SlideShare une entreprise Scribd logo
TOGAF
 Le marché de l’emploi américain est sous pression, un phénomène connu sous le
nom de « The Great Resignation« . Des millions d’Américains quittent leur job en
vue d’une meilleure situation. Dans un contexte de taux d’emploi important, les
travailleurs sur le marché du travail possèdent un pouvoir de négociation très
important. Les employeurs sont prêts à payer des fortunes pour trouver la perle
rare.
 Trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie privée, le facteur numéro 1 de
la nouvelle génération qui entre sur le marché du travail. Dans ce contexte, l’indice
Glassdoor a pointé « les développeurs Java » au rang numéro 1 des « meilleurs
emplois d’Amérique, observe MarketWatch.
 Ces employés travailleurs généralement pour des startups axées sur la création
d’application. Ils revendiquent une fourchette de salaire comprise entre 69.000 et
125.000 dollars annuels, le salaire médian étant de 93.000 dollars. 10.000 emplois
seraient à pourvoir outre-Atlantique.
 Au rang numéro 2, on retrouve les data scientists, avec un salaire médian de
113.736 dollars. Ils sont suivis par les chefs de produit (121.107 $), les architectes
d’entreprise (131.361 $) et les ingénieurs développement (110.003 $). Ensemble, il
s’agit d’un potentiel de 45.000 emplois. Tous ces postes d’informaticien sont très
demandés, en particulier dans les entreprises de la Silicon Valley.
sommaire
1. Problématique & Historique
2. TOGAF – Présentation
3. Le processus ADM
4. Architecture du SI selon TOGAF
5. Certification TOGAF
1.Aperçu historique et
architecture d’entreprise
Problématique/besoin
 L’environnement de l’entreprise change de plus en plus vite , de même que les
technologies et les opportunités
 l’entreprise se doit d’évoluer de façon rationnelle en conséquence, elle a besoin d’agilité
et d’innovation, pour cela elle s’appuie sur l’architecture d’entreprise comme framework
de modèlisation
 L'architecture d'entreprise vise à faire évoluer le SI pour garantir sa cohérence avec les
objectifs stratégiques et métiers de l'entreprise tout en prenant en compte les
contraintes internes et externes et les opportunités technologiques
Architecture d’entreprise
 L'architecture d'entreprise permet de planifier les capacités métiers nécessaires
pour atteindre les objectifs définis, et de définir une stratégie et une tactique pour
chaque objectif. ... C'est pourquoi l'Architecture d'Entreprise est la clef de voûte
adéquate pour mener à bien tout projet de transformation.
L’architecture d’entreprise
 L'Architecture d'Entreprise est l'expression complète de l'enterprise, une sorte de
plan de maîtrise qui fait collaborer les aspects du planning métier (les objectifs, les
visions, les stratégies et les principes de gouvernance), les aspects des opérations
métier (les termes métier, les structures d'organisation, les processus et les
données), les aspects d'automation (les systèmes d'informations et les bases de
données) et l'infrastructure technologique de l'entreprise (les ordinateurs, les
systèmes d'opération et les réseaux).
Architecture d’entreprise
 Les architectes d'entreprise utilisent différentes techniques d'analyse et différents
outils de conception pour comprendre et documenter la structure et la dynamique
d'une entreprise. Ils produisent ainsi des listes, des dessins, des documents et des
modèles, appelés communément "artéfacts". Ces artéfacts décrivent l'organisation
logique des fonctionnalités métier, des capacités métier, des processus métier, des
personnes, des ressources d'informations, des systèmes métier, des applications
logicielles, des capacités informatiques, des échanges d'informations et de
l'infrastructure de communication au sein de l'entreprise.
A l'origine des cadres d'architecture d'entreprise
 Le Zachman framework. ...
 Le modèle Merise. ...
 Le cadre SADT (Structured Analysis and Design) ...
 TOGAF : cadre à dominance méthodologique. ...
 ArchiMate : cadre à dominance conceptuelle. ...
 UAF : cadre à dominance conceptuelle. ...
 PEAF : cadre à dominance méthodologique
Bref historique
 TOGAF a été développé et est continuellement amélioré depuis le milieu
des années 1990 par différentes personnes appartenant à un certain nombre de
départements informatiques d'importantes sociétés, ainsi que par des fournisseurs
de conseils ou de solutions informatiques.
 Ce travail est effectué par l'intermédiaire du forum des architectures de l'Open
Group
2. TOGAF présentation
Définition
 The Open Group Architecture Framework, également connu sous
l'acronyme TOGAF, est un ensemble de concepts et
un standard industriel couvrant le domaine des architectures
informatiques d'entreprise
Description
 Le cadre d'Architecture TOGAF s'appuie sur trois concepts fondamentaux
complémentaires qui viennent renforcer la capacité d’architecture de l’entreprise :
le Cycle ADM, le Cadre de Contenu et le Cadre de Capacité.
Objectifs de TOGAF
 TOGAF est utilisé depuis plus de 25 ans par des architectes d’entreprise (AE) comme langage
commun pour la planification de stratégies de développement informatique. Ce cadre a été
élaboré en 1995 pour aider les entreprises et les architectes d’entreprise à atteindre un
alignement structuré sur les projets interdépartementaux afin d’atteindre les principaux
objectifs de l’entreprise. Selon l’Open Group Architectural Forum, le but premier de TOGAF est
de supporter les besoins métier essentiels de la manière suivante :
 en garantissant que tout le monde parle le même langage.
 en évitant l’enfermement propriétaire grâce à la standardisation de méthodes ouvertes pour
l’architecture d’entreprise.
 en économisant de l’argent et du temps et en utilisant plus efficacement les ressources.
 en obtenant un ROI concret.
 Et pour s’assurer que les points qui précèdent soient réalisés de manière systématique et
itérative, une méthode personnalisable appelée Architectural Development Method de
TOGAF® (ADM) peut être appliquée et suivie au cours des différentes étapes afin de gérer les
exigences liées à tout effort de modernisation informatique à grande échelle.
3.Le processus ADM
Processus ADM
 À travers les neuf étapes du processus ADM de TOGAF®, ces quatre domaines
architecturaux sont développés de manière itérative afin de développer une
architecture équilibrée, capable d’assurer les changements organisationnels.
 Cette méthode est conçue pour apporter plus de clarté et de maturité dans les
programmes d’architecture d’entreprise, tout en constituant des référentiels
architecturaux spécifiques à l’entreprise pour supporter les projets ultérieurs
Le processus ADM de TOGAF
 Le processus ADM de TOGAF® est conçu spécifiquement pour accélérer le workflow
dans les quatre domaines de l’architecture d’entreprise :
 L’architecture métier, qui est responsable de la cartographie des relations entre les
hiérarchies opérationnelles, les politiques, les capacités et les initiatives d’une
entreprise.
 L’architecture d’applications, qui est responsable de la définition d’applications
pertinentes permettant de traiter les données de l’entreprise ainsi que comment mettre
en œuvre et déployer ces applications sur l’ensemble de l’infrastructure.
 L’architecture de données, qui est responsable de la définition de règles et de normes
concernant le stockage et l’intégration des données.
 L’architecture technique, qui définit les plateformes, les services et tous les
composants technologiques environnants qui serviront de référence pour les équipes
de développement.
Le processus ADM
 Le processus ADM, pour Architecture Development Method, constitue le cœur de la démarche
TOGAF et délivre, sous la forme d’un processus cyclique, les bonnes pratiques pour développer
l’Architecture d’Entreprise au centre d'une organisation. Axé sur les exigences, il est constitué
d’une phase préliminaire puis de huit phases (nommées de A à H) permettant de construire
l’architecture des domaines métiers, applications, données et techniques, de planifier son
déploiement, de la mettre en œuvre et finalement, de gérer les changements à opérer.
 A : vision de l'architecture
 B : architecture business
 C : architecture des systèmes d'information
 D : architecture technologique
 E : opportunités et solutions
 F : planning de migration
 G : gestion de l'implémentation
 H : gestion du changement d'architecture.
Cycle ADM
Cadre de contenu
 Au cours de l’exécution d’un processus ADM, un certain nombre de résultats sont
produits : processus, exigences d’architecture, plans de projets, etc. Le Cadre de
Contenu (Architecture Content Framework ou ACF) fournit alors un méta modèle,
offrant une classification standardisée de ces éléments.
Cadre de capacité
 Pour mettre en place une fonction d’architecture au sein d’une entreprise, il est
nécessaire de définir des structures, des processus, des rôles, des responsabilités et
des compétences à mettre en œuvre, constituant la capacité de l’architecture.
 Le Cadre de Capacité propose un ensemble de recommandations pour aider à
créer une telle fonction d’architecture. Autrement dit, le cadre de capacité vient
guider une organisation à mettre en place ce qui est nécessaire pour réaliser
l’Architecture d’Entreprise telle que définie par TOGAF.
4.Architecture du SI selon
TOGAF
Architecture du SI selon TOGAF
 Une architecture TOGAF est basée sur la définition d'un certain nombre de briques
architecturales dans les catalogues d'architecture, spécifiant les relations entre ces
blocs dans les matrices d'architecture, puis présentant des diagrammes de
communication qui montrent de manière précise et concise ce qu'est l'architecture.
Architecture du SI selon TOGAF
Les entités du modèle
Le méta modèle utilise la terminologie discutée dans l'ADM TOGAF comme base pour un méta modèle formel .La terminologie
est la suivante :
Acteur : Une personne, une organisation ou un système qui est en dehors de la considération du modèle d'architecture, mais qui interagit avec
lui.
Composant d'application : encapsulation de la fonctionnalité de l'application alignée sur la structure de la mise en œuvre.
Business Service : prend en charge les fonctionnalités métier via une interface explicitement définie et est explicitement géré par une organisation.
Entité de données : encapsulation de données reconnues par un expert de domaine métier en tant que concept discret.
Les entités de données peuvent être liées à des applications, des référentiels et des services et peuvent être structurées en fonction de considérations
d'implémentation.
Fonction : fournit des fonctionnalités métier étroitement alignées sur une organisation, mais non explicitement gérées par l'organisation.
Service du système d'information : les éléments automatisés d'un service métier.
Un service de système d'information peut fournir ou prendre en charge tout ou partie d'un ou de plusieurs services métier.
Unité d'organisation : Une unité autonome de ressources avec des buts, des objectifs et des indicateurs de mesures.
Les unités organisationnelles peuvent inclure des parties externes et des organisations partenaires.
Service de plate-forme : Une capacité technique requise pour fournir une infrastructure qui prend en charge la livraison des applications.
Rôle: un acteur assume un rôle pour effectuer une tâche.
Composante technologique : Encapsulation d'une infrastructure technologique représentant une catégorie de produit technologique ou un produit
technologique spécifique.
Approches métier
 Vision : Objectifs, Stratégie
 Organisation, Unités d'organisation, Déploiement géographique
 Processus métier
 Modèles métier, Règles métier, Concepts Clé métier
Approches d'applications
 Inventaire d'applications logiciels
 Inventaire de référentiels
 Interfaces d'application logiciels, événements, messages, flux de données
 ntra/Extra-net, eCommerce, EDI, liens internes et externes entre organisations
 Modèles de données
Approches techniques
 Hardware, réseaux, serveurs
 Infrastructure logicielle : Serveurs d'applications, BDR, etc
5. Certification TOGAF
TOGAF 9.2 : une certification en deux niveaux
 Actuellement dans sa version 9.2, la certification TOGAF se déroule sur 2 niveaux :
 Le Foundation (level 1) qui est un QCM de 40 questions sur une heure portant sur
le contenu de l’ouvrage de référence et en particulier sur l’ADM (Architecture
Developement Model). Il n’y a qu’une seule bonne réponse par question. Il faut un
minimum de 22 points pour valider ce niveau. Aucun document n’est autorisé lors
de l’épreuve.
 Le Certified (level 2) qui est un QCM de 8 scénarios sur une heure et demie portant
toujours sur le contenu de l’ouvrage de référence. Il n’y a qu’une réponse
absolument correcte et 2 autres réponses qui sont partiellement correctes (et qui
rapportent 5 / 3 / 1 points) Il faut un minimum de 24 points pour valider ce niveau.
Les documents sont autorisés durant cette épreuve mais il est recommandé d’avoir
une synthèse ou des cartes plutôt que l’ouvrage de référence.

Contenu connexe

Similaire à TOGAF.pptx

Introduction à TOGAF
Introduction à TOGAFIntroduction à TOGAF
Introduction à TOGAF
Pierre-Xavier Fouillé
 
Cv michel 201801_v5_detail
Cv michel 201801_v5_detailCv michel 201801_v5_detail
Cv michel 201801_v5_detail
Michel PETIT
 
Etude de cadrage clef de la réussite d'un upgrade oracle people soft busine...
Etude de cadrage clef de la réussite d'un upgrade oracle people soft   busine...Etude de cadrage clef de la réussite d'un upgrade oracle people soft   busine...
Etude de cadrage clef de la réussite d'un upgrade oracle people soft busine...
Business At Work
 
MEGA International: .NET Architect
MEGA International: .NET Architect MEGA International: .NET Architect
MEGA International: .NET Architect
Jason De Oliveira
 
MEGA International: Senior .NET Developer
MEGA International: Senior .NET DeveloperMEGA International: Senior .NET Developer
MEGA International: Senior .NET Developer
Jason De Oliveira
 
MEGA International: Junior .NET Developer
MEGA International: Junior .NET Developer MEGA International: Junior .NET Developer
MEGA International: Junior .NET Developer
Jason De Oliveira
 
MEGA International: Senior .NET Developer
MEGA International: Senior .NET DeveloperMEGA International: Senior .NET Developer
MEGA International: Senior .NET Developer
Jason De Oliveira
 
Ddj Architecture & Design Beyond Functional Requirements On Agile Projects
Ddj   Architecture & Design   Beyond Functional Requirements On Agile ProjectsDdj   Architecture & Design   Beyond Functional Requirements On Agile Projects
Ddj Architecture & Design Beyond Functional Requirements On Agile ProjectsEmmanuel Hugonnet
 
Introduction Au Plm
Introduction Au PlmIntroduction Au Plm
Introduction Au Plmpistesil
 
Webinar Nuxeo / Sollan | Casser les silos pour améliorer votre efficacité mét...
Webinar Nuxeo / Sollan | Casser les silos pour améliorer votre efficacité mét...Webinar Nuxeo / Sollan | Casser les silos pour améliorer votre efficacité mét...
Webinar Nuxeo / Sollan | Casser les silos pour améliorer votre efficacité mét...
Sollan France
 
Work placement bachelor's degree computer science_2009
Work placement bachelor's degree computer science_2009Work placement bachelor's degree computer science_2009
Work placement bachelor's degree computer science_2009
MRamo2s
 
Advanced Decision Making
Advanced Decision MakingAdvanced Decision Making
Advanced Decision MakingLuis Becerra
 
Le MES - clé de voûte de nos entreprises industrielles
Le MES - clé de voûte de nos entreprises industriellesLe MES - clé de voûte de nos entreprises industrielles
Le MES - clé de voûte de nos entreprises industrielles
Antoine HIEZELY
 
Stages 2015
Stages 2015Stages 2015
Stages 2015
Fabian Restiaux
 
Cours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationCours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'information
papediallo3
 
Advanced Decision making
Advanced Decision makingAdvanced Decision making
Advanced Decision making
Luis Becerra
 
Mise en place d’un Systéme d’Information (SI) en PME
Mise en place d’un Systéme d’Information (SI) en PMEMise en place d’un Systéme d’Information (SI) en PME
Mise en place d’un Systéme d’Information (SI) en PME
CYB@RDECHE
 
01-introduction.ppt
01-introduction.ppt01-introduction.ppt
01-introduction.ppt
informatiquehageryah
 
01-introduction (2).ppt
01-introduction (2).ppt01-introduction (2).ppt
01-introduction (2).ppt
Souha Bennani
 
conception et réalisation plateforme collaboratif basant sur la methode agile...
conception et réalisation plateforme collaboratif basant sur la methode agile...conception et réalisation plateforme collaboratif basant sur la methode agile...
conception et réalisation plateforme collaboratif basant sur la methode agile...
Sid Ahmed Benkraoua
 

Similaire à TOGAF.pptx (20)

Introduction à TOGAF
Introduction à TOGAFIntroduction à TOGAF
Introduction à TOGAF
 
Cv michel 201801_v5_detail
Cv michel 201801_v5_detailCv michel 201801_v5_detail
Cv michel 201801_v5_detail
 
Etude de cadrage clef de la réussite d'un upgrade oracle people soft busine...
Etude de cadrage clef de la réussite d'un upgrade oracle people soft   busine...Etude de cadrage clef de la réussite d'un upgrade oracle people soft   busine...
Etude de cadrage clef de la réussite d'un upgrade oracle people soft busine...
 
MEGA International: .NET Architect
MEGA International: .NET Architect MEGA International: .NET Architect
MEGA International: .NET Architect
 
MEGA International: Senior .NET Developer
MEGA International: Senior .NET DeveloperMEGA International: Senior .NET Developer
MEGA International: Senior .NET Developer
 
MEGA International: Junior .NET Developer
MEGA International: Junior .NET Developer MEGA International: Junior .NET Developer
MEGA International: Junior .NET Developer
 
MEGA International: Senior .NET Developer
MEGA International: Senior .NET DeveloperMEGA International: Senior .NET Developer
MEGA International: Senior .NET Developer
 
Ddj Architecture & Design Beyond Functional Requirements On Agile Projects
Ddj   Architecture & Design   Beyond Functional Requirements On Agile ProjectsDdj   Architecture & Design   Beyond Functional Requirements On Agile Projects
Ddj Architecture & Design Beyond Functional Requirements On Agile Projects
 
Introduction Au Plm
Introduction Au PlmIntroduction Au Plm
Introduction Au Plm
 
Webinar Nuxeo / Sollan | Casser les silos pour améliorer votre efficacité mét...
Webinar Nuxeo / Sollan | Casser les silos pour améliorer votre efficacité mét...Webinar Nuxeo / Sollan | Casser les silos pour améliorer votre efficacité mét...
Webinar Nuxeo / Sollan | Casser les silos pour améliorer votre efficacité mét...
 
Work placement bachelor's degree computer science_2009
Work placement bachelor's degree computer science_2009Work placement bachelor's degree computer science_2009
Work placement bachelor's degree computer science_2009
 
Advanced Decision Making
Advanced Decision MakingAdvanced Decision Making
Advanced Decision Making
 
Le MES - clé de voûte de nos entreprises industrielles
Le MES - clé de voûte de nos entreprises industriellesLe MES - clé de voûte de nos entreprises industrielles
Le MES - clé de voûte de nos entreprises industrielles
 
Stages 2015
Stages 2015Stages 2015
Stages 2015
 
Cours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationCours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'information
 
Advanced Decision making
Advanced Decision makingAdvanced Decision making
Advanced Decision making
 
Mise en place d’un Systéme d’Information (SI) en PME
Mise en place d’un Systéme d’Information (SI) en PMEMise en place d’un Systéme d’Information (SI) en PME
Mise en place d’un Systéme d’Information (SI) en PME
 
01-introduction.ppt
01-introduction.ppt01-introduction.ppt
01-introduction.ppt
 
01-introduction (2).ppt
01-introduction (2).ppt01-introduction (2).ppt
01-introduction (2).ppt
 
conception et réalisation plateforme collaboratif basant sur la methode agile...
conception et réalisation plateforme collaboratif basant sur la methode agile...conception et réalisation plateforme collaboratif basant sur la methode agile...
conception et réalisation plateforme collaboratif basant sur la methode agile...
 

Plus de fluffyfluff1

ECR efficient customer response gestion.ppt
ECR efficient customer response gestion.pptECR efficient customer response gestion.ppt
ECR efficient customer response gestion.ppt
fluffyfluff1
 
supply chain managrment presentation.ppt
supply chain managrment presentation.pptsupply chain managrment presentation.ppt
supply chain managrment presentation.ppt
fluffyfluff1
 
CMI supply chaoin management VMI GPA .ppt
CMI supply chaoin management VMI GPA .pptCMI supply chaoin management VMI GPA .ppt
CMI supply chaoin management VMI GPA .ppt
fluffyfluff1
 
Valuation des entreprises damodharan.pdf
Valuation des entreprises damodharan.pdfValuation des entreprises damodharan.pdf
Valuation des entreprises damodharan.pdf
fluffyfluff1
 
Axe temps de la vérification approfondie.pdf
Axe temps de la vérification approfondie.pdfAxe temps de la vérification approfondie.pdf
Axe temps de la vérification approfondie.pdf
fluffyfluff1
 
2013-ursi2-01-declercq-introduction-v1-0.pdf
2013-ursi2-01-declercq-introduction-v1-0.pdf2013-ursi2-01-declercq-introduction-v1-0.pdf
2013-ursi2-01-declercq-introduction-v1-0.pdf
fluffyfluff1
 
Intro urbanisation des systèmes d'informations
Intro urbanisation des systèmes d'informationsIntro urbanisation des systèmes d'informations
Intro urbanisation des systèmes d'informations
fluffyfluff1
 
Urbanisme des systèmes d'information.pdf
Urbanisme des systèmes d'information.pdfUrbanisme des systèmes d'information.pdf
Urbanisme des systèmes d'information.pdf
fluffyfluff1
 
ey-applying-introduction-to-ifrs-s1ands2-december-2023.pdf
ey-applying-introduction-to-ifrs-s1ands2-december-2023.pdfey-applying-introduction-to-ifrs-s1ands2-december-2023.pdf
ey-applying-introduction-to-ifrs-s1ands2-december-2023.pdf
fluffyfluff1
 
COBIT.pptx
COBIT.pptxCOBIT.pptx
COBIT.pptx
fluffyfluff1
 
COBIT Synthèse.pdf
COBIT Synthèse.pdfCOBIT Synthèse.pdf
COBIT Synthèse.pdf
fluffyfluff1
 

Plus de fluffyfluff1 (12)

ECR efficient customer response gestion.ppt
ECR efficient customer response gestion.pptECR efficient customer response gestion.ppt
ECR efficient customer response gestion.ppt
 
supply chain managrment presentation.ppt
supply chain managrment presentation.pptsupply chain managrment presentation.ppt
supply chain managrment presentation.ppt
 
CMI supply chaoin management VMI GPA .ppt
CMI supply chaoin management VMI GPA .pptCMI supply chaoin management VMI GPA .ppt
CMI supply chaoin management VMI GPA .ppt
 
Valuation des entreprises damodharan.pdf
Valuation des entreprises damodharan.pdfValuation des entreprises damodharan.pdf
Valuation des entreprises damodharan.pdf
 
Axe temps de la vérification approfondie.pdf
Axe temps de la vérification approfondie.pdfAxe temps de la vérification approfondie.pdf
Axe temps de la vérification approfondie.pdf
 
2013-ursi2-01-declercq-introduction-v1-0.pdf
2013-ursi2-01-declercq-introduction-v1-0.pdf2013-ursi2-01-declercq-introduction-v1-0.pdf
2013-ursi2-01-declercq-introduction-v1-0.pdf
 
Intro urbanisation des systèmes d'informations
Intro urbanisation des systèmes d'informationsIntro urbanisation des systèmes d'informations
Intro urbanisation des systèmes d'informations
 
Urbanisme des systèmes d'information.pdf
Urbanisme des systèmes d'information.pdfUrbanisme des systèmes d'information.pdf
Urbanisme des systèmes d'information.pdf
 
OTH.pptx
OTH.pptxOTH.pptx
OTH.pptx
 
ey-applying-introduction-to-ifrs-s1ands2-december-2023.pdf
ey-applying-introduction-to-ifrs-s1ands2-december-2023.pdfey-applying-introduction-to-ifrs-s1ands2-december-2023.pdf
ey-applying-introduction-to-ifrs-s1ands2-december-2023.pdf
 
COBIT.pptx
COBIT.pptxCOBIT.pptx
COBIT.pptx
 
COBIT Synthèse.pdf
COBIT Synthèse.pdfCOBIT Synthèse.pdf
COBIT Synthèse.pdf
 

TOGAF.pptx

  • 2.  Le marché de l’emploi américain est sous pression, un phénomène connu sous le nom de « The Great Resignation« . Des millions d’Américains quittent leur job en vue d’une meilleure situation. Dans un contexte de taux d’emploi important, les travailleurs sur le marché du travail possèdent un pouvoir de négociation très important. Les employeurs sont prêts à payer des fortunes pour trouver la perle rare.  Trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie privée, le facteur numéro 1 de la nouvelle génération qui entre sur le marché du travail. Dans ce contexte, l’indice Glassdoor a pointé « les développeurs Java » au rang numéro 1 des « meilleurs emplois d’Amérique, observe MarketWatch.
  • 3.  Ces employés travailleurs généralement pour des startups axées sur la création d’application. Ils revendiquent une fourchette de salaire comprise entre 69.000 et 125.000 dollars annuels, le salaire médian étant de 93.000 dollars. 10.000 emplois seraient à pourvoir outre-Atlantique.  Au rang numéro 2, on retrouve les data scientists, avec un salaire médian de 113.736 dollars. Ils sont suivis par les chefs de produit (121.107 $), les architectes d’entreprise (131.361 $) et les ingénieurs développement (110.003 $). Ensemble, il s’agit d’un potentiel de 45.000 emplois. Tous ces postes d’informaticien sont très demandés, en particulier dans les entreprises de la Silicon Valley.
  • 4. sommaire 1. Problématique & Historique 2. TOGAF – Présentation 3. Le processus ADM 4. Architecture du SI selon TOGAF 5. Certification TOGAF
  • 6. Problématique/besoin  L’environnement de l’entreprise change de plus en plus vite , de même que les technologies et les opportunités  l’entreprise se doit d’évoluer de façon rationnelle en conséquence, elle a besoin d’agilité et d’innovation, pour cela elle s’appuie sur l’architecture d’entreprise comme framework de modèlisation  L'architecture d'entreprise vise à faire évoluer le SI pour garantir sa cohérence avec les objectifs stratégiques et métiers de l'entreprise tout en prenant en compte les contraintes internes et externes et les opportunités technologiques
  • 7. Architecture d’entreprise  L'architecture d'entreprise permet de planifier les capacités métiers nécessaires pour atteindre les objectifs définis, et de définir une stratégie et une tactique pour chaque objectif. ... C'est pourquoi l'Architecture d'Entreprise est la clef de voûte adéquate pour mener à bien tout projet de transformation.
  • 8. L’architecture d’entreprise  L'Architecture d'Entreprise est l'expression complète de l'enterprise, une sorte de plan de maîtrise qui fait collaborer les aspects du planning métier (les objectifs, les visions, les stratégies et les principes de gouvernance), les aspects des opérations métier (les termes métier, les structures d'organisation, les processus et les données), les aspects d'automation (les systèmes d'informations et les bases de données) et l'infrastructure technologique de l'entreprise (les ordinateurs, les systèmes d'opération et les réseaux).
  • 9. Architecture d’entreprise  Les architectes d'entreprise utilisent différentes techniques d'analyse et différents outils de conception pour comprendre et documenter la structure et la dynamique d'une entreprise. Ils produisent ainsi des listes, des dessins, des documents et des modèles, appelés communément "artéfacts". Ces artéfacts décrivent l'organisation logique des fonctionnalités métier, des capacités métier, des processus métier, des personnes, des ressources d'informations, des systèmes métier, des applications logicielles, des capacités informatiques, des échanges d'informations et de l'infrastructure de communication au sein de l'entreprise.
  • 10. A l'origine des cadres d'architecture d'entreprise  Le Zachman framework. ...  Le modèle Merise. ...  Le cadre SADT (Structured Analysis and Design) ...  TOGAF : cadre à dominance méthodologique. ...  ArchiMate : cadre à dominance conceptuelle. ...  UAF : cadre à dominance conceptuelle. ...  PEAF : cadre à dominance méthodologique
  • 11. Bref historique  TOGAF a été développé et est continuellement amélioré depuis le milieu des années 1990 par différentes personnes appartenant à un certain nombre de départements informatiques d'importantes sociétés, ainsi que par des fournisseurs de conseils ou de solutions informatiques.  Ce travail est effectué par l'intermédiaire du forum des architectures de l'Open Group
  • 13. Définition  The Open Group Architecture Framework, également connu sous l'acronyme TOGAF, est un ensemble de concepts et un standard industriel couvrant le domaine des architectures informatiques d'entreprise
  • 14. Description  Le cadre d'Architecture TOGAF s'appuie sur trois concepts fondamentaux complémentaires qui viennent renforcer la capacité d’architecture de l’entreprise : le Cycle ADM, le Cadre de Contenu et le Cadre de Capacité.
  • 15. Objectifs de TOGAF  TOGAF est utilisé depuis plus de 25 ans par des architectes d’entreprise (AE) comme langage commun pour la planification de stratégies de développement informatique. Ce cadre a été élaboré en 1995 pour aider les entreprises et les architectes d’entreprise à atteindre un alignement structuré sur les projets interdépartementaux afin d’atteindre les principaux objectifs de l’entreprise. Selon l’Open Group Architectural Forum, le but premier de TOGAF est de supporter les besoins métier essentiels de la manière suivante :  en garantissant que tout le monde parle le même langage.  en évitant l’enfermement propriétaire grâce à la standardisation de méthodes ouvertes pour l’architecture d’entreprise.  en économisant de l’argent et du temps et en utilisant plus efficacement les ressources.  en obtenant un ROI concret.  Et pour s’assurer que les points qui précèdent soient réalisés de manière systématique et itérative, une méthode personnalisable appelée Architectural Development Method de TOGAF® (ADM) peut être appliquée et suivie au cours des différentes étapes afin de gérer les exigences liées à tout effort de modernisation informatique à grande échelle.
  • 17. Processus ADM  À travers les neuf étapes du processus ADM de TOGAF®, ces quatre domaines architecturaux sont développés de manière itérative afin de développer une architecture équilibrée, capable d’assurer les changements organisationnels.  Cette méthode est conçue pour apporter plus de clarté et de maturité dans les programmes d’architecture d’entreprise, tout en constituant des référentiels architecturaux spécifiques à l’entreprise pour supporter les projets ultérieurs
  • 18. Le processus ADM de TOGAF  Le processus ADM de TOGAF® est conçu spécifiquement pour accélérer le workflow dans les quatre domaines de l’architecture d’entreprise :  L’architecture métier, qui est responsable de la cartographie des relations entre les hiérarchies opérationnelles, les politiques, les capacités et les initiatives d’une entreprise.  L’architecture d’applications, qui est responsable de la définition d’applications pertinentes permettant de traiter les données de l’entreprise ainsi que comment mettre en œuvre et déployer ces applications sur l’ensemble de l’infrastructure.  L’architecture de données, qui est responsable de la définition de règles et de normes concernant le stockage et l’intégration des données.  L’architecture technique, qui définit les plateformes, les services et tous les composants technologiques environnants qui serviront de référence pour les équipes de développement.
  • 19. Le processus ADM  Le processus ADM, pour Architecture Development Method, constitue le cœur de la démarche TOGAF et délivre, sous la forme d’un processus cyclique, les bonnes pratiques pour développer l’Architecture d’Entreprise au centre d'une organisation. Axé sur les exigences, il est constitué d’une phase préliminaire puis de huit phases (nommées de A à H) permettant de construire l’architecture des domaines métiers, applications, données et techniques, de planifier son déploiement, de la mettre en œuvre et finalement, de gérer les changements à opérer.  A : vision de l'architecture  B : architecture business  C : architecture des systèmes d'information  D : architecture technologique  E : opportunités et solutions  F : planning de migration  G : gestion de l'implémentation  H : gestion du changement d'architecture.
  • 21. Cadre de contenu  Au cours de l’exécution d’un processus ADM, un certain nombre de résultats sont produits : processus, exigences d’architecture, plans de projets, etc. Le Cadre de Contenu (Architecture Content Framework ou ACF) fournit alors un méta modèle, offrant une classification standardisée de ces éléments.
  • 22. Cadre de capacité  Pour mettre en place une fonction d’architecture au sein d’une entreprise, il est nécessaire de définir des structures, des processus, des rôles, des responsabilités et des compétences à mettre en œuvre, constituant la capacité de l’architecture.  Le Cadre de Capacité propose un ensemble de recommandations pour aider à créer une telle fonction d’architecture. Autrement dit, le cadre de capacité vient guider une organisation à mettre en place ce qui est nécessaire pour réaliser l’Architecture d’Entreprise telle que définie par TOGAF.
  • 23. 4.Architecture du SI selon TOGAF
  • 24. Architecture du SI selon TOGAF  Une architecture TOGAF est basée sur la définition d'un certain nombre de briques architecturales dans les catalogues d'architecture, spécifiant les relations entre ces blocs dans les matrices d'architecture, puis présentant des diagrammes de communication qui montrent de manière précise et concise ce qu'est l'architecture.
  • 25. Architecture du SI selon TOGAF
  • 26. Les entités du modèle Le méta modèle utilise la terminologie discutée dans l'ADM TOGAF comme base pour un méta modèle formel .La terminologie est la suivante : Acteur : Une personne, une organisation ou un système qui est en dehors de la considération du modèle d'architecture, mais qui interagit avec lui. Composant d'application : encapsulation de la fonctionnalité de l'application alignée sur la structure de la mise en œuvre. Business Service : prend en charge les fonctionnalités métier via une interface explicitement définie et est explicitement géré par une organisation. Entité de données : encapsulation de données reconnues par un expert de domaine métier en tant que concept discret. Les entités de données peuvent être liées à des applications, des référentiels et des services et peuvent être structurées en fonction de considérations d'implémentation. Fonction : fournit des fonctionnalités métier étroitement alignées sur une organisation, mais non explicitement gérées par l'organisation. Service du système d'information : les éléments automatisés d'un service métier. Un service de système d'information peut fournir ou prendre en charge tout ou partie d'un ou de plusieurs services métier. Unité d'organisation : Une unité autonome de ressources avec des buts, des objectifs et des indicateurs de mesures. Les unités organisationnelles peuvent inclure des parties externes et des organisations partenaires. Service de plate-forme : Une capacité technique requise pour fournir une infrastructure qui prend en charge la livraison des applications. Rôle: un acteur assume un rôle pour effectuer une tâche. Composante technologique : Encapsulation d'une infrastructure technologique représentant une catégorie de produit technologique ou un produit technologique spécifique.
  • 27. Approches métier  Vision : Objectifs, Stratégie  Organisation, Unités d'organisation, Déploiement géographique  Processus métier  Modèles métier, Règles métier, Concepts Clé métier
  • 28. Approches d'applications  Inventaire d'applications logiciels  Inventaire de référentiels  Interfaces d'application logiciels, événements, messages, flux de données  ntra/Extra-net, eCommerce, EDI, liens internes et externes entre organisations  Modèles de données
  • 29. Approches techniques  Hardware, réseaux, serveurs  Infrastructure logicielle : Serveurs d'applications, BDR, etc
  • 31. TOGAF 9.2 : une certification en deux niveaux  Actuellement dans sa version 9.2, la certification TOGAF se déroule sur 2 niveaux :  Le Foundation (level 1) qui est un QCM de 40 questions sur une heure portant sur le contenu de l’ouvrage de référence et en particulier sur l’ADM (Architecture Developement Model). Il n’y a qu’une seule bonne réponse par question. Il faut un minimum de 22 points pour valider ce niveau. Aucun document n’est autorisé lors de l’épreuve.
  • 32.  Le Certified (level 2) qui est un QCM de 8 scénarios sur une heure et demie portant toujours sur le contenu de l’ouvrage de référence. Il n’y a qu’une réponse absolument correcte et 2 autres réponses qui sont partiellement correctes (et qui rapportent 5 / 3 / 1 points) Il faut un minimum de 24 points pour valider ce niveau. Les documents sont autorisés durant cette épreuve mais il est recommandé d’avoir une synthèse ou des cartes plutôt que l’ouvrage de référence.