SlideShare une entreprise Scribd logo
LES MALAISES
CHEZ LE
NOURRISSON
D R B E N M E B A R E K C H O U R O U K
C H U B E N I M E S S O U S
 Introduction
 Définition
 Physiopathologie
 Diagnostic
 L’Anamnèse
 L’Examen clinique
 Les examens complémentaires
 Classement des malaises
 La démarche de diagnostic
 Quelques étiologies
 Les syncopes
 Lipothymie
 Convulsion
 L’hypoglycémie
 La prise en charge
 Conclusion
 bibliographie
 Le malaise du nourrisson constitue un motif de consultation
fréquent et représente toujours une source d’inquiétude pour les
parents et l’entourage.
 Le terme de malaise ne correspond pas à une entité́ médicale bien
définie. Il regroupe un ensemble de symptômes fonctionnels variés
qui peuvent être classés en symptômes cardiovasculaires
(tachycardie, palpitations, oppression thoracique), neurologiques
(céphalées, sensations vertigineuses, paresthésies, accès d’hypotonie
ou d’hypertonie, troubles visuels), respiratoires (hyperpnée,
blockpnée), psychiatriques (attaque de panique, crise d’angoisse). Il
se distingue de la syncope (perte de connaissance de survenue
inopinée à début brusque) et de la crise épileptique (perte de
connaissance contemporaine de clonies).
L’acronyme ALTE (Apparent LifeThreatening Event) est un vocable
anglais qui décrit un changement aigu dans le comportement de
l’enfant, inquiétant l’entourage, et qui peut associer:
 changement de couleur: pâleur - cyanose
 apnée ou difficulté respiratoire
 changement de tonus: hypo - hypertonie
 perte de connaissance
Cet acronyme est progressivement remplacé par le terme malaise qui
est assez général, mais peut être utilisé chez l’enfant.
La physiopathologie repose
sur une sollicitation
physiologique (fièvre,
douleur) de la réaction
vagale, une perturbation du
métabolisme énergétique
et une mauvaise régulation
neurovégétative,
notamment dans la
réactivité à la pCO2 ou à la
pO2 au niveau du tronc
cérébral.
• L’anamnèse doit être réalisée auprès des parents et des témoins de
l’événement. Elle est le point-clef d’une démarche diagnostique.
• les parents devront être interrogés sur:
 La chronologie
 la durée
 les signes de l’épisode
 la couleur du nourrisson
 état de conscience
 état respiratoire (respiration rapide,bruyante,superficielle,
arythmique)
L’anamnèse
 des mouvements anormaux (spasmes en flexion, myoclonies, crise
tonico-clonique …)
 tonus de l’enfant (hypotonie, hypertonie)
 Ces phénomènes furent ils accompagnés de traces de salive et/ou de
vomissures sur les draps ?
Le contexte de survenue du malaise peut également orienter le
diagnostic
 si le malaise est survenu au cours d’un repas, ou s’il y a présence de
vomi ou de régurgitations, on pourra penser à un RGO ou à une
fausse route.
 Si, il y a eu des cris, puis une apnée, on envisagera typiquement le
spasme du sanglot.
 On doit également rechercher une prise médicamenteuse, une
possible intoxication au CO (mauvaise aération…),
 un traumatisme récent (hématome sous-dural)
 une carence en vitamine D demander aux parents s’ils donnent des
gouttes de vitamine D
 sinon penser à l’hypocalcémie comme cause de malaise).
Enfin, comme dans toute anamnèse pédiatrique, il faudra se renseigner
sur:
 l’âge de l’enfant
 Les antécédents personnels (grossesse, accouchement, prématurité,
développement post-natal, maladies connues)
 Les antécédents familiaux (malaises, problèmes cardio-vasculaires ou
neurologiques…)
 Il faut commencer l’ examen clinique par la prise:
• des paramètres vitaux
• la température
• les fréquences cardiaque et respiratoire
• la saturation en oxygène
• la pression artérielle
L’examen clinique
 L’auscultation est indispensable afin de rechercher une
éventuelle cause cardiaque ou une obstruction /infection des
voies respiratoires.
 Il faut palper : les pouls + évaluer le temps de recoloration cutanée
afin d’écarter une hypoperfusion + La fontanelle antérieure, car elle
sera tendue en cas d’hypertension intracrânienne.
 observer le nouveau-né à la recherche de pétéchies (en cas de
sepsis ou méningococcémie)+ d’hématomes ou d’autres signes de
traumatisme pouvant orienter vers l’hypothèse d’une maltraitance.
 Une détresse respiratoire (tirage inter-, sous-, ou supra-costal
balancement thoraco-abdominal ou des épisodes d’apnée.
 Les éléments cliniques orientant vers une étiologie neurologique
sont une perte de conscience, des troubles du tonus (hypotonie
post-critique)
Les examens complémentaires
 Seront réalisés de façon quasi systématique :
 biologie sanguine :
 glycémie (diabète, hypoglycémie)
 formule sanguine et numération (infection, saignement)
 ionogramme (trouble métabolique, déshydratation)
 calcémie (trouble métabolique)
 urée et créatinine (insuffisance rénale)
 enzymes hépatiques (insuffisance hépatique)
 CPK (myocardite)
 CRP (infection)
 lactacidémie (trouble métabolique, choc)
 dosages toxicologiques (intoxication médicamenteuse)
 examen des urines :
 pour rechercher un trouble métabolique ou un diabète
éventuel(cétonurie) .
 radiographie thoracique :
 permet d’évaluer notamment la taille du cœur
 le parenchyme pulmonaire et sa vascularisation
 l’arbre respiratoire et la cage thoracique(insuffisance
respiratoire)
 des traumatismes
 une insuffisance cardiaque
 ECG :
 afin d’exclure ou de confirmer un problème cardiaque pouvant
être responsable du malaise
 échographie transfontanellaire :
 Pour détecter une éventuelle hémorragie cérébrale
Classement des malaises
STOP : Syndrome de tachycardie orthostatique posturale
TSI :Tachycardie sinusale inappropriée
La démarche de diagnostic
www.pap-pediatrie.fr
 Une syncope est une perte de connaissance brève avec un retour
rapide à un état de conscience normal
 Le patient perd brutalement conscience, tombe, se blesse au
cours de sa chute et reste étendu par terre.
 Les causes de la syncope peuvent être multiples.
 Le diagnostic repose essentiellement sur un interrogatoire
approfondi ainsi qu'un examen cardiovasculaire et neurologique.
 Les traitements dépendront de la cause.
Les syncopes
 malaise bénin, généralement bref, constitué par une sensation
d'évanouissement avec pâleur, sueurs, vision brouillée et troubles
de l'audition, pouvant survenir lors d'émotions intenses, lors du
lever après un alitement prolongé.
Lipothymie
Convulsion
 Contractions musculaires involontaires et subites, occasionnant
des mouvements plus ou moins localisés ou touchant parfois
l'ensemble du corps . D'origine cérébrale ou médullaire (moelle
épinière), elles peuvent être secondaires à un défaut d'
oxygénation cérébrale, à une épilepsie , à une intoxication, à de
la fièvre... La préexistence d'un terrain convulsif doit rendre
prudente la prescription de certains médicaments qui ont une
action délétère vasculaire, toxique neurologique.
L’hypoglycémie
 L’hypoglycémie = glycémie sg < 0,40 g/l, c’est une situation
fréquente en pédiatrie, souvent bénigne.
 Cependant, même isolée, elle peut être le premier symptôme
d’une maladie plus générale pouvant causer des séquelles
neurologiques.
 Elle doit donc être traitée rapidement et efficacement, et un
diagnostic étiologique précoce permettra d’éviter des
complications et des décompensations plus sévères..
La prise en charge
L’hypoglycémie
grave
convulsion
Lipothymie
• Le malaise du nourrisson est un motif de consultation fréquent et
une source d’inquiétude pour les parents et l’entourage.
• Le médecin confronté à ce problème doit effectuer une
étéroanamnèse et un examen attentifs afin de préciser l’étiologie et
d’éviter que l’événement ne se reproduise.
• Les examens complémentaires aideront à faire le diagnostic et à
mettre en place une prévention spécifique.
• Orientation de la prise en charge thérapeutique .
 L. ZambeLLi, O. Battisti ‫ـــــ‬ COMMENT J’EXPLORE: le malaise du
nourrisson. Rev Med Liège 2016; 71 : 4 : 198-203.
 www.doctissimo.fr
 www.pap-pediatrie.fr

Contenu connexe

Similaire à Les malaises chez le nourrisson.pdf

Un syndrome hypothalamique
Un syndrome hypothalamiqueUn syndrome hypothalamique
Un syndrome hypothalamique
all-in-web
 
Syndrome d'hyperventilation chronique
Syndrome d'hyperventilation chroniqueSyndrome d'hyperventilation chronique
Syndrome d'hyperventilation chronique
Mede Space
 
Hyperthyroïdie validée
Hyperthyroïdie validéeHyperthyroïdie validée
Hyperthyroïdie validée
Scheimann Alain
 
Encephalopathie-hypoxo-ischemique.pptx
Encephalopathie-hypoxo-ischemique.pptxEncephalopathie-hypoxo-ischemique.pptx
Encephalopathie-hypoxo-ischemique.pptx
TasbihatoElrahmane
 
La syncope
La syncopeLa syncope
La syncope
Mostafa Gasmi
 
Conduite diagnostique devant un hématome surrénalien spontané bilatéral illus...
Conduite diagnostique devant un hématome surrénalien spontané bilatéral illus...Conduite diagnostique devant un hématome surrénalien spontané bilatéral illus...
Conduite diagnostique devant un hématome surrénalien spontané bilatéral illus...
iosrjce
 
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une SplénomégalieConduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
Manal Rouidi
 
Douleurs thoraciques
Douleurs thoraciques Douleurs thoraciques
Douleurs thoraciques
Nes Rine Hadjaissa
 
ThyroïDe
ThyroïDeThyroïDe
ThyroïDe
Mede Space
 
Polyneuropathies
PolyneuropathiesPolyneuropathies
Polyneuropathiesdjeutch
 
Panhypopituitarisme
PanhypopituitarismePanhypopituitarisme
Panhypopituitarisme
Fahd Ida
 
Méningites bactériennes aiguës de l'adulte
Méningites bactériennes aiguës de l'adulteMéningites bactériennes aiguës de l'adulte
Méningites bactériennes aiguës de l'adulteBelhassen Hassen
 
mon rapport de stage pdf
mon rapport de stage pdfmon rapport de stage pdf
mon rapport de stage pdfDalida Badaoui
 
Syndrome d'embolie graisseuse
Syndrome d'embolie graisseuseSyndrome d'embolie graisseuse
Syndrome d'embolie graisseuse
Ben Mekki
 
hf vbn.mItem248 hypothyroidie
hf vbn.mItem248 hypothyroidiehf vbn.mItem248 hypothyroidie
hf vbn.mItem248 hypothyroidie
Victoria Botezatu
 
[DES1 Urgences] Diplopie / Dr C.Vignal (23 mars 2013)
[DES1 Urgences] Diplopie / Dr C.Vignal (23 mars 2013)[DES1 Urgences] Diplopie / Dr C.Vignal (23 mars 2013)
[DES1 Urgences] Diplopie / Dr C.Vignal (23 mars 2013)Fédération Rétine de Paris
 
Lombalgie chronique hsjm
Lombalgie chronique hsjmLombalgie chronique hsjm
Lombalgie chronique hsjm
Vangakui
 
Formes cliniques de l'hta
Formes cliniques de l'htaFormes cliniques de l'hta
Formes cliniques de l'hta
myahyab
 

Similaire à Les malaises chez le nourrisson.pdf (20)

Un syndrome hypothalamique
Un syndrome hypothalamiqueUn syndrome hypothalamique
Un syndrome hypothalamique
 
Syndrome d'hyperventilation chronique
Syndrome d'hyperventilation chroniqueSyndrome d'hyperventilation chronique
Syndrome d'hyperventilation chronique
 
Hyperthyroïdie validée
Hyperthyroïdie validéeHyperthyroïdie validée
Hyperthyroïdie validée
 
Cours parkinson 2012
Cours parkinson 2012Cours parkinson 2012
Cours parkinson 2012
 
Encephalopathie-hypoxo-ischemique.pptx
Encephalopathie-hypoxo-ischemique.pptxEncephalopathie-hypoxo-ischemique.pptx
Encephalopathie-hypoxo-ischemique.pptx
 
La syncope
La syncopeLa syncope
La syncope
 
Conduite diagnostique devant un hématome surrénalien spontané bilatéral illus...
Conduite diagnostique devant un hématome surrénalien spontané bilatéral illus...Conduite diagnostique devant un hématome surrénalien spontané bilatéral illus...
Conduite diagnostique devant un hématome surrénalien spontané bilatéral illus...
 
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une SplénomégalieConduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
 
Douleurs thoraciques
Douleurs thoraciques Douleurs thoraciques
Douleurs thoraciques
 
ThyroïDe
ThyroïDeThyroïDe
ThyroïDe
 
Priapismes
PriapismesPriapismes
Priapismes
 
Polyneuropathies
PolyneuropathiesPolyneuropathies
Polyneuropathies
 
Panhypopituitarisme
PanhypopituitarismePanhypopituitarisme
Panhypopituitarisme
 
Méningites bactériennes aiguës de l'adulte
Méningites bactériennes aiguës de l'adulteMéningites bactériennes aiguës de l'adulte
Méningites bactériennes aiguës de l'adulte
 
mon rapport de stage pdf
mon rapport de stage pdfmon rapport de stage pdf
mon rapport de stage pdf
 
Syndrome d'embolie graisseuse
Syndrome d'embolie graisseuseSyndrome d'embolie graisseuse
Syndrome d'embolie graisseuse
 
hf vbn.mItem248 hypothyroidie
hf vbn.mItem248 hypothyroidiehf vbn.mItem248 hypothyroidie
hf vbn.mItem248 hypothyroidie
 
[DES1 Urgences] Diplopie / Dr C.Vignal (23 mars 2013)
[DES1 Urgences] Diplopie / Dr C.Vignal (23 mars 2013)[DES1 Urgences] Diplopie / Dr C.Vignal (23 mars 2013)
[DES1 Urgences] Diplopie / Dr C.Vignal (23 mars 2013)
 
Lombalgie chronique hsjm
Lombalgie chronique hsjmLombalgie chronique hsjm
Lombalgie chronique hsjm
 
Formes cliniques de l'hta
Formes cliniques de l'htaFormes cliniques de l'hta
Formes cliniques de l'hta
 

Les malaises chez le nourrisson.pdf

  • 1. LES MALAISES CHEZ LE NOURRISSON D R B E N M E B A R E K C H O U R O U K C H U B E N I M E S S O U S
  • 2.  Introduction  Définition  Physiopathologie  Diagnostic  L’Anamnèse  L’Examen clinique  Les examens complémentaires  Classement des malaises  La démarche de diagnostic  Quelques étiologies  Les syncopes  Lipothymie  Convulsion  L’hypoglycémie  La prise en charge  Conclusion  bibliographie
  • 3.  Le malaise du nourrisson constitue un motif de consultation fréquent et représente toujours une source d’inquiétude pour les parents et l’entourage.  Le terme de malaise ne correspond pas à une entité́ médicale bien définie. Il regroupe un ensemble de symptômes fonctionnels variés qui peuvent être classés en symptômes cardiovasculaires (tachycardie, palpitations, oppression thoracique), neurologiques (céphalées, sensations vertigineuses, paresthésies, accès d’hypotonie ou d’hypertonie, troubles visuels), respiratoires (hyperpnée, blockpnée), psychiatriques (attaque de panique, crise d’angoisse). Il se distingue de la syncope (perte de connaissance de survenue inopinée à début brusque) et de la crise épileptique (perte de connaissance contemporaine de clonies).
  • 4. L’acronyme ALTE (Apparent LifeThreatening Event) est un vocable anglais qui décrit un changement aigu dans le comportement de l’enfant, inquiétant l’entourage, et qui peut associer:  changement de couleur: pâleur - cyanose  apnée ou difficulté respiratoire  changement de tonus: hypo - hypertonie  perte de connaissance Cet acronyme est progressivement remplacé par le terme malaise qui est assez général, mais peut être utilisé chez l’enfant.
  • 5. La physiopathologie repose sur une sollicitation physiologique (fièvre, douleur) de la réaction vagale, une perturbation du métabolisme énergétique et une mauvaise régulation neurovégétative, notamment dans la réactivité à la pCO2 ou à la pO2 au niveau du tronc cérébral.
  • 6. • L’anamnèse doit être réalisée auprès des parents et des témoins de l’événement. Elle est le point-clef d’une démarche diagnostique. • les parents devront être interrogés sur:  La chronologie  la durée  les signes de l’épisode  la couleur du nourrisson  état de conscience  état respiratoire (respiration rapide,bruyante,superficielle, arythmique) L’anamnèse
  • 7.  des mouvements anormaux (spasmes en flexion, myoclonies, crise tonico-clonique …)  tonus de l’enfant (hypotonie, hypertonie)  Ces phénomènes furent ils accompagnés de traces de salive et/ou de vomissures sur les draps ? Le contexte de survenue du malaise peut également orienter le diagnostic  si le malaise est survenu au cours d’un repas, ou s’il y a présence de vomi ou de régurgitations, on pourra penser à un RGO ou à une fausse route.  Si, il y a eu des cris, puis une apnée, on envisagera typiquement le spasme du sanglot.
  • 8.  On doit également rechercher une prise médicamenteuse, une possible intoxication au CO (mauvaise aération…),  un traumatisme récent (hématome sous-dural)  une carence en vitamine D demander aux parents s’ils donnent des gouttes de vitamine D  sinon penser à l’hypocalcémie comme cause de malaise). Enfin, comme dans toute anamnèse pédiatrique, il faudra se renseigner sur:  l’âge de l’enfant  Les antécédents personnels (grossesse, accouchement, prématurité, développement post-natal, maladies connues)  Les antécédents familiaux (malaises, problèmes cardio-vasculaires ou neurologiques…)
  • 9.  Il faut commencer l’ examen clinique par la prise: • des paramètres vitaux • la température • les fréquences cardiaque et respiratoire • la saturation en oxygène • la pression artérielle L’examen clinique
  • 10.  L’auscultation est indispensable afin de rechercher une éventuelle cause cardiaque ou une obstruction /infection des voies respiratoires.
  • 11.  Il faut palper : les pouls + évaluer le temps de recoloration cutanée afin d’écarter une hypoperfusion + La fontanelle antérieure, car elle sera tendue en cas d’hypertension intracrânienne.
  • 12.  observer le nouveau-né à la recherche de pétéchies (en cas de sepsis ou méningococcémie)+ d’hématomes ou d’autres signes de traumatisme pouvant orienter vers l’hypothèse d’une maltraitance.
  • 13.  Une détresse respiratoire (tirage inter-, sous-, ou supra-costal balancement thoraco-abdominal ou des épisodes d’apnée.
  • 14.  Les éléments cliniques orientant vers une étiologie neurologique sont une perte de conscience, des troubles du tonus (hypotonie post-critique)
  • 15. Les examens complémentaires  Seront réalisés de façon quasi systématique :  biologie sanguine :  glycémie (diabète, hypoglycémie)  formule sanguine et numération (infection, saignement)  ionogramme (trouble métabolique, déshydratation)  calcémie (trouble métabolique)  urée et créatinine (insuffisance rénale)  enzymes hépatiques (insuffisance hépatique)  CPK (myocardite)  CRP (infection)  lactacidémie (trouble métabolique, choc)  dosages toxicologiques (intoxication médicamenteuse)
  • 16.  examen des urines :  pour rechercher un trouble métabolique ou un diabète éventuel(cétonurie) .  radiographie thoracique :  permet d’évaluer notamment la taille du cœur  le parenchyme pulmonaire et sa vascularisation  l’arbre respiratoire et la cage thoracique(insuffisance respiratoire)  des traumatismes  une insuffisance cardiaque  ECG :  afin d’exclure ou de confirmer un problème cardiaque pouvant être responsable du malaise  échographie transfontanellaire :  Pour détecter une éventuelle hémorragie cérébrale
  • 18. STOP : Syndrome de tachycardie orthostatique posturale TSI :Tachycardie sinusale inappropriée La démarche de diagnostic www.pap-pediatrie.fr
  • 19.  Une syncope est une perte de connaissance brève avec un retour rapide à un état de conscience normal  Le patient perd brutalement conscience, tombe, se blesse au cours de sa chute et reste étendu par terre.  Les causes de la syncope peuvent être multiples.  Le diagnostic repose essentiellement sur un interrogatoire approfondi ainsi qu'un examen cardiovasculaire et neurologique.  Les traitements dépendront de la cause. Les syncopes
  • 20.  malaise bénin, généralement bref, constitué par une sensation d'évanouissement avec pâleur, sueurs, vision brouillée et troubles de l'audition, pouvant survenir lors d'émotions intenses, lors du lever après un alitement prolongé. Lipothymie
  • 21. Convulsion  Contractions musculaires involontaires et subites, occasionnant des mouvements plus ou moins localisés ou touchant parfois l'ensemble du corps . D'origine cérébrale ou médullaire (moelle épinière), elles peuvent être secondaires à un défaut d' oxygénation cérébrale, à une épilepsie , à une intoxication, à de la fièvre... La préexistence d'un terrain convulsif doit rendre prudente la prescription de certains médicaments qui ont une action délétère vasculaire, toxique neurologique.
  • 22. L’hypoglycémie  L’hypoglycémie = glycémie sg < 0,40 g/l, c’est une situation fréquente en pédiatrie, souvent bénigne.  Cependant, même isolée, elle peut être le premier symptôme d’une maladie plus générale pouvant causer des séquelles neurologiques.  Elle doit donc être traitée rapidement et efficacement, et un diagnostic étiologique précoce permettra d’éviter des complications et des décompensations plus sévères..
  • 23. La prise en charge L’hypoglycémie grave convulsion Lipothymie
  • 24. • Le malaise du nourrisson est un motif de consultation fréquent et une source d’inquiétude pour les parents et l’entourage. • Le médecin confronté à ce problème doit effectuer une étéroanamnèse et un examen attentifs afin de préciser l’étiologie et d’éviter que l’événement ne se reproduise. • Les examens complémentaires aideront à faire le diagnostic et à mettre en place une prévention spécifique. • Orientation de la prise en charge thérapeutique .
  • 25.  L. ZambeLLi, O. Battisti ‫ـــــ‬ COMMENT J’EXPLORE: le malaise du nourrisson. Rev Med Liège 2016; 71 : 4 : 198-203.  www.doctissimo.fr  www.pap-pediatrie.fr