysage et le département de la Vendée?
 
AIDES AESN EAUX POTABLES
AIDES AESN EAUX POTABLESAIDES AESN EAUX POTABLES
AIDES AESN EAUX POTABLES
 
For a better management of water in the "Hammams". Pour une meilleure gestion...
For a better management of water in the "Hammams". Pour une meilleure gestion...For a better management of water in the "Hammams". Pour une meilleure gestion...
For a better management of water in the "Hammams". Pour une meilleure gestion...
 
Le lay : un fleuve vendéen
Le lay : un fleuve vendéenLe lay : un fleuve vendéen
Le lay : un fleuve vendéen
 
SOS SAUTERNES
SOS SAUTERNESSOS SAUTERNES
SOS SAUTERNES
 
CENTRALE A BETON AESN
CENTRALE A BETON AESNCENTRALE A BETON AESN
CENTRALE A BETON AESN
 
Petite irrigation et sécurité alimentaire: Cas du PRADPIS - Clément Ouédraogo...
Petite irrigation et sécurité alimentaire: Cas du PRADPIS - Clément Ouédraogo...Petite irrigation et sécurité alimentaire: Cas du PRADPIS - Clément Ouédraogo...
Petite irrigation et sécurité alimentaire: Cas du PRADPIS - Clément Ouédraogo...
 
Projet Agr'eau - Résultats intermédiaires des fermes investies dans le projet...
Projet Agr'eau - Résultats intermédiaires des fermes investies dans le projet...Projet Agr'eau - Résultats intermédiaires des fermes investies dans le projet...
Projet Agr'eau - Résultats intermédiaires des fermes investies dans le projet...
 
Netafim@marseille
Netafim@marseilleNetafim@marseille
Netafim@marseille
 
cartographier les prairies pour mieux comprendre et mieux conseiller
cartographier les prairies pour mieux comprendre et mieux conseillercartographier les prairies pour mieux comprendre et mieux conseiller
cartographier les prairies pour mieux comprendre et mieux conseiller
 

Similaire à Un million d’hectare supplémentaire 2015/2019

Economie-d-eau-d-irrigation-au-Maroc.pptx
Economie-d-eau-d-irrigation-au-Maroc.pptxEconomie-d-eau-d-irrigation-au-Maroc.pptx
Economie-d-eau-d-irrigation-au-Maroc.pptxRabaiNoureddine1
 
Watershed Management involves the community beyond farm level (French)
Watershed Management involves the community beyond farm level (French)Watershed Management involves the community beyond farm level (French)
Watershed Management involves the community beyond farm level (French)ICRISAT
 
Senegal | Aug-16 | AGRICULTURE-EAU-ENERGIE: OBSTACLES, SOLUTIONS SYNERGIE ET ...
Senegal | Aug-16 | AGRICULTURE-EAU-ENERGIE: OBSTACLES, SOLUTIONS SYNERGIE ET ...Senegal | Aug-16 | AGRICULTURE-EAU-ENERGIE: OBSTACLES, SOLUTIONS SYNERGIE ET ...
Senegal | Aug-16 | AGRICULTURE-EAU-ENERGIE: OBSTACLES, SOLUTIONS SYNERGIE ET ...Smart Villages
 
Gestion intégré de l'eau et de l'environnement
Gestion intégré de l'eau  et de l'environnementGestion intégré de l'eau  et de l'environnement
Gestion intégré de l'eau et de l'environnementcbenhsinat
 
Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...
Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...
Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...AfricaAdapt
 
Briefing de Bruxelles n. 56 : Sir Gordon Conway " L’agriculture durable et le...
Briefing de Bruxelles n. 56 : Sir Gordon Conway " L’agriculture durable et le...Briefing de Bruxelles n. 56 : Sir Gordon Conway " L’agriculture durable et le...
Briefing de Bruxelles n. 56 : Sir Gordon Conway " L’agriculture durable et le...Brussels Briefings (brusselsbriefings.net)
 
Déssalement au Maroc_Mounia Sassi_2023.pdf
Déssalement au Maroc_Mounia Sassi_2023.pdfDéssalement au Maroc_Mounia Sassi_2023.pdf
Déssalement au Maroc_Mounia Sassi_2023.pdfJawad Maaroufi
 
perspective-de-l'agriculture-à-léchelle-planétaire
perspective-de-l'agriculture-à-léchelle-planétaireperspective-de-l'agriculture-à-léchelle-planétaire
perspective-de-l'agriculture-à-léchelle-planétaireRamanandraibeIorenan
 
Climate Change and Agro-meteorology
Climate Change and Agro-meteorologyClimate Change and Agro-meteorology
Climate Change and Agro-meteorologyWeinerJulia
 
La Finance Climat : une opportunité pour mobiliser des ressources financières...
La Finance Climat : une opportunité pour mobiliser des ressources financières...La Finance Climat : une opportunité pour mobiliser des ressources financières...
La Finance Climat : une opportunité pour mobiliser des ressources financières...NAP Global Network
 
A Mensignac (Dordogne), un système herbager mixte
A Mensignac (Dordogne), un système herbager mixteA Mensignac (Dordogne), un système herbager mixte
A Mensignac (Dordogne), un système herbager mixteJrmieJost1
 
Gestion de la sécheresse vision de la profession finale.pptx
Gestion de la sécheresse vision de la profession finale.pptxGestion de la sécheresse vision de la profession finale.pptx
Gestion de la sécheresse vision de la profession finale.pptxsghairi mnaouer
 
sonede_le_dessalement_en_tunisie_experience_et_strategie_khouaja_2012.pdf
sonede_le_dessalement_en_tunisie_experience_et_strategie_khouaja_2012.pdfsonede_le_dessalement_en_tunisie_experience_et_strategie_khouaja_2012.pdf
sonede_le_dessalement_en_tunisie_experience_et_strategie_khouaja_2012.pdfMiranaLalatiana
 
A Voivres lès le Mans (Sarthe), un système fromager-fermier pâturant
A Voivres lès le Mans (Sarthe), un système fromager-fermier pâturantA Voivres lès le Mans (Sarthe), un système fromager-fermier pâturant
A Voivres lès le Mans (Sarthe), un système fromager-fermier pâturantJrmieJost1
 
Article_Tahri_C13.pdf
Article_Tahri_C13.pdfArticle_Tahri_C13.pdf
Article_Tahri_C13.pdfMouadEl15
 
Eau Alimentation et Pauvreté AgroParisTech MS Geau 2019
Eau Alimentation et Pauvreté AgroParisTech MS Geau 2019Eau Alimentation et Pauvreté AgroParisTech MS Geau 2019
Eau Alimentation et Pauvreté AgroParisTech MS Geau 2019Alain Vidal
 
Eau Alimentation et Pauvrete AgroParisTech ATHENS 2019
Eau Alimentation et Pauvrete AgroParisTech ATHENS 2019Eau Alimentation et Pauvrete AgroParisTech ATHENS 2019
Eau Alimentation et Pauvrete AgroParisTech ATHENS 2019Alain Vidal
 

Similaire à Un million d’hectare supplémentaire 2015/2019 (20)

Economie-d-eau-d-irrigation-au-Maroc.pptx
Economie-d-eau-d-irrigation-au-Maroc.pptxEconomie-d-eau-d-irrigation-au-Maroc.pptx
Economie-d-eau-d-irrigation-au-Maroc.pptx
 
Watershed Management involves the community beyond farm level (French)
Watershed Management involves the community beyond farm level (French)Watershed Management involves the community beyond farm level (French)
Watershed Management involves the community beyond farm level (French)
 
Senegal | Aug-16 | AGRICULTURE-EAU-ENERGIE: OBSTACLES, SOLUTIONS SYNERGIE ET ...
Senegal | Aug-16 | AGRICULTURE-EAU-ENERGIE: OBSTACLES, SOLUTIONS SYNERGIE ET ...Senegal | Aug-16 | AGRICULTURE-EAU-ENERGIE: OBSTACLES, SOLUTIONS SYNERGIE ET ...
Senegal | Aug-16 | AGRICULTURE-EAU-ENERGIE: OBSTACLES, SOLUTIONS SYNERGIE ET ...
 
Gestion intégré de l'eau et de l'environnement
Gestion intégré de l'eau  et de l'environnementGestion intégré de l'eau  et de l'environnement
Gestion intégré de l'eau et de l'environnement
 
Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...
Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...
Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...
 
Briefing de Bruxelles n. 56 : Sir Gordon Conway " L’agriculture durable et le...
Briefing de Bruxelles n. 56 : Sir Gordon Conway " L’agriculture durable et le...Briefing de Bruxelles n. 56 : Sir Gordon Conway " L’agriculture durable et le...
Briefing de Bruxelles n. 56 : Sir Gordon Conway " L’agriculture durable et le...
 
Déssalement au Maroc_Mounia Sassi_2023.pdf
Déssalement au Maroc_Mounia Sassi_2023.pdfDéssalement au Maroc_Mounia Sassi_2023.pdf
Déssalement au Maroc_Mounia Sassi_2023.pdf
 
perspective-de-l'agriculture-à-léchelle-planétaire
perspective-de-l'agriculture-à-léchelle-planétaireperspective-de-l'agriculture-à-léchelle-planétaire
perspective-de-l'agriculture-à-léchelle-planétaire
 
Climate Change and Agro-meteorology
Climate Change and Agro-meteorologyClimate Change and Agro-meteorology
Climate Change and Agro-meteorology
 
La Finance Climat : une opportunité pour mobiliser des ressources financières...
La Finance Climat : une opportunité pour mobiliser des ressources financières...La Finance Climat : une opportunité pour mobiliser des ressources financières...
La Finance Climat : une opportunité pour mobiliser des ressources financières...
 
A Mensignac (Dordogne), un système herbager mixte
A Mensignac (Dordogne), un système herbager mixteA Mensignac (Dordogne), un système herbager mixte
A Mensignac (Dordogne), un système herbager mixte
 
Gestion de la sécheresse vision de la profession finale.pptx
Gestion de la sécheresse vision de la profession finale.pptxGestion de la sécheresse vision de la profession finale.pptx
Gestion de la sécheresse vision de la profession finale.pptx
 
sonede_le_dessalement_en_tunisie_experience_et_strategie_khouaja_2012.pdf
sonede_le_dessalement_en_tunisie_experience_et_strategie_khouaja_2012.pdfsonede_le_dessalement_en_tunisie_experience_et_strategie_khouaja_2012.pdf
sonede_le_dessalement_en_tunisie_experience_et_strategie_khouaja_2012.pdf
 
A Voivres lès le Mans (Sarthe), un système fromager-fermier pâturant
A Voivres lès le Mans (Sarthe), un système fromager-fermier pâturantA Voivres lès le Mans (Sarthe), un système fromager-fermier pâturant
A Voivres lès le Mans (Sarthe), un système fromager-fermier pâturant
 
Article_Tahri_C13.pdf
Article_Tahri_C13.pdfArticle_Tahri_C13.pdf
Article_Tahri_C13.pdf
 
Ahmed Gaaloul Ppt
Ahmed Gaaloul PptAhmed Gaaloul Ppt
Ahmed Gaaloul Ppt
 
Eau Alimentation et Pauvreté AgroParisTech MS Geau 2019
Eau Alimentation et Pauvreté AgroParisTech MS Geau 2019Eau Alimentation et Pauvreté AgroParisTech MS Geau 2019
Eau Alimentation et Pauvreté AgroParisTech MS Geau 2019
 
Eau Alimentation et Pauvrete AgroParisTech ATHENS 2019
Eau Alimentation et Pauvrete AgroParisTech ATHENS 2019Eau Alimentation et Pauvrete AgroParisTech ATHENS 2019
Eau Alimentation et Pauvrete AgroParisTech ATHENS 2019
 
Utilisation Des Eaux De Pluie En Cultures Pluviales: Association Arboricultur...
Utilisation Des Eaux De Pluie En Cultures Pluviales: Association Arboricultur...Utilisation Des Eaux De Pluie En Cultures Pluviales: Association Arboricultur...
Utilisation Des Eaux De Pluie En Cultures Pluviales: Association Arboricultur...
 
UTILISATION DES EAUX DE PLUIE EN CULTURES PLUVIALES: ASSOCIATION ARBORICULTUR...
UTILISATION DES EAUX DE PLUIE EN CULTURES PLUVIALES: ASSOCIATION ARBORICULTUR...UTILISATION DES EAUX DE PLUIE EN CULTURES PLUVIALES: ASSOCIATION ARBORICULTUR...
UTILISATION DES EAUX DE PLUIE EN CULTURES PLUVIALES: ASSOCIATION ARBORICULTUR...
 

Plus de NENAwaterscarcity

Session II: Crop Water Productivity Case Study Tunisia, Nabil Sghaier
Session II: Crop Water Productivity Case Study Tunisia, Nabil SghaierSession II: Crop Water Productivity Case Study Tunisia, Nabil Sghaier
Session II: Crop Water Productivity Case Study Tunisia, Nabil SghaierNENAwaterscarcity
 
Mecanisme de gestion de la Secheresse en Tunisie
Mecanisme de gestion de la Secheresse en TunisieMecanisme de gestion de la Secheresse en Tunisie
Mecanisme de gestion de la Secheresse en TunisieNENAwaterscarcity
 
L’evapotranspiration, Lotfi LAATIRI
L’evapotranspiration, Lotfi LAATIRIL’evapotranspiration, Lotfi LAATIRI
L’evapotranspiration, Lotfi LAATIRINENAwaterscarcity
 
Session I: Water Consumption – Evapotranspiration (ET) Case Study Tunisia
Session I: Water Consumption – Evapotranspiration (ET) Case Study TunisiaSession I: Water Consumption – Evapotranspiration (ET) Case Study Tunisia
Session I: Water Consumption – Evapotranspiration (ET) Case Study TunisiaNENAwaterscarcity
 
Agriculture and Irrigation at the Ministry of Agriculture, Saleh Alluhaydan
Agriculture and Irrigation at the Ministry of Agriculture, Saleh AlluhaydanAgriculture and Irrigation at the Ministry of Agriculture, Saleh Alluhaydan
Agriculture and Irrigation at the Ministry of Agriculture, Saleh AlluhaydanNENAwaterscarcity
 
Palestine Status Outlook, Farah Sawafta
Palestine Status Outlook, Farah SawaftaPalestine Status Outlook, Farah Sawafta
Palestine Status Outlook, Farah SawaftaNENAwaterscarcity
 
Drought monitoring in Morocco, Noureddine BIJABER
Drought monitoring in Morocco, Noureddine BIJABERDrought monitoring in Morocco, Noureddine BIJABER
Drought monitoring in Morocco, Noureddine BIJABERNENAwaterscarcity
 
Moroccan Experience RS: Case Studies
Moroccan Experience RS: Case StudiesMoroccan Experience RS: Case Studies
Moroccan Experience RS: Case StudiesNENAwaterscarcity
 
Adaptation au changement climatique en Mauritanie
Adaptation au changement climatique en MauritanieAdaptation au changement climatique en Mauritanie
Adaptation au changement climatique en MauritanieNENAwaterscarcity
 
Use of Remote Sensing to Investigate Striking Challenges on W R in Lebanon, A...
Use of Remote Sensing to Investigate Striking Challenges on W R in Lebanon, A...Use of Remote Sensing to Investigate Striking Challenges on W R in Lebanon, A...
Use of Remote Sensing to Investigate Striking Challenges on W R in Lebanon, A...NENAwaterscarcity
 
Remote Sensing and Water Management, Awni Kloup
Remote Sensing and Water Management, Awni KloupRemote Sensing and Water Management, Awni Kloup
Remote Sensing and Water Management, Awni KloupNENAwaterscarcity
 
Crop Water Productivity in Iran, N. RIAZI
Crop Water Productivity in Iran, N. RIAZICrop Water Productivity in Iran, N. RIAZI
Crop Water Productivity in Iran, N. RIAZINENAwaterscarcity
 
Drought Management in Iran, Masoud Bagherzadeh Karimi
Drought Management in Iran, Masoud Bagherzadeh KarimiDrought Management in Iran, Masoud Bagherzadeh Karimi
Drought Management in Iran, Masoud Bagherzadeh KarimiNENAwaterscarcity
 
Why do we need a nexus approach in addressing?, Bahram Taheri
Why do we need a nexus approach in addressing?, Bahram TaheriWhy do we need a nexus approach in addressing?, Bahram Taheri
Why do we need a nexus approach in addressing?, Bahram TaheriNENAwaterscarcity
 
Water Consumption (Evapo-Transpiration- ET), B. Taheri, S.M. Nabavi & MousaviMr.
Water Consumption (Evapo-Transpiration- ET), B. Taheri, S.M. Nabavi & MousaviMr.Water Consumption (Evapo-Transpiration- ET), B. Taheri, S.M. Nabavi & MousaviMr.
Water Consumption (Evapo-Transpiration- ET), B. Taheri, S.M. Nabavi & MousaviMr.NENAwaterscarcity
 
Can we able to enhance water productivity under Water scarcity?, Dr. Alaa. Z....
Can we able to enhance water productivity under Water scarcity?, Dr. Alaa. Z....Can we able to enhance water productivity under Water scarcity?, Dr. Alaa. Z....
Can we able to enhance water productivity under Water scarcity?, Dr. Alaa. Z....NENAwaterscarcity
 
Advanced Irrigation Scheduling Model Utilizing Remote Sensing and Low Cost Fi...
Advanced Irrigation Scheduling Model Utilizing Remote Sensing and Low Cost Fi...Advanced Irrigation Scheduling Model Utilizing Remote Sensing and Low Cost Fi...
Advanced Irrigation Scheduling Model Utilizing Remote Sensing and Low Cost Fi...NENAwaterscarcity
 
Drought monitoring and early warning in the MENA region: The ICBA contributio...
Drought monitoring and early warning in the MENA region: The ICBA contributio...Drought monitoring and early warning in the MENA region: The ICBA contributio...
Drought monitoring and early warning in the MENA region: The ICBA contributio...NENAwaterscarcity
 

Plus de NENAwaterscarcity (20)

Session II: Crop Water Productivity Case Study Tunisia, Nabil Sghaier
Session II: Crop Water Productivity Case Study Tunisia, Nabil SghaierSession II: Crop Water Productivity Case Study Tunisia, Nabil Sghaier
Session II: Crop Water Productivity Case Study Tunisia, Nabil Sghaier
 
Mecanisme de gestion de la Secheresse en Tunisie
Mecanisme de gestion de la Secheresse en TunisieMecanisme de gestion de la Secheresse en Tunisie
Mecanisme de gestion de la Secheresse en Tunisie
 
L’evapotranspiration, Lotfi LAATIRI
L’evapotranspiration, Lotfi LAATIRIL’evapotranspiration, Lotfi LAATIRI
L’evapotranspiration, Lotfi LAATIRI
 
Session I: Water Consumption – Evapotranspiration (ET) Case Study Tunisia
Session I: Water Consumption – Evapotranspiration (ET) Case Study TunisiaSession I: Water Consumption – Evapotranspiration (ET) Case Study Tunisia
Session I: Water Consumption – Evapotranspiration (ET) Case Study Tunisia
 
Agriculture and Irrigation at the Ministry of Agriculture, Saleh Alluhaydan
Agriculture and Irrigation at the Ministry of Agriculture, Saleh AlluhaydanAgriculture and Irrigation at the Ministry of Agriculture, Saleh Alluhaydan
Agriculture and Irrigation at the Ministry of Agriculture, Saleh Alluhaydan
 
Palestine Status Outlook, Farah Sawafta
Palestine Status Outlook, Farah SawaftaPalestine Status Outlook, Farah Sawafta
Palestine Status Outlook, Farah Sawafta
 
Moroccan Water Strategy
Moroccan Water StrategyMoroccan Water Strategy
Moroccan Water Strategy
 
Drought monitoring in Morocco, Noureddine BIJABER
Drought monitoring in Morocco, Noureddine BIJABERDrought monitoring in Morocco, Noureddine BIJABER
Drought monitoring in Morocco, Noureddine BIJABER
 
Moroccan Experience RS: Case Studies
Moroccan Experience RS: Case StudiesMoroccan Experience RS: Case Studies
Moroccan Experience RS: Case Studies
 
Adaptation au changement climatique en Mauritanie
Adaptation au changement climatique en MauritanieAdaptation au changement climatique en Mauritanie
Adaptation au changement climatique en Mauritanie
 
Use of Remote Sensing to Investigate Striking Challenges on W R in Lebanon, A...
Use of Remote Sensing to Investigate Striking Challenges on W R in Lebanon, A...Use of Remote Sensing to Investigate Striking Challenges on W R in Lebanon, A...
Use of Remote Sensing to Investigate Striking Challenges on W R in Lebanon, A...
 
Remote Sensing and Water Management, Awni Kloup
Remote Sensing and Water Management, Awni KloupRemote Sensing and Water Management, Awni Kloup
Remote Sensing and Water Management, Awni Kloup
 
Crop Water Productivity in Iran, N. RIAZI
Crop Water Productivity in Iran, N. RIAZICrop Water Productivity in Iran, N. RIAZI
Crop Water Productivity in Iran, N. RIAZI
 
Drought Management in Iran, Masoud Bagherzadeh Karimi
Drought Management in Iran, Masoud Bagherzadeh KarimiDrought Management in Iran, Masoud Bagherzadeh Karimi
Drought Management in Iran, Masoud Bagherzadeh Karimi
 
Why do we need a nexus approach in addressing?, Bahram Taheri
Why do we need a nexus approach in addressing?, Bahram TaheriWhy do we need a nexus approach in addressing?, Bahram Taheri
Why do we need a nexus approach in addressing?, Bahram Taheri
 
Water Consumption (Evapo-Transpiration- ET), B. Taheri, S.M. Nabavi & MousaviMr.
Water Consumption (Evapo-Transpiration- ET), B. Taheri, S.M. Nabavi & MousaviMr.Water Consumption (Evapo-Transpiration- ET), B. Taheri, S.M. Nabavi & MousaviMr.
Water Consumption (Evapo-Transpiration- ET), B. Taheri, S.M. Nabavi & MousaviMr.
 
Drought in Egypt
Drought in EgyptDrought in Egypt
Drought in Egypt
 
Can we able to enhance water productivity under Water scarcity?, Dr. Alaa. Z....
Can we able to enhance water productivity under Water scarcity?, Dr. Alaa. Z....Can we able to enhance water productivity under Water scarcity?, Dr. Alaa. Z....
Can we able to enhance water productivity under Water scarcity?, Dr. Alaa. Z....
 
Advanced Irrigation Scheduling Model Utilizing Remote Sensing and Low Cost Fi...
Advanced Irrigation Scheduling Model Utilizing Remote Sensing and Low Cost Fi...Advanced Irrigation Scheduling Model Utilizing Remote Sensing and Low Cost Fi...
Advanced Irrigation Scheduling Model Utilizing Remote Sensing and Low Cost Fi...
 
Drought monitoring and early warning in the MENA region: The ICBA contributio...
Drought monitoring and early warning in the MENA region: The ICBA contributio...Drought monitoring and early warning in the MENA region: The ICBA contributio...
Drought monitoring and early warning in the MENA region: The ICBA contributio...
 

Dernier

rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfOssamaLachheb
 
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbainesSocratis Vasiopoulos
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfDafWafia
 
Bonnes pratiques biomédicales en établissement de soins : Guide
Bonnes pratiques biomédicales en établissement de soins  : GuideBonnes pratiques biomédicales en établissement de soins  : Guide
Bonnes pratiques biomédicales en établissement de soins : Guidebemorad
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptxTxaruka
 
Cours-Sur-l'-IP-Multiprotocol-Label-SwitchingMPLS
Cours-Sur-l'-IP-Multiprotocol-Label-SwitchingMPLSCours-Sur-l'-IP-Multiprotocol-Label-SwitchingMPLS
Cours-Sur-l'-IP-Multiprotocol-Label-SwitchingMPLSdocteurgyneco1
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024frizzole
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseTxaruka
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsTechnologia Formation
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Pedago Lu
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"ArchivesdeLyon
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptxTxaruka
 

Dernier (12)

rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
 
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
 
Bonnes pratiques biomédicales en établissement de soins : Guide
Bonnes pratiques biomédicales en établissement de soins  : GuideBonnes pratiques biomédicales en établissement de soins  : Guide
Bonnes pratiques biomédicales en établissement de soins : Guide
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptx
 
Cours-Sur-l'-IP-Multiprotocol-Label-SwitchingMPLS
Cours-Sur-l'-IP-Multiprotocol-Label-SwitchingMPLSCours-Sur-l'-IP-Multiprotocol-Label-SwitchingMPLS
Cours-Sur-l'-IP-Multiprotocol-Label-SwitchingMPLS
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 

Un million d’hectare supplémentaire 2015/2019

  • 1. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Egypte 26,27 et 29 Octobre 2015 Un million d’hectare supplémentaire 2015/2019
  • 2. MREMADRP DE TENTEUR DE LA RESOURCE EN EAU ET CHARGE DE SA BONNE GOUVERNANCE PREMIER UTILISATEUR DE LA RESSOURCE EN EAU ET CHARGE DE SON EFFIENCE Concept économie d’eau très compliqué il est important de le clarifier ?
  • 3. Population : près de 40 millions d’habitants dont 60 % urbaine. 9 algériens sur 10 vivent dans le nord du pays sur 13% de la superficie du territoire. 6 algériens sur 10 vivent dans 579 agglomérations urbaines. Région Saharienne (87%) P < 100 mm Pop. 10% Région Tellienne (4%) Bande de 100 – 150 km P : 1 200 à 400 mm Pop. 65% Hauts Plateaux (9%) Bande de 300 – 350 km P : 400 à 250 mm Pop. 25% Contexte géographique Régions naturelles et occupation du territoire
  • 4. CONTRAINTES PHYSIQUES ET HYDRO CLIMATIQUES  Un climat aride à semi-aride,  Des précipitations agressives et des régimes hydrologiques irréguliers,  Des bassins versants, constitués de formations géologiques à dominance marneuse caractérisés par: - Des terrains imperméables, - Des reliefs accentués, - Une absence de couvert végétal. CONSEQUENCES  Érosion des sols, (Envasement des barrages: 800 millions m3),  Irrégularité des écoulements. Amont – BV Oued. Mina
  • 5. LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES  Les modèles de simulation climatologique prévoient dans les régions méditerranéennes :  Réchauffement estimé à 1°C dans la région durant le siècle dernier avec une tendance accentuée les 40 dernières années,  une perturbation des régimes pluviométriques,  une tendance à la baisse de la pluviométrie,  une augmentation de l’évapotranspiration,  une augmentation nette de la fréquence des sécheresses et des inondations.
  • 6. ---------- Isohyète 200 mm (1965 – 2004) ---------- Isohyète 200 mm (1942 – 1989) Les effets du changement climatique (suite)
  • 7. CONSÉQUENCES DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES  Réduction de de la pluviométrie de 30% par rapport à la moyenne depuis 1975.  Impact sur les débits des cours d’eau et la recharge des nappes. Rabattements de 07 à 40 mètres dans la nappe de la Mitidja 0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 1925 1940 1955 1970 1985 2000 ApportsHm3/an Année diminiution des APPORTS ANNUELS de quelques barrage APPORTS ( Hm3) MOYENNE( Hm3) 1975/1976
  • 8. CONCLUSION 1 COMPTE TENU DE SA PERSISTANTE ET DE SON INTENSITÉ, LA SÉCHERESSE EST PRISE EN COMPTE DANS LA STRATÉGIE DE PLANIFICATION DES PROGRAMMES
  • 9. 1- L'indice d'exploitation est la part de l'eau prélevée pour l'ensemble des besoins d'un pays, par rapport au volume annuel moyen des apports naturels. Très faible dans certains pays très arrosés (à peine 1% pour le Venezuela ou la Norvège), il atteint près de 100% dans des pays à climat aride à forts besoins d'irrigation En Algérie, il est de prés de 35%. Il est admis, que lorsque cet indice dépasse 20%, la mobilisation des ressources en eau implique des investissements dont l'impact est sensible dans l'économie nationale. 2- Le ratio par habitant et par an permet également d'établir des comparaisons. On estime, à cet égard, qu'un pays atteint le "seuil de pauvreté" à 1000 m3/habitant/an et le "seuil de pénurie" à 500 m3/habitant/an. En Algérie, il est actuellement < 500 m3/habitant/an et sera encore inferieur à l’horizon 2025. 3- Le degré "d'indépendance" des pays est fonction de la proportion des ressources naturelles d'origine externe dans le bilan hydrologique. Ainsi, les ressources en eau de bon nombre de pays sont majoritairement constituées de grands fleuves transfrontaliers dont la source se trouve dans d'autres états. C'est le cas, par exemple de l’Irak (65% de ses ressources proviennent d'un apport "extérieur"), ou des Pays- Bas (89%). L’ Algérie dispose pour sa part d'un niveau d'indépendance tout à fait appréciable, puisque seulement 2% de ses ressources viennent d'autres pays. INDICATEURS D’ÉVALUATION DE RESSOURCE EN EAU D’UN PAYS /
  • 10. 14 Milliards de m3/an dans les régions Nord: • 12 Milliards de m3/an (écoulements superficiels) • 02 Milliards de m3/an (ressources souterraines) 5.2 Milliards de m3/an dans les régions sahariennes • 0.2 Milliards de m3/an (superficiels) • 05 Milliards de m3/an (souterraines) En tenant compte de la sécheresse des 25 dernières années, Les estimations des potentialités ont été revues à la baisse, et seraient plutôt de : 17 Milliards de m3/an. LES POTENTIALITES EN EAUX CONVENTIONNELLES LES POTENTIALITÉS EN EAU D’ALGÉRIE SONT GLOBALEMENT ESTIMÉES À 19.2 MILLIARDS DE M3/AN :
  • 11. LES POTENTIALITES EN SOLS Le potentiel en ressources en sols aptes à l’irrigation, identifié à ce jour selon les études de l’ANRH, est de l’ordre de 2.3 millions d’hectares,.
  • 12. AXES STRATEGIQUES DU PROGRAMME INTERSECTORIEL DE DEVELOPPEMENT HYDRO AGRICOLE 2015-2019 EXTENSION DES SUPERFICIES IRRIGUEES D’UN MILLION D’HA
  • 13. RAPPEL PNDA DE 2001/2013 275000 600754 75000 594311 350000 1215261 0 200000 400000 600000 800000 1000000 1200000 1400000 Gravitaire economise ur super totale (ha)
  • 14. PNDA PRÉSENTE AUSSI DES CARENCES  Concept de l’économie de l’eau non claire (mobilisation importante de la ressource sous terraine)  Forage réalisé n’importe comment et parfois illicitement  Précipitation dans l’exécution du programme  Présence d’équipement d’irrigation non homologués sur le marché  Équipementiers non professionnels
  • 15. PROGRAMME MULTI SECTORIEL MONTÉ En tenant en compte des carences constatées PNDA, le projet 1000 000 ha 2015/2019Va être réalisé sur une base solide et faisant participé plusieurs intervenant : 1. MADRP 2. MRE 3. M des FINANCES
  • 16. PRÉSENTATION DU PROJET 1. Situation actuelle, superficie irriguée (2013): o Petite et Moyenne Hydraulique : 1 050 000 ha 1 136 000 ha o Grands Périmètres Irrigués : 86 000 ha Programme 2015 - 2019 (Nouveau) :  Petite et Moyenne Hydraulique : 624 000 ha 1 000 000 ha  Grands Périmètres Irrigués : 376 000 ha 1. Valorisation du Potentiel Existant :  Petite et Moyenne Hydraulique : ( MADRP) 341 000 ha 485 000 ha  Grands Périmètres Irrigués :((MADRP) 144 000 ha 2, Concessions Agricoles (PMH) : (MADRP) 283 000 ha 3; Grands Périmètres Irrigués (GPI) : (MRE) 232 000 ha 1. Total à 2019 (superficie à irriguer): - Petite et Moyenne Hydraulique : 1 624 000 ha 2 136 000 ha - Grands Périmètres Irrigués : 462 000 ha
  • 17. IMPACTE 1. La sécurisation de la production céréalière par l’amélioration de la productivité grâce à l’irrigation sur un objectif de 600 000 ha soit 17 % de la superficie emblavée actuellement avec un rendement escopté de 40 à 50 qx/ha 2. Développement des culture fourragères en irriguée sur 200 000 ha 3. Développement des légumineuses 4. Développement de l’oléiculture en intensive 5. Développement du maraichage et arboriculture stratégiques
  • 18. MOYEN D’INTERVENTION 1. RENFORCEMENT DES MOYENS ACTUELS EN MATIÈRE D’INFRASTRUTURES; 2. RENFORCEMENT DES CAPACITÉ NATIONAL EN ÉQUIPEMENT D’IRRIGATION POUR RÉPONDRE UN PEUX AUX OBJECTIFS AFFICHÉS AVEC UN RYTHME DE 100 000 HA /AN EN ÉQUIPEMENT D’IRRIGATION ÉCONOMISEURS D’EAU , LA CAPACITÉ ACTUELLES N’EST QUE DE 30 000 HA/AN FINANCE MENT ENCADREMENT
  • 19. RÉFLEXION « GESTION PARTICIPATIVE DES PÉRIMÈTRES »  Dans l’esprit d’améliorer la gestion des périmètres une réflexion portant contribution des usagers dans les mécanisme de gestion dans une forme complémentaire  Proposition d’une approche tarifaire garantissant les intérêts des parties concernées (gestionnaire et usagers  Soutien technique et financier des agriculteurs  Soutien aux organismes gestionnaires pour faire face à l’insuffisance des volumes alloués en raison de sècheresse ou insuffisance de tarification pour maintenir en bon état le réseau d’irrigation;  La mise en place d’un cadre règlementaire pour la création de groupement professionnels d’irrigants dans un contexte partenariat 1. diminution d’intervention de l’’état 2. Longévité des infrastructure incitant les usagers à travailler mieux 3. Une valeur ajoutée conséquente ( extension; productivité et genèse d’emploi)
  • 20. OBSERVATION IMPORTANTE CET ATELIER PAR CONTRE NOUS A PERMIS D’ACTUALISER NOS CONNAISSANCES ET DE CORRIGER QUELQUES NOTIONS: LA NOTION DE L’ÉCONOMIE D’EAU EST TRÈS VASTE  GESTION DES SYSTÈMES D’IRRIGATION  SYSTÈMES DE COMPTABILITÉ  EAU VIRTUEL(VERTE ET BLEU)  LIMITE DE CONSOMMATION POUR GARANTIR LA DURABILITÉ  GOUVERNANCE ET GESTION DE L’EAU  DÉVELOPPEMENT DE LA PRODUCTIVITÉ  LE CALCULE DES BESOINS EN EAU ETP: • L’équilibre de l’énergie • l'équilibre hydraulique • Model hybride • Télédétection CLARIFICATION DE LA NOTION DE L’ÉCONOMIE D’EAU
  • 21.  Ces concepts nous donnent à réfléchir dans la mise en œuvre des programmes et des politique de l’ économie de l’eau dans un contexte de rareté de l’eau, ces outils abordés sont recommandés pour être servi comme paramètres d’appréciations et de prise de décision  C’est dans cette optique que je vous soumettre ce Mēga projet du quinquennat 2015/2019 qui vient juste d’etre adopté par le gouvernements;  Tirer des leçons à travers vos remarques, critiques et recommandations en conclusion NOUVEAUX CONCEPTS ABORDES ET DÉVELOPPÉ LORS DE CET ATELIER
  • 22. Photo Ministère de l’Agriculture , TunisieLa modernisation des systèmes de captages a facilité la multiplication des forages, notamment artésiens… Forage albien
  • 23. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Merci de votre attention