SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  66
Télécharger pour lire hors ligne
IMAGERIE DE L’INSTABILITE
SCAPULO HUMERALE
Renaud Barthélemy
Groupe Clinique Du Mail
renaud.barthelemy@groupe-du-mail.com DIU 2012
PLAN
• 1/ Généralités
• 2/ Radio anatomie
• 3/ Les explorations d’imagerie
• 4/ La pathologie : instabilité antéro-médiale et postérieure
INSTABILITE : circonstances radio-cliniques
• Luxation aigüe
• Instabilité avec luxation récidivante
• Epaule « instable et/ou douloureuse » : preuve d’une
luxation / sens luxation
• Hyper laxité multidirectionnelle
• Subluxation / luxation volontaire
• Conflit glénoïdien postéro supérieur
LE SPORTIF EST UN PATIENT COMME LES AUTRES !
• La pratique sportive peut créer de novo des lésions spécifiques ou
décompenser des lésions pré existantes
• Traumatique, micro-traumatique, dégénératif, malformatif…..
MAIS IL VEUT GUERIR AU PLUS VITE !
Enjeu professionnel, financier , sportif de « loisir »
d’ou des erreurs fréquentes dans la stratégie d’imagerie et de traitement
Radio anatomie : Stabilisateurs
• Stabilisateurs statiques :
– surfaces articulaires
– complexe capsule, ligaments + labrum (bourrelet)
– Pression intra-articulaire négative
• Stabilisateurs actifs :
• Muscles et tendons de la coiffe des rotateurs :
– Sub scapularis et infra-spinatus en antéro-postérieur
– Supra-spinatus haut-bas
– Long biceps ?
Les surfaces articulaires
• Tête humérale : tiers d'une sphère
• Surface glénoïdale forme de poire et quasiment plate
• ¼ de la surface de la tête humérale est en contact avec la glène
Labrum
• Labrum est un anneau fibro cartilagineux attaché à la
glène augmentant la surface articulaire
O
3
6
9
Modarresi S et al. AJR 2011;197:596-603
1
1
2
2
Labrum : 3 variantes anatomiques
entre l l h et 3h
• 1/ Le récessus sous labral
– Entre le complexe labro bicipital et la portion
supérieure de la gléne généralement entre 11 et 1 heure
– Dg diff : lésion SLAP (Superior Labrum from Anterior to Posterior) de
type II
Modarresi S et al. AJR 2011;197:596-603
2/ Le foramen sous-labral
• Détachement du labrum antéro supérieur focalisé (10%)
• Le labrum est de morphologie normale.
Modarresi S et al. AJR 2011;197:596-603
3/ Complexe de Buford 2 %
• Associe l’absence de labrum antéro-supérieur (entre 0 et 3 h) et un
ligament glèno huméral moyen épaissi «corde»
Ligaments glèno huméraux
• supérieur, moyen et inférieur
– Les ligaments correspondent à des renforcements de la capsule
articulaire limitant la translation de la tête humérale
Modarresi S et al. AJR 2011;197:596-603
Le ligament glèno huméral supérieur LGHS
– Naît de la portion supérieure du labrum, devant l'insertion du
tendon long biceps
– S'insère au niveau du tubercule mineur après avoir été rejoint
par le faisceau latéral du ligament coracohuméral.
Le ligament gléno huméral moyen LGHM
– Inséré sur le versant antéro-supérieur du labrum
– Peut avoir une origine commune avec le LGHS
– Se termine sur le tubercule mineur, à la face profonde du tendon
sous-scapulaire (absent dans 30 % des cas)
Modarresi S et al. AJR 2011;197:596-603
Le ligament glèno huméral inférieur LGHI
– Naît en périphérie du labrum
– S’insère sur le col chirurgical de l'humérus
– Il présente 2 bandes antérieure et postérieure et
entre les 2 le récessus axillaire : aspect de hamac
La capsule articulaire
• Contention de la tête humérale avec des renforcements antérieurs : les
ligaments glèno huméraux.
• 3 types d’insertion antérieure
– Type 1: Insertion à la face périphérique du labrum
– Type 2: Insertion sur le col de la scapula
– Type 3: Moins fréquent, insertion sur le
col de la scapula
Techniques d’imagerie
RX Scanner +/- 3D
Echo
IRM Arthro scanner
Arthro IRM
OUI, Indispensable !
Morphologie articulaire (voûte acromiale..1,2,3, glène, etc)
Technopathies, arthropathie / Arthrose
Centrage articulaire (ascension de la tête, espace sous acromial…)
Signes indirects de luxation/instabilité
Calcifications tendineuses
Minéralisation…
>> RESNICK Saunders Ed
RADIOGRAPHIE STANDARD : EST-ELLE ENCORE UTILE en 2013 ???
12 ANS EPAULE G DOULOUREUSE : instabilité ?
Connaitre les variantes anatomiques de l’ossification
Radiographie
• confirme le diagnostic de luxation à la phase aiguë
cherche des lésions osseuses associées
– clichés de face dont GARTH (3 rotations RN, RE, Garth)
– profil de Lamy
– profil axillaire de BERNAGEAU
• fracture de la glène (Bankart)
• fracture de la tête humérale zone postéro-supérieur (Malgaigne,
Hill Sachs) dans les instabilités antérieures ou en zone antérieure (Mc
Laughlin) dans les instabilités postérieures
Luxation à la phase aiguë
Après réduction
Face trois rotations
dont GARTH
Profil de BERNAGEAU
(comparatif)
Luxation en dehors de la phase aiguë
BERNAGEAU
arr avant
The Journal of Arthroscopic and Related Surgery, Vol 19, No 7
T. Bradley Edwards, M.D., Aziz Boulahia, M.D., and Gilles Walch,M.D.
Stryker notch and West Point views
MR Imaging of the Shoulder: First Dislocation versus Chronic Instability
Semin Musculoskeletal Radiol 2012;16:286–295.
Echographie
• Aucune indication…sauf :
– Recherche ou découverte d’une encoche de Malgaigne ou de
McLaughlin
– Lésions de la coiffe, souvent associées à une instabilité après
40ans
Fracture de Malgaigne
Contusion sur CGPS
Imagerie en coupes
Scanner, Arthro scanner, IRM, arthro IRM
• Evaluent les structures osseuses et les parties molles
• Bilan radiographique négatif
• Epaule douloureuse mal expliquée
• Bilan insuffisant pour planifier la prise en charge
thérapeutique (chirurgicale…)
Scanner
• Détecte les fractures non visualisées ou mal caractérisées sur les
clichés standards
• Coupes fines et reconstructions multi planaires aident le chirurgien
à localiser et quantifier la perte osseuse (glénoïdale ou humérale)
IRM
• L'IRM détecte un œdème osseux associé aux luxations récentes, mauvaise
analyse du bourrelet
– Séquence en pondération T2 saturation de graisse (FAT SAT)
– Principale limite de I'IRM simple : analyse difficile du labrum en l'absence
d'opacification articulaire
MR Imaging of Glenohumeral Instability
AJR 2003;181:203–213 0361 Justin Q
IRM
• Un épanchement articulaire pré-éxistant améliore le bilan
capsulo labral, intérêt de l’ arthro IRM « spontanée » au
sang lors de l’hémarthrose initiale (1 semaine)
Arthro scanner et Arthro IRM
• Explorations invasives réservées au bilan pré-chirurgical ou les cas
de diagnostic difficile
Evaluation of the Glenoid Labrum With 3-T MRI: Is Intra articular Contrast Necessary
Nancy M. Major AJR 2011 DOI:10.2214/AJR.08.1734
Arthroscanner
• Reste l’examen de référence pour de nombreuses équipes
francophones
• excellente reproductibilité
• excellente résolution spatiale, reconstructions multiplanaires,
• Meilleure évaluation des lésions osseuses et cartilagineuses
• Acquisition en rotation neutre, interne et externe
Arthro IRM
T 1
T 2 FAT SAT
T 1 FAT SAT
• Arthro scanner Epaule / arthro IRM étude prospective 40 patients consécutifs
(âge moyen 26 ans) Corrélation arthroscopique
• L’arthro scanner est plus précis que l’arthro-IRM dans la détection des lésions
osseuses, le cartilage et les lésions labro ligamentaires
• L’arthro scanner plus fiable pour les fractures glène et l'arrachement des
lésions inférieures du ligament gléno-huméral (conclusions essentielles dans
la planification préopératoire)
Preoperative Imaging of Anterior Shoulder Instability Diagnostic
Effectiveness of MDCT Arthrography and Comparison With
MR Arthrography and Arthroscopy
Acid S et al. AJR 2012;198:661-667 American Journal of Roentgenology
Acid S et al. AJR 2012;198:661-667
• American Journal of Roentgenology
La position ABER
• Abduction et rotation externe permet de mieux visualiser les lésions
antérieures et les lésions de type Perthes
• Cette position n'est pas utilisée en routine (douleur, appréhension,
augmentation de la durée d'examen et de l'irradiation en cas d'arthro scanner)
• Substitution : ABER avant l’acquisition
Semin Musculoskelet Radiol 2012; 16(01)
Instabilité antérieure
• La luxation non réduite : pas de difficulté diagnostique
• Après le stade aigu post-traumatique > signes
radiologiques indirects séquellaires
O
3
6
9
Lésions osseuses
• Encoche de Malgaigne ( Hill Sachs) :
– fracture-impaction céphalique postéro-supérieure secondaire à un impact contre le versant
antéro inférieur de la glène
65 % des cas lors de la 1ere luxation et dans plus de 93 % des luxations récidivantes
– Lorsqu’elle est étendue, il existe un risque élevé de récidive
from Burkhart and Danaceau
Malgaigne et IRM
• Œdème médullaire en IRM correspond à un épisode
récent de luxation (contusion ostéo médullaire)
T2 FAT SAT T1 FAT SAT
La fracture de la glène : Bankart
Les fractures de la glène
• Facteur d'instabilité et de récidive
– Perte osseuse à estimer pour l'indication chirurgicale
– Valeur seuil ( % du total de la surface glénoïdale) Bankart ou
capsuloraphie par voie arthroscopique VS butée arthroplastique
le score ISIS
• (Instability Severity Index Score)
– stratégie chirurgicale
– la sévérité de l'atteinte osseuse glènoïdale est appréciée sur les
radiographies de l'épaule de face
Maîtrise Orthopédique n°174 - mai 2008
Radio de face vraie de glène +++
Lésions labrales
• Lésion de Bankart « pure »:
• Arrachement glénoïdale du complexe capsulo
ligamentaire inférieur avec déchirure du périoste
• Si associée à une fracture du rebord glénoidal antéro-
inférieur : Bankart « osseux » (Bony Bankart)
Bankart osseux lésion de Bankart lésion de Perthes ALPSA GLAD
Lésions labrales
MRI Web Clinic -September 2009 Glenohumeral Instability John F. Carroll, M.D.
Bankart osseux
lésion de Bankart
Ly J Q et al. AJR 2003;181:203-213
La Lésion de Perthes
• Arrachement du labrum antéro-inférieur sans atteinte du périoste et sans déplacement
• La position ABER permet d'individualiser ces lésions difficiles à mettre en évidence
aigu chronique
Patient de 20 ans trauma escalade : instabilité ?
J + 6 IRM « simple » contraste spontané de l’hémarthrose
Lésion ALPSA
• (Anterior labroligamentous periosteal sleeve avulsion) : arrachement
glénoïdale du complexe capsulo ligamentaire antéro inférieur sans lésion du
périoste (labrum rétracté médialement).
• Au stade chronique, un tissu synovial fibreux se développe autour de la lésion
Lésion de type GLAD
• (gléno labral articular disruption) :
– détachement du labrum antéro inférieur
– lésion du cartilage glénoïdal antéro inférieur
– risque dechondropathie et de corps étrangers intra articulaires
Lésions capsulo-ligamentaires
• Lésion ligamentaire glénohumérale
– Désinsertion humérale ou glènoidale
– rupture
– épaississement, irrégularité
• Arrachement de l'insertion humérale du ligament
glénohuméral inférieur HAGL (huméral avulsion of the
glénohumeral ligament) si arrachement osseux associé
BHAGL (bony HAGL lesion)
HAGL
• Le détachement huméral : coupes coronales d'IRM, arthroIRM ou
d' arthroscanner
• liquide ou fuite de produit de contraste le long de la diaphyse
humérale donnant un aspect en «J » au récessus axillaire
normalement aspect en « U »
Capsular lesions with glenohumeral ligament injuries in patients with primary shoulder
dislocation: magnetic resonance imaging and magnetic resonance arthrography evaluation
Scandinavian Journal of Medicine & Science in Sports
Volume 21, Issue 6, pages e291-e297, 15 MAR 2011
• La distension et la rupture capsulaire sont des facteurs
d'instabilité difficiles à objectiver sur les coupes
d'arthroscanner et d'arthrolRM
– lésions de la capsule < > distension arthrographique simple
MR Imaging of the Shoulder:
First Dislocation versus Chronic Instability
• Lésions variées des tissus mous et osseux dans les luxations à la fois aiguës et récidivantes
• Forme de poire inversée de la glène indicateur le plus cohérent de luxation récidivante :
perte osseuse glénoïdienne importante >25 % de la glène inférieure
• Malgaigne (Hill-Sachs) bien vu dans les deux groupes, plus fréquente dans la luxation
récidivante
• Lésion de Bankart plus fréquente dans les luxations aiguës
• lésions aiguës ALPSA sont vus dans la primo luxation alors que les lésions chroniques
ALPSA sont généralement vues dans les récidivantes
Semin Musculoskelet Radiol 2012; 16(04): 286-295
DOI: 10.1055/s-0032-1327003 Soterios Gyftopoulos, Jenny Bencardino, William E. Palmer
Instabilité postérieure : attention !!!
• mal diagnostiquée dans 50 % des cas
• sur la radiographie de face
– Interligne non « enfilable »
– double contour de la tête humérale
• contextes particuliers épilepsie polytraumatisme,alcoolisme
• Incidence de profil type Lamy l‘humérus luxé est à cheval sur le rebord
postérieur de la glène
O
3
6
9
Encoche de Mc Laughlin
• Fracture impaction céphalique humérale antérieure
Fracture Bankart postérieure
Lésions Labrales
• Reverse Bankart est un arrachement du labrum postéro
inférieur avec lésion du périoste ; une fracture du rebord
de la glène peut être associée
Lésion de Bennett
• Ossification postérieure extra-articulaire curviligne du versant
postéro-inférieur de la glène à côté de l'attache de la bande
postérieure du ligament gléno huméral inférieur
NE PAS CONFONDRE CGPS
Lésion POLPSA
• (posterior labrocapsular periosteal sleeve avulsion) :
– arrachement glénoïdale du complexe labro capsulaire postérieur
sans atteinte du périoste. (cette lésion représente la phase aiguë
de la lésion de Bennett)
Lésion HAGL postérieure
• (RHAGL : reverse humeral avulsion of the glenohumeral ligament)
– arrachement humérale du ligament gléno huméral inférieur
– lésion osseuse associée : lésion BHAGHL postérieure
– Lésions capsulaires : une subuxation récurrente peut entraîner une
distension et une fragilisation du plan capsuloligamentaire postérieur à
l'origine de lésions et d'une laxité capsulaire difficilement quantifiable par
les examens paracliniques
EXTENSION AUX AUTRES SEGMENTS DU
BOURRELET et SLAP lésions
DOI:AJR 10.2214/AJR.11.6575
Superior Labral AnteroposteriorLesions of the Shoulder: Part 2,Mechanisms and Classification
SLAP lésions
Modarresi S et al. AJR 2011;197:596-603
Type 1
Type 4
Type 3
Type 2
Modarresi S et al. AJR 2011;197:596-603
SLAP lésions (suite)
Instabilité antérieure, postérieure ou les 2 ?
16 ans instabilité post Dte 3 luxations en 2 ans bilan pré op
Lésions associées
• Association luxation antérieure
– lésions des tendons de la coiffe chez 80 % des sujets âgés de plus de 40
ans
– lésions vasculo-nerveuses par étirement : atteinte de l'artère ou du nerf
axillaire, voire du plexus brachial
– Les lésions de dénervations peuvent être évaluées par EMG et IRM
A RETENIR
• La prise en charge thérapeutique de l'instabilité glèno
humérale nécessite un bilan complet des lésions osseuses,
labrales et capsulo ligamentaires
• RADIOLOGIE : INDISPENSABLE… GARTH BERNAGEAU
• ECHOGRAPHIE : PEU UTILE… (sauf coiffe du vétéran et Malgaigne fortuite)
• IRM SIMPLE A EVITER… (sauf dans les 15 jours après la luxation)
• ARTHRO SCANNER / ARTHRO IRM… selon les préférences de votre chirurgien

Contenu connexe

Tendances

Cancer de l'endomètre
Cancer de l'endomètreCancer de l'endomètre
Cancer de l'endomètreesf3
 
Atteintes osseuses dans le myélome
Atteintes osseuses dans le myélomeAtteintes osseuses dans le myélome
Atteintes osseuses dans le myélomeimma-dr
 
Granulomes hépatiques
Granulomes hépatiquesGranulomes hépatiques
Granulomes hépatiquesClaude EUGENE
 
Affections acquises de la pathologie vertébrale non traumati
Affections acquises de la pathologie vertébrale non traumatiAffections acquises de la pathologie vertébrale non traumati
Affections acquises de la pathologie vertébrale non traumatiimma-dr
 
Fractures de la clavicule
Fractures de la claviculeFractures de la clavicule
Fractures de la claviculeHamlaoui Saddek
 
Fracture extreminte inferieure_radius
Fracture extreminte inferieure_radiusFracture extreminte inferieure_radius
Fracture extreminte inferieure_radiusHamlaoui Saddek
 
Conf gist des-mars 12 [mode de compatibilité]
Conf gist des-mars 12 [mode de compatibilité]Conf gist des-mars 12 [mode de compatibilité]
Conf gist des-mars 12 [mode de compatibilité]Vincent Di Martino
 
cour residents FESF 2022 (2).pptx
cour residents  FESF 2022 (2).pptxcour residents  FESF 2022 (2).pptx
cour residents FESF 2022 (2).pptxZeynebBoutouchent
 
Présentation de la maladie de horton de dr.b.belaabidia (3).pptx (1) (2)
Présentation de la maladie de horton de dr.b.belaabidia (3).pptx (1) (2)Présentation de la maladie de horton de dr.b.belaabidia (3).pptx (1) (2)
Présentation de la maladie de horton de dr.b.belaabidia (3).pptx (1) (2)020359
 
Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13raymondteyrouz
 
Imagerie de la gonarthrose
Imagerie de la gonarthroseImagerie de la gonarthrose
Imagerie de la gonarthrosedanielle colin
 
Lombalgies, Rachialgies: Pièges diagnostiques
Lombalgies, Rachialgies: Pièges diagnostiquesLombalgies, Rachialgies: Pièges diagnostiques
Lombalgies, Rachialgies: Pièges diagnostiquesMichel Triffaux
 
Imagerie du Tendon d'Achille
Imagerie du Tendon d'AchilleImagerie du Tendon d'Achille
Imagerie du Tendon d'AchilleRegenlab
 
Coude fractures
Coude fracturesCoude fractures
Coude fracturesmedo parta
 
Prise en charge de la cuffite
Prise en charge de la cuffitePrise en charge de la cuffite
Prise en charge de la cuffiteHugo Lebrun
 
Varices des membres inférieurs
Varices des membres inférieursVarices des membres inférieurs
Varices des membres inférieursmia01
 
Traumatismes du rachis cervical 2
Traumatismes du rachis cervical 2Traumatismes du rachis cervical 2
Traumatismes du rachis cervical 2killua zoldyck
 
Jaundzimušo patoloģiskā dzelte
Jaundzimušo patoloģiskā dzelteJaundzimušo patoloģiskā dzelte
Jaundzimušo patoloģiskā dzelteAleksejs Zavorins
 

Tendances (20)

Cancer de l'endomètre
Cancer de l'endomètreCancer de l'endomètre
Cancer de l'endomètre
 
Atteintes osseuses dans le myélome
Atteintes osseuses dans le myélomeAtteintes osseuses dans le myélome
Atteintes osseuses dans le myélome
 
Granulomes hépatiques
Granulomes hépatiquesGranulomes hépatiques
Granulomes hépatiques
 
Tumeurs abd enfant
Tumeurs abd enfantTumeurs abd enfant
Tumeurs abd enfant
 
Affections acquises de la pathologie vertébrale non traumati
Affections acquises de la pathologie vertébrale non traumatiAffections acquises de la pathologie vertébrale non traumati
Affections acquises de la pathologie vertébrale non traumati
 
Fractures de la clavicule
Fractures de la claviculeFractures de la clavicule
Fractures de la clavicule
 
Fracture extreminte inferieure_radius
Fracture extreminte inferieure_radiusFracture extreminte inferieure_radius
Fracture extreminte inferieure_radius
 
Conf gist des-mars 12 [mode de compatibilité]
Conf gist des-mars 12 [mode de compatibilité]Conf gist des-mars 12 [mode de compatibilité]
Conf gist des-mars 12 [mode de compatibilité]
 
cour residents FESF 2022 (2).pptx
cour residents  FESF 2022 (2).pptxcour residents  FESF 2022 (2).pptx
cour residents FESF 2022 (2).pptx
 
Présentation de la maladie de horton de dr.b.belaabidia (3).pptx (1) (2)
Présentation de la maladie de horton de dr.b.belaabidia (3).pptx (1) (2)Présentation de la maladie de horton de dr.b.belaabidia (3).pptx (1) (2)
Présentation de la maladie de horton de dr.b.belaabidia (3).pptx (1) (2)
 
Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13
 
Imagerie de la gonarthrose
Imagerie de la gonarthroseImagerie de la gonarthrose
Imagerie de la gonarthrose
 
Lombalgies, Rachialgies: Pièges diagnostiques
Lombalgies, Rachialgies: Pièges diagnostiquesLombalgies, Rachialgies: Pièges diagnostiques
Lombalgies, Rachialgies: Pièges diagnostiques
 
Imagerie du Tendon d'Achille
Imagerie du Tendon d'AchilleImagerie du Tendon d'Achille
Imagerie du Tendon d'Achille
 
Coude fractures
Coude fracturesCoude fractures
Coude fractures
 
Prise en charge de la cuffite
Prise en charge de la cuffitePrise en charge de la cuffite
Prise en charge de la cuffite
 
Inflammation cours de residanat
Inflammation cours de residanatInflammation cours de residanat
Inflammation cours de residanat
 
Varices des membres inférieurs
Varices des membres inférieursVarices des membres inférieurs
Varices des membres inférieurs
 
Traumatismes du rachis cervical 2
Traumatismes du rachis cervical 2Traumatismes du rachis cervical 2
Traumatismes du rachis cervical 2
 
Jaundzimušo patoloģiskā dzelte
Jaundzimušo patoloģiskā dzelteJaundzimušo patoloģiskā dzelte
Jaundzimušo patoloģiskā dzelte
 

Similaire à INSTABILITE SCAPULO HUMERALE DIAGNOSTIC ET SURVEILLANCE POST THERAPEUTIQUE.pdf

fractures diaphysaires des os de l'avant bras
fractures diaphysaires des os de l'avant brasfractures diaphysaires des os de l'avant bras
fractures diaphysaires des os de l'avant brasguest195328
 
Luxation traumatique de la hanche
Luxation traumatique de la hancheLuxation traumatique de la hanche
Luxation traumatique de la hancheBen Mekki
 
Imagerie du Rachis du Rugbyman
Imagerie du Rachis du RugbymanImagerie du Rachis du Rugbyman
Imagerie du Rachis du RugbymanRegenlab
 
Pseudarthrose du col fémoral 2.pptx
Pseudarthrose du col fémoral 2.pptxPseudarthrose du col fémoral 2.pptx
Pseudarthrose du col fémoral 2.pptxabdohouamer1
 
Traumatismes de la hanche
Traumatismes de la hancheTraumatismes de la hanche
Traumatismes de la hancheimma-dr
 
Fracture du rachis thoraco.dr manzo norbert.
Fracture du rachis thoraco.dr manzo norbert.Fracture du rachis thoraco.dr manzo norbert.
Fracture du rachis thoraco.dr manzo norbert.Norbert Manzo
 
3-s2.0-B9782294762857000082-main - 2023-04-15T082024.895.pdf
3-s2.0-B9782294762857000082-main - 2023-04-15T082024.895.pdf3-s2.0-B9782294762857000082-main - 2023-04-15T082024.895.pdf
3-s2.0-B9782294762857000082-main - 2023-04-15T082024.895.pdfSafaaMed1
 
FRACTURES-AVANT-BRAS-cours-1-1.ppt
FRACTURES-AVANT-BRAS-cours-1-1.pptFRACTURES-AVANT-BRAS-cours-1-1.ppt
FRACTURES-AVANT-BRAS-cours-1-1.pptSafaaRou
 
Luxtation du coude
Luxtation du coudeLuxtation du coude
Luxtation du coudeMede Space
 
11 gonarthrose
11  gonarthrose11  gonarthrose
11 gonarthroseSoulaf Sel
 
1.imagistica + tumori fr
1.imagistica + tumori fr1.imagistica + tumori fr
1.imagistica + tumori frSalah Eddine
 
La myélopathie cervicale
La myélopathie cervicaleLa myélopathie cervicale
La myélopathie cervicaleBenjamin NICOT
 
Le genou de l'enfant et de l'ado sportif
Le genou de l'enfant et de l'ado sportifLe genou de l'enfant et de l'ado sportif
Le genou de l'enfant et de l'ado sportifROBERT ELBAUM
 
Généralités fractures, entorses, luxations.ppt
Généralités fractures, entorses, luxations.pptGénéralités fractures, entorses, luxations.ppt
Généralités fractures, entorses, luxations.pptBadrAbouAlia
 
Luxations de l’épaule.
Luxations de l’épaule.Luxations de l’épaule.
Luxations de l’épaule.L-ilia
 
Ecographie tendon d'achille
Ecographie tendon d'achilleEcographie tendon d'achille
Ecographie tendon d'achilleYazid Benyezzar
 
Semiologie en Traumatologie - cours infirmiers ISP.pptx
Semiologie en Traumatologie - cours infirmiers ISP.pptxSemiologie en Traumatologie - cours infirmiers ISP.pptx
Semiologie en Traumatologie - cours infirmiers ISP.pptxSkanderB
 

Similaire à INSTABILITE SCAPULO HUMERALE DIAGNOSTIC ET SURVEILLANCE POST THERAPEUTIQUE.pdf (20)

fractures diaphysaires des os de l'avant bras
fractures diaphysaires des os de l'avant brasfractures diaphysaires des os de l'avant bras
fractures diaphysaires des os de l'avant bras
 
Luxation traumatique de la hanche
Luxation traumatique de la hancheLuxation traumatique de la hanche
Luxation traumatique de la hanche
 
Poser le diagnostic d’arthrose
Poser le diagnostic d’arthrosePoser le diagnostic d’arthrose
Poser le diagnostic d’arthrose
 
Imagerie du Rachis du Rugbyman
Imagerie du Rachis du RugbymanImagerie du Rachis du Rugbyman
Imagerie du Rachis du Rugbyman
 
Pseudarthrose du col fémoral 2.pptx
Pseudarthrose du col fémoral 2.pptxPseudarthrose du col fémoral 2.pptx
Pseudarthrose du col fémoral 2.pptx
 
Traumatismes de la hanche
Traumatismes de la hancheTraumatismes de la hanche
Traumatismes de la hanche
 
Fracture du rachis thoraco.dr manzo norbert.
Fracture du rachis thoraco.dr manzo norbert.Fracture du rachis thoraco.dr manzo norbert.
Fracture du rachis thoraco.dr manzo norbert.
 
3-s2.0-B9782294762857000082-main - 2023-04-15T082024.895.pdf
3-s2.0-B9782294762857000082-main - 2023-04-15T082024.895.pdf3-s2.0-B9782294762857000082-main - 2023-04-15T082024.895.pdf
3-s2.0-B9782294762857000082-main - 2023-04-15T082024.895.pdf
 
FRACTURES-AVANT-BRAS-cours-1-1.ppt
FRACTURES-AVANT-BRAS-cours-1-1.pptFRACTURES-AVANT-BRAS-cours-1-1.ppt
FRACTURES-AVANT-BRAS-cours-1-1.ppt
 
Luxtation du coude
Luxtation du coudeLuxtation du coude
Luxtation du coude
 
11 gonarthrose
11  gonarthrose11  gonarthrose
11 gonarthrose
 
1.imagistica + tumori fr
1.imagistica + tumori fr1.imagistica + tumori fr
1.imagistica + tumori fr
 
La myélopathie cervicale
La myélopathie cervicaleLa myélopathie cervicale
La myélopathie cervicale
 
ostéochondrose
 ostéochondrose ostéochondrose
ostéochondrose
 
Le genou de l'enfant et de l'ado sportif
Le genou de l'enfant et de l'ado sportifLe genou de l'enfant et de l'ado sportif
Le genou de l'enfant et de l'ado sportif
 
Généralités fractures, entorses, luxations.ppt
Généralités fractures, entorses, luxations.pptGénéralités fractures, entorses, luxations.ppt
Généralités fractures, entorses, luxations.ppt
 
Luxations de l’épaule.
Luxations de l’épaule.Luxations de l’épaule.
Luxations de l’épaule.
 
Ecographie tendon d'achille
Ecographie tendon d'achilleEcographie tendon d'achille
Ecographie tendon d'achille
 
OrthopéDi..
OrthopéDi..OrthopéDi..
OrthopéDi..
 
Semiologie en Traumatologie - cours infirmiers ISP.pptx
Semiologie en Traumatologie - cours infirmiers ISP.pptxSemiologie en Traumatologie - cours infirmiers ISP.pptx
Semiologie en Traumatologie - cours infirmiers ISP.pptx
 

INSTABILITE SCAPULO HUMERALE DIAGNOSTIC ET SURVEILLANCE POST THERAPEUTIQUE.pdf

  • 1. IMAGERIE DE L’INSTABILITE SCAPULO HUMERALE Renaud Barthélemy Groupe Clinique Du Mail renaud.barthelemy@groupe-du-mail.com DIU 2012
  • 2. PLAN • 1/ Généralités • 2/ Radio anatomie • 3/ Les explorations d’imagerie • 4/ La pathologie : instabilité antéro-médiale et postérieure
  • 3. INSTABILITE : circonstances radio-cliniques • Luxation aigüe • Instabilité avec luxation récidivante • Epaule « instable et/ou douloureuse » : preuve d’une luxation / sens luxation • Hyper laxité multidirectionnelle • Subluxation / luxation volontaire • Conflit glénoïdien postéro supérieur
  • 4. LE SPORTIF EST UN PATIENT COMME LES AUTRES ! • La pratique sportive peut créer de novo des lésions spécifiques ou décompenser des lésions pré existantes • Traumatique, micro-traumatique, dégénératif, malformatif….. MAIS IL VEUT GUERIR AU PLUS VITE ! Enjeu professionnel, financier , sportif de « loisir » d’ou des erreurs fréquentes dans la stratégie d’imagerie et de traitement
  • 5. Radio anatomie : Stabilisateurs • Stabilisateurs statiques : – surfaces articulaires – complexe capsule, ligaments + labrum (bourrelet) – Pression intra-articulaire négative • Stabilisateurs actifs : • Muscles et tendons de la coiffe des rotateurs : – Sub scapularis et infra-spinatus en antéro-postérieur – Supra-spinatus haut-bas – Long biceps ?
  • 6. Les surfaces articulaires • Tête humérale : tiers d'une sphère • Surface glénoïdale forme de poire et quasiment plate • ¼ de la surface de la tête humérale est en contact avec la glène
  • 7. Labrum • Labrum est un anneau fibro cartilagineux attaché à la glène augmentant la surface articulaire O 3 6 9 Modarresi S et al. AJR 2011;197:596-603 1 1 2 2
  • 8. Labrum : 3 variantes anatomiques entre l l h et 3h • 1/ Le récessus sous labral – Entre le complexe labro bicipital et la portion supérieure de la gléne généralement entre 11 et 1 heure – Dg diff : lésion SLAP (Superior Labrum from Anterior to Posterior) de type II Modarresi S et al. AJR 2011;197:596-603
  • 9. 2/ Le foramen sous-labral • Détachement du labrum antéro supérieur focalisé (10%) • Le labrum est de morphologie normale. Modarresi S et al. AJR 2011;197:596-603
  • 10. 3/ Complexe de Buford 2 % • Associe l’absence de labrum antéro-supérieur (entre 0 et 3 h) et un ligament glèno huméral moyen épaissi «corde»
  • 11. Ligaments glèno huméraux • supérieur, moyen et inférieur – Les ligaments correspondent à des renforcements de la capsule articulaire limitant la translation de la tête humérale Modarresi S et al. AJR 2011;197:596-603
  • 12. Le ligament glèno huméral supérieur LGHS – Naît de la portion supérieure du labrum, devant l'insertion du tendon long biceps – S'insère au niveau du tubercule mineur après avoir été rejoint par le faisceau latéral du ligament coracohuméral.
  • 13. Le ligament gléno huméral moyen LGHM – Inséré sur le versant antéro-supérieur du labrum – Peut avoir une origine commune avec le LGHS – Se termine sur le tubercule mineur, à la face profonde du tendon sous-scapulaire (absent dans 30 % des cas) Modarresi S et al. AJR 2011;197:596-603
  • 14. Le ligament glèno huméral inférieur LGHI – Naît en périphérie du labrum – S’insère sur le col chirurgical de l'humérus – Il présente 2 bandes antérieure et postérieure et entre les 2 le récessus axillaire : aspect de hamac
  • 15. La capsule articulaire • Contention de la tête humérale avec des renforcements antérieurs : les ligaments glèno huméraux. • 3 types d’insertion antérieure – Type 1: Insertion à la face périphérique du labrum – Type 2: Insertion sur le col de la scapula – Type 3: Moins fréquent, insertion sur le col de la scapula
  • 16. Techniques d’imagerie RX Scanner +/- 3D Echo IRM Arthro scanner Arthro IRM
  • 17. OUI, Indispensable ! Morphologie articulaire (voûte acromiale..1,2,3, glène, etc) Technopathies, arthropathie / Arthrose Centrage articulaire (ascension de la tête, espace sous acromial…) Signes indirects de luxation/instabilité Calcifications tendineuses Minéralisation… >> RESNICK Saunders Ed RADIOGRAPHIE STANDARD : EST-ELLE ENCORE UTILE en 2013 ???
  • 18. 12 ANS EPAULE G DOULOUREUSE : instabilité ? Connaitre les variantes anatomiques de l’ossification
  • 19. Radiographie • confirme le diagnostic de luxation à la phase aiguë cherche des lésions osseuses associées – clichés de face dont GARTH (3 rotations RN, RE, Garth) – profil de Lamy – profil axillaire de BERNAGEAU • fracture de la glène (Bankart) • fracture de la tête humérale zone postéro-supérieur (Malgaigne, Hill Sachs) dans les instabilités antérieures ou en zone antérieure (Mc Laughlin) dans les instabilités postérieures
  • 20. Luxation à la phase aiguë Après réduction
  • 21. Face trois rotations dont GARTH Profil de BERNAGEAU (comparatif) Luxation en dehors de la phase aiguë
  • 22. BERNAGEAU arr avant The Journal of Arthroscopic and Related Surgery, Vol 19, No 7 T. Bradley Edwards, M.D., Aziz Boulahia, M.D., and Gilles Walch,M.D.
  • 23. Stryker notch and West Point views MR Imaging of the Shoulder: First Dislocation versus Chronic Instability Semin Musculoskeletal Radiol 2012;16:286–295.
  • 24. Echographie • Aucune indication…sauf : – Recherche ou découverte d’une encoche de Malgaigne ou de McLaughlin – Lésions de la coiffe, souvent associées à une instabilité après 40ans Fracture de Malgaigne Contusion sur CGPS
  • 25. Imagerie en coupes Scanner, Arthro scanner, IRM, arthro IRM • Evaluent les structures osseuses et les parties molles • Bilan radiographique négatif • Epaule douloureuse mal expliquée • Bilan insuffisant pour planifier la prise en charge thérapeutique (chirurgicale…)
  • 26. Scanner • Détecte les fractures non visualisées ou mal caractérisées sur les clichés standards • Coupes fines et reconstructions multi planaires aident le chirurgien à localiser et quantifier la perte osseuse (glénoïdale ou humérale)
  • 27. IRM • L'IRM détecte un œdème osseux associé aux luxations récentes, mauvaise analyse du bourrelet – Séquence en pondération T2 saturation de graisse (FAT SAT) – Principale limite de I'IRM simple : analyse difficile du labrum en l'absence d'opacification articulaire MR Imaging of Glenohumeral Instability AJR 2003;181:203–213 0361 Justin Q
  • 28. IRM • Un épanchement articulaire pré-éxistant améliore le bilan capsulo labral, intérêt de l’ arthro IRM « spontanée » au sang lors de l’hémarthrose initiale (1 semaine)
  • 29. Arthro scanner et Arthro IRM • Explorations invasives réservées au bilan pré-chirurgical ou les cas de diagnostic difficile Evaluation of the Glenoid Labrum With 3-T MRI: Is Intra articular Contrast Necessary Nancy M. Major AJR 2011 DOI:10.2214/AJR.08.1734
  • 30. Arthroscanner • Reste l’examen de référence pour de nombreuses équipes francophones • excellente reproductibilité • excellente résolution spatiale, reconstructions multiplanaires, • Meilleure évaluation des lésions osseuses et cartilagineuses • Acquisition en rotation neutre, interne et externe
  • 31. Arthro IRM T 1 T 2 FAT SAT T 1 FAT SAT
  • 32. • Arthro scanner Epaule / arthro IRM étude prospective 40 patients consécutifs (âge moyen 26 ans) Corrélation arthroscopique • L’arthro scanner est plus précis que l’arthro-IRM dans la détection des lésions osseuses, le cartilage et les lésions labro ligamentaires • L’arthro scanner plus fiable pour les fractures glène et l'arrachement des lésions inférieures du ligament gléno-huméral (conclusions essentielles dans la planification préopératoire) Preoperative Imaging of Anterior Shoulder Instability Diagnostic Effectiveness of MDCT Arthrography and Comparison With MR Arthrography and Arthroscopy Acid S et al. AJR 2012;198:661-667 American Journal of Roentgenology
  • 33. Acid S et al. AJR 2012;198:661-667 • American Journal of Roentgenology
  • 34. La position ABER • Abduction et rotation externe permet de mieux visualiser les lésions antérieures et les lésions de type Perthes • Cette position n'est pas utilisée en routine (douleur, appréhension, augmentation de la durée d'examen et de l'irradiation en cas d'arthro scanner) • Substitution : ABER avant l’acquisition Semin Musculoskelet Radiol 2012; 16(01)
  • 35. Instabilité antérieure • La luxation non réduite : pas de difficulté diagnostique • Après le stade aigu post-traumatique > signes radiologiques indirects séquellaires O 3 6 9
  • 36. Lésions osseuses • Encoche de Malgaigne ( Hill Sachs) : – fracture-impaction céphalique postéro-supérieure secondaire à un impact contre le versant antéro inférieur de la glène 65 % des cas lors de la 1ere luxation et dans plus de 93 % des luxations récidivantes – Lorsqu’elle est étendue, il existe un risque élevé de récidive from Burkhart and Danaceau
  • 37. Malgaigne et IRM • Œdème médullaire en IRM correspond à un épisode récent de luxation (contusion ostéo médullaire) T2 FAT SAT T1 FAT SAT
  • 38. La fracture de la glène : Bankart
  • 39. Les fractures de la glène • Facteur d'instabilité et de récidive – Perte osseuse à estimer pour l'indication chirurgicale – Valeur seuil ( % du total de la surface glénoïdale) Bankart ou capsuloraphie par voie arthroscopique VS butée arthroplastique
  • 40. le score ISIS • (Instability Severity Index Score) – stratégie chirurgicale – la sévérité de l'atteinte osseuse glènoïdale est appréciée sur les radiographies de l'épaule de face Maîtrise Orthopédique n°174 - mai 2008 Radio de face vraie de glène +++
  • 41. Lésions labrales • Lésion de Bankart « pure »: • Arrachement glénoïdale du complexe capsulo ligamentaire inférieur avec déchirure du périoste • Si associée à une fracture du rebord glénoidal antéro- inférieur : Bankart « osseux » (Bony Bankart)
  • 42. Bankart osseux lésion de Bankart lésion de Perthes ALPSA GLAD Lésions labrales MRI Web Clinic -September 2009 Glenohumeral Instability John F. Carroll, M.D.
  • 44. lésion de Bankart Ly J Q et al. AJR 2003;181:203-213
  • 45. La Lésion de Perthes • Arrachement du labrum antéro-inférieur sans atteinte du périoste et sans déplacement • La position ABER permet d'individualiser ces lésions difficiles à mettre en évidence aigu chronique
  • 46. Patient de 20 ans trauma escalade : instabilité ? J + 6 IRM « simple » contraste spontané de l’hémarthrose
  • 47. Lésion ALPSA • (Anterior labroligamentous periosteal sleeve avulsion) : arrachement glénoïdale du complexe capsulo ligamentaire antéro inférieur sans lésion du périoste (labrum rétracté médialement). • Au stade chronique, un tissu synovial fibreux se développe autour de la lésion
  • 48. Lésion de type GLAD • (gléno labral articular disruption) : – détachement du labrum antéro inférieur – lésion du cartilage glénoïdal antéro inférieur – risque dechondropathie et de corps étrangers intra articulaires
  • 49. Lésions capsulo-ligamentaires • Lésion ligamentaire glénohumérale – Désinsertion humérale ou glènoidale – rupture – épaississement, irrégularité • Arrachement de l'insertion humérale du ligament glénohuméral inférieur HAGL (huméral avulsion of the glénohumeral ligament) si arrachement osseux associé BHAGL (bony HAGL lesion)
  • 50. HAGL • Le détachement huméral : coupes coronales d'IRM, arthroIRM ou d' arthroscanner • liquide ou fuite de produit de contraste le long de la diaphyse humérale donnant un aspect en «J » au récessus axillaire normalement aspect en « U »
  • 51. Capsular lesions with glenohumeral ligament injuries in patients with primary shoulder dislocation: magnetic resonance imaging and magnetic resonance arthrography evaluation Scandinavian Journal of Medicine & Science in Sports Volume 21, Issue 6, pages e291-e297, 15 MAR 2011
  • 52. • La distension et la rupture capsulaire sont des facteurs d'instabilité difficiles à objectiver sur les coupes d'arthroscanner et d'arthrolRM – lésions de la capsule < > distension arthrographique simple
  • 53. MR Imaging of the Shoulder: First Dislocation versus Chronic Instability • Lésions variées des tissus mous et osseux dans les luxations à la fois aiguës et récidivantes • Forme de poire inversée de la glène indicateur le plus cohérent de luxation récidivante : perte osseuse glénoïdienne importante >25 % de la glène inférieure • Malgaigne (Hill-Sachs) bien vu dans les deux groupes, plus fréquente dans la luxation récidivante • Lésion de Bankart plus fréquente dans les luxations aiguës • lésions aiguës ALPSA sont vus dans la primo luxation alors que les lésions chroniques ALPSA sont généralement vues dans les récidivantes Semin Musculoskelet Radiol 2012; 16(04): 286-295 DOI: 10.1055/s-0032-1327003 Soterios Gyftopoulos, Jenny Bencardino, William E. Palmer
  • 54. Instabilité postérieure : attention !!! • mal diagnostiquée dans 50 % des cas • sur la radiographie de face – Interligne non « enfilable » – double contour de la tête humérale • contextes particuliers épilepsie polytraumatisme,alcoolisme • Incidence de profil type Lamy l‘humérus luxé est à cheval sur le rebord postérieur de la glène O 3 6 9
  • 55. Encoche de Mc Laughlin • Fracture impaction céphalique humérale antérieure
  • 57. Lésions Labrales • Reverse Bankart est un arrachement du labrum postéro inférieur avec lésion du périoste ; une fracture du rebord de la glène peut être associée
  • 58. Lésion de Bennett • Ossification postérieure extra-articulaire curviligne du versant postéro-inférieur de la glène à côté de l'attache de la bande postérieure du ligament gléno huméral inférieur NE PAS CONFONDRE CGPS
  • 59. Lésion POLPSA • (posterior labrocapsular periosteal sleeve avulsion) : – arrachement glénoïdale du complexe labro capsulaire postérieur sans atteinte du périoste. (cette lésion représente la phase aiguë de la lésion de Bennett)
  • 60. Lésion HAGL postérieure • (RHAGL : reverse humeral avulsion of the glenohumeral ligament) – arrachement humérale du ligament gléno huméral inférieur – lésion osseuse associée : lésion BHAGHL postérieure – Lésions capsulaires : une subuxation récurrente peut entraîner une distension et une fragilisation du plan capsuloligamentaire postérieur à l'origine de lésions et d'une laxité capsulaire difficilement quantifiable par les examens paracliniques
  • 61. EXTENSION AUX AUTRES SEGMENTS DU BOURRELET et SLAP lésions DOI:AJR 10.2214/AJR.11.6575 Superior Labral AnteroposteriorLesions of the Shoulder: Part 2,Mechanisms and Classification
  • 62. SLAP lésions Modarresi S et al. AJR 2011;197:596-603 Type 1 Type 4 Type 3 Type 2
  • 63. Modarresi S et al. AJR 2011;197:596-603 SLAP lésions (suite)
  • 64. Instabilité antérieure, postérieure ou les 2 ? 16 ans instabilité post Dte 3 luxations en 2 ans bilan pré op
  • 65. Lésions associées • Association luxation antérieure – lésions des tendons de la coiffe chez 80 % des sujets âgés de plus de 40 ans – lésions vasculo-nerveuses par étirement : atteinte de l'artère ou du nerf axillaire, voire du plexus brachial – Les lésions de dénervations peuvent être évaluées par EMG et IRM
  • 66. A RETENIR • La prise en charge thérapeutique de l'instabilité glèno humérale nécessite un bilan complet des lésions osseuses, labrales et capsulo ligamentaires • RADIOLOGIE : INDISPENSABLE… GARTH BERNAGEAU • ECHOGRAPHIE : PEU UTILE… (sauf coiffe du vétéran et Malgaigne fortuite) • IRM SIMPLE A EVITER… (sauf dans les 15 jours après la luxation) • ARTHRO SCANNER / ARTHRO IRM… selon les préférences de votre chirurgien