SlideShare une entreprise Scribd logo
Utilisation des nouvelles technologies en e-santé
Forum Derm@to Connecté
Marseille, le jeudi 02 février 2017
Driss AIT MANI, Centralien, membre fondateur
www.csd-esante.fr
SOMMAIRE
• La e-santé, qu’est-ce que c’est ?
• La e-santé doit s’appuyer sur des outils normés, exemples de la messagerie sécurisée en santé et du DMP
• Quelles conséquences pour le professionnel de santé ?
• Exemples d’usages qui se développent avec l’e-santé
• Et finalement, quels enjeux pour le médecin ?
2
La e-santé, qu’est-ce que c’est ?
3
Définition de l’e-santé
(définition de la Commission européenne)
L’e-santé, qu’est-ce que c’est ?
L’e-santé se définit comme « l'application des technologies de l'information et de la
communication à l'ensemble des activités en rapport avec la santé », la e-santé couvre en
fait plusieurs domaines :
• les systèmes d'information partagés de santé (dossier médical, agendas en ligne, ...)
• la télémédecine (téléconsultation, téléassistance, télésurveillance, ...)
• les services offerts aux patients comme les portails pour le grand public, l'auto-
surveillance, l'accompagnement et l'apprentissage des bonnes pratiques pour les
patients chroniques, les services à la personnes pour les personnes dépendantes, ...
• la formation pour les professionnels de la santé, …
4
Le marché de l’e-santé, dynamique mais se cherche encore !
(Chiffres 2014, Xerfi Research)
L’e-santé, qu’est-ce que c’est ?
L’e-santé est devenue un enjeu majeur,
représentant un marché estimé :
• Environ 140 millions d’€ pour la
télémédecine (dont 90 % dans le
monde hospitalier)
• Environ 200 millions d’€ pour la
télésanté dont les applications
dans le domaine médico-social
(dossier médical personnalisé,
télé-vigilance, télé-information
etc..)
• Environ 2,3 milliards d’€ pour le
reste des activités liées aux SI
Santé (SIH, dispositifs médicaux,
etc..)
5
Ce marché se développe avec l'évolution de l'usage des TIC par les patients et les professionnels de santé
L’e-santé, qu’est-ce que c’est ?
6
Développement
rapide porté par
•L’usage des TIC
•La disponibilité de l’information
•Le besoin de connaissance des
patients et son autonomisation
Des outils
disponibles sur
smartphone
•le patient n'hésite plus à utiliser
des applications de confort
(rappel de prise de
médicaments, régimes
alimentaires, ...)
•informations sur les
médicaments, suivi de
traitement, ...)
Une offre
pléthorique
mais peu
adaptée
•En 2012, sur les 150 000
applications de santé
disponibles dans les stores, 50%
sont téléchargées… moins de
500 fois ! Ce chiffre a été
confirmé par une étude parue
en mars 2016 (source DMD
Santé)
La e-Santé revêt différentes formes à tous les niveaux d’une organisation intégrant des professionnels de santé
Télémédecine
Diagnostic territorial de télémédecine
Elaboration d’un projet coordonné
correspondant aux besoins et aux
usages
Mise en œuvre technique et
déploiement de la solution
Aide au choix d’une solution
de dossier patient partagé
Elaboration d’un cahier des charges
fonctionnel
Consultation et audition des éditeurs
Etude des réponses et des solutions et
aide à la décision
Les objets connectés
Elaboration de la stratégie d’usage et
du modèle économique
Elaboration du cahier des charges
fonctionnel en lien avec l’écosystème
technico-fonctionnel
Elaboration du cahier des charges
technique et assistance à la mise en
œuvre et déploiement
Plateforme
d’accompagnement patient
Elaboration du cahier des charges
fonctionnel & technique
Accompagnement au choix techniques,
au développement
Accompagnement au déploiement et
au choix des prestataires techniques
(télécom, dispositifs médicaux…)
Exemple de mise en œuvre d’activités d’e-santé sur un territoire
Organisation pluri-professionnelle des soins de premier et second recours
Organisation territoriale de santé
Interactions Interactions Interactions
InteractionsInteractionsInteractions
7
La e-santé doit s’appuyer sur des outils normés
Exemples de la messagerie sécurisée en santé et du DMP
8
• Toute messagerie professionnelle de santé existante peut devenir « MSSanté-compatible » si elle répond au cahier des
charges publié par l’ASIP qui devient opposable et incontournable !
• La création d’un compte MSS est gratuite et requiert l’usage d’une carte CPS
• Tous les logiciels labélisés ASIP doivent intégrer l’échange de messages via la MSS
La messagerie sécurisée en santé (MS Santé)
Qu'est-ce que le système des Messageries Sécurisées de Santé ?
• Système mis en place par les pouvoirs publics en 2013
• Permettre à tous les PS d'échanger entre eux par email, en toute
sécurité, des données personnelles de santé de leurs patients dans
le respect de la réglementation en vigueur
• Contribuer à améliorer la coordination des parcours et les
coopérations entre professionnels de santé de différentes
disciplines
• Utiliser un annuaire commun et certifié de l'ensemble des
professionnels de santé
• APICrypt n’est pas actuellement compatible MSSanté mais des
plateformes régionales (Bretagne par exemple) ont créées des
ponts entre MSSanté et APICrypt
Objectif principal :
Développer un standard d’échanges Ville-Hôpital
9
Le DMP, une feuille de route clarifiée
Le DMP, ce qui a changé depuis la dernière loi de modernisation du système de santé
10
Avant 2016
• Création du GIP DMP en 2006 puis l’ASIP Santé en 2010
• 500 000 DMP créés à fin 2015
• Création possible que par les médecins et accessible à partir de la carte CPS et accès Patient par OTP
Début 2016
• Relance du DMP avec la loi du 26 janvier 2016 de modernisation du système de santé opéré par l’assurance maladie
• Création par l’assuré et accessible depuis son compte Améli
• Contient de base : l’historique de 24 mois de remboursement et les données du Dossier Pharmaceutique
Fin 2016
• Le décret relatif au dossier médical partagé (DMP) est paru au Journal officiel du 5 juillet 2016
• Le DMP est déployé à partir de décembre dans 9 départements pilotes : Bas-Rhin, Pyrénées-Atlantiques, Côtes-d'Armor, Doubs, Haute-Garonne, Indre-et-
Loire, Puy-de-Dôme, Somme et Val-de-Marne
• Publication au journal officiel le 18 novembre du décret autorisant la création du DMP par tout professionnel de santé et toute personne sous sa
responsabilité, les personnes ayant des fonctions d'accueil des patients au sein des établissements de santé, des laboratoires de biologie médicale, des
services sociaux et médico-sociaux, les agents de l'Assurance maladie
2017
• Fin 2017, un état des lieux sera fait par la CNAMTS pour voir s'il est raisonnable d'élargir le DMP, de le
déployer sur l'ensemble des départements...
Quelles conséquences pour le professionnel de santé ?
11
• Utiliser des outils
• Permettant la mise en œuvre d’un dossier médical partagé, informatisé pour chaque patient
• D’assistance à la prise de décision diagnostique et à la prescription
• Pour faciliter le suivi des patients avec des pathologies chroniques et/ou poly pathologiques
• Pour fournir des indicateurs statistiques pertinents pour rendre compte de son activité vis-à-vis de la prise en charge coordonnée
• Organiser les démarches de prévention et d’éducation pour la santé
• Pour faciliter les transmissions entre professionnels de différentes structures par le biais du volet médical de synthèse (synthèse
du dossier médical du patient), lors de l’accès aux soins secondaires ou déplacements des patients.
Comment faciliter la mise en œuvre du projet de santé collectif au travers de l’e-santé ?
Quels enjeux pour le médecin ?
• Identifier le besoin médical ou administratif dans une perspective de parcours coordonné
• Attention : L’outil n’est pas une fin en soi, il doit accompagner ou améliorer la pratique
• Privilégier les outils recueillant un consensus
• Rien n’est pire que d’utiliser seul, un outil développé dans une logique de partage
• Privilégier les outils qui respectent les recommandations de l’ASIP et des organismes payeurs
• A terme, ils seront les seuls habilités à être pris en charge financièrement par les organismes de référence
Quelle méthodologie ? 3 principes simples à respecter
12
Exemples d’usages qui se développent avec l’e-santé
13
• 28 € pour une téléconsultation et de 14 € pour une télé-expertise pour le volet "plaies chroniques"
• 26 € pour un gériatre distant, jusqu'à trois actes par année civile et par patient
• 28 € pour un spécialiste (sauf gériatrie et psychiatrie), jusqu'à trois actes par année civile et par patient
• 43,7 € pour un psychiatre, jusqu'à cinq actes par année civile et par patient.
Les actes seront pris en charge selon les conditions suivantes:
• absence de dépassement
• pratique du tiers payant
• exonération du ticket modérateur.
Il n'y aura "aucune rémunération" spécifique pour le médecin requérant (hors de son acte de consultation
classique) d’où le besoin d’implémenter des solutions technologiques abordables et compatibles avec un
petit nombre d’actes de télémédecine. Pour les établissements, la rémunération s'effectue au titre des consultations
externes.
S'agissant de la télé-expertise (en l’absence du patient, équivaut à une RCP), une rémunération forfaitaire de 40 €
par année civile et par patient est mise en place pour chaque professionnel requis, dans la limite de 100 patients par
an (sauf dérogation de l’ARS).
Cas pratique : La télémédecine
La télémédecine est reconnue par des actes médicaux financés par l’ARS :
14
Cas pratique : Les agendas et prises de RDV en ligne
Pourquoi un tel développement ?
Encore balbutiant il y a quelques années, le marché de la prise de rendez-vous en ligne est un secteur à fort potentiel.
Plus de 220.000 médecins ont été recensés par l'Insee en 2015, et près de 20 000 d'entre eux ont déjà opté pour une solution de
prise de rendez-vous en ligne
Les principaux acteurs : Doctolib, KelDoc, Mondocteur.fr (Groupe Lagardère Active) , Doc.fr, RDVmédicaux, Docavenue (Groupe
Cegedim), Clicrdv.fr
Une promesse :
L’argument commun réside dans la promesse d'accroître la patientèle. La demande des patients est potentiellement forte : "64%
des Français confrontés à la difficulté d'obtenir un rendez-vous dans un délai rapide renonceraient à consulter un spécialiste",
selon une étude de PagesJaunesDoc, publiée en janvier 2015. Or avec ce type d'offre, il est affiché qu’il est possible d'obtenir un
rendez-vous rapide (quelques jours) pour un spécialiste.
L’autre argument réside dans les services annexes qui se développent : secrétariat en ligne pour diminuer les coûts de structure,
échanges avec le patient pour récupérer les documents (compte rendu d’hospitalisation, examens etc..) et créer une relation
personnalisée et pour les plus avancés (Doc.fr par exemple), proposer des téléconsultations (à l’horizon 2018)
15
Cas pratique : Les agendas et prises de RDV en ligne
La réalité des usages : Qui en a besoin ?
Les cibles principales : Les professionnels de santé libéraux (généralistes et spécialistes)
• Exerçants seuls avec un personnel administratif à temps partiel
• Exerçants à temps partiel
• Ayant besoin de développer une patientelle et souhaite un affichage plus affirmé sur Internet
• Souhaitant diminuer les coûts administratifs de leur cabinet
• Ayant un vrai problème de rendez-vous non honorés (quantifiable)
Objectifs : Quel modèle économique ?
Les services rentables sont à venir :
• Télé-secrétariat en ligne (modèle basé sur le coût de communication téléphonique comme doc.fr à 0,96 € la minute)
• Le développement d’un dossier patient partagé entre le patient et le professionnel de santé (Abonnement PS et Patient)
• Le développement de services à destination du patient profilé (Education thérapeutique, etc..)
• Le développement de services de type réseau social entre PS et Patient
• Le développement de services de type télémédecine (téléconsultation, télé-expertise, téléassistance, télésurveillance)
16
Cas pratique : Les objets connectés en santé
Pourquoi un tel développement ?
Définition : Qu’est ce qu’un objet connecté ?
Un objet connecté permet de mesurer ses propres paramètres, ses propres constantes, que l’on nomme « quantified self » (se
mesurer soi-même): prise de poids, tension artérielle, activité physique, temps et qualité du sommeil, glycémie, performance
sportive, etc...
L’objet doté d’une puce ou d’un capteur est relié à internet et l’usager a accès aux résultats de ses propres paramètres qu’il peut
choisir de partager avec son médecin, des membres de son entourage ou d’autres personnes de son choix.
17
L’utilisation d’objets connectés permet donc de mieux se connaître, de devenir acteur de sa santé. On a observé qu’une
personne dotée d’un objet connecté qui compte ses pas marche davantage, environ 2 000 pas supplémentaire par jour
Les objets connectés produits aux Etats-Unis sont plutôt orientés sur la forme physique, le bien-être, la santé au sens large, alors
qu’en Europe, les objets sont davantage orientés sur le suivi d’une maladie précise (diabète, HTA, etc...)
Donc, la démarche américaine n’est pas forcément transposable directement en Europe.
Cas pratique : Les objets connectés en santé
La panoplie des objets connectés
18
D’après Xerfi, la valeur du marché des objets connectés en santé s’estime à 60 millions d’Euros pour l’année 2013
Cas pratique : Les objets connectés en santé
La panoplie des objets connectés : 4 catégories principales
19
Les balances
connectées
Les montres
connectées
Les traqueurs
d’activités
Les tensiomètres
connectés
 Pionnières parmi les objets
connectés, la première fait son
apparition il y a quatre ans,
lancée par Withings.
 Le prix moyen d’une balance
connectée est de 120 euros.
 La valeur du marché des balances
connectées représente 8 millions
d’euros et correspond à 13,3%
des parts de marché du segment
des objets connectés dédiés à la
Santé.
 Les produits les plus récents
dans le domaine de la santé
avec de premières apparitions
en 2014.
 Ce produit représente une des
valeurs sûres des objets
connectés avec une part de
marché de 46% et un volume
de vente de 28 millions
d’euros.
 Produit le plus médiatisé
grâce à la notoriété d’acteurs
tels que Samsung, Apple, Sony
et Garmin
 Deuxième catégorie de
produits la plus importante
en termes de part de marché
avec 33%.
 Cette position s’explique du
fait de la notoriété de son
principal concepteur, Nike.
 Ces produits représentent un
chiffre d’affaire de 20 millions
d’euros pour l’année 2013 en
France.
 Ce type de produit est le
moins répandu sur le
marché des objets
connectés en France
puisque sa part de marché
équivaut à 16%.
 Le principal fournisseur de
tensiomètres connectés se
nomme Withings, reconnu
pour son expertise dans les
produits connectés dédiés à
la Santé.
Et finalement, quels enjeux pour le médecin ?
20
Au même titre que le PS s’auto-forme dans le cadre de sa pratique, le PS devra se former, s’informer,
écouter et échanger sur ces nouveaux outils pour ne pas être dépassé par la pratique des patients, par
les changements que l’e-santé crée autour du parcours patient notamment par l’avènement des outils
nationaux que sont la messagerie sécurisée, le DP ou le DMP qui vont être structurants dans sa pratique
• Pour continuer à être le garant de la prise en charge du patient
• Identifier les solutions qui répondent à un réel besoin médical ou administratif
• Valider que ces solutions respectent les standards édictés par l’ASIP
• Echanger avec les autres professionnels de santé de la structure ou du réseau
• Identifier la perception que pourrait avoir le patient de ces nouveaux outils
• Se rapprocher de son organisme régional (ARS, URPS ...) pour prendre un avis et éventuellement des retours d’expérience
• Rechercher l’expertise dans un contexte de démarche pluri-professionnelle pour choisir les services de e-santé adéquate
Comment se positionner au travers des services qu’offre l’e-santé ?
Et finalement, quels enjeux pour le médecin ? (La suite)
21

Contenu connexe

Tendances

Rapport IGAS sur la généralisation du tiers payant
Rapport IGAS sur la généralisation du tiers payantRapport IGAS sur la généralisation du tiers payant
Rapport IGAS sur la généralisation du tiers payant
Société Tripalio
 
2014-10-02 ASIP Santé RIR "Cadre des projets e-santé et accompagnement des ac...
2014-10-02 ASIP Santé RIR "Cadre des projets e-santé et accompagnement des ac...2014-10-02 ASIP Santé RIR "Cadre des projets e-santé et accompagnement des ac...
2014-10-02 ASIP Santé RIR "Cadre des projets e-santé et accompagnement des ac...
ASIP Santé
 
Club Santé EM Lyon - Développement de la eSanté en France : Ou en sommes-nous...
Club Santé EM Lyon - Développement de la eSanté en France : Ou en sommes-nous...Club Santé EM Lyon - Développement de la eSanté en France : Ou en sommes-nous...
Club Santé EM Lyon - Développement de la eSanté en France : Ou en sommes-nous...
Jean-Charles Dron
 
2015-06-11 ASIP Santé RIR "Portail de déclaration des vigilances : principes ...
2015-06-11 ASIP Santé RIR "Portail de déclaration des vigilances : principes ...2015-06-11 ASIP Santé RIR "Portail de déclaration des vigilances : principes ...
2015-06-11 ASIP Santé RIR "Portail de déclaration des vigilances : principes ...
ASIP Santé
 
2015-09-24 ASIP Santé RIR "Sensibiliser les usagers aux enjeux de la e-santé,...
2015-09-24 ASIP Santé RIR "Sensibiliser les usagers aux enjeux de la e-santé,...2015-09-24 ASIP Santé RIR "Sensibiliser les usagers aux enjeux de la e-santé,...
2015-09-24 ASIP Santé RIR "Sensibiliser les usagers aux enjeux de la e-santé,...
ASIP Santé
 
2013-05-28 ASIP Santé HIT "Actualité juridique de la e-santé"
2013-05-28 ASIP Santé HIT  "Actualité juridique de la e-santé"2013-05-28 ASIP Santé HIT  "Actualité juridique de la e-santé"
2013-05-28 ASIP Santé HIT "Actualité juridique de la e-santé"
ASIP Santé
 
Rapport annuel d'acitivité 2013 de la HAS
Rapport annuel d'acitivité 2013 de la HASRapport annuel d'acitivité 2013 de la HAS
Rapport annuel d'acitivité 2013 de la HAS
Haute Autorité de Santé
 
2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "Apports de la loi de santé (N°2016-41 d...
2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "Apports de la loi de santé (N°2016-41 d...2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "Apports de la loi de santé (N°2016-41 d...
2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "Apports de la loi de santé (N°2016-41 d...
ASIP Santé
 
E ticss : Se coordonner pour mieux soigner et mieux
E ticss : Se coordonner pour mieux soigner et mieux E ticss : Se coordonner pour mieux soigner et mieux
E ticss : Se coordonner pour mieux soigner et mieux
DircomARSBFC
 
2012-05-24 ASIP Santé Atelier e-santé "Carte de Professionnel de Santé (CPS) ...
2012-05-24 ASIP Santé Atelier e-santé "Carte de Professionnel de Santé (CPS) ...2012-05-24 ASIP Santé Atelier e-santé "Carte de Professionnel de Santé (CPS) ...
2012-05-24 ASIP Santé Atelier e-santé "Carte de Professionnel de Santé (CPS) ...
ASIP Santé
 
Arcane plateformes sante2019_r4118
Arcane plateformes sante2019_r4118Arcane plateformes sante2019_r4118
Arcane plateformes sante2019_r4118
Insign75
 
Les TIC au service de l'évaluation et de la qualité des soins. Le projet Rése...
Les TIC au service de l'évaluation et de la qualité des soins. Le projet Rése...Les TIC au service de l'évaluation et de la qualité des soins. Le projet Rése...
Les TIC au service de l'évaluation et de la qualité des soins. Le projet Rése...
Colloque "La communication au coeur de la e-santé"
 
2014-05-22 ASIP Sante Ateliers SSA 2014 "140521_HIT_MSSante_DSFT.pptx"
2014-05-22 ASIP Sante Ateliers SSA 2014 "140521_HIT_MSSante_DSFT.pptx"2014-05-22 ASIP Sante Ateliers SSA 2014 "140521_HIT_MSSante_DSFT.pptx"
2014-05-22 ASIP Sante Ateliers SSA 2014 "140521_HIT_MSSante_DSFT.pptx"
ASIP Santé
 
L’hôpital connecté : comment l’hôpital réinvente la relation patient
L’hôpital connecté : comment l’hôpital réinvente la relation patientL’hôpital connecté : comment l’hôpital réinvente la relation patient
L’hôpital connecté : comment l’hôpital réinvente la relation patient
Chanfi MAOULIDA
 
Droit des données de santé : notion d’équipe de soins et modalités d’échange ...
Droit des données de santé : notion d’équipe de soins et modalités d’échange ...Droit des données de santé : notion d’équipe de soins et modalités d’échange ...
Droit des données de santé : notion d’équipe de soins et modalités d’échange ...
ASIP Santé
 
Act it conseil expertise sante
Act it conseil expertise santeAct it conseil expertise sante
Act it conseil expertise sante
Act IT Conseil
 
InfoSocietyDays_Aurelie_Rosemberg
InfoSocietyDays_Aurelie_RosembergInfoSocietyDays_Aurelie_Rosemberg
InfoSocietyDays_Aurelie_Rosemberg
InfoSocietyDays
 
Mieux comprendre la e-santé pour mieux agir et interagir - Louise BEAUCHESNE
Mieux comprendre la e-santé pour mieux agir et interagir - Louise BEAUCHESNEMieux comprendre la e-santé pour mieux agir et interagir - Louise BEAUCHESNE
Mieux comprendre la e-santé pour mieux agir et interagir - Louise BEAUCHESNE
Colloque "La communication au coeur de la e-santé"
 
2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "TSN : Océan Indien Innovation Santé, de...
2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "TSN : Océan Indien Innovation Santé, de...2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "TSN : Océan Indien Innovation Santé, de...
2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "TSN : Océan Indien Innovation Santé, de...
ASIP Santé
 
Presentation Pharmagest - PharmaSuccess 2013
Presentation Pharmagest - PharmaSuccess 2013Presentation Pharmagest - PharmaSuccess 2013
Presentation Pharmagest - PharmaSuccess 2013
PharmaSuccess
 

Tendances (20)

Rapport IGAS sur la généralisation du tiers payant
Rapport IGAS sur la généralisation du tiers payantRapport IGAS sur la généralisation du tiers payant
Rapport IGAS sur la généralisation du tiers payant
 
2014-10-02 ASIP Santé RIR "Cadre des projets e-santé et accompagnement des ac...
2014-10-02 ASIP Santé RIR "Cadre des projets e-santé et accompagnement des ac...2014-10-02 ASIP Santé RIR "Cadre des projets e-santé et accompagnement des ac...
2014-10-02 ASIP Santé RIR "Cadre des projets e-santé et accompagnement des ac...
 
Club Santé EM Lyon - Développement de la eSanté en France : Ou en sommes-nous...
Club Santé EM Lyon - Développement de la eSanté en France : Ou en sommes-nous...Club Santé EM Lyon - Développement de la eSanté en France : Ou en sommes-nous...
Club Santé EM Lyon - Développement de la eSanté en France : Ou en sommes-nous...
 
2015-06-11 ASIP Santé RIR "Portail de déclaration des vigilances : principes ...
2015-06-11 ASIP Santé RIR "Portail de déclaration des vigilances : principes ...2015-06-11 ASIP Santé RIR "Portail de déclaration des vigilances : principes ...
2015-06-11 ASIP Santé RIR "Portail de déclaration des vigilances : principes ...
 
2015-09-24 ASIP Santé RIR "Sensibiliser les usagers aux enjeux de la e-santé,...
2015-09-24 ASIP Santé RIR "Sensibiliser les usagers aux enjeux de la e-santé,...2015-09-24 ASIP Santé RIR "Sensibiliser les usagers aux enjeux de la e-santé,...
2015-09-24 ASIP Santé RIR "Sensibiliser les usagers aux enjeux de la e-santé,...
 
2013-05-28 ASIP Santé HIT "Actualité juridique de la e-santé"
2013-05-28 ASIP Santé HIT  "Actualité juridique de la e-santé"2013-05-28 ASIP Santé HIT  "Actualité juridique de la e-santé"
2013-05-28 ASIP Santé HIT "Actualité juridique de la e-santé"
 
Rapport annuel d'acitivité 2013 de la HAS
Rapport annuel d'acitivité 2013 de la HASRapport annuel d'acitivité 2013 de la HAS
Rapport annuel d'acitivité 2013 de la HAS
 
2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "Apports de la loi de santé (N°2016-41 d...
2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "Apports de la loi de santé (N°2016-41 d...2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "Apports de la loi de santé (N°2016-41 d...
2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "Apports de la loi de santé (N°2016-41 d...
 
E ticss : Se coordonner pour mieux soigner et mieux
E ticss : Se coordonner pour mieux soigner et mieux E ticss : Se coordonner pour mieux soigner et mieux
E ticss : Se coordonner pour mieux soigner et mieux
 
2012-05-24 ASIP Santé Atelier e-santé "Carte de Professionnel de Santé (CPS) ...
2012-05-24 ASIP Santé Atelier e-santé "Carte de Professionnel de Santé (CPS) ...2012-05-24 ASIP Santé Atelier e-santé "Carte de Professionnel de Santé (CPS) ...
2012-05-24 ASIP Santé Atelier e-santé "Carte de Professionnel de Santé (CPS) ...
 
Arcane plateformes sante2019_r4118
Arcane plateformes sante2019_r4118Arcane plateformes sante2019_r4118
Arcane plateformes sante2019_r4118
 
Les TIC au service de l'évaluation et de la qualité des soins. Le projet Rése...
Les TIC au service de l'évaluation et de la qualité des soins. Le projet Rése...Les TIC au service de l'évaluation et de la qualité des soins. Le projet Rése...
Les TIC au service de l'évaluation et de la qualité des soins. Le projet Rése...
 
2014-05-22 ASIP Sante Ateliers SSA 2014 "140521_HIT_MSSante_DSFT.pptx"
2014-05-22 ASIP Sante Ateliers SSA 2014 "140521_HIT_MSSante_DSFT.pptx"2014-05-22 ASIP Sante Ateliers SSA 2014 "140521_HIT_MSSante_DSFT.pptx"
2014-05-22 ASIP Sante Ateliers SSA 2014 "140521_HIT_MSSante_DSFT.pptx"
 
L’hôpital connecté : comment l’hôpital réinvente la relation patient
L’hôpital connecté : comment l’hôpital réinvente la relation patientL’hôpital connecté : comment l’hôpital réinvente la relation patient
L’hôpital connecté : comment l’hôpital réinvente la relation patient
 
Droit des données de santé : notion d’équipe de soins et modalités d’échange ...
Droit des données de santé : notion d’équipe de soins et modalités d’échange ...Droit des données de santé : notion d’équipe de soins et modalités d’échange ...
Droit des données de santé : notion d’équipe de soins et modalités d’échange ...
 
Act it conseil expertise sante
Act it conseil expertise santeAct it conseil expertise sante
Act it conseil expertise sante
 
InfoSocietyDays_Aurelie_Rosemberg
InfoSocietyDays_Aurelie_RosembergInfoSocietyDays_Aurelie_Rosemberg
InfoSocietyDays_Aurelie_Rosemberg
 
Mieux comprendre la e-santé pour mieux agir et interagir - Louise BEAUCHESNE
Mieux comprendre la e-santé pour mieux agir et interagir - Louise BEAUCHESNEMieux comprendre la e-santé pour mieux agir et interagir - Louise BEAUCHESNE
Mieux comprendre la e-santé pour mieux agir et interagir - Louise BEAUCHESNE
 
2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "TSN : Océan Indien Innovation Santé, de...
2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "TSN : Océan Indien Innovation Santé, de...2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "TSN : Océan Indien Innovation Santé, de...
2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "TSN : Océan Indien Innovation Santé, de...
 
Presentation Pharmagest - PharmaSuccess 2013
Presentation Pharmagest - PharmaSuccess 2013Presentation Pharmagest - PharmaSuccess 2013
Presentation Pharmagest - PharmaSuccess 2013
 

Similaire à E-Santé : quels enjeux pour le professionnel de santé ?

La révolution numérique et le parcours de santé
La révolution numérique et le parcours de santé La révolution numérique et le parcours de santé
La révolution numérique et le parcours de santé
Alain Tassy
 
2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "MSSanté : un déploiement vers la médeci...
2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "MSSanté : un déploiement vers la médeci...2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "MSSanté : un déploiement vers la médeci...
2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "MSSanté : un déploiement vers la médeci...
ASIP Santé
 
Présentation de France eHealthTech
Présentation de France eHealthTechPrésentation de France eHealthTech
Présentation de France eHealthTech
benj_2
 
Observatoire de la m-santé 2013 Ifop
Observatoire de la m-santé 2013 IfopObservatoire de la m-santé 2013 Ifop
Observatoire de la m-santé 2013 Ifop
IfopCommunication
 
Confiance et santé numérique
Confiance et santé numériqueConfiance et santé numérique
Confiance et santé numérique
Groupe Caisse des Dépôts
 
Diaporama ars Ressourcial 6 décembre 2013
Diaporama ars Ressourcial 6 décembre 2013Diaporama ars Ressourcial 6 décembre 2013
Diaporama ars Ressourcial 6 décembre 2013Ressourcial
 
Résultats de la 1ère étude sur les Médecins Connectés et leurs pratiques digi...
Résultats de la 1ère étude sur les Médecins Connectés et leurs pratiques digi...Résultats de la 1ère étude sur les Médecins Connectés et leurs pratiques digi...
Résultats de la 1ère étude sur les Médecins Connectés et leurs pratiques digi...
Connected Doctors / Antoine POIGNANT, MD
 
Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)
Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)
Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)
GOTIC CI
 
Masterclass, exploiter les données publiques de santé @HealthDataHub
Masterclass, exploiter les données publiques de santé @HealthDataHubMasterclass, exploiter les données publiques de santé @HealthDataHub
Masterclass, exploiter les données publiques de santé @HealthDataHub
FrenchTechCentral
 
2014-06-26 ASIP Santé RIR "Point d'avancement sur les projets de coordination...
2014-06-26 ASIP Santé RIR "Point d'avancement sur les projets de coordination...2014-06-26 ASIP Santé RIR "Point d'avancement sur les projets de coordination...
2014-06-26 ASIP Santé RIR "Point d'avancement sur les projets de coordination...ASIP Santé
 
Aviitam Sobas Latgé M2 MTIC
Aviitam Sobas Latgé M2 MTICAviitam Sobas Latgé M2 MTIC
Aviitam Sobas Latgé M2 MTICClément SOBAS
 
2014-05-22 ASIP Sante Ateliers SSA 2014 "Atelier 2_CH_Montpellier_MSSante.ppt"
2014-05-22 ASIP Sante Ateliers SSA 2014 "Atelier 2_CH_Montpellier_MSSante.ppt"2014-05-22 ASIP Sante Ateliers SSA 2014 "Atelier 2_CH_Montpellier_MSSante.ppt"
2014-05-22 ASIP Sante Ateliers SSA 2014 "Atelier 2_CH_Montpellier_MSSante.ppt"
ASIP Santé
 
HAS : Référentiel de bonnes pratiques sur les applications et les objets conn...
HAS : Référentiel de bonnes pratiques sur les applications et les objets conn...HAS : Référentiel de bonnes pratiques sur les applications et les objets conn...
HAS : Référentiel de bonnes pratiques sur les applications et les objets conn...
Market iT
 
Santé Connectée - Le livre blanc du CNOM
Santé Connectée - Le livre blanc du CNOMSanté Connectée - Le livre blanc du CNOM
Santé Connectée - Le livre blanc du CNOM
Market iT
 
Livre Blanc de la santé connectée
Livre Blanc de la santé connectéeLivre Blanc de la santé connectée
Livre Blanc de la santé connectée
BeMyApp
 
Livre blanc : De la e-santé à la santé connectée - CNOM, 2015
Livre blanc : De la e-santé à la santé connectée - CNOM, 2015Livre blanc : De la e-santé à la santé connectée - CNOM, 2015
Livre blanc : De la e-santé à la santé connectée - CNOM, 2015
benj_2
 
Livre Blanc sur la « santé connectée » de l’Ordre National des médecins 03.02.15
Livre Blanc sur la « santé connectée » de l’Ordre National des médecins 03.02.15Livre Blanc sur la « santé connectée » de l’Ordre National des médecins 03.02.15
Livre Blanc sur la « santé connectée » de l’Ordre National des médecins 03.02.15
yann le gigan
 
D’un système de financement à la prévention des soins - Omptimind winter
D’un système de financement à la prévention des soins  - Omptimind winter D’un système de financement à la prévention des soins  - Omptimind winter
D’un système de financement à la prévention des soins - Omptimind winter
Alain Tassy
 
2016-02-12 ASIP Santé Parcours de soins "Territoire de Soins Numérique"
2016-02-12 ASIP Santé Parcours de soins "Territoire de Soins Numérique"2016-02-12 ASIP Santé Parcours de soins "Territoire de Soins Numérique"
2016-02-12 ASIP Santé Parcours de soins "Territoire de Soins Numérique"
ASIP Santé
 

Similaire à E-Santé : quels enjeux pour le professionnel de santé ? (20)

La révolution numérique et le parcours de santé
La révolution numérique et le parcours de santé La révolution numérique et le parcours de santé
La révolution numérique et le parcours de santé
 
2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "MSSanté : un déploiement vers la médeci...
2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "MSSanté : un déploiement vers la médeci...2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "MSSanté : un déploiement vers la médeci...
2016-05-25 ASIP Santé Ateliers PHW16 "MSSanté : un déploiement vers la médeci...
 
Présentation de France eHealthTech
Présentation de France eHealthTechPrésentation de France eHealthTech
Présentation de France eHealthTech
 
Observatoire de la m-santé 2013 Ifop
Observatoire de la m-santé 2013 IfopObservatoire de la m-santé 2013 Ifop
Observatoire de la m-santé 2013 Ifop
 
Confiance et santé numérique
Confiance et santé numériqueConfiance et santé numérique
Confiance et santé numérique
 
Diaporama ars Ressourcial 6 décembre 2013
Diaporama ars Ressourcial 6 décembre 2013Diaporama ars Ressourcial 6 décembre 2013
Diaporama ars Ressourcial 6 décembre 2013
 
Résultats de la 1ère étude sur les Médecins Connectés et leurs pratiques digi...
Résultats de la 1ère étude sur les Médecins Connectés et leurs pratiques digi...Résultats de la 1ère étude sur les Médecins Connectés et leurs pratiques digi...
Résultats de la 1ère étude sur les Médecins Connectés et leurs pratiques digi...
 
Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)
Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)
Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)
 
Masterclass, exploiter les données publiques de santé @HealthDataHub
Masterclass, exploiter les données publiques de santé @HealthDataHubMasterclass, exploiter les données publiques de santé @HealthDataHub
Masterclass, exploiter les données publiques de santé @HealthDataHub
 
2014-06-26 ASIP Santé RIR "Point d'avancement sur les projets de coordination...
2014-06-26 ASIP Santé RIR "Point d'avancement sur les projets de coordination...2014-06-26 ASIP Santé RIR "Point d'avancement sur les projets de coordination...
2014-06-26 ASIP Santé RIR "Point d'avancement sur les projets de coordination...
 
Livre blanc hopital numérique
Livre blanc hopital numériqueLivre blanc hopital numérique
Livre blanc hopital numérique
 
Aviitam Sobas Latgé M2 MTIC
Aviitam Sobas Latgé M2 MTICAviitam Sobas Latgé M2 MTIC
Aviitam Sobas Latgé M2 MTIC
 
2014-05-22 ASIP Sante Ateliers SSA 2014 "Atelier 2_CH_Montpellier_MSSante.ppt"
2014-05-22 ASIP Sante Ateliers SSA 2014 "Atelier 2_CH_Montpellier_MSSante.ppt"2014-05-22 ASIP Sante Ateliers SSA 2014 "Atelier 2_CH_Montpellier_MSSante.ppt"
2014-05-22 ASIP Sante Ateliers SSA 2014 "Atelier 2_CH_Montpellier_MSSante.ppt"
 
HAS : Référentiel de bonnes pratiques sur les applications et les objets conn...
HAS : Référentiel de bonnes pratiques sur les applications et les objets conn...HAS : Référentiel de bonnes pratiques sur les applications et les objets conn...
HAS : Référentiel de bonnes pratiques sur les applications et les objets conn...
 
Santé Connectée - Le livre blanc du CNOM
Santé Connectée - Le livre blanc du CNOMSanté Connectée - Le livre blanc du CNOM
Santé Connectée - Le livre blanc du CNOM
 
Livre Blanc de la santé connectée
Livre Blanc de la santé connectéeLivre Blanc de la santé connectée
Livre Blanc de la santé connectée
 
Livre blanc : De la e-santé à la santé connectée - CNOM, 2015
Livre blanc : De la e-santé à la santé connectée - CNOM, 2015Livre blanc : De la e-santé à la santé connectée - CNOM, 2015
Livre blanc : De la e-santé à la santé connectée - CNOM, 2015
 
Livre Blanc sur la « santé connectée » de l’Ordre National des médecins 03.02.15
Livre Blanc sur la « santé connectée » de l’Ordre National des médecins 03.02.15Livre Blanc sur la « santé connectée » de l’Ordre National des médecins 03.02.15
Livre Blanc sur la « santé connectée » de l’Ordre National des médecins 03.02.15
 
D’un système de financement à la prévention des soins - Omptimind winter
D’un système de financement à la prévention des soins  - Omptimind winter D’un système de financement à la prévention des soins  - Omptimind winter
D’un système de financement à la prévention des soins - Omptimind winter
 
2016-02-12 ASIP Santé Parcours de soins "Territoire de Soins Numérique"
2016-02-12 ASIP Santé Parcours de soins "Territoire de Soins Numérique"2016-02-12 ASIP Santé Parcours de soins "Territoire de Soins Numérique"
2016-02-12 ASIP Santé Parcours de soins "Territoire de Soins Numérique"
 

E-Santé : quels enjeux pour le professionnel de santé ?

  • 1. Utilisation des nouvelles technologies en e-santé Forum Derm@to Connecté Marseille, le jeudi 02 février 2017 Driss AIT MANI, Centralien, membre fondateur www.csd-esante.fr
  • 2. SOMMAIRE • La e-santé, qu’est-ce que c’est ? • La e-santé doit s’appuyer sur des outils normés, exemples de la messagerie sécurisée en santé et du DMP • Quelles conséquences pour le professionnel de santé ? • Exemples d’usages qui se développent avec l’e-santé • Et finalement, quels enjeux pour le médecin ? 2
  • 3. La e-santé, qu’est-ce que c’est ? 3
  • 4. Définition de l’e-santé (définition de la Commission européenne) L’e-santé, qu’est-ce que c’est ? L’e-santé se définit comme « l'application des technologies de l'information et de la communication à l'ensemble des activités en rapport avec la santé », la e-santé couvre en fait plusieurs domaines : • les systèmes d'information partagés de santé (dossier médical, agendas en ligne, ...) • la télémédecine (téléconsultation, téléassistance, télésurveillance, ...) • les services offerts aux patients comme les portails pour le grand public, l'auto- surveillance, l'accompagnement et l'apprentissage des bonnes pratiques pour les patients chroniques, les services à la personnes pour les personnes dépendantes, ... • la formation pour les professionnels de la santé, … 4
  • 5. Le marché de l’e-santé, dynamique mais se cherche encore ! (Chiffres 2014, Xerfi Research) L’e-santé, qu’est-ce que c’est ? L’e-santé est devenue un enjeu majeur, représentant un marché estimé : • Environ 140 millions d’€ pour la télémédecine (dont 90 % dans le monde hospitalier) • Environ 200 millions d’€ pour la télésanté dont les applications dans le domaine médico-social (dossier médical personnalisé, télé-vigilance, télé-information etc..) • Environ 2,3 milliards d’€ pour le reste des activités liées aux SI Santé (SIH, dispositifs médicaux, etc..) 5
  • 6. Ce marché se développe avec l'évolution de l'usage des TIC par les patients et les professionnels de santé L’e-santé, qu’est-ce que c’est ? 6 Développement rapide porté par •L’usage des TIC •La disponibilité de l’information •Le besoin de connaissance des patients et son autonomisation Des outils disponibles sur smartphone •le patient n'hésite plus à utiliser des applications de confort (rappel de prise de médicaments, régimes alimentaires, ...) •informations sur les médicaments, suivi de traitement, ...) Une offre pléthorique mais peu adaptée •En 2012, sur les 150 000 applications de santé disponibles dans les stores, 50% sont téléchargées… moins de 500 fois ! Ce chiffre a été confirmé par une étude parue en mars 2016 (source DMD Santé)
  • 7. La e-Santé revêt différentes formes à tous les niveaux d’une organisation intégrant des professionnels de santé Télémédecine Diagnostic territorial de télémédecine Elaboration d’un projet coordonné correspondant aux besoins et aux usages Mise en œuvre technique et déploiement de la solution Aide au choix d’une solution de dossier patient partagé Elaboration d’un cahier des charges fonctionnel Consultation et audition des éditeurs Etude des réponses et des solutions et aide à la décision Les objets connectés Elaboration de la stratégie d’usage et du modèle économique Elaboration du cahier des charges fonctionnel en lien avec l’écosystème technico-fonctionnel Elaboration du cahier des charges technique et assistance à la mise en œuvre et déploiement Plateforme d’accompagnement patient Elaboration du cahier des charges fonctionnel & technique Accompagnement au choix techniques, au développement Accompagnement au déploiement et au choix des prestataires techniques (télécom, dispositifs médicaux…) Exemple de mise en œuvre d’activités d’e-santé sur un territoire Organisation pluri-professionnelle des soins de premier et second recours Organisation territoriale de santé Interactions Interactions Interactions InteractionsInteractionsInteractions 7
  • 8. La e-santé doit s’appuyer sur des outils normés Exemples de la messagerie sécurisée en santé et du DMP 8
  • 9. • Toute messagerie professionnelle de santé existante peut devenir « MSSanté-compatible » si elle répond au cahier des charges publié par l’ASIP qui devient opposable et incontournable ! • La création d’un compte MSS est gratuite et requiert l’usage d’une carte CPS • Tous les logiciels labélisés ASIP doivent intégrer l’échange de messages via la MSS La messagerie sécurisée en santé (MS Santé) Qu'est-ce que le système des Messageries Sécurisées de Santé ? • Système mis en place par les pouvoirs publics en 2013 • Permettre à tous les PS d'échanger entre eux par email, en toute sécurité, des données personnelles de santé de leurs patients dans le respect de la réglementation en vigueur • Contribuer à améliorer la coordination des parcours et les coopérations entre professionnels de santé de différentes disciplines • Utiliser un annuaire commun et certifié de l'ensemble des professionnels de santé • APICrypt n’est pas actuellement compatible MSSanté mais des plateformes régionales (Bretagne par exemple) ont créées des ponts entre MSSanté et APICrypt Objectif principal : Développer un standard d’échanges Ville-Hôpital 9
  • 10. Le DMP, une feuille de route clarifiée Le DMP, ce qui a changé depuis la dernière loi de modernisation du système de santé 10 Avant 2016 • Création du GIP DMP en 2006 puis l’ASIP Santé en 2010 • 500 000 DMP créés à fin 2015 • Création possible que par les médecins et accessible à partir de la carte CPS et accès Patient par OTP Début 2016 • Relance du DMP avec la loi du 26 janvier 2016 de modernisation du système de santé opéré par l’assurance maladie • Création par l’assuré et accessible depuis son compte Améli • Contient de base : l’historique de 24 mois de remboursement et les données du Dossier Pharmaceutique Fin 2016 • Le décret relatif au dossier médical partagé (DMP) est paru au Journal officiel du 5 juillet 2016 • Le DMP est déployé à partir de décembre dans 9 départements pilotes : Bas-Rhin, Pyrénées-Atlantiques, Côtes-d'Armor, Doubs, Haute-Garonne, Indre-et- Loire, Puy-de-Dôme, Somme et Val-de-Marne • Publication au journal officiel le 18 novembre du décret autorisant la création du DMP par tout professionnel de santé et toute personne sous sa responsabilité, les personnes ayant des fonctions d'accueil des patients au sein des établissements de santé, des laboratoires de biologie médicale, des services sociaux et médico-sociaux, les agents de l'Assurance maladie 2017 • Fin 2017, un état des lieux sera fait par la CNAMTS pour voir s'il est raisonnable d'élargir le DMP, de le déployer sur l'ensemble des départements...
  • 11. Quelles conséquences pour le professionnel de santé ? 11
  • 12. • Utiliser des outils • Permettant la mise en œuvre d’un dossier médical partagé, informatisé pour chaque patient • D’assistance à la prise de décision diagnostique et à la prescription • Pour faciliter le suivi des patients avec des pathologies chroniques et/ou poly pathologiques • Pour fournir des indicateurs statistiques pertinents pour rendre compte de son activité vis-à-vis de la prise en charge coordonnée • Organiser les démarches de prévention et d’éducation pour la santé • Pour faciliter les transmissions entre professionnels de différentes structures par le biais du volet médical de synthèse (synthèse du dossier médical du patient), lors de l’accès aux soins secondaires ou déplacements des patients. Comment faciliter la mise en œuvre du projet de santé collectif au travers de l’e-santé ? Quels enjeux pour le médecin ? • Identifier le besoin médical ou administratif dans une perspective de parcours coordonné • Attention : L’outil n’est pas une fin en soi, il doit accompagner ou améliorer la pratique • Privilégier les outils recueillant un consensus • Rien n’est pire que d’utiliser seul, un outil développé dans une logique de partage • Privilégier les outils qui respectent les recommandations de l’ASIP et des organismes payeurs • A terme, ils seront les seuls habilités à être pris en charge financièrement par les organismes de référence Quelle méthodologie ? 3 principes simples à respecter 12
  • 13. Exemples d’usages qui se développent avec l’e-santé 13
  • 14. • 28 € pour une téléconsultation et de 14 € pour une télé-expertise pour le volet "plaies chroniques" • 26 € pour un gériatre distant, jusqu'à trois actes par année civile et par patient • 28 € pour un spécialiste (sauf gériatrie et psychiatrie), jusqu'à trois actes par année civile et par patient • 43,7 € pour un psychiatre, jusqu'à cinq actes par année civile et par patient. Les actes seront pris en charge selon les conditions suivantes: • absence de dépassement • pratique du tiers payant • exonération du ticket modérateur. Il n'y aura "aucune rémunération" spécifique pour le médecin requérant (hors de son acte de consultation classique) d’où le besoin d’implémenter des solutions technologiques abordables et compatibles avec un petit nombre d’actes de télémédecine. Pour les établissements, la rémunération s'effectue au titre des consultations externes. S'agissant de la télé-expertise (en l’absence du patient, équivaut à une RCP), une rémunération forfaitaire de 40 € par année civile et par patient est mise en place pour chaque professionnel requis, dans la limite de 100 patients par an (sauf dérogation de l’ARS). Cas pratique : La télémédecine La télémédecine est reconnue par des actes médicaux financés par l’ARS : 14
  • 15. Cas pratique : Les agendas et prises de RDV en ligne Pourquoi un tel développement ? Encore balbutiant il y a quelques années, le marché de la prise de rendez-vous en ligne est un secteur à fort potentiel. Plus de 220.000 médecins ont été recensés par l'Insee en 2015, et près de 20 000 d'entre eux ont déjà opté pour une solution de prise de rendez-vous en ligne Les principaux acteurs : Doctolib, KelDoc, Mondocteur.fr (Groupe Lagardère Active) , Doc.fr, RDVmédicaux, Docavenue (Groupe Cegedim), Clicrdv.fr Une promesse : L’argument commun réside dans la promesse d'accroître la patientèle. La demande des patients est potentiellement forte : "64% des Français confrontés à la difficulté d'obtenir un rendez-vous dans un délai rapide renonceraient à consulter un spécialiste", selon une étude de PagesJaunesDoc, publiée en janvier 2015. Or avec ce type d'offre, il est affiché qu’il est possible d'obtenir un rendez-vous rapide (quelques jours) pour un spécialiste. L’autre argument réside dans les services annexes qui se développent : secrétariat en ligne pour diminuer les coûts de structure, échanges avec le patient pour récupérer les documents (compte rendu d’hospitalisation, examens etc..) et créer une relation personnalisée et pour les plus avancés (Doc.fr par exemple), proposer des téléconsultations (à l’horizon 2018) 15
  • 16. Cas pratique : Les agendas et prises de RDV en ligne La réalité des usages : Qui en a besoin ? Les cibles principales : Les professionnels de santé libéraux (généralistes et spécialistes) • Exerçants seuls avec un personnel administratif à temps partiel • Exerçants à temps partiel • Ayant besoin de développer une patientelle et souhaite un affichage plus affirmé sur Internet • Souhaitant diminuer les coûts administratifs de leur cabinet • Ayant un vrai problème de rendez-vous non honorés (quantifiable) Objectifs : Quel modèle économique ? Les services rentables sont à venir : • Télé-secrétariat en ligne (modèle basé sur le coût de communication téléphonique comme doc.fr à 0,96 € la minute) • Le développement d’un dossier patient partagé entre le patient et le professionnel de santé (Abonnement PS et Patient) • Le développement de services à destination du patient profilé (Education thérapeutique, etc..) • Le développement de services de type réseau social entre PS et Patient • Le développement de services de type télémédecine (téléconsultation, télé-expertise, téléassistance, télésurveillance) 16
  • 17. Cas pratique : Les objets connectés en santé Pourquoi un tel développement ? Définition : Qu’est ce qu’un objet connecté ? Un objet connecté permet de mesurer ses propres paramètres, ses propres constantes, que l’on nomme « quantified self » (se mesurer soi-même): prise de poids, tension artérielle, activité physique, temps et qualité du sommeil, glycémie, performance sportive, etc... L’objet doté d’une puce ou d’un capteur est relié à internet et l’usager a accès aux résultats de ses propres paramètres qu’il peut choisir de partager avec son médecin, des membres de son entourage ou d’autres personnes de son choix. 17 L’utilisation d’objets connectés permet donc de mieux se connaître, de devenir acteur de sa santé. On a observé qu’une personne dotée d’un objet connecté qui compte ses pas marche davantage, environ 2 000 pas supplémentaire par jour Les objets connectés produits aux Etats-Unis sont plutôt orientés sur la forme physique, le bien-être, la santé au sens large, alors qu’en Europe, les objets sont davantage orientés sur le suivi d’une maladie précise (diabète, HTA, etc...) Donc, la démarche américaine n’est pas forcément transposable directement en Europe.
  • 18. Cas pratique : Les objets connectés en santé La panoplie des objets connectés 18 D’après Xerfi, la valeur du marché des objets connectés en santé s’estime à 60 millions d’Euros pour l’année 2013
  • 19. Cas pratique : Les objets connectés en santé La panoplie des objets connectés : 4 catégories principales 19 Les balances connectées Les montres connectées Les traqueurs d’activités Les tensiomètres connectés  Pionnières parmi les objets connectés, la première fait son apparition il y a quatre ans, lancée par Withings.  Le prix moyen d’une balance connectée est de 120 euros.  La valeur du marché des balances connectées représente 8 millions d’euros et correspond à 13,3% des parts de marché du segment des objets connectés dédiés à la Santé.  Les produits les plus récents dans le domaine de la santé avec de premières apparitions en 2014.  Ce produit représente une des valeurs sûres des objets connectés avec une part de marché de 46% et un volume de vente de 28 millions d’euros.  Produit le plus médiatisé grâce à la notoriété d’acteurs tels que Samsung, Apple, Sony et Garmin  Deuxième catégorie de produits la plus importante en termes de part de marché avec 33%.  Cette position s’explique du fait de la notoriété de son principal concepteur, Nike.  Ces produits représentent un chiffre d’affaire de 20 millions d’euros pour l’année 2013 en France.  Ce type de produit est le moins répandu sur le marché des objets connectés en France puisque sa part de marché équivaut à 16%.  Le principal fournisseur de tensiomètres connectés se nomme Withings, reconnu pour son expertise dans les produits connectés dédiés à la Santé.
  • 20. Et finalement, quels enjeux pour le médecin ? 20
  • 21. Au même titre que le PS s’auto-forme dans le cadre de sa pratique, le PS devra se former, s’informer, écouter et échanger sur ces nouveaux outils pour ne pas être dépassé par la pratique des patients, par les changements que l’e-santé crée autour du parcours patient notamment par l’avènement des outils nationaux que sont la messagerie sécurisée, le DP ou le DMP qui vont être structurants dans sa pratique • Pour continuer à être le garant de la prise en charge du patient • Identifier les solutions qui répondent à un réel besoin médical ou administratif • Valider que ces solutions respectent les standards édictés par l’ASIP • Echanger avec les autres professionnels de santé de la structure ou du réseau • Identifier la perception que pourrait avoir le patient de ces nouveaux outils • Se rapprocher de son organisme régional (ARS, URPS ...) pour prendre un avis et éventuellement des retours d’expérience • Rechercher l’expertise dans un contexte de démarche pluri-professionnelle pour choisir les services de e-santé adéquate Comment se positionner au travers des services qu’offre l’e-santé ? Et finalement, quels enjeux pour le médecin ? (La suite) 21