SlideShare une entreprise Scribd logo
Idarrha Fahd
Ijim Mohamed
Service d’endocrinologie
 INTRODUCTION
 PATHOGENIE
 S.CLINIQUE
 S.BIOLOGIQUE

 DIAGNOSTIC

POSITIF
 DIAGNOSTIQUE ETIOLOGIQUE
 FORMES CLINIQUES
 FORMES ETIOLOGIQUES
 DIAGNOSTIQUE DIFFERENTIEL
 TRAITEMENT
 PRONOSTIC
 CONCLUSION
glande pituitaire est une glande endocrine qui
gèrent une large gamme de fonctions corporelles
 Elle est divisée en deux lobes : l'antéhypophyse (adénohypophyse), et la posthypophyse (neurohypophyse)


 PANHYPOPYTUITARISME

se définit comme déficit
complet touchant plusieurs hormones pituitaires .
 Insuffisance

pan

Tous

hypo

Diminution

pituitarisme

Glande
pituitaire

de toutes

les glandes
périphériques sous
contrôle de
l'hypophyse et des
métabolismes
correspondants .
T3et T4 la sécrétion des
Stimule effondrés
Myxœdème; hypotonie
hormones thyroïdiennes ( ,T3,T4)
constipation , fatigue bradycardie
la zone hypocorticisme
glomérulée

L'ACTH stimule les trois zones du
asthénie
minéralocorticoïdes : aldostérone et corticostérone
cortex de la glande surrénale
la zonehypotension artérielle
fasciculaire
dépigmentation cutanée
glucocorticoïdes : cortisol
-La réticulaire a une action
la zone vasopressineles androgènes
antidiurétique
DHEA , androstènedione, et testostérone
diabète insipide
-contrôle de la pression artérielle

-asymptomatique chez
-Stimule la croissance des os
l'adulte.
du cartilage et des muscles
-nanisme harmonieux avec
-Effet métabolique important
acromicrie

diminution de la libido et une impuissance
-stimule l’ovulation des caractères sexuels secondaires
régression et la sécrétion de
l’ œstrogène chez la femme secondaire
l'aménorrhée
-impubérisme avec absence de dvp des organes génitaux
spermatogenèse et sécrétion du
testostérone chez l’homme
externes

-contraction des muscles
-pas de signe
lisses de l'utérus .
-l'excrétion du lait par
clinique !!!
contraction des cellules
myoépithéliales des
glandes mammaires .

-un effet mammotrope
syndrome de
-un effet lactogénique
Sheehan
-un effet libidinal


Une cessation de l'activité de 75 % des cellules sécrétrices
hypophysaires est un préalable à l'apparition de la
symptomatologie clinique et/ou biologique.



L'atteinte organique de l'antéhypophyse peut être congénitale,
liée à une anomalie du développement de la glande.
Les déficits acquis sont en fait les plus fréquents Ils sont le plus
souvent secondaires à un processus expansif envahissant la loge
pituitaire, principalement d'origine tumorale,
les causes infectieuses étant beaucoup plus rares.
Les autres étiologies sont représentées par les pathologies
auto-immune, vasculaire (les cellules antéhypophysaires sont
particulièrement sensibles à l'ischémie), ou encore iatrogène
(chirurgie ou radiothérapie hypophysaire).





 Dépond

de la célérité de l’installation de
processus lésionnel et de l’age du patient
 Déficit isolé peut être le première signe de
PHP avant
un déficit globale .
 Il touche les différentes lignées de sécrétion
hypophysaire « gonadotrope , thyréotrope ,
somatotrope , lactotrope , corticotrope ,
vasopressine , ocytocine »
1. ACTH deficit
une asthénie
 des crampes musculaires
 opsiurie
 L'examen clinique révèle une hypotension
artérielle, et une dépigmentation cutanée
 coma si état de stress intense +++

2 .Carence TSH
 généraux

: peau sèche, démangeaisons, gain
de poids, rétention d'eau, myxœdème, chute de
cheveux
 neuropsychiques : dépression, insomnie
 neuromusculaires : hypotonie, des crampes
musculaires, douleurs articulaires, l'irritabilité,
constipation
 métaboliques : fatigue, somnolence, frilosité et
intolérance au froid, sudation diminuée
 cardiovasculaires : bradycardie
 Rarement, déficit sévère en hormone
thyroïdienne peut provoquer le coma
3. carence GH
 Chez

l'adulte : asthénie physique et
psychique , modifications de composition
corporelle .
 Chez l'enfant : tableau clinique est celui d'un
nanisme harmonieux
Acromicrie
Gracilité musculature
Adiposité abdominale .
L'intelligence est normale.
La maturation osseuse est retardée
4. Déficit gonadotrope (déficit en LH/FSH)
 chez l’enfant :
retard pubertaire avec aménorrhée , absence de

développement des caractères sexuels secondaires ;
déficit fonctionnel en hormone de croissance associé,
retard de croissance staturale, puis pondérale,
alerté dès la naissance ou dans l’enfance par la présence
d’un micropénis ou de cryptorchidie ;
 Chez l'adulte :
diminution de la libido, une asthénie
diminution de la masse musculaire , ostéoporose.
une dysérection chez l’homme et une aménorrhée et

frigidité chez la femme. associé à une infertilité d’origine
centrale.
 5.Déficit

en prolactine

Chez l’homme : aucun retentissement clinique.
Chez la femme : l’absence de montée de lait après la

grossesse « le syndrome de Sheehan » .
 6.Déficit

en vasopressine

• diabète insipide : syndrome polyurodipsique
• une polyurie avec des urines diluées « osmolalité
urinaire abaissée entre 50 et 200mOsm/kg »
• diagnostic s'effectue grâce au test de restriction de
hydrique .
 1.Anomalies

biologiques non spécifiques

 une anémie normochrome normocytaire,

hypoglycémiefaut tenir compte ;
il , hyponatrémie , tendance à la
rétention hydrique associée à une diminution du
capital sodé.
ode la fluctuation des sécrétions hormonales hypophysaire

 2.Investigations hormonales
odes valeurs dites « normales » en fonction de l'âge et du

sexe
La confirmation du diagnostic PHP repose sur les
ode l'hétérogénéité de sécrétionUne interprétation donné
investigations hormonales. d'un type cellulaire valable

nécessite quelques précautions. En particulier :
Après la suspicion clinique de déficits
hypophysaires le diagnostic est confirmé sur le
plan biologique par des dosages hormonaux
statiques et des tests dynamiques.
 Eléments

biologiques +++
 Elle repose sur la détermination couplée des
taux de base des hormones périphériques et
de leurs stimulines hypophysaires
respectives.
 L'association d'une diminution des taux
plasmatiques de l'hormone périphérique et
d'une absence d'élévation de la stimuline
hypophysaire correspondante permet
d'affirmer le diagnostic.
 1.

Affirmation d'une insuffisance corticotrope
 ETUDE STATIQUE SPECIFIQUE
abaissement de la cortisolémie à 8 h (moins de 200
nmol/l) sans élévation de l'ACTH plasmatique (14 à 26
ng/L ).
 ETUDE

DYNAMIQUE

Test à l’ACTH (Synacthène)
ascension du cortisol plasmatique

Test à la corticolibérine
absence de réponse ( ACTH )

Hypoglycémie insulinique
Test à la Métopirone
 2.

Affirmation d'une insuffisance
thyréotrope
Le diagnostic est affirmé devant un taux de TSH normal

(0,3 et 5 mU/l )ou bas, inadapté par rapport à des taux de
T4 et T3 libres bas.

Aucun test de stimulation n’est nécessaire.
 3. Affirmation d'une insuffisance lactotrope


Le diagnostic est affirmé par une valeur basse de la

prolactine plasmatique (200 ng/ml) .
l’absence de réponse après test de stimulation
(métoclopramide par exemple).
 4.

Affirmation d'une insuffisance
gonadotrope
diminution des taux de stéroïdes sexuels
chez l'homme: testostéronémie inférieure à 3 ng/ml

chez la femme: estradiolémie inférieure à 30 pg/ml

associée à des valeurs « normales » de
gonadotrophines (LH et FSH).
Chez la femme ménopausée: le diagnostic peut être
aisément établi sur les seuls taux de base de LH, FSH,
inférieurs aux valeurs physiologiquement élevées à
cette période de la vie.
 5.

Affirmation d'une insuffisance somatotrope
Test statique
La mesure isolé est sans valeur ( très variable)
d’où la nécessité d’épreuves dynamiques.
Tests dynamiques
 hypoglycémie insulinique
test à l’ornithine ou à l’arginine,
 test à la GHRH.
 le déficit en GH est dit :
complet si le pic est inférieur à 15 mUI/l (5ng/ml )
partiel si le pic est entre 15 et 30 mUI/l (5 à 10ng/ml).
 Le diagnostic est infirmé si le pic est supérieur

30 mUI/l (10 ng/ml).

à
 6.Affirmation

d'une insuffisance ADH
 diabète insipide :
 TEST DE RESTRICTION HYDRIQUE



Dosage ADH :
Valeurs = 4.4 - 7 pmol
Dosage de osmolalité urinaire
Osmolarité urinaire ‹ à 300mOsm/l
Test à l'ADH (Minirin®)


Le diagnostic de déficit d’origine génétique ne peut
être affirmé qu’après avoir éliminé une cause
organique : l’IRM hypothalamohypophysaire
indispensable pour éliminer :
un processus expansif intracrânien (adénome hypophysaire,

méningiome, craniopharyngiome . . .)
un processus infiltratif (sarcoïdose, histiocytose,
hémochromatose. ..)
 auto-immun (hypophysite).


De la même façon, des antécédents de chirurgie
intracrânienne ou de radiothérapie cérébrale font
évoquer en premier lieu une cause iatrogène .


1.causes tumorales:
• adénomes hypophysaires,craniopharyngiomes,kystes poche de

Rathke, Les métastases intrasellaires ..


2.Causes vasculaires:
• La maladie de Sheehan(il s’agit d’une nécrose aiguë de l’hypophyse

antérieure secondaire à un choc hémorragique, survenant dans le
post-partum)


3.Causes iatrogènes :
• Chirurgie hypophysaire,radiothérapie cérébrale



4.Causes inflammatoires ou infectieuses:
• hypophysite ,tuberculose,la méningite,sarcoïdose,histiocytose



5.Traumatismes :
• atteinte hypophysaire, hypothalamique ou section de la tige
pituitaire.



6.Causes congénitales:
• Hypoplasie , mutations ,la selle vide..
1.F. suivant l’âge:
A-nourrisson:
ralentissement de croissance, micropénis ,
bouffissure du visage , retard psychomoteur
constipation ,hypoG , hyponatrémie.
B-enfant:
RDC++,acromicrie,hypoplasie de la
verge,s.cutanés,fatigabilité,hypoG,en âge
pubertaire;insuffisance ou absence de dvp
pubertaire..
C- vieillard :
des aspect trompeurs peuvent simuler la
symptomatologie propre a la sénescence :
pâleur , dépilation , sd depressif larvé ,asthénie.

2.F. suivant la profondeur de l’atteinte
-l’atteinte hypophysaire peut être patente d’emblée
évidente.
-elle pt être partielle avec un tableau fruste atténué.
-enfin,elle pt être latente risquant de se révéler sur le
mode aigu en cas de stress quelconque .
 3/F.dissociés:

L’atteinte sécrétoire d’une stimuline
hypophysaire peut rester isolée ou
s’associer a un ou plz autres sans atteinte
globale,donc il faut toujours explorer et
démontrer l’intégrité des autres
fonctions.ce n’est pas rare que
l’insuffisance hypophysaire se complète
progressivement dans le tps.
 Retard

pubertaire:fréquent,dic difficile chez la
fille,svt contexte familial
 Retard de croissance:
non synonyme de déficit somatotrope , autres
causes:hypothyroidies,sd
chromosomiques,malnutrition,carence..
 Polyendocrinopathies; notamment
autoimmunes


Le pronostic est bon et la qualité de vie est sensiblement
identique à celle d’un sujet non déficitaire si le traitement
substitutif est instauré dès le diagnostic posé et adapté
correctement.



En cas de déficits survenant pendant l’enfance ou de retard
pubertaire, le pronostic de taille finale est bon, généralement
légèrement inférieur à la taille cible prévue.



Le pronostic de fertilité est variable mais, en général, une
grossesse est possible après stimulation par les
gonadotrophines.



Il faut insister sur l’éducation du patient et sur la nécessité pour
celui-ci d’être suivi par un médecin spécialisé qui assurera une
surveillance adaptée.
Thérapie de remplacement d'hormone
efficace peut permettre à un patient de vivre une vie
normale, se sentir bien et ne pas avoir des
conséquences
de la déficience en hormone.
 Le traitement étiologique si possible
( exérèse d’une tumeur ou corticothérapie d’une
infiltration hypothalamique), doit s’associer au
traitement substitutif à VIE.
1- traitement du déficit corticotrope:
* Hydrocortisone: 20 à 30mg , doses augmentées en
cas de stress, d’infection, de traumatisme..
* Alimentation normosalée

2- Traitement du déficit thyréotrope:
* LEVOTHYROX à dose progressive pour
atteindre la dose moyenne de 100 microg/j.
* Surveillance du traitement par mesure de la
T4L plasmatique.
3- Traitement du déficit gonadotrope:
A . En l’absence de désir de reproduction
une substitution en stéroïdes suffit pour
permettre le maintien des caractères sexuels
secondaires, une vie sexuelle satisfaisante,
éviter l’ostéoporose, les complications
cardiovasculaires.
*Chez la femme : estrogènes par voie percutanée ou
orale pendant 21 jours par mois, associés à un progestatif
pendant 10 jours par mois. Exemple :
• Oestrogel* : 1 réglette du 1er au 21è jour du mois à appliquer sur le

corps à l’exception des seins
• Duphaston 10* : 1cp matin et soir du 12è au 21è jour du mois.

*Chez l’homme : androgènes retard
esters de Testostérone : Androtardyl 250 mg* : 1 injection
intramusculaire toutes les 3 semaines

B. En cas de désir d’enfant
un traitement par gonadotrophines ou pompe à GnRH
suivant l’étiologie du déficit est nécessaire.
4- Traitement du déficit somatotrope :Il n’est
substitué actuellement que chez l’enfant pour
permettre un gain de taille avant la puberté :
administration quotidienne par voie parentérale de
GH biosynthétique pendant plusieurs années.
 La substitution en GH chez l’adulte est encore en
cours d’évaluation
5- ADH:
La desmopressine est habituellement administré
en comprimés ou sous forme de pulvérisation
(nasal
Tube ou spray nasal). Ou inj pour les patients
hospitalisés.


Il n'ya pas de «remède» pour la déficience en
hormone hypophysaire. Cependant, comme pour
patients ayant une pression artérielle élevée, il
existe des traitements efficaces pour ces
conditions.



Ainsi, il est très important de diagnostiquer des
déficiences hormonales et
déterminer la dose optimale de remplacement
d'hormone.



avec un traitement approprié et une surveillance
régulière et stricte, les personnes ayant cette
maladie peuvent vivre une vie normale et
productive.
Ce document a été élaboré par les externes du
« Service Endocrinologie CHU MARRAKECH »
Sous encadrement des médecins spécialistes du service


L’information contenue dans ce document est fournie
à titre éducatif. Elle ne remplace pas les conseils ou
les directives d’un professionnel de santé ni les
soins médicaux !!!
Prière de ne pas modifier le contenu de ce
document Et pour tout renseignement ou demande
de mise au point contactez moi sur:


Ida.fahd@gmail.com
Merci

de votre attention

Contenu connexe

Tendances

L’hemorragie meningee spontanee
L’hemorragie  meningee spontaneeL’hemorragie  meningee spontanee
L’hemorragie meningee spontaneeAhmad AlFourati
 
Traitement des Epilepsies
Traitement des EpilepsiesTraitement des Epilepsies
Traitement des Epilepsies
saddek khellaf
 
Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16
raymondteyrouz
 
Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.
Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.
Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.
Pierre Troisfontaines
 
Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA)
Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA) Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA)
Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA)
Dr. Kerfah Soumia
 
HEPATITES A VIRUS EBV, CMV, HERPES ET QUELQUES AUTRES...
HEPATITES A VIRUS EBV, CMV, HERPES ET QUELQUES AUTRES...HEPATITES A VIRUS EBV, CMV, HERPES ET QUELQUES AUTRES...
HEPATITES A VIRUS EBV, CMV, HERPES ET QUELQUES AUTRES...
Claude EUGENE
 
Allo immunisation foeto maternelle
Allo immunisation foeto maternelleAllo immunisation foeto maternelle
Allo immunisation foeto maternelle
Ayoub EL KADDOURI
 
Maladie à IgG4 (pancréatite, cholangite, etc)
Maladie à IgG4 (pancréatite, cholangite, etc)Maladie à IgG4 (pancréatite, cholangite, etc)
Maladie à IgG4 (pancréatite, cholangite, etc)
Claude EUGENE
 
Médicaments en cardiologie
Médicaments en cardiologieMédicaments en cardiologie
Médicaments en cardiologie
Emna Jaoued
 
ictére du nouveau né
ictére du nouveau néictére du nouveau né
ictére du nouveau nélaamlove
 
Hyponatrémie et hypernatrémie
Hyponatrémie et hypernatrémie Hyponatrémie et hypernatrémie
Hyponatrémie et hypernatrémie
Urgencehsj
 
Ehe
EheEhe
Eheesf3
 
Oedème aigu du poumon
Oedème aigu du poumonOedème aigu du poumon
Oedème aigu du poumon
Université de kinshasa
 
cours-Dgc-et-classification-2022.pdf
cours-Dgc-et-classification-2022.pdfcours-Dgc-et-classification-2022.pdf
cours-Dgc-et-classification-2022.pdf
FerielAe
 
Cours cetogenese + cholestérol
Cours  cetogenese + cholestérolCours  cetogenese + cholestérol
Cours cetogenese + cholestérolmedcinnktt
 
Etat de choc cardiogénique -Tizi-
Etat de choc cardiogénique -Tizi-Etat de choc cardiogénique -Tizi-
Etat de choc cardiogénique -Tizi-L-ilia
 
Gestion des AVK périopératoire
Gestion des AVK périopératoireGestion des AVK périopératoire
Gestion des AVK périopératoirepquentin
 

Tendances (20)

Hypothyroidie
HypothyroidieHypothyroidie
Hypothyroidie
 
L’hemorragie meningee spontanee
L’hemorragie  meningee spontaneeL’hemorragie  meningee spontanee
L’hemorragie meningee spontanee
 
Traitement des Epilepsies
Traitement des EpilepsiesTraitement des Epilepsies
Traitement des Epilepsies
 
Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16
 
Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.
Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.
Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.
 
Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA)
Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA) Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA)
Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA)
 
Anémié cat
Anémié catAnémié cat
Anémié cat
 
HEPATITES A VIRUS EBV, CMV, HERPES ET QUELQUES AUTRES...
HEPATITES A VIRUS EBV, CMV, HERPES ET QUELQUES AUTRES...HEPATITES A VIRUS EBV, CMV, HERPES ET QUELQUES AUTRES...
HEPATITES A VIRUS EBV, CMV, HERPES ET QUELQUES AUTRES...
 
Allo immunisation foeto maternelle
Allo immunisation foeto maternelleAllo immunisation foeto maternelle
Allo immunisation foeto maternelle
 
Maladie à IgG4 (pancréatite, cholangite, etc)
Maladie à IgG4 (pancréatite, cholangite, etc)Maladie à IgG4 (pancréatite, cholangite, etc)
Maladie à IgG4 (pancréatite, cholangite, etc)
 
Médicaments en cardiologie
Médicaments en cardiologieMédicaments en cardiologie
Médicaments en cardiologie
 
ictére du nouveau né
ictére du nouveau néictére du nouveau né
ictére du nouveau né
 
Hyponatrémie et hypernatrémie
Hyponatrémie et hypernatrémie Hyponatrémie et hypernatrémie
Hyponatrémie et hypernatrémie
 
Ehe
EheEhe
Ehe
 
le choc HUJ
le choc HUJle choc HUJ
le choc HUJ
 
Oedème aigu du poumon
Oedème aigu du poumonOedème aigu du poumon
Oedème aigu du poumon
 
cours-Dgc-et-classification-2022.pdf
cours-Dgc-et-classification-2022.pdfcours-Dgc-et-classification-2022.pdf
cours-Dgc-et-classification-2022.pdf
 
Cours cetogenese + cholestérol
Cours  cetogenese + cholestérolCours  cetogenese + cholestérol
Cours cetogenese + cholestérol
 
Etat de choc cardiogénique -Tizi-
Etat de choc cardiogénique -Tizi-Etat de choc cardiogénique -Tizi-
Etat de choc cardiogénique -Tizi-
 
Gestion des AVK périopératoire
Gestion des AVK périopératoireGestion des AVK périopératoire
Gestion des AVK périopératoire
 

En vedette

Panhypopituitarism
PanhypopituitarismPanhypopituitarism
Panhypopituitarism
Kara-Marie Shaw
 
Hypopituitarism diagnosis and management (1)
Hypopituitarism diagnosis and management (1)Hypopituitarism diagnosis and management (1)
Hypopituitarism diagnosis and management (1)
rajeetam123
 
Hypopituitarism
HypopituitarismHypopituitarism
Hypopituitarism
IngridNatali
 
Hypo Pituitarism
Hypo  PituitarismHypo  Pituitarism
Hypo Pituitarism
shabeel pn
 
Disorders of pituitary gland
Disorders of pituitary glandDisorders of pituitary gland
Disorders of pituitary gland
promotemedical
 
Hypopituitarism
HypopituitarismHypopituitarism
Hypopituitarismsimpeber
 
Pituitary Gland
Pituitary GlandPituitary Gland
Pituitary Gland
Rachana Tiwari
 
Anterior pituitary: endocinology, hypopituitarism apoplexy etc..
Anterior pituitary: endocinology, hypopituitarism apoplexy etc.. Anterior pituitary: endocinology, hypopituitarism apoplexy etc..
Anterior pituitary: endocinology, hypopituitarism apoplexy etc..
Vasif Mayan
 
pituitary gland
pituitary glandpituitary gland
pituitary gland
WahidahPuteriAbah
 
Abnormalities of ant pituitary hormones
Abnormalities of ant pituitary hormonesAbnormalities of ant pituitary hormones
Abnormalities of ant pituitary hormones
Farhan Ali
 
Abnormalities of anterior pituitary hormones
Abnormalities of anterior pituitary hormonesAbnormalities of anterior pituitary hormones
Abnormalities of anterior pituitary hormones
Farhan Ali
 
Gilbert Syndrome
Gilbert SyndromeGilbert Syndrome
Gilbert Syndrome
fitango
 
Disorders of the Anterior Pituitary and Hypothalamus
Disorders of the Anterior Pituitary and HypothalamusDisorders of the Anterior Pituitary and Hypothalamus
Disorders of the Anterior Pituitary and Hypothalamus
Dr. Juan Carlos Becerra Martinez
 
Anterior pituitary hormones
Anterior pituitary hormones Anterior pituitary hormones
Anterior pituitary hormones
Dr Bikash Ranjan Meher
 
Anterior pituitary hormones 2nd
Anterior pituitary hormones 2ndAnterior pituitary hormones 2nd
Anterior pituitary hormones 2nd
Farhan Ali
 
Class anterior pituitary hormones 15 th march 2014 2
Class anterior pituitary hormones 15 th march 2014  2Class anterior pituitary hormones 15 th march 2014  2
Class anterior pituitary hormones 15 th march 2014 2
Raghu Prasada
 
Hypothalamus, Pituitary, Para/Thyroid
Hypothalamus, Pituitary, Para/ThyroidHypothalamus, Pituitary, Para/Thyroid
Hypothalamus, Pituitary, Para/Thyroid
Princess Alen Aguilar-Cabunoc
 
The Endocrine System
The Endocrine SystemThe Endocrine System
The Endocrine System
Epping Forest College
 
Diseases of endocrinal glands
Diseases of endocrinal glandsDiseases of endocrinal glands
Diseases of endocrinal glands
raj kumar
 
Gilbert syndrome
Gilbert syndromeGilbert syndrome
Gilbert syndrome
Bhagyashri Shinde
 

En vedette (20)

Panhypopituitarism
PanhypopituitarismPanhypopituitarism
Panhypopituitarism
 
Hypopituitarism diagnosis and management (1)
Hypopituitarism diagnosis and management (1)Hypopituitarism diagnosis and management (1)
Hypopituitarism diagnosis and management (1)
 
Hypopituitarism
HypopituitarismHypopituitarism
Hypopituitarism
 
Hypo Pituitarism
Hypo  PituitarismHypo  Pituitarism
Hypo Pituitarism
 
Disorders of pituitary gland
Disorders of pituitary glandDisorders of pituitary gland
Disorders of pituitary gland
 
Hypopituitarism
HypopituitarismHypopituitarism
Hypopituitarism
 
Pituitary Gland
Pituitary GlandPituitary Gland
Pituitary Gland
 
Anterior pituitary: endocinology, hypopituitarism apoplexy etc..
Anterior pituitary: endocinology, hypopituitarism apoplexy etc.. Anterior pituitary: endocinology, hypopituitarism apoplexy etc..
Anterior pituitary: endocinology, hypopituitarism apoplexy etc..
 
pituitary gland
pituitary glandpituitary gland
pituitary gland
 
Abnormalities of ant pituitary hormones
Abnormalities of ant pituitary hormonesAbnormalities of ant pituitary hormones
Abnormalities of ant pituitary hormones
 
Abnormalities of anterior pituitary hormones
Abnormalities of anterior pituitary hormonesAbnormalities of anterior pituitary hormones
Abnormalities of anterior pituitary hormones
 
Gilbert Syndrome
Gilbert SyndromeGilbert Syndrome
Gilbert Syndrome
 
Disorders of the Anterior Pituitary and Hypothalamus
Disorders of the Anterior Pituitary and HypothalamusDisorders of the Anterior Pituitary and Hypothalamus
Disorders of the Anterior Pituitary and Hypothalamus
 
Anterior pituitary hormones
Anterior pituitary hormones Anterior pituitary hormones
Anterior pituitary hormones
 
Anterior pituitary hormones 2nd
Anterior pituitary hormones 2ndAnterior pituitary hormones 2nd
Anterior pituitary hormones 2nd
 
Class anterior pituitary hormones 15 th march 2014 2
Class anterior pituitary hormones 15 th march 2014  2Class anterior pituitary hormones 15 th march 2014  2
Class anterior pituitary hormones 15 th march 2014 2
 
Hypothalamus, Pituitary, Para/Thyroid
Hypothalamus, Pituitary, Para/ThyroidHypothalamus, Pituitary, Para/Thyroid
Hypothalamus, Pituitary, Para/Thyroid
 
The Endocrine System
The Endocrine SystemThe Endocrine System
The Endocrine System
 
Diseases of endocrinal glands
Diseases of endocrinal glandsDiseases of endocrinal glands
Diseases of endocrinal glands
 
Gilbert syndrome
Gilbert syndromeGilbert syndrome
Gilbert syndrome
 

Similaire à Panhypopituitarisme

Hypophyse
HypophyseHypophyse
Hypophyse
Mede Space
 
hf vbn.mItem248 hypothyroidie
hf vbn.mItem248 hypothyroidiehf vbn.mItem248 hypothyroidie
hf vbn.mItem248 hypothyroidie
Victoria Botezatu
 
Résumé d'Endocrinologie
Résumé d'EndocrinologieRésumé d'Endocrinologie
Résumé d'Endocrinologie
Mede Space
 
Item 248 hypothyroidie_enfant
Item 248 hypothyroidie_enfantItem 248 hypothyroidie_enfant
Item 248 hypothyroidie_enfantlaamlove
 
ThyroïDe
ThyroïDeThyroïDe
ThyroïDe
Mede Space
 
Hperandrogénie ovarienne 2023 Ould kablia.pptx
Hperandrogénie ovarienne 2023 Ould kablia.pptxHperandrogénie ovarienne 2023 Ould kablia.pptx
Hperandrogénie ovarienne 2023 Ould kablia.pptx
paxacaj654
 
Hypothyroïdie validée
Hypothyroïdie validéeHypothyroïdie validée
Hypothyroïdie validée
Scheimann Alain
 
Etats de choc
Etats de chocEtats de choc
Etats de choc
Hamlaoui Saddek
 
Un adénome hypophysaire atypique
Un adénome hypophysaire atypiqueUn adénome hypophysaire atypique
Un adénome hypophysaire atypique
all-in-web
 
les Surrenales
les Surrenalesles Surrenales
les Surrenales
Patou Conrath
 
COURS HYPOTHYROÏDIE Pr Chikhi EPH Tipazapdf
COURS HYPOTHYROÏDIE Pr Chikhi  EPH TipazapdfCOURS HYPOTHYROÏDIE Pr Chikhi  EPH Tipazapdf
COURS HYPOTHYROÏDIE Pr Chikhi EPH Tipazapdf
ychikhi1
 
HEPATITE MEDICAMENTEUSE (foie, médicaments, plantes, compléments alimentaires)
HEPATITE MEDICAMENTEUSE (foie, médicaments, plantes, compléments alimentaires)HEPATITE MEDICAMENTEUSE (foie, médicaments, plantes, compléments alimentaires)
HEPATITE MEDICAMENTEUSE (foie, médicaments, plantes, compléments alimentaires)
Claude EUGENE
 
L’embolie amniotique
L’embolie amniotiqueL’embolie amniotique
L’embolie amniotique
hamzafootball
 
Ménopause master 2024 .pdf Comprendre les
Ménopause master 2024 .pdf Comprendre lesMénopause master 2024 .pdf Comprendre les
Ménopause master 2024 .pdf Comprendre les
tadaye
 
aménorrée ppt.ppt
aménorrée ppt.pptaménorrée ppt.ppt
aménorrée ppt.ppt
MahmoudKhalfaouiHass
 
Hhh diapo.ppt.2012 2013
Hhh diapo.ppt.2012 2013Hhh diapo.ppt.2012 2013
Hhh diapo.ppt.2012 2013Bama Tiziri
 
semiologie_(1).pdf
semiologie_(1).pdfsemiologie_(1).pdf
semiologie_(1).pdf
SamiraMBasskar
 
Le manuel du généraliste 2 endocrinologie metabolisme
Le manuel du généraliste 2 endocrinologie   metabolismeLe manuel du généraliste 2 endocrinologie   metabolisme
Le manuel du généraliste 2 endocrinologie metabolismedrmouheb
 

Similaire à Panhypopituitarisme (20)

Hypophyse
HypophyseHypophyse
Hypophyse
 
hf vbn.mItem248 hypothyroidie
hf vbn.mItem248 hypothyroidiehf vbn.mItem248 hypothyroidie
hf vbn.mItem248 hypothyroidie
 
Résumé d'Endocrinologie
Résumé d'EndocrinologieRésumé d'Endocrinologie
Résumé d'Endocrinologie
 
Item 248 hypothyroidie_enfant
Item 248 hypothyroidie_enfantItem 248 hypothyroidie_enfant
Item 248 hypothyroidie_enfant
 
ThyroïDe
ThyroïDeThyroïDe
ThyroïDe
 
Hperandrogénie ovarienne 2023 Ould kablia.pptx
Hperandrogénie ovarienne 2023 Ould kablia.pptxHperandrogénie ovarienne 2023 Ould kablia.pptx
Hperandrogénie ovarienne 2023 Ould kablia.pptx
 
Hypothyroïdie validée
Hypothyroïdie validéeHypothyroïdie validée
Hypothyroïdie validée
 
Etats de choc
Etats de chocEtats de choc
Etats de choc
 
Un adénome hypophysaire atypique
Un adénome hypophysaire atypiqueUn adénome hypophysaire atypique
Un adénome hypophysaire atypique
 
Thyroe
ThyroeThyroe
Thyroe
 
les Surrenales
les Surrenalesles Surrenales
les Surrenales
 
COURS HYPOTHYROÏDIE Pr Chikhi EPH Tipazapdf
COURS HYPOTHYROÏDIE Pr Chikhi  EPH TipazapdfCOURS HYPOTHYROÏDIE Pr Chikhi  EPH Tipazapdf
COURS HYPOTHYROÏDIE Pr Chikhi EPH Tipazapdf
 
HEPATITE MEDICAMENTEUSE (foie, médicaments, plantes, compléments alimentaires)
HEPATITE MEDICAMENTEUSE (foie, médicaments, plantes, compléments alimentaires)HEPATITE MEDICAMENTEUSE (foie, médicaments, plantes, compléments alimentaires)
HEPATITE MEDICAMENTEUSE (foie, médicaments, plantes, compléments alimentaires)
 
L’embolie amniotique
L’embolie amniotiqueL’embolie amniotique
L’embolie amniotique
 
Ménopause master 2024 .pdf Comprendre les
Ménopause master 2024 .pdf Comprendre lesMénopause master 2024 .pdf Comprendre les
Ménopause master 2024 .pdf Comprendre les
 
aménorrée ppt.ppt
aménorrée ppt.pptaménorrée ppt.ppt
aménorrée ppt.ppt
 
Hhh diapo.ppt.2012 2013
Hhh diapo.ppt.2012 2013Hhh diapo.ppt.2012 2013
Hhh diapo.ppt.2012 2013
 
Priapismes
PriapismesPriapismes
Priapismes
 
semiologie_(1).pdf
semiologie_(1).pdfsemiologie_(1).pdf
semiologie_(1).pdf
 
Le manuel du généraliste 2 endocrinologie metabolisme
Le manuel du généraliste 2 endocrinologie   metabolismeLe manuel du généraliste 2 endocrinologie   metabolisme
Le manuel du généraliste 2 endocrinologie metabolisme
 

Dernier

Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
BenotGeorges3
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
M2i Formation
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Billy DEYLORD
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
cristionobedi
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
Friends of African Village Libraries
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 

Dernier (8)

Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
 

Panhypopituitarisme

  • 2.  INTRODUCTION  PATHOGENIE  S.CLINIQUE  S.BIOLOGIQUE  DIAGNOSTIC POSITIF  DIAGNOSTIQUE ETIOLOGIQUE  FORMES CLINIQUES  FORMES ETIOLOGIQUES  DIAGNOSTIQUE DIFFERENTIEL  TRAITEMENT  PRONOSTIC  CONCLUSION
  • 3. glande pituitaire est une glande endocrine qui gèrent une large gamme de fonctions corporelles  Elle est divisée en deux lobes : l'antéhypophyse (adénohypophyse), et la posthypophyse (neurohypophyse)   PANHYPOPYTUITARISME se définit comme déficit complet touchant plusieurs hormones pituitaires .
  • 4.  Insuffisance pan Tous hypo Diminution pituitarisme Glande pituitaire de toutes les glandes périphériques sous contrôle de l'hypophyse et des métabolismes correspondants .
  • 5. T3et T4 la sécrétion des Stimule effondrés Myxœdème; hypotonie hormones thyroïdiennes ( ,T3,T4) constipation , fatigue bradycardie la zone hypocorticisme glomérulée L'ACTH stimule les trois zones du asthénie minéralocorticoïdes : aldostérone et corticostérone cortex de la glande surrénale la zonehypotension artérielle fasciculaire dépigmentation cutanée glucocorticoïdes : cortisol -La réticulaire a une action la zone vasopressineles androgènes antidiurétique DHEA , androstènedione, et testostérone diabète insipide -contrôle de la pression artérielle -asymptomatique chez -Stimule la croissance des os l'adulte. du cartilage et des muscles -nanisme harmonieux avec -Effet métabolique important acromicrie diminution de la libido et une impuissance -stimule l’ovulation des caractères sexuels secondaires régression et la sécrétion de l’ œstrogène chez la femme secondaire l'aménorrhée -impubérisme avec absence de dvp des organes génitaux spermatogenèse et sécrétion du testostérone chez l’homme externes -contraction des muscles -pas de signe lisses de l'utérus . -l'excrétion du lait par clinique !!! contraction des cellules myoépithéliales des glandes mammaires . -un effet mammotrope syndrome de -un effet lactogénique Sheehan -un effet libidinal
  • 6.  Une cessation de l'activité de 75 % des cellules sécrétrices hypophysaires est un préalable à l'apparition de la symptomatologie clinique et/ou biologique.  L'atteinte organique de l'antéhypophyse peut être congénitale, liée à une anomalie du développement de la glande. Les déficits acquis sont en fait les plus fréquents Ils sont le plus souvent secondaires à un processus expansif envahissant la loge pituitaire, principalement d'origine tumorale, les causes infectieuses étant beaucoup plus rares. Les autres étiologies sont représentées par les pathologies auto-immune, vasculaire (les cellules antéhypophysaires sont particulièrement sensibles à l'ischémie), ou encore iatrogène (chirurgie ou radiothérapie hypophysaire).   
  • 7.
  • 8.  Dépond de la célérité de l’installation de processus lésionnel et de l’age du patient  Déficit isolé peut être le première signe de PHP avant un déficit globale .  Il touche les différentes lignées de sécrétion hypophysaire « gonadotrope , thyréotrope , somatotrope , lactotrope , corticotrope , vasopressine , ocytocine »
  • 9. 1. ACTH deficit une asthénie  des crampes musculaires  opsiurie  L'examen clinique révèle une hypotension artérielle, et une dépigmentation cutanée  coma si état de stress intense +++ 
  • 10. 2 .Carence TSH  généraux : peau sèche, démangeaisons, gain de poids, rétention d'eau, myxœdème, chute de cheveux  neuropsychiques : dépression, insomnie  neuromusculaires : hypotonie, des crampes musculaires, douleurs articulaires, l'irritabilité, constipation  métaboliques : fatigue, somnolence, frilosité et intolérance au froid, sudation diminuée  cardiovasculaires : bradycardie  Rarement, déficit sévère en hormone thyroïdienne peut provoquer le coma
  • 11. 3. carence GH  Chez l'adulte : asthénie physique et psychique , modifications de composition corporelle .  Chez l'enfant : tableau clinique est celui d'un nanisme harmonieux Acromicrie Gracilité musculature Adiposité abdominale . L'intelligence est normale. La maturation osseuse est retardée
  • 12. 4. Déficit gonadotrope (déficit en LH/FSH)  chez l’enfant : retard pubertaire avec aménorrhée , absence de développement des caractères sexuels secondaires ; déficit fonctionnel en hormone de croissance associé, retard de croissance staturale, puis pondérale, alerté dès la naissance ou dans l’enfance par la présence d’un micropénis ou de cryptorchidie ;  Chez l'adulte : diminution de la libido, une asthénie diminution de la masse musculaire , ostéoporose. une dysérection chez l’homme et une aménorrhée et frigidité chez la femme. associé à une infertilité d’origine centrale.
  • 13.  5.Déficit en prolactine Chez l’homme : aucun retentissement clinique. Chez la femme : l’absence de montée de lait après la grossesse « le syndrome de Sheehan » .  6.Déficit en vasopressine • diabète insipide : syndrome polyurodipsique • une polyurie avec des urines diluées « osmolalité urinaire abaissée entre 50 et 200mOsm/kg » • diagnostic s'effectue grâce au test de restriction de hydrique .
  • 14.  1.Anomalies biologiques non spécifiques  une anémie normochrome normocytaire, hypoglycémiefaut tenir compte ; il , hyponatrémie , tendance à la rétention hydrique associée à une diminution du capital sodé. ode la fluctuation des sécrétions hormonales hypophysaire  2.Investigations hormonales odes valeurs dites « normales » en fonction de l'âge et du sexe La confirmation du diagnostic PHP repose sur les ode l'hétérogénéité de sécrétionUne interprétation donné investigations hormonales. d'un type cellulaire valable nécessite quelques précautions. En particulier :
  • 15. Après la suspicion clinique de déficits hypophysaires le diagnostic est confirmé sur le plan biologique par des dosages hormonaux statiques et des tests dynamiques.
  • 16.  Eléments biologiques +++  Elle repose sur la détermination couplée des taux de base des hormones périphériques et de leurs stimulines hypophysaires respectives.  L'association d'une diminution des taux plasmatiques de l'hormone périphérique et d'une absence d'élévation de la stimuline hypophysaire correspondante permet d'affirmer le diagnostic.
  • 17.  1. Affirmation d'une insuffisance corticotrope  ETUDE STATIQUE SPECIFIQUE abaissement de la cortisolémie à 8 h (moins de 200 nmol/l) sans élévation de l'ACTH plasmatique (14 à 26 ng/L ).  ETUDE DYNAMIQUE Test à l’ACTH (Synacthène) ascension du cortisol plasmatique Test à la corticolibérine absence de réponse ( ACTH ) Hypoglycémie insulinique Test à la Métopirone
  • 18.  2. Affirmation d'une insuffisance thyréotrope Le diagnostic est affirmé devant un taux de TSH normal (0,3 et 5 mU/l )ou bas, inadapté par rapport à des taux de T4 et T3 libres bas. Aucun test de stimulation n’est nécessaire.  3. Affirmation d'une insuffisance lactotrope  Le diagnostic est affirmé par une valeur basse de la prolactine plasmatique (200 ng/ml) . l’absence de réponse après test de stimulation (métoclopramide par exemple).
  • 19.  4. Affirmation d'une insuffisance gonadotrope diminution des taux de stéroïdes sexuels chez l'homme: testostéronémie inférieure à 3 ng/ml chez la femme: estradiolémie inférieure à 30 pg/ml associée à des valeurs « normales » de gonadotrophines (LH et FSH). Chez la femme ménopausée: le diagnostic peut être aisément établi sur les seuls taux de base de LH, FSH, inférieurs aux valeurs physiologiquement élevées à cette période de la vie.
  • 20.  5. Affirmation d'une insuffisance somatotrope Test statique La mesure isolé est sans valeur ( très variable) d’où la nécessité d’épreuves dynamiques. Tests dynamiques  hypoglycémie insulinique test à l’ornithine ou à l’arginine,  test à la GHRH.  le déficit en GH est dit : complet si le pic est inférieur à 15 mUI/l (5ng/ml ) partiel si le pic est entre 15 et 30 mUI/l (5 à 10ng/ml).  Le diagnostic est infirmé si le pic est supérieur 30 mUI/l (10 ng/ml). à
  • 21.  6.Affirmation d'une insuffisance ADH  diabète insipide :  TEST DE RESTRICTION HYDRIQUE  Dosage ADH : Valeurs = 4.4 - 7 pmol Dosage de osmolalité urinaire Osmolarité urinaire ‹ à 300mOsm/l Test à l'ADH (Minirin®)
  • 22.  Le diagnostic de déficit d’origine génétique ne peut être affirmé qu’après avoir éliminé une cause organique : l’IRM hypothalamohypophysaire indispensable pour éliminer : un processus expansif intracrânien (adénome hypophysaire, méningiome, craniopharyngiome . . .) un processus infiltratif (sarcoïdose, histiocytose, hémochromatose. ..)  auto-immun (hypophysite).  De la même façon, des antécédents de chirurgie intracrânienne ou de radiothérapie cérébrale font évoquer en premier lieu une cause iatrogène .
  • 23.  1.causes tumorales: • adénomes hypophysaires,craniopharyngiomes,kystes poche de Rathke, Les métastases intrasellaires ..  2.Causes vasculaires: • La maladie de Sheehan(il s’agit d’une nécrose aiguë de l’hypophyse antérieure secondaire à un choc hémorragique, survenant dans le post-partum)  3.Causes iatrogènes : • Chirurgie hypophysaire,radiothérapie cérébrale  4.Causes inflammatoires ou infectieuses: • hypophysite ,tuberculose,la méningite,sarcoïdose,histiocytose  5.Traumatismes : • atteinte hypophysaire, hypothalamique ou section de la tige pituitaire.  6.Causes congénitales: • Hypoplasie , mutations ,la selle vide..
  • 24.
  • 25. 1.F. suivant l’âge: A-nourrisson: ralentissement de croissance, micropénis , bouffissure du visage , retard psychomoteur constipation ,hypoG , hyponatrémie. B-enfant: RDC++,acromicrie,hypoplasie de la verge,s.cutanés,fatigabilité,hypoG,en âge pubertaire;insuffisance ou absence de dvp pubertaire..
  • 26.
  • 27. C- vieillard : des aspect trompeurs peuvent simuler la symptomatologie propre a la sénescence : pâleur , dépilation , sd depressif larvé ,asthénie. 2.F. suivant la profondeur de l’atteinte -l’atteinte hypophysaire peut être patente d’emblée évidente. -elle pt être partielle avec un tableau fruste atténué. -enfin,elle pt être latente risquant de se révéler sur le mode aigu en cas de stress quelconque .
  • 28.  3/F.dissociés: L’atteinte sécrétoire d’une stimuline hypophysaire peut rester isolée ou s’associer a un ou plz autres sans atteinte globale,donc il faut toujours explorer et démontrer l’intégrité des autres fonctions.ce n’est pas rare que l’insuffisance hypophysaire se complète progressivement dans le tps.
  • 29.  Retard pubertaire:fréquent,dic difficile chez la fille,svt contexte familial  Retard de croissance: non synonyme de déficit somatotrope , autres causes:hypothyroidies,sd chromosomiques,malnutrition,carence..  Polyendocrinopathies; notamment autoimmunes
  • 30.  Le pronostic est bon et la qualité de vie est sensiblement identique à celle d’un sujet non déficitaire si le traitement substitutif est instauré dès le diagnostic posé et adapté correctement.  En cas de déficits survenant pendant l’enfance ou de retard pubertaire, le pronostic de taille finale est bon, généralement légèrement inférieur à la taille cible prévue.  Le pronostic de fertilité est variable mais, en général, une grossesse est possible après stimulation par les gonadotrophines.  Il faut insister sur l’éducation du patient et sur la nécessité pour celui-ci d’être suivi par un médecin spécialisé qui assurera une surveillance adaptée.
  • 31. Thérapie de remplacement d'hormone efficace peut permettre à un patient de vivre une vie normale, se sentir bien et ne pas avoir des conséquences de la déficience en hormone.  Le traitement étiologique si possible ( exérèse d’une tumeur ou corticothérapie d’une infiltration hypothalamique), doit s’associer au traitement substitutif à VIE. 1- traitement du déficit corticotrope: * Hydrocortisone: 20 à 30mg , doses augmentées en cas de stress, d’infection, de traumatisme.. * Alimentation normosalée 
  • 32. 2- Traitement du déficit thyréotrope: * LEVOTHYROX à dose progressive pour atteindre la dose moyenne de 100 microg/j. * Surveillance du traitement par mesure de la T4L plasmatique. 3- Traitement du déficit gonadotrope: A . En l’absence de désir de reproduction une substitution en stéroïdes suffit pour permettre le maintien des caractères sexuels secondaires, une vie sexuelle satisfaisante, éviter l’ostéoporose, les complications cardiovasculaires.
  • 33. *Chez la femme : estrogènes par voie percutanée ou orale pendant 21 jours par mois, associés à un progestatif pendant 10 jours par mois. Exemple : • Oestrogel* : 1 réglette du 1er au 21è jour du mois à appliquer sur le corps à l’exception des seins • Duphaston 10* : 1cp matin et soir du 12è au 21è jour du mois. *Chez l’homme : androgènes retard esters de Testostérone : Androtardyl 250 mg* : 1 injection intramusculaire toutes les 3 semaines B. En cas de désir d’enfant un traitement par gonadotrophines ou pompe à GnRH suivant l’étiologie du déficit est nécessaire.
  • 34. 4- Traitement du déficit somatotrope :Il n’est substitué actuellement que chez l’enfant pour permettre un gain de taille avant la puberté : administration quotidienne par voie parentérale de GH biosynthétique pendant plusieurs années.  La substitution en GH chez l’adulte est encore en cours d’évaluation 5- ADH: La desmopressine est habituellement administré en comprimés ou sous forme de pulvérisation (nasal Tube ou spray nasal). Ou inj pour les patients hospitalisés.
  • 35.  Il n'ya pas de «remède» pour la déficience en hormone hypophysaire. Cependant, comme pour patients ayant une pression artérielle élevée, il existe des traitements efficaces pour ces conditions.  Ainsi, il est très important de diagnostiquer des déficiences hormonales et déterminer la dose optimale de remplacement d'hormone.  avec un traitement approprié et une surveillance régulière et stricte, les personnes ayant cette maladie peuvent vivre une vie normale et productive.
  • 36.
  • 37. Ce document a été élaboré par les externes du « Service Endocrinologie CHU MARRAKECH » Sous encadrement des médecins spécialistes du service  L’information contenue dans ce document est fournie à titre éducatif. Elle ne remplace pas les conseils ou les directives d’un professionnel de santé ni les soins médicaux !!! Prière de ne pas modifier le contenu de ce document Et pour tout renseignement ou demande de mise au point contactez moi sur:  Ida.fahd@gmail.com