SlideShare une entreprise Scribd logo
Etude technique
3ème année d’école d’ingénieurs
2016/2017
Spécialité
Electronique et
Télécommunications
Encadrants projet : CUGNO Sébastien
Encadrants ENSIL : AUPETIT-BERTHELEMOT Christelle
Déploiement d’infrastructures fibre
optique clients publics
IBANEZ Albert
1
Remerciements
2
Sommaire
Sommaire ................................................................................................................................... 2
Glossaire..................................................................................................................................... 3
Introduction ................................................................................................................................ 6
1. Présentation d’Axians Toulouse......................................................................................... 7
1.1. Histoire de l’entreprise ................................................................................................ 7
1.2. Structure....................................................................................................................... 9
1.3. Projets........................................................................................................................ 10
1.4. Ma place au sein d’Axians......................................................................................... 10
2. Fibre Optique.................................................................................................................... 11
2.1. La fibre ...................................................................................................................... 11
2.2. Le Réseau de fibre optique ........................................................................................ 15
2.2.1. Le PIT (plan d’Itinéraire télécom) ..................................................................... 15
2.2.2. Les Chambres..................................................................................................... 16
2.2.3. Extrémités de la liaison ...................................................................................... 17
2.3. Les BPE (boitiers de Protection d’Epissures)............................................................ 18
2.4. Architecture FTTH (Fiber To The Home)................................................................. 20
3. Différents projets.............................................................................................................. 22
3.1. Projet FREE FTTH.................................................................................................... 22
3.1.1. Présentation ........................................................................................................ 22
3.1.2. Ma mission......................................................................................................... 23
3.2. Projet de raccordement SPL RIN .............................................................................. 25
3.2.1. Présentation ........................................................................................................ 25
3.2.2. Ma mission......................................................................................................... 27
3.3. Projet montée en débit NRA MeD (Montée en Débit) Ariège.................................. 30
3.3.1. Présentation ........................................................................................................ 30
3.3.2. Ma mission......................................................................................................... 32
3.4. Migration BLO Ariège à partir de l’installation des NRA MeD............................... 35
3.4.1. Présentation ........................................................................................................ 35
3.4.2. Ma Mission......................................................................................................... 37
Conclusion................................................................................................................................ 39
Bibliographie............................................................................................................................ 40
Annexes.................................................................................................................................... 41
Table des illustrations............................................................................................................... 43
3
Glossaire
ABF : Architectes des Bâtiments de France
AFSO : AXIANS Fibre Sud-Ouest
AIRCOM : Accès Intégrés Réseaux Capillaires Opérateurs Mobiles
ASILR : AXIANS Services Infras Languedoc Roussillon
APD : Avant-Projet Détaillé
APS : Avant-Projet Simplifié
BL : Boucle Local
CCAP : Cahier des Clause Administratives Particulières
CCTP : Cahier des Clauses Techniques Particulières
CD : Conseil Départemental
CDD : Câble De Dégroupage
CDP : Conseil de développement Participatif
CI : Comité Investissement
CL : Collectivité Locale
CONSUEL : Comité National pour la Sécurité des usagers de l’électricité
CPCE : Code des Postes et Communications Electroniques
DICT : Déclaration d’Intention de Commencement de Travaux
DOE : Dossier Ouvrage Exécuté
DSL : Digital Subsciber Line
DSLAM : Digital Subscriber Line Acces Multiplexer
DT : Déclarations de Travaux
DPV : Demande Permission de Voirie
DRCL : Direction des Relation avec les Collectivités Locales
DTA : Diagnostic Technique Amiante
EBM : Expression de Besoin de Matériels
FAI : Fournisseur d’Accès Internet
FDP : Fond De Plan
FOA : Fiche d’Occupation d’Alvéole
GC : Génie Civil
GCBLO : Génie Civil Boucles et Liaisons Optiques
GIN : Group Internal Network
4
GNT : Grave Naturelles Traitées
LP : Ligne Principale
LPE : Ligne Analogique Extension
LPO : Ligne Analogique Ordinaire
MAD Fibre : Mise A Disposition de la Fibre
ML : Mètre Linéaire
NRA : Nœud de Raccordement Abonné
NRA MeD : Nœud de Raccordement Abonné Montée en Débit
NRO : Nœud de raccordement Optique
OF : ORANGE France
PAQ : Plan d’Assurance Qualité
PB/PBO/PDB : Point de Branchement Optique
PCO : Prolongement de Câble Optique
PMI : Point de Mutualisation d’Immeuble
PMR : Point de Mutualisation de Rue
PMZ : Point de Mutualisation de Zone
PMV : Permission De Voirie
PODI : Paire Occupée en Distribution
PP : Plan de Prévention
PRM : Plan de Raccordement Mutualisé
PTO : Point de terminaison Optique
RIP : Réseaux d’Initiative Publique
RO : Répartiteur Optique
RNO : Répartiteur Numérique Opérateur
SME : Système de Management Environnemental
SR : Sous Répartiteur
TVX : Travaux
UI : Unité d’Intervention (service de Orange)
UPR : Unité de Production/Pilotage Réseau (service de Orange)
VIC : Visite d’Inspection Commune
VIE : Visite d’Inspection Electrique
VT : Visite Technique
5
6
Introduction
Dans un contexte numérique dans lequel les transmissions de données sont des plus en
plus rapides et pour des volumes très conséquents, des nouvelles technologies s’avèrent
nécessaires pour répondre aux demandes des usagers.
La technologie LTE (4G) et l’arrivée de la technologie 5G assurent un débit minimum
de 20 Mbit/s, avec des prévisions pour la 5G allant jusqu’à 100 Mbit/s.,
Cependant, le sujet du travail concernera le domaine du filaire et plus précisément, la
fibre optique. En effet, celle-ci possède des caractéristiques très intéressantes grâce aux
propriétés de propagation et réflexion de la lumière dans le cœur de la fibre. De nos jours, la
fibre optique permet d’assurer des débits proches à 1 Gbit/s pour certains particuliers et au-delà
de 1 Gbit/s pour des entreprises. De même, la fibre optique garantit une fiabilité et pérennité
qu’aucune notre technologie peut assurer.
C’est pourquoi, de nombreux projets de déploiement de structures fibre optique naissent
actuellement au sein des grandes entreprises de télécommunications. Ce sont des projets
généralement liés au de la fibre pour le FTTH (Fiber To The Home) qui permet d’aliment
directement les usagers en haut débit.
Ainsi, ce projet se focalisera sur le suivi et pilotage de travaux de déploiement de fibre
optique au sein de l’entreprise Axians Toulouse.
Figure 1 : Cœur de la Fibre Optique
7
1. Présentation d’Axians Toulouse
1.1. Histoire de l’entreprise
Actuellement société SANTERNE Toulouse, sous la marque d’Axians, c’est une
marque appartenant au groupe Vinci, plus particulièrement au groupe Vinci Energies. Axians
apporte des solutions pour concevoir, déployer et gérer les infrastructures réseaux des
entreprises, des administrations, des fournisseurs de services ou des opérateurs télécoms. C’est
une entreprise dédiée aux solutions ICT, c’est-à-dire, Technologies de l’Information et de
Communication tant pour le grand public comme pour les entreprises. Axians est une entreprise
implantée dans tout le réseau de la France, mais également à l’international avec plus de 7000
collaborateurs dans un réseau de 150 entreprises.
Notre projet se déroulera dans les locaux d’Axians à Toulouse (Quint-Fonsegrives).
Différents départements sont regroupés dans ces locaux : Axians Mobile Midi-Pyrénées
(AMMP), Axians Maintenance Infrastructures Midi-Pyrénées (AMIMP), Axians Études Sud-
Ouest (AESO) et Axians Fibre Sud-Ouest (AFSO) où le stage se déroulera.
Ainsi, AFSO déploie son expertise dans le sud-ouest de la France dans les départements
suivants (zone bleue) :
Figure 2 : Zone d’intervention d’AFSO
8
Les locaux de l’entreprise sont situés dans le 35 Rue des Tournesols, 31130 Quint-
Fonsegrives.
Figure 3 : Emplacement géographique de l’entreprise
Figure 4 : Façade des locaux à Quint-Fonsegrives
Les locaux de Quint-Fonsegrives, regroupent les bureaux des responsables projets et
responsables d’affaires et chefs d’entreprise, mais également les bureaux d’études ainsi qu’un
magasin où est stocké le matériel de certains projets (Tourets de câbles, antennes, BPE, tiroirs
optiques…)
9
1.2. Structure
Axians Fibre Sud-Ouest se décompose de la façon suivante : D’abord, nous avons le
chef d’entreprise, Mr. Renaud DION, puis nous trouvons les Responsables d’affaires qui sont
à le tête d’une équipe de Responsables projets et des techniciens terrain.
Figure 5 : Organigramme AFSO
Nous trouvons également des techniciens communs à tous les responsables d’affaires,
qui s’occupent en fonction des besoins du moment. Il en va de même pour l’équipe Génie Civil
(GC).
D’autre part, le magasin, qui gère le matériel (antennes, tourets, etc.), le pôle
informatique et l’équipe administrative et comptable sont communs à tous les départements
d’Axians Toulouse. C’est à dire, au Bureau d’études, fibre, radio et maintenance.
10
1.3. Projets
Plusieurs projets sont attribués aux Responsables d’affaires. En ce moment, le projet de
déploiement d’infrastructures FTTH dans le département du Gers (32) est le projet le plus
honorable d’Axians. Il s’agit d’un projet dont le coût est estimé à 27 M€ et qui mobilise une
équipe (bureau d’études compris) d’environ 40 personnes. D’autre part, de nombreux projets
de montée en débit, notamment par la création de PRM (que nous expliquerons plus tard et qui
ont occupés considérablement l’évolution de mon stage) emploient les équipes d’Axians fibre
Sud-Ouest. Ensuite, le sujet FON (Fibre Optique Noire) : Réseau de fibre déployé dans tout le
territoire français disposé à la location de clients particuliers, est un projet qui se développe
fortement. Enfin, beaucoup de projet d’adductions FTTH et de raccordements de clients
particuliers sont réalisés dans l’agglomération de Toulouse.
1.4. Ma place au sein d’Axians
Pour développer mon stage de fin d’études, j’ai intégré l’équipe de M. Cugno
(Responsable d’affaires), M. Zanet et M. Moras (Responsable projets). Mon rôle a été d’assister
dans le suivi et pilotage de travaux, les projets de M. Moras et M. Zanet. Les projets, que nous
nous détaillerons plus tard, étaient les suivants :
 Projet montée en débit Ariège CD09 (M. Zanet)
 Adductions FTTH pour FREE INFRAS (M. Zanet)
 Raccordement de clients pour SPL RIN (Réseau de Infrastructures Numériques)
dont le déploiement de infrastructures fibre optique pour la mise en place de la
4G dans le métro. (M. Moras)
Au sein d’Axians, j’ai également pu profiter de la confiance de M. Cugno pour le
développement de certaines missions en presque toute autonomie. C’est le que cas pour le projet
de :
 Migration de la BLO (Boucle Locale) dans les NRAMED de 9
communes de l’Ariège
11
2. Fibre Optique
2.1. La fibre
Rappelons que la fibre Optique est un fil en plastique très fin (quelques nm) dans lequel
peuvent être conduits un grand nombre de données moyennant la conduction de la lumière. En
effet, la fibre optique est un guide d’onde qui profite des propriétés réfractrices entre le cœur et
la gaine pour conduire la lumière.
Figure 6 : Différentes partie d’une fibre optique
Pour que la lumière se propage, il faut que l’indice du cœur soit un peu supérieur à
l’indice de la gaine, l’ensemble étant protéger par une gaine en plastique.
Dans le domaine des télécommunications, les fibres sont généralement faites en silice
d’une pureté très grande afin de réduire très considérablement les pertes. En effet, de nos jours,
l’atténuation d’une fibre est d’environ 0,2 dB/km. Ainsi, les fibres optiques, avec l’aide
d’amplificateurs, sont utilisées sur des milliers de kilomètres.
12
Figure 7 : Liaisons océaniques en fibre optique
Nous trouvons en général des câbles de fibre optique de capacité modulo12, c’est-à-dire
des câbles de 12Fo, 24FO, 72FO, 432FO, 720FO. Par exemple, pour un câble 72 FO, il y aura
6 tubes de 12 fibres chaque fibre. Cette particularité provient de la limitation du code couleurs.
Afin de repérer les fibres dans les tubes, chaque fibre présentera une gaine de chaque couleur,
or seul 12 couleurs permettent un repérage correct de toutes les fibres. C’est pourquoi, les câbles
auront un certain nombre de tube avec toujours 12 fibres à l’intérieur.
Voici le code couleurs en fonction de normes et des opérateurs :
Figure 8 : Code couleurs fibre optique
13
D’autre part, nous avons deux types de fibre : Fibre Multimodes et fibres monomodes.
La fibre multimode permet la propagation de lumière de plusieurs modes. C’est-à-dire que
plusieurs longueurs d’onde circulent dans l’âme de la fibre. Contrairement, la fibre monomode
ne permet la propagation que d’un seul mode. Celle-ci a également un diamètre de l’âme plus
petit.
Figure 9 : Caractéristiques fibre multimode et fibre monomode.
En ce moment, les opérateurs privilégient la fibre monomode. En effet, ce type de fibre
a jusqu’à 50 fois plus de portée que la fibre multimode. La bande passante est également plus
large. Ainsi, en full-duplex nous avons un débit deux fois supérieur.
Enfin, lorsqu’on utilise les fibres monomodes, deux longueurs d’ondes sont
privilégiées : 1310 nm pour la liaison montant montante (depuis l’abonné) et 1550 pour la
liaison descendante (du NRO ou de PMx vers les abonnés).
Nous observons à partir de la Figure 10, que l’atténuation est minimale aux longueurs
d’onde 1310 nm et 155 nm, évitant ainsi le pic à 1450 nm.
14
Figure 10 : Atténuation en dB/km de la fibre monomode en fonction de la longueur d’onde
Ensuite, du fait que plusieurs abonnés sont souvent connectés sur la même fibre, il est
nécessaire d’appliquer un (de)multiplexage. En effet, il existe plusieurs méthodes de
multiplexage. La plus démocratisé de ces méthodes est la méthode de multiplexage temporel
(TDM), bien que le multiplexage par longueur d’onde s’avère plus intéressant.
Figure 11 : Multiplexage Temporel
Enfin, à chaque extrémité d’un liaison fibre optique il est nécessaire de connecter la
fibre à certains appareils tels que le tiroirs ou autres. Pour cela, plusieurs types de connecteurs
sont disponibles dans le marché en fonction de l’appareil en aval.
15
Figure 12 : différentes types de connecteurs fibre optique
2.2. Le Réseau de fibre optique
2.2.1. Le PIT (plan d’Itinéraire télécom)
Dans toutes les villes de France (et dans la campagne), le réseau télécom filaire (cuivre
et fibre optique) passe presque toujours par des infrastructures souterraines. Pour avoir accès à
ce réseau, Orange (FT) met à disposition des opérateurs, des plans KMZ qui permettent de
visualiser les infrastructures du réseau sur Google Earth. On appelle l’ensemble de ces plans,
un PIT (Plan d’Itinéraire Télécoms). Chaque ville ou commune de France dispose de son propre
PIT. Dans la Figure 11, une partie du PIT de Toulouse.
Légende (Figure 11) :
Vert : Réseau souterrain (fourreaux classiques)
Jaune : Adductions immeubles
Rouge : Galeries
Marron : Aérien ou Façade
Rectangles blancs : Chambres classiques réseau télécom
Cercles Rouges : Armoires de Rue (PMR, PMZ)
16
Figure 13 : PIT du centre-ville de Toulouse
2.2.2. Les Chambres
Comme dit précédemment, le réseau est majoritairement composé d’infrastructures
souterraines, à savoir des fourreaux qui lient des chambres.
Ces fourreaux sont généralement faits par des tubes PVC ou par des tubes PEHD pour
des distances importantes. Ces fourreaux ont un diamètre de 45mm, 60 mm, 80mm, 100mm et
150mm. Dans les deux derniers cas, nous parlons de conduite unitaire.
Concernant les chambres, il existe différents types. Basiquement, nous trouvons les
chambres de type LxT et les chambres de type KxC, x étant le nombre de tampons de la
chambre. Ensuite, il faut différencier entre le C pour chaussée et le T pour Trottoir. Par
conséquent, les chambres KxC (Chaussée) doivent pouvoir résister à de fortes charges telles
que le passage d’un camion. Les chambres LxT sont beaucoup moins résistantes puisqu’elles
sont sur le trottoir.
17
Figure 15 : Chambre K2C
En annexe (Annexe 1) les caractéristiques des chambres.
2.2.3. Extrémités de la liaison
Une liaison fibre optique débute toujours dans NRO où sont situés les composants actifs.
Normalement, dans le NRO on installe un ou plusieurs tiroirs (de 12, 24, 36, 48… fibres) qu’on
connecte aux équipements actifs par une jarretière.
Figure 16 : Tiroirs optiques dans un NRO
Ensuite, la fibre arrive dans des PMZ/PMR (Armoires de rue). Puis, ont créé l’adduction
souvent dans un PMI (Immeuble), pour enfin réaliser la verticalité jusqu’à l’abonné dans une
ONT (Optical Network Termination).
Figure 14 : Chambre L2T
18
Figure 17 : PMR (Point de Mutualisation de Rue)
Figure 18 : PMI (Point de Mutualisation Immeuble)
2.3. Les BPE (boitiers de Protection d’Epissures)
Dans un réseau de fibre optique les BPE jouent un rôle très important puisqu’elles
permettent de « diriger » la fibre. Les BPE sont situées dans le chambres. Celles-ci sont
fixées sur les grand pied des chambres en laissant toujours un love de câble de 15 m pour
faciliter la tâche des techniciens (Figure 19)
19
Figure 19 : BPE avec 15 m de love
Le but de ces BPE est de faire la jonction entre deux câbles de fibre optique différents à
partir de soudures. Pour cela, à l’intérieur des BPE, des casettes sont prédisposées pour
accueillir les deux fibres soudées. Chaque casette peut contenir 12 fibres de chaque câble et
chaque boîte peut avoir plusieurs casettes, la taille de la boîte est variable en fonction des
besoins de l’opération.
Figure 20 : BPE ouverte avec casettes
20
Enfin, ces boitiers doivent être impérativement étanches puisque les chambres
s’inondent assez facilement. C’est pourquoi, de nombreux test d’étanchéité sont réalisés lors de
la pose des BPE. De même, les entrées de boîte doivent s’adapter totalement au diamètre de
câble entrant afin de respecter ce critère.
2.4. Architecture FTTH (Fiber To The Home)
Un réseau FTTH est un réseau qui permet notamment l’accès à internet à très haut débit et
dans lequel la fibre optique se termine au domicile de l’abonné. Déployé à partir de 2014, le
FTTH devrait atteindre plus de 20 millions de logement d’ici 2020 selon les objectifs établis
par les opérateurs et le gouvernement de France.
Le FTTH permet l’accès à un débit allant de 100Mbit/s à 1Gbit/s pour le sens descendant,
et de 50 Mbit/s à 200 Mbit/s pour le sens montant. Pour cela, plusieurs technologies de
déploiement FTTH existent :
 P2P (Point à Point) : Technologie pour laquelle chaque abonné dispose d’une fibre
optique bidirectionnelle qui lui est propre et qui est directement liée au NRO de
l’opérateur. C’est méthode assure un débit très élevé avec une très bonne sécurité
dans l’échange de données. Cependant, le cout du déploiement est très haut et cette
méthode pourrait saturer rapidement le réseau si elle n’est pas accompagnée de GC
puisque chaque abonnée aurait une fibre.
 PON (Passive Optical Network) : Architecture FTTH utilisant un système de
couplage passif, appelé coupleur optique ou splitter. Grâce à cette méthode, jusqu’à
128 utilisateurs peuvent être regroupés sur la même fibre à partir des systèmes de
multiplexage. Toutefois, en général, on fixe le maximum à 64 fibre par utilisateur.
Cette architecture est la plus utilisée en France sous le protocole GPON (Gigabit
PON). Ce système permet de déployer des infrastructures FTTH très rapidement.
Cependant, un problème sur une fibre peut concerner plusieurs abonnés et la sécurité
des échanges nécessite d’un chiffrement afin de garantir la confidentialité des
données.
21
Figure 21 : Méthode P2P et méthode PON
22
3. Différents projets
3.1. Projet FREE FTTH
3.1.1. Présentation
Dans le plan France de très haut débit, initiative du gouvernement visant à donner
l’accès au très débit à la totalité de la population française d’ici 2022, le déploiement
d’infrastructures FTTH joue un rôle essentiel. C’est pourquoi, l’opérateur FREE déploie ce type
de technologie dans des villes comme Toulouse. Pour cela, les opérateurs sous-traitent certaines
tâches aux entreprises telles qu’Axians.
Dans ce cadre, Axians est chargé de raccorder la dernière partie de la liaison fibre, qu’on
appelle Adduction (après la partie le Transport et la Distribution).
Figure 22 : Topologie Réseau FREE
En s’appuyant sur la Figure 22, Axians est chargé d’assurer la partie entrée le PDB
(Point de Branchement) et le PMI (Point de Mutualisation). C’est-à-dire, de déployer le CAD
(Câble Adduction). Le câble va donc être tiré entre une BPE, considérée comme un PDB, où
les fibres seront raccordées, et le PMI généralement situé dans les locaux techniques des
immeubles et où il faut installer et raccorder un tiroir.
23
Le processus de ce type projet se déroule de la façon suivante :
 D’abord, FREE Infrastructures envoie à Axians les adresses à raccorder sous forme de
commande.
 Ensuite, au sein d’Axians, chaque adresse passe en phase d’études où à partir du PIT le
PDB et le cheminement du câble sont définis. Puis, les techniciens aiguillent les
fourreaux du PDB jusqu’au PMI afin d’identifier des éventuels problèmes (GC cassé,
fourreaux saturés, etc.)
 Si certaines contraintes se présentent, l’adresse passe en « travaux spéciaux » et reste
bloquée jusqu’à que le problème soit résolu.
 Quand la phase d’études est correcte, l’adresse passe en phase travaux et le câble est tiré
et les fibres raccordées.
 Enfin, un DOE (Dossier d’Ouvrage Exécuté) est envoyé à FREE pour valider les travaux
réalisés.
Environ, 4 ou 5 adresses sont raccordé par semaine.
3.1.2. Ma mission
Pendant mon stage, j’ai donc travaillé pour le projet des adductions FREE FTTH. Pour
ce projet, j’ai travaillé dans la partie études et dans la partie travaux.
Dans la partie études, j’ai travaillé avec le bureau d’études. Je me suis aidé d’Autocad
et du PIT, pour définir les itinéraires à emprunter afin d’atteindre l’immeuble depuis un PDB.
Dans un premier temps, à l’aide d’Autocad et du PIT fourni par Orange, il faut identifier tous
les PDB à proximité de l’immeuble à raccorder. Le cheminement de la fibre est ensuite identifié.
Enfin, ces plans sont envoyés à FREE pour être validés et être après transmis aux techniciens
terrain. J’ai également réalisé des DOE lorsque certaines adresses ont été raccordées. La
réalisation des DOE nécessite d’un reportage photos dans lequel il est nécessaire d’illustrer une
photo d’ensemble de toutes les chambres qui ont été empruntées, ainsi qu’une photo de l’état
général des chambres plus les deux masques par lequel le câble passe.
24
Figure 23 : Relevé du masque d’une chambre
Le DOE permet également de confirmer par FREE, le respect de règles d’ingénierie. C’est-
à-dire, que les fourreaux empruntés sont les corrects, que le love des boîtes est respecté, que la
mise en chambre est correcte, que les étiquettes sont bien placées pour repérer correctement les
câbles, etc.
Accompagnées du DOE, il faut transmettre les mesures réalisées après le déploiement de la
fibre. Pour mesurer, nous utilisons la méthode de réflectométrie pour les longueurs d’onde de
1310 nm et 1550 nm et dans les deux sens.
Dans la partie travaux, mon rôle était orienté vers la gestion de projet, suivi et pilotage des
travaux. En effet, une fois les études finis, je préparais les documents nécessaires pour que les
techniciens puissent mener les travaux correctement. Entres ces documents, il y a toujours les
plans avec l’emplacement du PDB et les chambre à traverser, les plans de soudures (plan dans
lequel on identifie quelle fibre faut souder à quelle fibre) et les étiquettes à poser dans les câbles.
D’autre part, il fallait préparer le matériel pour les techniciens avant d’aller dans les chantiers.
Enfin, deux points hebdomadaires devaient être envoyés à FREE pour récapituler l’avancement
des travaux et signaler des éventuels problèmes.
25
3.2. Projet de raccordement SPL RIN
3.2.1. Présentation
La SPL RIN (Réseau d’infrastructures Numérique) est une entreprise qui déploie un
réseau de fibre professionnel dans la métropole de Toulouse. Elle déploie du très haut débit
pour toutes les entreprises et collectivités de Toulouse. Cependant, ce sont des projets qui ne
s’inscrivent pas dans l’architecture FTTH. En effet, on vient raccorder directement les
entreprises à partir du réseau en installant un tiroir optique de la baie informatique dans les
locaux de l’entreprise. En quelques mots, il s’agit de raccorder un ou quelques fibres dans un
BPE proche de l’entreprise, puis de ramener le câble jusqu’aux locaux informatiques et
d’installer un tiroir optique et un CPE (Customer-Premises Equipement), voir Figure 24.
Figure 24 : Tiroir optique et CPE (une seule fibre)
Normalement, ce sont des projets dont la durée est relativement courte. Cependant, SPL
RIN en accord TISSEO (Transports de Toulouse) développent le projet de déploiement
d’infrastructures fibre optique dans le métro de Toulouse afin d’installer des antennes 4G dans
celui-ci. Par conséquent, Axians est chargé de mettre les infrastructures fibres optiques dans les
quais et tunnels qui permettraient d’alimenter les équipement radio.
26
Figure 25 : Baie prête à accueillir les équipements 4G dans le sous-quai de la station Jeanne
d’Arc
Figure 26 : Plan de cheminement de la fibre dans la station La Vache
La pose de BPE dans chaque puit et station s’avère aussi nécessaire.
27
3.2.2. Ma mission
Dans les projets avec la RIN, plusieurs tâches m’ont été confiées. D’abord, J’ai assuré
la rédaction de tous les DOE des entreprises raccordées depuis mon arrivée. Rappelons qu’un
DOE ce le dossier à transmettre au maître d’ouvrage lorsque les travaux sont finis et que
l’entreprise est raccordée. Les DOE RIN sont très similaires à ceux de FREE Infrastructures ;
pour le DOE RIN, il est nécessaire de présenter une reportage photos (accentuant la présence
du tiroir dans la baie plus le CPE), des plans GC lorsque des travaux ont été réalisés et
finalement une route optique qui expose les fibres raccordées dans les BPE empruntées (Figure
27).
Figure 27 : Exemple de Route Optique (projet métro, fibre entre les station Marengo et
Jolimont)
Les travaux RIN m’ont également permis d’accompagner les techniciens dans le terrain.
Par conséquent, j’ai pu apprendre les techniques de tirage de câble, les règles d’ingénierie à
respecter, comme par exemple la mise en chambre des câbles (Figure 27), la disposition des
fibres à l’intérieur des BPE, les soudures des fibres et enfin, j’ai également appris à mesurer les
liaisons lorsque les travaux sont finis.
28
Figure 28 : Exemple de mise en chambre
D’après la Figure 28, nous observons que le câble fait le demi-tour de la chambre avant de
repartir. Cela, est imposé par les règles Orange. En effet, il est nécessaire toujours obligatoire
de réaliser une mise en chambre afin de réduire l’encombrement.
Comme cité précédemment, les travaux m’ont appris à réaliser des mesures avec le
réflectomètre, technique déjà étudiée en TP d’optoélectronique. Non seulement, j’ai pu réaliser
des mesures, mais j’ai aussi appris à les traiter à l’aide du logiciel FiberCable. C’est un logiciel
qui permet de visualiser les courbes mais aussi de les traiter (signaler un épissure, pente ou
connecteur). Une fois les courbes traitées sous FiberCable, il est possible, à l’aide d’une Macro,
de générer un fichier Excel où l’on observer les atténuations de chaque évènement et
l’atténuation globale de la liaison.
29
Figure 29 : Exemple de courbe sous FiberCable
30
3.3. Projet montée en débit NRA MeD (Montée en Débit) Ariège
3.3.1. Présentation
Dans certaines zones géographiques de France la boucle locale cuivre est encore le seul
moyen de transmission de données permettant un accès à internet. Ainsi, dans certaines zones,
les clients sont situés à plus de 10 km du NRA avec une liaison cuivre. Or, on sait que
l’atténuation du cuivre en dB/km est très importante. Le déploiement d’infrastructures fibre
optique s’avère une solution très intéressante. C’est pourquoi, les opérateurs mettent en places
de projets RIP NRAMED ou PRM (Point de raccordement mutualisés). Le but sera de réduire
jusqu’à des points clés la présence du cuivre en la remplaçant par de la fibre optique.
Le projet consister à créer un NRAMED (qu’on appelle aussi PRM), c’est-à-dire un
armoire, proche des SR dont le nombre d’abonnés est assez important (minimum 100 clients).
Le déploiement de la fibre optique sera alors fait depuis le NRA jusqu’au PRM, ensuite le PRM
sera lié au SR en cuivre, puis du SR on partira aussi en cuivre jusqu’à l’abonné.
Figure 30 : Principe de déploiement du projet NRA MeD
Une fois le PRM installé et les équipements actif sous-tension, il faut dériver la boucle
locale. Cette mission sera exposée dans la partie suivante.
D’autre part, les PRM sont divisés en trois parties, ils sont disposés en trois
compartiments. Dans ces compartiments plusieurs types d’équipements sont disposés.
31
Figure 31 : Différents compartiments d’un PRM
Dans la première armoire, celui de gauche, les opérateurs installent leurs équipements,
notamment le DSLAM. Rappelons qu’un DSLAM (Digital Subscriber line Acces Multiplexer)
est un appareil qui permet de multiplexer et d’assurer ainsi les lignes téléphoniques d’un service
de type DSL (ADSL, VDSL, VDSL2…). Ensuite, dans le compartiment du milieu, il y a les
équipements électriques (les disjoncteurs, les prises, etc.), les équipements qui permettent de
contrôler la température de l’armoire (gestion du chauffage et du ventilateur) et enfin le tiroir
avec les fibres optiques. Enfin, dans l’armoire de droite sont disposés les têtes optiques. Une
partie de têtes va être liées aux équipements alimentés par la fibre optique et à partir de là on
viendra introduire de jarretières en les têtes du haut et celles du bas pour raccorder les clients.
En effet, ces têtes sont directement liées au SR où les abonnés sont raccordés.
Ce projet est réalisé pour le Conseil Départemental de l’Ariège (CD09) et pour Orange.
Toutefois, le maître d’œuvre de ce projet (MOE) est EGIS. La demande du CD09 était
d’installer des PRM dans 20 communes de l’Ariège. 11 communes réalisés par l’entreprise
SPIE avec laquelle nous avons partagé le projet, et puis 9 communes réalisées par Axians. Ce
sont les communes de : Argein, Arrien en Bethmale, Boussenac, Cazavet, Engomer, Rieucros,
Roumengoux, St Lary et Ste Croix Volvestre. (Figure 32).
32
Figure 32 : PRM installés par Axians dans l’Ariège
3.3.2. Ma mission
Lors de mon arrivée au sein d’Axians dans le mois de mars 2017, l’avancement du projet
NRA MED était dans la phase travaux, c’est-à-dire que certains PRM étaient déjà installés et
les câbles tirés. Toutefois, dans 5 communes les travaux n’avaient pas commencé. Par
conséquent, pour ces sites j’ai dû établir les plans de boites. Dans ces plans, on illustre comment
vont être disposées les tubes et fibres présent dans chaque BPE. Nous définissons quelles fibres
vont être soudées entre elles. Ensuite, accompagné au plan de boîte nous joignons un synoptique
dans lequel on expose comment le câbles arrivent depuis la BPE précédente et comment ils
partent dans la BPE suivante (Voir Annexe 2 et 3). Enfin, je transmettais ces documents aux
raccordeurs avant d’aller sur le terrain.
D’autre part, il fallait en parallèle préparer le matériel pour les techniciens terrain avant
qu’ils partent dans le chantier : BPE, casettes, étiquettes chambres, étiquettes BPE, étiquettes
câbles, gaine protectrice de câble et entrée de boîte pour assurer l’étanchéité.
Il a fallu également que je m’oriente dans la gestion de projet et gérer la coordination
des travaux pour les différents sites. Il fallait en fonction des besoins de chaque site mais aussi
33
en fonction des besoins des autres projets Axians, assurer la disponibilité des techniciens
terrains avec un certain temps d’avance afin de garantir le bon déroulement des travaux.
Ensuite, lorsque tous les PRM ont été installés, j’ai dû accompagner les inspecteurs de
l’entreprise DRAKA pour réaliser l’inspection électrique des armoires et valider que celles-ci
étaient correctes avant de les mettre sous tension.
De même, lorsque les tiroirs optiques de 12 fibres étaient installés, j’ai pu réaliser les
mesures afin de valider le bon état des fibres dans la liaison et confirmer le bon état de soudures
et connecteurs, mais aussi l’absence de toute contrainte. Ces mesures devaient être insérées
dans le DOE.
Ainsi, comme pour les projets SPL RIN et FREE INFRAS, la composition des DOE a
été une de mes tâches pour le projet NRA MED CD09. Cependant, par l’ampleur de ce projet,
les DOE devaient être beaucoup plus complet que pour ceux des projets présentés
précédemment. En effet, dans ces DOE il fallait :
 Les plan DOE réalisés sur Autocad et occupant plusieurs planches
 Les procès-verbaux de bonne réception du GC (Chambres, Etanchéité des
fourreaux, mandrinage des fourreaux)
 Fiches techniques de GC
 Memento de pose de câbles avec spécificités et capacités de câbles
 Les plans de boîtes et synoptiques de raccordement
 Les différents dossiers mesures
 Les procès-verbaux de bonne réception des tourets, ainsi que des « test touret »
 Les procès-verbaux de réception de fibre. C’est-à-dire que la disposition du
câble est bien conforme dans chaque chambre.
 Fiches techniques des composant fibres (Fibre, BPE, Connecteurs)
Enfin, ces DOE ont dû être transmis au maitre d’œuvre EGIS France lors des recettes
de chaque site. Ainsi, il a été nécessaire de manager la mise en place des recettes.
Les recettes consistent à valider, au moyen de visites sur les sites, la conformité des
travaux une fois ceux-ci sont finis. Pour cela, et une fois les travaux finis, nous avons dû nous
34
mettre d’accord avec le EGIS (MOE) pour fixer les dates des recettes. Lorsque la date est
connue, deux équipes doivent être mobilisés pour chaque entreprise ; deux équipes EGIS et
deux équipes Axians. Lors de recettes, une équipe analyse l’état des fibres aux travers de
mesures aléatoires choisies par le maître d’œuvre. L’autre équipe est chargé de suivre la liaison
du NRA jusqu’au NRA MED pour valider le GC réalisé, que les mises en chambre soient
correctes, que l’étiquetage soit bon et que l’état des BPE est correct (disposition dans les
chambres, étanchéité, état des fibres, respect des plans de boite, état des soudures…)
35
3.4. Migration BLO Ariège à partir de l’installation des NRA MeD
3.4.1. Présentation
Pour les NRA MeD, le nouveau répartiteur cuivre est réalisé exclusivement à partir de
la dérivation de la totalité des câbles de transport existants dans la chambre SR (Chambre juste
à côté du SR). Le nombre de têtes du nouveau répartiteur est donc égal à deux fois le nombre
de têtes de transport raccordées dans l’armoire de sous-répartition. C’est-à-dire que le câbles
transport doivent liés directement le NRA d’origine au NRA MeD (transit par SR intermédiaire
interdit).
Pour cela, les câbles seront posés entre la chambre SR et le répartiteur cuivre du PRM
et raccordés d’abord sur les têtes du nouveau répartiteur.
Les câbles utilisés sont des câbles 112p (112 paires) ou 224 p (224 paires) de la série
88. Le choix entre 112 et 224 dépend de la taille des câbles de transport déjà existants.
Figure 33 : Schéma de dérivation des câbles transport
Ce projet, est la suite logique du projet d’installation des armoires NRA MeD dans 9
communes de l’Ariège présenté dans la partie précédente. Toutefois, le projet de préparation
des infrastructures fibre optique était un projet réalisé pour le Conseil Départemental de
36
l’Ariège, or le projet de dérivation de la boucle locale (et des équipements dans l’armoire) est
un projet réalisé pour Orange.
Par conséquent, comme suite du projet NRA MeD CD09, les dérivations ont été faites
pour les mêmes communes. Ces migrations ont généralement lieu deux semaines après
l’ouverture commerciale des armoires. L’ouverture commerciale correspond à la date pour
laquelle Orange ouvre les armoires à l’installation des équipements de opérateurs tiers.
Concernant la partie technique de l’opération :
 Les câbles allant jusqu’au SR sont coupés au niveau de la chambre SR. Une fois coupés, il
faut tirer un câble (souvent 112p) depuis une partie des têtes et la chambre SR. Quand les
deux bouts de câbles (câble transport coupé et câble venant des têtes), on réalise un manchon
pour joindre les deux câbles (figure 34)
Figure 34 : Manchon cuivre
 Ensuite, au niveau de l’armoire il faut relier les têtes accueillant les câbles du NRA et les
têtes partant vers le SR. Pour cela, il faut tirer des jarretières (figure 35)
37
Figure 35 : Jarretièrage au niveau du PRM
 Enfin, il faut réaliser un nouveau manchon entre le câble cuivre partant des têtes du PRM
et se dirigeant vers le SR et l’autre extrémité du câble qui avait déjà été coupé.
3.4.2. Ma Mission
Pour le déroulement de ce projet, j’ai profité d’une autonomie presque totale. Ainsi, je
me suis impliqué dans toutes les phases du projet.
D’abord, par demande d’Orange, nous avons dû réaliser la phase d’études des chantiers.
Cette phase a surtout consisté à identifier la capacité des câbles transport arrivant dans les SR,
de déterminer quelle était la distance exacte entre la chambre SR, le SR et le PRM et enfin de
définir les emplacements d’arrivée des câbles sur les têtes optiques.
Quand les études ont été validés, il a fallu procéder à la commande du matériel
nécessaire déterminé par rapport aux études réalisés précédemment. Le matériel est pris en
charge et commandé par Orange.
Ensuite, il a fallu faire appel à un tiers spécialisé à ce type de travaux pour faire les
dérivations puisque cela restent des travaux assez spécifiques. L’entreprise à laquelle nous
avons fait appel est TTC SAS. Le matériel a donc été transmis au sous-traitant.
38
Par conséquent, en fonction des dates d’ouverture commerciale, des disponibilités de
l’entreprise TTC SAS et des besoins d’Orange, un planning des dates de réalisation des travaux
a dû être effectué (figure 35). D’autant plus, que Orange interdit les migrations le lundi et le
Vendredi afin de laisser ces deux jours comme jours de manœuvre lorsqu’une éventuelle panne
pourrait apparaître.
Figure 36 : Extrait planning migrations Ariège
Ainsi, une communication permanente avec le sous-traitant et Orange s’imposait.
Orange dispose de 4 pilotes RMUT et un chef de projet RMUT (pour le Sud-Ouest). Lorsque
l’ouverture commerciale était annoncée par Orange, on nous informait du pilote RMUT avec
lequel nous allions travailler pour le site en question. Le pilote, après avoir récupérer les
informations des tous les opérateurs présents dans le PRM, nous transmettait un listing de
migration dans lequel sont signalées les nouvelles adresses des clients qu’on envoyait
directement au sous-traitant et qui lui permettait de réaliser les jarretièrages. Enfin, lorsque les
travaux était finis, TTC nous envoyait le dossier photos correspondant à chaque site qu’on
transmettait à Orange pour valider la totalité des opérations.
39
Conclusion
Dans le domaine des télécommunications, la fibre optique joue un rôle essentiel.
Notamment dans les projets de très haut débit qui répondent, rappelons-le aux ambitions du
gouvernement de France de déployer la fibre dans plus de 20 millions de foyers d’ici 2022.
Projets pour lesquels tous les grands opérateurs de France sont impliqués et déploient des
infrastructures dans tout le territoire.
Ce stage m’a permis de m’insérer directement dans le cœur du sujet de la fibre optique.
Dans un premier temps, j’ai pu découvrir l’environnement technique de la fibre optique. C’est-
à-dire tous le composants et infrastructures présents dans un réseau classique de fibre optique,
à savoir : la composition des câbles, la structure des chambres, les BPE avec leurs casettes
respectives, les tiroirs, PMx, armoires…Ensuite, j’ai pu appréhender les différentes étapes de
création d’un réseau d’infrastructures fibre optique. Par conséquent, à partir de plusieurs jours
passés dans le terrain avec les techniciens, j’ai appris les techniques de tirage de câbles, les
techniques de mise en chambre, de disposition des fibres dans les différents éléments tels que
les armoires, BPE, tiroirs…
Ce stage m’également permis de me projeter dans la gestion projet. A partir des suivis
et pilotages des différents projets, j’ai pris conscience de certain critères fondamentaux du
management de projet pour assurer un avancement des projets. Un critère fondamental c’est la
communication. La communication entre les différentes personnes de l’équipe et surtout les
différents acteurs doit être très claire et doit se faire très régulièrement. D’autre part, il est
indispensable de bien connaître les délais et budgets confiés à chaque partie du projet afin de
s’assurer que ces critères sont respectés. Évidemment, il est également important d’assurer une
très bonne qualité des différents documents échangés entre tous les acteurs du projet.
Ainsi, ce stage, non seulement m’a permis de mettre à profit et de développer les
connaissances acquises au travers de ma formation à l’ENSIL, mais aussi de profiter du double
diplôme de management et gestion des entreprises réalisé en parallèle grâce aux accords entre
l’ENSIL et l’IAE.
40
Bibliographie
41
Annexes
1) Fiche Technique des chambres
2) Exemple de plan de boite Ariège
42
3) Exemple de synoptique joint au plan de boîte de l’Ariège
43
Table des illustrations
Figure 1 : Cœur de la Fibre Optique .......................................................................................... 6
Figure 2 : Zone d’intervention d’AFSO..................................................................................... 7
Figure 3 : Emplacement géographique de l’entreprise............................................................... 8
Figure 4 : Façade des locaux à Quint-Fonsegrives .................................................................... 8
Figure 5 : Organigramme AFSO................................................................................................ 9
Figure 6 : Différentes partie d’une fibre optique...................................................................... 11
Figure 7 : Liaisons océaniques en fibre optique....................................................................... 12
Figure 8 : Code couleurs fibre optique..................................................................................... 12
Figure 9 : Caractéristiques fibre multimode et fibre monomode. ............................................ 13
Figure 10 : Atténuation en dB/km de la fibre monomode en fonction de la longueur d’onde. 14
Figure 11 : Multiplexage Temporel ......................................................................................... 14
Figure 12 : différentes types de connecteurs fibre optique ...................................................... 15
Figure 13 : PIT du centre-ville de Toulouse ............................................................................ 16
Figure 14 : Chambre L2T......................................................................................................... 17
Figure 15 : Chambre K2C........................................................................................................ 17
Figure 16 : Tiroirs optiques dans un NRO ............................................................................... 17
Figure 17 : PMR (Point de Mutualisation de Rue)................................................................... 18
Figure 18 : PMI (Point de Mutualisation Immeuble)............................................................... 18
Figure 19 : BPE avec 15 m de love.......................................................................................... 19
Figure 20 : BPE ouverte avec casettes ..................................................................................... 19
Figure 21 : Méthode P2P et méthode PON.............................................................................. 21
Figure 22 : Topologie Réseau FREE........................................................................................ 22
Figure 23 : Relevé du masque d’une chambre ......................................................................... 24
Figure 24 : Tiroir optique et CPE (une seule fibre).................................................................. 25
Figure 25 : Baie prête à accueillir les équipements 4G dans le sous-quai de la station Jeanne
d’Arc......................................................................................................................................... 26
Figure 26 : Plan de cheminement de la fibre dans la station La Vache ................................... 26
Figure 27 : Exemple de Route Optique (projet métro, fibre entre les station Marengo et
Jolimont)................................................................................................................................... 27
Figure 28 : Exemple de mise en chambre ................................................................................ 28
Figure 29 : Exemple de courbe sous FiberCable...................................................................... 29
Figure 30 : Principe de déploiement du projet NRA MeD ...................................................... 30
Figure 31 : Différents compartiments d’un PRM..................................................................... 31
Figure 32 : PRM installés par Axians dans l’Ariège................................................................ 32
Résumé :
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean
massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec
quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem. Nulla consequat massa quis enim. Donec
pede justo, fringilla vel, aliquet nec, vulputate eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a,
venenatis vitae, justo. Nullam dictum felis eu pede mollis pretium. Integer tincidunt. Cras dapibus.
Vivamus elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu,
consequat vitae, eleifend ac, enim. Aliquam lorem ante, dapibus in, viverra quis, feugiat a, tellus.
Phasellus viverra nulla ut metus varius laoreet. Quisque rutrum. Aenean imperdiet. Etiam ultricies nisi
vel augue. Curabitur ullamcorper ultricies nisi. Nam eget dui. Etiam rhoncus. Maecenas tempus, tellus
eget condimentum rhoncus, sem quam semper libero, sit amet adipiscing sem neque sed ipsum. Nam
quam nunc, blandit vel, luctus pulvinar, hendrerit id, lorem. Maecenas nec odio et ante tincidunt tempus.
Donec vitae sapien ut libero venenatis faucibus. Nullam quis ante. Etiam sit amet orci eget eros faucibus
tincidunt. Duis leo. Sed fringilla mauris sit amet nibh. Donec sodales sagittis magna. Sed consequat, leo
eget bibendum sodales, augue velit cursus nunc, quis gravida magna mi a libero. Fusce vulputate
eleifend sapien. Vestibulum purus quam, scelerisque ut, mollis sed, nonummy id, metus. Nullam
accumsan lorem in dui. Cras ultricies mi eu turpis hendrerit fringilla. Vestibulum ante ipsum primis in
faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; In ac dui quis mi consectetue.
Mots clés : [----------]
[Titre du rapport en anglais]
Abstract :
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean
massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec
quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem. Nulla consequat massa quis enim. Donec
pede justo, fringilla vel, aliquet nec, vulputate eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a,
venenatis vitae, justo. Nullam dictum felis eu pede mollis pretium. Integer tincidunt. Cras dapibus.
Vivamus elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu,
consequat vitae, eleifend ac, enim. Aliquam lorem ante, dapibus in, viverra quis, feugiat a, tellus.
Phasellus viverra nulla ut metus varius laoreet. Quisque rutrum. Aenean imperdiet. Etiam ultricies nisi
vel augue. Curabitur ullamcorper ultricies nisi. Nam eget dui. Etiam rhoncus. Maecenas tempus, tellus
eget condimentum rhoncus, sem quam semper libero, sit amet adipiscing sem neque sed ipsum. Nam
quam nunc, blandit vel, luctus pulvinar, hendrerit id, lorem. Maecenas nec odio et ante tincidunt tempus.
Donec vitae sapien ut libero venenatis faucibus. Nullam quis ante. Etiam sit amet orci eget eros faucibus
tincidunt. Duis leo. Sed fringilla mauris sit amet nibh. Donec sodales sagittis magna. Sed consequat, leo
eget bibendum sodales, augue velit cursus nunc, quis gravida magna mi a libero. Fusce vulputate
eleifend sapien. Vestibulum purus quam, scelerisque ut, mollis sed, nonummy id, metus. Nullam
accumsan lorem in dui. Cras ultricies mi eu turpis hendrerit fringilla. Vestibulum ante ipsum primis in
faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; In ac dui quis mi consectetue.
Keywords : [----------]

Contenu connexe

Tendances

Rapport de Stage -Finale.pdf
Rapport de Stage -Finale.pdfRapport de Stage -Finale.pdf
Rapport de Stage -Finale.pdf
WaelTOUMI2
 
Rapport de stage bts
Rapport de stage btsRapport de stage bts
Rapport de stage bts
LOUKOU JOEL ANGA
 
Rapport projet pfe
Rapport projet pfeRapport projet pfe
Rapport projet pfe
Hicham Moujahid
 
Rapport de stage CSC ghazala
Rapport de stage CSC ghazala Rapport de stage CSC ghazala
Rapport de stage CSC ghazala
Ibtissem oueslati
 
GNS3, VoIP, ToIP
GNS3, VoIP, ToIPGNS3, VoIP, ToIP
GNS3, VoIP, ToIP
Dimitri LEMBOKOLO
 
Cours Fibre Optique
Cours Fibre OptiqueCours Fibre Optique
Cours Fibre Optique
Sais Abdelkrim
 
TD_complet_reseau__CISCO__Packet Tracer.pdf
TD_complet_reseau__CISCO__Packet Tracer.pdfTD_complet_reseau__CISCO__Packet Tracer.pdf
TD_complet_reseau__CISCO__Packet Tracer.pdf
Ines Ben Hassine
 
Automatisation de la génération des cartes couverture des réseaux mobiles Par...
Automatisation de la génération des cartes couverture des réseaux mobiles Par...Automatisation de la génération des cartes couverture des réseaux mobiles Par...
Automatisation de la génération des cartes couverture des réseaux mobiles Par...
Mohamed Raafat OMRI محمد رأفت عمري
 
Présentation pfe finale
Présentation pfe finalePrésentation pfe finale
Présentation pfe finale
Ahmed Abdeljelil
 
Cours les technologies WAN
Cours les technologies WANCours les technologies WAN
Cours les technologies WAN
EL AMRI El Hassan
 
Support de cours_et_t.d._reseaux_dacces
Support de cours_et_t.d._reseaux_daccesSupport de cours_et_t.d._reseaux_dacces
Support de cours_et_t.d._reseaux_dacces
Mido Lacoste
 
power point cedric
power point cedricpower point cedric
power point cedric
Cedric Kayo
 
Rapport de-stage-technecien
Rapport de-stage-technecienRapport de-stage-technecien
Rapport de-stage-technecien
ghazwanikhouloud
 
Etude de la VoIP
Etude de la VoIPEtude de la VoIP
Etude de la VoIP
Chiheb Ouaghlani
 
Rapport PFE-Implémentation de la solution Dual-Homing
Rapport PFE-Implémentation de la solution Dual-Homing Rapport PFE-Implémentation de la solution Dual-Homing
Rapport PFE-Implémentation de la solution Dual-Homing
Hassane Sennouni
 
Migration TDM vers le réseaux NGN
Migration TDM vers le réseaux NGNMigration TDM vers le réseaux NGN
Migration TDM vers le réseaux NGN
Abdeljalil BENIICHE
 
NGN MULTIMEDIA/IMS UMTS DIMENSIONEMENT
NGN MULTIMEDIA/IMS  UMTS  DIMENSIONEMENTNGN MULTIMEDIA/IMS  UMTS  DIMENSIONEMENT
NGN MULTIMEDIA/IMS UMTS DIMENSIONEMENT
MAGAYE GAYE
 
Etude d’un répartiteur générale téléphonique
Etude d’un répartiteur générale téléphoniqueEtude d’un répartiteur générale téléphonique
Etude d’un répartiteur générale téléphonique
Achref Ben helel
 
IP Multimedia Subsystem (IMS)
IP Multimedia Subsystem (IMS)IP Multimedia Subsystem (IMS)
IP Multimedia Subsystem (IMS)
Papa Cheikh Cisse
 

Tendances (20)

Rapport de Stage -Finale.pdf
Rapport de Stage -Finale.pdfRapport de Stage -Finale.pdf
Rapport de Stage -Finale.pdf
 
Rapport de stage bts
Rapport de stage btsRapport de stage bts
Rapport de stage bts
 
Rapport projet pfe
Rapport projet pfeRapport projet pfe
Rapport projet pfe
 
Rapport de stage CSC ghazala
Rapport de stage CSC ghazala Rapport de stage CSC ghazala
Rapport de stage CSC ghazala
 
GNS3, VoIP, ToIP
GNS3, VoIP, ToIPGNS3, VoIP, ToIP
GNS3, VoIP, ToIP
 
Cours Fibre Optique
Cours Fibre OptiqueCours Fibre Optique
Cours Fibre Optique
 
TD_complet_reseau__CISCO__Packet Tracer.pdf
TD_complet_reseau__CISCO__Packet Tracer.pdfTD_complet_reseau__CISCO__Packet Tracer.pdf
TD_complet_reseau__CISCO__Packet Tracer.pdf
 
Rapport PFE VoIP
Rapport PFE VoIPRapport PFE VoIP
Rapport PFE VoIP
 
Automatisation de la génération des cartes couverture des réseaux mobiles Par...
Automatisation de la génération des cartes couverture des réseaux mobiles Par...Automatisation de la génération des cartes couverture des réseaux mobiles Par...
Automatisation de la génération des cartes couverture des réseaux mobiles Par...
 
Présentation pfe finale
Présentation pfe finalePrésentation pfe finale
Présentation pfe finale
 
Cours les technologies WAN
Cours les technologies WANCours les technologies WAN
Cours les technologies WAN
 
Support de cours_et_t.d._reseaux_dacces
Support de cours_et_t.d._reseaux_daccesSupport de cours_et_t.d._reseaux_dacces
Support de cours_et_t.d._reseaux_dacces
 
power point cedric
power point cedricpower point cedric
power point cedric
 
Rapport de-stage-technecien
Rapport de-stage-technecienRapport de-stage-technecien
Rapport de-stage-technecien
 
Etude de la VoIP
Etude de la VoIPEtude de la VoIP
Etude de la VoIP
 
Rapport PFE-Implémentation de la solution Dual-Homing
Rapport PFE-Implémentation de la solution Dual-Homing Rapport PFE-Implémentation de la solution Dual-Homing
Rapport PFE-Implémentation de la solution Dual-Homing
 
Migration TDM vers le réseaux NGN
Migration TDM vers le réseaux NGNMigration TDM vers le réseaux NGN
Migration TDM vers le réseaux NGN
 
NGN MULTIMEDIA/IMS UMTS DIMENSIONEMENT
NGN MULTIMEDIA/IMS  UMTS  DIMENSIONEMENTNGN MULTIMEDIA/IMS  UMTS  DIMENSIONEMENT
NGN MULTIMEDIA/IMS UMTS DIMENSIONEMENT
 
Etude d’un répartiteur générale téléphonique
Etude d’un répartiteur générale téléphoniqueEtude d’un répartiteur générale téléphonique
Etude d’un répartiteur générale téléphonique
 
IP Multimedia Subsystem (IMS)
IP Multimedia Subsystem (IMS)IP Multimedia Subsystem (IMS)
IP Multimedia Subsystem (IMS)
 

Similaire à Rapport stage fin d'études

Stage camtelcmr
Stage camtelcmrStage camtelcmr
Stage camtelcmr
MerraBisso
 
Memoire license iii
Memoire license iiiMemoire license iii
Memoire license iii
Gilles Kouamé
 
Mabrouk PréSenatation De La Va Rcm 2010 2011 3éMe AnnéE
Mabrouk PréSenatation De La Va Rcm 2010 2011  3éMe AnnéEMabrouk PréSenatation De La Va Rcm 2010 2011  3éMe AnnéE
Mabrouk PréSenatation De La Va Rcm 2010 2011 3éMe AnnéE
mabrouk
 
conception et réalisation d'une application de gestion des rapports téléphoni...
conception et réalisation d'une application de gestion des rapports téléphoni...conception et réalisation d'une application de gestion des rapports téléphoni...
conception et réalisation d'une application de gestion des rapports téléphoni...
ismailbou
 
Mémoire analyse fonctionnelle et rédimensinnement d'une infrastructure réseau...
Mémoire analyse fonctionnelle et rédimensinnement d'une infrastructure réseau...Mémoire analyse fonctionnelle et rédimensinnement d'une infrastructure réseau...
Mémoire analyse fonctionnelle et rédimensinnement d'une infrastructure réseau...
GeorgeMillan2
 
Fermeture du cuivre - l'essentiel à savoir pour les maires concernés v 2023 0...
Fermeture du cuivre - l'essentiel à savoir pour les maires concernés v 2023 0...Fermeture du cuivre - l'essentiel à savoir pour les maires concernés v 2023 0...
Fermeture du cuivre - l'essentiel à savoir pour les maires concernés v 2023 0...
Fédération Française des Télécoms
 
httpswww.ummto.dzdspacebitstreamhandleummto13205Amrouche20M..pdfsequence=1&is...
httpswww.ummto.dzdspacebitstreamhandleummto13205Amrouche20M..pdfsequence=1&is...httpswww.ummto.dzdspacebitstreamhandleummto13205Amrouche20M..pdfsequence=1&is...
httpswww.ummto.dzdspacebitstreamhandleummto13205Amrouche20M..pdfsequence=1&is...
ssuserbd922f
 
Dossier information Projet antennes relais SRF 14 rue Isère "Gai Soleil"
Dossier information Projet antennes relais SRF 14 rue Isère "Gai Soleil"Dossier information Projet antennes relais SRF 14 rue Isère "Gai Soleil"
Dossier information Projet antennes relais SRF 14 rue Isère "Gai Soleil"
Agenda21stegreve
 
La numérisation du territoire - ADIRA
La numérisation du territoire - ADIRALa numérisation du territoire - ADIRA
La numérisation du territoire - ADIRA
Jean-Paul Paranier
 
Awt Uvcw Communes Et Haut DéBit
Awt Uvcw Communes Et Haut DéBitAwt Uvcw Communes Et Haut DéBit
Awt Uvcw Communes Et Haut DéBit
ir. Carmelo Zaccone
 
Introduction à l'IOT (Internet des objets) - Thomas DARIEL (PramaTALK)
Introduction à l'IOT (Internet des objets) - Thomas DARIEL (PramaTALK)Introduction à l'IOT (Internet des objets) - Thomas DARIEL (PramaTALK)
Introduction à l'IOT (Internet des objets) - Thomas DARIEL (PramaTALK)
Pramana
 
TIC : un enjeu pour la Franche-Comté (rapport CESR, juin 2001)
TIC : un enjeu pour la Franche-Comté (rapport CESR, juin 2001)TIC : un enjeu pour la Franche-Comté (rapport CESR, juin 2001)
TIC : un enjeu pour la Franche-Comté (rapport CESR, juin 2001)
Silicon Comté
 
PFE Swap INWI 2G 3G LTE
PFE Swap INWI 2G 3G LTEPFE Swap INWI 2G 3G LTE
PFE Swap INWI 2G 3G LTE
Aziz Abamni
 
Le Diagnostic de Performance Numérique Ariase Group
Le Diagnostic de Performance Numérique Ariase Group Le Diagnostic de Performance Numérique Ariase Group
Le Diagnostic de Performance Numérique Ariase Group
Ariase Group
 
Objectif fibre - Fascicule complémentaire 2018
Objectif fibre - Fascicule complémentaire 2018Objectif fibre - Fascicule complémentaire 2018
Objectif fibre - Fascicule complémentaire 2018
Fédération Française des Télécoms
 
Communiqué Presse - signature contrat Sigfox & TDF
Communiqué Presse - signature contrat Sigfox & TDFCommuniqué Presse - signature contrat Sigfox & TDF
Communiqué Presse - signature contrat Sigfox & TDF
TDF
 
Mémoire Antoine Laforest - Le renouvellement des stratégies des opérateurs de...
Mémoire Antoine Laforest - Le renouvellement des stratégies des opérateurs de...Mémoire Antoine Laforest - Le renouvellement des stratégies des opérateurs de...
Mémoire Antoine Laforest - Le renouvellement des stratégies des opérateurs de...
Antoine Laforest
 

Similaire à Rapport stage fin d'études (20)

Guide ftthweb
Guide ftthwebGuide ftthweb
Guide ftthweb
 
Simulation de réseaux pon
Simulation de réseaux ponSimulation de réseaux pon
Simulation de réseaux pon
 
Stage camtelcmr
Stage camtelcmrStage camtelcmr
Stage camtelcmr
 
Memoire license iii
Memoire license iiiMemoire license iii
Memoire license iii
 
Mabrouk PréSenatation De La Va Rcm 2010 2011 3éMe AnnéE
Mabrouk PréSenatation De La Va Rcm 2010 2011  3éMe AnnéEMabrouk PréSenatation De La Va Rcm 2010 2011  3éMe AnnéE
Mabrouk PréSenatation De La Va Rcm 2010 2011 3éMe AnnéE
 
conception et réalisation d'une application de gestion des rapports téléphoni...
conception et réalisation d'une application de gestion des rapports téléphoni...conception et réalisation d'une application de gestion des rapports téléphoni...
conception et réalisation d'une application de gestion des rapports téléphoni...
 
Mémoire analyse fonctionnelle et rédimensinnement d'une infrastructure réseau...
Mémoire analyse fonctionnelle et rédimensinnement d'une infrastructure réseau...Mémoire analyse fonctionnelle et rédimensinnement d'une infrastructure réseau...
Mémoire analyse fonctionnelle et rédimensinnement d'une infrastructure réseau...
 
Fermeture du cuivre - l'essentiel à savoir pour les maires concernés v 2023 0...
Fermeture du cuivre - l'essentiel à savoir pour les maires concernés v 2023 0...Fermeture du cuivre - l'essentiel à savoir pour les maires concernés v 2023 0...
Fermeture du cuivre - l'essentiel à savoir pour les maires concernés v 2023 0...
 
httpswww.ummto.dzdspacebitstreamhandleummto13205Amrouche20M..pdfsequence=1&is...
httpswww.ummto.dzdspacebitstreamhandleummto13205Amrouche20M..pdfsequence=1&is...httpswww.ummto.dzdspacebitstreamhandleummto13205Amrouche20M..pdfsequence=1&is...
httpswww.ummto.dzdspacebitstreamhandleummto13205Amrouche20M..pdfsequence=1&is...
 
Dossier information Projet antennes relais SRF 14 rue Isère "Gai Soleil"
Dossier information Projet antennes relais SRF 14 rue Isère "Gai Soleil"Dossier information Projet antennes relais SRF 14 rue Isère "Gai Soleil"
Dossier information Projet antennes relais SRF 14 rue Isère "Gai Soleil"
 
La numérisation du territoire - ADIRA
La numérisation du territoire - ADIRALa numérisation du territoire - ADIRA
La numérisation du territoire - ADIRA
 
Wifi
WifiWifi
Wifi
 
Awt Uvcw Communes Et Haut DéBit
Awt Uvcw Communes Et Haut DéBitAwt Uvcw Communes Et Haut DéBit
Awt Uvcw Communes Et Haut DéBit
 
Introduction à l'IOT (Internet des objets) - Thomas DARIEL (PramaTALK)
Introduction à l'IOT (Internet des objets) - Thomas DARIEL (PramaTALK)Introduction à l'IOT (Internet des objets) - Thomas DARIEL (PramaTALK)
Introduction à l'IOT (Internet des objets) - Thomas DARIEL (PramaTALK)
 
TIC : un enjeu pour la Franche-Comté (rapport CESR, juin 2001)
TIC : un enjeu pour la Franche-Comté (rapport CESR, juin 2001)TIC : un enjeu pour la Franche-Comté (rapport CESR, juin 2001)
TIC : un enjeu pour la Franche-Comté (rapport CESR, juin 2001)
 
PFE Swap INWI 2G 3G LTE
PFE Swap INWI 2G 3G LTEPFE Swap INWI 2G 3G LTE
PFE Swap INWI 2G 3G LTE
 
Le Diagnostic de Performance Numérique Ariase Group
Le Diagnostic de Performance Numérique Ariase Group Le Diagnostic de Performance Numérique Ariase Group
Le Diagnostic de Performance Numérique Ariase Group
 
Objectif fibre - Fascicule complémentaire 2018
Objectif fibre - Fascicule complémentaire 2018Objectif fibre - Fascicule complémentaire 2018
Objectif fibre - Fascicule complémentaire 2018
 
Communiqué Presse - signature contrat Sigfox & TDF
Communiqué Presse - signature contrat Sigfox & TDFCommuniqué Presse - signature contrat Sigfox & TDF
Communiqué Presse - signature contrat Sigfox & TDF
 
Mémoire Antoine Laforest - Le renouvellement des stratégies des opérateurs de...
Mémoire Antoine Laforest - Le renouvellement des stratégies des opérateurs de...Mémoire Antoine Laforest - Le renouvellement des stratégies des opérateurs de...
Mémoire Antoine Laforest - Le renouvellement des stratégies des opérateurs de...
 

Rapport stage fin d'études

  • 1. Etude technique 3ème année d’école d’ingénieurs 2016/2017 Spécialité Electronique et Télécommunications Encadrants projet : CUGNO Sébastien Encadrants ENSIL : AUPETIT-BERTHELEMOT Christelle Déploiement d’infrastructures fibre optique clients publics IBANEZ Albert
  • 3. 2 Sommaire Sommaire ................................................................................................................................... 2 Glossaire..................................................................................................................................... 3 Introduction ................................................................................................................................ 6 1. Présentation d’Axians Toulouse......................................................................................... 7 1.1. Histoire de l’entreprise ................................................................................................ 7 1.2. Structure....................................................................................................................... 9 1.3. Projets........................................................................................................................ 10 1.4. Ma place au sein d’Axians......................................................................................... 10 2. Fibre Optique.................................................................................................................... 11 2.1. La fibre ...................................................................................................................... 11 2.2. Le Réseau de fibre optique ........................................................................................ 15 2.2.1. Le PIT (plan d’Itinéraire télécom) ..................................................................... 15 2.2.2. Les Chambres..................................................................................................... 16 2.2.3. Extrémités de la liaison ...................................................................................... 17 2.3. Les BPE (boitiers de Protection d’Epissures)............................................................ 18 2.4. Architecture FTTH (Fiber To The Home)................................................................. 20 3. Différents projets.............................................................................................................. 22 3.1. Projet FREE FTTH.................................................................................................... 22 3.1.1. Présentation ........................................................................................................ 22 3.1.2. Ma mission......................................................................................................... 23 3.2. Projet de raccordement SPL RIN .............................................................................. 25 3.2.1. Présentation ........................................................................................................ 25 3.2.2. Ma mission......................................................................................................... 27 3.3. Projet montée en débit NRA MeD (Montée en Débit) Ariège.................................. 30 3.3.1. Présentation ........................................................................................................ 30 3.3.2. Ma mission......................................................................................................... 32 3.4. Migration BLO Ariège à partir de l’installation des NRA MeD............................... 35 3.4.1. Présentation ........................................................................................................ 35 3.4.2. Ma Mission......................................................................................................... 37 Conclusion................................................................................................................................ 39 Bibliographie............................................................................................................................ 40 Annexes.................................................................................................................................... 41 Table des illustrations............................................................................................................... 43
  • 4. 3 Glossaire ABF : Architectes des Bâtiments de France AFSO : AXIANS Fibre Sud-Ouest AIRCOM : Accès Intégrés Réseaux Capillaires Opérateurs Mobiles ASILR : AXIANS Services Infras Languedoc Roussillon APD : Avant-Projet Détaillé APS : Avant-Projet Simplifié BL : Boucle Local CCAP : Cahier des Clause Administratives Particulières CCTP : Cahier des Clauses Techniques Particulières CD : Conseil Départemental CDD : Câble De Dégroupage CDP : Conseil de développement Participatif CI : Comité Investissement CL : Collectivité Locale CONSUEL : Comité National pour la Sécurité des usagers de l’électricité CPCE : Code des Postes et Communications Electroniques DICT : Déclaration d’Intention de Commencement de Travaux DOE : Dossier Ouvrage Exécuté DSL : Digital Subsciber Line DSLAM : Digital Subscriber Line Acces Multiplexer DT : Déclarations de Travaux DPV : Demande Permission de Voirie DRCL : Direction des Relation avec les Collectivités Locales DTA : Diagnostic Technique Amiante EBM : Expression de Besoin de Matériels FAI : Fournisseur d’Accès Internet FDP : Fond De Plan FOA : Fiche d’Occupation d’Alvéole GC : Génie Civil GCBLO : Génie Civil Boucles et Liaisons Optiques GIN : Group Internal Network
  • 5. 4 GNT : Grave Naturelles Traitées LP : Ligne Principale LPE : Ligne Analogique Extension LPO : Ligne Analogique Ordinaire MAD Fibre : Mise A Disposition de la Fibre ML : Mètre Linéaire NRA : Nœud de Raccordement Abonné NRA MeD : Nœud de Raccordement Abonné Montée en Débit NRO : Nœud de raccordement Optique OF : ORANGE France PAQ : Plan d’Assurance Qualité PB/PBO/PDB : Point de Branchement Optique PCO : Prolongement de Câble Optique PMI : Point de Mutualisation d’Immeuble PMR : Point de Mutualisation de Rue PMZ : Point de Mutualisation de Zone PMV : Permission De Voirie PODI : Paire Occupée en Distribution PP : Plan de Prévention PRM : Plan de Raccordement Mutualisé PTO : Point de terminaison Optique RIP : Réseaux d’Initiative Publique RO : Répartiteur Optique RNO : Répartiteur Numérique Opérateur SME : Système de Management Environnemental SR : Sous Répartiteur TVX : Travaux UI : Unité d’Intervention (service de Orange) UPR : Unité de Production/Pilotage Réseau (service de Orange) VIC : Visite d’Inspection Commune VIE : Visite d’Inspection Electrique VT : Visite Technique
  • 6. 5
  • 7. 6 Introduction Dans un contexte numérique dans lequel les transmissions de données sont des plus en plus rapides et pour des volumes très conséquents, des nouvelles technologies s’avèrent nécessaires pour répondre aux demandes des usagers. La technologie LTE (4G) et l’arrivée de la technologie 5G assurent un débit minimum de 20 Mbit/s, avec des prévisions pour la 5G allant jusqu’à 100 Mbit/s., Cependant, le sujet du travail concernera le domaine du filaire et plus précisément, la fibre optique. En effet, celle-ci possède des caractéristiques très intéressantes grâce aux propriétés de propagation et réflexion de la lumière dans le cœur de la fibre. De nos jours, la fibre optique permet d’assurer des débits proches à 1 Gbit/s pour certains particuliers et au-delà de 1 Gbit/s pour des entreprises. De même, la fibre optique garantit une fiabilité et pérennité qu’aucune notre technologie peut assurer. C’est pourquoi, de nombreux projets de déploiement de structures fibre optique naissent actuellement au sein des grandes entreprises de télécommunications. Ce sont des projets généralement liés au de la fibre pour le FTTH (Fiber To The Home) qui permet d’aliment directement les usagers en haut débit. Ainsi, ce projet se focalisera sur le suivi et pilotage de travaux de déploiement de fibre optique au sein de l’entreprise Axians Toulouse. Figure 1 : Cœur de la Fibre Optique
  • 8. 7 1. Présentation d’Axians Toulouse 1.1. Histoire de l’entreprise Actuellement société SANTERNE Toulouse, sous la marque d’Axians, c’est une marque appartenant au groupe Vinci, plus particulièrement au groupe Vinci Energies. Axians apporte des solutions pour concevoir, déployer et gérer les infrastructures réseaux des entreprises, des administrations, des fournisseurs de services ou des opérateurs télécoms. C’est une entreprise dédiée aux solutions ICT, c’est-à-dire, Technologies de l’Information et de Communication tant pour le grand public comme pour les entreprises. Axians est une entreprise implantée dans tout le réseau de la France, mais également à l’international avec plus de 7000 collaborateurs dans un réseau de 150 entreprises. Notre projet se déroulera dans les locaux d’Axians à Toulouse (Quint-Fonsegrives). Différents départements sont regroupés dans ces locaux : Axians Mobile Midi-Pyrénées (AMMP), Axians Maintenance Infrastructures Midi-Pyrénées (AMIMP), Axians Études Sud- Ouest (AESO) et Axians Fibre Sud-Ouest (AFSO) où le stage se déroulera. Ainsi, AFSO déploie son expertise dans le sud-ouest de la France dans les départements suivants (zone bleue) : Figure 2 : Zone d’intervention d’AFSO
  • 9. 8 Les locaux de l’entreprise sont situés dans le 35 Rue des Tournesols, 31130 Quint- Fonsegrives. Figure 3 : Emplacement géographique de l’entreprise Figure 4 : Façade des locaux à Quint-Fonsegrives Les locaux de Quint-Fonsegrives, regroupent les bureaux des responsables projets et responsables d’affaires et chefs d’entreprise, mais également les bureaux d’études ainsi qu’un magasin où est stocké le matériel de certains projets (Tourets de câbles, antennes, BPE, tiroirs optiques…)
  • 10. 9 1.2. Structure Axians Fibre Sud-Ouest se décompose de la façon suivante : D’abord, nous avons le chef d’entreprise, Mr. Renaud DION, puis nous trouvons les Responsables d’affaires qui sont à le tête d’une équipe de Responsables projets et des techniciens terrain. Figure 5 : Organigramme AFSO Nous trouvons également des techniciens communs à tous les responsables d’affaires, qui s’occupent en fonction des besoins du moment. Il en va de même pour l’équipe Génie Civil (GC). D’autre part, le magasin, qui gère le matériel (antennes, tourets, etc.), le pôle informatique et l’équipe administrative et comptable sont communs à tous les départements d’Axians Toulouse. C’est à dire, au Bureau d’études, fibre, radio et maintenance.
  • 11. 10 1.3. Projets Plusieurs projets sont attribués aux Responsables d’affaires. En ce moment, le projet de déploiement d’infrastructures FTTH dans le département du Gers (32) est le projet le plus honorable d’Axians. Il s’agit d’un projet dont le coût est estimé à 27 M€ et qui mobilise une équipe (bureau d’études compris) d’environ 40 personnes. D’autre part, de nombreux projets de montée en débit, notamment par la création de PRM (que nous expliquerons plus tard et qui ont occupés considérablement l’évolution de mon stage) emploient les équipes d’Axians fibre Sud-Ouest. Ensuite, le sujet FON (Fibre Optique Noire) : Réseau de fibre déployé dans tout le territoire français disposé à la location de clients particuliers, est un projet qui se développe fortement. Enfin, beaucoup de projet d’adductions FTTH et de raccordements de clients particuliers sont réalisés dans l’agglomération de Toulouse. 1.4. Ma place au sein d’Axians Pour développer mon stage de fin d’études, j’ai intégré l’équipe de M. Cugno (Responsable d’affaires), M. Zanet et M. Moras (Responsable projets). Mon rôle a été d’assister dans le suivi et pilotage de travaux, les projets de M. Moras et M. Zanet. Les projets, que nous nous détaillerons plus tard, étaient les suivants :  Projet montée en débit Ariège CD09 (M. Zanet)  Adductions FTTH pour FREE INFRAS (M. Zanet)  Raccordement de clients pour SPL RIN (Réseau de Infrastructures Numériques) dont le déploiement de infrastructures fibre optique pour la mise en place de la 4G dans le métro. (M. Moras) Au sein d’Axians, j’ai également pu profiter de la confiance de M. Cugno pour le développement de certaines missions en presque toute autonomie. C’est le que cas pour le projet de :  Migration de la BLO (Boucle Locale) dans les NRAMED de 9 communes de l’Ariège
  • 12. 11 2. Fibre Optique 2.1. La fibre Rappelons que la fibre Optique est un fil en plastique très fin (quelques nm) dans lequel peuvent être conduits un grand nombre de données moyennant la conduction de la lumière. En effet, la fibre optique est un guide d’onde qui profite des propriétés réfractrices entre le cœur et la gaine pour conduire la lumière. Figure 6 : Différentes partie d’une fibre optique Pour que la lumière se propage, il faut que l’indice du cœur soit un peu supérieur à l’indice de la gaine, l’ensemble étant protéger par une gaine en plastique. Dans le domaine des télécommunications, les fibres sont généralement faites en silice d’une pureté très grande afin de réduire très considérablement les pertes. En effet, de nos jours, l’atténuation d’une fibre est d’environ 0,2 dB/km. Ainsi, les fibres optiques, avec l’aide d’amplificateurs, sont utilisées sur des milliers de kilomètres.
  • 13. 12 Figure 7 : Liaisons océaniques en fibre optique Nous trouvons en général des câbles de fibre optique de capacité modulo12, c’est-à-dire des câbles de 12Fo, 24FO, 72FO, 432FO, 720FO. Par exemple, pour un câble 72 FO, il y aura 6 tubes de 12 fibres chaque fibre. Cette particularité provient de la limitation du code couleurs. Afin de repérer les fibres dans les tubes, chaque fibre présentera une gaine de chaque couleur, or seul 12 couleurs permettent un repérage correct de toutes les fibres. C’est pourquoi, les câbles auront un certain nombre de tube avec toujours 12 fibres à l’intérieur. Voici le code couleurs en fonction de normes et des opérateurs : Figure 8 : Code couleurs fibre optique
  • 14. 13 D’autre part, nous avons deux types de fibre : Fibre Multimodes et fibres monomodes. La fibre multimode permet la propagation de lumière de plusieurs modes. C’est-à-dire que plusieurs longueurs d’onde circulent dans l’âme de la fibre. Contrairement, la fibre monomode ne permet la propagation que d’un seul mode. Celle-ci a également un diamètre de l’âme plus petit. Figure 9 : Caractéristiques fibre multimode et fibre monomode. En ce moment, les opérateurs privilégient la fibre monomode. En effet, ce type de fibre a jusqu’à 50 fois plus de portée que la fibre multimode. La bande passante est également plus large. Ainsi, en full-duplex nous avons un débit deux fois supérieur. Enfin, lorsqu’on utilise les fibres monomodes, deux longueurs d’ondes sont privilégiées : 1310 nm pour la liaison montant montante (depuis l’abonné) et 1550 pour la liaison descendante (du NRO ou de PMx vers les abonnés). Nous observons à partir de la Figure 10, que l’atténuation est minimale aux longueurs d’onde 1310 nm et 155 nm, évitant ainsi le pic à 1450 nm.
  • 15. 14 Figure 10 : Atténuation en dB/km de la fibre monomode en fonction de la longueur d’onde Ensuite, du fait que plusieurs abonnés sont souvent connectés sur la même fibre, il est nécessaire d’appliquer un (de)multiplexage. En effet, il existe plusieurs méthodes de multiplexage. La plus démocratisé de ces méthodes est la méthode de multiplexage temporel (TDM), bien que le multiplexage par longueur d’onde s’avère plus intéressant. Figure 11 : Multiplexage Temporel Enfin, à chaque extrémité d’un liaison fibre optique il est nécessaire de connecter la fibre à certains appareils tels que le tiroirs ou autres. Pour cela, plusieurs types de connecteurs sont disponibles dans le marché en fonction de l’appareil en aval.
  • 16. 15 Figure 12 : différentes types de connecteurs fibre optique 2.2. Le Réseau de fibre optique 2.2.1. Le PIT (plan d’Itinéraire télécom) Dans toutes les villes de France (et dans la campagne), le réseau télécom filaire (cuivre et fibre optique) passe presque toujours par des infrastructures souterraines. Pour avoir accès à ce réseau, Orange (FT) met à disposition des opérateurs, des plans KMZ qui permettent de visualiser les infrastructures du réseau sur Google Earth. On appelle l’ensemble de ces plans, un PIT (Plan d’Itinéraire Télécoms). Chaque ville ou commune de France dispose de son propre PIT. Dans la Figure 11, une partie du PIT de Toulouse. Légende (Figure 11) : Vert : Réseau souterrain (fourreaux classiques) Jaune : Adductions immeubles Rouge : Galeries Marron : Aérien ou Façade Rectangles blancs : Chambres classiques réseau télécom Cercles Rouges : Armoires de Rue (PMR, PMZ)
  • 17. 16 Figure 13 : PIT du centre-ville de Toulouse 2.2.2. Les Chambres Comme dit précédemment, le réseau est majoritairement composé d’infrastructures souterraines, à savoir des fourreaux qui lient des chambres. Ces fourreaux sont généralement faits par des tubes PVC ou par des tubes PEHD pour des distances importantes. Ces fourreaux ont un diamètre de 45mm, 60 mm, 80mm, 100mm et 150mm. Dans les deux derniers cas, nous parlons de conduite unitaire. Concernant les chambres, il existe différents types. Basiquement, nous trouvons les chambres de type LxT et les chambres de type KxC, x étant le nombre de tampons de la chambre. Ensuite, il faut différencier entre le C pour chaussée et le T pour Trottoir. Par conséquent, les chambres KxC (Chaussée) doivent pouvoir résister à de fortes charges telles que le passage d’un camion. Les chambres LxT sont beaucoup moins résistantes puisqu’elles sont sur le trottoir.
  • 18. 17 Figure 15 : Chambre K2C En annexe (Annexe 1) les caractéristiques des chambres. 2.2.3. Extrémités de la liaison Une liaison fibre optique débute toujours dans NRO où sont situés les composants actifs. Normalement, dans le NRO on installe un ou plusieurs tiroirs (de 12, 24, 36, 48… fibres) qu’on connecte aux équipements actifs par une jarretière. Figure 16 : Tiroirs optiques dans un NRO Ensuite, la fibre arrive dans des PMZ/PMR (Armoires de rue). Puis, ont créé l’adduction souvent dans un PMI (Immeuble), pour enfin réaliser la verticalité jusqu’à l’abonné dans une ONT (Optical Network Termination). Figure 14 : Chambre L2T
  • 19. 18 Figure 17 : PMR (Point de Mutualisation de Rue) Figure 18 : PMI (Point de Mutualisation Immeuble) 2.3. Les BPE (boitiers de Protection d’Epissures) Dans un réseau de fibre optique les BPE jouent un rôle très important puisqu’elles permettent de « diriger » la fibre. Les BPE sont situées dans le chambres. Celles-ci sont fixées sur les grand pied des chambres en laissant toujours un love de câble de 15 m pour faciliter la tâche des techniciens (Figure 19)
  • 20. 19 Figure 19 : BPE avec 15 m de love Le but de ces BPE est de faire la jonction entre deux câbles de fibre optique différents à partir de soudures. Pour cela, à l’intérieur des BPE, des casettes sont prédisposées pour accueillir les deux fibres soudées. Chaque casette peut contenir 12 fibres de chaque câble et chaque boîte peut avoir plusieurs casettes, la taille de la boîte est variable en fonction des besoins de l’opération. Figure 20 : BPE ouverte avec casettes
  • 21. 20 Enfin, ces boitiers doivent être impérativement étanches puisque les chambres s’inondent assez facilement. C’est pourquoi, de nombreux test d’étanchéité sont réalisés lors de la pose des BPE. De même, les entrées de boîte doivent s’adapter totalement au diamètre de câble entrant afin de respecter ce critère. 2.4. Architecture FTTH (Fiber To The Home) Un réseau FTTH est un réseau qui permet notamment l’accès à internet à très haut débit et dans lequel la fibre optique se termine au domicile de l’abonné. Déployé à partir de 2014, le FTTH devrait atteindre plus de 20 millions de logement d’ici 2020 selon les objectifs établis par les opérateurs et le gouvernement de France. Le FTTH permet l’accès à un débit allant de 100Mbit/s à 1Gbit/s pour le sens descendant, et de 50 Mbit/s à 200 Mbit/s pour le sens montant. Pour cela, plusieurs technologies de déploiement FTTH existent :  P2P (Point à Point) : Technologie pour laquelle chaque abonné dispose d’une fibre optique bidirectionnelle qui lui est propre et qui est directement liée au NRO de l’opérateur. C’est méthode assure un débit très élevé avec une très bonne sécurité dans l’échange de données. Cependant, le cout du déploiement est très haut et cette méthode pourrait saturer rapidement le réseau si elle n’est pas accompagnée de GC puisque chaque abonnée aurait une fibre.  PON (Passive Optical Network) : Architecture FTTH utilisant un système de couplage passif, appelé coupleur optique ou splitter. Grâce à cette méthode, jusqu’à 128 utilisateurs peuvent être regroupés sur la même fibre à partir des systèmes de multiplexage. Toutefois, en général, on fixe le maximum à 64 fibre par utilisateur. Cette architecture est la plus utilisée en France sous le protocole GPON (Gigabit PON). Ce système permet de déployer des infrastructures FTTH très rapidement. Cependant, un problème sur une fibre peut concerner plusieurs abonnés et la sécurité des échanges nécessite d’un chiffrement afin de garantir la confidentialité des données.
  • 22. 21 Figure 21 : Méthode P2P et méthode PON
  • 23. 22 3. Différents projets 3.1. Projet FREE FTTH 3.1.1. Présentation Dans le plan France de très haut débit, initiative du gouvernement visant à donner l’accès au très débit à la totalité de la population française d’ici 2022, le déploiement d’infrastructures FTTH joue un rôle essentiel. C’est pourquoi, l’opérateur FREE déploie ce type de technologie dans des villes comme Toulouse. Pour cela, les opérateurs sous-traitent certaines tâches aux entreprises telles qu’Axians. Dans ce cadre, Axians est chargé de raccorder la dernière partie de la liaison fibre, qu’on appelle Adduction (après la partie le Transport et la Distribution). Figure 22 : Topologie Réseau FREE En s’appuyant sur la Figure 22, Axians est chargé d’assurer la partie entrée le PDB (Point de Branchement) et le PMI (Point de Mutualisation). C’est-à-dire, de déployer le CAD (Câble Adduction). Le câble va donc être tiré entre une BPE, considérée comme un PDB, où les fibres seront raccordées, et le PMI généralement situé dans les locaux techniques des immeubles et où il faut installer et raccorder un tiroir.
  • 24. 23 Le processus de ce type projet se déroule de la façon suivante :  D’abord, FREE Infrastructures envoie à Axians les adresses à raccorder sous forme de commande.  Ensuite, au sein d’Axians, chaque adresse passe en phase d’études où à partir du PIT le PDB et le cheminement du câble sont définis. Puis, les techniciens aiguillent les fourreaux du PDB jusqu’au PMI afin d’identifier des éventuels problèmes (GC cassé, fourreaux saturés, etc.)  Si certaines contraintes se présentent, l’adresse passe en « travaux spéciaux » et reste bloquée jusqu’à que le problème soit résolu.  Quand la phase d’études est correcte, l’adresse passe en phase travaux et le câble est tiré et les fibres raccordées.  Enfin, un DOE (Dossier d’Ouvrage Exécuté) est envoyé à FREE pour valider les travaux réalisés. Environ, 4 ou 5 adresses sont raccordé par semaine. 3.1.2. Ma mission Pendant mon stage, j’ai donc travaillé pour le projet des adductions FREE FTTH. Pour ce projet, j’ai travaillé dans la partie études et dans la partie travaux. Dans la partie études, j’ai travaillé avec le bureau d’études. Je me suis aidé d’Autocad et du PIT, pour définir les itinéraires à emprunter afin d’atteindre l’immeuble depuis un PDB. Dans un premier temps, à l’aide d’Autocad et du PIT fourni par Orange, il faut identifier tous les PDB à proximité de l’immeuble à raccorder. Le cheminement de la fibre est ensuite identifié. Enfin, ces plans sont envoyés à FREE pour être validés et être après transmis aux techniciens terrain. J’ai également réalisé des DOE lorsque certaines adresses ont été raccordées. La réalisation des DOE nécessite d’un reportage photos dans lequel il est nécessaire d’illustrer une photo d’ensemble de toutes les chambres qui ont été empruntées, ainsi qu’une photo de l’état général des chambres plus les deux masques par lequel le câble passe.
  • 25. 24 Figure 23 : Relevé du masque d’une chambre Le DOE permet également de confirmer par FREE, le respect de règles d’ingénierie. C’est- à-dire, que les fourreaux empruntés sont les corrects, que le love des boîtes est respecté, que la mise en chambre est correcte, que les étiquettes sont bien placées pour repérer correctement les câbles, etc. Accompagnées du DOE, il faut transmettre les mesures réalisées après le déploiement de la fibre. Pour mesurer, nous utilisons la méthode de réflectométrie pour les longueurs d’onde de 1310 nm et 1550 nm et dans les deux sens. Dans la partie travaux, mon rôle était orienté vers la gestion de projet, suivi et pilotage des travaux. En effet, une fois les études finis, je préparais les documents nécessaires pour que les techniciens puissent mener les travaux correctement. Entres ces documents, il y a toujours les plans avec l’emplacement du PDB et les chambre à traverser, les plans de soudures (plan dans lequel on identifie quelle fibre faut souder à quelle fibre) et les étiquettes à poser dans les câbles. D’autre part, il fallait préparer le matériel pour les techniciens avant d’aller dans les chantiers. Enfin, deux points hebdomadaires devaient être envoyés à FREE pour récapituler l’avancement des travaux et signaler des éventuels problèmes.
  • 26. 25 3.2. Projet de raccordement SPL RIN 3.2.1. Présentation La SPL RIN (Réseau d’infrastructures Numérique) est une entreprise qui déploie un réseau de fibre professionnel dans la métropole de Toulouse. Elle déploie du très haut débit pour toutes les entreprises et collectivités de Toulouse. Cependant, ce sont des projets qui ne s’inscrivent pas dans l’architecture FTTH. En effet, on vient raccorder directement les entreprises à partir du réseau en installant un tiroir optique de la baie informatique dans les locaux de l’entreprise. En quelques mots, il s’agit de raccorder un ou quelques fibres dans un BPE proche de l’entreprise, puis de ramener le câble jusqu’aux locaux informatiques et d’installer un tiroir optique et un CPE (Customer-Premises Equipement), voir Figure 24. Figure 24 : Tiroir optique et CPE (une seule fibre) Normalement, ce sont des projets dont la durée est relativement courte. Cependant, SPL RIN en accord TISSEO (Transports de Toulouse) développent le projet de déploiement d’infrastructures fibre optique dans le métro de Toulouse afin d’installer des antennes 4G dans celui-ci. Par conséquent, Axians est chargé de mettre les infrastructures fibres optiques dans les quais et tunnels qui permettraient d’alimenter les équipement radio.
  • 27. 26 Figure 25 : Baie prête à accueillir les équipements 4G dans le sous-quai de la station Jeanne d’Arc Figure 26 : Plan de cheminement de la fibre dans la station La Vache La pose de BPE dans chaque puit et station s’avère aussi nécessaire.
  • 28. 27 3.2.2. Ma mission Dans les projets avec la RIN, plusieurs tâches m’ont été confiées. D’abord, J’ai assuré la rédaction de tous les DOE des entreprises raccordées depuis mon arrivée. Rappelons qu’un DOE ce le dossier à transmettre au maître d’ouvrage lorsque les travaux sont finis et que l’entreprise est raccordée. Les DOE RIN sont très similaires à ceux de FREE Infrastructures ; pour le DOE RIN, il est nécessaire de présenter une reportage photos (accentuant la présence du tiroir dans la baie plus le CPE), des plans GC lorsque des travaux ont été réalisés et finalement une route optique qui expose les fibres raccordées dans les BPE empruntées (Figure 27). Figure 27 : Exemple de Route Optique (projet métro, fibre entre les station Marengo et Jolimont) Les travaux RIN m’ont également permis d’accompagner les techniciens dans le terrain. Par conséquent, j’ai pu apprendre les techniques de tirage de câble, les règles d’ingénierie à respecter, comme par exemple la mise en chambre des câbles (Figure 27), la disposition des fibres à l’intérieur des BPE, les soudures des fibres et enfin, j’ai également appris à mesurer les liaisons lorsque les travaux sont finis.
  • 29. 28 Figure 28 : Exemple de mise en chambre D’après la Figure 28, nous observons que le câble fait le demi-tour de la chambre avant de repartir. Cela, est imposé par les règles Orange. En effet, il est nécessaire toujours obligatoire de réaliser une mise en chambre afin de réduire l’encombrement. Comme cité précédemment, les travaux m’ont appris à réaliser des mesures avec le réflectomètre, technique déjà étudiée en TP d’optoélectronique. Non seulement, j’ai pu réaliser des mesures, mais j’ai aussi appris à les traiter à l’aide du logiciel FiberCable. C’est un logiciel qui permet de visualiser les courbes mais aussi de les traiter (signaler un épissure, pente ou connecteur). Une fois les courbes traitées sous FiberCable, il est possible, à l’aide d’une Macro, de générer un fichier Excel où l’on observer les atténuations de chaque évènement et l’atténuation globale de la liaison.
  • 30. 29 Figure 29 : Exemple de courbe sous FiberCable
  • 31. 30 3.3. Projet montée en débit NRA MeD (Montée en Débit) Ariège 3.3.1. Présentation Dans certaines zones géographiques de France la boucle locale cuivre est encore le seul moyen de transmission de données permettant un accès à internet. Ainsi, dans certaines zones, les clients sont situés à plus de 10 km du NRA avec une liaison cuivre. Or, on sait que l’atténuation du cuivre en dB/km est très importante. Le déploiement d’infrastructures fibre optique s’avère une solution très intéressante. C’est pourquoi, les opérateurs mettent en places de projets RIP NRAMED ou PRM (Point de raccordement mutualisés). Le but sera de réduire jusqu’à des points clés la présence du cuivre en la remplaçant par de la fibre optique. Le projet consister à créer un NRAMED (qu’on appelle aussi PRM), c’est-à-dire un armoire, proche des SR dont le nombre d’abonnés est assez important (minimum 100 clients). Le déploiement de la fibre optique sera alors fait depuis le NRA jusqu’au PRM, ensuite le PRM sera lié au SR en cuivre, puis du SR on partira aussi en cuivre jusqu’à l’abonné. Figure 30 : Principe de déploiement du projet NRA MeD Une fois le PRM installé et les équipements actif sous-tension, il faut dériver la boucle locale. Cette mission sera exposée dans la partie suivante. D’autre part, les PRM sont divisés en trois parties, ils sont disposés en trois compartiments. Dans ces compartiments plusieurs types d’équipements sont disposés.
  • 32. 31 Figure 31 : Différents compartiments d’un PRM Dans la première armoire, celui de gauche, les opérateurs installent leurs équipements, notamment le DSLAM. Rappelons qu’un DSLAM (Digital Subscriber line Acces Multiplexer) est un appareil qui permet de multiplexer et d’assurer ainsi les lignes téléphoniques d’un service de type DSL (ADSL, VDSL, VDSL2…). Ensuite, dans le compartiment du milieu, il y a les équipements électriques (les disjoncteurs, les prises, etc.), les équipements qui permettent de contrôler la température de l’armoire (gestion du chauffage et du ventilateur) et enfin le tiroir avec les fibres optiques. Enfin, dans l’armoire de droite sont disposés les têtes optiques. Une partie de têtes va être liées aux équipements alimentés par la fibre optique et à partir de là on viendra introduire de jarretières en les têtes du haut et celles du bas pour raccorder les clients. En effet, ces têtes sont directement liées au SR où les abonnés sont raccordés. Ce projet est réalisé pour le Conseil Départemental de l’Ariège (CD09) et pour Orange. Toutefois, le maître d’œuvre de ce projet (MOE) est EGIS. La demande du CD09 était d’installer des PRM dans 20 communes de l’Ariège. 11 communes réalisés par l’entreprise SPIE avec laquelle nous avons partagé le projet, et puis 9 communes réalisées par Axians. Ce sont les communes de : Argein, Arrien en Bethmale, Boussenac, Cazavet, Engomer, Rieucros, Roumengoux, St Lary et Ste Croix Volvestre. (Figure 32).
  • 33. 32 Figure 32 : PRM installés par Axians dans l’Ariège 3.3.2. Ma mission Lors de mon arrivée au sein d’Axians dans le mois de mars 2017, l’avancement du projet NRA MED était dans la phase travaux, c’est-à-dire que certains PRM étaient déjà installés et les câbles tirés. Toutefois, dans 5 communes les travaux n’avaient pas commencé. Par conséquent, pour ces sites j’ai dû établir les plans de boites. Dans ces plans, on illustre comment vont être disposées les tubes et fibres présent dans chaque BPE. Nous définissons quelles fibres vont être soudées entre elles. Ensuite, accompagné au plan de boîte nous joignons un synoptique dans lequel on expose comment le câbles arrivent depuis la BPE précédente et comment ils partent dans la BPE suivante (Voir Annexe 2 et 3). Enfin, je transmettais ces documents aux raccordeurs avant d’aller sur le terrain. D’autre part, il fallait en parallèle préparer le matériel pour les techniciens terrain avant qu’ils partent dans le chantier : BPE, casettes, étiquettes chambres, étiquettes BPE, étiquettes câbles, gaine protectrice de câble et entrée de boîte pour assurer l’étanchéité. Il a fallu également que je m’oriente dans la gestion de projet et gérer la coordination des travaux pour les différents sites. Il fallait en fonction des besoins de chaque site mais aussi
  • 34. 33 en fonction des besoins des autres projets Axians, assurer la disponibilité des techniciens terrains avec un certain temps d’avance afin de garantir le bon déroulement des travaux. Ensuite, lorsque tous les PRM ont été installés, j’ai dû accompagner les inspecteurs de l’entreprise DRAKA pour réaliser l’inspection électrique des armoires et valider que celles-ci étaient correctes avant de les mettre sous tension. De même, lorsque les tiroirs optiques de 12 fibres étaient installés, j’ai pu réaliser les mesures afin de valider le bon état des fibres dans la liaison et confirmer le bon état de soudures et connecteurs, mais aussi l’absence de toute contrainte. Ces mesures devaient être insérées dans le DOE. Ainsi, comme pour les projets SPL RIN et FREE INFRAS, la composition des DOE a été une de mes tâches pour le projet NRA MED CD09. Cependant, par l’ampleur de ce projet, les DOE devaient être beaucoup plus complet que pour ceux des projets présentés précédemment. En effet, dans ces DOE il fallait :  Les plan DOE réalisés sur Autocad et occupant plusieurs planches  Les procès-verbaux de bonne réception du GC (Chambres, Etanchéité des fourreaux, mandrinage des fourreaux)  Fiches techniques de GC  Memento de pose de câbles avec spécificités et capacités de câbles  Les plans de boîtes et synoptiques de raccordement  Les différents dossiers mesures  Les procès-verbaux de bonne réception des tourets, ainsi que des « test touret »  Les procès-verbaux de réception de fibre. C’est-à-dire que la disposition du câble est bien conforme dans chaque chambre.  Fiches techniques des composant fibres (Fibre, BPE, Connecteurs) Enfin, ces DOE ont dû être transmis au maitre d’œuvre EGIS France lors des recettes de chaque site. Ainsi, il a été nécessaire de manager la mise en place des recettes. Les recettes consistent à valider, au moyen de visites sur les sites, la conformité des travaux une fois ceux-ci sont finis. Pour cela, et une fois les travaux finis, nous avons dû nous
  • 35. 34 mettre d’accord avec le EGIS (MOE) pour fixer les dates des recettes. Lorsque la date est connue, deux équipes doivent être mobilisés pour chaque entreprise ; deux équipes EGIS et deux équipes Axians. Lors de recettes, une équipe analyse l’état des fibres aux travers de mesures aléatoires choisies par le maître d’œuvre. L’autre équipe est chargé de suivre la liaison du NRA jusqu’au NRA MED pour valider le GC réalisé, que les mises en chambre soient correctes, que l’étiquetage soit bon et que l’état des BPE est correct (disposition dans les chambres, étanchéité, état des fibres, respect des plans de boite, état des soudures…)
  • 36. 35 3.4. Migration BLO Ariège à partir de l’installation des NRA MeD 3.4.1. Présentation Pour les NRA MeD, le nouveau répartiteur cuivre est réalisé exclusivement à partir de la dérivation de la totalité des câbles de transport existants dans la chambre SR (Chambre juste à côté du SR). Le nombre de têtes du nouveau répartiteur est donc égal à deux fois le nombre de têtes de transport raccordées dans l’armoire de sous-répartition. C’est-à-dire que le câbles transport doivent liés directement le NRA d’origine au NRA MeD (transit par SR intermédiaire interdit). Pour cela, les câbles seront posés entre la chambre SR et le répartiteur cuivre du PRM et raccordés d’abord sur les têtes du nouveau répartiteur. Les câbles utilisés sont des câbles 112p (112 paires) ou 224 p (224 paires) de la série 88. Le choix entre 112 et 224 dépend de la taille des câbles de transport déjà existants. Figure 33 : Schéma de dérivation des câbles transport Ce projet, est la suite logique du projet d’installation des armoires NRA MeD dans 9 communes de l’Ariège présenté dans la partie précédente. Toutefois, le projet de préparation des infrastructures fibre optique était un projet réalisé pour le Conseil Départemental de
  • 37. 36 l’Ariège, or le projet de dérivation de la boucle locale (et des équipements dans l’armoire) est un projet réalisé pour Orange. Par conséquent, comme suite du projet NRA MeD CD09, les dérivations ont été faites pour les mêmes communes. Ces migrations ont généralement lieu deux semaines après l’ouverture commerciale des armoires. L’ouverture commerciale correspond à la date pour laquelle Orange ouvre les armoires à l’installation des équipements de opérateurs tiers. Concernant la partie technique de l’opération :  Les câbles allant jusqu’au SR sont coupés au niveau de la chambre SR. Une fois coupés, il faut tirer un câble (souvent 112p) depuis une partie des têtes et la chambre SR. Quand les deux bouts de câbles (câble transport coupé et câble venant des têtes), on réalise un manchon pour joindre les deux câbles (figure 34) Figure 34 : Manchon cuivre  Ensuite, au niveau de l’armoire il faut relier les têtes accueillant les câbles du NRA et les têtes partant vers le SR. Pour cela, il faut tirer des jarretières (figure 35)
  • 38. 37 Figure 35 : Jarretièrage au niveau du PRM  Enfin, il faut réaliser un nouveau manchon entre le câble cuivre partant des têtes du PRM et se dirigeant vers le SR et l’autre extrémité du câble qui avait déjà été coupé. 3.4.2. Ma Mission Pour le déroulement de ce projet, j’ai profité d’une autonomie presque totale. Ainsi, je me suis impliqué dans toutes les phases du projet. D’abord, par demande d’Orange, nous avons dû réaliser la phase d’études des chantiers. Cette phase a surtout consisté à identifier la capacité des câbles transport arrivant dans les SR, de déterminer quelle était la distance exacte entre la chambre SR, le SR et le PRM et enfin de définir les emplacements d’arrivée des câbles sur les têtes optiques. Quand les études ont été validés, il a fallu procéder à la commande du matériel nécessaire déterminé par rapport aux études réalisés précédemment. Le matériel est pris en charge et commandé par Orange. Ensuite, il a fallu faire appel à un tiers spécialisé à ce type de travaux pour faire les dérivations puisque cela restent des travaux assez spécifiques. L’entreprise à laquelle nous avons fait appel est TTC SAS. Le matériel a donc été transmis au sous-traitant.
  • 39. 38 Par conséquent, en fonction des dates d’ouverture commerciale, des disponibilités de l’entreprise TTC SAS et des besoins d’Orange, un planning des dates de réalisation des travaux a dû être effectué (figure 35). D’autant plus, que Orange interdit les migrations le lundi et le Vendredi afin de laisser ces deux jours comme jours de manœuvre lorsqu’une éventuelle panne pourrait apparaître. Figure 36 : Extrait planning migrations Ariège Ainsi, une communication permanente avec le sous-traitant et Orange s’imposait. Orange dispose de 4 pilotes RMUT et un chef de projet RMUT (pour le Sud-Ouest). Lorsque l’ouverture commerciale était annoncée par Orange, on nous informait du pilote RMUT avec lequel nous allions travailler pour le site en question. Le pilote, après avoir récupérer les informations des tous les opérateurs présents dans le PRM, nous transmettait un listing de migration dans lequel sont signalées les nouvelles adresses des clients qu’on envoyait directement au sous-traitant et qui lui permettait de réaliser les jarretièrages. Enfin, lorsque les travaux était finis, TTC nous envoyait le dossier photos correspondant à chaque site qu’on transmettait à Orange pour valider la totalité des opérations.
  • 40. 39 Conclusion Dans le domaine des télécommunications, la fibre optique joue un rôle essentiel. Notamment dans les projets de très haut débit qui répondent, rappelons-le aux ambitions du gouvernement de France de déployer la fibre dans plus de 20 millions de foyers d’ici 2022. Projets pour lesquels tous les grands opérateurs de France sont impliqués et déploient des infrastructures dans tout le territoire. Ce stage m’a permis de m’insérer directement dans le cœur du sujet de la fibre optique. Dans un premier temps, j’ai pu découvrir l’environnement technique de la fibre optique. C’est- à-dire tous le composants et infrastructures présents dans un réseau classique de fibre optique, à savoir : la composition des câbles, la structure des chambres, les BPE avec leurs casettes respectives, les tiroirs, PMx, armoires…Ensuite, j’ai pu appréhender les différentes étapes de création d’un réseau d’infrastructures fibre optique. Par conséquent, à partir de plusieurs jours passés dans le terrain avec les techniciens, j’ai appris les techniques de tirage de câbles, les techniques de mise en chambre, de disposition des fibres dans les différents éléments tels que les armoires, BPE, tiroirs… Ce stage m’également permis de me projeter dans la gestion projet. A partir des suivis et pilotages des différents projets, j’ai pris conscience de certain critères fondamentaux du management de projet pour assurer un avancement des projets. Un critère fondamental c’est la communication. La communication entre les différentes personnes de l’équipe et surtout les différents acteurs doit être très claire et doit se faire très régulièrement. D’autre part, il est indispensable de bien connaître les délais et budgets confiés à chaque partie du projet afin de s’assurer que ces critères sont respectés. Évidemment, il est également important d’assurer une très bonne qualité des différents documents échangés entre tous les acteurs du projet. Ainsi, ce stage, non seulement m’a permis de mettre à profit et de développer les connaissances acquises au travers de ma formation à l’ENSIL, mais aussi de profiter du double diplôme de management et gestion des entreprises réalisé en parallèle grâce aux accords entre l’ENSIL et l’IAE.
  • 42. 41 Annexes 1) Fiche Technique des chambres 2) Exemple de plan de boite Ariège
  • 43. 42 3) Exemple de synoptique joint au plan de boîte de l’Ariège
  • 44. 43 Table des illustrations Figure 1 : Cœur de la Fibre Optique .......................................................................................... 6 Figure 2 : Zone d’intervention d’AFSO..................................................................................... 7 Figure 3 : Emplacement géographique de l’entreprise............................................................... 8 Figure 4 : Façade des locaux à Quint-Fonsegrives .................................................................... 8 Figure 5 : Organigramme AFSO................................................................................................ 9 Figure 6 : Différentes partie d’une fibre optique...................................................................... 11 Figure 7 : Liaisons océaniques en fibre optique....................................................................... 12 Figure 8 : Code couleurs fibre optique..................................................................................... 12 Figure 9 : Caractéristiques fibre multimode et fibre monomode. ............................................ 13 Figure 10 : Atténuation en dB/km de la fibre monomode en fonction de la longueur d’onde. 14 Figure 11 : Multiplexage Temporel ......................................................................................... 14 Figure 12 : différentes types de connecteurs fibre optique ...................................................... 15 Figure 13 : PIT du centre-ville de Toulouse ............................................................................ 16 Figure 14 : Chambre L2T......................................................................................................... 17 Figure 15 : Chambre K2C........................................................................................................ 17 Figure 16 : Tiroirs optiques dans un NRO ............................................................................... 17 Figure 17 : PMR (Point de Mutualisation de Rue)................................................................... 18 Figure 18 : PMI (Point de Mutualisation Immeuble)............................................................... 18 Figure 19 : BPE avec 15 m de love.......................................................................................... 19 Figure 20 : BPE ouverte avec casettes ..................................................................................... 19 Figure 21 : Méthode P2P et méthode PON.............................................................................. 21 Figure 22 : Topologie Réseau FREE........................................................................................ 22 Figure 23 : Relevé du masque d’une chambre ......................................................................... 24 Figure 24 : Tiroir optique et CPE (une seule fibre).................................................................. 25 Figure 25 : Baie prête à accueillir les équipements 4G dans le sous-quai de la station Jeanne d’Arc......................................................................................................................................... 26 Figure 26 : Plan de cheminement de la fibre dans la station La Vache ................................... 26 Figure 27 : Exemple de Route Optique (projet métro, fibre entre les station Marengo et Jolimont)................................................................................................................................... 27 Figure 28 : Exemple de mise en chambre ................................................................................ 28 Figure 29 : Exemple de courbe sous FiberCable...................................................................... 29 Figure 30 : Principe de déploiement du projet NRA MeD ...................................................... 30 Figure 31 : Différents compartiments d’un PRM..................................................................... 31 Figure 32 : PRM installés par Axians dans l’Ariège................................................................ 32
  • 45. Résumé : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem. Nulla consequat massa quis enim. Donec pede justo, fringilla vel, aliquet nec, vulputate eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo. Nullam dictum felis eu pede mollis pretium. Integer tincidunt. Cras dapibus. Vivamus elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae, eleifend ac, enim. Aliquam lorem ante, dapibus in, viverra quis, feugiat a, tellus. Phasellus viverra nulla ut metus varius laoreet. Quisque rutrum. Aenean imperdiet. Etiam ultricies nisi vel augue. Curabitur ullamcorper ultricies nisi. Nam eget dui. Etiam rhoncus. Maecenas tempus, tellus eget condimentum rhoncus, sem quam semper libero, sit amet adipiscing sem neque sed ipsum. Nam quam nunc, blandit vel, luctus pulvinar, hendrerit id, lorem. Maecenas nec odio et ante tincidunt tempus. Donec vitae sapien ut libero venenatis faucibus. Nullam quis ante. Etiam sit amet orci eget eros faucibus tincidunt. Duis leo. Sed fringilla mauris sit amet nibh. Donec sodales sagittis magna. Sed consequat, leo eget bibendum sodales, augue velit cursus nunc, quis gravida magna mi a libero. Fusce vulputate eleifend sapien. Vestibulum purus quam, scelerisque ut, mollis sed, nonummy id, metus. Nullam accumsan lorem in dui. Cras ultricies mi eu turpis hendrerit fringilla. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; In ac dui quis mi consectetue. Mots clés : [----------] [Titre du rapport en anglais] Abstract : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem. Nulla consequat massa quis enim. Donec pede justo, fringilla vel, aliquet nec, vulputate eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo. Nullam dictum felis eu pede mollis pretium. Integer tincidunt. Cras dapibus. Vivamus elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae, eleifend ac, enim. Aliquam lorem ante, dapibus in, viverra quis, feugiat a, tellus. Phasellus viverra nulla ut metus varius laoreet. Quisque rutrum. Aenean imperdiet. Etiam ultricies nisi vel augue. Curabitur ullamcorper ultricies nisi. Nam eget dui. Etiam rhoncus. Maecenas tempus, tellus eget condimentum rhoncus, sem quam semper libero, sit amet adipiscing sem neque sed ipsum. Nam quam nunc, blandit vel, luctus pulvinar, hendrerit id, lorem. Maecenas nec odio et ante tincidunt tempus. Donec vitae sapien ut libero venenatis faucibus. Nullam quis ante. Etiam sit amet orci eget eros faucibus tincidunt. Duis leo. Sed fringilla mauris sit amet nibh. Donec sodales sagittis magna. Sed consequat, leo eget bibendum sodales, augue velit cursus nunc, quis gravida magna mi a libero. Fusce vulputate eleifend sapien. Vestibulum purus quam, scelerisque ut, mollis sed, nonummy id, metus. Nullam accumsan lorem in dui. Cras ultricies mi eu turpis hendrerit fringilla. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; In ac dui quis mi consectetue. Keywords : [----------]