SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  8
Télécharger pour lire hors ligne
Eastrategies Page 1
Actualité macro-économique en Roumanie
Population : 19,947 millions d’habitants
PIB en 2014 : 151,47 milliards EUR
PIB par habitant en 2014 : 7.500 EUR/habitant
Croissance en 2014 : +2,8 %
Croissance prévisionnelle en 2015 : +4 %
Flux net d’IDE en 2013 : 2,71 milliards EUR
Salaire minimum brut garanti à partir du 1er mai 2016 : 280 EUR (1.250 RON)
Salaire moyen brut mensuel, en juin 2016 : 635 EUR (2.874 RON)
Taux d’inflation en 2014 : 1,1 %
Taux de chômage en juillet 2015 : 4,9 %
Place de la France dans les échanges commerciaux : 3ème client, 4ème fournisseur
Stock IDE français en 2014 : 4,1 milliards EUR, France – 5ème rang parmi les investisseurs étrangers
Cours EUR/RON au 26.08.2016 : 1 EUR = 4,4568 RON
NOUVEAUTES Août 2016
Correspondant Bretagne Commerce International,
Fédération des Industries Mécaniques (FIM) et
BNP Paribas Fortis
Eastrategies Page 2
Actualité politico-économique en Roumanie
Zone euro : France et Italie à la traîne, Roumanie, Slovaquie et Bulgarie au devant du traîneau Europe : les pays
leaders en matière de croissance venaient de l'Est : Après un très bon premier trimestre 2016, la croissance euro-
péenne a à nouveau ralenti à 0,3%. Ce résultat masque de fortes disparités entre les pays et peut inquiéter sur la
solidité de la zone euro. Selon les dernières estimations d'Eurostats, le PIB de la zone euro a augmenté de 0,3% au
deuxième trimestre 2016, contre 0,6% au premier trimestre. Après un premier trimestre de vivre croissance, ce
ralentissement était prévu, mais d'intensité moindre. Il est principalement dû au ralentissement des pays émer-
gents, qui s'est confirmé, et à la remontée des prix pétroliers. En 2015-2016, nous avons fortement bénéficié de la
baisse des prix du baril. Les craintes autour du Brexit ont également découragé les investisseurs, ce qui a un peu
pesé sur la croissance. Même si le référendum s'est déroulé le 23 juin, les débats ont démarré en mai. Cela a plus
pesé sur l'Europe continentale qu'au Royaume-Uni, dont la croissance a accéléré lors de ce deuxième trimestre. La
croissance allemande a diminué à cause de la baisse des importations des pays émergents. Les importations chi-
noises se contractent mois après moi, ce qui signifie moins de ventes machines-outils, moins de ventes de biens
d'équipement et également moins de ventes de voitures de luxe. Cela pèse sur la croissance allemande, même si
la consommation intérieure progresse légèrement avec les migrants. L'Espagne, qui malgré l'absence de gouver-
nement enchaîne trimestre après trimestres de très bons résultats (0,7% après 0,8%), figure parmi les locomoti-
ves. Ils sont sur une base de croissance annuelle de 3,2%. Les pays d'Europe de l'est et d'Europe centrale connais-
sent des croissances relativement fortes. C'est le cas de la Roumanie (5,9% en croissance annuelle), de la Slova-
quie (3,7%) et de la Bulgarie (3%).A l'opposé, la France et l'Italie stagnent. Le recul de l'investissement français
pèsera sur l'activité. L'économie italienne est atone depuis un moment. Par ailleurs, la Grèce est sortie au dernier
trimestre de la récession, mais reste en rythme annuel dans le négatif. Les deux principaux pays qui tirent la crois-
sance vers le bas sont la France et l'Italie.
(Source : atlantico.fr)
Le prix du blé en hausse, l'Egypte poursuit ses achats : Les cours européens du blé était en légère hausse stimulés
par un appel d'offre du 1er importateur mondial, l'Egypte, qui profite de la faiblesse globale des cours mondiaux
pour effectuer ses achats. « L'origine mer Noire (zone qui englobe l'Ukraine, la Russie et la Roumanie, ndlr) sera
probablement retenue », estime le cabinet Agritel. La semaine dernière, un autre appel d'offres égyptien avait été
remporté par la Russie et la Roumanie, au détriment de la France dont le blé était trop cher. Les cours mondiaux
du blé sont au plus bas depuis plusieurs années, en raison des excellentes perspectives de récoltes aux Etats-Unis
et autour de la mer Noire, alors que les stocks étaient déjà très importants. La récolte catastrophique annoncée
en France ne suffit pas à relancer les prix à la hausse, même si l'Hexagone est le premier producteur européen.
Côté maïs, les cours « évoluent peu, partagés entre une récolte française qui s'annonce peu prometteuse et une
récolte américaine qui devrait s'afficher sur des niveaux record », explique Agritel. Sur Euronext la tonne de blé
gagnait un euro sur l'échéance de septembre à 168 euros et 50 centimes sur celle de décembre à 169,75 euros. Le
volume d'activité était relativement faible, avec environ 6 000 lots échangés. Le maïs gagnait 25 centimes sur
l'échéance d'août à 169 euros et 75 centimes sur celle de novembre à 166 euros. Moins de 350 lots avaient chan-
gé de main.
(Source : terre-net.fr)
NOUVEAUTES Août 2016
Correspondant Bretagne Commerce International,
Fédération des Industries Mécaniques (FIM) et
BNP Paribas Fortis
Eastrategies Page 3
Repower cède ses activités en Roumanie à MET Group : Repower annonce la cession de ses activités en Rouma-
nie à MET Group, pour un montant faisant l'objet d'une clause de confidentialité. L'énergéticien grison entend se
concentrer sur les marchés suisse et italien, rappelle le communiqué. MET Group, sis à Zoug, reprendra l'intégrali-
té des affaires de Repower dans le pays d'Europe de l'Est, employés compris. La société dispose déjà d'activités en
Roumanie, qu'elle entend poursuivre.
(Source : romandie.com)
4finance conclut l'achat de TBI Bank en Bulgarie : 4finance Holding S.A. (le « Groupe »), l’un des plus importants
groupes de crédit à la consommation en ligne et sur mobile d'Europe, a finalisé l'acquisition de TBI Bank EAD grâce
au rachat de 100 % de TBIF Financial Services B.V. (« TBI » ou la « Banque ») à sa société mère Kardan N.V., après
avoir reçu toutes les autorisations réglementaires. La contrepartie totale s'élève à environ 69 millions d'euros,
montant payé à la clôture de la transaction, assortie d'un ajustement à payer en fonction de l'examen des résul-
tats des actifs acquis depuis le 1er janvier 2016. TBI est un groupe financier axé sur la clientèle en Bulgarie et en
Roumanie, avec des actifs consolidés de 272 millions d'euros au 30 juin 2016, dont 175 millions d'euros de prêts à
la consommation. Son financement est essentiellement fondé sur des dépôts et des comptes clients s'élevant à
169 millions d'euros, représentant 81 % du passif total, au 30 juin 2016. George Georgakopoulos, directeur géné-
ral de 4finance, a déclaré à ce propos : « Nous nous réjouissons d'avoir conclu l'achat de TBI Bank. Cette acquisi-
tion accroît notablement notre envergure et notre rentabilité dans deux marchés existants, la Bulgarie et la Rou-
manie, pays regroupant une population dépassant les 26 millions d'habitants. » « La Banque complète notre acti-
vité de prêt existante et peut contribuer à élargir notre offre de produits, par exemple dans le domaine des cartes
de crédit. Elle présente également de solides opérations de dépôt et elle offre la possibilité de développer nos
modes d'opérations dans d'autres marchés. » « Il s'agit d'une étape stratégique importante au moment où nous
développons une activité durable à long terme. Nous attendons avec intérêt de poursuivre les bonnes relations
établies avec les régulateurs bulgares et roumains ces derniers mois, et nous souhaitons la bienvenue aux clients
et au personnel de TBI dans le groupe. » 4finance, l’un des plus importants et dynamiques groupes européens de
crédit à la consommation en ligne et sur mobile, exerce ses activités dans 14 pays du monde entier. Incorporant
une analyse novatrice basée sur les données dans tous les aspects de l’activité, 4finance a connu une croissance
rapide, émettant plus de 3,0 milliards d’euros en crédits secs, prêts à tempérament et lignes de crédit. 4finance
exploite un portefeuille de marques leaders sur le marché avec une forte présence régionale incluant notamment
Virus, SMSCredit et Zaplo. Prêteur responsable, offrant des produits et services simples, pratiques et transparents,
4finance répond à la demande croissante d'une clientèle dont les besoins sont mal desservis par des prêts tradi-
tionnels. Créé en 2008, 4finance a son siège à Riga, en Lettonie, à Londres (Royaume-Uni) et a Miami (États-Unis),
et exerce ses activités en Argentine, en Arménie, en Bulgarie, en République tchèque, au Danemark, en Finlande,
en Géorgie, en Lettonie, en Lituanie, au Mexique, en Pologne, en Roumanie, en Espagne et en Suède.
(Source : ecranmobile.fr)
Paiement en ligne des impôts : Le Premier ministre Dacian Cioloș a annoncé qu’à partir de l’automne prochain les
Roumains pourront payer en ligne leurs impôts. « Il s’agit d’une étape importante pour débureaucratiser et simpli-
fier la relation entre l’administration et les citoyens »
(Source : Puterea)
NOUVEAUTES Août 2016
Correspondant Bretagne Commerce International,
Fédération des Industries Mécaniques (FIM) et
BNP Paribas Fortis
Eastrategies Page 4
Pooling Partners en Roumanie : Le spécialiste européen de la production et de la gestion en pool des palettes et
des conteneurs offre désormais ses prestations de services PAKi en Roumanie. Les services PAKi proposent la ges-
tion de supports de charge échangeables et standardisés, telles que les palettes Europe ou les caisses grillagées
Europe, dans un pool ouvert. Pooling Partners peut ainsi livrer le nombre souhaité de supports de charge dans la
qualité de leur choix et à tout moment. Un service désormais disponible dans toute la Roumanie avec des frais de
transport moins élevés, un nombre de palettes adapté à l’activité et pas d’investissement pour l’achat de nouvel-
les palettes. La société a constitué une équipe dédiée pour encadrer ce nouveau marché dont les opérations sont
gérées depuis le siège d’Ennepetal en Allemagne. « Nous travaillons déjà depuis 2015 pour d’importants clients
en Roumanie et nous nous chargeons pour eux de la totalité des échanges directement sur place », affirme Chris-
tian Agasse, directeur général de Pooling Partners pour les services PAKi.
(Source : strategieslogistique.com)
Le système de santé public en Roumanie : Le système de santé public est au cœur du débat à la suite de plusieurs
cas d’irrégularités révélés par les médias et des menaces de grève du personnel médical. Selon un projet de rap-
port de la Cour des comptes, les hôpitaux roumains ont acheté en 2015 des équipements médicaux d’une valeur
totale de 55 millions de lei (12,2 millions d’euros), qu’ils n’ont jamais utilisés. Le document évoque également des
paiements illégaux faits par les hôpitaux et des cas de non-respect des procédures des marchés publics. Le préju-
dice total porté à l’Etat s’est élevé l’année dernière à 61 millions de lei (13,5 millions d’euros). La presse donne
notamment l’exemple du centre de traitement de la grande brûlure de l’hôpital « Floreasca » de Bucarest qui
n’est toujours pas pleinement fonctionnel, malgré l’achat d’équipements d’une valeur cumulée de 9 millions d’eu-
ros. Vlad Voiculescu, ministre de la Santé, a déploré le fait que son ministère n’avait toujours pas de mécanisme
de planification des investissements en fonction des besoins réels. « Je m’engage à mettre en place un mécanisme
de priorisation et suivi des investissements dans le domaine de la Santé d’ici septembre prochain », a déclaré le
ministre. Il a annoncé que le ministère de la Santé aurait un plan pluriannuel d’investissement, des critères de
priorisation et un mécanisme de suivi des investissements via une plateforme informatique ouverte au public.
«L’aléatoire n’a pas sa place dans une politique publique. Tout investissement doit répondre à un besoin et nous
devons nous assurer qu’il peut être finalisé en respectant les principes d’efficacité et d’économie ». Par ailleurs, le
ministre de la Santé évoque dans une interview, le projet de construction de trois hôpitaux régionaux à Cluj, Iași et
Craiova. Il estime que le coût de la construction de ces hôpitaux sera de 600 millions d’euros, contrairement aux
estimations précédentes de 300 millions euros. Pour construire les trois établissements, les autorités peuvent re-
courir à un financement européen de 150 millions d’euros via le programme opérationnel régional. Cependant,
pour accéder à ce financement, certaines conditions ex ante devront être remplies avant la fin de l’année. D’autre
part, la Banque mondiale (BM) a accordé en 2014 un prêt de 250 millions d’euros à la Roumanie, qui n’a pas enco-
re été utilisé. Ce programme de la BM était initialement destiné à la construction de plusieurs centres de traite-
ment des brûlures. S’agissant des cas médiatisés d’infections nosocomiales dans les hôpitaux roumains, le minis-
tre déclare que les vulnérabilités actuelles sont le résultat de plusieurs années de négligence. Cependant, « si on
se mettait maintenant à adopter toutes les mesures punitives qui s’imposent, on devrait fermer 80% des hôpi-
taux, un scénario totalement irréaliste qui jetterait le pays dans une crise », affirme le ministre.
(Source : HotNews.ro, Capital)
NOUVEAUTES Août 2016
Correspondant Bretagne Commerce International,
Fédération des Industries Mécaniques (FIM) et
BNP Paribas Fortis
Eastrategies Page 5
NOUVEAUTES Août 2016
Correspondant Bretagne Commerce International,
Fédération des Industries Mécaniques (FIM) et
BNP Paribas Fortis
La réforme de l’administration, priorité du nouveau parti « Union Sauvez la Roumanie » (USR) : Le parti « Union
Sauvez la Roumanie » (USR) a été enregistré officiellement, annoncent les médias. Nicușor Dan, président de
l’USR, a annoncé que le nouveau parti absorberait en août prochain l’Union Sauvez Bucarest (USB). L’USB a obte-
nu 54 mandats de conseillers locaux et municipaux à Bucarest aux élections du 5 juin 2016. Nicuşor Dan a déclaré
que l'objectif de l'USR serait d'obtenir 10% des voix aux élections législatives de fin d’année et que l’USR soutien-
drait la reconduite de Dacian Ciolos en tant que Premier ministre après les élections. Il a également annoncé que
l’activité parlementaire de l’USR viserait principalement la réforme de l’administration publique. « Tous les pro-
blèmes concrets auxquels la Roumanie est actuellement confrontée sont liés à l’incapacité de l’administration pu-
blique de les gérer. Nous sommes intéressés d’avoir une administration où les choses se passent de manière
transparente, où la promotion des fonctionnaires intervient selon le mérite, où toute relation avec le citoyen a
lieu de la façon la plus simple possible, une administration avec des procédures claires qui laissent peu de marge
de manœuvre au fonctionnaire, qui doit savoir dès le départ ce qu’il doit faire. Bref, l’urgence absolue en Rouma-
nie est le fonctionnement de l’administration publique ».
(Source : DIGI24, HotNews.ro, Realitatea TV)
Entreprises françaises en Roumanie
Groupe AXA : Vienna Insurance Group (VIG) a convenu de racheter la totalité des filiales roumaines du groupe
français AXA, ce qui renforcera sensiblement les positions commerciales de l'assureur autrichien en Roumanie.
Les modalités financières de l'opération n'ont pas été précisées. En effet, le 3 août, le groupe français a ainsi
convenu à VIG ses activités roumaines d'assurance vie, épargne, retraite, ce qui correspond à une sortie du
pays. Pratiquement, des entités émanant de VIG acquerront le capital d'AXA Life Insurance SA. VIG précise
qu'AXA Life Insurance SA a généré, en 2015, plus que 4,5 millions d'euros de primes brutes, principalement dans
l'assurance-vie. La directrice générale de VIG, Elisabeth Stadler, souligne que le marché roumain de l'assurance-
vie a crû de 11% l'an dernier, et que son groupe détient déjà BCR Life, le deuxième acteur du pays avec une part
de marché de 14,4%. La finalisation de la transaction est soumise aux conditions habituelles, notamment l'ob-
tention des autorisations réglementaires, indique AXA.
(Source : CercleFinance.com)
TECHNIP : Technip et son partenaire DOF Subsea ont annoncé la livraison du navire Skandi Auu, étape marquant
le début de leur contrat avec Petrobras. Le navire, qui a débuté son contrat d'affrètement d'une durée de huit
ans avec le groupe pétrolier brésilien, est le premier d'une flotte devant être composée de quatre navires de
pose de conduites. Avec une capacité de 650 tonnes, il doit permettre l'installation de conduites dans des eaux
ultra-profondes. Le navire a été construit par VARD en Roumanie et en Norvège, puis équipé en République
Tchèque et aux Pays-Bas.
(Source : CercleFinance.com)
Eastrategies Page 6
NOUVEAUTES Août 2016
Correspondant Bretagne Commerce International,
Fédération des Industries Mécaniques (FIM) et
BNP Paribas Fortis
M. Marc Pascal HUOT sera en France du 10 au 15 septembre à Rouen et au
Salon SPACE de Rennes.
Coordonnées de contact : +40.747.01.36.50 (Ro) ; +33.6.43.51.3008 (Fr) ;
marc.huot@eastrategies.fr
*
BIFE-SIM (14-18.09.2016) : www.bife-sim.ro
Salon international de mobilier, produits en bois, accessoires, décorations intérieures, machines et équipements
pour l’exploitation forestière et la transformation du bois
Lieu et organisateur : Bucarest, Romexpo
PACK EXPO (27-30.09.2016) : www.pack-expo.ro
Salon balkanique pour l'industrie de l'emballage
Lieu et organisateur : Bucarest, Romexpo
MODEXPO (29.09 – 2.10.2016) : www.modexpo.ro
Salon international de tissus textiles, vêtements, peausserie, pelleterie, chaussures et maroquinerie, accessoires
– 23ème édition
Lieu et organisateur : Bucarest, Romexpo
COSMETICS BEAUTY HAIR (29.09 – 2.10.2016) : www.expocosmetics.ro
Salon international de produits et d’équipements pour la cosmétique, le soin du corps et la coiffure
Lieu et organisateur : Bucarest, Romexpo
TRANSLOGISTICA (12 – 15.10.2016) : www.translogistica.ro
Salon International de transport et logistique
Lieu et organisateur : Bucarest, Romexpo, Distinct Image
TIB (12 – 15.10.2016) : www.tib.ro
Salon international technique – 42ème édition
Lieu et organisateur : Bucarest, Romexpo
ExpoEnergiE (12-15.10.2016) : www.eee-expo.ro
Salon international de l’énergie renouvelable, énergie conventionnelle, équipements et technologies pour l’in-
dustrie du pétrole et gaz naturels – 6ème édition
Lieu et organisateur : Bucarest, Romexpo
Evénements
Eastrategies Page 7
NOUVEAUTES Août 2016
Correspondant Bretagne Commerce International,
Fédération des Industries Mécaniques (FIM) et
BNP Paribas Fortis
Selon le rapport Doing Business 2015-2016 de la Banque mondiale, la Roumanie est classée 37ème au niveau
mondial d’après l’indice de la facilité de faire des affaires, en grimpant de 13 positions depuis 2014. La position
de la Roumanie dans le classement sur les paiements d'impôts est en fait la deuxième meilleure parmi les pays
de la région, tels que la Pologne (25ème place), la Hongrie (42ème place), la Bulgarie (38ème place) ou de
l'Ukraine (83ème place).
Afin de soutenir les entrepreneurs, le gouvernement roumain a également simplifié la procédure de création
d'une entreprise, en réduisant le temps nécessaire de 29 jours en 2004 à un peu plus d'une semaine en 2016. En
outre, le gouvernement est déterminé à aider les nouveaux entrepreneurs à travers des incitations.
La politique pro-croissance a d'autres implications pour l'environnement des affaires roumain, avec le capital
minimum nécessaire en baisse de 2,3% depuis 2004, atteignant une valeur historique minimale de 0,6% du reve-
nu par habitant.
Le nombre de paiements par an requis pour remplir les obligations fiscales a diminué de façon spectaculaire, de
113 en 2012 (maximum historique) à seulement 14 en 2016. Couplé avec une pression fiscale qui est l'une des
plus sympathiques dans l'UE (impôt sur les sociétés: 16%, impôt sur les dividendes: 5%, TVA: 20%), un système
fiscal plus accessible est la prochaine étape de croissance.
Le stock d'IDE roumain a constamment augmenté au cours des 16 dernières années, en particulier après 2000
quand il a été multiplié par 6, passant de 9,7 milliards d'euros à 63 milliards d'euros à la fin de 2015. Par sec-
teurs d'activité, la plus grande part d'IDE a été dirigée vers la fabrication, l'énergie, les services publics, les servi-
ces financiers, la construction, l'immobilier et le commerce. De nouveaux champions font également leur appa-
rition, avec le secteur IT&C s’élevant à plus de 2,5 milliards d'euros en 2014.
Un autre secteur important de l'économie roumaine est celui de l'automobile. Le stock d'IDE de ce secteur a
augmenté à 3,24 milliards d'euros en 2014, contre 1,3 milliard d'euros en 2004. Ford et Dacia ont construit et
constamment mis à jour leurs installations de production, et ont développé un écosystème de fournisseurs de
plus de 600 entreprises.
Par pays d'origine, la plus grande part du stock d'IDE provient des Pays-Bas, avec 14,2 milliards d'euros en 2014
(23% du total des IDE). La deuxième place est occupée par l'Autriche, avec un stock d'investissement total de 9,7
milliards d'euros (soit 16,1% du total des IDE), suivie par l'Allemagne (7,4 milliards d'euros), le Chypre (4,27 mil-
liards d'euros) et la France (4,1 milliards d'euros).
À la fin de 2014, la région la plus attractive pour les IDE était Bucarest-Ilfov - plus de 35,6 milliards d'euros, avec
une part de 59,2% du stock total d'IDE, suivie par la région Centre - avec 5,83 milliards d'euros (9,7% du total
des IDE ) et la région de l'Ouest avec 4,64 milliards d'euros (7,7% du total des IDE). Il existe une relation forte
entre les IDE et le nombre d'employés au sein de chaque région, en particulier dans les régions de Bucarest-Ilfov
et du Centre, où l'investissement étranger a une contribution importante.
(Source: World Bank - Doing Business Report 2015-2016, National Bank of Romania 2015, investromania.gov.ro)
Le climat d'investissement en Roumanie
Avec nous vers la réussite à l’international !
Conseil en affaires, appui aux entreprises – prospection
du marché, implantation, délocalisation, sous-
traitance, recherche partenaires, exportations … en
Roumanie, Moldavie et Bulgarie
La société Eastrategies, relais pour la FIM, Bretagne Commerce International et BNP Paribas
Fortis, est présente sur le marché roumain depuis 20 ans et son activité consiste à proposer aux
entreprises roumaines et étrangères des services de conseil de la plus haute qualité.
Cabinet de Conseil faisant parti d'un groupe de sociétés dont le dirigeant français est industriel
en Roumanie, Moldavie, Bulgarie et République tchèque, nous mettons à votre disposition une
suite de services qui comprend :
· Conseil en développement à l’international
· Etudes marketing, prospection du marché
· Recrutement
· Assistance implantation, délocalisation
· Recherche de partenaires export/import, joint-venture
· Recherches de sites de production
· Recherche de sous traitants
· Assistance Juridique
· Assistance personnalisée aux PME
· Recherche de synergie entre PME et grands groupes
Marc Pascal HUOT
Fondateur de Eastrategies,
Directeur Général – Associé
17, rue C.A Rosetti
Secteur 2, Bucarest
Roumanie
PO BOX 22 - 103
Téléphone : +4021527016
Télécopie: +40215270310
Email : office@eastrategies.ro
Site web : www.eastrategies.ro

Contenu connexe

Tendances

Tendances (20)

Les actualités de la Roumanie pour le mois de Juillet 2017 de Eastrategies.fr
Les actualités de la Roumanie pour le mois de Juillet 2017 de Eastrategies.frLes actualités de la Roumanie pour le mois de Juillet 2017 de Eastrategies.fr
Les actualités de la Roumanie pour le mois de Juillet 2017 de Eastrategies.fr
 
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Mai 2016 de Eastrategies
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Mai 2016 de EastrategiesLes actualités de la Roumanie pour le Mois de Mai 2016 de Eastrategies
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Mai 2016 de Eastrategies
 
Les actualités de la Roumanie pour le mois d'Aout 2017 de Eastrategies.fr
Les actualités de la Roumanie pour le mois d'Aout 2017 de Eastrategies.frLes actualités de la Roumanie pour le mois d'Aout 2017 de Eastrategies.fr
Les actualités de la Roumanie pour le mois d'Aout 2017 de Eastrategies.fr
 
Les actualités de la Roumanie et de la Moldavie pour le Mois de Juillet 2016 ...
Les actualités de la Roumanie et de la Moldavie pour le Mois de Juillet 2016 ...Les actualités de la Roumanie et de la Moldavie pour le Mois de Juillet 2016 ...
Les actualités de la Roumanie et de la Moldavie pour le Mois de Juillet 2016 ...
 
Les actualités de la Roumanie et de la Moldavie pour le Mois de Juin 2016 de ...
Les actualités de la Roumanie et de la Moldavie pour le Mois de Juin 2016 de ...Les actualités de la Roumanie et de la Moldavie pour le Mois de Juin 2016 de ...
Les actualités de la Roumanie et de la Moldavie pour le Mois de Juin 2016 de ...
 
Les actualités de la Roumanie pour le mois de Septembre 2017 de Eastrategies....
Les actualités de la Roumanie pour le mois de Septembre 2017 de Eastrategies....Les actualités de la Roumanie pour le mois de Septembre 2017 de Eastrategies....
Les actualités de la Roumanie pour le mois de Septembre 2017 de Eastrategies....
 
Les actualités de la Roumanie pour le mois de Novembre 2017 de Eastrategies.fr
Les actualités de la Roumanie pour le mois de Novembre 2017 de Eastrategies.frLes actualités de la Roumanie pour le mois de Novembre 2017 de Eastrategies.fr
Les actualités de la Roumanie pour le mois de Novembre 2017 de Eastrategies.fr
 
Les actualités de la Bulgarie pour le Mois d'Octobre 2017 de Eastrategies
Les actualités de la Bulgarie pour le Mois d'Octobre 2017 de EastrategiesLes actualités de la Bulgarie pour le Mois d'Octobre 2017 de Eastrategies
Les actualités de la Bulgarie pour le Mois d'Octobre 2017 de Eastrategies
 
Lettre Bulgarie de Eastrategies - Mai-Juin 2019
Lettre Bulgarie de Eastrategies - Mai-Juin 2019Lettre Bulgarie de Eastrategies - Mai-Juin 2019
Lettre Bulgarie de Eastrategies - Mai-Juin 2019
 
Lettre Roumanie juillet-aout 2019 Eastrategies.fr
Lettre Roumanie juillet-aout 2019 Eastrategies.frLettre Roumanie juillet-aout 2019 Eastrategies.fr
Lettre Roumanie juillet-aout 2019 Eastrategies.fr
 
Lettre Roumanie Septembre 2019 Eastrategies.fr
Lettre Roumanie Septembre 2019 Eastrategies.frLettre Roumanie Septembre 2019 Eastrategies.fr
Lettre Roumanie Septembre 2019 Eastrategies.fr
 
Lettre Roumanie de Eastrategies - Avril 2019
Lettre Roumanie de Eastrategies - Avril 2019Lettre Roumanie de Eastrategies - Avril 2019
Lettre Roumanie de Eastrategies - Avril 2019
 
Lettre Roumanie Novembre 2019 Eastrategies.fr
Lettre Roumanie Novembre 2019 Eastrategies.frLettre Roumanie Novembre 2019 Eastrategies.fr
Lettre Roumanie Novembre 2019 Eastrategies.fr
 
Lettre Roumanie Octobre 2019 Eastrategies.fr
Lettre Roumanie Octobre 2019 Eastrategies.frLettre Roumanie Octobre 2019 Eastrategies.fr
Lettre Roumanie Octobre 2019 Eastrategies.fr
 
Lettre Roumanie Aout-Septembre 2019 Eastrategies.fr
Lettre Roumanie Aout-Septembre 2019 Eastrategies.frLettre Roumanie Aout-Septembre 2019 Eastrategies.fr
Lettre Roumanie Aout-Septembre 2019 Eastrategies.fr
 
Lettre Roumanie de Eastrategies - Janvier 2020
Lettre Roumanie de Eastrategies - Janvier 2020Lettre Roumanie de Eastrategies - Janvier 2020
Lettre Roumanie de Eastrategies - Janvier 2020
 
Actualité Roumanie Octobre 2015 par Eastrategies
Actualité Roumanie Octobre 2015 par EastrategiesActualité Roumanie Octobre 2015 par Eastrategies
Actualité Roumanie Octobre 2015 par Eastrategies
 
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Janvier 2017 de Eastrategies
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Janvier 2017 de EastrategiesLes actualités de la Roumanie pour le Mois de Janvier 2017 de Eastrategies
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Janvier 2017 de Eastrategies
 
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Décembre 2016 de Eastrategies.fr
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Décembre 2016 de Eastrategies.frLes actualités de la Roumanie pour le Mois de Décembre 2016 de Eastrategies.fr
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Décembre 2016 de Eastrategies.fr
 
Les actualités de la Roumanie pour le mois de Février 2018 de Eastrategies.fr
Les actualités de la Roumanie pour le mois de Février 2018 de Eastrategies.frLes actualités de la Roumanie pour le mois de Février 2018 de Eastrategies.fr
Les actualités de la Roumanie pour le mois de Février 2018 de Eastrategies.fr
 

Similaire à Newsletter Aout 2016 Eastrategies

Similaire à Newsletter Aout 2016 Eastrategies (19)

Lettre Roumanie de Eastrategies -Janvier 2019
Lettre Roumanie de Eastrategies -Janvier 2019Lettre Roumanie de Eastrategies -Janvier 2019
Lettre Roumanie de Eastrategies -Janvier 2019
 
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Novembre 2015
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Novembre 2015Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Novembre 2015
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Novembre 2015
 
Lettre Roumanie de Eastrategies - Février 2019
Lettre Roumanie de Eastrategies - Février 2019Lettre Roumanie de Eastrategies - Février 2019
Lettre Roumanie de Eastrategies - Février 2019
 
Newsletter Mars sur la Roumanie de Eastrategies.fr
Newsletter Mars sur la Roumanie de Eastrategies.frNewsletter Mars sur la Roumanie de Eastrategies.fr
Newsletter Mars sur la Roumanie de Eastrategies.fr
 
Les actualités de la Roumanie pour le mois d'Octobre 2017 de Eastrategies.fr
Les actualités de la Roumanie pour le mois d'Octobre 2017 de Eastrategies.frLes actualités de la Roumanie pour le mois d'Octobre 2017 de Eastrategies.fr
Les actualités de la Roumanie pour le mois d'Octobre 2017 de Eastrategies.fr
 
Newsletter Fevrier 2015 sur la Roumanie
Newsletter Fevrier 2015 sur la RoumanieNewsletter Fevrier 2015 sur la Roumanie
Newsletter Fevrier 2015 sur la Roumanie
 
Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois de Juin 2018
Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois de Juin 2018Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois de Juin 2018
Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois de Juin 2018
 
Les actualités de la Roumanie pour le mois de Janvier 2018 de Eastrategies.fr
Les actualités de la Roumanie pour le mois de Janvier 2018 de Eastrategies.frLes actualités de la Roumanie pour le mois de Janvier 2018 de Eastrategies.fr
Les actualités de la Roumanie pour le mois de Janvier 2018 de Eastrategies.fr
 
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Janvier 2016 de Eastrategies
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Janvier 2016 de EastrategiesLes actualités de la Roumanie pour le Mois de Janvier 2016 de Eastrategies
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Janvier 2016 de Eastrategies
 
Les actualités de la Roumanie pour la Mois d’Avril 2015
 Les actualités de la Roumanie pour la Mois d’Avril 2015 Les actualités de la Roumanie pour la Mois d’Avril 2015
Les actualités de la Roumanie pour la Mois d’Avril 2015
 
73_Montcerisier
73_Montcerisier73_Montcerisier
73_Montcerisier
 
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Mars 2016 de Eastrategies
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Mars 2016 de EastrategiesLes actualités de la Roumanie pour le Mois de Mars 2016 de Eastrategies
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Mars 2016 de Eastrategies
 
Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois d'Aout 2018
Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois d'Aout 2018Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois d'Aout 2018
Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois d'Aout 2018
 
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Juillet 2015
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Juillet 2015Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Juillet 2015
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Juillet 2015
 
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Juillet 2015
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Juillet 2015Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Juillet 2015
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Juillet 2015
 
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Décembre 2015
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Décembre 2015Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Décembre 2015
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Décembre 2015
 
Les nouvelles de la Roumanie pour le mois de Mai 2105 réalisée par Eastrategies
Les nouvelles de la Roumanie pour le mois de Mai 2105 réalisée par EastrategiesLes nouvelles de la Roumanie pour le mois de Mai 2105 réalisée par Eastrategies
Les nouvelles de la Roumanie pour le mois de Mai 2105 réalisée par Eastrategies
 
Lettre Roumanie de Eastrategies - Juin 2020
Lettre Roumanie de Eastrategies - Juin 2020Lettre Roumanie de Eastrategies - Juin 2020
Lettre Roumanie de Eastrategies - Juin 2020
 
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Février 2016 de Eastrategies
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Février 2016 de EastrategiesLes actualités de la Roumanie pour le Mois de Février 2016 de Eastrategies
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Février 2016 de Eastrategies
 

Plus de Eastrategies - Bucarest, Roumanie

Plus de Eastrategies - Bucarest, Roumanie (14)

Lettre Roumanie de Eastrategies - Mai 2020
Lettre Roumanie de Eastrategies - Mai 2020Lettre Roumanie de Eastrategies - Mai 2020
Lettre Roumanie de Eastrategies - Mai 2020
 
Actualités Roumanie Avril 2020 de Eastrategies
Actualités Roumanie Avril 2020 de EastrategiesActualités Roumanie Avril 2020 de Eastrategies
Actualités Roumanie Avril 2020 de Eastrategies
 
Lettre Roumanie de Eastrategies - Mars 2020
Lettre Roumanie de Eastrategies - Mars 2020Lettre Roumanie de Eastrategies - Mars 2020
Lettre Roumanie de Eastrategies - Mars 2020
 
Lettre Roumanie de Eastrategies - Février 2020
Lettre Roumanie de Eastrategies - Février 2020Lettre Roumanie de Eastrategies - Février 2020
Lettre Roumanie de Eastrategies - Février 2020
 
À l’est, rien de nouveau ? Peu probable !
 À l’est, rien de nouveau ? Peu probable !  À l’est, rien de nouveau ? Peu probable !
À l’est, rien de nouveau ? Peu probable !
 
Lettre Roumanie de Eastrategies - Mars 2019
Lettre Roumanie de Eastrategies - Mars 2019Lettre Roumanie de Eastrategies - Mars 2019
Lettre Roumanie de Eastrategies - Mars 2019
 
Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois de Novembre 2018
Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois de Novembre 2018Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois de Novembre 2018
Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois de Novembre 2018
 
Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois d'Octobre 2018
Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois d'Octobre 2018Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois d'Octobre 2018
Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois d'Octobre 2018
 
Parus dans l'Express du 19 septembre 2018
Parus dans l'Express du 19 septembre 2018Parus dans l'Express du 19 septembre 2018
Parus dans l'Express du 19 septembre 2018
 
Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois d'Aout 2018
Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois d'Aout 2018Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois d'Aout 2018
Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois d'Aout 2018
 
Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois de Juillet 2018
Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois de Juillet 2018Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois de Juillet 2018
Lettre Roumanie de Eastrategies pour le mois de Juillet 2018
 
Les actualités de la Roumanie pour le mois de Mai 2018 de Eastrategies.fr
Les actualités de la Roumanie pour le mois de Mai 2018 de Eastrategies.frLes actualités de la Roumanie pour le mois de Mai 2018 de Eastrategies.fr
Les actualités de la Roumanie pour le mois de Mai 2018 de Eastrategies.fr
 
Les actualités de la Roumanie pour le mois d'AVRIL 2018 de Eastrategies.fr
Les actualités de la Roumanie pour le mois d'AVRIL 2018 de Eastrategies.frLes actualités de la Roumanie pour le mois d'AVRIL 2018 de Eastrategies.fr
Les actualités de la Roumanie pour le mois d'AVRIL 2018 de Eastrategies.fr
 
Les actualités de la Roumanie pour le mois de Mars 2018 de Eastrategies.fr
Les actualités de la Roumanie pour le mois de Mars 2018 de Eastrategies.frLes actualités de la Roumanie pour le mois de Mars 2018 de Eastrategies.fr
Les actualités de la Roumanie pour le mois de Mars 2018 de Eastrategies.fr
 

Newsletter Aout 2016 Eastrategies

  • 1. Eastrategies Page 1 Actualité macro-économique en Roumanie Population : 19,947 millions d’habitants PIB en 2014 : 151,47 milliards EUR PIB par habitant en 2014 : 7.500 EUR/habitant Croissance en 2014 : +2,8 % Croissance prévisionnelle en 2015 : +4 % Flux net d’IDE en 2013 : 2,71 milliards EUR Salaire minimum brut garanti à partir du 1er mai 2016 : 280 EUR (1.250 RON) Salaire moyen brut mensuel, en juin 2016 : 635 EUR (2.874 RON) Taux d’inflation en 2014 : 1,1 % Taux de chômage en juillet 2015 : 4,9 % Place de la France dans les échanges commerciaux : 3ème client, 4ème fournisseur Stock IDE français en 2014 : 4,1 milliards EUR, France – 5ème rang parmi les investisseurs étrangers Cours EUR/RON au 26.08.2016 : 1 EUR = 4,4568 RON NOUVEAUTES Août 2016 Correspondant Bretagne Commerce International, Fédération des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas Fortis
  • 2. Eastrategies Page 2 Actualité politico-économique en Roumanie Zone euro : France et Italie à la traîne, Roumanie, Slovaquie et Bulgarie au devant du traîneau Europe : les pays leaders en matière de croissance venaient de l'Est : Après un très bon premier trimestre 2016, la croissance euro- péenne a à nouveau ralenti à 0,3%. Ce résultat masque de fortes disparités entre les pays et peut inquiéter sur la solidité de la zone euro. Selon les dernières estimations d'Eurostats, le PIB de la zone euro a augmenté de 0,3% au deuxième trimestre 2016, contre 0,6% au premier trimestre. Après un premier trimestre de vivre croissance, ce ralentissement était prévu, mais d'intensité moindre. Il est principalement dû au ralentissement des pays émer- gents, qui s'est confirmé, et à la remontée des prix pétroliers. En 2015-2016, nous avons fortement bénéficié de la baisse des prix du baril. Les craintes autour du Brexit ont également découragé les investisseurs, ce qui a un peu pesé sur la croissance. Même si le référendum s'est déroulé le 23 juin, les débats ont démarré en mai. Cela a plus pesé sur l'Europe continentale qu'au Royaume-Uni, dont la croissance a accéléré lors de ce deuxième trimestre. La croissance allemande a diminué à cause de la baisse des importations des pays émergents. Les importations chi- noises se contractent mois après moi, ce qui signifie moins de ventes machines-outils, moins de ventes de biens d'équipement et également moins de ventes de voitures de luxe. Cela pèse sur la croissance allemande, même si la consommation intérieure progresse légèrement avec les migrants. L'Espagne, qui malgré l'absence de gouver- nement enchaîne trimestre après trimestres de très bons résultats (0,7% après 0,8%), figure parmi les locomoti- ves. Ils sont sur une base de croissance annuelle de 3,2%. Les pays d'Europe de l'est et d'Europe centrale connais- sent des croissances relativement fortes. C'est le cas de la Roumanie (5,9% en croissance annuelle), de la Slova- quie (3,7%) et de la Bulgarie (3%).A l'opposé, la France et l'Italie stagnent. Le recul de l'investissement français pèsera sur l'activité. L'économie italienne est atone depuis un moment. Par ailleurs, la Grèce est sortie au dernier trimestre de la récession, mais reste en rythme annuel dans le négatif. Les deux principaux pays qui tirent la crois- sance vers le bas sont la France et l'Italie. (Source : atlantico.fr) Le prix du blé en hausse, l'Egypte poursuit ses achats : Les cours européens du blé était en légère hausse stimulés par un appel d'offre du 1er importateur mondial, l'Egypte, qui profite de la faiblesse globale des cours mondiaux pour effectuer ses achats. « L'origine mer Noire (zone qui englobe l'Ukraine, la Russie et la Roumanie, ndlr) sera probablement retenue », estime le cabinet Agritel. La semaine dernière, un autre appel d'offres égyptien avait été remporté par la Russie et la Roumanie, au détriment de la France dont le blé était trop cher. Les cours mondiaux du blé sont au plus bas depuis plusieurs années, en raison des excellentes perspectives de récoltes aux Etats-Unis et autour de la mer Noire, alors que les stocks étaient déjà très importants. La récolte catastrophique annoncée en France ne suffit pas à relancer les prix à la hausse, même si l'Hexagone est le premier producteur européen. Côté maïs, les cours « évoluent peu, partagés entre une récolte française qui s'annonce peu prometteuse et une récolte américaine qui devrait s'afficher sur des niveaux record », explique Agritel. Sur Euronext la tonne de blé gagnait un euro sur l'échéance de septembre à 168 euros et 50 centimes sur celle de décembre à 169,75 euros. Le volume d'activité était relativement faible, avec environ 6 000 lots échangés. Le maïs gagnait 25 centimes sur l'échéance d'août à 169 euros et 75 centimes sur celle de novembre à 166 euros. Moins de 350 lots avaient chan- gé de main. (Source : terre-net.fr) NOUVEAUTES Août 2016 Correspondant Bretagne Commerce International, Fédération des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas Fortis
  • 3. Eastrategies Page 3 Repower cède ses activités en Roumanie à MET Group : Repower annonce la cession de ses activités en Rouma- nie à MET Group, pour un montant faisant l'objet d'une clause de confidentialité. L'énergéticien grison entend se concentrer sur les marchés suisse et italien, rappelle le communiqué. MET Group, sis à Zoug, reprendra l'intégrali- té des affaires de Repower dans le pays d'Europe de l'Est, employés compris. La société dispose déjà d'activités en Roumanie, qu'elle entend poursuivre. (Source : romandie.com) 4finance conclut l'achat de TBI Bank en Bulgarie : 4finance Holding S.A. (le « Groupe »), l’un des plus importants groupes de crédit à la consommation en ligne et sur mobile d'Europe, a finalisé l'acquisition de TBI Bank EAD grâce au rachat de 100 % de TBIF Financial Services B.V. (« TBI » ou la « Banque ») à sa société mère Kardan N.V., après avoir reçu toutes les autorisations réglementaires. La contrepartie totale s'élève à environ 69 millions d'euros, montant payé à la clôture de la transaction, assortie d'un ajustement à payer en fonction de l'examen des résul- tats des actifs acquis depuis le 1er janvier 2016. TBI est un groupe financier axé sur la clientèle en Bulgarie et en Roumanie, avec des actifs consolidés de 272 millions d'euros au 30 juin 2016, dont 175 millions d'euros de prêts à la consommation. Son financement est essentiellement fondé sur des dépôts et des comptes clients s'élevant à 169 millions d'euros, représentant 81 % du passif total, au 30 juin 2016. George Georgakopoulos, directeur géné- ral de 4finance, a déclaré à ce propos : « Nous nous réjouissons d'avoir conclu l'achat de TBI Bank. Cette acquisi- tion accroît notablement notre envergure et notre rentabilité dans deux marchés existants, la Bulgarie et la Rou- manie, pays regroupant une population dépassant les 26 millions d'habitants. » « La Banque complète notre acti- vité de prêt existante et peut contribuer à élargir notre offre de produits, par exemple dans le domaine des cartes de crédit. Elle présente également de solides opérations de dépôt et elle offre la possibilité de développer nos modes d'opérations dans d'autres marchés. » « Il s'agit d'une étape stratégique importante au moment où nous développons une activité durable à long terme. Nous attendons avec intérêt de poursuivre les bonnes relations établies avec les régulateurs bulgares et roumains ces derniers mois, et nous souhaitons la bienvenue aux clients et au personnel de TBI dans le groupe. » 4finance, l’un des plus importants et dynamiques groupes européens de crédit à la consommation en ligne et sur mobile, exerce ses activités dans 14 pays du monde entier. Incorporant une analyse novatrice basée sur les données dans tous les aspects de l’activité, 4finance a connu une croissance rapide, émettant plus de 3,0 milliards d’euros en crédits secs, prêts à tempérament et lignes de crédit. 4finance exploite un portefeuille de marques leaders sur le marché avec une forte présence régionale incluant notamment Virus, SMSCredit et Zaplo. Prêteur responsable, offrant des produits et services simples, pratiques et transparents, 4finance répond à la demande croissante d'une clientèle dont les besoins sont mal desservis par des prêts tradi- tionnels. Créé en 2008, 4finance a son siège à Riga, en Lettonie, à Londres (Royaume-Uni) et a Miami (États-Unis), et exerce ses activités en Argentine, en Arménie, en Bulgarie, en République tchèque, au Danemark, en Finlande, en Géorgie, en Lettonie, en Lituanie, au Mexique, en Pologne, en Roumanie, en Espagne et en Suède. (Source : ecranmobile.fr) Paiement en ligne des impôts : Le Premier ministre Dacian Cioloș a annoncé qu’à partir de l’automne prochain les Roumains pourront payer en ligne leurs impôts. « Il s’agit d’une étape importante pour débureaucratiser et simpli- fier la relation entre l’administration et les citoyens » (Source : Puterea) NOUVEAUTES Août 2016 Correspondant Bretagne Commerce International, Fédération des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas Fortis
  • 4. Eastrategies Page 4 Pooling Partners en Roumanie : Le spécialiste européen de la production et de la gestion en pool des palettes et des conteneurs offre désormais ses prestations de services PAKi en Roumanie. Les services PAKi proposent la ges- tion de supports de charge échangeables et standardisés, telles que les palettes Europe ou les caisses grillagées Europe, dans un pool ouvert. Pooling Partners peut ainsi livrer le nombre souhaité de supports de charge dans la qualité de leur choix et à tout moment. Un service désormais disponible dans toute la Roumanie avec des frais de transport moins élevés, un nombre de palettes adapté à l’activité et pas d’investissement pour l’achat de nouvel- les palettes. La société a constitué une équipe dédiée pour encadrer ce nouveau marché dont les opérations sont gérées depuis le siège d’Ennepetal en Allemagne. « Nous travaillons déjà depuis 2015 pour d’importants clients en Roumanie et nous nous chargeons pour eux de la totalité des échanges directement sur place », affirme Chris- tian Agasse, directeur général de Pooling Partners pour les services PAKi. (Source : strategieslogistique.com) Le système de santé public en Roumanie : Le système de santé public est au cœur du débat à la suite de plusieurs cas d’irrégularités révélés par les médias et des menaces de grève du personnel médical. Selon un projet de rap- port de la Cour des comptes, les hôpitaux roumains ont acheté en 2015 des équipements médicaux d’une valeur totale de 55 millions de lei (12,2 millions d’euros), qu’ils n’ont jamais utilisés. Le document évoque également des paiements illégaux faits par les hôpitaux et des cas de non-respect des procédures des marchés publics. Le préju- dice total porté à l’Etat s’est élevé l’année dernière à 61 millions de lei (13,5 millions d’euros). La presse donne notamment l’exemple du centre de traitement de la grande brûlure de l’hôpital « Floreasca » de Bucarest qui n’est toujours pas pleinement fonctionnel, malgré l’achat d’équipements d’une valeur cumulée de 9 millions d’eu- ros. Vlad Voiculescu, ministre de la Santé, a déploré le fait que son ministère n’avait toujours pas de mécanisme de planification des investissements en fonction des besoins réels. « Je m’engage à mettre en place un mécanisme de priorisation et suivi des investissements dans le domaine de la Santé d’ici septembre prochain », a déclaré le ministre. Il a annoncé que le ministère de la Santé aurait un plan pluriannuel d’investissement, des critères de priorisation et un mécanisme de suivi des investissements via une plateforme informatique ouverte au public. «L’aléatoire n’a pas sa place dans une politique publique. Tout investissement doit répondre à un besoin et nous devons nous assurer qu’il peut être finalisé en respectant les principes d’efficacité et d’économie ». Par ailleurs, le ministre de la Santé évoque dans une interview, le projet de construction de trois hôpitaux régionaux à Cluj, Iași et Craiova. Il estime que le coût de la construction de ces hôpitaux sera de 600 millions d’euros, contrairement aux estimations précédentes de 300 millions euros. Pour construire les trois établissements, les autorités peuvent re- courir à un financement européen de 150 millions d’euros via le programme opérationnel régional. Cependant, pour accéder à ce financement, certaines conditions ex ante devront être remplies avant la fin de l’année. D’autre part, la Banque mondiale (BM) a accordé en 2014 un prêt de 250 millions d’euros à la Roumanie, qui n’a pas enco- re été utilisé. Ce programme de la BM était initialement destiné à la construction de plusieurs centres de traite- ment des brûlures. S’agissant des cas médiatisés d’infections nosocomiales dans les hôpitaux roumains, le minis- tre déclare que les vulnérabilités actuelles sont le résultat de plusieurs années de négligence. Cependant, « si on se mettait maintenant à adopter toutes les mesures punitives qui s’imposent, on devrait fermer 80% des hôpi- taux, un scénario totalement irréaliste qui jetterait le pays dans une crise », affirme le ministre. (Source : HotNews.ro, Capital) NOUVEAUTES Août 2016 Correspondant Bretagne Commerce International, Fédération des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas Fortis
  • 5. Eastrategies Page 5 NOUVEAUTES Août 2016 Correspondant Bretagne Commerce International, Fédération des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas Fortis La réforme de l’administration, priorité du nouveau parti « Union Sauvez la Roumanie » (USR) : Le parti « Union Sauvez la Roumanie » (USR) a été enregistré officiellement, annoncent les médias. Nicușor Dan, président de l’USR, a annoncé que le nouveau parti absorberait en août prochain l’Union Sauvez Bucarest (USB). L’USB a obte- nu 54 mandats de conseillers locaux et municipaux à Bucarest aux élections du 5 juin 2016. Nicuşor Dan a déclaré que l'objectif de l'USR serait d'obtenir 10% des voix aux élections législatives de fin d’année et que l’USR soutien- drait la reconduite de Dacian Ciolos en tant que Premier ministre après les élections. Il a également annoncé que l’activité parlementaire de l’USR viserait principalement la réforme de l’administration publique. « Tous les pro- blèmes concrets auxquels la Roumanie est actuellement confrontée sont liés à l’incapacité de l’administration pu- blique de les gérer. Nous sommes intéressés d’avoir une administration où les choses se passent de manière transparente, où la promotion des fonctionnaires intervient selon le mérite, où toute relation avec le citoyen a lieu de la façon la plus simple possible, une administration avec des procédures claires qui laissent peu de marge de manœuvre au fonctionnaire, qui doit savoir dès le départ ce qu’il doit faire. Bref, l’urgence absolue en Rouma- nie est le fonctionnement de l’administration publique ». (Source : DIGI24, HotNews.ro, Realitatea TV) Entreprises françaises en Roumanie Groupe AXA : Vienna Insurance Group (VIG) a convenu de racheter la totalité des filiales roumaines du groupe français AXA, ce qui renforcera sensiblement les positions commerciales de l'assureur autrichien en Roumanie. Les modalités financières de l'opération n'ont pas été précisées. En effet, le 3 août, le groupe français a ainsi convenu à VIG ses activités roumaines d'assurance vie, épargne, retraite, ce qui correspond à une sortie du pays. Pratiquement, des entités émanant de VIG acquerront le capital d'AXA Life Insurance SA. VIG précise qu'AXA Life Insurance SA a généré, en 2015, plus que 4,5 millions d'euros de primes brutes, principalement dans l'assurance-vie. La directrice générale de VIG, Elisabeth Stadler, souligne que le marché roumain de l'assurance- vie a crû de 11% l'an dernier, et que son groupe détient déjà BCR Life, le deuxième acteur du pays avec une part de marché de 14,4%. La finalisation de la transaction est soumise aux conditions habituelles, notamment l'ob- tention des autorisations réglementaires, indique AXA. (Source : CercleFinance.com) TECHNIP : Technip et son partenaire DOF Subsea ont annoncé la livraison du navire Skandi Auu, étape marquant le début de leur contrat avec Petrobras. Le navire, qui a débuté son contrat d'affrètement d'une durée de huit ans avec le groupe pétrolier brésilien, est le premier d'une flotte devant être composée de quatre navires de pose de conduites. Avec une capacité de 650 tonnes, il doit permettre l'installation de conduites dans des eaux ultra-profondes. Le navire a été construit par VARD en Roumanie et en Norvège, puis équipé en République Tchèque et aux Pays-Bas. (Source : CercleFinance.com)
  • 6. Eastrategies Page 6 NOUVEAUTES Août 2016 Correspondant Bretagne Commerce International, Fédération des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas Fortis M. Marc Pascal HUOT sera en France du 10 au 15 septembre à Rouen et au Salon SPACE de Rennes. Coordonnées de contact : +40.747.01.36.50 (Ro) ; +33.6.43.51.3008 (Fr) ; marc.huot@eastrategies.fr * BIFE-SIM (14-18.09.2016) : www.bife-sim.ro Salon international de mobilier, produits en bois, accessoires, décorations intérieures, machines et équipements pour l’exploitation forestière et la transformation du bois Lieu et organisateur : Bucarest, Romexpo PACK EXPO (27-30.09.2016) : www.pack-expo.ro Salon balkanique pour l'industrie de l'emballage Lieu et organisateur : Bucarest, Romexpo MODEXPO (29.09 – 2.10.2016) : www.modexpo.ro Salon international de tissus textiles, vêtements, peausserie, pelleterie, chaussures et maroquinerie, accessoires – 23ème édition Lieu et organisateur : Bucarest, Romexpo COSMETICS BEAUTY HAIR (29.09 – 2.10.2016) : www.expocosmetics.ro Salon international de produits et d’équipements pour la cosmétique, le soin du corps et la coiffure Lieu et organisateur : Bucarest, Romexpo TRANSLOGISTICA (12 – 15.10.2016) : www.translogistica.ro Salon International de transport et logistique Lieu et organisateur : Bucarest, Romexpo, Distinct Image TIB (12 – 15.10.2016) : www.tib.ro Salon international technique – 42ème édition Lieu et organisateur : Bucarest, Romexpo ExpoEnergiE (12-15.10.2016) : www.eee-expo.ro Salon international de l’énergie renouvelable, énergie conventionnelle, équipements et technologies pour l’in- dustrie du pétrole et gaz naturels – 6ème édition Lieu et organisateur : Bucarest, Romexpo Evénements
  • 7. Eastrategies Page 7 NOUVEAUTES Août 2016 Correspondant Bretagne Commerce International, Fédération des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas Fortis Selon le rapport Doing Business 2015-2016 de la Banque mondiale, la Roumanie est classée 37ème au niveau mondial d’après l’indice de la facilité de faire des affaires, en grimpant de 13 positions depuis 2014. La position de la Roumanie dans le classement sur les paiements d'impôts est en fait la deuxième meilleure parmi les pays de la région, tels que la Pologne (25ème place), la Hongrie (42ème place), la Bulgarie (38ème place) ou de l'Ukraine (83ème place). Afin de soutenir les entrepreneurs, le gouvernement roumain a également simplifié la procédure de création d'une entreprise, en réduisant le temps nécessaire de 29 jours en 2004 à un peu plus d'une semaine en 2016. En outre, le gouvernement est déterminé à aider les nouveaux entrepreneurs à travers des incitations. La politique pro-croissance a d'autres implications pour l'environnement des affaires roumain, avec le capital minimum nécessaire en baisse de 2,3% depuis 2004, atteignant une valeur historique minimale de 0,6% du reve- nu par habitant. Le nombre de paiements par an requis pour remplir les obligations fiscales a diminué de façon spectaculaire, de 113 en 2012 (maximum historique) à seulement 14 en 2016. Couplé avec une pression fiscale qui est l'une des plus sympathiques dans l'UE (impôt sur les sociétés: 16%, impôt sur les dividendes: 5%, TVA: 20%), un système fiscal plus accessible est la prochaine étape de croissance. Le stock d'IDE roumain a constamment augmenté au cours des 16 dernières années, en particulier après 2000 quand il a été multiplié par 6, passant de 9,7 milliards d'euros à 63 milliards d'euros à la fin de 2015. Par sec- teurs d'activité, la plus grande part d'IDE a été dirigée vers la fabrication, l'énergie, les services publics, les servi- ces financiers, la construction, l'immobilier et le commerce. De nouveaux champions font également leur appa- rition, avec le secteur IT&C s’élevant à plus de 2,5 milliards d'euros en 2014. Un autre secteur important de l'économie roumaine est celui de l'automobile. Le stock d'IDE de ce secteur a augmenté à 3,24 milliards d'euros en 2014, contre 1,3 milliard d'euros en 2004. Ford et Dacia ont construit et constamment mis à jour leurs installations de production, et ont développé un écosystème de fournisseurs de plus de 600 entreprises. Par pays d'origine, la plus grande part du stock d'IDE provient des Pays-Bas, avec 14,2 milliards d'euros en 2014 (23% du total des IDE). La deuxième place est occupée par l'Autriche, avec un stock d'investissement total de 9,7 milliards d'euros (soit 16,1% du total des IDE), suivie par l'Allemagne (7,4 milliards d'euros), le Chypre (4,27 mil- liards d'euros) et la France (4,1 milliards d'euros). À la fin de 2014, la région la plus attractive pour les IDE était Bucarest-Ilfov - plus de 35,6 milliards d'euros, avec une part de 59,2% du stock total d'IDE, suivie par la région Centre - avec 5,83 milliards d'euros (9,7% du total des IDE ) et la région de l'Ouest avec 4,64 milliards d'euros (7,7% du total des IDE). Il existe une relation forte entre les IDE et le nombre d'employés au sein de chaque région, en particulier dans les régions de Bucarest-Ilfov et du Centre, où l'investissement étranger a une contribution importante. (Source: World Bank - Doing Business Report 2015-2016, National Bank of Romania 2015, investromania.gov.ro) Le climat d'investissement en Roumanie
  • 8. Avec nous vers la réussite à l’international ! Conseil en affaires, appui aux entreprises – prospection du marché, implantation, délocalisation, sous- traitance, recherche partenaires, exportations … en Roumanie, Moldavie et Bulgarie La société Eastrategies, relais pour la FIM, Bretagne Commerce International et BNP Paribas Fortis, est présente sur le marché roumain depuis 20 ans et son activité consiste à proposer aux entreprises roumaines et étrangères des services de conseil de la plus haute qualité. Cabinet de Conseil faisant parti d'un groupe de sociétés dont le dirigeant français est industriel en Roumanie, Moldavie, Bulgarie et République tchèque, nous mettons à votre disposition une suite de services qui comprend : · Conseil en développement à l’international · Etudes marketing, prospection du marché · Recrutement · Assistance implantation, délocalisation · Recherche de partenaires export/import, joint-venture · Recherches de sites de production · Recherche de sous traitants · Assistance Juridique · Assistance personnalisée aux PME · Recherche de synergie entre PME et grands groupes Marc Pascal HUOT Fondateur de Eastrategies, Directeur Général – Associé 17, rue C.A Rosetti Secteur 2, Bucarest Roumanie PO BOX 22 - 103 Téléphone : +4021527016 Télécopie: +40215270310 Email : office@eastrategies.ro Site web : www.eastrategies.ro