SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  39
Télécharger pour lire hors ligne
Module d’Electronique
   3ème partie : Conversion de données

      ©Fabrice Sincère (version 3.0.1)
http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere   1
Introduction
• 2 catégories de circuits électroniques :

   – circuits analogiques (∩)
   – circuits numériques (#)




                                             2
• Le convertisseur analogique/numérique permet de
  communiquer d’un système analogique vers un système
  numérique :
   – Fig. 1a
                          tension de
                           référence
     uE


                                          0   1   1   1   0   0   1
                                     a0
                                          0   0   1   1   1   0   0
                         entrée      a1
                                          0   1   1   0   0   1   1
                                  an-1
                   t                                                  t
                           horloge

  – Exemples
     • Capteur de son (microphone) ∩ → Carte-son
       → Ordinateur #
     • Capteur de température ∩
       → Carte d’acquisition → Ordinateur #                               3
• Le convertisseur numérique/analogique permet de
  communiquer d’un système numérique vers un système
  analogique :
   – Fig. 1b
                                     tension de
                                      référence
                                                    uS

    0   1   1   1   0   0   1
                                    a0
    0   0   1   1   1   0   0
                                    a1     sortie
    0   1   1   0   0   1   1
                                    an-1
                                t                        t

   – Exemples
      • Ordinateur # → Carte-son → amplificateur et
        haut-parleurs ∩
      • CD # → Lecteur CD → amplificateur et haut-
        parleurs ∩                                       4
Chapitre 1
 Convertisseur numérique/analogique
               (CNA)
Digital-to-Analog Converter (DAC)

1-1- Définitions
• Un CNA convertit un nombre binaire en une tension (ou
  un courant) qui lui est proportionnel.

   – L’entrée est numérique (n bits) : N = (an-1…a1a0)2
          n est la résolution numérique
          Nmin        = (0…00)2 = 0
          Nmax – 1 = (1…11)2 = 2n - 1
                                                          5
– La sortie est analogique (tension) : uS = Nq + uSmin

              q est le quantum ou résolution analogique (en V)

              L’étendue de la tension de sortie est :
                 uSmax – uSmin = 2nq


• Relation entre résolution (n) et quantum (q)
      quantum = étendue de la tension de sortie / 2n




                                                                6
1-2- Caractéristiques d’un CNA


   • résolution (“précision”)
   • durée de conversion (“vitesse”)
   • plage de la tension de sortie
   • prix




                                       7
• Exemple n°1 (fig. 2a) : CNA 3 bits, plage [0,10 V]
    q = (10 - 0)/ 23 = 10/8 = 1,25 V
               N   a2   a1   a0   uS (V)
               0   0    0    0      0
               1   0    0    1    1,25
               2   0    1    0     2,5
               3   0    1    1    3,75
               4   1    0    0      5
               5   1    0    1    6,25
               6   1    1    0     7,5
               7   1    1    1    8,75




                                                       8
• Exemple n°2 (fig. 2b) : CNA 8 bits, plage [-5,+5 V]
   q = (5 - (-5))/ 28 = 10/256 ≈ 0,04 V

          N    a7   a6   a5   a4   a3   a2   a1   a0   uS (V)

          0    0    0    0    0    0    0    0    0      -5

          1    0    0    0    0    0    0    0    1    -4,96

          2    0    0    0    0    0    0    1    0    -4,92

         128   1    0    0    0    0    0    0    0      0

         254   1    1    1    1    1    1    1    0    +4,92

         255   1    1    1    1    1    1    1    1    +4,96




                                                                9
1-3- Les principaux types de CNA

1-3-1- CNA à réseau de résistances pondérées

      • Fig. 3a




                                               10
• Analyse du fonctionnement
Les interrupteurs électroniques Ki sont des transistors :
        Ki est fermé quand ai = 1 (niveau de tension haut)
        Ki est ouvert quand ai = 0 ( ‘        ‘        bas)

L’A.O. fonctionne en régime linéaire : ε = 0 V

 Loi des nœuds :

               Vref              V
i = a n −1 ⋅        + ... + a 0 ⋅ nref
               2R                2 R




                                                              11
D’autre part : uS = -Ri




d’où :         uS = -(Vref/2n)⋅(2n-1an-1 +… + 4a2 + 2a1 + a0 )

                            ⋅
Finalement : uS = -(Vref/2n)⋅N

   • quantum : q = -(Vref/2n)
   • plage de la tension de sortie : 0 à -Vref



                                                                 12
1-3-2- CNA à réseau de résistances R-2R

   • Fig. 3b




                                          13
1-4- Restitution du signal analogique initial

1-4-1- Par interpolation (fig. 4a)




1-4-2- Par filtrage analogique (fig. 4b)




                                                14
Chapitre 2
  Convertisseur analogique/numérique (CAN)

Analog-to-Digital Converter (ADC)

2-1- Définitions

Un CAN convertit une tension (ou un courant)
en un nombre binaire qui lui est proportionnel.

L’entrée est une tension analogique comprise entre uEmin et uEmax.
La sortie est numérique (n bits) : N = (an-1…a1a0)2

Remarque : la conversion A/N est plus complexe à réaliser que la
conversion N/A.
                                                                15
2-2- Fonction de transfert

• N = [(uE – uEmin) /quantum]

[les crochets désignent la partie entière]

• Exemple (fig. 5) : CAN 3 bits, plage [0,10 V]




                                                  16
2-3- Caractéristiques

   • résolution
   • durée de conversion (TC)
   • plage de la tension d’entrée
   • prix

   • Exemple du circuit intégré ADC0804 (20 broches) :

        n = 8 bits
        TC= 100 µs
        0 à 5 V en entrée
        3 euros



                                                         17
2-4- Echantillonage (“ numérisation ” “ sampling ”)

L’échantillonnage consiste à numériser (échantillonner) un
signal analogique.
L’élément principal est le convertisseur A/N.

2-4-1- « Vitesse » d’échantillonnage (sampling frequency)

• L’échantillonnage est caractérisé par sa période TE
• Fréquence d’échantillonnage : fE=1/TE
• Limite : TC < TE

   • Exemple : ADC0804

        fE limitée à 1/100 µs = 10 kHz :
       10 000 échantillons (de 8 bits) par seconde
                                                             18
2-4-2- Influence de la résolution
et de la fréquence d’échantillonnage
   • Fig. 6a :                            • Fig. 6b :
   CAN 3 bits, fE = 10 kHz                CAN 4 bits, fE = 20 kHz
                                           uE
                                           10 V
                                 15   1111
                                 14   1110
                                 13   1101
                                 12   1100
                                 11   1011
                                 10   1010
                                  9   1001
                                  8   1000
                                  7   0111
                                  6   0110
                                  5   0101
                                  4   0100                   q=0,625 V
                                  3   0011
                                  2   0010         TE=50 s
                                  1   0001
                                  0   0000 0 V                                t


 • L’échantillonnage est d’autant meilleur que :

     fE est élevée (vitesse)
     n est élevée (précision)                                            19
2-4-3- Théorème de Shannon (1948)

Considérons un signal sinusoïdal de fréquence f (fig. 7a) :




Avec fE = 10f (10 échantillons par période) :
échantillonnage correct.
Après restitution par interpolation linéaire (fig. 7b) :




Avec fE < 2f, l'échantillonnage est incorrect (fig. 7c) :


                                                              20
Théorème de Shannon

La fréquence d'échantillonnage fE doit être au moins double
de la plus grande fréquence f contenue dans le signal à
échantillonner :

       fE > 2f




                                                              21
2-4-4- Application : le son “ numérique ”
2-4-4-1- Echantillonnage d’un son (fig. 8a)




 Question : comment faut-il choisir la fréquence
 d’échantillonnage ?

 Bande passante d’un son : 20 Hz (grave) à 16 kHz (aigu)

 Théorème de Shannon :
 Fréquence d’échantillonnage d’au moins 2×16 = 32 kHz
 Son de « qualité CD » : 44,1 kHz                          22
23
Taille mémoire

Une seconde d’enregistrement nécessite :
2 (stéreo) × 16 (résolution) × 44 100 (nombre d’échantillons)
= 1 411 200 bits = 176 400 octets = 172 ko

Capacité d’un CD audio : 650 Mo
172 ko /s soit 74 min de son




                                                                24
2-4-4-2- Restitution d’un son “ numérique ”

 La restitution est l’opération inverse de l’échantillonnage.

 Fig. 8b :




Le lecteur de CD effectue la lecture optique du CD, la conversion
N/A et le filtrage (lissage des marches d’escalier).

                                                                25
2-5- Les différents types de CAN
2-5-1- CAN à comparateurs en échelle ("Flash")

Exemple de réalisation

       n = 3 bits
       plage de la tension d’entrée : 0 à Vref
       quantum : (Vref – 0)/2n = Vref/8
Fonction de transfert (fig. 9a)
                 Ve            S2   S1   S0   N
           0 < Ve <Vref/8      0    0    0    0
         Vref/8< Ve <Vref/4    0    0    1    1
         Vref/4< Ve <3Vref/8   0    1    0    2
         3Vref/8< Ve <Vref/2   0    1    1    3
         Vref/2< Ve <5Vref/8   1    0    0    4
        5Vref/8< Ve <3Vref/4   1    0    1    5
        3Vref/4< Ve <7Vref/8   1    1    0    6
                                                  26
         7Vref/8< Ve <Vref     1    1    1    7
Schéma (fig. 9b)




                   27
Analyse du fonctionnement

a) Pont diviseur de tension :




                                28
b) Comparateurs en « échelle » :
            0,5 V   -
                        A =1
                    +

             1V     -
                        B =1
                                Rappel sur le comparateur (fig. 9c) :
                    +

            1,5 V   -
                    +
                        C =0
                                Si ε > 0 V alors S = 1
            2V      -
                        D =0    (niveau de tension haut)
                    +

            2,5 V   -
                                Si ε < 0 V alors S = 0
                        E =0
                    +           ( ‘        ‘        bas)
            3V      -
                        F =0
                    +

            3,5 V   -
                        G =0
                                               +
                    +                                      S
    Ve                                         -
= 1,432 V

                                     A = 1 quand Ve > Vref/8
                                            …
                                     G = 1 quand Ve > 7Vref/8    29
c) Le circuit de décodage est un circuit combinatoire :



                                                      S2 = 0
     A =1

     B =1                              circuit de
                                       décodage
     C =0

     D =0
                                                          S1= 1
     E =0

     F =0
                                                      S0 = 0
    G =0




                                                                  30
Table de vérité (fig. 9d) :
    G     F     E     D       C   B   A   S2   S1    S0
    0     0     0     0       0   0   0    0   0     0
    0     0     0     0       0   0   1    0   0     1
    0     0     0     0       0   1   1    0   1     0
    0     0     0     0       1   1   1    0   1     1
    0     0     0     1       1   1   1    1   0     0
    0     0     1     1       1   1   1    1   0     1
    0     1     1     1       1   1   1    1   1     0
    1     1     1     1       1   1   1    1   1     1


Expressions booléennes correspondantes :
        S2 = D
        
        S1 = BD + F
        
        S0 = A B + CD + E F + G
Avantage : conversion très rapide (applications militaires …)
                                                                31
2-5-2- CAN « simple rampe »
Schéma (fig. 10a)




                              32
Chronogrammes (avec n = 3 bits) : fig. 10b




                                             33
Principe de fonctionnement
        La conversion A/N est indirecte : on se ramène au comptage
        d’une durée.

        a) Générateur de rampes
                    générateur de
                       rampes
                I
                          C
                                    K     ur(t)   logique de
                                                  commande

    1
K
    0

ur(t)



    0
         t*                             t*+T                   t*+2T

                         T                                             34
comparateur

b) Comparateur                                                          +
                                                                            +   A
                                                                        -
                                                   uE
                                                 entrée
                                                             ur(t)
              A = 1 tant que uE > ur(t)

 ue(t)




         t*                               t*+T                                      t*+2T

 ur(t)              ue(t*)
                                                  ue(t*+T)




                        t                             t
     1
 A
     0

La durée ∆t est proportionnelle à uE.                                                       35
c) Porte logique ET


                A            &
                                  B


                      horloge H




                                      36
d) Compteur binaire




Le résultat en fin de comptage est proportionnel à uE.

La durée de conversion est : TC = TE = T = 2nTH
Avantage : résolution élevée (application : multimètre numérique)
                                                             37
2-6- Echantillonneur-bloqueur (sample-and-hold)

La conversion A/N n’est pas instantanée.
Il faut maintenir la tension d’entrée constante pendant toute
la durée de la conversion (TC).
C’est le rôle de l’E-B.

Fig. 11a :
                                          tension de
                                           référence




                Echantillonneur                      a0
       uE(t)       bloqueur     uE*(t)
     tension                             entrée      a1   N
   analogique                                     an-1


                                           horloge              38
Exemple de réalisation (fig. 11b)




 Principe de fonctionnement
 L’interrupteur K est commandé par l’horloge H.
         H = 1 : uE*= uE
         H = 0 : phase de blocage (maintien).
         C’est pendant cette phase que le CAN réalise la
         conversion.
 Remarques
       TE= TH
       E-B inutile si : T signal d ’entrée > TC π 2n
                                                           39

Contenu connexe

Tendances

CM3 - Transformée de Fourier
CM3 - Transformée de FourierCM3 - Transformée de Fourier
CM3 - Transformée de Fourier
Pierre Maréchal
 
Rappel de cours traitement de signal
Rappel de cours traitement de signalRappel de cours traitement de signal
Rappel de cours traitement de signal
manahil2012
 
Signaux et systèmes
Signaux et systèmesSignaux et systèmes
Signaux et systèmes
manahil2012
 

Tendances (19)

ELE2611 Classe 4 - Filtres analogiques linéaires II
ELE2611 Classe 4 - Filtres analogiques linéaires IIELE2611 Classe 4 - Filtres analogiques linéaires II
ELE2611 Classe 4 - Filtres analogiques linéaires II
 
Diabang et fatimetou mennou rapport design &amp; simulation of dssss using ma...
Diabang et fatimetou mennou rapport design &amp; simulation of dssss using ma...Diabang et fatimetou mennou rapport design &amp; simulation of dssss using ma...
Diabang et fatimetou mennou rapport design &amp; simulation of dssss using ma...
 
Rapport tp4 diabang ,pape moussa fall et maguette mbacké
Rapport tp4 diabang ,pape moussa fall et maguette mbackéRapport tp4 diabang ,pape moussa fall et maguette mbacké
Rapport tp4 diabang ,pape moussa fall et maguette mbacké
 
Rapport tp3 diabang ,pape moussa fall et maguette mbacké
Rapport tp3 diabang ,pape moussa fall et maguette mbackéRapport tp3 diabang ,pape moussa fall et maguette mbacké
Rapport tp3 diabang ,pape moussa fall et maguette mbacké
 
Rapport tp2 diabang ,pape moussa fall et maguette mbacké
Rapport tp2 diabang ,pape moussa fall et maguette mbackéRapport tp2 diabang ,pape moussa fall et maguette mbacké
Rapport tp2 diabang ,pape moussa fall et maguette mbacké
 
analyse-temps-frequence
analyse-temps-frequenceanalyse-temps-frequence
analyse-temps-frequence
 
Cours tns 2015
Cours tns 2015Cours tns 2015
Cours tns 2015
 
Rapport mini projet mtr1 diabang et dianté
Rapport mini projet mtr1 diabang et diantéRapport mini projet mtr1 diabang et dianté
Rapport mini projet mtr1 diabang et dianté
 
ELE2611 Classe 6 - Sensibilité, Amplificateurs opérationnels non idéaux
ELE2611 Classe 6 - Sensibilité, Amplificateurs opérationnels non idéauxELE2611 Classe 6 - Sensibilité, Amplificateurs opérationnels non idéaux
ELE2611 Classe 6 - Sensibilité, Amplificateurs opérationnels non idéaux
 
ELE2611 Classe 5 - Filtres analogiques linéaires III
ELE2611 Classe 5 - Filtres analogiques linéaires IIIELE2611 Classe 5 - Filtres analogiques linéaires III
ELE2611 Classe 5 - Filtres analogiques linéaires III
 
CM3 - Transformée de Fourier
CM3 - Transformée de FourierCM3 - Transformée de Fourier
CM3 - Transformée de Fourier
 
Codage
CodageCodage
Codage
 
chap2 outil_mathematiques
chap2 outil_mathematiqueschap2 outil_mathematiques
chap2 outil_mathematiques
 
Rappel de cours traitement de signal
Rappel de cours traitement de signalRappel de cours traitement de signal
Rappel de cours traitement de signal
 
Corrigé de l’examen de passage à la 2 ème année 2006 TS ESA Théorique
Corrigé de l’examen de passage à la 2 ème année 2006 TS ESA ThéoriqueCorrigé de l’examen de passage à la 2 ème année 2006 TS ESA Théorique
Corrigé de l’examen de passage à la 2 ème année 2006 TS ESA Théorique
 
Signaux et systèmes
Signaux et systèmesSignaux et systèmes
Signaux et systèmes
 
Traitement du signal
Traitement du signalTraitement du signal
Traitement du signal
 
Amplificateur opérationnel
Amplificateur opérationnelAmplificateur opérationnel
Amplificateur opérationnel
 
ELE2611 Classe 2 - Compléments sur les circuits dynamiques linéaires
ELE2611 Classe 2 - Compléments sur les circuits dynamiques linéairesELE2611 Classe 2 - Compléments sur les circuits dynamiques linéaires
ELE2611 Classe 2 - Compléments sur les circuits dynamiques linéaires
 

En vedette

Session 2_Renewable energies in algeria reality and prospects (hamouda rachid...
Session 2_Renewable energies in algeria reality and prospects (hamouda rachid...Session 2_Renewable energies in algeria reality and prospects (hamouda rachid...
Session 2_Renewable energies in algeria reality and prospects (hamouda rachid...
RCREEE
 
TP Les bascules - logique combinatoire
TP Les bascules - logique combinatoire TP Les bascules - logique combinatoire
TP Les bascules - logique combinatoire
bilal001
 

En vedette (20)

Cours9 allumer et éteindre une led avec un bouton poussoir
Cours9   allumer et éteindre une led avec un bouton poussoirCours9   allumer et éteindre une led avec un bouton poussoir
Cours9 allumer et éteindre une led avec un bouton poussoir
 
آخر ساعة
آخر ساعةآخر ساعة
آخر ساعة
 
L'entropie existe et est utile !
L'entropie existe et est utile !L'entropie existe et est utile !
L'entropie existe et est utile !
 
AZprocede: vitesse de simulation
AZprocede: vitesse de simulationAZprocede: vitesse de simulation
AZprocede: vitesse de simulation
 
AZprocede: interface simulateur
AZprocede: interface simulateurAZprocede: interface simulateur
AZprocede: interface simulateur
 
Les fondamentaux de l'électricité
Les fondamentaux de l'électricité Les fondamentaux de l'électricité
Les fondamentaux de l'électricité
 
AZprocede: interface procede
AZprocede: interface procedeAZprocede: interface procede
AZprocede: interface procede
 
Régulation de niveau en boucle fermée pour différents réglages PID, exercice ...
Régulation de niveau en boucle fermée pour différents réglages PID, exercice ...Régulation de niveau en boucle fermée pour différents réglages PID, exercice ...
Régulation de niveau en boucle fermée pour différents réglages PID, exercice ...
 
Rectification discontinue, Conduite à taux de reflux variable, Exercice AZpro...
Rectification discontinue, Conduite à taux de reflux variable, Exercice AZpro...Rectification discontinue, Conduite à taux de reflux variable, Exercice AZpro...
Rectification discontinue, Conduite à taux de reflux variable, Exercice AZpro...
 
Aide rectification discontinue
Aide rectification discontinueAide rectification discontinue
Aide rectification discontinue
 
Aide rectification continue
Aide rectification continueAide rectification continue
Aide rectification continue
 
Session 2_Renewable energies in algeria reality and prospects (hamouda rachid...
Session 2_Renewable energies in algeria reality and prospects (hamouda rachid...Session 2_Renewable energies in algeria reality and prospects (hamouda rachid...
Session 2_Renewable energies in algeria reality and prospects (hamouda rachid...
 
TP Les bascules - logique combinatoire
TP Les bascules - logique combinatoire TP Les bascules - logique combinatoire
TP Les bascules - logique combinatoire
 
Tout savoir sur les vannes EGR
Tout savoir sur les vannes EGRTout savoir sur les vannes EGR
Tout savoir sur les vannes EGR
 
Beau
BeauBeau
Beau
 
Proyect x m
Proyect x mProyect x m
Proyect x m
 
Info sacu
Info sacuInfo sacu
Info sacu
 
DCTS - Projets sélectionnés
DCTS -  Projets sélectionnésDCTS -  Projets sélectionnés
DCTS - Projets sélectionnés
 
MOTIVACION
MOTIVACIONMOTIVACION
MOTIVACION
 
Seleccion de trabajos de Junio 2014
Seleccion de trabajos de Junio 2014Seleccion de trabajos de Junio 2014
Seleccion de trabajos de Junio 2014
 

Similaire à Cours electronique conversion de donnees

Chap2 physique
Chap2 physiqueChap2 physique
Chap2 physique
Ens Kouba
 
10-CEMdesConvertisseurs-GAUTIER-ENSCachan (1).pdf
10-CEMdesConvertisseurs-GAUTIER-ENSCachan (1).pdf10-CEMdesConvertisseurs-GAUTIER-ENSCachan (1).pdf
10-CEMdesConvertisseurs-GAUTIER-ENSCachan (1).pdf
KawtarBz1
 

Similaire à Cours electronique conversion de donnees (20)

Etude du circuit ne 555
Etude du circuit ne 555Etude du circuit ne 555
Etude du circuit ne 555
 
Chap2 physique
Chap2 physiqueChap2 physique
Chap2 physique
 
Trans_signal partiel.pdf
Trans_signal partiel.pdfTrans_signal partiel.pdf
Trans_signal partiel.pdf
 
Amplificateuroprationnel 150310093109-conversion-gate01
Amplificateuroprationnel 150310093109-conversion-gate01Amplificateuroprationnel 150310093109-conversion-gate01
Amplificateuroprationnel 150310093109-conversion-gate01
 
Cia2 basic opamp
Cia2   basic opampCia2   basic opamp
Cia2 basic opamp
 
Electronique analogique
Electronique analogiqueElectronique analogique
Electronique analogique
 
td_devoirs_2013.pdf
td_devoirs_2013.pdftd_devoirs_2013.pdf
td_devoirs_2013.pdf
 
Impulsionnel
ImpulsionnelImpulsionnel
Impulsionnel
 
L’amplificateur opérationnel et ses applications
L’amplificateur opérationnel et ses applicationsL’amplificateur opérationnel et ses applications
L’amplificateur opérationnel et ses applications
 
cnacan (2).ppt
cnacan (2).pptcnacan (2).ppt
cnacan (2).ppt
 
Rapport Stage
Rapport StageRapport Stage
Rapport Stage
 
Presentation_Roni
Presentation_RoniPresentation_Roni
Presentation_Roni
 
10-CEMdesConvertisseurs-GAUTIER-ENSCachan (1).pdf
10-CEMdesConvertisseurs-GAUTIER-ENSCachan (1).pdf10-CEMdesConvertisseurs-GAUTIER-ENSCachan (1).pdf
10-CEMdesConvertisseurs-GAUTIER-ENSCachan (1).pdf
 
leilclic153.pdf
leilclic153.pdfleilclic153.pdf
leilclic153.pdf
 
Cours electronique puissance
Cours electronique puissanceCours electronique puissance
Cours electronique puissance
 
Ponts Nitrure de Niobium
Ponts Nitrure de NiobiumPonts Nitrure de Niobium
Ponts Nitrure de Niobium
 
ELE2611 Classe 8 - Circuits non-linéaires dynamiques, oscillateurs
ELE2611 Classe 8 - Circuits non-linéaires dynamiques, oscillateursELE2611 Classe 8 - Circuits non-linéaires dynamiques, oscillateurs
ELE2611 Classe 8 - Circuits non-linéaires dynamiques, oscillateurs
 
Selfmètre / Capacimètre
Selfmètre / CapacimètreSelfmètre / Capacimètre
Selfmètre / Capacimètre
 
17281795 commande-d-une-machine-a-courant-continu-a-vitesse-variable
17281795 commande-d-une-machine-a-courant-continu-a-vitesse-variable17281795 commande-d-une-machine-a-courant-continu-a-vitesse-variable
17281795 commande-d-une-machine-a-courant-continu-a-vitesse-variable
 
2014 04-10 nebhen
2014 04-10 nebhen2014 04-10 nebhen
2014 04-10 nebhen
 

Dernier

Dernier (12)

Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptxTraitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
 
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
 
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.pptFormation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptx
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
 

Cours electronique conversion de donnees

  • 1. Module d’Electronique 3ème partie : Conversion de données ©Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere 1
  • 2. Introduction • 2 catégories de circuits électroniques : – circuits analogiques (∩) – circuits numériques (#) 2
  • 3. • Le convertisseur analogique/numérique permet de communiquer d’un système analogique vers un système numérique : – Fig. 1a tension de référence uE 0 1 1 1 0 0 1 a0 0 0 1 1 1 0 0 entrée a1 0 1 1 0 0 1 1 an-1 t t horloge – Exemples • Capteur de son (microphone) ∩ → Carte-son → Ordinateur # • Capteur de température ∩ → Carte d’acquisition → Ordinateur # 3
  • 4. • Le convertisseur numérique/analogique permet de communiquer d’un système numérique vers un système analogique : – Fig. 1b tension de référence uS 0 1 1 1 0 0 1 a0 0 0 1 1 1 0 0 a1 sortie 0 1 1 0 0 1 1 an-1 t t – Exemples • Ordinateur # → Carte-son → amplificateur et haut-parleurs ∩ • CD # → Lecteur CD → amplificateur et haut- parleurs ∩ 4
  • 5. Chapitre 1 Convertisseur numérique/analogique (CNA) Digital-to-Analog Converter (DAC) 1-1- Définitions • Un CNA convertit un nombre binaire en une tension (ou un courant) qui lui est proportionnel. – L’entrée est numérique (n bits) : N = (an-1…a1a0)2 n est la résolution numérique Nmin = (0…00)2 = 0 Nmax – 1 = (1…11)2 = 2n - 1 5
  • 6. – La sortie est analogique (tension) : uS = Nq + uSmin q est le quantum ou résolution analogique (en V) L’étendue de la tension de sortie est : uSmax – uSmin = 2nq • Relation entre résolution (n) et quantum (q) quantum = étendue de la tension de sortie / 2n 6
  • 7. 1-2- Caractéristiques d’un CNA • résolution (“précision”) • durée de conversion (“vitesse”) • plage de la tension de sortie • prix 7
  • 8. • Exemple n°1 (fig. 2a) : CNA 3 bits, plage [0,10 V] q = (10 - 0)/ 23 = 10/8 = 1,25 V N a2 a1 a0 uS (V) 0 0 0 0 0 1 0 0 1 1,25 2 0 1 0 2,5 3 0 1 1 3,75 4 1 0 0 5 5 1 0 1 6,25 6 1 1 0 7,5 7 1 1 1 8,75 8
  • 9. • Exemple n°2 (fig. 2b) : CNA 8 bits, plage [-5,+5 V] q = (5 - (-5))/ 28 = 10/256 ≈ 0,04 V N a7 a6 a5 a4 a3 a2 a1 a0 uS (V) 0 0 0 0 0 0 0 0 0 -5 1 0 0 0 0 0 0 0 1 -4,96 2 0 0 0 0 0 0 1 0 -4,92 128 1 0 0 0 0 0 0 0 0 254 1 1 1 1 1 1 1 0 +4,92 255 1 1 1 1 1 1 1 1 +4,96 9
  • 10. 1-3- Les principaux types de CNA 1-3-1- CNA à réseau de résistances pondérées • Fig. 3a 10
  • 11. • Analyse du fonctionnement Les interrupteurs électroniques Ki sont des transistors : Ki est fermé quand ai = 1 (niveau de tension haut) Ki est ouvert quand ai = 0 ( ‘ ‘ bas) L’A.O. fonctionne en régime linéaire : ε = 0 V Loi des nœuds : Vref V i = a n −1 ⋅ + ... + a 0 ⋅ nref 2R 2 R 11
  • 12. D’autre part : uS = -Ri d’où : uS = -(Vref/2n)⋅(2n-1an-1 +… + 4a2 + 2a1 + a0 ) ⋅ Finalement : uS = -(Vref/2n)⋅N • quantum : q = -(Vref/2n) • plage de la tension de sortie : 0 à -Vref 12
  • 13. 1-3-2- CNA à réseau de résistances R-2R • Fig. 3b 13
  • 14. 1-4- Restitution du signal analogique initial 1-4-1- Par interpolation (fig. 4a) 1-4-2- Par filtrage analogique (fig. 4b) 14
  • 15. Chapitre 2 Convertisseur analogique/numérique (CAN) Analog-to-Digital Converter (ADC) 2-1- Définitions Un CAN convertit une tension (ou un courant) en un nombre binaire qui lui est proportionnel. L’entrée est une tension analogique comprise entre uEmin et uEmax. La sortie est numérique (n bits) : N = (an-1…a1a0)2 Remarque : la conversion A/N est plus complexe à réaliser que la conversion N/A. 15
  • 16. 2-2- Fonction de transfert • N = [(uE – uEmin) /quantum] [les crochets désignent la partie entière] • Exemple (fig. 5) : CAN 3 bits, plage [0,10 V] 16
  • 17. 2-3- Caractéristiques • résolution • durée de conversion (TC) • plage de la tension d’entrée • prix • Exemple du circuit intégré ADC0804 (20 broches) : n = 8 bits TC= 100 µs 0 à 5 V en entrée 3 euros 17
  • 18. 2-4- Echantillonage (“ numérisation ” “ sampling ”) L’échantillonnage consiste à numériser (échantillonner) un signal analogique. L’élément principal est le convertisseur A/N. 2-4-1- « Vitesse » d’échantillonnage (sampling frequency) • L’échantillonnage est caractérisé par sa période TE • Fréquence d’échantillonnage : fE=1/TE • Limite : TC < TE • Exemple : ADC0804 fE limitée à 1/100 µs = 10 kHz : 10 000 échantillons (de 8 bits) par seconde 18
  • 19. 2-4-2- Influence de la résolution et de la fréquence d’échantillonnage • Fig. 6a : • Fig. 6b : CAN 3 bits, fE = 10 kHz CAN 4 bits, fE = 20 kHz uE 10 V 15 1111 14 1110 13 1101 12 1100 11 1011 10 1010 9 1001 8 1000 7 0111 6 0110 5 0101 4 0100 q=0,625 V 3 0011 2 0010 TE=50 s 1 0001 0 0000 0 V t • L’échantillonnage est d’autant meilleur que : fE est élevée (vitesse) n est élevée (précision) 19
  • 20. 2-4-3- Théorème de Shannon (1948) Considérons un signal sinusoïdal de fréquence f (fig. 7a) : Avec fE = 10f (10 échantillons par période) : échantillonnage correct. Après restitution par interpolation linéaire (fig. 7b) : Avec fE < 2f, l'échantillonnage est incorrect (fig. 7c) : 20
  • 21. Théorème de Shannon La fréquence d'échantillonnage fE doit être au moins double de la plus grande fréquence f contenue dans le signal à échantillonner : fE > 2f 21
  • 22. 2-4-4- Application : le son “ numérique ” 2-4-4-1- Echantillonnage d’un son (fig. 8a) Question : comment faut-il choisir la fréquence d’échantillonnage ? Bande passante d’un son : 20 Hz (grave) à 16 kHz (aigu) Théorème de Shannon : Fréquence d’échantillonnage d’au moins 2×16 = 32 kHz Son de « qualité CD » : 44,1 kHz 22
  • 23. 23
  • 24. Taille mémoire Une seconde d’enregistrement nécessite : 2 (stéreo) × 16 (résolution) × 44 100 (nombre d’échantillons) = 1 411 200 bits = 176 400 octets = 172 ko Capacité d’un CD audio : 650 Mo 172 ko /s soit 74 min de son 24
  • 25. 2-4-4-2- Restitution d’un son “ numérique ” La restitution est l’opération inverse de l’échantillonnage. Fig. 8b : Le lecteur de CD effectue la lecture optique du CD, la conversion N/A et le filtrage (lissage des marches d’escalier). 25
  • 26. 2-5- Les différents types de CAN 2-5-1- CAN à comparateurs en échelle ("Flash") Exemple de réalisation n = 3 bits plage de la tension d’entrée : 0 à Vref quantum : (Vref – 0)/2n = Vref/8 Fonction de transfert (fig. 9a) Ve S2 S1 S0 N 0 < Ve <Vref/8 0 0 0 0 Vref/8< Ve <Vref/4 0 0 1 1 Vref/4< Ve <3Vref/8 0 1 0 2 3Vref/8< Ve <Vref/2 0 1 1 3 Vref/2< Ve <5Vref/8 1 0 0 4 5Vref/8< Ve <3Vref/4 1 0 1 5 3Vref/4< Ve <7Vref/8 1 1 0 6 26 7Vref/8< Ve <Vref 1 1 1 7
  • 28. Analyse du fonctionnement a) Pont diviseur de tension : 28
  • 29. b) Comparateurs en « échelle » : 0,5 V - A =1 + 1V - B =1 Rappel sur le comparateur (fig. 9c) : + 1,5 V - + C =0 Si ε > 0 V alors S = 1 2V - D =0 (niveau de tension haut) + 2,5 V - Si ε < 0 V alors S = 0 E =0 + ( ‘ ‘ bas) 3V - F =0 + 3,5 V - G =0 + + S Ve - = 1,432 V A = 1 quand Ve > Vref/8 … G = 1 quand Ve > 7Vref/8 29
  • 30. c) Le circuit de décodage est un circuit combinatoire : S2 = 0 A =1 B =1 circuit de décodage C =0 D =0 S1= 1 E =0 F =0 S0 = 0 G =0 30
  • 31. Table de vérité (fig. 9d) : G F E D C B A S2 S1 S0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 1 0 0 0 0 0 1 1 0 1 0 0 0 0 0 1 1 1 0 1 1 0 0 0 1 1 1 1 1 0 0 0 0 1 1 1 1 1 1 0 1 0 1 1 1 1 1 1 1 1 0 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Expressions booléennes correspondantes : S2 = D  S1 = BD + F  S0 = A B + CD + E F + G Avantage : conversion très rapide (applications militaires …) 31
  • 32. 2-5-2- CAN « simple rampe » Schéma (fig. 10a) 32
  • 33. Chronogrammes (avec n = 3 bits) : fig. 10b 33
  • 34. Principe de fonctionnement La conversion A/N est indirecte : on se ramène au comptage d’une durée. a) Générateur de rampes générateur de rampes I C K ur(t) logique de commande 1 K 0 ur(t) 0 t* t*+T t*+2T T 34
  • 35. comparateur b) Comparateur + + A - uE entrée ur(t) A = 1 tant que uE > ur(t) ue(t) t* t*+T t*+2T ur(t) ue(t*) ue(t*+T) t t 1 A 0 La durée ∆t est proportionnelle à uE. 35
  • 36. c) Porte logique ET A & B horloge H 36
  • 37. d) Compteur binaire Le résultat en fin de comptage est proportionnel à uE. La durée de conversion est : TC = TE = T = 2nTH Avantage : résolution élevée (application : multimètre numérique) 37
  • 38. 2-6- Echantillonneur-bloqueur (sample-and-hold) La conversion A/N n’est pas instantanée. Il faut maintenir la tension d’entrée constante pendant toute la durée de la conversion (TC). C’est le rôle de l’E-B. Fig. 11a : tension de référence Echantillonneur a0 uE(t) bloqueur uE*(t) tension entrée a1 N analogique an-1 horloge 38
  • 39. Exemple de réalisation (fig. 11b) Principe de fonctionnement L’interrupteur K est commandé par l’horloge H. H = 1 : uE*= uE H = 0 : phase de blocage (maintien). C’est pendant cette phase que le CAN réalise la conversion. Remarques TE= TH E-B inutile si : T signal d ’entrée > TC π 2n 39