SlideShare une entreprise Scribd logo
Institut Supérieur des Etudes
Technologiques de Nabeul
Département : Génie Electrique
Réf : EI26/18
Parcours
Electricité Industrielle
Rapport de stage de fin de parcours
Organisme d’accueil : Entreprise Electricité Khayat : ELEK
Etude de l’installation électrique du restaurant KFC
la Marsa et réalisation de son TGBT
Année universitaire 2017 / 2018
Réalisé par : Encadré par :
Sadok ZGOLLI Encadreur professionnel
Mlle. Chaima ZEMMALI
Encadreur académique
Mr. Nidhal MDINI
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude
Je dédie ce modeste travail :
A mes chers parents qui ont tant donné.
Pour leur immense soutien, leur grand amour, leurs sacrifices et leurs prières.
Qu’ils acceptent ici l’hommage de ma gratitude, qui, si grande qu’elle puisse
Être, ne sera jamais à la hauteur de leur tendresse et leur dévouement.
A mon cher frère.
Vous aviez toujours cru en moi, et c’est dans votre présence que j’ai puisé la
Volonté de continuer.
A toute ma famille.
A toutes mes chères amies et à tous mes chers amis.
A toutes mes enseignantes et à tous mes enseignants.
A tous ceux que j’aime.
A tous ceux qui m’aiment.
A tous ceux qui m’ont aidé de près ou de loin.
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude
Au terme de mon projet de fin d’études, j’exprime ma profonde gratitude à Monsieur le Chef
département de l’institut technologique des études supérieur de Nabeul tout le cadre
administratif et professoral pour leurs efforts considérables, spécialement le département
Génie électrique.
Ma gratitude s’adresse également au Professeur NIDHAL MDINI pour son encadrement
pédagogique très consistant ainsi que pour l’intérêt avec lequel elle a suivi la progression de
mon travail, pour ses conseils efficients, ses judicieuses directives et pour les moyens qu’elle
a mis à ma disposition pour la réussite de ce travail tout au long de ma période de projet.
J’adresse, aussi mes sincères considérations à Mrs CHAIMA ZEMMALI mon parrain
industriel, pour m’avoir donné l’opportunité de passer ce stage dans les meilleures conditions
de professionnalisme, matérielles et morales, et pour ses directives à chaque fois qu’il était
sollicité.
Je remercie, également les membres de jury d’avoir accepté d’évaluer mon travail.
Mes sincères remerciements vont aussi à tout le personnel de la société ELEK, pour leur
soutien et leur encouragement.
Vers la fin, il m’est très agréable d’exprimer toutes ma reconnaissance pour ceux qui m'ont
entouré de près ou de loin pendant mes années études de pour leur soutien, leur aide et,
surtout, pour leur sympathie. Qu’ils trouvent ici l’expression de ma profonde reconnaissance
et mon profond respect.
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude
Figure 1 : Température de couleur ........................................................................................10
Figure 2 : Courbe photométrique ..........................................................................................11
Figure 3 : Facteur d’utilance.................................................................................................13
Figure 4 : Dalle carrée led 40W 4500K.................................................................................15
Figure 5: Spot 20W 4500K...................................................................................................15
Figure 6: Spot TBTS 10W....................................................................................................15
Figure 7: Projecteur sur rail 13W 3500K ..............................................................................16
Figure 8: Ruban led 3000K...................................................................................................16
Figure 9: Facteur d'utilance dalle carrée led..........................................................................18
Figure 10: Courbe photométrique dalle carrée led.................................................................20
Figure 11: Implantation luminaires bureau du chef ...............................................................21
Figure 12: Courbe de d'déclenchement .................................................................................34
Figure 13: Courant de court-circuit.......................................................................................35
Figure 14: Note de calcul du circuit 20 .................................................................................44
Figure 15: Les compartiments du TGBT...............................................................................48
Figure 16: Intensité de courant admissible dans un jeu de barre ............................................52
Figure 17: Calcul de la barre en cuivre par le logiciel ERIFLEX...........................................52
Figure 18 : Calcul de la largeur du feuillard par le logiciel ERIFLEX ...................................54
Figure 19: Synoptique de la communication locale...............................................................58
Figure 20: Page 1 du schéma unifilaire de l'armoire électrique..............................................61
Figure 21: Schéma d'encombrement de l'armoire électrique..................................................62
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude
Tableau 1 : Facteurs de dépréciation.....................................................................................11
Tableau 2 : Facteurs de réflexion..........................................................................................12
Tableau 3 : Résultat du calcul d’éclairement.........................................................................24
Tableau 4 : Lettre de sélection ..............................................................................................27
Tableau 5 : Facteur de correction K1 ....................................................................................28
Tableau 6 : Facteur de correction K2 ....................................................................................29
Tableau 7 : Facteur de correction K3 ....................................................................................29
Tableau 8 : Abaque des sections des câbles...........................................................................30
Tableau 9 : Chute de tension admissible ...............................................................................31
Tableau 10 : Calcul des chutes de tension.............................................................................31
Tableau 11 : Abaque de la chute de tension ..........................................................................33
Tableau 12 : Calcul de la résistance et de la réactance...........................................................35
Tableau 13 : Résistance et réactance transformateur .............................................................36
Tableau 14 : Type de courbe de déclenchement ....................................................................37
Tableau 15 : Normes de protection des circuits.....................................................................38
Tableau 16 : Caractéristique du disjoncteur du circuit 20......................................................43
Tableau 17 : Note de calcul de l’installation .........................................................................45
Tableau 18 : Caractéristiques des compartiments du TGBT ..................................................49
Tableau 19 : Les classes de protections contre les chocs électriques......................................51
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude
Introduction ........................................................................................................................................... 1
Chapitre1 : Présentation de l’entreprise Et cadre du projet............................................................... 3
I) Présentation d’ELEK................................................................................................................. 3
Raison sociale ...................................................................................................3
Siège sociale .....................................................................................................3
Historique .........................................................................................................3
Organigramme ..................................................................................................3
Réalisation ........................................................................................................4
Produits.............................................................................................................4
Les secteurs d’activité de l’entreprise ................................................................4
Présentation des partenaires...............................................................................4
II) Le bureau d’étude : ................................................................................................................. 6
Raison sociale : .................................................................................................6
Siège sociale : ...................................................................................................6
A propos : .........................................................................................................6
Secteurs d’activités :..........................................................................................6
III) Cadre du projet :.................................................................................................................. 7
Contexte du Projet :...........................................................................................7
Travail à faire :..................................................................................................7
Conclusion........................................................................................................7
Chapitre 2 : Etude de l’éclairage du restaurant .................................................................................. 9
Introduction :........................................................................................................................................... 9
I) Notions sur l’éclairage :........................................................................................................... 9
Grandeurs photométriques :...............................................................................9
II) Choix des luminaires.............................................................................................................. 14
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude
Les luminaires :...............................................................................................14
Comment choisir ? ..........................................................................................14
List des luminaires : ........................................................................................15
III) Conception de l’éclairage du bureau du chef :.................................................................. 17
Introduction :...................................................................................................17
Etude d’éclairement :.......................................................................................17
Résultat de calcul d’éclairement du restaurant avec DIALUX :........................24
Conclusion : ....................................................................................................25
Chapitre 3 : Dimensionnement des départs ..................................................................................... 27
I) Méthodologie :...................................................................................................................... 27
Introduction :...................................................................................................27
Détermination des sections des câbles : ...........................................................27
Détermination de la chute de tension : .............................................................31
Détermination des courants de courts circuits : ................................................34
Déterminations des calibres des disjoncteurs : .................................................37
II) Etude du départ N°20 Machine lave-vaisselle :..................................................................... 39
Prérequis :.......................................................................................................39
Section du câble : ............................................................................................39
Chute de tension :............................................................................................40
Courant de court-circuit :.................................................................................41
Choix du disjoncteur : .....................................................................................43
III) Note de calcul générer par CANECO BT : .......................................................................... 44
Logiciel CANECO BT : ..................................................................................44
Note de calcule départ 20 : ..............................................................................44
Note de calcul de l’installation : ......................................................................44
Conclusion : ....................................................................................................46
Chapitre 4 : Réalisation pratique de l’armoire électrique................................................................. 48
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude
I) Présentation de l’équipement :............................................................................................. 48
Définition :......................................................................................................48
Constitution :...................................................................................................48
Caractéristiques :.............................................................................................49
Constituants du TGBT :...................................................................................51
II) Les centrales de mesures communicantes :.......................................................................... 58
But ..................................................................................................................58
Principe :.........................................................................................................58
Le compteur d’énergie :...................................................................................59
Le contrôleur :.................................................................................................59
La centrale de mesure :....................................................................................59
Fonctionnement...............................................................................................59
III) Pratique de l’armoire électrique : ..................................................................................... 61
Le schéma de l’armoire : .................................................................................61
Le plan d’encombrement :...............................................................................62
L’assemblage de l’armoire : ............................................................................62
L’encombrement : ...........................................................................................63
Le câblage :.....................................................................................................64
Test et livraison sur chantier :..........................................................................67
Le tableau de commande : ...............................................................................69
Conclusion générale........................................................................................................................... 70
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 1
L’entreprise ELEK gère des projets de conception et de fabrication des armoires électriques,
tableaux généraux basse tension (TGBT), installations électriques, automatismes.
Le projet qui m’a été confié lors de mon stage consiste à l’étude du lot électricité du restaurant
KFC -LA MARSA en collaboration avec le bureau d’étude TELEC ainsi que la conception et
la réalisation de son TGBT.
Le rapport que nous présentons est une brève présentation des tâches effectuées durant ce projet. Il
est structuré en quatre chapitres :
 Dans le premier chapitre, nous présentons l’entreprise ELEK, puis nous présentons le
cadre du projet à réaliser en étudiant la problématique du sujet.
 Le deuxième chapitre s’intéresse à l’étude de la partie éclairage du restaurant.
 Le troisième chapitre synthétise l’étude des départs et des bilans des puissances.
 Le quatrième chapitre résume les constituants est les étapes de la réalisation pratique du
TGBT.
Finalement, nous terminons notre rapport par une conclusion résumant les intérêts et les bénéfices
de réalisation de notre projet et de la formation acquise pendant mon parcours à l’ISET.
Chapitre1 : Présentation de
l’entreprise Et cadre du projet
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 3
Gérant
/FONDATEUR
SERVIVE
TECHNIQUE
ATELIER
SERVICE
COMMERCIAL
SERVICE
APRES VENTE
Chapitre1 : Présentation de l’entreprise Et
cadre du projet
I) Présentation d’ELEK
Raison sociale
Enterprise Électricité Khayat ELEK.
Siège sociale
3 Rue de la Somme – Bellevue Ouardia -1009 Tunis
Historique
La société ELEK Créée depuis 1992 en Tunisie par Mr Khayat, la société ELEK (Electricité
Khayat) est une société totalement exportatrice intervenant dans la conception, la réalisation et
l’installation des armoires électriques et de l'automatisme (Armoires D'automatisme, coffrets
Electriques, pupitres de commande et de contrôle Tableau Général Basse Tension...)
Organigramme
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 4
Réalisation
L’entreprise ELEK propose des solutions techniques complètes reposants sur une intégration
de composants standards du marché. Le client dispose ainsi d’une pérennité des constructeurs
et d’une facilité de maintenance.
La société ELEK est capable de réaliser :
 Le montage, câblage et contrôle de platines, coffrets et armoires électriques en
petite, moyenne et grande série.
 Essais électriques et contrôle qualité.
 Mise en service sur chantier.
Produits
 Tableau général basse tension jusqu’à 6300A.
 Armoires et coffrets de distribution basse tension.
 Tableaux d’automatismes
 Tableaux auxiliaires BT pour postes blindés HT et THT.
Les secteurs d’activité de l’entreprise
Parmi les secteurs d’activité de l’entreprise, nous citons :
 Les moyennes et grandes surfaces
 Concessions automobiles
 Grands magasins
 Surfaces commerciales
 Le secteur hospitalier
Présentation des partenaires
a) Le groupe CIRCUTOR :
CIRCUTOR a plus de 40 ans d'expérience et 6 centres de production en Espagne et en
République tchèque, en travaillant sur la conception et la fabrication d'unités pour améliorer
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 5
l’efficacité énergétique : L’énergie électrique et de mesure de qualité de l’alimentation et des
unités de contrôle, protection électrique industrielle, compensation d'énergie réactive et
harmonique filtrage , recharge de véhicules électriques intelligents et, au cours des dernières
années: Énergies Renouvelables et fournir des solutions avec plus de 3 000 produits dans plus
de 100 pays à travers le monde.
b) Le groupe TTI Tunisie :
Société Industrielle : Tunisie Technique Internationale « TTI » La Société Tunisie Technique
Internationale a été créé par son fondateur Mr Boujemaa Saanouni en 1983. Depuis ce temps,
notre culture d’entreprise s’est développée sur trois axes principaux : orientation client,
amélioration continue des processus et développement d’une solution globale en se reposant
sur la synergie entre une Gamme fabriquée localement sous licence Moeller /Eaton et une
Gamme importée et distribuée par la société filière ELECSA TN.
c) Le groupe ABB :
ABB est un leader technologique pionnier qui écrit l'avenir de la numérisation industrielle.
Depuis plus de quatre décennies, le groupe ABB est à la pointe de l'innovation en matière
d'équipements et de systèmes industriels connectés numériquement et activés. Le groupe ouvre
à l’amélioration, l'efficacité, la sécurité et la productivité dans les services publics, l'industrie,
les transports et les infrastructures dans le monde entier. Avec un héritage de plus de 130 ans,
ABB est présent dans plus de 100 pays et emploie environ 135 000 personnes.
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 6
d) Le groupe SCHNEIDER :
Spécialiste mondial de la gestion de l’énergie et des automatismes, Schneider Electric compte
144 000 collaborateurs dans plus de 100 pays. En combinant énergie, automatisation
industrielle et efficacité énergétique, leur architecture EcoStruxure™ conçue pour tenir cette
promesse à travers les produits connectés, le Edge control et les applications, données
analytiques et services.
II)Le bureau d’étude :
Raison sociale :
Telec Engineering.
Siège sociale :
Appartement A6 Diar El Manar, Rue Malaga, El Manar 1, 2092 Tunis – Tunisie.
A propos :
Telec Engineering est un bureau d'études techniques spécialisé dans l'ingénierie électrique du
bâtiment à usage d’habitation, professionnel, tertiaire et industriel.
Secteurs d’activités :
En tant que maître d’œuvre d’un lot technique, nous mettons un point d’honneur à vous
proposer des solutions innovantes et intelligentes sur les plans environnementaux et
économiques dans les domaines suivants :
 Audit énergétique
 Courants forts
 Courants faibles
 Economie d’énergie
 Ascenseurs, montes charges et escalateurs
 Sécurité incendie.
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 7
III) Cadre du projet :
Contexte du Projet :
KFC est un des Leader mondial de la restauration avec près de 43 500 restaurants dans plus de
135 pays.
La série à commencer à ouvrir ces portes en Tunisie en 2018 à travers son représentent en
tunisien Société TUNISIA FOOD COMPANY.
Travail à faire :
Le bureau d’étude TELEC est chargé de faire l’étude de la partie électrique (courants forts et
courants faibles) et la partie sécurité incendie.
La société ELEK est chargée de réaliser le TGBT est le tableau de commande ainsi que leur
installation sur chantier.
Les taches qui m’ont étais confiés sont :
 Faire l’étude technique du lot électricité – sous lot courant fort.
 Elaboré les schémas unifilaires de l’armoire électrique
 Concevoir le TGBT, le tableau de commande et dimensionné ses composants.
 Fabriquer l’armoire électrique est le tableau de commande.
 Installation sur chantier de l’armoire électrique est du tableau de commande.
Le projet est intitulé : Etude de l’installation électrique du restaurant KFC la Marsa et
réalisation de son TGBT.
Conclusion
Dans ce chapitre nous avons présenté l’entreprise d’accueil du stage, le projet qui nous a été
soumis, sa problématique, son cadre, ses enjeux et ses objectifs.
Dans le chapitre suivant, nous allons nous intéresser à la deuxième partie qui consiste à faire
l’étude de l’éclairage du restaurant.
Chapitre 2 : Etude de l’éclairage du
restaurant
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 9
Chapitre 2 : Etude de l’éclairage du restaurant
Introduction :
Quel que soit le type de bâtiment, l'objectif recherché lors de la conception de l'éclairage
artificiel est d’assurer le confort visuel des occupants tout en minimisant la consommation
électrique qui lui est liée. Un éclairage adéquat et approprié doit être assuré en tenant compte
des particularités, de l’impact des normes d'éclairement à appliquer, le choix du matériel et les
solutions techniques et pratiques à mettre en place.
I) Notions sur l’éclairage :
Grandeurs photométriques :
a) Flux lumineux Øv en lumen (lm) :
Quantité de lumière émise par une source lumineuse dans toutes les directions, par unité de
temps.
 Instrument de mesure : sphère intégratrice.
b) Eclairement E en lux (lx) ou lumen/m² :
C'est la quantité de flux lumineux éclairant une surface par seconde.
𝐄 =
Ø𝐯
𝐒
 dØv : Flux lumineux émis par la lampe.
 S : L’aire de la surface éclairée (m²).
 Instrument de mesure : luxmètre.
c) Température de couleur :
C’est la couleur apparente de la lumière d’une lampe. Elle est mesurée en degré kelvin (k). La
température de couleur a une équivalence physique dans le cas de la lampe à incandescence
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 10
(Température du filament). La température de couleur est extrapolée dans le cas de la lampe à
luminescence : température couleur proximale.
Plus la température de couleur est élevée, plus la lumière est "froide" plus elle se rapproche de
la lumière du jour. Au contraire, plus la température de couleur est basse, plus la lumière est
« chaude ».
d) Indice de rendu de couleur IRC ou Ra :
C’est la capacité d’une source à restituer les différentes nuances colorées de l’objet qu’elle
éclaire. L’indice de rendu de couleur (Ra) est une moyenne de 13 valeurs calées chacune sur
une couleur particulière, sa valeur varie de 1 à 100 (100 étant le rendu de la couleur naturelle).
Ra<25 Faible
25<Ra<65 Moyenne
65<Ra<90 Bonne
90<Ra Elevée
Pour un bon confort visuel, il est recommandé d'utiliser des lampes qui ont un indice de rendue
de couleur élevé. La norme en 12464-2 définit un RA>20 comme un seuil minimal de sécurité
pour le rendu de couleur.
 Instrument de mesure : spectromètre.
Figure 1 : Température de couleur
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 11
 Instrument de mesure : colorimètre
e) La courbe photométrique :
La courbe photométrique d’un luminaire définit la manière dans le flux lumineux de la lampe
qu’il contient est émis dans les différentes directions de l’espace et comme les vues 3D sont
difficile à voir sur une impression 2D, il a été défini 2 plans principaux qui correspondent à des
plans de symétrie de luminaire et la courbe du luminaire.
f) Facteur de dépréciation :
Tableau 1 : Facteurs de dépréciation
On pourra se baser sur la CIE971 qui donne des valeurs de ce facteur en fonction de tous les
paramètres ayant une incidence sur celui-ci. Les facteurs les plus couramment utilisés seront
m= 0,7 (conditions “standards” de la CIE97) ou 0,8 (préconisation du syndicat de l’éclairage
Facteurs de maintenance
Nature de l’activité Niveau
d’empoussièrement
Facteur de dépréciation
Montages électronique,
locaux hospitaliers, bureaux,
écoles, laboratoires
Faible 1.25
Boutiques, restaurants,
entrepôts, magasins, atelier
d’assemblage, industries
Moyen 1.4
Industries chimiques,
polissages, menuiserie
Elevé 1.65
Figure 2 : Courbe photométrique
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 12
pour un éclairage de bureau avec des luminaires directs) En règle générale, un facteur de
maintenance de 0,72 est utilisé pour les sources aux halogénures métalliques et de 0,8 pour
celles au sodium haute pression.
Le facteur de dépréciation déterminer par le tableau 1.
g) Facteur de réflexion :
Le facteur de réflexion est déterminé à partir d’un tableau donné est par rapport au locale.
Tableau 2 : Facteurs de réflexion
Très claire Claire Moyen Sombre Nul
Plafonds 8 7 5 3 0
Murs 7 5 3 1 0
Plan utile 3 3 1 1 0
Exemple : dans notre restaurant :
Plafond  70%
Murs  30%  731
Plan utile  10%
Le facteur de réflexion est 731.
h) Hauteur utile :
ℎ𝑢 = 𝐻 − ℎ − ℎ𝑝𝑢
Avec : H=hauteur totale / h’=distance de suspension du luminaire
hpu =hauteur du plan utile.
i) Rapport de suspension :
𝑗 =
ℎ′
ℎ𝑢 + ℎ′
Avec h’=distance de suspension du luminaire
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 13
hu=distance entre le luminaire est le plan utile
j) Indice du local :
𝑘 =
∗
( )
Avec : L=longueur du local / l=largeur du local
hu=distance entre le luminaire est le plan utile.
k) Facteur d’utilance :
Le facteur d’utilance est aussi déterminer à partir d’un tableau propre au luminaire choisi.
Il dépend de l’indice de l’indice du locale K et de l’indice de suspension j.
l) Flux totale nécessaire Ø :
Ø =
(E ∗ S ∗ d)
(U ∗ ρ )
Avec : E=niveau d’éclairement demander en lux=500.
S=surface du local.
U= Le facteur d’utilance.
ρ= le rendement du luminaire.
d= facteur de dépréciation déterminer par le tableau donner précédemment dans ‘a’
Figure 3 : Facteur d’utilance
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 14
II)Choix des luminaires
Les luminaires :
a) Définition :
Un luminaire est un appareil servant à répartir, filtrer ou transformer la lumière des lampes.
Il comprend toutes les pièces nécessaires pour les fixer, les protéger et les relier au circuit
d’alimentation.
b) Rôles :
 Distribuer le flux lumineux de la lampe de façon à obtenir la répartition désirée,
contrôler le flux lumineux pour éviter toute gêne visuelle des observateurs.
 Maximiser les performances photométriques de l’installation.
 Protéger la lampe.
c) Les types de luminaires :
 Luminaire encastré
 Luminaire étanche
 Les dalles carrées
 Les spots…
Comment choisir ?
Trouver le bon luminaire n’est pas une tâche aussi simple que l’on pense, une large palette
existe. Alors quel sont les critères à prendre en considération pour faire notre choix ?
Normalement, dans un projet comme le nôtre l’entreprise d’électricité est demandée de
proposer des échantillons de luminaires (3 ou plus) selon les exigences du bureau d’étude mais,
dans notre cas, les luminaires ont été choisis au préalable de la part du décorateur pour être
similaire à celle du restaurant « KFC LAC ».
a) Critères de choix :
Pour choisir un luminaire, il faut tenir compte de plusieurs critères principaux :
 Le rendement
 La distribution lumineuse
 La facilité d’entretien
 Les matériaux de luminaires
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 15
 Le degré de protection
 La durée de vie
 Le cout…
List des luminaires :
a) Dalle carrée led 40w 4500K
b) Spot 20w 4500K
c) Spot TBTS 10w
d) Spot led encastré au sol 10w 3500K
Figure 4 : Dalle carrée led 40W 4500K
Figure 5: Spot 20W 4500K
Figure 6: Spot TBTS 10W
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 16
e) Spot jardin étanche 15w
f) Projecteur sur rail 13w 3500K
g) Ruban led 15w/m 3000K
Figure 7: Projecteur sur rail 13W 3500K
Figure 8: Ruban led 3000K
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 17
III) Conception de l’éclairage du bureau du chef :
Introduction :
L’éclairage d’un restaurant doit s’harmoniser avec le décor intérieur et la politique
commerciale, ou plus précisément la clientèle ciblée. Il va de soi que l’ambiance est très
différente selon que l’on doit éclairer un restaurant de luxe ou un lieu de restauration rapide.
Quel que soit le type de restauration, l’éclairage devra répondre aux exigences :
 Quantitatives : éclairage suffisant pour bien y voir
 Qualitatives : lumière satisfaisante pour rendre attrayants les plats, flatter les clients et
l’environnement.
Etude d’éclairement :
Pour cet exemple, on va étudier le bureau du chef du restaurant,
 Données du locale :
 Longueur L= 2,7m
 Largeur l=1,6m
 Hauteur sous plafond HSP=2 ,8m
 La hauteur utile hu :
ℎ𝑢 = 𝐻 − ℎ − ℎ𝑝𝑢
ℎ𝑢 = 2,8 − 0 − 0,8
𝒉𝒖 = 𝟐𝒎
 L’indice du local k :
𝑘 =
𝐿 ∗ 𝑙
(𝐿 + 𝑙)ℎ𝑢
𝑘 =
2,7 ∗ 1,6
(2,7 + 1,6) ∗ 2
= 0.502
𝑲 = 𝟎, 𝟔
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 18
 Le rapport de suspension j :
𝑗 =
ℎ′
ℎ𝑢 + ℎ′
J=0 car le luminaire utilisé est fixé directement sur le toit (h’=0).
 Le facteur de réflexion :
Le facteur de réflexion du local : 751
 Le facteur d’utilance :
Le tableau d’utilance du luminaire :
𝑼 = 𝟎, 𝟒𝟓
 Facteur de maintenance :
Le facteur de maintenance est d=1.25 pour ce type de local (voir tableau 1)
Figure 9: Facteur d'utilance dalle carrée led
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 19
 Le flux total nécessaire :
Øt =
(E ∗ S ∗ d)
(U ∗ ρ )
Øt =
(400 ∗ 2,7 ∗ 1.6 ∗ 1.25)
(0.45 ∗ 1 )
Ø𝒕 = 𝟒𝟖𝟎𝟎𝒍𝒎
 Le nombre de luminaires :
N =
∅t
∅L
ØL=flux du luminaire, le luminaire choisi à un flux 3500 lumen.
N =
4800
3500
= 1,37
𝑵 = 𝟐 𝒍𝒖𝒎𝒊𝒏𝒂𝒊𝒓𝒆𝒔
 Distance maximale entre 2 luminaires :
Dans le cas d’une lampe et un luminaire standard, pour déterminer la distance maximale entre
2 luminaires, il faut connaitre la classe du luminaire, puis, on détermine depuis la fiche
technique du luminaire l’espace maximale longitudinale et transversale entre les deux
luminaires selon la hauteur utile (hu) DL=X*hu et DT=Y*hu avec X et Y supérieur à 1.
Malheureusement il n’existe pas de standard pour les luminaires LED comme donc les
indicateurs ne sont plus pertinents, alors, pour déterminer l’espacement maximale, on revient
toujours à la fiche technique mais cette fois on s’intéresse à la courbe photométrique. La
courbe de notre luminaire est donner dans la fiche technique en annexe et vous la trouver aussi
(figure 2), mais pour mieux extraire les données de cette courbe, on utilise le diagramme
simplifier ci-dessous : (figure 6)
Dans notre cas, la hauteur utile est de 2m, donc l’espacement maximale à ne pas dépasser est
de Dumax= 5,2m.
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 20
 Répartition sur le local :
La répartition sur le local doit respecter quelques règles :
 D1 entre le luminaire est le mur dans le sens longitudinal doit être fixe sur les deux
côtés, est ne dépasse pas Dumax/2 (2,6m).
 D2 entre le luminaire est le mur dans le sens transversal doit être fixe sur les deux côtés,
et ne dépasse pas Dumax/2 (2.6m).
 Du entre les 2 luminaires est égale à la distance entre le mur*2 et ne dépasse pas 5,2m
dans les deux sens
Calcul à la main :
Nb de luminaire sur la longueur 2.
Nb de luminaire sur la largeur 1.
D1 =
L − (2 ∗ LARGEUR DU LUMINAIRE)
4
D1 =
2,7 − (2 ∗ 0,6)
4
= 0,375𝑚
𝑫𝟏 = 𝟎, 𝟑𝟕
Figure 10: Courbe photométrique dalle carrée led
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 21
D2 =
L − (LARGEUR DU LUMINAIRE)
2
D2 =
1.6 − 0,6
2
= 0,5𝑚
𝑫𝟐 = 𝟎, 𝟓
 Implantation sur AUTOCAD :
 Résultat obtenue avec dialux :
Le rapport complet obtenu avec DIALux pour cette pièce est en annexe(A), vous trouvez ci-
dessous le résultat du calcul d’éclairement :
Figure 11: Implantation luminaires bureau du chef
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 22
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 23
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 24
Résultat de calcul d’éclairement du restaurant avec DIALUX :
a) Présentation du logiciel Dialux :
Avec ce logiciel gratuit, vous pouvez concevoir, calculer et visualiser la lumière
professionnelle, chambres individuelles, des sols, des bâtiments entiers et des scènes en plein
air. Dialux est utilisé comme outil de planification par les concepteurs d'éclairage dans le monde
entier. Dialux subit en permanence le développement et répond aux exigences de calcul
conception d'éclairage moderne.
b) Les résultats obtenus :
Le tableau ci-dessous est un récapitulatif des résultats de calcul d’éclairement obtenus par le
logiciel DIALux pour les différentes pièces du restaurant KFC La Marsa. Vous trouverez plus
de détails en annexe(A).
Tableau 3 : Résultat du calcul d’éclairement
N° Désignation Pièce Ec Recommander Ec min Ec max Ec moy
1 Chimical store 250 lx 233 lx 356 lx 307 lx
2 Paper dry store 250 lx 223 lx 348 lx 298 lx
3 S.A.S 250 lx 204 lx 368 lx 313 lx
4 Bureau chef 450 lx 288 lx 503 lx 417 lx
5 Sanitaire staff 300 lx 214 lx 702 lx 710 lx
6 Staff room 350 lx 239 lx 373 lx 323 lx
7 Sanitaire H 300 lx 167 lx 885 lx 475 lx
8 Sanitaire F 300 lx 83,6 lx 852 lx 353 lx
9 Sanitaire 500 lx 147 lx 1266 lx 654 lx
10 Local chaudière 500 lx 85,6 lx 5685 lx 576 lx
11 Cuisine et restaurant 500 lx 0,12 lx 6452 lx 551 lx
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 25
Conclusion :
Après avoir fait plusieurs essais à l’aide du logiciel DIALUX, avoir élaboré un calcul a la main
et comparer les résultats obtenus, on a abouti à une solution pour l’éclairage du restaurant qui
respecte les normes et les recommandations.
Dans la suite de notre travail, on va passer à l’étude et le dimensionnement des départs et des
canalisations.
Chapitre 3 : Dimensionnement des
départs
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 27
Tableau 4 : Lettre de sélection
Chapitre 3 : Dimensionnement des départs
I) Méthodologie :
Introduction :
Le travail de conception débute par la répartition sur le plan des équipements électriques, le
choix du cheminement des canalisations. Ce chapitre consiste principalement à dimensionner
les départs ainsi configurés après les avoirs numérotés sur les schémas unifilaires.
L’étude des circuits électriques de l’installation consiste à déterminer précisément les sections
des câbles les chutes de tension les calibres des disjoncteurs…, en commençant par le récepteur
jusqu’à aboutir à l’origine de l’installation.
Chaque circuit constitué par la canalisation et sa protection doit répondre à plusieurs
conditions :
 Véhiculer le courant d’emploi permanent et ses pointes transitoires normales.
 Protéger la canalisation de toutes les surintensités jusqu’au courant Icc maximale
Détermination des sections des câbles :
La section d’un câble dépend de plusieurs facteurs, donc, pour calculer la section d’un
conducteur on doit déterminer :
a) La lettre de sélection :
La lettre de sélection dépend du conducteur utilisé et de son mode de pose, elle est déterminée
par le tableau suivant :
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 28
Le type de conducteur :
b) Le facteur de correction K :
Le facteur de correction K est obtenue en multipliant 3 facteurs de corrections K1, K2 et K3.
𝐾 = 𝐾1 ∗ 𝐾2 ∗ 𝐾3
 Le facteur de correction K1
Il prend en compte la lettre de sélection et le mode de pose, déterminé d’après le tableau
suivant :
 Le Facteur de correction K2
Il dépend de l’influence mutuelle des circuits placés côte à côte, d’où, il prend en compte la
lettre de sélection, la disposition des câbles jointifs et le nombre de circuit ou de câbles
multiconducteurs.
Il est déterminé à partir du tableau suivant :
Tableau 5 : Facteur de correction K1
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 29
 Le facteur de correction K3 :
Ce facteur prend on compte la température ambiante et la nature de l’isolant, il est déterminé
par le tableau ci-dessous.
Après avoir déterminer tous les coefficients, on applique la formule pour déterminer le facteur
de correction globale K
c) Le courant admissible dans la canalisation Iz :
Iz est le courant admissible maximale que pourra véhiculer dans le conducteur sans
échauffement.
Tableau 6 : Facteur de correction K2
Tableau 7 : Facteur de correction K3
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 30
On applique le facteur de correction totale pour déterminer le courant Iz
𝐼𝑧 = 𝐼𝑏
𝐾
Avec Ib le courant nominale d’emploi.
d) La section minimale :
Pour déterminer la section du câble minimale nécessaire, on a besoin de connaitre la lettre de
sélection, le type de protection des conducteurs et le courant admissible Iz.
Après avoir déterminer ces 3 facteurs, on utilise l’abaque ci-dessous pour déterminer la section
minimale nécessaire pour le conducteur.
Tableau 8 : Abaque des sections des câbles
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 31
Donc il suffit de lier la lettre de sélection avec le type de l’isolant du câble et l’abaque montre
le courant de canalisation que peut supporter chaque section.
Noter que l’abaque est valable pour les conducteurs de longueurs inférieurs à 100m.
Détermination de la chute de tension :
Après avoir choisi la section du câble d’un départ en fonction du courant d’emploi et d’autres
facteurs, il faut vérifier que la chute de tension ne dépasse pas la limite acceptable fixée par la
norme.
a) Définition :
L’impédance d’un câble est faible mais non nulle, donc, lorsqu’il est traversé par un courant, il
existe une chute de tension entre son origine et son extrémité.
La norme NF C 15-100 impose que la chute de tension entre l’origine d’une installation BT et
tout point d’utilisation ne dépasse pas les valeurs données dans le tableau ci-dessous :
b) Calcul de la chute de tension :
 Par calcul :
Pour calculer la chute de tension, on doit appliquer une des formules ci-dessous selon la nature
de notre alimentation comme le montre le tableau suivant :
Tableau 9 : Chute de tension admissible
Tableau 10 : Calcul des chutes de tension
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 32
Avec :
 IB : Le courant d’emploi en ampères (A)
 Un : La tension nominale entre phase (V)
 Vn : La tension nominale entre phase et neutre (V)
 L : La longueur du conducteur en kilomètre (Km)
 φ : Le déphasage entre le courant et la tension
 R : La résistance linéique du conducteur en ohm/kilomètre (Ω/Km), pour le cuivre
R=22,5 Ω/mm²/Km diviser par la section el mm², on néglige R pour les sections
supérieur à 500mm²
 X : La réactance linéique du conducteur en ohm/kilomètre (Ω/Km), X=22,5 Ω/mm²/Km
diviser par la section el mm², pour le cuivre on néglige X pour les sections inférieur à
50mm², X=0,08 Ω/mm²/Km diviser par la section el mm²
 Par l’abaque :
Comme pour la section du câble, il existe un abaque qui nous permet de vérifier la chute de
tension admissible selon la section, le courant nominal du récepteur et le facteur de puissance
cos(φ).
Les valeurs dans le tableau ci-dessous représente la chute de tension dans 100m de câble en en
réseau 400V triphasé, donc pour un réseau triphasé 230V il faut multiplier les valeurs par (√3)
et pour un réseau monophasé 230V on multiplie par 2.
Ce tableau peut être utilisé pour les longueurs de câbles différents de 100m, il suffit donc
d’appliquer le coefficient L/100.
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 33
Après avoir déterminer la chute de tension dans les conducteurs pour la section choisi, il est
indispensable de vérifier si elle est conforme à la valeur fixée par la norme. Dans le cas où elle
est supérieure à la valeur recommandée, on doit choisir la section supérieure et vérifier de
nouveau.
Tableau 11 : Abaque de la chute de tension
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 34
Détermination des courants de courts circuits :
a) Définition :
Le courant de court-circuit est une surintensité produite par un défaut ayant une impédance
négligeable entre des conducteurs actifs présentant une différence de potentielle en service
normale.
Chaque installation électrique doit être protégée contre les courants de courts circuits, la valeur
du courant maximale de court-circuit nous permet de déterminer :
 Le pouvoir de coupure des appareils de protection.
 La courbe de déclenchement de l’appareil de protection.
 La tenue des canalisations…
b) Origine :
L’origine d’un court-circuit peut être :
 Mécanique : rupture de conducteurs …
 Surtensions électriques d’origine interne ou atmosphérique
Les courants de courts circuits peuvent être :
 Monophasé
 Biphasé
 Triphasé
Comme explique la figure ci-dessous :
Figure 12: Courbe de d'déclenchement
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 35
Avec : U : tension nominale entre phase
𝑍𝑐𝑐 = (∑𝑅𝑡) + (∑𝑋𝑡)² .
Le tableau suivant montre la méthode de détermination des résistances et réactances dans les
différentes parties d’une installation :
Tableau 12 : Calcul de la résistance et de la réactance
Figure 13: Courant de court-circuit
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 36
Les résistances et les réactances du transformateurs sont déterminer par l’abaque suivant selon
sa puissance apparente S :
Alors que les valeurs Résistance R et réactance X du réseau amont sont données par le
fournisseur d’énergie électrique (dans notre cas la STEG).
c) Calcul de Icc :
Pour calculer le courant de court-circuit Icc en un point quelconque d’une
installation conformément à la norme NF C 15-100 et en exploitant les données qu’on vient
d’expliquer, il faut :
 Calculer la somme des résistances en séries situées en amont de ce point Rt.
 Calculer la somme des réactances en séries situées en amont de ce point Xt.
 Appliquer la formule de Icc 𝐼𝑐𝑐 =
√ ∗ (∑ ) (∑ )²
Tableau 13 : Résistance et réactance transformateur
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 37
Déterminations des calibres des disjoncteurs :
a) Définition :
Un disjoncteur est un appareil mécanique de connexion capable d’établir, de supporter et
d’interrompre des courants dans les conditions normales de la canalisation, ainsi que de
supporter pendant une durée spécifiée des courants dans des conditions anormales spécifiées
telles que les courants de court-circuit.
b) Caractéristique de choix :
Les caractéristiques à prendre en compte lors du choix d’un disjoncteur sont :
 Le courant assigner ou le courant d’utilisation dans les conditions normales.
 Le pouvoir de coupure PDC qui doit être supérieur au courant de court-circuit maximale.
 La section de la canalisation qu’il alimente.
 La courbe de déclenchement.
Le tableau suivant cite les 5 types de courbe de déclenchement avec leurs cas d’utilisation :
Tableau 14 : Type de courbe de déclenchement
Types Déclencheur Applications
Seuil bas
Type B
- Source à faible puissance de court-circuit
(générateurs).
- Grandes longueurs de câbles.
Seuil standard
Type C
- Protection des circuits : cas général.
Seuil haut
Type D ou K
- Protection des circuits en présence de fort
courant d’appel (moteurs…).
12 In
Type MA
- Destiné à la protection des moteurs en
associations avec un discontacteur
(contacteur avec protection contre les
surcharges).
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 38
c) Les circuits standards normalisés :
Pour les cas d’usage commun, comme les circuits d’éclairage et les circuits de prises de courants
16A selon la norme NF C 15-100, ces circuits ont des calibres de protection connue ils sont
précisés dans le tableau suivant :
Tableau 15 : Normes de protection des circuits
Nature du circuit Section minimale Calibre de protection Sensibilité différentielle
Eclairage ou prise
commander
1,5 mm² 10A 300mA
Prise de courant 6
socles max.
2,5 mm² 16A 30mA
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 39
II) Etude du départ N°20 Machine lave-vaisselle :
Ci-joint on va présenter un exemple d’étude de dimensionnement d’un circuit selon la
méthodologie explicité précédemment
Prérequis :
Du départ :
 N° du départ dans le schéma unifilaire : 20.
 Récepteur : Machine Lave-vaisselle.
 Longueur du câble : 50m.
 Type d’alimentation : 400V triphasé alternatif.
 Puissance installée : 7,1 KW.
 Facteur de puissance : 0,82.
Du réseau :
 Alimentation STEG 220/400V 50Hz.
 Type d’alimentation : Compteur d’énergie.
 Réseau amont : liaison avec un transformateur 630KVA.
Section du câble :
a) Les coefficients :
 La lettre de sélection :
Dans ce cas, il s’agit d’un câble en cuivre, multiconducteurs, qui passe en premier temps dans
des vides de constructions puis, en deuxième temps sur des chemins de câble non perforée, d’où
la lettre de sélection B (tableau 3).
 Le facteur de correction K1 :
La lettre de sélection B et le mode de pose dans les vides de construction conduit à un facteur
de correction K1=0,95 (tableau 4).
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 40
 Le facteur de correction K2 :
La lettre de sélection B et le nombre de conducteurs jointifs 8, engendre un facteur de correction
K2=0,50 (tableau 5).
 Facteur de correction K3 :
Pour la température ambiante on a T=40°, car la canalisation passe par des vides de construction
dans la cuisine, est avec une protection de câble en PVC, le facteur de correction est de l’ordre
de K3=0,87 (tableau 6).
𝐾 = 𝐾1 ∗ 𝐾2 ∗ 𝐾3
𝐾 = 0,95 ∗ 0,5 ∗ 0,87
𝑲 = 𝟎, 𝟒𝟏
b) Le courant admissible :
Le courant admissible : 𝐼𝑧 = 𝐼𝑏
𝐾
Le courant d’emploi : 𝐼𝑏 = 𝑃
√3 ∗ 400 ∗ 0,82
𝑰𝒃 = 𝟏𝟐, 𝟓𝑨
𝐼𝑧 = 12,5
0,41
𝑰𝒛 = 𝟑𝟎, 𝟓𝑨
c) La section minimale
Selon l’abaque (tableau 7), isolant en PVC3, la lettre B et Iz 30,5A on choisit la section qui
correspond à Iz directement supérieur à Iz calculé soit 36A d’où, la section nécessaire est :
𝑺 = 𝟔𝒎𝒎²
Chute de tension :
Selon la norme, la chute de tension maximale pour un abonnée BT entre la source est le point
d’alimentation finale est de 5% donc, dans notre canalisation elle ne doit pas dépasser 3%.
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 41
Pour déterminer la valeur de la chute de tension on applique la formule (tableau8)
𝑈 = √3 ∗ 𝐼𝑏 ∗ 𝐿 ∗ (𝑅 ∗ cos(𝜑) + 𝑋 ∗ sin(𝜑))
 Ib : 12,5A
 L : 0,05Km
 𝑅 = 18,5 ∗ 0,05
6 = 0,15
 𝑋 = 0,09 ∗ 0,05 = 4,5 ∗ 10 Valeur négligeable car S<50mm²
 𝑐𝑜𝑠𝜑 = 0,82
 𝑠𝑖𝑛𝜑 = sin 𝑐𝑜𝑠 (0,82) = 0,57
𝑈 = √3 ∗ 12,5 ∗ 0,05 ∗ (0,19 ∗ 0,82 + 6,6 ∗ 10 ∗ 0,57)
𝑼 = 𝟎, 𝟖𝟐% = 𝟑, 𝟐𝑽
Vérification par l’abaque (tableau 10) : S=6mm² et Ib>12,5 =16A, on applique le rapport L/100
La chute de tension est 2,2 ∗ 50
100
𝑼 = 𝟏. 𝟏% = 𝟒, 𝟒𝑽
Courant de court-circuit :
𝐼𝑐𝑐 =
𝑈
√3 ∗ (∑𝑅) + (∑𝑋)²
Pour calculer Icc on doit calculer Rt et Xt d’après le schéma suivant :
 1 : réseau amont :
Le réseau amont est un transformateur 630KVA, d’après le tableau 12, on a :
Rtr=2,62mΩ.
Xtr=9,82mΩ.
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 42
 2 : disjoncteur principale D1 400A :
D’après le tableau 11, la résistance et la réactance d’un disjoncteur sont négligeable.
 3 : jeux de barre principale JDB Principale :
Le jeu de barre utilisé est 32/5mm² 𝑅𝑗𝑑𝑏 = 𝜌 ∗ 𝐿
𝑆 = 18,51 ∗ 1
32/5
𝑋𝑗𝑑𝑏 = 0,09 ∗ 𝐿 = 0,15 ∗ 1
𝑹𝒋𝒅𝒃 = 𝟐, 𝟖𝟗𝒎Ω
𝑿𝒋𝒅𝒃 = 𝟎, 𝟏𝟓𝒎Ω
 4 : disjoncteur divisionnaire 2 D2 250A :
La résistance est la réactance du disjoncteur sont négligeable.
 5 : 50 mètres de câble jusqu’au récepteur :
La réactance du câble : 𝑅𝑐 = 𝜌 ∗ 𝐿
𝑆 = 18,51 ∗ 50
6
La résistance du câble 𝑋𝑐 = 0,09 ∗ 𝐿 = 0,09 ∗ 50
𝑿𝒄 = 𝟒, 𝟓𝒎Ω
𝑹𝒄 = 𝟏𝟓𝟒𝒎Ω
 Icc :
𝐼𝑐𝑐 =
𝑈
√3 ∗ (∑𝑅) + (∑𝑋)²
Avec ∑𝑅 = 𝑅𝑡𝑟 + 𝑅𝑗𝑑𝑏 + 𝑅𝑐 = 2,62 + 2,89 + 154
∑𝑋 = 𝑋𝑡𝑟 + 𝑋𝑗𝑑𝑏 + 𝑋𝑐 = 9,82 + 0,15 + 4,5
𝐼𝑐𝑐 =
400
√3 ∗ (2,62 + 2,89 + 154) + (9,82 + 0,15 + 4,5)²
𝑰𝒄𝒄 = 𝟏, 𝟒𝟒𝑲𝑨
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 43
Choix du disjoncteur :
Ib=12,5A
Iz=30,5A
Icc=1,44KA
S=6mm²
Le calibre du disjoncteur à choisir est 32A car il est le calibre immédiatement supérieur au
courant admissible dans la canalisation.
Vu que le courant maximale que peut supporter la section choisie S=6mm² est 44A. la section
est protégée par le disjoncteur 32A.
Le pouvoir de coupure du disjoncteur PDC doit être supérieur à Icc or PDC est de 6KA qui est
le pouvoir directement supérieur à 1,44KA.
La courbe de déclenchement est la courbe C (seuil standard) car il s’agit d’un cas de circuit
général (tableau 13).
Le nombre de pôles et le nombre de déclencheurs doivent être spécifiés :
4P-3D : 4pôles et 3 déclencheurs : pas de déclencheur sur le neutre, neutre non protéger.
4P-4D : 4pôles et 4 déclencheurs : les 4 pôles du disjoncteur sont protégés.
Dans ce le neutre doit être protégé donc le disj sera 4P-4D
La sensibilité du disjoncteur d’une prise spécialisée dépend du courant de fuite autorisé de la
machine, s’il n’est pas mentionné, on utilise 30mA qui est la sensibilité conseillée pour les
prises de courant selon la norme NF C 15-100.
La protection peut être assurée par un disjoncteur différentiel car le régime du neutre de
l’installation est le régime TT.
D’où les caractéristiques suivantes du disjoncteur :
Tableau 16 : Caractéristique du disjoncteur du circuit 20
Tension d’emploi Calibre Courbe de déclenchement PDC Nb de pôles
400V 32A Courbe C (seuil standard) 6KA 4P-4D
Equipé d’un bloc vigi ayant la même caractéristique est une sensibilité 30mA.
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 44
III) Note de calcul générer par CANECO BT :
Logiciel CANECO BT :
Par souci d’efficacité, le logiciel CANECO BT est utilisé pour faire les calculs relatifs au
dimensionnement de l’installation, c’est un logiciel de conception automatisée des installations
électriques suivant la norme NF C 15-100, il permet le calcul et le dimensionnement
économique des circuits.
Note de calcule départ 20 :
Note de calcul de l’installation :
Les notes de calculs complètes de l’installation sont en annexe(B).
Figure 14: Note de calcul du circuit 20
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 45
Tableau 17 : Note de calcul de l’installation
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 46
Conclusion :
Dans ce chapitre, nous avons établi le bilan de puissance, celui-ci nous a permis d’élaborer les
notes de calculs pour optimiser la réponse au besoin des récepteurs et de les protéger d’une
manière économique est fiable.
En outre, on a également établi les schémas unifilaires de câblage de l’armoire électrique.
Le chapitre suivant s’intéresse à la conception et la réalisation de cette armoire.
Chapitre 4 : Réalisation pratique de
l’armoire électrique
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 48
Chapitre 4 : Réalisation pratique de l’armoire
électrique
I) Présentation de l’équipement :
Définition :
Une armoire électrique est un endroit où sont regroupés des équipements participants à la
distribution d’une installation électrique dans le but de centralisé les arrivées et les départs d’une
installation interne d’un bâtiment.
Constitution :
Notre TGBT se présente sous la forme d’une armoire composée :
 D’une enveloppe de la gamme Armoire Etanche STT.
De 5 compartiments munies de portes : Les compartiments 1, 3 et 5 sont équipées avec des
portes métallique, alors que 2 et 5 avec des portes vitrées
Figure 15: Les compartiments du TGBT
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 49
Caractéristiques :
a) Caractéristiques mécaniques :
L’armoire constitué de 5 compartiments de 2 types :
AE206560 et AE203060, la seule différence entre ces 2 types sont les dimensions.
- Le compartiment 1 : gaine gauche type AE203060
- Le compartiment 2 : porte gauche type AE206560
- Le compartiment 3 : gaine type AE203060
- Le compartiment 4 : porte droite type AE206560
- Le compartiment 5 : gaine droite type AE203060
 Dimensions :
Tableau 18 : Caractéristiques des compartiments du TGBT
- Hauteur TGBT : 2000mm
- Largeur TGBT : 2200mm
- Profondeur TGBT : 600mm
 Indice de protection :
Il comporte 2 chiffres, le 1er (dizaines) de 1 jusqu’à 6 pour la protection contre les solides, le
2eme (unités) de 1 jusqu’à 9 pour la protection contre l’intrusion d’eau. (Voir détails en annexe
c)
- IP 55.
 Matériaux :
- Socle : Ossature en tôle acier électro zingué d’épaisseur 20/10 perforées à pas de 25mm.
AE206560 AE203060
- Hauteur 2000 mm
- Largeur 630 mm
- Profondeur 600 mm
- Hauteur 2000 mm
- Largeur 300 mm
- Profondeur 600 mm
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 50
- Porte : Tôle acier électro zingué d’épaisseur 20/10 montée sur 4 charnières ouvrant à
180° avec serrure escamotable fermeture à 3 points, son étanchéité est assurée par un
joint polyuréthane.
- Panneaux arrière et latéraux : Tôle en acier électro zingué épaisseur 15/10
démontable a fin de facilité le câblage.
- Platines de montage : En acier galvanisé épaisseur 20/10.
- Anneaux de levage : M12 à fixer directement sur le corps de l’armoire.
- Fixation : Au sol ou bien sur un socle de hauteur 100mm ou 200mm.
- Finition : Acier inoxydable et peinture en poudre époxy en base polyester structuré
couleur RAL 7035 ou RAL 9001
 Forme d’enveloppe :
Les différentes formes d’enveloppe sont utilisées pour fractionner le TGBT en espaces séparés
pour :
- Protéger contre le passage des corps solides.
- Limiter les effets de propagations d’un arc électrique.
- Faciliter les opérations de maintenances.
Les formes disponibles selon la norme 60439-1 :
- Forme 2A : appareils séparer du jeu de barre.
- Forme 2B : forme 2A + les bornes des conducteurs extérieurs séparées du jeu de barre.
- Forme 3A : forme 2A+ appareils séparés entre eux.
- Forme 3B : forme 2B + les bornes des conducteurs extérieurs séparées du jeu de barre.
- Forme 4A : forme 3A + bornes pour conducteurs extérieurs séparées entre elles mais
dans le même compartiment que l’unité fonctionnelle.
- Forme 4B : forme 4A + bornes pour conducteurs extérieurs séparées entre elles ainsi
que les unités fonctionnelles.
La forme de notre TGBT est 2B, puisque cette forme est largement suffisante pour atteindre
l’indice de protection demandé et les exigences du site.
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 51
b) Caractéristiques électriques de l’armoire :
D’après le catalogue du fabriquant l’armoire possède les caractéristiques suivantes :
- Tension d’alimentation : 400V triphasé.
- Fréquence : 50Hz.
- Puissance absorbée : 140 KVA.
- Courant de court-circuit : 50 KA.
- Catégorie d’installation : CAT III car il s’agit d’une distribution triphasée non
connecté a des lignes extérieures.
- Régime du neutre : TT : neutre à la terre, masse à la terre.
- Classe de protectionau chocs électrique : Classe I (suivant la norme IE 61010-1)
Constituants du TGBT :
a) Le jeu de barre :
Calculer ou dimensionner un jeu de barre consiste réellement à vérifier les tenues nécessaires
qui répondent aux exigences de notre circuit : Le jeu de barre doit supporter un courant assigné
Tableau 19 : Les classes de protections contre les chocs électriques
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 52
Ib=400A, est un courant de court-circuit Icc=10KA pendant une durée de Th=3s selon les
caractéristiques de l’interrupteur général.
Les dimensions des jeux de barres sont calculées par le logiciel ERICO d’ERIFLEX.
Figure 16: Intensité de courant admissible dans un jeu de barre
Figure 17: Calcul de la barre en cuivre par le logiciel ERIFLEX
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 53
Les données à fournir sont : le courant nominal, le type de la barre, la longueur maximale, la
température ambiante et température de fonctionnement.
Conformément à la norme est à la forme d’enveloppe 2B, le jeu de barre est placé dans le
compartiment N°3, séparé des appareils et des bornes des conducteurs extérieurs.
b) Le feuillard :
Les barres souples ou feuillard sont des conducteurs en cuivre utilisées pour les appareillages à
courant important, dans une armoire électrique, le feuillard assure la liaison entre le jeu de barre
et les appareils ayant un In>160A.
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 54
Pour le calcul de la section du feuillard, on utilise le logiciel ERICO.
c) Les rails :
Le rail DIN est un rail métallique de 35mm de largeur utilisé pour fixer les disjoncteurs et les
équipements industriels dans l’armoire électrique, ils sont disponibles en 3 types :
- Les rails type Ω
- Les rails type C
- Les rails type G
Les rails utilisés dans ce TGBT sont des rails oméga (Ω).
d) Les borniers :
Les borniers électriques permettent de relier les câbles des
sorties de l’armoire électrique au reste de l’installation. Ils sont
choisis selon la tension d’emploi est la largeur de la borne
d’entrée du câble.
Figure 18 : Calcul de la largeur du feuillard par le logiciel ERIFLEX
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 55
e) L’appareillage électrique :
Il est interdit d’équiper une armoire avec des différents marques de disjoncteurs, puisque,
généralement, la même marque ne pose pas de problème de sélectivité inattendue.
Dans notre TGBT, seule l’arrivé générale est SCHNEIDER, car elle présente une solution plus
fiable est au même temps beaucoup plus économique que ABB.
 Arrivée générale :
En tête du TGBT on a un interrupteur-sectionneur Schneider
400A non débrochable :
Nom : interpact INS400.
Nombre de pôles : 4 pôles.
Type réseau : 400/690V, CA, 50/60Hz.
Icc max : 11,5KA (3s).
Durée de vie mécanique : 10000cycles.
Durée de vie électrique : 1500 cycles (à 440V 50/60Hz)
 Disjoncteur divisionnaire 2 :
Le Divisionnaire 2 est un disjoncteur ABB de calibre 250A
non débrochable :
Nom : XT4 250A.
Nombre de pôles : 3 pôles +N/2.
Type réseau : 400/690V, CA, 50/60Hz.
Icc max : 8 KA.
Durée de vie mécanique : 25000cycles.
Durée de vie électrique : 8000 cycles (à 440V 50/60Hz)
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 56
 Les disjoncteurs modulaires :
Les disjoncteurs modulaires protègent l’installation contre les surcharges
et les courants de court-circuit, les disjoncteurs utilisés appartiennent à
la gamme ABB -MCB.
 La protection différentielle :
Les appareils de protection différentielle protègent les personnes
contre les contacts indirectes, pour assurer cette protection, on a
utilisé des blocs vigi ABB de la gamme -RCD.
Pour d’autres circuits la protection différentielle est assurée par un
relais Rh, c’est un relais à tore séparé, il commande le disjoncteur
en ouverture avec l’intermédiaire d’une bobine de déclenchement
(MX), la commande peut être instantanée ou temporisée est avec une
sensibilité réglable. Les relais utilisés sont de la gamme CIRCUTOR.
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 57
 Disjoncteur moteur :
Les disjoncteurs moteurs utilisés ont les caractéristiques
suivantes :
Nom : CL00 Générale Electrique.
Circuit de commande : CA 400V.
Nombre de contacts : 4 ouverts.
Nombre de contacts auxiliaires : 4 maximum.
Indice de protection : IP20.
 Parafoudre :
Le parafoudre protège l’installation électrique contre les surtensions
d’origine atmosphérique, sa mise en place dans un TGBT est
obligatoire d’après la norme NF C 15-100.
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 58
II)Les centrales de mesures communicantes :
But
La mesure est la base de tout diagnostic, donc, en surveillant simplement la consommation on
peut faire des économies énergétiques, d’où l’idée d’installer des centrales de mesure
communicantes.
Principe :
Le principe de fonctionnement des mesures communicantes est expliqué par la synoptiques ci-
dessous.
Comme il est expliqué dans le schéma, la mesure communicante local se compose de :
- Un disjoncteur équiper d’un compteur d’énergie interne ou comme extension(esclave).
- Un contrôleur dans notre cas EDS pour collecter les informations délivrées par les
compteurs d’énergies(maitre).
- Une centrale de mesure liée aussi au contrôleur pour afficher les mesures instantanées.
- Un port RG45 pour faire la liaison entre le contrôleur EDS et l’ordinateur local
(moniteur).
- Une unité de stockage local.
Figure 19: Synoptique de la communication locale
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 59
Le compteur d’énergie :
Les disjoncteurs utilisés n’ont pas de compteur
d’énergie intégré, on utilise alors le compteur
CIRCUTOR CEM C20 qui est un compteur triphasé
pouvant mesurer un courant direct allant jusqu’à 63A,
il dispose d’un afficheur LCD 7 chiffres et 2 boutons
pour afficher toutes les données mesurées.
Il est équipé d’un module CEM-M qui donne le signal sonore et visuel en cas de problèmes.
Le contrôleur :
Le contrôleur utilisé est CIRCUTOR EDS EMBARQUE,
il est programmé à partir d’un logiciel POWER STUDIO
SCADA, et il a aussi un serveur web XML intégré qui
permet à l’utilisateur d’accéder aux mesures instantanées.
La centrale de mesure :
La centrale de mesure utilisée est la CVM C5 de CIRCUTOR,
cette centrale de mesure est une sorte de multimètre pour panneau
d’armoire électrique, elle permet l’affichage des mesures
instantanées est des enregistrements de courts durées.
Fonctionnement
Après avoir installé la partie matérielle, on passe vers la partie logicielle, par l’intermédiaire de
power studio scada, on suit la démarche suivante :
- On prépare la plateforme sur le logiciel avec le même matériel qu’on a utilisé, et la
même hiérarchie de raccordement.
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 60
- On choisit une adresse ip pour le contrôleur de sorte qu’on donne la même adresse sur
le contrôleur est le logiciel.
- On fait alors la connexion entre l’ordinateur est le contrôleur avec un câble Ethernet et
on attend jusqu’à ce qu’on reçoît un message de confirmation de la connexion avec tous
les composants.
- On introduit les noms des circuits et les coûts d’énergie électrique en plus d’une infinité
de paramètres qu’on peut gérer comme les factures et les diagrammes à afficher etc.
- Finalement on enregistre le travail sous une extension *.CLIENT qui donne un accès
limité à l’utilisateur pour contrôler, enregistrer, configurer des alertes etc, mais il n’a
pas le droit de reconfigurer ou de modifier la plateforme initiale.
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 61
III) Pratique de l’armoire électrique :
Le schéma de l’armoire :
Le schéma de l’armoire électrique élaboré dans la phase d’étude subit quelques modifications
dans la phase de câblage pour assurer la conformité avec le plan de fabrication de l’armoire, il
est de la forme suivante :
Le schéma électrique complet de l’armoire est en annexe(B).
Figure 20: Page 1 du schéma unifilaire de l'armoire électrique
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 62
Le plan d’encombrement :
Le plan d’encombrement ci-dessous est une représentation de la face platine (face plastron) de
l’armoire électrique avec tous les appareils visibles avec leur numérotation conforme au schéma
unifilaire.
L’assemblage de l’armoire :
a) Matériels utiliser :
Pour cette tâche, on a besoin de
- 2 clés num°10 fourche et pipe.
- Une tourne vis américain.
Figure 21: Schéma d'encombrement de l'armoire électrique
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 63
- Une tourne vis français.
b) Assemblement :
Comme le corps de l’armoire est moullé pour assurer l’étanchéité, dans cette étape, on a
seulement attaché les différents compartiments au moyen des boulons de 10 et les portes avec
leurs charnières.
L’encombrement :
Il s’agit de fixer tous les supports internes de l’armoire ainsi que les rails et les goulottes.
- Les supports en U servent à la fixation des rails DIN
et des goulottes latérales :
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 64
- Fixation des rails DIN :
- Fixation des goulottes :
Le câblage :
Après la phase de l’encombrement, on passe à la phase de câblage, cette phase se divise en 3
grandes parties :
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 65
a) Fixation du matériel
Dans cette étape on essaye de mettre tous les appareils en place suivant le schéma
d’encombrement sans commencer le câblage :
b) Le câblage :
Le câblage est une tâche qui ne demande pas beaucoup de connaissance mais plus tôt une
méthodologie pour ne pas avoir des erreurs est des conflits dans les câbles sur tout que le TGBT
est assez chargé du coté appareillages et du coté câble aussi.
Pour cette raison on divise le travail en 2 étapes :
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 66
 Câblages des entrées :
On commence par câbler seulement les entrées des
appareils :
Comme on remarque dans la figure, seulement les entrés des
disjoncteurs sont câblées.
 Câblage des sorties :
Après avoir terminé le câblage des entrées, on passe vers les sorties, il y a 2 types de sorties, les
sorties sur les borniers et les sorties qui vont alimenter d’autres disjoncteurs ou des répartiteurs,
on parle donc des sorties sur borniers puisque les autres font partie de l’étape précédente, est
raccorder notre disjoncteurs principales 400A est le divisionnaire 2 calibre 250A avec le jeu de
barre avec le feuillard adéquat :
c) La finition :
Après avoir terminé le câblage, fermer les goulottes est tester la continuité des câbles avec un
multimètre, on passe à la finition, dans cette phase en commence par
- Fermer les goulottes de passages des câbles.
- Fermer le dos et les côtés de l’armoire.
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 67
- Mettre les cages écrous pour fixer les plastrons sur la face avant de l’armoire.
- Finalement, on colle les étiquettes des appareils conformément au schéma unifilaire et
au schéma d’encombrement :
Test et livraison sur chantier :
a) Test
Avant d’envoyer notre TGBT vers le chantier, on doit
l’alimenter pour vérifier que tous les appareils sont
fonctionnels, ce test permet de détecter les appareils
défectueux.
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 68
b) Livraison sur chantier :
Après avoir vérifié notre TGBT, on peut le livrer sur chantier pour
prendre sa place dans le local technique :
On place notre TGBT dans la réservation prévue.
Le technicien de l’entreprise EBF est chargé alors de brancher les
câbles en attente avec les borniers de l’armoire selon le repérage
effectué.
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 69
Le tableau de commande :
Le tableau de commande du restaurant permet de commander 9 circuits d’éclairages, ces
circuits sont identifiables sur le schéma unifilaire, ils ont des sorties supplémentaires repérées
pour le TC, le câblage de ce dernier suit les mêmes étapes décrites précédemment pour l’armoire
pour atteindre le résultat souhaiter :
- L’encombrement et les réserves des boutons poussoirs de commande :
- Le câblage :
- Finition :
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 70
Dans le cadre de mes études à l’ISET de Nabeul j’ai acquis un bagage théorique et technique et
il m’a donné l’aptitude de pouvoir mener aisément les tâches qui m’ont été confiées.
J’ai été confronté à la difficulté de modélisation et de conception par la théorie alors que les
bureaux d’études utilisent en majorité leur expérience personnelle ou des outils informatiques
pour le dimensionnement des installations.
Cette expérience de l’installation électrique dans le secteur industriel a été très enrichissante
surtout que mon projet portait la partie étude ainsi que la conception du tableau générale basse
tension.
Comme j’ai eu l’occasion de manipuler plusieurs logiciels, j’ai essayé de laisser un document
contenant les démarches à suivre pour travailler sur ces logiciels, j’espère qu’il soit utile pour
tout le monde.
Ce PFE a été pour moi l’occasion d’aborder plusieurs facettes des professions offertes à un
diplômé de l’ISET : les bureaux d’études, les bureaux d’exécution, les services techniques dans
les métiers du bâtiment. J’ai pu ainsi me rendre compte du caractère polyvalent de ma
formation.
ELEK ISETN
Projet de fin d’étude Page | 71
1. NF C 15-100 Guide de l'installation électrique Schneider Electric Edition 2010
2. Cahier technique N° 158 Schneider Electric : Calcul des courant de court-circuit
3. Cahier technique Schneider Electric : Armoire TGBT-CAP
4. Guide technique Merlin Gerin Moyenne tension : guide de conception MT
5. Distribution électrique basse tension et HTA : compléments techniques Schneider
Electric édition 2012
6. Cours bureau d’étude de Monsieur Amari Mansour.
7. Site web Le Guide de l'Installation Electrique en format Wiki : http://fr.electrical-
installation.org/frwiki/Accueil
ANNEXE
Rapport de fin d’étude Sadok ZGOLLI
ANNEXE A ISETN
Projet de fin d’étude Sadok ZGOLLI
ANNEXE A
ETUDE DE L’ECLAIRAGE DU
RESTAURANT
Date:
24/05/2018
BUREAU
BUREAU CHEF
Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 50.0%, Sol 10.0%, Facteur de maintenance: 0.80
Plan utile
Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max
1 Plan utile 1 Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx]
Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m
464 (≥ 500) 81.2 566 0.18 0.14
# Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W]
2 Philips Lighting - RC165V W60L60 1xLED34S/830 PSD 3496 41.0 85.3
Somme de tous les luminaires 6992 82.0 85.3
Valeur spécifique de raccordement: 19.20 W/m² (Surface de base de la pièce 4.27 m²)
Consommation: 140 - 230 kWh/a de maximum 200 kWh/a
BUREAU 24/05/2018
Terrain 1 / Bâtiment 1 / Étage 1 / BUREAU CHEF / Récapitulatif pièce
Page 2
BUREAU CHEF
Philips Lighting RC165V W60L60 1xLED34S/830 PSD
N° X [m] Y [m] Hauteur de montage [m]
1 0.667 0.800 2.800
2 2.002 0.800 2.800
BUREAU 24/05/2018
Terrain 1 / Bâtiment 1 / Étage 1 / BUREAU CHEF / Plan d'emplacement des luminaires
Page 3
BUREAU CHEF
Nombre de
pièces
Luminaire (Emission de lumière)
2 Philips Lighting - RC165V W60L60 1xLED34S/830 PSD
Emission de lumière 1
Composants: 1xLED34S/830/-
Rendement: 99.89%
Flux lumineux de lampe: 3500 lm
Flux lumineux de(s) lampe(s): 3496 lm
Puissance: 41.0 W
Rendement lumineux: 85.3 lm/W
Données colorimétriques
1xLED34S/830/-: CCT 4500 K, CRI 84
Flux lumineux total de lampe: 7000 lm, Flux lumineux total de luminaire: 6992 lm, Puissance totale: 82.0 W, Rendement lumineux: 85.3 lm/W
BUREAU 24/05/2018
Terrain 1 / Bâtiment 1 / Étage 1 / BUREAU CHEF / Liste des luminaires
Page 4
Plan utile 1 / Eclairement perpendiculaire (adaptatif)
Plan utile 1: Eclairement perpendiculaire (adaptatif) (Surface)
Décor lumineux: Décor lumineux 1
Moyenne: 464 lx (Consigne: ≥ 500 lx), Min: 81.2 lx, Max: 566 lx, Min/moyen: 0.18, Min/Max: 0.14
Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m
Courbes isophotes [lx]
Echelle: 1 : 25
BUREAU 24/05/2018
Terrain 1 / Bâtiment 1 / Étage 1 / BUREAU CHEF / Plan utile 1 / Eclairement perpendiculaire (adaptatif)
Page 5
Fausses couleurs [lx]
Echelle: 1 : 25
Maillage de valeurs [lx]
Echelle: 1 : 25
BUREAU 24/05/2018
Terrain 1 / Bâtiment 1 / Étage 1 / BUREAU CHEF / Plan utile 1 / Eclairement perpendiculaire (adaptatif)
Page 6
Client:
TFC
TUNISIAN FOOD COMPANY
Z.I El Mghira III, rue de Tozeur,
lot n°37 El M'GHIRA - 2082
Tunis
(+216) 71 40 98 43
(+216) 71 40 98 58
contact@tfc.ind.tn
Editeur (trice):
ZGOLLI
TELEC
Appartement A6 Diar El Manar
Rue Malaga El Manar 1
2092 Tunis – Tunisie
(+216) 71 884 219
(+216) 70 201 140
info@be-telec.com
Date:
31/03/2018
KFC LA MARSA
Table des matières
KFC LA MARSA
Terrain 1
Vues......................................................................................................................................................................................................................3
Bâtiment 2
Étage 1
chimical store
Récapitulatif pièce / Décor lumineux total............................................................................................................................................... 4
paper dry store
Récapitulatif pièce / Décor lumineux total............................................................................................................................................... 5
S.A.S
Récapitulatif pièce / Décor lumineux total............................................................................................................................................... 6
bureau chef
Récapitulatif pièce / Décor lumineux total............................................................................................................................................... 7
sanitair staff
Récapitulatif pièce / Décor lumineux total............................................................................................................................................... 8
staff room
Récapitulatif pièce / Décor lumineux total............................................................................................................................................... 9
sanitair H
Récapitulatif pièce / Décor lumineux total............................................................................................................................................. 10
sanitair F
Récapitulatif pièce / Décor lumineux total..............................................................................................................................................11
sanitair
Récapitulatif pièce / Décor lumineux total............................................................................................................................................. 12
local chaudiere
Récapitulatif pièce / Décor lumineux total............................................................................................................................................. 13
CUISINE + RESTAURANT
Récapitulatif pièce / Décor lumineux total............................................................................................................................................. 14
Liste des luminaires...............................................................................................................................................................................15
KFC LA MARSA 31/03/2018
KFC LA MARSA / Table des matières
Page 2
Terrain 1
Terrain 1 (58)
KFC LA MARSA 31/03/2018
Terrain 1 / Vues
Page 3
chimical store
Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 50.0%, Sol 10.0%, Facteur de maintenance: 0.80
Plan utile
Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max
1 chimical store Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx]
Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m
307 (≥ 500) 233 356 0.76 0.65
# Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W]
1 Philips Lighting - RC165V W60L60 1xLED34S/830 PSD 3396 41.0 82.8
Somme de tous les luminaires 3396 41.0 82.8
Valeur spécifique de raccordement: 14.95 W/m² (Surface de base de la pièce 2.74 m²)
Consommation: 110 kWh/a de maximum 100 kWh/a
KFC LA MARSA 31/03/2018
Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / chimical store / Récapitulatif pièce / Décor lumineux total
Page 4
paper dry store
Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 50.0%, Sol 10.0%, Facteur de maintenance: 0.80
Plan utile
Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max
1 paper dry store Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx]
Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m
298 (≥ 500) 223 348 0.75 0.64
# Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W]
1 Philips Lighting - RC165V W60L60 1xLED34S/830 PSD 3396 41.0 82.8
Somme de tous les luminaires 3396 41.0 82.8
Valeur spécifique de raccordement: 13.78 W/m² (Surface de base de la pièce 2.98 m²)
Consommation: 110 kWh/a de maximum 150 kWh/a
KFC LA MARSA 31/03/2018
Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / paper dry store / Récapitulatif pièce / Décor lumineux total
Page 5
S.A.S
Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 50.0%, Sol 10.0%, Facteur de maintenance: 0.80
Plan utile
Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max
1 S.A.S Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx]
Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m
313 (≥ 500) 204 368 0.65 0.55
# Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W]
1 Philips Lighting - RC165V W60L60 1xLED34S/830 PSD 3396 41.0 82.8
Somme de tous les luminaires 3396 41.0 82.8
Valeur spécifique de raccordement: 13.61 W/m² (Surface de base de la pièce 3.01 m²)
Consommation: 110 kWh/a de maximum 150 kWh/a
KFC LA MARSA 31/03/2018
Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / S.A.S / Récapitulatif pièce / Décor lumineux total
Page 6
bureau chef
Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 50.0%, Sol 10.0%, Facteur de maintenance: 0.80
Plan utile
Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max
1 bureau chef Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx]
Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m
417 (≥ 500) 288 503 0.69 0.57
# Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W]
2 Philips Lighting - RC165V W60L60 1xLED34S/830 PSD 3396 41.0 82.8
Somme de tous les luminaires 6792 82.0 82.8
Valeur spécifique de raccordement: 14.54 W/m² (Surface de base de la pièce 5.64 m²)
Consommation: 230 kWh/a de maximum 200 kWh/a
KFC LA MARSA 31/03/2018
Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / bureau chef / Récapitulatif pièce / Décor lumineux total
Page 7
sanitair staff
Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 59.3%, Sol 89.2%, Facteur de maintenance: 0.80
Plan utile
Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max
1 sanitair staff Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx]
Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m
710 (≥ 500) 214 1207 0.30 0.18
# Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W]
2 Philips Lighting - RS731B 1xLED12S/827 MB 1207 10.2 118.3
Somme de tous les luminaires 2414 20.4 118.3
Valeur spécifique de raccordement: 10.46 W/m² (Surface de base de la pièce 1.95 m²)
Consommation: 56 kWh/a de maximum 100 kWh/a
KFC LA MARSA 31/03/2018
Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / sanitair staff / Récapitulatif pièce / Décor lumineux total
Page 8
staff room
Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 50.0%, Sol 10.0%, Facteur de maintenance: 0.80
Plan utile
Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max
1 staff room Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx]
Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m
323 (≥ 500) 239 373 0.74 0.64
# Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W]
1 Philips Lighting - RC165V W60L60 1xLED34S/830 PSD 3396 41.0 82.8
Somme de tous les luminaires 3396 41.0 82.8
Valeur spécifique de raccordement: 14.71 W/m² (Surface de base de la pièce 2.79 m²)
Consommation: 110 kWh/a de maximum 100 kWh/a
KFC LA MARSA 31/03/2018
Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / staff room / Récapitulatif pièce / Décor lumineux total
Page 9
sanitair H
Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 59.3%, Sol 89.2%, Facteur de maintenance: 0.80
Plan utile
Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max
1 sanitair H Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx]
Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m
475 (≥ 500) 167 885 0.35 0.19
# Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W]
1 Philips Lighting - RS731B 1xLED12S/827 MB 1207 10.2 118.3
Somme de tous les luminaires 1207 10.2 118.3
Valeur spécifique de raccordement: 6.75 W/m² (Surface de base de la pièce 1.51 m²)
Consommation: 28 kWh/a de maximum 100 kWh/a
KFC LA MARSA 31/03/2018
Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / sanitair H / Récapitulatif pièce / Décor lumineux total
Page 10
sanitair F
Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 59.3%, Sol 89.2%, Facteur de maintenance: 0.80
Plan utile
Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max
1 sanitair F Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx]
Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m
353 (≥ 500) 83.6 852 0.24 0.10
# Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W]
1 Philips Lighting - RS731B 1xLED12S/827 MB 1207 10.2 118.3
Somme de tous les luminaires 1207 10.2 118.3
Valeur spécifique de raccordement: 4.17 W/m² (Surface de base de la pièce 2.45 m²)
Consommation: 28 kWh/a de maximum 100 kWh/a
KFC LA MARSA 31/03/2018
Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / sanitair F / Récapitulatif pièce / Décor lumineux total
Page 11
sanitair
Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 59.3%, Sol 89.2%, Facteur de maintenance: 0.80
Plan utile
Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max
1 sanitair Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx]
Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m
654 (≥ 500) 147 1266 0.22 0.12
# Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W]
3 Philips Lighting - RS731B 1xLED12S/827 MB 1207 10.2 118.3
Somme de tous les luminaires 3621 30.6 118.3
Valeur spécifique de raccordement: 7.00 W/m² (Surface de base de la pièce 4.37 m²)
Consommation: 84 kWh/a de maximum 200 kWh/a
KFC LA MARSA 31/03/2018
Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / sanitair / Récapitulatif pièce / Décor lumineux total
Page 12
local chaudiere
Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 50.0%, Sol 89.2%, Facteur de maintenance: 0.80
Plan utile
Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max
1 local chaudiere Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx]
Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m
576 (≥ 500) 85.6 5685 0.15 0.02
# Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W]
1 Philips Lighting - MBS250 1xCDM-TCEV20W EB 12 1367 22.0 62.1
Somme de tous les luminaires 1367 22.0 62.1
Valeur spécifique de raccordement: 11.53 W/m² (Surface de base de la pièce 1.91 m²)
Consommation: 61 kWh/a de maximum 100 kWh/a
KFC LA MARSA 31/03/2018
Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / local chaudiere / Récapitulatif pièce / Décor lumineux total
Page 13
CUISINE + RESTAURANT
Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 74.5%, Sol 62.3%, Facteur de maintenance: 0.80
Plan utile
Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max
1 CUISINE +RESTAURANT Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx]
Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m
551 (≥ 500) 0.12 6454 0.00 0.00
# Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W]
10 Philips Lighting - MBS250 1xCDM-TCEV20W EB 12 1367 22.0 62.1
15 Philips Lighting - RC165V W60L60 1xLED34S/830 PSD 3396 41.0 82.8
50 Philips Lighting - ST730T 1xLED12S/930 MB 1257 12.6 99.8
Somme de tous les luminaires 127460 1465.0 87.0
Valeur spécifique de raccordement: 6.87 W/m² (Surface de base de la pièce 213.40 m²)
Consommation: 2700 - 4050 kWh/a de maximum 7500 kWh/a
KFC LA MARSA 31/03/2018
Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / CUISINE + RESTAURANT / Récapitulatif pièce / Décor lumineux total
Page 14
CUISINE + RESTAURANT
Nombre de
pièces
Luminaire (Emission de lumière)
10 Philips Lighting - MBS250 1xCDM-TCEV20W EB 12
Emission de lumière 1
Composants: 1xCDM-TCEV20W/930
Rendement: 66.66%
Flux lumineux de lampe: 2050 lm
Flux lumineux de(s) lampe(s): 1367 lm
Puissance: 22.0 W
Rendement lumineux: 62.1 lm/W
Données colorimétriques
1xCDM-TCEV20W/930: CCT 4500 K, CRI 100
15 Philips Lighting - RC165V W60L60 1xLED34S/830 PSD
Emission de lumière 1
Composants: 1xLED34S/830/-
Rendement: 99.89%
Flux lumineux de lampe: 3400 lm
Flux lumineux de(s) lampe(s): 3396 lm
Puissance: 41.0 W
Rendement lumineux: 82.8 lm/W
Données colorimétriques
1xLED34S/830/-: CCT 4500 K, CRI 84
50 Philips Lighting - ST730T 1xLED12S/930 MB
Emission de lumière 1
Composants: 1xLED12S/930/-
Rendement: 100.57%
Flux lumineux de lampe: 1250 lm
Flux lumineux de(s) lampe(s): 1257 lm
Puissance: 12.6 W
Rendement lumineux: 99.8 lm/W
Données colorimétriques
1xLED12S/930/-: CCT 3000 K, CRI 100
Flux lumineux total de lampe: 134000 lm, Flux lumineux total de luminaire: 127460 lm, Puissance totale: 1465.0 W, Rendement lumineux: 87.0 lm/W
KFC LA MARSA 31/03/2018
Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / CUISINE + RESTAURANT / Liste des luminaires
Page 15
ANNEXE B ISETN
Projet de fin d’étude Sadok ZGOLLI
ANNEXE B
NOTE DE CALCUL, SCHEMAS
UNIFILAIRES ET ENCOMBREMENT
TFC
TUNISIANFOODCOMPANY
Z.IElMghiraIII,RUEDETOZEUR
LOTN°37
2082
FOUCHANA
(+216)71409843
(+216)71409858
TELEC
TELECENGINEERING
ELMANAR1,DIARELMANARRUEMALAGA
APPARTEMENTA6
2092
TUNIS
(+216)71884219
(+216)70201140
07/06/2018
02/06/2018A
CLIENT
ETUDE
IndiceDateObjetDessinéVérifiéApprouvé
01
1
10
Folio
AFFAIREN°
PLANN°
Date:Indice:Poste:
Société
Responsable
Adresse
CodePostal
Ville
Tél
Fax
Société
Responsable
Adresse
CodePostal
Ville
Tél
Fax
KFC
NOTEDECALCULKFC
LAMARSA
A
Fichier:NOTEDECALCUL.AFR
©ALPICaneco5.10
01
2
1007/06/2018
NOTEDECALCULKFCLAMARSA
A
Folio
AFFAIREN°
PLANN°
Ind.MODIFICATIONS
Date:
FolioFolioLibelléLibelléIndiceIndiceDateDate
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Pagedegarde
Listedesfolios
Listedesconsommateurs/JDB
Listedesconsommateurs/DIV2
Listedesconsommateurs/ONDULEUR
Bilandepuissance/
Nomenclaturedesprotections/
Carnetdecâbles/JDB
Carnetdecâbles/DIV2
Carnetdecâbles/ONDULEUR
A
A
A
A
A
A
A
A
02/06/2018
02/06/2018
02/06/2018
02/06/2018
02/06/2018
07/06/2018
07/06/2018
02/06/2018
02/06/2018
02/06/2018
Listedesfolios
Fichier:NOTEDECALCUL.AFR
©ALPICaneco5.10
01
3
1007/06/2018
NOTEDECALCULKFCLAMARSA
A
Folio
AFFAIREN°
PLANN°
Ind.MODIFICATIONS
Date:
Listedesconsommateurs
C1510002Norme:
Listedesconsommateurs
RepèreStyleDésignationNbrécepteursConsommationCosPhiIB
DIV1TableauDIVISIONNAIRE1119021W0,834,3A
DIV2TableauDIVISIONNAIRE2152683W0,895,1A
65Tabl.ond.ALIMENTATIONONDULEUR17350W0,839,8A
67DiversPARAFOUDRE10.1W0,80,0A
63PCALIMENTATIONEXTRACTION13800W0,86,9A
64DiversALIMENTATIONPASSRELLEETHERNET11W0,80,0A
01EclairageDEPARTGENERALECLAIRAGE1210W0,921,0A
DD1TableauDEPARTGENERALECLAIRAGE111000W0,81,8A
DD2TableauDEPARTGENERALECLAIRAGE21588W0,81,1A
DD3TableauDEPARTGENERALECLAIRAGE31728W0,81,3A
DD4TableauDEPARTGENERALECLAIRAGE41375W0,80,7A
DD5TableauDEPARTGENERALECLAIRAGE511800W0,83,2A
34PCALIMENTATIONCHAMBREFROIDE12260W0,84,1A
39PCALIMENTATIONCHAMBREFROIDE12260W0,84,1A
35PCALIMENTATIONRESERVE.RF11500W0,88,1A
36PCALIMENTATIONRESERVE.RF11500W0,88,1A
37PCALIMENTATIONRESERVE.RF11500W0,88,1A
40PCALIMENTATIONRESERVE.RF11500W0,88,1A
02EclairageECLAIRAGERDC1320W0,921,5A
03EclairageECLAIRAGERDC1320W0,921,5A
04EclairageECLAIRAGERDC1360W0,921,7A
05EclairageECLAIRAGERDC1295W0,921,4A
06EclairageECLAIRAGERDC1295W0,921,4A
R2DiversDEPARTRESERVE11W0,80,0A
07EclairageALIMENTATIONRAILD'ECLAIRAGE1364W0,920,6A
08EclairageALIMENTATIONRAILD'ECLAIRAGE1364W0,920,6A
R3DiversDEPARTRESERVE10.1W0,80,0A
09EclairageALIMENTATIONECLAIRAGEEXTAIRIEUR1364W0,921,7A
10EclairageALIMENTATIONECLAIRAGEEXTAIRIEUR160W0,920,3A
11EclairageALIMENTATIONENSEIGNE11000W0,924,7A
12EclairageALIMENTATIONENSEIGNE1800W0,923,8A
13PCPRISECOURANTEQUIP.CUISINE11000W0,85,4A
14PCPRISECOURANTSALLERESTAURANT11000W0,85,4A
15PCPRISECOURANTFRYYER11400W0,87,6A
16PCPRISECOURANTEQUIP.CUISINE11800W0,89,7A
17PCPRISECOURANTEQUIP.CUISINE11000W0,85,4A
18PCPRISECOURANTEQUIP.CUISINE11403W0,87,6A
19DiversPRISECOURANTDEMOUSQUITEUR11000W0,85,4A
Fichier:NOTEDECALCUL.AFR
©ALPICaneco5.10
01
4
1007/06/2018
NOTEDECALCULKFCLAMARSA
A
Folio
AFFAIREN°
PLANN°
Ind.MODIFICATIONS
Date:
Listedesconsommateurs
C1510002Norme:
Listedesconsommateurs
RepèreStyleDésignationNbrécepteursConsommationCosPhiIB
20PCPRISEMACHINELAVEVAISELLE17100W0,812,8A
21PCPRISEICECREAMMACHINE12400W0,813,0A
22PCALIMENTATIONCHAUFFERIE13000W0,85,4A
23PCPRISEHOLDINGCABINET11590W0,88,6A
24PCPRISEHOLDINGCABINET11590W0,88,6A
28PCPRISEHOLDINGCABINET12000W0,810,8A
25PCPRISEETUVECHAUFFANTE11500W0,88,1A
26PCPRISECHUTEBURGER13200W0,817,3A
27PCPRISESTANDFRITE12300W0,812,4A
29PCPRISETOASTERBUNHORIZ12300W0,812,4A
30PCPRISEDEDICATEDHOLDING16400W0,834,6A
31PCPRISERESERVE10.1W0,80,0A
32PCPRISETOASTERBYNVERTI11700W0,89,2A
38PCPRISERATIONALSELF19000W0,816,2A
DIV3TableauDIVISIONNAIRE3128070A0,828070,0A
DD6TableauDEPARTGENERALCLIMATISATION12630W0,84,7A
57PCALIMENTATIONSPLIT11000W0,85,4A
58PCALIMENTATIONUNITECLIMATISATIONEXT15340W0,89,6A
59PCALIMENTATIONUNITECLIMATISATIONEXT17800W0,814,1A
60PCALIMENTATIONUNITECLIMATISATIONEXT17800W0,814,1A
61MoteurALIMENTATIONEXTRACTEUR11000W0,861,7A
62MoteurALIMENTATIONCAISSOND'EXTRACTION12200W0,863,7A
41MoteurALIMENTATIONRIDEAUD'AIR1300W0,860,5A
54PCALIMENTATIONCLIMATISEUR11150W0,86,2A
55PCALIMENTATIONCLIMATISEUR11150W0,86,2A
56PCALIMENTATIONCLIMATISEUR1330W0,81,8A
R5PCRESERVE10.1W0,80,0A
42PCPRISECAISSEONDULEE1800W0,84,3A
43PCPRISECAISSEONDULEE1800W0,84,3A
44PCPRISECAISSEONDULEE11400W0,87,6A
45PCPRISEECRANONDULEE1800W0,84,3A
46PCPRISEECRANONDULEE11200W0,86,5A
R6PCRESERVE10.1W0,80,0A
47PCALIMENTATIONCDI1200W0,81,1A
48PCALIMENTATIONC.ANTI-INTRUSION1200W0,81,1A
49PCALIMENTATIONPATCHPANEL11000W0,85,4A
50PCALIMENTATIONCENTRALESONO1300W0,81,6A
51PCALIMENTATIONCARTECONTROLED'ACCES11000W0,85,4A
Fichier:NOTEDECALCUL.AFR
©ALPICaneco5.10
01
5
1007/06/2018
NOTEDECALCULKFCLAMARSA
A
Folio
AFFAIREN°
PLANN°
Ind.MODIFICATIONS
Date:
Listedesconsommateurs
C1510002Norme:
Listedesconsommateurs
RepèreStyleDésignationNbrécepteursConsommationCosPhiIB
52PCALIMENTATIONCARTECONTROLED'ACCES11000W0,85,4A
53PCALIMENTATIONCARTECONTROLED'ACCES11000W0,85,4A
66PCALIMENTATIONTABLEAUDECOMMANDE1200W0,81,1A
Fichier:NOTEDECALCUL.AFR
©ALPICaneco5.10
01
6
1007/06/2018
NOTEDECALCULKFCLAMARSA
A
Folio
AFFAIREN°
PLANN°
Ind.MODIFICATIONS
Date:
Bilandepuissance
C1510002Norme:
Bilandepuissance
RepèreDésignationSommeIBCoef.Foison.Cos.Phi.IAutoriseIDisponible
COMPTEURSTEG
JDBJEUDEBARREPRINCIPALE195,6A1,00,81400A204A
DIV133,1A1,00,8334A1A
DIV2144,6A1,00,8095A-50A
ONDULEURONDULEUR53,6A1,00,8040A-14A
DD11,6A1,00,922A0A
DD20,9A1,00,921A0A
DD31,1A1,00,921A0A
DD40,7A1,00,921A0A
DD52,8A1,00,923A0A
DIV349,6A1,00,8128070A28020A
Fichier:NOTEDECALCUL.AFR
©ALPICaneco5.10
01
7
1007/06/2018
NOTEDECALCULKFCLAMARSA
A
Folio
AFFAIREN°
PLANN°
Ind.MODIFICATIONS
Date:
Nomenclaturedesprotections
C1510002Norme:
Nomenclaturedesprotections
DistributionAppareilFichierCalibreDéclencheurCourbeQte
JDBDisjoncteurmg02.dmi40,0A2P2DCourbeB1
JDBDisjoncteurmg02.dmi25,0A4P4D1
JDBDisjoncteurmg02.dug80,0A4P3D1
JDBDisjoncteurmg02.dug250,0A4P3D+N/21
DIV1Disjoncteurmg02.dmi10,0A2P2D1
DIV1Disjoncteurmg02.dmi16,0A2P1D4
DIV1Disjoncteurmg02.dmi16,0A4P4D1
DIV1Disjoncteurmg02.dmi16,0A4P3D2
DIV1Disjoncteurmg02.dmi10,0A2P2D1
DIV1Disjoncteurmg02.dmi25,0A4P4D5
DD1Disjoncteurmg02.dmi10,0A2P2D3
DD2Disjoncteurmg02.dmi10,0A2P2D3
DD3Disjoncteurmg02.dmi16,0A4P4D3
DD4Disjoncteurmg02.dmi16,0A2P1D2
DD5Disjoncteurmg02.dmi16,0A2P1D2
DIV2Disjoncteurmg02.dmi16,0A4P4D1
DIV2Disjoncteurmg02.dmi32,0A4P4D1
DIV2Disjoncteurmg02.dmi16,0A2P1D1
DIV2Disjoncteurmg02.dmi16,0A2P1D6
DIV2Disjoncteurmg02.dmi16,0A2P2D9
DIV2Disjoncteurmg02.dmi32,0A4P4D1
DIV2Disjoncteurmg02.dmi20,0A2P2D2
DIV2Disjoncteurmg02.dug80,0A4P4D1
DIV3Disjoncteurmg02.dmi25,0A4P4D3
DIV3Disjoncteurmg02.dmi25,0A4P4D1
DIV3Disjoncteurmg02.dmi10,0A2P2D1
DIV3Disjoncteurtele01.dmt16,0A3P3D2
DIV3Disjoncteurtele01.dmt16,0A4P4D1
DD6Disjoncteurmg02.dmi16,0A2P1D4
ONDULEURDisjoncteurmg02.dmi10,0A2P2DCourbeC7
ONDULEURDisjoncteurmg02.dmi16,0A2P2DCourbeC7
ONDULEURDisjoncteurmg02.dmi40,0ACourbeC1
Fichier:NOTEDECALCUL.AFR
©ALPICaneco5.10
01
8
1007/06/2018
NOTEDECALCULKFCLAMARSA
A
Folio
AFFAIREN°
PLANN°
Ind.MODIFICATIONS
Date:
Carnetdecâbles
C1510002Norme:
Carnetdecâbles
RepèreDésignationAmontCâbleIBIZLongueurAmedUcircuitConsommationCalibre
DIV1DIVISIONNAIRE1JDB5G2534,3A91,8A1mCu0,01%19021W80A
DIV2DIVISIONNAIRE2JDB95,1A214,8A0mCu0%52683W250A
65ALIMENTATIONONDULEURJDB3G639,8A45,1A2mCu0,22%7350W40A
67PARAFOUDREJDB0,0A113,7A0mCu0%0.1W25A
63ALIMENTATIONEXTRACTIONDIV14X2.56,9A22,7A50mCu1,13%3800W16A
64ALIMENTATIONPASSRELLEETHERNETDIV12X1.50,0A19,0A1mCu0%1W10A
01DEPARTGENERALECLAIRAGEDIV13G1.51,0A19,0A50mCu0,62%210W10A
DD1DEPARTGENERALECLAIRAGE1DIV11,8A30,4A0mCu0%1000W25A
DD2DEPARTGENERALECLAIRAGE2DIV11,1A30,4A0mCu0%588W25A
DD3DEPARTGENERALECLAIRAGE3DIV11,3A30,4A0mCu0%728W25A
DD4DEPARTGENERALECLAIRAGE4DIV10,7A30,4A0mCu0%375W25A
DD5DEPARTGENERALECLAIRAGE5DIV13,2A30,4A0mCu0%1800W25A
34ALIMENTATIONCHAMBREFROIDEDIV15G2.54,1A22,7A50mCu0,67%2260W16A
39ALIMENTATIONCHAMBREFROIDEDIV15G2.54,1A22,7A50mCu0,67%2260W16A
35ALIMENTATIONRESERVE.RFDIV13G2.58,1A26,1A30mCu1,61%1500W16A
36ALIMENTATIONRESERVE.RFDIV13G2.58,1A26,1A30mCu1,61%1500W16A
37ALIMENTATIONRESERVE.RFDIV18,1A26,1A0mCu0%1500W16A
40ALIMENTATIONRESERVE.RFDIV18,1A26,1A0mCu0%1500W16A
02ECLAIRAGERDCDD13G1.51,5A19,0A50mCu0,95%320W10A
03ECLAIRAGERDCDD13G1.51,5A19,0A50mCu0,95%320W10A
04ECLAIRAGERDCDD13G1.51,7A19,0A50mCu1,07%360W10A
05ECLAIRAGERDCDD23G1.51,4A19,0A50mCu0,88%295W10A
06ECLAIRAGERDCDD23G1.51,4A19,0A50mCu0,88%295W10A
R2DEPARTRESERVEDD23G2.50,0A26,1A50mCu0,00%1W10A
07ALIMENTATIONRAILD'ECLAIRAGEDD35G2.50,6A22,7A50mCu0,11%364W16A
08ALIMENTATIONRAILD'ECLAIRAGEDD35G2.50,6A22,7A50mCu0,11%364W16A
R3DEPARTRESERVEDD35G2.50,0A22,7A50mCu0%0.1W16A
09ALIMENTATIONECLAIRAGEEXTAIRIEURDD43G2.51,7A26,1A50mCu0,65%364W16A
10ALIMENTATIONECLAIRAGEEXTAIRIEURDD43G2.50,3A26,1A50mCu0,11%60W16A
11ALIMENTATIONENSEIGNEDD53G2.54,7A26,1A50mCu1,78%1000W16A
12ALIMENTATIONENSEIGNEDD53G2.53,8A26,1A50mCu1,43%800W16A
13PRISECOURANTEQUIP.CUISINEDIV23G2.55,4A26,1A50mCu1,79%1000W16A
14PRISECOURANTSALLERESTAURANTDIV23G2.55,4A26,1A50mCu1,79%1000W16A
15PRISECOURANTFRYYERDIV23G2.57,6A26,1A30mCu1,5%1400W16A
16PRISECOURANTEQUIP.CUISINEDIV23G2.59,7A26,1A30mCu1,93%1800W16A
17PRISECOURANTEQUIP.CUISINEDIV23G2.55,4A26,1A50mCu1,79%1000W16A
18PRISECOURANTEQUIP.CUISINEDIV23G2.57,6A26,1A30mCu1,51%1403W16A
19PRISECOURANTDEMOUSQUITEURDIV23G2.55,4A26,1A50mCu1,79%1000W16A
Fichier:NOTEDECALCUL.AFR
©ALPICaneco5.10
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT

Contenu connexe

Tendances

Cour installation electrique bedoui iset-ksar-hellal
Cour installation electrique bedoui iset-ksar-hellalCour installation electrique bedoui iset-ksar-hellal
Cour installation electrique bedoui iset-ksar-hellal
hassen_be
 
Rapport du projet de fin d'études
Rapport du projet de fin d'étudesRapport du projet de fin d'études
Rapport du projet de fin d'études
limam95
 
2022-RAPPORT DE PROJET FIN D'ETUDE-REHOUMA BASSEM.pdf
2022-RAPPORT DE PROJET FIN D'ETUDE-REHOUMA BASSEM.pdf2022-RAPPORT DE PROJET FIN D'ETUDE-REHOUMA BASSEM.pdf
2022-RAPPORT DE PROJET FIN D'ETUDE-REHOUMA BASSEM.pdf
BassamRhouma
 
Rapport de projet de fin d'études - SIEMENS 2016
Rapport de projet de fin d'études - SIEMENS 2016Rapport de projet de fin d'études - SIEMENS 2016
Rapport de projet de fin d'études - SIEMENS 2016
Soufiane KALLIDA
 
Rapport de stage
Rapport de stageRapport de stage
Rapport de stage
IḾen La
 
PFE régulateur de vitesse d'un moteur DC
PFE régulateur de vitesse d'un moteur DCPFE régulateur de vitesse d'un moteur DC
PFE régulateur de vitesse d'un moteur DCMohamed Arhoujdam
 
Dimensionnement d’une installation photovoltaïque raccordée au réseau
Dimensionnement d’une installation photovoltaïque  raccordée au réseauDimensionnement d’une installation photovoltaïque  raccordée au réseau
Dimensionnement d’une installation photovoltaïque raccordée au réseau
RAMZI EL IDRISSI
 
présentation soutenance PFE 2016
présentation soutenance PFE 2016présentation soutenance PFE 2016
présentation soutenance PFE 2016
Mohsen Sadok
 
Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...
Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...
Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...
Zouhair Boufakri
 
Conception &amp; dimensionnement d'une installation photovoltaïque autonome
Conception &amp; dimensionnement d'une installation photovoltaïque autonomeConception &amp; dimensionnement d'une installation photovoltaïque autonome
Conception &amp; dimensionnement d'une installation photovoltaïque autonome
salem ben moussa
 
Exercice corrigé : ETUDE D'UNE INSTALLATION SOLAIRE
Exercice corrigé : ETUDE D'UNE INSTALLATION SOLAIRE Exercice corrigé : ETUDE D'UNE INSTALLATION SOLAIRE
Exercice corrigé : ETUDE D'UNE INSTALLATION SOLAIRE
RAMZI EL IDRISSI
 
POSTES-HTA-BT SAE.pptx
POSTES-HTA-BT SAE.pptxPOSTES-HTA-BT SAE.pptx
POSTES-HTA-BT SAE.pptx
mohamed896991
 
Rapport pfe Oumaima AJBARA NAHY (1).pdf
Rapport pfe Oumaima AJBARA NAHY (1).pdfRapport pfe Oumaima AJBARA NAHY (1).pdf
Rapport pfe Oumaima AJBARA NAHY (1).pdf
simmsos
 
Automatisation de fonctionnement d’une station de traitement d’eau
Automatisation de fonctionnement d’une station de traitement d’eauAutomatisation de fonctionnement d’une station de traitement d’eau
Automatisation de fonctionnement d’une station de traitement d’eau
Chiheb Ouaghlani
 
Stage de Perfectonnement Génie Electrique (1) mm 24
Stage de Perfectonnement Génie Electrique (1) mm 24Stage de Perfectonnement Génie Electrique (1) mm 24
Stage de Perfectonnement Génie Electrique (1) mm 24
DhaouiMastour
 
Postes de transformation client hta - conception et réalisation
Postes de transformation client hta - conception et réalisationPostes de transformation client hta - conception et réalisation
Postes de transformation client hta - conception et réalisationAminoxa Wydadya
 
Appareillage de Protection
Appareillage de ProtectionAppareillage de Protection
Appareillage de ProtectionYuuki Yukino
 
Rapport De PFE
Rapport De PFERapport De PFE
Rapport De PFE
Nadir Haouari
 
Rapport Projet Fin d'Études PFE
Rapport Projet Fin d'Études PFERapport Projet Fin d'Études PFE
Rapport Projet Fin d'Études PFE
Mohamed Amine Mahmoudi
 
Rapport de SAE Douala 2016
Rapport de SAE Douala 2016Rapport de SAE Douala 2016
Rapport de SAE Douala 2016
Alioum Serouis
 

Tendances (20)

Cour installation electrique bedoui iset-ksar-hellal
Cour installation electrique bedoui iset-ksar-hellalCour installation electrique bedoui iset-ksar-hellal
Cour installation electrique bedoui iset-ksar-hellal
 
Rapport du projet de fin d'études
Rapport du projet de fin d'étudesRapport du projet de fin d'études
Rapport du projet de fin d'études
 
2022-RAPPORT DE PROJET FIN D'ETUDE-REHOUMA BASSEM.pdf
2022-RAPPORT DE PROJET FIN D'ETUDE-REHOUMA BASSEM.pdf2022-RAPPORT DE PROJET FIN D'ETUDE-REHOUMA BASSEM.pdf
2022-RAPPORT DE PROJET FIN D'ETUDE-REHOUMA BASSEM.pdf
 
Rapport de projet de fin d'études - SIEMENS 2016
Rapport de projet de fin d'études - SIEMENS 2016Rapport de projet de fin d'études - SIEMENS 2016
Rapport de projet de fin d'études - SIEMENS 2016
 
Rapport de stage
Rapport de stageRapport de stage
Rapport de stage
 
PFE régulateur de vitesse d'un moteur DC
PFE régulateur de vitesse d'un moteur DCPFE régulateur de vitesse d'un moteur DC
PFE régulateur de vitesse d'un moteur DC
 
Dimensionnement d’une installation photovoltaïque raccordée au réseau
Dimensionnement d’une installation photovoltaïque  raccordée au réseauDimensionnement d’une installation photovoltaïque  raccordée au réseau
Dimensionnement d’une installation photovoltaïque raccordée au réseau
 
présentation soutenance PFE 2016
présentation soutenance PFE 2016présentation soutenance PFE 2016
présentation soutenance PFE 2016
 
Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...
Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...
Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...
 
Conception &amp; dimensionnement d'une installation photovoltaïque autonome
Conception &amp; dimensionnement d'une installation photovoltaïque autonomeConception &amp; dimensionnement d'une installation photovoltaïque autonome
Conception &amp; dimensionnement d'une installation photovoltaïque autonome
 
Exercice corrigé : ETUDE D'UNE INSTALLATION SOLAIRE
Exercice corrigé : ETUDE D'UNE INSTALLATION SOLAIRE Exercice corrigé : ETUDE D'UNE INSTALLATION SOLAIRE
Exercice corrigé : ETUDE D'UNE INSTALLATION SOLAIRE
 
POSTES-HTA-BT SAE.pptx
POSTES-HTA-BT SAE.pptxPOSTES-HTA-BT SAE.pptx
POSTES-HTA-BT SAE.pptx
 
Rapport pfe Oumaima AJBARA NAHY (1).pdf
Rapport pfe Oumaima AJBARA NAHY (1).pdfRapport pfe Oumaima AJBARA NAHY (1).pdf
Rapport pfe Oumaima AJBARA NAHY (1).pdf
 
Automatisation de fonctionnement d’une station de traitement d’eau
Automatisation de fonctionnement d’une station de traitement d’eauAutomatisation de fonctionnement d’une station de traitement d’eau
Automatisation de fonctionnement d’une station de traitement d’eau
 
Stage de Perfectonnement Génie Electrique (1) mm 24
Stage de Perfectonnement Génie Electrique (1) mm 24Stage de Perfectonnement Génie Electrique (1) mm 24
Stage de Perfectonnement Génie Electrique (1) mm 24
 
Postes de transformation client hta - conception et réalisation
Postes de transformation client hta - conception et réalisationPostes de transformation client hta - conception et réalisation
Postes de transformation client hta - conception et réalisation
 
Appareillage de Protection
Appareillage de ProtectionAppareillage de Protection
Appareillage de Protection
 
Rapport De PFE
Rapport De PFERapport De PFE
Rapport De PFE
 
Rapport Projet Fin d'Études PFE
Rapport Projet Fin d'Études PFERapport Projet Fin d'Études PFE
Rapport Projet Fin d'Études PFE
 
Rapport de SAE Douala 2016
Rapport de SAE Douala 2016Rapport de SAE Douala 2016
Rapport de SAE Douala 2016
 

Similaire à Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT

Medical openerp
Medical openerpMedical openerp
Medical openerpHORIYASOFT
 
2007.23_ascensseur.pdf
2007.23_ascensseur.pdf2007.23_ascensseur.pdf
2007.23_ascensseur.pdf
FaridAloua
 
Yassine Otmane voiture commandée à distance (XBEE)
Yassine Otmane voiture commandée à distance (XBEE)Yassine Otmane voiture commandée à distance (XBEE)
Yassine Otmane voiture commandée à distance (XBEE)
Othmane Yassine
 
Etude des machines synchrones a démarrage direct sur le réseau (line start pe...
Etude des machines synchrones a démarrage direct sur le réseau (line start pe...Etude des machines synchrones a démarrage direct sur le réseau (line start pe...
Etude des machines synchrones a démarrage direct sur le réseau (line start pe...
Zaki Saidani
 
Conception et realisation_dun_robot_mobi
Conception et realisation_dun_robot_mobiConception et realisation_dun_robot_mobi
Conception et realisation_dun_robot_mobi
mohsen1974
 
Economie_denergie_dans_leclairage_public.pdf
Economie_denergie_dans_leclairage_public.pdfEconomie_denergie_dans_leclairage_public.pdf
Economie_denergie_dans_leclairage_public.pdf
SAID MASHATE
 
Mise en place d'une infrastructure basée sur OpenStack
Mise en place d'une infrastructure basée sur OpenStack Mise en place d'une infrastructure basée sur OpenStack
Mise en place d'une infrastructure basée sur OpenStack
Ahmed Slim
 
Rapport Stage Alstom Otmane Douieb
Rapport Stage Alstom Otmane DouiebRapport Stage Alstom Otmane Douieb
Rapport Stage Alstom Otmane Douieb
OtmaneDouieb
 
Dvp chaine mesure gsm
Dvp chaine mesure gsmDvp chaine mesure gsm
Dvp chaine mesure gsmMohamed Jacem
 
ÉTUDE PRÉLIMINAIRE EN SIMULATION DU SYSTÈME ÉOLIEN DE PRODUCTION D’ÉNERGIE ÉL...
ÉTUDE PRÉLIMINAIRE EN SIMULATION DU SYSTÈME ÉOLIEN DE PRODUCTION D’ÉNERGIE ÉL...ÉTUDE PRÉLIMINAIRE EN SIMULATION DU SYSTÈME ÉOLIEN DE PRODUCTION D’ÉNERGIE ÉL...
ÉTUDE PRÉLIMINAIRE EN SIMULATION DU SYSTÈME ÉOLIEN DE PRODUCTION D’ÉNERGIE ÉL...
HousamRiad
 
projet fin d'étude IWAN
projet fin d'étude IWANprojet fin d'étude IWAN
projet fin d'étude IWAN
Med Amine El Abed
 
Rapport-Mhamed-Daas-PFE.pdf
Rapport-Mhamed-Daas-PFE.pdfRapport-Mhamed-Daas-PFE.pdf
Rapport-Mhamed-Daas-PFE.pdf
MhamedDaas
 
RAPPORT DE PROJET DE FIN D’ETUDES
RAPPORT DE PROJET DE FIN D’ETUDESRAPPORT DE PROJET DE FIN D’ETUDES
RAPPORT DE PROJET DE FIN D’ETUDES
TombariAhmed
 
Étude et mise en place de ftp sécurisé
Étude et mise en place de ftp sécurisé Étude et mise en place de ftp sécurisé
Étude et mise en place de ftp sécurisé
iferis
 
Mémoire : Cloud iaas Slim Hannachi
Mémoire :  Cloud iaas Slim HannachiMémoire :  Cloud iaas Slim Hannachi
Mémoire : Cloud iaas Slim Hannachi
slim Hannachi
 
Détection des défauts mécaniques de la machine asynchrone par analyse des cou...
Détection des défauts mécaniques de la machine asynchrone par analyse des cou...Détection des défauts mécaniques de la machine asynchrone par analyse des cou...
Détection des défauts mécaniques de la machine asynchrone par analyse des cou...Mohamed Arhoujdam
 
Projet de fin d'etudes ''Controle automatique des systemes hybrides cas des ...
Projet de fin d'etudes ''Controle automatique des systemes hybrides  cas des ...Projet de fin d'etudes ''Controle automatique des systemes hybrides  cas des ...
Projet de fin d'etudes ''Controle automatique des systemes hybrides cas des ...
IbrahimNOUHOU2
 
Conception d'un modèle d'estimation de la consommation énergétique pour un sy...
Conception d'un modèle d'estimation de la consommation énergétique pour un sy...Conception d'un modèle d'estimation de la consommation énergétique pour un sy...
Conception d'un modèle d'estimation de la consommation énergétique pour un sy...
PierreVerhulst
 
31886426 simulation-des-correcteurs-pid(1)
31886426 simulation-des-correcteurs-pid(1)31886426 simulation-des-correcteurs-pid(1)
31886426 simulation-des-correcteurs-pid(1)
Mayssa Rjaibia
 
31886426 simulation-des-correcteurs-pid(1)
31886426 simulation-des-correcteurs-pid(1)31886426 simulation-des-correcteurs-pid(1)
31886426 simulation-des-correcteurs-pid(1)
Mayssa Rjaibia
 

Similaire à Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT (20)

Medical openerp
Medical openerpMedical openerp
Medical openerp
 
2007.23_ascensseur.pdf
2007.23_ascensseur.pdf2007.23_ascensseur.pdf
2007.23_ascensseur.pdf
 
Yassine Otmane voiture commandée à distance (XBEE)
Yassine Otmane voiture commandée à distance (XBEE)Yassine Otmane voiture commandée à distance (XBEE)
Yassine Otmane voiture commandée à distance (XBEE)
 
Etude des machines synchrones a démarrage direct sur le réseau (line start pe...
Etude des machines synchrones a démarrage direct sur le réseau (line start pe...Etude des machines synchrones a démarrage direct sur le réseau (line start pe...
Etude des machines synchrones a démarrage direct sur le réseau (line start pe...
 
Conception et realisation_dun_robot_mobi
Conception et realisation_dun_robot_mobiConception et realisation_dun_robot_mobi
Conception et realisation_dun_robot_mobi
 
Economie_denergie_dans_leclairage_public.pdf
Economie_denergie_dans_leclairage_public.pdfEconomie_denergie_dans_leclairage_public.pdf
Economie_denergie_dans_leclairage_public.pdf
 
Mise en place d'une infrastructure basée sur OpenStack
Mise en place d'une infrastructure basée sur OpenStack Mise en place d'une infrastructure basée sur OpenStack
Mise en place d'une infrastructure basée sur OpenStack
 
Rapport Stage Alstom Otmane Douieb
Rapport Stage Alstom Otmane DouiebRapport Stage Alstom Otmane Douieb
Rapport Stage Alstom Otmane Douieb
 
Dvp chaine mesure gsm
Dvp chaine mesure gsmDvp chaine mesure gsm
Dvp chaine mesure gsm
 
ÉTUDE PRÉLIMINAIRE EN SIMULATION DU SYSTÈME ÉOLIEN DE PRODUCTION D’ÉNERGIE ÉL...
ÉTUDE PRÉLIMINAIRE EN SIMULATION DU SYSTÈME ÉOLIEN DE PRODUCTION D’ÉNERGIE ÉL...ÉTUDE PRÉLIMINAIRE EN SIMULATION DU SYSTÈME ÉOLIEN DE PRODUCTION D’ÉNERGIE ÉL...
ÉTUDE PRÉLIMINAIRE EN SIMULATION DU SYSTÈME ÉOLIEN DE PRODUCTION D’ÉNERGIE ÉL...
 
projet fin d'étude IWAN
projet fin d'étude IWANprojet fin d'étude IWAN
projet fin d'étude IWAN
 
Rapport-Mhamed-Daas-PFE.pdf
Rapport-Mhamed-Daas-PFE.pdfRapport-Mhamed-Daas-PFE.pdf
Rapport-Mhamed-Daas-PFE.pdf
 
RAPPORT DE PROJET DE FIN D’ETUDES
RAPPORT DE PROJET DE FIN D’ETUDESRAPPORT DE PROJET DE FIN D’ETUDES
RAPPORT DE PROJET DE FIN D’ETUDES
 
Étude et mise en place de ftp sécurisé
Étude et mise en place de ftp sécurisé Étude et mise en place de ftp sécurisé
Étude et mise en place de ftp sécurisé
 
Mémoire : Cloud iaas Slim Hannachi
Mémoire :  Cloud iaas Slim HannachiMémoire :  Cloud iaas Slim Hannachi
Mémoire : Cloud iaas Slim Hannachi
 
Détection des défauts mécaniques de la machine asynchrone par analyse des cou...
Détection des défauts mécaniques de la machine asynchrone par analyse des cou...Détection des défauts mécaniques de la machine asynchrone par analyse des cou...
Détection des défauts mécaniques de la machine asynchrone par analyse des cou...
 
Projet de fin d'etudes ''Controle automatique des systemes hybrides cas des ...
Projet de fin d'etudes ''Controle automatique des systemes hybrides  cas des ...Projet de fin d'etudes ''Controle automatique des systemes hybrides  cas des ...
Projet de fin d'etudes ''Controle automatique des systemes hybrides cas des ...
 
Conception d'un modèle d'estimation de la consommation énergétique pour un sy...
Conception d'un modèle d'estimation de la consommation énergétique pour un sy...Conception d'un modèle d'estimation de la consommation énergétique pour un sy...
Conception d'un modèle d'estimation de la consommation énergétique pour un sy...
 
31886426 simulation-des-correcteurs-pid(1)
31886426 simulation-des-correcteurs-pid(1)31886426 simulation-des-correcteurs-pid(1)
31886426 simulation-des-correcteurs-pid(1)
 
31886426 simulation-des-correcteurs-pid(1)
31886426 simulation-des-correcteurs-pid(1)31886426 simulation-des-correcteurs-pid(1)
31886426 simulation-des-correcteurs-pid(1)
 

Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT

  • 1. Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Nabeul Département : Génie Electrique Réf : EI26/18 Parcours Electricité Industrielle Rapport de stage de fin de parcours Organisme d’accueil : Entreprise Electricité Khayat : ELEK Etude de l’installation électrique du restaurant KFC la Marsa et réalisation de son TGBT Année universitaire 2017 / 2018 Réalisé par : Encadré par : Sadok ZGOLLI Encadreur professionnel Mlle. Chaima ZEMMALI Encadreur académique Mr. Nidhal MDINI
  • 2. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Je dédie ce modeste travail : A mes chers parents qui ont tant donné. Pour leur immense soutien, leur grand amour, leurs sacrifices et leurs prières. Qu’ils acceptent ici l’hommage de ma gratitude, qui, si grande qu’elle puisse Être, ne sera jamais à la hauteur de leur tendresse et leur dévouement. A mon cher frère. Vous aviez toujours cru en moi, et c’est dans votre présence que j’ai puisé la Volonté de continuer. A toute ma famille. A toutes mes chères amies et à tous mes chers amis. A toutes mes enseignantes et à tous mes enseignants. A tous ceux que j’aime. A tous ceux qui m’aiment. A tous ceux qui m’ont aidé de près ou de loin.
  • 3. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Au terme de mon projet de fin d’études, j’exprime ma profonde gratitude à Monsieur le Chef département de l’institut technologique des études supérieur de Nabeul tout le cadre administratif et professoral pour leurs efforts considérables, spécialement le département Génie électrique. Ma gratitude s’adresse également au Professeur NIDHAL MDINI pour son encadrement pédagogique très consistant ainsi que pour l’intérêt avec lequel elle a suivi la progression de mon travail, pour ses conseils efficients, ses judicieuses directives et pour les moyens qu’elle a mis à ma disposition pour la réussite de ce travail tout au long de ma période de projet. J’adresse, aussi mes sincères considérations à Mrs CHAIMA ZEMMALI mon parrain industriel, pour m’avoir donné l’opportunité de passer ce stage dans les meilleures conditions de professionnalisme, matérielles et morales, et pour ses directives à chaque fois qu’il était sollicité. Je remercie, également les membres de jury d’avoir accepté d’évaluer mon travail. Mes sincères remerciements vont aussi à tout le personnel de la société ELEK, pour leur soutien et leur encouragement. Vers la fin, il m’est très agréable d’exprimer toutes ma reconnaissance pour ceux qui m'ont entouré de près ou de loin pendant mes années études de pour leur soutien, leur aide et, surtout, pour leur sympathie. Qu’ils trouvent ici l’expression de ma profonde reconnaissance et mon profond respect.
  • 4. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Figure 1 : Température de couleur ........................................................................................10 Figure 2 : Courbe photométrique ..........................................................................................11 Figure 3 : Facteur d’utilance.................................................................................................13 Figure 4 : Dalle carrée led 40W 4500K.................................................................................15 Figure 5: Spot 20W 4500K...................................................................................................15 Figure 6: Spot TBTS 10W....................................................................................................15 Figure 7: Projecteur sur rail 13W 3500K ..............................................................................16 Figure 8: Ruban led 3000K...................................................................................................16 Figure 9: Facteur d'utilance dalle carrée led..........................................................................18 Figure 10: Courbe photométrique dalle carrée led.................................................................20 Figure 11: Implantation luminaires bureau du chef ...............................................................21 Figure 12: Courbe de d'déclenchement .................................................................................34 Figure 13: Courant de court-circuit.......................................................................................35 Figure 14: Note de calcul du circuit 20 .................................................................................44 Figure 15: Les compartiments du TGBT...............................................................................48 Figure 16: Intensité de courant admissible dans un jeu de barre ............................................52 Figure 17: Calcul de la barre en cuivre par le logiciel ERIFLEX...........................................52 Figure 18 : Calcul de la largeur du feuillard par le logiciel ERIFLEX ...................................54 Figure 19: Synoptique de la communication locale...............................................................58 Figure 20: Page 1 du schéma unifilaire de l'armoire électrique..............................................61 Figure 21: Schéma d'encombrement de l'armoire électrique..................................................62
  • 5. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Tableau 1 : Facteurs de dépréciation.....................................................................................11 Tableau 2 : Facteurs de réflexion..........................................................................................12 Tableau 3 : Résultat du calcul d’éclairement.........................................................................24 Tableau 4 : Lettre de sélection ..............................................................................................27 Tableau 5 : Facteur de correction K1 ....................................................................................28 Tableau 6 : Facteur de correction K2 ....................................................................................29 Tableau 7 : Facteur de correction K3 ....................................................................................29 Tableau 8 : Abaque des sections des câbles...........................................................................30 Tableau 9 : Chute de tension admissible ...............................................................................31 Tableau 10 : Calcul des chutes de tension.............................................................................31 Tableau 11 : Abaque de la chute de tension ..........................................................................33 Tableau 12 : Calcul de la résistance et de la réactance...........................................................35 Tableau 13 : Résistance et réactance transformateur .............................................................36 Tableau 14 : Type de courbe de déclenchement ....................................................................37 Tableau 15 : Normes de protection des circuits.....................................................................38 Tableau 16 : Caractéristique du disjoncteur du circuit 20......................................................43 Tableau 17 : Note de calcul de l’installation .........................................................................45 Tableau 18 : Caractéristiques des compartiments du TGBT ..................................................49 Tableau 19 : Les classes de protections contre les chocs électriques......................................51
  • 6. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Introduction ........................................................................................................................................... 1 Chapitre1 : Présentation de l’entreprise Et cadre du projet............................................................... 3 I) Présentation d’ELEK................................................................................................................. 3 Raison sociale ...................................................................................................3 Siège sociale .....................................................................................................3 Historique .........................................................................................................3 Organigramme ..................................................................................................3 Réalisation ........................................................................................................4 Produits.............................................................................................................4 Les secteurs d’activité de l’entreprise ................................................................4 Présentation des partenaires...............................................................................4 II) Le bureau d’étude : ................................................................................................................. 6 Raison sociale : .................................................................................................6 Siège sociale : ...................................................................................................6 A propos : .........................................................................................................6 Secteurs d’activités :..........................................................................................6 III) Cadre du projet :.................................................................................................................. 7 Contexte du Projet :...........................................................................................7 Travail à faire :..................................................................................................7 Conclusion........................................................................................................7 Chapitre 2 : Etude de l’éclairage du restaurant .................................................................................. 9 Introduction :........................................................................................................................................... 9 I) Notions sur l’éclairage :........................................................................................................... 9 Grandeurs photométriques :...............................................................................9 II) Choix des luminaires.............................................................................................................. 14
  • 7. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Les luminaires :...............................................................................................14 Comment choisir ? ..........................................................................................14 List des luminaires : ........................................................................................15 III) Conception de l’éclairage du bureau du chef :.................................................................. 17 Introduction :...................................................................................................17 Etude d’éclairement :.......................................................................................17 Résultat de calcul d’éclairement du restaurant avec DIALUX :........................24 Conclusion : ....................................................................................................25 Chapitre 3 : Dimensionnement des départs ..................................................................................... 27 I) Méthodologie :...................................................................................................................... 27 Introduction :...................................................................................................27 Détermination des sections des câbles : ...........................................................27 Détermination de la chute de tension : .............................................................31 Détermination des courants de courts circuits : ................................................34 Déterminations des calibres des disjoncteurs : .................................................37 II) Etude du départ N°20 Machine lave-vaisselle :..................................................................... 39 Prérequis :.......................................................................................................39 Section du câble : ............................................................................................39 Chute de tension :............................................................................................40 Courant de court-circuit :.................................................................................41 Choix du disjoncteur : .....................................................................................43 III) Note de calcul générer par CANECO BT : .......................................................................... 44 Logiciel CANECO BT : ..................................................................................44 Note de calcule départ 20 : ..............................................................................44 Note de calcul de l’installation : ......................................................................44 Conclusion : ....................................................................................................46 Chapitre 4 : Réalisation pratique de l’armoire électrique................................................................. 48
  • 8. ELEK ISETN Projet de fin d’étude I) Présentation de l’équipement :............................................................................................. 48 Définition :......................................................................................................48 Constitution :...................................................................................................48 Caractéristiques :.............................................................................................49 Constituants du TGBT :...................................................................................51 II) Les centrales de mesures communicantes :.......................................................................... 58 But ..................................................................................................................58 Principe :.........................................................................................................58 Le compteur d’énergie :...................................................................................59 Le contrôleur :.................................................................................................59 La centrale de mesure :....................................................................................59 Fonctionnement...............................................................................................59 III) Pratique de l’armoire électrique : ..................................................................................... 61 Le schéma de l’armoire : .................................................................................61 Le plan d’encombrement :...............................................................................62 L’assemblage de l’armoire : ............................................................................62 L’encombrement : ...........................................................................................63 Le câblage :.....................................................................................................64 Test et livraison sur chantier :..........................................................................67 Le tableau de commande : ...............................................................................69 Conclusion générale........................................................................................................................... 70
  • 9. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 1 L’entreprise ELEK gère des projets de conception et de fabrication des armoires électriques, tableaux généraux basse tension (TGBT), installations électriques, automatismes. Le projet qui m’a été confié lors de mon stage consiste à l’étude du lot électricité du restaurant KFC -LA MARSA en collaboration avec le bureau d’étude TELEC ainsi que la conception et la réalisation de son TGBT. Le rapport que nous présentons est une brève présentation des tâches effectuées durant ce projet. Il est structuré en quatre chapitres :  Dans le premier chapitre, nous présentons l’entreprise ELEK, puis nous présentons le cadre du projet à réaliser en étudiant la problématique du sujet.  Le deuxième chapitre s’intéresse à l’étude de la partie éclairage du restaurant.  Le troisième chapitre synthétise l’étude des départs et des bilans des puissances.  Le quatrième chapitre résume les constituants est les étapes de la réalisation pratique du TGBT. Finalement, nous terminons notre rapport par une conclusion résumant les intérêts et les bénéfices de réalisation de notre projet et de la formation acquise pendant mon parcours à l’ISET.
  • 10. Chapitre1 : Présentation de l’entreprise Et cadre du projet
  • 11. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 3 Gérant /FONDATEUR SERVIVE TECHNIQUE ATELIER SERVICE COMMERCIAL SERVICE APRES VENTE Chapitre1 : Présentation de l’entreprise Et cadre du projet I) Présentation d’ELEK Raison sociale Enterprise Électricité Khayat ELEK. Siège sociale 3 Rue de la Somme – Bellevue Ouardia -1009 Tunis Historique La société ELEK Créée depuis 1992 en Tunisie par Mr Khayat, la société ELEK (Electricité Khayat) est une société totalement exportatrice intervenant dans la conception, la réalisation et l’installation des armoires électriques et de l'automatisme (Armoires D'automatisme, coffrets Electriques, pupitres de commande et de contrôle Tableau Général Basse Tension...) Organigramme
  • 12. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 4 Réalisation L’entreprise ELEK propose des solutions techniques complètes reposants sur une intégration de composants standards du marché. Le client dispose ainsi d’une pérennité des constructeurs et d’une facilité de maintenance. La société ELEK est capable de réaliser :  Le montage, câblage et contrôle de platines, coffrets et armoires électriques en petite, moyenne et grande série.  Essais électriques et contrôle qualité.  Mise en service sur chantier. Produits  Tableau général basse tension jusqu’à 6300A.  Armoires et coffrets de distribution basse tension.  Tableaux d’automatismes  Tableaux auxiliaires BT pour postes blindés HT et THT. Les secteurs d’activité de l’entreprise Parmi les secteurs d’activité de l’entreprise, nous citons :  Les moyennes et grandes surfaces  Concessions automobiles  Grands magasins  Surfaces commerciales  Le secteur hospitalier Présentation des partenaires a) Le groupe CIRCUTOR : CIRCUTOR a plus de 40 ans d'expérience et 6 centres de production en Espagne et en République tchèque, en travaillant sur la conception et la fabrication d'unités pour améliorer
  • 13. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 5 l’efficacité énergétique : L’énergie électrique et de mesure de qualité de l’alimentation et des unités de contrôle, protection électrique industrielle, compensation d'énergie réactive et harmonique filtrage , recharge de véhicules électriques intelligents et, au cours des dernières années: Énergies Renouvelables et fournir des solutions avec plus de 3 000 produits dans plus de 100 pays à travers le monde. b) Le groupe TTI Tunisie : Société Industrielle : Tunisie Technique Internationale « TTI » La Société Tunisie Technique Internationale a été créé par son fondateur Mr Boujemaa Saanouni en 1983. Depuis ce temps, notre culture d’entreprise s’est développée sur trois axes principaux : orientation client, amélioration continue des processus et développement d’une solution globale en se reposant sur la synergie entre une Gamme fabriquée localement sous licence Moeller /Eaton et une Gamme importée et distribuée par la société filière ELECSA TN. c) Le groupe ABB : ABB est un leader technologique pionnier qui écrit l'avenir de la numérisation industrielle. Depuis plus de quatre décennies, le groupe ABB est à la pointe de l'innovation en matière d'équipements et de systèmes industriels connectés numériquement et activés. Le groupe ouvre à l’amélioration, l'efficacité, la sécurité et la productivité dans les services publics, l'industrie, les transports et les infrastructures dans le monde entier. Avec un héritage de plus de 130 ans, ABB est présent dans plus de 100 pays et emploie environ 135 000 personnes.
  • 14. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 6 d) Le groupe SCHNEIDER : Spécialiste mondial de la gestion de l’énergie et des automatismes, Schneider Electric compte 144 000 collaborateurs dans plus de 100 pays. En combinant énergie, automatisation industrielle et efficacité énergétique, leur architecture EcoStruxure™ conçue pour tenir cette promesse à travers les produits connectés, le Edge control et les applications, données analytiques et services. II)Le bureau d’étude : Raison sociale : Telec Engineering. Siège sociale : Appartement A6 Diar El Manar, Rue Malaga, El Manar 1, 2092 Tunis – Tunisie. A propos : Telec Engineering est un bureau d'études techniques spécialisé dans l'ingénierie électrique du bâtiment à usage d’habitation, professionnel, tertiaire et industriel. Secteurs d’activités : En tant que maître d’œuvre d’un lot technique, nous mettons un point d’honneur à vous proposer des solutions innovantes et intelligentes sur les plans environnementaux et économiques dans les domaines suivants :  Audit énergétique  Courants forts  Courants faibles  Economie d’énergie  Ascenseurs, montes charges et escalateurs  Sécurité incendie.
  • 15. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 7 III) Cadre du projet : Contexte du Projet : KFC est un des Leader mondial de la restauration avec près de 43 500 restaurants dans plus de 135 pays. La série à commencer à ouvrir ces portes en Tunisie en 2018 à travers son représentent en tunisien Société TUNISIA FOOD COMPANY. Travail à faire : Le bureau d’étude TELEC est chargé de faire l’étude de la partie électrique (courants forts et courants faibles) et la partie sécurité incendie. La société ELEK est chargée de réaliser le TGBT est le tableau de commande ainsi que leur installation sur chantier. Les taches qui m’ont étais confiés sont :  Faire l’étude technique du lot électricité – sous lot courant fort.  Elaboré les schémas unifilaires de l’armoire électrique  Concevoir le TGBT, le tableau de commande et dimensionné ses composants.  Fabriquer l’armoire électrique est le tableau de commande.  Installation sur chantier de l’armoire électrique est du tableau de commande. Le projet est intitulé : Etude de l’installation électrique du restaurant KFC la Marsa et réalisation de son TGBT. Conclusion Dans ce chapitre nous avons présenté l’entreprise d’accueil du stage, le projet qui nous a été soumis, sa problématique, son cadre, ses enjeux et ses objectifs. Dans le chapitre suivant, nous allons nous intéresser à la deuxième partie qui consiste à faire l’étude de l’éclairage du restaurant.
  • 16. Chapitre 2 : Etude de l’éclairage du restaurant
  • 17. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 9 Chapitre 2 : Etude de l’éclairage du restaurant Introduction : Quel que soit le type de bâtiment, l'objectif recherché lors de la conception de l'éclairage artificiel est d’assurer le confort visuel des occupants tout en minimisant la consommation électrique qui lui est liée. Un éclairage adéquat et approprié doit être assuré en tenant compte des particularités, de l’impact des normes d'éclairement à appliquer, le choix du matériel et les solutions techniques et pratiques à mettre en place. I) Notions sur l’éclairage : Grandeurs photométriques : a) Flux lumineux Øv en lumen (lm) : Quantité de lumière émise par une source lumineuse dans toutes les directions, par unité de temps.  Instrument de mesure : sphère intégratrice. b) Eclairement E en lux (lx) ou lumen/m² : C'est la quantité de flux lumineux éclairant une surface par seconde. 𝐄 = Ø𝐯 𝐒  dØv : Flux lumineux émis par la lampe.  S : L’aire de la surface éclairée (m²).  Instrument de mesure : luxmètre. c) Température de couleur : C’est la couleur apparente de la lumière d’une lampe. Elle est mesurée en degré kelvin (k). La température de couleur a une équivalence physique dans le cas de la lampe à incandescence
  • 18. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 10 (Température du filament). La température de couleur est extrapolée dans le cas de la lampe à luminescence : température couleur proximale. Plus la température de couleur est élevée, plus la lumière est "froide" plus elle se rapproche de la lumière du jour. Au contraire, plus la température de couleur est basse, plus la lumière est « chaude ». d) Indice de rendu de couleur IRC ou Ra : C’est la capacité d’une source à restituer les différentes nuances colorées de l’objet qu’elle éclaire. L’indice de rendu de couleur (Ra) est une moyenne de 13 valeurs calées chacune sur une couleur particulière, sa valeur varie de 1 à 100 (100 étant le rendu de la couleur naturelle). Ra<25 Faible 25<Ra<65 Moyenne 65<Ra<90 Bonne 90<Ra Elevée Pour un bon confort visuel, il est recommandé d'utiliser des lampes qui ont un indice de rendue de couleur élevé. La norme en 12464-2 définit un RA>20 comme un seuil minimal de sécurité pour le rendu de couleur.  Instrument de mesure : spectromètre. Figure 1 : Température de couleur
  • 19. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 11  Instrument de mesure : colorimètre e) La courbe photométrique : La courbe photométrique d’un luminaire définit la manière dans le flux lumineux de la lampe qu’il contient est émis dans les différentes directions de l’espace et comme les vues 3D sont difficile à voir sur une impression 2D, il a été défini 2 plans principaux qui correspondent à des plans de symétrie de luminaire et la courbe du luminaire. f) Facteur de dépréciation : Tableau 1 : Facteurs de dépréciation On pourra se baser sur la CIE971 qui donne des valeurs de ce facteur en fonction de tous les paramètres ayant une incidence sur celui-ci. Les facteurs les plus couramment utilisés seront m= 0,7 (conditions “standards” de la CIE97) ou 0,8 (préconisation du syndicat de l’éclairage Facteurs de maintenance Nature de l’activité Niveau d’empoussièrement Facteur de dépréciation Montages électronique, locaux hospitaliers, bureaux, écoles, laboratoires Faible 1.25 Boutiques, restaurants, entrepôts, magasins, atelier d’assemblage, industries Moyen 1.4 Industries chimiques, polissages, menuiserie Elevé 1.65 Figure 2 : Courbe photométrique
  • 20. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 12 pour un éclairage de bureau avec des luminaires directs) En règle générale, un facteur de maintenance de 0,72 est utilisé pour les sources aux halogénures métalliques et de 0,8 pour celles au sodium haute pression. Le facteur de dépréciation déterminer par le tableau 1. g) Facteur de réflexion : Le facteur de réflexion est déterminé à partir d’un tableau donné est par rapport au locale. Tableau 2 : Facteurs de réflexion Très claire Claire Moyen Sombre Nul Plafonds 8 7 5 3 0 Murs 7 5 3 1 0 Plan utile 3 3 1 1 0 Exemple : dans notre restaurant : Plafond  70% Murs  30%  731 Plan utile  10% Le facteur de réflexion est 731. h) Hauteur utile : ℎ𝑢 = 𝐻 − ℎ − ℎ𝑝𝑢 Avec : H=hauteur totale / h’=distance de suspension du luminaire hpu =hauteur du plan utile. i) Rapport de suspension : 𝑗 = ℎ′ ℎ𝑢 + ℎ′ Avec h’=distance de suspension du luminaire
  • 21. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 13 hu=distance entre le luminaire est le plan utile j) Indice du local : 𝑘 = ∗ ( ) Avec : L=longueur du local / l=largeur du local hu=distance entre le luminaire est le plan utile. k) Facteur d’utilance : Le facteur d’utilance est aussi déterminer à partir d’un tableau propre au luminaire choisi. Il dépend de l’indice de l’indice du locale K et de l’indice de suspension j. l) Flux totale nécessaire Ø : Ø = (E ∗ S ∗ d) (U ∗ ρ ) Avec : E=niveau d’éclairement demander en lux=500. S=surface du local. U= Le facteur d’utilance. ρ= le rendement du luminaire. d= facteur de dépréciation déterminer par le tableau donner précédemment dans ‘a’ Figure 3 : Facteur d’utilance
  • 22. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 14 II)Choix des luminaires Les luminaires : a) Définition : Un luminaire est un appareil servant à répartir, filtrer ou transformer la lumière des lampes. Il comprend toutes les pièces nécessaires pour les fixer, les protéger et les relier au circuit d’alimentation. b) Rôles :  Distribuer le flux lumineux de la lampe de façon à obtenir la répartition désirée, contrôler le flux lumineux pour éviter toute gêne visuelle des observateurs.  Maximiser les performances photométriques de l’installation.  Protéger la lampe. c) Les types de luminaires :  Luminaire encastré  Luminaire étanche  Les dalles carrées  Les spots… Comment choisir ? Trouver le bon luminaire n’est pas une tâche aussi simple que l’on pense, une large palette existe. Alors quel sont les critères à prendre en considération pour faire notre choix ? Normalement, dans un projet comme le nôtre l’entreprise d’électricité est demandée de proposer des échantillons de luminaires (3 ou plus) selon les exigences du bureau d’étude mais, dans notre cas, les luminaires ont été choisis au préalable de la part du décorateur pour être similaire à celle du restaurant « KFC LAC ». a) Critères de choix : Pour choisir un luminaire, il faut tenir compte de plusieurs critères principaux :  Le rendement  La distribution lumineuse  La facilité d’entretien  Les matériaux de luminaires
  • 23. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 15  Le degré de protection  La durée de vie  Le cout… List des luminaires : a) Dalle carrée led 40w 4500K b) Spot 20w 4500K c) Spot TBTS 10w d) Spot led encastré au sol 10w 3500K Figure 4 : Dalle carrée led 40W 4500K Figure 5: Spot 20W 4500K Figure 6: Spot TBTS 10W
  • 24. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 16 e) Spot jardin étanche 15w f) Projecteur sur rail 13w 3500K g) Ruban led 15w/m 3000K Figure 7: Projecteur sur rail 13W 3500K Figure 8: Ruban led 3000K
  • 25. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 17 III) Conception de l’éclairage du bureau du chef : Introduction : L’éclairage d’un restaurant doit s’harmoniser avec le décor intérieur et la politique commerciale, ou plus précisément la clientèle ciblée. Il va de soi que l’ambiance est très différente selon que l’on doit éclairer un restaurant de luxe ou un lieu de restauration rapide. Quel que soit le type de restauration, l’éclairage devra répondre aux exigences :  Quantitatives : éclairage suffisant pour bien y voir  Qualitatives : lumière satisfaisante pour rendre attrayants les plats, flatter les clients et l’environnement. Etude d’éclairement : Pour cet exemple, on va étudier le bureau du chef du restaurant,  Données du locale :  Longueur L= 2,7m  Largeur l=1,6m  Hauteur sous plafond HSP=2 ,8m  La hauteur utile hu : ℎ𝑢 = 𝐻 − ℎ − ℎ𝑝𝑢 ℎ𝑢 = 2,8 − 0 − 0,8 𝒉𝒖 = 𝟐𝒎  L’indice du local k : 𝑘 = 𝐿 ∗ 𝑙 (𝐿 + 𝑙)ℎ𝑢 𝑘 = 2,7 ∗ 1,6 (2,7 + 1,6) ∗ 2 = 0.502 𝑲 = 𝟎, 𝟔
  • 26. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 18  Le rapport de suspension j : 𝑗 = ℎ′ ℎ𝑢 + ℎ′ J=0 car le luminaire utilisé est fixé directement sur le toit (h’=0).  Le facteur de réflexion : Le facteur de réflexion du local : 751  Le facteur d’utilance : Le tableau d’utilance du luminaire : 𝑼 = 𝟎, 𝟒𝟓  Facteur de maintenance : Le facteur de maintenance est d=1.25 pour ce type de local (voir tableau 1) Figure 9: Facteur d'utilance dalle carrée led
  • 27. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 19  Le flux total nécessaire : Øt = (E ∗ S ∗ d) (U ∗ ρ ) Øt = (400 ∗ 2,7 ∗ 1.6 ∗ 1.25) (0.45 ∗ 1 ) Ø𝒕 = 𝟒𝟖𝟎𝟎𝒍𝒎  Le nombre de luminaires : N = ∅t ∅L ØL=flux du luminaire, le luminaire choisi à un flux 3500 lumen. N = 4800 3500 = 1,37 𝑵 = 𝟐 𝒍𝒖𝒎𝒊𝒏𝒂𝒊𝒓𝒆𝒔  Distance maximale entre 2 luminaires : Dans le cas d’une lampe et un luminaire standard, pour déterminer la distance maximale entre 2 luminaires, il faut connaitre la classe du luminaire, puis, on détermine depuis la fiche technique du luminaire l’espace maximale longitudinale et transversale entre les deux luminaires selon la hauteur utile (hu) DL=X*hu et DT=Y*hu avec X et Y supérieur à 1. Malheureusement il n’existe pas de standard pour les luminaires LED comme donc les indicateurs ne sont plus pertinents, alors, pour déterminer l’espacement maximale, on revient toujours à la fiche technique mais cette fois on s’intéresse à la courbe photométrique. La courbe de notre luminaire est donner dans la fiche technique en annexe et vous la trouver aussi (figure 2), mais pour mieux extraire les données de cette courbe, on utilise le diagramme simplifier ci-dessous : (figure 6) Dans notre cas, la hauteur utile est de 2m, donc l’espacement maximale à ne pas dépasser est de Dumax= 5,2m.
  • 28. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 20  Répartition sur le local : La répartition sur le local doit respecter quelques règles :  D1 entre le luminaire est le mur dans le sens longitudinal doit être fixe sur les deux côtés, est ne dépasse pas Dumax/2 (2,6m).  D2 entre le luminaire est le mur dans le sens transversal doit être fixe sur les deux côtés, et ne dépasse pas Dumax/2 (2.6m).  Du entre les 2 luminaires est égale à la distance entre le mur*2 et ne dépasse pas 5,2m dans les deux sens Calcul à la main : Nb de luminaire sur la longueur 2. Nb de luminaire sur la largeur 1. D1 = L − (2 ∗ LARGEUR DU LUMINAIRE) 4 D1 = 2,7 − (2 ∗ 0,6) 4 = 0,375𝑚 𝑫𝟏 = 𝟎, 𝟑𝟕 Figure 10: Courbe photométrique dalle carrée led
  • 29. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 21 D2 = L − (LARGEUR DU LUMINAIRE) 2 D2 = 1.6 − 0,6 2 = 0,5𝑚 𝑫𝟐 = 𝟎, 𝟓  Implantation sur AUTOCAD :  Résultat obtenue avec dialux : Le rapport complet obtenu avec DIALux pour cette pièce est en annexe(A), vous trouvez ci- dessous le résultat du calcul d’éclairement : Figure 11: Implantation luminaires bureau du chef
  • 30. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 22
  • 31. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 23
  • 32. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 24 Résultat de calcul d’éclairement du restaurant avec DIALUX : a) Présentation du logiciel Dialux : Avec ce logiciel gratuit, vous pouvez concevoir, calculer et visualiser la lumière professionnelle, chambres individuelles, des sols, des bâtiments entiers et des scènes en plein air. Dialux est utilisé comme outil de planification par les concepteurs d'éclairage dans le monde entier. Dialux subit en permanence le développement et répond aux exigences de calcul conception d'éclairage moderne. b) Les résultats obtenus : Le tableau ci-dessous est un récapitulatif des résultats de calcul d’éclairement obtenus par le logiciel DIALux pour les différentes pièces du restaurant KFC La Marsa. Vous trouverez plus de détails en annexe(A). Tableau 3 : Résultat du calcul d’éclairement N° Désignation Pièce Ec Recommander Ec min Ec max Ec moy 1 Chimical store 250 lx 233 lx 356 lx 307 lx 2 Paper dry store 250 lx 223 lx 348 lx 298 lx 3 S.A.S 250 lx 204 lx 368 lx 313 lx 4 Bureau chef 450 lx 288 lx 503 lx 417 lx 5 Sanitaire staff 300 lx 214 lx 702 lx 710 lx 6 Staff room 350 lx 239 lx 373 lx 323 lx 7 Sanitaire H 300 lx 167 lx 885 lx 475 lx 8 Sanitaire F 300 lx 83,6 lx 852 lx 353 lx 9 Sanitaire 500 lx 147 lx 1266 lx 654 lx 10 Local chaudière 500 lx 85,6 lx 5685 lx 576 lx 11 Cuisine et restaurant 500 lx 0,12 lx 6452 lx 551 lx
  • 33. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 25 Conclusion : Après avoir fait plusieurs essais à l’aide du logiciel DIALUX, avoir élaboré un calcul a la main et comparer les résultats obtenus, on a abouti à une solution pour l’éclairage du restaurant qui respecte les normes et les recommandations. Dans la suite de notre travail, on va passer à l’étude et le dimensionnement des départs et des canalisations.
  • 34. Chapitre 3 : Dimensionnement des départs
  • 35. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 27 Tableau 4 : Lettre de sélection Chapitre 3 : Dimensionnement des départs I) Méthodologie : Introduction : Le travail de conception débute par la répartition sur le plan des équipements électriques, le choix du cheminement des canalisations. Ce chapitre consiste principalement à dimensionner les départs ainsi configurés après les avoirs numérotés sur les schémas unifilaires. L’étude des circuits électriques de l’installation consiste à déterminer précisément les sections des câbles les chutes de tension les calibres des disjoncteurs…, en commençant par le récepteur jusqu’à aboutir à l’origine de l’installation. Chaque circuit constitué par la canalisation et sa protection doit répondre à plusieurs conditions :  Véhiculer le courant d’emploi permanent et ses pointes transitoires normales.  Protéger la canalisation de toutes les surintensités jusqu’au courant Icc maximale Détermination des sections des câbles : La section d’un câble dépend de plusieurs facteurs, donc, pour calculer la section d’un conducteur on doit déterminer : a) La lettre de sélection : La lettre de sélection dépend du conducteur utilisé et de son mode de pose, elle est déterminée par le tableau suivant :
  • 36. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 28 Le type de conducteur : b) Le facteur de correction K : Le facteur de correction K est obtenue en multipliant 3 facteurs de corrections K1, K2 et K3. 𝐾 = 𝐾1 ∗ 𝐾2 ∗ 𝐾3  Le facteur de correction K1 Il prend en compte la lettre de sélection et le mode de pose, déterminé d’après le tableau suivant :  Le Facteur de correction K2 Il dépend de l’influence mutuelle des circuits placés côte à côte, d’où, il prend en compte la lettre de sélection, la disposition des câbles jointifs et le nombre de circuit ou de câbles multiconducteurs. Il est déterminé à partir du tableau suivant : Tableau 5 : Facteur de correction K1
  • 37. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 29  Le facteur de correction K3 : Ce facteur prend on compte la température ambiante et la nature de l’isolant, il est déterminé par le tableau ci-dessous. Après avoir déterminer tous les coefficients, on applique la formule pour déterminer le facteur de correction globale K c) Le courant admissible dans la canalisation Iz : Iz est le courant admissible maximale que pourra véhiculer dans le conducteur sans échauffement. Tableau 6 : Facteur de correction K2 Tableau 7 : Facteur de correction K3
  • 38. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 30 On applique le facteur de correction totale pour déterminer le courant Iz 𝐼𝑧 = 𝐼𝑏 𝐾 Avec Ib le courant nominale d’emploi. d) La section minimale : Pour déterminer la section du câble minimale nécessaire, on a besoin de connaitre la lettre de sélection, le type de protection des conducteurs et le courant admissible Iz. Après avoir déterminer ces 3 facteurs, on utilise l’abaque ci-dessous pour déterminer la section minimale nécessaire pour le conducteur. Tableau 8 : Abaque des sections des câbles
  • 39. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 31 Donc il suffit de lier la lettre de sélection avec le type de l’isolant du câble et l’abaque montre le courant de canalisation que peut supporter chaque section. Noter que l’abaque est valable pour les conducteurs de longueurs inférieurs à 100m. Détermination de la chute de tension : Après avoir choisi la section du câble d’un départ en fonction du courant d’emploi et d’autres facteurs, il faut vérifier que la chute de tension ne dépasse pas la limite acceptable fixée par la norme. a) Définition : L’impédance d’un câble est faible mais non nulle, donc, lorsqu’il est traversé par un courant, il existe une chute de tension entre son origine et son extrémité. La norme NF C 15-100 impose que la chute de tension entre l’origine d’une installation BT et tout point d’utilisation ne dépasse pas les valeurs données dans le tableau ci-dessous : b) Calcul de la chute de tension :  Par calcul : Pour calculer la chute de tension, on doit appliquer une des formules ci-dessous selon la nature de notre alimentation comme le montre le tableau suivant : Tableau 9 : Chute de tension admissible Tableau 10 : Calcul des chutes de tension
  • 40. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 32 Avec :  IB : Le courant d’emploi en ampères (A)  Un : La tension nominale entre phase (V)  Vn : La tension nominale entre phase et neutre (V)  L : La longueur du conducteur en kilomètre (Km)  φ : Le déphasage entre le courant et la tension  R : La résistance linéique du conducteur en ohm/kilomètre (Ω/Km), pour le cuivre R=22,5 Ω/mm²/Km diviser par la section el mm², on néglige R pour les sections supérieur à 500mm²  X : La réactance linéique du conducteur en ohm/kilomètre (Ω/Km), X=22,5 Ω/mm²/Km diviser par la section el mm², pour le cuivre on néglige X pour les sections inférieur à 50mm², X=0,08 Ω/mm²/Km diviser par la section el mm²  Par l’abaque : Comme pour la section du câble, il existe un abaque qui nous permet de vérifier la chute de tension admissible selon la section, le courant nominal du récepteur et le facteur de puissance cos(φ). Les valeurs dans le tableau ci-dessous représente la chute de tension dans 100m de câble en en réseau 400V triphasé, donc pour un réseau triphasé 230V il faut multiplier les valeurs par (√3) et pour un réseau monophasé 230V on multiplie par 2. Ce tableau peut être utilisé pour les longueurs de câbles différents de 100m, il suffit donc d’appliquer le coefficient L/100.
  • 41. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 33 Après avoir déterminer la chute de tension dans les conducteurs pour la section choisi, il est indispensable de vérifier si elle est conforme à la valeur fixée par la norme. Dans le cas où elle est supérieure à la valeur recommandée, on doit choisir la section supérieure et vérifier de nouveau. Tableau 11 : Abaque de la chute de tension
  • 42. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 34 Détermination des courants de courts circuits : a) Définition : Le courant de court-circuit est une surintensité produite par un défaut ayant une impédance négligeable entre des conducteurs actifs présentant une différence de potentielle en service normale. Chaque installation électrique doit être protégée contre les courants de courts circuits, la valeur du courant maximale de court-circuit nous permet de déterminer :  Le pouvoir de coupure des appareils de protection.  La courbe de déclenchement de l’appareil de protection.  La tenue des canalisations… b) Origine : L’origine d’un court-circuit peut être :  Mécanique : rupture de conducteurs …  Surtensions électriques d’origine interne ou atmosphérique Les courants de courts circuits peuvent être :  Monophasé  Biphasé  Triphasé Comme explique la figure ci-dessous : Figure 12: Courbe de d'déclenchement
  • 43. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 35 Avec : U : tension nominale entre phase 𝑍𝑐𝑐 = (∑𝑅𝑡) + (∑𝑋𝑡)² . Le tableau suivant montre la méthode de détermination des résistances et réactances dans les différentes parties d’une installation : Tableau 12 : Calcul de la résistance et de la réactance Figure 13: Courant de court-circuit
  • 44. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 36 Les résistances et les réactances du transformateurs sont déterminer par l’abaque suivant selon sa puissance apparente S : Alors que les valeurs Résistance R et réactance X du réseau amont sont données par le fournisseur d’énergie électrique (dans notre cas la STEG). c) Calcul de Icc : Pour calculer le courant de court-circuit Icc en un point quelconque d’une installation conformément à la norme NF C 15-100 et en exploitant les données qu’on vient d’expliquer, il faut :  Calculer la somme des résistances en séries situées en amont de ce point Rt.  Calculer la somme des réactances en séries situées en amont de ce point Xt.  Appliquer la formule de Icc 𝐼𝑐𝑐 = √ ∗ (∑ ) (∑ )² Tableau 13 : Résistance et réactance transformateur
  • 45. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 37 Déterminations des calibres des disjoncteurs : a) Définition : Un disjoncteur est un appareil mécanique de connexion capable d’établir, de supporter et d’interrompre des courants dans les conditions normales de la canalisation, ainsi que de supporter pendant une durée spécifiée des courants dans des conditions anormales spécifiées telles que les courants de court-circuit. b) Caractéristique de choix : Les caractéristiques à prendre en compte lors du choix d’un disjoncteur sont :  Le courant assigner ou le courant d’utilisation dans les conditions normales.  Le pouvoir de coupure PDC qui doit être supérieur au courant de court-circuit maximale.  La section de la canalisation qu’il alimente.  La courbe de déclenchement. Le tableau suivant cite les 5 types de courbe de déclenchement avec leurs cas d’utilisation : Tableau 14 : Type de courbe de déclenchement Types Déclencheur Applications Seuil bas Type B - Source à faible puissance de court-circuit (générateurs). - Grandes longueurs de câbles. Seuil standard Type C - Protection des circuits : cas général. Seuil haut Type D ou K - Protection des circuits en présence de fort courant d’appel (moteurs…). 12 In Type MA - Destiné à la protection des moteurs en associations avec un discontacteur (contacteur avec protection contre les surcharges).
  • 46. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 38 c) Les circuits standards normalisés : Pour les cas d’usage commun, comme les circuits d’éclairage et les circuits de prises de courants 16A selon la norme NF C 15-100, ces circuits ont des calibres de protection connue ils sont précisés dans le tableau suivant : Tableau 15 : Normes de protection des circuits Nature du circuit Section minimale Calibre de protection Sensibilité différentielle Eclairage ou prise commander 1,5 mm² 10A 300mA Prise de courant 6 socles max. 2,5 mm² 16A 30mA
  • 47. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 39 II) Etude du départ N°20 Machine lave-vaisselle : Ci-joint on va présenter un exemple d’étude de dimensionnement d’un circuit selon la méthodologie explicité précédemment Prérequis : Du départ :  N° du départ dans le schéma unifilaire : 20.  Récepteur : Machine Lave-vaisselle.  Longueur du câble : 50m.  Type d’alimentation : 400V triphasé alternatif.  Puissance installée : 7,1 KW.  Facteur de puissance : 0,82. Du réseau :  Alimentation STEG 220/400V 50Hz.  Type d’alimentation : Compteur d’énergie.  Réseau amont : liaison avec un transformateur 630KVA. Section du câble : a) Les coefficients :  La lettre de sélection : Dans ce cas, il s’agit d’un câble en cuivre, multiconducteurs, qui passe en premier temps dans des vides de constructions puis, en deuxième temps sur des chemins de câble non perforée, d’où la lettre de sélection B (tableau 3).  Le facteur de correction K1 : La lettre de sélection B et le mode de pose dans les vides de construction conduit à un facteur de correction K1=0,95 (tableau 4).
  • 48. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 40  Le facteur de correction K2 : La lettre de sélection B et le nombre de conducteurs jointifs 8, engendre un facteur de correction K2=0,50 (tableau 5).  Facteur de correction K3 : Pour la température ambiante on a T=40°, car la canalisation passe par des vides de construction dans la cuisine, est avec une protection de câble en PVC, le facteur de correction est de l’ordre de K3=0,87 (tableau 6). 𝐾 = 𝐾1 ∗ 𝐾2 ∗ 𝐾3 𝐾 = 0,95 ∗ 0,5 ∗ 0,87 𝑲 = 𝟎, 𝟒𝟏 b) Le courant admissible : Le courant admissible : 𝐼𝑧 = 𝐼𝑏 𝐾 Le courant d’emploi : 𝐼𝑏 = 𝑃 √3 ∗ 400 ∗ 0,82 𝑰𝒃 = 𝟏𝟐, 𝟓𝑨 𝐼𝑧 = 12,5 0,41 𝑰𝒛 = 𝟑𝟎, 𝟓𝑨 c) La section minimale Selon l’abaque (tableau 7), isolant en PVC3, la lettre B et Iz 30,5A on choisit la section qui correspond à Iz directement supérieur à Iz calculé soit 36A d’où, la section nécessaire est : 𝑺 = 𝟔𝒎𝒎² Chute de tension : Selon la norme, la chute de tension maximale pour un abonnée BT entre la source est le point d’alimentation finale est de 5% donc, dans notre canalisation elle ne doit pas dépasser 3%.
  • 49. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 41 Pour déterminer la valeur de la chute de tension on applique la formule (tableau8) 𝑈 = √3 ∗ 𝐼𝑏 ∗ 𝐿 ∗ (𝑅 ∗ cos(𝜑) + 𝑋 ∗ sin(𝜑))  Ib : 12,5A  L : 0,05Km  𝑅 = 18,5 ∗ 0,05 6 = 0,15  𝑋 = 0,09 ∗ 0,05 = 4,5 ∗ 10 Valeur négligeable car S<50mm²  𝑐𝑜𝑠𝜑 = 0,82  𝑠𝑖𝑛𝜑 = sin 𝑐𝑜𝑠 (0,82) = 0,57 𝑈 = √3 ∗ 12,5 ∗ 0,05 ∗ (0,19 ∗ 0,82 + 6,6 ∗ 10 ∗ 0,57) 𝑼 = 𝟎, 𝟖𝟐% = 𝟑, 𝟐𝑽 Vérification par l’abaque (tableau 10) : S=6mm² et Ib>12,5 =16A, on applique le rapport L/100 La chute de tension est 2,2 ∗ 50 100 𝑼 = 𝟏. 𝟏% = 𝟒, 𝟒𝑽 Courant de court-circuit : 𝐼𝑐𝑐 = 𝑈 √3 ∗ (∑𝑅) + (∑𝑋)² Pour calculer Icc on doit calculer Rt et Xt d’après le schéma suivant :  1 : réseau amont : Le réseau amont est un transformateur 630KVA, d’après le tableau 12, on a : Rtr=2,62mΩ. Xtr=9,82mΩ.
  • 50. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 42  2 : disjoncteur principale D1 400A : D’après le tableau 11, la résistance et la réactance d’un disjoncteur sont négligeable.  3 : jeux de barre principale JDB Principale : Le jeu de barre utilisé est 32/5mm² 𝑅𝑗𝑑𝑏 = 𝜌 ∗ 𝐿 𝑆 = 18,51 ∗ 1 32/5 𝑋𝑗𝑑𝑏 = 0,09 ∗ 𝐿 = 0,15 ∗ 1 𝑹𝒋𝒅𝒃 = 𝟐, 𝟖𝟗𝒎Ω 𝑿𝒋𝒅𝒃 = 𝟎, 𝟏𝟓𝒎Ω  4 : disjoncteur divisionnaire 2 D2 250A : La résistance est la réactance du disjoncteur sont négligeable.  5 : 50 mètres de câble jusqu’au récepteur : La réactance du câble : 𝑅𝑐 = 𝜌 ∗ 𝐿 𝑆 = 18,51 ∗ 50 6 La résistance du câble 𝑋𝑐 = 0,09 ∗ 𝐿 = 0,09 ∗ 50 𝑿𝒄 = 𝟒, 𝟓𝒎Ω 𝑹𝒄 = 𝟏𝟓𝟒𝒎Ω  Icc : 𝐼𝑐𝑐 = 𝑈 √3 ∗ (∑𝑅) + (∑𝑋)² Avec ∑𝑅 = 𝑅𝑡𝑟 + 𝑅𝑗𝑑𝑏 + 𝑅𝑐 = 2,62 + 2,89 + 154 ∑𝑋 = 𝑋𝑡𝑟 + 𝑋𝑗𝑑𝑏 + 𝑋𝑐 = 9,82 + 0,15 + 4,5 𝐼𝑐𝑐 = 400 √3 ∗ (2,62 + 2,89 + 154) + (9,82 + 0,15 + 4,5)² 𝑰𝒄𝒄 = 𝟏, 𝟒𝟒𝑲𝑨
  • 51. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 43 Choix du disjoncteur : Ib=12,5A Iz=30,5A Icc=1,44KA S=6mm² Le calibre du disjoncteur à choisir est 32A car il est le calibre immédiatement supérieur au courant admissible dans la canalisation. Vu que le courant maximale que peut supporter la section choisie S=6mm² est 44A. la section est protégée par le disjoncteur 32A. Le pouvoir de coupure du disjoncteur PDC doit être supérieur à Icc or PDC est de 6KA qui est le pouvoir directement supérieur à 1,44KA. La courbe de déclenchement est la courbe C (seuil standard) car il s’agit d’un cas de circuit général (tableau 13). Le nombre de pôles et le nombre de déclencheurs doivent être spécifiés : 4P-3D : 4pôles et 3 déclencheurs : pas de déclencheur sur le neutre, neutre non protéger. 4P-4D : 4pôles et 4 déclencheurs : les 4 pôles du disjoncteur sont protégés. Dans ce le neutre doit être protégé donc le disj sera 4P-4D La sensibilité du disjoncteur d’une prise spécialisée dépend du courant de fuite autorisé de la machine, s’il n’est pas mentionné, on utilise 30mA qui est la sensibilité conseillée pour les prises de courant selon la norme NF C 15-100. La protection peut être assurée par un disjoncteur différentiel car le régime du neutre de l’installation est le régime TT. D’où les caractéristiques suivantes du disjoncteur : Tableau 16 : Caractéristique du disjoncteur du circuit 20 Tension d’emploi Calibre Courbe de déclenchement PDC Nb de pôles 400V 32A Courbe C (seuil standard) 6KA 4P-4D Equipé d’un bloc vigi ayant la même caractéristique est une sensibilité 30mA.
  • 52. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 44 III) Note de calcul générer par CANECO BT : Logiciel CANECO BT : Par souci d’efficacité, le logiciel CANECO BT est utilisé pour faire les calculs relatifs au dimensionnement de l’installation, c’est un logiciel de conception automatisée des installations électriques suivant la norme NF C 15-100, il permet le calcul et le dimensionnement économique des circuits. Note de calcule départ 20 : Note de calcul de l’installation : Les notes de calculs complètes de l’installation sont en annexe(B). Figure 14: Note de calcul du circuit 20
  • 53. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 45 Tableau 17 : Note de calcul de l’installation
  • 54. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 46 Conclusion : Dans ce chapitre, nous avons établi le bilan de puissance, celui-ci nous a permis d’élaborer les notes de calculs pour optimiser la réponse au besoin des récepteurs et de les protéger d’une manière économique est fiable. En outre, on a également établi les schémas unifilaires de câblage de l’armoire électrique. Le chapitre suivant s’intéresse à la conception et la réalisation de cette armoire.
  • 55. Chapitre 4 : Réalisation pratique de l’armoire électrique
  • 56. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 48 Chapitre 4 : Réalisation pratique de l’armoire électrique I) Présentation de l’équipement : Définition : Une armoire électrique est un endroit où sont regroupés des équipements participants à la distribution d’une installation électrique dans le but de centralisé les arrivées et les départs d’une installation interne d’un bâtiment. Constitution : Notre TGBT se présente sous la forme d’une armoire composée :  D’une enveloppe de la gamme Armoire Etanche STT. De 5 compartiments munies de portes : Les compartiments 1, 3 et 5 sont équipées avec des portes métallique, alors que 2 et 5 avec des portes vitrées Figure 15: Les compartiments du TGBT
  • 57. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 49 Caractéristiques : a) Caractéristiques mécaniques : L’armoire constitué de 5 compartiments de 2 types : AE206560 et AE203060, la seule différence entre ces 2 types sont les dimensions. - Le compartiment 1 : gaine gauche type AE203060 - Le compartiment 2 : porte gauche type AE206560 - Le compartiment 3 : gaine type AE203060 - Le compartiment 4 : porte droite type AE206560 - Le compartiment 5 : gaine droite type AE203060  Dimensions : Tableau 18 : Caractéristiques des compartiments du TGBT - Hauteur TGBT : 2000mm - Largeur TGBT : 2200mm - Profondeur TGBT : 600mm  Indice de protection : Il comporte 2 chiffres, le 1er (dizaines) de 1 jusqu’à 6 pour la protection contre les solides, le 2eme (unités) de 1 jusqu’à 9 pour la protection contre l’intrusion d’eau. (Voir détails en annexe c) - IP 55.  Matériaux : - Socle : Ossature en tôle acier électro zingué d’épaisseur 20/10 perforées à pas de 25mm. AE206560 AE203060 - Hauteur 2000 mm - Largeur 630 mm - Profondeur 600 mm - Hauteur 2000 mm - Largeur 300 mm - Profondeur 600 mm
  • 58. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 50 - Porte : Tôle acier électro zingué d’épaisseur 20/10 montée sur 4 charnières ouvrant à 180° avec serrure escamotable fermeture à 3 points, son étanchéité est assurée par un joint polyuréthane. - Panneaux arrière et latéraux : Tôle en acier électro zingué épaisseur 15/10 démontable a fin de facilité le câblage. - Platines de montage : En acier galvanisé épaisseur 20/10. - Anneaux de levage : M12 à fixer directement sur le corps de l’armoire. - Fixation : Au sol ou bien sur un socle de hauteur 100mm ou 200mm. - Finition : Acier inoxydable et peinture en poudre époxy en base polyester structuré couleur RAL 7035 ou RAL 9001  Forme d’enveloppe : Les différentes formes d’enveloppe sont utilisées pour fractionner le TGBT en espaces séparés pour : - Protéger contre le passage des corps solides. - Limiter les effets de propagations d’un arc électrique. - Faciliter les opérations de maintenances. Les formes disponibles selon la norme 60439-1 : - Forme 2A : appareils séparer du jeu de barre. - Forme 2B : forme 2A + les bornes des conducteurs extérieurs séparées du jeu de barre. - Forme 3A : forme 2A+ appareils séparés entre eux. - Forme 3B : forme 2B + les bornes des conducteurs extérieurs séparées du jeu de barre. - Forme 4A : forme 3A + bornes pour conducteurs extérieurs séparées entre elles mais dans le même compartiment que l’unité fonctionnelle. - Forme 4B : forme 4A + bornes pour conducteurs extérieurs séparées entre elles ainsi que les unités fonctionnelles. La forme de notre TGBT est 2B, puisque cette forme est largement suffisante pour atteindre l’indice de protection demandé et les exigences du site.
  • 59. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 51 b) Caractéristiques électriques de l’armoire : D’après le catalogue du fabriquant l’armoire possède les caractéristiques suivantes : - Tension d’alimentation : 400V triphasé. - Fréquence : 50Hz. - Puissance absorbée : 140 KVA. - Courant de court-circuit : 50 KA. - Catégorie d’installation : CAT III car il s’agit d’une distribution triphasée non connecté a des lignes extérieures. - Régime du neutre : TT : neutre à la terre, masse à la terre. - Classe de protectionau chocs électrique : Classe I (suivant la norme IE 61010-1) Constituants du TGBT : a) Le jeu de barre : Calculer ou dimensionner un jeu de barre consiste réellement à vérifier les tenues nécessaires qui répondent aux exigences de notre circuit : Le jeu de barre doit supporter un courant assigné Tableau 19 : Les classes de protections contre les chocs électriques
  • 60. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 52 Ib=400A, est un courant de court-circuit Icc=10KA pendant une durée de Th=3s selon les caractéristiques de l’interrupteur général. Les dimensions des jeux de barres sont calculées par le logiciel ERICO d’ERIFLEX. Figure 16: Intensité de courant admissible dans un jeu de barre Figure 17: Calcul de la barre en cuivre par le logiciel ERIFLEX
  • 61. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 53 Les données à fournir sont : le courant nominal, le type de la barre, la longueur maximale, la température ambiante et température de fonctionnement. Conformément à la norme est à la forme d’enveloppe 2B, le jeu de barre est placé dans le compartiment N°3, séparé des appareils et des bornes des conducteurs extérieurs. b) Le feuillard : Les barres souples ou feuillard sont des conducteurs en cuivre utilisées pour les appareillages à courant important, dans une armoire électrique, le feuillard assure la liaison entre le jeu de barre et les appareils ayant un In>160A.
  • 62. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 54 Pour le calcul de la section du feuillard, on utilise le logiciel ERICO. c) Les rails : Le rail DIN est un rail métallique de 35mm de largeur utilisé pour fixer les disjoncteurs et les équipements industriels dans l’armoire électrique, ils sont disponibles en 3 types : - Les rails type Ω - Les rails type C - Les rails type G Les rails utilisés dans ce TGBT sont des rails oméga (Ω). d) Les borniers : Les borniers électriques permettent de relier les câbles des sorties de l’armoire électrique au reste de l’installation. Ils sont choisis selon la tension d’emploi est la largeur de la borne d’entrée du câble. Figure 18 : Calcul de la largeur du feuillard par le logiciel ERIFLEX
  • 63. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 55 e) L’appareillage électrique : Il est interdit d’équiper une armoire avec des différents marques de disjoncteurs, puisque, généralement, la même marque ne pose pas de problème de sélectivité inattendue. Dans notre TGBT, seule l’arrivé générale est SCHNEIDER, car elle présente une solution plus fiable est au même temps beaucoup plus économique que ABB.  Arrivée générale : En tête du TGBT on a un interrupteur-sectionneur Schneider 400A non débrochable : Nom : interpact INS400. Nombre de pôles : 4 pôles. Type réseau : 400/690V, CA, 50/60Hz. Icc max : 11,5KA (3s). Durée de vie mécanique : 10000cycles. Durée de vie électrique : 1500 cycles (à 440V 50/60Hz)  Disjoncteur divisionnaire 2 : Le Divisionnaire 2 est un disjoncteur ABB de calibre 250A non débrochable : Nom : XT4 250A. Nombre de pôles : 3 pôles +N/2. Type réseau : 400/690V, CA, 50/60Hz. Icc max : 8 KA. Durée de vie mécanique : 25000cycles. Durée de vie électrique : 8000 cycles (à 440V 50/60Hz)
  • 64. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 56  Les disjoncteurs modulaires : Les disjoncteurs modulaires protègent l’installation contre les surcharges et les courants de court-circuit, les disjoncteurs utilisés appartiennent à la gamme ABB -MCB.  La protection différentielle : Les appareils de protection différentielle protègent les personnes contre les contacts indirectes, pour assurer cette protection, on a utilisé des blocs vigi ABB de la gamme -RCD. Pour d’autres circuits la protection différentielle est assurée par un relais Rh, c’est un relais à tore séparé, il commande le disjoncteur en ouverture avec l’intermédiaire d’une bobine de déclenchement (MX), la commande peut être instantanée ou temporisée est avec une sensibilité réglable. Les relais utilisés sont de la gamme CIRCUTOR.
  • 65. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 57  Disjoncteur moteur : Les disjoncteurs moteurs utilisés ont les caractéristiques suivantes : Nom : CL00 Générale Electrique. Circuit de commande : CA 400V. Nombre de contacts : 4 ouverts. Nombre de contacts auxiliaires : 4 maximum. Indice de protection : IP20.  Parafoudre : Le parafoudre protège l’installation électrique contre les surtensions d’origine atmosphérique, sa mise en place dans un TGBT est obligatoire d’après la norme NF C 15-100.
  • 66. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 58 II)Les centrales de mesures communicantes : But La mesure est la base de tout diagnostic, donc, en surveillant simplement la consommation on peut faire des économies énergétiques, d’où l’idée d’installer des centrales de mesure communicantes. Principe : Le principe de fonctionnement des mesures communicantes est expliqué par la synoptiques ci- dessous. Comme il est expliqué dans le schéma, la mesure communicante local se compose de : - Un disjoncteur équiper d’un compteur d’énergie interne ou comme extension(esclave). - Un contrôleur dans notre cas EDS pour collecter les informations délivrées par les compteurs d’énergies(maitre). - Une centrale de mesure liée aussi au contrôleur pour afficher les mesures instantanées. - Un port RG45 pour faire la liaison entre le contrôleur EDS et l’ordinateur local (moniteur). - Une unité de stockage local. Figure 19: Synoptique de la communication locale
  • 67. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 59 Le compteur d’énergie : Les disjoncteurs utilisés n’ont pas de compteur d’énergie intégré, on utilise alors le compteur CIRCUTOR CEM C20 qui est un compteur triphasé pouvant mesurer un courant direct allant jusqu’à 63A, il dispose d’un afficheur LCD 7 chiffres et 2 boutons pour afficher toutes les données mesurées. Il est équipé d’un module CEM-M qui donne le signal sonore et visuel en cas de problèmes. Le contrôleur : Le contrôleur utilisé est CIRCUTOR EDS EMBARQUE, il est programmé à partir d’un logiciel POWER STUDIO SCADA, et il a aussi un serveur web XML intégré qui permet à l’utilisateur d’accéder aux mesures instantanées. La centrale de mesure : La centrale de mesure utilisée est la CVM C5 de CIRCUTOR, cette centrale de mesure est une sorte de multimètre pour panneau d’armoire électrique, elle permet l’affichage des mesures instantanées est des enregistrements de courts durées. Fonctionnement Après avoir installé la partie matérielle, on passe vers la partie logicielle, par l’intermédiaire de power studio scada, on suit la démarche suivante : - On prépare la plateforme sur le logiciel avec le même matériel qu’on a utilisé, et la même hiérarchie de raccordement.
  • 68. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 60 - On choisit une adresse ip pour le contrôleur de sorte qu’on donne la même adresse sur le contrôleur est le logiciel. - On fait alors la connexion entre l’ordinateur est le contrôleur avec un câble Ethernet et on attend jusqu’à ce qu’on reçoît un message de confirmation de la connexion avec tous les composants. - On introduit les noms des circuits et les coûts d’énergie électrique en plus d’une infinité de paramètres qu’on peut gérer comme les factures et les diagrammes à afficher etc. - Finalement on enregistre le travail sous une extension *.CLIENT qui donne un accès limité à l’utilisateur pour contrôler, enregistrer, configurer des alertes etc, mais il n’a pas le droit de reconfigurer ou de modifier la plateforme initiale.
  • 69. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 61 III) Pratique de l’armoire électrique : Le schéma de l’armoire : Le schéma de l’armoire électrique élaboré dans la phase d’étude subit quelques modifications dans la phase de câblage pour assurer la conformité avec le plan de fabrication de l’armoire, il est de la forme suivante : Le schéma électrique complet de l’armoire est en annexe(B). Figure 20: Page 1 du schéma unifilaire de l'armoire électrique
  • 70. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 62 Le plan d’encombrement : Le plan d’encombrement ci-dessous est une représentation de la face platine (face plastron) de l’armoire électrique avec tous les appareils visibles avec leur numérotation conforme au schéma unifilaire. L’assemblage de l’armoire : a) Matériels utiliser : Pour cette tâche, on a besoin de - 2 clés num°10 fourche et pipe. - Une tourne vis américain. Figure 21: Schéma d'encombrement de l'armoire électrique
  • 71. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 63 - Une tourne vis français. b) Assemblement : Comme le corps de l’armoire est moullé pour assurer l’étanchéité, dans cette étape, on a seulement attaché les différents compartiments au moyen des boulons de 10 et les portes avec leurs charnières. L’encombrement : Il s’agit de fixer tous les supports internes de l’armoire ainsi que les rails et les goulottes. - Les supports en U servent à la fixation des rails DIN et des goulottes latérales :
  • 72. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 64 - Fixation des rails DIN : - Fixation des goulottes : Le câblage : Après la phase de l’encombrement, on passe à la phase de câblage, cette phase se divise en 3 grandes parties :
  • 73. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 65 a) Fixation du matériel Dans cette étape on essaye de mettre tous les appareils en place suivant le schéma d’encombrement sans commencer le câblage : b) Le câblage : Le câblage est une tâche qui ne demande pas beaucoup de connaissance mais plus tôt une méthodologie pour ne pas avoir des erreurs est des conflits dans les câbles sur tout que le TGBT est assez chargé du coté appareillages et du coté câble aussi. Pour cette raison on divise le travail en 2 étapes :
  • 74. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 66  Câblages des entrées : On commence par câbler seulement les entrées des appareils : Comme on remarque dans la figure, seulement les entrés des disjoncteurs sont câblées.  Câblage des sorties : Après avoir terminé le câblage des entrées, on passe vers les sorties, il y a 2 types de sorties, les sorties sur les borniers et les sorties qui vont alimenter d’autres disjoncteurs ou des répartiteurs, on parle donc des sorties sur borniers puisque les autres font partie de l’étape précédente, est raccorder notre disjoncteurs principales 400A est le divisionnaire 2 calibre 250A avec le jeu de barre avec le feuillard adéquat : c) La finition : Après avoir terminé le câblage, fermer les goulottes est tester la continuité des câbles avec un multimètre, on passe à la finition, dans cette phase en commence par - Fermer les goulottes de passages des câbles. - Fermer le dos et les côtés de l’armoire.
  • 75. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 67 - Mettre les cages écrous pour fixer les plastrons sur la face avant de l’armoire. - Finalement, on colle les étiquettes des appareils conformément au schéma unifilaire et au schéma d’encombrement : Test et livraison sur chantier : a) Test Avant d’envoyer notre TGBT vers le chantier, on doit l’alimenter pour vérifier que tous les appareils sont fonctionnels, ce test permet de détecter les appareils défectueux.
  • 76. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 68 b) Livraison sur chantier : Après avoir vérifié notre TGBT, on peut le livrer sur chantier pour prendre sa place dans le local technique : On place notre TGBT dans la réservation prévue. Le technicien de l’entreprise EBF est chargé alors de brancher les câbles en attente avec les borniers de l’armoire selon le repérage effectué.
  • 77. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 69 Le tableau de commande : Le tableau de commande du restaurant permet de commander 9 circuits d’éclairages, ces circuits sont identifiables sur le schéma unifilaire, ils ont des sorties supplémentaires repérées pour le TC, le câblage de ce dernier suit les mêmes étapes décrites précédemment pour l’armoire pour atteindre le résultat souhaiter : - L’encombrement et les réserves des boutons poussoirs de commande : - Le câblage : - Finition :
  • 78. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 70 Dans le cadre de mes études à l’ISET de Nabeul j’ai acquis un bagage théorique et technique et il m’a donné l’aptitude de pouvoir mener aisément les tâches qui m’ont été confiées. J’ai été confronté à la difficulté de modélisation et de conception par la théorie alors que les bureaux d’études utilisent en majorité leur expérience personnelle ou des outils informatiques pour le dimensionnement des installations. Cette expérience de l’installation électrique dans le secteur industriel a été très enrichissante surtout que mon projet portait la partie étude ainsi que la conception du tableau générale basse tension. Comme j’ai eu l’occasion de manipuler plusieurs logiciels, j’ai essayé de laisser un document contenant les démarches à suivre pour travailler sur ces logiciels, j’espère qu’il soit utile pour tout le monde. Ce PFE a été pour moi l’occasion d’aborder plusieurs facettes des professions offertes à un diplômé de l’ISET : les bureaux d’études, les bureaux d’exécution, les services techniques dans les métiers du bâtiment. J’ai pu ainsi me rendre compte du caractère polyvalent de ma formation.
  • 79. ELEK ISETN Projet de fin d’étude Page | 71 1. NF C 15-100 Guide de l'installation électrique Schneider Electric Edition 2010 2. Cahier technique N° 158 Schneider Electric : Calcul des courant de court-circuit 3. Cahier technique Schneider Electric : Armoire TGBT-CAP 4. Guide technique Merlin Gerin Moyenne tension : guide de conception MT 5. Distribution électrique basse tension et HTA : compléments techniques Schneider Electric édition 2012 6. Cours bureau d’étude de Monsieur Amari Mansour. 7. Site web Le Guide de l'Installation Electrique en format Wiki : http://fr.electrical- installation.org/frwiki/Accueil
  • 80. ANNEXE Rapport de fin d’étude Sadok ZGOLLI
  • 81. ANNEXE A ISETN Projet de fin d’étude Sadok ZGOLLI ANNEXE A ETUDE DE L’ECLAIRAGE DU RESTAURANT
  • 83. BUREAU CHEF Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 50.0%, Sol 10.0%, Facteur de maintenance: 0.80 Plan utile Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max 1 Plan utile 1 Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx] Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m 464 (≥ 500) 81.2 566 0.18 0.14 # Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W] 2 Philips Lighting - RC165V W60L60 1xLED34S/830 PSD 3496 41.0 85.3 Somme de tous les luminaires 6992 82.0 85.3 Valeur spécifique de raccordement: 19.20 W/m² (Surface de base de la pièce 4.27 m²) Consommation: 140 - 230 kWh/a de maximum 200 kWh/a BUREAU 24/05/2018 Terrain 1 / Bâtiment 1 / Étage 1 / BUREAU CHEF / Récapitulatif pièce Page 2
  • 84. BUREAU CHEF Philips Lighting RC165V W60L60 1xLED34S/830 PSD N° X [m] Y [m] Hauteur de montage [m] 1 0.667 0.800 2.800 2 2.002 0.800 2.800 BUREAU 24/05/2018 Terrain 1 / Bâtiment 1 / Étage 1 / BUREAU CHEF / Plan d'emplacement des luminaires Page 3
  • 85. BUREAU CHEF Nombre de pièces Luminaire (Emission de lumière) 2 Philips Lighting - RC165V W60L60 1xLED34S/830 PSD Emission de lumière 1 Composants: 1xLED34S/830/- Rendement: 99.89% Flux lumineux de lampe: 3500 lm Flux lumineux de(s) lampe(s): 3496 lm Puissance: 41.0 W Rendement lumineux: 85.3 lm/W Données colorimétriques 1xLED34S/830/-: CCT 4500 K, CRI 84 Flux lumineux total de lampe: 7000 lm, Flux lumineux total de luminaire: 6992 lm, Puissance totale: 82.0 W, Rendement lumineux: 85.3 lm/W BUREAU 24/05/2018 Terrain 1 / Bâtiment 1 / Étage 1 / BUREAU CHEF / Liste des luminaires Page 4
  • 86. Plan utile 1 / Eclairement perpendiculaire (adaptatif) Plan utile 1: Eclairement perpendiculaire (adaptatif) (Surface) Décor lumineux: Décor lumineux 1 Moyenne: 464 lx (Consigne: ≥ 500 lx), Min: 81.2 lx, Max: 566 lx, Min/moyen: 0.18, Min/Max: 0.14 Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m Courbes isophotes [lx] Echelle: 1 : 25 BUREAU 24/05/2018 Terrain 1 / Bâtiment 1 / Étage 1 / BUREAU CHEF / Plan utile 1 / Eclairement perpendiculaire (adaptatif) Page 5
  • 87. Fausses couleurs [lx] Echelle: 1 : 25 Maillage de valeurs [lx] Echelle: 1 : 25 BUREAU 24/05/2018 Terrain 1 / Bâtiment 1 / Étage 1 / BUREAU CHEF / Plan utile 1 / Eclairement perpendiculaire (adaptatif) Page 6
  • 88. Client: TFC TUNISIAN FOOD COMPANY Z.I El Mghira III, rue de Tozeur, lot n°37 El M'GHIRA - 2082 Tunis (+216) 71 40 98 43 (+216) 71 40 98 58 contact@tfc.ind.tn Editeur (trice): ZGOLLI TELEC Appartement A6 Diar El Manar Rue Malaga El Manar 1 2092 Tunis – Tunisie (+216) 71 884 219 (+216) 70 201 140 info@be-telec.com Date: 31/03/2018 KFC LA MARSA
  • 89. Table des matières KFC LA MARSA Terrain 1 Vues......................................................................................................................................................................................................................3 Bâtiment 2 Étage 1 chimical store Récapitulatif pièce / Décor lumineux total............................................................................................................................................... 4 paper dry store Récapitulatif pièce / Décor lumineux total............................................................................................................................................... 5 S.A.S Récapitulatif pièce / Décor lumineux total............................................................................................................................................... 6 bureau chef Récapitulatif pièce / Décor lumineux total............................................................................................................................................... 7 sanitair staff Récapitulatif pièce / Décor lumineux total............................................................................................................................................... 8 staff room Récapitulatif pièce / Décor lumineux total............................................................................................................................................... 9 sanitair H Récapitulatif pièce / Décor lumineux total............................................................................................................................................. 10 sanitair F Récapitulatif pièce / Décor lumineux total..............................................................................................................................................11 sanitair Récapitulatif pièce / Décor lumineux total............................................................................................................................................. 12 local chaudiere Récapitulatif pièce / Décor lumineux total............................................................................................................................................. 13 CUISINE + RESTAURANT Récapitulatif pièce / Décor lumineux total............................................................................................................................................. 14 Liste des luminaires...............................................................................................................................................................................15 KFC LA MARSA 31/03/2018 KFC LA MARSA / Table des matières Page 2
  • 90. Terrain 1 Terrain 1 (58) KFC LA MARSA 31/03/2018 Terrain 1 / Vues Page 3
  • 91. chimical store Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 50.0%, Sol 10.0%, Facteur de maintenance: 0.80 Plan utile Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max 1 chimical store Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx] Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m 307 (≥ 500) 233 356 0.76 0.65 # Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W] 1 Philips Lighting - RC165V W60L60 1xLED34S/830 PSD 3396 41.0 82.8 Somme de tous les luminaires 3396 41.0 82.8 Valeur spécifique de raccordement: 14.95 W/m² (Surface de base de la pièce 2.74 m²) Consommation: 110 kWh/a de maximum 100 kWh/a KFC LA MARSA 31/03/2018 Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / chimical store / Récapitulatif pièce / Décor lumineux total Page 4
  • 92. paper dry store Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 50.0%, Sol 10.0%, Facteur de maintenance: 0.80 Plan utile Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max 1 paper dry store Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx] Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m 298 (≥ 500) 223 348 0.75 0.64 # Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W] 1 Philips Lighting - RC165V W60L60 1xLED34S/830 PSD 3396 41.0 82.8 Somme de tous les luminaires 3396 41.0 82.8 Valeur spécifique de raccordement: 13.78 W/m² (Surface de base de la pièce 2.98 m²) Consommation: 110 kWh/a de maximum 150 kWh/a KFC LA MARSA 31/03/2018 Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / paper dry store / Récapitulatif pièce / Décor lumineux total Page 5
  • 93. S.A.S Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 50.0%, Sol 10.0%, Facteur de maintenance: 0.80 Plan utile Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max 1 S.A.S Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx] Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m 313 (≥ 500) 204 368 0.65 0.55 # Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W] 1 Philips Lighting - RC165V W60L60 1xLED34S/830 PSD 3396 41.0 82.8 Somme de tous les luminaires 3396 41.0 82.8 Valeur spécifique de raccordement: 13.61 W/m² (Surface de base de la pièce 3.01 m²) Consommation: 110 kWh/a de maximum 150 kWh/a KFC LA MARSA 31/03/2018 Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / S.A.S / Récapitulatif pièce / Décor lumineux total Page 6
  • 94. bureau chef Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 50.0%, Sol 10.0%, Facteur de maintenance: 0.80 Plan utile Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max 1 bureau chef Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx] Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m 417 (≥ 500) 288 503 0.69 0.57 # Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W] 2 Philips Lighting - RC165V W60L60 1xLED34S/830 PSD 3396 41.0 82.8 Somme de tous les luminaires 6792 82.0 82.8 Valeur spécifique de raccordement: 14.54 W/m² (Surface de base de la pièce 5.64 m²) Consommation: 230 kWh/a de maximum 200 kWh/a KFC LA MARSA 31/03/2018 Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / bureau chef / Récapitulatif pièce / Décor lumineux total Page 7
  • 95. sanitair staff Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 59.3%, Sol 89.2%, Facteur de maintenance: 0.80 Plan utile Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max 1 sanitair staff Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx] Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m 710 (≥ 500) 214 1207 0.30 0.18 # Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W] 2 Philips Lighting - RS731B 1xLED12S/827 MB 1207 10.2 118.3 Somme de tous les luminaires 2414 20.4 118.3 Valeur spécifique de raccordement: 10.46 W/m² (Surface de base de la pièce 1.95 m²) Consommation: 56 kWh/a de maximum 100 kWh/a KFC LA MARSA 31/03/2018 Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / sanitair staff / Récapitulatif pièce / Décor lumineux total Page 8
  • 96. staff room Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 50.0%, Sol 10.0%, Facteur de maintenance: 0.80 Plan utile Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max 1 staff room Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx] Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m 323 (≥ 500) 239 373 0.74 0.64 # Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W] 1 Philips Lighting - RC165V W60L60 1xLED34S/830 PSD 3396 41.0 82.8 Somme de tous les luminaires 3396 41.0 82.8 Valeur spécifique de raccordement: 14.71 W/m² (Surface de base de la pièce 2.79 m²) Consommation: 110 kWh/a de maximum 100 kWh/a KFC LA MARSA 31/03/2018 Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / staff room / Récapitulatif pièce / Décor lumineux total Page 9
  • 97. sanitair H Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 59.3%, Sol 89.2%, Facteur de maintenance: 0.80 Plan utile Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max 1 sanitair H Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx] Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m 475 (≥ 500) 167 885 0.35 0.19 # Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W] 1 Philips Lighting - RS731B 1xLED12S/827 MB 1207 10.2 118.3 Somme de tous les luminaires 1207 10.2 118.3 Valeur spécifique de raccordement: 6.75 W/m² (Surface de base de la pièce 1.51 m²) Consommation: 28 kWh/a de maximum 100 kWh/a KFC LA MARSA 31/03/2018 Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / sanitair H / Récapitulatif pièce / Décor lumineux total Page 10
  • 98. sanitair F Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 59.3%, Sol 89.2%, Facteur de maintenance: 0.80 Plan utile Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max 1 sanitair F Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx] Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m 353 (≥ 500) 83.6 852 0.24 0.10 # Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W] 1 Philips Lighting - RS731B 1xLED12S/827 MB 1207 10.2 118.3 Somme de tous les luminaires 1207 10.2 118.3 Valeur spécifique de raccordement: 4.17 W/m² (Surface de base de la pièce 2.45 m²) Consommation: 28 kWh/a de maximum 100 kWh/a KFC LA MARSA 31/03/2018 Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / sanitair F / Récapitulatif pièce / Décor lumineux total Page 11
  • 99. sanitair Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 59.3%, Sol 89.2%, Facteur de maintenance: 0.80 Plan utile Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max 1 sanitair Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx] Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m 654 (≥ 500) 147 1266 0.22 0.12 # Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W] 3 Philips Lighting - RS731B 1xLED12S/827 MB 1207 10.2 118.3 Somme de tous les luminaires 3621 30.6 118.3 Valeur spécifique de raccordement: 7.00 W/m² (Surface de base de la pièce 4.37 m²) Consommation: 84 kWh/a de maximum 200 kWh/a KFC LA MARSA 31/03/2018 Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / sanitair / Récapitulatif pièce / Décor lumineux total Page 12
  • 100. local chaudiere Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 50.0%, Sol 89.2%, Facteur de maintenance: 0.80 Plan utile Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max 1 local chaudiere Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx] Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m 576 (≥ 500) 85.6 5685 0.15 0.02 # Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W] 1 Philips Lighting - MBS250 1xCDM-TCEV20W EB 12 1367 22.0 62.1 Somme de tous les luminaires 1367 22.0 62.1 Valeur spécifique de raccordement: 11.53 W/m² (Surface de base de la pièce 1.91 m²) Consommation: 61 kWh/a de maximum 100 kWh/a KFC LA MARSA 31/03/2018 Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / local chaudiere / Récapitulatif pièce / Décor lumineux total Page 13
  • 101. CUISINE + RESTAURANT Hauteur de la pièce: 2.800 m, Degrés de réflexion: Plafond 70.0%, Murs 74.5%, Sol 62.3%, Facteur de maintenance: 0.80 Plan utile Surface Résultat Moyenne (Consigne) Min Max Min/moyen Min/Max 1 CUISINE +RESTAURANT Eclairement perpendiculaire (adaptatif) [lx] Hauteur: 0.800 m, Marge: 0.000 m 551 (≥ 500) 0.12 6454 0.00 0.00 # Luminaire Φ(Luminaire) [lm] Puissance [W] Rendement lumineux [lm/W] 10 Philips Lighting - MBS250 1xCDM-TCEV20W EB 12 1367 22.0 62.1 15 Philips Lighting - RC165V W60L60 1xLED34S/830 PSD 3396 41.0 82.8 50 Philips Lighting - ST730T 1xLED12S/930 MB 1257 12.6 99.8 Somme de tous les luminaires 127460 1465.0 87.0 Valeur spécifique de raccordement: 6.87 W/m² (Surface de base de la pièce 213.40 m²) Consommation: 2700 - 4050 kWh/a de maximum 7500 kWh/a KFC LA MARSA 31/03/2018 Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / CUISINE + RESTAURANT / Récapitulatif pièce / Décor lumineux total Page 14
  • 102. CUISINE + RESTAURANT Nombre de pièces Luminaire (Emission de lumière) 10 Philips Lighting - MBS250 1xCDM-TCEV20W EB 12 Emission de lumière 1 Composants: 1xCDM-TCEV20W/930 Rendement: 66.66% Flux lumineux de lampe: 2050 lm Flux lumineux de(s) lampe(s): 1367 lm Puissance: 22.0 W Rendement lumineux: 62.1 lm/W Données colorimétriques 1xCDM-TCEV20W/930: CCT 4500 K, CRI 100 15 Philips Lighting - RC165V W60L60 1xLED34S/830 PSD Emission de lumière 1 Composants: 1xLED34S/830/- Rendement: 99.89% Flux lumineux de lampe: 3400 lm Flux lumineux de(s) lampe(s): 3396 lm Puissance: 41.0 W Rendement lumineux: 82.8 lm/W Données colorimétriques 1xLED34S/830/-: CCT 4500 K, CRI 84 50 Philips Lighting - ST730T 1xLED12S/930 MB Emission de lumière 1 Composants: 1xLED12S/930/- Rendement: 100.57% Flux lumineux de lampe: 1250 lm Flux lumineux de(s) lampe(s): 1257 lm Puissance: 12.6 W Rendement lumineux: 99.8 lm/W Données colorimétriques 1xLED12S/930/-: CCT 3000 K, CRI 100 Flux lumineux total de lampe: 134000 lm, Flux lumineux total de luminaire: 127460 lm, Puissance totale: 1465.0 W, Rendement lumineux: 87.0 lm/W KFC LA MARSA 31/03/2018 Terrain 1 / Bâtiment 2 / Étage 1 / CUISINE + RESTAURANT / Liste des luminaires Page 15
  • 103. ANNEXE B ISETN Projet de fin d’étude Sadok ZGOLLI ANNEXE B NOTE DE CALCUL, SCHEMAS UNIFILAIRES ET ENCOMBREMENT
  • 106. 01 3 1007/06/2018 NOTEDECALCULKFCLAMARSA A Folio AFFAIREN° PLANN° Ind.MODIFICATIONS Date: Listedesconsommateurs C1510002Norme: Listedesconsommateurs RepèreStyleDésignationNbrécepteursConsommationCosPhiIB DIV1TableauDIVISIONNAIRE1119021W0,834,3A DIV2TableauDIVISIONNAIRE2152683W0,895,1A 65Tabl.ond.ALIMENTATIONONDULEUR17350W0,839,8A 67DiversPARAFOUDRE10.1W0,80,0A 63PCALIMENTATIONEXTRACTION13800W0,86,9A 64DiversALIMENTATIONPASSRELLEETHERNET11W0,80,0A 01EclairageDEPARTGENERALECLAIRAGE1210W0,921,0A DD1TableauDEPARTGENERALECLAIRAGE111000W0,81,8A DD2TableauDEPARTGENERALECLAIRAGE21588W0,81,1A DD3TableauDEPARTGENERALECLAIRAGE31728W0,81,3A DD4TableauDEPARTGENERALECLAIRAGE41375W0,80,7A DD5TableauDEPARTGENERALECLAIRAGE511800W0,83,2A 34PCALIMENTATIONCHAMBREFROIDE12260W0,84,1A 39PCALIMENTATIONCHAMBREFROIDE12260W0,84,1A 35PCALIMENTATIONRESERVE.RF11500W0,88,1A 36PCALIMENTATIONRESERVE.RF11500W0,88,1A 37PCALIMENTATIONRESERVE.RF11500W0,88,1A 40PCALIMENTATIONRESERVE.RF11500W0,88,1A 02EclairageECLAIRAGERDC1320W0,921,5A 03EclairageECLAIRAGERDC1320W0,921,5A 04EclairageECLAIRAGERDC1360W0,921,7A 05EclairageECLAIRAGERDC1295W0,921,4A 06EclairageECLAIRAGERDC1295W0,921,4A R2DiversDEPARTRESERVE11W0,80,0A 07EclairageALIMENTATIONRAILD'ECLAIRAGE1364W0,920,6A 08EclairageALIMENTATIONRAILD'ECLAIRAGE1364W0,920,6A R3DiversDEPARTRESERVE10.1W0,80,0A 09EclairageALIMENTATIONECLAIRAGEEXTAIRIEUR1364W0,921,7A 10EclairageALIMENTATIONECLAIRAGEEXTAIRIEUR160W0,920,3A 11EclairageALIMENTATIONENSEIGNE11000W0,924,7A 12EclairageALIMENTATIONENSEIGNE1800W0,923,8A 13PCPRISECOURANTEQUIP.CUISINE11000W0,85,4A 14PCPRISECOURANTSALLERESTAURANT11000W0,85,4A 15PCPRISECOURANTFRYYER11400W0,87,6A 16PCPRISECOURANTEQUIP.CUISINE11800W0,89,7A 17PCPRISECOURANTEQUIP.CUISINE11000W0,85,4A 18PCPRISECOURANTEQUIP.CUISINE11403W0,87,6A 19DiversPRISECOURANTDEMOUSQUITEUR11000W0,85,4A Fichier:NOTEDECALCUL.AFR ©ALPICaneco5.10
  • 107. 01 4 1007/06/2018 NOTEDECALCULKFCLAMARSA A Folio AFFAIREN° PLANN° Ind.MODIFICATIONS Date: Listedesconsommateurs C1510002Norme: Listedesconsommateurs RepèreStyleDésignationNbrécepteursConsommationCosPhiIB 20PCPRISEMACHINELAVEVAISELLE17100W0,812,8A 21PCPRISEICECREAMMACHINE12400W0,813,0A 22PCALIMENTATIONCHAUFFERIE13000W0,85,4A 23PCPRISEHOLDINGCABINET11590W0,88,6A 24PCPRISEHOLDINGCABINET11590W0,88,6A 28PCPRISEHOLDINGCABINET12000W0,810,8A 25PCPRISEETUVECHAUFFANTE11500W0,88,1A 26PCPRISECHUTEBURGER13200W0,817,3A 27PCPRISESTANDFRITE12300W0,812,4A 29PCPRISETOASTERBUNHORIZ12300W0,812,4A 30PCPRISEDEDICATEDHOLDING16400W0,834,6A 31PCPRISERESERVE10.1W0,80,0A 32PCPRISETOASTERBYNVERTI11700W0,89,2A 38PCPRISERATIONALSELF19000W0,816,2A DIV3TableauDIVISIONNAIRE3128070A0,828070,0A DD6TableauDEPARTGENERALCLIMATISATION12630W0,84,7A 57PCALIMENTATIONSPLIT11000W0,85,4A 58PCALIMENTATIONUNITECLIMATISATIONEXT15340W0,89,6A 59PCALIMENTATIONUNITECLIMATISATIONEXT17800W0,814,1A 60PCALIMENTATIONUNITECLIMATISATIONEXT17800W0,814,1A 61MoteurALIMENTATIONEXTRACTEUR11000W0,861,7A 62MoteurALIMENTATIONCAISSOND'EXTRACTION12200W0,863,7A 41MoteurALIMENTATIONRIDEAUD'AIR1300W0,860,5A 54PCALIMENTATIONCLIMATISEUR11150W0,86,2A 55PCALIMENTATIONCLIMATISEUR11150W0,86,2A 56PCALIMENTATIONCLIMATISEUR1330W0,81,8A R5PCRESERVE10.1W0,80,0A 42PCPRISECAISSEONDULEE1800W0,84,3A 43PCPRISECAISSEONDULEE1800W0,84,3A 44PCPRISECAISSEONDULEE11400W0,87,6A 45PCPRISEECRANONDULEE1800W0,84,3A 46PCPRISEECRANONDULEE11200W0,86,5A R6PCRESERVE10.1W0,80,0A 47PCALIMENTATIONCDI1200W0,81,1A 48PCALIMENTATIONC.ANTI-INTRUSION1200W0,81,1A 49PCALIMENTATIONPATCHPANEL11000W0,85,4A 50PCALIMENTATIONCENTRALESONO1300W0,81,6A 51PCALIMENTATIONCARTECONTROLED'ACCES11000W0,85,4A Fichier:NOTEDECALCUL.AFR ©ALPICaneco5.10
  • 110. 01 7 1007/06/2018 NOTEDECALCULKFCLAMARSA A Folio AFFAIREN° PLANN° Ind.MODIFICATIONS Date: Nomenclaturedesprotections C1510002Norme: Nomenclaturedesprotections DistributionAppareilFichierCalibreDéclencheurCourbeQte JDBDisjoncteurmg02.dmi40,0A2P2DCourbeB1 JDBDisjoncteurmg02.dmi25,0A4P4D1 JDBDisjoncteurmg02.dug80,0A4P3D1 JDBDisjoncteurmg02.dug250,0A4P3D+N/21 DIV1Disjoncteurmg02.dmi10,0A2P2D1 DIV1Disjoncteurmg02.dmi16,0A2P1D4 DIV1Disjoncteurmg02.dmi16,0A4P4D1 DIV1Disjoncteurmg02.dmi16,0A4P3D2 DIV1Disjoncteurmg02.dmi10,0A2P2D1 DIV1Disjoncteurmg02.dmi25,0A4P4D5 DD1Disjoncteurmg02.dmi10,0A2P2D3 DD2Disjoncteurmg02.dmi10,0A2P2D3 DD3Disjoncteurmg02.dmi16,0A4P4D3 DD4Disjoncteurmg02.dmi16,0A2P1D2 DD5Disjoncteurmg02.dmi16,0A2P1D2 DIV2Disjoncteurmg02.dmi16,0A4P4D1 DIV2Disjoncteurmg02.dmi32,0A4P4D1 DIV2Disjoncteurmg02.dmi16,0A2P1D1 DIV2Disjoncteurmg02.dmi16,0A2P1D6 DIV2Disjoncteurmg02.dmi16,0A2P2D9 DIV2Disjoncteurmg02.dmi32,0A4P4D1 DIV2Disjoncteurmg02.dmi20,0A2P2D2 DIV2Disjoncteurmg02.dug80,0A4P4D1 DIV3Disjoncteurmg02.dmi25,0A4P4D3 DIV3Disjoncteurmg02.dmi25,0A4P4D1 DIV3Disjoncteurmg02.dmi10,0A2P2D1 DIV3Disjoncteurtele01.dmt16,0A3P3D2 DIV3Disjoncteurtele01.dmt16,0A4P4D1 DD6Disjoncteurmg02.dmi16,0A2P1D4 ONDULEURDisjoncteurmg02.dmi10,0A2P2DCourbeC7 ONDULEURDisjoncteurmg02.dmi16,0A2P2DCourbeC7 ONDULEURDisjoncteurmg02.dmi40,0ACourbeC1 Fichier:NOTEDECALCUL.AFR ©ALPICaneco5.10
  • 111. 01 8 1007/06/2018 NOTEDECALCULKFCLAMARSA A Folio AFFAIREN° PLANN° Ind.MODIFICATIONS Date: Carnetdecâbles C1510002Norme: Carnetdecâbles RepèreDésignationAmontCâbleIBIZLongueurAmedUcircuitConsommationCalibre DIV1DIVISIONNAIRE1JDB5G2534,3A91,8A1mCu0,01%19021W80A DIV2DIVISIONNAIRE2JDB95,1A214,8A0mCu0%52683W250A 65ALIMENTATIONONDULEURJDB3G639,8A45,1A2mCu0,22%7350W40A 67PARAFOUDREJDB0,0A113,7A0mCu0%0.1W25A 63ALIMENTATIONEXTRACTIONDIV14X2.56,9A22,7A50mCu1,13%3800W16A 64ALIMENTATIONPASSRELLEETHERNETDIV12X1.50,0A19,0A1mCu0%1W10A 01DEPARTGENERALECLAIRAGEDIV13G1.51,0A19,0A50mCu0,62%210W10A DD1DEPARTGENERALECLAIRAGE1DIV11,8A30,4A0mCu0%1000W25A DD2DEPARTGENERALECLAIRAGE2DIV11,1A30,4A0mCu0%588W25A DD3DEPARTGENERALECLAIRAGE3DIV11,3A30,4A0mCu0%728W25A DD4DEPARTGENERALECLAIRAGE4DIV10,7A30,4A0mCu0%375W25A DD5DEPARTGENERALECLAIRAGE5DIV13,2A30,4A0mCu0%1800W25A 34ALIMENTATIONCHAMBREFROIDEDIV15G2.54,1A22,7A50mCu0,67%2260W16A 39ALIMENTATIONCHAMBREFROIDEDIV15G2.54,1A22,7A50mCu0,67%2260W16A 35ALIMENTATIONRESERVE.RFDIV13G2.58,1A26,1A30mCu1,61%1500W16A 36ALIMENTATIONRESERVE.RFDIV13G2.58,1A26,1A30mCu1,61%1500W16A 37ALIMENTATIONRESERVE.RFDIV18,1A26,1A0mCu0%1500W16A 40ALIMENTATIONRESERVE.RFDIV18,1A26,1A0mCu0%1500W16A 02ECLAIRAGERDCDD13G1.51,5A19,0A50mCu0,95%320W10A 03ECLAIRAGERDCDD13G1.51,5A19,0A50mCu0,95%320W10A 04ECLAIRAGERDCDD13G1.51,7A19,0A50mCu1,07%360W10A 05ECLAIRAGERDCDD23G1.51,4A19,0A50mCu0,88%295W10A 06ECLAIRAGERDCDD23G1.51,4A19,0A50mCu0,88%295W10A R2DEPARTRESERVEDD23G2.50,0A26,1A50mCu0,00%1W10A 07ALIMENTATIONRAILD'ECLAIRAGEDD35G2.50,6A22,7A50mCu0,11%364W16A 08ALIMENTATIONRAILD'ECLAIRAGEDD35G2.50,6A22,7A50mCu0,11%364W16A R3DEPARTRESERVEDD35G2.50,0A22,7A50mCu0%0.1W16A 09ALIMENTATIONECLAIRAGEEXTAIRIEURDD43G2.51,7A26,1A50mCu0,65%364W16A 10ALIMENTATIONECLAIRAGEEXTAIRIEURDD43G2.50,3A26,1A50mCu0,11%60W16A 11ALIMENTATIONENSEIGNEDD53G2.54,7A26,1A50mCu1,78%1000W16A 12ALIMENTATIONENSEIGNEDD53G2.53,8A26,1A50mCu1,43%800W16A 13PRISECOURANTEQUIP.CUISINEDIV23G2.55,4A26,1A50mCu1,79%1000W16A 14PRISECOURANTSALLERESTAURANTDIV23G2.55,4A26,1A50mCu1,79%1000W16A 15PRISECOURANTFRYYERDIV23G2.57,6A26,1A30mCu1,5%1400W16A 16PRISECOURANTEQUIP.CUISINEDIV23G2.59,7A26,1A30mCu1,93%1800W16A 17PRISECOURANTEQUIP.CUISINEDIV23G2.55,4A26,1A50mCu1,79%1000W16A 18PRISECOURANTEQUIP.CUISINEDIV23G2.57,6A26,1A30mCu1,51%1403W16A 19PRISECOURANTDEMOUSQUITEURDIV23G2.55,4A26,1A50mCu1,79%1000W16A Fichier:NOTEDECALCUL.AFR ©ALPICaneco5.10