SlideShare une entreprise Scribd logo
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
 Politique et société 
Cf. Hannah Arendt : « La politique repose sur un fait : la 
pluralité humaine. » 
L’homme est un être social : il vit en société, en 
présence de ses semblables. 
Les relations avec autrui sont fondamentales : 
l’humanité de l’homme en dépend. 
Arendt remarque qu’en latin, le verbe « vivere » (vivre) 
et l’expression « inter homines esse » (être parmi les 
hommes) sont synonymes. 
Toute vie humaine est sociale. 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
Vivre en société = 
échanger à 
plusieurs niveaux 
L’échange de 
femmes 
La prohibition de 
l’inceste 
L’échange de 
biens et de 
services 
La division du 
travail 
La parole 
La possession du 
langage 
Qu’est-ce qu’une société ? 
Cf. Claude Lévi-Strauss : « Une société est faite d’individus et de 
groupes qui communiquent entre eux. (…) Dans toute société, la 
communication s’opère au moins à trois niveaux : communication de 
femmes ; communication des biens et des services ; communication des 
messages. » 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
 Problématisation 
Constat banal : la politique concerne tout le monde, 
mais tout le monde ne fait pas de politique. 
◦ La politique est devenue un métier comme les 
autres, qui découle de la division du travail, et 
suppose des compétences particulières. 
◦ Les démocraties modernes reposent sur le principe 
de la représentation. Les gouvernants élus exercent le 
pouvoir et décident pour les gouvernés. 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
→ Il y a donc une ambiguïté propre à la politique. Si on 
considère la finalité de la politique, elle est l’affaire de 
tous, car, puisqu’elle vise à organiser la vie collective, 
tous les citoyens sont concernés. Mais, dans la pratique, 
la politique n’est l’affaire que d’une minorité : celle qui 
est investie du pouvoir. 
Mais : 
• Faire de la politique un métier, et donc l’affaire d’une 
minorité, n’est-ce pas une menace pour la liberté des 
citoyens ? 
• Qui est compétent en matière politique ? Faut-il se fier à 
une élite ? Ou faut-il laisser décider le peuple ? 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
 Les enjeux de la question 
→ Qui doit donc gouverner ? 
On est face à un dilemme. 
Soit on laisse décider les professionnels de la politique, 
car ils sont compétents ; mais c’est une menace pour la 
liberté des citoyens. 
Soit on laisse décider le peuple ; mais, d’une part, on 
prend le risque de prendre les mauvaises décisions ; 
d’autre part, les individus sont trop nombreux : en 
laissant intervenir tout le monde, on prend le risque de 
créer du désordre. 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
→ La démocratie est-elle le meilleur des régimes ? 
Paradoxe : la démocratie est autant louée que redoutée. 
Tantôt on constate avec effroi l’apathie politique des 
citoyens et on dénonce l’abstention. Tantôt on dénigre 
le vote populaire, sous prétexte que le peuple n’est pas 
compétent. 
Exemple : le débat autour du référendum sur le traité 
constitutionnel européen en 2005. Le 29 mai 2005, le traité 
est rejeté par une large majorité d’électeurs (presque 55%), 
avec une bonne participation (presque 70%). Mais, sous une 
forme modifiée (le traité de Lisbonne), il est finalement ratifié 
en 2008 par le Parlement. 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
a) L’homme comme « animal politique » 
Cf. Aristote, Politiques, I. 
• La cité (polis) « fait partie des choses naturelles ». 
Elle est l’aboutissement d’un processus spontané. 
Les hommes s’assemblent pour satisfaire leurs 
différents besoins : ils forment des foyers, puis des 
villages, enfin une cité. 
→ Selon Aristote, il y a une sociabilité naturelle de 
l’homme. Ce postulat sera remis en cause à 
l’époque moderne (cf. Hobbes). 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
• L’homme est un être naturellement politique : cela 
veut dire que c’est dans sa nature de vivre dans 
une cité. Il est prédisposé à le faire. En vivant ainsi, 
il accomplit sa nature, ce pour quoi il est fait, et 
accède ainsi à la vie heureuse. 
→ Deux arguments en faveur de cette thèse : 
1) Un homme qui vit en dehors de la cité n’est pas 
un homme : il est soit un dieu, c’est-à-dire un être 
parfait, capable de vivre en autarcie, soit un animal 
qui cherche à satisfaire ses besoins par tous les 
moyens. 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
2) L’homme est prédisposé à la vie politique, car, 
contrairement aux autres animaux, il possède le 
langage (logos). Cet argument repose sur le 
raisonnement suivant : 
1. La nature ne fait rien en vain (postulat finaliste). 
2. L’homme est le seul animal qui parle (constat). 
3. Donc l’homme est un animal politique (zoon 
politikon). 
→Objection : les animaux aussi parlent. 
→Réponse d’Aristote : il faut distinguer la voix 
(phone) et le langage (logos). 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
• La voix est un simple moyen d’expression et de 
communication des affects : « signe du douloureux 
et de l’agréable ». 
• Le langage ne se réduit pas à l’émission de sons. 
Il est l’expression d’une pensée, et fait donc 
intervenir des concepts : « l’avantageux et le 
nuisible », « le juste et l’injuste », « le bien et le 
mal ». 
→ La cité est une communauté politique : elle n’est pas 
fondée seulement sur les intérêts économiques des 
individus ; elle repose aussi sur des valeurs communes. 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
b) L’idée de politique chez les démocrates 
athéniens. 
 La politique n’est pas une activité comme les 
autres. 
On se méfie de la professionnalisation de la politique. 
Selon Thucydide, « les cités sont mieux gouvernées par 
les gens ordinaires ». 
Chaque citoyen, quelle que soit son origine sociale, quel 
que soit son métier, peut exprimer son opinion. 
Cf. Platon, Protagoras. 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
→ Les démocrates athéniens (dont Protagoras) 
refusent d’assimiler la politique à une technique. 
o La technique (technè) désigne l’ensemble des moyens 
inventés par l’homme pour transformer la nature et 
satisfaire ainsi ses besoins. Elle permet de produire des 
biens matériels. Elle suppose une compétence, un 
savoir-faire spécifique. 
o La politique ne concerne pas la production, mais 
« l’administration de la cité ». Il faut décider en vue du 
bien commun. Pour cela, aucune compétence n’est 
requise : chaque citoyen peut juger, et donc intervenir 
dans le débat public. 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
 Les citoyens sont considérés comme des égaux 
interchangeables. 
Cf. Jean-Pierre Vernant, Les origines de la pensée 
grecque (1962). 
L’égalité se décline à plusieurs niveaux : 
 Egalité devant la loi. 
 Egalité dans la prise de parole à l’assemblée 
(isegoria). 
 Egalité dans l’exercice du pouvoir (isonomia). 
 Egalité des chances pour accéder à une charge 
(tirage au sort). 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
L’invention de la politique chez les Grecs 
Violence Parole 
«outil politique 
par excellence » 
(Vernant) 
Domination 
(relations verticales) 
Liberté 
(relations horizontales) 
Inégalité 
Égalité 
sur le plan 
juridique et 
politique 
Communauté archaïque 
= pré-politique. 
Communauté politique 
= la cité (polis)
 La politique est l’affaire de tous les citoyens, mais 
elle n’est pas l’affaire de tous les hommes. 
Pour faire de la politique, il faut du temps libre, et donc 
du loisir (scholè). Il faut être libéré du fardeau du 
travail. 
L’institution de l’esclavage est donc nécessaire pour le 
bon fonctionnement de la démocratie : elle permet aux 
citoyens de se consacrer pleinement aux affaires de la 
cité. 
La liberté des uns n’est donc possible que grâce à 
l’esclavage des autres. 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
Le Conseil des Cinq 
cents (Boulè) 
500 bouleutes préparent 
les lois, conseillent 
l’assemblée. 
L 
L’Assemblée 
(Ecclésia) 
6000 citoyens présents 
votent les lois, votent la 
guerre, l’ostracisme. 
Le tribunal de 
l’Héliée 
600 héliastes rendent la 
justice. 
Les magistratures 
700 magistrats, dont 
600 tirés au sort, font 
appliquer les lois. 
Tirage 
au sort Tirage au sort 
Tirage au 
sort et 
élection 
Il y a une rotation des 
postes. Le mandat des 
magistrats tirés au sort 
ne dure qu’un an. 
On a recours à l’élection 
seulement lorsque il 
faut des compétences 
spéciales. 
Chaque citoyen est 
familier avec les 
affaires publiques, et a 
une expérience de 
l’exercice du pouvoir. 
70% des citoyens de 
plus de trente ans ont 
été bouleutes une fois 
dans leur vie. 
La cité comporte entre 250 000 et 300 000 habitants, dont 30 000 seulement 
environ sont citoyens. Les femmes, les enfants, les métèques, et les esclaves ne 
bénéficient pas du statut de citoyen.
Démocratie antique Démocratie moderne 
Démocratie directe Démocratie indirecte 
Participation Représentation 
Egalité des citoyens Inégalité des citoyens 
Tirage au sort / élection Election 
Inégalité naturelle des hommes 
(institution de l’esclavage) 
Egalité juridique des hommes 
(respect des droits de l’homme) 
Valorisation de la politique Valorisation du travail
a) La thèse des philosophes-rois 
Cf. Platon : « Tant que les philosophes ne seront 
pas rois dans les cités, ou que ceux qu’on appelle 
aujourd’hui rois et souverains ne seront pas 
vraiment et sérieusement philosophes ; tant que la 
puissance politique et la philosophie ne se 
rencontreront pas dans le même sujet (…) ; il n’y 
aura de cesse, mon cher Glaucon, aux maux des 
cités, ni, ce me semble, à ceux du genre humain » 
(République, V, 473a). 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
→ Paradoxe : la philosophie et la démocratie 
entretiennent, dès l’origine, des rapports 
conflictuels. 
Platon est contre la démocratie. 
Cette position s’explique par des éléments 
biographiques (la mort de Socrate). Mais elle 
repose aussi sur des arguments théoriques : 
1. La parole peut devenir un instrument de pouvoir. 
2. La politique est affaire de compétence. 
3. La cité juste est celle où chacun est à sa place, et 
réalise la fonction qui lui est propre. 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
La cité idéale selon Platon 
Raison 
(nous) 
Coeur 
(thumos) 
Désir 
(epithumia) 
Les trois classes de la cité Les trois parties 
de l’âme
b) Les avantages de la représentation 
politique 
Cf. Bernard Manin, Principes du gouvernement 
représentatif (1995). 
Nous identifions aujourd’hui « démocratie » et 
« gouvernement représentatif », mais nous avons 
oublié l’origine historique de ce dernier : ses 
inventeurs étaient des antidémocrates ! 
Exemples : James Madison (1751-1836), Sieyès 
(1748-1836). 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
• Plusieurs arguments sont avancés en faveur du 
« gouvernement représentatif » (et contre la 
démocratie) : 
1. L’argument démographique : la représentation 
est une nécessité pratique qui découle de 
« l’impossibilité matérielle de rassembler les 
citoyens dans de grand États ». 
2. L’argument de la sagesse des représentants : la 
représentation est non seulement nécessaire, 
mais légitime, car elle sert « le véritable intérêt 
du pays » et bénéficie donc au peuple. 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
3. L’argument de la division du travail : la 
représentation est enfin bénéfique, d’un point de 
vue économique. Puisque le peuple a des 
représentants qui s’occupent de la politique à sa 
place, il peut davantage travailler, et ainsi 
accroître la production des richesses. 
→ Conclusion : le « gouvernement représentatif » 
rendu nécessaire par la taille des États modernes 
est donc à la fois plus juste et plus efficace. Grâce 
à la représentation politique, la société devrait être 
mieux gouvernée, et plus prospère. 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
• De la Cité antique à l’État moderne, le rapport à la 
politique change : la politique n’est plus l’activité 
noble par excellence ; elle devient un fardeau dont 
il faut se débarrasser. 
Une nouvelle conception de l’homme voit le jour : 
celui-ci n’est plus un « animal politique », mais un 
être économique, qui travaille et échange. 
Cf. Adam Smith : ce qui définit l’homme, et le 
distingue des animaux, c’est moins la raison ou le 
langage qu’un « penchant naturel à trafiquer » (La 
richesse des nations, 1776). 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
a) Quelques arguments en faveur de la 
souveraineté populaire. 
Cf. Aristote, Politiques, III, 11. 
Aristote est favorable à ce que le peuple exerce le 
pouvoir. Et pourtant, comme Platon, il critique la 
« démocratie »: à ses yeux, c’est le règne de la 
majorité sur la minorité, la domination des plus 
pauvres sur les plus riches. En fait, il faut 
distinguer deux formes de démocratie : une 
forme droite et une forme pervertie. 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
La classification des régimes 
Pouvoir exercé 
par 
selon Aristote 
Un seul Quelques-uns La masse 
Pour tous Royauté Aristocratie 
Gouvernement 
constitutionnel 
(politeia) 
Pour soi-même Tyrannie Oligarchie Démocratie
Donner le pouvoir à la masse n’est pas sans risque, 
mais cela a aussi des avantages selon Aristote. 
La masse est, en fait, compétente pour prendre des 
décisions politiques. 
1. Son jugement est supérieur à celui de l’élite. Si 
les individus pris un à un peuvent se tromper, le 
peuple pris dans son ensemble est le plus apte 
à prendre les bonnes décisions, car son avis 
contient une pluralité de points de vue. Tous 
réunis, les citoyens « possèdent une juste 
perception des choses ». 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
Cet argument se retrouve chez des auteurs ultérieurs, 
favorables à la démocratie. Deux exemples : 
→ Machiavel : « Quant à la prudence et à la stabilité, je dis qu’un 
peuple est plus prudent, plus stable et plus avisé qu’un prince. (…) 
Quant à juger les choses, il est très rare que le peuple, quand il 
entend deux orateurs d’égale vertu qui prennent des voies 
divergentes, n’embrasse pas l’opinion la meilleure » (Discours sur la 
première décade de Tite-Live, I, 58). 
→ Spinoza : « Dans un régime démocratique, tout particulièrement, 
les décisions absurdes ne sont pas fort à redouter : il est presque 
impossible que la majorité des hommes, au sein d’un groupe un 
considérable, se mettent d’accord sur une absurdité » (Traité 
théologico-politique, XVI). 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
2. Les citoyens, à défaut d’être des spécialistes, ont 
aussi un savoir d’usage. Ils peuvent évaluer dans 
leur vie quotidienne l’impact de la politique qui 
est menée. Selon Aristote, la politique fait partie 
des arts qui doivent être jugés, non par le 
producteur, mais par l’usager : « dans le cas du 
festin c’est le convive et non le cuisinier qui 
jugera le mieux ». 
Les citoyens ont donc une connaissance de 
« terrain » que n’a pas nécessairement l’élite qui 
fait la politique sans en percevoir les effets. 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
3. Enfin, la participation de tous à l’exercice du 
pouvoir est d’autant plus souhaitable qu’elle 
favorise l’intégration des individus au sein de la 
cité, et contribue donc au maintien du lien social. 
Les citoyens, auxquels on refuse le droit de 
participer à la vie publique, pourraient devenir 
des « ennemis », à l’intérieur de la cité, car ils se 
sentent exclus. Une guerre civile pourrait donc 
éclater. 
→ Donner le pouvoir à la masse est donc doublement 
bénéfique : on gagne en rationalité (dans le jugement) 
et en sécurité (du point de vue de l’ordre). 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
b) Le despotisme doux des démocraties 
modernes 
Cf. Tocqueville, De la démocratie en Amérique 
(1835-1840). 
• Dans les démocraties modernes, les individus ont 
tort de valoriser la vie économique au détriment de 
la vie politique. En se préoccupant seulement de 
leurs intérêts matériels, ils délaissent leurs devoirs 
politiques, et perdent alors leur liberté. 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
• Tocqueville dénonce le déclin de la vertu civique 
dans les sociétés modernes, et le péril de la 
représentation. 
Il n’y a pas de liberté sans exercice de la 
citoyenneté et participation politique. L’homme 
moderne, qui se désintéresse de la chose publique, 
est un esclave qui s’ignore, puisqu’il obéit à des 
lois établies par d’autres. 
→ Cf. Rousseau, Du contrat social, III, 15 : « Pour vous, 
peuples modernes, vous n’avez point d’esclaves, mais 
vous l’êtes (…). À l’instant qu’un Peuple se donne des 
représentants, il n’est plus libre ; il n’est plus ». 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
• Le déclin de la vertu civique est la conséquence de 
l’individualisme. Pour Tocqueville, il s’agit d’un 
phénomène nouveau dans l’histoire, qui est propre 
aux sociétés démocratiques modernes. 
Les individus vivent repliés sur eux-mêmes, n’ont 
plus le sentiment d’appartenir à une communauté. 
Ils vivent isolés, séparés les uns des autres, chacun 
recherchant de son côté son bonheur personnel. 
Par calcul d’intérêt, ils refusent de participer à une 
action collective : ils se désengagent ainsi de la vie 
publique. 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
L’EGOÏSME est L’INDIVIDUALISME est 
Une tendance naturelle Un phénomène culturel 
Présente chez tous les hommes Propre aux sociétés modernes 
Qui « naît d’un instinct aveugle » Qui « procède d’un jugement 
erroné » 
Les conséquences sont seulement 
morales 
Les conséquences sont d’abord 
politiques 
On ne pense plus aux autres On ne participe plus à la vie 
publique
• Si la démocratie est bien le « gouvernement du peuple, par 
le peuple, pour le peuple », pour reprendre la célèbre formule 
de Lincoln, notre régime actuel est, pour dire le moins, mal 
nommé. Comme le remarque Bernard Manin, c’est un régime 
mixte, à la fois démocratique et aristocratique. 
Démocratique, du fait du suffrage universel et de l’affirmation 
de la souveraineté du peuple. 
Aristocratique, du fait de l’élection qui donne le pouvoir à une 
minorité supposée compétente pour diriger l’État. 
• Or, la dimension aristocratique de notre régime n’est que 
rarement soulignée. 
1) Elle témoigne d’une hésitation. Certes, en dernière 
instance, c’est le peuple qui doit décider. Mais, d’un autre 
côté, est-il capable de prendre les bonnes décisions? 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
2) Elle comporte surtout un danger. La délégation du 
pouvoir est aussi une dépossession. La division entre 
gouvernants et gouvernés est une menace pour la liberté. 
→ Cf. Paul Ricoeur : « Toujours le souverain tend à escroquer la 
souveraineté ; c’est le mal politique essentiel. Aucun État 
n’existe sans un gouvernement, une administration, une police : 
aussi ce phénomène de l’aliénation politique traverse-t-il tous 
les régimes, à travers toutes les formes constitutionnelles ». 
• Une nouvelle question se pose désormais : si le mal réside 
dans la division de la société entre gouvernants et gouvernés, 
peut-on concevoir une société au sein de laquelle une telle 
division n’existe pas ? Une société qui s’autogouverne est-elle 
possible ? En d’autres termes, peut-on concevoir une 
société sans État ? 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
Frank Capra, Monsieur Smith au Sénat, 1939. 
Faut-il donner le pouvoir aux citoyens 
ordinaires ?
 Moses I. Finley, Démocratie antique et démocratie moderne 
(1972), Petite Bibliothèque Payot, 2003. 
 Bernard Manin, Principes du gouvernement représentatif, 
Flammarion « Champs », 1995. 
 Yves Sintomer, Petite histoire de l’expérimentation 
démocratique. Tirage au sort et politique d’Athènes à nos 
jours, éditions La découverte, 2011. 
 Mathias Roux, J’ai demandé un rapport. La politique est-elle 
une affaire d’experts ?, Flammarion, « Antidote », 2011. 
 David Van Reybrouck, Contre les élections, Actes Sud, « Babel 
essai », 2014. 
GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015

Contenu connexe

Tendances

La conscience d’être libre est-elle illusoire? (G.Gay-Para)
La conscience d’être libre est-elle illusoire? (G.Gay-Para)La conscience d’être libre est-elle illusoire? (G.Gay-Para)
La conscience d’être libre est-elle illusoire? (G.Gay-Para)
Gabriel Gay-Para
 
A quelles conditions un acte est-il moral? (V2) (G. Gay-Para
A quelles conditions un acte est-il moral? (V2) (G. Gay-ParaA quelles conditions un acte est-il moral? (V2) (G. Gay-Para
A quelles conditions un acte est-il moral? (V2) (G. Gay-Para
Gabriel Gay-Para
 
La gestion-de-conflit
La gestion-de-conflitLa gestion-de-conflit
La gestion-de-conflit
youness jabbar
 
La gestion des_conflits_dans_les_organisations
La gestion des_conflits_dans_les_organisationsLa gestion des_conflits_dans_les_organisations
La gestion des_conflits_dans_les_organisations
Alizé Benoit
 
Le paradigme interactionniste, Introduction aux théories de la communication ...
Le paradigme interactionniste, Introduction aux théories de la communication ...Le paradigme interactionniste, Introduction aux théories de la communication ...
Le paradigme interactionniste, Introduction aux théories de la communication ...
Amar LAKEL, PhD
 
Introduction à la psychologie sociale - 2018-2019 (reup)
Introduction à la psychologie sociale - 2018-2019 (reup)Introduction à la psychologie sociale - 2018-2019 (reup)
Introduction à la psychologie sociale - 2018-2019 (reup)
Julien Lecomte
 
La démocratie est-elle le meilleur régime ? Actualités d'une question ancienne.
La démocratie est-elle le meilleur régime ? Actualités d'une question ancienne.La démocratie est-elle le meilleur régime ? Actualités d'une question ancienne.
La démocratie est-elle le meilleur régime ? Actualités d'une question ancienne.
Gabriel Gay-Para
 
réagir aux comportements passifs agressifs_manipulateurs des clients
réagir aux comportements passifs agressifs_manipulateurs des clientsréagir aux comportements passifs agressifs_manipulateurs des clients
réagir aux comportements passifs agressifs_manipulateurs des clients
Youssef Bensafi
 
La communication non violente
La communication non violenteLa communication non violente
La communication non violente
Olivier Roland
 
Gestion des conflits
Gestion des conflitsGestion des conflits
Gestion des conflits
Abdeslam Menacere
 
Clindoeil processwork
Clindoeil processworkClindoeil processwork
Clindoeil processwork
Alain Ducass
 
Processus de Décision: Se Libérer des Biais Cognitifs
Processus de Décision: Se Libérer des Biais CognitifsProcessus de Décision: Se Libérer des Biais Cognitifs
Processus de Décision: Se Libérer des Biais Cognitifs
LITTLE FISH
 
Communication non-violente et médiation
Communication non-violente et médiationCommunication non-violente et médiation
Recherche sur la gestion des conflits
Recherche sur la gestion des conflitsRecherche sur la gestion des conflits
Recherche sur la gestion des conflits
youness jabbar
 
La gestion-de-conflit-prof
La gestion-de-conflit-profLa gestion-de-conflit-prof
La gestion-de-conflit-prof
AHMED ENNAJI
 
La Posture Managériale
La Posture ManagérialeLa Posture Managériale
La Posture Managériale
HR SCOPE
 
Gestion des conflits : la démarche gagnant / gagnant
Gestion des conflits : la démarche gagnant / gagnantGestion des conflits : la démarche gagnant / gagnant
Gestion des conflits : la démarche gagnant / gagnant
Françoise HECQUARD
 
Comment manager le changement
Comment manager le changement Comment manager le changement
Comment manager le changement
Patrick Birault
 
powerpoint de la séance4.3 de Leadership & Management
powerpoint de la séance4.3 de Leadership & Managementpowerpoint de la séance4.3 de Leadership & Management
powerpoint de la séance4.3 de Leadership & Management
sciafrique
 
Conflict management : Gestion de Conflits - Un Défi Managérial Majeur
Conflict management : Gestion de Conflits - Un Défi Managérial MajeurConflict management : Gestion de Conflits - Un Défi Managérial Majeur
Conflict management : Gestion de Conflits - Un Défi Managérial Majeur
LITTLE FISH
 

Tendances (20)

La conscience d’être libre est-elle illusoire? (G.Gay-Para)
La conscience d’être libre est-elle illusoire? (G.Gay-Para)La conscience d’être libre est-elle illusoire? (G.Gay-Para)
La conscience d’être libre est-elle illusoire? (G.Gay-Para)
 
A quelles conditions un acte est-il moral? (V2) (G. Gay-Para
A quelles conditions un acte est-il moral? (V2) (G. Gay-ParaA quelles conditions un acte est-il moral? (V2) (G. Gay-Para
A quelles conditions un acte est-il moral? (V2) (G. Gay-Para
 
La gestion-de-conflit
La gestion-de-conflitLa gestion-de-conflit
La gestion-de-conflit
 
La gestion des_conflits_dans_les_organisations
La gestion des_conflits_dans_les_organisationsLa gestion des_conflits_dans_les_organisations
La gestion des_conflits_dans_les_organisations
 
Le paradigme interactionniste, Introduction aux théories de la communication ...
Le paradigme interactionniste, Introduction aux théories de la communication ...Le paradigme interactionniste, Introduction aux théories de la communication ...
Le paradigme interactionniste, Introduction aux théories de la communication ...
 
Introduction à la psychologie sociale - 2018-2019 (reup)
Introduction à la psychologie sociale - 2018-2019 (reup)Introduction à la psychologie sociale - 2018-2019 (reup)
Introduction à la psychologie sociale - 2018-2019 (reup)
 
La démocratie est-elle le meilleur régime ? Actualités d'une question ancienne.
La démocratie est-elle le meilleur régime ? Actualités d'une question ancienne.La démocratie est-elle le meilleur régime ? Actualités d'une question ancienne.
La démocratie est-elle le meilleur régime ? Actualités d'une question ancienne.
 
réagir aux comportements passifs agressifs_manipulateurs des clients
réagir aux comportements passifs agressifs_manipulateurs des clientsréagir aux comportements passifs agressifs_manipulateurs des clients
réagir aux comportements passifs agressifs_manipulateurs des clients
 
La communication non violente
La communication non violenteLa communication non violente
La communication non violente
 
Gestion des conflits
Gestion des conflitsGestion des conflits
Gestion des conflits
 
Clindoeil processwork
Clindoeil processworkClindoeil processwork
Clindoeil processwork
 
Processus de Décision: Se Libérer des Biais Cognitifs
Processus de Décision: Se Libérer des Biais CognitifsProcessus de Décision: Se Libérer des Biais Cognitifs
Processus de Décision: Se Libérer des Biais Cognitifs
 
Communication non-violente et médiation
Communication non-violente et médiationCommunication non-violente et médiation
Communication non-violente et médiation
 
Recherche sur la gestion des conflits
Recherche sur la gestion des conflitsRecherche sur la gestion des conflits
Recherche sur la gestion des conflits
 
La gestion-de-conflit-prof
La gestion-de-conflit-profLa gestion-de-conflit-prof
La gestion-de-conflit-prof
 
La Posture Managériale
La Posture ManagérialeLa Posture Managériale
La Posture Managériale
 
Gestion des conflits : la démarche gagnant / gagnant
Gestion des conflits : la démarche gagnant / gagnantGestion des conflits : la démarche gagnant / gagnant
Gestion des conflits : la démarche gagnant / gagnant
 
Comment manager le changement
Comment manager le changement Comment manager le changement
Comment manager le changement
 
powerpoint de la séance4.3 de Leadership & Management
powerpoint de la séance4.3 de Leadership & Managementpowerpoint de la séance4.3 de Leadership & Management
powerpoint de la séance4.3 de Leadership & Management
 
Conflict management : Gestion de Conflits - Un Défi Managérial Majeur
Conflict management : Gestion de Conflits - Un Défi Managérial MajeurConflict management : Gestion de Conflits - Un Défi Managérial Majeur
Conflict management : Gestion de Conflits - Un Défi Managérial Majeur
 

En vedette

Peut on juger objectivement la valeur d'une culture ? (G.Gay-Para)
Peut on juger objectivement la valeur d'une culture ? (G.Gay-Para)Peut on juger objectivement la valeur d'une culture ? (G.Gay-Para)
Peut on juger objectivement la valeur d'une culture ? (G.Gay-Para)
Gabriel Gay-Para
 
Faut-il chercher à tout démontrer? (G.Gay-Para)
Faut-il chercher à tout démontrer? (G.Gay-Para)Faut-il chercher à tout démontrer? (G.Gay-Para)
Faut-il chercher à tout démontrer? (G.Gay-Para)
Gabriel Gay-Para
 
Pourquoi travaillons-nous? (G.Gay-Para)
Pourquoi travaillons-nous? (G.Gay-Para)Pourquoi travaillons-nous? (G.Gay-Para)
Pourquoi travaillons-nous? (G.Gay-Para)
Gabriel Gay-Para
 
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication? (G.Gay-Para)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication? (G.Gay-Para)Le langage n'est-il qu'un instrument de communication? (G.Gay-Para)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication? (G.Gay-Para)
Gabriel Gay-Para
 
Qu'est-ce qui distingue une oeuvre d'art d'un objet quelconque ? (G.Gay-Para)
Qu'est-ce qui distingue une oeuvre d'art d'un objet quelconque ? (G.Gay-Para)Qu'est-ce qui distingue une oeuvre d'art d'un objet quelconque ? (G.Gay-Para)
Qu'est-ce qui distingue une oeuvre d'art d'un objet quelconque ? (G.Gay-Para)
Gabriel Gay-Para
 
En quel sens peut-on dire que l'homme est un être culturel ? (G.Gay-Para)
En quel sens peut-on dire que l'homme est un être culturel ? (G.Gay-Para)En quel sens peut-on dire que l'homme est un être culturel ? (G.Gay-Para)
En quel sens peut-on dire que l'homme est un être culturel ? (G.Gay-Para)
Gabriel Gay-Para
 
Le critère d'une société juste est-il l'égalité? (G.Gay-Para)
Le critère d'une société juste est-il l'égalité? (G.Gay-Para)Le critère d'une société juste est-il l'égalité? (G.Gay-Para)
Le critère d'une société juste est-il l'égalité? (G.Gay-Para)
Gabriel Gay-Para
 

En vedette (7)

Peut on juger objectivement la valeur d'une culture ? (G.Gay-Para)
Peut on juger objectivement la valeur d'une culture ? (G.Gay-Para)Peut on juger objectivement la valeur d'une culture ? (G.Gay-Para)
Peut on juger objectivement la valeur d'une culture ? (G.Gay-Para)
 
Faut-il chercher à tout démontrer? (G.Gay-Para)
Faut-il chercher à tout démontrer? (G.Gay-Para)Faut-il chercher à tout démontrer? (G.Gay-Para)
Faut-il chercher à tout démontrer? (G.Gay-Para)
 
Pourquoi travaillons-nous? (G.Gay-Para)
Pourquoi travaillons-nous? (G.Gay-Para)Pourquoi travaillons-nous? (G.Gay-Para)
Pourquoi travaillons-nous? (G.Gay-Para)
 
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication? (G.Gay-Para)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication? (G.Gay-Para)Le langage n'est-il qu'un instrument de communication? (G.Gay-Para)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication? (G.Gay-Para)
 
Qu'est-ce qui distingue une oeuvre d'art d'un objet quelconque ? (G.Gay-Para)
Qu'est-ce qui distingue une oeuvre d'art d'un objet quelconque ? (G.Gay-Para)Qu'est-ce qui distingue une oeuvre d'art d'un objet quelconque ? (G.Gay-Para)
Qu'est-ce qui distingue une oeuvre d'art d'un objet quelconque ? (G.Gay-Para)
 
En quel sens peut-on dire que l'homme est un être culturel ? (G.Gay-Para)
En quel sens peut-on dire que l'homme est un être culturel ? (G.Gay-Para)En quel sens peut-on dire que l'homme est un être culturel ? (G.Gay-Para)
En quel sens peut-on dire que l'homme est un être culturel ? (G.Gay-Para)
 
Le critère d'une société juste est-il l'égalité? (G.Gay-Para)
Le critère d'une société juste est-il l'égalité? (G.Gay-Para)Le critère d'une société juste est-il l'égalité? (G.Gay-Para)
Le critère d'une société juste est-il l'égalité? (G.Gay-Para)
 

Similaire à La politique est-elle l'affaire de tous ? (G.Gay-Para)

éThique publique et participation citoyenne
éThique publique et participation citoyenneéThique publique et participation citoyenne
éThique publique et participation citoyenne
Florence Piron
 
Bibliothèques et démocratie
Bibliothèques et démocratieBibliothèques et démocratie
Bibliothèques et démocratie
Knitandb b
 
Manifeste du G1000
Manifeste du G1000Manifeste du G1000
Manifeste du G1000
G1000org
 
6. Utilitarisme.pptx
6. Utilitarisme.pptx6. Utilitarisme.pptx
6. Utilitarisme.pptx
Mathis43
 
Le petit manifeste des nouveaux militants
Le petit manifeste des nouveaux militantsLe petit manifeste des nouveaux militants
Le petit manifeste des nouveaux militants
Arnaud Cardon
 
Propos sur des sujets qui m'ont titillé.pdf
Propos sur des sujets qui m'ont titillé.pdfPropos sur des sujets qui m'ont titillé.pdf
Propos sur des sujets qui m'ont titillé.pdf
Michel Bruley
 
N47
N47N47
L'Etat XXIe siècle réalité ou simulacre
L'Etat XXIe siècle réalité ou simulacreL'Etat XXIe siècle réalité ou simulacre
L'Etat XXIe siècle réalité ou simulacre
rtyui
 
DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?
DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?
DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?
Rachel Bocher
 
Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2018
Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2018Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2018
Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2018
Lycée Français de Budapest
 
Le citoyen augmenté par les réseaux sociaux - Thierry Crouzet
Le citoyen augmenté par les réseaux sociaux - Thierry CrouzetLe citoyen augmenté par les réseaux sociaux - Thierry Crouzet
Le citoyen augmenté par les réseaux sociaux - Thierry Crouzet
Marseille 2.0
 
L'Alsace du 25 octobre 2014
L'Alsace du 25 octobre 2014L'Alsace du 25 octobre 2014
L'Alsace du 25 octobre 2014
DemocratieOuverte
 
Placedela palabre 2013_8_démocratiedirecte
Placedela palabre 2013_8_démocratiedirectePlacedela palabre 2013_8_démocratiedirecte
Placedela palabre 2013_8_démocratiedirecte
boprat
 
Constitution Francaise et islam
Constitution Francaise et islamConstitution Francaise et islam
Constitution Francaise et islam
La Huppe
 
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 06. De 1930 à 1939
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 06. De 1930 à 1939Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 06. De 1930 à 1939
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 06. De 1930 à 1939
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
No.12
No.12No.12
No.12
lenational
 

Similaire à La politique est-elle l'affaire de tous ? (G.Gay-Para) (20)

éThique publique et participation citoyenne
éThique publique et participation citoyenneéThique publique et participation citoyenne
éThique publique et participation citoyenne
 
Bibliothèques et démocratie
Bibliothèques et démocratieBibliothèques et démocratie
Bibliothèques et démocratie
 
Manifeste du G1000
Manifeste du G1000Manifeste du G1000
Manifeste du G1000
 
6. Utilitarisme.pptx
6. Utilitarisme.pptx6. Utilitarisme.pptx
6. Utilitarisme.pptx
 
Democratie 01-05-12
Democratie 01-05-12Democratie 01-05-12
Democratie 01-05-12
 
Le petit manifeste des nouveaux militants
Le petit manifeste des nouveaux militantsLe petit manifeste des nouveaux militants
Le petit manifeste des nouveaux militants
 
Propos sur des sujets qui m'ont titillé.pdf
Propos sur des sujets qui m'ont titillé.pdfPropos sur des sujets qui m'ont titillé.pdf
Propos sur des sujets qui m'ont titillé.pdf
 
Démocratie
DémocratieDémocratie
Démocratie
 
N47
N47N47
N47
 
N47
N47N47
N47
 
L'Etat XXIe siècle réalité ou simulacre
L'Etat XXIe siècle réalité ou simulacreL'Etat XXIe siècle réalité ou simulacre
L'Etat XXIe siècle réalité ou simulacre
 
DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?
DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?
DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?
 
Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2018
Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2018Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2018
Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2018
 
Le citoyen augmenté par les réseaux sociaux - Thierry Crouzet
Le citoyen augmenté par les réseaux sociaux - Thierry CrouzetLe citoyen augmenté par les réseaux sociaux - Thierry Crouzet
Le citoyen augmenté par les réseaux sociaux - Thierry Crouzet
 
L'Alsace du 25 octobre 2014
L'Alsace du 25 octobre 2014L'Alsace du 25 octobre 2014
L'Alsace du 25 octobre 2014
 
Placedela palabre 2013_8_démocratiedirecte
Placedela palabre 2013_8_démocratiedirectePlacedela palabre 2013_8_démocratiedirecte
Placedela palabre 2013_8_démocratiedirecte
 
Constitution Francaise et islam
Constitution Francaise et islamConstitution Francaise et islam
Constitution Francaise et islam
 
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 06. De 1930 à 1939
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 06. De 1930 à 1939Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 06. De 1930 à 1939
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 06. De 1930 à 1939
 
N12
N12N12
N12
 
No.12
No.12No.12
No.12
 

Plus de Gabriel Gay-Para

Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Gabriel Gay-Para
 
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Gabriel Gay-Para
 
Qu'est-ce qui distingue une oeuvre d'art d'un objet quelconque ? (G. Gay-Para...
Qu'est-ce qui distingue une oeuvre d'art d'un objet quelconque ? (G. Gay-Para...Qu'est-ce qui distingue une oeuvre d'art d'un objet quelconque ? (G. Gay-Para...
Qu'est-ce qui distingue une oeuvre d'art d'un objet quelconque ? (G. Gay-Para...
Gabriel Gay-Para
 
L'inconscient existe-t-il ? (G.Gay-Para)
L'inconscient existe-t-il ? (G.Gay-Para)L'inconscient existe-t-il ? (G.Gay-Para)
L'inconscient existe-t-il ? (G.Gay-Para)
Gabriel Gay-Para
 
La conscience d'être libre est-elle illusoire ? (G. Gay-Para)
La conscience d'être libre est-elle illusoire ? (G. Gay-Para)La conscience d'être libre est-elle illusoire ? (G. Gay-Para)
La conscience d'être libre est-elle illusoire ? (G. Gay-Para)
Gabriel Gay-Para
 
La dissertation
La dissertationLa dissertation
La dissertation
Gabriel Gay-Para
 
Sénèque. L'esclavage dans l'Antiquité gréco-latine.
Sénèque. L'esclavage dans l'Antiquité gréco-latine.Sénèque. L'esclavage dans l'Antiquité gréco-latine.
Sénèque. L'esclavage dans l'Antiquité gréco-latine.
Gabriel Gay-Para
 
Tite Live. La fondation de Rome.
Tite Live. La fondation de Rome.Tite Live. La fondation de Rome.
Tite Live. La fondation de Rome.
Gabriel Gay-Para
 
Grammaire latine. Révisions I
Grammaire latine. Révisions IGrammaire latine. Révisions I
Grammaire latine. Révisions I
Gabriel Gay-Para
 
Le bonheur consiste-t-il à ne plus rien désirer ?
Le bonheur consiste-t-il à ne plus rien désirer ?Le bonheur consiste-t-il à ne plus rien désirer ?
Le bonheur consiste-t-il à ne plus rien désirer ?
Gabriel Gay-Para
 
Méthode de l'explication de texte
Méthode de l'explication de texteMéthode de l'explication de texte
Méthode de l'explication de texte
Gabriel Gay-Para
 
La démocratie est-elle le meilleur régime ?
La démocratie est-elle le meilleur régime ?La démocratie est-elle le meilleur régime ?
La démocratie est-elle le meilleur régime ?
Gabriel Gay-Para
 
Que nous enseigne l'expérience ? (G.Gay-Para)
Que nous enseigne l'expérience ? (G.Gay-Para)Que nous enseigne l'expérience ? (G.Gay-Para)
Que nous enseigne l'expérience ? (G.Gay-Para)
Gabriel Gay-Para
 
Hume, La règle du goût (G. Gay-Para)
Hume, La règle du goût (G. Gay-Para)Hume, La règle du goût (G. Gay-Para)
Hume, La règle du goût (G. Gay-Para)
Gabriel Gay-Para
 

Plus de Gabriel Gay-Para (14)

Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
 
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
 
Qu'est-ce qui distingue une oeuvre d'art d'un objet quelconque ? (G. Gay-Para...
Qu'est-ce qui distingue une oeuvre d'art d'un objet quelconque ? (G. Gay-Para...Qu'est-ce qui distingue une oeuvre d'art d'un objet quelconque ? (G. Gay-Para...
Qu'est-ce qui distingue une oeuvre d'art d'un objet quelconque ? (G. Gay-Para...
 
L'inconscient existe-t-il ? (G.Gay-Para)
L'inconscient existe-t-il ? (G.Gay-Para)L'inconscient existe-t-il ? (G.Gay-Para)
L'inconscient existe-t-il ? (G.Gay-Para)
 
La conscience d'être libre est-elle illusoire ? (G. Gay-Para)
La conscience d'être libre est-elle illusoire ? (G. Gay-Para)La conscience d'être libre est-elle illusoire ? (G. Gay-Para)
La conscience d'être libre est-elle illusoire ? (G. Gay-Para)
 
La dissertation
La dissertationLa dissertation
La dissertation
 
Sénèque. L'esclavage dans l'Antiquité gréco-latine.
Sénèque. L'esclavage dans l'Antiquité gréco-latine.Sénèque. L'esclavage dans l'Antiquité gréco-latine.
Sénèque. L'esclavage dans l'Antiquité gréco-latine.
 
Tite Live. La fondation de Rome.
Tite Live. La fondation de Rome.Tite Live. La fondation de Rome.
Tite Live. La fondation de Rome.
 
Grammaire latine. Révisions I
Grammaire latine. Révisions IGrammaire latine. Révisions I
Grammaire latine. Révisions I
 
Le bonheur consiste-t-il à ne plus rien désirer ?
Le bonheur consiste-t-il à ne plus rien désirer ?Le bonheur consiste-t-il à ne plus rien désirer ?
Le bonheur consiste-t-il à ne plus rien désirer ?
 
Méthode de l'explication de texte
Méthode de l'explication de texteMéthode de l'explication de texte
Méthode de l'explication de texte
 
La démocratie est-elle le meilleur régime ?
La démocratie est-elle le meilleur régime ?La démocratie est-elle le meilleur régime ?
La démocratie est-elle le meilleur régime ?
 
Que nous enseigne l'expérience ? (G.Gay-Para)
Que nous enseigne l'expérience ? (G.Gay-Para)Que nous enseigne l'expérience ? (G.Gay-Para)
Que nous enseigne l'expérience ? (G.Gay-Para)
 
Hume, La règle du goût (G. Gay-Para)
Hume, La règle du goût (G. Gay-Para)Hume, La règle du goût (G. Gay-Para)
Hume, La règle du goût (G. Gay-Para)
 

Dernier

L'ÉDUCATION AVEC INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET LES DÉFICIENCES DE SON APPLICAT...
L'ÉDUCATION AVEC INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET LES DÉFICIENCES DE SON APPLICAT...L'ÉDUCATION AVEC INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET LES DÉFICIENCES DE SON APPLICAT...
L'ÉDUCATION AVEC INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET LES DÉFICIENCES DE SON APPLICAT...
Faga1939
 
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiquesA2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
lebaobabbleu
 
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
dokposeverin
 
Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTIONCours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
Sékou Oumar SYLLA
 
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certificationMS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
OlivierLumeau1
 
Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaPrésentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
siemaillard
 
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
lebaobabbleu
 
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdfapprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
kamouzou878
 
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimismeFormation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
M2i Formation
 
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
NadineHG
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Txaruka
 
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
MahouwetinJacquesGBO
 
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
mcevapi3
 
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptxMARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
Martin M Flynn
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Friends of African Village Libraries
 

Dernier (15)

L'ÉDUCATION AVEC INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET LES DÉFICIENCES DE SON APPLICAT...
L'ÉDUCATION AVEC INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET LES DÉFICIENCES DE SON APPLICAT...L'ÉDUCATION AVEC INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET LES DÉFICIENCES DE SON APPLICAT...
L'ÉDUCATION AVEC INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET LES DÉFICIENCES DE SON APPLICAT...
 
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiquesA2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
 
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
 
Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTIONCours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
 
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certificationMS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
 
Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaPrésentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
 
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
 
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdfapprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
 
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimismeFormation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
 
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
 
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
 
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
 
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptxMARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
 

La politique est-elle l'affaire de tous ? (G.Gay-Para)

  • 1. GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 2.  Politique et société Cf. Hannah Arendt : « La politique repose sur un fait : la pluralité humaine. » L’homme est un être social : il vit en société, en présence de ses semblables. Les relations avec autrui sont fondamentales : l’humanité de l’homme en dépend. Arendt remarque qu’en latin, le verbe « vivere » (vivre) et l’expression « inter homines esse » (être parmi les hommes) sont synonymes. Toute vie humaine est sociale. GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 3. Vivre en société = échanger à plusieurs niveaux L’échange de femmes La prohibition de l’inceste L’échange de biens et de services La division du travail La parole La possession du langage Qu’est-ce qu’une société ? Cf. Claude Lévi-Strauss : « Une société est faite d’individus et de groupes qui communiquent entre eux. (…) Dans toute société, la communication s’opère au moins à trois niveaux : communication de femmes ; communication des biens et des services ; communication des messages. » GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 4.  Problématisation Constat banal : la politique concerne tout le monde, mais tout le monde ne fait pas de politique. ◦ La politique est devenue un métier comme les autres, qui découle de la division du travail, et suppose des compétences particulières. ◦ Les démocraties modernes reposent sur le principe de la représentation. Les gouvernants élus exercent le pouvoir et décident pour les gouvernés. GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 5. → Il y a donc une ambiguïté propre à la politique. Si on considère la finalité de la politique, elle est l’affaire de tous, car, puisqu’elle vise à organiser la vie collective, tous les citoyens sont concernés. Mais, dans la pratique, la politique n’est l’affaire que d’une minorité : celle qui est investie du pouvoir. Mais : • Faire de la politique un métier, et donc l’affaire d’une minorité, n’est-ce pas une menace pour la liberté des citoyens ? • Qui est compétent en matière politique ? Faut-il se fier à une élite ? Ou faut-il laisser décider le peuple ? GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 6.  Les enjeux de la question → Qui doit donc gouverner ? On est face à un dilemme. Soit on laisse décider les professionnels de la politique, car ils sont compétents ; mais c’est une menace pour la liberté des citoyens. Soit on laisse décider le peuple ; mais, d’une part, on prend le risque de prendre les mauvaises décisions ; d’autre part, les individus sont trop nombreux : en laissant intervenir tout le monde, on prend le risque de créer du désordre. GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 7. → La démocratie est-elle le meilleur des régimes ? Paradoxe : la démocratie est autant louée que redoutée. Tantôt on constate avec effroi l’apathie politique des citoyens et on dénonce l’abstention. Tantôt on dénigre le vote populaire, sous prétexte que le peuple n’est pas compétent. Exemple : le débat autour du référendum sur le traité constitutionnel européen en 2005. Le 29 mai 2005, le traité est rejeté par une large majorité d’électeurs (presque 55%), avec une bonne participation (presque 70%). Mais, sous une forme modifiée (le traité de Lisbonne), il est finalement ratifié en 2008 par le Parlement. GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 8. a) L’homme comme « animal politique » Cf. Aristote, Politiques, I. • La cité (polis) « fait partie des choses naturelles ». Elle est l’aboutissement d’un processus spontané. Les hommes s’assemblent pour satisfaire leurs différents besoins : ils forment des foyers, puis des villages, enfin une cité. → Selon Aristote, il y a une sociabilité naturelle de l’homme. Ce postulat sera remis en cause à l’époque moderne (cf. Hobbes). GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 9. • L’homme est un être naturellement politique : cela veut dire que c’est dans sa nature de vivre dans une cité. Il est prédisposé à le faire. En vivant ainsi, il accomplit sa nature, ce pour quoi il est fait, et accède ainsi à la vie heureuse. → Deux arguments en faveur de cette thèse : 1) Un homme qui vit en dehors de la cité n’est pas un homme : il est soit un dieu, c’est-à-dire un être parfait, capable de vivre en autarcie, soit un animal qui cherche à satisfaire ses besoins par tous les moyens. GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 10. 2) L’homme est prédisposé à la vie politique, car, contrairement aux autres animaux, il possède le langage (logos). Cet argument repose sur le raisonnement suivant : 1. La nature ne fait rien en vain (postulat finaliste). 2. L’homme est le seul animal qui parle (constat). 3. Donc l’homme est un animal politique (zoon politikon). →Objection : les animaux aussi parlent. →Réponse d’Aristote : il faut distinguer la voix (phone) et le langage (logos). GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 11. • La voix est un simple moyen d’expression et de communication des affects : « signe du douloureux et de l’agréable ». • Le langage ne se réduit pas à l’émission de sons. Il est l’expression d’une pensée, et fait donc intervenir des concepts : « l’avantageux et le nuisible », « le juste et l’injuste », « le bien et le mal ». → La cité est une communauté politique : elle n’est pas fondée seulement sur les intérêts économiques des individus ; elle repose aussi sur des valeurs communes. GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 12. b) L’idée de politique chez les démocrates athéniens.  La politique n’est pas une activité comme les autres. On se méfie de la professionnalisation de la politique. Selon Thucydide, « les cités sont mieux gouvernées par les gens ordinaires ». Chaque citoyen, quelle que soit son origine sociale, quel que soit son métier, peut exprimer son opinion. Cf. Platon, Protagoras. GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 13. → Les démocrates athéniens (dont Protagoras) refusent d’assimiler la politique à une technique. o La technique (technè) désigne l’ensemble des moyens inventés par l’homme pour transformer la nature et satisfaire ainsi ses besoins. Elle permet de produire des biens matériels. Elle suppose une compétence, un savoir-faire spécifique. o La politique ne concerne pas la production, mais « l’administration de la cité ». Il faut décider en vue du bien commun. Pour cela, aucune compétence n’est requise : chaque citoyen peut juger, et donc intervenir dans le débat public. GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 14.  Les citoyens sont considérés comme des égaux interchangeables. Cf. Jean-Pierre Vernant, Les origines de la pensée grecque (1962). L’égalité se décline à plusieurs niveaux :  Egalité devant la loi.  Egalité dans la prise de parole à l’assemblée (isegoria).  Egalité dans l’exercice du pouvoir (isonomia).  Egalité des chances pour accéder à une charge (tirage au sort). GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 15. L’invention de la politique chez les Grecs Violence Parole «outil politique par excellence » (Vernant) Domination (relations verticales) Liberté (relations horizontales) Inégalité Égalité sur le plan juridique et politique Communauté archaïque = pré-politique. Communauté politique = la cité (polis)
  • 16.  La politique est l’affaire de tous les citoyens, mais elle n’est pas l’affaire de tous les hommes. Pour faire de la politique, il faut du temps libre, et donc du loisir (scholè). Il faut être libéré du fardeau du travail. L’institution de l’esclavage est donc nécessaire pour le bon fonctionnement de la démocratie : elle permet aux citoyens de se consacrer pleinement aux affaires de la cité. La liberté des uns n’est donc possible que grâce à l’esclavage des autres. GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 17. Le Conseil des Cinq cents (Boulè) 500 bouleutes préparent les lois, conseillent l’assemblée. L L’Assemblée (Ecclésia) 6000 citoyens présents votent les lois, votent la guerre, l’ostracisme. Le tribunal de l’Héliée 600 héliastes rendent la justice. Les magistratures 700 magistrats, dont 600 tirés au sort, font appliquer les lois. Tirage au sort Tirage au sort Tirage au sort et élection Il y a une rotation des postes. Le mandat des magistrats tirés au sort ne dure qu’un an. On a recours à l’élection seulement lorsque il faut des compétences spéciales. Chaque citoyen est familier avec les affaires publiques, et a une expérience de l’exercice du pouvoir. 70% des citoyens de plus de trente ans ont été bouleutes une fois dans leur vie. La cité comporte entre 250 000 et 300 000 habitants, dont 30 000 seulement environ sont citoyens. Les femmes, les enfants, les métèques, et les esclaves ne bénéficient pas du statut de citoyen.
  • 18. Démocratie antique Démocratie moderne Démocratie directe Démocratie indirecte Participation Représentation Egalité des citoyens Inégalité des citoyens Tirage au sort / élection Election Inégalité naturelle des hommes (institution de l’esclavage) Egalité juridique des hommes (respect des droits de l’homme) Valorisation de la politique Valorisation du travail
  • 19. a) La thèse des philosophes-rois Cf. Platon : « Tant que les philosophes ne seront pas rois dans les cités, ou que ceux qu’on appelle aujourd’hui rois et souverains ne seront pas vraiment et sérieusement philosophes ; tant que la puissance politique et la philosophie ne se rencontreront pas dans le même sujet (…) ; il n’y aura de cesse, mon cher Glaucon, aux maux des cités, ni, ce me semble, à ceux du genre humain » (République, V, 473a). GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 20. → Paradoxe : la philosophie et la démocratie entretiennent, dès l’origine, des rapports conflictuels. Platon est contre la démocratie. Cette position s’explique par des éléments biographiques (la mort de Socrate). Mais elle repose aussi sur des arguments théoriques : 1. La parole peut devenir un instrument de pouvoir. 2. La politique est affaire de compétence. 3. La cité juste est celle où chacun est à sa place, et réalise la fonction qui lui est propre. GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 21. La cité idéale selon Platon Raison (nous) Coeur (thumos) Désir (epithumia) Les trois classes de la cité Les trois parties de l’âme
  • 22. b) Les avantages de la représentation politique Cf. Bernard Manin, Principes du gouvernement représentatif (1995). Nous identifions aujourd’hui « démocratie » et « gouvernement représentatif », mais nous avons oublié l’origine historique de ce dernier : ses inventeurs étaient des antidémocrates ! Exemples : James Madison (1751-1836), Sieyès (1748-1836). GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 23. • Plusieurs arguments sont avancés en faveur du « gouvernement représentatif » (et contre la démocratie) : 1. L’argument démographique : la représentation est une nécessité pratique qui découle de « l’impossibilité matérielle de rassembler les citoyens dans de grand États ». 2. L’argument de la sagesse des représentants : la représentation est non seulement nécessaire, mais légitime, car elle sert « le véritable intérêt du pays » et bénéficie donc au peuple. GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 24. 3. L’argument de la division du travail : la représentation est enfin bénéfique, d’un point de vue économique. Puisque le peuple a des représentants qui s’occupent de la politique à sa place, il peut davantage travailler, et ainsi accroître la production des richesses. → Conclusion : le « gouvernement représentatif » rendu nécessaire par la taille des États modernes est donc à la fois plus juste et plus efficace. Grâce à la représentation politique, la société devrait être mieux gouvernée, et plus prospère. GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 25. • De la Cité antique à l’État moderne, le rapport à la politique change : la politique n’est plus l’activité noble par excellence ; elle devient un fardeau dont il faut se débarrasser. Une nouvelle conception de l’homme voit le jour : celui-ci n’est plus un « animal politique », mais un être économique, qui travaille et échange. Cf. Adam Smith : ce qui définit l’homme, et le distingue des animaux, c’est moins la raison ou le langage qu’un « penchant naturel à trafiquer » (La richesse des nations, 1776). GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 26. a) Quelques arguments en faveur de la souveraineté populaire. Cf. Aristote, Politiques, III, 11. Aristote est favorable à ce que le peuple exerce le pouvoir. Et pourtant, comme Platon, il critique la « démocratie »: à ses yeux, c’est le règne de la majorité sur la minorité, la domination des plus pauvres sur les plus riches. En fait, il faut distinguer deux formes de démocratie : une forme droite et une forme pervertie. GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 27. La classification des régimes Pouvoir exercé par selon Aristote Un seul Quelques-uns La masse Pour tous Royauté Aristocratie Gouvernement constitutionnel (politeia) Pour soi-même Tyrannie Oligarchie Démocratie
  • 28. Donner le pouvoir à la masse n’est pas sans risque, mais cela a aussi des avantages selon Aristote. La masse est, en fait, compétente pour prendre des décisions politiques. 1. Son jugement est supérieur à celui de l’élite. Si les individus pris un à un peuvent se tromper, le peuple pris dans son ensemble est le plus apte à prendre les bonnes décisions, car son avis contient une pluralité de points de vue. Tous réunis, les citoyens « possèdent une juste perception des choses ». GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 29. Cet argument se retrouve chez des auteurs ultérieurs, favorables à la démocratie. Deux exemples : → Machiavel : « Quant à la prudence et à la stabilité, je dis qu’un peuple est plus prudent, plus stable et plus avisé qu’un prince. (…) Quant à juger les choses, il est très rare que le peuple, quand il entend deux orateurs d’égale vertu qui prennent des voies divergentes, n’embrasse pas l’opinion la meilleure » (Discours sur la première décade de Tite-Live, I, 58). → Spinoza : « Dans un régime démocratique, tout particulièrement, les décisions absurdes ne sont pas fort à redouter : il est presque impossible que la majorité des hommes, au sein d’un groupe un considérable, se mettent d’accord sur une absurdité » (Traité théologico-politique, XVI). GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 30. 2. Les citoyens, à défaut d’être des spécialistes, ont aussi un savoir d’usage. Ils peuvent évaluer dans leur vie quotidienne l’impact de la politique qui est menée. Selon Aristote, la politique fait partie des arts qui doivent être jugés, non par le producteur, mais par l’usager : « dans le cas du festin c’est le convive et non le cuisinier qui jugera le mieux ». Les citoyens ont donc une connaissance de « terrain » que n’a pas nécessairement l’élite qui fait la politique sans en percevoir les effets. GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 31. 3. Enfin, la participation de tous à l’exercice du pouvoir est d’autant plus souhaitable qu’elle favorise l’intégration des individus au sein de la cité, et contribue donc au maintien du lien social. Les citoyens, auxquels on refuse le droit de participer à la vie publique, pourraient devenir des « ennemis », à l’intérieur de la cité, car ils se sentent exclus. Une guerre civile pourrait donc éclater. → Donner le pouvoir à la masse est donc doublement bénéfique : on gagne en rationalité (dans le jugement) et en sécurité (du point de vue de l’ordre). GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 32. b) Le despotisme doux des démocraties modernes Cf. Tocqueville, De la démocratie en Amérique (1835-1840). • Dans les démocraties modernes, les individus ont tort de valoriser la vie économique au détriment de la vie politique. En se préoccupant seulement de leurs intérêts matériels, ils délaissent leurs devoirs politiques, et perdent alors leur liberté. GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 33. • Tocqueville dénonce le déclin de la vertu civique dans les sociétés modernes, et le péril de la représentation. Il n’y a pas de liberté sans exercice de la citoyenneté et participation politique. L’homme moderne, qui se désintéresse de la chose publique, est un esclave qui s’ignore, puisqu’il obéit à des lois établies par d’autres. → Cf. Rousseau, Du contrat social, III, 15 : « Pour vous, peuples modernes, vous n’avez point d’esclaves, mais vous l’êtes (…). À l’instant qu’un Peuple se donne des représentants, il n’est plus libre ; il n’est plus ». GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 34. • Le déclin de la vertu civique est la conséquence de l’individualisme. Pour Tocqueville, il s’agit d’un phénomène nouveau dans l’histoire, qui est propre aux sociétés démocratiques modernes. Les individus vivent repliés sur eux-mêmes, n’ont plus le sentiment d’appartenir à une communauté. Ils vivent isolés, séparés les uns des autres, chacun recherchant de son côté son bonheur personnel. Par calcul d’intérêt, ils refusent de participer à une action collective : ils se désengagent ainsi de la vie publique. GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 35. L’EGOÏSME est L’INDIVIDUALISME est Une tendance naturelle Un phénomène culturel Présente chez tous les hommes Propre aux sociétés modernes Qui « naît d’un instinct aveugle » Qui « procède d’un jugement erroné » Les conséquences sont seulement morales Les conséquences sont d’abord politiques On ne pense plus aux autres On ne participe plus à la vie publique
  • 36. • Si la démocratie est bien le « gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple », pour reprendre la célèbre formule de Lincoln, notre régime actuel est, pour dire le moins, mal nommé. Comme le remarque Bernard Manin, c’est un régime mixte, à la fois démocratique et aristocratique. Démocratique, du fait du suffrage universel et de l’affirmation de la souveraineté du peuple. Aristocratique, du fait de l’élection qui donne le pouvoir à une minorité supposée compétente pour diriger l’État. • Or, la dimension aristocratique de notre régime n’est que rarement soulignée. 1) Elle témoigne d’une hésitation. Certes, en dernière instance, c’est le peuple qui doit décider. Mais, d’un autre côté, est-il capable de prendre les bonnes décisions? GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 37. 2) Elle comporte surtout un danger. La délégation du pouvoir est aussi une dépossession. La division entre gouvernants et gouvernés est une menace pour la liberté. → Cf. Paul Ricoeur : « Toujours le souverain tend à escroquer la souveraineté ; c’est le mal politique essentiel. Aucun État n’existe sans un gouvernement, une administration, une police : aussi ce phénomène de l’aliénation politique traverse-t-il tous les régimes, à travers toutes les formes constitutionnelles ». • Une nouvelle question se pose désormais : si le mal réside dans la division de la société entre gouvernants et gouvernés, peut-on concevoir une société au sein de laquelle une telle division n’existe pas ? Une société qui s’autogouverne est-elle possible ? En d’autres termes, peut-on concevoir une société sans État ? GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015
  • 38. Frank Capra, Monsieur Smith au Sénat, 1939. Faut-il donner le pouvoir aux citoyens ordinaires ?
  • 39.  Moses I. Finley, Démocratie antique et démocratie moderne (1972), Petite Bibliothèque Payot, 2003.  Bernard Manin, Principes du gouvernement représentatif, Flammarion « Champs », 1995.  Yves Sintomer, Petite histoire de l’expérimentation démocratique. Tirage au sort et politique d’Athènes à nos jours, éditions La découverte, 2011.  Mathias Roux, J’ai demandé un rapport. La politique est-elle une affaire d’experts ?, Flammarion, « Antidote », 2011.  David Van Reybrouck, Contre les élections, Actes Sud, « Babel essai », 2014. GGP, Lycée Ella Fitzgerald, 2014-2015