SlideShare une entreprise Scribd logo
FORMATIC  -  Colloque TIC et Santé 11h 15 -  Les outils collaboratifs au service du management –  Eric FIMBEL  – Docteur en Sciences de Gestion –  Professeur (HDR) à Reims Management School - Membre du Laboratoire LIPSOR (CNAM/Paris) [email_address]
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],Eric FIMBEL  – Docteur en Sciences de Gestion –  Professeur (HDR) à Reims Management School - Membre du Laboratoire LIPSOR (CNAM/Paris) [email_address]
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],Eric FIMBEL  – Docteur en Sciences de Gestion –  Professeur (HDR) à Reims Management School - Membre du Laboratoire LIPSOR (CNAM/Paris) [email_address]
2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],1 -  coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL
2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL
2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL ? Qui  : acteurs  (individus, groupes, structures,  managements et pouvoirs , …)
2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL ? Qui  : acteurs  (individus, groupes, structures,  managements et pouvoirs , …) ? Pour qui et pourquoi :  finalités , arbitrages et  gouvernances , Parties Prenantes,…
2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL ? Qui  : acteurs  (individus, groupes, structures,  managements et pouvoirs , …) ? Pour qui et pourquoi :  finalités , arbitrages et  gouvernances , Parties Prenantes,…  ? Comment : outils (dont les TIC et SI… échanges et traitements), processus et modalités, référentiels (accréditation, qualité,…) …
2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL ? Qui  : acteurs  (individus, groupes, structures,  managements et pouvoirs , …) ? Pour qui et pourquoi :  finalités , arbitrages et  gouvernances , Parties Prenantes,…  ? Comment : outils (dont les TIC et SI… échanges et traitements), processus et modalités, référentiels (accréditation, qualité,…) …  ? Quand : moments, temporalité s , rythmes (TR/TD), synchronisations, oubli…
2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL ? Qui  : acteurs  (individus, groupes, structures,  managements et pouvoirs , …) ? Pour qui et pourquoi :  finalités , arbitrages et  gouvernances , Parties Prenantes,…  ? Comment : outils (dont les TIC et SI… échanges et traitements), processus et modalités, référentiels (accréditation, qualité,…) …  ? Quand : moments, temporalité s , rythmes (TR/TD), synchronisations, oubli… ? Où : espaces (privés/ professionnels), domicile/lieu x  de travail (chez le patient,…)
2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL ? Qui  : acteurs  (individus, groupes, structures, managements, …) ? Pour qui et pour quoi  :  finalités , arbitrages et gouvernances, Parties Prenantes,…  ? Comment : outils (dont les TIC et SI… échanges et traitements), processus et modalités, référentiels (accréditation, qualité,…) …  ? Quand : moments, temporalité s , rythmes (TR/TD), synchronisations, oubli, … ? Où : espaces (privés/ professionnels), domicile/lieu x  de travail (chez le patient,…) ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL ? Qui  : acteurs  (individus, groupes, structures, managements, …) ? Pour qui et pour quoi  :  finalités , arbitrages et gouvernances, Parties Prenantes,…  ? Comment : outils (dont les TIC et SI… échanges et traitements), processus et modalités, référentiels (accréditation, qualité,…)…  ? Quand : moments, temporalité s , rythmes (TR/TD), synchronisations, oubli, … ? Où : espaces (privés/ professionnels), domicile/lieu x  de travail (chez le patient,…) ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal individualisme  : individualiste  : 1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL
2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL
2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal ,[object Object],[object Object],[object Object],«  La société n’existe pas, il n’y a que des individus!  » (Margaret Thatcher) coopération et individualisme méthologique  conçoit les effets sociaux comme une agrégation d'actions individuelles  1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL
2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal ,[object Object],[object Object],[object Object],«  La société n’existe pas, il n’y a que des individus!  » (Margaret Thatcher) L’ individualisme méthologique  conçoit les effets sociaux comme une agrégation d'actions individuelles  Friedrich von Hayek   (1899-1992)  : Chacun doit utiliser sa propre information particulière et ses talents propres pour promouvoir les objectifs qui comptent  pour lui;  il doit, ce faisant, contribuer le plus possible à satisfaire des besoins qu'il ne connaît pas ;  l'idée maîtresse de Hayek : «  les phénomènes sociaux sont le résultat d'actions humaines mais non le résultat d'intentions humaines ».   le président Ronald Reagan dans son discours inaugural du 20 janvier 1982,  « le gouvernement n’est pas la solution à nos problèmes, le gouvernement est le problème » (« government is not the solution to our problems, government is the problem ») ».   1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL
La coopération devient cruciale ; si un maillon fait défaut, c'est toute la chaîne qui risque de rompre. Dans les organisations matricielles, devenues la norme, il n'y a plus de place pour les partitions solos. «  Tout le monde doit  coopérer  : il est essentiel d'être ' 'aligné '', de partager les mêmes objectifs  », souligne Olivier Sauser , vice-président partenariat innovation et développement de la banque American Express.  …  un  alignement  d'autant plus difficile qu'on parle des langues différentes. «  Suédois, Français, Polonais et Tchèques n'ont pas la même mentalité. Il est indispensable de s'assurer que tout le monde partage des valeurs communes  », commente Pascale Nemoz-Guillot, DRH chez Trelleborg, l'équipementier automobile suédois.   Extraits de la revue «  Enjeux-Les Echos , été 2005 » ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL
La coopération devient cruciale ; si un maillon fait défaut, c'est toute la chaîne qui risque de rompre. Dans les organisations matricielles, devenues la norme, il n'y a plus de place pour les partitions solos. «  Tout le monde doit coopérer : il est essentiel d'être ' 'aligné '', de partager les mêmes objectifs  », souligne Olivier Sauser , vice-président partenariat innovation et développement de la banque American Express.  …  un  alignement  d'autant plus difficile qu'on parle des langues différentes. «  Suédois, Français, Polonais et Tchèques n'ont pas la même mentalité. Il est indispensable de s'assurer que tout le monde  partage des valeurs communes  », commente Pascale Nemoz-Guillot, DRH chez Trelleborg, l'équipementier automobile suédois.  Extraits de la revue «  Enjeux-Les Echos , été 2005 » ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL
La coopération devient cruciale ; si un maillon fait défaut, c'est toute la chaîne qui risque de rompre. Dans les organisations matricielles, devenues la norme, il n'y a plus de place pour les partitions solos. «  Tout le monde doit coopérer : il est essentiel d'être ' 'aligné '', de partager les mêmes objectifs  », souligne Olivier Sauser , vice-président partenariat innovation et développement de la banque American Express.  …  un  alignement  d'autant plus difficile qu'on parle des langues différentes. «  Suédois, Français, Polonais et Tchèques n'ont pas la même mentalité. Il est indispensable de s'assurer que tout le monde partage des valeurs communes  », commente Pascale Nemoz-Guillot, DRH chez Trelleborg, l'équipementier automobile suédois.  «  Un manager ou un dirigeant qui  jouent « perso »  sont les premiers fossoyeurs du collectif . » Extraits de la revue «  Enjeux-Les Echos , été 2005 » ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL
[object Object],[object Object],[object Object],« Du point de vue de l'économie, la question essentielle est celle de la financiarisation de l'entreprise par le biais du "gouvernement d'entreprise". C'est l'occasion d'une analyse du pouvoir financier dont je montre qu'il est fondé sur l'opinion et la communication. C'est sous cet angle que sont analysés les fonds institutionnels. Cependant, l'action de la finance ne s'arrête pas à l'économie. Elle transforme également  notre manière de concevoir la vie en commun .  C'est un nouveau pacte social qui est proposé aux sociétés contemporaines par la finance libéralisée. Ce nouveau pacte a pour fondement l'affirmation des droits individuels, mais dans une conception toute financière de ces droits identifiés à des titres. Pour cette raison, on parlera à son propos d'un " coopération et individualisme  patrimonial".  Le pouvoir de la finance, André Orléan, 1999 1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL
[object Object],[object Object],[object Object],« Du point de vue de l'économie, la question essentielle est celle de la financiarisation de l'entreprise par le biais du "gouvernement d'entreprise". C'est l'occasion d'une analyse du pouvoir financier dont je montre qu'il est fondé sur l'opinion et la communication. C'est sous cet angle que sont analysés les fonds institutionnels. Cependant, l'action de la finance ne s'arrête pas à l'économie. Elle transforme également  notre manière de concevoir la vie en commun .  C'est un nouveau pacte social qui est proposé aux sociétés contemporaines par la finance libéralisée. Ce nouveau pacte a pour fondement l'affirmation des droits individuels, mais dans une conception toute financière de ces droits identifiés à des titres. Pour cette raison, on parlera à son propos d'un " coopération et individualisme  patrimonial".  Le pouvoir de la finance, André Orléan, 1999 1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL
2 – du réseau « infrastructurant » aux réseaux dits « sociaux » Un réseau est un dispositif construit, technique et/ou organisationnel, permettant des mises en relation entre individus cet/ou entités formelles ou informelles. © Eric FIMBEL Réseau : « tissu en forme de rets »
2 – du réseau « infrastructurant » aux réseaux dits « sociaux » Un réseau est un dispositif construit, technique et/ou organisationnel, permettant des mises en relation entre individus cet/ou entités formelles ou informelles. Ces relations peuvent être volontairement structurées ou non, opérée dans les frontières d’une organisation, au sein d’un maillage fini d’organisations ou en accès totalement ouvert. © Eric FIMBEL Réseau : « tissu en forme de rets »
2 – du réseau « infrastructurant » aux réseaux dits « sociaux » Un réseau est un dispositif construit, technique et/ou organisationnel, permettant des mises en relation entre individus cet/ou entités formelles ou informelles. Ces relations peuvent être volontairement structurées ou non, opérée dans les frontières d’une organisation, au sein d’un maillage fini d’organisations ou en accès totalement ouvert. Le réseau est dit social lorsque sa composition, les règles d’usage qui y ont cours sont issues d’une socialisation entre membres sans qu’une autorité ne les supporte ni ne les régule. © Eric FIMBEL Réseau : « tissu en forme de rets »
2 – du réseau « infrastructurant » aux réseaux dits « sociaux » Un réseau est un dispositif construit, technique et/ou organisationnel, permettant des mises en relation entre individus cet/ou entités formelles ou informelles. Ces relations peuvent être volontairement structurées ou non, opérée dans les frontières d’une organisation, au sein d’un maillage fini d’organisations ou en accès totalement ouvert. Le réseau est dit social lorsque sa composition, les règles d’usage qui y ont cours sont issues d’une socialisation entre membres sans qu’une autorité ne les supporte ni ne les régule. Les dispositifs dits du « Web 2.0 » (Facebook, Second Life,…)  ne sont pas des réseaux sociaux … ( la perçeuse n’est pas l’étagère… et l’étagère n’est pas son contenu ) mais ils permettent le fonctionnement et le support des échanges dématérialisés entre membres d’un réseau social qui s’auto-constitue, s’anime et s’autocontrôle à partir des contributions et interventions volontaires de ses seuls membres. © Eric FIMBEL Réseau : « tissu en forme de rets »
Document réalisé par Eric FIMBEL les infrastructures et compétences techniques les composants logiciels :  -  « solutions logicielles applicatives» -  logiciels « outils » dont les « collaboratifs » les usages, pratiques et appropriations Système d ’Information   informatisé   Réseau : « tissu en forme de rets »
Patients Fournisseurs Labos Prestataires Administrations Tutelles N ’importe qui I N T R A E  X  T  R  A I  N  T  E  R Soignants Trois univers du même système d’information Exemple: un hôpital Intranet , Extranet , Internet ….  NET WORKS  =  réseaux Document réalisé par Eric FIMBEL
Patients Fournisseurs Labos Prestataires Administrations Tutelles N ’importe qui I N T R A E  X  T  R  A I  N  T  E  R Soignants Trois univers du même système d’information Exemple: un hôpital Intranet , Extranet , Internet ….  NET WORKS  =  réseaux Document réalisé par Eric FIMBEL Services  et téléphone portable
Patients Fournisseurs Labos Cliniques Prestataires Administrations Tutelles N ’importe qui I N T R A E  X  T  R  A I  N  T  E  R Soignants Trois univers Intranet , Extranet , Internet ….  NET WORKS  =  réseaux Document réalisé par Eric FIMBEL Traitements Temps réel – temps différé Traitements Temps réel – temps différé ,[object Object],[object Object],[object Object],Traitements Temps réel – temps différé Services  et téléphone portable
3 – des coopérations aux outils ou l’inverse ? Outils coopératifs pour des professionnels membres d’ une  même organisation :  Le management  peut en attendre un accroissement des résultats (apports aux performances qualitatives et/ou quantitatives des pratiques et activités) grâce à + de  de  transversalité, décloisonnement, mutualisation, palliatifs, innovations organisationnelles © Eric FIMBEL
3 – des coopérations aux outils ou l’inverse ? Outils coopératifs pour des professionnels membres d’ une  même organisation :  Le management  peut en attendre un accroissement des résultats (apports aux performances qualitatives et/ou quantitatives des pratiques et activités) grâce à + de  de  transversalité, décloisonnement, mutualisation, palliatifs, innovations organisationnelles © Eric FIMBEL des parties prenantes membres d’ une  organisation + ou – ouverte Valeurs, cultures, exemplarités, incitations… Charte interne de l’utilisateur et des usages
3 – des coopérations aux outils ou l’inverse ? Outils coopératifs pour des professionnels membres  d’organisations différentes  et connus comme tels :  Le management  de chacune des organisations dont les membres participent à ces groupes ou communautés professionnelles ouvertes   peut en attendre un accroissement des résultats (apports aux performances qualitatives et/ou quantitatives des pratiques et activités communes ou articulées) grâce à + de  partages de contenus et de pratiques, co-productions (co-[l] labor ations), comparaisons libres, lobbying, innovations professionnelles, ...   © Eric FIMBEL
3 – des coopérations aux outils ou l’inverse ? Outils coopératifs pour des professionnels membres  d’organisations différentes  et connus comme tels :  Le management  de chacune des organisations dont les membres participent à ces groupes ou communautés professionnelles ouvertes   peut en attendre un accroissement des résultats (apports aux performances qualitatives et/ou quantitatives des pratiques et activités communes ou articulées) grâce à + de  partages de contenus et de pratiques, co-productions (co-[l] labor ations), comparaisons libres, lobbying, innovations professionnelles, ...   © Eric FIMBEL des parties prenantes membres de  n  organisations + ou – interdépendantes Valeurs, cultures, pratiques différentes  incitations, conventions interorganisationnelles Charte commune des usages
3 – des coopérations aux outils ou l’inverse ? Outils coopératifs entre  membres  d’une communauté d’intérêts (ludiques, sociaux,  économiques, …) comprenant (ou non) des professionnels Le management  des organisations dont les membres participent à ces communautés interindividuelles ouvertes   peut en attendre … ? ? ?  Chaque participant, les groupes et associations, le tissu social et sociétal… peuvent bénéficier ou être pénalisés par ces  espaces libres, partages d’opinions, mobilisations horizontales, contre-savoirs et contre-pouvoirs, innovations sociétales, diffusion-propagation non régulées … © Eric FIMBEL
3 – des coopérations aux outils ou l’inverse ? Outils coopératifs entre  membres  d’une communauté d’intérêts (ludiques, sociaux,  économiques, …) comprenant (ou non) des professionnels Le management  des organisations dont les membres participent à ces communautés interindividuelles ouvertes   peut en attendre … ? ? ?  Chaque participant, les groupes et associations, le tissu social et sociétal… peuvent bénéficier ou être pénalisés par ces  espaces libres, partages d’opinions, mobilisations horizontales, contre-savoirs et contre-pouvoirs, innovations sociétales, diffusion-propagation non régulées … © Eric FIMBEL des parties prenantes membres d’un espace partagé librement ouvert Tout ce qui est co-construit l’est par un processus de socialisation choisie

Contenu connexe

En vedette

Chapitre 1 l entreprise-definition-classification et fonctions
Chapitre 1  l entreprise-definition-classification et fonctionsChapitre 1  l entreprise-definition-classification et fonctions
Chapitre 1 l entreprise-definition-classification et fonctions
Anass Elhabti Idrissi
 
Enquête Apm/Opinion Way - L'entreprise et le numérique : qui influence qui ?
Enquête Apm/Opinion Way - L'entreprise et le numérique : qui influence qui ?Enquête Apm/Opinion Way - L'entreprise et le numérique : qui influence qui ?
Enquête Apm/Opinion Way - L'entreprise et le numérique : qui influence qui ?
Apm - association Progrès du Management
 
Morín los siete saberes necesarios para la educación del futuro edgar morin
Morín los siete saberes necesarios para la educación del futuro   edgar morinMorín los siete saberes necesarios para la educación del futuro   edgar morin
Morín los siete saberes necesarios para la educación del futuro edgar morinAdalberto
 
SW what's next ??
SW what's next ??SW what's next ??
SW what's next ??
Denis Barbarossa
 
Mon école, ma communauté, ma langue
Mon école, ma communauté, ma langueMon école, ma communauté, ma langue
Mon école, ma communauté, ma languemilenearseneault
 
Principes de la résolution
Principes de la résolutionPrincipes de la résolution
Principes de la résolution
Sylvain Daigle
 
Ander trans
Ander transAnder trans
Ander trans
Adalberto
 
Google est votre amis
Google est votre amisGoogle est votre amis
Google est votre amisclemfoot27
 
Evaluac ión 5
Evaluac ión 5Evaluac ión 5
Evaluac ión 5
Adalberto
 
Revista humanismo
Revista humanismoRevista humanismo
Revista humanismo
Adalberto
 
Laorganizacinenredesderedesyorganizaciones
Laorganizacinenredesderedesyorganizaciones Laorganizacinenredesderedesyorganizaciones
Laorganizacinenredesderedesyorganizaciones Adalberto
 
Catalogue Stand et Salon
Catalogue Stand et SalonCatalogue Stand et Salon
Catalogue Stand et Salon
Cécile Lafont
 
Evaluación ptolomeo claudius tetrabiblos
Evaluación ptolomeo claudius   tetrabiblosEvaluación ptolomeo claudius   tetrabiblos
Evaluación ptolomeo claudius tetrabiblosAdalberto
 
Tendencias desde trendtrotters en navarra factori
Tendencias desde trendtrotters en navarra factoriTendencias desde trendtrotters en navarra factori
Tendencias desde trendtrotters en navarra factori
Asier López Rangil
 
1. Présentation générale du RFSC
1. Présentation générale du RFSC1. Présentation générale du RFSC
1. Présentation générale du RFSC
Reference Framework for European Sustainable Cities
 
Eurelis - Présentation multi-écrans
Eurelis - Présentation multi-écransEurelis - Présentation multi-écrans
Eurelis - Présentation multi-écrans
Agence-Eurelis
 
ACRA - Présentation PAUG Avril 2011
ACRA - Présentation PAUG Avril 2011ACRA - Présentation PAUG Avril 2011
ACRA - Présentation PAUG Avril 2011
Kevin Gaudin
 
Les chiffres du chômage en avril 2012 - DARES
Les chiffres du chômage en avril 2012 - DARESLes chiffres du chômage en avril 2012 - DARES
Les chiffres du chômage en avril 2012 - DARESNathalie SALLES
 

En vedette (20)

Chapitre 1 l entreprise-definition-classification et fonctions
Chapitre 1  l entreprise-definition-classification et fonctionsChapitre 1  l entreprise-definition-classification et fonctions
Chapitre 1 l entreprise-definition-classification et fonctions
 
Enquête Apm/Opinion Way - L'entreprise et le numérique : qui influence qui ?
Enquête Apm/Opinion Way - L'entreprise et le numérique : qui influence qui ?Enquête Apm/Opinion Way - L'entreprise et le numérique : qui influence qui ?
Enquête Apm/Opinion Way - L'entreprise et le numérique : qui influence qui ?
 
Morín los siete saberes necesarios para la educación del futuro edgar morin
Morín los siete saberes necesarios para la educación del futuro   edgar morinMorín los siete saberes necesarios para la educación del futuro   edgar morin
Morín los siete saberes necesarios para la educación del futuro edgar morin
 
SW what's next ??
SW what's next ??SW what's next ??
SW what's next ??
 
Mon école, ma communauté, ma langue
Mon école, ma communauté, ma langueMon école, ma communauté, ma langue
Mon école, ma communauté, ma langue
 
Principes de la résolution
Principes de la résolutionPrincipes de la résolution
Principes de la résolution
 
Ander trans
Ander transAnder trans
Ander trans
 
Google est votre amis
Google est votre amisGoogle est votre amis
Google est votre amis
 
Evaluac ión 5
Evaluac ión 5Evaluac ión 5
Evaluac ión 5
 
Revista humanismo
Revista humanismoRevista humanismo
Revista humanismo
 
Laorganizacinenredesderedesyorganizaciones
Laorganizacinenredesderedesyorganizaciones Laorganizacinenredesderedesyorganizaciones
Laorganizacinenredesderedesyorganizaciones
 
100 dies d'embolics
100 dies d'embolics100 dies d'embolics
100 dies d'embolics
 
Catalogue Stand et Salon
Catalogue Stand et SalonCatalogue Stand et Salon
Catalogue Stand et Salon
 
Evaluación ptolomeo claudius tetrabiblos
Evaluación ptolomeo claudius   tetrabiblosEvaluación ptolomeo claudius   tetrabiblos
Evaluación ptolomeo claudius tetrabiblos
 
Tendencias desde trendtrotters en navarra factori
Tendencias desde trendtrotters en navarra factoriTendencias desde trendtrotters en navarra factori
Tendencias desde trendtrotters en navarra factori
 
1. Présentation générale du RFSC
1. Présentation générale du RFSC1. Présentation générale du RFSC
1. Présentation générale du RFSC
 
Eurelis - Présentation multi-écrans
Eurelis - Présentation multi-écransEurelis - Présentation multi-écrans
Eurelis - Présentation multi-écrans
 
ACRA - Présentation PAUG Avril 2011
ACRA - Présentation PAUG Avril 2011ACRA - Présentation PAUG Avril 2011
ACRA - Présentation PAUG Avril 2011
 
Les chiffres du chômage en avril 2012 - DARES
Les chiffres du chômage en avril 2012 - DARESLes chiffres du chômage en avril 2012 - DARES
Les chiffres du chômage en avril 2012 - DARES
 
PetitPrince.Vocab
PetitPrince.VocabPetitPrince.Vocab
PetitPrince.Vocab
 

Similaire à Pr Fimbel Formatic 11 FéV 2010 Paris

Interroger le travail scientifique en ligne : ou le développement d’une appro...
Interroger le travail scientifique en ligne : ou le développement d’une appro...Interroger le travail scientifique en ligne : ou le développement d’une appro...
Interroger le travail scientifique en ligne : ou le développement d’une appro...
mfaury
 
Le Tiers Lien en images
Le Tiers Lien en imagesLe Tiers Lien en images
Le Tiers Lien en images
TMC-Rennes
 
SociologieOrganisations
SociologieOrganisationsSociologieOrganisations
SociologieOrganisations
AmaniAmani36
 
Ethique Organisationnelle_27_avril_2016
Ethique Organisationnelle_27_avril_2016Ethique Organisationnelle_27_avril_2016
Ethique Organisationnelle_27_avril_2016
Melissa Johnen
 
socio performance 1
socio performance 1socio performance 1
socio performance 1
nous sommes vivants
 
Fab mob numeriques en communs
Fab mob numeriques en communsFab mob numeriques en communs
Fab mob numeriques en communs
FabMob
 
La cooperation, un changement de posture
La cooperation, un changement de postureLa cooperation, un changement de posture
La cooperation, un changement de posture
Colloque Questions de Pédagogie dans l'Enseignement Supérieur
 
Les organisations par saussois
Les organisations par saussoisLes organisations par saussois
Les organisations par saussoisMadeleine Georget
 
Histoire et sociologie du numérique, chapitre 1
Histoire et sociologie du numérique, chapitre 1Histoire et sociologie du numérique, chapitre 1
Histoire et sociologie du numérique, chapitre 1
Julien PIERRE
 
ASIS - Training #7 - Innovation et défis sociétaux
ASIS - Training #7 - Innovation et défis sociétauxASIS - Training #7 - Innovation et défis sociétaux
ASIS - Training #7 - Innovation et défis sociétaux
armelleguillermet
 
Programmation EMC 6e
Programmation EMC 6eProgrammation EMC 6e
Cahier du commun 1 : agir en commun, agir le commun
Cahier du commun 1 : agir en commun, agir le communCahier du commun 1 : agir en commun, agir le commun
Cahier du commun 1 : agir en commun, agir le commun
Frédéric GASNIER
 
les communautés d'apprentissage
les communautés d'apprentissageles communautés d'apprentissage
les communautés d'apprentissage
Rémi Poupinet
 
Ethique en communication : un enjeu de professionnalisation à l'ère du numérique
Ethique en communication : un enjeu de professionnalisation à l'ère du numériqueEthique en communication : un enjeu de professionnalisation à l'ère du numérique
Ethique en communication : un enjeu de professionnalisation à l'ère du numérique
JCDomenget
 
Cosciences2015 - décloisonner la recherche
Cosciences2015 - décloisonner la rechercheCosciences2015 - décloisonner la recherche
Cosciences2015 - décloisonner la recherche
TMC-Rennes
 
Les communs et les savoirs en partage : que faut-il enseigner ?
Les communs et les savoirs en partage : que faut-il enseigner ?Les communs et les savoirs en partage : que faut-il enseigner ?
Les communs et les savoirs en partage : que faut-il enseigner ?
Hélène MULOT
 
La plateforme Web2solidarité : Une perspective de participation des citoyens ...
La plateforme Web2solidarité : Une perspective de participation des citoyens ...La plateforme Web2solidarité : Une perspective de participation des citoyens ...
La plateforme Web2solidarité : Une perspective de participation des citoyens ...
EASY EGOV
 
Biens communs et Société, Violaine HACKER, COMMON GOOD Forum
Biens communs et Société, Violaine HACKER, COMMON GOOD ForumBiens communs et Société, Violaine HACKER, COMMON GOOD Forum
Biens communs et Société, Violaine HACKER, COMMON GOOD Forum
Violaine Hacker
 
Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...
Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...
Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...
Dr Sebastien Poulain
 
La construction du pouvoir syndical
La construction du pouvoir syndicalLa construction du pouvoir syndical
La construction du pouvoir syndical
Manu Robles-Arangiz Institutua Fundazioa
 

Similaire à Pr Fimbel Formatic 11 FéV 2010 Paris (20)

Interroger le travail scientifique en ligne : ou le développement d’une appro...
Interroger le travail scientifique en ligne : ou le développement d’une appro...Interroger le travail scientifique en ligne : ou le développement d’une appro...
Interroger le travail scientifique en ligne : ou le développement d’une appro...
 
Le Tiers Lien en images
Le Tiers Lien en imagesLe Tiers Lien en images
Le Tiers Lien en images
 
SociologieOrganisations
SociologieOrganisationsSociologieOrganisations
SociologieOrganisations
 
Ethique Organisationnelle_27_avril_2016
Ethique Organisationnelle_27_avril_2016Ethique Organisationnelle_27_avril_2016
Ethique Organisationnelle_27_avril_2016
 
socio performance 1
socio performance 1socio performance 1
socio performance 1
 
Fab mob numeriques en communs
Fab mob numeriques en communsFab mob numeriques en communs
Fab mob numeriques en communs
 
La cooperation, un changement de posture
La cooperation, un changement de postureLa cooperation, un changement de posture
La cooperation, un changement de posture
 
Les organisations par saussois
Les organisations par saussoisLes organisations par saussois
Les organisations par saussois
 
Histoire et sociologie du numérique, chapitre 1
Histoire et sociologie du numérique, chapitre 1Histoire et sociologie du numérique, chapitre 1
Histoire et sociologie du numérique, chapitre 1
 
ASIS - Training #7 - Innovation et défis sociétaux
ASIS - Training #7 - Innovation et défis sociétauxASIS - Training #7 - Innovation et défis sociétaux
ASIS - Training #7 - Innovation et défis sociétaux
 
Programmation EMC 6e
Programmation EMC 6eProgrammation EMC 6e
Programmation EMC 6e
 
Cahier du commun 1 : agir en commun, agir le commun
Cahier du commun 1 : agir en commun, agir le communCahier du commun 1 : agir en commun, agir le commun
Cahier du commun 1 : agir en commun, agir le commun
 
les communautés d'apprentissage
les communautés d'apprentissageles communautés d'apprentissage
les communautés d'apprentissage
 
Ethique en communication : un enjeu de professionnalisation à l'ère du numérique
Ethique en communication : un enjeu de professionnalisation à l'ère du numériqueEthique en communication : un enjeu de professionnalisation à l'ère du numérique
Ethique en communication : un enjeu de professionnalisation à l'ère du numérique
 
Cosciences2015 - décloisonner la recherche
Cosciences2015 - décloisonner la rechercheCosciences2015 - décloisonner la recherche
Cosciences2015 - décloisonner la recherche
 
Les communs et les savoirs en partage : que faut-il enseigner ?
Les communs et les savoirs en partage : que faut-il enseigner ?Les communs et les savoirs en partage : que faut-il enseigner ?
Les communs et les savoirs en partage : que faut-il enseigner ?
 
La plateforme Web2solidarité : Une perspective de participation des citoyens ...
La plateforme Web2solidarité : Une perspective de participation des citoyens ...La plateforme Web2solidarité : Une perspective de participation des citoyens ...
La plateforme Web2solidarité : Une perspective de participation des citoyens ...
 
Biens communs et Société, Violaine HACKER, COMMON GOOD Forum
Biens communs et Société, Violaine HACKER, COMMON GOOD ForumBiens communs et Société, Violaine HACKER, COMMON GOOD Forum
Biens communs et Société, Violaine HACKER, COMMON GOOD Forum
 
Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...
Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...
Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...
 
La construction du pouvoir syndical
La construction du pouvoir syndicalLa construction du pouvoir syndical
La construction du pouvoir syndical
 

Plus de alilou2955

Tic Santé Orange
Tic Santé OrangeTic Santé Orange
Tic Santé Orangealilou2955
 
S Cheroutre Mission Cadres Ntic 11 FéV Vdef
S Cheroutre Mission Cadres Ntic 11 FéV VdefS Cheroutre Mission Cadres Ntic 11 FéV Vdef
S Cheroutre Mission Cadres Ntic 11 FéV Vdefalilou2955
 
Galien SéNat261109
Galien SéNat261109Galien SéNat261109
Galien SéNat261109alilou2955
 
PréSentation Hes Valais
PréSentation Hes ValaisPréSentation Hes Valais
PréSentation Hes Valaisalilou2955
 
SantéWeb2 0 Silber
SantéWeb2 0 SilberSantéWeb2 0 Silber
SantéWeb2 0 Silberalilou2955
 
018 Fnehad PréSentation Lb Tic SantéS
018 Fnehad PréSentation Lb Tic SantéS018 Fnehad PréSentation Lb Tic SantéS
018 Fnehad PréSentation Lb Tic SantéSalilou2955
 
Tircel Fave Tic Vf
Tircel Fave Tic VfTircel Fave Tic Vf
Tircel Fave Tic Vfalilou2955
 
Tic Sante 2010 02 10 Perinice
Tic Sante 2010 02 10 PeriniceTic Sante 2010 02 10 Perinice
Tic Sante 2010 02 10 Perinicealilou2955
 
Tic Sante 2010 02 10 Perinice
Tic Sante 2010 02 10 PeriniceTic Sante 2010 02 10 Perinice
Tic Sante 2010 02 10 Perinicealilou2955
 
R Picard Cgiet
R Picard CgietR Picard Cgiet
R Picard Cgietalilou2955
 
M Yahia Cherif Tic Sante Algerie
M Yahia Cherif Tic Sante AlgerieM Yahia Cherif Tic Sante Algerie
M Yahia Cherif Tic Sante Algeriealilou2955
 
Hugo Pollender PréSentation Tic Santé2010
Hugo Pollender PréSentation Tic Santé2010Hugo Pollender PréSentation Tic Santé2010
Hugo Pollender PréSentation Tic Santé2010alilou2955
 
Couvreur Aifcs Rouen
Couvreur Aifcs RouenCouvreur Aifcs Rouen
Couvreur Aifcs Rouenalilou2955
 

Plus de alilou2955 (17)

Tic Santé Orange
Tic Santé OrangeTic Santé Orange
Tic Santé Orange
 
Tic Jpg
Tic JpgTic Jpg
Tic Jpg
 
S Cheroutre Mission Cadres Ntic 11 FéV Vdef
S Cheroutre Mission Cadres Ntic 11 FéV VdefS Cheroutre Mission Cadres Ntic 11 FéV Vdef
S Cheroutre Mission Cadres Ntic 11 FéV Vdef
 
Galien SéNat261109
Galien SéNat261109Galien SéNat261109
Galien SéNat261109
 
Ceridt
CeridtCeridt
Ceridt
 
Telepsy 15
Telepsy 15Telepsy 15
Telepsy 15
 
PréSentation Hes Valais
PréSentation Hes ValaisPréSentation Hes Valais
PréSentation Hes Valais
 
SantéWeb2 0 Silber
SantéWeb2 0 SilberSantéWeb2 0 Silber
SantéWeb2 0 Silber
 
018 Fnehad PréSentation Lb Tic SantéS
018 Fnehad PréSentation Lb Tic SantéS018 Fnehad PréSentation Lb Tic SantéS
018 Fnehad PréSentation Lb Tic SantéS
 
Biondini Ales
Biondini AlesBiondini Ales
Biondini Ales
 
Tircel Fave Tic Vf
Tircel Fave Tic VfTircel Fave Tic Vf
Tircel Fave Tic Vf
 
Tic Sante 2010 02 10 Perinice
Tic Sante 2010 02 10 PeriniceTic Sante 2010 02 10 Perinice
Tic Sante 2010 02 10 Perinice
 
Tic Sante 2010 02 10 Perinice
Tic Sante 2010 02 10 PeriniceTic Sante 2010 02 10 Perinice
Tic Sante 2010 02 10 Perinice
 
R Picard Cgiet
R Picard CgietR Picard Cgiet
R Picard Cgiet
 
M Yahia Cherif Tic Sante Algerie
M Yahia Cherif Tic Sante AlgerieM Yahia Cherif Tic Sante Algerie
M Yahia Cherif Tic Sante Algerie
 
Hugo Pollender PréSentation Tic Santé2010
Hugo Pollender PréSentation Tic Santé2010Hugo Pollender PréSentation Tic Santé2010
Hugo Pollender PréSentation Tic Santé2010
 
Couvreur Aifcs Rouen
Couvreur Aifcs RouenCouvreur Aifcs Rouen
Couvreur Aifcs Rouen
 

Dernier

Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union
 
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de pazProyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Morzadec Cécile
 
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en FranceBATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
Txaruka
 
Dimensionnement réseau de transmission pour un réseau GSM-R - AIT KADDOUR Ghi...
Dimensionnement réseau de transmission pour un réseau GSM-R - AIT KADDOUR Ghi...Dimensionnement réseau de transmission pour un réseau GSM-R - AIT KADDOUR Ghi...
Dimensionnement réseau de transmission pour un réseau GSM-R - AIT KADDOUR Ghi...
MustaphaZhiri
 
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdfVeille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
frizzole
 
Presentation powerpoint sur la filiere electrotechnique
Presentation powerpoint sur la filiere electrotechniquePresentation powerpoint sur la filiere electrotechnique
Presentation powerpoint sur la filiere electrotechnique
mohammadaminejouini
 
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdfTextes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
Michel Bruley
 

Dernier (7)

Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
 
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de pazProyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
 
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en FranceBATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
 
Dimensionnement réseau de transmission pour un réseau GSM-R - AIT KADDOUR Ghi...
Dimensionnement réseau de transmission pour un réseau GSM-R - AIT KADDOUR Ghi...Dimensionnement réseau de transmission pour un réseau GSM-R - AIT KADDOUR Ghi...
Dimensionnement réseau de transmission pour un réseau GSM-R - AIT KADDOUR Ghi...
 
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdfVeille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
 
Presentation powerpoint sur la filiere electrotechnique
Presentation powerpoint sur la filiere electrotechniquePresentation powerpoint sur la filiere electrotechnique
Presentation powerpoint sur la filiere electrotechnique
 
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdfTextes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
 

Pr Fimbel Formatic 11 FéV 2010 Paris

  • 1. FORMATIC - Colloque TIC et Santé 11h 15 - Les outils collaboratifs au service du management – Eric FIMBEL – Docteur en Sciences de Gestion – Professeur (HDR) à Reims Management School - Membre du Laboratoire LIPSOR (CNAM/Paris) [email_address]
  • 2.
  • 3.
  • 4.
  • 5.
  • 6.
  • 7.
  • 8.
  • 9.
  • 10.
  • 11.
  • 12.
  • 13. 2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal individualisme : individualiste : 1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL
  • 14.
  • 15.
  • 16.
  • 17.
  • 18.
  • 19.
  • 20.
  • 21.
  • 22. 2 – du réseau « infrastructurant » aux réseaux dits « sociaux » Un réseau est un dispositif construit, technique et/ou organisationnel, permettant des mises en relation entre individus cet/ou entités formelles ou informelles. © Eric FIMBEL Réseau : « tissu en forme de rets »
  • 23. 2 – du réseau « infrastructurant » aux réseaux dits « sociaux » Un réseau est un dispositif construit, technique et/ou organisationnel, permettant des mises en relation entre individus cet/ou entités formelles ou informelles. Ces relations peuvent être volontairement structurées ou non, opérée dans les frontières d’une organisation, au sein d’un maillage fini d’organisations ou en accès totalement ouvert. © Eric FIMBEL Réseau : « tissu en forme de rets »
  • 24. 2 – du réseau « infrastructurant » aux réseaux dits « sociaux » Un réseau est un dispositif construit, technique et/ou organisationnel, permettant des mises en relation entre individus cet/ou entités formelles ou informelles. Ces relations peuvent être volontairement structurées ou non, opérée dans les frontières d’une organisation, au sein d’un maillage fini d’organisations ou en accès totalement ouvert. Le réseau est dit social lorsque sa composition, les règles d’usage qui y ont cours sont issues d’une socialisation entre membres sans qu’une autorité ne les supporte ni ne les régule. © Eric FIMBEL Réseau : « tissu en forme de rets »
  • 25. 2 – du réseau « infrastructurant » aux réseaux dits « sociaux » Un réseau est un dispositif construit, technique et/ou organisationnel, permettant des mises en relation entre individus cet/ou entités formelles ou informelles. Ces relations peuvent être volontairement structurées ou non, opérée dans les frontières d’une organisation, au sein d’un maillage fini d’organisations ou en accès totalement ouvert. Le réseau est dit social lorsque sa composition, les règles d’usage qui y ont cours sont issues d’une socialisation entre membres sans qu’une autorité ne les supporte ni ne les régule. Les dispositifs dits du « Web 2.0 » (Facebook, Second Life,…) ne sont pas des réseaux sociaux … ( la perçeuse n’est pas l’étagère… et l’étagère n’est pas son contenu ) mais ils permettent le fonctionnement et le support des échanges dématérialisés entre membres d’un réseau social qui s’auto-constitue, s’anime et s’autocontrôle à partir des contributions et interventions volontaires de ses seuls membres. © Eric FIMBEL Réseau : « tissu en forme de rets »
  • 26. Document réalisé par Eric FIMBEL les infrastructures et compétences techniques les composants logiciels : - « solutions logicielles applicatives» - logiciels « outils » dont les « collaboratifs » les usages, pratiques et appropriations Système d ’Information informatisé Réseau : « tissu en forme de rets »
  • 27. Patients Fournisseurs Labos Prestataires Administrations Tutelles N ’importe qui I N T R A E X T R A I N T E R Soignants Trois univers du même système d’information Exemple: un hôpital Intranet , Extranet , Internet …. NET WORKS = réseaux Document réalisé par Eric FIMBEL
  • 28. Patients Fournisseurs Labos Prestataires Administrations Tutelles N ’importe qui I N T R A E X T R A I N T E R Soignants Trois univers du même système d’information Exemple: un hôpital Intranet , Extranet , Internet …. NET WORKS = réseaux Document réalisé par Eric FIMBEL Services et téléphone portable
  • 29.
  • 30. 3 – des coopérations aux outils ou l’inverse ? Outils coopératifs pour des professionnels membres d’ une même organisation : Le management peut en attendre un accroissement des résultats (apports aux performances qualitatives et/ou quantitatives des pratiques et activités) grâce à + de de transversalité, décloisonnement, mutualisation, palliatifs, innovations organisationnelles © Eric FIMBEL
  • 31. 3 – des coopérations aux outils ou l’inverse ? Outils coopératifs pour des professionnels membres d’ une même organisation : Le management peut en attendre un accroissement des résultats (apports aux performances qualitatives et/ou quantitatives des pratiques et activités) grâce à + de de transversalité, décloisonnement, mutualisation, palliatifs, innovations organisationnelles © Eric FIMBEL des parties prenantes membres d’ une organisation + ou – ouverte Valeurs, cultures, exemplarités, incitations… Charte interne de l’utilisateur et des usages
  • 32. 3 – des coopérations aux outils ou l’inverse ? Outils coopératifs pour des professionnels membres d’organisations différentes et connus comme tels : Le management de chacune des organisations dont les membres participent à ces groupes ou communautés professionnelles ouvertes peut en attendre un accroissement des résultats (apports aux performances qualitatives et/ou quantitatives des pratiques et activités communes ou articulées) grâce à + de partages de contenus et de pratiques, co-productions (co-[l] labor ations), comparaisons libres, lobbying, innovations professionnelles, ... © Eric FIMBEL
  • 33. 3 – des coopérations aux outils ou l’inverse ? Outils coopératifs pour des professionnels membres d’organisations différentes et connus comme tels : Le management de chacune des organisations dont les membres participent à ces groupes ou communautés professionnelles ouvertes peut en attendre un accroissement des résultats (apports aux performances qualitatives et/ou quantitatives des pratiques et activités communes ou articulées) grâce à + de partages de contenus et de pratiques, co-productions (co-[l] labor ations), comparaisons libres, lobbying, innovations professionnelles, ... © Eric FIMBEL des parties prenantes membres de n organisations + ou – interdépendantes Valeurs, cultures, pratiques différentes incitations, conventions interorganisationnelles Charte commune des usages
  • 34. 3 – des coopérations aux outils ou l’inverse ? Outils coopératifs entre membres d’une communauté d’intérêts (ludiques, sociaux, économiques, …) comprenant (ou non) des professionnels Le management des organisations dont les membres participent à ces communautés interindividuelles ouvertes peut en attendre … ? ? ? Chaque participant, les groupes et associations, le tissu social et sociétal… peuvent bénéficier ou être pénalisés par ces espaces libres, partages d’opinions, mobilisations horizontales, contre-savoirs et contre-pouvoirs, innovations sociétales, diffusion-propagation non régulées … © Eric FIMBEL
  • 35. 3 – des coopérations aux outils ou l’inverse ? Outils coopératifs entre membres d’une communauté d’intérêts (ludiques, sociaux, économiques, …) comprenant (ou non) des professionnels Le management des organisations dont les membres participent à ces communautés interindividuelles ouvertes peut en attendre … ? ? ? Chaque participant, les groupes et associations, le tissu social et sociétal… peuvent bénéficier ou être pénalisés par ces espaces libres, partages d’opinions, mobilisations horizontales, contre-savoirs et contre-pouvoirs, innovations sociétales, diffusion-propagation non régulées … © Eric FIMBEL des parties prenantes membres d’un espace partagé librement ouvert Tout ce qui est co-construit l’est par un processus de socialisation choisie