SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  146
Télécharger pour lire hors ligne
content & Community
management #1
#BIO
LAURENT RIGHETTI
• Directeur Créatif Content
• 10 ans d’expérience en tant que CM
• Formateur IHECS ACADEMY
• Prof invité en Master II à l’IHECS
• Agences créatives (DDB, TBWA)
• Agences spécialisées (OP1C, BeConnect)
plan du cours
7/11 Cours sur la modération et consignes pour le premier exercice pratique.
14/11 Temps libre pour réaliser le premier exercice pratique, sans prof.
21/11 Cours sur la création de contenu, partie 1.
28/11
Cours sur la création de contenu, partie 2 et consignes pour le second
exercice pratique, en groupe.
05/12 Temps libre pour réaliser le travail de groupe, sans prof.
12/12 Temps libre et review intermédiaire de votre travail (par groupe).
ne pas être sur les
réseaux sociaux, c’est
ne pas exister.
“
MAIS POURQUOI ?
TAUX DE PÉNÉTRATION DES PRINCIPAUX RÉSEAUX EN BELGIQUE
0,004.000.000,008.000.000,00
900.000
2.400.000
2.800.0003.000.000
7.400.000
Facebook LinkedIn Instagram Snapchat Twitter
ÉVOLUTION DE L’ACCÈS À INTERNET DES BELGES
CONSOMMATION MÉDIA DES 18+
LA RÉVOLUTION DU MOBILE
LA RÉVOLUTION DU MOBILE
LE Mobile et les réseaux
sociaux ont révolutionné nos
habitudes…
… à la maison
… au resto
… entre potes
#oklm
Le modèle de
communication
a changé.
DU TOP > DOWN AU RÉSEAU
DU TOP > DOWN AU RÉSEAU
LES MARQUES
ONT DÛ S’ADAPTER.
CASE: BURGER KING ANGRY TWEETS
CASE: MAES A BARREL FOR EVERY MAES
CASE: KBC PIZZA CONVERSAZIONE
LE POUVOIR DE L’UTILISATEUR
le pouvoir de l’utilisateur
Candace Payne, 37, a
mother-of-two from Texas
500.000.000 de vues.
En un seul jour.
LE POUVOIR DE L’UTILISATEUR
LE POUVOIR DE L’UTILISATEUR
TAUX DE PÉNÉTRATION DES PRINCIPAUX RÉSEAUX EN BELGIQUE
0,004.000.000,008.000.000,00
900.000
2.400.000
2.800.0003.000.000
7.400.000
Facebook LinkedIn Instagram Snapchat Twitter
LA SOLUTION: CONTENT MARKETING ET COMMUNITY MANAGEMENT
TL;DR
• Comme la télévision à l’époque, les réseaux sociaux ont modifié le visage de la communication.
• Aujourd’hui, les marques/idées peuvent toucher la quasi totalité de la population via ces
nouveaux leviers de la communication.
• La population ne se « connecte » plus à Internet, elle y vit, connectée. La révolution du
Smartphone et les offres Internet « illimité » ont grandement contribué à cet état de fait.
• Sur les réseaux sociaux, l’utilisateur choisit ce qu’il veut voir, on sort de la communication TOP >
DOWN. Il faut intéresser, contribuer, étonner : être présent.
• Les règles ont changé : l’utilisateur a son mot à dire. Et c’est souvent pour se plaindre.
• Le Community Manager est là pour faire le lien entre la marque et l’utilisateur.
c’est quoi une

communauté?
les 3 types de communauté
1. les pools
Les membres d’un “pool” ont un lien fort avec la marque ou
le but de la communauté mais pas ou peu de liens en eux.

Le produit est la clé de l’affiliation communautaire.
Exemple : les fans d’Apple ou de Nike.
1. les pools
2. les webs
Les membres d’une “web” ont un lien fort avec les autres
membres de la communauté qui partagent leurs besoins ou
attentes.

La relation entre les membres est la clé de l’affiliation
communautaire.
Exemple : communauté de gamers (guilde/clan).
2. les webs
3. les hubs
Les membres d’un “hub” ont un lien fort avec une figure
centrale mais moins de connexion entre eux.

Une figure charismatique devient la clé de l’affiliation
communautaire.
Exemple : fan club d’Ariana Grande.
3. les hubs
POOL
WEB
HUB
L’équation gagnante
PRODUIT+ IRL+ VALEURS = $$$
comment gérer
une communauté ?
DU CUSTOMER CARE
AU SOCIAL CARE.
LE POUVOIR DE L’UTILISATEUR
Les commandements
du modérateur.
1. TU NE DELETERAS POINT
L’EFFET STREISAND
• L'effet Streisand est un phénomène médiatique au cours duquel la volonté d’empêcher la
divulgation d’informations que l'on aimerait garder cachées — qu'il s'agisse de simples rumeurs
ou de faits vérifiés — déclenche le résultat inverse.
• Par ses efforts, la victime encourage malgré elle l'exposition d'une publication qu'elle souhaitait voir
ignorée. Il s'agit donc à proprement parler d'un « effet pervers »
CASE : DIABLO IMMORTAL BACKLASH
L’éditeur de jeu Blizzard annonce une version mobile du jeu Diablo, principalement joué par des
joueurs PC old school. La communauté réagit très mal en direct, malaise.
• Supprimer : solution de facilité. Mauvaise solution.
• Les média sociaux sont ouverts à la conversation, ils vous permettent d’être à l’écoute des clients et
de tenter de les satisfaire.
• Supprimer un commentaire peut entraîner plusieurs réactions :
• La personne ne se sent pas écoutée et perd la confiance en la marque.
• La personne qui se rend compte que son message a été effacé risque de faire du « bruit ».
Scandale.
• Crédibilité de la marque aux yeux des autres consommateurs : « si le message a été effacé,
c’est qu’il touchait une corde sensible, non ? » (ceci est bien évidemment un sophisme)
• Un utilisateur mécontent que l’on transforme en utilisateur satisfait se sent bien plus engagé dans la
marque qu’un utilisateur lambda. (Dissonance cognitive)
1. TU NE DELETERAS POINT
• Les messages insultants, à caractère pornographique ou le spam sont à effacer.
• Pour éviter tout quiproquo, créer une page avec les guidelines de votre plateforme. Ces guidelines
seront les « règles de la maison » et tout message qui ne les respecte pas sera potentiellement
effacé
BIEN ÉVIDEMMENT…
#SYMPA
EXEMPLE DE GUIDELINES
2. A TOUT, TU NE RÉPONDRAS PAS
• Idée reçue : il faut répondre à tout, tout le temps. Il est parfois mieux de ne pas répondre à certains
messages à caractère polémique. Sans huile sur le feu, ils seront tout simplement oubliés.
• Ces messages sont bien entendu à surveiller, il suffit que la polémique soit partagée pour que cela
prenne rapidement des proportions énormes.
• Lorsqu’une réponse est requise : détendez-vous et réfléchissez-y. Comment démanteler le souci ?
C’est à vous d’y réfléchir.
• Si vous ne possédez pas les informations requises pour gérer le souci directement : temporisez.
• Certains messages sans intérêt ne méritent pas une réponse : un like ou un « fav » suffiront. Vous
êtes présent et c’est suffisant.
2. A TOUT, TU NE RÉPONDRAS PAS
3. LA BONNE PAROLE, TU RÉPANDRAS
• Renforcement positif : les messages positifs méritent aussi une réponse.
• Utilisez les réponses qui vont dans votre sens à votre avantage : impliquez leur auteur dans le
débat, en le nommant, pour vous en faire un allié.
3. LA BONNE PAROLE, TU RÉPANDRAS
4. LES TYPES DE PERSONNES, TU RECONNAÎTRAS
Les différents types de dindons
MERRILL & REID, TYPOLOGIE DES PERSONNALITÉS
• Il y a 4 grands types de personnalité. Chacune d’elle a d’autres attentes et entrevoit les relations
humaines sous un autre prisme.
• Adapter sa communication à chacune d’elle vous permet d’éviter pas mal d’ennuis. On ne parle
pas à l’âne de Shrek comme au loup de Wall Street.
MERRILL & REID, TYPOLOGIE DES PERSONNALITÉS
LE DRIVER.
LE DRIVER.
DRIVER
(Alpha)
LE DRIVER.
COMMENT FONCTIONNE-T-IL ?
• Forte personnalité, il cache ses émotions et apporte peu de crédit à celles des autres.
• Exigeant et intimidant, parfois arrogant et agressif.
• Il joue pour gagner.
• Aime avoir le contrôle.
• Vous considère comme un obstacle ou un allié.
• N’aime pas la complexité et l’ambiguïté.
• C’est le mâle/la femelle alpha.
COMMENT LE GÉRER ?
• Optez pour l’efficacité, pas de chichi ou d’informations superflues: il doit gagner.
• Ne pas le froisser. Il aime dominer et contrôler. Ne le mettez pas en difficulté.
L’ANALYTIQUE.
L’ANALYTIQUE.
ANALYTIC
COMMENT FONCTIONNE-T-IL ?
• Intelligent, parfois considéré comme un nerd.
• Timide et réservé.
• Les émotions sont une faiblesse.
• Il est perfectionniste et déteste commettre des erreurs.
• Il aime la structure et l’organisation.
• Besoin d’être 100% sûr avant de prendre une décision.
• Le moindre détail compte.
COMMENT LE GÉRER ?
• Rassurez-le avec des chiffres, statistiques et data complètes.
• Ne faites pas d’erreur, le moindre détail compte à ses yeux.
L’ANALYTIQUE.
L’EXpressif.
L’EXPRESSIF.
EXPRESSIVE
COMMENT FONCTIONNE-T-IL ?
• Esprit créatif, car il aime être au centre de l’attention.
• Aucune patience : il déteste s’ennuyer.
• Il est passionné, par tout et rien. Parfois considéré comme bruyant.
• Il s’exprime parce qu’il en a envie.
• Ses émotions sont au centre de sa prise de décision.
• Il déteste les chiffres, les graphiques et les bullet-points.
• Il est souvent en retard et a, globalement, une mauvaise organisation.
COMMENT LE GÉRER ?
• Laissez-le parler et tentez de faire dévier la conversation dans votre sens, en utilisant le bon ton.
• Ne tentez pas de décider de la teneur de la conversation : il est au centre de l’attention.
L’EXPRESSIF.
L’amiable.
L’AMIABLE.
AMIABLE
COMMENT FONCTIONNE-T-IL ?
• Team player: il veut que tout le monde gagne.
• Il ne cache pas ses sentiments.
• Moteur dans la vie : être apprécié.
• Sympathique, parfois un peu trop.
• Aime les compromis, n’aime pas l’opposition.
• Aime quand les choses sont comme elles sont : le changement lui fait peur.
• A besoin d‘être rassuré et de savoir ce que les autres pensent.
COMMENT LE GÉRER ?
• Soyez sincères et sympathiques. Commencez la conversation en vous intéressant à lui.
• Mettez en avant les impacts positifs de vos solutions sur les gens qui l’entourent.
L’AMIABLE.
• A quel type de personnalité avez vous affaire ?
• Driver: Surclassez, laissez-le mener la danse. Il veut simplement gagner.
• Analytique: apportez un maximum d’information concrète à votre réponse. Il en est friand.
• Expressif: entrez dans son jeu tout en lui répondant. Il pose les règles, vous jouez.
• Amiable: intéressez-vous à lui et posez-lui des questions sur sa vie, ce qu’il ressent, etc.
4. LES TYPES DE PERSONNES, TU RECONNAÎTRAS
5. LA CARESSE ET LA FESSÉE, TU ALTERNERAS
5. LA CARESSE ET LA FESSÉE, TU ALTERNERAS
5. LA CARESSE ET LA FESSÉE, TU ALTERNERAS
LE TRI
Plainte
Réponse qui renforce la relation

avec le consommateur
Réponse qui renforce l’identité

de la marque, par clivage.
5. LA CARESSE ET LA FESSÉE, TU ALTERNERAS
• Attaque personnelle, message gratuit qui descend votre produit ? Parfois, il est utile de remettre les
gens en place.
• Attention ! Oser, oui. Être désagréable, NON.
• Utilisez l’esprit et l’humour pour désamorcer les critiques. Si votre réponse fait plus de like ou de RT
que le message original : vous avez gagné.
• Social care = pas besoin de courbettes constantes sauf si faute effective.
• L’humour est une arme puissante. Si votre identité de marque le permet : usez et abusez-en.
5. LA CARESSE ET LA FESSÉE, TU ALTERNERAS
6. À T’EXCUSER ET FAIRE PROFIL BAS, TU APPRENDRAS
• Parfois, il va falloir sortir la carte excuses pour détricoter une situation compliquée ou simplement
temporiser.
• S’excuser d’apprendre le problème Assurer que la remarque/suggestion a bien été transmise en
interne
• Proposer de continuer la discussion en message privé.
• Avancer l’argument des infos personnelles. Dans les faits, on cherche plutôt à cacher une
conversation peu flatteuse pour notre marque.
• S’excuser n’est en aucun cas un acte de faiblesse. Être à l’écoute et comprendre d’où vient le litige
permettra de transformer un utilisateur
6. À T’EXCUSER ET FAIRE PROFIL BAS, TU APPRENDRAS
7. TON SANG FROID, TU GARDERAS
7. TON SANG FROID, TU GARDERAS
7. TON SANG FROID, TU GARDERAS
• Rien de pire qu’un craquage en direct pour détruire un travail long de plusieurs mois.
• Un souci avec un utilisateur ? Il y a toujours une solution. (Collègue)
• Allez prendre l’air, détendez-vous et réfléchissez à comment désamorcer le tout.
• Restez cool, c’est vous le maître à bord.
7. TON SANG FROID, TU GARDERAS
“bad buzz”
• Risques liés à une erreur dans votre communication
• Risques liés à une attaque délibérée
• Risques résultant d’une situation de force majeure
LES 3 GRANDS TYPES DE RISQUES
1. l’erreur de com’
2. l’attaque
3. le cas de force majeure
COMMENT RECONNAÎTRE UNE CRISE ?
• Augmentation fulgurante du taux d’interaction avec vos
plateformes.
• Mention négative de votre marque par une personne
influente.
• La presse reprend l’information : dur.
LES 4 AS
1. ANTICIPER
• Avoir un coup d’avance permet de ne plus seulement
réagir. Il faut devancer les soucis.
• Déterminer les risques selon les périodes.
• Vérifier les années précédentes pour établir d’éventuelles
correspondances.
• Mettre à disposition les ressources nécessaires
(informations, contacts) à la création des contenus.
• Pré-rédiger des listes d’idées-clés pour désamorcer les
crises potentielles.
• Croiser les doigts pour que rien n’arrive ;-)
ANTICIPER
2. ALERTER (ET S’ORGANISER)
• Tenir les mentions de la marque à l’œil.
• Ajouter les mots-clés concernant les potentielles crises.
• Le message correspond aux crises potentielles préétablies
mais n’a pas encore atteint de pic viral.
• L’alerte n’est là que pour signifier que le message est
monitoré et les premiers éléments de réponse sont
envoyés en interne.
3. ANALYSER (LES RISQUES)
TIMING : a-t-on encore le luxe d’attendre avant de réagir officiellement ?

OPPORTUNITE : faut-il vraiment dire quelque chose ? Quels sont les risques de rendre la
situation encore plus problématique ?

DYNAMIQUE : selon le sujet, la communauté liée à la marque a-t-elle tendance à s’auto-gérer ?

CONTENU : à dire / à ne pas dire.
• ACTION !
• Tournez les choses positivement, à votre avantage.
• Engagez la conversation de manière constructive.
• Evitez les réponses polémiques
• Valorisez les prises de parole positives.
4. AGIR !
CASE: LA REDOUTE, NAKED MAN
CASE: LA REDOUTE, NAKED MAN
ANALYSER
• Analyser les crises passées et en tirer des leçons pour les crises futures.
• Garder une trace des statistiques : nombre de mentions liées à la crise, taux de satisfaction,
etc.
• Cahier des doléances : quels ont été les manquements ?
TL;DR
• Gérer une crise, c’est simplement faire des choix, évaluer.
• Pour l’anecdote, le terme crise provient du grec et signifie une décision entre deux choix
possibles.
• Anticiper, le nerf de la guerre.
• Plusieurs étapes dans la gestion de crise : règle des 4 A
• Anticiper
• Alerter
• Analyser
• Agir
• Se servir des évènements passés pour mieux anticiper les futures crises.
Consigne exercice #1
MODÉRATION
Par groupe media, choisissez l’un des messages qui suit et :
1)Définissez à quel type de personnalité vous faites face.
2)Définissez si oui ou non vous devez « trier » le message.
3)Explicitez la stratégie de réponse que vous adoptez
4)Proposez une réponse écrite qui respecte les commandements du modérateur.
merci !

Contenu connexe

Similaire à Content & Community Management (IHECS) - Cours 1

Facebook, réseaux sociaux & co, Ipag, 6 Mai
Facebook, réseaux sociaux & co, Ipag, 6 Mai Facebook, réseaux sociaux & co, Ipag, 6 Mai
Facebook, réseaux sociaux & co, Ipag, 6 Mai Christine Du
 
Etre community manager d'une TPE / PME
Etre community manager d'une TPE / PMEEtre community manager d'une TPE / PME
Etre community manager d'une TPE / PMEClaire Turan
 
Comprendre, developper et analyser son influence sur les reseaux sociaux
Comprendre, developper et analyser son influence sur les reseaux sociauxComprendre, developper et analyser son influence sur les reseaux sociaux
Comprendre, developper et analyser son influence sur les reseaux sociauxLaurie Martin
 
Comprendre, developper et analyser son influence sur les réseaux sociaux
Comprendre, developper et analyser son influence sur les réseaux sociauxComprendre, developper et analyser son influence sur les réseaux sociaux
Comprendre, developper et analyser son influence sur les réseaux sociauxLaurie Martin
 
Linkedin 100629071216-phpapp02
Linkedin 100629071216-phpapp02Linkedin 100629071216-phpapp02
Linkedin 100629071216-phpapp02helenecou
 
Presentation webconf gestion de crise pour site internet
Presentation webconf gestion de crise pour site internetPresentation webconf gestion de crise pour site internet
Presentation webconf gestion de crise pour site internetLACT
 
Sensibilisation aux réseaux sociaux
Sensibilisation aux réseaux sociauxSensibilisation aux réseaux sociaux
Sensibilisation aux réseaux sociauxIsabelle Clément
 
Les qualités du gestionnaire de médias sociaux
Les qualités du gestionnaire de médias sociauxLes qualités du gestionnaire de médias sociaux
Les qualités du gestionnaire de médias sociauxMarjorieChampagn
 
Content & Community Management (IHECS) - Cours 2
Content & Community Management (IHECS) - Cours 2Content & Community Management (IHECS) - Cours 2
Content & Community Management (IHECS) - Cours 2Laurent Righetti
 
Comment construire une relation solide avec ses lecteurs ? - Campus Made in B...
Comment construire une relation solide avec ses lecteurs ? - Campus Made in B...Comment construire une relation solide avec ses lecteurs ? - Campus Made in B...
Comment construire une relation solide avec ses lecteurs ? - Campus Made in B...Made in
 
Conférence sur l'E-réputation - Oct 2013
Conférence sur l'E-réputation - Oct 2013Conférence sur l'E-réputation - Oct 2013
Conférence sur l'E-réputation - Oct 2013David Desrousseaux
 
Formation Réseaux Sociaux Facebook, Linkedin Twitter
Formation Réseaux Sociaux Facebook, Linkedin TwitterFormation Réseaux Sociaux Facebook, Linkedin Twitter
Formation Réseaux Sociaux Facebook, Linkedin TwitterEasy Social Media
 
Pas Sot Les Réseaux Sociaux
Pas Sot Les Réseaux SociauxPas Sot Les Réseaux Sociaux
Pas Sot Les Réseaux SociauxHervé Bourdon
 
Personal branding via Les réseaux sociaux - SMC Tunisia.pptx
Personal branding via Les réseaux sociaux - SMC Tunisia.pptxPersonal branding via Les réseaux sociaux - SMC Tunisia.pptx
Personal branding via Les réseaux sociaux - SMC Tunisia.pptxSocial media Club Tunisia
 
Comment devenir un leader
Comment devenir un leaderComment devenir un leader
Comment devenir un leaderahmed mrouki
 
Communication sur les médias sociaux
Communication sur les médias sociauxCommunication sur les médias sociaux
Communication sur les médias sociauxMediatrium
 
12 trucs pour ne pas manquer le virage médias sociaux
12 trucs pour ne pas manquer le virage médias sociaux12 trucs pour ne pas manquer le virage médias sociaux
12 trucs pour ne pas manquer le virage médias sociauxThoma Daneau
 

Similaire à Content & Community Management (IHECS) - Cours 1 (20)

Facebook, réseaux sociaux & co, Ipag, 6 Mai
Facebook, réseaux sociaux & co, Ipag, 6 Mai Facebook, réseaux sociaux & co, Ipag, 6 Mai
Facebook, réseaux sociaux & co, Ipag, 6 Mai
 
Etre community manager d'une TPE / PME
Etre community manager d'une TPE / PMEEtre community manager d'une TPE / PME
Etre community manager d'une TPE / PME
 
Comprendre, developper et analyser son influence sur les reseaux sociaux
Comprendre, developper et analyser son influence sur les reseaux sociauxComprendre, developper et analyser son influence sur les reseaux sociaux
Comprendre, developper et analyser son influence sur les reseaux sociaux
 
Comprendre, developper et analyser son influence sur les réseaux sociaux
Comprendre, developper et analyser son influence sur les réseaux sociauxComprendre, developper et analyser son influence sur les réseaux sociaux
Comprendre, developper et analyser son influence sur les réseaux sociaux
 
Linkedin 100629071216-phpapp02
Linkedin 100629071216-phpapp02Linkedin 100629071216-phpapp02
Linkedin 100629071216-phpapp02
 
Presentation webconf gestion de crise pour site internet
Presentation webconf gestion de crise pour site internetPresentation webconf gestion de crise pour site internet
Presentation webconf gestion de crise pour site internet
 
Se sensibiliser aux reseaux sociaux
Se sensibiliser aux reseaux sociauxSe sensibiliser aux reseaux sociaux
Se sensibiliser aux reseaux sociaux
 
Sensibilisation aux réseaux sociaux
Sensibilisation aux réseaux sociauxSensibilisation aux réseaux sociaux
Sensibilisation aux réseaux sociaux
 
Les qualités du gestionnaire de médias sociaux
Les qualités du gestionnaire de médias sociauxLes qualités du gestionnaire de médias sociaux
Les qualités du gestionnaire de médias sociaux
 
Content & Community Management (IHECS) - Cours 2
Content & Community Management (IHECS) - Cours 2Content & Community Management (IHECS) - Cours 2
Content & Community Management (IHECS) - Cours 2
 
Comment construire une relation solide avec ses lecteurs ? - Campus Made in B...
Comment construire une relation solide avec ses lecteurs ? - Campus Made in B...Comment construire une relation solide avec ses lecteurs ? - Campus Made in B...
Comment construire une relation solide avec ses lecteurs ? - Campus Made in B...
 
Conférence sur l'E-réputation - Oct 2013
Conférence sur l'E-réputation - Oct 2013Conférence sur l'E-réputation - Oct 2013
Conférence sur l'E-réputation - Oct 2013
 
Formation Réseaux Sociaux Facebook, Linkedin Twitter
Formation Réseaux Sociaux Facebook, Linkedin TwitterFormation Réseaux Sociaux Facebook, Linkedin Twitter
Formation Réseaux Sociaux Facebook, Linkedin Twitter
 
Pas Sot Les Réseaux Sociaux
Pas Sot Les Réseaux SociauxPas Sot Les Réseaux Sociaux
Pas Sot Les Réseaux Sociaux
 
Personal branding via Les réseaux sociaux - SMC Tunisia.pptx
Personal branding via Les réseaux sociaux - SMC Tunisia.pptxPersonal branding via Les réseaux sociaux - SMC Tunisia.pptx
Personal branding via Les réseaux sociaux - SMC Tunisia.pptx
 
Comment devenir un leader
Comment devenir un leaderComment devenir un leader
Comment devenir un leader
 
E réputation - un capital à
E réputation - un capital àE réputation - un capital à
E réputation - un capital à
 
Les ba ba de Linkedin
Les ba ba de LinkedinLes ba ba de Linkedin
Les ba ba de Linkedin
 
Communication sur les médias sociaux
Communication sur les médias sociauxCommunication sur les médias sociaux
Communication sur les médias sociaux
 
12 trucs pour ne pas manquer le virage médias sociaux
12 trucs pour ne pas manquer le virage médias sociaux12 trucs pour ne pas manquer le virage médias sociaux
12 trucs pour ne pas manquer le virage médias sociaux
 

Content & Community Management (IHECS) - Cours 1

  • 2. #BIO LAURENT RIGHETTI • Directeur Créatif Content • 10 ans d’expérience en tant que CM • Formateur IHECS ACADEMY • Prof invité en Master II à l’IHECS • Agences créatives (DDB, TBWA) • Agences spécialisées (OP1C, BeConnect)
  • 3. plan du cours 7/11 Cours sur la modération et consignes pour le premier exercice pratique. 14/11 Temps libre pour réaliser le premier exercice pratique, sans prof. 21/11 Cours sur la création de contenu, partie 1. 28/11 Cours sur la création de contenu, partie 2 et consignes pour le second exercice pratique, en groupe. 05/12 Temps libre pour réaliser le travail de groupe, sans prof. 12/12 Temps libre et review intermédiaire de votre travail (par groupe).
  • 4. ne pas être sur les réseaux sociaux, c’est ne pas exister. “
  • 6.
  • 7.
  • 8.
  • 9. TAUX DE PÉNÉTRATION DES PRINCIPAUX RÉSEAUX EN BELGIQUE 0,004.000.000,008.000.000,00 900.000 2.400.000 2.800.0003.000.000 7.400.000 Facebook LinkedIn Instagram Snapchat Twitter
  • 10. ÉVOLUTION DE L’ACCÈS À INTERNET DES BELGES
  • 14. LE Mobile et les réseaux sociaux ont révolutionné nos habitudes…
  • 15. … à la maison
  • 18. #oklm
  • 20. DU TOP > DOWN AU RÉSEAU
  • 21. DU TOP > DOWN AU RÉSEAU
  • 22. LES MARQUES ONT DÛ S’ADAPTER.
  • 23. CASE: BURGER KING ANGRY TWEETS
  • 24. CASE: MAES A BARREL FOR EVERY MAES
  • 25. CASE: KBC PIZZA CONVERSAZIONE
  • 26. LE POUVOIR DE L’UTILISATEUR
  • 27. le pouvoir de l’utilisateur Candace Payne, 37, a mother-of-two from Texas
  • 28. 500.000.000 de vues. En un seul jour.
  • 29.
  • 30.
  • 31. LE POUVOIR DE L’UTILISATEUR
  • 32. LE POUVOIR DE L’UTILISATEUR
  • 33. TAUX DE PÉNÉTRATION DES PRINCIPAUX RÉSEAUX EN BELGIQUE 0,004.000.000,008.000.000,00 900.000 2.400.000 2.800.0003.000.000 7.400.000 Facebook LinkedIn Instagram Snapchat Twitter
  • 34. LA SOLUTION: CONTENT MARKETING ET COMMUNITY MANAGEMENT
  • 35. TL;DR • Comme la télévision à l’époque, les réseaux sociaux ont modifié le visage de la communication. • Aujourd’hui, les marques/idées peuvent toucher la quasi totalité de la population via ces nouveaux leviers de la communication. • La population ne se « connecte » plus à Internet, elle y vit, connectée. La révolution du Smartphone et les offres Internet « illimité » ont grandement contribué à cet état de fait. • Sur les réseaux sociaux, l’utilisateur choisit ce qu’il veut voir, on sort de la communication TOP > DOWN. Il faut intéresser, contribuer, étonner : être présent. • Les règles ont changé : l’utilisateur a son mot à dire. Et c’est souvent pour se plaindre. • Le Community Manager est là pour faire le lien entre la marque et l’utilisateur.
  • 37.
  • 38. les 3 types de communauté
  • 40. Les membres d’un “pool” ont un lien fort avec la marque ou le but de la communauté mais pas ou peu de liens en eux. Le produit est la clé de l’affiliation communautaire. Exemple : les fans d’Apple ou de Nike. 1. les pools
  • 42. Les membres d’une “web” ont un lien fort avec les autres membres de la communauté qui partagent leurs besoins ou attentes. La relation entre les membres est la clé de l’affiliation communautaire. Exemple : communauté de gamers (guilde/clan). 2. les webs
  • 44. Les membres d’un “hub” ont un lien fort avec une figure centrale mais moins de connexion entre eux. Une figure charismatique devient la clé de l’affiliation communautaire. Exemple : fan club d’Ariana Grande. 3. les hubs
  • 48. DU CUSTOMER CARE AU SOCIAL CARE.
  • 49.
  • 50.
  • 51. LE POUVOIR DE L’UTILISATEUR
  • 53. 1. TU NE DELETERAS POINT
  • 54.
  • 55. L’EFFET STREISAND • L'effet Streisand est un phénomène médiatique au cours duquel la volonté d’empêcher la divulgation d’informations que l'on aimerait garder cachées — qu'il s'agisse de simples rumeurs ou de faits vérifiés — déclenche le résultat inverse. • Par ses efforts, la victime encourage malgré elle l'exposition d'une publication qu'elle souhaitait voir ignorée. Il s'agit donc à proprement parler d'un « effet pervers »
  • 56. CASE : DIABLO IMMORTAL BACKLASH L’éditeur de jeu Blizzard annonce une version mobile du jeu Diablo, principalement joué par des joueurs PC old school. La communauté réagit très mal en direct, malaise.
  • 57.
  • 58.
  • 59.
  • 60.
  • 61. • Supprimer : solution de facilité. Mauvaise solution. • Les média sociaux sont ouverts à la conversation, ils vous permettent d’être à l’écoute des clients et de tenter de les satisfaire. • Supprimer un commentaire peut entraîner plusieurs réactions : • La personne ne se sent pas écoutée et perd la confiance en la marque. • La personne qui se rend compte que son message a été effacé risque de faire du « bruit ». Scandale. • Crédibilité de la marque aux yeux des autres consommateurs : « si le message a été effacé, c’est qu’il touchait une corde sensible, non ? » (ceci est bien évidemment un sophisme) • Un utilisateur mécontent que l’on transforme en utilisateur satisfait se sent bien plus engagé dans la marque qu’un utilisateur lambda. (Dissonance cognitive) 1. TU NE DELETERAS POINT
  • 62. • Les messages insultants, à caractère pornographique ou le spam sont à effacer. • Pour éviter tout quiproquo, créer une page avec les guidelines de votre plateforme. Ces guidelines seront les « règles de la maison » et tout message qui ne les respecte pas sera potentiellement effacé BIEN ÉVIDEMMENT…
  • 64.
  • 66. 2. A TOUT, TU NE RÉPONDRAS PAS
  • 67. • Idée reçue : il faut répondre à tout, tout le temps. Il est parfois mieux de ne pas répondre à certains messages à caractère polémique. Sans huile sur le feu, ils seront tout simplement oubliés. • Ces messages sont bien entendu à surveiller, il suffit que la polémique soit partagée pour que cela prenne rapidement des proportions énormes. • Lorsqu’une réponse est requise : détendez-vous et réfléchissez-y. Comment démanteler le souci ? C’est à vous d’y réfléchir. • Si vous ne possédez pas les informations requises pour gérer le souci directement : temporisez. • Certains messages sans intérêt ne méritent pas une réponse : un like ou un « fav » suffiront. Vous êtes présent et c’est suffisant. 2. A TOUT, TU NE RÉPONDRAS PAS
  • 68.
  • 69. 3. LA BONNE PAROLE, TU RÉPANDRAS
  • 70. • Renforcement positif : les messages positifs méritent aussi une réponse. • Utilisez les réponses qui vont dans votre sens à votre avantage : impliquez leur auteur dans le débat, en le nommant, pour vous en faire un allié. 3. LA BONNE PAROLE, TU RÉPANDRAS
  • 71.
  • 72. 4. LES TYPES DE PERSONNES, TU RECONNAÎTRAS
  • 73. Les différents types de dindons
  • 74. MERRILL & REID, TYPOLOGIE DES PERSONNALITÉS • Il y a 4 grands types de personnalité. Chacune d’elle a d’autres attentes et entrevoit les relations humaines sous un autre prisme. • Adapter sa communication à chacune d’elle vous permet d’éviter pas mal d’ennuis. On ne parle pas à l’âne de Shrek comme au loup de Wall Street.
  • 75. MERRILL & REID, TYPOLOGIE DES PERSONNALITÉS
  • 78. LE DRIVER. COMMENT FONCTIONNE-T-IL ? • Forte personnalité, il cache ses émotions et apporte peu de crédit à celles des autres. • Exigeant et intimidant, parfois arrogant et agressif. • Il joue pour gagner. • Aime avoir le contrôle. • Vous considère comme un obstacle ou un allié. • N’aime pas la complexité et l’ambiguïté. • C’est le mâle/la femelle alpha. COMMENT LE GÉRER ? • Optez pour l’efficacité, pas de chichi ou d’informations superflues: il doit gagner. • Ne pas le froisser. Il aime dominer et contrôler. Ne le mettez pas en difficulté.
  • 79.
  • 82. COMMENT FONCTIONNE-T-IL ? • Intelligent, parfois considéré comme un nerd. • Timide et réservé. • Les émotions sont une faiblesse. • Il est perfectionniste et déteste commettre des erreurs. • Il aime la structure et l’organisation. • Besoin d’être 100% sûr avant de prendre une décision. • Le moindre détail compte. COMMENT LE GÉRER ? • Rassurez-le avec des chiffres, statistiques et data complètes. • Ne faites pas d’erreur, le moindre détail compte à ses yeux. L’ANALYTIQUE.
  • 85. COMMENT FONCTIONNE-T-IL ? • Esprit créatif, car il aime être au centre de l’attention. • Aucune patience : il déteste s’ennuyer. • Il est passionné, par tout et rien. Parfois considéré comme bruyant. • Il s’exprime parce qu’il en a envie. • Ses émotions sont au centre de sa prise de décision. • Il déteste les chiffres, les graphiques et les bullet-points. • Il est souvent en retard et a, globalement, une mauvaise organisation. COMMENT LE GÉRER ? • Laissez-le parler et tentez de faire dévier la conversation dans votre sens, en utilisant le bon ton. • Ne tentez pas de décider de la teneur de la conversation : il est au centre de l’attention. L’EXPRESSIF.
  • 86.
  • 87.
  • 88.
  • 91. COMMENT FONCTIONNE-T-IL ? • Team player: il veut que tout le monde gagne. • Il ne cache pas ses sentiments. • Moteur dans la vie : être apprécié. • Sympathique, parfois un peu trop. • Aime les compromis, n’aime pas l’opposition. • Aime quand les choses sont comme elles sont : le changement lui fait peur. • A besoin d‘être rassuré et de savoir ce que les autres pensent. COMMENT LE GÉRER ? • Soyez sincères et sympathiques. Commencez la conversation en vous intéressant à lui. • Mettez en avant les impacts positifs de vos solutions sur les gens qui l’entourent. L’AMIABLE.
  • 92. • A quel type de personnalité avez vous affaire ? • Driver: Surclassez, laissez-le mener la danse. Il veut simplement gagner. • Analytique: apportez un maximum d’information concrète à votre réponse. Il en est friand. • Expressif: entrez dans son jeu tout en lui répondant. Il pose les règles, vous jouez. • Amiable: intéressez-vous à lui et posez-lui des questions sur sa vie, ce qu’il ressent, etc. 4. LES TYPES DE PERSONNES, TU RECONNAÎTRAS
  • 93. 5. LA CARESSE ET LA FESSÉE, TU ALTERNERAS
  • 94. 5. LA CARESSE ET LA FESSÉE, TU ALTERNERAS
  • 95. 5. LA CARESSE ET LA FESSÉE, TU ALTERNERAS
  • 96. LE TRI Plainte Réponse qui renforce la relation
 avec le consommateur Réponse qui renforce l’identité
 de la marque, par clivage.
  • 97. 5. LA CARESSE ET LA FESSÉE, TU ALTERNERAS
  • 98.
  • 99. • Attaque personnelle, message gratuit qui descend votre produit ? Parfois, il est utile de remettre les gens en place. • Attention ! Oser, oui. Être désagréable, NON. • Utilisez l’esprit et l’humour pour désamorcer les critiques. Si votre réponse fait plus de like ou de RT que le message original : vous avez gagné. • Social care = pas besoin de courbettes constantes sauf si faute effective. • L’humour est une arme puissante. Si votre identité de marque le permet : usez et abusez-en. 5. LA CARESSE ET LA FESSÉE, TU ALTERNERAS
  • 100. 6. À T’EXCUSER ET FAIRE PROFIL BAS, TU APPRENDRAS
  • 101.
  • 102. • Parfois, il va falloir sortir la carte excuses pour détricoter une situation compliquée ou simplement temporiser. • S’excuser d’apprendre le problème Assurer que la remarque/suggestion a bien été transmise en interne • Proposer de continuer la discussion en message privé. • Avancer l’argument des infos personnelles. Dans les faits, on cherche plutôt à cacher une conversation peu flatteuse pour notre marque. • S’excuser n’est en aucun cas un acte de faiblesse. Être à l’écoute et comprendre d’où vient le litige permettra de transformer un utilisateur 6. À T’EXCUSER ET FAIRE PROFIL BAS, TU APPRENDRAS
  • 103. 7. TON SANG FROID, TU GARDERAS
  • 104. 7. TON SANG FROID, TU GARDERAS
  • 105. 7. TON SANG FROID, TU GARDERAS
  • 106. • Rien de pire qu’un craquage en direct pour détruire un travail long de plusieurs mois. • Un souci avec un utilisateur ? Il y a toujours une solution. (Collègue) • Allez prendre l’air, détendez-vous et réfléchissez à comment désamorcer le tout. • Restez cool, c’est vous le maître à bord. 7. TON SANG FROID, TU GARDERAS
  • 108.
  • 109. • Risques liés à une erreur dans votre communication • Risques liés à une attaque délibérée • Risques résultant d’une situation de force majeure LES 3 GRANDS TYPES DE RISQUES
  • 110. 1. l’erreur de com’
  • 111.
  • 112.
  • 113.
  • 114.
  • 115.
  • 117.
  • 118.
  • 119. 3. le cas de force majeure
  • 120.
  • 121. COMMENT RECONNAÎTRE UNE CRISE ? • Augmentation fulgurante du taux d’interaction avec vos plateformes. • Mention négative de votre marque par une personne influente. • La presse reprend l’information : dur.
  • 123. 1. ANTICIPER • Avoir un coup d’avance permet de ne plus seulement réagir. Il faut devancer les soucis. • Déterminer les risques selon les périodes. • Vérifier les années précédentes pour établir d’éventuelles correspondances. • Mettre à disposition les ressources nécessaires (informations, contacts) à la création des contenus. • Pré-rédiger des listes d’idées-clés pour désamorcer les crises potentielles. • Croiser les doigts pour que rien n’arrive ;-)
  • 125. 2. ALERTER (ET S’ORGANISER) • Tenir les mentions de la marque à l’œil. • Ajouter les mots-clés concernant les potentielles crises. • Le message correspond aux crises potentielles préétablies mais n’a pas encore atteint de pic viral. • L’alerte n’est là que pour signifier que le message est monitoré et les premiers éléments de réponse sont envoyés en interne.
  • 126. 3. ANALYSER (LES RISQUES) TIMING : a-t-on encore le luxe d’attendre avant de réagir officiellement ?
 OPPORTUNITE : faut-il vraiment dire quelque chose ? Quels sont les risques de rendre la situation encore plus problématique ?
 DYNAMIQUE : selon le sujet, la communauté liée à la marque a-t-elle tendance à s’auto-gérer ?
 CONTENU : à dire / à ne pas dire.
  • 127.
  • 128.
  • 129.
  • 130.
  • 131.
  • 132. • ACTION ! • Tournez les choses positivement, à votre avantage. • Engagez la conversation de manière constructive. • Evitez les réponses polémiques • Valorisez les prises de parole positives. 4. AGIR !
  • 133. CASE: LA REDOUTE, NAKED MAN
  • 134. CASE: LA REDOUTE, NAKED MAN
  • 135.
  • 136. ANALYSER • Analyser les crises passées et en tirer des leçons pour les crises futures. • Garder une trace des statistiques : nombre de mentions liées à la crise, taux de satisfaction, etc. • Cahier des doléances : quels ont été les manquements ?
  • 137. TL;DR • Gérer une crise, c’est simplement faire des choix, évaluer. • Pour l’anecdote, le terme crise provient du grec et signifie une décision entre deux choix possibles. • Anticiper, le nerf de la guerre. • Plusieurs étapes dans la gestion de crise : règle des 4 A • Anticiper • Alerter • Analyser • Agir • Se servir des évènements passés pour mieux anticiper les futures crises.
  • 139. Par groupe media, choisissez l’un des messages qui suit et : 1)Définissez à quel type de personnalité vous faites face. 2)Définissez si oui ou non vous devez « trier » le message. 3)Explicitez la stratégie de réponse que vous adoptez 4)Proposez une réponse écrite qui respecte les commandements du modérateur.
  • 140.
  • 141.
  • 142.
  • 143.
  • 144.
  • 145.